Vous êtes sur la page 1sur 5

« Alea Jacta Est » Jules César ( Les dés sont jetés)

Depuis 300 ans , les jeux de hasard et d’argents n’ont cessé d’évoluer sous
différentes formes
Désormais ,le secteur des jeux d’argents s’organisent autour de trois pôles
différents : la française des jeux (FDJ), le pari mutuel urbain (PMU), et enfin les
casinos,
La FDJ détient le monopole des jeux de loterie ainsi que des paris sportifs dirigé
par le PMU, alors que les casinos sont des lieux ou sont pratiqué les jeux
d’argents et de hasard , (ils sont souvent couplé avec un hôtel et un
restaurant , ex : ceasar palace )
La propagation des jeux d’argents est justifiée par certaines manipulations
présentent dans celui-ci. Le jeux d’argent suscite une attirance chez les
consommateurs .
En 2012 , cela représente 53 milliard d’euros et selon l’INSEE près d’un de la
moitié des adultes en France joue au moins occasionnellement ,
Il existe différentes types de jeux d’argents :
- Les jeux de grattages ( ou instantanés)
- La loterie traditionnelle et télévisé (loterie national 1976,euro millions , le
loto )
- Les paris hippiques et sportifs (PMU)
- Les jeux de casinos : jeux de table (la roulette ,le poker ,le black jack ,) les
machines à sous….
- Le jeux en ligne (ARJEL)
Aujourd’hui , ils tiennent une place importante dans la vie quotidienne , le
temps libre ou festif , mais chez certains joueurs le jeux prend un dimension
addictive ,
Ces jeux d’argents questionne souvent des problèmes d’éthiques,et certaines
polémiques
La question de la désinformation et de l’abus de faiblesse dans le jeux est
souvent posé , ces manipulations conduisent de nombreuses personnes jusqu’à
l’addiction .

www.joueurs-info-service.fr
https://www.entreprises-et-decideurs.fr/La-Francaise-des-jeux-une-strategie-
basee-sur-l-innovation-et-la-communication-web_a199.html
www.economie.gouv.fr
http://www.ifac-addictions.fr/l-addiction-aux-jeux-de-hasard-et-d-argent.html
Déterminer l'origine des jeux de hasards ou des jeux tout courts est très
difficile . Mais grâce a des fouilles archéologiques , on peut dire que les
premiers jeux de hasards était les osselets et les dés fabriqué en bois ou en
ivoire , il y a plus de 3000 ans . Ils étaient très utilisé à Antiquité jusqu'au
moyen-age . Les jeux ont toujours fasciné , si bien que même les brillant
astrophysiciens et mathématiciens tels que Galilée ou bien Blaise Pascal se
sont penché sur ce sujet .
C'est durant le moyen-age en France que serait apparu les cartes ou chaque
symbole illustre les hiérarchies de la Cour du Roi et représente une couche de
la société de l'époque : le trèfle pour les paysans , le carreau pour les bourgeois
, le cœur pour le clergé ainsi que le pique pour la noblesse . Les jeux de
hasards y sont alors interdit puis toléré pour être mieux contrôlé . La première
loterie nationale a eu lieu en 1774, et servait a financé le Champs de Mars et
l'école Militaire . La loterie a longtemps été très controversé au cours de la
période révolutionnaire et le siècle Lumières, dénoncé par les philosophes de
l'époque . C'est le 22 juillet 1933 qu'elle devient définitivement la Loterie
Nationale Française .En 1976 , la Française Des Jeux (FDJ) a été créé dans le
but de prendre la suite du lancement du loto nationale la même année .Cette
entreprise de l'état est depuis le seule sur le marché avec le pari hippique qui
est lui géré par le Pari Mutuel Sportif (PMU) depuis 1931 .
Au cours du 17e siècle apparaît de grands casinos, l'histoire des casinos , elle
commence officiellement en France en 1806 avec un décret qui autorise
l'ouverture des casinos mais leurs implantation est longtemps limité par des
secteurs géographique jusqu'en 1988 ou un amendement élargie les
possibilités de dérogations aux villes de plus de 500 000 habitants .
Depuis 1933 le milieu a bien évolué . L'industrie du jeux de hasard génère des
chiffres d'affaires importants grâce aux joueurs fidélisés avec 40 milliard
d'euros par an. Cette forte économie profite premièrement à l’État avec 5
milliard d'euros prélevé des jeux . L'influence économique est telle qu'elle
participe à la croissance du PIB du pays .
De 2007 à 2017 , l'industrie n'a cessé de croître notamment a cause de la crise
économique de 2008 qui pousse ainsi la population a joué pour s'enrichir . Le
jeux d'argent est l'unique moyen légal de gagner de l'argent en dehors du
travail . C'est ainsi que la Française des Jeux a vu son chiffre d'affaires
augmenté de 62%, passant de 9,3 milliards d'euros à plus de 15,1 milliards
d'euros en 10 ans selon l’Observatoire Des Jeux (ODJ).
L'ODJ a été créé par le règlement le 9 mars 2011, et se compose de 8
personnes élus chaque 5 ans et a pour objectif la mise en place des
programmes de régulation , de prévention et d'aide aux joueurs en difficulté . Il
a récemment été renouveler par un décret du 3 novembre 2016 pour 5 ans . Ce
groupe a également créé un Atlas qui regroupe des données sur des régions
ciblés , on recense donc 49,2 machines à sous pour 100 000 habitants de 18
ans et plus dans la région Bretagne , en titre de comparaison la France
métropolitaine à 43,8 .
La forte quantité de demande couplé avec le peu d'offreurs offre une situation
oligopole , la FDJ et le PMU sont donc leader sur le marché du jeux d'argents . A
elle même , ces deux entreprises monopolisent 71% du marché suivi des
casinos avec 24% et enfin les jeux en lignes encore minoritaire avec 5% .
Les jeux en ligne est un secteur très récent , il est géré par l'Autorité de
régulation des jeux en ligne (ARJEL) créé le 12 mai 2010 qui œuvre a la
protection des consommateurs et des populations vulnérables .
– La manipulation dans les jeux de hasard et d'argents

