Vous êtes sur la page 1sur 4

d'actualité

lle dlossf,en
LEJEUNISME
FINIRAI|EC
EN
POUR
(

Larërlanchedest-
llsontlacompétence, 4l ànnuitésd'ici à 2012
Cherchez I'erreur...
etl'exPé- Conmentenest-on
ladisnonibilité
riencedontlesentrepri- arrivélà ?Parune
sesontbesoin.Une
intellectuelle
révolution 1980et D9A,fondé
estenmarche. sur la cuburede la
prérctnite,,rêpo]id
n a besoin des seniorsI ChristopheDagues,
Directionsdesressources directelir associé de
humainesdanslesentre Quintecia,un cabinetde
pûses, €louvernemenrl recrutenent spéciâliste
s)'ndrcats,tous en conûen- des seniors.Christine
(
nent i les seniois,encoreexclusdes Lagardeva plus loiû : U'1
ranqs salariésen Frânce, doivent pactesecret enffeP.ohllqucs,
travà ler et cotiser I davantage.nJ7 entreprlses etsyndlcaÉ, ,- ,
en w de l'équilibre Aes calxPtes fidi€ était simple : dans
ço.7rrY,souligne le gou!ernenlenl. le contextedu chômagede
,Ilen rdcla dnsnissian.les 5n,atr masse,les"vieux" devaient
faire àa11sl'e treprke ,, assûent Ies laisser1aplaceatxjeunes.
DRtl <I1eflM di àroità |em|loi età lace alrxrestructurallons,
la retr"dit€,, affiIment less)'ndicats. les$mdicatsont admisim
Be11eunanimité. Ma; tardive et olicitementqdil étnitpréfé-
encore contredit€ par leschiffr€s Èn iabled. f.'lreparrlr lei 'c1-r-
Fraùce,38 o/oseulementdes55_64ans fieslesplrç àge..Norrbre
sont"enemploi"selonl'lnsee,loincle de grêndesentreprises ont
de 500/o or{anisé des vagues de
I'objectifeuiopéencommun
il ne fail en outrepas bon avancer en départs en Préretralte Pour
"seniolitucle" : 55 o/odesfèmmeset 1essalariésa).antatteint54-
deshommesde 55 à 59 ansPointent 55 ans,raleuntssanlalnsl
encoredansl'eûtreprise,mais ils ne discrètementletlrDEami -
sont plus que 15 o/odanscettesitua de desàses.Lessêlariésont d'auiaDt
tion êprèsleur soixantièmeanmver mieuxaicueillic€sdéPaffI elatir€meùt
saire.Êt gareàl'accidentdeparcours: confortables qu eux nrêmesétarent
au chôniage,40 % seulementdesPlus souvent fatizués d'un milieuproies-
de 55 ansretrouv€ttùn ernplor en un sionnel bien ùlus dur +re celuideleurs
an, Pourtant, le gouvernernent est débuts, durant lesTrente Glorieuses.
foLmel,lequlibre de norrercgimedc LesqouvernementssLrccessifs, eL!\,otlt
retraitepàr f(prrtjtiof.mr5 à nralfar fina;cé des préretraites qui évitaieùt,
vrel'l-
1.rdemograpltie.pa'se par Ltrtlonge- sommetouterquelessenLo$l'le
duLce de cotrsatloLl à ùent gonfl€r leschiffies du chômage .
ment de l.r
\'elcu!'s acliÛ@lncs 24 iuillcr 2003
a
Enjeu. Recettes. Pilote.
XavierBenrand PourChristine HenrideCastries,
veutfavoriser Lagarde, plusde présidentd'Axai une
le maintien seniors autra- politique
volonlâriste
oessentors vail,c'estplusde degestion desres-
a reurposrc. recettesfiscales. sources humaines.

