Vous êtes sur la page 1sur 12

PETROGAZ GATE,

GRACE PRESIDENTIELLE
macky «disculpe»
aliou et «maintient»
Khalifa en prison

DANSOKHO
N° 7882 - Lundi 26 août 2019 - ISSN N° 0850 - 3060 - Prix 200 Fcfa - Zone UEMOA - 400 Fcfa - 150 UM - www.sudonline.sn LIRE PAGE 6

IMMORTALISÉ
OBSÈQUES DU PRÉSIDENT D’HONNEUR DU PIT

Inhumé à SaInt-LouIS, Dansokho fait citoyen d’honneur de la ville tricentenaire, à titre posthume
mouStapha nIaSSe , pReSIDent De L’aSSemBLée natIonaLe : «c’est lui qui nous a inspiré dans notre engagement politique»
aLpha ConDe, pReSIDent De La RepuBLIQue De GuInee : «amath Dansokho était comme mon frère...»
DR aLSenY DanSoKho, petIt FReRe Du DeFunt : «Il détestait la haine»
maDICKe nIanG, anCIen mInIStRe D’etat : «Dansokho a donné toute sa vie à son pays»
mohameD maouLouD, oppoSant mauRItanIen, pReSIDent uFp : «ma longue amitié et mon compagnonnage
actif avec Dansokho»

SORTIE DU PRÉSIDENT SALL SUR LA


GRÂCE À ACCORDER A KHALIFA SALL
Barthelemy Diaz et
Cheikh Guèye tirent
sur macky Sall

LIRE PAGEs 6-7 LIRE PAGE 3


2 Actualité SUD QUOTIDIEN - N° 7882
DU LUNDI 26 AOUT 2019

MATAM - DESENCLAVEMENT DU NDANDE MAYO


me oumar Youm s’engage !
Le ministre des infrastructures des transports terrest-
res et du désenclavement, réconforte les populations
du Ndandé Mayoo qui ont dénoncé récemment, lors
d’une marche pacifique «l’indigence de leurs localités».
Une séance de travail  avec l’ensemble des parties pre-
nantes des forces vives de la région, que sont les élus,
les représentants de la société civile ainsi que les femmes
et les jeunes, présidée par Me Oumar Youm, a permis

L
aux participants d’échanger   du projet de désenclave-
ment du Ndandé Mayoo.
es populations du Ndandé nance, pour interpeller les pou-
Mayoo ont mis à profit la voirs publics sur l’indigence de
tenue du  comité régional leurs localités qui souffrent
de développement, présidé hier, d’enclavement et d’absence
dimanche 25 août, par le mi- d’infrastructures socio-écono-
nistre des infrastructures des miques de base… En l’occur-
transports terrestres et du rence, toute une liste de plu-
désenclavement, Me Oumar sieurs attentes déjà soumises référendum où les populations le désenclavement du Ndandé de la conception du projet de-
Youm au niveau de la gouver- au Chef de l’Etat à partir d’un ont fait état du désarroi qui les Mayoo, seront traitées, en vant permettre de construire
étreint… respectant les procédures ha- l’infrastructure de désenclave-
Une situation face à laquelle bituelles de mise en œuvre des ment.
SORTIE DU PRÉSIDENT SALL SUR LA l’autorité suprême, de l’avis du projets et programmes avec «Dès la semaine prochaine  »,
ministre des infrastructures des délais qui ne sont malheu- déclare t-il, « une équipe du mi-
GRÂCE À ACCORDER A KHALIFA SALL des transports terrestres et reusement pas compressi- nistère des infrastructures des
du désenclavement, est en bles». transports et du désenclave-
Barthelemy Diaz et train d’apporter les solutions
indiquées. Expliquant que «le
Jugeant par la suite  « qu’il était
nécessaire de prendre en
ment avec à sa  tête, le direc-
teur des routes, le directeur du
Cheikh Guèye tirent Président de la république a compte les pistes de produc- désenclavement, le directeur
déjà marqué son accord de tion, de connectivité, un cer- général de Agéroute où son re-
trouver un financement pour la tains nombre d’infrastructures présentant ainsi que les équi-
sur macky Sall réalisation du projet de désen- sociales notamment les fora- pes techniques régionales re-
Levée de boucliers des parti- «Nous sommes vraiment déso- clavement du Ndandé Mayoo». ges, la construction de mur d’é- prendront le tracé du linéaire
sans de l’ancien député maire lés d’entendre une telle décla- Pour révéler que « suite aux  in- cole, de salles de classe et de de 180 km (…)  pour qu’au mois
de Dakar, Khalifa Ababacar Sall ration de la part du président. structions du Président de la centres de santé  ». Lesquels d’octobre nous puissions dispo-
contre l’actuel chef de l’Etat, Le problème, c’est qu’une telle république,   les doléances qui travaux connexes, selon le mi- ser d’un pré-projet sur le dés-
Macky Sall. Après la diffusion déclaration puisse atteindre ont été portées par les popula- nistre, seront pris en compte enclavement». 
de l’entretien qu’il accordée à certains de ses proches, no- tions à travers leurs élus sur par l’Agéroute dans le cadre
RFI, en marge du sommet du tamment la mère de Khalifa
PAPE MOctAr NDIAYE

