Vous êtes sur la page 1sur 2

Région du Centre-Est (Bourgogne, Franche-Comté)

Lieux touristique
Difficile, depuis la réunion des deux régions Bourgogne et Franche-Comté, de
trouver des chiffres qui ne les englobent pas, ce qui donne, au passage, plus de
poids à l'ensemble, la Bourgogne ayant ajouté une jolie dot touristique au panier
de la mariée.
On relèvera cependant que la Franche-Comté compte deux des trois parcs
naturels régionaux, les Ballons des Vosges et le Haut-Jura en plus du Morvan ;
trois des cinq stations thermales avec Lons-le-Saunier (39), Luxeuil-les-Bains
(70) et Salins-les-Bains (39) et deux stations de ski classées, Les Rousses (39) et
Métabief (25).
Le Jura est le département qui compte le plus de capacités d'accueil parmi les
huit départements de la grande région avec 21,9 %. Le Doubs est 4e (14,1 %)
derrière la Côte d'Or (18,6 %) et la Saône-et-Loire (17,4 %). Les capacités d'accueil
sont évidemment moindres dans le Territoire de Belfort (2,1 %).

Personnages
Victor Hugo, Courbet, Pergaud… La Franche-Comté n'est pas avare de grands
hommes de tout poil. Qu’ils soient écrivains, artistes, scientifiques ou industriels de
renom, ils ont tous un point commun : La Franche- Comté!

CLAUDE JOUFFROY-D'ABBANS
>> 1773 : C’est sur le Doubs que le 1er bateau vapeur parvient à naviguer avec succès grâce au génie
de l’ingénieur et architecte naval, Claude Jouffroy-D’Abbans.
ROUGET DE L'ISLE
>> 1792 : Rouget de l’Isle, né à Lons-le-Saunier dans le Jura, compose la Marseillaise. Son succès est
retentissant et rapidement elle est adoptée comme « chant national ».
VICTOR HUGO
>> 1802 : Naissance de Victor Hugo à Besançon, au pied de la majestueuse Citadelle. Le plus célèbre
écrivain, dramaturge et poète français, quittera assez rapidement la capitale comtoise mais il
entretiendra une correspondance importante avec les notables locaux.
TOUSSAINT LOUVERTURE
>> 1802 : Après avoir été arrêté à Saint Domingue, Toussaint Louverture est transféré en France puis
emprisonné en Franche-Comté, au Château de Joux où il s’éteint un an après. On avait choisi ce lieu
le plus éloigné de la côte pour limiter tout risque d’évasion. Il fait aujourd’hui partie du réseau de la
Route des abolitions.
GUSTAVE COURBET
>> 1849 - 1850 : Courbet, enfant du Pays qui a beaucoup peint les paysages de sa région natale
réalise « l’enterrement à Ornans ». Cette toile provoquera un scandale au Salon de Paris de 1850 car
c’est la première fois qu’un peintre utilise le grand format, ordinairement réservé à la peinture
d'histoire, pour représenter un sujet banal, sans idéalisation.

Evenements
Les Lumières de Noël à Montbéliard sont la première manifestation populaire
de Bourgogne Franche-Comté avec 448.000 visiteurs. Suit la Foire comtoise à
Besançon (131.512 visiteurs en 2017), talonnée par les Eurockéennes de
Belfort (130.000 personnes), le Festival international de musique universitaire
de Belfort (116.000 personnes), le No Logo Festival de Fraisans (39) avec
42.000 festivaliers, Rencontres et racines à Audincourt (25) et 41.435
personnes puis Cirques et fanfares à Dole (39) avec 40.000 visiteurs.

Nourriture
Beaucoup de plats typiquement français ont une origine bourguignonne: le bœuf
bourguignon, le coq au vin et les escargots. La région fournit aussi le bœuf charolais et
les poulets de Bresse.

Citons aussi les œufs en meurette qui sont des œufs pochés dans du vin rouge, le jambon
persillé, ou la matelote. Des jambons et saucisses délicieuses sont produites dans et
autour du Morvan. L’époisses, un des meilleurs et plus forts fromages vient de Côte d'Or.
Le village au nord de la Bourgogne, Flavigny, est connu partout en France pour ses
bonbons anisés. Dijon est la capitale française du pain d’épices et de la moutarde.

Production
les vins, les fromages et la charcuterie traditionnelle propres à la région ont tous influencé
la cuisine franc-comtoise, lui donnant un caractère très particulier. Le comté est
probablement le fromage le plus utilisé dans la cuisine française et a un goût de noisette.
Le bleu de Gex est un fromage bleu avec un subtil parfum persillé, obtenu grâce aux
pâturages riches sur lesquels les vaches paissent. Le mont d’Or est un fromage crémeux
qui est produit entre avril et septembre. Le morbier est un autre fromage riche et crémeux
avec une couche de couleur de charbon en son milieu. La raclette est un fromage à pâte
pressée non cuite, souvent servie avec l’appareil à raclette. La cancoillote est une
spécialité particulière de la région. Ces fromages se retrouvent dans la variété des plats
francs-comtois comme la tarte au fromage, les petits choux au comté.