Vous êtes sur la page 1sur 32

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

Ministère de l’Education Nationale

Guide d’utilisation du manuel

Français

5

ème

Année primaire

Auteure

Leïla Medjahed

ةيسردلما تاعوبطملل ينطولا ناويدلا

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

@Manaradocs

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

2 Guide d’utilisation du manuel de françcais

SOMMAIRE

Présentation générale du manuel de la 5

Organisation des projets (le contrat d’apprentissage) ……

ème

année primaire

Projet 1 (principes pédagogiques) : Au zoo. ……………

Activités de motivation ………………………………………

Organisation de la séquence 1 : Pauvre petite gazelle ! ……

Compréhension et production de l’oral…………………

Vocabulaire (Je découvre les mots)………………

Lecture- compréhension de l’écrit………………………

Grammaire (Je lis et j’écris) ……………………………

Conjugaison ………………………………………

Orthographe (Je manipule les mots,) ………………………

Phonie-graphie (Je joue avec les lettres et les sons) ……

Je m’entraîne ……………………………………

Notre projet …………………………………………………

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

03

07

07

10

11

13

16

18

21

24

25

27

29

30

@Manaradocs

Guide d’utilisation du manuel de françcais

3

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

PRÉSENTATION GÉNÉRALE DU MANUEL DE LA 5 ème ANNÉE PRIMAIRE

Le présent manuel de la cinquième année primaire s’inscrit dans la logique de progressivité relative à l’enseignement/apprentissage de la langue étrangère, allant du palier II (2ème et 3ème

année) au palier III, c’est-à-dire la 5ème année, du cycle primaire. Il s’agit de la troisième an- née d’enseignement/apprentissage de la langue française. Le livre de l’élève est élaboré à partir d’une démarche méthodologique et didactique adaptée à tous les élèves algériens, des différentes

régions du pays, ayant pour objectif fondamental la réussite de tous.

pays, ayant pour objectif fondamental la réussite de tous. LES PROJETS ET LES SÉQUENCES DU MANUEL

LES PROJETS ET LES SÉQUENCES DU MANUEL

Ils se présentent comme suit :

Projet 1 : Au zoo.

Séquence 1 :

Séquence 2 :

Pauvre petite gazelle !

C’est un vrai fennec ?

Projet 2 : C’est un lieu exceptionnel !

Séquence 1 :

Séquence 2 :

Nous allons au musée.

J’aime voyager en famille.

Projet 3 : Qu’est-ce qu’une catastrophe naturelle ?

Séquence 1 :

Séquence 2 :

Quand je serai grand.

Que devons-nous faire ?

Projet 4 : Protégeons la nature !

Séquence 1 :

Séquence 2 :

Pourquoi notre terre est-elle en danger ?

Ne gaspillons pas l’eau !

LES OBJECTIFS DIDACTIQUES DU MANUEL

Le manuel offre une diversification des situations didactiques que peut rencontrer un ensei-

gnant de français, eu égard à la diversité des situations de maîtrise de la langue française par les

élèves, d’une région à l’autre, d’une classe à l’autre, et à l’intérieur de la classe elle-même, et

ceci, par le biais :

-

d’une organisation du manuel en 4 projets, liés par deux grandes thématiques complé-

mentaires : valorisation et préservation du patrimoine animalier, culturel du pays et la

sensibilisation à la protection écologique ;

- d’une intégration didactique des différents domaines langagiers, linguistiques, tex- tuels, pratiques de la séquence, au sein du projet ;

- d’une diversification des auxiliaires techniques (CD rom, figurines, illustrations, etc.) ;

- d’une répartition réfléchie et équilibrée des contenus langagiers, linguistiques et cultu- rels d’un projet à l’autre ;

- d’un guidage des activités de la compréhension et de la production orale, préparant

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

@Manaradocs

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

4 Guide d’utilisation du manuel de françcais

l’entrée dans l’écrit, favorisée par l’assimilation des formes langagières en usage dans toute communication en langue française ;

- d’un entraînement intensif, aux niveaux oral et écrit, des quatre habiletés langagières, selon la démarche communicative, à savoir la compréhension et la production de l’oral et de l’écrit ;

- d’un entrainement intensif des opérations cognitives nécessaires dans toute lecture- compréhension, spécifiques à la réception de l’écrit, en langue étrangère, adaptées aux

niveaux des compétences communicatives des élèves débutants, particulièrement, les

suivantes : repérer, analyser et interpréter des informations extraites du texte, pour être

en mesure de transposer ou de prolonger, à partir des modèles simples et contextuels ;

-

de la proposition de mini tâche de réinvestissement qui permet à l’enseignant et à

l’élève de procéder à une (auto)-évaluation, à la fin de chaque séance.

Dans le cadre de la gestion de l’hétérogénéité, cette démarche s’appuie sur les activités du ma-

nuel et du cahier d’activités, favorisant un travail intensif entre l’application, l’entrainement, la

production orale et écrite, et la correction des erreurs, pour d’éventuelles séances de remédiation.

des erreurs, pour d’éventuelles séances de remédiation. LES THÈMES ET CONTENUS La thématique est retenue selon

LES THÈMES ET CONTENUS

La thématique est retenue selon les exigences du programme scolaire de la 5ème année, dans

une perspective pluridisciplinaire, d’une matière ou d’une langue à l’autre. Elle est traitée selon

une démarche favorisant la motivation et les centres d’intérêt de l’élève, dans le cadre d’une

approche communicative et des finalités éducatives relatives à la formation personnelle et à la

citoyenneté. Les thèmes sont répartis comme suit :

la valorisation et de la préservation du patrimoine animalier et culturel algérien et mondial,

la protection en cas de catastrophe naturelle,

l’écologie par la préservation de la nature.

Pour traiter la thématique de la valorisation et la préservation du patrimoine animalier, le pre-

mier projet est structuré de telle manière à relier un objectif communicatif (présenter un animal)

à partir d’un dialogue, d’une comptine, à un type textuel (le texte descriptif et la devinette). Le

tout est construit dans le cadre d’un projet à dominante linguistique (produire des mini descrip-

tions contextualisées) et manuelle (fabriquer des présentoirs de posters d’animaux), ou d’actions

collectives et interactives (un concours de devinettes), à présenter devant des camarades, et en-

seignants des autres classes ou écoles.

Les documents traités (dialogues, comptines, devinettes, extraits littéraires algériens et univer-

sels) et les illustrations (dessins situationnels, photos), mettent en exergue des valeurs socio-cultu-

relles nécessaires à la formation de l’élève, du futur citoyen, par le biais de textes authentiques,

adaptés ou écrits selon les objectifs de chaque activité langagière, linguistique ou culturelle.

LES COMPÉTENCES DE L’ÉLÈVE

Il est également fondamental de proposer une méthode qui est adaptable à tous les contextes

et au niveau réel des élèves dans toutes les régions du pays.

On peut la concevoir comme suit :

privilégier des situations d’apprentissage de type réaliste, suscitant l’intérêt d’un élève

entre 10 et 11 ans, en proposant un environnement langagier adapté et contextualisé ;

tenir compte de la progressivité et de la cohérence indispensables dans la présentation des contenus linguistiques et thématiques ;

• s’intéresser à la diversité des centres d’intérêts des élèves comme le souligne la théorie des intelligences multiples dans l’élaboration des tâches langagières, non langagière, spatiales, inter personnelles, intra personnelles… : dessin, chant, jeux relationnels, imagination, raisonnement, théâtre, etc. ;

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

@Manaradocs

Guide d’utilisation du manuel de françcais

5

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

• renforcer les acquis des élèves par l’entraînement, le réemploi guidé, le réemploi libre et le réinvestissement ponctuel dans chaque séquence ;

• amener les élèves à s’auto évaluer, en favorisant une image positive de l’erreur (le droit à l’essai et à l’erreur) ;

• impliquer les élèves dans leur apprentissage, en favorisant leur participation active dans la construction de leurs savoirs ;

articuler trois entrées méthodologiques : une démarche répétitive qui vise la repro-

duction des formes linguistiques par les élèves, tout en privilégiant des approches

par les élèves, tout en privilégiant des approches • • imitative et applicatrice à partir de

imitative et applicatrice à partir de modèles langagiers précis ;

mettre en place un climat de confiance pour encourager les élèves à apprendre la langue

étrangère avec plaisir et motivation.

ORAL : COMPRÉHENISON ET PRODUCTION

Il s’agit d’une entrée méthodologique qui vise les objectifs suivants :

Privilégier la perspective communicationnelle : entraîner les élèves à communiquer,

entraîner les élèves à écouter, comprendre, produire des énoncés courts et simples de

façon active (réemploi guidé et semi-libre) de la vie courante ;

Amener les élèves à acquérir les compétences à l’oral et à l’écrit ainsi que les savoirs

nécessaires en enseignement/apprentissage du FLE : savoir écouter/dire, à partir de

plusieurs écoutes des documents oraux, accompagnés des illustrations situationnelles

pour faciliter la compréhension orale. Les encourager à réemployer des formes langa-

gières acquises en activité orale ;

Encourager l’interaction entre les élèves à travers des tâches langagières et non - lan-

gagières autour de jeux de scène et de réalisation de projets communs, repérables à

travers les indications : avec ta/ton camarade, en petits groupes.

ÉCRIT, LECTURE -COMPRÉHENSION : LES OPÉRATIONS COGNITIVES

La compréhension écrite est abordée à tout moment des activités, tout au long de la séquence, à

travers tous les textes courts servant de supports pour la lecture compréhension ou pour introduire les

points de langue. La diversification des tâches de compréhension orale et écrite facilite l’accès au sens.

Dans cette optique, les tâches de lecture proposées dans le manuel prennent les formes suivantes :

-

-

des questions avec des adverbes interrogatifs, des consignes de travail donnant un

temps de compréhension et de réflexion, nécessaire aux élèves en difficultés ;

des consignes d’interaction entre les élèves, des consignes de compréhension en s’ap-

puyant sur l’illustration proposée.

Le manuel privilégie une démarche active pour faciliter la compréhension des documents

oraux et écrits. L’initiation à la lecture des extraits et des types textuels (descriptif, explicatif

et narratif), est préparée par la compréhension orale des dialogues, à travers une approche pro-

gressive de la lecture. Le dialogue est exploité comme un document oral (et écrit) qui organise

la séquence, et dont l’assimilation permet de fixer le vocabulaire thématique et les structures

grammaticales que l’élève retrouve dans la partie lecture-compréhension. L’objectif est d’ame-

ner l’élève à lire, progressivement, de façon autonome des textes de plus en plus longs. L’intro-

duction des documents authentiques s’appuie sur une démarche compréhensive aux niveaux oral

et écrit, qui aidera les élèves en difficultés à accéder au sens de manière progressive, en ayant

confiance dans son processus d’apprentissage.

