Vous êtes sur la page 1sur 40

Les cessions d’immobilisations et

de VMP

Exercice 1
Pour chacun des propositions, indiquez la ou les bonne(s) réponse(s).
Vrai Faux

A – La cession d’une immobilisation est soumise à la TVA dans tous les


cas ;  

B – Pour les immobilisations amortissables, la valeur comptable est la


différence entre la valeur brute et le cumul des amortissements ;  

C – Pour les immobilisations dépréciées, la valeur comptable est la


différence entre la valeur brute et le montant des dépréciations ;  

D – Le prix d'acquisition des VMP cédées est toujours évalué selon la


méthode PEPS ;  

E – Le prix d'acquisition des titres de participation cédés est toujours


 
évalué selon la méthode CUMP ;

F – Des VMP acquises pour un montant de 20 000 € sont cédées au prix


de 22 000 €. Le gain est enregistré :
 au crédit du compte 767 pour un montant de 2 000 €;
 
 par différence entre le compte 675 et le compte 775.  

G – Un actif amortissable d'une valeur de 20 000 € HT est amorti en


fonction des avantages économiques attendus pour un montant de 8 000
€. L'amortissement fiscal est de 13 000 €. La valeur comptable nette
(compte 675) est de :
 20 000 - 8 000 = 12 000 €  
 20 000 - 13 000 = 7 000 €  

H – Un actif amortissable à fait l'objet d'un amortissement fiscal. Le


compte 145 - Amortissements dérogatoires- doit être soldé l'année de  
cession ;

I - Un actif non amortissable d'une valeur de 20 000 € HT est déprécié


pour un montant de 5 000 €. La valeur comptable nette (compte 675) est
de :
 20 000 - 5 000 = 15 000 €  
 20 000  

© www.compta-cours.com 1/40
Exercice 1 - Corrigé
Pour chacun des propositions, indiquez la ou les bonne(s) réponse(s).
Vrai Faux
A – La cession d’une immobilisation est soumise à la TVA dans tous les
cas ;  

B – Pour les immobilisations amortissables, la valeur comptable est la


différence entre la valeur brute et le cumul des amortissements ;  

C – Pour les immobilisations dépréciées, la valeur comptable est la


différence entre la valeur brute et le montant des dépréciations ;  

D – Le prix d'acquisition des VMP cédées est toujours évalué selon la


méthode PEPS ;  

E – Le prix d'acquisition des titres de participation cédés est toujours


 
évalué selon la méthode CUMP ;

F – Des VMP acquises pour un montant de 20 000 € sont cédées au prix


de 22 000 €. Le gain est enregistré :
 au crédit du compte 767 pour un montant de 2 000 €;
 
 par différence entre le compte 675 et le compte 775.  

G – Un actif amortissable d'une valeur de 20 000 € HT est amorti en


fonction des avantages économiques attendus pour un montant de
8 000 €. L'amortissement fiscal est de 13 000 €. La valeur comptable
nette (compte 675) est de :
 20 000 - 8 000 = 12 000 €  
 20 000 - 13 000 = 7 000 €  

H – Un actif amortissable à fait l'objet d'un amortissement fiscal. Le


compte 145 - Amortissements dérogatoires- doit être soldé l'année de
cession ;  

I - Un actif non amortissable d'une valeur de 20 000 € HT est déprécié


pour un montant de 5 000 €. La valeur comptable nette (compte 675) est
de :
 20 000 - 5 000 = 15 000 €  
 20 000  

© www.compta-cours.com 2/40
Exercice 2

L'entreprise Samain a acquis le 17 juin N à la Société Lempereur un micro-ordinateur IBM pour un coût de 18
000 € HT (La TVA a été entièrement récupérée), facture n° 121189. Le technicien de l’entreprise a mis en
service le matériel le 20 juin N. Le montant estimé de cette installation est de 500 €.
L'entreprise décide d'amortir sur une durée de quatre ans le matériel, selon le mode linéaire.

TRAVAIL A FAIRE

1. Présentez le tableau d'amortissement du micro-ordinateur.


2. Comptabiliser les opérations de l’année N.

L’entreprise décide de céder le micro-ordinateur le 16 avril N+3 pour un montant de 3 000 € HT.

Le comptable de l’entreprise à comptabilisé l’enregistrement suivant :

512 Banque 3 588,00


2183 Matériel de bureau et informatique 3 000,00
44571 État -TVA collectée 588,00
Cession du micro-ordinateur

3. Régulariser cette cession et comptabiliser les opérations au 31 décembre N.

Exercice 2 - Corrigé

1. Présenter le tableau d’amortissement ;

Nom du compte: Matériel de bureau : Matériel informatique


N° de l'immobilisation dans l'entreprise : 2183
Désignation de l'immobilisation : Montant de la facture TTC : 21 528 €
TVA déductible : 3 528 €
Nom du fournisseur : Etablissements Lempereur Valeur d'origine (à amortir) : 18 500 €
Facture n° 121189
Date d'acquisition : 17/06/N Date de mise en service : 20/06/N
Durée probable de vie : 4 ans
Taux d'amortissement : 25 %
Valeur comptable
Amortissements
Années Base de calcul Annuité de l'exercice nette en fin
cumulés
d'exercice
31/12/N 18 500,00 2 453,82(1) 2 453,82 16 046,18

31/12/N+1 18 500,00 4 625,00 7 078,82 11 421,18

31/12/N+2 18 500,00 4 625,00 11 703,82 6 796,18

31/12/N+3 18 500,00 4 625,00 16 328,82 2 171,18

31/12/N+4 18 500,00 2 171,18(2) 18 500,00 0


= 18 500 x 25 % x 191/360
= 4 625 – 2 453,82

© www.compta-cours.com 3/40
4. Enregistrer les écritures en N
17/06/N

2183 Matériel de bureau et informatique 18 000,00


44562 État -TVA déductible s/immob 3 528,00
404 Fournisseurs d’immobilisation 21 528,00
Fournisseur Henri

20/06/N

2183 Matériel de bureau et informatique 500,00


44562 État -TVA déductible s/immob 98,00
722 Production immobilisée corporelle 500,00
44571 État -TVA collectée 98,00
Frais de mise en service

31 décembre N

68112 DAP ; charges d’exploitation 2 453,82


28183 Amortissement Mat. informatique 2 453,82
Dotations de l’année

5. L’entreprise décide de céder le micro-ordinateur le 16 avril N+3 pour un montant de


3 000 € HT.

1ère possibilité
2183 Matériel de bureau et informatique 3 000,00
775 Produit de cession des actifs cédés 3 000,00
Régularisation de l’écriture de cession

68112 DAP ; charges d’exploitation 1 348,96


28183 Amortissement Mat. De bureau et 1 348,96
informatique.
Dotation complémentaire de l’année :
4 625,00x 105/360

28183 Amortissement Mat. De bureau et informatique 13 052,78


675 Valeur comptable nette 5 447,22
des actifs cédés
2183 Matériel de bureau et informatique 18 500,00
Solde des comptes relatifs à l’immobilisation

2ième possibilité

© www.compta-cours.com 4/40
68112 DAP ; charges d’exploitation 1 348,96
28183 Amortissement Mat. De bureau et 1 348,96
informatique.
Dotation complémentaire de l’année :
4 625,00x 105/360

28183 Amortissement Mat. De bureau et informatique 13 052,78


675 Valeur comptable nette des actifs cédés 5 447,22
775 Produit de cession des actifs cédés 3 000,00
2183 Matériel de bureau et informatique 15 500,00
Solde des comptes relatifs à l’immobilisation

Exercice 3

L’entreprise Dumoulin a réalisé les opérations suivantes au cours du mois de mars :


7 mars : Achat d’un matériel industriel au fournisseur Henri pour un montant HT de 8 000,00 €. Les frais de
transport sont de 500,00 € HT. L’entreprise a obtenu une réduction commerciale de 5 % sur le total HT. Par
ailleurs, la mise en service dans l’atelier réalisé par les salariés de l’entreprise a engagé des coûts évalués à
700,00 €. Le règlement est prévu au 30 avril et un escompte de 1 % est accordé en cas de règlement sous
huitaine.
10 mars : Règlement du fournisseur Henri après déduction de l’escompte financier.

Renseignements sur les modalités d’amortissement du bien :


Date de mise en service : 1 juin N
La consommation des avantages économiques attendus se fait sur 5 ans en linéaire.
La valeur résiduelle est considérée comme nulle.
L’entreprise souhaite bénéficier de l’avantage fiscal dégressif (coefficient 1,75)

TRAVAIL A FAIRE

1. Présenter le tableau d’amortissement économique, dégressif et dérogatoire.


6. Comptabiliser les opérations de l’exercice N et N+2 au journal de l’entreprise.
7. Présenter l’extrait de bilan et de compte de résultat au 31/12/N+3.
8. L’entreprise décide le 1er mars N+4 de céder le matériel pour un montant HT de 500
€. Présenter les écritures relatives à cette cession.

