Vous êtes sur la page 1sur 166

ROYAUME DU MAROC

MAITRE D’OUVRAGE

Angle avenue Mehdi Ben Barka et rue Eugénia, 1ier étage, Hay Ryad, Rabat

ARCHITECTE
YN ARCHITECTURE : Yasmine EL KASRI. ARCHITECTE DESA,
8, Mamoune Mohammed. Casablanca
Tel : 05/22/39/58/04 - Fax : 05/22/36/68/45

BUREAU D’ETUDES TECHNIQUES


Immeuble NOVEC, Park Technopolis, 11 100, Sala El Jadida / Rabat-Salé
Tél : (212) 5 37 57 62 00 / (212) 5 37 57 68 00
Télécopie : (212) 5 37 56 67 41/(212)5 37 71 46 50
E-mail : info@novec.ma

TRAVAUX D’AMENAGEMENT DE LA ZONE DE CONNEXION


SUD AOURIR DE LA NOUVELLE STATION TOURISTIQUE
TAGHAZOUT

LOT N° 47.10 : VOIRIE ET ASSAINISSEMENT

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD RC

ROYAUME DU MAROC
SAPST
MAITRE D’OUVRAGE

TRAVAUX D’AMENAGEMENT DE LA ZONE DE CONNEXION SUD


AOURIR AOURIR DE LA NOUVELLE STATION TOURISTIQUE
TAGHAZOUT

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

LOT n°47.10 : VOIRIE ET ASSAINISSEMENT

PIECE N° 1 : REGLEMENT DE CONSULTATION

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 1/27


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD AOURIR RC

SOMMAIRE

ARTICLE 1 : OBJET DU REGLEMENT DE LA CONSULTATION .............................................................................................. 3


ARTICLE 2 : INTERVENANTS ............................................................................................................................................... 3
ARTICLE 3 : CONDITIONS REQUISES DES CONCURRENTS.................................................................................................. 3
ARTICLE 4 : LISTE DES PIECES JUSTIFIANT LES CAPACITES ET LES QUALITES DES CONCURRENTS ET PIECES
COMPLEMENTAIRES........................................................................................................................................................... 4
ARTICLE 5 : GROUPEMENT ................................................................................................................................................. 5
ARTICLE 6 : DELAI D’EXECUTION ........................................................................................................................................ 5
ARTICLE 7 : CONNAISSANCE DES LIEUX ............................................................................................................................. 5
ARTICLE 8 : CARACTERE ET PRESENTATION DES PRIX DU BORDEREAU ........................................................................... 6
ARTICLE 9 : COMPOSITION DU DOSSIER D’APPEL D’OFFRES ............................................................................................ 6
ARTICLE 10 : MODIFICATION DANS LE DOSSIER D’APPEL D’OFFRES ................................................................................ 6
ARTICLE 11 : RETRAIT DES DOSSIERS D’APPEL D’OFFRES ................................................................................................. 7
ARTICLE 12 : INFORMATION DES CONCURRENTS ............................................................................................................. 7
ARTICLE 13 : CONTENU ET PRESENTATION DES DOSSIERS DES CONCURRENTS .............................................................. 7
ARTICLE 14 : DEPOT DES PLIS DES CONCURRENTS ............................................................................................................ 8
ARTICLE 15 : RETRAIT DES PLIS .......................................................................................................................................... 9
ARTICLE 16 : DELAI DE VALIDITE DES OFFRES ................................................................................................................... 9
ARTICLE 17 : CRITERES D’APPRECIATION DES CAPACITES TECHNIQUES ET FINANCIERES DES CONCURRENTS .............. 9
ARTICLE 18 : CRITERES D’EVALUATION DES OFFRES ......................................................................................................... 9
I. ORGANISATION GENERALE DU CHANTIER ............................................................................................................. 22
II. DISPOSITIFS D’URGENCE EN CAS D’ACCIDENT ....................................................................................................... 25
III. MODALITES PREVUES POUR LE RESPECT DES CONSIGNES DE SECURITE .............................................................. 25
IV. MODALITES PREVUES POUR LA PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT ............................................................. 26
V. CONTROLE DES DISPOSITIONS DEFINIES ................................................................................................................ 27

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 2/27


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD AOURIR RC

ARTICLE 1 : OBJET DU REGLEMENT DE LA CONSULTATION

Le présent règlement concerne l’appel d’offres ouvert relatif à la réalisation des travaux relatifs au
LOT n°47.10 : Voirie et Assainissement de la zone de connexion sud Aourir de la Nouvelle Station
Touristique Taghazout. Pour le compte de la SOCIETE D’AMENAGEMENT ET DE PROMOTION DE LA STATION
DE TAGHAZOUT « S.A.P.S.T », désignée ci-après par le ‘Maître d’Ouvrage’.

Ce règlement est établi conformément aux référentiels et procédures appliqués par la SAPST. A défaut les
dispositions de l’article 22 du décret n°2-98-482 du 11 Ramadan 1419 (30 décembre 1998) fixant les
conditions et les formes de passation des marchés de l’Etat ainsi que certaines dispositions relatives à leur
contrôle et à leur gestion serait applicable.

L’offre préparée par les concurrents ainsi que toute correspondance et tous documents concernant l’offre,
échangés entre les concurrents et le maître d’ouvrage seront rédigés en langue française, seule langue de
travail.

Les plans, documents et pièces écrites doivent utiliser exclusivement le système métrique et les unités qui
s’y rattachent, à l’exception éventuellement des catalogues et brochures.

Pour les documents produits en plusieurs exemplaires, le marquage de l’original et des copies est
obligatoire.
ARTICLE 2 : INTERVENANTS

Maître d’ouvrage (client) : SOCIETE D’AMENAGEMENT ET DE PROMOTION DE LA STATION DE


TAGHAZOUT « S.A.P.S.T ».

Bureau d'études :
NOVEC
IMMEUBLE NOVEC, PARK TECHNOPOLIS, 11 100, SALA EL JADIDA, RABAT - SALE
TEL. : +212 5 37 57.68.00/62.00 - FAX : +212 5 37 71.46.50/56. 67. 41
E-MAIL : INFO@NOVEC.MA

ARTICLE 3 : CONDITIONS REQUISES DES CONCURRENTS


1- Seules peuvent participer au présent appel d’offres les personnes physiques ou morales qui :
• Justifient des capacités juridiques, techniques et financières requises.
• En plus, pour les concurrents installés au Maroc, ils doivent justifier qu’ils sont :
o En situation fiscale régulière, pour avoir souscrit leurs déclarations et réglé les sommes
exigibles ou, à défaut de règlement, constitué des garanties suffisantes pour le comptable
chargé du recouvrement.
o Affiliés à la CNSS et souscrivent régulièrement leurs déclarations de salaire auprès de cet
organisme.
2- Ne sont pas admises à participer à la présente consultation :
• Les personnes physiques ou morales en liquidation judiciaire.
• Les personnes physiques ou morales en redressement judiciaire, sauf autorisation délivrée par
l’autorité judiciaire compétente.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 3/27


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD AOURIR RC

ARTICLE 4 : LISTE DES PIECES JUSTIFIANT LES CAPACITES ET LES QUALITES DES CONCURRENTS ET PIECES
COMPLEMENTAIRES

Les pièces à fournir par les concurrents sont comme suit :

4.1. UN DOSSIER ADMINISTRATIF COMPRENANT :


a- Une déclaration sur l'honneur, établie selon le modèle joint au présent règlement de consultation.
Cette déclaration indique notamment les numéros d'inscription au Registre du Commerce, le numéro
du compte postal ou bancaire ou au trésor de l'entrepreneur, ainsi que son numéro d'affiliation à la
Caisse Nationale de Sécurité Sociale et l'identification fiscale (TVA).
b- La ou les pièces (originale ou copie certifiée conforme à l’original) justifiant les pouvoirs conférés à la
personne agissant au nom du concurrent. Ces pièces varient selon la forme juridique du concurrent :
- s'il s'agit d'une personne physique agissant pour son propre compte, aucune pièce n'est exigée ;

- s'il s'agit d'un représentant, celui-ci doit présenter selon le cas :

* Une copie conforme de la procuration légalisée lorsqu'il agit au nom d'une personne physique ;

* Un extrait des statuts de la société et/ou le procès verbal de l'organe compétent pour donner
pouvoir selon la forme juridique de la société, lorsqu'il agit au nom d'une personne morale ;

* L'acte par lequel la personne habilitée délègue son pouvoir à une tierce personne, le cas échéant.
c- L’attestation (originale ou copie certifiée conforme à l’original) du percepteur délivrée depuis moins
d’un an certifiant que le concurrent est en situation fiscale régulière ou à défaut de paiement qu’il a
constitué les garanties jugées suffisantes par le comptable chargé du recouvrement. Cette attestation
doit mentionner l’activité au titre de laquelle le concurrent est imposé.
d- L’attestation (originale ou copie certifiée conforme à l’original) de la CNSS délivrée depuis moins d’un
an certifiant que le concurrent est en situation régulière envers cet organisme.
e- Le cautionnement provisoire délivré parmi les établissements agréés par le Ministre chargé des
Finances.
f- Le certificat d’immatriculation au registre de commerce.
g- En cas de groupement d’entreprises, une copie légalisée de la convention de la constitution du
groupement. Cette convention doit être accompagnée d'une note indiquant notamment l'objet de la
convention, la nature du groupement, le mandataire, la durée de la convention, la répartition des
prestations, le cas échéant.
Les concurrents non installés au Maroc sont tenus de fournir l'équivalent des attestations visées au
paragraphe c, d et f ci-dessus, délivrées par les administrations ou les organismes compétents de leurs pays
d'origine ou de provenance.

4.2. UN DOSSIER TECHNIQUE COMPRENANT :

a. Une note technique indiquant :


a.1- les moyens humains, matériels et techniques de l’entreprise,
a.2- les prestations similaires qu’elle a exécutées avec indication du lieu, de la date, de la nature et
l’importance des travaux,
a.3- les prestations similaires à l’exécution desquelles elle a participé, en groupement ou en sous-
traitance, avec indication, en plus des précisions ci-dessus, de l’importance de son intervention
(rôle, nature et part de travaux, etc.),

b. Les attestations délivrées par les hommes de l’art, ou par les maîtres d’ouvrages, sous la direction
desquels l’entreprise a exécuté des prestations similaires. Dans ces attestations devront être précisés la

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 4/27


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD AOURIR RC

nature des prestations, le montant des travaux, les délais et les dates de réalisation, l’appréciation, le
nom et la qualité du signataire ; Les attestations doivent être de cinq ans d’ancienneté au maximum.
c. La liste des matériaux, fiches techniques, fournisseurs et usines (bordures, équipements en fonte,
conduites.
d. Les références financières de l’Entreprise : chiffres d’affaires des cinq dernières années avec indication
de la part correspondant aux travaux réalisés par l’entreprise elle-même.
e. Le planning d’exécution des travaux
f. La liste des sous-traitants éventuels.
g. L’attestation de visite des lieux éventuelle
h. La liste des moyens matériels que l’entreprise compte affecter au projet avec les rapports de contrôle
réglementaire en cas d’utilisation d’appareils de levage
i. La liste des moyens humains qui seront affectés au chantier avec CV et diplômes des responsables
effectifs
j. Les habilitations pour les conducteurs d’engins de manière générale
k. Le Plan Hygiène Sécurité et Environnement renseigné

4.3. DES PIECES COMPLEMENTAIRES COMPRENANT :

• Le cahier des clauses administratives et financières (CCAF) signé à la dernière page avec la mention
manuscrite «lu et accepté » et paraphé sur toutes les pages.
• Le présent règlement de consultation signé à la dernière page avec la mention manuscrite «lu et
accepté » et paraphé sur toutes les pages.
ARTICLE 5 : GROUPEMENT

Les entreprises pourront se constituer en groupement solidaire. Dans ce cas, la répartition des taches doit
être clairement définie et la répartition des montants doit figurer sur l’acte d’engagement en montant
global et au détail estimatif en prestations. Cette répartition doit respecter les éléments de la déclaration
de groupement du dossier administratif.

Dans tous les cas, la déclaration de groupement doit préciser le mandataire du groupement chargé de
représenter le groupement vis-à-vis du maître de l’ouvrage jusqu’à la date de la réception définitive du
marché.
ARTICLE 6 : DELAI D’EXECUTION

Les délais d’exécution des travaux du projet sont fixés dans le CCAF.
ARTICLE 7 : CONNAISSANCE DES LIEUX

L'entrepreneur, suivant déclaration produite dans son offre, atteste qu'il a reconnu en personne ou fait
reconnaître par un représentant qualifié, l'emplacement des ouvrages à réaliser. Il est censé avoir une
parfaite connaissance des lieux et des sujétions d'exécution des travaux relevant du présent lot résultant
des conditions du site du chantier.

L'entrepreneur ne peut, en aucun cas, formuler des réclamations basées sur une connaissance insuffisante
des lieux et des conditions d'exécution des travaux.

Il devra également vérifier la conformité des documents qui lui sont remis pour présenter son offre avec les
données du site de l’opération et signaler toute contradiction à la remise de son offre, formuler ses
réserves et les faire dûment constater par le Maître d’ouvrage faute de quoi, aucune réclamation ne serait
recevable par la suite.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 5/27


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD AOURIR RC

ARTICLE 8 : CARACTERE ET PRESENTATION DES PRIX DU BORDEREAU

Les prix unitaires du bordereau regroupent par série les travaux de même nature comprenant notamment :
tous les matériaux, matières consommables et fournitures diverses, le transport des matériaux et
fournitures à pied d’œuvre et toutes manutentions qui s’y rattachent, la main d’œuvre y compris primes,
congés payés, indemnités de toutes sortes et toutes charges sur salaires, le fonctionnement,
l’amortissement et la réparation du matériel, la fourniture et la distribution de l’énergie électrique, la
production de l’air comprimé et de l’eau nécessaire au chantier, les frais d’implantation, de tracé et de
mensuration des ouvrages, y compris tous dispositifs de repérage et de traçage, etc. ainsi que toutes
sujétions de toute nature que demande ou comporte la livraison d’ouvrages complètement terminés, tous
impôts divers, taxes fiscales, droits d’enregistrement du contrat, assurances de toutes natures, droits de
brevets, tous frais, faux frais, frais généraux et bénéfices de l’entreprise.
Ces prix servent de base au cadre du détail estimatif.

Les prix du bordereau sont établis aux conditions économiques à la date de la soumission.

Tous les prix du bordereau s’appliquent aux ouvrages complètement terminés en conformité avec les
dispositions du marché.
L’entrepreneur reconnaît que l’ensemble des prix unitaires du bordereau permet de le rémunérer
intégralement pour l’ensemble des travaux prévus au marché

Lors de la dépouille des offres, le Maître d'Ouvrage et la Maîtrise d'œuvre pourront demander aux
soumissionnaires, sans qu'ils puissent refuser de le donner : le sous détail de tout prix figurant au
bordereau des prix et détail estimatif.

ARTICLE 9 : COMPOSITION DU DOSSIER D’APPEL D’OFFRES

Le dossier d’appel d’offres comprend :

Document "A" : Pièces écrites, comprenant les sous pièces :

Le présent règlement de la consultation - Pièce 1


Cahier des Prescriptions Spéciales Hygiène, Sécurité et Environnement - Pièce 1A
Le Cahier des Clauses Administratives et Financières "CCAF" - Pièce 2
Le Cahier des Clauses Techniques Particulières "CCTP"- Pièce 3
Le Mode d’évaluation des ouvrages "MEO"- Pièce 4
Le Bordereau des Prix Unitaires formant Détail Estimatif "DE" - Pièce 5

Document "B" : Pièces dessinées.

Les plans

ARTICLE 10 : MODIFICATION DANS LE DOSSIER D’APPEL D’OFFRES

Des modifications peuvent être introduites par le maître d’ouvrage dans le dossier d’appel d’offres. Ces
modifications ne peuvent en aucun cas changer l’objet du marché.
Si des modifications sont introduites dans le dossier d’appel d’offres, elles seront communiquées à tous les
concurrents ayant retiré ledit dossier suffisamment à l’avance et en tout cas avant la date prévue pour la
remise des offres.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 6/27


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD AOURIR RC

ARTICLE 11 : RETRAIT DES DOSSIERS D’APPEL D’OFFRES

Le dossier de Consultation des Entreprises peut être retiré à partir de la date et du lieu indiqué sur l’avis
d'appel d'offres ou de la lettre de consultation. Il est retiré contre paiement de la somme qui y est indiquée.

ARTICLE 12 : INFORMATION DES CONCURRENTS

Tout éclaircissement ou renseignement fourni par le Maître d’Ouvrage à un concurrent à la demande de ce


dernier sera communiqué le même jour et dans les mêmes conditions aux autres concurrents qui ont retiré
le dossier d’appel d’offres et ce par lettre recommandée avec accusé de réception, par télécopie confirmée
ou E-Mail. Il est également mis à la disposition de tout autre concurrent.

ARTICLE 13 : CONTENU ET PRESENTATION DES DOSSIERS DES CONCURRENTS

13.1. CONTENU DES DOSSIERS

Les dossiers des concurrents doivent être présentés en deux exemplaires une originale et une copie et
devront comporter :
1. Le dossier administratif précité.
2. Le dossier technique précité.
3. Les pièces complémentaires précitées.
4. Une offre financière (sur CD et papier) comprenant :
• L'acte d'engagement ;
• Le bordereau des prix unitaires formant le détail estimatif ;
• Le sous détail des prix unitaires (Achat, mains d’œuvre, transport, prix de chaque composante
pour les ouvrages en forfait ou en unité…)
• Les variantes éventuelles proposées avec plans, description justificative et incidence financière sur
le montant du marché,
• Les erreurs ou incertitudes relevées dans le dossier par le candidat et toutes précisions que le
candidat jugera utiles de fournir.
Le montant de l'acte d'engagement doit être indiqué en chiffres et en toutes lettres.
Il en est de même pour les prix unitaires du bordereau des prix unitaires.
En cas de contradiction entre le prix en chiffres et celui en lettres, le prix en lettres primera.
Pour le détail estimatif, les prix unitaires seront indiqués uniquement en chiffres ; ces prix unitaires doivent
être conformes à ceux indiqués, en chiffres et en lettres, dans le bordereau des prix unitaires.

N.B. : Les dossiers administratif, technique et financier seront fournis en deux exemplaires (un original et
une copie).
Le dossier financier regroupera :
- Le bordereau des prix unitaires formant le détail estimatif pour lequel l’entrepreneur renseignera les
cases correspondantes à chacun des sous lots auxquels il aurait retenu de soumissionner,
- Un acte d’engagement unique, suivant le modèle joint, indiquant le montant pour chacun des sous
lots auxquels l’entrepreneur a retenu de soumissionner.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 7/27


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD AOURIR RC

- Un CD (pièce non contractuelle) comportant le fichier correspondant au détail estimatif afin de


faciliter à la commission d’analyse des offres la vérification des calculs et toute autre information
complémentaire.

13.2. PRESENTATION DES DOSSIERS DES CONCURRENTS

Le dossier présenté par chaque concurrent est mis dans un pli cacheté portant :
• Le nom et l’adresse du concurrent.
• L’objet du marché.
• La date et l’heure de remise des plis.
• L’avertissement que «les plis ne doivent être ouverts que par le président de la commission d’appel
d’offres lors de la séance d’examen des offres ».
Ce pli contient les enveloppes comprenant pour chacune :
a- La première enveloppe : le dossier administratif, le dossier technique, le dossier additif et les pièces
complémentaires. Cette enveloppe doit être cachetée et porter de façon apparente, outre les
indications portées sur le pli, la mention «dossiers administratif et technique ».
b- La deuxième enveloppe : l’offre financière du soumissionnaire. Cette enveloppe doit être cachetée et
porter de façon apparente, outre les indications portées sur le pli, la mention «offre financière».
c- La troisième enveloppe : l’offre financière et la proposition technique variante du soumissionnaire.
Cette enveloppe doit être cachetée et porter de façon apparente, outre les indications portées sur le
pli, la mention «offre financière et technique variante».

13.3. LANGUE DE L’OFFRE


Les offres doivent être présentées en langue française à l’exception des notices et catalogues qui peuvent
être en langue Anglaise.

13.4. MONNAIE DE MARCHE


Les offres financières doivent être libellées en Dirhams Marocain (MAD).
Les soumissionnaires étrangers feront leur affaire avec l’Office des Changes pour le transfert d’une partie
des rémunérations en devises étrangères.

ARTICLE 14 : DEPOT DES PLIS DES CONCURRENTS

Les plis sont, au choix des concurrents :

• Soit déposés, contre récépissé, dans le bureau d’ordre du Maître d’Ouvrage indiqué dans l’avis
d’appel d’offres.

• Soit envoyés par courrier recommandé avec accusé de réception, au bureau précité.
Le délai pour la réception des plis expire à la date et à l’heure fixée par l’avis d’appel d’offres pour la
remise des offres.
Les plis déposés ou reçus postérieurement au jour et à l’heure fixés ne sont pas admis.
A leur réception, les plis sont enregistrés par le Maître d’Ouvrage dans leur ordre d’arrivée, sur un registre
spécial. Le numéro d’enregistrement ainsi que la date et l’heure d’arrivée sont portées sur le pli remis.
Les plis resteront cachetés et seront tenus en lieu sûr jusqu’à leur ouverture par la commission d’appel
d’offres.
Les offres envoyées par voie électronique (E mail) ne seront pas considérées.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 8/27


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD AOURIR RC

ARTICLE 15 : RETRAIT DES PLIS

Tout pli déposé ou reçu peut être retiré antérieurement au jour et à l’heure limites de remise des offres.
Le retrait du pli fait l’objet d’une demande écrite et signée par le concurrent ou son représentant dûment
habileté. La date et l’heure de retrait sont enregistrées par le Maître d’Ouvrage dans le registre spécial visé
à l’article 14 ci-dessus. Les concurrents ayant retiré leurs plis peuvent présenter de nouveaux plis avant la
date et l’heure limite de remise des offres.

ARTICLE 16 : DELAI DE VALIDITE DES OFFRES

Les soumissionnaires qui n’ont pas retiré définitivement leurs plis dans les conditions prévues à l’article 15
ci-dessus resteront engagés par leurs offres pendant un délai de quatre vingt dix (90) jours à compter de la
date limite de remise des offres.

A l'expiration de ce délai, et si le marché n'a pas encore été notifié au soumissionnaire, celui-ci est libre
de renoncer à son engagement. Cette renonciation doit faire l'objet d'une déclaration écrite
recommandée préalable adressée au Maître d'Ouvrage.

Mais si, le soumissionnaire n'a pas usé de la faculté visée à l'alinéa ci-dessus avant la notification du
marché, il est engagé irrévocablement vis-à-vis du Maître d'Ouvrage par cette notification.

ARTICLE 17 : CRITERES D’APPRECIATION DES CAPACITES TECHNIQUES ET FINANCIERES DES


CONCURRENTS

La commission apprécie, les capacités financières et techniques des concurrents en rapport avec la nature
et l’importance des prestations objet de la consultation et au vu des éléments contenus dans les dossiers
administratif et technique de chaque concurrent.
A ce stade de l’analyse, la commission d’appel d’offres peut éliminer le concurrent sur la base du contenu
de son dossier administratif et technique. Les dossiers éliminés seront retournés avec l’offre financière non
ouverte aux concurrents contre une décharge.
ARTICLE 18 : CRITERES D’EVALUATION DES OFFRES
Les offres retenues à l’issue de l’évaluation administrative sont examinées comme suit :

18.1 Note technique Nt


Lors du jugement des offres, les membres de la commission attribueront une note technique Nt variant de
0 à 100 points.
Cette note tiendra compte de la qualification de l’équipe d’encadrement technique, des références
techniques, de la liste des matériaux avec leur provenance, du mémoire technique et planning d’exécution
ainsi que des moyens à mettre en œuvre pour réaliser les travaux conformément aux spécifications du
présent Marché.
Toute offre technique ayant obtenu moins de 50 points conduit au rejet de l’offre du concurrent
concerné.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 9/27


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD AOURIR RC

Les notations seront attribuées selon la procédure suivante :

Note n°1 - Références techniques 60 points


Note n°2 - Encadrement technique 25 points
Note n°3 - Mémoire technique et planning 5 points
Note n°4 - Moyens matériels 5 points
Note n°5 - Plan Hygiène, Sécurité et Environnement 5 points
Total note technique Nt 100 points

Les critères de notation de N1 à N5 sont définis ci-après.

18.1.1 Références techniques N1 (60 points)

Lot voirie (35 points) (Maximum 10 points par référence similaire)


Lot assainissement (25 points) (Maximum 10 points par référence similaire)

L’évaluation sera calculée de la manière suivante :

0,8xEc <= Mréf <= Ec 10 points


0,6xEc <= Mréf <= 0,8xEc 8 points
0,4xEc <= Mréf <= 0,6xEc 4 points
Mréf <= 0,4xEc 0 points

Où, Ec : Estimation confidentielle du BET et Mréf: montant de la référence

Le concurrent qui a présenté une référence pour Voirie-assainissement sans avoir détaillé les montants de
chaque lot à part sera calculé comme suit :

60% du montant de la référence pour voirie ;


40% du montant de la référence pour assainissement.

18.1.2 Encadrement technique N2 (25 points)

Il doit être justifié par les CV, diplômes et bordereaux CNSS des trois derniers mois.

Expérience Note Note


Note Note globale
Désignation Diplôme minimale Expérience Expérience
Diplôme maximale
requise maximale maximale
1 pt/année
Chef de
Ingénieur 5 ans 4 pts d’expérience en 6 points 10 points
projet
plus de 5ans
Technicien ½ pt/ année
Chef de
supérieur 5 ans 2 pts d’expérience en 6 points 8 points
chantier
spécialiste plus de 5 ans
Coordinateur Technicien 3 ans 2 pts ½ pt/ année 5 points 7 points
HSE supérieur d’expérience en
specialiste plus de 3 ans
HSE
Total 8 pts 17points 25points

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 10/27


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD AOURIR RC

Les personnes physiques présentées par l'entreprise dans son offre pour chacun des postes cités ci-haut ne
peuvent être remplacées durant le chantier sauf après accord du Maitre d'ouvrage.

18.1.3 Mémoire technique et planning N3 (5 points)

Cette note sera attribuée en fonction de l’évaluation de la commission.

18.1.4 Moyens matériels N4 (5 points)

Cette note sera attribuée en fonction de l’évaluation de la commission.

18.1.5 Plan Hygiène, Sécurité et Environnement N5 (5 points)

Cette note sera attribuée en fonction de l’évaluation de la commission.

La note technique globale sera :

Nt= N1+N2+N3+N4+N5

18.2 Note financière Nfi

Sous réserve des vérifications des calculs arithmétiques, de la concordance des expressions de prix en
chiffres et en lettres et de l’analyse des prix et du niveau de l’offre financière globale, la note financière
sera calculée de la manière suivante :

Montant de l’acte d’engagement du moins disant X 100


Note financière de l’offre i = Nfi =
Montant de l’acte d’engagement de l’offre i

18.3 Evaluation finale

La note finale Ng (Sur 100) s’obtiendra par la formule suivante :

Ng = 0,4 Nt + 0,6 Nf.

L’OFFRE QUI SERA RETENUE EST CELLE AYANT OBTENU LA NOTE Ng LA PLUS ELEVEE.

LU ET ACCEPTE

L'ENTREPRENEUR
(Signature et cachet)

A ………………….... , le…………...…….….

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 11/27


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD AOURIR RC

ANNEXES:

Modèles des pièces administratives

DESIGNATION ANNEXE N°
ACTE D’ENGAGEMENT 1

ACTE D’ENGAGEMENT (cas de groupement) 2


DECLARATION SUR L’HONNEUR 3
DELEGATION DES POUVOIRS 4
DECLARATION DE SOLIDARITE (cas de groupement) 5
TABLEAU DU CHIFFRE D’AFFAIRES REALISE PAR LE CANDIDAT DURANT LES CINQ
6
DERNIERES ANNEES (CAS D’ENTREPRISES NON INSTALLEES AU MAROC)
VISITE DES LIEUX 7
PLAN HYGIENE SECURITE ET ENVIRONNEMENT 8

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 12/27


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD AOURIR RC

Annexe 1

ACTE D’ENGAGEMENT

A - Partie réservée à l’Administration

Appel d’offres ouvert sur offres des prix

Objet du marché : TRAVAUX D’AMENAGEMENT DE LA ZONE DE CONNEXION SUD AOURIR DE LA


STATION TOURISTIQUE TAGHAZOUT

LOT N° 47.10 : Voirie et Assainissement

Passé en application de l’alinéa 2 § 2 de l’articles 19 et l’alinéa 3 § 3 de l’article 20 du décret n° 2-


98-482 du 11 Ramadan 1419 (30 Décembre 1998) fixant les conditions et les formes de passation
des marchés de l’Etat ainsi que certaines dispositions relatives à leur contrôle et à leur gestion.

B - Partie réservée au concurrent

Je soussigné : .....................................(prénom, nom et qualité au sein de l’entreprise)


Agissant au nom et pour le compte de...................................... (raison sociale et forme Juridique de
la société)
Au capital de :..................................................................................................................
Adresse du siège social de la société................................................................................
Adresse du domicile élu..................................................................................................
Affiliée à la CNSS sous le n°...............................................................……………...(6)
Inscrite au registre du commerce..........................................… .......................(localité)
Sous le n°......................................................................................…...................…...(6)
N° de patente....................................................................................…......………… (6)
En vertu des pouvoirs qui me sont conférés :

Après avoir pris connaissance du dossier d’appel d’offres ouvert des travaux relatifs au LOT
N°47.10 : Voirie et Assainissement de la ZONE DE CONNEXION SUD AOURIR de la Nouvelle Station
Touristique Taghazout.
Concernant les prestations précisées en objet de la partie A ci-dessus ;

Après avoir apprécié à mon point de vue et sous ma responsabilité la nature et les difficultés que
comportent ces travaux :

1) Remet, revêtu de ma signature, un bordereau de prix, un détail estimatif et une


décomposition du montant global établis conformément aux modèles figurants au dossier d’appel
d’offres.
2) M’engage à exécuter lesdites prestations conformément au cahier des prescriptions
spéciales et moyennant les prix que j’ai établis moi-même, lesquels font ressortir:

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 13/27


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD AOURIR RC

- Montant hors T.V.A. :………………………….......................……..(en lettres et en chiffres)


- Montant de la T.V.A. (taux 20%) :………………….......................……..(en lettres et en chiffres)

- Montant T.V.A. comprise :………………………….......................……..(en lettres et en chiffres)

La SAPST se libérera des sommes dues par lui en faisant donner crédit au
compte............................................(à la trésorerie générale, bancaire, ou postal) (1) ouvert à mon
nom (ou au nom de la Société) à..................................(localité), sous le
numéro.....................................

Fait à........................le....................

(Signature et cachet du concurrent)

(6) : Ces mentions ne concernent pas les administrations publiques, les personnes
morales de droit public autre que l’Etat et les concurrents non installés au Maroc.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 14/27


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD RC

Annexe 2

ACTE D’ENGAGEMENT
(Cas de groupement)

A - Partie réservée à l’Administration


Appel d’offres ouvert sur offres des prix

Objet du marché : TRAVAUX D’AMENAGEMENT DE LA ZONE DE CONNEXION SUD AOURIR DE LA


STATION TOURISTIQUE TAGHAZOUT

LOT N° 47.10 : Voirie et Assainissement

passé en application de l’alinéa 2 § 2 de l’articles 19 et l’alinéa 3 § 3 de l’article 20 du décret n° 2-


98-482 du 11 Ramadan 1419 (30 Décembre 1998) fixant les conditions et les formes de passation
des marchés de l’Etat ainsi que certaines dispositions relatives à leur contrôle et à leur gestion.

B - Partie réservée au concurrent

Nous soussigné : ...........................................(prénom, nom et qualité)


-.....................................................................................................................
-.....................................................................................................................

Nous obligeons conjointement- solidairement et agissant au nom et pour le compte de


respectivement:

g Société 1

Raison sociale et forme juridique de la société : ...........................................................


Au capital de :.................................................................................................................
Adresse du siège social de la société...............................................................................
Adresse du domicile élu..................................................................................................
Affiliée à la CNSS sous le n°......................................................................................(6)
Inscrite au registre du commerce......................................................................(localité)
Sous le n°..............................................................................................…………….(6)
N° de patente..........................................................................................………….(6)
g Société 2

Raison sociale et forme juridique de la société : ...........................................................


Au capital de :.................................................................................................................
Adresse du siège social de la société...............................................................................
Adresse du domicile élu..................................................................................................
Affiliée à la CNSS sous le n°......................................................................................(6)
Inscrite au registre du commerce......................................................................(localité)
Sous le n°..............................................................................................…………….(6)
N° de patente..........................................................................................………….(6)

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 15/27


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD AOURIR RC

En vertu des pouvoirs qui nous sont conférés :


Après avoir pris connaissance du dossier d’appel d’offres ouvert des travaux relatifs au LOT N°
47.10 : Voirie et Assainissement de la ZONE DE CONNEXION SUD AOURIR de la Nouvelle Station
Touristique Taghazout, concernant les prestations précisées en objet de la partie A ci-dessus ;

Après avoir apprécié à notre point de vue et sous notre responsabilité la nature et les difficultés
que comportent ces prestations :

1) Remettons, revêtu (s) de nos signatures, un bordereau de prix et un détail estimatif


joint au dossier d’appel d’offres, qui nous a été confié.

2) Nous engageons à exécuter lesdites prestations conformément au cahier des


prescriptions spéciales et moyennant les prix que nous avons établis nous-même,
lesquels font ressortir :

- Montant hors T.V.A. :………………………….......................……..(en lettres et en chiffres)


- Montant de la T.V.A. (taux 20%) :………………….......................……..(en lettres et en chiffres)

- Montant T.V.A. comprise :………………………….......................……..(en lettres et en chiffres)

3) Désignons :.....................................................(Nom, prénoms et qualité), en tant que


mandataire du groupement.

La SAPST se libérera des sommes dues par lui en faisant donner crédit au
compte............................................(à la trésorerie générale, bancaire, ou postal) ouvert à notre
nom (ou au nom de la Société) à..................................(localité), sous le
numéro.....................................

Fait à........................le....................

(Signature et cachet du concurrent 1) Signature et cachet du concurrent 2)

(6) : Ces mentions ne concernent pas les administrations publiques, les personnes morales de droit
public autre que l’Etat et les concurrents non installés au Maroc.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 16/27


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD RC

Annexe 3

DECLARATION SUR L’HONNEUR


Appel d’offres ouvert sur offres des prix
Objet du marché : TRAVAUX D’AMENAGEMENT DE LA ZONE DE CONNEXION SUD AOURIR DE LA
STATION TOURISTIQUE TAGHAZOUT

LOT N° 47.10 : Voirie et Assainissement

Je, soussigné ....................…………………………......(prénom, nom et qualité au sein de l’entreprise)


agissant au nom et pour le compte de............................. (raison sociale et forme juridique de la
société)au capital de :...............................................................………………….....
adresse du siège social de la société....................................................…………….……................
adresse du domicile élu.......................................................………………………..........................
affiliée à la CNSS sous le n°....................……………………………………………………….....(1)
inscrite au registre du commerce............................... (localité) sous le n°.....……...........................(1)
n° de patente........................(1) Identification fiscale n°………………………………………………

Déclare sur l’honneur


1 - m’engager à couvrir, dans les limites fixées dans le cahier des charges, par une police
d’assurance, les risques découlant de mon activité professionnelle ;
2 - que je remplie les conditions prévues à l’article 25 du décret n° 2-98-482 du 11 Ramadan 1419
(30 Décembre 1998) fixant les conditions et les formes de passation des marchés de l’Etat ainsi
que certaines dispositions relatives à leur contrôle et à leur gestion ;
3 - m’engager, si j’envisage de recourir à la sous-traitance, que celle-ci ne peut porter sur la
totalité du marché ; et m’assurer que les sous-traitants remplissent également les conditions
prévues par l’article 25 du décret n° 2-98-482 précité.
Je certifie l’exactitude des renseignements contenus dans la présente déclaration sur l’honneur.
Je reconnais avoir pris connaissance des sanctions prévues par l’article 27 du décret n° 2-98-482
précité, relatives à l’inexactitude de la déclaration sur l’honneur.
Fait à.....................le...........................
Signature et cachet du candidat (2)

(1) ces mentions ne concernent pas les administrations publiques, les personnes morales de droit public autre que
l’Etat et les candidats non installés au Maroc.
(2) en cas de groupement, chacun des membres doit présenter sa propre déclaration sur l’honneur.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 17/27


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD AOURIR RC

Annexe 4

DELEGATION DES POUVOIRS

Je soussigné Mr. …………………………….. en ma qualité de ………….…………………… de


La Société ……………………..…… au capital de…………………………..………………………
Sise à …………………………….…………………………………………………………………….
Inscrite au registre de commerce……………………….. sous n° …………………………………

Agissant en vertu des pouvoirs qui m’ont été conférés par : (décision du Conseil d’Administration,
etc …….. dont copie)

Donne tous pouvoirs par la présente à :


Monsieur ………………………………………………………………………………………………

En qualité de …………………………………………………………………………………………
A l’effet de signer et présenter l’offre relative à l’objet de l’appel d’offres ouvert des travaux
relatifs au LOT N° 47.10 : Voirie et Assainissement de la ZONE DE CONNEXION SUD AOURIR de la
Nouvelle Station Touristique Taghazout.

Le présent pouvoir est valable pour une durée de ………..………………………… à compter de


………………………………………………………………………………………………………

Fait à . . . . . . . . . . . .. ……… Le ………………

Le Mandant Le Mandataire

Cachets, et signature légalisée Cachet, et signature légalisée


+ mention manuscrite + mention manuscrite
« Bon pour pouvoir » « Bon pour acceptation de pouvoir »

N.B. : Signature à légalise

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 18/27


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD AOURIR RC

Annexe 5
DECLARATION DE SOLIDARITE (1)
(Cas de groupement)
Nous soussignés, Messieurs
- . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ……….. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
- . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ……….. . . . . . . ….. . . . . . . . . . . . . . . . . .
- Agissant conjointement et solidairement au nom et pour le compte de, respectivement

iSociété 1 : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . au capital de . . . . . . ……….. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Faisant élection de domicile à …………… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ……… . . . . . . . . . . . . . . . .
Inscrite au registre du commerce de. . . . . . …….. . . . . . . . . . . . . sous le numéro………. . . . . . . . . .
Affiliée à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale sous le Numéro . . . . . . . . . . . . . . . . . ………. . . .
iSociété 2 : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . au capital de . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Faisant élection de domicile à . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Inscrite au registre du commerce de. . . . . . …….. . . . . . . . . sous n° . . . . . . . . . . . . . . . . . . ……

Affiliée à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale sous le n° . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . …….


En vertu des pouvoirs qui nous sont conférés, afin de préciser l’engagement conjoint et solidaire
que nous avons souscrit au titre de l’appel d’offres des travaux relatifs au LOT N° 47.10 : Voirie et
Assainissement de la ZONE DE CONNEXION SUD AOURIR de la Nouvelle Station Touristique
Taghazout.

1- Reconnaissons que l’engagement conjoint et solidaire souscrit nous oblige chacune des
Sociétés que chacun de nous représente, à exécuter aux conditions du marché à intervenir, la
totalité des prestations, objet dudit acte d’engagement même en cas de défaillance pour
quelque cause que ce soit d’un ou plusieurs d’entre nous.
2- Demandons que les sommes qui nous seront dues au titre du marché à intervenir nous soient
versées au compte bancaire n° ………………………………………………………………….
Ouvert au nom de groupement ………………………………………………………………….
Auprès de ………………………………...………………………………………………………..
Et déclarons également que tous les versements effectués à ce compte seront

considérés par nous comme libératoires pour la SAPST à l’égard de chacun d’entre nous.

3- Désignons pour nous représenter valablement auprès de la SAPST au titre de mandataire


commun pilote, la Société ………………en la personne de……..…………………………………en qualité de
……………qui déclare l’accepter………..………………………………………………………….………………….

Fait à . . . . . . . . . . . . . . . . . Le . . . . . . . . . . . …... …………

Cachets, signatures des Soussignés Cachet, signature du Mandataire


+ mention manuscrite + mention manuscrite
« Bon de mandat » « Bon pour acceptation de mandat »

(1) Déclaration à légaliser

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 19/27


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD AOURIR RC

Annexe 6

[Pour les entreprises non installées au Maroc]

Appel d’offres ouvert sur offres des prix


Objet du marché : TRAVAUX D’AMENAGEMENT DE LA ZONE DE CONNEXION SUD AOURIR DE LA
STATION TOURISTIQUE TAGHAZOUT

LOT N° 47.10 : Voirie et Assainissement

TABLEAU FAISANT RESSORTIR LE CHIFFRE D’AFFAIRE REALISE PAR LE CANDIDAT DURANT LES
CINQ DERNIERES ANNEES

Marchés ou Nature des Maître Chiffre Etat


Bons de Date de prestations d’affaires d’avancement
commande passation des travaux

N° d’ouvrage d’œuvre (MDH) (%)

TOTAL :

CHIFFRE D’AFFAIRE MOYEN :

Fait à ……………….le : .................