G7 de Biarritz, en France et Sall qui est assez âgée», a dé-


dans lequel, le président Macky ploré le maire Cheikh Guèye sur
Sall a déclaré que la libération les ondes de nos confrères de
de Khalifa Sall dépend de son RFM (privée).  Toutefois, pour-
«seul désir», le maire de la com- suivant son propos, le militant
mune de Mermoz Sacr-Cœur, de la Ligue démocratique de-
Barthelemy Diaz et son collè- bout (Ld) a tenu à préciser
gue maire de Dieupeul-Derklé, «pour nous, cela ne pose pas
Cheikh Guèye sont montés au problème. Une telle sortie n’est
créneau pour tirer à boulets rien qu’une preuve véritable
rouges sur le chef de l’Etat. que la détention de Khalifa Sall
est politique mais nous ne re-
noncerons jamais, nous conti-
nuerons à nous battre».  Pour
sa part, Barthelemy Diaz a ré-
Groupe Sudcommunication affirmé son appel à l’endroit
Amitié II x Bourguiba des représentants de l’opposi-
BP 4130
Tél : 33 824  33 06 tion qui participent actuelle-
Sud Quotidien
ment au dialogue politique dans
Edité par Sud Sarl le cadre de la Commission cel-
Associés : lulaire chargée de conduire les
La Rédaction
concertations sur le processus
Administrateurs
Abdoulaye Ndiaga Sylla - Vieux Savané
électoral. «J’invite encore ceux
Directeur de la publication qui croient en l’Etat de droit, à
Vieux SAVANE quitter la table du dialogue po-
Rédacteur en Chef
litique pour dénoncer cette vul-
Abdoulaye THIAM
Chef d’Edition
gaire agression contre la li-
Moctar DIENG berté et la démocratie. On a
Impression : AFRICAPRINT refusé… On refuse… On refu-
Distribution : sera… le compromis, le chan-
Tél : 33 824  33 06
Service commercial tage et la supercherie. Khalifa
Tél : 33 824  33 06 président ! À bon entendeur…
e-mail : sudcommercial@sudonline.sn », a-t-il écrit sur sa page face-
Adresse Internet
http://www.sudonline.sn
book.
E-mail : sudquotidien@yahoo.fr NANDO cAbrAL GOMIS
SUD QUOTIDIEN - N° 7882
DU LUNDI 26 AOUT 2019 Politique 3

PETROGAZ GATE, GRACE PRESIDENTIELLE


macky «disculpe» aliou et «maintient»
Khalifa en prison
L’appellation PetroGaz Gate ne collerait pas, selon le
président de la République, Macky Sall, à l’affaire dite
du scandale de 10 milliards de dollars dans lequel, son
frère, Aliou Sall est cité. Tout en déclarant avoir saisi la
justice pour faire la lumière dans cette affaire, le Chef
de l’Etat, s’est dit en même temps convaincu, qu’«une
chose est claire, c’est que parler de 10 milliards, un
scandale de 10 milliards, déjà c’est une aberration».
Quant à la grâce à accorder à Khalifa Sall, Macky Sall
laisse entendre qu’il prendra son temps. «Le jour où j’en
aurai la volonté ou le désir, je le ferai comme j’ai eu à le
faire», a-t-il déclaré.
En ce qui concerne la cor- de Malabo. Est-ce qu’il faut
ruption au Sénégal, quelles s’y résigner ?
sont les leçons à tirer du Je suis un voisin de la Gambie
PétroGaz Gate, le reportage qui est un État indépendant et
qui a mis en cause votre souverain. Je me garderai de
frère ? faire des appréciations sur un
Alors ce que vous avez appelé ancien président de la Gambie
le PétroGaz Gate, je ne le dirais qui est en exil. Il appartient aux
pas ainsi. Mais cet article en Gambiens d’apprécier ce qu’il
tout cas, ce reportage de la convient de faire.
BBC, a créé de l’émoi. Et sur
Il appartient aux Gambiens
cette base, j’ai moi-même saisi
de le juger et non pas à un
la justice pour qu’elle fasse les
tribunal africain ou un tribu-
investigations, que ceux qui ont nos préoccupations, je pense, très lointaine parce que l’A- fois entre les campagnes et les
nal international ?
des évidences de corruption seront prises en compte, no- frique a d’abord vécu des trau- villes.
Les tribunaux internationaux ne
puissent le montrer. Donc la tamment sur des thématiques matismes : l’esclavage, la colo-
peuvent agir que si les juridic- Vous avez parlé de migra-
justice va certainement finaliser comme la lutte contre l’évasion nisation. Cette colonisation,
tions nationales ne sont pas en tion. Est-ce que sous-traiter
ce dossier. Mais une chose est fiscale et la fraude fiscale qui même si elle a été arrêtée vers
mesure de le faire. C’est par le contrôle des frontières
claire, c’est que parler de 10 ruinent nos pays. Et si nous vou- les années 1960, même 1970
substitution. Mais a priori, on occidentales à certains pays
milliards, un scandale de 10 lons justement une société plus pour certains pays, il a subsisté
ne peut pas comme ça décider africains, je pense à ce qu’a
milliards, déjà c’est une aber- équitable, il faut absolument un système pour lequel les Afri-
parce que ce sont des pays afri- fait l’Europe avec le Soudan
ration. Je dirais que c’est à la que les richesses paient des cains sont toujours partis donc
cains ou de petits pays qu’il faut dans le cadre du processus
justice, à la justice seule d’en- taxes là où elles sont produites. handicapés. D’abord, la dété-
saisir des juridictions interna- de Khartoum, est-ce que
quêter s’il y a eu tentative de Or nous savons que c’est un rioration des termes de l’é-
tionales.
corruption ou pas. combat de longue haleine de change, c’est-à-dire que les pro- pour vous, c’est une bonne
Pour le sommet du G7 ici à l’Afrique pour amener à chan- ductions sont des productions idée ?
En ce qui concerne la dé-
Biarritz, quelles sont vos at- ger la donne sur notamment brutes, sont des matières pre- Le Sénégal n’est pas membre
crispation politique au Sé-
tentes en tant que président aujourd’hui les facilités fiscales mières, qui sont mal cotées. Et du processus de Khartoum. Et
négal, la presse rapporte
du Sénégal, et aussi prési- qui sont le fait des grandes mul- la transformation se fait je me garde toujours de faire
que vous avez envisagé de
dent du Nouveau partena- tinationales. ailleurs, dans des pays dévelop- des jugements de valeur sur
gracier Khalifa Sall, l’ancien
riat pour le développement pés. Ce qui fait qu’on exporte d’autres pays. Mais je consi-
maire de Dakar, à l’occasion À qui pensez-vous exacte-
de l’Afrique (Nepad). Que dère que le vrai problème n’est
de la Tabaski. Qu’en est-il ment ou à quelle entreprise les emplois en réalité, et nous,
voudriez-vous entendre ? Et pas là. Le vrai problème, ce
exactement ? pensez-vous exactement  ? nous achetons les produits ma-
que voudriez-vous dire ? n’est pas de sous-traiter aux
D’abord, la décrispation ne sau- Non. Ce sont toutes les multi- nufacturés au prix fort. Donc il
D’abord le G7. Il faut rappeler Africains la gestion en Afrique
rait être réduite à une dimension nationales. Car selon les domai- ne faut pas s’étonner que l’A-
que c’est un cadre de concer- des flux migratoires. Le pro-
de grâce. La grâce est un pou- nes, ça peut être celles du pé- frique envoie des émigrés. En-
tation pour les pays les plus in- blème, c’est ensemble d’avoir
voir constitutionnel du président trole, celles du gaz, des core que le problème de la mi-
dustrialisés, disons les sept une vision commune que ces
de la République. Ça ne dépend entreprises minières, mais éga- gration doit être analysé de
pays les plus industrialisés. phénomènes migratoires ont
que de lui, et de lui tout seul, et lement des télécoms. Donc, ce façon objective. La plus grande
C’est donc une plateforme pour une cause. L’une des causes,
de son appréciation. Donc je ne sont toutes les multinationales migration se passe entre pays
nous Africains de devoir poser c’est l’insécurité. Il est clair
peux pas discuter de ce que dit qui ont des stratégies en fait africains.
les préoccupations africaines qu’aujourd’hui dans le Sahel, là
la presse par rapport à la grâce. de congé fiscal et qui bénéfi- Est-ce que c’est pour échap-
de façon à ce que nos parte- où les gens ne sont pas en sé-
Le jour où j’en aurai la volonté cient très souvent de législa- per à ces inégalités qu’au-
naires puissent parler avec les curité, où ils risquent de perdre
ou le désir, je le ferai comme j’ai tions anciennes. Il faut amener tant d’Africains risquent
Africains, et parler pour l’A- leur vie, les gens font la migra-
eu à le faire. Annuellement, plus les partenaires si vraiment les leur vie pour aller en Europe
frique, au lieu de parler des Afri- tion parce qu’ils veulent sauver
de cent personnes, voire un gens veulent lutter contre les et même jusqu’aux États-
cains et de l’Afrique de façon
millier de personnes par an en inégalités à faire en sorte que leur vie, sauver leur famille. Il y
générale. Donc cette approche, Unis ?
moyenne bénéficient de la les règles changent. a également la pauvreté. Cette
qui est une approche partena- Oui, on peut le dire parce qu’il
grâce. Justement, nous voulons pauvreté, comme je l’ai dit,
riale, est à saluer. Et de ce point Vous avez parlé d’inégalité. y a des inégalités au sein des
revoir notre système pénal pour nous devons être les premiers
de vue, Emmanuel Macron n’a C’est un des thèmes de ce pays. Dans nos pays, il y a aussi
réduire le nombre de personnes acteurs de lutte contre cette
pas été le premier à inviter des sommet, particulièrement des inégalités entre riches et
en prison dans ce cadre-là. pauvres, entre citadins et ru- pauvreté, et même aller au-delà
pays africains, mais la manière les inégalités Nord-Sud. À
raux. Donc il appartient d’une de cette lutte, mais créer de la
L’ancien président Yahya dont il a conduit cette invitation, votre avis, quelle est la prin-
part aux États africains de richesse et essayer de la ré-
Jammeh, votre voisin en c’est que nous avons été asso- cipale cause de ces inégali-
Gambie, jouit d’une immu- ciés par nos sherpas déjà de- prendre en charge ces équilib- partir le plus équitablement
tés à ce stade-ci ?
nité en Guinée équatoriale puis plusieurs mois, sur les né- res et de lutter contre les in- possible.
Ces inégalités ont une histoire
où il vit en exil depuis sa fuite gociations, sur les aspects. Et égalités qui sont grandes par- (AvEc rFI.Fr)
4 Actualité SUD QUOTIDIEN - N° 7882
DU LUNDI 26 AOUT 2019