Chaque séquence du manuel est construite selon une approche communicative qui veut ame- ner l’élève à extraire le maximum d’informations et de connaissances du document lu, pour les mobiliser, en travail collectif et individuel, dans des productions écrites courtes. Il s’agit de tâches de lecture proposées qui permettent de s’assurer de la compréhension du texte étudié. Ces tâches de lecture sont listées comme suit :

- émettre des hypothèses de lecture, à confirmer ou à infirmer, en s’appuyant sur l’image du texte

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

@Manaradocs

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

6 Guide d’utilisation du manuel de françcais

(le titre de l’extrait, l’illustration, et selon le niveau du groupe-classe, le nom de l’auteur) ;

- lire individuellement le texte, le comprendre globalement et en détails, définir les pa- ramètres de la situation de communication (qui, quoi, où, quand ?), à partir de ques- tionnaires courts et diversifiés (vrai/faux, QCM, appariement ou association de mots/ images), identifier des personnages (nom, portrait) et leurs désignations grammaticales ;

-

-

des réponses proposées, répondre à des questions à partir des adverbes interrogatifs :

longer, à partir de modèles proposés, répondre en cochant, en entourant ou en coloriant

répondre à l’oral et à l’écrit à des questions de compréhension pour transposer ou pro-

inférer le sens à partir de l’analyse des substituts lexicaux et grammaticaux ;

quand, où, qui, pourquoi ?

écrire un texte court ou trouver un titre à l’extrait pour résumer les idées essentielles du texte lu ;

initier à la lecture-compréhension des genres : littérature de jeunesse, livres jeunesse

sciences, poésie, chansons, BD, littérature algérienne.

Il est crucial de consacrer plus de temps à la compréhension de l’écrit comme un objectif

d’apprentissage de la lecture. Les questions de compréhension vont de la compréhension globale

à la lecture analytique du texte. Pour donner confiance aux élèves – débutants, confiance en leurs

capacités à comprendre un document écrit, on donne un objectif de lecture ciblé : repérer et

extraire des informations, les analyser, les interpréter avec leurs connaissances personnelles, puis

prolonger ou transposer à partir de modèles proposés. Le cahier d’activités fournit des extraits,

avec l’objectif de consolider cette compétence de la lecture-compréhension.

-

-

cette compétence de la lecture-compréhension. - - APPRENTISSAGE EXPLICITE DE LA LANGUE Des mini-tâches de

APPRENTISSAGE EXPLICITE DE LA LANGUE

Des mini-tâches de réinvestissement terminent les activités de chaque séance. Elles sont

courtes pour que l’enseignant puisse les programmer dans le temps de la séance du cours ou en

clôture de celle-ci. Elles encouragent les élèves à réinvestir immédiatement et efficacement les

nouveaux acquis lexicaux, grammaticaux ou orthographiques. Le réemploi prend deux formes :

-

soit guidé, à partir du réemploi des structures déjà vues dans la séance,

soit libre, tout en se basant sur des consignes favorisant la créativité de l’élève.

Ce type d’activités consiste à conceptualiser, en fonction de l’âge de l’élève et en recourant

à une terminologie simple, des structures sous-jacentes au vocabulaire, à la grammaire, l’ortho-

graphe de la langue française, et cela comme suit :

-

-

-

-

reconnaitre, mémoriser et utiliser le vocabulaire thématique ou le lexique sélectionné de la sé-

quence, apprendre, reproduire et réemployer les structures grammaticales et orthographiques,

apprendre à conceptualiser (sans un approfondissement du métalangage inadapté à

l’âge de scolarisation de l’élève), en diversifiant les démarches : soit de façon déduc-

tive en allant des règles aux exemples, soit de façon inductive, en s’appuyant sur des

exemples pour extraire la règle,

réinvestir les acquis par un entraînement intensif sur l’ardoise et à l’oral, et une appli-

cation dans des énoncés courts.

PROJET

Le projet est préparé progressivement par les élèves, dans le cadre de la réalisation d’une tâche, à la fin de chaque séquence. Il sera présenté collectivement par eux, avec votre aide et votre guidage. Ce travail les encouragera à mettre leurs compétences en commun, à travailler ensemble pour un résultat et une co-évaluation commune. Il vise l’intégration pédagogique réus- sie par la mobilisation des ressources acquises. Il permet à l’élève de :

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

@Manaradocs

Guide d’utilisation du manuel de françcais

7

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

- travailler de façon collective, en mobilisant les compétences installées tout au long de la séquence ;

- manifester son autonomie, en développant un esprit de coopération et de collaboration dans le groupe ;

- interagir positivement en groupe, en communiquant dans des situations scolaires ;

- savoir agir, tout en garantissant l’apprentissage des valeurs citoyennes fondamentales

: le civisme, le respect de l’autre, la solidarité, les liens d’amitié, la tolérance

la solidarité, les liens d’amitié, la tolérance PRÉPARATION À L’ÉPREUVE DE LA 5 ème AP Le

PRÉPARATION À L’ÉPREUVE DE LA 5

ème

AP

Le cahier d’activités est conçu dans la perspective de préparer les élèves à une lecture-com-

préhension des textes dont la thématique, le vocabulaire et les structures linguistiques ont été

étudiés, durant la séquence. Ces tâches de lecture sont prolongées par des activités d’application

et de réemploi (guidé ou libre) des points de langue. Les tâches d’écriture intitulées « j’écris »,

sont une bonne consolidation de l’apprentissage des phases de la rédaction entre écriture, éva-

luation, révision et réécriture, enseignées dans toute séquence.

une bonne consolidation de l’apprentissage des phases de la rédaction entre écriture, évalua-

tion, révision et réécriture, enseignées dans toute séquence.

Organisation des projets

Le contrat d’apprentissage ! Projet 1 : Au zoo.

projets Le contrat d’apprentissage ! Projet 1 : Au zoo. Projet 1 : Au zoo. Situation

Projet 1 : Au zoo.

Situation de départ 1

Les élèves de la 5ème année

ont visité un parc zoologique,

d’une ville algérienne pour

découvrir les animaux sau-

vages qui vivent en Algérie

ou venus d’ailleurs.

Situation de départ 2

Massinissa montre à ses amis les

photos prises lors de ses vacances

d’hiver. Ils apprécient la photo du

fennec, un animal sauvage qui vit

dans le désert algérien.

Thèmes

Découverte des animaux sau-

vages :

lors d’une visite scolaire au

-

pendant les vacances d’hi-

ver, grâce à un séjour au

-

Zoo,

sud algérien.

Reconnaissance des animaux

sauvages et domestiques qui

vivent dans le désert algérien :

la gazelle, le fennec, le droma-

daire, etc.

Projet 1

Réalisation des posters d’ani-

maux sauvages avec des

textes et des dessins ou des

photos.

Tâche 1 : Suite à cette visite,

écrire des devinettes pour dé-

crire les animaux vus au zoo.

Tâche 2 : Fabriquer des pos-

ters d’animaux sauvages.

Projet 2 : C’est un lieu exceptionnel !

Situation de départ 1

Les élèves préparent la visite

d’un lieu exceptionnel (mu-

sée, site historique), pour faire

ensuite un compte rendu aux

camarades de la classe voisine.

Situation de départ 2

Yacine et Youcef accom- pagnent leur maman pour vi- siter Alger. Le voyage se fait par train. Les deux garçons apprécient les paysages qui défilent devant eux.

Thèmes

Découverte des lieux excep-

tionnels.

du patrimoine culturel algé-

-

Découverte des moyens de

transport pour les voyages de longue distance: le train, le bateau, etc. s’initier à la préparation d’un pro- gramme de visite (fixer la destina- tion, la saison, les activités).

-

rien : le musée.

des villes algériennes.

Projet 2

Organisation d’une visite

d’un lieu exceptionnel et sa

présentation devant les cama-

rades.

Tâche 1 : Préparer le pro-

gramme de la visite d’un lieu

pour le présenter ensuite aux camarades de la classe voisine. Tâche 2 : Réaliser un carnet de voyage pour raconter la visite d’un lieu spécial choisi par le groupe.

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

@Manaradocs

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

8 Guide d’utilisation du manuel de françcais

Projet 3 : Qu’est-ce qu’une catastrophe naturelle ? Qu’est-ce qu’une catastrophe naturelle ?

Situation de départ 1 Les élèves de la 5ème année rendent visite aux pompiers pour demander des informa-

tions utiles, en cas de catas-

trophes naturelles.

Situation de départ 2

Les élèves découvrent les dégâts

des inondations et comment se

préparer en cas de catastrophes

naturelles vécues en Algérie.

Thèmes Découverte des catastrophes naturelles : le tremblement de terre, les inondations.

les personnes à contacter : la

protection civile,

les gestes de prévention,

les sauveteurs.

civile, les gestes de prévention, les sauveteurs. Projet 4 : Protégeons la nature ! Situation de

Projet 4 : Protégeons la nature !

Situation de départ 1

Les élèves de 5ème année

préparent une opération de

sensibilisation pour la pro-

tection de la terre auprès des

voisins du quartier.

Situation de départ 2 Les élèves de 5ème année pré- parent une opération de sensi- bilisation contre le gaspillage d’eau auprès de leurs cama- rades des écoles voisines.

Thèmes

Sensibilisation à la protection

de la nature en préservant ses

éléments :

Protéger la terre,

gaspillage

d’eau. Préparation ou participation à des campagnes de sensibilisa- tion de type écologique.

lutter

contre

le

Projet 3

Réalisation d’un panneau des dessins, de photos et de textes pour expliquer des catas- trophes naturelles.

Tâche 1 : Présenter son mé-

tier préféré.

Tâche 2 : Fabriquez un pan-

neau pour expliquer des ca-

tastrophes naturelles.

Projet 4

Réalisation d’une affiche sous

la forme de conseils pour pro-

téger la nature.

Tâche 1 : Réaliser une affiche

pour sensibiliser les voisins

du quartier pour la protection

de la terre.

Tâche 2 : Réaliser une affiche

pour sensibiliser les camardes

contre le gaspillage d’eau.

Projet 1 : Au zoo.

Principes pédagogiques

Compétences visées du projet 1

À l’oral, les élèves seront amenés à :

réaliser des actes de parole :

-

-

-

demander ou donner des informations pour décrire un animal, en utilisant les struc-

tures langagières adéquates,

demander une information pour désigner l’animal et ses caractéristiques physiques,

demander ou donner des informations pour décrire l’animal dans son environnement naturel.

comprendre et produire à l’oral :

-

-

des dialogues en langue française, pour réemployer des actes de paroles,

la description d’un animal sauvage,

connaitre les personnages de la séquence en situation de communication « la visite d’un

parc zoologique par des élèves de 5ème année» :

- Massinissa, Amira, Narimane, Yacine, Sofiane (un enfant sur une chaise roulante), Youcef.

s’appuyer sur les pré-requis de la 3ème et 4ème année :

- distinguer entre les animaux sauvages et les animaux domestiques pour découvrir les animaux du parc zoologique algérien.

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

@Manaradocs

Guide d’utilisation du manuel de françcais

9

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

jouer la saynète avec ses camarades pour intérioriser les structures des actes de parole.

apprendre une devinette « le dromadaire », pour mimer, chanter et jouer en français.

La lecture : les élèves seront amenés à :

- lire et comprendre les dialogues,

-

lire et comprendre les extraits de romans algériens : Bleu, Blanc Vert de Maissa Bey,

2010, Le jardin de l’intrus, de Kamal Zemouri, 1985, « La balançoire », extrait du livre

de Rachid Boudjera, La vie quotidienne en Algérie, 1971, « Les oiseaux » de Rachid

Boudjedra, Les figuiers de Barbarie, 2010.

lire un poème La petite graine, d’Alain Bosquet, 1947, la comptine « Petit bateau ».