Signature & cachet du candidat

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 20/27


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD RC

Annexe 7

DECLARATION DE VISITE DES LIEUX

Objet :

Je soussigné, ………………..
Agissant au nom et pour le compte de …………………….
Société Anonyme au Capital de : ……………………..
Adresse du siège social de la société : ……………………
Adresse du domicile élu : …………………
Affiliée à la C.N.S.S sous le numéro : ……………………
Inscrite au registre du Commerce de ……… sous le numéro : …………..
Identification Fiscale : …………………………
N° de patente : ………………………

Déclare

Avoir visité les lieux relatifs à l’appel d’offres objet de la réalisation des travaux du LOT---
: Voirie et Assainissement de la zone de connexion sud Aourir de la Nouvelle Station
Touristique Taghazout et apprécié toutes les difficultés et contraintes du site.

Fait à........................le....................
(Signature et cachet du concurrent)

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 21/27


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD AOURIR RC

Annexe 8

PLAN HYGIENE SECURITE ET ENVIRONNEMENT (PHSE)

I. ORGANISATION GENERALE DU CHANTIER


I.1 Renseignements généraux concernant l’entreprise
Nom de l’entreprise : ……………………………………………………………
Adresse :………………………………………………………………………….
N° tél et Fax :…………………………………………………………………….
Nom du gérant de l’entreprise :…………………………………………………
Responsable chargé de la direction des travaux : …………………………….
Chef de chantier :………………………………………………………………..
Nom des sous-traitants : ………………………………………………………..

I.2 Consistance des travaux


Nature et description sommaire des travaux :
……………………………………………………………………………………………………………………………………………
….…………………………………………………………….……………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………

Nom et numéro du lot de travaux : ……………………………………………
Nature du marché :
o marché en lot unique
o marché en co-traitance
o marché en sous-traitance.
Description des procédés de construction :
…………………………………………………………………………… ……..
………………………………………………………………………………………….…………………………………………………
…..……………………………………………………………………………………………………………
I.3 Planning prévisionnel d’exécution des travaux
Décrire dans le tableau suivant le planning d’exécution des travaux
Désignation des travaux Date de début prévisionnelle Date de fin prévisionnelle

I.4 Personnel affecté au chantier


Effectif de l’entreprise affecté au chantier (distinguer le personnel permanent et le
personnel à la tâche) : ………………………………………………………
Effectif du personnel sous-traitant : …………………………………………
Habilitations / Qualifications : Décrire dans le tableau ci-dessous la liste des postes
nécessitant des habilitations / qualifications particulières en les précisant (habilitations
électriques, chimiques, conduite d’engins, ...) :

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 22/27


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD AOURIR RC

Poste Habilitations / Qualifications requises

Formations / sensibilisations : Lister les formations/sensibilisations liées au respect des


règles de sécurité et de protection de l’environnement dispensées au personnel :

Type de formation Personnel concerné Date de formation Support de formation

II.5 Matériel et équipement


Lister dans le tableau suivant le matériel et équipements prévus pour la réalisation des travaux :
Pré-requis (habilitation, contrôle
Type de matériel Equipement
réglementaire, vérification périodique…)
Engins de
terrassement

Engins de transport

Appareils de levage

Blindages -
Soutènements

Outillage et Machines
- Outils

Autres

I.6 Installations de chantier


L'entreprise soumettra au maître d’ouvrage délégué les dispositions qu'elle propose de mettre en
œuvre pour ses installations de chantier, principalement pour :
Les cantonnements (bureaux de chantier, blocs sanitaires, local infirmerie, réfectoire,
guérites gardiennage, …)
Les réseaux d’alimentation en eau et électricité et réseaux d’assainissement
Les zones de stockage et de travail (emplacements des grues, aires de stockage produits,
aires de préfabrication, aire de ferraillage, poste de bétonnage, citernes hydrocarbure /

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 23/27


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD AOURIR RC

groupe électrogène, zone d’entretien des engins, zone de déballage des flux entrants de
produits…)
Les accès et circulation (aires de stationnement des engins et véhicules, voies de circulation
des différents engins, entrées et sorties des véhicules, aires de circulation et de
stationnement des véhicules chargés de l’évacuation des déchets, accès livraison …)
Clôtures / palissades
La signalisation (panneau de chantier, panneaux de secours, …)
Les zones de stockage des déchets

L’emplacement, les caractéristiques ainsi que les informations générales relatives aux installations
énumérées ci-dessus doivent faire l’objet d’un Plan d’Installation de Chantier fourni par
l’entreprise.

I.7 Maîtrise des risques de l’entreprise


L’entreprise doit renseigner dans le tableau suivant, par type de travaux, les risques liés aux modes
opératoires, aux matériels utilisés, aux installations mises en œuvre ou aux produits dangereux
utilisés ainsi que les mesures de protection collective ou individuelle mise en œuvre.
Désignation des Activité Risques éventuels Moyen de prévention
travaux (protection
collective/individuelle)

I.8 Maîtrise des risques liés à la co-activité des entreprises


L’entreprise doit, décrire également les risques liés à liés à la co-activité avec d’autres entreprises
sur le chantier, en listant les moyens de préventions prévus pour parer à ces risques.
Désignation des Activité Risques éventuels Moyen de prévention
travaux (protection
collective/individuelle)

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 24/27


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD AOURIR RC

II. DISPOSITIFS D’URGENCE EN CAS D’ACCIDENT


• Numéros à appeler en cas d’urgence : ……………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………..
• Nom des personnes à contacter en cas d’accident : …………………………………….......
…………………………………………………………………………………………………………………………..
• Emplacement des instructions de premiers secours : …………………………………………
• Emplacement de la pharmacie : ………………………………………………………………………..
• Contenu de la pharmacie : …………………………………………………………………………………
• Secouristes :
Nom & Prénom Poste Date formation

III. MODALITES PREVUES POUR LE RESPECT DES CONSIGNES DE SECURITE


Le PHSE doit décrire les modalités prévues, en matière de sécurité et protection de la santé, pour
répondre à chacune des rubriques du cahier de prescriptions :

Rubrique Modalités de sécurité prévues

Equipements de protection
collective

Equipements de protection
individuelle

Equipements électriques

Manutention

Signalisation - balisage

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 25/27


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD AOURIR RC

Travail en hauteur et
échafaudages

Fouilles et tranchées

Manipulation de produits et
matériaux dangereux

Sécurité incendie

Circulation et entretien des


engins et véhicules

Règles d’hygiène

IV. MODALITES PREVUES POUR LA PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT


Le PHSE doit décrire les modalités prévues, en matière de protection de l’environnement, pour
répondre à chacune des rubriques du cahier de prescriptions :

Rubrique Modalités prévues pour la protection de l’environnement


Nettoyage du chantier, Stockage
et élimination des déchets

Pollutions des sols et de la nappe


phréatique

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 26/27


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD AOURIR RC

Pollution de l’air et poussières

Nuisances sonores et visuelles

Consommation des ressources

V. CONTROLE DES DISPOSITIONS DEFINIES


L’entreprise doit décrire, dans le tableau suivant, les dispositifs de contrôle mis en place pour
assurer le respect des exigences en matière de sécurité et d’environnement au niveau du chantier,
la fréquence de chaque dispositif, le responsable ainsi que l’enregistrement prouvant la réalisation
du contrôle.

Dispositif de Fréquence Responsable Enregistrement


contrôle

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 27/27


ROYAUME DU MAROC
SAPST
MAITRE D’OUVRAGE

TRAVAUX D’AMENAGEMENT DE LA ZONE DE CONNEXION SUD


DE LA NOUVELLE STATION TOURISTIQUE TAGHAZOUT

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

LOT 47.10 : VOIRIE ET ASSAINISSEMENT

PIECE N° 1.A : Cahier des Prescriptions Spéciales Hygiène, Sécurité et


Environnement
Prescriptions spéciales HSE

ROYAUME DU MAROC
PROJET D’AMENAGEMENT DE LA NOUVELLE STATION TOURISTIQUE
INTEGREE DE TAGHAZOUT A AGADIR

LOT --- : VOIRIE ET ASSAINISSEMENT

Cahier des Prescriptions Spéciales Hygiène, Sécurité et Environnement

Sommaire
I. GENERALITES ................................................................................................................................................. 4

I.1 OBJET ............................................................................................................................................................... 4


I.2 CHAMP D’APPLICATION ......................................................................................................................................... 4
I.3 PRINCIPAUX TEXTES REGLEMENTAIRES...................................................................................................................... 4
I.4 OBLIGATIONS DE L’ENTREPRISE ............................................................................................................................... 5
I.5 MAITRISE DU PHSE ............................................................................................................................................. 7

II. DISPOSITIONS PARTICULIERES LIEES A L’ORGANISATION GENERALE DU CHANTIER .................................... 8

III. CONSIGNES DE SECURITE ............................................................................................................................ 9

III.1 EQUIPEMENTS DE PROTECTION COLLECTIVE............................................................................................................. 9


III.2 EQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE .......................................................................................................... 9
III.3 EQUIPEMENTS ELECTRIQUES ................................................................................................................................ 9
III.4 MANUTENTION ............................................................................................................................................... 10
III.5 SIGNALISATION - BALISAGE ................................................................................................................................ 10
III.6 TRAVAIL EN HAUTEUR ET ECHAFAUDAGES ............................................................................................................. 11
III.7 FOUILLES ET TRANCHEES.................................................................................................................................... 11
III.8 MANIPULATION DE PRODUITS ET MATERIAUX DANGEREUX ....................................................................................... 12
III.9 SECURITE INCENDIE .......................................................................................................................................... 12
III.10 CIRCULATION ET ENTRETIEN DES ENGINS ET VEHICULES .......................................................................................... 13
III.11 REGLES D’HYGIENE ......................................................................................................................................... 13

IV. CONSIGNES EN CAS D’ACCIDENT ............................................................................................................... 14

IV.1 ASSURANCE ACCIDENTS DE TRAVAIL.................................................................................................................... 14


IV.2 PREMIERS SECOURS ......................................................................................................................................... 14
IV.3 COMMUNICATION D’URGENCE ........................................................................................................................... 14
IV.4 ENREGISTREMENT DES ACCIDENTS....................................................................................................................... 14

V. PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT ........................................................................................................ 15

V.1 NETTOYAGE DU CHANTIER, STOCKAGE ET ELIMINATION DES DECHETS .......................................................................... 15


V.3 POLLUTIONS DES SOLS ET DE LA NAPPE PHREATIQUE ................................................................................................ 15
V.4 POLLUTION DE L’AIR ET POUSSIERES ..................................................................................................................... 16
V.5 NUISANCES SONORES ET VISUELLES ...................................................................................................................... 16
V.6 CONSOMMATION DES RESSOURCES ...................................................................................................................... 16

VI. DISPOSITIONS DIVERSES............................................................................................................................ 17

VI.1 FORMATION, COMMUNICATION & SENSIBILISATION ............................................................................................... 17


IV.1.1 Formation / sensibilisation du personnel ............................................................................................ 17
IV.1.2 Communication / Information des riverains ....................................................................................... 17
IV.2 CONTROLE DES DISPOSITIONS DE PREVENTION ....................................................................................................... 17

Page 2/22
Prescriptions spéciales HSE

IV.4 PENALITES...................................................................................................................................................... 18
VI.3 DOCUMENTS ET REGISTRES DE SECURITE .............................................................................................................. 18

Page 3/22
Prescriptions spéciales HSE

I. Généralités
I.1 Objet
L’objet de ce document est de décrire les dispositions que l’entreprise doit prendre en
considération et mettre en place au niveau du chantier afin d’assurer aux travailleurs ainsi qu’aux
tiers une meilleure prévention des risques professionnels liés aux activités et aux travaux de
construction.
Il indique également les mesures nécessaires pour réduire les impacts et nuisances du chantier sur
l’environnement, les riverains et le personnel : production de déchets, atteinte à la biodiversité,
bruit, poussière, consommation d’énergie…

I.2 Champ d’application


Les prescriptions HSE figurant dans ce document s’appliquent à tous les travaux présentant des
risques sur la santé et sécurité ou l’environnement, que ce soit des travaux d’aménagement ou de
construction.
Il s’applique à tout intervenant (entreprise ou sous-traitant) appelé à effectuer des travaux sur le
chantier pour une durée de 6 mois et plus

I.3 Principaux textes réglementaires


Dahir n° 1-03-194 du 14 rejeb 1424 (11 septembre 2003) portant promulgation de la loi n°
65-99 relative au Code du travail

Arrêté du ministre de l'emploi et de la formation professionnelle n° 93-08 du 6 joumada I


1429 (12 mai 2008) fixant les mesures d'application générales et particulières relatives aux
principes énoncés par les articles de 281 à 291 du code du travail.

Arrêté viziriel du 7 rejeb 1371 (2 avril 1952) déterminant les mesures particulières de
protection et de salubrité applicables dans les chantiers du bâtiment et des travaux publics,
ainsi que l’arrêté modificatif du 29 hija 1372.

Arrêté du 02 janvier 1952 déterminant les conditions d'agrément pour la vérification des
installations électriques, modifié par l'arrêté du 11 juillet 1952.

Arrêté du directeur du travail et des questions sociales du 31/12/1951 (31 décembre 1951)
fixant la périodicité des vérifications des installations électriques.

Arrêté du 28 juin 1938 concernant la protection des travailleurs dans les établissements qui
mettent en œuvre les courants électriques, modifié et complété par les arrêtés des 04 avril
1940, 20 juillet 1945 et 28 décembre 1951.

La circulaire n° 6.001 bis du 7 août 1958 relative au transport de matériaux et


marchandises pour l'exécution des travaux publics (arrêté n° 350-67) des T.P.C. du 15 juillet
1967 et les règles techniques de bâtiment T.P ;

Arrêté du 03 novembre 1953, déterminant les mesures particulières de sécurité relative


aux appareils de levage autres que les ascenseurs et monte charge, modifié par l'arrêté du
28 Septembre 1955.

Page 4/22
Prescriptions spéciales HSE

Arrêté du 03 novembre 1953, fixant les conditions d'agrément des personnes et


organismes chargés de vérification des appareils de levages autres que les ascenseurs et
monte charges.

Arrêté du 3 novembre 1953 (03/11/1953) fixant les conditions de vérification des appareils
de levage autres que les ascenseurs et monte-charge.

Dahir du 18 joumada I 1374 (12 janvier 1955) portant règlement sur les appareils à
pression de gaz

Arrêté viziriel du 18 joumada II 1371 (15 mars 1952) déterminant les mesures particulières
de protection des ouvriers qui exécutent des travaux de peinture ou de vernissage par
pulvérisation

Décret n° 2-07-253 du 14 rejeb 1429 (18 juillet 2008) portant classification des déchets et
fixant la liste des déchets dangereux.

Dahir n° 1-06-153 du 30 chaoual 1427 (22 novembre 2006) portant promulgation de la loi
n° 28-00 relative à la gestion des déchets et à leur élimination.

Dahir n° 1-03-59 du 10 rabii I 1424 (12 mai 2003) portant promulgation de la loi n° 11-03
relative à la protection et à la mise en valeur de l'environnement.

I.4 Obligations de l’entreprise


Sur la base de ces prescriptions, l’entreprise doit remettre, au maître d’ouvrage, au maître
d’ouvrage délégué et à l’OPC, un Plan Hygiène Sécurité et Environnement (PHSE) qui
répond à chacune des dispositions listées dans ce document au moment de la remise de
l’offre (voir le modèle en annexe du RC).
Le PHSE fourni par l’entreprise doit :

- Décrire l’entreprise de façon globale


• Nom de l’entreprise
• Coordonnées
• Nom du gérant de l’entreprise
• Responsable chargé de la direction des travaux
• Chef de chantier
• Nom des sous-traitants
- Décrire la nature et la consistance des travaux à effectuer ainsi que les procédés de
construction utilisés
- Proposer un planning prévisionnel d’exécution des travaux
- Enumérer le personnel affecté au chantier, que ce soit le personnel de l’entreprise ou le
personnel sous-traitant.

Page 5/22
Prescriptions spéciales HSE

- Décrire les postes nécessitant des qualifications ou habilitations particulières ainsi que
les formations dispensées au personnel en matière d’hygiène, sécurité et
environnement.
- Lister les équipements, matériels et dispositifs prévus pour la réalisation des travaux en
précisant ceux nécessitant des contrôles spécifiques.
- Décrire les installations de chantier prévues et proposer un Plan d’installation de
chantier décrivant leur emplacement ainsi que leurs caractéristiques.
- Décrire, par type de travaux, les risques liés aux modes opératoires, aux matériels
utilisés, aux installations mises en œuvre, aux produits dangereux utilisés et à
l’organisation de chantier de façon générale.
- Décrire les mesures de protection collective ou individuelle mises en œuvre pour
réduire ou éliminer les risques identifiés.
- Décrire les risques liés à la co-activité avec d’autres entreprises ainsi que les mesures
prises pour y remédier.
- Décrire les moyens à mettre en place et les dispositifs d’urgence à observer en cas
d’accident.
- Décrire, les moyens à mettre en place pour respecter les consignes de sécurité et de
protection de l’environnement listées dans les prescriptions HSE.
- Fournir un planning de formation / sensibilisation aux dispositifs de sécurité et de
protection de l’environnement, à dispenser au personnel et aux sous-traitants.
- Décrire les modalités d’information et de communications aux riverains sur les
nuisances causées par le chantier, dispositif de recueil des réclamations…
- Décrire les dispositifs de contrôle du respect des consignes de sécurité définies
(réunions, coordonnateur sécurité, vérifications inopinées…)

Le PHSE établi devra être approuvé par le maître d’ouvrage et/ou le maître d’ouvrage
délégué ou tout autre organisme mandaté, et sera diffusé aux différents intervenants
avant le démarrage des travaux. Le PHSE devra être disponible au niveau du chantier.

L’entreprise qui fait exécuter en tout ou en partie, par un ou plusieurs sous-traitants, des
travaux dans le cadre d’un contrat conclu avec la SAPST, remet à ces derniers un
exemplaire du PHSE établi par ladite entreprise.

L’entreprise est tenue d’informer et sensibiliser régulièrement les personnes présentes au


niveau du chantier sur les dispositions prises dans le cadre du PHSE afin de maitriser les
risques sur la santé et sécurité des travailleurs et sur l’environnement.

L’entreprise doit s’assurer régulièrement du respect des dispositions du PHSE sur le


chantier et mettre en place des mesures correctives le cas échéant.

L’entreprise doit accepter le contrôle de l’application des dispositions du PHSE par les
représentants du maître d’ouvrage, du maître d’ouvrage délégué ou tout autre organisme
mandaté par ce dernier.

Les engagements listés ci-dessus sont repris au niveau de l’annexe1 qui doit être dûment signée
par l’entreprise.

Page 6/22
Prescriptions spéciales HSE

I.5 Maîtrise du PHSE


L’entreprise doit définir dans le PHSE, les modalités de sa maîtrise (emplacement, consultation,
mise à jour, diffusion et conservation)

Page 7/22
Prescriptions spéciales HSE

II. Dispositions particulières liées à l’organisation générale du


chantier
En complément des exigences du PHSE concernant la description de l’organisation générale de chantier
(moyens humains et matériels, plan d’installation de chantier, maîtrise des risques…), l’entreprise doit
observer les règles suivantes

Plan d’installation de chantier

Avant l’installation de chantier, s’assurer qu’il existe un levé exact des réseaux existants,
par un géomètre topographe, et étudier la protection des réseaux aériens ou enterrés
pendants les différentes phases des travaux. Ces protections figureront sur le Plan
d’Installation chantier.

Dans le cas de lots séparés, l’entreprise du lot concerné par le présent marché indiquera
sur le Plan d’Installation de Chantier toutes les informations relatives à l’installation de
chantier des lots déjà en place, et ce, afin de maîtriser les risques induits par co-activité des
entreprises (circulation d’engins, manutention, réseaux…)

En plus des dispositions sur lesquelles s’engage l’entreprise, celle-ci devra définir celles qui
seront communes à tous les lots (signalisation et balisage, sécurité incendie, gestion des
déchets…). Ces dispositions communes seront gérées dans le cadre du compte prorata.
Maîtrise des risques liés à la co-activité des entreprises

Il appartient à l’entreprise exportant un risque de prendre toutes les dispositions et les


modes opératoires nécessaires pour éviter ce risque et protéger les ouvriers des
entreprises en co-activité.

Chaque entreprise est responsable des dégâts occasionnés, par ses propres ouvriers, aux
fournitures ou ouvrages des autres entreprises, elle supportera les frais de leur remise en
état.

Page 8/22
Prescriptions spéciales HSE

III. Consignes de sécurité


Toute entreprise appelée à travailler sur le chantier, confirme par écrit qu'elle a eu connaissance
des présentes consignes de sécurité, s'engage à en informer son personnel avant l'ouverture du
chantier et à les faire respecter par toute personne travaillant sur le chantier sous sa
responsabilité. Pendant toute la durée des travaux, un représentant qualifié du titulaire du marché
doit être présent sur le site, posséder toutes instructions les concernant et avoir autorité pour leur
exécution. Seules les personnes dont la présence est nécessaire à l'exécution des travaux sont
autorisées à pénétrer dans le site.

III.1 Equipements de protection collective


L’entreprise est tenue de décrire dans le PHSE, les protections collectives mise en place
(barrières, filets de sécurité, garde corps…) pour assurer la sécurité collective des
personnes travaillant sur le chantier, y compris de ses sous-traitants.

L’entreprise doit veiller à l’entretien, à la maintenance et au maintien des protections


collectives et est tenue responsable en cas d’intervention dans des zones non protégées.

Dans le cas où une entreprise doit déplacer une protection collective, elle doit la
remplacer pendant ses interventions par un dispositif assurant une protection complète
pour l’ensemble des intervenants du chantier.

III.2 Equipements de protection individuelle


Dans le cas exceptionnel où les moyens de protection collective ne peuvent être mis en œuvre de
manière satisfaisante, des équipements de protection individuelle doivent être utilisés, et ce, dans
le respect de la réglementation en vigueur.
L’entreprise doit:

Fournir, entretenir les équipements de protection individuelle pour tout son personnel
sur le site, y compris ses sous-traitants, et veiller à leur utilisation effective.

Remplacer les équipements vieux ou usés

Assurer que le niveau de protection des équipements de protection individuelle permet


de réduire les risques liés à l’exécution des tâches assignées.

Pour les travaux de construction, les casques et chaussures de sécurité et les vêtements
de grande visibilité doivent être portés en permanence. Les visiteurs dans le site
(ingénieurs, inspecteurs…) doivent également porter un casque de sécurité.

III.3 Equipements électriques


Lors de la manipulation d’équipements électriques, l’entreprise est tenue de respecter les
consignes de sécurité suivantes :
Toute installation électrique doit être mise hors tension en dehors des heures de travail,
sauf autorisation.

Tous les câbles, les générateurs, les transformateurs, et autres équipements électriques
temporaires doivent être installés, mis en marche, inspectés et maintenus par un
électricien qualifié et compétent.

Page 9/22
Prescriptions spéciales HSE

Tous les câbles et circuits d'éclairage doivent être bien attachés au dessus du niveau du
sol et non traîner sur les zones dangereuses.

Toutes les installations électriques doivent être vérifiées au démarrage de chantier ou


avant la mise en service d’un équipement/installation par un organisme agréé. Les
vérifications périodiques doivent s’effectuer chaque année après la première vérification.

Les personnes travaillant sur les équipements électriques doivent être des électriciens
habilités, et qualifiés.

III.4 Manutention
L’entreprise doit prendre toutes les mesures nécessaires en termes d’organisation des postes de
travail ou utiliser les moyens mécaniques afin de limiter au maximum le recours aux manutentions
manuelles. Si le recours à la manutention manuelle est inévitable :
La charge maximale à manutentionner ne peut être supérieure à 50Kg.

le personnel doit être formé aux gestes et postures afin de limiter les maladies
professionnelles liées à la mauvaise manutention

En cas d’utilisation d’appareils ou engins de levage mécaniques :

Tous les appareils de levage, les grues, les treuils, etc… doivent être conservés en bon état
de marche et doivent avoir subi un contrôle réglementaire avant chaque utilisation. Un
certificat de contrôle réglementaire doit être fourni par l’entreprise pour chacun de ces
appareils.

Les charges de sécurité réglementaire définies par le constructeur, ne doivent, en aucun


cas, être dépassées.

Les conducteurs des engins et des appareils de levage doivent être habilités à la conduite.
Leur qualification doit être justifiée par des certificats d’autorisation à la conduite.

Les utilisateurs de ces engins ont l'obligation de respecter les consignes de sécurité
prescrites : interdiction de transport de passagers, interdiction d’élévation des personnes
avec des chariots non spécialement conçus à cet effet, respect de la vitesse
réglementaire…

En cas d’utilisation de grue, une demande particulière doit être faite auprès des autorités
compétentes. Cette demande doit préciser le lieu d’intervention de la grue et les
contraintes techniques d’utilisation et d’implantation. L’entretien et le fonctionnement
de chacun des engins de levage sont obligatoirement et exclusivement assurés par
l’entreprise qui fournit le matériel.

Aucun engin mobile de levage ne pourra être utilisé sans une étude des interférences
avec les autres moyens de levage existants sur le chantier.

III.5 Signalisation - balisage


L’entreprise doit mettre en place une signalisation adaptée aussi bien à l’intérieur qu’à
l’extérieur du chantier. La signalisation doit comporter la :

Page 10/22
Prescriptions spéciales HSE

Signalisation de sécurité : panneaux d’obligation (exp : port des EPI), panneaux


d’avertissement de dangers (électrique, mécanique,…), panneaux d’interdiction,
panneaux d’information,…)

Signalisation des véhicules et engins (voies de circulation, limitation de vitesse…)

Signalisation de chantier (signalisation d’approche, de position et de fin de prescription,


voies provisoires de circulation)

Signalisation de secours (panneaux d’indication de l’emplacement du téléphone, de la


pharmacie, du matériel d’extinction, panneaux de sauvetage, plans d’évacuation, point de
rassemblement, panneaux de lutte contre l’incendie…)

III.6 Travail en hauteur et échafaudages


Les entreprises peuvent travailler en hauteur à partir d’échafaudages ou de plateformes
mobiles, tout en respectant la réglementation en vigueur :
L’utilisation d’escabeaux, d’échelles ou de marchepieds comme poste de travail est
interdite. Toutefois, ces équipements peuvent être utilisés en cas d'impossibilité
technique de recourir à un équipement assurant la protection collective des travailleurs
ou lorsqu’il s'agit de travaux de courte durée ne présentant pas un caractère répétitif.

L’utilisation d’échafaudages en bois est interdite.

Les échafaudages devront être montés et vérifiés avant leur mise en service, par un
personnel habilité.

Pour les échafaudages mobiles, les roues devront être bloquées. Aucun travailleur ne doit
demeurer sur un échafaudage roulant lors de son déplacement.

Les échafaudages doivent être munis de garde-corps rigides d’au moins 90 cm de haut

Les dates et résultats des examens, ainsi que les noms et qualités des personnes qui les
ont effectués, doivent être consignés sur le « Registre des vérifications périodiques».

L'entreprise responsable de la bonne tenue du matériel d'échafaudage et de son


installation est celle qui a fourni et installé ce matériel sur le chantier.

L'entreprise utilisatrice est responsable de son personnel et doit assurer le nettoyage et la


remise en état en cas de détérioration, elle s’assurera que son personnel ait été formé à
l’utilisation de cet échafaudage.

III.7 Fouilles et tranchées


En cas de mise en œuvre de travaux de fouille en tranchées verticales de plus de 1,30 m
de profondeur, celles-ci, et en fonction de la stabilité des sols, doivent être entourées de
plinthes d’une hauteur de 15 cm au moins, ou comporter un blindage dont les éléments
constituants dépassent le niveau du sol d’une hauteur minimale de 15 cm.
Il ne peut être procédé à l’enlèvement d’un blindage que si les travailleurs chargés de
cette opération sont efficacement protégés contre les risques d’éboulement

Page 11/22
Prescriptions spéciales HSE

Tous les déchets, les matériaux, et les équipements doivent être stockés loin de la fouille
de façon à minimiser la charge sur les bords et d’empêcher tout risque de chute de
matériaux ou de personnes à l’intérieur des fouilles.

Des moyens de passage doivent être mis à la disposition des travailleurs quand ceux-ci
sont appelés à franchir une tranchée de plus de 40 cm de largeur, des moyens de passage
doivent être mis en place.

Les tranchées doivent toujours être correctement signalées et balisées. Lorsque leur
profondeur est supérieure à 3 m, elles doivent être protégées par des gardes corps.

III.8 Manipulation de produits et matériaux dangereux


Lors de la manipulation de produits dangereux (plomb, produits chimiques…), l’entreprise
doit :
S’assurer que les produits dangereux utilisés comportent sur leur emballage un
avertissement du danger que présente leur emploi.

En cas d’utilisation de récipients pour le stockage de petites quantités de produits, ces


derniers doivent être systématiquement étiquetés.

Mettre à disposition du personnel les fiches de données sécurité de ces produits.

Mettre en place les mesures de prévention spécifiées dans ces fiches et s’assurer que les
prescriptions y figurant sont respectées.

Procéder à la substitution des produits dangereux par d’autres moins dangereux

La zone de manipulation des produits dangereux doit être délimitée et son accès restreint
aux personnes habilitées.

III.9 Sécurité incendie


L’entreprise devra prendre les dispositions nécessaires pour limiter le risque et lutter contre
l’incendie dans les postes de travail, les zones de stockage et en général dans toute l’emprise du
chantier. Elle doit :

Mettre à disposition, et en quantité suffisante, du matériel d’extinction particulièrement


au niveau des véhicules et engins de chantier et à proximité des postes de travail par
point chaud (meulage, soudage, découpage…)

Former son personnel à son utilisation

Procéder à la vérification périodique du matériel d’extinction

Définir le lieu de stockage des produits inflammables

Définir les chemins de fuite

Identifier les issues de secours et les libérer

Définir le point de rassemblement

Page 12/22
Prescriptions spéciales HSE

Mettre en place une procédure relative aux travaux par point chaud (élaboration des
permis de feux)

III.10 Circulation et entretien des engins et véhicules


L'entreprise prendra toutes les précautions pour éviter les chutes de matériaux sur les
voies publiques empruntées par ses véhicules et ses engins ; elle effectuera en
permanence, à ses frais, les nettoyages nécessaires pour que toutes les voies utilisées
restent en parfait état de propreté.
Les engins doivent être équipés de signaux de recul.

L’entreprise doit décrire également les moyens mis en place pour le contrôle de
l’entretien des engins et véhicules utilisés.

Pour l’usage des engins, les conducteurs doivent disposer des habilitations de conduite
nécessaires.

III.11 Règles d’hygiène


Mettre à la disposition de toutes les personnes travaillant sur le chantier les installations
sanitaires réglementaires et un local permettant de changer de vêtements et de procéder
à des soins de propreté corporelle.
Mettre à la disposition du personnel de l'eau potable sur le chantier pendant toute la
durée des travaux. Les eaux destinées à la consommation humaine doivent faire l’objet
d’une analyse préalable, confirmant leur potabilité.

Page 13/22
Prescriptions spéciales HSE

IV. CONSIGNES EN CAS D’ACCIDENT


IV.1 Assurance Accidents de Travail
L'Entreprise est tenue de justifier à tout moment qu'elle est titulaire d'une Police d'Assurance de
Responsabilité Civile délivrée par une compagnie d'assurance autorisée à pratiquer au Maroc et
couvrant les accidents de travail survenus dans le cadre des travaux objet du marché. Tout
accident survenu dans le cadre du marché, doit être formellement déclaré auprès des
représentants de la SAPST ou un organisme mandaté par cette dernière (circonstances,
conséquences, mesures prises…)
Une assurance Tous Risques chantier (TRC) est obligatoire pour couvrir les dommages matériels
occasionnés sur le chantier, et ce pendant toute la durée de réalisation des travaux jusqu’à la
réception.
IV.2 Premiers secours
L’entreprise doit :

Désigner des secouristes sur le chantier et les faire connaître par l’ensemble du personnel
(en leur faisant porter des badges d’identification ou une mention sur leur casque par
exemple)
Afficher clairement les instructions de premiers secours
Pour assurer l’évacuation rapide du personnel blessé ou malade vers la structure sanitaire
la plus proche, une ambulance équipée sera disponible en permanence à l’entrée du site.
Elle sera utilisée, en cas d’urgence, par l’ensemble des entreprises intervenantes et sera
prise en charge par le compte prorata.
Mettre à disposition du personnel d’une pharmacie de secours, accessible à tous, facile
d’accès, et contenant l’essentiel pour les premiers soins (Gants jetables en vinyle, pince,
ciseaux, couverture de survie, pansements, alcool, compresses stériles, antiseptique,…)

IV.3 Communication d’urgence


L’entreprise doit :

Mettre en place, dans un endroit accessible, les moyens nécessaires pour appeler en cas
d’urgence
Fournir la liste des numéros d’urgence ainsi que les coordonnées des personnes à
prévenir

IV.4 Enregistrement des accidents


L’entreprise est tenue de recenser, au niveau du registre de suivi des AT, tous les accidents sur
chantier et d’informer immédiatement les représentants du maître d’ouvrage délégué ou
l’organisme mandaté par ce dernier des mesures prises, en cas de survenance, surtout lorsque ces
accidents ont pour résultat des :
Arrêts de travail de son personnel, des sous traitants ou des parties tierces.
Dommages aux locaux et aux équipements.
Dommages réels ou potentiels à l'environnement.
Manifestations de feu.

Page 14/22
Prescriptions spéciales HSE

V. Protection de l’Environnement
A l’instar des prescriptions sécurité, le présent document définit les prescriptions
environnementales qui devront être prises en compte, au niveau du PHSE, lors de la préparation
et l’exécution de ce projet par les entreprises. L’application des ces prescriptions a pour objectifs
de limiter :
• les risques et les nuisances causés aux riverains du chantier
• les pollutions de proximité lors du chantier
• les pollutions des eaux et des sols
• l’impact des déchets générés par le chantier
• la consommation énergétique

V.1 Nettoyage du chantier, Stockage et élimination des déchets


Le nettoyage quotidien du chantier, le tri des déchets ainsi que la collecte, l’évacuation et
l’élimination sera à la charge d’une entreprise mandatée par le maître d’ouvrage. Les
entreprises intervenantes contribueront à sa rémunération via le compte prorata spéciale
Hygiène, sécurité et environnement.

L’élimination des déchets, que ce soit par incinération ou par tout autre moyen ne peut
être effectuée sur le site.

L’entreprise doit proposer, dans le PHSE, des moyens pour réduire la production des
déchets à la source (moins de déchets d’emballages, retour des palettes de livraison aux
fournisseurs…)

V.3 Pollutions des sols et de la nappe phréatique


Les mesures minimales à prendre en compte, par l’entreprise, pour réduire les impacts sur les sols
et les eaux :
Imperméabiliser les zones de stockage pour éviter le rejet de substances polluantes sur le
sol et dans les réseaux de collecte publique

Il est interdit de procéder au lavage des bennes à béton dans le chantier sauf dans le cas
où une centrale à béton est installée dans le site. Dans ce cas, les eaux de lavage des
cuves de béton doivent être traitées, en récupérant les matières en suspension (MES)
dans un bac de décantation.

Éviter tout déversement de produits susceptibles de polluer les sols, les sous-sols et la
nappe, tels les eaux de lavage des bennes à béton et des toupies, les eaux sanitaires, les
eaux contenant des déchets dangereux ou des matières volatiles (essences minérales,
huiles, diluants de peinture, etc.)

Utiliser des produits moins toxiques comme les huiles de décoffrage végétales moins
polluantes.

Mettre en place un dispositif de récupération des laitances

Eviter d’enterrer les déchets

Page 15/22
Prescriptions spéciales HSE

Ces mesures seront à mettre en œuvre par toutes les entreprises dès la préparation du chantier
(au niveau du Plan d’Installation de Chantier) afin de réserver les surfaces suffisantes pour les aires
de lavage des camions et engins de chantier, pour les aires de fabrication, pour le stockage des
produits polluants…

L’entreprise devra définir les modalités de maîtrise de toute pollution accidentelle des sols et des
eaux, notamment sur les aires de stockage des déchets.

V.4 Pollution de l’air et poussières


Afin de réduire les poussières générées par le trafic d’engins, la découpe de matériaux, le
chargement du ciment, gravats..., l’entreprise doit :
Procéder au nettoyage régulier des voiries et après passage des camions

Interdire tout brûlage de déchets au sein du chantier.

V.5 Nuisances sonores et visuelles


Afin de réduire les nuisances sonores et visuelles que ce soit sur le personnel que sur les riverains,
l’entreprise doit proposer, dans son PHSE, des actions concrètes issues des recommandations
suivantes :
Utiliser des engins et matériels à faible émissions sonores
Remplacer les engins et matériels pneumatiques par les équivalents électriques
permettant de supprimer le compresseur à moteur thermique, source de bruit continu.
Entretenir le matériel pour assurer son isolation acoustique
S’assurer que l’intensité de bruit sur le chantier ne dépasse pas les seuils réglementaires
(85Db), auquel cas il sera nécessaire de mettre des protections auditives.

Afin de limiter les nuisances visuelles :

Entretenir les palissades et clôtures


Mettre en place une protection autour de l’aire de stockage des déchets.
La réparation de toute dégradation causée aux voies publiques sera à la charge de
l'entreprise responsable.

V.6 Consommation des ressources


Pendant toute la durée des travaux, l’entreprise doit mettre en place des dispositions pour réduire
la consommation énergétique des installations et équipements utilisés (optimisation des
déplacements d’engins, réduction de la consommation d’eau, d’électricité…)
Un suivi mensuel de la consommation d’eau et d’énergie avec mesures corrective est préconisé.

Page 16/22
Prescriptions spéciales HSE

VI. Dispositions diverses


VI.1 Formation, communication & sensibilisation
IV.1.1 Formation / sensibilisation du personnel
Afin d’inciter le personnel de l’entreprise et de ses sous-traitants à appliquer les dispositions
définies, celle-ci doit définir, dans le cadre du PHSE, les modalités de formation, d’information et
de sensibilisation :
Sur les risques liés à son activité et les dispositions prises dans le cadre du PHSE afin de les
maitriser : mesures de prévention définies, premiers secours, comportement à adopter
en cas d’urgence, sécurité incendie, conditions de circulation extérieure et intérieure au
chantier…

Sur les mesures prises pour le respect de l’environnement : gestion des déchets (types de
déchets, nettoyage du chantier, réduction à la source, évacuation…), réduction de la
consommation des ressources, réduction des pollutions des eaux et des sols, réduction
des nuisances sonores, visuelles…

Ces formations et sensibilisations, doivent être organisées dés le démarrage des travaux et tout au
long du chantier, pour responsabiliser les travailleurs et modifier leurs habitudes.

L’entreprise doit également assurer que son personnel, amené à travailler dans des installations
électriques, à conduire des engins de levage… dispose des habilitations et qualifications
nécessaires.

Un planning de formation et d’information devra être fourni dans le cadre du PHSE.

IV.1.2 Communication / Information des riverains


Pendant toute la durée des travaux, l’entreprise est tenue d’informer les riverains sur les
nuisances causées par le chantier et leur durée, l’état d’avancement du chantier, ainsi que le
dispositif d’échange et de recueil des éventuelles réclamations. Les modalités d’information des
riverains doit être décrites dans le PHSE.

IV.2 Contrôle des dispositions de prévention


Afin de s’assurer de la maîtrise des risques, l’entreprise doit décrire, dans le PHSE, les modalités de
contrôle du respect des dispositions de sécurité et de protection de l’environnement mises en
œuvre. Parmi ces modalités, elle doit désigner un coordonateur qui, en plus de la coordination
quotidienne entre les responsables des équipes chargées du suivi des travaux des différents corps
d’état, aura la responsabilité de :

Définir, mettre à jour et assurer le suivi du PHSE

Sensibiliser l’ensemble des intervenants, y compris les sous-traitants, aux mesures de


sécurité et de protection de l’environnement définies

S’assurer du respect des dispositions prévues dans le PHSE

Mettre en place des actions correctives en cas de non-conformités

Page 17/22
Prescriptions spéciales HSE

Soulever les points relevant de la sécurité ou de la protection de l’environnement au


niveau des réunions de chantier

IV.4 Pénalités
Dans le cas où les entreprises ne respectent pas les prescriptions énoncées ci-dessus, elles seront
tenues de mettre en place, à leurs frais, les actions correctives nécessaires.

En cas de non respect de ces règles de manière répétée, les entreprises seront exposées à des
pénalités. Des retenues seront appliquées au niveau des décomptes des entreprises.