INVESTISSEMENTS DANS
LE PROGRAMME DE LUTTE CONTRE LES
INONDATIONS A KAOLACK ET KAFFRINE
Serigne mbaye thiam
annonce respectivement

L
12,700 et 1,500 milliards Macky Sall avait alors décidé commune, ces populations ne
e ministre de l’Eau et de aux sites qui ont été touchés veau d’intervention de l’Etat, de mettre en place un pro- savent plus à quel saint se
l’Assainissement, Serigne lors des dernières fortes pluies surtout les mesures complé- gramme d’un coût d’investis- vouer. Ainsi débarquées dans
Mbaye Thiam,  a an- enregistrées dans ces deux ca- mentaires à prendre, au cas sement de 12 milliards 700 un lieu parfois sans électricité,
noncé, samedi dernier à Kao- pitales régionales du Centre du échéant. millions. Les travaux liés à ce ni eau, ni commodité, ces po-
lack, le décaissement d’un mon- pays, la nuit du mercredi 21 au Ainsi pour ce qui est de Kao- programme ont d’abord dé- pulations peinent aujourd’hui à
tant de 12 milliards 700 jeudi 22 août dernier. Et ceci, lack, il s’agissait surtout, pour marré par l’ancienne rivière de retrouver leurs anciennes ha-
millions et de 1 milliard 500 conformément aux instructions le ministre Serigne Mbaye Khakhoum et la partie Est de bitudes. Malgré l’annonce d’une
millions pour couvrir l’investis- données par le président de la Thiam, d’évaluer la mise en œu- la ville communément appelée enveloppe de 1 milliard 500
sement conforme aux travaux République, dans le but de com- vre du programme structurel la «Bande d’Aozou». Toutefois millions par le  ministre de l’Eau
d’assainissement conjointe- patir d’abord avec les popula- en cours. Car, lorsqu’il a été avec les précipitations de jeudi et de l’Assainissement, Serigne
ment attribués aux villes de tions victimes, autrement dit constaté la situation endé- dernier, d’autres quartiers Mbaye Thiam, lors de sa visite
Kaolack et Kaffrine. C’était à leur apporter les réconforts de mique de Kaolack en matière comme Thioffac qui n’étaient d’inspection de samedi dernier,
l’issue d’une visite d’inspection l’Etat, et ensuite d’évaluer le ni- d’assainissement, le président guère pris en compte par ce et les mesures d’urgence pri-
programme ont été du coup ses par l’administration locale
trempés et demandent à être pour amortir les souffrances
secourus. Concernant ce nou- des uns et des autres, le pro-
veau cas d’intervention auquel blème de ces déplacés forcés
le ministre de l’Eau et de l’As- reste entier. Car depuis plu-
sainissement a d’ailleurs re- sieurs années, cette question
commandé aux services tech- de migration forcée des popu-
niques de l’Office national de lations revient à chaque hiver-
l’assainissement (Onas) de pro- nage, malgré la multitude de
céder à de nouvelles études de mesures prises en amont ou
faisabilité techniques pour en aval par les autorités.
connecter cette partie de Kao- Comme si la pertinence dans
lack au nouveau programme l’intervention n’est jamais au
en gestation. rendez-vous.
Au-delà de ces dispositions, Se- Ainsi concédée sur une bonne
rigne Mbaye Thiam s’est aussi partie des sites touchés par
livré à un diagnostic de la ca- les intempéries, la visite du mi-
pacité d’intervention des servi- nistre de l’Eau et de l’Assainis-
ces déconcentrés de l’Etat, en sement a toutefois laissé pa-
cas d’urgence. Dès que la si- raître beaucoup de lueurs
tuation s’est produite, un effec- d’espoir. Car, premier ministre
tif de six (6) motopompes, nous de l’Etat à porter des chaussu-
dit-il, a été mis en service sur res en botte pour franchir l’ob-
le terrain. Présentement un stacle des eaux, l’intervention
nombre global de huit (8) ma- prochaine de Serigne Mbaye
chines sont déployés et ont Thiam, selon certaines victi-
conduit à la baisse du niveau mes, sera la bonne. Au préala-
des eaux dans la plupart des ble, le ministre de l’Eau et de
zones touchées. Toutefois pour l’Assainissement a surtout
le cas des personnes dépla- parlé d’une solution structu-
cées ou  résidant dans les sites relle, basée sur la construction
dits «bannis», le ministre Seri- de bassins de rétention et l’ins-
gne Mbaye Thiam annonce l’ou- tallation d’un dispositif de pom-
verture prochaine de réflexions page. S’agissant du problème
en faveur d’un programme de du déferlement des eaux qui
relogement de ces populations quittent d’autres sites environ-
qui affichent aujourd’hui un re- nants pour se déverser dans
fus catégorique de quitter leurs les quartiers Kaffrine 2, Diama-
habitations. guène ou Escale, Serigne
Mbaye Thiam annonce que ce
DES cENtAINES sont là des questions qui feront
l’objet d’études approfondies
D’INDIvIDUS QUIttENt au niveau de la Direction de la
LEUrS DOMIcILES prévention de la gestion des in-
POUr LES EcOLES ondations (Drgi) et de l’Office
nationale de l’Assainissement
Les fortes précipitations obs-
(Onas) afin de mettre en place
ervées dans la nuit du mercredi
des systèmes de digues pour
21 au jeudi 22 août ont causé
ralentir l’arrivée de ces eaux et
un départ forcé de centaines
atténuer leurs impacts dans la
d’habitants de Kaffrine. Admi-
ville de Kaffrine.
ses aujourd’hui dans certains
établissements publics de la AbDOULAYE FALL
SUD QUOTIDIEN - N° 7882
DU LUNDI 26 AOUT 2019 Actualité 5