© www.compta-cours.com 5/40
Exercice 3 - Corrigé

1. Présenter le tableau d’amortissement économique, dégressif et dérogatoire.

Détermination du coût d’acquisition :


Prix d’acquisition : 8 075,00
Frais de mise en service : 700,00
Escompte financier : 80,75
[ 8 075 x 1 %]
Total : 8 694,25

Amortissement
Amortissement économique Amortissement fiscal
Date dérogatoire
Base Amort VCN Base Amort VCN Dotation Reprise
N 8 694,25 1 014,33 7 679,92 8 694,25 2 535,82(1) 6 158,43 1 521,49

N+1 8 694,25 1 738,85 5 941,07 6 158,43 2 155,45 4 002,98 416,60

N+2 8 694,25 1 738,85 4 202,22 4 002,98 1 401,04 2 601,94 337,81

N+3 8 694,25 1 738,85 2 463,37 2 601,94 1 300,97 1 300,97 437,88

N+4 8 694,25 1 738,85 724,52 1 300,97 1 300,97 0 437,88

N+5 8 694,25 724,52 0 724,52

(1) = 8 694,25 x 35 % x 10/12

9. Comptabiliser les opérations de l’exercice N au journal de l’entreprise.


7 mars
2154 Matériel industriel 8 775,00
44562 État -TVA déductible s/immob 1 719,90
722 Production immobilisée corporelle 700,00
44571 État -TVA collectée 137,20
404 Fournisseurs d’immobilisation 9 657,70
Fournisseur Henri

10 mars N
404 Fournisseurs d’immobilisation 9 657,70
2154 Matériel industriel 80,75
44562 État -TVA déductible s/immob 15,83
512 Banque 9 561,12
Règlement fournisseur Henri

31 décembre N
68112 DAP ; charges d’exploitation 1 014,33
28154 Amortissement Mat. Indust. 1 014,33
Dotations de l’année

© www.compta-cours.com 6/40
68725 DAP ; charges exceptionnelles 1 521,49
145 Amortissements dérogatoires 1 521,49

Suivant tableau d’amortissement

31 décembre N+2
68112 DAP ; charges d’exploitation 1 738,85
28154 Amortissement Mat. Indust. 1 738,85
Dotations de l’année

145 Amortissements dérogatoires 337,81


78725 Reprises amortissements dérogatoires 337,81
Suivant tableau d’amortissement

10. Présenter l’extrait de bilan et de compte de résultat au 31/12/N+3.

Extrait du bilan au 31/12/N+3

Actif Brut Amort. Net Passif Montant

Actifs immobilisés Capitaux propres


Matériel industriel 8 694,25 6 230,88 2 463,37
Provisions
réglementées 1 162,40

Extrait du compte de résultat au 31/12/N+3

Charges Montants Produits Montants

Charges d’exploitation Produits d’exploitation


Dotations aux amortissements 1 738,85
Produits exceptionnels
Reprises amortissements 437,88

11. L’entreprise décide le 1er mars N+4 de céder le matériel pour un montant HT de 500 €.
Présenter les écritures relatives à cette cession.

1er mars N+4


462 Créance sur cession d’immobilisations 598,00
775 Produit de cession des actifs cédés 500,00
44571 État ; TVA collectée 98,00
Cession de l’immobilisation

© www.compta-cours.com 7/40
31/12/N+4
68112 DAP ; charges d’exploitation 289,81
28154 Amortissement Mat. Indust. 289,81
Dotation complémentaire de l’année :
1 738,85 x 60/360

28154 Amortissement Mat. Indust. 6 520,69


675 Valeur comptable nette des actifs cédés 2 173,56
2154 Matériel industriel
Solde des comptes relatifs à l’immobilisation 8 694,25

145 Amortissements dérogatoires 1 162,40


78725 Reprises amortissements dérogatoires 1 162,40
Pour solde des amortissements dérogatoires

Exercice 4

L’entreprise "LA BRIOCHE VENDEENNE" se situe dans les Pays-de-la-Loire.


Créée au début des années 80, cette entreprise s’est spécialisée dans la fabrication de gâteaux à base de
brioches selon une méthode traditionnelle.
Depuis sa création, l’entreprise développe des produits traditionnels et innove dans des recettes originales
telles que les brioches au chocolat.
L'entreprise clôture son exercice comptable au 31 décembre.

TRAVAIL A FAIRE

1. Déterminer le coût d'acquisition du matériel industriel et enregistrer l'acquisition de


l'immobilisation ;
12. Présenter le tableau d'amortissement du four ;
13. Enregistrer l'opération d'inventaire au 31/12/N.
14. Comptabiliser l'opération de sortie du matériel du bilan de l'entreprise dans les
hypothèses suivantes :
a. le matériel est cédé le 1er septembre N+4 pour un montant de 40 000,00 € HT ;
b. le matériel est mis au rebut le 1er janvier N+6 ;
c. l'entreprise a été victime d'un incendie le 1er mars N+3 et le four un totalement
inutilisable.

© www.compta-cours.com 8/40
ANNEXE : Informations relatives au matériel industriel

Facture d’acquisition

COMTECH
18, Avenue de Nantes
86000 Poitiers
Les Brioches Vendéenne
9, rue Dosineau
85400 Luçon

Le 01/03/N Facture doit n° 260


Désignation Total (€)
Four thermique 155 000,00
Frais de transport, installation et
1 250,00
montage
Brut HT 156 250,00
Escompte contractuel 4 % 6 250,00
Net financier HT 150 000,00
TVA 19,6 % 29 400,00
Montant TTC 179 400,00
V/acompte du 15/11 20 000,00
Net à payer sous huitaine 159 400,00

Modalités d’amortissement

 La nouvelle ligne est mise en service le 1er avril N.


 Elle fera l’objet d’un amortissement linéaire sur 5 ans.
 La valeur résiduelle du four est considérée comme nulle.

Exercice 4 - Corrigé

1. Déterminer le coût d'acquisition du matériel industriel et enregistrer l'acquisition de


l'immobilisation ;

Four Thermique : 155 000,00


Frais de mise en service : 1 250,00
Escompte financier : 6 250,00

Coût d'acquisition : 150 000,00

2154 Matériel industriel 150 000,00


44562 État -TVA déductible s/immob 29 400,00
404 Fournisseurs d’immobilisation 159 400,00
238 Avances et acomptes 20 000,00
Fournisseur Comtech

15. Présenter le tableau d'amortissement du four ;

© www.compta-cours.com 9/40
N° de compte : 2154 Nom du compte: Matériel industriel
Désignation de l'immobilisation : Montant de la facture TTC : 179 400 €
TVA déductible : 29 400 €
Nom du fournisseur : Etablissements Comtech Valeur d'origine (à amortir) : 150 000
Facture n° 260
Date d'acquisition : 1er mars N Date de mise en service : 1er avril N
Durée probable de vie : 5 ans
Taux d'amortissement : 20 %
Valeur comptable
Amortissements
Années Base de calcul Annuité de l'exercice nette en fin
cumulés
d'exercice
31/12/N 150 000,00 22 500,00 22 500,00 127 500,00
31/12/N+1 150 000,00 30 000,00 52 500,00 97 500,00
31/12/N+2 150 000,00 30 000,00 82 500,00 67 500,00
31/12/N+3 150 000,00 30 000,00 112 500,00 37 500,00
31/12/N+4 150 000,00 30 000,00 142 500,00 7 500,00
31/12/N+5 150 000,00 7 500,00 150 000,00 0,00

16. Enregistrer l'opération d'inventaire au 31/12/N.


31 décembre N
68112 DAP ; charges d’exploitation 22 500,00
28154 Amortissement Mat. Indust. 22 500,00
Dotations de l’année

17. Comptabiliser l'opération de sortie du matériel du bilan de l'entreprise dans les


hypothèses suivantes :
 A) le matériel est cédé le 1er septembre N+4 pour un montant de 40 000,00 € HT ;

1er septembre N+4


462 Créance sur cession d’immobilisations 47 840,00
775 Produit de cession des actifs cédés 40 000,00
44571 État ; TVA collectée 7 840,00
Cession de l’immobilisation

31/12/N+4
68112 DAP ; charges d’exploitation 20 000,00
28154 Amortissement Mat. Indust. 20 000,00
Dotation complémentaire de l’année :
= 30 000 x 240/360

28154 Amortissement Mat. Indust. 132 500,00


675 Valeur comptable nette des actifs cédés 17 500,00
2154 Matériel industriel
Solde des comptes relatifs à l’immobilisation 150 000,00

 B) le matériel est mis au rebut le 1er janvier N+6 ;


28154 Amortissement Mat. Indust. 150 000,00
2154 Matériel industriel 150 000,00
Solde des comptes relatifs à l’immobilisation

© www.compta-cours.com 10/40
 C) l'entreprise a été victime d'un incendie le 1er mars N+3 et le four un totalement inutilisable.
68112 DAP ; charges d’exploitation 5 000,00
28154 Amortissement Mat. Indust. 5 000,00
Dotation complémentaire de l’année :
= 30 000 x 60/360

28154 Amortissement Mat. Indust. 87 500,00


2154 Matériel industriel
Solde des comptes relatifs à l’immobilisation 87 500,00

6871 Dotations aux amortissements exceptionnelles 62 500,00


2154 Matériel industriel 62 500,00
Pour la fraction non amortie à la date de destruction
: [150 000 - 87 500]

Exercice 5
Le portefeuille de titres de la société BERTHELOIT au 31/12/N-1 est composé de la manière suivante :

N° de Coût d’achat Dépréciation au


Titres Quantité Date d’achat
compte unitaire 31/12/N-1

261 BIALONG 2 000 4 avril N-3 7,85


261 BIALONG 4 000 16 mars N-1 5,67 4 345,00

261 BIACOURT 800 5 mars N-2 35,00


261 BIACOURT 100 16 août N-1 31,00 1 200,00

271 ACTIVAX 800 25 août N-1 23,50 0,00

503 EADS 750 10 mai N-2 19,30 1 450,00

Au titre de l’année N, les opérations suivantes ont été réalisées :


 Acquisition de 250 titres EADS pour un coût unitaire de 27,80 € (15 février N) ;
 Cession de 3 000 titres BIALONG au prix unitaire de 6,40 € (15 mars N);
 Cession de 500 titres BIACOURT au prix unitaire de 44,00 (12 avril N);
 Acquisition de 300 titres ACTIVAX au prix unitaire de 21,00 (19 septembre N) ;
 Cession des titres EADS au prix unitaire de 26,00 € (28 septembre N).