VI.3 Documents et registres de sécurité


L’entreprise doit mettre à la disposition du maître d’ouvrage et des différents intervenants les
documents suivants, qui doivent être disponibles sur le site :
Plan Hygiène, Sécurité et Environnement (PHSE)

Plan d’installation de chantier

Certificats d’habilitation du personnel

Rapports de vérifications des installations et équipements

Certificat d’analyse de l’eau

Fiches de Données de Sécurité des produits dangereux

Elle doit également tenir, pendant toute la durée du chantier, les registres suivants (voir annexes) :

Registre des vérifications périodiques

Registre des accidents de travail

Page 18/22
Prescriptions spéciales HSE

Annexes :

Annexe 1. Lettre d’engagement des entreprises

Annexe 2. Registre des vérifications périodiques

Annexe 3. Registre de suivi des Accidents de Travail

Page 19/22
Prescriptions spéciales HSE

Annexe 1. Lettre d’engagement de l’entreprise

CONTRAT :…………………….. Lot(s) :………………………


Entreprise :……………………... . ………………………

Je soussigné (1)………………………………………………………………. déclare avoir pris connaissance du cahier


des prescriptions Hygiène, Sécurité et Environnement du projet.

J’adhère totalement à ces exigences et je m’engage en acceptant ce marché à :

établir mon Plan Hygiène, Sécurité et Environnement sur la base des exigences des
prescriptions HSE et à le remettre au maître d’ouvrage délégué dans les 30 jours
suivants la signature du marché,

diffuser, auprès des entreprises sous-traitantes avec lesquelles je contracte, le PHSE


établi et les sensibiliser sur le respect des dispositions définies,

mettre en place les ressources et les moyens nécessaires pour appliquer ce PHSE à
l’ensemble des activités du marché,

vérifier sa bonne application et son efficacité et mettre en place des actions


correctives/préventives pour réduire les risques sur la santé et sécurité et
l’environnement.

Remonter immédiatement l’information en cas d’accidents de travail

Renseigner les registres prévus en matière de suivi des dispositions de sécurité et de


protection de l’environnement

Je désigne …………………………. En tant que coordinateur Sécurité et Environnement au niveau du


chantier qui se chargera du contrôle de l’application des dispositions définies dans le PHSE.

Cachet et signature Fait à


Le

(1) Nom, Fonction et raison sociale.

Page 20/22
Prescriptions spéciales HSE

Annexe 2- Registre des vérifications périodiques

Liste des Date de vérification Personne/organisme Résultats & observations


équipements/installations ayant effectué de la
vérification
Appareils de levage

Echafaudages et
échelles

Installations
électriques

Matériel de lutte
contre l’incendie

….

Page 21/22
Prescriptions spéciales HSE

Annexe 3- Registre de suivi des accidents de travail

Date de Nom de la Lieu / poste Circonstances de Nature Observations Visa Visa


l’accident victime de travail l’accident et siège donneur victime
des de soins
lésions

Page 22/22
STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

ROYAUME DU MAROC
SAPST
MAITRE D’OUVRAGE

TRAVAUX D’AMENAGEMENT DE LA ZONE DE CONNEXION SUD


AOURIR DE LA NOUVELLE STATION TOURISTIQUE TAGHAZOUT

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

LOT N°47.10 : VOIRIE ET ASSAINISSEMENT

PIECE N° 2 : CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES


ET FINANCIERES

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 1/41


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

SOMMAIRE
CHAPITRE I .......................................................................................................................................................................... 2

DISPOSITIONS GENERALES ................................................................................................................................................. 2


ARTICLE 1. DEFINITION DE L'OPERATION........................................................................................................................ 3
ARTICLE 2. INTERVENANTS ............................................................................................................................................. 3
ARTICLE 3. PIECES CONTRACTUELLES-DOCUMENTS GENERAUX - TEXTES SPECIAUX .................................................... 4
ARTICLE 4. CONSISTANCE DES TRAVAUX ........................................................................................................................ 7
ARTICLE 5. ETUDES ET PLANS D'EXECUTION ................................................................................................................... 7
ARTICLE 6. DROITS DE TIMBRES ET D'ENREGISTREMENT................................................................................................ 7
ARTICLE 7. DELAIS D'EXECUTION - PENALITES - AMENDES –ASTREINTES ....................................................................... 8
ARTICLE 8. NANTISSEMENT : ........................................................................................................................................ 11
ARTICLE 9. CAUTIONNEMENTS - RETENUE DE GARANTIE ............................................................................................. 11
CHAPITRE II ....................................................................................................................................................................... 13

OBLIGATIONS GENERALES DE L’ENTREPRENEUR ............................................................................................................ 13


ARTICLE 10. DOMICILE DE L'ENTREPRENEUR : .............................................................................................................. 14
ARTICLE 11. SOUS TRAITANCE ET APPORT A UNE SOCIETE ........................................................................................... 14
ARTICLE 12. ASSURANCES............................................................................................................................................. 14
ARTICLE 13. CONNAISSANCE DES LIEUX ....................................................................................................................... 16
ARTICLE 14. COLLABORATEURS DE L'ENTREPRENEUR .................................................................................................. 16
ARTICLE 15. RECRUTEMENT ET PAIEMENT DES OUVRIERS ........................................................................................... 16
ARTICLE 16. MATERIEL DE L’ENTREPRENEUR ............................................................................................................... 17
ARTICLE 17. PREPARATION DES TRAVAUX .................................................................................................................... 18
ARTICLE 18. ORGANISATION DU CHANTIER .................................................................................................................. 19
ARTICLE 19. MESURES DE SECURITE ET D’HYGIENE ...................................................................................................... 21
ARTICLE 20. SOINS, SECOURS AUX OUVRIERS ............................................................................................................... 24
CHAPITRE III ...................................................................................................................................................................... 25

PREPARATION ET EXECUTION DES TRAVAUX .................................................................................................................. 25


ARTICLE 21. PREPARATION DES TRAVAUX .................................................................................................................... 26
ARTICLE 22. SUJETIONS RESULTANT DE CHANTIERS VOISINS PRESENCE SIMULTANEE D'AUTRES ENTREPRISES OU DE
FOURNISSEURS ET LIAISONS AVEC CEUX-CI .................................................................................................................. 27
ARTICLE 23. ETUDES, DESSINS D'EXECUTION ET PLANS DE RECOLEMENT .................................................................... 27
ARTICLE 24. PROGRAMME D'EXECUTION ..................................................................................................................... 29
ARTICLE 25. QUALITE DES TRAVAUX ............................................................................................................................. 30
ARTICLE 26. RECEPTION DEFINITIVE ET DELAI DE GARANTIE ........................................................................................ 30
CHAPITRE IV...................................................................................................................................................................... 31

PAIEMENTS – RECEPTIONS ET REGLEMENT DES LITIGES ................................................................................................. 31


ARTICLE 27. NATURE ET COMPOSITION DES PRIX - MODE DE REGLEMENT .................................................................. 32
ARTICLE 28. REVISION DES PRIX .................................................................................................................................... 35
ARTICLE 29. AUGMENTATION OU DIMINUTION DANS LA MASSE DES TRAVAUX -TRAVAUX SUPPLEMENTAIRES –
TRAVAUX SANS AUTORISATION .................................................................................................................................... 35
ARTICLE 30. RECEPTIONS .............................................................................................................................................. 36
ARTICLE 31. CONTENTIEUX ........................................................................................................................................... 38
ARTICLE 32. CONFORMATION AUX ORDRES DE SERVICE .............................................................................................. 38
ARTICLE 33. RESILIATION .............................................................................................................................................. 38
ARTICLE 34. CESSATION OU AJOURNEMENT DES TRAVAUX ......................................................................................... 40
ARTICLE 35. TRAVAUX HORS BORDEREAU .................................................................................................................... 41
ARTICLE 36. SOUS-TRAITANCE ...................................................................................................................................... 41

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 1/41


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

CHAPITRE I

DISPOSITIONS GENERALES

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 2/41


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

ARTICLE 1. DEFINITION DE L'OPERATION

1.1. Objet de l’appel d’offres

Le présent dossier de consultation des entreprises a pour objet la réalisation des travaux relatifs
au LOT N°47.10 : Voirie et Assainissement de la zone de connexion sud Aourir de la Nouvelle
Station Touristique Taghazout pour le compte de la Société d’Aménagement et de Promotion de
la Station Taghazout, SAPST.

1.2. Définition de l'opération

L'opération a pour objet la réalisation du programme suivant, dénommé :

TRAVAUX D’AMENAGEMENT DE LA ZONE DE CONNEXION SUD AOURIR DE LA NOUVELLE


STATION TOURISTIQUE TAGHAZOUT

LOT N°47.10 : VOIRIE ET ASSAINISSEMENT

1.3. Délais de notification du marché - validité de l’engagement

Conformément aux prescriptions du CCAGT, la notification du marché par le Maître d'Ouvrage


sera faite à l'Entreprise dans un délai maximum de quatre vingt dix jours (90 jours) à partir de la
date à laquelle il est procédé à l'ouverture des plis remis par les concurrents.
A l'expiration de ce délai, et si le marché n'a pas encore été notifié à l’adjudicataire, celui-ci est
libre de renoncer à l'Entreprise. Cette renonciation doit faire l'objet d'une déclaration écrite
recommandée préalable au Maître d'Ouvrage.
Mais si, le soumissionnaire n'a pas usé de la faculté visée à l'alinéa ci-dessus avant la notification
du marché, il est engagé irrévocablement vis-à-vis du Maître d'Ouvrage par cette notification.

1.4. Validité du marché

Le marché ne sera valable, définitif et exécutoire qu'après notification de son approbation, par le
Maître d'Ouvrage.

ARTICLE 2. INTERVENANTS

2.1. L’Architecte

L’Architecte du projet YN ARCHITECTURE : Yasmine EL KASRI. ARCHITECTE DESA,


8, Mamoune Mohammed. Casablanca
Tel : 05/22/39/58/04 - Fax : 05/22/36/68/45

2.2. L’OPC

Le chargé de la mission d’OPC sera définit ultérieurement.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 3/41


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

2.3. La Maîtrise d'œuvre


La Maîtrise d’œuvre est assurée par :
Le Bureau d’Etudes Techniques :

NOVEC
Immeuble NOVEC, Park Technopolis, 11 100, Sala El Jadida / Rabat-Salé

2.4. L’Entrepreneur, à savoir

Le soumissionnaire adjudicataire du marché.

ARTICLE 3. PIECES CONTRACTUELLES-DOCUMENTS GENERAUX - TEXTES SPECIAUX

Les obligations de l'Entrepreneur, pour l'exécution des travaux, objet du présent marché,
résulteront de l'ensemble des documents suivants :

3.1. Pièces contractuelles

• Le règlement de consultation - Pièce 1

• Le cahier des Prescriptions Spéciales Hygiène, Sécurité et Environnement – Pièce 1A.

• Le présent cahier des clauses administratives et financières - Pièce 2

• Le cahier des prescriptions techniques CPT- Pièce 3

• Le Mode d’évaluation des ouvrages - Pièce 4

• Le bordereau des prix d’approvisionnement - Pièce 5

• Le bordereau des prix unitaires –formant Détail estimatif - Pièce 6

• Les plans d’appels d’offre.

• Le calendrier général d'exécution accepté par l'Entrepreneur et approuvé par le Maître


d'Ouvrage et la Maîtrise d'Œuvre dans le cadre du planning cadre.

• Le mémoire d’exécution et documents techniques remis par l’entrepreneur dans son offre.

En cas de contradiction entre les documents ci-dessus, les prescriptions du document portant le
numéro le moins élevé primeront.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 4/41


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

3.2. Documents généraux

Le cahier des clauses administratives générales "C C A G T " approuvé par le Décret Royal
n°2- 99-1087 du 29 Moharrame 1421 (4 Mai 2000).

La circulaire 4/59/SCC du 12 Février I959 et l'instruction 23/59 du 6 octobre 1959, relative


aux marchés de l'Etat, des établissements publics et des collectivités locales.

Les textes officiels réglementant la main d'œuvre et les salaires.

La circulaire 6.015 du 1er avril 1965 de Monsieur le Ministre des Travaux Publics et des
Communications faisant application du cahier des prescriptions spéciales type.

Le bordereau des salaires minimum.

Le devis général d'Architecture (D G A) fixant les conditions de tous les travaux concernant
les bâtiments administratifs (édition I959).

La circulaire du ministère des travaux publics n° 123/4028 du 2 Avril I984, relative à la


création d'index globaux bâtiment et travaux publics pour la révision des prix des marchés
publics.

3.3. Textes relatifs au calcul des ouvrages

En règle générale, les calculs de résistances des ouvrages seront effectués, conformément au
fascicule n° 61 - Titre I à IV relatif à la conception, aux calculs et aux épreuves des ouvrages d'art
édité en France par le Ministère de l'Equipement et du logement ou équivalent, complété par les
textes suivants :

Les règles C.C.B.A. - 68 relatives à la conception, le calcul des ouvrages et constructions en


béton armé (Fascicule n° 61 - Titre VI du Cahier des Prescriptions Communes) appliquées en
France.

Les règles "C.M.1966" pour le calcul et l'exécution des constructions métalliques éditées
conjointement par le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment et des Travaux Publics en
France.

L'instruction provisoire Française du 12 Août 1965 ou le BPEL 83 pour les ouvrages en béton
précontraint.

Le CPC marocain applicable au calcul des surcharges dues au vent.

Les Règles "NV 65" (révisées en 1967) définissant les effets de la neige et du vent sur les
constructions, éditées en FRANCE.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 5/41


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

Les règles PARASISMIQUES 1969 ET ANNEXES (Règles PS 69) définissant les effets des
secousses telluriques sur les constructions, publiées par la Société de Diffusion des
techniques du Bâtiment et des travaux Publics en FRANCE.

Le CPC Marocain applicable au calcul statique des ouvrages enterrés pour canalisations
d'assainissement.

3.4. Textes relatifs à l'équipement électrique

Les conditions techniques auxquelles doivent satisfaire les distributions d'énergie électrique,
définies par l'Arrêté du Ministre des Travaux Publics et des Communications n° 127.63 de 15
Mars 1963, paru au B.O. n° 2632 du 5 Avril 1963, modifié par l'Arrêté du 27 Août 1963.

Le Cahier des Spécifications Techniques pour la Construction des Postes de 2ème et 3ème
catégorie de l'Office National de l'Electricité, Ministère des Travaux Publics par Arrêté n° 566-
70 du 2 Octobre 1971 - B.O. n° 3.079 du 3 Novembre 1971.

Le règlement relatif aux installations électriques dans les immeubles et aux branchements
qui les alimentent, défini par l'Arrêté du Ministère des Travaux Publics et des
Communications paru au B.O n° 2856 du 26 Juillet 1967.

Toutes les clauses et conditions contenues dans les instructions et les règles en vigueur de
l'Union Technique des Syndicats de l'Electricité (U.T.E.) les Recommandations et
Normalisations (I.S.O.), Les Recommandations (C.E.I.) et complémentairement les Normes
Françaises AFNOR & APAVE ou les normes équivalentes ou supérieures.

L'arrêté viziriel du 28 Juin 1938 concernant la protection des travailleurs dans les
établissements mettant en œuvre des courants électriques, modifié successivement par les
arrêtés viziriels du 4 Avril 1949 du 20 Juillet 1945 et du 26 Décembre 1951.

3.5. Textes spéciaux

Décret 2/98/482 du 11 Ramadan 1419 (30/12/1998) fixant les conditions et les formes de
passation des marchés de l’état ainsi que certaines dispositions relatives à leur contrôle et
à leur gestion.

Arrêté n° 350/67 du Ministère des Travaux Publics et des communications du 15 Juillet


I967, ainsi qu'aux règles techniques PNA 7.11 CL et 005 annexées à l'arrêté N° 350/67 et
normes 7.68.100, 7.62.411 et 7.32.202.

La circulaire 6001 Bis TP du 7 AOUT I958 relative au transport des matériaux et des
marchandises pour l'exécution des travaux publics.

Les règles PS. 69 et les D.T.U. et les normes marocaines homologuées et notamment la
norme sur les bétons MN 10.03 F.009 et les normes sur les matériaux et liants 1001.F.004.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 6/41


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

Les règlements en vigueur contre les risques d'incendies et de panique dans les
établissements recevant du public et locaux d'habitation.

L'Entrepreneur devra se procurer à ses frais ces documents s'il ne les possède pas et ne pourra en
aucun cas invoquer son ignorance des textes pour se dérober aux obligations qui y sont
contenues.

L'énumération des textes ci-dessus référencés est indicative et non limitative. L'Entrepreneur
reste soumis d'une manière générale aux lois et règlements en vigueur.

Il est expressément stipulé qu'en cas de contradiction entre les dispositions du présent CPS et
celles des documents sus-visés, seules seront applicables, par dérogation à toutes autres, les
clauses de ce marché.

ARTICLE 4. CONSISTANCE DES TRAVAUX

Se référer au CCTP.

ARTICLE 5. ETUDES ET PLANS D'EXECUTION

Les études et plans d’exécution sont à la charge de l’Entrepreneur. Ils doivent être remis dans un
délai de 21 jours à partir de la date de notification de l’ordre de service. Ce délai inclut la
validation des dossiers par la RAMSA.

Le Maître d’œuvre remettra les plans de consultation à l’Entrepreneur dans un délai de 7 jours à
compter de la date de commencement des travaux.

L'Entrepreneur devra procéder à la vérification de ces plans et avertir le Maître d’œuvre, dans un
délai de quinze jours, de toute erreur ou anomalie éventuelle.

En particulier, les plans des ouvrages en béton armé devront être visés conformes par un bureau
de contrôle technique agréé, à la charge de l’Entrepreneur.

ARTICLE 6. DROITS DE TIMBRES ET D'ENREGISTREMENT

L'entrepreneur supportera les frais de timbres et s'il y a lieu les frais d'enregistrement des
différentes pièces du marché.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 7/41


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

ARTICLE 7. DELAIS D'EXECUTION - PENALITES - AMENDES –ASTREINTES

7.1. Délai d'exécution des travaux

Le délai global d’exécution des travaux est de 18 (Dix huit) mois.

Ce délai comporte :

• La période d'organisation de chantier, établissement des projets d’exécution et leur validation


auprès de la maitrise d’œuvre et la RAMSA.

• La période d'exécution proprement dite qui tient compte de :


- l'exécution des travaux
- les essais de contrôle et de réception
- les congés payés et les journées fériées, chômées et payées
- les journées d'intempéries prises en compte forfaitairement à 30 jours par an.

Ce délai est absolument impératif. Il est dès à présent précisé qu'il ne pourra être procédé à
aucune modification de planning pour quelque cause que ce soit, à l'exception de cas de force
majeure visé à l'article 43 du C.C.A.G -T

Enfin ce délai commence à courir à la date qui sera précisée sur l'ordre de service n° 1 adressé par
le Maître d'Ouvrage à l’Adjudicataire.

7.2. Calendrier détaillé

La Maîtrise de chantier établira à partir des documents fournis en temps utile par l’entreprise un
planning d'exécution détaillé par tâche reprenant les délais globaux prévus au planning.

Après approbation par l'Entreprise dans un délai de 10 jours suivant la date de remise, ce planning
deviendra exécutoire et pièce contractuelle.

7.3. Prolongation de délai

Dès que le planning détaillé devient exécutoire, aucune prolongation de délai ne pourra être
accordée par le Maître d'Ouvrage sans une demande expresse formulée par lettre recommandée
au Maître d'Ouvrage dans un délai de dix (10) jours au plus après l'événement motivant la
demande de prolongation.
Toutes les justifications nécessaires permettant au Maître d'Ouvrage de reconnaître, après avis de
la Maîtrise d'Œuvre, le bien fondé des difficultés imprévues motivant le retard, doivent être
jointes.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 8/41


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

7.4. Amendes - Pénalités pour retard dans l'exécution

7.4.1. Pénalités définitives

Au cas où les travaux ne seraient pas terminés dans les délais fixés et sans mise en demeure
préalable, sur simple confrontation de la date d'expiration du délai contractuel d'exécution et de
la date de réception provisoire, il sera appliqué une pénalité de 0.1% du montant du marché par
jour calendaire de retard, sans préjudice de l'application des mesures coercitives prévues à
l'article 60 du C.C.A.G -T et au présent C.P.S.

7.4.2. Pénalités partielles


Le respect de la date contractuelle de fin de travaux est subordonné au respect du planning des
travaux établi et accepté par le Maître d'Ouvrage, le BET et l'Entrepreneur.

Dans le cas d'un retard constaté par rapport au planning par le BET, des pénalités partielles de
retard seront appliquées par simple confrontation de l'avancement des travaux avec le planning.
Ces pénalités seront calculées sur la base de 0.1% montant du marché par jour calendaire de
retard et rentreront en application six mois après l’ordre de service de démarrage des travaux

Le Maître d'Ouvrage sera en mesure de résilier le marché sans aucune indemnité pour
l'entrepreneur si ces pénalités partielles atteignent 10% du montant du marché. Les pénalités
partielles deviendront alors définitives.

Le mois suivant, cette pénalité sera supprimée, diminuée, augmentée ou maintenue suivant
l'évolution du nombre de jours de retard imputables à l'Entreprise.

A cet effet, le BET établira chaque mois un tableau d'avancement, accompagné éventuellement
de la proposition de pénalités ou de remboursement des retenues déjà effectuées à ce titre.

Au cas où les travaux ne seraient pas terminés dans les délais fixés et sans mise en demeure
préalable, sur simple confrontation de la date d'expiration du délai contractuel d'exécution et de
la date de réception provisoire, le montant des pénalités cumulées sera pris en compte au titre de
pénalités visées en 7.4.1.

Le respect du planning ou de la date contractuelle de la réception provisoire entraîne


automatiquement le remboursement à l'entrepreneur des pénalités partielles appliquées
auparavant.

Dans le cas où l’Entrepreneur ne donnerait pas suite aux réclamations émanant du Maître
d'Ouvrage, ou du BET et figurant sur les comptes-rendus, il sera pénalisé de 1000 DHS (MILLE
DIRHAMS) au premier rappel hebdomadaire et de 2000 DHS (DEUX MILLE DIRHAMS) au deuxième
rappel et par rappel supplémentaire. Cette astreinte n'est pas récupérable.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 9/41


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

7.4.3. Amendes pour retard dans la remise des pièces qui incombent à l’ Entreprise après
notification du marché.

Dès notification du marché, l'Entreprise Adjudicataire devra fournir à la Maîtrise de chantier dans
un délai maximum de 15 jours, les détails complémentaires de ses prestations et l'ensemble des
renseignements nécessaires à l'établissement du planning détaillé, à savoir :
- Délai d'approvisionnement
- Début d'intervention sur chantier
- Délai d'exécution proposé selon les phases successives d'intervention.
- Les phases successives dans le temps des différentes tâches selon les tranches,
groupement, blocs, bâtiments, niveaux, exécution des tranchées, pose des canalisations,
etc. ...
- Echelonnement dans le temps de l'effectif de main d'œuvre qui sera affecté sur le
chantier.
- Remise d'échantillons, etc. ...
Faute d'avoir satisfait à ces obligations, l'Entreprise Adjudicataire est susceptible d'une amende
de 5 000.00 DH (Cinq mille dirhams) par jour calendaire de retard

7.4.4. Retard dans le nettoiement :

Le nettoyage permanent du chantier ainsi que l'enlèvement des gravois ou détritus seront assurés
par chaque Entrepreneur. La Maîtrise d'Œuvre pourra à tout moment exiger ce nettoyage
lorsqu'il n'aura pas été exécuté spontanément.

Dans le cas où ces travaux ne seraient pas exécutés dans un délai de huit jours à compter de la
date de la demande exprimée par la Maîtrise d'Œuvre, l'Entrepreneur désigné ci-avant sera
passible, sans mise en demeure préalable, d'une amende journalière de 5 000.00 DH (Cinq mille
dirhams) non récupérable.

En outre, dans le cadre de l'application des dispositions de l'article 40 du C.C.A.G -T, le délai
opposable à l'Entrepreneur pour le dégagement le nettoiement et la remise en état des
emplacements mis à sa disposition pour l'exécution des travaux est fixé à quinze jours (15) à
compter de la date de réception provisoire.

Passé ce délai, l'Entrepreneur est passible d'une pénalité spéciale ou astreinte arrêté à 500 DH
(Cinq cents dirhams) par jour calendaire de retard, cette somme n'est pas récupérable.

7.4.5. Pénalités de fonctionnement - Absence aux rendez-vous de chantier --Délégations

L'Entrepreneur Adjudicataire est tenu d'assister aux réunions hebdomadaires de chantier de


Maîtrise et de coordination lorsqu'il y aura été convié par lettre ou sur le procès-verbal de la
réunion précédente. Le Maître d'Ouvrage et la Maîtrise d'Œuvre se réserveront le droit de
modifier la cadence de ces réunions.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement


10/41
STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

Il est précisé que l'Entreprise devra avoir en permanence sur le chantier un représentant
permanent qualifié et habilité à prendre toutes décisions même financières. En outre, il devra
être agréé par la Maîtrise d'Œuvre sans qu'il ait à expliciter les raisons de sa décision.

Dans le cas de retard du représentant de l'Entreprise, les pénalités suivantes seront appliquées :
- Absence du chef de projet: 5 000.00 DH (Cinq mille dirhams)
Dans le cas où l'Entreprise ne donnerait pas suite aux réclamations émanant du Maître d'Ouvrage,
de la Maîtrise d'Œuvre ou de la Maîtrise de chantier, et figurant sur les comptes-rendus, elle sera
pénalisée de 1 000.00 DH (mille dirhams) au premier rappel hebdomadaire et de 2 000.00 DH
(deux mille dirhams) au deuxième rappel et par rappel supplémentaire. Ces amendes ne sont pas
récupérables.

7.4.6 Pénalités de fonctionnement – Manquements aux dispositions HSE

L’entrepreneur est tenu de :


• respecter scrupuleusement les prescriptions HSE fournies dans le présent marché
• fournir tous les documents HSE exigés, et ce, avant le démarrage des travaux

Un rapport hebdomadaire en matière d’hygiène, de sécurité et d’environnement sera


communiqué à l’entrepreneur. Tout constat au niveau de ces rapports doit faire l’objet, par
l’entrepreneur, d’un plan d’action immédiat pour lever les écarts constatés.
En cas de non mise en place d’actions correctives, une retenue de 5 % sur le prochain décompte
sera appliquée. Cette retenue sera restituée le mois d’après si les non-conformités ont été levées.

Si au bout de 3 mois, aucune amélioration n’est constatée, la retenue appliquée ne sera en aucun
cas restituée.

ARTICLE 8. NANTISSEMENT :

Le nantissement pourra être accordé sur la base d’un accord par écrit du maitre d’ouvrage.

ARTICLE 9. CAUTIONNEMENTS - RETENUE DE GARANTIE

9.1. Cautionnements provisoire et définitif

Le montant du cautionnement provisoire est mentionné dans l’avis de l’appel d’offres.

Le montant du cautionnement définitif est fixé à 3 % (TROIS POUR CENT) du montant du marché.

9.2. Retenue de garantie :

La retenue de garantie est de 10 % ; elle cessera de croître lorsqu'elle atteindra sept pour cent
(7%) du montant initial du marché, augmenté ou diminué des avenants éventuels. Par dérogation
au CCAGT la retenue de garantie n’est pas cautionnable. Toutefois l’Entrepreneur pourra en faire
une demande qui sera examinée par le Maître d’Ouvrage.

Elle est acquise de plein droit au Maître d'Ouvrage en cas de malfaçons négligences ou autres
manquements de l'Entrepreneur à ses obligations.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement


11/41
STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

Les modalités de constitution et de restitution des cautionnements ainsi que de la retenue de


garantie sont fixées par les articles 12, 13, 14, 15 et 16 du C.C.A.G.-T.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement


12/41
STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

CHAPITRE II

OBLIGATIONS GENERALES DE L’ENTREPRENEUR

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement


13/41
STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

ARTICLE 10. DOMICILE DE L'ENTREPRENEUR :

A défaut par l'Entrepreneur de satisfaire aux prescriptions de l'article 17 du C.C.A.G-T en n'élisant


pas domicile à proximité des travaux, toutes les notifications qui se rattachent à son Entreprise lui
seront valablement faites à l'adresse indiquée à sa soumission.

ARTICLE 11. SOUS TRAITANCE ET APPORT A UNE SOCIETE

L'Entrepreneur ne peut céder à des sous-traitants tout ou partie des travaux faisant l'objet du
marché ou substituer un autre Entrepreneur sans le consentement préalable et écrit du Maître
d'Ouvrage et de la Maîtrise d'Œuvre.

L'Entrepreneur ne peut faire apport de son marché à une Société ou un Groupement sans
autorisation expresse du Maître d'Ouvrage et de la Maîtrise d'Œuvre.

De même, un sous-traitant ne peut céder aucune partie de son Entreprise sans en avoir obtenu
l'autorisation écrite tant de l'Entrepreneur que du Maître d'Ouvrage et de la Maîtrise d'Œuvre.

Dans tous les cas, l'Entrepreneur demeure personnellement responsable tant envers le Maître
d'Ouvrage que vis-à-vis des ouvriers et des tiers. Si l'Entrepreneur a passé un sous-traité ou fait
apport de son marché sans en avoir obtenu l'autorisation prévue aux paragraphes 1 et 2 qui
précèdent, il peut être fait application, sans mise en demeure préalable, des mesures prévues à
l'article 70 du CCAG-T.

ARTICLE 12. ASSURANCES

Avec la soumission, l'Entrepreneur devra présenter les attestations et projet de contrat pour les
assurances suivantes :

• Police de chantier - Responsabilité civile,


• Véhicule et engins.

L'Entrepreneur devra présenter au Maître de l'Ouvrage, les polices et quittances des primes
relatives à ces assurances au maximum trois semaines après la notification du marché. Celles-ci
doivent être maintenues en validité jusqu’à la réception des travaux.

L'Entrepreneur doit pouvoir à tout instant justifier de la réalité des diverses assurances ci-dessous
décrites et du paiement de primes afférentes.

Tout règlement de travaux ou d'acomptes pourra être différé si L'Entrepreneur ne peut pas
fournir les justifications demandées.

Les attestations délivrées par les Compagnies d'Assurances intéressées et subordonnées doivent
couvrir le droit reconnu par l'Entrepreneur à son assureur de notifier au Maître de l'Ouvrage tout
fait de nature à provoquer la suspension ou la résiliation des dites polices ou les diminutions de
garantie.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement


14/41
STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

12.1. Dommages recours

L'Entrepreneur n'aura aucun recours contre le Maître de l'Ouvrage et la Maîtrise d'Œuvre pour
tous dommages qui pourraient survenir du fait des tiers au personnel et au matériel de son
Entreprise sauf ses droits de recours contre l'auteur responsable des dommages.
Dans le cas où des dommages viendraient à être causés à toutes personnes à l'occasion de
l'exécution du marché, l'Entrepreneur s'engage à garantir la Maîtrise d'Œuvre et le Maître de
l'Ouvrage de toutes les condamnations prononcées contre ces derniers en réparation des dits
dommages et s'interdit de tout recours contre eux.

12.2. Assurance "Tous risques chantiers"

L'assurance tous risques chantiers devra couvrir l'ensemble des constructions, installations,
matériels, pertes, avaries, détérioration qu'elle qu'en soit la cause, en particulier par cause
fortuite telle que maladresse, négligence, vol ou détournement incendie, tempête, ouragan,
cyclone affaissement de terrain, dégâts des eaux.

Cette assurance doit couvrir aussi les activités sur le chantier du Maître de l'Ouvrage, de la
Maîtrise d'Œuvre et de la Maîtrise de chantier.

12.3. Police de chantier - Responsabilité civile

L'Entrepreneur assure sous sa responsabilité personnelle la bonne tenue, l'ordre, l'hygiène, la


surveillance et la sécurité du chantier conformément aux lois, décrets, règlements de police de
voirie, d'hygiène ou autres dont il ne saurait plaider l'ignorance, de sorte que le Maître de
l'Ouvrage ne soit jamais inquiété ni poursuivi à ce sujet, ces indications n'étant d'ailleurs pas
limitatives.
Il est responsable de la conduite des ouvriers et agents sur le chantier et ses abords.

Tous les Entrepreneurs participant aux travaux, chacun en ce qui le concerne, à ses propres frais
et diligence, seront tenus de souscrire une assurance individuelle de "RESPONSABILITE CIVILE DE
CHEF D'ENTREPRISE" pour couvrir les conséquences pécuniaires des dommages de toutes natures
causés aux tiers soit par leur personnel salarié en activité de travail, par le matériel d'industrie,
d'entreprise ou d'exploitation et du fait des travaux avant réception.

L'Entrepreneur devra garantir et indemniser le Maître de l'Ouvrage contre les conséquences de


tous dommages ou préjudices causés à l'occasion des travaux à toutes personnes ou propriété y
compris celle du Maître de l'Ouvrage à l'exclusion des dégâts superficiels dus à l'utilisation
permanente des lieux de travail.
L'Entrepreneur devra également garantir et indemniser le Maître de l'Ouvrage contre toutes
réclamations, plaintes, poursuites, demandes de dommages et intérêts, frais, charges et dépenses
de toutes natures pouvant survenir à l'occasion de ces travaux.

Cette garantie doit être suffisante. Elle doit être illimitée pour les dommages corporels.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement


15/41
STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

12.4. Véhicules et engins

L'Entrepreneur devra également présenter, une attestation prouvant que tous les véhicules et
engins affectés au chantier sont assurés conformément aux règlements en vigueur.

ARTICLE 13. CONNAISSANCE DES LIEUX

L'entrepreneur devra reconnaître en personne ou faire reconnaître par un représentant qualifié,


l'emplacement des ouvrages à réaliser et des carrières ou autres lieux d'extraction. Il est censé
avoir une parfaite connaissance des lieux et des sujétions d'extraction résultant des conditions du
site du chantier.

L'entrepreneur ne peut, en aucun cas, formuler de réclamations basées sur une connaissance
insuffisante des lieux et des conditions d'exécution des travaux.

L'Entrepreneur peut, s'il le désire, faire exécuter les sondages de reconnaissance pour connaître
la nature des sols aux endroits où les ouvrages doivent êtres construits les frais correspondants
sont à sa charge.

ARTICLE 14. COLLABORATEURS DE L'ENTREPRENEUR

Le Représentant de l'Entrepreneur doit être agréé par le Maître d'Ouvrage et en particulier


présenter des références personnelles attestant qu'il a déjà exécuté avec succès des travaux
d'importance équivalente à ceux du présent Marché.

Le correspondant HSE de l’Entrepreneur doit disposer d’une expérience probante en matière de


santé et sécurité, analyse des risques, environnement… et avoir des facilités de communication et
d’animation.

ARTICLE 15. RECRUTEMENT ET PAIEMENT DES OUVRIERS

La main d'œuvre nécessaire à l'exécution des travaux est recrutée par l'Entrepreneur, sous sa
responsabilité. Dans la mesure du possible, la main d’œuvre doit être locale.

L'Entrepreneur doit prévoir l'emploi maximum de main d'œuvre ordinaire compatible avec ses
obligations. Cette main d'œuvre ordinaire doit être exclusivement marocaine.

Les spécialistes (tels que maçons, coffreurs, ferrailleurs, soudeurs, mécaniciens, conducteurs
d'engins, etc...) doivent, dans la mesure du possible, être de nationalité marocaine.

L'Entrepreneur doit avoir sur le chantier la liste constamment tenue à jour des ouvriers employés.
Les ouvriers présentés par le Bureau de Placement local dans les conditions prévus à l’article 20
du Cahier des Clauses Administratives Générales (C.C.A.G -T) doivent être portés sur une liste à
part.

Les ouvriers doivent pouvoir présenter à toute demande des Services de Contrôle, l'attestation
d'identité ou la carte d'identité nationale délivrée par les Autorités compétentes qui seront les

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement


16/41
STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

seules pièces admises pour justifier des conditions de résidence imposées en application de
l’article mentionné ci-dessus.

Les ouvriers doivent être déclarées à la CNSS, et doivent pouvoir présenter à toute demande de
l’inspection du travail les justificatifs y afférents.

L’entrepreneur devra présenter les attestations de visites médicales annuelles des ouvriers
employés sur le chantier.

ARTICLE 16. MATERIEL DE L’ENTREPRENEUR

Tout le matériel nécessaire à l'exécution des travaux et à l'exploitation des cantonnements et


installations générales est fourni par l'Entrepreneur. Ce matériel est conduit, entretenu, réparé et
remis en état par ses soins et à ses frais.

La liste du matériel fournie par l'Entrepreneur dans le mémoire technique n'est pas limitative, et il
ne peut élever aucune réclamation si, en cours de travaux, il est amené à modifier ou compléter
ce matériel.

Si pour une raison quelconque, l'Entrepreneur désire retirer du chantier une partie du matériel
avant l'achèvement des travaux auxquels il est destiné, il ne peut le faire qu'avec l'accord écrit
du Maître d'Ouvrage, cet accord laissant toutefois à l'Entrepreneur les risques et périls de cette
opération.

Tout appareil de levage utilisé par l’entrepreneur sur le chantier doit être muni d’un rapport de
contrôle réglementaire effectué par un organisme agréé.

Le contrôle réglementaire devra effectuer :

• Avant la mise en service sur le site


• A la suite d’un démontage suivi d’un remontage
• A la suite de tout accident provoqué par la défaillance d’un organe essentiel de
l’appareil ou toute réparation éventuelle

Toute installation électrique provisoire doit être munie d’un rapport de contrôle réglementaire
effectué par un organisme agréé.

Tout appareil à pression (extincteurs 9kg / compresseurs 10 bars 500 litres) doit être muni d’un
contrôle réglementaire effectué par un organisme agréé.

Tout extincteur doit disposer d’un certificat d’épreuve initial

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement


17/41
STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

ARTICLE 17. PREPARATION DES TRAVAUX

Le tableau, ci-dessous, comporte une liste non limitative des opérations à effectuer par
l'Entrepreneur avant l'exécution des travaux correspondants. Les délais sont alors décomptés à
dater de la notification, par le Maître d’Ouvrage, de l’ordre de service de commencement des
travaux.

No Opérations Documents à établir Délai au plus tard


Projet des installations de
1 • Mémoire et plans. 21 jours
chantier
• Plan d’implantation ;
Dossier des pistes de chantier,
2 • Profil en travers type ; 21 jours
des accès et de signalisation.
• Plan de circulation
• Plans et maquettes des panneaux.
• Signalisation de sécurité (port des EPI,
panneaux d’avertissement de
dangers (électrique, mécanique,…)
• Signalisation des véhicules et engins
3 Signalisation de chantier (voies de circulation, limitation 21 jours
de vitesse…)
• Signalisation de secours (panneaux
d’indication de l’emplacement de
la pharmacie, du matériel
d’extinction, point de
rassemblement,…)
4 Exécution des travaux • Dossier d’exécution des travaux 21 jours
• Mémoire explicatif ;
• Planning détaillé ;
• Programme prévisionnel des
Programme d'exécution des dépenses mensuelles.
5 • La liste des laboratoires de 21 jours
travaux
contrôle, du bureau de contrôle
ainsi que des cabinets IGT pour
approbation par le Maitre
d’œuvre.
• Contrat avec bureau de contrôle
agrée par le Maitre d’œuvre
• Contrat avec laboratoire de
contrôle agrée par le Maitre 7 jours après
6 Contrôle des ouvrages d’œuvre Approbation
• Contrat avec ingénieur géomètre
topographe agrée par le
par le Maitre d’œuvre

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement


18/41
STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

Le Maître d’œuvre, s'il a des observations à formuler, les fera connaître à l'Entrepreneur dans les
quinze (15) jours qui suivent la réception de ces documents.

ARTICLE 18. ORGANISATION DU CHANTIER

18.1. Installation de chantier :

Les frais afférant à l’installation de chantier propre au présent lot sont réputés inclus dans les
prix unitaires du marché.