-

À l’écrit, les élèves seront amenés à :

-

-

-

-

-

-

consolider leurs acquis, en distinguant les éléments de la phrase simple (le sujet, le

verbe et complément du verbe, direct et indirect),

identifier le verbe d’état et l’adjectif attribut,

identifier la forme négative complexe : ne, plus, jamais, rien.

conjuguer les verbes pronominaux au présent de l’indicatif.

conjuguer les verbes : être, avoir au présent de l’indicatif.

consolider les acquis en orthographe : le féminin des noms et des adjectifs en « e ».

Structure et vocabulaire

-

-

-

-

Acte de parole : donner des informations pour présenter un animal.

Vocabulaire usuel de la description : adjectifs de couleurs, les adjectifs attributs.

Lexique du zoo : le gardien, les barrières, la vétérinaire du zoo, l’espace, nombre et

type d’animaux.

Schéma intonatif de l’interrogation : dire et demander une information pour décrire les animaux.

Écoute/discrimination phonique et graphique, les élèves seront amenés à :

-

-

-

maîtriser la discrimination phonique et visuelle des accents,

connaitre la correspondance entre les lettres et les sons,

mémoriser des mots courants contenant les sons étudiés.

Lecture-compréhension, les élèves seront amenés à lire et comprendre, à partir

des documents adaptés :

-

-

-

des descriptions courtes d’animaux sauvages : la gazelle, le fennec, vivant dans le

désert ou les zoos algériens,

des extraits adaptés de documentaires illustrés,

de devinettes.

Tâche finale : réalisation d’un poster d’un animal sauvage.

- Mini-tâche 1 : Ecrire des devinettes pour décrire un animal sauvage.

Mini-tâche 2 : Fabriquer un poster pour décrire un animal sauvage.

-

Matériel pédagogique

Pour l’enseignant :

- Les figurines des 2 dialogues.

Pour l’élève :

- L’ardoise,

- Le manuel,

- Le cahier d’activités,

- Le cahier de classe.

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

@Manaradocs

10

Guide d’utilisation du manuel de françcais

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

ACTIVITÉS DE MOTIVATION

Mise en contexte

Il est important d’exploiter la première page de chaque projet sous la forme d’une activité de découverte et d’interpellation des élèves. Cette activité permet d’introduire le thème du projet.

Elle peut se dérouler ainsi : inviter les élèves à observer la page et les laisser réagir à ce qu’ils

voient. Souvent, les élèves débutants en langue étrangère communiquent en langue maternelle. Il

est souhaitable de ne pas les bloquer et les mettre en confiance, en les aidant avec des mots simples

à communiquer en langue française. Votre guidage peut prendre la forme de questions simples :

-

-

-

Connais-tu les noms de ces animaux ? Les as-tu déjà vus ? Où ?

Où sont-ils ?

Comment sont-ils ?

Les inviter à lire les titres des séquences pour avoir le maximum d’informations.

Expliquer la tâche finale que les élèves vont réaliser ensemble, sous forme de mini tâche à la

fin de chaque séquence.

Lors de cette séance introductive, vous dégagez le maximum de mots relatifs au thème du

projet pour préparer les élèves à : - i/ comprendre les documents des deux séquences (dialogue,

: animaux, sauvages,

texte, devinette, mini situation de communication intensive, comptine

gazelle, fennec, désert,- ii/ contextualiser le thème avec la réalité algérienne : parc zoologique,

les régions du sud…

Dès lors, il est souhaitable d’écrire les mots nouveaux ou trouvés par les élèves au tableau.

Les élèves peuvent les recopier sur un carnet tenu tout au long de l’année comme un mini dic-

tionnaire des mots appris d’une séquence à l’autre.

Ensuite, inviter les élèves à lire les titres du projet, des séquences 1 et 2. Vous expliquez le

sens de chaque titre, en vous appuyant sur l’illustration de cette première page du projet.

Enfin, les élèves terminent par lire la tâche finale qu’ils réaliseront ensemble sous forme de

mini tâche d’une séquence à l’autre.

)

Situation de départ

Les élèves de la 5ème année

ont visité un parc zoologique,

d’une ville algérienne pour

découvrir les animaux sau-

vages qui vivent en Algérie

ou venus d’ailleurs.

Projet 1

Réalisation des posters d’ani-

maux sauvages avec des

textes (sous la forme de devi-

nettes), dessins et photos.

Tâche 1 : Suite à cette visite,

les élèves rédigent des devi-

nettes pour décrire les ani-

maux vus au zoo.

Tâche

briquent

maux sauvages.

d’ani-

fa-

2

:

des

Les

élèves

posters

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

@Manaradocs

Guide d’utilisation du manuel de françcais

11

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

ORGANISATION D’UNE SÉQUENCE

Principes pédagogiques

Séquence 1 : Pauvre petite gazelle !

Compétences visées de la séquence 1

À l’oral, les élèves seront amenés à :

-

-

-

-

-

réaliser l’acte de parole : demander ou donner des informations pour présenter un animal,

comprendre le dialogue de base : Pauvre petite gazelle !

réemployer pour produire à partir des modèles langagiers extraits du dialogue,

comprendre et produire à l’oral le vocabulaire de la description d’un animal, du zoo,

connaitre les personnages de la séquence en situation de communication « la visite

scolaire d’un zoo algérien» : Massinissa, Amira, Narimane, Yacine, Sofiane, Youcef,la

découverte d’un animal sauvage (la gazelle), les métiers du zoo (le gardien, la vétéri-

naire), la mesure de sécurité (les barrières),

jouer la saynète avec ses camarades pour intérioriser les structures de l’acte de parole,

apprendre la comptine/ devinette pour mimer, chanter et jouer en français.

-

-

Lecture

-

-

-

À l’écrit, les élèves seront amenés à :

lire et comprendre le dialogue de base : Pauvre petite gazelle !

lire et comprendre des extraits de romans algériens : Fleurs de novembre, Kaddour

M’Hamsadj, 1969,

lire des mini-dialogues et des textes courts adaptés, introducteurs des points de langue.

-

-

-

-

-

-

-

reconnaitre les éléments de la phrase simple (déjà acquis en 4ème année) : le sujet, le

verbe et le complément d’objet direct),

reconnaitre la forme négative, identifier les marques : ne …plus,

conjuguer les pronominaux au présent de l’indicatif : s’appeler, se reposer…

écrire des noms au féminin : en e, et reconnaitre et écrire les adjectifs de couleurs,

distinguer et écrire les accents,

écrire des textes pour réinvestir les acquis linguistiques,écrire une devinette pour dé-

crire un animal.

écrire sous la dictée un texte très court reprenant le vocabulaire thématique et les points

de langue du dialogue.

Structure et vocabulaire

-

-

-

-

-

Acte de parole : demander ou donner des informations pour présenter un animal,

Vocabulaire thématique usuel de la description d’un animal et de son environnement naturel,

Emploi correct des adjectifs cardinaux à l’écrit et à l’oral,

Schéma intonatif de l’interrogation : demander des informations pour décrire un animal,

Noms des couleurs.

Écoute/discrimination phonique et graphique : les élèves seront amenés à :

-

-

-

maîtriser la discrimination phonique et graphique des accents,

connaitre la correspondance entre les lettres et les sons,

mémoriser des mots courants contenant les sons étudiés.

Mini-tâche 1

-

Ecrire des textes courts (descriptions des animaux) pour organiser un concours de

devinettes, à la fête de la fin du trimestre.

Matériel pédagogique

- Pour l’enseignant : le dessin situationnel de la visite scolaire du zoo algérien (manuel/ figurines).

- Pour l’élève : l’ardoise, le manuel, le cahier d’activités, le cahier de classe.

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

@Manaradocs

12

Guide d’utilisation du manuel de françcais

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

DÉROULEMENT DES SÉANCES : SÉQUENCE 1

Pauvre petite gazelle !

Ordre

Types d’activité

Durée

 

Objectifs de l’activité

 

Compréhension de l’oral

   

Comprendre un dialogue

1° séance

45mn

Pauvre petite gazelle !

(1h30)

Production orale

45mn

Décrire un animal à l’oral

 

Vocabulaire

45mn

Lire et écrire les adjectifs cardinaux

2° séance

     

(1h30)

La lecture-compréhension 1

45mn

 

Lire un texte descriptif

La gazelle

3° séance

Grammaire

45mn

Identifier les éléments de la phrase simple

(1h30)

Lecture / Compréhension 2

45mn

 

Lire un texte descriptif

 

Conjugaison

45mn

Conjuguer un verbe pronominal au présent

4° séance

     

(1h30)

Application et entraînement 1

45mn

«

Je me prépare à écrire »

Cahier d’activités

5° séance

Orthographe

45mn

 

Le féminin des noms

(1h30)

Dictée

45mn

Je m’entraîne à écrire les accents

6° séance

   

«

Je me prépare à écrire »

(1h30)

Application et entraînement 2

1h30

Cahier d’activités

 

Production écrite

45mn

 

Présenter un animal

7° séance

     

(1h30)

Correction de la production

45mn

« Je relis et j’améliore mon écrit »

écrite (finale).

(Révision et/ou réécriture)

8° séance

Tâche 1

1h30

Ecrire, puis jouer aux devinettes pour

(1h30)

décrire les animaux vus au zoo.

     

Evaluer les objectifs d’apprentissage de la

9° séance

(1h30)

Evaluation

1h30

 

séquence

Cahier d’activités

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

@Manaradocs

Guide d’utilisation du manuel de françcais

13

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

J’OBSERVE, J’ÉCOUTE ET JE COMPRENDS LE DIALOGUE

COMPRÉHENSION ET PRODUCTION DE L’ORAL

 

Compétences visées

La séquence débute par un document oral qui représente les éléments suivants :

Le thème de la visite scolaire d’un zoo algérien et la découverte des animaux sauvages

pour valoriser le patrimoine animalier du pays,

Le lexique de la description du zoo, des animaux,

Les points de langue à découvrir et étudier dans la séquence.

Compréhension et production orales

1. Écouter et montrer sur les figurines et le dessin situationnel du manuel.

Identifier les personnages des élèves en 5ème année (Massinissa, Amira, Narimane, Sofiane, Yacine)

avec leur maître, le contexte : la visite scolaire d’un zoo algérien.

2.Écouter et comprendre.

Ecouter l’échange entre les personnages pour être en mesure de :

 

-

repérer pour extraire et réemployer des informations sur le zoo (espace, métiers), les animaux,

-

décrire des animaux sauvages que l’élève peut trouver dans un parc zoologique algérien.

3.Écouter et répéter le dialogue avec les camarades.

Il s’agit également de :

 

-

s’approprier les structures linguistiques visées par le jeu de rôles.

- fixer la structure pour favoriser un réemploi à partir des prénoms des élèves.

4. Lire et comprendre pour produire à l’oral et à l’écrit.

A la fin de la séance de l’oral, Il est préférable de lire le dialogue pour:

 

-

consolider le lien entre l’oral et l’écrit, par la correspondance entre la phonie et la

 

graphie.

 

-

extraire des connaissances sur le thème,

-

extraire des ressources linguistiques à réemployer à l’oral et à l’écrit durant la sé-

quence.

