Vous êtes sur la page 1sur 3

ECOLE SUPERIEURE DE TECHNOLGIE-FES 1 GE

I- But:
Le but de cette manipulation est de mesurer les différentes grandeurs (courant,
tension et puissances) d’un circuit linéaire en régime sinusoïdal monophasé.

II- Mesures de puissance en régime sinusoïdal :


Pour réduire la tension du réseau, on utilisera un alternostat abaisseur de tension.

1- Charge résistive :
Le schéma du montage est le suivant :

On rappelle que : S= U.I = 𝑃2 + 𝑄2

L’alternostat à 0 au début, on met la résistance R au maximum. Ensuite, on


augmente la tension à l’aide de l’alternostat jusqu’à obtenir une tension efficace de
u(t) de U= 50 V puis on déplace le curseur du rhéostat jusqu’à obtenir un courant
efficace de 1 A (R =33.4). Enfin, on diminue la valeur de l’alternostat pour prendre
différentes points de mesures de P, U et I :

I (A) 50 40 35 30 20
U (V) 1 0.8 0.72 0.6 0.39
P (W) 50 32 25 17.5 5
S (VA) 50 32 25.2 18 7.8
Q (VAR) 0 0 3.16 4.2 5.98
Cos φ 1 1 0.99 0.97 0.64

Remarque : La charge n’est pas purement résistive puisque il y a une puissance


réactive (ou un Cos φ < 0) dans quelques mesures qui peut être négligeable.

1 ELECTROTECHNIQUE
ECOLE SUPERIEURE DE TECHNOLGIE-FES 1 GE

On trace le diagramme de Fresnel de la première mesure :

2-Charge RL :
On remplace le rhéostat R seul par le groupement en parallèle d’une inductance de
valeur L=0.5 H (la bobine ayant une résistance interne r=10 Ω) et du rhéostat
précédent comme le schéma suivant l’indique :

On a l’expression de l’impédance de l’ensemble :

𝑅.(𝑟+𝑗𝐿𝑤 ) 𝑅.𝑟 𝑅+𝑟 +𝑅.(𝐿𝑤 )2 𝑅 2 .𝐿𝑤


 Z = R // (r+j.Lw) = = + 𝑗. (𝑅+𝑟)2 +(𝐿𝑤 )2
𝑅+𝑟+𝑗𝐿𝑤 (𝑅+𝑟)2 +(𝐿𝑤 )2
2
𝑅. 𝑟2 +(𝐿𝑤)
 |Z|= 2 2
(𝑅+𝑟) +(𝐿𝑤)
𝑅.𝐿𝑤
 Arg(Z)=𝑎𝑟𝑐𝑡𝑔( 2)
𝑟. 𝑅+𝑟 + 𝐿𝑤
 Pour R=52 Ω : |Z|=48.5 Ω et arg(Z) = 17.9 °

On détermine R pour laquelle U=50 V et I= 1A ainsi que le facteur de puissance :

𝑈 2
 Z= = 50 =>
𝑅. 𝑟2 +(𝐿𝑤)
= 50 => R=54 Ω
𝐼 2
(𝑅+𝑟) +(𝐿𝑤)
2

 Cos φ = 0.94

2 ELECTROTECHNIQUE
ECOLE SUPERIEURE DE TECHNOLGIE-FES 1 GE

 L’alternostat à 0 au début, on met la résistance R au maximum. Ensuite, on


augmente la tension à l’aide de l’alternostat jusqu’à obtenir une tension efficace
de u(t) de U= 50 V puis on déplace le curseur du rhéostat jusqu’à obtenir un
courant efficace de 1 A. Enfin, on diminue la valeur de l’alternostat pour
prendre différentes points de mesures de P, U et I :

I (A) 50 45 40 35 30 25
U (V) 1 0.88 0.87 0.7 0.6 0.5
P (W) 50 37.5 27.5 22.5 15 10
S (VA) 50 39.6 34.8 24.5 18 12.5
Q (VAR) 0 12.7 21.3 9.7 9.9 7.5
Cos φ 1 0.94 0.79 0.91 0.83 0.8

On trace le diagramme de Fresnel de la première mesure :

Remarque : Le facteur de puissance théorique est identique à celui mesuré en pratique.

III- Conclusion générale :

Dans cette manipulation, on a eu l’opportunité d’étudier le régime sinusoïdal


monophasé ainsi qu’à mesurer les puissances, les tensions, les courants et le facteur
de puissance dans deux montages différents : charge résistive et charge RL.

Après cette manipulation, on a pu comparer et vérifier quelques valeurs pratiques à


celle calculée théoriquement (facteur de puissance …).

3 ELECTROTECHNIQUE