L'installation de chantier propre au présent lot doit comprendre :


- L’entrepreneur adjudicataire de ce lot, approvisionne en permanence un cahier de
chantier trifold à la disposition de la Maîtrise d'œuvre. Sur ce cahier seront consignées
toutes remarques.
- Il doit déposer un dossier complet des plans visés "BON POUR EXECUTION" et des pièces
écrites du marché.
- Les branchements provisoires de toutes natures nécessaires au fonctionnement des
engins et à la bonne marche des travaux et éventuellement le matériel nécessaire à la
production de la force motrice.
- L’étude et la réalisation de tous les ouvrages provisoires.
- Les installations et le matériel nécessaires à la fabrication ou la préparation des matériaux
y compris toutes sujétions.
- La mise en place des équipes de l'Entrepreneur chargées de la direction et de l'exécution
des travaux et, aussi, les installations et le matériel communs nécessaires à tous les
travaux.
- Amenée et repli du matériel du chantier.
- Suppression d’obstacles sur l’emprise du tracé des voies et collecteurs.
- Différents travaux de réfection de chaussées ou d’ouvrages provisoires.
- Evacuation hors du site des matériaux impropres.
- Nettoyage et maintien en état propre de l’installation de chantier de l’entrepreneur
- Mise en place de bureaux et installations propres aux besoins de l’entreprise.
- Signalisation routière aux abords du chantier
- Amenée et fourniture de l’eau pour les travaux, l’eau potable pour les ouvriers et l’énergie
électrique nécessaire pour l’exécution des travaux, quels que soient les frais à ce sujet
(frais de permission d’installation, de transport, d’acquisition, etc.….)
- Mise à disposition de la Maîtrise d’œuvre et du Maître d’ouvrage, des bottes de chantier
réglementaires et des casques réglementaires.
- Mise à disposition de la Maîtrise d’œuvre et du Maître d’ouvrage, EPI nécessaires
(chaussures de sécurité, casques, gilets …).

Cette liste n’est pas limitative.

Début des travaux :

Avant le début des travaux, une réunion préparatoire, sur l’initiative du Maître d’Ouvrage ou ses
représentants lors de laquelle sont définies d’un commun accord et sous l’entière responsabilité
l’entrepreneur, les consignes particulières du chantier, les interdictions, consignations,
condamnations nécessaires, et leurs modalités d’application est tenue.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement


19/41
STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

Compte prorata

L’entrepreneur adjudicataire du présent lot est tenu de participer aux dépenses du compte
prorata et ce proportionnellement aux montants TTC de son marché initial y compris avenants en
plus ou en moins.

Cette participation est forfaitaire; Elle est arrêtée à 2 % (deux pour cent) du montant TTC du
présent marché et avenants éventuels.

La gestion du compte prorata est assurée par le Maître d’Ouvrage.

Ainsi, les soumissionnaires doivent tenir compte de cette participation au compte prorata lors
de l’établissement de leurs offres.

18.2. Dépenses communes du compte prorata :

Les dépenses communes du chantier à porter au Compte Prorata, sont énumérées ci-après (liste
non limitative) :

- Une salle de réunion équipée est à disposition des entreprises pour tenir les réunions de
chantier.
- Clôture de chantier (selon un modèle qui sera communiqué par le Maître d’Ouvrage).
- Panneaux de chantier
- Une ambulance équipée et un local infirmerie supervisés par un médecin de travail sont
mis à disposition des entreprises en permanence sur le chantier.
- Gardiennage général du chantier (les baraques de chantier, installations, zone de stockage,
engins… propres à chaque entrepreneur restant sous leur surveillance et leur
gardiennage).

18.3. Dépenses exclues du compte prorata

Les dépenses suivantes incombant à chaque entreprise ne sont pas imputables au compte
prorata :
- Frais d’installation de bureaux propres à chaque entreprise.
- Frais de branchements d’eau et de consommation d’eau et d’électricité nécessaires pour la
réalisation des travaux
- Dégâts et vols imputables à un responsable bien déterminé et couverts par les assurances.
- l'assurance tout risque de chantier propre à chaque entreprise.
- Les frais pour la mise en conformité du chantier aux règles d’Hygiène, de sécurité et de
respect de l’environnement.

Tous ces frais devront être inclus dans les prix unitaires de l’entreprise.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement


20/41
STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

18.4. Mission de la Maîtrise de chantier (Coordination)

La Maîtrise de chantier a pour mission d'assurer l'ordonnancement, le pilotage et la coordination


des travaux de l'opération.

En conséquence, l’Entreprise doit fournir les renseignements et réponse aux ordres donnés dans
ce sens par ses représentants.

L’Entrepreneur ne pourra en aucun cas se dérober aux obligations résultant de l'intervention de


cet Organisme.

Elle s'assure que les séries des plans B.E.T. et Entreprise, servant à l'exécution et se trouvant sur le
chantier, portent obligatoirement le visa "BON POUR EXECUTION" délivré par le B.E.T.

Elle assure toutes les relations nécessaires à l'exécution entre tous les intervenants, et
l’Entreprise.

18.5. Journal de chantier

Un journal de chantier sera tenu par la maîtrise d’œuvre.

A ce journal sera annexé chaque mois un compte rendu détaillé établi par l'Ingénieur, sur lequel
seront indiqués :
• le déroulement général des travaux
• les incidents ou détails présentant quelque intérêt éventuel
• l'évaluation approximative des quantités de travaux effectués chaque mois.
• les journées d’intempérie ayant conduit à l’arrêt provisoire du chantier

ARTICLE 19. MESURES DE SECURITE ET D’HYGIENE

19.1. Sécurité

Pendant toute la durée du chantier, l'Entrepreneur est tenu de prendre sous sa responsabilité et à
ses frais, toutes les mesures particulières de sécurité qui seront nécessaires eu égard à la nature
de ses propres travaux, des matières qu'il emploie et aux dangers que celles-ci comportent, ainsi
que toutes les mesures communes de sécurité (hygiène, prévention des accidents, médecine du
travail, premiers secours ou soins aux accidentés et malades, protection contre l'incendie, dangers
d'origine électrique, etc...).

En conséquence, il appartient à l'Entrepreneur :


- De mettre en place, en fonction de la nature des travaux, les dispositifs techniques
nécessaires pour assurer la protection des travailleurs (échafaudages conformes, garde-
corps, balisage des tranchées, rétentions au niveau des zones de stockage des
hydrocarbures…)
- S’assurer que tout engin de levage dispose d’un marquage relatif aux charges

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement


21/41
STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

maximales /distances
- De dispenser à son personnel les formations et sensibilisations nécessaires et lui
prescrire les consignes à observer pour chaque tâche (travail en hauteur, conduite des
engins, manutention, manipulation de produits chimiques, bruit…)
- L’entrepreneur équipe son personnel de tout autre article nécessaire à sa protection
Individuelle : casques de sécurité, chaussures de sécurité, gants, lunettes de protection,
harnais pour les travaux en hauteur, casque anti-bruit, masque de soudeur, protection
respiratoire, bottes en caoutchouc, etc.
- Mettre à la disposition de son personnel les moyens de lutte contre l’incendie, former
son personnel sur son utilisation et assurer leur vérification annuelle
- Fournir à son personnel les consignes en cas d’urgence (numéros de téléphone,
procédures…)
- Mettre à la disposition de son personnel un dispositif de dépistage et de suivi médical
des maladies professionnelles engendrées par les vibrations, le ciment, le bruit, les
mauvaises postures…
- Appliquer rigoureusement les consignes du représentant du Maitre d’ouvrage en
matière de suivi des dispositions HSE

En effet l'Entrepreneur doit désigner un membre de son personnel "Correspondant HSE"


chargé de la sécurité sur le chantier. Ce cadre est l'interlocuteur direct du Maître d'Ouvrage
ou son représentant, pour toutes les questions relevant de la sécurité sur le chantier, de
l'hygiène des cantonnements, d e l ’ e n vi r o n n e m e n t et de toutes les dispositions à prévoir
dans le cadre du présent article.

19.2. Réception et stockage du matériel

Dans le cadre de la sécurité et au titre de la prévention des accidents, l'Entrepreneur doit prendre
notamment toutes les mesures efficaces et utiles concernant la circulation et le stationnement
sur l'ensemble du chantier et ses accès, les dispositions d'alarme, la protection contre les chutes
de pierres, la protection individuelle (casques, gants, bottes, lunettes, ....), le secourisme,
l'hygiène et la propreté, etc.

L'Entrepreneur est tenu de prévoir une signalisation efficace du chantier de jour comme de nuit
conformément à la réglementation en vigueur et plus particulièrement au niveau des traversées
des voies publiques.

19.3. Stockage et utilisation des matières dangereuses

Le stockage des carburants, solvants, produits inflammables et autres matières dangereuses


doit être organisé conformément aux lois et règlements en vigueur. En particulier, les quantités
de matières inflammables entreposées dans les constructions provisoires ne doivent pas
dépasser les besoins d'une journée. En dehors des heures de travail, les matières inflammables
ou combustibles (chiffons, graisses, vernis, etc...) doivent être enfermées dans des coffres
métalliques.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement


22/41
STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

Les citernes, fûts et autres contenants servant pour le stockage des hydrocarbures doivent
obligatoirement être placés sous rétention.

Tous les produits dangereux utilisés par l’Entrepreneur doivent disposer d’une Fiche de données
sécurité (FDS). Les FDS devront être remises obligatoirement au Maitre d’ouvrage ou son
représentant en matière de HSE avant le démarrage des travaux.

Des FDES (Fiches de Données Environnementales et Sanitaires) seront également fournies dans
la mesure du possible.

19.4. Cantonnement et hygiène des cantonnements

L'Entrepreneur fait son affaire du logement de son personnel et de ses services sans toutefois
occasionner par les dispositions qu'il prendrait à cet effet, de nuisance aux lieux qui sont mis à sa
disposition.

Ces logements seront placés dans un endroit déterminé par le maître d’ouvrage et doivent
respecter les conditions suivantes :
• Etre déclarés à l’inspection du travail si le nombre de salariés dépasse 50
• Etre sous forme de bâtiments modulaires et non construits en dur
• Etre en parfait état d’hygiène et de propreté (nettoyage quotidien, l'entretien des réseaux
d'égouts et d'alimentation en eau, désinfection, élimination des ordures ménagères et
déchets de toute nature…)
• Respecter les exigences réglementaires suivantes :
• Disposer de lavabos et de douches avec évacuation des eaux
• Disposer de douches avec eau chaude réglable
• Disposer au minimum d’un robinet pour 5 salariés
• Etre doté de vestiaires avec des armoires
• Etre doté de toilettes (avec chasse d’eau automatique à partir de 25 salariés)

A la fin des travaux, l'Entrepreneur devra retirer tous les bâtiments et ouvrages construits pour la
conduite du chantier et remettra les lieux dans leur état initial. En cas de démolition,
l’entrepreneur est tenu d’évacuer tous les gravats en dehors du périmètre du chantier

N.B : le cantonnement est interdit sur le site du projet.

19.5. Police de chantier

L'Entrepreneur doit assurer à ses frais le gardiennage du chantier et des cantonnements


notamment la nuit et pendant les jours de repos.
En conséquence, il n'est dû à l'entrepreneur aucune indemnité en raison des vols de matériels ou
de matériaux dont il serait victime de jour comme de nuit.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement


23/41
STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

L'Entrepreneur est tenu :

- de maintenir, à ses frais, son chantier en bon état de propreté ;

- de se conformer aux ordres et consignes qui lui sont donnés par le Maître d'Ouvrage ou
l'Ingénieur, concernant l'ordre et la discipline sur le chantier ;

- d'observer tous les règlements et consignes de l’autorité compétente concernant la police


des chantiers ainsi que, le cas échéant, les consignes spéciales tel que le règlement du
chantier, données par le Maître d'Ouvrage ou ses représentants en, vue d'assurer la police
générale de l'ensemble des entreprises travaillant sur le chantier.

19.6. Installations provisoires

Durant la période de préparation du chantier, l’entrepreneur doit assurer à sa charge des


branchements provisoires en quantité suffisante, pour le bon déroulement du chantier. Ces
branchements concernent les réseaux d’électricité (Distribution de puissance et Eclairages),
d’eau potable, et d’évacuation des eaux usées et de téléphonie éventuellement.

L’entrepreneur doit garantir que le chantier est alimenté en eau potable, sinon l'eau apportée
doit être analysée et communiquée à l'inspecteur du travail.

ARTICLE 20. SOINS, SECOURS AUX OUVRIERS

L'Entrepreneur a à sa charge le service médical du chantier dans les conditions prévues par les lois
et règlements en vigueur.
Le personnel des autres entreprises bénéficie de ce service sanitaire, à charge pour elles de
participer aux frais suivant des accords à passer sous le contrôle de l'Ingénieur chargé de la
surveillance des travaux.
L’entrepreneur doit définir une fréquence de visite médicale pour tous ses employés.
Pour certains métiers à risque cette visite médicale doit être renforcée (tous les 6 mois ou tous les
ans) et des tests spécifiques doivent être réalisés : surveillance de la tension pour le travail en
hauteur, test d’audition pour les travaux bruyants, etc.…

Des trousses de premiers soins doivent être disponible chez chaque entreprise et être gérées par
des personnes compétentes formées au secourisme.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement


24/41
STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

CHAPITRE III

PREPARATION ET EXECUTION DES TRAVAUX

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement


25/41
STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

ARTICLE 21. PREPARATION DES TRAVAUX

21.1. Implantation des ouvrages

Avant l'ouverture du chantier, l'Entrepreneur est tenu de reconnaître, en présence du Maître


d'Ouvrage, le tracé et le positionnement sommaire des ouvrages.

L'Entrepreneur fait effectuer à ses frais et sous sa responsabilité, par un Géomètre agréé, les
tracés d'implantation d'après les plans qui lui sont remis et les instructions qui lui sont données
par le Maître d'Œuvre.

21.2. Liaison entre le Maître d'Ouvrage et l'Entrepreneur

L'Entrepreneur est tenu de fournir à tout moment tous renseignements intéressant l'exécution du
Marché dont le Maître d'Œuvre juge nécessaire d'avoir connaissance, en raison notamment de
l'incidence possible des travaux confiés à l'Entrepreneur sur ceux des fournisseurs et autres
entrepreneurs.
En tout état de cause, l'Entrepreneur demeure seul responsable de l'exercice de la fonction qui lui
est propre à l'intérieur des obligations de son marché.

Il doit informer notamment le Maître d'Œuvre des incidents de chantier, de l'avancement des
travaux, de la situation des effectifs, de l'état des livraisons du chantier et des commandes de
matériaux (approvisionnements, fournitures, etc...) et doit mettre à la disposition de celui-ci tous
documents relatifs à l'exécution des travaux.

Il doit adresser au Maître d'œuvre, au début de chaque mois, pour le mois écoulé, un rapport en
cinq exemplaires où sont consignés les renseignements ci-dessus.
La liaison avec le Maître d’Ouvrage sera assurée par le Maître d’œuvre.

21.3. Matériel de provenance autre que marocaine

L'Entrepreneur se charge des formalités nécessaires à l'obtention de titres d'importation de ce


matériel, étant toutefois précisé que les formalités pour l'admission temporaire au Maroc des
matériels de chantier nécessaires à l'exécution des travaux doivent être effectuées en temps utile
par l'Entrepreneur sous son entière responsabilité.

21.4. Attachements

Il doit être pris des attachements contradictoires des travaux qui ne sont pas visibles après
exécution des ouvrages, des parties d'ouvrages qui sont cachées après leur exécution, des parties
d'ouvrages qui, sur la demande ou avec l'accord écrit du Maître d’œuvre ne sont pas exécutés
conformément aux plans d'exécution et, d'une façon générale, lorsque l'Entrepreneur ou le
Maître d’œuvre le demande. Il est pris en particulier de tels attachements pour tous les travaux,
qui, éventuellement, peuvent être effectués en régie.

Il n'est pas pris d'attachement pour les armatures des parties d'ouvrages en béton armé, les
dessins d'exécution correspondants tenant lieu d'attachements sauf pour les armatures qui

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement


26/41
STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

seraient ajoutées ou retranchées sur le chantier à la demande du Maître d'Œuvre et qui ne


figureraient pas sur ces dessins d'exécution.
Les attachements seront pris contradictoirement entre les représentants du Maître d'Œuvre et de
l’Entreprise et du MO éventuellement.

ARTICLE 22. SUJETIONS RESULTANT DE CHANTIERS VOISINS PRESENCE SIMULTANEE D'AUTRES


ENTREPRISES OU DE FOURNISSEURS ET LIAISONS AVEC CEUX-CI

L'Entrepreneur ne peut se prévaloir, ni pour éluder les obligations de son Marché, ni pour élever
une réclamation, du fait que d'autres chantiers soient à proximité de ses travaux ou dans la
région.

Par ailleurs, le Maître d'Ouvrage se réserve le droit de faire exécuter, pour le même
aménagement, par un autre entrepreneur, tout travail qui ne figure pas dans la description des
ouvrages donnée par le présent dossier.

L'Entrepreneur ne peut se prévaloir des sujétions qui en sont la conséquence pour éluder les
obligations de son marché.

Il doit, pendant toute la durée du chantier, se mettre en relation en temps opportun avec les
autres entrepreneurs et fournisseurs de l'aménagement, au fur et à mesure que ceux-ci lui sont
désignés par le Maître d'Ouvrage, afin que toutes les mesures propres à assurer la coordination
des travaux, le bon ordre et la sécurité des travailleurs soient prises d'un commun accord. Il doit
être procédé à tous échanges de renseignements ou documents utiles à cet effet.

Une copie de toute la correspondance échangée doit être adressée au Maître d'Ouvrage.

Lorsque plusieurs entrepreneurs ou fournisseurs utilisent des installations ou matériels de toute


nature appartenant à l'un d'eux ou mis à la disposition de l'un d'eux par le Maître d'Ouvrage, ils
font leur affaire des modalités de cette utilisation et de la répartition des frais correspondants.

En aucun cas, le Maître d'Ouvrage ne devra se trouver, pendant les travaux, en présence d'une
situation de fait résultant d'un manque d'information de la part de l'Entrepreneur et des autres
fournisseurs et entrepreneurs travaillant simultanément sur le chantier.

Chaque entrepreneur ou fournisseur travaillant sur un même chantier est responsable envers le
Maître d'Ouvrage des indemnités de tout genre qui seraient dues aux autres par suite de retard
dans l'exécution provenant de son fait.

ARTICLE 23. ETUDES, DESSINS D'EXECUTION ET PLANS DE RECOLEMENT

Après l'attribution de marché, l'Entrepreneur devra procéder à la vérification de ces plans et


avertir le Maître d’œuvre dans les plus brefs délais de toute erreur éventuelle. Ces plans serviront
de base pour l'élaboration des plans de détail d'exécution fournis, à ses frais, par l'Entrepreneur.

Ces documents deviendront contractuels après avoir obtenu le visa "Bon pour Exécution" délivré
par le Maître d’œuvre.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement


27/41
STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

L'Entrepreneur devra faire agréer par le Maître d'œuvre le bureau d'études chargé de
l'établissement de ces documents.

1°/ Les plans de détail d'exécution (tels que plans de façonnage d'armatures, plans des levés de
béton, plans de coffrage et de ferraillage, etc...) exigés par les travaux, et établis en
conformité avec les plans d'ensemble dûment vérifiés.

2°/Les notes de calcul précisant les hypothèses de surcharges envisagées et justifiant la stabilité
des ouvrages et la résistance de chaque élément en béton armé. Ces calculs ainsi que les
plans de coffrage et de ferraillage seront effectués par un bureau de contrôle agréé par le
Maître d'Ouvrage à la charge de l'Entrepreneur.

3°/Les Notes de calculs, justifiant le mode de soutènement prévu pour la stabilité des parois des
tranchées et des constructions en fonction de la profondeur des fouilles, de la nature du sol,
de la largeur des ruelles et des contraintes exercées sur les parois des tranchées.

Le Maître d’œuvre assurera, par le moyen qu'il jugera utile, le contrôle de ces études et
travaux.

Les documents cités aux paragraphes n° 1° et 2°, seront fournis en temps utile selon le
programme des travaux et en conformité avec l'échéancier des études fixées dans le marché
passé avec l'Entrepreneur.

Ils sont transmis au Maître d'Œuvre en Cinq (5) exemplaires pour approbation. Dans les 15 jours
maximum après réception, le Maître d’œuvre retourne une copie avec l'une des mentions
"approuvé" - "approuvé sous réserve d'annotation" ou "renvoyé pour correction"

Il est bien précisé, toutefois, que l'approbation des plans par le Maître d’œuvre ne dégage en rien
la responsabilité de l'Entrepreneur.

Les mentions "approuvé" ou "approuvé sous réserve d'annotation" autorisent l'Entrepreneur à


procéder à la construction des ouvrages inclus dans ces plans. Si le plan porte la mention
"Renvoyé pour correction", l'Entrepreneur doit modifier le plan en conséquence et doit le
soumettre à nouveau à l'approbation du Maître d’œuvre comme un nouveau plan.

Toute modification doit être indiquée dans le cartouche avec un numéro, la date et son objet.
Pour tous les plans approuvés, l'Entrepreneur doit fournir au Maître d'Ouvrage quatre (4) tirages
et un (1) contre-calque.

La même procédure sera utilisée pour les plans de détail d'un sous-contractant par l'intermédiaire
et sous la responsabilité de l'Entrepreneur.

Pour tout envoi de plans ou demande d'instruction et documents, l'Entrepreneur est tenu de le
faire en temps utile.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement


28/41
STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

Il est précisé, toutefois, que l'approbation des plans par le Maître d’œuvre ne dégage en rien la
responsabilité de l'Entrepreneur.

Tout travail effectué par l'Entrepreneur à partir de plans non encore approuvés par le Maître
d’œuvre l'est aux risques et périls de l'Entrepreneur.

Dans le cas où les dimensions ou dispositions d'ouvrages ne sont pas conformes aux prescriptions
du Maître d'Œuvre, l'Entrepreneur peut être tenu, sur l'ordre écrit du Maître d'Ouvrage et dans le
délai qui lui est alors prescrit, de remplacer les matériaux ou de reconstruire, à ses frais, les
ouvrages ainsi concernés.

L'Entrepreneur doit se conformer aux modifications qui lui sont prescrites pendant le cours des
travaux, mais seulement lorsque le Maître d’œuvre les a ordonnées par écrit.

Dans le cas où le Maître d'Œuvre juge acceptables, certaines modifications proposées par
l'entrepreneur, les nouvelles dispositions peuvent être maintenues, mais alors l'Entrepreneur n'a
droit à aucune augmentation de prix en raison de dimensions plus importantes ou de la valeur
plus grande que peuvent avoir les ouvrages ou les matériaux et les métrés sont basés sur les
dimensions prescrites en exécution du marché.

Si au contraire, les dimensions sont plus faibles ou la valeur des matériaux moindre, les prix sont
réduits en conséquence, en application des quantités réellement exécutées ou des prix des
matériaux effectivement mis en œuvre.

4°/ Plans de récolement

A la fin des travaux, et en tout cas, avant la réception provisoire, l'Entrepreneur doit fournir au
Maître d'Ouvrage un jeu complet de tous les plans de détail d'exécution ainsi que les plans
indiquant les modifications éventuelles apportées sur le chantier. L'établissement de ces
documents est à la charge de l'Entrepreneur.
Il est précisé que la réception provisoire des installations et ouvrages est subordonnée à la remise
de ces plans par l'Entrepreneur. Tous ceux-ci étant complet, entièrement cotés et pliés au format
standard 219 x 297 mm.
Ces plans de recollement seront fournis au Maître d'Ouvrage en (5) exemplaires de tirage dont un
exemplaire reproductible (contre calque en matière plastique).

ARTICLE 24. PROGRAMME D'EXECUTION

24.1. L'Entrepreneur doit remettre au Maître d'Ouvrage dès que possible et au plus tard une
semaine après la notification du marché

1. Un planning actualisé donnant dans le cadre des délais contractuels, l'échelonnement


détaillé dans le temps des principales opérations que comporte l'exécution du Marché.

2. Un programme technique définissant d'une manière précise les principales installations de


chantier.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement


29/41
STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

Le Maître d’œuvre, s'il a des observations à formuler, les fera connaître à l'Entrepreneur dans les
Sept (7) jours de la réception de ces documents.

24.2. Les programmes de travaux qui seront ainsi établis par l'Entrepreneur n'ont de caractère
contractuel qu'autant que serait concerné, outre évidemment la bonne exécution des travaux,
l'application des clauses prévues pour cas de force majeure.

ARTICLE 25. QUALITE DES TRAVAUX

Les ouvrages doivent être d'excellente qualité, conformes en tous points aux règles de l'art,
exempts de toute malfaçon et présentent toute la perfection dont ils sont susceptibles. S'ils ne
satisfont pas à ces conditions, ils sont refusés et remplacés aux frais de l'Entrepreneur.

Celui-ci est également responsable vis-à-vis du Maître d'Ouvrage des fautes et malfaçons
commises par ses agents ou ouvriers dans la fourniture et l'emploi des matériaux, ainsi que des
fautes et malfaçons commises par ses sous-traitants sauf en recours éventuel contre ceux-ci.

L'Entrepreneur ayant connaissance des difficultés de réalisation pouvant survenir, ne pourra en


aucun cas faire état d'une omission ou d'une mauvaise interprétation des pièces du dossier pour
refuser de fournir ou de monter un aménagement ou un dispositif quelconque dont l'absence
mettrait en cause le fonctionnement de l'installation ou son intégralité.

ARTICLE 26. RECEPTION DEFINITIVE ET DELAI DE GARANTIE

La réception définitive est faite par le maître d’ouvrage, le BET et les services concernés à
l'expiration du délai de garantie, soit UN AN après la réception provisoire.

Pendant toute la durée de ce délai de garantie, l'entrepreneur est tenu d'entretenir les ouvrages
et de réparer à ses frais les parties qui seraient reconnues défectueuses par suite de vices de
matières ou défaut de construction. La réception définitive est prononcée à la suite d'une visite
contradictoire.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement


30/41
STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

CHAPITRE IV

PAIEMENTS – RECEPTIONS ET REGLEMENT DES LITIGES

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement


31/41
STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

ARTICLE 27. NATURE ET COMPOSITION DES PRIX - MODE DE REGLEMENT

27.1. Nature des prix

27.1.1. Nature du marché :

Le présent marché est payé au métré sur la base des prix unitaires du marché et des
attachements pris contradictoirement par l’Entrepreneur et la Maîtrise d’œuvre

27.1.2. Contenu des prix :

Les prix du marché comprennent le bénéfice ainsi que tous droits, impôts taxes, frais généraux,
faux frais, et d'une façon générale, toutes les dépenses qui sont la conséquence nécessaire directe
ou indirecte des travaux concernant chaque lot.

27.1.3. Dépenses annexes réputées incluses dans les prix du marché :

Elles concernent entre autres, telles qu'elles sont explicitées dans les divers articles du présent
CPS et dans les documents généraux auxquels il se rattache :

- Timbres, enregistrement et coût d'achat des dossiers d'Appel d'Offres.


- Les différents frais
- Les frais de vérification, essais et contrôles de tous matériaux finis pour lesquels les
fréquences sont précises dans le Devis Descriptif (cahier des prescriptions techniques).

Les contrôles supplémentaires demandés par la Maîtrise d'Œuvre sont, s'ils s'avèrent défectueux,
à la charge de l'Entreprise et défalqués de ses situations.
- Les frais d'assurances de tous ordres (Tous risques chantier, individuelles ou collectives).
- Les frais de reproduction des documents demandés au cours de chantier.
- Les amendes et astreintes prévues

27.2. Frais des essais de laboratoire

L'entrepreneur est tenu de passer avec le laboratoire une convention qui sera soumise au Maître
d'Ouvrage et au BET pour approbation.

La maitrise d’œuvre ou le maitre d’ouvrage se réserve le droit de refuser le laboratoire proposé


par l’entreprise.

Les frais d'intervention du laboratoire pour les différents essais et contrôles sont à la charge de
l'Entrepreneur. Le laboratoire doit être agréé par le Maître d’Ouvrage et le BET.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement


32/41
STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

Le Maître d’Ouvrage se réserve le droit de commander directement à un laboratoire de son choix


les essais prévus dans le cadre du marché et de déduire les frais correspondants des décomptes
de travaux de l’Entreprise

27.3. Frais du topographe

L'entrepreneur est tenu de passer avec un topographe une convention qui sera soumise au
Maître d'Ouvrage et au BET pour approbation.

La maitrise d’œuvre ou le maitre d’ouvrage se réserve le droit de refuser le topographe proposé


par l’entreprise.

Les frais d'intervention du topographe sont à la charge de l'Entrepreneur.

27.4. Attachements

Les attachements sont établis à partir des constatations faites sur le chantier, des éléments
qualificatifs et quantitatifs relatifs aux travaux exécutés et des approvisionnements réalisés.

Ils sont pris au fur et à mesure de l'avancement des travaux, par le maître d’œuvre en présence de
l'Entrepreneur dûment convoqué à cet effet, ou de son représentant et contradictoirement avec
lui. Toutefois, si l'Entrepreneur ne répond pas à la convocation et ne se fait pas représenter, les
attachements sont pris en son absence et sont réputés contradictoires. Ces attachements devront
comporter les numéros de série ou de bordereau avec leur désignation.

Concernant les prix forfaitaires, les attachements font état d'un pourcentage d'avancement, par
poste. Il est pris au fur et à mesure de l'avancement des travaux par le maître d’œuvre, en
présence de l'Entrepreneur ou de son représentant agréé, et contradictoirement avec lui (Cf. Art.
39 du C.C.A.G.). Ce pourcentage est appliqué à la somme forfaitaire partielle prévue à ce poste au
détail estimatif.

Les attachements sont présentés pour acceptation à l'Entrepreneur qui peut en prendre copie
dans les bureaux du Maître d’œuvre. Lorsque l'Entrepreneur refuse de signer les attachements ou
ne les signe qu'avec réserve, il lui est accordé un délai de dix (10) jours à dater de la présentation
des pièces pour formuler par écrit ses observations. Passé ce délai, les attachements sont censés
être acceptés par lui comme s'ils étaient signés sans aucune réserve ; un procès verbal est annexé
aux pièces non signées ou signées avec réserves.

L'Entrepreneur est tenu de provoquer en temps utile la prise des attachements qui ne seraient
pas susceptibles de constatations ou vérifications ultérieures, faute de quoi, il doit accepter les
décisions du Maître d’œuvre.

27.5. Approvisionnement

Les approvisionnements des matières premières, objet fabriqués, etc. destinés à entrer dans la
composition des travaux ou des fournitures objet du marché peuvent ouvrir droit à des acomptes
sous réserves :

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement


33/41
STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

a) Qu'ils aient été acquis par le titulaire du marché en toute propriété et effectivement payés par
lui.

b) Qu'ils soient lotis sur le chantier de telle manière que leur destination ne fasse aucun doute et
qu'ils puissent être facilement contrôlés par la Maîtrise du chantier.

Ces acomptes pour approvisionnement doivent être accompagnés :

• d'un certificat de propriété (stockés sur chantier)


• Dans le cas où ils seront stockés dans les ateliers (chez les Entreprises) ils doivent être
accompagnés d'une assurance Vol Incendie et d'une caution équivalente au montant des
acomptes.
• Dans le cas où le montant des approvisionnements dépasserait 20% du montant du marché, le
décompte provisoire doit être accompagné d’une caution équivalente au montant de
l’acompte correspondant.

Ces acomptes seront calculés : suivant l'ordre préférentiel suivant :


• soit par application des prix d'approvisionnement, avec abattement de 20 %
(approvisionnement non reçus définitivement). Les propositions correspondantes seront
analysées par une commission
• soit enfin, en cas d'impossibilité d'application des modes de calcul précédents, par utilisation
des prix unitaires de bordereau quantitatif estimatif remis par l'Entrepreneur, avec
abattement de 40%.

Dans tous les cas, les conditions a) et b) ci-dessus devront être remplies préalablement à tout
règlement.

L'Entrepreneur devra impérativement en faire la preuve sous forme d'un certificat authentique de
propriété établi au bénéfice du Maître d'Ouvrage.

La présence sur le chantier des matériaux et matériels pour lesquels des acomptes sont demandés
devra être constatée, et la preuve de leur destination unique à ce chantier devra être précisée.

Il est entendu que pendant les 3 derniers mois du délai contractuel, il ne sera pas payé d'acompte
sur approvisionnement.

Ces approvisionnements demeurent alors la propriété du Maître d'Ouvrage, et l'Entrepreneur ne


peut les enlever du chantier sans avoir au préalable obtenu l'autorisation du Maître d'Ouvrage et
remboursé les acomptes perçus à leur sujet.

Pour avoir droit à acompte, les matériaux approvisionnés devront avoir fait l'objet d’un
attachement contradictoire entre l’Entrepreneur et le Maître d’ouvrage.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement


34/41
STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

27.6. Mode de règlement

Situations mensuelles

Les situations mensuelles seront établies en 05 (Cinq) exemplaires par la Maîtrise de chantier
(OPC). Ces situations seront établies à partir des attachements établis par l’entreprise et la
Maîtrise du Chantier auxquels il sera fait l’application des prix unitaires du marché.
Le paiement de ces décomptes sera effectué 60 jours (SOIXANTE JOURS) après dépôt chez le
Maître de l’ouvrage.

Décompte provisoire N°X et dernier

Le décompte provisoire N°X et dernier sera réglé sur le vu du certificat provisoire prononcé Par la
Maîtrise d’œuvre conformément à l’article correspondant dans le présent CPS.

Décompte général et définitif

Après la réception définitive de l'ensemble des ouvrages, le BET établira le décompte définitif
général et le soumettra au Maître d’Ouvrage pour visa après signature de l'entrepreneur.
Le décompte définitif doit inclure le total des sommes dues en exécution du marché accompagné
de tous les métrés, attachements et pièces justificatives nécessaires à sa vérification.

ARTICLE 28. REVISION DES PRIX

Par dérogation à l’article 14 du décret n°2-06-388. Les prix des prestations prévus dans le présent
marché sont fermes et non révisables.

ARTICLE 29. AUGMENTATION OU DIMINUTION DANS LA MASSE DES TRAVAUX -TRAVAUX


SUPPLEMENTAIRES – TRAVAUX SANS AUTORISATION

29.1. Augmentation ou diminution dans la masse des travaux, travaux supplémentaires

Le Maître d'Ouvrage se réserve le droit de modifier dans les limites de trente cinq pour cent (35%)
en plus ou en moins certains éléments du programme ou de renoncer sur proposition de la
Maîtrise d'Œuvre à l'exécution de certains ouvrages qui y sont prévus, ceci sans que
l'Entrepreneur puisse prétendre à une variation des prix des autres articles du bordereau ou de la
décomposition du prix forfaitaire. En cas de modification de détail, un avenant sera établi faisant
ressortir les plus et les moins sur la base des prix de la soumission.

Dans le cas d'ouvrages supplémentaires pour lesquels certains prix unitaires ne figureraient pas au
bordereau du marché, il sera demandé à l'Entrepreneur de proposer les prix unitaires manquants
par assimilation à ceux du marché ou, en cas d'impossibilité absolue, par utilisation des prix
courants du pays.

Il est précisé que, seuls sont considérés comme travaux supplémentaires, et par la suite réglés à
l'Entrepreneur, les travaux dus à des changements ordonnés par le Maître d'Ouvrage.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement


35/41
STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

Ces travaux supplémentaires doivent avoir fait l'objet d'un devis établi par l'Entrepreneur,
approuvé par le Maître d'Ouvrage, et notifiés par la Maîtrise d'Œuvre.
Des avenants globaux ou partiels intégreront éventuellement ces travaux supplémentaires au
marché de base.

DEROGATION AU C.C.A.G.-T

Par dérogation au C.C.A.G.- T, l'article 52, 53 et 54, les limites de variation des quantités sont
portées à 35% en hausse ou en baisse.

29.2. Travaux sans autorisation

Si l'Entrepreneur apporte sans autorisation des modifications aux travaux, tels qu'ils sont définis
par le marché, le Maître d'ouvrage peut, à son gré ou sur proposition de la Maîtrise d'Œuvre :

• soit exiger les démolitions, corrections, reprises nécessaires, à l'exécution exacte du marché,
sans préjudice d'une part des réfections qu'il pourrait exiger sur le montant du marché, si ces
démolitions, corrections, reprises, entraînent une diminution de la qualité finale des ouvrages,
et d'autre part, de tout autre incidence, notamment sur les travaux des autres Entrepreneurs.

• soit accepter les modifications opérées et dans ce cas le Maître de l'Ouvrage ne doit aucun
paiement supplémentaire si les ouvrages modifiés ont entraîné pour l'Entrepreneur des
dépenses supérieures à celles afférentes aux ouvrages initialement prévus.

Il est par contre en droit de diminuer les prix du marché du montant des économies si le coût des
ouvrages modifiés est moins élevés que celui des ouvrages initialement prévus.

ARTICLE 30. RECEPTIONS

En aucun cas la prise de possession par le Maître d'Ouvrage après l'expiration des délais prévus au
calendrier détaillé des travaux, ne vaut réception. Celle-ci ne peut résulter que d'un procès-verbal
prévu dans les conditions ci-après :

30.1. Réception provisoire

L'Entrepreneur doit demander la réception de ses travaux par écrit, au Maître d'Ouvrage par
l'intermédiaire de la Maîtrise de chantier, et moyennant un préavis minimum de deux semaines.

Elle ne peut être prononcée qu'après présentation des divers certificats de conformité techniques
délivrés par les services techniques concernés (RAMSA-IAM-Commune)

La Maîtrise de chantier avise le Maître d'Ouvrage et la Maîtrise d'Œuvre des dates retenues, et les
opérations de réception sont effectuées par la Maîtrise d'Œuvre, assistée du Maître d'Ouvrage,
en présence de l'Entrepreneur.

Au cours des opérations de réception, la Maîtrise d'Œuvre vérifie la conformité des fournitures et
de l'exécution des ouvrages aux documents du marché, aux règles de l'art et à la réglementation

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement


36/41
STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

en vigueur. Elle dresse sur le champ, sous sa responsabilité, un procès-verbal de réception de ces
opérations qu'elle vise et soumet à l'approbation du Maître d'Ouvrage et qu'elle diffuse
immédiatement aux parties.

Si la réception comporte des réserves, le procès-verbal mentionnent détail les omissions,


imperfections ou malfaçons constatées et la simple notification par lettre recommandée avec avis
de réception à l'Entrepreneur lui vaut injonction d'exécuter ou de terminer les travaux omis ou
incomplets et de remédier durablement, conformément aux règles de l'art, aux imperfections et
malfaçons dans le délai prescrit, sans que celui-ci puisse en aucun cas excéder trois mois.

Passé ce délai, le Maître d'Ouvrage à le droit de faire procéder à l'exécution des dits travaux par
tous ouvriers de son choix, aux frais, risques et pour le compte de l'Entrepreneur défaillant, sans
préjudice des pénalités de retard visées à l'article 7 ci-dessus.

Le coût des dits travaux et éventuellement le montant des pénalités de retard sont prélevés sur
les sommes dont le Maître d'Ouvrage pourrait être encore redevable à l'Entrepreneur et une
compensation s'opère de plein droit entre les prix des ouvrages ainsi exécutés et les reliquats dus
à l'Entrepreneur.

L'Entrepreneur conserve la garde du chantier, qu'il y ait ou non prise de possession des bâtiments
par le propriétaire, jusqu'à la constatation, par procès-verbal, tant de la levée des réserves que de
la remise en ordre complète du chantier.

Une réception provisoire partielle peut être prononcée lorsque le Maître d'Ouvrage use le droit
de prendre possession anticipée de certains ouvrages.

Si la Maîtrise d'Œuvre constate des malfaçons ou des défaillances graves dans l'achèvement des
travaux, le Maître d'Ouvrage, même requis, par l'Entrepreneur de faire procéder à la réception
des ouvrages, peut s'y refuser et en reporter l'époque à une date à laquelle les réfections ou
compléments de travaux auront été exécutés ; les pénalités de retard sont appliquées dans les
conditions de l'article 7 ci-dessus.

30.2. Présence permanente

L'Entrepreneur est tenu d'affecter sur le chantier un technicien ayant participé à la réalisation de
l'ouvrage pendant la période séparant la date de réception provisoire et la date de réception,
définitive.

Ce technicien est tenu de répondre à toutes demandes d'intervention émanant du Maître


d'Ouvrage et de la Maîtrise d'Œuvre.

30.3. Réception définitive

Après l'expiration du délai de garantie fixé à un (1) an, à dater de la réception provisoire il est
procédé à la réception définitive dans les mêmes conditions que pour la réception provisoire.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement


37/41
STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

Pendant la durée de ce délai un (1) an, l'Entrepreneur demeure responsable de ses ouvrages et
est tenu de les entretenir.

ARTICLE 31. CONTENTIEUX

Toutes les contestations se rapportant au présent marché et qui ne peuvent être réglées par voie
amiable, sont soumises au Tribunal Administratif de Rabat auquel les parties donnent attribution
de compétence.

ARTICLE 32. CONFORMATION AUX ORDRES DE SERVICE

L'entrepreneur est tenu de se conformer strictement aux ordres de service qui lui sont notifiés.

Il se conforme aux changements qui lui sont prescrits par ordre de service pendant les travaux par
le Maître de l'Ouvrage et le BET.

Il a toutefois l'obligation de vérifier le bien fondé des ordres de service et de signaler, avant toute
exécution, les erreurs, omissions ou contradictions qu'ils peuvent comporter et qui sont
décelables par un Homme de l'Art.