sEDHIOU - REHABILITATION DES LIEUX DE CULTE ET RELANCE DU PATRIMOINE CULTUREL


Le ministre Abdoulaye Diop rassure les acteurs
Le ministre de la Culture et de la Communication, Ab-
doulaye Diop, maire de Sédhiou, a bouclé une tournée
de deux jours dans cette région. Le périple les a conduits
à Karantaba et Baghère où les grandes mosquées ayant
fait l’objet d’une réhabilitation présentent des imper-
fections. Le ministre rassure que les travaux seront
achevés dans deux mois. Il aussi posé le regard sur
l’état de délabrement très avancé du Fort Pinet Laprade.
Abdoulaye Diop a, par ailleurs, informé de l’organisation

S
des Journées culturelles de Sédhiou, à dimension régio-
nale, avant la fin de l’année en cours.
itôt après la visite des si- vous culturels».
tes à pas de charge, en Pour ce qui est de la situation
compagnie du gouver- de la mosquée de Karantaba
neur de Sédhiou Habib Léon qui souffre d’un réel problème
Ndiaye, le ministre de la Culture d’étanchéité et de celle de Ba-
et de la Communication s’est ghère en mal de minaret, le mi-
rendu au centre culturel régio- nistre de la Culture et de la fin de cette année. Le directeur sau, de Kankan en Guinée et turels autour des questions de
nal de Sédhiou où l’attendait Communication, Abdoulaye du centre culturel régional de Mofty du Mali et pourquoi pas valorisation du patrimoine cul-
une foule d’acteurs culturels de Diop, rassure qu’«un projet doit Sédhiou et l’ensemble des ac- Bobo au Burkina Faso. La cul- turel de Sédhiou. M. Badiane
la région. Après quelques tours vraiment finir dans le temps. Il teurs culturels vont nous pro- ture est une fibre fédératrice dit également être rassuré des
dans l’espace et l’état des lieux, est question de voir tout cela poser un bon modèle avant des peuples». engagements manifestes du
le ministre Abdoulaye Diop a avec l’entrepreneur qui a en qu’on puisse célébrer ces jour- Maître d’œuvre des travaux et ministre de la Culture et de la
fait face à la presse pour faire charge les deux chantiers et nées à l’échelle de la sous-ré- vaillant acteurs du monde des Communication pour la réali-
gion de l’Afrique de l’Ouest. Un arts et de la culture de Sédhiou, sation des projets et program-
observer qu’«il s’agit pour moi les différents responsables ce
accent sera mis sur la langue le directeur du centre culturel mes culturels dans la région.
et l’ensemble de mon équipe qu’il y’a lieu de faire en urgence
mandingue qui permettra de régional de Sédhiou, Aliou Kéba Plusieurs acteurs et groupes
de faire le tour du monde cul- avec de nouveaux devis. Et je
polariser les pays de la sous- Badiane, a exprimé toute sa sa- du secteur ont pris part à cette
turel et artistique du Sénégal pense que dans deux à trois
région. La participation des ter- tisfaction de la mobilisation et tournée de la tutelle.
afin de s’enquérir de leur situa- mois on doit pouvoir achever
tion. A regarder la nomencla- ces besoins». Le fort Pinet La- roirs du Kaabou en Guinée-Bis- du dynamisme des acteurs cul- MOUSSA DrAME
ture du budget du Sénégal, on prade a aussi fait l’objet d’un
réalise combien le chef de l’E- constat sur son état de dégra-
tat, le président Macky Sall, ac- dation jugé très avancé.
corde une place de choix à la
culture». Il ajoute que «cette LES JOUrNEES cULtUrELLES
tournée nationale s’inscrit dans
le cadre de la revue des projets
DE SEDHIOU EN PErSPEctIvE
et programmes dans le do- IMMEDIAtE !
maine de la culture, l’état d’a- Au sujet de la relance des jour-
vancement et les recomman- nées culturelles de Sédhiou, le
dations à y apporter. La relance ministre Abdoulaye Diop dé-
des festivals et autres rendez- clare que «c’est prévu avant la