La population a toujours été de plus en plus attiré par ces jeux de hasards et
d'argents . La motivation principale des joueurs est bien sur de gagner
d'importantes sommes d'argents mais peuvent parfois être également des
raisons plus personnelles ou des faiblesses psychologiques comme la solitude ,
l'ennui ou jouer peut aussi servir d’échappatoire a la réalité . De nombreuses
statistiques révèle que les chances de gagner au Loto ou aux jeux de grattages
sont infimes . Selon les résultats du Loto ont a une chance sur 19 068 840 de
gagner soit une probabilité de 0,000 005 244 % alors que pour les jeux a
gratter les chances sont plus grandes comme par exemple avec le jeux le
''Millionnaire'' pour 73,5% de redistributions , il y a 27% de remporter un gains
allant jusqu'à 1 000 000 d'euros avec un prix de 10euros .
Une question se pose alors : « Pourquoi les joueurs continuent t-il de joué en
connaissant les faibles probabilités de gagner ? »
La réussite et la forte progression des jeux est notamment due aux différentes
stratégies de communications et a l'image que donne les jeux d'argent aux
joueurs en cas de victoire . Grâce à des campagnes de publicités et slogans
bien rodées, la FDJ et le PMU donne envie de jouer en montrant des rêves
inaccessibles et des biens que ne peuvent s'offrir la majorité de la population
ainsi la liberté qu'obtiendrait les joueurs avec des telles sommes d'argents . La
principale stratégie de ces groupes est de recruter de nouveaux
consommateurs avec de nouveaux jeux et une meilleur accessibilité .
Toute ces stratégies commerciales se sont révélé très efficaces . Le joueur est
toujours incité a jouer toujours plus avec ce mécanisme : Si le joueur gagne , il
voudra retenter sa chance pour gagner encore plus , Si le joueur perd , il
voudra rejouer pour récupérer l'argent dépenser . C'est dans ce paradoxe que
sont coincé beaucoup de joueurs ,et donne naissance donc à des troubles du
comportement et à des addictions .
Comme n'importe quel divertissement, quand il devient excessif , il est
problématique.

I.Pilier économique de l'industrie


II. L'impact social
1. L'addiction
2.L'emplois généré
3.Cout social
III.