ARTICLE 33. RESILIATION

33.1. Cas de résiliation

Le marché peut être résilié de plein droit, au gré du Maître d'Ouvrage et sans que
l'Entrepreneur puisse prétendre à une indemnité quelconque :

• En cas de décès de l'Entrepreneur, sauf le droit pour le Maître d'Ouvrage d'accepter les
offres des héritiers ou des successeurs de l'Entrepreneur.

• En cas de dissolution de l'Entreprise si celle-ci est constituée en Société.

• En cas de règlement judiciaire ou de liquidation de biens, à moins que le Maître d'Ouvrage


ne préfère accepter les offres du liquidateur du syndic représentant la masse des créanciers
pour la continuation des travaux.

• En cas d'incapacité, de fraude, de tromperie grave, constatées par la Maîtrise d'Œuvre, ou


par le Maître d'Ouvrage sur la qualité des matériaux ou la qualité d'exécution des travaux.

• En cas d'abandon de chantier, ou de réduction d'activité apportant des perturbations dans


le déroulement normal du chantier, dûment constatés par la Maîtrise d'Œuvre ou par le
Maître d'Ouvrage si la reprise n'en est pas effectuée huit (8) jours après envoi d'une lettre
recommandée valant mise en demeure. Le cachet de la poste faisant foi de cet envoi.

• En cas de sous-traitance, cession, transfert ou apport du marché sans autorisation du Maître


d'Ouvrage.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement


38/41
STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

• Enfin, dans tous les autres cas où l'Entrepreneur ne s'est pas conformé aux stipulations du
marché et aux articles 27–29 – 43 – 44 – 45 – 46 – 47 – 48 – 50 – 53 – 60 et 70 du C.C.A.G.
ou aux ordres écrits qui lui ont été donnés si l'Entrepreneur ne s'exécute pas dans le délai
de huit (8) jours à compter du jour de la mise en demeure qui lui est signifiée par acte
extra-judiciaire. Ce délai peut être ramené à deux jours en cas d’urgence. L’urgence est
appréciée souverainement par le maître d’ouvrage

Dans tous les cas la résiliation est notifiée par lettre recommandée avec accusé de réception ou
par acte extra-judiciaire adressée à l'Entrepreneur défaillant ou à ses ayants droit à la dernière
adresse officiellement connue du Maître d'Ouvrage

La lettre de résiliation doit contenir, outre la décision du Maître d'Ouvrage de résilier le marché,
la date à laquelle il sera procédé aux constats des lieux. Cette lettre de résiliation vaut en même
temps convocation aux fins d'assister à cette opération.

33.2. Conséquences de résiliation

Dans tous les cas de résiliation du marché, il est procédé par la Maîtrise d'Œuvre en présence
du Maître d'Ouvrage et de l'Entrepreneur ou de ses ayants droit présents ou dûment appelés à
la constatation des ouvrages exécutés et de leur qualité, à l'inventaire des matériaux
approvisionnés ainsi qu'à l'inventaire descriptif du matériel et installations de chantier de
l'Entrepreneur.

On entend par Maîtrise d'Œuvre, soit l'Architecte seul, soit le Bureau d'Etudes seul, soit les deux
à la fois.

En cas de non participation de l'Entrepreneur défaillant, de ses ayants droit ou de leur


représentant dûment mandaté, pour quelque raison que ce soit, après simple convocation par
lettre recommandée avec accusé de réception ou par acte extra-judiciaire, aux opérations de
constat, le Maître d'Ouvrage sera en droit de faire procéder par la Maîtrise d'Œuvre à cette
constatation sans avoir recours à la reconvocation de l'Entrepreneur ou de ses ayants droit ou
même à la désignation d'un expert.

Les opérations de constat font l'objet d'un procès-verbal signé par les parties, visé par la
Maîtrise d'Œuvre, auquel sont annexés les attachements figurés et dessins d'exécution des
ouvrages réalisés, ainsi que leur évaluation.

Un exemplaire du procès-verbal est notifié par le Maître d'Ouvrage à chacune des parties. Le
procès-verbal établi en l'absence de l'Entrepreneur, de ses ayants droit ou de leur représentant
convoqués par lettre recommandée envoyée à leur dernière adresse connue du Maître
d'Ouvrage leur sera opposable.

Sera opposable également à l'Entrepreneur, ou à ses ayants droit, le procès verbal des
opérations de constat effectué en présence de l'Entrepreneur, de ses ayants droit ou de leur
représentant dûment mandaté signé par le Maître d'Ouvrage et la Maîtrise d'Œuvre, même non
approuvé par l'Entrepreneur, ses ayants droit ou leur représentant.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement


39/41
STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

L'Entrepreneur ou ses ayants droits ne peuvent refuser de céder au Maître d'Ouvrage, les
ouvrages provisoires dont les dispositions ont été agrées par ce dernier, et le matériel
construit spécialement pour le chantier en cause, ainsi que les matériaux approvisionnés pour
l'exécution des ouvrages ordonnés.

La cession est faite aux prix convenus au marché ou à défaut à ceux fixés à dires d'experts.

L'Entrepreneur défaillant ou ses ayants droit sont tenus d'évacuer du chantier et de ses
annexes (hangars, magasins, bureaux, etc...) les matériaux, matériels et fournitures dont la
cession n'est pas demandée par le Maître d'Ouvrage, dans le délai fixé par celui ci est qui ne
peut être inférieur à un mois à compter de la date de la lettre de résiliation, sauf cas
d'urgence.

Faute par l'Entrepreneur d'avoir évacué le chantier dans le délai imparti le Maître d'Ouvrage
est autorisé à faire procéder à cette évacuation aux frais, risques et périls de l'Entrepreneur
défaillant ou de ses ayants droit.

Le Maître d'Ouvrage peut alors passer un nouveau marché, aux risques et périls de
l'Entrepreneur défaillant ou de ses ayants droit. Les excédents de dépenses seront à la charge
de l'Entrepreneur ou de ses ayants droit et prélevés sur des sommes qui peuvent lui être dues
(décomptes en instance de règlement, retenue de garantie, cautionnement définitif, etc.) sans
préjudice des actions à exercer contre lui en cas d'insuffisance.

Si le nouveau marché entraîne au contraire une diminution des dépenses, le bénéfice en


résultant est entièrement acquis au Maître d'Ouvrage.

ARTICLE 34. CESSATION OU AJOURNEMENT DES TRAVAUX

34.1. Cessation des travaux

- Lorsque le maître de l’ouvrage ordonne la cessation absolue des travaux, le marché est
immédiatement résilié et sans aucune indemnité pour l'Entrepreneur. Toutefois, les travaux
réellement exécutés ainsi que l'approvisionnement constaté et acceptés par le Maître
d'Ouvrage et le BET, seront réglés à l’entrepreneur.

- La demande de l'entrepreneur n'est recevable que si elle est présentée par écrit, dans un délai
de 40 jours à dater de la notification de l'ordre de service prescrivant la cessation absolue des
travaux.

- Si les travaux ont reçu un commencement d'exécution, l'entrepreneur peut requérir qu'il soit
procéder immédiatement à la réception provisoire des ouvrages exécutés, puis à leur réception
définitive après l'expiration du délai de garantie.

34.2. Ajournements des travaux pour plus d'une année


- Lorsque le Maître de l'ouvrage prescrit l'ajournement des travaux pour plus de 18 mois, soit
avant, soit après un commencement d'exécution, l'Entrepreneur a droit à la résiliation de son
marché, s'il la demande par écrit.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement


40/41
STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCAF

La demande de l'Entrepreneur n'est recevable que si elle est présentée par écrit, dans un délai de
40 jours à partir de la date de notification de l'ordre de service prescrivant l'ajournement des
travaux.

- Il en est de même dans le cas d'ajournement, sine die ou successif dont la durée totale dépasse
un an, même dans le cas où les travaux ont été repris entre temps. Dans ce cas, le délai de 40
jours court à compter du jour où la durée totale des ajournements atteint une année.

- Si les travaux ont reçu un commencement d'exécution, l'Entrepreneur peut requérir qu'il soit
procédé immédiatement à la réception provisoire des ouvrages exécutés, puis à leur réception
définitive après l'expiration du délai de garantie.

34.3. Ajournement pour moins d'une année

- Lorsque le Maître de l’ouvrage prescrit l'ajournement des travaux pour moins de 18 mois, soit
avant, soit après un commencement d'exécution, l'Entrepreneur n'a pas droit à la résiliation.

- Si les travaux ont reçu un commencement d'exécution, l'Entrepreneur peut requérir qu'il soit
procédé à la réception des ouvrages exécutés.

ARTICLE 35. TRAVAUX HORS BORDEREAU

Si pendant l’exécution des travaux, il s’avère nécessaire de réaliser des travaux hors bordereau,
L’Entrepreneur ne pourra refuser de les exécuter. Il établira un devis qu’il négociera avec le
Maître d’Ouvrage en vue d’établir un avenant au marché.

ARTICLE 36. SOUS-TRAITANCE

- L'Entrepreneur ne peut se substituer un ou plusieurs sous-traitants pour l'exécution des


parties des travaux qui relèvent de sa spécialité et qui lui sont confiés en raison de ses moyens
et de son expérience spécifique, sans l'autorisation préalable du Maître d'Ouvrage.

- L'Entrepreneur ne peut en aucun cas céder la totalité, ni même une partie des travaux ni
contracter une association pour l'exécution de ces travaux sans l'accord préalable du Maître
d'Ouvrage.

- Dans tous les cas, l'Entrepreneur est tenu d'imposer aux sous-traitants des obligations telles
que l'application des clauses du CCAP reste assurée; L'Entrepreneur demeure, d'ailleurs,
personnellement responsable tant envers le Maître d'Ouvrage qu'envers les tiers.

LU ET ACCEPTE

L'ENTREPRENEUR
(SIGNATURE ET CACHET)

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement


41/41
STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

ROYAUME DU MAROC
SAPST
MAITRE D’OUVRAGE

TRAVAUX D’AMENAGEMENT DE LA ZONE DE CONNEXION SUD


AOURIR DE LA NOUVELLE STATION TOURISTIQUE TAGHAZOUT

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

LOT 47.10 : VOIRIE ET ASSAINISSEMENT

PIECE N° 3 : CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 0/38


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

SOMMAIRE

CHAPITRE I : INDICATIONS GENERALES ..................................................................................................................2


ARTICLE 1 : DESCRIPTION GENERALE DES TRAVAUX ...................................................................................................... 2
ARTICLE 2 : CONSISTANCE DES TRAVAUX ........................................................................................................................ 3
ARTICLE 3 : AUTRES OUVRAGES LIES À LA CONSTRUCTION ............................................................................................ 3
ARTICLE 4 : OUVRAGES TRAVERSES ................................................................................................................................ 3
ARTICLE 5 : DOCUMENTS D'INFORMATION ET EXIGENCES HQE ..................................................................................... 4
CHAPITRE II : PROVENANCE, QUALITE ET PREPARATION DES MATERIAUX ..........................................................5
ARTICLE 6 : GENERALITES ............................................................................................................................................... 5
ARTICLE 7 : MATERIAUX POUR LES BETONS ET MORTIERS .......................................................................................... 11
ARTICLE 8 : MATERIAUX POUR VOIRIE ET CHEMIN PIÉTON ......................................................................................... 12
ARTICLE 9 : MATERIAUX POUR REMBLAIS .................................................................................................................... 28
CHAPITRE III : MODE D’EXECUTION DES TRAVAUX ..............................................................................................30
ARTICLE 10 : MEMOIRE TECHNIQUE ............................................................................................................................. 30
ARTICLE 11 : TRAVAUX DE TOPOGRAPHIE, DE PIQUETAGE ET DE MENSURATION ...................................................... 30
ARTICLE 12 : TRAVAUX DE TERRASSEMENTS ................................................................................................................ 30
ARTICLE 13 : TRAVAUX DE TERRASSEMENTS EN DEBLAI .............................................................................................. 32
ARTICLE 14 : TRAVAUX D’ASSAINISSEMENT ................................................................................................................. 34
ARTICLE 15 : CONSTRUCTION DES CHAUSSEES ............................................................................................................ 40
ARTICLE 16 : REVETEMENT ........................................................................................................................................... 41
ARTICLE 17 : OUVRAGES EN BETON.............................................................................................................................. 44
ARTICLE 18 : TRAITEMENT DES SURFACES DE REPRISE DES SURFACES FINIES ET DE REPARATIONS EVENTUELLES .... 45
ARTICLE 19 : COFFRAGE ................................................................................................................................................ 46
ARTICLE 20 : ENDUIT ..................................................................................................................................................... 47
ARTICLE 21 : ARMATURES ............................................................................................................................................. 47
ARTICLE 22 : PIECES METALLIQUES ET MATERIEL ENROBES......................................................................................... 49
ARTICLE 23 : TRAVAUX DIVERS ..................................................................................................................................... 49
ARTICLE 24 : REMBLAIS AUTOUR DES OUVRAGES ........................................................................................................ 49
ARTICLE 25 : CONTROLE POUR LA BONNE EXECUTION DES REMBLAIS ........................................................................ 50
ARTICLE 26 : FORNITURE ET POSE DES CANALISATIONS CIRCULAIRES ......................................................................... 50
ARTICLE 27 : REGARDS DE VISITE .................................................................................................................................. 51
ARTICLE 28 : BOUCHE À AVALOIR ET À GRILLE ............................................................................................................ 51
ARTICLE 29 : AVALOIR SIPHOÏDE ................................................................................................................................... 51
ARTICLE 30 : BRANCHEMENTS PARTICULIERS .............................................................................................................. 51
ARTICLE 31 : OUVRAGES PARTICULIERS ....................................................................................................................... 51
ARTICLE 32 : NETTOYAGE DU CHANTIER ...................................................................................................................... 52

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 1/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

CHAPITRE I : INDICATIONS GENERALES

ARTICLE 1 : DESCRIPTION GENERALE DES TRAVAUX

Les travaux comprendront :

- Les opérations préliminaires topographiques nécessaires à l'implantation et au contrôle des


différents ouvrages.
- La préparation du terrain y compris débroussaillage, déracinement, dessouchage et décapage.
- Le dessouchage et l’abattage des arbres ainsi que la remise du bois taillé aux services des Eaux
et Forêts.
- Le dossier d'étude des bétons, Coffrages et des Armatures pour tous les ouvrages du projet,
approuvé par un bureau de contrôle. Ce dossier comportera le programme des épreuves et
de convenance.
- Les dossiers d'exécution des travaux.
- Les terrassements généraux et réglage des plateformes des voies conformément aux profils
en long et en travers, y compris mise en remblais des terres provenant des déblais des zones
d’emprunt ou des matériaux d'apport, par couches successives, arrosage, compactage et
toutes sujétions
- L’enlèvement, le transport et l’évacuation et la mise en décharge publique des matériaux en
excédent ou impropres à une réutilisation en remblais
- L’établissement des plans et notes da calculs de ferraillage et de stabilité, visés par un bureau
de contrôle agréé par la maitre d’œuvre.
- La construction des différentes parties de voirie, parkings et chemins piétons (encaissement
du corps de chaussée, bordures, revêtement, etc.)
- La réalisation des ouvrages de franchissement (dalots, buses) conformément aux plans
d’exécution
- La réalisation des ouvrages coulés en place conformément aux plans d’exécution.
- Les dispositions à prendre en vue d’assurer la stabilité des parois des fouilles et des
constructions bordant les tranchées.
- Les essais et contrôles nécessaires aux réceptions des ouvrages
- Le pompage et l'évacuation des eaux de ruissellement ou de la nappe.
- L’exécution des fouilles en tranchée y compris tous étaiements, blindages, assèchement et
épuisement pour les canalisations et les ouvrages annexes, ainsi que pour les branchements.
- La fourniture, le transport et la pose de canalisations circulaires ainsi que la réalisation des
joints et leur raccordement aux ouvrages existants ou projetés.
- La construction et l'équipement des ouvrages annexes ou spéciaux notamment les regards,
bouches d’égouts, ouvrages de franchissement, traversée des réseaux éventuels, etc.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 2/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

- La remise en état des lieux, le rétablissement des chaussées, accotements, trottoirs et


entretien de l'ensemble des ouvrages, objet du présent marché jusqu'à la réception définitive.
- L’établissement des plans de récolement des ouvrages exécutés.

ARTICLE 2 : CONSISTANCE DES TRAVAUX

Les travaux consistent principalement à réaliser environ :


9 Kml environ d’aménagement voirie, parkings, chemin piéton, ouvrages divers et assainissement
(selon les plans joints au présent dossier donné à titre indicatif).

ARTICLE 3 : AUTRES OUVRAGES LIES À LA CONSTRUCTION

Pour l'exécution des travaux objet du présent marché, l'entrepreneur peut être amené à réaliser d'autres
ouvrages connexes dont le prix est réputé inclus dans les prix unitaires. Il s'agit en particulier :

des ouvrages d’évacuations des eaux de drainage.


des ouvrages provisoires de franchissement des réseaux et déviations éventuelles.
des ouvrages de déviation nécessaires à la bonne exécution des travaux.
des ouvrages de protection contre les eaux de ruissellement ou de rabattement de la nappe.
La présente liste n'est pas limitative.

ARTICLE 4 : OUVRAGES TRAVERSES

Les voies, y compris celles d’accès au projet, ainsi que les collecteurs croisent sur leurs parcours des
réseaux existants qui devront être maintenus en service pendant toute la durée de réalisation des travaux
et ce, conformément aux servitudes et normes imposées par les Maîtres d'Ouvrage correspondants. Ces
réseaux sont, en tout ou partie, les suivants :

Nature du réseau Maître d'ouvrage Emprise réservée


Routes Ministère de l’Equipement Variable
Réseaux Electriques, AEP, assainissement RAMSA/ ONEE Variable
Réseaux P.T.T. Opérateurs téléphoniques Variable
VRD Commune Variable

Tous les accords et informations concernant ces réseaux et l'utilisation des voies d'accès au chantier seront
demandés par l'Entrepreneur au Maître d'ouvrage correspondant.

L'Entrepreneur fera son affaire des demandes d'autorisation aux différents Maîtres d'Ouvrages ci-dessus,
ainsi que des participations financières qui pourraient lui être réclamées pour la protection ou le
déplacement éventuels ou la surveillance et le maintien en service des différents réseaux. Les ouvrages de
protection devront être agréés par les Maîtres d'ouvrages concernés et seront à la charge de
l'Entrepreneur.

Sondages à effectuer
Préalablement à l'ouverture des tranchées, l'Entrepreneur procédera, à ses frais, aux sondages de situation
et de repérage des ouvrages enterrés.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 3/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

ARTICLE 5 : DOCUMENTS D'INFORMATION ET EXIGENCES HQE

La description ci-dessus, complétée par le document d’information et un dossier de plans, a pour objet de
donner à l'Entrepreneur un ensemble de renseignements techniques sur la nature et la consistance des
ouvrages et des travaux à réaliser. Ces informations sont susceptibles de modifications.

Une campagne de sondages et d'essais, concernant le réseau de voirie et d’assainissement, a été réalisée.
Le rapport correspondant est joint ou présent dossier. L'entrepreneur en appréciera les résultats sous son
entière responsabilité et procédera, à ses frais, aux campagnes géotechniques complémentaires s’il juge, le
cas échéant, le rapport joint insuffisant.

En ce qui concerne le volet HQE, l’entreprise sera tenue de respecter ce qui suit et autres directives du
maitre d’ouvrage ou maitre d’ouvrage délégué :
- Les produits classés dans le groupe 1 substances cancérigènes définie par le CIRC sont strictement
interdits.
- Les produits proposés doivent disposer d’une reconnaissance de leur qualité (certification,
preuve de conformité à la norme, avis technique…) dans les domaines où ils existent.
- L'entrepreneur devra fournir des Fiches de données des produits (FDS) et des FDES (Fiche de
Données Environnementales et Sanitaires), quand elles existent.
- L'utilisation de matériaux recyclés ou renouvelables est fortement recommandée.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 4/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

CHAPITRE II : PROVENANCE, QUALITE ET PREPARATION DES MATERIAUX

ARTICLE 6 : GENERALITES

6.1. INTERVENTION DU LABORATOIRE

Tous les essais seront effectués par un Laboratoire agréé par le Maître d’Ouvrage et le BET, aux frais de
l'Entrepreneur.

L’Entrepreneur est tenu de passer un contrat avec un Laboratoire pour tous les essais à effectuer et de lui
soumettre, au préalable, le projet de convention pour approbation au MO et à la maîtrise d’œuvre.

Le laboratoire devra remettre un plan d'implantation de tous les essais avec cordonnées X Y Z.

Les dispositions du contrat doivent respecter celles du présent CCTP.

6.2. PROVENANCE ET QUALITE DES MATERIAUX

- Les caractéristiques, les types, les dimensions et poids, les modalités d’essais, de marquage, de contrôle
et de réception des matériaux et des produits fabriqués doivent être conformes aux normes
homologuées ou réglementairement en vigueur au moment de la signature du Marché.
- Les produits proposés doivent disposer d’une reconnaissance de leur qualité (certification, preuve de
conformité à la norme, avis technique…) dans les domaines où ils existent.
- L’Entrepreneur est réputé connaître ces normes et il devra en tenir compte pour toutes les parties de la
fourniture de ses travaux.
- En cas d’absence de normes, d’annulation de celle -ci ou de dérogations, justifiées notamment par des
progrès techniques, les propositions de l’Entrepreneur seront soumises à l’approbation du MO.
- Tous les matériaux, matières et produits utilisés dans la construction des ouvrages faisant l'objet du
présent Marché proviendront de carrières ou d'usines agréées par le MO et le BET.
- Le BET pourra exiger l'éloignement du chantier des matériaux ne satisfaisant pas aux conditions ci-
dessus, aux frais de l'entrepreneur.
- L'utilisation de matériaux recyclés ou renouvelables est fortement recommandée.
- L'utilisation des produits classés dans le groupe 1 de la classification des substances cancérogènes
définies par le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer), agence de l’OMS (Organisation
Mondiale de la Santé) est formellement interdite.

6.3. CONTROLE DES MATERIAUX

Pour l’exécution du présent marché, l’Entrepreneur reste soumis aux prescriptions définies par :
--les lois et règlements en vigueur au Maroc à la date de la signature du présent contrat.

-- Textes spéciaux

Pour les travaux de voirie


--Le Cahier des Prescriptions Communes (C.P.C.) des travaux routiers relevant du Ministère de
l’Equipement;
--le Cahier des Prescriptions Communes applicables aux travaux routiers dépendant du Ministère des
Travaux Publics, constitué par l’arrêté N° 451-83 du 6 Décembre 1982 ;
--La réglementation en vigueur relative à l'achat, l’emmagasinement et l'emploi des explosifs dans les
mines, carrières et chantiers du Maroc;

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 5/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

--Pour les travaux de génie civil et d'infrastructure

L'Entrepreneur est également soumis, sauf pour les dispositions relatives aux textes plus récents aux
textes spéciaux suivants:
-- Devis Général pour les Travaux d'Assainissement (DGTA - édition 1961)(sauf pour les dispositions
relatives aux conduites circulaires ou ovoïdes qui ont fait l’objet de normes spécifiques plus récentes).
-- Fascicule n°70 du CCTG-T: Ouvrages d'assainissement
-- Fascicule n°71 du CCTG-T: Fourniture et pose de conduites d'adduction et de distribution d'eau
-- Guide des structures de chaussées (S.E.T.R.A)
-- Guide des carrefours urbains (C.E.R.T.U)
-- Guide technique de réalisation des remblais et des couches de forme (S.E.T.R.A)
-- Règles professionnelles.
-- Les circulaires et Fascicules Spéciaux du Cahier des Prescriptions Commune (C.P.C.) de
l’Administration Française relatifs à l'emploi du béton et à l'exécution des travaux de fondation et des
souterrains ainsi qu'aux canalisations et ouvrages annexes (Fascicule 70).
--Les fascicules spéciaux applicables aux travaux de génie civil relevant des services de ponts et
chaussées du Ministère de l'Equipement et du logement (Administration Française).
--Le Devis Général d'Architecture.

Et également soumis aux textes spéciaux suivants :


--Les règles et tolérances du Service Topographiques du Ministère de l'Agriculture et de la Réforme
Agraire.
--Les Circulaires françaises relatives au calcul et à l'emploi du béton armé en vigueur à la date de la
remise de l’offre.
--Les Normes Marocaines éditées par le Service des Normalisations Industrielles Marocaines (SNIMA)
et en particulier les normes 10.01.F003 et 012 concernant les aciers pour béton armé, 10.03.F009
concernant les bétons de ciment usuel, les Normes de l'AFNOR (Association Française de
Normalisation) ou des Normes équivalentes ou supérieures en vigueur au moment de la signature du
Marché et en particulier:

NM 10.1.003: Bétons - classification des environnements agressifs.


NM 10.1.004: Liants hydrauliques.
NM 10.1.005: Liants hydrauliques - Technique des essais.
NM10.01.F008: Bordures de trottoirs.
NM 10.1.156: Liants hydrauliques -Travaux en eaux sulfatées.
NM 10.1.157: Liants hydrauliques -Travaux en mer.
NM 10.1.158: Liants hydrauliques- Ciments à faible chaleur d’hydratation initiale.
NM 10.1.162: Liants hydrauliques - détermination quantitative des constituants.
NM 10.1.162: Sable de concassage pour bétons hydrauliques.
NM 10.1.008: Bétons de ciments usuels.
NM 10.1.011: Béton prêt à l’emploi préparé en usine.
NM 10.1.012: Aciers ronds lisses.
NM 10.1.013: Aciers à haute adhérence.
NM 10.1.020; 136 à 141 ; 144 ; 146 à 150 ; 155 et 166 à 170: Granulats pour matériaux de
construction.
NM 10.1.021: Techniques des essais - contrôle des bétons.
NM 10.1.027: Tuyaux et joints béton armé et non armé.
NM 10.1.162: Auscultation dynamique des ouvrages.
NM 10.9.001: Dispositifs de couronnement et de fermeture des ouvrages d’assainissement.
Normes Françaises en vigueur pour les pavés.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 6/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

Pour le calcul des ouvrages


--En règle générale, les calculs de résistance des ouvrages seront effectués conformément aux
derniers fascicules relatifs à la conception, au calcul et aux épreuves des ouvrages d'art édité au
Maroc et à défaut, en France, complétés par les règles pour la conception et le calcul des ouvrages et
construction en béton armé
-- règles de calculs parasismiques applicables

Le Maître d'Ouvrage se réserve le droit de contrôler tous les chantiers, ateliers et magasins de l'Entreprise et
ses fournisseurs pour la fabrication comme pour le stockage et le transport de tous les matériaux. A cet effet,
il pourra nommer des agents spéciaux ou s'y faire représenter par des organismes de contrôle de son choix.

Pendant toute la période de construction, l'entrepreneur donnera toutes facilités aux représentants habilités
du Maître d’Ouvrage pour permettre le contrôle complet des matériaux, ainsi que pour effectuer tous essais
sur ceux-ci notamment les études de formulation. Les quantités éprouvées et la cadence des essais seront
soumises à l’agrément du MO et du BET.

Les contrôles ne diminuent en rien la responsabilité de l'Entrepreneur quant à la bonne qualité des matériaux,
matières et produits.

Des rapports mensuels de synthèse seront établis, indiquant les quantités des matériaux en stock, leur
provenance, leur lieu de stockage antérieur et leurs quantités utilisées dans chaque partie des ouvrages.
Pour la réalisation des ouvrages en béton armé, l’entreprise est tenue d’effectuer une étude de la formulation
du béton.

6.4. ESSAIS DE CONTROLE

Les essais suivants, effectués selon la cadence précisée au présent CCTP, sont à la charge de l'Entreprise.
-- Investigations et recherche de carrières et usines d’approvisionnement en matériaux et produits

- Pour les terrassements

• Indice de plasticité (IP) des matériaux de remblais

• Contrôle granulométrique
• Contrôle du compactage

- Pour l'assainissement

• Essais géotechniques sur matériaux (IP, cohésion, angle de frottement interne….) et étude de stabilité
et de blindage des tranchées
• Essais de béton comprenant le contrôle des caractéristiques mécaniques.
• Contrôle des performances mécaniques des conduites préfabriquées
• Test d’étanchéité à l’eau ou la fumée dans les canalisations selon les exigences du BET.

• Contrôle du compactage et du nivellement des tranchées


• Essais à l’usine sur toutes les pièces métalliques.
• Essais à l’usine sur toutes les conduites.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 7/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

- Pour la voirie et chemin piéton

• Essais d'identification: granulométrie, indice de plasticité (I.P.), équivalent de sable (E.S.)


• Contrôle du compactage du fond de forme, des remblais et des couches de base, de fondation et couche
anticontaminante.
• Identification des tout-venants pour couche anticontaminante, de fondation et de base (granulométrie,
ES, IP, L.A).
• Contrôle du compactage des chemins piétons.
• Identification des gravillons des couches de roulement (granulométrie, L.A, propreté).
• Identification des liants utilisés en couche de roulement.

• Essais mécaniques sur les pavés éventuels et les bordures notamment les bordures spéciales.

6.4.1. ESSAIS DE BETON

Les essais de béton armé seront menés conformément à la Norme Marocaine NM 10.03.F.009. On prélèvera
au minimum un échantillonnage tous les 50 m3 de béton mis en œuvre.

6.4.2. TESTS D'ETANCHEITE

A- CANALISATIONS

Il sera procédé à un test d'étanchéité dans les canalisations d’assainissement entre les tuyaux assemblés de
manière à vérifier la convenance des éléments de jonction et des bagues. Le test portera sur un dixième du
linéaire mis en œuvre. L'essai est effectué par remplissage d’eau d’un tronçon de collecteur entre deux
regards consécutifs avant remblaiement des fouilles et d’une durée de 30mn après imprégnation de 24
heures.
Le Maître d’ouvrage se réserve le droit d’augmenter le linéaire des conduites devant subir le test d’étanchéité
jusqu’à concurrence de 25% du linéaire total s’il le juge nécessaire.
L’essai sera effectué soit à l’eau, soit à la fumée selon les exigences du BET.

L'entrepreneur fera son affaire de l'acquisition des éléments d'obturation et de mise en pression de ces
ouvrages et ce, pour tous les types de sections ainsi que de l'approvisionnement en eau nécessaire à ces
essais. Les conditions et résultats de ces essais devront répondre aux normes en vigueur.
L’essai sera conduit conformément à la norme NF EN 1610.

B - REGARDS

Les regards de visite et les ouvrages de raccordements et déversements sont testés par simple remplissage
d’eau jusqu’à un niveau situé à - 0.30 m de la cote dessus tampon, les tuyaux donnant sur le regard étant
bouchés au moyen d’obturateurs pneumatiques.
Le délai d’attente après remplissage est en principe de 24 heures pour des regards en béton. L’épreuve dure
30 minutes, pendant lesquelles on mesure le volume d’eau ajouté afin de maintenir le plan d’eau constant à
la cote de l’épreuve. L’essai sera concluant si ce volume est inférieur à 0,5 l/m² de surface mouillée.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 8/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

C - MISE EN CONFORMITE ET EPREUVES SUPPLEMENTAIRES


L'Entrepreneur devra remédier à tout défaut d'étanchéité constaté à l'épreuve, en exécutant immédiatement
et à ses frais les réparations quelles qu'elles soient, dont l'épreuve aurait fait reconnaître la nécessité.
Ces réparations effectuées, l'Entrepreneur effectuera à sa charge une nouvelle épreuve contradictoire, après
en avoir avisé le BET, conformément aux délais prescrits. Aucune réception ne sera prononcée en l'absence
d'essais satisfaisants.

6.4.3. ESSAIS DE RESISTANCE A LA RUPTURE DES CONDUITES PREFABRIQUEES

Les essais de résistance à l'écrasement et à la fissuration seront menés conformément aux dispositions des
Normes en vigueur (NM 10-1-027) pour conduites en béton et (NFP 16-352) pour les conduites en PVC.

6.4.5. RESISTANCE DES OUVRAGES COULES EN PLACE

L'Entrepreneur réalisera tous les ouvrages coulés en place conformément aux plans d’exécutions. Les
résistances de ces ouvrages et leurs caractéristiques géométriques devront être ceux prescrits dans les
documents d’exécution, les normes en vigueurs et les règles de l’art.

Il ne pourra entamer d'opération de coulage sans accord préalable du Maître d’œuvre.

6.4.6. AUTRES ESSAIS

Les frais provoqués par les essais supplémentaires qui pourraient être réclamés par le Maître d'Ouvrage ou le
BET seront à la charge de l'entrepreneur si les résultats ne sont pas conformes aux prescriptions ; dans le cas
contraire ils seront à la charge du Maître d’Ouvrage. Ces essais se feront par un Laboratoire qui sera désigné
par le maître d’ouvrage.

6.4.7. ESSAIS DE COMPACTAGE

Tous les essais qui seront réalisés doivent être conformes avec les spécifications du CPC routier.
Les essais à effectuer sur les matériaux constituant les couches de fondation et de base et sur les trottoirs
sont mentionnés dans les tableaux suivants :
TABLEAU 1. - CONTROLES ET FREQUENCES DES ESSAIS APRES LA MISE EN OEUVRE DES MATERIAUX

FREQUENC INDICE DE CLASSE LOS PROCTOR


ESSAIS I.P. E.S.
E COMPACT. GRANULAIRE ANGELES TYPE
COUCHE DE FONDATION
(GNF) ET COUCHE 95 % 0/40 < 10 < 40 > 30 MODIFIE
Voir
ANTICONTAMINANTE
Tableau
COUCHE DE BASE Non
suivant 98 % 0/315 < 30 > 30 MODIFIE
(GNA) plastique
Fréquence
REMBLAIS 95% < 100 < 12 - - MODIFIE
TABLEAU 2. - CADENCE DES ESSAIS AU FUR ET A MESURE DE L'APPROVISIONNEMENT SUR LE CHANTIER

LOS
ESSAIS MATERIAUX I.P. GRANULOMETRIE E.S. QUANTITE
ANGLES
Couche de fondation
ou couche 2 5 5 1
Se conformer
anticontaminante
aux fréquences
Couche de base 2 5 5 1
du CPC routier
Remblais, couche de
forme 2 5 5 1

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 9/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

TABLEAU DE FREQUENCE DES ESSAIS

DESIGNATION NATURE DES ESSAIS CADENCE DES ESSAIS


REMBLAI. Granulométrie par tamisage. 1 par 1000 m 3
Indice de plasticité. 1 par 1000 m 3
Proctor Modifié. 1 par 5000 m 3
Mesure de compacité in situ 1par 200 ml par couche et
par voie
GNF 0/40 et couche Granulométrie par tamisage. 1 par 1000 m 3
anticontaminante 0/50 Indice de plasticité. 1 par 1000 m 3
Equivalent de sable . 1 par 1000 m 3
(Indice de concassage Dureté Los Angeles 1 par 5000 m 3
supérieur à 30%) Usure Micro- Deval 1 par 5000 m 3
Coefficie nt d’Aplatisse ment 1 par 1000 m 3
Proctor Modifié. 1 par 5000 m 3
Mesure de compacité in situ 1par 200 ml par couche et
par voie
GNA 0/31.5 Granulométrie par tamisage. 1 par 1000 m 3
Indice de plasticité. 1 par 1000 m 3
(Concassage pur o ù Equivalent de sable . 1 par 1000 m 3
Indice de concassage Dureté Los Angeles 1 par 5000 m 3
supérieur à 100 %) Usure Micro- Deval 1 par 5000 m 3
Proctor Modifié. 1 par 5000 m 3
Mesure de compacité in situ 1par 200 ml par couche et
par voie
Liants Hydrocarbonés Se conformer aux essais Se conformer aux cadences
et matériaux de base exigés par le CPC applicable exigées par le CPC
et Contrôle de mise e n aux travaux routiers. applicable aux travaux
Œuvre routiers
Béton Essais d’écrasement. à 7 et 1 par 20 m 3 ou Cade nce fixé
28 jour par la Maîtrise d’œuvre
Essais d’affaissement
Bordure s de trottoirs Mesures dimensionnelles 6 par lot de 1000 ml
Essais de flexion 6 par lot de 1000 ml
Pavés auto- bloquants Mesures dimensionnelles Selon normes en vigue ur
Essais de flexion
Conduites Se conformer aux essais Se conformer à la cadence
exigés par la norme exigée par la norme
marocaine 10-1-027 marocaine 10-1-027

6.4.8. ESSAIS DE GRANULOMETRIE POUR COUCHE ANTICONTAMINANTE, COUCHE DE FONDATION ET


COUCHE DE BASE

Les granulats pour couches anticontaminante, de fondation et de base devront s'inscrire dans le fuseau de
références TALBOT. Pour la définition d'un tel fuseau, le BET pourra utiliser un fuseau de spécifications large
et applicable d'une façon assez générale tels que ceux utilisés par le Laboratoire Public d'Essais et d'Etudes
(0/50, 0/40 et 0/31,5).

Le fuseau de contrôle de régularité précise les tolérances de variation des courbes granulométriques autour
de la courbe moyenne.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 10/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

La proportion en poids de matériaux retenus sur une passoire à trous ronds de diamètre D doit être inférieure
à Dix pour Cent (10%) du poids initial soumis au criblage.

6.4.9. ESSAIS SUR COUCHE DE ROULEMENT - ESSAIS DE GRANULATS POUR COUCHE DE ROULEMENT

Les essais de contrôle à effectuer sur les granulats pour couche de roulement sont mentionnés dans le tableau
suivant:

RAPPORT DE COEFFICIENT LOS ANGELES PROPRETE INFERIEUR A


CONCASSAGE D'APLATISSEMENT 1M/M
PUR (D> 4D) < 20 < 25 <1

Les granulats recommandés pour la couche de roulement auront les caractéristiques prévues au catalogue des
structures de types de chaussées
Les essais et les fréquences ci-après peuvent être prévus pendant l'approvisionnement :

• Contrôle de la granulométrie : 1 pour 200 mètres cubes.

• Essais de propreté : 1 pour 200 mètres cubes

• Contrôle de la proportion des concassés : 1 pour 200 mètres cubes

• Contrôle de la dureté Los Angeles : 1 pour 200 mètres cubes.

6.4.10. ESSAIS SUR BORDURES DE TROTTOIRS

L’entrepreneur soumettra à l’approbation du BET et du maître d’ouvrage des échantillons de toutes les
bordures prévues dans le marché.
Des essais d’écrasement seront effectués au Laboratoire après prélèvement sur chantier suivant les normes en
vigueur.
L’utilisation des bordures spéciales (de dimensions ou formes spéciales telles que celles de type 20 x 30,
bordure coin ou avec des matériaux spéciaux….), fera l’objet d’un avis technique soumis au MO et au BET. Les
caractéristiques géométriques sont celles dictées dans les documents d’exécutions.

6.4.11. ESSAIS SUR LA FONTE

Des essais de charge et de flèche résiduelle seront menés conformément à la norme marocaine NM 10.9.001.

ARTICLE 7 : MATERIAUX POUR LES BETONS ET MORTIERS

7.1. CIMENT
Le ciment à utiliser sera du ciment CPJ-45, il devra être livré en sac papier de 50 Kg et stocké en magasin sur le
chantier ou en vrac et stocké en silos, à l'abri des intempéries et contre l'humidité du sol.
Tout sac présentant des grumeaux sera mis au rebut. Toutefois d'autres ciments pourront être utilisés à
condition qu'ils ne soient pas à prise rapide. Les récupérations de poussières de ciment seront interdites.
Le Maître d'Ouvrage ou le BET se réservent le droit d'effectuer un prélèvement conservatoire par 8 tonnes de
ciment, sur lequel pourront être effectués des essais dans les conditions définies dans le CPC.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 11/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

7.2. CIMENTS SPECIAUX

Si la nature des terrains rencontrés et de l'eau le nécessitent, le BET pourra imposer l'emploi de ciments
spéciaux résistant à l'action des sulfates.

7.3. EAUX DE GACHAGE ET D'HUMIDIFICATION

L’eau nécessaire aux travaux sera à la charge de l'Entrepreneur. Les prix du bordereau joint au présent CCTP
comprendront toutes les dépenses se rapportant à l’approvisionnement, au transport et à l'emploi d'eau.

Cette eau nécessaire pour le compactage et le gâchage des bétons et mortiers sera obligatoirement de l'eau
douce et ne contiendra pas plus de 0,2 % en poids de matières en suspension et pas plus de 1,5 pour mille de
matières dissoutes, le pourcentage en sulfate ne dépassant jamais 1 pour 1000. Elle ne contiendra aucune
matière organique en suspension ou dissoute.

Cette eau devra faire l'objet, préalablement à son emploi, d'une autorisation du MO et du BET qui se réservent
le droit de faire procéder à des essais qui seront à la charge de l'Entrepreneur.

