Vous êtes sur la page 1sur 1

Modèle Novembre 2011

Rémunération à la tâche ou au rendement d’un ouvrier du BTP :


exemple de calcul

 Données de la période de paie


 Gain mensuel défini pour la tâche : 2.375,06 €
 Taux horaire de l’ouvrier : 11,27 €
 Horaire collectif hebdomadaire de l’entreprise : 39h/semaine, dont 4 heures supplémentaires
mensualisées chaque semaine de la 36e à la 39e heure.
 Mois comportant 171,60 heures de travail (4 semaines et 2 jours)
 Heures de travail effectif du salarié au cours de la période : 163,80 heures (4 semaines à 39 heures + 1
jour à 7,80 heures). Une journée de travail de travail a été perdue pour cause d’intempéries (7,80 h).
 Nombre d’heures supplémentaires sur la période : 17,33 h mensualisées.
 Salaire mensuel de l’ouvrier pour la période
1.953,46 € (11,27 € x 151,67 h) + (11,27 € x 1, 25 x 17,33 h)

 Calcul de la prime horaire de rendement


Prime de rendement : gain mensuel – rémunération mensuelle de la période
421,60 € (2.375,06 € - 1.953,46 €)

 Calcul du taux horaire de la prime de rendement


Montant de la prime/nombre d’heures de travail effectif de la période
2,46 € (421,60 €/171,60 h)

 Calcul du gain horaire moyen


Salaire horaire + Prime horaire de rendement
13,73 € (11,27 € + 2,46 €)

BULLETIN DE PAIE DE LA PÉRIODE

RUBRIQUES BASE TAUX MONTANT


Salaire mensuel 151,67 h 11,27 € 1.709,32 €
Heures supplémentaires mensualisées à 25 % 17,33 h 14,09 € + 244,14 €
Prime de rendement + 421,60 €
Heures non travaillées (intempéries) * 7h 13,84 € - 96,88 €
Indemnisation des heures d’intempéries
(indemnisation des heures à 75 %, déduction faite 6h 10,30 € + 61,80 €
de la 1ère heure de carence. Taux horaire : 13,73 x 75 %)

TOTAL BRUT 2.339,98 €

COMMENTAIRES
La rémunération au rendement ou à la tâche ne peut permettre de diminuer la rémunération du salarié. Seule la mise
en chômage partiel ou en chômage intempéries autorise à réduire la rémunération qui a été convenue. Ce qui est le
cas dans cet exemple, où l’ouvrier perçoit un montant de rémunération légèrement inférieur à celui du gain mensuel
défini pour la tâche à exécuter.
Le calcul du montant de l’indemnité de chômage-intempéries doit être effectué à partir du gain horaire moyen qui
tient compte de la prime de rendement et non, du taux horaire de base du salarié.
* Le taux horaire de déduction pour la période d’intempéries est calculée en rapportant la rémunération du mois au
nombre d’heures de travail compris dans l’horaire de l’entreprise pour le mois complet, soit 2.375,06 / 171,60). Les
heures supplémentaires qui sont mensualisées doivent être prises en compte dans ce calcul. Ce qui ne serait pas le cas
pour des heures supplémentaires occasionnelles.

www.editions-tissot.fr

Vous aimerez peut-être aussi