Les cours moyen de ces titres au mois de décembre sont les suivants :

Cours moyen de
N° de compte Titres
décembre
261 BIALONG 6,20
261 BIACOURT 27,00
271 ACTIVAX 22,50
503 EADS 20,50

© www.compta-cours.com 11/40
Remarques :
 Au 31 décembre N, la valeur d’utilité unitaire des titres BIALONG est estimée à 7,90 € et celle des titres
BIACOURT à 29,00 ;
 Au 31/12/N-1 l’entreprise BERTHELOIT détenait 40 % de la société BIALONG et 15 % de la société
BIACOURT ;
 Les sorties sont valorisées selon la technique du « premier entré – premier sorti ».

TRAVAIL A FAIRE

1. Rappeler les modalités de fixation de la valeur actuelle lors de l’inventaire pour :


a. les titres de participation,
b. les valeurs mobilières de placement cotées ou non.
18. Compléter le tableau des dépréciations de l’annexe.
19. Comptabiliser les opérations courantes de l’exercice N.
20. Comptabiliser les opérations d’inventaire au 31/12/N.
21. Présenter un extrait du bilan au 31/12/N relatif aux titres.

Annexe :
Ajustement
Coût Valeur à Dépréciation
N° de Date Dépréciation
Titres Quantité d’achat l’inventaire au 31/12/N-
compte d’achat au 31/12/N Dotation Reprise
unitaire N 1

BIALONG
BIALONG

BIACOURT
BIACOURT

ACTIVAX

EADS
EADS

© www.compta-cours.com 12/40
Exercice 5 - Corrigé

1. Rappeler les modalités de fixation de la valeur actuelle lors de l’inventaire pour :

- les titres de participation :


Il s'agit de la valeur d'utilité. La valeur d’utilité représente ce que l’entreprise accepterait de décaisser pour
obtenir cette participation si elle avait à l’acquérir.
Les éléments à prendre en compte :
La rentabilité et les perspectives de rentabilité, les capitaux propres, les perspectives de réalisation, la
conjoncture économique, le cours moyens de bourse du dernier mois, les motifs d'appréciation sur lesquels
repose la transaction d'origine.(PCG article 332-3)

- les valeurs mobilières de placement cotées ou non.


 Cours moyen du dernier mois pour les titres cotés.
 Valeur probable de négociation pour les titres non cotés.
(PCG article 332-9)

22. Compléter le tableau des dépréciations de l’annexe.

Coût Valeur à Dépréciation Ajustement


N° de Dépréciation
Titres Quantité Date d’achat d’achat l’inventaire au
compte au 31/12/N
unitaire N 31/12/N-1 Dotation Reprise

4 345,0
261 BIALONG 3 000(1) 16 mars N-1 5,67 7,90 0,00 4 345,00
0

300 5 mars N-2 35,00


271 BIACOURT 27,00 2 800,00 1 200,00 1 600,00
100 16 août N-1 31,00

ACTIVAX 800 25 août N-1 23,50


271 22,50 350,00 0,00 350,00
ACTIVAX 300 19 sept N 21,00

 L’entreprise possédait au 31/12/N-1 40 % des actions BIALONG. Après la cession intervenue en N+1,
elle possède (6 000/40 % = 15 000) 20 % et les titres demeurent dans la catégorie des titres de
participation.
 L’entreprise possédait au 31/12/N-1 15 % des actions BIACOURT. Après la cession intervenue en N+1,
elle possède (900/15 % = 6 000) moins de 10 % du capital social et les titres doivent être transférés la
catégorie des TIAP.

23. Comptabiliser les opérations courantes de l’exercice N.

15 février N
503 VMP ; actions [250 x 27,80] 6 950,00
512 Banque 6 950,00
Acquisition de titres EADS

© www.compta-cours.com 13/40
15 mars N
462 Créances sur cessions d’immobilisations 19 200,00
775 Produits des cessions des éléments d’actifs 19 200,00
Cession de 3 000 titres BIALONG à 6,40 €

675 Valeur comptable des éléments d’actifs cédés 21 370,00


261 Titres de participation 21 370,00
Sortie de 3 000 titres BIALONG :
2 000 x 7,85 + 1 000 x 5,67
12 avril N
462 Créances sur cessions d’immobilisations 22 000,00
775 Produits des cessions des éléments d’actifs 22 000,00
Cession de 500 titres BIACOURT à 44,00 €

675 Valeur comptable des éléments d’actifs cédés 17 500,00


261 Titres de participation 17 500,00
Sortie de 500 titres BIACOURT :
500 x 35

271 Titres immobilisés 13 600,00


261 Titres de participation 13 600,00
Modification de la qualification des titres BIACOURT
300 x 35 + 100 x 31
19 septembre N
271 Titres immobilisés 6 300,00
404 Fournisseurs d’immobilisations 6 300,00
Acquisition de 300 actions ACTIVAX

28 septembre N
Prix de cession des actions EADS : 1 000 x 26,00 = 26 000 €
Prix d’acquisition des actions EADS : [(750 x 19,30) + (250 x 27,80)] = 21 425 €
Gain net : 26 000 – 21 425 = 4 575

465 Créances sur cessions de VMP 26 000,00


767 Produits nets sur cessions de VMP 4 575,00
503 VMP ; Actions 21 425,00
Cession des titres EADS

24. Comptabiliser les opérations d’inventaire relatives aux dépréciations au 31/12/N.


Titre BIALONG
2961 Dépréciation des titres de participation 4 345,00
7866 RAP; produits financiers 4 345,00
Reprise de dépréciation des titres BIALONG

© www.compta-cours.com 14/40
Titres BIACOURT

2961 Dépréciation des titres de participation 1 200,00


2971 Dépréciation des autres titres immobilisés 1 200,00
Transfert de la dépréciation N-1 en dépréciation des
autres titres immobilisés

6866 DAP ; Charges financières 1 600,00


2971 Dépréciation des autres titres immobilisés 1 600,00
Ajustement de la dépréciation des titres BIACOURT

Titres ACTIVAX
6866 DAP ; Charges financières 350,00
2971 Dépréciation des autres titres immobilisés 350,00
Dépréciation des titres ACTIVAX

Titres EADS
5903 Dépréciation des VMP 1 450,00
7866 RAP; produits financiers 1 450,00
Reprise de dépréciation des titres EADS

25. Présenter un extrait du bilan au 31/12/N relatif aux titres.

Actif Brut Dép. Net


ACTIF IMMOBILISE
Titres de participation 17 010,00 0,00 17 010,00
Autres titres immobilisés
BIACOURT 13 600,00 2 800,00 10 800,00
ACTIVAX 25 100,00 350,00 24 750,00
ACTIF CIRCULANT
Valeur Mobilières de placement 0,00 0,00 0,00

Exercice 6
Dans le cadre de sa stratégie industrielle, l’entreprise Durand souhaite faire l'acquisition d'une entreprise
concurrente.
Son financement est notamment assuré par un emprunt obligataire émis le 1 er février N de 20 000 obligations
de 100 € au taux de 5 %.
Chaque année, l’entreprise rembourse 2 000 obligations.
L’entreprise Martin acquiert 500 obligations le 1 er février dans l'objectif d'un placement de trésorerie à court
terme.
Ces titres sont revendus le 1er juillet N pour un montant unitaire de 104 € à l’entreprise Paul.

© www.compta-cours.com 15/40
TRAVAIL A FAIRE

1. Définissez le terme "obligation".


26. Comptabiliser ces opérations, dans chacune des entreprises entre le 1 er février N et le
1er février N+1.

Exercice 6 - Corrigé

1. Définissez le terme "obligation".

Une obligation est un titre de créance négociable représentatif d'une fraction d'un emprunt émis par une
entreprise, un État (« bon du Trésor négociable ») ou un établissement financier (« certificat de dépôt »).

27. Comptabiliser ces opérations, dans chacune des entreprises entre le 1 er février N et le
1er février N+1.

 Chez Durand
1er février
512 Banque 2 000 000
161 Emprunt obligataire 2 000 000
[2 0000 x 100]

31/12/N
661 Charges d’intérêts [ 2 000 000 x 5 % x 11/12] 91 666,67
1688 Intérêts courus 91 666,67
Charges à payer au 31/12/N

1er janvier N+1


1688 Intérêts courus 91 666,67
661 Charges d’intérêts 91 666,67
Contre passation de l'écriture d'inventaire

1er février
161 Emprunt obligataires [2 000 x 100] 200 000,0
661 Charges d’intérêts [2000 000 x 5 %] 0
512 Banque 100 000,0 300 000,00
Remboursement d'obligations et versement des 0
intérêts

 Chez Martin
er
1 février
506 VMP ; obligations [ 500 x 100] 50 000
464 Dettes sur VMP 50 000
Souscription de 500 obligations Durand

464 Dettes sur VMP 50 000


512 Banque 50 000
Paiement des obligations

© www.compta-cours.com 16/40
1er juillet
512 Banque [104 x 500] 52 000,00
764 Revenus de VMP [50 000 x 5 % x 5/12] 1 041,67
506 VMP ; obligations [52 000 - 1 040] 50 958,33
Cession des obligations Durand à Paul

L’obligation est vendue au client Paul en tenant compte des intérêts acquis par Martin.

