Vous êtes sur la page 1sur 1

Le Laboratoire alchimique (5)

le schéma de fabrication de la pierre philosophale par


la voie sèche

FIGURE I

Ce schéma, simplifié par rapport à notre version initiale tient compte du Mercure qui, sans doute, a été utilisé le plus
souvent par les Adeptes.
1)- A partir du bitartrate de potasse [tartre des tonneaux], par calcination, on a un mélange de carbonate de potasse et de
charbon : c'est le flux noir ; on l'hydrate et le carbonate qu'il contient est dissous. On filtre et on évapore. On obtient alors
du carbonate de potasse pur [ce sel est d'une blancheur éclatante]. Soumis à l'huile de vitriol, il donne du sulfate de potasse ;
2)- A partir de l'alun [dont les sources sont diverses : argiles non ferrugineuses, schistes alunifères, pyrites, etc.], par action du carbonate
d'ammoniaque, on a un précipité glatineux d'alumine hydratée. On le soumet à l'action de la potasse caustique [qui
nécessite de la chaux pour sa préparation], et après chauffage, on obtient de l'alumine anhydre ;
3)- On met le sulfate de potasse et l'alumine dans un creuset brasqué ainsi qu'une trace de métal trivalent [qui, d'ailleurs,
peut être récupéré à partir de l'alun qui est un sel double d'aluminium et de métal trivalent] ; on chauffe à 1300°C : le sulfate de potassium
se transforme en sulfure ; on reprend la masse saline obtenue, après refroidissement, et on obtient [en théorie] des cristaux
de corindons colorés par l'oxyde métallique choisi.

les matières de base sont :

-l'alun
-le carbonate d'ammoniaque
-le tartre
-l'eau
-un métal trivalent
-la chaux (non indiquée)

Les matières intermédiaires sont :

-le flux noir


-l'alumine hydratée

è L'oeuvre au noir consiste en l'obtention du FLUX NOIR, mélange de charbon et de carbonate de potasse ;
è L'oeuvre au blanc consiste en l'obtention du CARBONATE DE POTASSE à un grand état de pureté ;
è L'oeuvre au rouge se traite au creuset brasqué, dans un fourneau à soufflet, par exemple, et aboutit dans le cas
présent à un CORINDON COLORE. D'autres variantes sont possibles.

Le Mercure commun est le FLUX NOIR


Le Mercure philosophique est le SULFATE DE POTASSE
Le Sel est de L'ALUN