t encorede réviserleur politique.Le


par exempl€,
rnarketiûg, ou I'infor
nratique,pourtantenproieàlapénlr-
rredescompétences,<Nor6recnrtrs
wtiqLementà LusortiedeL'écale,
afrl

ennrs
llle un chefd'
ne chei .l-entrepnse,]-esJeunessant
plus sutples,phrsarlaptables, formu atLt
dernièresteclnologies.Aprèsla tren-
taine,un1nlorn1a
talnq un inlornlaticien passerau
doitpasser
clefi dot ar
ma
m a a
agenrctlt
g e m e t l ta
à ]Id
d& 1 dp
s t 1 0 1 de
&stion projet;
er o | e t ;
ddns son rnétier de base,iL esLdépas
Arioud'hui encore,d€s "prére' Jl.. . ' MémedifÊcil€s àrecrrtercar1e
ffi$w' traitesmaison" sont organisées, vi\.i€r est rédllit par .apport à 1a
Début 2007,Alcatel-Lucentan- den,ande, nêmechers,nrême"chas
nonçait la suppression de sés"et vite débauchés par de pJus
q u e L q u e1 5 0 0 e m p l o i se n olTrants,
lesJeunesdiplônésdânsi'in-
Franceav€cun dispositifde formatiquerestcnt1es enfaûtschéris
préretrâiteâssociéà diverses desDRH.
àotresmesures, commeI'a L€smeslLresproposées
parl€gou\er
fait NesdéFranceen 2004. nementpoulLemploiales seniorsaroil
Malgrélâpression qu€fait natrcencadré pageIl) changerant-
pes€rla réfornedesretrâi ellesla donne?SelonOlivierSpire,
tes,cerlahssecteûsrefusent
êtrela chancedu plan gouvernenen
(%delapopulation tal pour l'emploi desseniors , ie
marchédu travailachangé. Au nirrau
de55à 64ans,2006) descadresdirigeants,il estmên1e"en
tensionI selonProCadres . nLarsq ele
candiàatalJicheles trois qLtaLités
inàispensables à ceniveauderesponsLt
biliti il estmobile,auJaitdesdèrnières
techniquesdu métier et il Parle
anglais -, sesrilesne sotttpl sfiisesà
iot d6./dit,, soutientOiifi€rSpire.
Certâinssâvoir-faire t€chniquessont
cÈ.raussidésormais trèsiecherchés :
n AlleztroLrl,erun baficou./reur, un
sauder aluninium,unëlectricien, un
fraiseurchet,ronné ! On nousappelle
àeloinpourlesrecruterafftme Chris
topheDagues. Eflà p.t importeleur

Restentenfin lessecterrsréputés
foedudépartàlarciraite pénibles, comme1'hôtellerie, pour
(hommes,2005) lesquelslapénurieconcerne tousles
nivearrrdequalification.là âussi,les
réticeûcesdesrecruteurs faceà1'âge
tombent.Mêiscesontlessalariés qui
netiennentguèr€ày fairedevieux
porùlessala
Ladimcultéestail1eurs,
déslesmoinsquâlifiésqui travêillent
dansdessecteursrron touchés parl€s
pénrùies.Ceuxlà doiventêtreaidésà
inaiatenirleuremployab ré| <Ilfaul
cotltifiue,
mieuxutiliserlaformar'ioti
dos
s0rn.:Cm*li'ororrdirn nhLt'ocÛt. certûinspostes
résert'er .1uxsefiiols,
'crfinderc8ft
qnddscdo.olrLdehdrcdm&Bldsd(57$r. norsrft retâlreii4rir
[:] Âge cxhorteChristineLagarde. Celrd;te-s
entrErisesmettentd4àcesméthodes en
présidentde Procadres,conseilen Dès nainlenant, quitld LlPéfi rie Pruûq e.,
ellesserontutlles( porl nenate, l'àgc n'esi plus un fatteur
recrutement, LesPME,moinsattrayantes queles
aiàet au changetnentàe mentalité. dtvnntnant : c estdefilc a: Pour lcs grorlpes,ontmoins de choir(
et ma
Mdi' un ltrai rcflersement de sitlkltion cddres àehaut fiiNeau, ,as encorepaur iièrea€recrutement.DânsI'industrie,
nepeut rcnir qttedu marchélui même. lerro, rd,lrei,. De faii etc'estteut 1atransûissiondessavoil_fair€ a en

