Vous êtes sur la page 1sur 2

Le génocide des juifs et des Tziganes

1935 Lois de Nuremberg qui excluent les juifs du reste de la


population allemande.

1936

1937

1938 Spoliation des juifs.

« Nuit de cristal » : assassinats de responsables juifs


et incendies des synagogues et de nombreuses
entreprises appartenant à des allemands de
confession juive.

1939 Regroupement des juifs allemands dans des quartiers


réservés.

1940 Condamnation des Juifs aux travaux forcés.

Ghettoïsation (Lodz, Lvov, Varsovie, Lublin…)

Statut des juifs en France : les juifs naturalisés en 1929


sont déchus de leur nationalité. Début de l’exclusion
économique.

1941 Port de l’étoile jaune. Les dirigeants nazis


commencent à parler de la « Solution finale du
problème juif ».

Massacre de masse par les Einsatzgruppen et leurs


sonderkommandos. Plus d’1,5 millions de tués lors
de la « Shoah par balles ». Ouverture, au camp mixte
(Concentration-extermination) d’Auschwitz, des
premières chambres à gaz.

1942 Année la plus meurtrière. 50% des victimes du


génocide y sont exécutées. Conférence de Wannsee
(Berlin) qui arrête les grandes lignes de la politique
d’anéantissement du peuple juif. Ouverture des
camps d’extermination (Treblinka, Belzec et
Sobibor). Politique de déportation systématique dans
les camps. « Rafle du Vel d’Hiv » en France et
déportation progressive des 80,000 juifs
dénaturalisés.

1943 Augmentation des capacités de gazage


d’Auschwitz. Révolte du ghetto juif de
Varsovie. Révolte des détenus du camp de
Treblinka. En 1 an le camp a exécuté 900,000 juifs
européens. Les capacités des chambres permettaient
d’assassiner 3,000 personnes par heure.

1944 Quelques mois avant la libération du camp par les


cosaques de l’Armée rouge Auschwitz gaze encore
450,000 détenus.

1945 Ouverture des camps. Près de 6 millions de juifs


européens sont morts dont 800,000 dans les ghettos,
1,5 millions lors de la Shoah par balles et 3 millions
dans les camps d’extermination. Auschwitz à lui seul
a exécuté 1,5 millions de juifs européens soit 25% du
total des victimes.