KOLDA - SAISON HIVERNALE


Bon départ au Fouladou
C’est bien reparti pour l’hiver- Et les fortes pluies enregistrées
nage 2019 au Fouladou (région présentement au Fouladou ont
de Kolda). Après une pause qui fini de remplir les mares et le pâ-
avait commencé à créer la turage est bien fourni, au grand
psychose chez les paysans et bonheur des éleveurs. La verdure
éleveurs, le ciel a rouvert ses a fini de recouvrir tout l’espace.
vannes. Et les premiers semis Par contre, avec ses pluies en-
se portent à merveille. A vue registrées ces derniers jours,
d’œil, dans les champs, les ara- des quartiers de Kolda en mal
chides commencent à sortir d’assainissements commen-
des fleurs, le mil en début d’é- cent à souffrir; mais, pour l’ins-
piaison. Et les différents postes tant, il n’y a pas beaucoup de
pluviométriques du départe- dégâts. A part le village de Bra-
ment sont largement excéden- hima Nima où un jeune garçon,
taires, à en croire Yaya Dieng, un élève-berger, a été emporté
le départemental de l’Agricul-
par les eaux la semaine der-
ture. Selon M. Dieng, si la pluie
nière. Le corps du jeune élève
se poursuit jusqu’en octobre,
a été retrouvé et inhumé. Il
les récoltes seront bonnes.
reste que les fortes pluies se
Durant la longue pause pluvio-
poursuivent et la nappe remplie
métrique, des poches d’attaques
risque d’ouvrir les portes aux
de chenilles ont été signalées et
traités. Présentement, les pro- inondations dans certains quar-
ducteurs poursuivent, avec sé- tiers à Kolda commune.
rénité, les travaux champêtres. AbDOU DIAO
6 O B S E Q U E S D E A M AT H DA N S O K H O SUD QUOTIDIEN - N° 7882
DU LUNDI 26 AOUT 2019

FORTE MOBILISATION DES OFFICIELS ET UN TITRE POSTHUME DE


COMMANDEUR DANS L’ORDRE NATIONAL DU LION
Dansokho honoré par la nation
Le leader historique du Parti de l’indépendance et du travail du Sénégal (PIT), décédé
vendredi dernier à Dakar des suites d’une longue maladie, à l’âge de 82 ans, a reçu
hier, dimanche 25 août, les hommages de la République. Lors de la cérémonie de
levée du corps tenue à l’hôpital Principal de Dakar sous la présidence du président

L
de l’Assemblée nationale, Amath Dansokho a été élevé à titre posthume au rang de
commandeur dans l’ordre national du Lion.
a République du Sénégal frique, c’est toute l’humanité qui legs de son défunt père que «le
a rendu hier, le dimanche perd», a déclaré Moustapha plus bel héritage de mon père,
25 août un dernier hom- Niasse devant le cercueil recou- c’est la pratique d’une liberté no-
mage au leader historique du vert du drapeau national d’A- ble, dans tous les sens du terme.
Parti de l’indépendance et du math Dansokho élevé à titre pos- Une pratique qui nous pousse à
travail (Pit) Sénégal, Amath thume au rang de commandeur ne jamais se sentir au-dessus
Dansokho. Dans la cour de la dans l’ordre national du Lion. ou en dessous de toute per-
morgue de l’hôpital Principal de Par la suite, Alkaly Dansokho, sonne que nous côtoyons. Une
Dakar où s’est tenue la céré- fils de l’ancien maire de Kédou- liberté généreuse qui pousse
monie de levée du corps en dé- gou qui a cependant choisi la l’autre à être encore plus libre».
but de la journée, plusieurs per- ville de Saint-Louis pour y être Comme pour le conforter, l’ac-
sonnalités d’horizon divers ont inhumé, a pris la parole au nom tuel Secrétaire général du Parti
effectué le déplacement pour de sa famille. de l’indépendance et du travail,
prendre part à cette cérémo- Dans son intervention, Danso- Samba Sy, louant lui aussi les
nie. Absent du pays pour des kho-fils a tenu a expliqué les rai- qualités du leader historique de
raisons liées à sa participation sons qui ont amené son défunt- sa formation politique déclare :
au sommet du G7 prévue cette père à choisir Saint-Louis pour «oublier Amath (Dansokho),
année dans le sud de la France son repos éternel. Et c’est pour c’est commettre une faute. Il
(Biarritz), le chef de l’Etat a été dire, «ce choix est naturel. Saint- avait des adversaires, mais il n’a-
représenté par Moustapha Louis a été le berceau de son vait pas d’ennemis. Il savait par-
Niasse, président de l’Assem- engagement politique et le lieu tager. Il savait donner et il était
blée nationale. Ce dernier avait, où il a tissé ses meilleures rela- de commerce facile. Son départ
à ses cotés, outre des memb- tions amicales. Il a rencontré représente une grande perte». gne que «Dansokho est un re- cédé vendredi dernier à Dakar
res de la famille biologique et ses meilleurs amis dans cette Présent également à cette cé- père et une référence pour la des suites d’une longue mal-
politique de l’ancien ministre ville. Il a toujours eu la nostalgie rémonie de levée du corps, le jeunesse de Kédougou». Après adie, à l’âge de 82 ans, a été
d’Etat, de nombreuses person- de cette ville exceptionnelle député, Moustapha Guirassy, cette cérémonie qui a duré acheminé à Saint-Louis pour
nalités dont la présidente du quand il a vécu ailleurs». Président directeur général du près d’une heure, le cercueil les besoins de son enterre-
Conseil économique, social et Poursuivant son propos, Alkaly groupe IAM et ex-maire de la de l’ancien ministre, ancien ment.
environnemental (Cese), Ami- Dansokho souligne au sujet du commune de Kédougou souli- maire de Kédougou qui est dé-