5. Écouter et s’exprimer.

 

-

Réemployer les formes langagières extraites du dialogue, à l’oral.

Structure et vocabulaire

Acte de parole : demander ou donner des informations pour décrire un animal,

Lexique usuel de la description des animaux,

Schéma intonatif de l’interrogation : demander des informations.

Matériel

 

Les figurines de la séquence.

Le manuel de l’élève.

COMPRÉHENSION DE L’ORAL

La compréhension de l’oral est abordée à tout moment de la séquence à partir des documents suivants: dialogue, mini-situation de communication, comptine/devinette.

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

@Manaradocs

14

Guide d’utilisation du manuel de françcais

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

DÉROULEMENT DE LA SÉANCE

• Observe le document.

Demander aux élèves d’ouvrir le manuel à la page 12 pour observer le dessin. Il est préférable

de laisser, au premier moment de l’activité, les élèves réagir librement sur ce qu’ils voient. Ils vont certainement repérer les animaux derrière les barreaux, les élèves avec leur maître. Cette

phase d’observation leur permettra de répondre à la question1 : Où sont les élèves ?

Les réponses possibles : au parc zoologique, au zoo.

Si un élève donne le mot seulement en langue maternelle, vous rebondissez de façon bienveil-

lante pour demander aux autres élèves de dire le mot en langue française. Vous faites répéter le

mot par tous les élèves.

Dans un deuxième moment de cette activité, vous pouvez les inviter à s’exprimer sur ce qu’ils

voient. Introduire le vocabulaire nécessaire à l’expression à partir du dessin : les barrières, les

noms des animaux (déjà vus en 3ème et 4ème années), le parc, les élèves avec leur maître. Vous

pouvez les orienter avec des questions pour les inciter à formuler des hypothèses sur les raisons

pour lesquelles les élèves visitent un parc zoologique. Les amener à décrire les animaux qu’ils

voient sur le dessin.

Pourquoi les animaux sont-ils derrière les barreaux ? (parce que ce sont des animaux sauvages)

De quoi parlent les élèves ? (Ils parlent des gazelles)

Qu’est ce qui justifie ta réponse ? (Ils regardent les gazelles)

Pourquoi Amira est-elle triste ? (parce qu’elle voit une petite gazelle couchée par terre, elle

est blessée à la patte).

A ton avis, que disent-ils ?

Encourager les élèves à s’exprimer en langue française en leur expliquant les mots inconnus,

Il est possible d’accepter que les élèves aient recours à la langue maternelle pour combler un

manque, tout en les aidant à trouver leurs équivalents en langue cible. Il faut écrire les mots des

élèves au tableau, ce qui facilitera, par la suite, la compréhension du dialogue.

Ecoute le dialogue, puis réponds.

Demander aux élèves de fermer le manuel pour écouter l’enregistrement (une première

écoute) afin de les familiariser avec le dialogue. Mimer la scène en désignant au fur et à mesure

la personne qui parle sur les figurines. Les personnages : (de la gauche vers la droite), Sofiane

(sur la chaise roulante), Youcef, Yacine, Narimane, Massinissa, Amira, le maître.

La compréhension globale : il est souhaitable de laisser les élèves réagir sur ce qu’ils ont

compris. Les amener à répondre à la question globale de la compréhension orale. Cela leur per-

mettra de valider leurs hypothèses précédentes: la première question, Que font-ils ? Les élèves

regardent les gazelles derrière les barreaux. Passer à la deuxième question : Comment s’appellent

les animaux derrière les barreaux ? Les gazelles. Ensuite, faire réécouter les premières répliques,

arrêter l’enregistrement à : ce sont des animaux sauvages. Demander à un élève de lire la phrase,

son/sa camarade dit : vrai ou faux. Échanger les rôles.

Ce sont des animaux domestiques.

-

faux

-

- Ces animaux n’ont pas de jolies cornes.

- Ces animaux ont de grandes pattes.

Ce sont de beaux animaux.

vrai

faux

faux

Le mode de correction :

• Par deux, les élèves choisissent la bonne réponse, ils comparent leurs réponses,

• En mise en commun : correction collective.

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

@Manaradocs

Guide d’utilisation du manuel de françcais

15

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

• Il est possible de faire réécouter les répliques et de demander aux élèves de corriger ce qui est faux. Leur demander de réécouter une deuxième fois le dialogue. Arrêter l’enregistrement à : « Elle est blessée à la patte. Pauvre petite gazelle ! ». Leur poser la question (ou leur demander de lire la question dans le manuel) : Pourquoi la petite gazelle ne bouge-t-elle pas ? Vérifier éventuelle- ment la compréhension du verbe « choisir » de la consigne. Vérifier si les élèves ont compris la question. Présenter oralement les deux phrases (ou leur demander de les lire) pour que les élèves

choisissent la bonne réponse. En fonction du groupe classe, vous pouvez proposer une autre

écoute des premières répliques. La réponse : b.

Demander à un élève de lire la question : Qui soigne la petite gazelle ? Puis, écouter la deuxième

partie du dialogue, à partir de cet objectif d’écoute. Arrêter l’enregistrement à : La vétérinaire

s’appelle Madame Amrani. C’est notre voisine. Leur demander de trouver la réponse correcte,

tout en s’appuyant également sur l’illustration. Le même mode de correction. Passer à la troisième

question : Qu’est-ce qu’une vétérinaire ? C’est le médecin des animaux. S’assurer de l’interaction

entre les élèves en binôme qui compare les réponses, ensuite dans la correction collective.

Poser la question ou laisser les élèves la lire dans le manuel. Pourquoi les enfants ne peuvent-

ils plus terminer la visite ? Les inviter à écouter la fin du dialogue et trouver la réponse : ils sont

fatigués. Une autre réponse possible : le parc est très grand. Elle justifie également la négation

complexe : ne plus dans nous ne pouvons plus terminer la visite. Passer à la dernière question.

La réponse : ils se reposent.

A chaque (ré) écoute du dialogue et au moment de donner les réponses données par les élèves,

il est important de renforcer l’interaction entre vous et les élèves, entre les élèves eux-mêmes : un

élève pose la question, les autres répondent ou ils comparent leurs réponses, afin de terminer par

une correction collective. Votre guidage est crucial quand ils seront enclins à utiliser la langue

maternelle, en les aidant avec bienveillance.

A la fin de cette séance de compréhension orale, les élèves peuvent réécouter le dialogue dans

son intégralité. Ensuite le faire lire, en répartissant les rôles. Ils répètent les répliques pour un

jeu collectif.

PRODUCTION ORALE

Oral guidé: Regarde les images, montre et dis.

Avant de lire la consigne, les élèves réécoutent le dialogue pour répéter les phrases qui dé-

crivent les gazelles, à partir de questions ciblées. Comment sont les gazelles ? leurs cornes ?

Leurs pattes ? Sont-elles des animaux domestiques ou sauvages ?Il s’agit de mobiliser les savoirs

acquis en compréhension de l’oral pour les réinvestir en expression orale. Le réemploi du voca-

bulaire et des structures extraites par les élèves contribueront à les encourager à parler. Ensuite,

demandez aux élèves de regarder les images d’animaux sauvages de la liste proposée. Leur

expliquer la consigne pour :

• les décrire à l’aide de la boite à outils,

• les nommer,

les décrire à partir des mots et structures extraits du dialogue.

Deux modalités de travail :

Par deux. Ils choisissent un animal et chacun propose une phrase pour le décrire. Inver-

ser les rôles.

Par petits groupes. Ils choisissent un animal, chaque membre propose une phrase. Le

groupe décide de la présentation commune.

Vous passez dans les rangs pour aider si c’est nécessaire. Mise en commun : chaque groupe ou binôme présentera son animal sauvage et dis ses caractéristiques.

-

-

• Oral-réemploi.

Demande aux élèves de citer les animaux sauvages qu’ils connaissent (en plus de la liste proposée dans le manuel). Ils peuvent écrire les noms au tableau. Ensuite, ils décrivent avec des

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

@Manaradocs

16

Guide d’utilisation du manuel de françcais

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

phrases simples un animal de leur choix. Pour plus de dynamisme dans le groupe-classe : Chaque fois qu’un élève présente un animal sauvage, sa/son camarade peut ajouter une phrase pour com- pléter sa description. Les élèves peuvent faire un dessin de l’animal pour mieux illustrer leurs descriptions. Voter la meilleure présentation orale d’un animal sauvage.

• La lecture du dialogue.

Tous les dialogues sont transcrits à la fin du manuel. La lecture du dialogue, suite à sa compré-

hension orale, permet à l’élève d’établir le lien entre l’oral et l’écrit. Il s’agit de lire le dialogue

dont les mots et les structures ont été étudiés à l’oral. Demandez aux élèves d’ouvrir le manuel

à la page 12. Ils lisent le dialogue avec les camarades, en respectant le schéma intonatif des

questions et des répliques correspondantes. Veillez à l’articulation correcte et au respect de la

ponctuation. Cela mettre en confiance les élèves en difficultés et les initier progressivement à une

écoute prolongée des documents oraux. C’est également un moment pour vérifier la compréhen-

sion orale à partir des tâches de lecture appliquées sur le dialogue lu. Le document écrit constitue

une consolidation de l’objectif d’apprentissage de l’oral.

Le jeu de contextualisation.

Chaque élève répète une réplique pour jouer le rôle du personnage de son choix. Utiliser la

figure illustrant le parc et les gazelles. Le jeu de scène doit être contextualisé par les noms des

élèves pour susciter leur implication.

JE DÉCOUVRE LES MOTS

Vocabulaire

Compétences visées

Il s’agit de travailler les éléments linguistiques et thématiques suivants, dans une situation

communicative intensive:

du lexique thématique : la découverte des animaux sauvages qu’on peut trouver dans un

parc zoologique algérien,

de l’emploi correct des adjectifs cardinaux : écriture, diction et accord.

Structure et vocabulaire

• Structure avec combien : Combien y-a-t-il de… ?

L’accord de l’adjectif cardinal.

Schéma intonatif de l’interrogation : dire et demander le nombre avec combien.

Matériel

La photo/ le dessin de trois gazelles,

• Le manuel de l’élève.

DÉROULEMENT DE LA SÉANCE

Il s’agit de faire découvrir aux élèves l’adjectif cardinal. Ce nouveau point de vocabulaire fait

l’objet, dans un premier moment du cours, d’une observation à partir d’une mini situation de

communication.

Lis, puis réponds aux questions.

Demandez aux élèves d’ouvrir le manuel à la page 14, afin de lire le dialogue à deux, ou de jouer l’échange entre le maître et les élèves. Cela permettra de donner du sens à la fixation de la structure : combien y-a-t-il …. ? Et l’adjectif cardinal qui est un nombre. Vous vous appuierez sur les notions acquises en 3ème et 4ème années sur l’apprentissage des chiffres, à l’oral et à l’écrit. Mais, l’adjectif cardinal (opposé à ordinal) désigne la quantité et non l’ordre. Demander aux élèves de répondre aux questions. Cette phase d’observation contribuera au :

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

@Manaradocs

Guide d’utilisation du manuel de françcais

17

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

• réinvestissement à l’oral, puis à l’écrit de la structure/ réponse à combien : il y a l’ardoise ensuite dans le cahier,

• renforcement de l’emploi correct de l’adjectif cardinal : trois, 3, en chiffre et en lettres,

• distinction entre l’écriture en chiffre et en lettre, par le biais d’une transcription en cursive, appliquée voire soignée, de la phrase complète : Il y a trois gazelles.