degestion
Unmodèle
AraFrance. descompétences
Ara Francea étéd'autâût plus inno- Résultat, à graûd renfort de forma- santlesparcoursprofessionûels.
vante en mâtierede gestionpré\'i- tion,4 000salâriés,soitlequart Ar total, un virag; à 180 degés
sionnelledescompétences deseffectifs,ont étéreconvertis dans cette entreprise qul, comme
et de mobilité qu ele favâit pas eû quelquesannées.Une opération tant d'autres,aproposéiusquen
le choir Avecune moyenned'âgede massivequi a dûrablement mar- 2003 a despftretmites tîèsann-
48 ans,lleûtreprises esttrouvée dès $ré I'entreprise : ( Dars l€sirldge tagerserU0 % du salaire anté-
2003confiontée à la ûécessitéd'ab- ile cetle ftorganisatiotl, iLy a et1 rie]ut) à sessolariésâges
sorber dessureifectifsliés à la fusion la prise ile conscieficequ'on po l'ait de55 ans ,, , . At(âFrat\ce,
âvecI'UAP.Lâ solution ?( UtePoli- chinger,quetout le mondepouvait qui privilégie darrsle domaine
tiqu ewlontarLçted'accofiPagne- erolie r ei t'aireJacea desbesoins commerciâl le recrutement
ment de*inée à réorganiserles 11ov€dr.r ,, poursuit Frédériqùe desieunesdiplômés, choisit volon
postesde tousce î. Tui setroulraient Bouvier. Sur cet élan, l'entreprise tieré desseniôrslotsqrielle recrute
ensumombreenlesreorientafit a signeun accorddegestion sesagentsmandatarres,desindé-
1'erslessDécialisotions dant on awlit previsionnellede I'emploi oendants .rui travai-llent à temps
besoiryiotamment dansles métiers iGPEc) : ".d\avenir, votre métier lhoisi enbinome avecde' coml
ile IarelrtioncLjent,,tés1fie demain'i Il fait la part belle. , . , merciaux, Quatre centsagents
Frédéique Bouvier,r€sponsable au tutorat,un moyenpllvuegle mândatâires doivent ainsi être
de l'emploi et de l'observatoire devaloriserlessavoir-{airedes recrutés chaqueannéejusqu en
desmétiers chezAxa Frânce. plus eri?érimentéstout en sécuri' 2 0 1 2 . . .C . M .
veleùrse(.lt@e[Ûes 24 juillet 2008
to
Gouvernement
Unplan
volontariste
Finis lesmots crerlx ! Le gouver
nement afûrme savolonté d'agir
énergiquement* Po r qûe_/'en-
trcptise aiî intèrit a garclerle
seiiot pour queI imsessàait envie
de rcsier,pôur que la rechetche
d'emploi èn casde chômagesoit
'faciLjtée>.
D'abord les employeurs: les
oùtre une importance delonguehaleine, miseen entreprisesde plûs de 300saladés
majeure,Deuxraisons qul place iar t'entreprise dès et les_brancheiprofessionnelles
les ont conduites à iin- 1 9 9 6 . . . devront conclure avant 2010 des
iéresser davantage aux tsnrésumé,côtésâlarié, âccordsprévoyant desactions en
moyensde maintenir leurs c'est bien â1.antd'être matière de reérutement, d'orga-
seniorsalansl'emploi. senior qu'il faut prévoir nisation des"secondescarrières"
Exemple : Glisseur lm qù'on1.al'être ! Ne.pas se tbilans d'etaoes, temps par
Drlmene, une sotete oe mettre en roùe [Dre a tiels.. . ),d'amêIioration dÀ condi-
irente salariés à Valen 45ansmais, âu contrair€, tions de travail ou encole de for-
ciennes:60Yodu person I redoubler de vigilance mation. Le tout avec objectifs
nel a plus de45 ans. ( Nors fl,oru ,edr- pour préparer 1'avenir. si l'accidentd€ chifÊréset suivi annuel
roui àe sestesrepeitifs, er àonc dc' DATCOUIS Sunrlent, ne pas semetffe sor En l'absenced'accord,tme péna
t r o i b l " ' - . " u u i o + q " " l e f t i q u e ' , inêmehorsconcoursinnerepondanr lisation financière s'appliquera à
expliqueleao-Yve5 Pouliquen,direc- pasàc€rtaines petitesannonces sous compter de 2010 sous torme