7.4. PRODUITS D'ADDITION AUX BETONS

L'Entrepreneur ne pourra faire usage d'entraîneurs d'air ou de plastifiants qu'après avoir obtenu l'autorisation
du MO et le BET laquelle statuera sur la vue des documents techniques justificatifs, présentés par
l'Entrepreneur à l'appui de sa proposition, et après essais. Tous ces produits d'addition sont à la charge de
l'Entrepreneur.
Le BET, se réserve le droit de faire à intervalles réguliers des prélèvements d'échantillons pour procéder à
certains essais de contrôle dans un laboratoire autre que celui du producteur. Les essais seront à la charge de
l'Entrepreneur.

7.5. BETON PRET A L’EMPLOI

L’Entrepreneur ne pourra faire usage du béton prêt à l’emploi qu’après avoir obtenu l’autorisation du MO et du
BET.
Le BET, se réserve le droit de faire à intervalles réguliers des prélèvements d'échantillons pour procéder à
certains essais de contrôle dans un laboratoire autre que celui du producteur. Les essais seront à la charge de
l'Entrepreneur.

ARTICLE 8 : MATERIAUX POUR VOIRIE ET CHEMIN PIÉTON

8.1. MATERIAUX POUR COUCHE DE FONDATION

Les granulats pour couche de fondation seront des matériaux semi concassés présentant les caractéristiques de
la grave 0/40 GNF (voir tableau article 7.4.7).
Le matériau pourra être également corrigé par apport de filler.
La maîtrise d’œuvre recommande d’approvisionner le tout-venant dès l’ouverture du chantier.

8.2. MATERIAUX POUR COUCHE DE BASE

Les granulats pour couche de base seront des matériaux de la région présentant les caractéristiques de la grave
0/31.5 GNA (voir caractéristiques article 7.4.7). La classe GNA correspond à une grave non traitée pour couche
de base obtenue par un concassage ayant un indice de concassage de 100% minimum ou par un concassage
pur.
Approvisionnement à envisager en même temps que la GNF.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 12/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

8.4. MATERIAUX POUR BBSG, EB OU BBM

POUR BBSG

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 13/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

POUR EB

GRANULATS

Les enrobés bitumineux seront constitués d’un mélange de plusieurs fractions granulaires de granulats, de
sable et de filler répondant aux spécifications suivantes :

Classe du GRANULARITE % Dureté Propreté Angularité


fuseau Passant au tamis de en mm
10 6 2 0,08 L.A MDE E.S I.C
0/10 100 65 à 80 30 à 45 5 à 9 < 25 <20 (sur fraction 0/5 Concassé
mm) pur
> 40

Les classes granulaires 0/12 ou même 0/14 peuvent être utilisées pour des raisons de rugosité, les autres
caractéristiques restent identiques.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 14/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

Pour les filler d’apport, quand la teneur en fines (éléments inférieurs à 0,08 mm) des matériaux naturels
reconstitués est insuffisante, il y sera remédié par l’addition de fines. Ces fines devront avoir une granularité
telle que 80% au moins des éléments passent au tamis de 0,08 mm et 100% au tamis de 0,2 mm.

Les fuseaux ci-dessus pourront dans certains cas particuliers ne pas être respectés que ce soit en raison d’une
indisponibilité inévitable de certaines classes de grains ou en raison d’une forme particulière des éléments
graveleux s’accommodant mieux d’une granularité discontinue.

Toute dérogation aux classes présentées devra être étayée par des essais spéciaux de laboratoire justifiant la
validité des performances obtenues pour l’enrobé et l’acceptation du MO et du BET.

PERFORMANCES DE L’ENROBE

résistance compression stabilité compacité %


module de fluage
simple à 18°C en bars marshall en
richesse LCPC Marshall Marshall
(RS) kg
bitume 60/70 > 55
3,45 à 3,90 bitume 40/50 > 60 > 1000 90 à 95 93 à 97 < 4 mm
RH/RS > 0,75

Essai de compactage à la presse à cisaillement giratoire :

Compacité à 10 girations C 10 < 89%.


Compacité à 60 girations C 60 : 92 à 95 % pour 5 et 6 cm d’épaisseur.

Pour BBM

GRANULATS

formule 0/10 GRANULARITE %


Dureté Propreté Angularité
(discontinu/3 Passant au tamis de en mm particularité
formules) 10 6 4 2 0,08 L.A MDE E.S I.C
1 100 35 35 35 8 0/2 + 6/10 + fines
< 25 <20 Concassé
0/2 + 6/4 + 6/10 + fines
2 100 53 53 38 11 > 40
ou 0/4 + 6/10 + fines pur
avec compensation de 5
3 100 53 53 38 8 même fractions avec fines
points

PERFORMANCES DE L’ENROBE

La teneur en liant sera, en principe de 5,6 à 6,1% et devra faire l’objet d’une étude de formulation, établie aux
frais de l’Entrepreneur par le laboratoire chargé des essais

résistance à la compression simple compacité %


compacité à la P.C.G
RS à 18 °C en bars RH/RS > 0,75 LCPC Marshall (*)
C10 < 91%
bitume 60/70 > 60 > 0,8 91 à 95% < 97% formule 1-91 < C40 < 96%
formule 2 et 3-93 < C40 <
bitume 40/50 > 65
96%

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 15/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

(*) Essai Marshall pour compacité en l’absence d’essai PCG.

8.5. MATERIAUX POUR GRAVE BITUME


Généralité
De façon générale, les graves bitumes seront conformes aux normes NF P 98-138 « Couches d’assises :
Grave-bitume » de novembre 1999 et 98-150-1 « Exécution des assises de chaussées, couches de liaison et
de roulement, ainsi qu’au fascicule 27 du CCTG « Fabrication et mise en œuvre des enrobés
hydrocarbonés ». Cette grave bitume relève aussi des normes NF EN 13043, XP P 18-545 pour les granulats
et de la norme marocaine NM 03.4.158 pour les bitumes.

La grave bitume est de type 0/14 de classe 3.

Constituants
Granulats

Caractéristiques intrinsèques et de fabrication

GB3 (0/14)

La GB3 sera élaboré à partir de 3 coupures au minimum (0/4, 4/10 et 10/14). L’origine des granulats par
classe granulaire devra être unique pour tout le chantier. Les caractéristiques intrinsèques et de fabrication
sont définies ci-après:

Pour les gravillons :

Les caractéristiques minimales exigées sont codifiées selon les définitions des normes XP P 18-545 et NF EN
13043 :

Caractéristiques intrinsèques et de fabrication

Caractéristiques Valeurs spécifiées

Fl ≤ 25 si D > 6,3 mm

≤ 30 si D ≤ 6,3 mm

LA ≤ 30

MDE ≤ 25

P ≤2

Angularité des gravillons d’origine alluvionnaire : de 90 à 100%


pourcentage de grains concassées ou semi-concassés
en masse

Angularité des gravillons d’origine alluvionnaire :


de 0 à 1%
pourcentage de grains entièrement roulés en masse

Fl : Coefficient d’aplatissement

P : propreté superficielle – passant à 0,063 mm

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 16/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

LA : Los Angeles

MDE : Micro Deval en présence d’eau

Une compensation maximale de 5 points entre les caractéristiques LA et MDE est acceptée.

Granulométrie

Caractéristiques Valeurs spécifiées

Granularité des gravillons Pourcentage de passant en masse pour une classe


granulaire D > 2 :

- 100 pour le diamètre 2D

- entre 98 et 100 pour le diamètre 1,4D

- entre 85 et 99 pour le diamètre D et e=10

- entre 0 et 20 pour le diamètre d et e=10

- entre 0 et 5 pour le diamètre d/2

Limites générales et tolérances de Pourcentage de passant en masse au tamis


granularité des gravillons intermédiaire D/1,4:
(uniquement pour 2 ≤ d/D < 4 )
- Limites générales entre 20 et 70

- Tolérances sur la granularité type déclarée par le


fournisseur : ± 15

teneur en fines des gravillons Pourcentage passant au tamis de 0,063mm ≤ 2

Pour les sables :

Caractéristiques intrinsèques et de fabrication

Caractéristiques Valeurs spécifiées

Propreté des sables (valeur au bleu de Méthylène / MBF) ≤ 10

PS ≥ 60

Angularité des sables : coefficient d’écoulement (Ecs) (1) ≥ 35

Sur 0/2 ≤ 45
Friabilité (FS) (2)
Sur 0/4 ≤ 40

VB : valeur de bleu de méthylène sur la fraction 0/0.125 en gramme de bleu pour 1 Kg de sable sec

Ecs : Coefficient d’écoulement des sables

PS : propreté des sables mesurée sur la fraction 0/2 mm limitée à 10% de fines

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 17/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

(1) : pour les granulats d’origine alluvionnaire.

(2) : quelle que soit l’origine du sable.

Granulométrie

Par dérogation à la norme NF EN 13043 le Dmax des sables est inférieur ou égal à 4mm.

Caractéristiques Valeurs spécifiées

Granularité du sable Pourcentage de passant en masse pour


une classe granulaire D < 4 :

▪ entre 85 et 99 pour le diamètre D

▪ 100 pour le diamètre 2D

Tolérances autour de la granularité type du Tamis D: ± 5


sable
Tamis D/2 : ± 10

Tamis de 0,063 mm : ± 3

Lors des essais de réglage de l’installation, il sera procédé à l’établissement du fuseau de fabrication
portant sur 15 analyses. Il sera inclus entièrement dans le fuseau de régularité et défini par deux courbes
granulométriques enveloppes établies pour chaque dimension du tamis à partir de :

Xf ± 1.25 sf

Xf : moyenne des contrôles

sf : estimation de l’écart type

Fillers d’apport

Nature et caractéristiques

Les fines d'apport éventuelles et les fines du mélange seront conformes aux spécifications des normes XP P
18-545 et NF EN 13043.

Les caractéristiques des fillers d’apport à approvisionner doivent être les suivantes:

- nature : Filler calcaire

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 18/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

Tableau récapitulatif des caractéristiques de granularité du filler d’apport

Pourcentage en masse de passant


Tamis
Limites inférieures et Etendue maximale de
mm
supérieures pour les résultats granularité déclarée par le
individuels fournisseur (a)

2 100 -

0,125 85 à 100 10

0,063 70 à 100 10

(a) Etendue de granularité déclarée sur la base de 20 valeurs. 90% des résultats doivent se trouver
dans cet intervalle, et tous les résultats doivent être compris entre les limites inférieures et
supérieures de granularité définies en colonne 2 ci-dessus.

L’Entrepreneur doit exécuter le contrôle de conformité des éventuelles fines d'apport. La nature et la
fréquence des essais à exécuter sont indiquées dans le tableau ci-dessous ; les essais sont à exécuter sur les
fines du mélange, sauf l'essai de granularité qui est à exécuter sur les éventuelles fines d'apport.

Caractéristiques complémentaires des fillers d’apport

Essai spécifications Fréquence

Vsi = 28
Porosité Rigden (essai suivant
la norme NF EN 1097-4)
Vss = 38
1 par centrale et par
année de fabrication
Pouvoir rigidifiant (∆ TBA : Vsi = 8
essai suivant la norme NF EN
13179-1) Vss = 16

Valeur au bleu de Méthylène


1 par livraison et suivant
(essai suivant la norme NF EN Vss = 10
PAQ Fournisseur
933-9) MBF(1)

Tolérance surface spécifique


e ≤140 m2/Kg
Blaine

Vss : valeur spécifiée supérieure

Vsi : valeur spécifiée inférieure

(1) : Valeur au bleu sur le 0/ 0,125 exprimé en g /Kg

Fines de sable

Les fines de sable ou à défaut du mélange doivent être conformes au tableau 3 de la norme NF P 98-138.

Bitume

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 19/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

Le bitume sera de la classe 20/30. Il devra satisfaire à la norme marocaine NM 03.4.158 :2010

L’approvisionnement simultané par différentes raffineries est interdit : le changement éventuel de


raffinerie ou de liant doit correspondre à des phases de chantier nettement séparées et nécessite une
information du Maître d’Ouvrage.

L'Entrepreneur est responsable de la qualité du bitume livré, et assure le contrôle de la fourniture du


bitume dans les conditions fixées ci-après.

Nature et caractéristiques

Classe de bitume 20/30

Température de ramollissement bille et anneau 55 à 63

(TBA origine) (°C) NM 03.04.153

Pénétrabilité à 25 °c (1/10 mm) NM 03.04.152 20 à 30

Densité relative à 25 °C NM 14.01.B.005 1.00 à 1.10

Point d’éclair en vase ouvert °C NM 03.04.019 > 250

Solubilité dans tétrachloréthylène NM 03.04.159 > 99,5

Teneur en paraffine % NM 03.04.166 < 4,5

% pénétration résiduelle en % NM 03.04.152 ≥ 55

Ductilité des points bitumineux NM 14.01.B004 > 25

Détermination de la perte de masse à la chaleur NM < 1


14.01.B.008

Dope d’adhésivité

Le dope éventuel sera défini par la fiche technique de caractérisation et d’utilisation que l’entrepreneur
doit fournir pour les produits qu’il propose d’utiliser. Il sera conforme à la norme
NFP 98-150.

Composition et caractéristiques du mélange


Composition

La grave bitume sera de granularité 0/14 reconstituée à partir d’au moins 3 classes granulaires telles
qu’elles sont définies par les normes XP P 18 545 et EN 13 043.

La formule de composition est déterminée par l’Entrepreneur qui doit fournir une composition par type
d’enrobé et présenter les résultats de chaque étude de laboratoire quatre mois avant le début de la
fabrication.

Le pourcentage des passants du mélange granulaire au tamis de 2mm devra être compris entre 30% et
35%.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 20/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

L’étude de formulation sera établie conformément à la norme n° NFP 98.138 pour le niveau 3.

Elle comportera obligatoirement :

- une Etude de compactage à la presse à cisaillement giratoire sur plusieurs variantes (NF P 98-252)

- Essai de compression simple LPC (Duriez) sur 2 formules sélectionnées (NF P 98-251-1)

- Essai d’orniérage sur la formule retenue ( NF P 98-253-1) avec une teneur en liant majorée de la
tolérance de fabrication du mélange.

- Essai de module complexe (NF P 98-260-02) avec une teneur en liant minorée de la tolérance de
fabrication du mélange visée.

Un dope d’adhésivité sera introduit si la nature des granulats le rend nécessaire conformément à la norme
n° NFP 98.150.

Caractéristiques des graves bitumes

La formulation sera conçue pour satisfaire aux valeurs mentionnées dans le tableau ci-après :

ESSAIS Grave bitume

Essai de compactage à la presse à cisaillement giratoire (NFP


P98-252):

- % vide à 10 girations
>14
- % vide à 100 girations
≤ 10

Essai Duriez à 18°C (NFP 98-251-1)

R (après immersion )(en MPa)

Rapport = -------------------------------------- ≥ 0,70

R à sec (en MPa)

Essai d’orniérage (NF P 98-253-1)

Profondeur d’ornière en % de l’épaisseur de la dalle*, à 60 °C ≤ 10


avec le bitume du chantier, à un pourcentage de vides compris
entre 5 et 8% après 30.000 cycles. (1)

Essai de module complexe


> 9000
Module, en mégapascals, à 15° C, à un pourcentage de vide
compris entre 7% et 10%.

• * Pour une dalle de 10cm d’épaisseur

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 21/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

• (1) avec une teneur en liant majorée de 0.25%

Acceptation provisoire

Les formules présentées par l’Entrepreneur feront l’objet d’une acceptation provisoire par le Maître
d’Ouvrage.

Les résultats de cette étude comporteront :

* Les dosages des différents constituants,

* Les seuils d’alerte et de refus pour le dosage en liant,

* Le % des vides selon l’essai PCG à 10 et à 100 girations,

* Les résultats d’essais à l’orniéreur,

Fabrication de la grave bitume


Niveau et capacité des centrales

La centrale doit être de niveau 2 tel que défini par les normes NFP 98-728-1/2 :2004, avec système
d'acquisition des données conforme à la norme XP P 98-772-1-septembre 2004.

La capacité de la centrale doit être au minimum de 150 tonnes/heure pour une teneur en eau globale de
5%.

Dosage des granulats

Les trémies doseuses seront au minimum de trois (3), une trémie étant utilisée facultativement pour le
recyclage des matériaux ‘ blancs ‘.

Elles seront équipées d’une grille à maille de dix (10) centimètres. L’indication de la classe granulaire
stockée sera portée de manière visible sur chaque trémie, tant depuis la cabine de l’engin de chargement
que depuis le poste de commande de la centrale.

Les trémies seront équipées de vibreurs

Chaque trémie sera équipée :

− d’un dispositif d’alarme sonore et lumineux, l’alarme est déclenchée si le niveau des granulats
s’abaisse au-dessous du tiers inférieur du volume de la trémie et met en route les vibreurs placés
sur les parois de la trémie,

− D’un dispositif d’alarme permettant d’arrêter automatiquement l’installation avec temporisation si


le débit varie de plus de 30 % par rapport au débit fixé,

− de ‘palpeur de veine‘ signalant immédiatement toute interruption d’écoulement des granulats.

Chauffage et déshydratation des granulats

La teneur en eau résiduelle des enrobés est au maximum de 0,5 %.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 22/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

La température des enrobés à la sortie de la centrale d’enrobage est comprise entre 160° et 180°. La
température maximale limite de fabrication ne pouvant excéder 190°.

Stockage et chargement de la grave bitume

Une trémie de chargement sera prévue à la sortie du malaxeur. La trappe de cette trémie ne devra être
ouverte qu’après remplissage suffisant de la trémie. La manœuvre d’ouverture de la trappe devra être
automatique.

La hauteur de chute entre le malaxeur et la trémie d’une part, la trémie et le fond de la benne du camion
d’autre part, devra être inférieure à deux mètres cinquante ( 2,50 m).

Réglages

Contrôle des réglages initiaux

Il sera exécuté conformément aux dispositions des normes NFP 98-728-1/2 : 2004 suivant qu’il s’agit d’une
centrale d’enrobage en mode continu ou discontinu.

Lorsque l’Entrepreneur estime que son installation est réglée pour fournir une production industrielle, il en
informe le Maître d’Ouvrage et il procède aux contrôles préalables en présence du laboratoire du Maître
d’Ouvrage.

Les opérations de réglage sont effectuées toutes les 1000 heures de fonctionnement et après chaque
transfert.

On vérifiera :

a) Dosage des granulats

La droite d’étalonnage de chaque doseur à granulat est vérifiée à partir d’au moins trois niveaux de
production. A chaque niveau le débit moyen est vérifié par un minimum de deux valeurs obtenues par la
pesée d’un prélèvement d’une dizaine de tonnes. L’écart constaté pour chaque pesée doit être inférieur ou
égal à 5 % du poids défini par la formule de composition.

b) Dosage en bitume

La vérification du dosage est obtenue à partir du calcul de débit de la pompe à bitume grâce au nombre
d’impulsions fournies par le débitmètre étalonné. La dispersion relative sur deux valeurs doit être
inférieure à 5 % et la moyenne de dix mesures ne doit pas présenter un écart relatif supérieur à 2 % par
rapport à la valeur définie par la formule de composition ni un écart-type supérieur à 0,15 %.

c) Dosage des filler d’apport

La vérification du débit du système doseur en filler d’apport fait l’objet d’un contrôle statistique sur 10
échantillons. La moyenne des résultats obtenus ne doit pas présenter un écart supérieur, en valeur absolue,
à 3 % de la valeur définie par la formule de composition, ni un écart type supérieur à 0,30 %.

Acceptation provisoire

La centrale et ses équipements proposés par l’Entrepreneur feront l’objet d’une acceptation provisoire par
le Maître d’Ouvrage.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 23/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

Transport des matériaux


Le transport des matériaux est réalisé conformément à l'article 7 de la norme NF P 98-150-1.

Entre la centrale et le chantier de mise en œuvre, les camions devront impérativement être bâchés. D’autre
part, il ne sera pas admis de répandage de Gas-oil dans le fond des bennes et une huile spéciale destinée à
éviter le collage des enrobés sera soumise à l’agrément du Maître d’Ouvrage.

MISE EN ŒUVRE
Préparation du support

Les conditions de préparation du support seront conformes à l’article 8 de la norme NF P 98-150-1.

Cette préparation sera réalisée immédiatement devant l’atelier de répandage de la grave bitume

Préalablement à la mise en œuvre des enrobés, la surface à revêtir sera balayée et nettoyée.

Il sera répandu une couche d’accrochage à l’émulsion de bitume au dosage de 1,3 Kg/m² de l’émulsion
bitumineuse. Elle sera mise en œuvre à la répandeuse équipée d’une rampe qui sera affectée en
permanence au chantier.

Répandage de la grave bitume

Conditions générales

L’atelier de mise en œuvre doit être connecté au lieu de fabrication des matériaux enrobés.

La provenance des matériaux (centrale, heure de fabrication, etc.) sera toujours identifiée.

Répandage

Les dispositions de répandage sont conformes à l'article 9.3 de la norme NF P 98-150-1, avec les
dispositions suivantes :

Le répandage des enrobés doit être effectué en une seule passe avec un seul finisseur pleine largeur
guidée sur fil, ou par une double poutre de nivellement d’au moins 14 m de long, ou par laser dès la
première couche.

Le finisseur doit être équipé d’un dispositif d’alimentation en continu assuré par une trémie tampon.

Le finisseur monté sur chenilles sera équipé de tables vibrantes lourdes à haut pouvoir de compactage,

Le finisseur sera équipé de bavettes anti - ségrégation.

La compacité à obtenir à la sortie du finisseur sera fixé par la procédure de mise en œuvre de la grave
bitume.

La GB3 sera mise en œuvre soit en une couche soit en deux couches et ce selon l’épaisseur totale précisée
sur les plans d’exécution. L’épaisseur maximale de mise en œuvre par couche est celle préconisée par la
norme NFP 98-138.

L’épaisseur minimale en tout point pour une couche de grave bitume 0/14 est 6 cm.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 24/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

Dans le cas où la GB3 est réalisée en deux couches, l’entrepreneur soumettra à l’accord du Maître
d’Ouvrage, les épaisseurs des couches qu’il compte adopter pour réaliser l’épaisseur totale.

Acceptation provisoire

L’atelier de mise en œuvre proposé par l’Entrepreneur fera l’objet d’une acceptation provisoire par le
Maître d’Ouvrage.

Compactage

Les dispositions du compactage seront conformes à l'article 4.14.4 de la norme NF P 98-150 complété par :

Equipement des engins

L’atelier de compactage sera soumis à l’agrément du Maître d’Ouvrage.

Les rouleaux à pneus seront équipés de jupes de protection des pneumatiques conçues pour limiter leur
refroidissement sous l’action du vent et de la pluie. Ils seront également équipés d’une roulette de
compactage latérale amovible, assurant la bonne compacité des bords de couche.

L’ensemble du matériel sera équipé de contrôlographes.

Prescription de compactage

Le plan de balayage des engins devra être conçu de façon qu’il y ait un recouvrement des zones
compactées par deux engins d’au moins 50 cm.

Le matériau bitumineux sera compacté en partant de l’extérieur de la couche et en revenant vers son
centre.

Le compactage des matériaux sera réalisé directement après le répandage et l’Entrepreneur devra prendre
toutes les précautions pour que la longueur d’évolution de l’atelier de compactage soit minimale.

Cette longueur qui sera déterminée lors de la planche de référence, et qui sera liée aux conditions
climatiques, devra être telle que la distance entre la table du finisseur et le dernier compacteur ne dépasse
pas 60 mètres.

Acceptation provisoire

L’atelier de compactage proposé par l’Entrepreneur fera l’objet d’une acceptation provisoire par le Maître
d’Ouvrage.

Température

La température du matériau enrobé mesurée derrière la table sera supérieure à 140 °c.

Cette température minimale du répandage sera augmentée de dix (10) degrés Celsius en cas de vent ou de
pluies fines.

Les enrobés qui seraient soit chargés sur camions, soit répandus à une température insuffisante seront soit
rebutés soit évacués hors du chantier dans une décharge acceptée par le Maître d’Ouvrage.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 25/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

Conditions météorologiques

Le répandage est autorisé sur une surface humide. Il est interdit sur une surface comportant des flaques
d’eau.

Le répandage, lorsque la température relevée le matin à 7 heures sera inférieure à 5 degrés, est
subordonné à l’accord préalable du Maître d’Ouvrage.

Le répandage des enrobés sera interrompu pendant les orages, les fortes pluies et les pluies modérées mais
continues. Il pourra être autorisé par le Maître d’Ouvrage, en cas de pluie fine.

Le répandage des enrobés est arrêté dès lors que la vitesse du vent atteint 60 Km/h.

Joints transversaux

Les joints transversaux de reprise seront réalisés conformément à l'article 4.14.3.5 de la norme NF P 98-
150.

Les matériaux enlevés lors des travaux de découpage sont systématiquement évacués en décharge
acceptée par le Maître d’Ouvrage.

Planches d’essai et de référence

Les planches d’essai et de référence sont réalisées selon les normes NFP 98-150 et XPP 98-151.

L’Entreprise transmet les résultats des planches d’essai et de référence dans les 24 heures qui suivent la fin
des essais.

Planche d’essai

Une planche d'essai sera réalisée par l'Entrepreneur de manière à fixer :

− la composition et la disposition des ateliers de répandage et de compactage,

− les modalités d'utilisation de ces ateliers,

Elle permettra également d'étalonner les différents appareils de mesure.

Elle est soumise aux règles suivantes :

− l'Entrepreneur proposera au Maître d’Ouvrage un programme de réalisation de la planche d'essai,

− le laboratoire chargé du contrôle extérieur pourra représenter le Maître d’Ouvrage lors des essais,

− le lieu de réalisation de la planche sera proposé par l'Entrepreneur et la couche de chaussée


correspondant à cette planche pourra être conservée après accord du Maître d’Ouvrage,

− une planche d'essai unitaire mesurera au moins 50 mètres de long et elle pourra durer jusqu’à 5
jours ouvrables et concerner au plus 3 états de compactage différents.

Le plan de contrôle de la planche d'essai est le suivant :

− Nivellement : 3 points par profil et tous les 10 ml,

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 26/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

Les mesures sont faites perpendiculairement à l’axe de la chaussée. Les points de mesures sont pris au
niveau de la projection orthogonale des futurs emplacements des bandes de peinture de la signalisation
horizontale.

− Epaisseur : 3 points par profil et tous les 10 ml,

− Compacité : vingt mesures par état de compactage selon la norme NF P 98-241-1 (gamma –
densimètre), et 10 mesures en sus sur l'état de compactage proposé à l'agrément, réalisées
obligatoirement par carottage et pesée hydrostatique pour corrélation et calage des appareils,

− Flaches : Longitudinalement et au niveau de chaque profil en travers (tous les 10ml). Le


contrôle s’effectuera selon la norme NF P 98-218-1

− composition : 3 désenrobages du matériau mis en œuvre afin de déterminer la courbe


granulométrique du mélange et la teneur en liant.

Les spécifications à atteindre sur la planche d'essai sont les suivantes :

− Nivellement : ± 1cm/m pour 95 % des mesures

− épaisseur : 95 % des épaisseurs supérieures à e - 2 cm, où e représente l'épaisseur


théorique de la couche,

− pourcentage de vide moyen inférieur ou égal à 9% et totalité des 20 valeurs de pourcentage de


vides obtenues comprises dans l'intervalle: moyenne +/- 3 %.

− Flaches : Flaches au niveau de 100% des points inférieur ou égal à 1cm en profil en long et à
1,5 cm en profil en travers.

La réalisation des objectifs ci-dessus déclenchera l'acceptation définitive de l'ensemble de la chaîne


fourniture, fabrication, transport, répandage, compactage, sous réserves de l'obtention des acceptations
provisoires mentionnées au présent chapitre.

La planche d'essai est considérée comme un point d'arrêt et fait l'objet d'un contrôle externe et extérieur.
Dans ce cas, le Maître d’Ouvrage notifiera à l'Entrepreneur l'acceptation (autorisant le démarrage des
travaux), les réserves ou refus de la planche d'essai.

8.6. BORDURES DE TROTTOIRS

Les caractéristiques des bordures devront être conformes avec les documents d’exécution.

Les bordures de trottoirs préfabriquées en usine dont les spécifications mécaniques seront soumises à
l’agrément du BET.
Elles devront être conformes à la Norme Marocaine NM10.01.f 008 pour les éléments qui y font référence et
globalement aux plans de détail fournis dans le présent dossier.
Les bordures spéciales feront l’objet d’un avis technique soumis au MO et BET et définissant le dosage, l’aspect
et les caractéristiques mécaniques escomptés.

8.7. LES OUVRAGES PARTICULIERS

Dans ce présent marché, tous les ouvrages particuliers (avaloir siphoïde, regard de branchement double,…),
devront être réalisés conformément aux plans d’exécutions.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 27/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

8.8. MODALITES D'AGREMENT ET DE RECEPTION DES ESSAIS

Avant leur approvisionnement, tous les matériaux seront présentés à l'agrément du BET.

La demande d'agrément indiquera :

D’une part, la provenance des matériaux.


D’autre part, leurs caractéristiques.

Elle sera accompagnée des échantillons éventuellement nécessaires et de tous les renseignements propres à
justifier les propositions de l'entreprise.

L'Entrepreneur prendra toutes les dispositions nécessaires pour qu'un laps de temps suffisant à la durée des
essais soit compris entre la demande de l'approvisionnement sur le chantier pour ne pas retarder la bonne
marche des travaux.

La décision d'agrément ou de refus sera prononcée dans un délai de 8 jours après l'obtention des résultats des
essais d'agrément prescrit pour chacun des matériaux.
Ces essais d'agrément seront exécutés aux frais de l'entrepreneur par son laboratoire désigné à cet égard.

8.9. ENLEVEMENT DES MATERIAUX REFUSES

Le délai d'enlèvement des matériaux refusés est de trois (3) jours.

ARTICLE 9 : MATERIAUX POUR REMBLAIS

9.1. GENERALITES

Les matériaux pour constitution de remblais compactés proviendront des matériaux de déblais en place
réutilisables, de zones d'emprunt ou de zones d’apport.

L'Entrepreneur procédera donc au préalable à une reconnaissance détaillée des zones où sont prévues les
excavations des ouvrages ainsi que d'éventuelles zones d'emprunt complémentaires.

Suite à ces reconnaissances, il soumettra à l'accord du BET, avant le commencement des travaux de remblais
de la section considérée, un dossier comprenant :

Pour chaque emprunt possible, l'ensemble des renseignements géotechniques qu'il aura
rassemblés : implantation des différentes reconnaissances, niveau des prélèvements, analyses
granulométriques, limites d'Atterberg, teneur en eau, densité in situ, essais Proctor standard,
recherche de sols solubles, teneur en gypse, éventuellement essais de cisaillement et essais
œnométriques.

Le mouvement des terres proposé avec indication du volume potentiel de chaque emprunt, de
volume des matériaux transportés, de la distance de transport, et des axes de circulation.

Le BET se réserve le droit de refuser son accord, s'il juge insuffisantes les caractéristiques des matériaux
proposés ou s'il considère que le schéma d'exploitation proposé n'est pas optimum.

Dans ce cas, l'Entrepreneur devra rechercher de nouvelles zones d'emprunt, dont les caractéristiques
correspondraient à celles qui lui seront imposées par le BET, et proposera un nouveau schéma d'exploitation.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 28/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

L'ensemble des frais de reconnaissance, analyse, essais, et de constitution des dossiers définis ci-dessus, est à la
charge de l'Entrepreneur qui doit en tenir compte dans l'établissement de ses prix.
Le BET pourra à tout moment ordonner l'arrêt d'une exploitation si les qualités du matériau ne correspondent
plus à celles du matériau accepté initialement ou si les fouilles risquent de compromettre la stabilité des
ouvrages.

Les décharges ne pourront être constituées qu'en des zones préalablement proposées par l'Entrepreneur à
l'approbation du BET. Le matériau y sera mis en place par couches, réglé et régalé conformément aux
instructions du BET.

9.2. PROVENANCE ET QUALITES DES MATERIAUX POSES EN COUCHES FILTRANTES OU EN COUCHES DE


FONDATION

Les matériaux des couches filtrantes

Eventuellement proposées sous les ouvrages seront constitués de matériaux tout-venant criblé d'oued, des
matériaux en provenance des différents déblais des collecteurs lorsqu'ils seront agréés. Ce dernier type de
matériaux sera débarrassé des éléments de diamètre supérieur au diamètre maximal des grains admis
pour la constitution du filtre ou de la couche de fondation.

Qualité des matériaux mis en œuvre sous les collecteurs et les ouvrages

Les couches de réglage et de fondation des collecteurs et ouvrages dans les zones où elles sont mises en
œuvre devront être en sable.
Toutefois, si la nature de sol le permet, les matériaux en place seront mis en œuvre.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 29/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

CHAPITRE III : MODE D’EXECUTION DES TRAVAUX

ARTICLE 10 : MEMOIRE TECHNIQUE

Dans un délai de 15 jours à partir de la notification du marché, l'Entrepreneur remettra au Maître d'Ouvrage et
au BET le Plan d’Assurance Qualité décrivant le mode de réalisation des ouvrages et les moyens utilisés,
accompagné de renseignements d'ordre général.

ARTICLE 11 : TRAVAUX DE TOPOGRAPHIE, DE PIQUETAGE ET DE MENSURATION

Le BET mettra à la disposition de l'Entrepreneur les coordonnées des points nécessaires à l'implantation des
ouvrages. Les repères de base figurant sur les plans et ayant servi au calcul ne sont donnés qu'à titre indicatif.
L'entrepreneur devra éventuellement les contrôler.

Dans le cas où l'entrepreneur aurait des objections à formuler au sujet des repères de base et des plans y
relatifs, il est tenu d'en informer le BET dans un délai d'une semaine après réception des documents. Les
rectifications éventuelles seront faites contradictoirement entre l'Entrepreneur et le BET éléments définitifs
résultant de ces rectifications feront l'objet d'un procès-verbal contradictoire.

L'Entrepreneur fera exécuter, par un géomètre agréé, à ses frais et, sous son entière responsabilité tous les
travaux d’implantation nécessaires à la réalisation les ouvrages à construire.

Avant l'ouverture des travaux, l'entrepreneur vérifiera, en présence du Maître d’Ouvrage ou d'un de ses
représentants, le plan général d'implantation et les coordonnées de repères. Il sera dressé un procès-verbal
relatant le détail de ces opérations.

L'entrepreneur est responsable de la conservation des repères, si en cours des travaux, certains d'entre eux
sont détruits, il doit en remettre d'autres sous sa responsabilité et à ses frais. Il doit établir des repères
secondaires, selon une densité de moyenne d’un repère pour 10ha, et effectuera les repiquages nécessaires.

Les travaux de topographie: implantation, nivellement et bornage des ouvrages sont à la charge de
l’entrepreneur.

Les bornages des ouvrages (alignement droit, changement de direction, sommets de polygonales seront
réalisés à l'extérieur de la surface d'exécution des travaux. Les bornes seront placées de part et d'autre des
points à matérialiser, sur la bissectrice de l'angle pour les sommets et sur la perpendiculaire à l'axe.

ARTICLE 12 : TRAVAUX DE TERRASSEMENTS

12.1. PREPARATION DU TERRAIN

Les travaux pris en compte seront ceux situés dans l'emprise des voies à réaliser ainsi que dans la zone des
terrassements généraux.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 30/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

12.2. DECAPAGE ET COMPACTAGE

Les emprises de la zone destinée à subir des terrassements seront décapées si nécessaire sur une épaisseur
moyenne de 20 cm. Cette épaisseur pourra varier selon la nature et l'importance de la couche végétale
existante.

L'assiette ainsi décapée devra être compactée à 95 % de l'OPM avant la mise en œuvre des remblais.

La terre végétale issue des décapages sera évacuée à la charge de l’entreprise dans un site indiqué par le MO,
et étalée sur une hauteur ne dépassant pas 2m.

12.3. EMPRUNT ET DEPOT

Les matériaux utilisés en remblais proviendront des déblais, des zones d’emprunt ou de matériaux d'apport.
Les déblais excédentaires ou non réutilisables en remblais seront évacués à la décharge publique ou dans un
site indiqué par le Maitre d’ouvrage.

12.4. REMBLAI

La nature des remblais à employer pour les terrassements généraux aura les caractéristiques d’un matériau
répondant à des spécifications admises pour ce type de travaux.

Tous les remblais devront être méthodiquement compactés par couches de 20 cm jusqu'à obtention d'une
compacité d’au moins 90 % de l'OPM en profondeur et 95 % pour la couche superficielle (H< 20cm).

L’indice de plasticité doit être inférieur à 12 (IP < 12).

Le contrôle du compactage des remblais sera effectué en se référant principalement aux résultats d'essais de
compacité par densimètre et par essais de plaque pour la dernière couche.

Les essais porteront sur :


teneur en eau
densité en place

L'Entrepreneur doit en particulier, prévoir les fossés d'évacuation des eaux qui peuvent être nécessaires pour
réaliser un assainissement convenable et assurer la protection des ouvrages pour toute la durée des travaux. La
réalisation de ces fossés et leur entretien pendant la durée du contrat est à la charge de l'entrepreneur.

De plus, l'Entrepreneur doit fournir les moyens d'assèchement, d’épuisement, d’évacuation ou de dérivation
des eaux nécessaires à la protection des travaux.

12.5. COMPACTAGE DES REMBLAIS

Avant tout début de travaux, l'entrepreneur devra soumettre à l'agrément du maître d’ouvrage et le BET les
moyens de compactage qu'il compte utiliser.

Une planche d’essai sera réalisée avant le commencement des travaux. Elle a pour but de dimensionner les
engins de compactage, de la teneur optimale en eau en fonction de la nature des matériaux, de la densité
sèche optimale et de la compacité escomptée Les résultats de cet essai devront être mentionnés sur le Cahier
de chantier. Si la compacité prescrite ne peu être obtenue, l’Entrepreneur devra réaliser une nouvelle planche
d’essai après avoir apporté les modifications nécessaires à l’épaisseur des couches et au matériel utilisé.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 31/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

Le compactage sera utilisé avec des engins appropriés au matériau, et les travaux ne peuvent commencer que
lorsque l'entrepreneur aura amené sur le chantier les engins et matériel de nature agréée et en nombre
suffisant.

Si les résultats de contrôle de compacité d'une couche étaient inférieurs aux normes imposées, l'entrepreneur
devrait reprendre, à ses frais, le compactage pour obtenir le seuil minimum fixé. Si cela s’avérait impossible,
l'entrepreneur aurait à sa charge la démolition de la section considérée et sa reconstruction, jusqu'à obtention
de résultats satisfaisants aux essais de contrôle.

Dans tous les cas, en particulier lorsque la compacité imposée n'est pas atteinte, le BET pourra imposer une
diminution de l'épaisseur des couches, sans que l'Entrepreneur puisse prétendre à une quelconque indemnité
ou à une prolongation de délai.

Le compactage sera conforme aux spécifications du guide technique SETRA "Remblayage des tranchées et
réfection des chaussées".

12.6. LIT DE POSE


Lit de pose en Sable
Le sable pour le lit de pose des conduites devra présenter les caractéristiques suivantes :
équivalent de sable supérieur à 30,
indice de plasticité non mesurable,
Passant au tamis 80 µm : < 12% en poids,
Passant au tamis 2mm : > 50% en poids.
Lit de pose en gravette
En présence d’un terrain rocheux sera constitué en gravette de quartz 8/15.
En présence de la nappe, le Maître d’œuvre pourra également exiger un remblaiement en gravette de
quartz 8/15: jusqu’à une hauteur de 20 cm au dessus de la nappe. Dans ce cas, la gravette sera séparée du
remblai tout venant par un géotextile.

ARTICLE 13 : TRAVAUX DE TERRASSEMENTS EN DEBLAI

13.1. GENERALITES

Les travaux de terrassements en déblais nécessaires à la réalisation des collecteurs et des différents ouvrages
et voies sont inclus dans le présent Marché.

Les fouilles en tranchée seront exécutées conformément aux prescriptions du D.G.T.A.

Tous les déblais excédentaires seront évacués à l'emplacement désigné par le Maître d'Ouvrage et le BET.

13.2TERRASSEMENTS POUR VOIRIE ET CHEMIN PIETON

Les terrassements seront exécutés conformément aux prescriptions, du CPC des travaux dépendant du
ministère des Travaux Publics.

Toutes les terres excédentaires et matériaux impropres à la mise en remblais seront transportés aux décharges
telles que les aura choisies l'entrepreneur en accord avec le maître d'ouvrage et le BET.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 32/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

La tolérance de cote par rapport à la ligne rouge sera au plus égale à deux centimètres.

On ne devra pas observer de présence d'eau sur les chantiers de terrassement. L'Entrepreneur en assurera
l'écoulement à ses frais.

13.3. DEBLAIS

L'Entrepreneur pourra rencontrer des terrains de différentes natures qu'il lui appartiendra d'apprécier.

Le compactage du sol de la plate-forme sera conduit de façon à obtenir, sur une épaisseur de 30 cm au moins,
une densité sèche au moins égale à 95 % de la densité sèche l'optimum Proctor Modifié.