 Chez Paul
er
1 juillet
506 VMP ; obligations 52 000,00
512 Banque 52 000,00
Achat des obligations Durand à Martin

1er’ juillet
764 Revenus de VMP 1 041,67
506 Obligations 1 041,67
Prise en compte des intérêts acquis et payé à
Martin

31/12/N
5088 Intérêts courus sur VMP [ 500 x 100 x 5 % x 11/12] 2 291,67
764 Revenus de VMP 2 291,67

Pour Paul : le montant des intérêts courus au 31/12/N est de :


2 291,67 – 1 041,67 = 1 250,00 [50 000 x 5 % x 6/12]
1er Février
512 Banque [100 x 500 x 5%] 2 500,00
764 Revenus de VMP ; obligations 2 500,00
Encaissement des intérêts des obligations
Remarque : cas où aucune obligation n'est
remboursée à Paul par Durand

Exercice 7
L’entreprise Alexandre est une entreprise industrielle localisée dans la région parisienne. Elle vous
communique les annexes 1, 2 et 3 nécessaires pour passer les écritures d'inventaire.
L'exercice comptable de l'entreprise coïncide avec l'année civile.

TRAVAIL A FAIRE

1. A partir de l'annexe 1, enregistrer les écritures de régularisation au 31 décembre N des


comptes de gestion. A quel principe comptable, répondent ces écritures de régularisation ?
28. A partir de l'annexe 2 passer les écritures de régularisations de la cession.

© www.compta-cours.com 17/40
ANNEXE 1 - Écritures de régularisations des comptes de gestion
 La société a comptabilisé le 1er octobre N une facture d'abonnement à une revue professionnelle sur
la période du 1er octobre N au 30 septembre N+1. Montant de la facture 240 euros H.T. (TVA 19,6 %).
 La facture de l'expert-comptable pour le 4ème trimestre N, est datée et enregistrée en comptabilité le
15 janvier N+1, montant HT 1 500 euros, TVA 19,6 % mais son montant était connu avant la fin de
l'exercice N.
 L'entreprise a contracté un emprunt sur 5 ans en N-2 pour 12 000 euros, au taux de 5 %. L'emprunt est
remboursable « in fine ». L'intérêt est à régler chaque année à terme échu, le 30 janvier.
 La société a adressé au client ABS une facture pour 200 lampes (5 000 euros HT, TVA 19,6 %) le 15
décembre N. Mais au 31 décembre N, les lampes n'ont toujours pas été livrées.

ANNEXE 2 - Régularisations diverses


1. La société détient les titres suivants :

TITRES Remarques Prix d'achat Quantité Prix cession


Titres destinés à rester durablement
EUREST en portefeuille en vue d'exercer une 100 250 120
influence sur la société émettrice
Titres achetés en vue d'être revendus
SODEXHO 50 300 65
rapidement

 Les titres EUREST avaient fait l'objet d'une dépréciation en N-1 pour 1 500 euros. Les titres EUREST et
SODEXHO ont été cédés pendant l'exercice N, mais seules les ventes ont été enregistrées en compte
d'attente 471.
 Le salarié Mr Olivier est en conflit avec la direction. La société a engagé un avocat pour se faire assister
sur ce litige. La société a reçu le 15 décembre une assignation au conseil des prud'hommes. La 1 ière
convocation a lieu le 15 janvier N+1. L'avocat estime le risque à 10 000 euros. Dans le cas où une
écriture d'inventaire serait comptabilisée, indiquer à quel principe comptable l'on se réfère.
 La société a acquis et mis en service le 5 février N-2, une machine pour 12 000 euros HT. Cette
machine a une durée d'utilisation de 5 ans. La société applique l'amortissement dégressif fiscal. La
machine est cédée le 21 septembre N, pour 7 000 euros HT.
L’entreprise n’a comptabilisé aucune écriture pour cette opération.

Corrigé exercice 7

1. A partir de l'annexe 1, enregistrer les écritures de régularisation au 31 décembre N


des comptes de gestion. A quel principe comptable, répondent ces écritures de
régularisation.

31/12/N

486 Charges constatées d’avance 180,00


6183 Documentation technique 180,00
Régularisation de la charge d’abonnement à une
revue [240 x 9/12]
31/12/N

© www.compta-cours.com 18/40
6226 Honoraires 1 500,00
44586 TVA à régulariser 294,00
408 Fournisseurs ; factures non parvenues 1 794,00
Honoraires de l’expert-comptable
31/12/N

661 Charges d’intérêts 550,00


1688 Intérêts courus 550,00
= 12 000 x 5 % x 11/12

31/12/N

701 Produits finis 5 000,00


487 Produits constatés d’avance 5 000,00
Produits non livrés au client ABS

Principe comptable :
Principe d’indépendance des exercices : Il convient de rattacher au résultat de l'exercice tous les produits et
toutes les charges qui concourent à sa formation et donc découper la vie continue des entreprises en périodes
ou en exercices comptables.

29. A partir de l'annexe 2 passer les écritures de régularisations diverses.


31/12/N
471 Compte d’attente 30 000,00
775 Produits des cessions des éléments d’actifs 30 000,00
Cession de 250 titres EUREST à 120 €

675 Valeur comptable des éléments d’actifs cédés 25 000,00


261 Titres de participation 25 000,00
Sortie de 250 titres EUREST

2961 Dépréciation des titres de participation 1 500,00


7866 RAP; produits financiers
Reprise de dépréciation des titres 1 500,00

Prix de cession des actions SODEXHO : 300 x 65,00 = 19 500 €


Prix d’acquisition des actions SODEXHO : 300 x 50 = 15 000 €
Gain net : 4 500 €
471 Compte d’attente 19 500,00
767 Produits nets sur cessions de VMP
503 VMP ; Actions 4 500,00
Cession des titres SODEXHO 15 000,00

6815 Dotations aux provisions d’exploitation 10 000,00


1511 Provisions pour litiges 10 000,00
Provision pour litige
Principe comptable :

© www.compta-cours.com 19/40
Les dépréciations sont enregistrées en vertu du principe de prudence définie comme : "l'appréciation
raisonnable des faits dans le but d'éviter le risque de transfert, sur l'avenir, d'incertitudes présentes
susceptibles de grever le patrimoine et le résultat".

Amortissement
Amortissement économique Amortissement fiscal
Date dérogatoire
Base Amort VCN Base Amort VCN Dotation Reprise
N-2 12 000 2 173,33 9 826,67 12 000 3 850 8 150 1 676,67

N-1 12 000 2 400 7 426,67 8 150 2 852,50 5 297,50 452,50


N 12 000 1 733,33(1 5 693,34 Calcul inutile car les amortissements dérogatoires sont
) soldés
(1) = 12 000 x 20 % x 260/360

462 Créance sur cession d’immobilisations 8 372,00


775 Produit de cession des actifs cédés 7 000,00
44571 État ; TVA collectée 1 372,00
Cession de l’immobilisation

68112 DAP ; charges d’exploitation 1 733,33


28154 Amortissement Mat. Indust. 1 733,33
Dotation complémentaire de l’année

28154 Amortissement Mat. Indust. 6 306,66


675 Valeur comptable nette des actifs cédés 5 693,34
2154 Matériel industriel 12 000,00
Solde des comptes relatifs à l’immobilisation

145 Amortissements dérogatoires 2 129,17


78725 Reprises amortissements dérogatoires 2 129,17
Pour solde des amortissements dérogatoires

Exercice 8
La société Raimondi est une entreprise aéronautique et une partie de son activité est réalisée avec le ministère
de la Défense.
Le 12 juin N, l'entreprise Raimondi reçoit notification de la du ministère de la Défense qu'ils vont recevoir une
subvention de 400 000 € (non assujettie à la TVA) pour financer partiellement l'achat d'une machine-outil.
Le 1ier juillet, la machine-outil est achetée 600 000 € hors taxes (TVA au taux normal) à la société anonyme
Texier, facture n°411189 à payer pour le 31 août N. Le matériel est mis en service le jour même.
La subvention est versée le 8 août par virement bancaire.
La facture n° 411189 de la société Texier est réglée le 31 août par virement bancaire.
L'entreprise Raimondi décide à l'inventaire du 31 décembre N d'amortir la machine-outil sur cinq ans, selon le
système dégressif, et d'étaler la subvention reçue.
La valeur résiduelle estimée au bout des cinq ans est de 50 000 €

© www.compta-cours.com 20/40
TRAVAIL A FAIRE

1. Compléter le tableau de l’annexe 1 ;


30. Enregistrer les opérations de l’exercice N au journal de l'entreprise Raimondi ;
31. Présenter les documents de synthèse relatifs à ces opérations au 31 décembre N+2.
32. La machine-outil est cédée pour un montant de 150 000 € HT le 15 mars N+3.
Comptabiliser les opérations de l’exercice.