EL HADJI KAssÉ, MINISTRE CONSEILLER DU PRÉSIDENT DE LA


NANDO cAbrAL GOMIS
nata Touré, des membres du
gouvernement, des députés et
des officiers de l’armée.
Dans son allocution, le prési- RÉPUBLIQUE EN CHARGE DE LA CULTURE ET DES ARTS
dent de l’Assemblée nationale
qui avait du mal à contenir son
émotion au point de craquer,
«Dansokho avait un discours
en versant des larmes qui ont
plongé toute une assistance empreint de spontanéité...»
dans la tristesse, a longuement Invité de l’émission spéciale Objection Sud Fm (privée) consacrée à Amath Dansokho
salué la mémoire de son ancien hier, dimanche 25 août, le ministre Conseiller du président de la République en
allié dans le cadre de la coali- charge de la culture et des arts, El Hadji Hamidou Kassé a rendu un vibrant hom-
tion Benno Siggil Sénégal (BSS).
mage à l’ancien ministre d’Etat, Amath Dansokho décédé le vendredi 23 aout
dernier à Dakar, des suites d’une longue maladie, à l’âge de 82 ans. Se prononçant
«cE N’ESt PAS SEULEMENt sur le parcours politique du défunt leader historique du Parti de l’indépendance et
LE SéNéGAL QUI PErD, du travail (Pit), l’ancien ministre conseiller en communication du président de la
c’ESt tOUtE L’AFrIQUE, République a indiqué qu’Amath Dansokho avait un discours empreint de spontanéité
qui n’était pas sorti des laboratoires des communicants politiques.
c’ESt tOUtE L’HUMANIté L’ancien ministre conseiller en communi- crocher». Poursuivant son analyse, El Hadji
QUI PErD» cation du président de la République a Hamidou Kassé ajoute, toujours au sujet
Indiquant que le chef de l’Etat rendu un vibrant hommage à l’ancien mi- de ce qui faisait le charisme de l’ancien
est «très attristé» par cette nistre d’Etat, Amath Dansokho décédé le leader du Pit.
disparition du président d’hon- vendredi 23 aout dernier à Dakar, des sui- «Dans les discours, il n’était pas dans la
neur du Pit/Sénégal qui était tes d’une longue maladie, à l’âge de 82 communication au sens où on est coaché,
un «homme loyal, compétent, ans. Invité de l’émission spéciale Objection les mots sont choisis, avec des astuces,
visionnaire, un militant», Mous- Sud Fm (privée) consacrée à Amath Dan- de petites stratégies, un apprentissage de
tapha Niasse de louer ses sokho hier, dimanche 25 août, El Hadji Ha- l’art de convaincre, même sans avoir rai- l’ancien ministre d’Etat qui était selon lui,
«qualités humaines» et «son en- midou Kassé par ailleurs, Conseiller du son. De ce point de vue, Amath n’était pas un «l’homme chaleureux qui faisait preuve
gagement toute sa vie pour une président de la République en charge de moderne. Parce que le discours politique d’une grandeur d’esprit extraordinaire».
humanité meilleure». la culture et des arts a notamment loué relève d’une part de calcul. Mais ce dis- Et à en croire El Hadji Hamidou Kassé,
«Je peux vous dire que c’est lui le charisme du défunt leader historique cours-là, il accrochait et touchait la sensi- c’est cet aspect «fascinant» qui faisait que
qui nous a inspiré dans notre du Parti de l’indépendance et du travail bilité de ceux qui sont en train d’écouter, l’ancien leader du Pit était lié à Abdou Diouf
engagement politique. Il n’a ja- (Pit). Selon lui, feu Amath Dansokho avait par sa spontanéité». Loin de s’en tenir là, mais aussi ami de Wade politiquement
mais reculé devant le danger. un «discours empreint de spontanéité qui le conseiller du président de la République mais en même temps il les combattait si
Ce n’est pas seulement le Sé- n’était pas sorti des laboratoires des com- en charge de la culture et des arts a éga- c’est nécessaire.
négal qui perd, c’est toute l’A- municants politiques mais arrivait à ac- lement magnifié la personnalité de son NANDO cAbrAL GOMIS
SUD QUOTIDIEN - N° 7882
DU LUNDI 26 AOUT 2019 O B S E Q U E S D E A M AT H DA N S O K H O 7

TEMOIGNAGES… PAr IbrAHIMA DIALLO

ALPHA CONDE, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DE GUINEE MOHAMED MAOULOUD,


«amath Dansokho était comme PRESIDENT UFP, OPPOSANT MAURITANIEN
mon frère...» «ma longue amitié et mon com-
«Je suis profondément attristé par la pagnonnage actif avec Dansokho»
nouvelle. Amath était un ami fidèle et «Au nom de l’UFP, le président Moha-
sincère. Il était un homme exceptionnel. med Maouloud présente ses plus sin-
C’est un ami, un camarade que j’ai cères condoléances au PIT et au peu-
connu lorsqu’il était le représentant du ple sénégalais pour le décès de Amath
Parti africain de l’indépendance (PAI). Dansokho, avec lequel le lient une lon-
Les gens pensaient à l’époque que gue amitié et un compagnonnage actif
Amath était mon frère lorsqu’ils nous pour l’amitié entre les peuples séné-
voyaient ensemble. C’était la personne galais et mauritaniens frères et pour
à laquelle j’étais la plus attachée au Sé- une plus grande démocratisation de
négal. Même quand je devais faire une notre contient. Qu’Allah l’accueille dans
heure au Sénégal, il fallait que je passe son paradis», lit-on dans une note de
le voir. J’admire son engagement, son la commission communication de l’U-
désintéressement et sa familiarité».