Dans le cas où cette valeur de la densité sèche ne pourra être obtenue, pour des raisons d'hétérogénéité locale
des terrains, l'Entrepreneur devra procéder aux purges nécessaires.

Les terres excédentaires pouvant éventuellement être réutilisées en remblais seront stockées à l'intérieur du
périmètre d'intervention.

L'Entrepreneur doit en particulier prévoir les fossés d'évacuation des eaux qui peuvent être nécessaires pour
réaliser un assainissement convenable et assurer la protection des ouvrages pour toute la durée des travaux. La
réalisation de ces fossés et leur entretien pendant la durée du contrat sont à la charge de l'Entrepreneur.

De plus, l'Entrepreneur doit fournir les moyens d'assèchement, d'évacuation ou de dérivation des eaux
nécessaires à la protection des travaux.

13.4. TERRAINS INSTABLES

Si lors de l'exécution des travaux, les talus exécutés suivant les pentes fixées par les plans du Contrat ou par le
BET présentent un risque manifeste de glissement, l'Entrepreneur doit les modifier après accord écrit préalable
du Maître d'Ouvrage.

Dans ce cas, une étude spécifique de stabilité des talus sera réalisée par l’entrepreneur et sera soumise au MO
et BET pour approbation.

13.5. RECEPTION DES FOUILLES

Pour réceptionner les fouilles au moment de leur exécution, le BET pourra exiger que certaines surfaces soient
complètement dégagées, nettoyées et livrées puis asséchées de telle sorte qu'il puisse examiner dans les
meilleures conditions les failles, diaclases ou tout autre défaut de la roche.

Ce nettoyage sera systématique sur les surfaces destinées à être recouvertes de béton.
Les excavations exécutées selon les profils indiqués par des plans ou les directives du BET ne seront, en aucun
cas, recouvertes de béton ou remblais avant que celui-ci ne les ait inspectées et approuvées par écrit.

13.6. RECEPTION DES FONDS DE FORMES

Les fonds de formes seront soigneusement dressés, compte tenu des tolérances admises. Ils seront
réceptionnés par le BET.

Le fond de forme devra être parfaitement dressé, nivelé et compacté au rouleau ou vibrant jusqu'à disparition
des traces de passage des engins de compactage avec contrôle permanent à la cerce, à la règle, au niveau.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 33/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

ARTICLE 14 : TRAVAUX D’ASSAINISSEMENT

14.1. CONTROLE DES TERRASSEMENTS ET POSE DES CONDUITES :

Les travaux de terrassement et de pose de conduites seront réceptionnés selon les étapes suivantes :
Tracé de la tranchée sur terrain à la chaux et implantation des regards.
Déblaiement et mise à niveau du fond de fouille.
Mise en place du lit de pose.
Essais sur conduites.
Etanchéité
Remblai primaire et compactage.
Remblai secondaire et compactage.
Réfection des trottoirs et des chaussées.
Plan de récolement.

La réception de chaque étape fera l’objet d’un procès verbal signé par les représentants respectifs du Maître
d’Œuvre et de l’Entreprise.
Une planche d’essai des sols devra être réalisée par l’entrepreneur au démarrage des travaux du chantier pour
valider la méthode de compactage utilisée pour chaque type des sols remblayés. Les résultats de chaque
planche d’essai seront visés par MO, BET ou par un Laboratoire agrée qui validera le (ou les) méthodes de
compactage proposées par l’entrepreneur.
L’Entrepreneur ne pourra entamer les travaux d’une étape que si les travaux de l’étape précédente sont
réceptionnés.

14.2. DIMENTIONS DES TRANCHEES

Les déblais seront réduits au strict minimum nécessaire à l'exécution des ouvrages. Les hors profils ne
seront pas pris en compte dans les métrés, ainsi que les surlargeurs résultant d’un éventuel blindage ou
soutènement quelle que soit sa nature. Les largeurs de tranchée à prendre en compte sont indiquées dans
le tableau ci-dessous.
Tableau 1 : Largeur de tranchée simple en fonction du diamètre de la conduite

Diamètre (mm) 150 200 300 400 500 600 800 1000

Largeur (m) 0,70 0,70 0,80 0,90 1,00 1,20 1,40 1,70

Diamètre (mm) 1200 1400 1600 1800 2000 > 2000

Diamètre extérieur du fût +


Largeur (m) 2,10 2,30 2,50 2,70 3,00
1m

14.3. FOURNITURE ET POSE DES CANALISATIONS CIRCULAIRES

Conduites préfabriquées en béton armé


Il sera fait application de la norme marocaine NM 10.1.027 qui a pour objet de définir les tuyaux circulaires
en béton armé et non armé pour canalisations d'assainissement, de fixer leurs caractéristiques et les essais
aptes à les vérifier.
Il s’agit ici de tuyaux en béton armé.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 34/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

Classe de résistance minimale - série 135A pour toutes les conduites. L’Entrepreneur produira à l’appui de
sa demande d’agrément une justification de la tenue mécanique des tuyaux selon le paragraphe 3.3 du
Fascicule 70 du CCTG.
Les tuyaux doivent satisfaire à la norme NF P 16-341 ou toute autre norme équivalente ou supérieure.
Les tuyaux doivent satisfaire en particulier aux conditions suivantes :
La surface intérieure doit être lisse. Les défauts de régularité de cette surface ne peuvent être
admis que dans la mesure où il s'agit seulement d'irrégularité accidentelle et locale ne pouvant nuire à
la qualité de la pièce et rentrant dans les limites de tolérance prescrites par les normes. En outre la
surface intérieure doit être propre et donc brossée si nécessaire.
Ils doivent résister d'une façon durable à toutes les sollicitations extérieures.
Dans les conditions d'essai définies, le tuyau ne doit pas présenter de suintements.
Les conduites approvisionnées sur le chantier devront être marquées en rouge, de façon apparente
et lisible, précisant la section nominale, la classe, la date de fabrication, la raison sociale et l'adresse du
fabricant.
Les joints entre conduites seront en élastomères conformes à la norme NF P 16-343.
Les canalisations en béton centrifugé armé seront fabriquées depuis au moins Vingt et un (21)
jours.
Elles proviendront d'usines agréées par le Maître d’ Ouvrage et le BET.
Les joints tuyaux en béton armé seront du type joint torique.

Conduites en PEHD double paroi structurée


Il sera fait application de la norme EN 13476 définissant les caractéristiques générales des tubes à parois
structurées en plastique “Systèmes de canalisations en plastiques pour les branchements et les collecteurs
d’assainissements sans pression enterrés – Systèmes de canalisations à parois structurées en poly (chlorure
ce vinyle) non plastifié (PVCU),polypropylène (PP) et polyéthylène (PE)“.

Les tuyaux doivent satisfaire en particulier aux conditions suivantes :


dimension nominale basée sur le diamètre intérieur (DN/ID),
respect des épaisseurs de parois sur le tube et sur les éléments de raccords,
matière PEHD vierge sans réutilisation de résine recyclée d’origine externe,
matière PEHD conforme aux exigences qualitatives,
utilisation de matières élastomères conformes pour la fabrication des joints,
respect des exigences sur les caractéristiques mécaniques (classe de rigidité CR8, flexibilité à 30%,
taux de fluage,…)
respect des exigences de performances (étanchéité, résistance à long terme,…)
les surfaces visibles des tubes sont lisses, propres et exemptes de rayures, boursouflures, impuretés
visibles ou pores et toutes autres imperfections de surface.
les extrémités des tubes sont coupées proprement et perpendiculairement à leur axe.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 35/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

Le Maitre d’ouvrage se réserve le droit de refuser tous les tuyaux, raccords et éléments des joints dont la
finition ou le marquage, ou les tolérances dimensionnelles ne sont pas conformes aux présentes
spécifications ou aux indications du Fournisseur approuvées par le Maitre d’ouvrage. De même, tous les
tuyaux, raccords, et éléments de joints endommagés, fissurés ou indûment déformés seront refusés.
Les tuyaux livrés doivent satisfaire toutes les prescriptions indiquées au niveau du CCTP.
Tuyaux en polychlorure de vinyle (PVC) non plastifié – sous pression
Qualité des matériaux
Les tuyaux en polychlorure de vinyle (PVC) devront, d’une manière générale, répondre aux normes NF EN
1452-Parties 1 à 3.
Les tuyaux et les raccords doivent être de qualité alimentaire au contact avec de l’eau potable, il ne devrait
pas y avoir lieu de rélargage de substances minérales ou organiques portant atteinte à la qualité des eaux.
Le fournisseur doit présenter un certificat d’alimentarité datant de moins de deux ans et délivrée par un
laboratoire agrée pour le contrôle des matériaux destinés à être mis en contact avec l’eau potable.
Fabrication des tuyaux
Les tuyaux seront fabriqués avec une matière plastique qui doit satisfaire à la réglementation en vigueur
concernant l’eau potable (alimentarité, solubilité, saveur). Ainsi l’eau potable ne sera altérée ni dans son
goût ni dans son odeur.
Ils sont fabriqués par extrusion d’un mélange de résine PVC, de stabilisant, de lubrifiant et de pigments,
mélange rendu pâteux par échauffement et malaxage à l’aide d’une vis sans fin placée dans un fourreau lui-
même garni extérieurement de résistance électrique.
Il s’agit d’une fabrication de type continu, le profilé ainsi constitué étant ensuite coupé en longueurs égales
puis prémanchonné à l’une de ses extrémités, et chanfreiné à l’autre.
Les tuyaux comporteront, à leurs extrémités, une emboîture préparée en usine et un bout mâle avec
chanfrein.
La pression nominale des tuyaux sera de 16 bras (PN16).
Pour les diamètres nominaux égaux ou supérieurs à 75 mm, chaque élément reçoit ensuite une bague de
joint en élastomère, ainsi qu’une coiffe de protection de l’emboîtement.
Fabrication des raccords
Les raccords sont fabriqués en fonte ductile adaptées au PVC. Ils seront montés sur tuyau en PVC
répondant aux caractéristiques ci-dessus auxquelles ils doivent être parfaitement adaptés.
Le perçage des brides sera au Gabarit GN10.
Ces pièces doivent être protégées intérieurement et extérieurement.
Ces pièces de raccord devront être en fonte ductile adaptées au PVC.
Le poids, l’épaisseur des pièces spéciales ainsi que les caractéristiques des matériaux les constituant seront
conformes aux normes en vigueur.
Les assemblages des tuyaux seront de type emboîtement. L’emboîture sera de type normalisé à bague
d’étanchéité en élastomère.
NB : L’assemblage par collage est strictement interdit ainsi que les pièces de raccord en PVC.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 36/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

Caractéristiques géométriques - Tolérances


Caractéristiques dimensionnelles
Les caractéristiques dimensionnelles des tubes PVC destinés à la conduite de l’eau sous pression ainsi que
leurs tolérances sont définies par la norme NF EN 1452.
Longueur
La longueur des tuyaux sera de 6 m par élément.
Cette longueur est assortie d’une tolérance de 5 cm.
Diamètre nominal
Les diamètres nominaux, les tolérances sur ces diamètres, les épaisseurs nominales et les pressions
nominales sont donnés dans le tableau ci-après :

Epaisseur
Diamètre Nominal DN Pression
Nominale en
(Diamètre extérieur du tube) Nominale
mm

75 5.5 16 bars
90 6.6 16 bars
110 8.1 16 bars
160 9.5 16 bars
225 13.4 16 bars
315 18.7 16 bars
400 23.7 16 bars
500 29.6 16 bars
Catégorie ou classe des tuyaux
Elle est définie dimensionnellement suivant la formule dite de lamé :
2 ×σ × e
P=
D−e
Avec :
o σ : Tension caractéristique, égale à 10 ou 12.5 MPa selon les diamètres à 25°C ;
o P : Pression de service admissible, en bar ;
o D : Diamètre extérieur nominal du tube, en mm ;
o e : Epaisseur nominale du tube, en mm.
Il est à noter que la classe ou catégorie de pression du tube est également influencée, par le type de joint,
collé ou à bague, ainsi que le régime d’exploitation de la canalisation.
Essais en usine
A la demande du Maître d'Ouvrage et du Maître d’œuvre, il pourrait être pratiqué en usine, en présence de
ses représentants, un ou plusieurs tests conformément à la norme NF EN 1452 qui doivent être effectués
régulièrement dans le cadre de la marque de conformité aux normes.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 37/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

L'usine peut également, sur demande du Maître d’Ouvrage et du Maître d’œuvre, effectuer des essais de
pression instantanée poussée jusqu'à l'éclatement, sur deux éléments du tube assemblés par collage ou
bague de joint.
Examen d’aspect et de dimensions
Les tubes PVC ainsi que leurs accessoires pourront être vérifiés dès leur arrivée sur chantier ou en atelier de
stockage provisoire. Le Maître d’Ouvrage et le Maître d’œuvre se réservent également le droit d’examiner
chacun des éléments sur le point d’être posé.
Toute dégradation profonde, poinçonnement caractérisé, entaille notable et fortiori éclat ou fissure
entraîneront le rejet de l’élément et son remplacement nombre pour nombre, à la charge du fournisseur.
Les dimensions seront également contrôlées, et leurs valeurs sont données aux normes NF EN 1452 pour
les tubes.
Les tubes et raccords hors tolérance seront refusés et devront être remplacées

14.4. MODE D’EXECUTION DES TRAVAUX

La pose des canalisations circulaires en tranchées sera exécutée conformément aux indications du D.G.T.A.

14.4.1 Travaux préalables aux terrassements


A- Enlèvement des déchets et gravois
Il sera interdit de brûler les bois sur le chantier.
Les gravois de démolition seront à évacuer au fur et à mesure à la décharge publique, à toute distance.
L'entrepreneur fera son affaire des autorisations, droits éventuels, etc.
B - Assainissement
Pour les eaux superficielles, l'entrepreneur devra prendre toutes les dispositions nécessaires quelles
qu'elles soient pour en assurer l'évacuation le plus vite possible et ceci pendant toute la durée des travaux
et jusqu'à la réception.
Dans le cas d'impossibilité d'écoulement gravitaire, l'évacuation devra être assurée par pompage.
Les frais entraînés pour satisfaire à ces impératifs d'évacuation des eaux superficielles sont implicitement
compris dans les prix du contrat.
14.4.2 - Déblais
Les fouilles de tranchées d’une profondeur supérieure à 1,30 m et d’une largeur inférieure ou égale aux
deux tiers de la profondeur (règle de Hazel) doivent être équipées de blindage. Cette disposition
s’appliquera également aux secteurs identifiés par l’étude géotechnique préliminaire ou présentant des
risques particuliers à l’ouverture des fouilles, après avis du Maître d’œuvre. Dans tous les cas, si le moindre
risque avéré d’effondrement est identifié, l’entreprise blindera la fouille et ce quelle que soit la profondeur.
Le fond de fouille sera réglé et compacté et recevra un lit de pose en sable ou gravette pour les tranchées
servant à la pose de conduites préfabriquées.
Le fond de fouille sera réglé et compacté et un béton de propreté sera coulé sur une épaisseur de 10cm
pour les tranchées servant à la réalisation d’ouvrages coulés en place.
Les déblais seront réduits au strict minimum nécessaire à l'exécution des ouvrages. Les hors profils ne
seront pas pris en compte dans les métrés, ainsi que les surlargeurs résultant d’un éventuel blindage ou
soutènement quelle que soit sa nature.
Pour la pose des conduites, les largeurs de tranchée à prendre en compte sont indiquées dans leTableau 1 :

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 38/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

Largeur de tranchée simple en fonction du diamètre de la conduite.


Pour les autres ouvrages, les volumes des fouilles pris en attachements correspondent aux volumes
théoriques déterminés sur les plans d’exécution de ces ouvrages.
Si la nature et les caractéristiques des déblais s’avèrent compatibles, ils seront réutilisés pour remblayer les
fouilles. Sinon, ils seront évacués immédiatement à la décharge sans stockage intermédiaire.
14.4.3 Epuisements
L’entreprise prévoira tout à sa charge tout le matériel nécessaire pour épuiser les eaux de la nappe, les
fouilles d’une éventuelle fuite du réseau, des retombées de la pluie, les eaux de ruissellement.
14.4.4 Aménagement du fond de fouille
A - Purges éventuelles
Cette opération consiste en l'enlèvement, sur une certaine épaisseur, des matériaux reconnus mauvais
comme sol d'assise des remblais ou des ouvrages fondés sur le terrain en place, et qui risqueraient
d'entraîner des tassements à long terme trop importants ou préjudiciables. Ces produits de purge seront
mis en décharge.
Le choix des matériaux de substitution à utiliser sera arrêté en accord avec le BET.
B - Compactage
Un compactage sera exécuté sur tous les fonds de forme avant mise en œuvre des remblais ou construction
des ouvrages de façon à obtenir une densité du sol en place au moins égale à 95% de la densité maximale
de l'essai Proctor normal sur une épaisseur de 0,20m.
Le compactage sera conforme aux spécifications du guide technique SETRA "Remblayage des tranchées et
réfection des chaussées".
14.4.5 Soutènement des fouilles
A - Généralités
Au cours des travaux de fouille à ciel ouvert, l'Entrepreneur devra particulièrement veiller à ce que le dépôt
des déblais, les équipements, la circulation des engins de chantier ainsi que les vibrations dues aux
bétonnières placées à proximité de la fouille et à la circulation publique voisine (camions, trains, etc.) ne
puissent provoquer des éboulements.
Le blindage pour l’ensemble des ouvrages réalisés sera proposé par l’entreprise à l’acceptation du BET.
Le BET pourra imposer le type de blindage de fouille à mettre en œuvre.
B - Aciers laminés pour étaiement et bétonnage
L’entreprise soumettra au visa du MO les méthodes et matériaux qu’elle prévoit pour la réalisation des
étaiements provisoires.
Les aciers pour cadres, étais, butons, seront des profilés du commerce, en acier doux soudable. Leur
nuance sera soumise à l'agrément du BET.
14.4.6 - Réseaux souterrains existants
Afin qu'aucun dommage ne soit causé aux canalisations et câbles rencontrés pendant l'exécution des
terrassements, l'Entrepreneur prendra toutes dispositions utiles à leur reconnaissance (surtout s'il envisage
l'emploi des engins mécaniques) et ensuite pour leur soutien et leur protection. En cas de dommage à un
réseau ou un ouvrage, l'Entrepreneur en informera sans délai le concessionnaire concerné.
Les travaux de réparation seront à la charge de l'Entrepreneur, qui se conformera aux conditions qui
pourront lui être imposées par les exploitants des différents réseaux.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 39/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

L’entrepreneur établira un plan de détail pour les croisements d’autres réseaux précisant les dispositions
de traversée et les emprises réservées.
On notera que toutes les sujétions liées aux croisements et aux longements sont comprises dans le prix du
terrassement.
14.4.7 Remblais
La mise en place de remblais se fera par couche compactée de 0,2 m d'épaisseur.
Les remblais contigus aux ouvrages en béton seront exécutés avec précaution de façon que les ouvrages
soient chargés uniformément de tous les côtés ; le compactage sera mené de telle sorte qu'il n'entraîne
aucune dégradation de ceux-ci. Il sera réalisé en faisant circuler les engins de compactage parallèlement
aux parois des ouvrages.
Le compactage sera conduit de façon à obtenir une densité du sol de fondation au moins égale à 95 % de
l’Optimum Proctor Normal.
L’Entrepreneur devra arrêter l'exécution des remblais dans le cas où la bonne qualité de ceux-ci serait
compromise par les intempéries.
14.4.8 Tolérance/ contrôle
A - Tolérance sur les fonds de fouille
Quelle que soit la nature des terrains meubles ou rocheux, le fond de fouille sera réglé avec une tolérance
maximale sur les profondeurs de ± 0,01 m (un centimètre). Si l’Entrepreneur a dépassé la limite de
tolérance fixée, il sera tenu de remplir, à ses frais, de matériau de lit de pose adéquat les hors profils au-
delà de la limite fixée ci-dessus.
B - Tolérance de verticalité des fouilles
La tolérance admise sur la verticalité des fouilles est fixée à 1%.
Si l’Entrepreneur a dépassé la limite de tolérance fixée, il devra proposer des dispositifs de rattrapage des
défauts de verticalité.
C - Tolérance d’implantation des ouvrages
La tolérance sur l’implantation des ouvrages par rapport à la base d’implantation est de ± 5 mm en altitude
et de ± 1 cm en plan.
D - Contrôle
Les fonds des fouilles seront réceptionnés par le BET avant toute mise en œuvre de béton. Les essais de
compactage des remblais seront effectués aux frais, à la charge et sous l’entière responsabilité de
l’Entrepreneur. Les résultats seront soumis au Visa du BET.

ARTICLE 15 : CONSTRUCTION DES CHAUSSEES

15.1. COUCHE DE FONDATION

La fondation sera exécutée en tout-venant GNF1 pour l’ensemble des voies.

La compacité ne devra pas être inférieure à 95 % de l'Optimum Proctor modifié (O.P.M.)

La fréquence des essais de compactage sera d’un tous les 100 mètres, avec un minimum d’un essai par voie.

Après achèvement de la fondation, le profil en long ne devra pas présenter des écarts supérieurs à 2 cm sous la
règle ou la cerce.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 40/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

15.2. COUCHE DE BASE

La couche de base sera exécutée en T.V. GNA pour la voirie et chemin piéton, selon les recommandations
géotechniques et conformément aux documents d’exécutions.

La compacité ne devra pas être inférieure à 98 % de l'Optimum Proctor modifié.


Après achèvement de la couche de base, les écarts du profil en long et des profils en travers ne devront pas
être supérieurs à 1 cm avec le profil en long théorique ou avec les profils en travers types.

La fréquence des essais de compactage sera d’un tous les 100 mètres, avec un minimum d’un essai par voie.

ARTICLE 16 : REVETEMENT

16.1. BETON BITUMINEUX 0/10

COMPOSITION DES BETONS BITUMINEUX

Le béton bitumineux 0/10 sera fabriqué à partir des granulats 0/2 ; 2/6 et 6/10 définis dans le présent
MARCHÉ DEVIS.
Il sera exécuté sur une épaisseur de 5 cm pour l’ensemble des voies ; toutes les épaisseurs étant mesurées
après compactage.
Le béton bitumineux coloré matricé, quand il est prévu, sera teinté dans le masse, aura une épaisseur de 4
cm et sera mis en place sur une couche de GNF1 de 10cm d’épaisseur mesurée après compactage.
La teinte du béton bitumineux coloré devra être soumise à l’agrément préalable du MO.

Les performances à obtenir sont celles indiqué dans le présent CCTP.

Il sera mis en œuvre mécaniquement suivant les pentes fixées par les profils en long et en travers du projet.
Après le réglage et avant le cylindrage, la surface sera vérifiée pour corriger les irrégularités, enlever les
impuretés ou accumulation de matériaux mal enrobés et les remplacer par un matériau satisfaisant.
Si l’exécution de la chaussée en pleine largeur s’avère impossible, les joints devront être soignés et très
serrés.
Le bord du joint longitudinal devra être coupé sur toute son épaisseur de manière à exposer une surface
franche contre laquelle on placera le mélange chaud.

Le compactage au cylindre à pneus du béton bitumineux est exigé.

Le rouleau à pneus devra compacter immédiatement derrière le finisseur.

L’atelier de compactage devra comporter au minimum un rouleau automoteur


pneumatiques de 10 à 18 tonnes dont la pression de gonflage pourra varier de 3 à 8 kg, l’engin
étant équipé de manomètres, et un cylindre lissé TANDEM de 6 à 8 tonnes.

La couche obtenue après le dernier cylindrage devra être unie conforme aux profils et à la
pente fixée et avoir l’épaisseur moyenne prescrite.

La capacité en place devra atteindre en tout point 100% de la capacité DURIEZ de référence
obtenue en laboratoire sur les enrobés, lors de l’étude de composition.

FABRICATION

Les bétons bitumes seront fabriqués à l’aide d’une centrale à malaxage discontinu à fabrication unique.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 41/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

La température des granulats à l’entrée du malaxeur devra être comprise entre 135° et 150°, celle du
bitume devra être comprise entre 160° et 170°, la teneur en eau des granulats à l’intérieur du malaxeur
devra être inférieur à 0.5%.
Pour les enrobés colorés seront teinté dans la masse.

MISE EN ŒUVRE

Le béton bitumes ne pourra être mis en œuvre que sur une surface nettoyée de tous corps non cohérent
ou étranger et lorsque les conditions atmosphériques seront compatibles compte tenu de la saison avec
une bonne exécution des travaux et une bonne tenue ultérieure des ouvrages.

TOLERANCE DU NIVELLEMENT ET EN SURFACE

Le béton bitumineux sera mis en œuvre en une seule couche. Cette couche fera l’objet d’un réglage en
nivellement.

Les tolérances de nivellement et de surfaçage sont les suivantes :

Tolérance de nivellement : 1 cm
Tolérance de surfaçage : le coefficient VIAGRAPHE devra être inférieur ou égal à 5.

16.3. CHAUFFAGE DU LIANT

La température du liant sera en conformité avec sa nature (émulsion, cut-backs…)

Si cette température venait à être dépassée, le BET exigerait la régénération du liant en usine et la prise
charge des dépenses d‘évacuation en usine, de régénération éventuelle et de retour sur le chantier du liant
surchauffé serait supportée par l’Entrepreneur.

16.4. REPANDAGE DU LIANT

Le répandage du liant doit avoir lieu, avant que la circulation ait compromis l'effet de nettoyage de la
chaussée. Il ne pourra être effectué si la température atmosphérique est inférieure à 5°C ; si la chaussée
n'est pas suffisamment nettoyée, ou en cas d'orage imminent.

Les camions répandeurs doivent être munis de dispositifs permettant de couvrir uniformément la bande en
cours de revêtement. Les citernes doivent être munies de thermomètres permettant de vérifier, au cours
du répandage, la température du liant notamment au voisinage des orifices de sorties, s'il y a lieu, d'écran
évitant toute projection latérale du liant. Si les camions répandeurs ne sont pas pourvus d'une pompe
doseuse asservie, ils doivent être munis d'un appareil permettant de mesurer avec précision la vitesse de
leur déplacement.

Les camions répandeurs doivent être munis d'un dispositif permettant de régler, lorsqu'ils sont à l'arrêt, la
largeur de répandage afin de l'adopter à la largeur fixée pour chaque bande.
Le répandage devra être conduit de manière à ne laisser aucune marque ni excès de produit au
raccordement entre deux bandes voisines.

Le répandage du liant devra être interrompu si l'approvisionnement en granulats est jugé insuffisant pour
recouvrir la bande de liant susceptible d'être répandue avant que la température du liant descende au-
dessous de la température fixée.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 42/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

16.5. REPANDAGE DES MATERIAUX

L'Entreprise effectuera la reprise du granulat, et assurera sa répartition uniforme sur le liant répandu. Ce
travail sera réglé de manière que le répandage du granulat ne soit jamais en retard de plus de cinquante
(50,00) mètres sur le répandage du liant qu'il doit suivre d'aussi près que possible.

En aucun cas, et sous aucun prétexte, une partie où le liant a été répandu ne doit être abandonnée pour
cessation de travail sans avoir reçu la totalité du matériau de couverture.

Immédiatement après le répandage du gravillon, l'Entrepreneur prendra toutes dispositions utiles pour
uniformiser le répandage de granulat et éviter tout bourrelet, surdosage, etc.

16.6. CYLINDRAGE

Le cylindrage du revêtement s'effectuera, en principe, à l'aide de rouleaux à pneus, dont la pression sera
comprise entre 5 et 8 Kg par centimètre carré selon les prescriptions du BET.

Toutefois, le BET pourra autoriser l'utilisation de cylindres à jantes lisses dont le poids sera compris entre 6
et 12 tonnes. Le poids et le nombre de passages de l'engin seront soumis à l’accord du MO et BET, compte
tenu de la fragilité à l'écrasement des matériaux.

16.7. BORDURES DE TROTTOIRS

Les bordures de trottoirs en béton préfabriqué seront arasées et scellées sur une semelle en béton dosé à
250 Kg conformément aux détails des profils en travers types. Elles devront former un alignement
rigoureux.
Les joints auront 10 mm d'épaisseur maximale, ils seront serrés et lissés au fer.

Des éléments d'une longueur de 0,30 m seront obligatoirement utilisés dans les courbes. Ces éléments de
0,30 m seront préfabriqués. Toute bordure cassée sera refusée.
Il en est de même pour les bordures d’angle mises en place pour les plantations qui seront réalisées selon
les indications es plans et soumises à l’agrément préalable du MO.
La tolérance pour faux alignement en plan ou en hauteur est de 1 cm par rapport à la ligne de pose.
Toutes les bordures seront réalisées conformément aux plans de détails.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 43/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

CHAPITRE IV : OUVRAGES ANNEXES

ARTICLE 17 : OUVRAGES EN BETON

17.1. PROGRAMME

Les différentes opérations de bétonnage devront être réalisées conformément au programme général
établi par l'Entrepreneur et soumis à l'approbation du Maître d'Ouvrage et le BET, dans un délai maximum
de 15 jours après la notification du marché.
En outre, des programmes partiels pourront être établis par l'Entrepreneur en cours des travaux. Ils
devront, alors, être présentés à l'agrément du Maître d'Ouvrage et le BET, SEPT (7) jours avant tout début
des travaux correspondants notamment l’étude de formulation, et les épreuves de convenances du béton
ainsi que le ferraillage.
L’entrepreneur devra faire effectuer l’étude de formulation de béton, les essais de convenance et faire
viser les plans d’exécution par un bureau de contrôle.

17.2. COMPOSITION DES BETONS ET MORTIERS

BETON

La composition des bétons sera conforme aux prescriptions de la norme NM 10.03.F.009.


Le tableau ci-après donne à titre indicatif les compositions de chaque type de béton et mortier.

Désignation
des Dosage
Dmin/
mortiers et Destination fc 28 en liant
Dmax E/C Adjuvant Additions Ciment
bétons des Bétons (MPa) Minimum
(mm)
Classe de (kg/m3)
résistance
C 16/20 Béton de 16 0/40 250 CPJ 35
propreté
C25/30 Béton de 25 0/20 300 0,55 CPJ 55
forme
C 35/45 Béton de 35 0/20 350 0,45 Plastifiant, CPJ 55
structure superplastifiant
M1 Mortier pour 25 0/2 400 Plastifiant
chapes et
formes de
pente en
couverture
M2 Mortier pour 25 0/2 400 Plastifiant
chapes et
formes de
pente
M3 Mortier de 25 0/2 400 Plastifiant
reprise
M4 Mortier de 35 0/2 450 A définir /
scellement retrait
compensé

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 44/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

MORTIER SEC

Ce mortier se compose d'un mélange d'une partie de ciment CPJ 45 pour 2,5 parties de sable (volume sec).
La quantité d'eau utilisée sera juste suffisante pour la production d'un mortier formulant une boule
cohérente au malaxage dans la main. Le matériau ne devra pas présenter de retrait excessif.
Le mortier sec sera mis en place par couches de faible épaisseur, chacune étant compactée solidement au
moyen d'une baguette de bois dur et d'un marteau.
Le mortier devra être employé aussitôt après sa confection, tout mortier qui aurait commencé sa prise sera
rejeté hors du chantier.

ARTICLE 18 : TRAITEMENT DES SURFACES DE REPRISE DES SURFACES FINIES ET DE REPARATIONS


EVENTUELLES

18.1. REPRISE
La surface de reprise sera traitée au mélange air-eau à haute pression aussitôt après la prise initiale, mais
avant le début de durcissement. Le jet devra enlever toute trace de laitance et mettre à nu les granulats. Il
ne devra cependant pas attaquer les granulats de façon à les desceller ; si cela se produisait, tous les
éléments descellés seraient enlevés. Après nettoyage, la surface sera lavée jusqu'à ce que l'eau de lavage
reste absolument propre.
La surface des reprises sera humidifiée avant nouveau bétonnage, puis recouverte d'une couche de béton
enrichi spécial de 10 cm d'épaisseur dosé à 450 Kg par m3, selon les indications du Maître d’œuvre.

18.2. PAREMENTS

Tous les parements de béton seront au profil demandé.

18.3. CONSERVATION DES TRAITEMENTS

Toutes les précautions seront prises pour éviter le délavage ou l'érosion par la pluie ou par écoulement de
l'eau.

Pour éviter une dessiccation prématurée du béton, tous les parements et surfaces de reprises seront
maintenus humides dès la fin de la prise (ou dès le décoffrage).

Si l'Entrepreneur décide d'employer un enduit temporaire imperméable, la composition, la marque et la


qualité du produit constitutif de l'enduit devront être agréées par le Maître d'Ouvrage et le BET. Ce produit
ne devra pas teinter le béton.

Toutes précautions seront prises pour éviter l'application de charges sur le béton avant que, de l'avis du
Maître d’Oeuvre, il n'ait suffisamment durci.

18.4. CURE DU BETON

La cure des bétons coulés à l'air libre se fera par application d'un produit de cure (CURING COMPOUND)
type SIKA ou autre. Ce produit doit être agréé par le BET.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 45/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

ARTICLE 19 : COFFRAGE

19.1. GENERALITES

Il est précisé que, sauf indications contraires des plans, le béton restera brut de décoffrage, sans application
d'un enduit général après décoffrage.
Tous les coffrages seront obligatoirement métalliques ou à enveloppe extérieure métallique.
Tous les coffrages seront soigneusement étudiés et construits avec des joints bien fermes. Ils seront rigides
et suffisamment étayés pour éviter toute formation et toute fuite de mortier ou de laitance pendant la
construction. Ils seront conçus de façon à pouvoir être aisément enlevés lors du décoffrage, sans
dommages pour le béton.
La surface intérieure des coffrages de parement sera traitée avec une huile décoffrante type SIKA ou autre.
Ce produit ne devra ni tacher ni colorer le parement et devra être agréé par le BET.
Tous les coffrages seront implantés correctement, et toute trace de sciure ou de matériau étranger sera
soigneusement enlevée avant le bétonnage et, si nécessaire, on prévoira dans les panneaux des ouvertures
provisoires à cet effet.
Si des armatures doivent traverser le coffrage, on assurera des joints étanches autour de chaque barre.
Les étais ou supports métalliques utilisés au maintien du coffrage et abandonnés ensuite dans le béton, ne
se trouveront en aucun cas à moins de 10 cm des parements destinés à être exposés à l'eau et à moins de 5
cm des autres.
L'emploi d'attaches comportant des fils torsadés ou de groupes de fils parallèles traversant le béton est
interdit.

19.2. DECOFFRAGE
Il se fera le plus tôt possible pour éviter tout retard dans le début du traitement des parements et
permettre au plus tôt les réfections des parties défectueuses. Mais il ne se fera jamais avant que le béton
ait atteint une résistance suffisante pour ne faire craindre ni affaissement ni dommage quelconque du fait
des contraintes qu'on lui imposerait.
Il interviendra, en principe, au moins 36 heures après le bétonnage.
L'enlèvement des étais ou les opérations de décoffrage s'effectueront suivant des règles rigoureusement
établies avec l'accord du BET.
Après décoffrage, les balèvres sont enlevées, mais des ragréages ne peuvent être autorisés par le BET que
dans des cas exceptionnels ; ils sont alors exécutés suivant les instructions de celui-ci et avec un mortier
permettant d'obtenir les qualités demandées ; adhérence, teinte identique à celle du béton voisin, état de
surface, etc.

19.3. ETAT DES SURFACES

TOLERANCES DE POSITION
La tolérance de position des surfaces du béton, par rapport aux surfaces définies dans le projet, sera de un
(1) centimètre.
Toute notation de tolérance sur les plans d'exécution devra être considérée comme complétant ou
amendant le présent paragraphe.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 46/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

REFECTION ET REPARATIONS

Les tâches de toutes natures devront être enlevées soigneusement dès leur découverte.
La réparation du béton ne sera effectuée que par des ouvriers qualifiés. Toute réparation du béton ne
pourra être accomplie qu'en présence du Maître d’Oeuvre, à moins que ce dernier n'ait renoncé à cette
inspection dans un cas particulier.
Les procédés employés seront adaptés de cas en cas avec l'approbation du BET.
Les réparations devront être exécutées de la façon suivante :
1. Repiquage par sablage de la surface à réparer et de ses alentours.
2. Nettoyage soigné au jet d'eau et d'air sous pression, de façon à éliminer de la surface toute
trace de laitance, toute poussière, matière organique, huile, graisse, etc... nuisible à l'accrochage du
mortier de rapport.
3. Application primaire d'une couche de colle appropriée.
4. Application d'un mortier à liant de résine, époxyde ou similaire.

5. Après traitement de cure et durcissement de mortier, moulage de la surface.


Les spécifications relatives à la mise en oeuvre et au traitement après mise en oeuvre (ou cure) du mortier
d'époxyde (ou similaire) seront conformes à celles indiquées par le fabricant de la résine.
La provenance de la résine, la composition du mortier, et d'une façon générale, toute documentation
technique relative à ce produit, devront être fournies par l'Entrepreneur pour obtenir l'autorisation
d'emploi du BET. Celui-ci pourra, en outre, imposer un produit différent, en indiquant le mode de mise en
oeuvre.

ARTICLE 20 : ENDUIT
Un enduit au mortier pourra être réalisé à la demande du BET, si la qualité des ouvrages ne répond pas aux
tolérances exigées après décoffrage.
Cet enduit composé d'un mortier dosé à 600 Kg de ciment par mètre cube de sable aura une épaisseur
minimum de 2,0 cm passé en deux couches.
La surface d'application sera préalablement soigneusement repiquée et nettoyée.
Ces travaux seront entièrement à la charge de l'Entrepreneur.

ARTICLE 21 : ARMATURES

NETTOYAGE
Avant leur mise en place, les armatures (et tous les supports métalliques) seront nettoyées pour éliminer
les traces de béton, de poussière néfaste. Les plaques de rouilles ou de calamine qui ne pourront s'enlever
par brossage énergique seront considérées comme néfastes. Les plaques de rouilles ou de calamine qui ne
pourront s'enlever par brossage énergique seront considérées comme néfastes.
Après leur mise en place, les armatures seront maintenues propres jusqu'à l'enrobage complet.

MISE EN PLACE DES ARMATURES

L'Entrepreneur remettra au BET les dessins d'armature destinés à l'exécution. L'Entrepreneur établira lui-
même les listes des frais et les remettra au BET pour approbation. L'Entrepreneur établira certains dessins
de détails qui devront également être approuvés par le BET.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 47/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

Sauf indication contraire des dessins d'exécution, la distance minimale des armatures aux parements sera
de 5 cm pour les parements exposés à l'eau et de 3 cm dans les autres cas.
Aucun bétonnage ne pourra commencer avant que le Maître d’Oeuvre ait contrôlé les diamètres, le
nombre et la disposition des barres qui devront être conformes aux plans d'exécution ou aux instructions
écrites données par le BET.
L'Entrepreneur prendra toutes précautions pour que l'enrobage des armatures par le béton soit parfait.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 48/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

ARTICLE 22 : PIECES METALLIQUES ET MATERIEL ENROBES

GENERALITE

Avant le bétonnage, tout le matériel à enrober devra être solidement fixé à sa place exacte. Il sera propre,
exempt de toute graisse, débarrassé de rouille, peinture, calamine ou laitance. Sauf autorisation spéciale
du BET, on ne noiera pas de bois dans le béton.

SCELLEMENT
Les petits scellements (de section inférieure à 0,20 x 0,20 m, quelle que soit la profondeur), seront exécutés
avec du mortier composé, en poids, de deux parts de sable et d'une part de ciment.
Il contiendra assez d'eau pour assurer une consistance et une maniabilité satisfaisantes. Des coffrages
seront installés si nécessaire, et on remplira soigneusement tous les vides du béton de première phase. Du
mortier sec sera utilisé suivant les instructions particulières pour chaque cas.
Pour les autres scellements, on utilisera, en principe, du béton de la classe 32/350.

ARTICLE 23 : TRAVAUX DIVERS

CONSTRUCTIONS ET MENUISERIES METALLIQUES - MONTAGE - PEINTURE - TOLERANCES

Ces ouvrages concernant essentiellement les échelles de descente dans les regards, les têtes de regard et
les crinolines.
Les ouvrages métalliques seront montés et scellés suivant les règles CM 56. Pour la mise en œuvre,
l'Entrepreneur devra suivre scrupuleusement les règles fournies par le constructeur.
Les ouvrages et menuiseries métalliques seront protégés par une galvanisation à chaud.
Avant application de la galvanisation, la surface sera soigneusement nettoyée à la brosse métallique et
débarrassée de toute trace de rouille.
Les têtes de regard seront exécutées de façon à pouvoir recevoir un tampon couvercle en fonte de type
agréé par le BET et les services concernés

FONTES - ACIER GALVANISE ET DIVERS

Les fontes de voirie et chemin piétons pour grilles, et équipements d'entrées d'égouts devront satisfaire
aux conditions définies par la norme marocaine NM 10.9.001.
Les pièces galvanisées devront satisfaire à la Norme Française NF A 91.111.
Les échelles des regards et ouvrages visitables seront en acier galvanisé à chaud.