Annexe 1 :
Quote part de
Amortissement subvention
Exercice Amortissement comptable Amortissement fiscal
s dérogatoires virée au compte
de résultat
Base Amort VCN Base Amort. VCN Dot (+) / rep (-)
31/12/N

31/12/N+1

31/12/N+2

31/12/N+3

31/12/N+4

31/12/N+5

Annexe 2 - Présentation des documents de synthèse relatifs aux opérations

Compte de résultat au 31 décembre N+2


CHARGES D'EXPLOITATION PRODUITS EXCEPTIONNELS

Dotations aux amortissements Sur opérations de gestion

CHARGES EXCEPTIONNELLES Sur opérations en capital :


- produits des cessions d'éléments
Dotations aux amortissements d'actif
- subventions d'investissement virées
au résultat de l'exercice

Bilan au 31 décembre N+2

Actif Montant Amort. Montant Passif Montant net


brut net
Actif immobilisé Capitaux propres

Immobilisations Subventions d'investissement


corporelles
Provisions règlementées
Installations techniques,
matériel et outillage

© www.compta-cours.com 21/40
industriels

Corrigé exercice 8

1. Compléter le tableau de l’annexe 1 ;

Amortiss
Quote part de
ements
Amortissement comptable Amortissement fiscal subvention
dérogato
virée au
ires
compte de
Base Amort VCN Base Amort. VCN Dot (+) /
résultat
rep (-)
31/12/N 550 000 55 000 545 000 600 000 105 000 495 000 + 50 000 [1] 70 000

31/12/N+1 550 000 110 000 435 000 495 000 173 250 321750 63 250 115500

31/12/N+2 550 000 110 000 325 000 321750 112 612,5 209137,75 2 612,5 75 075

31/12/N+3 550 000 110 000 215 000 209 137,75 104 568,75 104568,75 -5 431,25 69712,5

31/12/N+4 550 000 110 000 105 000 104 568,75 104 568,75 0 -5 431,25 69712,5

31/12/N+5 550 000 55 000 50 000 -55 000

L’étalement de la subvention se réalise en fonction de l’amortissement fiscal :


[1] = [Subvention/Immobilisation] x Amortissement fiscal = [400 000 / 600 000] x 105 000

33. Enregistrer les opérations de l’exercice N au journal de l'entreprise Raimondi ;


12/06/N
4411 État ; subvention à recevoir 400 000,00
131 Subvention d’investissement 400 000,00
subvention à recevoir de la Région pour financer la
machine-outil

01/06/N
2154 Matériel industriel 600 000,00
44562 État ; TVA déductible s/immob 117 600,00
404 Fournisseurs d’immobilisations 717 600,00
facture n° 411189

08/08/N
512 Banque 400 000,00
4411 État ; subvention à recevoir 400 000,00
Virement bancaire

31/08/N

© www.compta-cours.com 22/40
404 Fournisseurs d’immobilisations 717 600,00
512 Banque 717 600,00
chèque n° ...

31/12/N
681 DAP ; charges d’exploitation 55 000,00
28154 Amortissement du MOI 55 000,00
Annuité d'amortissement économique N

68725 DAP ; Amortissements dérogatoires- Charges except 50 000,00


145 Amortissement dérogatoire 50 000,00
Suivant tableau annexe 1

139 Quote-part de subvention 70 000,00


777 Quote part de subvention virée au compte 70 000,00
de résultat
Suivant tableau annexe 1

34. Présenter les documents de synthèse relatifs à ces opérations au 31 décembre N+2.

Compte de résultat au 31 décembre N+2


CHARGES D'EXPLOITATION PRODUITS EXCEPTIONNELS

Dotations aux amortissements et aux Sur opérations de gestion


provisions :
Sur opérations en capital :
Sur immobilisations : - produits des cessions d'éléments
dotations aux amortissements 110 000,00 d'actif
- subventions d'investissement virées 75 075
au résultat de l'exercice
CHARGES EXCEPTIONNELLES
Dotations aux amortissements et aux
provisions 2 612,50

Bilan au 31 décembre N+2

Actif Montant Amort. Montant Passif Montant net


brut net
Actif immobilisé Capitaux propres

Immobilisations Subventions d'investissement 139 425,00


corporelles [400 000 – 70 000 – 115 500 –
75 075]
Installations techniques,
matériel et outillage 600 000 275 000 325 000 Provisions règlementées [solde du 115 862,50
industriels compte 145]

© www.compta-cours.com 23/40
15 mars N+3
462 Créance sur cession d’immobilisations 179 400,00
775 Produit de cession des actifs cédés 150 000,00
44571 État ; TVA collectée 29 400,00
Cession de l’immobilisation

31/12/N+3
68112 DAP ; charges d’exploitation 22 611,11
28154 Amortissement Mat. Indust. 22 611,11
Dotation complémentaire de l’année :
110 000 x 74/360

28154 Amortissement Mat. Indust. 297 611,11


675 Valeur comptable nette des actifs cédés 302 388,89
2154 Matériel industriel 600 000,00
Solde des comptes relatifs à l’immobilisation

145 Amortissements dérogatoires 115 862,50


78725 Reprises amortissements dérogatoires 115 862,50
Pour solde des amortissements dérogatoires

131 Subventions d’investissement 400 000,00


139 Subventions d’investissement virées au CR 260 575,00
777 Q/P de subventions virées 139 425,00
Pour solde des amortissements dérogatoires

Exercice 9
L’entreprise LEROY, entreprise commerciale, constituée le 1er janvier N, soumise à la TVA au taux normal sur la
totalité de son chiffre d’affaires, clôture régulièrement ses comptes au 31 décembre de chaque année.

TRAVAIL A FAIRE

À l’aide des annexes :


1. Indiquer l'intérêt de l'amortissement dérogatoire et présenter le tableau d’amortissement
du logiciel acquis le 15 juin N, en faisant ressortir les amortissements exceptionnels, les
amortissements économiquement justifiés et les amortissements dérogatoires.
35. Enregistrer au journal les écritures de régularisations relatives à la cession du 30
novembre N+2.
36. Enregistrer au journal les dotations aux amortissements de l’exercice N+2 (les calculs
doivent être justifiés).
37. Enregistrer au journal la régularisation de la cession de valeurs mobilières de
placement réalisée le 15 décembre N+2 sachant que l’entreprise utilise, quelle que soit la
nature des titres vendus, la méthode du "premier entré, premier sorti".

© www.compta-cours.com 24/40
38. Présenter dans un tableau les calculs relatifs aux différents titres (titres de
participation et valeurs mobilières de placement) afin de faire apparaître les éventuelles
dépréciations ou reprises sur ces actifs pour l’exercice N+2.
39. Enregistrer au journal les éventuelles écritures de régularisation provenant du
tableau précédent.
40. Enregistrer au journal les écritures de régularisation relatives aux créances
douteuses (les calculs doivent être justifiés).

ANNEXE 1 - Extrait de la balance par soldes (avant inventaire) de l’entreprise LEROY


au 31 décembre N
Soldes Soldes
Comptes
débiteurs créditeurs
145 - Amortissements dérogatoires 53 781,25
---------------------------------------------------------------------

2050 – logiciels 9 000,00


211 – Terrains 20 000,00
213 – Constructions 180 000,00
2154 – Matériel et outillage industriel 120 000,00
2182 – Matériel de transport 140 930,00
---------------------------------------------------------------------
261 – Titres de participation 282 000,00
---------------------------------------------------------------------
2805 - Amortissement des logiciels 2775,00
2813 – Amortissement des constructions 18 000,00
28154 – Amortissement du matériel et outillage industriel 30 000,00
28182 – Amortissement du matériel de transport 38 000,00
---------------------------------------------------------------------
411 – Clients 184 483,00
416 – Client douteux 28 823,60
491 – Dépréciation des créances douteuses 15 640,00
---------------------------------------------------------------------
503 – Actions 33 360,00
5903 – Dépréciation des actions 370,00

ANNEXE 2 - Modes et durées d’amortissement applicables dans l’entreprise LEROY

Modes Modes
Durées
Nature des biens d’amortissement
d’amortissement
d’amortissement
économique fiscal retenu
2050 – Logiciels LinéaireExceptionnel (sur 5 ans
12 mois)
213 – Constructions Linéaire Linéaire 20 ans
2154 – Matériel et outillage industriel Linéaire dégressif 10 ans
2182 – Matériel de transport (1) Linéaire Linéaire ou 5 ans
Dégressif
(1)
amortissement fiscal dégressif chaque fois que la législation en vigueur le permet.

© www.compta-cours.com 25/40
ANNEXE 3 - Renseignements complémentaires pour l’inventaire de l’entreprise
LEROY
Dossier immobilisations :
Toutes les immobilisations ont été acquises à la création de l’entreprise, à l’exception :
 du camion Volvo acquis le 1er juillet N.
 Un logiciel de paie d’une valeur d’origine HT de 9 000 € acquis le 15 juin N,. Ce bien bénéficie de
l’amortissement exceptionnel sur 12 mois dont le point de départ est le 1er jour du mois d’acquisition.
Le comptable de l’entreprise LEROY considère cependant que l’amortissement économiquement
justifié est constaté par l’amortissement linéaire.

Par ailleurs, l’entreprise LEROY a acquis et normalement comptabilisé le 15 avril N+2, un véhicule de tourisme
de marque Renault de valeur d’origine : 17 500 € HT, TVA au taux normal. La valeur résiduelle est estimée a
1 500 € à la fin de la consommation des avantages économiques.

Le 30 novembre N+2, l’entreprise LEROY a procédé à la cession d’une machine outil d’une valeur d’origine HT
de 40 000 €. Le comptable a simplement constaté cette cession par le jeu des comptes suivants :

30/11/N+2
512 Banque 35 980,00
2154 Matériel et outillage industriel État ; TVA 30 000,00
collectée
44571 Cession de l’immobilisation 5 980,00

Dossier Titres :
Durant l’exercice N+2, l’entreprise LEROY a procédé à la cession de 50 actions de la société Fidex au prix
unitaire de 104 €. Le comptable a procédé à l’enregistrement suivant :

15/12/N+2
512 Banque 5 200,00
470 Compte d’attente 5 200,00
Cession de 50 titres Fidex à 104 € l’unité

La cotation moyenne relevée par le comptable de l’entreprise LEROY pour procéder à l’estimation du
portefeuille au 31 décembre N+2 est la suivante :

Actions Veriten 113


Actions Fidex 102
Actions Lomax 115

Dossier créances :
Le client Lecomte, débiteur de 14 352 € TTC est en redressement judiciaire. Selon les informations reçues, la
créance semble recouvrable à 60 %.