• Retiens la règle.

sur

Cachez les deux gazelles de la photo, puis demandez aux élèves de compter : il y a une ga-

zelle. Utilisez le carré de la règle pour attirer leur attention sur la correspondance entre l’écriture

en chiffre et en lettre du nombre 1.

Écrivez les nombres en chiffres et en lettres puis lisez-les en indiquant les deux écritures pour

chaque nombre. Les invitez à faire le lien entre les nombres en couleurs (en chiffres et en lettres)

et le titre de la rubrique.

Attirez l’attention des élèves sur le fait que lorsqu’un nombre s’écrit en deux mots, ceux-ci

sont reliés par un trait d’union ou et. C’est le cas des nombres sous forme de dizaine + unité.

Cardinal à forme simple : un, deux, trois, …vingt, .mille, cent.

Cardinal à forme complexe

Ecrivez sur une carte 4, sur une autre 1. Dites, puis écrivez 41, quarante et un.

Écrivez sur une carte 8, sur une autre 1. Dites, puis écrivez 81, quatre-vingt-un.

Le cas des nombres portant exceptionnellement la marque du pluriel s : cent, vingt.

Proposer un échange entre les élèves pour faire pratiquer la question avec « combien »et la

réponse à partir des supports différents :

Combien y-a-t-il de … ?

Il y a … ma trousse.

Cette activité peut être réalisée de façon intensive :

Combien y-a-t-il de stylos dans ta trousse ?

• Il y a

• Il y a …

…dans ma trousse, et toi + Prénom du camarade.

Ecris les nombres en lettres pour compléter le dialogue.

Recopier le dialogue au tableau. Demander aux élèves de le lire avec l’intonation correcte pour :

identifier les nombres en chiffres,

relier la correspondance phonique et graphique des nombres,

donner du sens à chaque adjectif cardinal dans son contexte : la monnaie algérienne.

Il s’agit de lire la première réplique, puis de demander aux élèves d’écrire le nombre en lettres sur

leurs ardoises. Continuer de la même façon pour chaque réplique contenant un nombre en chiffre.

A deux : chaque élève compare sa réponse avec son camarade,

En groupe : correction collective, réponse recopiée au tableau,

lecture du dialogue avec les adjectifs cardinaux écrits en lettres.

Inviter les élèves à ouvrir le manuel à la page 14, de recopier le dialogue avec l’application de la consigne sur le cahier.

Pour aller plus loin : continuer l’activité avec toutes les petites pièces de l‘argent de poche de l’élève.

• Réemploi guidé.

Demander à l’élève de compter le nombre des élèves de la classe, d’écrire en lettres et en chiffre le nombre trouvé.

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

@Manaradocs

18

Guide d’utilisation du manuel de françcais

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

JE LIS ET JE COMPRENDS

LA LECTURE-COMPRÉHENSION

 

Compétences visées

Lecture,

 
 

écouter et lire un texte court de la littérature algérienne,

lire et comprendre un texte dont la thématique et une partie des mots ont été préalable-

 

ment étudiées en compréhension orale et en vocabulaire,

 

reconnaitre et exploiter le thème de la séquence à partir d’un extrait de texte descriptif,

découvrir les éléments qui accompagnent le texte : le titre, l’extrait et l’illustration,

découvrir un écrivain algérien à travers son texte.

À

l’oral,

 

lire à haute voix en veillant à la bonne articulation et le respect de la ponctuation,

dire de quoi parle le texte lu à haute voix, en exploitant les informations extraites de

 

l’illustration, des mots reconnus, etc.

 

répondre à des questions et réaliser des tâches de lecture en compréhension de l’écrit.

À

l’écrit,

 

écrire des phrases simples pour répondre aux questions,

réaliser des tâches de lecture en compréhension de l’écrit : repérer et extraire des informa-

 

tions, les analyser, puis les interpréter avec des éléments simples de la vie courante ou les

Matériel

expériences personnelles et/ou scolaires (dans les autres langues ou disciplines) de l’élève.

 

Le manuel de l’élève, p. 15.

Le cahier d’activités (texte et activités de lecture)

LECTURE-COMPREHENSION DE L’ÉCRIT

La compréhension de l’écrit est abordée à tout moment de la séquence à partir des documents

suivants: dialogue, mini-situation de communication, textes descriptifs courts, comptine/devi-

nette. Elle s’appuie sur les objectifs didactiques suivants :

La verbalisation de la compréhension de l’écrit,

Le partage collectif des informations repérées, extraites, analysées ou interprétées du texte,

La consolidation du lien entre l’oral et l’écrit, entre la lecture et l’écriture.

DÉROULEMENT DE LA SÉANCE

Avant la lecture

Observe l’illustration.

Pour commencer à construire le sens du texte en émettant des hypothèses, il est souhaitable

de demander aux élèves d’observer l’illustration et de lire le titre de l’extrait (la gazelle) avec

leurs camarades. Ce premier moment d’interaction est une forme d’interpellation du lecteur.

Il est préférable de recueillir les réactions des élèves : connaissent-ils des mots pour désigner l’animal ? Le lieu ? Les caractéristiques de l’animal (traits physiques) ? Les laisser s’exprimer librement, en optant pour des tours de parole. Certains élèves utiliseraient la langue maternelle pour dire ce qu’ils voient. Avec votre aide, demander à leurs camarades de reformuler en langue

française, en s’appuyant sur les connaissances antérieures (acquises en 3ème et en 4ème années) ou en activités orales de la séquence.

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

@Manaradocs

Guide d’utilisation du manuel de françcais

19

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

Cette première étape d’observation de l’illustration contribue à faire un premier travail sur le lexique déjà acquis dans les deux séances de l’oral et de vocabulaire. Il est important d’écrire au tableau les mots proposés par les élèves, pour faciliter l’accès au sens par cette phase orale nécessaire. Insistez sur les mots que l’élève retrouvera par la suite dans le texte de la gazelle, extrait du roman de l’écrivain algérien Kaddour M’Hamsadji, Fleurs de novembre, 1969, pages 29-30. Il est crucial de partir de ce que les élèves connaissent car cette méthode les rassure et facilite l’accès au document.

Pendant la lecture

Lis et comprends le texte.

Il est souhaitable d’écrire l’extrait au tableau. Les élèves lisent silencieusement le texte écrit

au tableau. Ensuite demandez à plusieurs élèves de lire successivement à haute voix. Terminez

cette première étape par votre lecture en articulant et en pointant chaque mot lu écrit au tableau.

Les mots connus : demandez aux élèves de dire et ensuite de passer au tableau pour entourer

les mots qu’ils connaissent.

Les mots inconnus : deux procédures en fonction du groupe-classe,

Procédure 1 : expliquer les mots qui ne sont pas entourés en vous appuyant sur l’illustra-

tion ou en faisant référence à d’autres mots connus par les élèves.

Procédure 2 : laisser les élèves inférer le sens de ces mots, à partir du contexte.

• Relis et réponds.

Il s’agit d’une lecture active qui permet aux élèves d’interagir ensemble, à partir d’une tâche

de lecture précise (répondre aux questions en compréhension de l’écrit). Ecrivez les questions

au tableau. Demandez aux élèves de relire le premier paragraphe. Pour répondre à la première

question.

• Travail par binôme à partir de l’illustration dans le manuel: cela donnera confiance aux

élèves en difficultés et encouragera l’interaction entre eux. Cela habituera également vos

élèves à chercher leurs réponses dans le texte et autour du texte afin de valider leurs

hypothèses de lecture,

Oral et écrit individuel : les élèves répondent oralement puis ils écrivent la réponse sur

l’ardoise (la gazelle est devant le ruisseau). Ils comparent leurs réponses.

Oral et écrit collectif : les élèves valident collectivement les réponses et entourent au ta-

bleau la phrase du texte,

Synthèse : les élèves écrivent la réponse sur leurs cahiers de lecture pour les habituer à se

remémorer les connaissances extraites et/ou les procédures rhétoriques découvertes lors

de la lecture active.

Pour répondre à la deuxième question.

Relire le premier paragraphe, pour trouver la bonne réponse, à partir d’un repérage de la

phrase dans le texte. La gazelle est superbe et vivante. Cette méthode de repérage habi-

tuera l’élève à lire et relire le texte pour repérer l’information en fonction de la consigne

ou la question demandée.

Pour répondre à la troisième question.

• Trouve les mots du texte qui correspondent aux images.

Il s’agit d’un texte de type descriptif de l’animal sauvage, un des thèmes transversaux des pro- grammes de la 5èmeannée, en relation avec les autres matières enseignées. Les phrases repérées relèvent de la description des parties du corps de l’animal. La réponse trouvée prépare l’élève à répondre à la dernière question. Vous pouvez présenter une figurine en plastique de l’animal pour désigner les parties du corps décrites dans le texte.

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

@Manaradocs

20

Guide d’utilisation du manuel de françcais

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

• repère, analyse et interprète.

Demander aux élèves de lire les deux questions N°4 : Pourquoi la bête contemple-t-elle Ka- dour fixement ? Que fait-elle ? Avant de lire le deuxième paragraphe, afin de leur donner des objectifs de lecture, les inviter à ne relire que les 4 premières phrases : « Puis ….frisonne ». Relisez en utilisant la gestuelle pour expliquer les verbes : fixer, s’agiter, trembler, frissonner.

Une deuxième relecture individuelle peut être possible pour permettre aux élèves d’ :

inférer le sens du substitut lexical : la bête/la gazelle.

A deux. Demander aux élèves de remplacer le mot la bête par un autre mot à trouver dans

le texte. Ils écrivent la réponse sur l’ardoise, comparent leurs réponses entre eux. Puis, mise en

commun pour la correction collective. L’élève n’est pas censé apprendre par cœur la terminolo-

gie « substitut lexical ». Il doit acquérir la procédure de remplacement des mots ayant des sens

voisins pour une inférence lexicale.

repérer les éléments du texte pour les analyser :

A

deux. Demander aux élèves de souligner les verbes qui indiquent le comportement de la

gazelle en situation de danger,

interpréter à partir de leurs connaissances extérieures :

Demander auxélèves de dire s’ils ont lu ce type de situation dans des textes antérieurs en

langue maternelle, ou vu dans les dessins animés, les émissions documentaires pour enfants,

etc. Ils pourraient donner des réponses en langue maternelle. Ensuite, les aider à reformuler en

langue française, à partir du vocabulaire du texte,

interpréter en déduisant la réponse à partir du contexte : La bête a peur.

Pour répondre à la question n°5.

Demander aux élèves de relirele deuxième paragraphe, ensuite n’insister que sur les trois

dernières phrases pour :

inférer qui se cache derrière le substitut grammatical : il/ Kaddour,

repérer des informations éloignées. Le pronom personnel remplace le nom propre, séparés

de trois phrases. La terminologie métalinguistique n’est pas nécessaire (substitut gramma-

tical). L’élève doit être en mesure de trouver ce que remplace le pronom personnel « il ».

