Vous êtes sur la page 1sur 12

Hautes Etudes d’Ingénieur

13, rue de Toul


59046 Lille Cedex

Résistance des Matériaux


Cours de Tronc Commun

CHAPITRE IV
Caractéristiques mécaniques des matériaux
I. Notions de contrainte, de déformation

I.1 Contrainte en un point M


Elle caractérise les actions mécaniques de cohésion qui existent
entre les grains de matière.
Section (S)
Df ➢un point M,

(I) G
n ➢DS élément de surface  S,
DS 
M (II) ➢ n vecteur normal à DS en M,

➢ Df résultante en M des forces
de cohésion appliquées à DS.
La contrainte au point M est définie par :
 
 Δf df  Force de cohésion en M par unité de surface
CM   lim 
ΔS0 ΔS dS
I. Notions de contrainte, de déformation

I.1 Contrainte en un point M


La contrainte est homogène à une pression. L’unité employée est le
mégapascal noté MPa.
Rappel: 1 MPa = 1 N/mm² = 106 Pa = 106 N/m²
I. Notions de contrainte, de déformation

Contrainte normale – Contrainte tangentielle


t n
s(M)

(I) M C(M)
DS
t(M)

La contrainte au point M peut s’écrire : On peut aussi écrire :


   
CM   s M  t M  
CM   s M .n  t M .t
contrainte normale contrainte
= tangentielle
 = sM et tM valeurs algébriques
projectionde C  M  
sur n projectionde C  M 
sur t
I. Notions de contrainte, de déformation

I.2 Déformations
Elles résultent des charges appliquées sur le solide et varient en
fonction de leur intensité. Elles sont mises en évidence par la
variation des dimensions du solide, et peuvent être élastiques ou
plastiques.

L’élasticité caractérise l'aptitude qu'a un matériau à reprendre sa


forme et ses dimensions initiales après avoir été déformé (un
ressort chargé normalement a un comportement élastique).

Un matériau qui ne reprend pas sa forme et ses dimensions


initiales après avoir été déformé est dit plastique (la pâte à
modeler a un comportement plastique).
II. Comportement mécanique des matériaux

Essai de traction
L’essai de traction permet, à lui seul, de
définir les caractéristiques mécaniques
courantes des matériaux. Les résultats
issus de cet essai, permettent de prévoir
le comportement d’une pièce sollicitée
en Cisaillement, Traction / Compression
et Flexion.
Principe de l’essai
L’essai est réalisé sur une machine de
traction. On applique progressivement et
lentement (sans choc) à une éprouvette
cylindrique de formes et de dimensions
normalisées, un effort de traction
croissant jusqu’à la rupture.
II. Comportement mécanique des matériaux

Mesures effectuées
Les deux points A et B sont situés sur l’éprouvette.
L0 : Longueur initiale de l’éprouvette au repos (sans charge).
L : Longueur de l’éprouvette mesurée sous charge F.
F : Force exercée par la machine d’essai sur l’éprouvette.

L  L0 DL
La déformation longitudinale est notée  et vaut :  
L0 L0
II. Comportement mécanique des matériaux

Résultats (matériau ductile)


On peut tracer la courbe des déformations en fonction des contraintes
(ici cas d’un acier doux : loi de comportement élastoplastique avec
écrouissage)
limite de rupture
en traction

Apparition
de la
striction

limite d’élasticité

R allongement
à la rupture
Zone élastique : loi de Hooke : s = E.
Avec E, le module de Young (en MPa)
II. Comportement mécanique des matériaux

Résultats (matériau fragile)


Exemples: béton, fonte, verre…

limite de rupture
en traction

limite de rupture
en compression