© www.compta-cours.com 26/40
ANNEXE 4 - Portefeuille titres de l’entreprise LEROY arrêté à la date du 1er janvier
N+2
Date Prix d’achat Cotation au
Nature des titres Quantité
d’acquisition unitaire 31/12/N+1
Titres de participation
Actions Veriten 1 300 15/06/N 120 130
Actions Veriten 1 200 01/09/N+1 105 130
Valeurs mobilières de placement
Actions Fidex 40 01/04/N 112 105
Actions Fidex 130 15/09/N 105 105
Actions Fidex 30 01/11/N+1 108 105

Actions Lomax 110 01/06/N+1 109 112

ANNEXE 5 - État des créances douteuses de l’entreprise LEROY au 31 décembre N+2


avant inventaire.

Règlement
Nominal TTC Dépréciation effectué
Noms des clients Observations
au 31/12/N+1 au 31/12/N+1 durant
l’exercice N+2
Porter la provision à 60 % du
Leduc 9 687,60 3 240,00 1 196,00
solde restant dû.
Lebaron 14 950,00 10 000,00 - Client définitivement
insolvable.
On pense récupérer 55 % de
Lemarquis 7 176,00 2 400,00 1 794,00
la créance restant due.
31 813,60 15 640,00 2 990,00

Exercice 9 - Corrigé

1. Indiquer l'intérêt de l'amortissement dérogatoire et présenter le tableau d’amortissement


du logiciel acquis le 15 juin N+2, en faisant ressortir les amortissements exceptionnels, les
amortissements économiquement justifiés et les amortissements dérogatoires.

Les entreprises ont la possibilité de constater, dans certains cas, un amortissement supérieur à
l’amortissement économique. L’objectif est de bénéficier de l’économie d’impôt liée à ce sur-amortissement. Il
s’agit alors d’enregistrer, en plus de la dotation économiquement justifiée, une dotation aux amortissements
supplémentaire appelée dotation aux amortissements dérogatoires. Elle est égale à la différence entre la
dotation fiscalement autorisée et la dotation économiquement justifiée.
L’amortissement économique est ici est linéaire sur 5 ans (annexe 2). Par exception, l'amortissement
économique des logiciels débute à la date d'acquisition. Le taux d’amortissement est de 1 / 5 = 20 %.
L’amortissement fiscal est de 12 mois à compter du mois d’acquisition.

© www.compta-cours.com 27/40
Exercice Amortissement Amortissement Amortissements
Économiquement Justifié Fiscalement autorisé dérogatoires
Base Dotation Cumul Base Dotation Cumul Dotations Reprises
N 9 000 975 (1) 975 9 000 5 250 (2) 5 250 4 275 (3)
N+1 9 000 1 800 (4) 2 775 9 000 3 750 (5) 3 750 1 950 (6)
N+2 9 000 1 800 4 575 - - - 1 800
N+3 9 000 1 800 6 375 - - - 1 800
N+4 9 000 1 800 8 175 - - - 1 800
N+5 9 000 825 9 000 - - - 825
Total 6 225 6 225
(1) 9 000 x 20 % x (15 + 30 x 6) / 360
(2)
9 000 x 7 / 12
(3) 5 250 – 975 ; C’est une dotation car amortissement fiscal > l’amortissement économique.
(4) 9 000 x 20 %
(5) 9 000 x 5 / 12
(6) 3 750 – 1 800

41. Enregistrer au journal les écritures de régularisations relatives à la cession du 30


novembre N+2.
Seule sera traitée ici la régularisation de la cession du 30 novembre. Pour les écritures d’inventaire
(amortissement et sortie du patrimoine) voir question suivante.

2154 Matériel industriel 30 000,00


775 Produit de cession des actifs cédés
Régularisation de l'écriture de cession 30 000,00

42. Enregistrer au journal les dotations aux amortissements de l’exercice N+2 (les calculs
doivent être justifiés).

- Amortissement du logiciel
68112 DAP ; charges d’exploitation 975,00
2805 Amortissement des logiciels 975,00
Selon tableau d'amortissement du logiciel

145 Amortissements dérogatoires 1 800,00


78725 Reprises amortissements dérogatoires 1 800,00
Selon tableau d'amortissement du logiciel

- Amortissement des constructions


68112 DAP ; charges d’exploitation 9 000,00
2813 Amortissement des constructions 9 000,00
Dotations de l’année

- Amortissement du matériel et outillage industriel


La valeur inscrite au compte « 2154 – Matériel et outillage industriel » dans la balance avant inventaire
(annexe 1) est de 120 000,00 €. Il est signalé en annexe 3 qu’une cession a été réalisée le 30 novembre N. Or le

© www.compta-cours.com 28/40
comptable a enregistré une écriture erronée à cette date. Le compte « 2154 – Matériel et outillage industriel »
se présente ainsi :

Débit 2154 – Matériel et outillage industriel


Solde initial X 30 000,00 (écriture de cession)

Solde au 31/12/N 120 000,00

En début d’exercice, le compte « 2154 - Matériel et outillage industriel » avait un solde de


150 000,00 €. Il se composait de deux éléments :
 Un élément cédé par l’entreprise le 30 novembre N dont la valeur d’origine est de
40 000,00 € (annexe 3)
 Un élément conservé par l’entreprise dont la valeur est de 150 000,00 – 40 000,00 =
110 000,00 €.

D’après l’annexe 2, l’amortissement choisi est dégressif sur 10 ans. Le taux d’amortissement est donc de 1 / 10
x 2,25 = 22,5 %.

Le calcul des dotations aux amortissements est donc le suivant :


Pour l’élément cédé par l’entreprise, le tableau d’amortissement est le suivant :.
Amortissement Amortissement Amortissements
Économiquement justifié Fiscalement dérogatoires
Exercice autorisé
Base Dotation Cumul Base Dotation Cumul Dotations Reprises

N 40 000 4 000 4 000 40 000 9 000 9 000 5 000


N+1 40 000 4 000 8 000 31 000 6 975 15 975 2 975
N+2 40 000 3 666,67 11 666,67 24 025 4 504,69(1) 20 479,69 838,02

(1)24025 x 22,5 % x10/ 12 car le bien est cédé le 30 novembre N+2. L'amortissement dégressif ne prend pas
en compte le mois de cession.

68112 DAP ; charges d’exploitation 3 666,67


28154 Amortissement Mat. Indust. 3 666,67
Dotation complémentaire de l’année

28154 Amortissement Mat. Indust. 11 666,67


675 Valeur comptable nette des actifs cédés 28 333,33
2154 Matériel industriel 40 000,00
Solde des comptes relatifs à l’immobilisation

145 Amortissements dérogatoires 7 975,00


78725 Reprises amortissements dérogatoires 7 975,00
Pour solde des amortissements dérogatoires

Pour le matériel industriel conservé par l’entreprise, le tableau d’amortissement est le suivant :

© www.compta-cours.com 29/40
Amortissement Amortissement Amortissements
Économiquement justifié Fiscalement autorisé dérogatoires
Exercice
Base Dotation Cumul Base Dotation Cumul Dotations Reprises
N 110 000 11 000 11 000 110 000 24 750 24 750 13 750
N+1 110 000 11 000 22 000 85 250 19 181,25 43 931,25 8 181,25
N+2 110 000 11 000 33 000 66 068,75 14 865,49 58 796,74 3 865,49

68112 DAP ; charges d’exploitation 11 000,00


28154 Amortissement Mat. Indust. 11 000,00
Dotation complémentaire de l’année :
Selon tableau d'amortissement du matériel
industriel

68725 Dotations aux amortissements dérogatoires 3 865,49


145 Amortissements dérogatoires 3 865,49
Selon tableau d'amortissement du matériel
industriel

- Amortissement du matériel de transport


La valeur inscrite au compte « 2182 – Matériel de transport » dans la balance avant inventaire est de 140
930,00 € (annexe 1). Il est signalé en annexe 3 qu’une acquisition d’un véhicule de tourisme a été effectuée le
15 avril N pour un montant de 17 500 € HT. Ce dernier est donc compris dans le montant total du matériel de
transport. Il a été comptabilisé pour son montant TTC de l’acquisition car la TVA n’est pas déductible.

En conséquence, le matériel se décompose comme suit :

 Véhicule de tourisme acquis le 15 avril N : 17 500 x 1,196 = 20 930,00 €


Le mode d’amortissement est obligatoirement linéaire car les véhicules de tourisme ne sont pas admis à
l’amortissement dégressif et la durée choisie par l’entreprise est de 5 ans.
La dotation économique est donc de [20 930 - 1 500] x 20 % x (15 + 8 x 30) / 360 = 2 752,58 €.
La dotation fiscale est de : 20 930x 20 % x (15 + 8 x 30) / 360 = 2 965,08 €.
Amortissement dérogatoire : 2 965,08 - 2 752,58 = 212,50

 Camion VOLVO acquis le 1er juillet N-2 : 140 930 – 20 930 = 120 000,00 €

Amortissement du camion Volvo


Le mode d’amortissement retenu est dégressif sur 5 ans. Le taux d’amortissement dégressif est donc de 1
/ 5 x 1,75 = 35 %. Le tableau d’amortissement est le suivant :

Amortissement Amortissement Amortissements


Économiquement justifié Fiscalement autorisé dérogatoires
Exercice
Base Dotation Cumul Base Dotation Cumul Dotations Reprises
N 120 000 14 000 14 000 120 000 21 000 21 000 7 000
N+1 120 000 24 000 38 000 99 000 34 650 55 650 10 650
N+2 120 000 24 000 62 000 64 350 22 522,50 78 172,50 1 477,50

© www.compta-cours.com 30/40
68112 DAP ; charges d’exploitation 26 752,58
28182 Amortissement Mat. transport 26 752,58
Dotation complémentaire de l’année : 2 752,58 + 24
000
Selon tableau d'amortissement du matériel de
transport

68725 Dotations aux amortissements dérogatoires 212,50


145 Amortissements dérogatoires 212,50
Amortissement dérogatoire sur le véhicule de
tourisme
Selon tableau d'amortissement du matériel de
transport
145 Amortissements dérogatoires 1 477,50
78725 Reprises amortissements dérogatoires 1 477,50
Selon tableau d'amortissement du matériel de
transport

43. Enregistrer au journal la régularisation de la cession de valeurs mobilières de


placement réalisée le 15 décembre N+2 sachant que l’entreprise utilise, quelle que soit
la nature des titres vendus, la méthode du "premier entré, premier sorti".