Demander aux élèves de :

o

o

o

repérer la phrase : il caresse la gazelle. Ensuite d’entourer le pronom personnel « il » en rouge,

le nom propre (Kaddour) en rouge dans la phrase : la bête contemple fixement Kaddour. Tra-

cer un trait pour relier les deux mots séparés par les phrases. Dites il remplace Kaddour.

demander aux élèves de relire la question, puis de répondre sur leurs ardoises.

mise en commun orale : les élèves valident la bonne réponse. C’est Kaddour qui caresse

la gazelle. Ils peuvent écrire la réponse sur leurs cahiers de lecture.

Pour répondre à la question n°6.

Il est vrai que l’identification du type de texte relève de l’une des techniques de lecture effi- cace pour comprendre un texte, mais pour un élève débutant, la terminologie de l’approche tex- tuelle doit être simplifiée par le biais de procédures déjà acquises en lecture de textes, en langue maternelle ou en FLE dans le palier 2 (surtout en 4ème année, projet 3). Demander aux élèves de lire les deux affirmations proposées, de souligner les mots clés. Dans ce cas, ce sont les mots qui ne sont pas répétés : raconte, l’histoire, décrit. Les inviter à expliquer les mots qu’ils connaissent. Les aider à trouver le sens des mots inconnus.

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

@Manaradocs

Guide d’utilisation du manuel de françcais

21

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

• A deux : Les élèves choisissent la bonne réponse.

• Oral et écrit individuel : les élèves répondent oralement, puis ils écrivent la réponse sur l’ardoise (Le texte décrit la gazelle). Ils comparent leurs réponses.

• Oral et écrit collectif : Les élèves valident collectivement les réponses et entourent au tableau la bonne réponse,

• Synthèse : les élèves écrivent la réponse sur leurs cahiers de lecture pour les habituer à se

remémorer les connaissances extraites et/ou les procédures d’écriture découvertes lors de

la lecture active.

• Ecris deux phrases pour résumer le texte. Cette mini tâche permet de prolonger l’exploita-

tion du texte sous forme d’une rédaction courte, en mobilisant le vocabulaire, les phrases

et les connaissances extraites du texte étudié. Elle peut être considérée comme une refor-

mulation simplequi vous permet de vérifier si vos élèves ont compris le texte.

Après la lecture-compréhension. La lecture expressive. Il est souhaitable de terminer cette séance

par une relecture expressive du texte écrit dans le manuel, par vous, ensuite par les élèves car cette

activité finale donnera du sens à l’extrait élucidé. Demandez aux élèves de relire le texte à la maison.

Pour consolider les acquis en compréhension de l’écrit, consacrer une séance de lecture (ré-

ception de l’écrit) d’un autre extrait proposé dans le cahier d’activités, p. 8.

LA GRAMMAIRE

JE LIS ET J’ECRIS

 

Compétences visées

Le prérequis

 

Les questions : Qui ? Quoi ? Que ? Pour identifier les composantes de la phrase simple.

La négation simple : ne

pas.

Grammaire explicite

distinguer les composantes de la phrase simple déjà étudiées de façon implicite et explicite

dans le palier2, à savoir : le sujet, le verbe et le complément d’objet direct.

identifier et écrire correctement la phrase négative complexe,

reconnaitre les marques de négation: ne

plus.

Matériel

 

Le manuel de l’élève, p.16-17.

 

Le cahier d’activités.

DÉROULEMENT DE LA SÉANCE

Dans cette double page de grammaire, l’élève consolidera les acquis en points de langue déjà

étudiés, de façon à la fois implicite (en 3ème année), et explicite en (4ème année), concernant les

composantes de la phrase simple : le sujet, le verbe et le complément d’objet direct.

• Lis le texte, puis réponds à la question.

Il est préférable de recopier le texte au tableau. Lisez avec une intonation expressive pour faci- liter aux élèves l’accès au sens. Demander aux élèves de trouver les mots connus et de s’aider des illustrations pour comprendre les mots inconnus. Ecrivez la question au tableau : Qui est Bouzid ?

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

@Manaradocs

22

Guide d’utilisation du manuel de françcais

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

• A deux. Les élèves lisent la question, puis ils relisent le premier paragraphe pour qu’ils focalisent leur attention sur l’information à extraire.

• Oral et écrit individuel : les élèves repèrent la phrase du texte. Ils écrivent la réponse sur l’ardoise. ils comparent entre eux. Ensuite, ils répondent oralement à la question.

• Oral et écrit collectif : la classe valide ou corrige ce qui est faux. écrire la réponse au

tableau. Bouzid est le gardien du zoo. Entourer le sujet de la phrase.

Demander aux élèves de lier la réponse avec le titre de la rubrique pour déduire la règle: le

sujet de la phrase, en réponse à la question Qui ?

Les inviter à souligner tous les mots qui peuvent remplacer le nom propre-sujet Bouzid, en re-

lisant le premier paragraphe. Cette procédure a été déjà vue en séance de lecture-compréhension.

A deux. Les élèves cherchent les substituts possibles du sujet de la phrase : le pronom

personnel il, le substantif, le gardien.

Oral et écrit individuel : ils écrivent la réponse sur l’ardoise. Ils comparent entre eux.

Ensuite, ils répondent oralement à la question.

Oral et écrit collectif : la classe valide ou corrige ce qui est faux. Ecrire la réponse au tableau.

Procédez de la même façon pour répondre à la question : Qui est Maia ? Et ses substituts pos-

sibles : la gazelle, elle, extraits du texte.

Demander aux élèves de recopier le texte au tableau ou sur leurs cahiers.

Recopie le texte, puis souligne le sujet.

A deux. Les élèves soulignent le sujet de la phrase.

Oral et écrit individuel : Ils écrivent la réponse sur l’ardoise. ils comparent entre eux.

Ensuite, ils répondent oralement à la question.

Oral et écrit collectif : la classe valide ou corrige ce qui est faux. Ecrire la réponse au

tableau en soulignant : Yacine, sa girafe, Elle.

La phrase négative : ne, plus.

Les élèves ont déjà intériorisé la notion de la négation et la forme négative simple avec ne et

pas. Demander aux élèves de lire la question : Que s’est-il passé depuis que Maia est blessée à

la patte ? Leur laisser le temps de lire les deux réponses, puis de relire le deuxième paragraphe.

Oral et écrit individuel : les élèves repèrent la phrase du texte. Ils écrivent la réponse sur l’ardoise.

Ils comparent entre eux. Ensuite, ils répondent oralement à la question. Elle ne court plus vite.

Oral et écrit collectif : la classe valide ou corrige ce qui est faux. écrire la réponse au

tableau. Entourer les marques de la négation : ne, plus.

Demandez aux élèves d’employer la négation sur la phrase affirmative : Elle marche vite,

afin de donner la règle de la négation avec ne, plus.

Pour systématiser l’emploi de la négation complexe ne… plus. Vous pouvez vous appuyer

sur le dialogue déjà retenu pour faciliter l’accès au sens de cette négation complexe. Posez la

question. Est-ce que les élèves peuvent-ils continuer la visite ? C’est un grand parc, les élèves ne peuvent plus continuer la visite. Demander aux élèves de terminer l’exercice du manuel, ensuite

sur leurs cahiers d’activités, p. 14.

Le verbe et son complément.

Écrivez le texte descriptif du comportement alimentaire de cet animal sauvage. Laisser le

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

@Manaradocs

Guide d’utilisation du manuel de françcais

23

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

temps aux élèves d’observer les deux illustrations pour émettre des hypothèses sur le sens de l’extrait. Demander-leur de lire le texte. Puis, poser la question. Que fait la gazelle dans la pre- mière photo ? Procéder par illustration.

• Oral et écrit individuel : les élèves repèrent la phrase du texte. Ils écrivent la réponse sur l’ardoise. Ils comparent entre eux. Ensuite, ils répondent oralement à la question. Elle boit l’eau du ruisseau.

Oral et écrit collectif : la classe valide ou corrige ce qui est faux. écrire la réponse au

tableau. Entourer le verbe : boit.

Procéder de la même façon pour la deuxième illustration. Entourer le verbe : se nourrit.

Inviter les élèves à relier les réponses au titre de la rubrique. Le verbe de la phrase. En s’appuyant

également sur le tableau, leur demander de donner l’infinitif des deux verbes afin de déduire la

règle : le verbe est soit conjugué ou à l’infinitif. Boire, se nourrir.

Recopie le texte, puis complète avec le verbe adéquat.

Laisser le temps aux élèves d’observer l’illustration pour faciliter l’accès au sens des deux

verbes conjugués : serre, grimpe. Leur demander de recopier les phrases sur leurs cahiers.

Oral et écrit individuel : Ils écrivent la réponse sur l’ardoise. Ils comparent entre eux.

Ensuite, ils répondent oralement à la question. Le singe grimpe, il serre.

Oral et écrit collectif : la classe valide ou corrige ce qui est faux. écrire la réponse au

tableau. Entourer les deux verbes.

Demander aux élèves l’infinitif de ces deux verbes : serrer, grimperet de les employer dans

d’autres phrases.

Relis le texte, identifie le complément d’objet direct.

Les inviter à lire la question : Que nettoie Bouzid ? Et de relire le premier paragraphe. Com-

biner de la même façon, travail individuel et collectif pour déduire la règle à partir de la réponse

et le titre de la rubrique, en insistant sur la question : Quoi ? Pour l’identification d’un COD.

Pour la systématisation de la règle, s’appuyer sur l’exercice, demander aux élèves de répondre

aux questions. Qu’écoute papa ? Que lit Maman ? Que branche Yacine ? Que nourrit sa sœur ?

Pour faciliter l’accès au sens des mots, les aider avec des illustrations. Demander à des volon-

taires d’écrire la réponse au tableau, puis corriger en groupe-classe.

Mini-tâche de réinvestissement

Inviter les élèves à mobiliser leurs connaissances lexicales et grammaticales pour décrire un animal

de leur choix. Soit vous leur proposez des photos d’animaux ou vous leur demandez de faire des dessins.

A deux. Ils choisissent un animal. Chacun propose une phrase pour le décrire. Ils se

mettent d’accord sur la présentation finale avant la mise en commun.

Oral collectif. Les binômes présentent leurs textes devant la classe. Avec l’aide de l’ensei-

gnant, les camarades valident ou corrigent ce qui est faux, ce qui manque par rapport à ce qui

est demandé dans la consigne : insister sur le verbe, le COD et au moins une phrase négative.

• Les élèves recorrigent, par écrit, leurs productions pour la présenter devant leurs cama- rades. Ne pas hésiter à leur demander de refaire le travail afin de le perfectionner.

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

@Manaradocs

24

Guide d’utilisation du manuel de françcais

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

JE CONJUGUE

CONJUGAISON

Compétences visées

Le prérequis

les pronoms personnels,

la terminaison du présent de l’indicatif,

le verbe du premier groupe (infinitif et terminaison).

Structure et vocabulaire en situation de communication.

Matériel

Conjugaison écrite des verbesà la forme pronominale : s’appeler, se reposer.

Structure avec s’appeler : s’appeler+ prénom ou nom.

Le manuel de l’élève, p. 18.

Le cahier d’activités.

DÉROULEMENT DE LA SÉANCE.

• Lis le texte, puis réponds aux questions.

