Vous êtes sur la page 1sur 3

ELEVAGE DE POULETS : Les pondeuses rapportent

jusqu’à 20 millions
L’élevage des poulets, notamment celui des pondeuses reste une des activités d’élevage
les plus rentables en Côte d’Ivoire. Il offre un double avantage en la matière. La vente
d’une part des œufs et d’autre part des poules quand elles ne sont plus en mesure de
pondre. C’est un intéressant business à entreprendre en 8 étapes.

ELEVAGE DE POULETS : LES PONDEUSES RAPPORTENT JUSQU’À 20 MILLIONS


ELEVAGE DE POULETS : Les pondeuses rapportent jusqu’à 20 millions/ Ph (Dr)
• Previous
• Next
Etape 1 : Le local

Cette étape est la base de tout élevage de pondeuses. Il faut d’abord construire ou louer un
bâtiment d’au moins 500 m2 (prévoir un espace maximum de 5 poussins ponte par m2).
Couvrir entièrement l’espace avec du plastique transparent. Pour un débutant, il est
recommandé de louer un bâtiment plutôt que d’en construire.
Etape 2 : Les accessoires

Les accessoires indispensables pour l’élevage de pondeuses sont les abreuvoirs et les
mangeoires, destinés respectivement à conserver l’eau et la nourriture des poules. Pour les
abreuvoirs il faut privilégier ceux de 10 litres. Prévoir un abreuvoir pour 50 poussins pontes.
Le prix indicatif est de 5.900 Frs par abreuvoir. Concernant les mangeoires, il en faut une
unité pour 40 poussins ponte. Il coûte environ 2.500 Frs l’unité. En dehors de ce matériel, il
faut aussi acheter des sacs de charbons et un fourneau pour le chauffage du bâtiment abritant
les poussins pontes. Ceux qui disposent de moyens financiers plus importants peuvent avoir
recours à un chauffage électrique pour maintenir l’espace à une température idéale de 37° C.
Prévoir aussi des pondoirs, en raison de 150 pondoirs pour les 1000 pondeuses. Prix indicatif
global : 150.000 Frs Cfa.

Etape 3 : Le personnel

Pour développer et entretenir votre élevage, il est indiqué de le faire suivre par un technicien
dont le salaire mensuel moyen est de 70.000 Frs. Il pourra se faire aider dans sa tâche par un
assistant dont le rôle sera essentiellement de veiller à la propriété du bâtiment en le
débarrassant des excréments, qui peuvent être source de maladies pour les poulets. Pour ce
dernier, il est conseillé de prévoir un salaire de 30.000 Frs par mois.

Etape 4 : l’alimentation

Cette étape est l’une des plus importantes de l’élevage car très déterminante pour l’évolution
et la ponte des poules. Alors pour cela, il faut prévoir 11 Kg d’aliment par poussin ponte
jusqu’à ce qu’il entre en production. Pour les 1000 poussins ponte il faudra 11 tonnes
d’aliments. Le sac d’aliment de 50 kg des pondeuses coûte 13.000 Frs Cfa. De façon
arithmétique les 11 tonnes font 220 sacs de 50 Kg. Au total, il faut donc prévoir au titre de
l’alimentation au moins 2.860.000 Frs Cfa jusqu’au début des pontes.

Etape 5 : Achat des poussins

Le prix d’achat d’un poussin ponte est légèrement supérieur à celui d’un poussin (poulet de
chair). Il est actuellement de 650 F contre 350 F pour le poussin (poulet de chair). Le prix
d’achat total des 1000 poussins ponte est donc de 650.000 F Cfa.

Etape 6 : Le soin des poulets

Tout comme pour les poulets de chair, il est conseillé de leur faire prendre des produits vétos
aux poussins ponte pour leur garantir une bonne santé. Le prix de revient par poussin est de
60 F par mois. Ce qui revient à 60.000 Frs par mois pour l’ensemble de la ferme.

Etape 7 : le confort

Pour garantir un confort favorable à un meilleur développement des poussins, il faut acheter
50 sacs de copo d’ivoire (matière sur laquelle dorment les poussins et qui favorise une bonne
croissance) à 50 frs le sac. Ce qui revient 2.500 Frs pour les 50. Il ne faut pas oublier de
renouveler les sacs de copo tous les 3 mois. En plus, il faut éviter de faire trop de bruit autour
de l’élevage car les pondeuses sont très sensibles aux bruits qui les stress.
Etape 8 : La ponte et la vente

La ponte commence en principe lorsque les poules ont atteint l’âge de 5 mois et demi. Mais
certaines poules ne commencent à pondre qu’à l’âge de 6 mois. Dès qu’une pondeuse entre en
production, elle pond un œuf par jour sur une période maximale de 80 semaines, soit 560
jours. Ainsi, une poule peut pondre jusqu’à 560 œufs pendant sa période de ponte. Pour les
1000 poules, cela fait un total de 560.000 œufs. Ce qui correspond à environ 18.667
plaquettes de 30 œufs. On sait que le prix d’une claquette contenant 30 œufs frais varie
actuellement entre 1.500 F et 2.500 F. Ainsi, avec une moyenne de 1.800 F la plaquette d’œuf
l’éleveur pourrait tirer un revenu d’environ 33 millions de la vente des 560.000 œufs. Ce n’est
pas tout, après 20 mois de ponte, les pondeuses perdent les plumes de leurs ventres. C’est en
ce moment qu’elles sont vendues. Le prix d’une poule pondeuse bord ferme varie
actuellement entre 2.500 et 3.000 Frs Cfa. Ce qui fait un prix de vente d’environ 2,5 millions
de Frs Cfa pour les 1000 pondeuses. Le revenu global tirer de la vente des œufs et des poules
peut aller jusqu’à 35 millions de F CFA. Si on extrait de ce montant les charges liées à la
location du bâtiment, la nourriture sur 2 ans (environ 5 millions FCFA), la rémunération du
personnel, et le taux de mortalité qui est d’environ 5 % chez les poussins, le total des charges
avoisine 15 millions F CFA sur 2 ans. L’éleveur peut ainsi, au bout de 2 ans, se retrouver
avec un bénéfice global d’environ 20 millions F CFA après la vente des œufs et des 1000
pondeuses.

ARSENE YAPI