La cession de valeurs mobilières de placement nécessite, avant tout enregistrement comptable le calcul du
résultat de cession. Si l’entreprise réalise une plus-value de cession, celle-ci est enregistrée au crédit du
compte « 767 – Produit net sur cession de valeurs mobilières de placement ». Si l’entreprise réalise une moins-
value de cession, celle-ci est enregistrée au débit du compte « 667 – Charge nette sur cession de V.M.P.».
L’énoncé nous indique que l’entreprise a cédé 50 actions de la société Fidex au prix unitaire de 104 €
(annexe 3). L’entreprise applique la méthode du « premier entré, premier sorti » (P.E.P.S.). Elle doit donc sortir
du patrimoine les actions les plus anciennes.

D’après l’annexe 4, on doit sortir :


- 40 actions acquises au prix unitaire d’achat de 112 € le 01/04/N ;
- 10 actions acquises au prix unitaire d’achat de 105 € le 15/09/N.

Le résultat de cession est donc :


Prix de vente des titres : 50 x 104 = 5 200,00 €

- Valeur d’origine des titres : 40 x 112 + 10 x 105 = 5 530,00 €

= Moins-value de cession : 330,00 €

D’où l’enregistrement au journal au 31/12/N+2 :


470 Compte d'attente 5 200,00
667 Charge nette sur cession de VMP 330,00
503 VMP ; actions 5 530,00
Régularisation et cession des VMP

44. Tableau de calcul des dépréciations sur titres


A l’inventaire comptable, il est nécessaire d’évaluer la valeur des titres financiers possédés par l’entreprise. Si
l’entreprise constate une moins-value potentielle, il convient d’enregistrer une dotation aux dépréciations au
débit du compte « 686 – D.A.P. – Charges financières ». En cas de plus-value potentielle, aucun enregistrement
comptable ne sera constaté en vertu du principe de prudence.

© www.compta-cours.com 31/40
Afin de présenter le tableau demandé, il est nécessaire de calculer les dépréciations de l’exercice N-1.

N° de Coût Valeur à Dépréciation


Date
compt Titres Quantité d’achat l’inventaire au
d’achat
e unitaire N+1 31/12/N+1

15/06/N
261 Veriten 1 300 120
01/09/N+ 130 0,00
261 Veriten 1 200 105
1

40 01/04/N 112
503 Fidex
130 15/09/N 105 105 370,00
503 Fidex
30 01/11/N+ 108
503 Fidex
1

01/06/N+
503 Lomax 110 109 112 0,00
1

Tableau des dépréciations des titres au 31/12/N+2

N° de Coût Valeur à Dépréciation Ajustement


Date Dépréciation
compt Titres Quantité d’achat l’inventaire au
d’achat au 31/12/N+1 Dotation Reprise
e unitaire N+2 31/12/N+2

261 Veriten 1 300 15/06/N 120


113 0,00 0,00
261 Veriten 1 200 01/09/N+1 105

503 Fidex 120 15/09/N 105 102 540,00 370,00 170,00


503 Fidex 30 01/11/N+1 108

503 Lomax 110 01/06/N+1 109 115 0,00 0,00

45. Enregistrer au journal les éventuelles écritures de régularisation provenant du


tableau précédent.
31/12/N+2

6866 DAP ; charges financières 170,00


5903 Dépréciations des VMP 170,00
Suivant tableau des dépréciations

46. Enregistrer au journal les écritures de régularisation relatives aux créances douteuses
(les calculs doivent être justifiés).

Créances
Créances Règlements Créances douteuses Dépréciations Dépréciatio
Clients irrécouvrables en Ajustements
TTC N+1 en N+2 au 31/12/N+2 en N+1 ns en N+2
N+2

© www.compta-cours.com 32/40
TTC HT HT TVA Dotation Reprise

Leduc 9 687,60 1 196,00 8 491,60 7 100,00 3 240,00 4 260,00 1 020,00

Lebaron 14 950,00 0,00 12 500 2450 10 000,00 10 000,00

Lemarquis 7 176,00 1 794,00 5 382,00 4 500,00 2 400,00 2 025,00 375,00

Lecomte 0,00 0,00 14 352 12 000 0,00 4 800,00 4 800,00

Total 5 820 10 375

416 Clients douteux ou litigieux 14 352,00


411 Clients 14 352,00
Lecomte nouveau client douteux

654 Perte sur créances irrécouvrables 12 500,00


44571 État ; TVA collectée 2 450,00
416 Clients douteux ou litigieux 14 950,00
PRINTZ devenu irrécouvrable
68174 DADP sur créances douteuses 5 820,00
491 Dépréciation des comptes clients 5 820,00
Suivant tableau des créances douteuses

491 Dépréciation des comptes clients 10 075,00


78174 Reprise sur dépréciation des créances 10 075,00
douteuses

Suivant tableau des créances douteuses

Exercice 10
Au 31/12/N vous êtes chargé d'effectuer les opérations d'inventaire et de comptabiliser les écritures
correspondantes de l'entreprise CLERGET.
On vous communique les renseignements suivants :

1) Portefeuille titres
A- Le portefeuille titres de valeurs mobilières de placement se présente de la manière suivante au 31/12/N :
Nom Date d'entrée Nombre Prix d'achat Cours boursier moyen
31/12/N-1 31/12/N
MERIAN N-2 110 78 80 90
HEPTONIA N-1 50 95 105 80
ALBA N-3 60 210 190 205
CELEUSIO N-1 210 22 20 17

Par ailleurs, les opérations suivantes ont été réalisées :


- Cession de valeurs mobilières de placement :

© www.compta-cours.com 33/40
L'entreprise a reçu le 31/12/N un avis de crédit de sa banque relatif à des cessions de VMP :
 200 actions NASSAU acquises en N-2 au prix unitaire de 110 €, prix de cession unitaire 103 € (pas de
dépréciation antérieure constituée).
 20 SICAV « MONEY PATRIMOINE » acquises en octobre N, cotées 290 € l'une pour placer pendant trois
mois un excédent de trésorerie. Elle cède ses titres au 31/12 au coût unitaire de
310 €.

B- Cession de titres immobilisés


Le 31/12/N, l'entreprise a cédé 1 500 titres sur les 5 000 titres souscrits lors de la création de la société
CARLIER, le 01/02/N-1, dont le capital se compose de 8 000 titres. Le prix de souscription unitaire s'élevait à
110 €.
La cession a été effectuée au prix unitaire de 95 € (valeur d'utilité cette date). La valeur d'utilité du titre au
31/12/N-1 s'élevait à 100 € et s’élève à 98 € au 310120/N.
L'établissement financier qui a réalisé la cession a prélevé une commission de négociation H.T. de 2 % du
prix de cession.

2) Situation des créances


Le client GALERIA restait à nous devoir une facture du 26 janvier N d'un montant T.T.C. de
5 980 €. Le syndic chargé de la liquidation judiciaire nous indique que cette créance est totalement
irrécouvrable.
Le client AMIRON est redevable d'une facture du 21 octobre N d'un montant de 2 990 € T.T.C., une
dépréciation de 40 % doit être constituée.

3) Immobilisations
Cession pour un montant de 1 000 € HT le 1 er novembre N d'un matériel informatique, acquis le 1er mars N-2
et mis en service le 01 mai N -2 : prix d'acquisition : 6 000 € H.T.
Durée prévisible d'utilisation de 4 ans.
Amortissement économiquement justifié : linéaire en quatre ans.
L’entreprise souhaite bénéficier de l’avantage procuré par l’amortissement fiscal dégressif.

4) Autres régularisations
L'entreprise a reçu le 23/12/N des marchandises commandées fin novembre. La facture du fournisseur n'est
pas encore parvenue, le bon de commande faisait état d'un montant global H.T. de la commande de
2 250 €.
Un salarié licencié nous réclame devant les prud'hommes une indemnité de 12 000 €. Cette affaire devrait se
dénouer courant N+1, selon notre avocat une condamnation au paiement d'une indemnité de
7 000 € est probable.
Le loyer semestriel d'un local commercial que l'entreprise a donné en location, pour la période du 1er
novembre N au 30 avril N+1, a été réglé et comptabilisé le ler novembre N pour un montant de
10 800 € H.T..
L'entreprise a enregistré et payé le 01/07/N, une prime d'assurance incendie de 5 400 €. Cette prime annuelle
est payable d'avance.
Pour financer son développement, l'entreprise a souscrit le 01/10/N un emprunt de 60 000 € auprès du
CREDIT MARITIME DE L'OUEST au taux de 6 %. Les intérêts sont payables annuellement le 30 septembre.