Écrivez le texte au tableau. Puis demandez aux élèves de lire le contenu de la bulle. les mots et

les phrases sont déjà connus par les élèves, étant travaillés dans le dialogue et le texte de lecture.

Les élèves lisent la première question, puis ils relisent le texte pour répondre : la petite gazelle

s’appelle Maia. De la même façon, ils trouveront la réponse de la deuxième question : Elle se

repose. Utiliser la gestuelle pour expliquer le sens du verbe se repose.

Demander aux élèves de souligner la forme du verbe pronominal s’appeler et se reposer, dans

le tableau de conjugaison, avec le pronom personnel à la troisième personne du singulier : Elle

s’appelle, Elle se repose et d’encadrer la terminaison : e. Les inviter à trouver le temps de la

conjugaison : le présent de l’indicatif.

Lisez à haute voix la conjugaison du verbe s’appeler en insistant sur la forme pronominale du

verbe, en vous désignant pour : je, ou en désignant un élève correspondant à chaque pronom

personnel : tu, il, elle, nous, vous, ils, elles. Demander à un élève d’entourer la terminaison.

retiens la règle.

Ce tableau récapitulatif vous permettra de :

elle, ils, elles (se),

d’insister sur la liaison à faire entre nous et « appelons », vous et « appelez ». en prononçant [z],

mettre l’accent sur les deux « l » ; je, tu, elle, il, ils, elles.

Les élèves notent ces verbes dans le cahier de conjugaison pour la révision finale, en vue de

demander aux élèves quelles sont les formes verbales qui se prononcent de la même façon : il,

les préparer à l’examen finale de 5ème année.

• conjugue le verbe : se mouiller les mains.

Cette activité d’application permet aux élèves de découvrir un troisième verbe pronominal usuel.

• pour un entraînement intensif à l’oral. Un élève dit le pronom personnel, un autre le conjugue. Inverser les rôles.

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

@Manaradocs

Guide d’utilisation du manuel de françcais

25

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

• un entrainement à l’écrit. L’enseignant dit le pronom personnel. Les élèves donnent la réponse sur leurs ardoises. Ils comparent leurs réponses.

• Mise en commun pour la correction collective au tableau. Conjuguer le verbe sur le cahier.

• Complète le dialogue

L’objectif de cette activité est double : appliquer la règle dans une mini-situation de commu-

nication, que l’élève peut rencontrer dans la vie courante, et découvrir de nouveaux verbes à la

forme pronominale usuels : se trouver, s’arrêter. Cette activité d’application exige que l’élève :

repère la forme verbale adéquate correspondant au pronom personnel : nous/ nous, vous/

vous, ils/se ;

identifie la terminaison du verbe au présent de l’indicatif ;

applique la règle qui est donnée dans le cours.

Réemploi guidé.

Demander aux élèves de répéter ce mini dialogue, pour employer dans des situations de com-

munications contextualisées:

le verbe s’appeler, entre les camarades, en diversifiant les situations de présentation.

le verbe s’arrêter, en créant des repères différents en classe.

JE MANIPULE LES MOTS

ORTHOGRAPHE

 

Compétences visées

PREREQUIS

Identifier le genre du nom : le masculin et le féminin,

les noms des couleurs.

ORTHOGRAPHE

Consolider la procédure de la transformation morphosyntaxique du nom : la marque du

féminin « e ».

Consolider l’accord des adjectifs de couleurs.

SONS ET LETTRES

Distinguer les accents : grave, aigu, circonflexe, relatifs à la discrimination phonétique

et les différentes graphies du son [e].

DICTÉE

Ecrire sous la dictée, en cursive simple, un passage, avec les mots et les phrases étudiés

durant la séquence.

Matériel

Le manuel de l’élève, p.19-20.

Le cahier d’activités.

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

@Manaradocs

26

Guide d’utilisation du manuel de françcais

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

DÉROULEMENT DE LA SÉANCE

• Lis le mini dialogue et identifie.

Demandez aux élèves d’ouvrir le manuel à la page 19 pour lire le contenu des bulles. Ils doivent être en mesure d’ :

Identifier les personnages du dialogue, Amira et Massinissa.

Identifier le lien de Mme Amrani avec Massinissa : le lien de voisinage.

Ecrivez les deux phrases au tableau: Qui est-ce ? Elle s’appelle Madame Amrani. C’est notre

voisine. Elle est vétérinaire dans le zoo. Posez la question : Qui est Madame Amrani? Deman-

dez-leur d’entourer le nom : notre voisine. Demandez aux élèves de remplacer notre par un autre

article défini : la ou indéfini : une.

Encodez l’article et la marque du féminin « e » en couleur différente. Remplacez Madame

Amrani par un prénom d’un garçon et écrivez la phrase complète pour attirer l’attention des

élèves sur la transposition qui doit être faite du féminin au masculin. Demandez-leur de trouver

la lettre qu’il faut supprimer pour passer du féminin au masculin. Encodez l’article le et montrez

la suppression de la marque du féminin.

Demandez aux élèves de lire le tableau, en vérifiant la compréhension des mots et l’identifi-

cation du genre de chaque nom.

Ecris sur l’ardoise.

Ecrivez au tableau une série de mots : le cousin, le camarade, le copain. Demandez à plusieurs

élèves de les lire. Faites identifier le genre des mots : nom masculin. Ils feront la transformation

au féminin, sur l’ardoise.

Travail individuel : chaque élève écrit le nom au féminin, en cursive,

Travail en binôme : l’élève montre à sa/son camarade sa réponse, correction par les paires,

Travail collectif : validation orale de la réponse écrite, correction au tableau et lecture

du nom au féminin. Il faut attirer l’attention des élèves au cas particulier du nom : le

camarade. Expliquez que le mot qui finit par –e, ne change pas au féminin. Demander aux

élèves de trouver un autre mot qui finit par « e », ils peuvent s’appuyer sur le tableau du

manuel, p.19. le/la vétérinaire.

Demandez aux élèves de recopier l’exercice 2, page 19 du manuel au cahier de classe.

Réemploi guidé.

Demander aux élèves d’employer les mots au féminin dont la marque est « e », dans des

phrases personnelles.

L’accord des adjectifs de couleur au féminin « e »

Demander aux élèves de lire le texte du manuel à la page 19. Leur laisser le temps de trouver

les adjectifs de couleur, déjà appris en 4ème année. Ils peuvent s’appuyer sur la palette des cou-

leurs et les illustrations, à côté de l’extrait. Cette activité de reconnaissance visuelle leur facili-

tera l’identification des adjectifs. Des volontaires peuvent lire à haute voix le texte.

Tracer le tableau en deux colonnes pour séparer le masculin et le féminin.

Travail individuel : chaque élève recopie l’adjectif de couleur,

en cursive sur son ardoise.

• Travail en binôme : l’élève montre à sa/son camarade sa ré- ponse, correction par les paires.

• Travail collectif : validation orale de la réponse écrite. Deman- der à un élève de souligner l’adjectif de couleur trouvé par les camarades dans le texte écrit préalablement au tableau.

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

Adjectif de couleur

Masculin

Féminin

noir

noire

brun

brune

vert

verte

@Manaradocs

Guide d’utilisation du manuel de françcais

27

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

Demander aux élèves de classer les adjectifs de couleur dans le tableau.Les élèves vont être capables de compléter la règle à partir de l’exercice 2, en ajoutant la marque du féminin e à l’adjectif : brun, ou trouver le masculin de verte. Il faut attirer l’attention des élèves aux cas particuliers des adjectifs de couleur invariables : rose. Ils peuvent déduire les exceptions de la règle avec des adjectifs qui changent de forme : blanc/blanche.

Les élèves écrivent les mots correspondants à chaque image, dans l’exercice n°4.

Réemploi guidé.

Les inviter à relire la palette des couleurs et à trouver le féminin de chaque adjectif qui ne se

trouve pas dans le texte. Un élève montre la couleur, dit se nom au masculin, son/sa camarade

écrit l’adjectif au féminin sur l’ardoise. gris/grise, bleu/bleue. Inverser les rôles. Ils doivent indi-

quer les adjectifs de couleurs invariables : rouge, jaune, marron. Demander aux élèves de pré-

senter la couleur des objets qui se trouvent dans la classe. Un élève désigne un objet : un bureau,

une poubelle, une gomme…, son camarade trouve la couleur.

Mini tâche de réinvestissement

Inviter les élèves à mobiliser leurs connaissances lexicales et grammaticales pour décrire les

couleurs d’un animal de leur choix. Soit vous leur proposez des photos d’animaux ou vous leur

demandez de faire des dessins.

A deux. Ils choisissent un animal. chacun propose une phrase pour décrire son plumage,

son pelage. Ils se mettent d’accord sur la présentation finale avant la mise en commun.

Oral collectif. Les binômes présentent leurs textes devant la classe. Avec l’aide de l’en-

seignant, les camarades valident ou corrigent ce qui est faux, ce qui manque par rapport à

ce qui est demandé dans la consigne : insister sur les adjectifs de couleur.

Les élèves recorrigent, par écrit, leurs productions pour les présenter devant leurs cama-

rades. Ne pas hésiter à leur demander de refaire le travail afin de le perfectionner.

JE JOUE AVEC LES LETTRES ET LES SONS

Lis vite.

Cette activité permet de rappeler aux élèves des sons et des lettres déjà étudiés en classe de

3ème année. Ecrivez le texte au tableau. Lisez à haute voix, en respectant la prononciation des mots

contenant le phonème ô, (o ouvert), â (a ouvert). ê/è (é ouvert), et les accents correspondants. Les

élèves peuvent lire, par la suite. Pour une identification auditive des phonèmes, ê/è: lisez les deux

premières phrases du texte. Demandez aux élèves de bien prononcer ramène, blessé, tête. L’identi-

fication graphique se fera par la lecture des deux phrases puis d’une écriture en cursive et en script

du son, ensuite des mots que vous proposerez (blessé, ramène, tête) sur l’ardoise.

Pour une identification graphique.

é tracer l’accent et dites : c’est une flèche qui monte.

è tracer l’accent et dites : c’est une flèche qui descend.

ê tracer l’accent et dites : c’est un petit chapeau.

Procéder de la même façon pour les autres sons. Puis, demander aux élèves d’ouvrir le manuel

à la page 20 pour faire les deux activités de :

- Repérage et de classement des mots dans le tableau (exercice n°2).

- Repérage et complétion des mots, (exercice n°3).

- Repérage et application de la règle (exercice n° 4).

- Réemploi guidé.

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

@Manaradocs

28

Guide d’utilisation du manuel de françcais

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

Demander aux élèves d’employer les mots de l’exercice n°3, dans des phrases personnelles.

Ces activités préparent la séance de dictée.

LA DICTÉE La fréquence et la régularité de cette séance à la fin des séances d’apprentissage des points de langue, aux niveaux lexical, orthographique et grammatical ont un double objectif :

un objectif d’apprentissage : C’est un exercice d’entraînement qui permet à l’élève

de mobiliser ses acquis, à la fin de la séquence, dans l’optique de mieux maîtriser la

langue écrite. La dictée permet à l’élève de renforcer sa « vigilance orthographique »

-

au moment de la rédaction par des stratégies à lui enseigner.