teurtechoique. Ceconstata condùlt prétexte que "c'est sûr, on est troP d'un; cotisatioû additionnelle à
l entreprisei mener avec L'aide d'un vieu'r"... I'assurancevieillesse.La mise àla
nédeciû ergonometout un travârI Côtéentreprise,ne pasattendrepoùr retraite d'ofûce n'existeplus, quel
d adaptâtiondespostesà trn person prevofulesreconversionset lesâména- ouesoit I àgedu salarie,et les"pre-
nel senior : Noasavont retattde la qenents de postes; les trentenarres ritraircs Ùnedic" (mise a ta re
pedagogte,àonnc des@n seil, aLL('ala ôaujour.lhui sontle'quinquagenaire" traite anticipée avec indemnité
napoir 4u\h seprotegentapporrèàcs de demrin.et ils leLont dePlusenptus chômaseiu5i1uàla retraiteeffec-
amclioroio ns techni4ùe5à .ettanl5 rombreux dânsla sociétéet 1esentre tire) ser-ont"decourageei'par une
outils,tral,aillé Lrussi sur la Polyvalence orjses I C'estd'ailleurs tout I'obiet des reforme du regime fiscal des
des personnes alin à'éviterI'usureAu iccords de eestion previsionnelle des ind€nûités de rtlptùre à l'initia-
tutâ\. u e tdie ftussite ,, àlf]trrnele emploiset àescomrpétences (GPEC) tive de I'employeur.
directeur Dâns cette entreprise oii le renàusobligatoireien2005Pourles Lesassurésseront incités à Pro-
pe$onnel â en moyerne vingt cinq entreDrises de Dlusde 300p€rsonnes lonser leul activité au-delà de
ànsd'ancienneté, un recrutement est parliloiBo oï. Plusde zôo accords 60 ans : Ie cumul emploi-retraite
d'ailleun pré\'t I le rneilleur candidat Dour qÙelque 700000sâlârjés ont été seraautorisésansrestriction pour
a. , , 55 a|,s. < Llnous opportera sofi etpe' ionchis clepuisla promulgation de La les retraités ayânt une carrière
rienceet,enplus,ilformera nieune,, loi ;dts ouiilsefEàces deprevention comDlèteet danstous lescasPour
serêjouitleân-Yves Pouliqueù. desrestructurationsbrutales.. . ( C'esr hs rËtraitésde 65 anset plus Une
Uneforne de tutorat que Ia société touteunerolitiqueàel'empbià mener sùrcot€de 5 o/opar annê b:àvaillée
Teco, à Mâcon, met elle aussi en erier dansleseiirepriies, renchéiit Laurence seraappliquée.Une personnequt
trawillerait, Darexemple,crnqans
eue.Dans ce bureau spéciâlisiedes Laiqo,secréËirenationale à la CFDT,
èrudeste(hniquespour tesentreprises chaiqéedeI'emploi dessernors.fantj' après60 ans;t au-delâde la durée
de grosceuvreduLratiment.lesplus cipaiion desbeioins,lesbilatls à'étape nécessaireà une retraite à taux
jeuies dessinent lesplansgrâceà l'in- professionnels, le ,a,,'ail sur la colxpé plein verrait sapension aûgmen-
for atique. Les plus ancrens,qùr ienceet \'utilisationàe Ia fornation
mâitrise;t mal ceiôutil. sont en revan- pnJes'ionnellt.î est\ut ættebaseEr tcs Erfrn,la dispensede recherche
che.apablesde sererdeschantiers 01atia eschangeront. Le' mestrtsptlls d'emDloi à partir de 57 ans et
po
irn riants.Resuliat : des bi nômes ou 7on u
1oi.o rell
cf pe u ve nt ètrc ut IIe' 1tlai. demi dont bénéficientactuelle-
les_plus anciens encadreût les ment 375 000 Personnessera
Plus _
jetÂes.nl|idëe a toujourcëtéàeltaloi' Toui lesacteursde l'entreprisepour- suDDrimée progressivement'
gans prqer râient âvoir intéiêt danslesmois et les tandls que, parallèlem-ent 1'effort
set lessanir-faire etistants
alesdeman-
I'e treprisedesévolutjonstechnoLo- annéesàvenir à adopærla "senior atti d'accompagnemenl
giquesnécessaires ,, expliqueBemard tude'l À conditionde 1'appliquertôt, deursd'emploi
- seniorsseraren-
. forcé. ':.: .C' M.
Fillot, présidentde Teco.Uùe æuvre aveclesjr.miors.
viiiews actû@lles 24 juilLet 2O0s
ll