DR ALsENY DANsOKHO, PETIT FRERE DU DEFUNT


nion des forces de progrès (UFP), un
parti d’opposition en de Mauritanie, di-
rigé par Mohamed Maouloud, candidat
malheureux à la dernière élection pré-
«Il détestait la haine» sidentielle dans ce pays.
«La vision de celui que nous pleurons est fondé sur le sentiment que notre destin est lié
sur celui de tous. C’était un homme juste et bon. Il détestait la haine. Son œuvre doit
être poursuivi par les générations futures pour éviter les soubresauts politiques aux
conséquences incalculables», a témoigné Dr Alseni Dansokho, petit frère du disparu.
AMATH DANSOKHO INHUMÉ AUX CÔTÉS
MADICKE NIANG, ANCIEN MINISTRE D’ETAT
DE SON AMI AU CIMETIÈRE THIAKA NDIAYE
«Dansokho a donné toute sa vie à La Commune de Saint-Louis
son pays, le Sénégal» compte l’élever au rang de citoyen
«Amath Dansokho, un homme politique
d’une grande dimension est parti à ja- d’honneur, à titre posthume
mais. Je voudrais rendre hommage au Le président d’honneur du Parti de l’Indépendance et du Travail (PIT) a
patriote qu’il a été et à l’homme de prin- été inhumé, hier dimanche, au cimetière Thiaka Ndiaye de Guet-Ndar.
cipe qu’il fut.  Il aura toute sa vie durant Amath Dansokho y repose désormais aux côtés de son fidèle ami
cherché à servir et a tout donné à son Almamy Mateuw Fall. Une foule immense, composée de parents, amis,
pays le Sénégal. Il fut aussi malgré les proches et camarades de parti lui ont rendu un dernier hommage, avant
apparences, un homme très social de l’accompagner jusqu’à sa dernière demeure. C’était en présence
mais aussi d’un commerce très facile. d’une forte délégation gouvernementale et de responsables politiques
En tout cas, il fut un leader courageux
de tout bord.
à tout point de vue.  Je me rappelle,
lorsque je fus son avocat lors des évé- Ils étaient très nombreux à avoir fait le déplacement sur Saint-Louis pour
nements post-électoraux de 1988, accompagner l’ancien leader du Parti de l’Indépendance et du Travail (PIT),
alors emprisonné, il refusa toute forme jusqu’à sa dernière demeure. Amath Dansokho repose désormais au cime-
de compromission pour recouvrer sa tière Thiaka Ndiaye où il a été inhumé, aux côtés de son ami feu Almamy
liberté. Le Sénégal, vient là encore, de Mateuw Fall, notable à Saint-Louis. Parents, amis, proches et camarades
perdre un de ses illustres fils. Que le de parti y ont tous témoigné de la grandeur d’âme de l’homme, après lui
Tout Puissant l’Accueille dans son Pa- avoir rendu un dernier hommage.
radis éternel.» Venue accompagner, elle aussi, son papa à sa dernière, Yacine Dansokho,
fille aînée du défunt, a invité les Sénégalais à poursuivre l’œuvre de son
père qui se trouve être la lutte contre l’injustice. De côté, le maire de la
commune de Saint-Louis, Mansour Faye, a fait part de sa décision d’élever
LeS LaRmeS De nIaSSe le défunt Amath Dansokho au rang de Citoyen d’honneur de la ville tricente-
Emedia - De la tristesse, il y en avait, naire, à titre posthume. «C’est une manière pour nous de marquer aussi
ce dimanche, à la morgue de l’hôpital l’estime qu’il a porté à l’endroit de la ville tricentenaire. Son décès est une
Principal de Dakar, où s’est déroulée perte énorme pour le Sénégal. Parce que si aujourd’hui nous avons une Ré-
la cérémonie de la levée du corps publique, je pense que c’est par rapport au combat que l’homme a mené
d’Amath Dansokho, décédé le vend- avec pas mal de ses compagnons», nous a confié le maire de Saint-Louis,
redi dernier. Mais, celui qui a plongé Mansour Faye, tout en magnifiant cet acte posé par le défunt.
toute l’assistance dans l’émoi, c’est «Amath Dansokho était un grand homme, quelqu’un qui a tout donné pour
Moustapha Niasse. Le président de son pays, le Sénégal. Un homme entier qui a consacré toute sa vie à la na-
l’Assemblée a craqué au moment tion», pour reprendre les propos de l’ancien ministre du Travail, Mansour
de prononcer son discours. Racon- Sy. Pour le ministre Mor Ngom, le défunt était «un humain achevé politique-
tant ses premières heures de ren- ment, socialement et sur le plan citoyen». Idem pour le ministre des Collec-
contre avec le défunt, Moustapha tivités Territoriales, Oumar Gueye qui a soutenu que «le défunt était un
Niasse n’a pas pu contenir son émo- compagnon de grandes luttes».
tion. «Amath Dansokho nous a adop- Ainsi, des prières y ont étaient formulées à son endroit afin qu’Allah l’accueille
tés, il a pris nos mains et nous a dans son paradis éternel. Plusieurs autres personnalités ont également
montrés la voie de l’action. Il nous a fait le déplacement parmi lesquelles le ministre d’État Mbaye Ndiaye, les li-
encadrés», témoigne-t-il avant de ver- nistres Mamadou Talla et Samba Sy, mais aussi les anciens ministres Mary
ser des larmes, plongeant ainsi l’as- Teuw Niane, Mamadou Diop Decroix et divers responsables politiques du
sistance dans la tristesse. pays. YvES tENDENG
8 ANNONCE SUD QUOTIDIEN - N° 7882
DU LUNDI 26 AOUT 2019
SUD QUOTIDIEN - N° 7882
DU LUNDI 26 AOUT 2019 ANNONCE 9
10 ANNONCE SUD QUOTIDIEN - N° 7882
DU LUNDI 26 AOUT 2019
SUD QUOTIDIEN - N° 7882
DU LUNDI 26 AOUT 2019 ANNONCE 11
12 Sports SUD QUOTIDIEN - N° 7882
DU LUNDI 26 AOUT 2019

PRÉLIMINAIREs LIGUE AfRICAINE DEs CHAMPIONs - GÉNÉRATION FOOT-LPRC OILERS (3-0)


Les académiciens franchissent la
première étape
Battue à l’aller (1-0), à Monrovia, Génération Foot a refait
son retard, avant-hier samedi au stade Lat-Dior de Thiés, en
battant le LPRC Oilers du Liberia sur la marque (3-0), en