Un objectif d’évaluation : Pour l’enseignant, il s’agit de vérifier le degré de maîtrise

du code écrit, dans ses éléments orthographiques et grammaticaux. Non pas dans une

logique d’un simple contrôle noté mais surtout dans une perspective de remédiation

didactique qui suscite chez l’enseignant le besoin de revoir sa stratégie d’enseignant

afin de combler le manque révélé par les erreurs des élèves commises, après une dictée.

C’est pourquoi, il faut éviter d’angoisser vos élèves, en optant pour un climat de bienveillance

qui donnera confiance à vos élèves en leurs capacités rédactionnelles. Les stratégies de relecture

d’une dictée doivent être mises en avant et enseignées.

Phase de préparation

Ecrivez le texte au tableau. Lisez-le, puis demandez aux élèves de le lire. Attirer l’attention

des élèves sur les mots déjà vus dans le dialogue, le texte de lecture ou les extraits lus et étudiés,

durant la séquence. Opter pour un questionnement collectif et oral, mot par mot, pour :

rappeler la règle phonique et graphique de l’ajout des accents, la majuscule, la ponctuation ;

expliquer les particularités des lettres muettes, qu’on n’attend pas mais qu’on doit écrire.

Pour renforcer la mémoire visuelle des élèves, utiliser des codes couleur pour entourer les

lettres, les mots, les liaisons, ou les formes grammaticales à observer pour mieux les retenir.

Cette stratégie est à installer par l’enseignant, et une fois acquise par les élèves, elle sera appli-

quée à chaque séance de dictée.

Phase de la dictée

Dicter calmement le texte, en bien articulant les groupes de mots, tout en suivant le rythme des

plus lents. Eviter de susciter inutilement l’angoisse des élèves par un débit rapide ou en refusant

de répondre aux questions des élèves en difficultés. Même si vous avez des élèves plus à l’aise

dans ce type d’activités, il est souhaitable de laisser le temps à tous les élèves.

Relisez une dernière fois le texte pour permettre à tous les élèves de vérifier s’ils n’ont pas

oublié des mots.

-

-

-

Phase de la correction individuelle et collective

Correction collective : pour entamer cette phase, il faut corriger le plutôt possible les

copies des élèves. La mise en commun se présente comme une phase explicative des

corrections et un apprentissage de la relecture de leurs dictées.

Correction individuelle des erreurs par élève : il s’agit d’un retour réflexif, de façon indi-

viduelle sur l’erreur, qui est considéré comme une stratégie d’autoévaluation.

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

@Manaradocs

Guide d’utilisation du manuel de françcais

29

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

JE M’ENTRAINE

 

Compétences visées

Un entraînement individuel à partir des activités qui visent :

Le réinvestissement et l’intégration des acquis de l’apprentissage grammatical et orthographique,

L’évaluation de la compréhension des supports textuels et leur exploitation dans la production écrite,

La mémorisation d’une devinette sous forme poétique et rythmée, pour enrichir le vocabu-

laire thématique (la présentation des animaux qui vivent dans le désert ou les zoos algériens),

Distinction entre les animaux domestiques et sauvages.

La production écrite d’un texte pour présenter un animal du choix de l’élève.

DÉROULEMENT DE LA SÉANCE

Les activités d’entraînement sont, à la fois individuelles et collectives. Ils s’assignent des objectifs

communicatifs, facilitées par la leur nature ludique, suscitant la créativité, l’échange et la coopération.

LA DEVINETTE

La mémorisation de la comptine permet de :

enrichir le vocabulaire de la présentation d’un animal domestique vivant dans le désert

algérien, avec de nouvelles expressions,

renforcer l’articulation des mots et de la prosodie,

préparer l’écriture d’une devinette, la tâche de rédaction du projet de la séquence.

Lisez la devinetteécrite sous la forme poétique et rythmée, tout en mimant chaque mot, afin

d’aider les élèves à accéder au sens. Demandez aux élèves les mots qu’ils ont reconnus. Faites

une lecture partielle de la devinette pour faire apprendre progressivement les phrases, avec des

gestes (mimer la tente, la bosse, etc.). Par cette présentation ludique d’un texte descriptif court,

les élèves renforceront leur apprentissage des éléments linguistiques de la description des parties

corporelles caractéristiques d’un animal et de son environnement naturel. Demandez aux élèves

de répéter la devinette sous forme de comptineà la maison. Ce travail oral, à caractère à la fois

prosodique et phonétique, se terminera par une vérification de la compréhension orale et écrite

par le biais de la question : la réponse de la devinette (c’est un dromadaire).

En recopiant la devinette complète, les élèves consolideront l’apprentissage de l’écriture cur-

sive à partir d’un texte écrit en script. La consigne b est une consolidation des points grammati-

caux de la séquence (le verbe et le complément d’objet direct) : vis, porte, transporte, (verbes),

des tentes, des habits, riz (COD).

LA PRODUCTION ECRITE

La production écrite est progressivement préparée durant la séquence, par le biais des mi-

ni-tâches de réinvestissement à l’écrit, à la fin des séances de vocabulaire, de la conjugaison

d’orthographe et de la grammaire, et à la fin de chaque séance de lecture-compréhension. Elle

s’appuie sur la mobilisation et le réemploi des éléments thématique et linguistique extraits des

documents oraux et écrits.

• Application écrite

Cette activité a une dimension ludique, avec l’objectif de consolider l’apprentissage de l’accord des adjectifs de couleurs, la marque du féminin en e. Elle favorise aussi l’emploi du lexique de la description des traits physiques d’un animal. Demandez aux élèves d’ouvrir le manuel à la page 21.

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

@Manaradocs

30

Guide d’utilisation du manuel de françcais

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

- Travail oral collectif : les élèves doivent identifier les différentes composantes du corps de l’animal. Il est possible d’afficher l’image de l’animal en croquis, puis dites : « montrez la queue ! ». Un élève montre sur l’image, et la colorie selon l’illustration du manuel. Les élèves écrivent en cursive le nom de la partie du corps avec la couleur correspondante, sur l’ardoise puis, au tableau. Procédez de la même façon pour les autres éléments du corps.

-

Travail écrit individuel : demandez aux élèves de compléter le texte de la présentation

-

-

de la gazelle « en couleurs ».

Travail écrit en binôme : chaque élève vérifie sa réponse avec sa/son camarade.

Travail collectif oral de la correction de la production écrite.

Réemploi oral et écrit semi guidé (à partir d’un modèle).

Demandez aux élèves d’observer l’illustration du manuel à la page 21 pour un travail

oral collectif :identifier le nom de l’animal, un lézard du désert. Vérifier des affirmations

proposées,corriger des affirmations fausses. Les élèves lisent les affirmations proposées, pour

être en mesure de produire à l’écrit un petit texte de la présentation de l’animal de la photo. Le

réinvestissement et l’intégration des acquis aux niveaux lexical et grammatical est nécessaire.

Ce texte sert aussi les élèves qui sont en difficultés pour s’appuyer sur un modèle qu’ils pourront

progressivement, avec votre aide, l’enrichir et le développer.

-

Réemploi oral et écrit libre.

Travail oral en binôme: chaque élève présente un animal de son choix, à partir d’une

photo ou d’un dessin à sa/son camarade.

Travail individuel écrit : Il écrit la présentation de l’animal puis il compare son écrit avec

sa/son camarade avant la mise en commun.

Travail collectif de correction : les élèves présentent oralement leurs textes devant la

classe. Accrochez la photo ou le dessin de l’animal pour le comparer avec le texte de

présentation. Demander aux élèves de vérifier les oublis.

Relecture individuelle : correction des erreurs, enrichissement de la production avec votre

aide et celle des camarades pour un ajout, une suppression, un remplacement de mots. Cette

démarche de la réécriture doit être enseignée progressivement, tout au long de l’année.

Re-présentation de la production après sa relecture/ révision devant la classe.

Eviter de créer un climat d’angoisse en séance de production écrite. Il est souhaitable que tous les écrits

ne soient pas systématiquement notés. Privilégier les activités ludiques pour les mettre en confiance.

MINI TÂCHE 1

Compétences visées

Avec vous, l’élève sera amené à réaliser la tâche intégrative à la fin de la séquence : écrire un

texte court pour organiser un jeu de devinette avec les camarades.

La mobilisation des ressources acquises comme suit :

• réemployer les structures lexicales et grammaticales apprises,

• s’exprimer à l’oral, en interaction et en coopération avec l’enseignant et entre les élèves.

apprendre la langue française, de façon ludique, à partir d’une mini tâche de rédaction,

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

@Manaradocs

Guide d’utilisation du manuel de françcais

31

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

DÉROULEMENT DE LA SÉANCE

• Travail collectif : phase de préparation

Après la lecture des étapes de la réalisation de la tâche, former de petits groupes de deux ou trois élèves. Inviter les élèves à écrire le nom de l’animal choisi par le groupe. Ils commencent à s’échanger sur les informations à retenir pour la description de l’animal (les parties du corps, son environnement

naturel, habitude alimentaire). Encourager les élèves en difficultés à s’appuyer sur le modèle n°2.

Puis, individuellement, chaque élève écrit un petit texte pour le décrire. Il le présente devant

ses camarades. Ils le co-corrigent avec votre aide et guidage, en procédant de la même façon vue

en séance d’entrainement à la production écrite. Le groupe écrit une présentation collective à

partir des productions individuelles.

Travail individuel

Travail collectif final

a.

Phase de présentation

Chaque groupe désigne un élève pour présenter oralement sa fiche à partir des indices. Un jeu

de devinettes est entamé entre les élèves à partir des fiches de description des animaux sauvages

choisis par chaque groupe. Terminer la séance par le vote de la meilleure devinette.

Phase de l’organisation du concours des devinettes sur les animaux du zoo entre les

b.

élèves de la classe ou de l’école voisine.

Demandez aux élèves de préparer le concours des devinettes durant le trimestre, en choisissant :

les meilleures devinettes,

l’animateur qui présentera les devinettes devant les autres élèves des classes ou écoles

voisines, à la fête de la fin du trimestre 1.

-

-

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

@Manaradocs

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

Les références bibliographiques

1.

Anthologie de la littérature algérienne en langue française, Cycle fondamental, ONPS, 2017.

2.

L’école algérienne, les défis de la qualité. Cadrage stratégique 2016-2030. Edition MEN, 2017.

3.

Référentiel général des programmes, CNP, Edition MEN, 2017.

 

4.

Guide méthodologique des programmes, CNP, Edition MEN, 2017.

5.

EURYDICE, L’enseignement de la lecture en Europe : contextes, politiques et pratiques,

Bruxelles : Commission européenne, 2011, 207 p.,

 

http://eacea.ec.europa.eu/education/eurydice/documents/thematic_reports/130FR.pdf.

6.

GIASSON Jocelyne, La compréhension en lecture, Bruxelles : De Boeck, 2007 [1e éd.

1990], 255 p.

7. PUREN Christian « Traitement didactique du document authentique

en classe de

 

langue-culture. Modèle d’analyse par tâches», www.christianpuren.com/bibliothèque-

de-travail/041/.

8. Rey Bernard, Faire la classe à l’école élémentaire, Broché, 2015.

 

ﻲﻤﻴﻠﻌﺘﻟﺍ ﺓﺭﺎﻨﳴﺍ ﻊﻗﻮﻣ

@Manaradocs