TRAVAIL A FAIRE

Comptabiliser les opérations d’inventaire

Exercice 10 - Corrigé
1 – Portefeuille titres

© www.compta-cours.com 34/40
Ecritures de cessions

Titres Nassau
Prix de cession des actions: 200 x 103,00 = 20 600 €
Prix d’acquisition des actions : 200 x 110 = 22 000 €
Perte nette : 22 000 – 20 600 = 1 400
465 Créances sur cessions de VMP 20 600,00
667 Charges nettes sur cessions de VMP 1 400,00
503 VMP ; Actions 22 000,00
Cession des titres Nissau

SICAV « MONEY PATRIMOINE »


Prix de cession des SICAV : 20 x 310,00 = 6 200 €
Prix d’acquisition des SICAV: 20 x 290,00 = 5 800,00 €
Gain net : 400,00
465 Créances sur cessions de VMP 6 200,00
767 Produits nets sur cessions de VMP 400,00
508 Autres VMP 5 800,00
Cession des SICAV

Les opérations d’inventaire relatives aux dépréciations au 31/12/N

Titres MERIAN
Pas de dépréciation en N-1 ;
Pas de dépréciation en N.

Titres HEPTONIA
Pas de dépréciation en N-1 ;
Dépréciation en N : [95 - 80] x 50 = 750
6866 DAP ; Charges financières 750,00
5903 Dépréciation des VMP 750,00

Titres ALBA
Dépréciation en N-1 : [210 - 190] x 60 = 1 200
Dépréciation en N : [210 - 205] x 60 = 300
5903 Dépréciation des VMP 900,00
7866 RAP; produits financiers 900,00
Reprise de dépréciation des titres

Titres CELEUSIO
Dépréciation en N-1 : [22 - 20] x 210 = 420
Dépréciation en N : [22 - 17] x 210 = 1 050
6866 DAP ; Charges financières 630,00
5903 Dépréciation des VMP 630,00
Ajustement de la dépréciation sur les titres

B- Cession de titres immobilisés

Titres Carlier

© www.compta-cours.com 35/40
512 Banque 139 091,40
627 Services bancaires 2 850,00
44566 État ; TVA déductible s/ABS 558,60
775 Produits des cessions des éléments d’actifs 142 500,00
Cession de 1 500 titres CARLIER

675 Valeur comptable des éléments d’actifs cédés 165 000,00


261 Titres de participation 165 000,00
Sortie de 1 500 titres

Dépréciation en N-1 : [110 - 100] x 5 0000 = 50 000


Dépréciation en N : [110 - 98] x 3 500 = 42 000
Reprise de dépréciation de 8 000 €.
2961 Dépréciation des titres de participation 8 000,00
7866 RAP; produits financiers 8 000,00
Reprise de dépréciation des titres

2) Situation des créances

416 Clients douteux ou litigieux 2 990,00


411 Clients 2 990,00
Amiron nouveau client douteux

654 Perte sur créances irrécouvrables 5 000,00


44571 État ; TVA collectée 980,00
411 Clients douteux ou litigieux 5 980,00
Galeria irrécouvrable dans l'exercice
68174 DADP sur créances douteuses 1 000,00
491 Dépréciation des comptes clients 1 000,00
Dépréciation sur le client Amiron : [2 990 / 1,196] x
40%

3) Immobilisations

Amortissement Amortissement Amortissements


Économiquement justifié Fiscalement autorisé dérogatoires
Exercice
Base Dotation Cumul Base Dotation Cumul Dotations Reprises
N-2 6 000 1 000 1 000 6 000 1 562,50 1 562,50 562,50
N11 6 000 1 500 2 500 4 437,50 1 386,72 2 949,22 113,28
Calcul inutile car reprise globale de l'amortissement
N 6 000 1 250 3 750
dérogatoire

© www.compta-cours.com 36/40
68112 DAP ; charges d’exploitation 1 250,00
28183 Amortissement Mat. informatique 1 250,00
Dotation complémentaire de l’année

28183 Amortissement Mat. Indust. 3 750,00


675 Valeur comptable nette des actifs cédés 2 250,00
2183 Matériel informatique 6 000,00
Solde des comptes relatifs à l’immobilisation

145 Amortissements dérogatoires 449,22


78725 Reprises amortissements dérogatoires 449,22
Pour solde des amortissements dérogatoires

4) Autres régularisations

607 Achat de marchandises 2 250,00


44586 TVA à régulariser 441,00
4081 Fournisseurs ; factures non parvenues 2 691,00
Régularisation de la facture de marchandises

6815 Dotations aux provisions d’exploitation 7 000,00


1511 Provisions pour litiges 7 000,00
Provision pour litige

708 Produit des activités annexes 7 200,00


487 Produits constatés d'avance 7 200,00
Régularisation des loyers

486 Charges constatées d’avance 2 700,00


616 Primes d’assurance 2 700,00
Régularisation de la prime d’assurance

661 Charges d’intérêts 900,00


1688 Intérêts courus 900,00
Intérêts courus = 60 000 x 6 % X 3/12

© www.compta-cours.com 37/40
Exercice 11 – UE 9 DCG 2012
L’entreprise ANTOMALE est une entreprise industrielle. Elle clôture son exercice comptable au 31 décembre.
La société a cédé un matériel industriel (une presse) au cours de l’exercice N. Les informations relatives à cette
cession figurent en annexe 1.
Remarque : le cas est à réaliser sans calculatrice en tenant compte d’un taux de TVA au taux normal de 20 %.

TRAVAIL A FAIRE

Partie A - Cession d’immobilisation


1. Rappeler l’écriture constatée lors de la cession de la presse le 15 novembre N.
47. Enregistrer les écritures d’inventaire liées à la vente de la presse.

Partie B - Annexe
1. Présenter en quelques lignes le rôle de l’annexe.
2. Compléter le tableau des immobilisations présenté en annexe 2.
3. Compléter le tableau des amortissements présenté en annexe 3.
4. Quels autres tableaux doivent être présentés dans l’annexe du système de base ?

Annexe 1- Informations relatives à la presse cédée


Date d’acquisition et de mise en service : 1er janvier N-3
Prix d’acquisition hors taxes : 45 000 €
Valeur résiduelle : 5 000 €
Prix de vente HT : 6 000 €
Date de cession : 15 novembre N
Amortissement économique calculé sur 5 ans en fonction des heures prévisionnelles d’utilisation de la
machine.

La SA ANTOMALE avait prévu d’utiliser la presse pour un total de 6 000 heures selon les prévisions suivantes :

Année N-3 N-2 N-1 N N+1


Total heures d’utilisation 1 200 1 500 1 200 1 000 1 100
Du 1er janvier N jusqu’à la date de cession, la presse a été utilisée pendant 900 heures.

ANNEXE 2
Tableau des immobilisations

Situations et mouvements
A B C D
Valeur brute à Valeur brute à la
Rubriques l’ouverture de Augmentations Diminutions clôture de l’exercice
l’exercice

© www.compta-cours.com 38/40
Immobilisations
corporelles

ANNEXE 3
Tableau des amortissements

Situations et mouvements
A B C D
Amortissements Augmentations : Diminutions Amortissements
Rubriques
cumulés au début de dotations de l’exercice d’amortissements de cumulés à la fin de
l’exercice l’exercice l’exercice

Immobilisations
corporelles

Corrigé - Exercice 11 – UE 9 DCG 2012

A. Cession d’immobilisation
1. Rappeler l’écriture constatée lors de la cession de la presse le 15 novembre N
N° compte 15/11/N Débit Crédit
462/512 Créances sur cessions d’immobilisations 7 200
775 Produits des cessions d’éléments d’actif 6 000
44571 TVA collectée 1 200
Vente de la presse

48. Enregistrer les écritures d’inventaire liées à la vente de la presse.


Il convient de calculer la dotation complémentaire pour l’exercice N. Dotation aux amortissements N : (45 000-
5 000) × 900/6 000 = 6 000

N° compte 31/12/N Débit Crédit


681 Dotations aux amortissements, dépréciations, provisions 6 000
– charges d’exploitation
28154 Amortissements du matériel industriel 6 000
Dotation complémentaire

Les amortissements antérieurs s’élèvent à : (45 000- 5 000) 3 900/6000 = 26 000


Le cumul des amortissements jusqu’à la date de cession est de : 26 000 + 6 000 = 32 000
N° compte 31/12/N Débit Crédit
28154 Amortissement du matériel industriel 32 000
675 Valeurs comptables des éléments d’actif cédés 13 000
2154 Matériel industriel 45 000
Sortie du patrimoine de la presse

© www.compta-cours.com 39/40
B. Annexe

1. Présenter en quelques lignes le rôle de l’annexe

L'annexe vise à compléter et à préciser les informations chiffrées contenues dans le bilan et le compte de
résultat.
Ce document de synthèse :
 comporte toutes les informations, chiffrées ou non, permettant au lecteur de mieux comprendre la
situation de l'entreprise ;
 aide à donner une image sincère et fidèle du patrimoine de l'entreprise.

49. Compléter le tableau des immobilisations

Tableau des immobilisations

Situations et mouvements
A B C D
Valeur brute à Valeur brute à la
Rubriques l’ouverture de Augmentations Diminutions clôture de l’exercice
l’exercice

Immobilisations
45 000 45 000
corporelles

Tableau des amortissements

Situations et mouvements
A B C D
Valeur brute à Valeur brute à la
Rubriques l’ouverture de Augmentations Diminutions clôture de l’exercice
l’exercice
Immobilisations
corporelles 26 000 6 000 32 000

50. Quels autres tableaux doivent être présentés dans l’établissement de l’annexe du
système de base ?

 Tableau des dépréciations


 Tableau des provisions
 État des créances et des dettes à la clôture de l’exercice.

© www.compta-cours.com 40/40