G
match retour du premier tour des préliminaires de la Ligue
des Champions africaine.
énération Foot a assuré but inscrit dès la 15e min. Et
son ticket pour le pro- c’est Limamoulaye Guèye qui a
chain tour de la Ligue remis les pendules à l’heure en
des Champions de la CAF, en ouvrant le score et remettant
remportant la manche retour son équipe sur la bonne voie.
qui l’a opposé, avant-hier samedi Malgré leur domination, les Gre-
au stade Lat Dior de Thiès, à la nats vont manquer plusieurs oc-
PRC Oilers du Libéria. Après la casions de faire le break et de
défaite (1-0) à Monrovia, les se mettre à l’abri à la fin de la
Grenats se devraient de réagir première mi-temps.
et de s’imposer avec au moins Au retour des vestiaires, l’é-
deux buts. A l’arrivée les pou- quipe de Génération Foot
gage pour la deuxième saison
lains de Djibril Fall se sont lar- trouve la faille. Chérif Bayo ag-
d’affilée la compétition africaine,
gement acquittés de la tâche, grave la marque à la 58e min
de chercher désormais une LIGUE 1
en battant l’équipe libérienne et délivre le public. Le défenseur
place pour les phases de poule
sur la marque (3-0). Poussés central, Youssou Diagne se
par le public thiessois, venu chargera de clôturer le score
de la Ligue africaine des
champions. Mais Génération
porté par niang, le
nombreux supporter les les sur un but qu’il marquera sur
foot hérite du lourd puisqu’elle Stade Rennais prend
champions du Sénégal en titre, corner, à la 87e min (3-0). Le
ira défier le club égyptien du
les Académiciens exercent d’en- cap pour le prochain tour est
Zamalek, au prochain tour. les commandes
trée leur domination. Ce qui assuré. Il reste à l’équipe du
s’est traduite par un premier président Mady Touré, qui en- OMAr DIAW
Séduisant depuis le début de la saison, le Stade Rennais a
confirmé en allant s’imposer à Strasbourg (0-2) ce dimanche
lors de la 3e journée de Ligue 1.
Le coach de GF prône la vigilance, après Un succès amplement mérité
pour le tombeur du Paris Saint-
Francfort (1-0), parvenaient à
se montrer dangereux. Il fallait
sa large victoire devant les Libériens Germain le week-end dernier. une belle détente du gardien
Après quelques minutes de Mendy pour empêcher Da Co-
APS - L’entraîneur de Généra- cette quatrième campagne en cédents. Interpelé sur le chan- possession en faveur des lo- sta d’égaliser. Le match deve-
tion Foot (GF), Djiby Fall, a indi- Afrique, de se classer ‘’au gement perpétuel des joueurs caux, les hommes de Stephan nait tendu à cause de grosses
qué samedi opter pour la vigi- moins dans les phases de de GF, entraînant un éternel re- prenaient le contrôle de la par- fautes commises des deux cô-
lance, pour la suite des poule’’, après trois tentatives commencement, il a jugé ‘’nor- tie, notamment grâce à un Ca- tés. Des erreurs grossières
éliminatoires, après la victoire sans succès. Pour le capitaine mal’’ que dans un centre de for- mavinga toujours aussi bluffant comme celle de Morel qui
de son équipe le même jour Djibril Thialaw Diop, le match mation ‘’les uns (soient) appelés au milieu. Et surtout par l’inter- concédait un penalty largement
contre les LPRC Oilers du Libé- contre les Huiliers libériens à partir’’. Toujours est-il que, se- médiaire de Grenier (0-1, 16e), évitable, et validé après vision-
ria sur un score de 3 buts à était ‘’un peu difficile’’ même si lon lui, il reste ‘’de la bonne auteur d’un superbe enchaîne- nage de la VAR.
zéro.‘’Même si on a gagné (3- les matchs amicaux ont aidé le graine’’ chez les différentes ca- ment d’attaquant sur l’ouver- L’occasion pour Mendy de sor-
0), il faut qu’on soit vigilant, en groupe dans la préparation, tégories du club. Selon Talla ture du score ! tir le penalty de Martin (40e) !
attendant qu’on visionne une vi- dans un contexte de démar- Fall, responsable de la commu- De quoi provoquer la réaction Une sacrée première pour l’an-
déo de l‘adversaire’’, pour voir rage tardif des championnats nication de l’Académie Généra- des Alsaciens qui, malgré la fa- cien portier de Reims, impec-
comment s’y prendre, a dit le du Sénégal. Il estime que l’é- tion Foot, l’institution de forma- tigue et une équipe remaniée cable sur la tentative de Cor-
coach à la fin du match retour, quipe a ‘’appris de (ses) er- tion sportive encadre ‘’120 par rapport au barrage de l’Eu- gnet avant la pause. Mais très
au Stade Lat-Dior de Thiès. Gé- reurs’’ après ses échecs pré- garçons’’. ropa League jeudi contre peu sollicité par la suite. Ren-
nération Foot a été battu en al- nes laissait le contrôle du ballon
ler par les LPRC Oilers du Libé- aux Strasbourgeois, mais leurs
ria (0-1). Elle devra rencontrer TRANSFERT limites physiques les empê-
le Zamalek d’Egypte en septem- chaient de vraiment mettre la
bre, après s’être qualifiée en moussa Konaté pisté par les défense adverse en danger. Au-
match retour, comptant pour tant dire que le deuxième but
les éliminatoires de la Ligue des breton signé Niang (0-2, 54e)
champions.  Evoquant beau- Rangers de Steven Gerrard semblait déjà tuer le suspense.
coup d’erreurs commises avec Une belle action collective qui
L’appel du large pour Moussa Konaté ? D’après
une multitude d’occasions ra- confirmait la maîtrise de l’équipe
le Courrier Picard, les Rangers de Steven Ger-
tées, l’entraîneur Djiby Fall a re- visiteuse, plutôt tranquille jusqu’à
rard en pincent pour l’attaquant international
levé que les performances de la fin de la partie. Enfin, Niang,
sénégalais d’Amiens. Agé de 26 ans et auteur
l’équipe dans ce match vont lui, aurait préféré une autre fin
de 7 buts en 28 matches la saison passée,
aussi être évaluées, malgré la de match puisque l’attaquant,
l’intéressé est lié au club picard jusqu’en
large victoire.‘’A la mi-temps, il très fatigué, prenait un mauvais
2021.  Eddy Gnahoré  aurait aussi des pistes
fallait remonter le moral des coup et provoquait l’expulsion
pour quitter la Licorne d’ici au 2 septembre et
joueurs pour éviter les occa- pour un deuxième carton jaune
la fin du mercato. Dans le sens des arrivées ?
sions ratées en seconde pé- adressé à Ndour (83e). La fin
La même source assure que le jeune (23 ans)
riode, et leur dire qu’on n’était des derniers espoirs pour Stras-
arrière droit italien de Bologne  Arturo Cala-
pas à l’abri d’une égalisation’’, bourg, logiquement battu par
brisi va arriver en début de semaine. Toujours
a-t-il raconté.  Djiby Fall indique une séduisante formation.
désireux de partir, Stiven Mendoza a quant à
que GF a pour objectif, pour
lui réintégré le groupe amiénois. MAxIFOOt