ARTICLE 24 : REMBLAIS AUTOUR DES OUVRAGES


Avant tout début de travaux, l'Entrepreneur devra soumettre à l'agrément du Maître de l'Ouvrage les
moyens de compactage qu'il compte utiliser.
Des planches d’essais seront proposées pour définir les moyens de compactage à utiliser, la teneur en eau
optimale requise en vue d’atteindre les densités sèches et les compacités escomptées.
Le compactage sera utilisé avec des engins en conformité avec les résultats des planches d’essais et les
travaux ne peuvent commencer que lorsque l'Entrepreneur aura amené sur le chantier les engins et matériel
de nature agréée et en nombre suffisant.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 49/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

Les couches de remblai ne doivent pas dépasser 20cm d’épaisseur et doivent être compactées jusqu'à
atteindre un indice de compactage d'au moins 95 % de l'Optimum Proctor Standard, cette spécification
devant être vérifiée pour toute mesure effectuée conformément aux indications ci-dessus (pour les déblais)
et suivant le rythme défini. La teneur en eau devra en principe se situer dans la branche humide de la
courbe Proctor de référence
Si les résultats de contrôle de compacité d'une couche étaient inférieurs aux exigences du Marché,
l'Entrepreneur devrait reprendre, à ses frais, le compactage pour obtenir le seuil minimum fixé. Si cela
s'avérait impossible, l'Entrepreneur aurait à sa charge la démolition de la section considérée et sa
reconstruction, jusqu'à obtention de résultats satisfaisant aux essais de contrôle.
Dans tous les cas, en particulier lorsque la compacité imposée n'est pas atteinte, le Maître de l'Ouvrage
pourra imposer une diminution de l'épaisseur des couches, sans que l'Entrepreneur puisse prétendre à une
quelconque indemnité ou à une prolongation de délai.
Dans tous les cas où les excavations pour les ouvrages créent des vides qui doivent être ultérieurement
remblayés au titre des spécifications concernant les excavations ou pour les remblais autour des ouvrages
pour la constitution de plate-forme, ces vides doivent être remplis avec des matériaux agréés par le BET, et
soigneusement compactés par couches d'épaisseur inférieure à 20 cm au moyen de dames pneumatiques.
L'Entrepreneur devra arroser ou faire sécher ces matériaux si nécessaires. Dans tous les cas de figure, la
compacité de chaque couche devra atteindre un indice de compactage d'au moins 95 % de l'Optimum
Proctor Modifié, cette spécification étant valable pour toute mesure ponctuelle effectuée.

ARTICLE 25 : CONTROLE POUR LA BONNE EXECUTION DES REMBLAIS

Le contrôle du compactage qui sera effectué par le BET comportera, en principe, une mesure de compacité
en place et de teneur en eau en moyenne, pour chaque couche de remblai mise en oeuvre.
Il est spécifié que les mesures seront toujours effectuées sur la partie inférieure de la couche mise en
remblais, lorsque l'essai n'intéresse pas toute la hauteur de la couche.
Le BET pourra effectuer d'autres essais ou adopter une modification de la fréquence des essais.

ARTICLE 26 : FORNITURE ET POSE DES CANALISATIONS CIRCULAIRES


Les canalisations en béton centrifugé armé seront fabriquées depuis au moins vingt et un (21) jours. Elles
doivent être conforme à la norme marocaine NM 10-1-027. Les conduites en PVC doivent être conforment
à la norme NFP 16-352. Les conduites en PEHD doivent être conforment à la norme NF EN 13476.
Elles proviendront d’usines agrées par le Maître d’Ouvrage et le BET.
L’entreprise est tenue de fournir une attestation de conformité.
Pour les diamètres dont le linéaire est inférieur à 100 m, l’Entrepreneur est dispensé des essais s’il produit
un procès-verbal d’essai sur ces tuyaux en usine.
De façon générale, le MO se réserve le droit de faire effectuer, aux frais de l’Entrepreneur, à la réception
sur chantier ou à l’usine, les essais et contrôles suivants :

Sur chaque tuyau de la fourniture


• Contrôle de l’aspect ;
• Contrôle quantitatif du lot de fourniture.
Par échantillonnage
Ils seront conformes avec les principes d’échantillonnage quantitatif permettant un contrôle qualitatif tels
que définis dans la norme NM 10.1.027 et NF EN 13476.
• Vérification des caractéristiques géométriques ;
• Essais d’étanchéité à l’usine pour les tuyaux à joins souples effectués sur 2 (deux) tuyaux
assemblés ;
• Essai de résistance à l’écrasement : La charge minimale à laquelle doit résister chaque
tuyau sans aucune fissuration u ovalisation sous les conditions de l’épreuve d’écrasement sera
celle spécifiée par le producteur en fonction de la classe ou de la série exigée.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 50/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

ARTICLE 27 : REGARDS DE VISITE

Les cheminées de regards de visite seront conformes aux pièces dessinées, exécutées en béton armé,
conformément aux plans d'exécution.

Le diamètre intérieur pour chaque type de regard aura les dimensions conformément aux plans
d’exécution. Les regards de visite seront coiffés de cadres carrés et tampons ronds en fonte ductile de
classe D400 ou C250 munis de cornières de raccordement.

Le couronnement définitif sera fait en cadre et tampons en fonte ductile conformément aux plans
d’exécution.

ARTICLE 28 : BOUCHE À AVALOIR ET À GRILLE

Les bouches à avaloirs sous trottoirs seront réalisées conformément aux plans d'exécution. L'avaloir sera
constitué d'une bavette et d'un couronnement en fonte ductile. L'intérieur de la cheminée recevra un
enduit étanche dosé à 500 Kg de ciment. Le tampon des regards et l’appareil siphoïde seront en fonte.

Le béton des regards à avaloirs et à grille sera de classe B2.

ARTICLE 29 : AVALOIR SIPHOÏDE

Les avaloires siphoïdes sont des ouvrages préfabriqués en fonte ductile, dont les dimensions sont indiquées
dans les documents d’exécutions.
L’entrepreneur devra exécutés ces ouvrages et supporter toutes les sujétions y afférentes, en particulier,
l’enrobage en sable sur conduites de raccordement au niveau de la jonction à l’avaloir siphoïde,
conformément aux prescriptions du MO et du BET

ARTICLE 30 : BRANCHEMENTS PARTICULIERS

Les branchements particuliers raccordant les regards de branchement aux regards borgnes, seront exécutés
en canalisations d’un diamètre intérieur DN 200 série 1, Ø 400 mm classe 90AJD, etc. Conformément aux
plans d’exécutions.

Les raccordements des bouches d’égout seront exécutés en canalisation en PVC d’un diamètre nominal DN
315 série 2.

Les branchements pour avaloirs siphoïdes seront équipés de deux coudes 90° et 45°. Ils devront faire l’objet
d’une note de calcul justificative quant à leur résistance.

La pente de ces branchements devra être impérativement égale ou supérieure à (3 %) trois pour cent (avec
un minimum absolu de 2 %) à partir du radier du regard de branchement.

L’angle de la conduite de branchement avec la conduite principale sera de 60 à 70 °. Toutefois si la distance


verticale entre les fils d’eau du branchement et du collecteur principal est supérieure à Ø aval/2 + 0,10 m le
raccordement sera orthogonal.

ARTICLE 31 : OUVRAGES PARTICULIERS

Les ouvrages particuliers tels que définis dans les plans d’exécution devront être réalisés conformément
aux indications techniques et en respectant les normes en vigueur et les règles de l’art.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 51/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD CCTP

ARTICLE 32 : NETTOYAGE DU CHANTIER

Au fur et à mesure de l'avancement des travaux lors de ses prestations, le titulaire devra débarrasser le
chantier et ses abords de tous les matériels, débris, gravats, résidus d’élagages, de tontes, de tailles…
déposés à l'occasion des travaux. Il devra également remettre en parfait état les terrains occupés par les
dépôts de matériaux, installations diverses, etc. et passer une balayeuse aspiratrice pour le nettoyage de la
chaussée chaque fois que ce sera nécessaire et au minimum avant chaque week-end.

En aucun cas il ne sera accepté que ces dépôts perdurent plus de la journée d’intervention sur place sauf
accord exceptionnel du Maître d’Ouvrage.

L’Entreprise devra prendre toutes les précautions nécessaires afin d’éviter les projections chez les
particuliers.

L’entrepreneur devra, s’il effectue des transports par temps de pluie en particulier, assurer un service de
nettoiement et de collecte des boues aux accès sur les voies nationales, départementales, communales ou
même privées qu’il serait amené à emprunter.
Il est rappelé au titulaire, qu’il doit assurer le rétablissement des lieux dans leur état primitif, y compris
nettoyage du chantier et des abords.

Toutes ces prestations seront entièrement à la charge du titulaire.

Une Fiche d’entretien / maintenance des équipements mis en place devra être remise en fin d'exécution

LU ET ACCEPTE

L'ENTREPRENEUR
(SIGNATURE ET CACHET)

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 52/50


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD MEO

ROYAUME DU MAROC
SAPST
MAITRE D’OUVRAGE

TRAVAUX D’AMENAGEMENT DE LA ZONE DE CONNEXION SUD


AOURIR DE LA NOUVELLE STATION TOURISTIQUE TAGHAZOUT

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

LOT 47.10 : VOIRIE ET ASSAINISSEMENT

PIECE N° 4 : MODE D’EVALUATION DES OUVRAGES

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 1/17


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD MEO

SOMMAIRE

ARTICLE 1. CARACTERE ET PRESENTATION DES PRIX UNITAIRES………………………….3


ARTICLE 2. CONDITIONS DE PAIEMENT……………………………………………………4
ARTICLE 3. DEFINITION DES PRIX UNITAIRES………………………………………………5
ARTICLE 4. BORDURES, EQUIPEMENTS EN FONTE, CONDUITES……………………………………..17

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 2/17


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD MEO

ARTICLE 1. CARACTERE ET PRESENTATION DES PRIX UNITAIRES

a) Le bordereau comprend deux catégories de prix :

A/ des prix élémentaires des matériaux pour servir de base au versement d'acomptes sur les matériaux
approvisionnés et à l'établissement de prix nouveaux.

Ces prix sont ceux qui figurent dans les prix de matériaux entrant dans la composition des sous -
détails de prix unitaires.

B/ des prix unitaires regroupés par série de même nature de travaux comprenant notamment la
rémunération des prestations ou éléments suivants :

• tous matériaux, matières consommables et fournitures diverses ;

• transports des matériaux, matières consommables et fournitures à pied d'œuvre et toute manutention.

• la main d’œuvre, y compris primes, indemnités de toutes sortes et toutes charges sur salaires.
• le fonctionnement, l'entretien, l'amortissement et la réparation de tout le matériel et installations
générales de chantier,
• la fourniture et la distribution de l'énergie électrique et du téléphone.
• la production et la distribution de l'air comprimé et de l'eau nécessaires au chantier et pour les essais,
• tous les frais d'implantation, de tracé et de mesure des ouvrages y compris tous dispositifs de repérage
et de traçage, etc. ainsi que toutes sujétions de toute nature relatives à la livraison d'ouvrages
complètement terminés, tous impôts divers, taxes fiscales, droits de douane, droits d'enregistrement
du contrat, assurances de toute nature, droits de brevets, tous frais, faux-frais, frais généraux et
bénéfices de l'Entreprise.

b) Caractère des prix

1. Les prix du bordereau sont établis aux conditions économiques existantes au mois de remise des offres ;

2. Les prix unitaires sont réputés couvrir la totalité des dépenses nécessités par l'exécution des ouvrages
sans exception, ni réserve.
Ils s'entendent pour des travaux complets et parfaitement exécutés et de convention expresse, les
précisions données dans les articles du présent Cahier des Prescriptions Spéciales ne sont pas
limitatives.

3. Tous les prix du bordereau s'appliquent aux ouvrages complètement terminés en conformité avec les
dispositions du Marché.
L'Entrepreneur reconnaît que l'ensemble des prix unitaires du bordereau permette de le rémunérer
intégralement pour l'ensemble des travaux prévus au Marché.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 3/17


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD MEO

ARTICLE 2. CONDITIONS DE PAIEMENT

D'une manière générale, le bordereau des prix, présenté dans son offre par l'Entrepreneur, sert de base au
règlement des travaux dont le montant définitif sera établi par application des prix unitaires du bordereau
précité, aux quantités de travaux réellement exécutés.
Concernant les prix forfaitaires, les attachements font état d'un pourcentage d'avancement, par poste. Il
est pris au fur et à mesure de l'avancement des travaux par l'Agent chargé de la surveillance de ceux-ci, en
présence de l'Entrepreneur ou de son représentant agréé, et contradictoirement avec lui. Ce pourcentage
est appliqué à la somme forfaitaire partielle prévue à ce poste au détail estimatif.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 4/17


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD MEO

ARTICLE 3. DEFINITION DES PRIX UNITAIRES

A – VOIRIE
A-1 Terrassements

PRIX A-1-1 – Décapage du terrain naturel

Ce prix rémunère, au mètre carré, le décapage de la terre végétale sur une épaisseur moyenne de 0,20 m
selon la nature et l'importance de la couche végétale existante sur l’emprise des voies, chemins piétons et
tout ouvrage en béton à exécuter dans le cadre des présents travaux ainsi que le terrassement généraux.
Ce prix comprend aussi le nettoyage, le défrichage, le débroussaillage, l'enlèvement des détritus de toutes
natures, des taillis, dans la zone de chantier et inclut toutes les sujétions de préparation préalable du
terrain.

Prix A-1-2 - Déblais en terrain toutes natures


Ce prix rémunère au mètre cube de terrain de toute nature y compris le rocher, les déblais sur l'emprise
des chemin piéton et les terrassements pour mise au profil des fonds de forme des chemins piétons et
talus ainsi que les terrassements pour les fouilles des ouvrages en béton et terrassements généraux de
plateforme. L’exécution des déblais sera conforme aux prescriptions du CPT.
Il comprend pour l'essentiel :

• La démolition des ouvrages génie civil existants dans l’emprise du projet et évacuation quelle que soit
leur nature.
• Décaissement de la chaussée ou trottoir existant.
• Le réglage, suivant les profils en travers types du projet, et le compactage du fond de forme jusqu’à
obtention de la compacité requise dans le CPT y compris évacuation des terres excédentaires ou
apport de terre manquante, eau d’arrosage et toutes sujétions.
L’entreprise doit assurer une portance P2 après compactage ; à cet effet, la réception de cette
plateforme doit être faite à l’aide de l’essai de plaque. Les spécifications à respecter sont les suivantes
EV2>50 MPA.
• Arrachage et découpage des arbres éventuels.
• Le déblai proprement dit pour toute profondeur.
• Le chargement des matériaux, leur transport soit en remblai, soit en dépôt, soit à la décharge publique
• Les frais de protection contre les eaux de toute nature pendant l’exécution des déblais et les frais
d’évacuation des eaux notamment l’exécution des fossés provisoires.

Avant toute opération de déblaiement, l’entreprise doit procéder à un levé contradictoire avec le BET des
cotes TN. Ces cotes serviront de base pour l’établissement des métrés.

Ce prix sera payé au mètre Cube avec l’échelonnement suivant :


- 80 % après la réalisation des terrassements,
- 20 % après évacuation des déblais excédentaires

Prix A-1-3 – Remblais à partir des déblais ou à partir du site du projet Taghazout

Ce prix rémunère, au mètre cube, l'exécution des remblais à partir des déblais ou à partir du site du projet
global de la station touristique taghazout aux endroits indiqués par le MO ou à partir des matériaux
d’apport suivant les prescriptions du C.C.T.P avec toutes les sujétions de réglage, de compactage à 95 % de
l'Optimum Proctor Modifié et entretien des talus jusqu'à la réception provisoire sur l’emprise des voies,
chemins piétons, terrassements pour ouvrages en béton et terrassements généraux de plateforme.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 5/17


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD MEO

Il comprend également :
• Le dressage des plateformes, fonds talus et fossés,
• Les frais de protection contre les eaux de toute nature pendant l'exécution des remblais et les frais
d'évacuation des eaux,
• Le réglage, suivant les profils en travers types du projet, et le compactage du fond de forme jusqu’à
obtention de la compacité requise dans le CPT y compris évacuation des terres excédentaires ou
apport de terre manquante, eau d’arrosage et toutes sujétions.
L’entreprise doit assurer une portance P2 après compactage ; à cet effet, la réception de cette
plateforme doit être faite à l’aide de l’essai de plaque. Les spécifications à respecter sont les suivantes
EV2>50 MPA.
• La protection des plateformes ouvertes, contre les eaux de ruissellement et notamment l'exécution
des fossés provisoires.
• La remise en état des parcelles dont les matériaux ont été extraits éventuellement (mise à niveau du
terrain, remise en place de la terre végétale…).

Ce prix comprend les frais d’exécution, les essais, le déchargement, le transport, la mise en place et le
compactage par couches successives selon les prescriptions du C.P.T.
Le volume pris en compte sera celui mesuré après compactage réalisé aux dimensions du projet, pris en
attachements contradictoires.

A-2 Bordure
PRIX A-2-1 – Bordure type F1
Ce prix rémunéré au mètre linéaire, comprend la fourniture, transport et la mise en œuvre d'éléments
préfabriqués, de bordure type F1 conforme aux détails de bordures provenant d'usines agréées par le
Maître d'Ouvrage.
Il comprend, en outre, la construction de la semelle de propreté, l'exécution des solins d'appui selon les
plans joints, les terrassements supplémentaires, la plus-value pour parties courbes.
La fabrication et la finition de la bordure, qui devra être particulièrement soignée, dans l’homogénéité
du béton (pas d’épaufrures ni de fissures, finition homogène) et dans le traitement des angles (angles,
droits, chanfreins…). Toute bordure présentant des malfaçons ou des cassures devra être remplacée. La
mise en œuvre devra également être des plus soignée. Le ciment de pose des joints entre les bordures
devra être de grain fin et sa couleur devra s’approcher au mieux de celle des bordures. La largeur des
joints ne devra pas excéder 1cm, et devra dans tous les cas être identique (2mm de tolérance).
Des échantillons devront être fournis par l’Entrepreneur pour approbation au Maître d’Ouvrage. La finition
demandée est une finition lisse, à grain très fin.
Le coulage de bordure sur place n’est pas accepté.
La couleur sera à coordonner avec le Maître d’Ouvrage lors du choix final des revêtements de trottoir, le
principe de base étant la couleur gris clair.

Dans un souci de conformité au projet, la bordure à adopter doit être identique à celle déjà posée dans
la station touristique Taghazout (voir schéma et photo ci-après).

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 6/17


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD MEO

Schéma de la bordure lisse F1

Photo de la bordure lisse F1

Il sera réglé selon l’échéancier suivant :


- 90% après mise en place (Réalisation)
- 10% après finition de l’ouvrage et réception par la maitrise d’œuvre et MO.
PRIX A-2-2 – Bordure américaine type I2 lisse

Ce prix rémunéré au mètre linéaire, comprend la fourniture et la mise en œuvre d’éléments préfabriqués,
de bordures type I2 américaines conforme aux détails de bordures provenant d'usines agréées par le
Maître d'Ouvrage.

Ce prix comprend toutes les sujétions du prix A-2-1.

A-3 Structure chaussée et trottoir

PRIX A-3-1 - Couche de fondation en GNF1


Ce prix rémunère, au mètre cube mesuré après compactage, l'exécution d'une couche de fondation en
GNF1 0/40, y compris toutes les sujétions d'exécution et de contrôle.
Il comprend la fourniture, transport à pied d'œuvre des matériaux, leur répandage, arrosage, compactage,
réglage en nivellement et toutes sujétions.
Le matériau sera étalé également sous la semelle de pose de la bordure pour mise à niveau.

Ce prix sera payé au mètre carré avec l’échelonnement suivant :


- 80 % après répandage, compactage et finition
- 20 % après remise des essais du laboratoire et réception topographique

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 7/17


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD MEO

PRIX A-3-2 - Couche de base en GNA


Ce prix rémunère, au mètre cube mesuré après compactage, l'exécution d'une couche de base en GNA
0/315, y compris toutes les sujétions d'exécution et de contrôle.
Il comprend la fourniture, transport à pied d'œuvre des matériaux, leur répandage, arrosage, compactage,
réglage en nivellement et toutes sujétions.
Le matériau sera étalé également sous la semelle de pose de la bordure pour mise à niveau.

Ce prix sera payé au mètre carré avec l’échelonnement suivant :


- 80 % après répandage, compactage et finition
- 20 % après remise des essais du laboratoire et réception topographique

PRIX A-3-3 - Revêtement en enrobés bitumineux

Ces prix s'appliquent au mètre carré de surface couverte et comprennent toutes les sujétions de
fourniture, transport et de mise en œuvre de matériaux pour une exécution d'un revêtement superficiel
en enrobé bitumineux sur une épaisseur de 5 cm à chaud y compris balayage couche d’accrochage à raison
de 2 à 4 kg d'émulsion bitumineuse (selon étude de formulation) à 65 % au mètre carré, conformément
aux prescriptions du C.C.T.P et toutes les sujétions dues aux précautions à prendre au droit des bouches à
clé, tampons de regards, obstacles divers et dues également à la circulation éventuelle, le nettoyage du
chantier.

Ce prix sera payé au mètre Carré avec l’échelonnement suivant :

- 80 % après mise en œuvre de l’EB


- 20 % après remise des résultats du laboratoire

PRIX A-3-4 - Enrobés bitumineux – Ep 5cm

Ces prix s'appliquent au mètre carré de surface couverte et comprennent toutes les sujétions de
fourniture, transport et de mise en œuvre de matériaux pour une exécution d'un revêtement superficiel
en enrobé bitumineux sur une épaisseur de 5 cm à chaud y compris balayage couche d’accrochage à raison
de 2 à 4 kg d'émulsion bitumineuse (selon étude de formulation) à 65 % au mètre carré, conformément
aux prescriptions du C.C.T.P et toutes les sujétions dues aux précautions à prendre au droit des bouches à
clé, tampons de regards, obstacles divers et dues également à la circulation éventuelle, le nettoyage du
chantier.

Ce prix sera payé au mètre Carré avec l’échelonnement suivant :


- 80 % après mise en œuvre de l’EB
- 20 % après remise des résultats du laboratoire

PRIX A-3-4 - Grave bitume – Ep 12cm

Ces prix s'appliquent au mètre carré de surface couverte et comprennent toutes les sujétions de
fourniture, transport et de mise en œuvre de matériaux pour une exécution d'un revêtement pour couche
de base en grave bitume sur une épaisseur de 12 cm à chaud y compris balayage couche d’accrochage à
raison de 2 à 4 kg d'émulsion bitumineuse (selon étude de formulation) à 65 % au mètre carré,
conformément aux prescriptions du C.C.T.P et toutes les sujétions dues aux précautions à prendre au droit
des bouches à clé, tampons de regards, obstacles divers et dues également à la circulation éventuelle, le
nettoyage du chantier.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 8/17


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD MEO

Ce prix sera payé au mètre Carré avec l’échelonnement suivant :

- 80 % après mise en œuvre du GB


- 20 % après remise des résultats du laboratoire

PRIX A-3-5 – Enrobé teinté Ep 4cm,

Ces prix s'appliquent au mètre carré de surface couverte et comprennent toutes les sujétions de
fourniture, transport et de mise en œuvre de matériaux pour une exécution d'un revêtement superficiel
en enrobé bitumineux teinté dans la masse sur une épaisseur de 4 cm à chaud y compris balayage couche
d’accrochage à raison de 2 à 4 kg d'émulsion bitumineuse (selon étude de formulation) à 65 % au mètre
carré, conformément aux prescriptions du C.C.T.P et toutes les sujétions dues aux précautions à prendre
au droit des bouches à clé, tampons de regards, obstacles divers et dues également à la circulation
éventuelle, le nettoyage du chantier. La couleur reste au choix du MO et l’Architecte et fera l’objet d’un
échantillon à fournir par l’entreprise pour validation par la maitrise de chantier.

Ce prix sera payé au mètre Carré avec l’échelonnement suivant :


- 80 % après mise en œuvre de l’EB teinté
- 20 % après remise des résultats du laboratoire

PRIX A-3.6 – Béton désactivé ocre jaune – ep10cm

Ce prix rémunère, au mètre carré la réalisation d’un béton teinté dans la masse ocre jaune avec une
épaisseur de 10cm et une finition désactivée compris bêches latérales anti affouillement et trait de scie
tous les 20m² ; il sera obtenu par pulvérisation d’un désactivant qui retarde en surface la prise du béton
fraîchement coulé. Une fois la surface du béton lavée au jet d’eau à forte pression, les granulats
apparaissent. Le désactivé se décline à l’infini en fonction des granulats (dimension, origine, couleur), de la
teinte de la matrice et de la profondeur d’attaque du désactivant.

Le béton désactive aura les caractéristiques suivantes ;


- Dosage en ciment : 350 Kg/m3.
- Rapport gravillon cailloux compris entre 0,6 et 1.
- Treillis soudé en T8 e20cm.

Avant la mise en œuvre du béton désactivé un échantillon sera soumis au maitre d’ouvrage et la maitrise
d’œuvre pour approbation.

Ce prix comprend également la fourniture, transport et mise en œuvre du treillis soudé en T8 e20cm
conformément au CCTP ainsi qu’un film Polyane entre lé béton désactivé et la couche sous jacente.

Ce prix comprend également l’établissement des plans de ferraillage par un bureau de contrôle agrée.

Ce prix sera payé au mètre carré avec l’échelonnement suivant :


- 80 % après mise en œuvre du béton désactivé.
- 20 % après remise des résultats du laboratoire.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 9/17


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD MEO

A-4 – Fourreaux et signalisation

Prix A-4-1 - Fourreaux pour traversée de voies en PEHD double parois DN300mm

Ce prix rémunère au mètre linéaire la fourniture, le transport, l’exécution des terrassements en déblais et
en remblais de la tranchée, la pose et essais de canalisations circulaires de diamètre 300 mm en PEHD
double parois pour la réalisation de fourreaux de traversées sous les voies, l’évacuation des matériaux de
déblais excédentaires ou impropres à une réutilisation en remblai.
Ils comprennent les raccordements, amont et aval aux regards de tirages, ainsi que toutes les sujétions
inhérentes à cette prestation.
L’exécution de la tranchée pour les fourreaux sera réalisée conformément aux sujétions présentées dans la
série de prix B1 « Terrassement ».

Prix A-4-2 - Fourreaux pour traversée de voies en PEHD double parois DN400mm

Ce prix rémunère au mètre linéaire la fourniture, le transport, l’exécution des terrassements en déblais et
en remblais de la tranchée, la pose et essais de canalisations circulaires de diamètre 400 mm en PEHD.

Ce prix comprend les mêmes sujétions du prix A-4-1.

Prix A-4-3 - Regard de tirage aux extrémités des fourreaux

Ce prix rémunère à l’unité l’exécution de regards de tirage aux extrémités des fourreaux de dimensions
intérieures 50 x 50 x 150 cm en béton armé de structure avec une épaisseur de 15 cm
Il comprend le raccordement au fourreau, ainsi que les terrassements (en remblai et déblai), le cadre et
tampon en fonte ductile classe C250 et toutes les sujétions.

Prix A-4-5 - Signalisation horizontale

Ce prix rémunère au mètre linéaire de peinture, les travaux de prémarquage et de marquage des lignes
axiales continues, discontinues et doubles continues, en peinture blanche de 15 cm de largeur
conformément aux recommandations du MO et du BET, ainsi que toute sujétion de mise en œuvre.
Avant tous travaux, l’Entreprise doit procéder au nettoyage de la voie.

Prix A-4-6 – Signalisation verticale

Ce prix rémunère à l’unité, la fourniture, transport et la pose de panneaux standards en tôle galvanisée
12/10 type AIC ou similaire conformément au plan de la signalisation, y compris support en UPN 80mm
galvanisé, tiges d’encrage, etc. ainsi que toutes sujétions de mise en œuvre.

A-5 – Béton pour ouvrages divers

PRIX A-5.1 – Béton de structure pour ouvrages divers

Ce prix rémunère la fabrication, transport et la mise en œuvre du béton de structure pour la construction
d’ouvrages divers en béton notamment fossés, murs de soutènement, ouvrages spéciales et autres.
Il comprend toutes sujétions de fourniture, transport des matériaux, vibration du béton ainsi que la
fourniture, transport et la mise en place des coffrages et échafaudages nécessaires et leur enlèvement.
Il s’applique au mètre cube de béton en place, les quantités à prendre en compte étant calculées d’après
leur volume en place dans la limite de volume théorique défini par les dessins visés « Bon pour
exécution ».

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 10/17


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD MEO

En cas d’exécution du fossé en béton, ce prix comprend l’exécution d’un joint water stop chaque 10ml :
- La fourniture et la pose du joint
- Les sujétions de réservation et de réglage permettant la pose du joint;
- Le coffrage perdu en polystyrène expansé
- La fourniture le façonnage et la mise en place des aciers de type gougeons conformément aux
plans d’exécution
- Le couvre joint

Ce prix rémunère les études et établissement des notes de calcul et plans béton armé de l'ouvrage dûment
approuvé par un bureau de contrôle agrée par le BET cacheté et signé (par l’ingénieur responsable) au
niveau de tous les plans et notes de calcul.

Ce prix sera payé avec l’échelonnement suivant :


- 60 % après coulage et remise des résultats d’essai à 7 jours,
- 40% après la remise des résultats des essais à 28 jours.

Les défauts (verticalité non respecté, déformation de béton....) donneront lieu à une pénalité non
récupérable de 10% sur le tronçon concerné. La pénalité est non récupérable.

PRIX A-5-2 – Béton de propreté

Ce prix rémunère la fabrication, transport et la mise en œuvre du béton de propreté.


Il comprend toutes sujétions de fourniture, transport des matériaux, vibration du béton ainsi que la
fourniture, transport et la mise en place des coffrages et échafaudages nécessaires et leur enlèvement.

Il s’applique au mètre cube de béton en place, les quantités à prendre en compte étant calculées d’après
leur volume en place dans la limite de volume théorique défini par les dessins visés « Bon pour
exécution ».

PRIX A-5-3 – Aciers HA pour armatures

Ces prix rémunèrent au kilogramme, la fourniture, transport, le façonnage, la mise en œuvre


conformément au CCTP, des armatures en acier pour béton armé de tous les ouvrages.

Ces prix comprennent notamment :


• Tous les essais ;
• La fourniture des aciers à pied d'œuvre y compris le transport;
• Le stockage à l'abri des intempéries;
• Le façonnage, le montage des barres d'acier;
• La mise en place des cages d'armatures et le calage à l'intérieur des coffrages, y compris ligature,
fourniture, transport et mise en place des aciers de montage et des cales d'espacement;
• La fourniture, transport et la mise en place de capots plastiques provisoires de protection des
aciers en attente pouvant présenter un risque de blessures.
• le façonnage et la mise en place, y compris chutes, fils de ligature, cales en béton pour pose des
armatures, barres de montage, écarteurs …

Il s’applique au kilogramme d’acier, les quantités à prendre en compte résulteront du métré théorique
selon les plans de béton armé visés « Bon pour exécution » compte tenu des recouvrements, chapeau,
crochets etc.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 11/17


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD MEO

B - ASSAINISSEMENT
B.1 TERRASSEMENT
B.1.1 Déblais en tranchée en terrain de toutes natures et en toutes profondeurs
Ce prix, qui s’applique au mètre cube de tranchée théorique, telle que définie au CCTP comprend :
La fourniture, transport et la mise en place de barrières de sécurité tout le long de la tranchée
ouverte pour chaque opération demandée par le Maitre d’œuvre. Ces barrières sont obligatoires.
L’ouverture des chemins d’accès aux travaux de pose, le piquetage, Le décapage de la terre
végétale, le tri et le stockage pour réemploi, évacuation des déblais non réutilisés à la décharge
publique et nettoyage des lieux.
Le dressement du fond et des parois et nivellement du fond d’après les pentes du profil en long du
projet.
Les niches pour joints, regards, radiers….
Le jet sur berges et le stockage ou l’évacuation des déblais.
Les travaux dans l’embarras des étais et ouvrages existants y compris leur protection et leur
soutènement si nécessaire.
Les frais de recherche, de dégagement, de protection et de consolidation des réseaux (AEP,
Assainissement, électricité, téléphonique..etc).
Le croisement et longement des conduites d’eau, de réseaux ou d’ouvrages de tout diamètre
qu’ils soient ou non figurés aux plans.
Le calage à la main des flancs du tuyau jusqu’au niveau de la génératrice supérieure.
Le compactage de fond de fouille avec deux passes de plaque vibrante appropriée.
L’évacuation des déblais non réutilisés en un lieu choisi par l’entrepreneur et agréée par le maître
d’ouvrage quelle que soit la distance.
Les levés topographiques avant et après terrassement des tranchées.
Toutes sujétions liées aux contraintes environnementales et aux conditions et aléas du sous- sol.
Blindage jointif constitué de panneaux monobloc butonnés. quelle que soit leur nature, leur mode
d'exécution et leur profondeur. Le maitre d'ouvrage peut imposer le type de blindage pour des
raisons techniques ou de sécurité.
l'épuisement des fouilles quelque soit la nature des eaux, qu'elles soient de ruissellement
ou de nappe y compris tous terrassements et toutes fournitures
Ce prix s'applique au mètre cube:

B.1.2 Remblai primaire


Ce prix s'appliquent à des matériaux de natures diverses en provenance soit des déblais de
chantiers, soit de carrières ou de zones d'emprunt. Le remblai sera réalisé par des couches
successives soigneusement arrosées et compactée conformément à l’étude de compactage
établie par un laboratoire agrée (identification des matériaux de remblai, type d’engin de
compactage; épaisseur des couches de compactage..etc) pour atteindre la qualité de compactage
q3 ou q4 selon la zone compactée ainsi que toutes sujétions. Le compactage se fait par couche
inférieur ou égale à 30 cm, et ce jusqu’à 30 cm au dessus de la génératrice supérieur de la
canalisation.

Cette opération est payée au mètre cube non foisonné.

B.1.3 Remblai secondaire


Ce prix s'appliquent à des matériaux de natures diverses en provenance soit des déblais de
chantiers, soit de carrières ou de zones d'emprunt agrées par MO. Le remblai sera réalisé par des
couches successives soigneusement arrosées et compactée par couche inférieur ou égale à 30 cm
conformément à l’étude de compactage établie par un laboratoire agrée (identification des
matériaux de remblai, type d’engin de compactage; épaisseur des couches de compactage..etc)

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 12/17


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD MEO

pour atteindre la qualité de compactage q3 ou q4 selon la zone compactée ainsi que toutes
sujétions. Cette opération est payée au mètre cube non foisonné des matériaux suivants :
Cette opération est payée au mètre cube non foisonné.

B.1.4 Lit de pose en sable ou en gravette

Ce prix concerne les remblais en sable pour lit de pose de canalisations en terrain non rocheux. Il
comprend la fourniture, le transport et la mise en place du sable sur une épaisseur de 10+D/10
cm (où D est le diamètre de la conduite) en cas de terrain meuble ou le dressage soigné du fond de
fouille et son réglage pour la mise en place d'une couche de gravette de quartz 8/15 en terrain
rocheux. L'épaisseur de cette couche sera égale au dixième du diamètre intérieur de la
canalisation majorée de 10 cm ( h = D/10 + 0,10 cm) avec un minimum de 0.15 m en cas de terrain
rocheux ou présence de la nappe.
Il s'applique au mètre cube mis en place par attachement.

B.2 CANALISATION

B.2.1 Canalisation en béton armé - 135A


Ces prix rémunèrent selon le diamètre la fourniture, le transport et pose à toutes profondeurs, de
canalisations en béton armé 135A. Il comprend les raccordements, amont et aval, les joints
d’étanchéité regard buse, selon indication du Maitre d’œuvre ainsi que toutes les sujétions
inhérentes à la pose. Les essais des canalisations sont à la charge de l’entreprise.
Avant la pose des buses, l'Entrepreneur sera tenu :
- de préparer leurs assises suivant les prescriptions du CCTP.
- de répandre sur toute la largeur de la tranchée un lit de pose de gravettes pour terrain rocheux,
ou pour drainage en cas de présence de nappe et un lit de sable pour terrain normal.
- à ce que, au droit de chaque joint, le fond de fouille soit approfondi de façon à ce que la buse soit
portée sur toute sa longueur et non sur les bagues et joints.
- de veiller à ce que la ligne des canalisations soit droite.
Après la pose des conduites et avant leur remblaiement, l'Entrepreneur procédera aux essais
d'étanchéité.
Le prix comprend :
• transport de tout le matériel et de tous les matériaux du stock jusqu’au lieu de pose
• coupe des tuyaux et façonnage des bouts
• mise en place des tuyaux et assemblage y compris façonnage des joints
• alignement et nivellement des conduites
• essais d’étanchéité et d'écrasement
• l’ensemble des travaux nécessaire (hors emprise de la parcelle) pour le raccordement des
réseaux projetés EU et EP avec ceux existants EU et EP
• Toutes sujétions relatives à la pose.
Ce prix sera réglé selon l’échéancier suivant :
• 80% après mise en place des conduites ;
• 20% après réalisation des essais et réception.

B.2.1.1 : Canalisation en béton armé – 135A – DN400mm


Ce prix s'applique au mètre linéaire

B.2.1.2 : Canalisation en béton armé – 135A – DN500mm


Ce prix s'applique au mètre linéaire

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 13/17


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD MEO

B.2.1.3 : Canalisation en béton armé – 135A – DN600mm


Ce prix s'applique au mètre linéaire

B.2.1.4 : Canalisation en béton armé – 135A – DN800mm


Ce prix s'applique au mètre linéaire

B.2.1.5 : Canalisation en béton armé – 135A – DN1000mm


Ce prix s'applique au mètre linéaire

B.2.1.6 : Canalisation en béton armé – 135A – DN1200mm


Ce prix s'applique au mètre linéaire

B.2.2 Canalisation en PEHD ou PVC


Ces prix rémunèrent la fourniture, le transport et pose à toutes profondeurs, de canalisations en
PEHD CR8 ou PVC série 1. Il comprend toutes les sujétions du prix B.2.1

Ce prix sera réglé selon l’échéancier suivant :


• 80% après mise en place des conduites ;
• 20% après réalisation des essais et réception.

B. 2.2.1 : PVC DN 315mm série1 (y compris terrassements)


Ce prix s'applique au mètre linéaire pour le raccordement des bouches d’égout au réseau
d’assainissement y compris les terrassements déblais et remblais conformément à la série des
prix B1.

B. 2.2.2 : Canalisation en PEHD CR8 – DN300mm


Ce prix s'applique au mètre linéaire

B. 2.2.3 : Canalisation en PEHD CR8 – DN400mm


Ce prix s'applique au mètre linéaire

B.3 Regards de visite sur conduite circulaire


B.3.1 Regards de visite simple sur conduite circulaire
Ce prix rémunère la réalisation de regards de visite pour une hauteur variable en béton et pour
diamètre inférieure ou égale à 1200mm de structure armé dosé à 350 kg/m3 coulé en place,
conformément aux CCTP et aux plans. Il comprend :
- L'exécution des terrassements en déblais en tout terrain et à toute profondeur,
- La fourniture, transport et la mise en place de terre meuble en remblai compacté après
exécution du regard,
- Etudes et établissement des notes de calcul et plans béton armé de l'ouvrage dûment approuvé
par un bureau de contrôle agrée par le BET.
- La fourniture, transport et pose de dalette en béton armé pour couvrir le regard lors de la phase
provisoire des travaux.
- Le coffrage du béton,
- Les armatures pour ferraillage des regards,
- La découpe de la conduite à la tronçonneuse,
- La mise en œuvre du béton,
- L’ajout d’adjuvant (hydrofuge de masse) pour la protection du béton contre l’agressivité et
l’attaque de l’H2S.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 14/17


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD MEO

- La réalisation de la cunette conformément aux indications du Maitre d'œuvre


- Construction des paliers de repos + garde-corps
-Echelle galvanisée à chaud : montants en fer carré 25x25mm et échelons en fer carré 20x20mm
- Epaisseur du coffrage est égale à 0.15 m
- Les joints et essais de l’étanchéité

Ce prix sera réglé selon l’échéancier suivant :


• 80% après mise en place
• 20% après finition des ouvrages et réception par la maitrise d’œuvre.
Ce prix s'applique à l’unité

B.3.2 Regards de chute double sur conduite circulaire


Ce prix rémunère la réalisation de regards de chute double pour une hauteur variable et pour
diamètre inférieure ou égale à 1200mm en béton armé dosé à 350 kg/m3 coulé en place,
conformément aux CCTP et aux plans d’exécution.
Il inclut la fourniture, transport et pose de deux plaques métalliques et tout détail nécessaire
conformément aux plans d’exécution.
Il comprend les mêmes sujétions du prix B.3.1
Ce prix s'applique à l’unité

B.3.3 Mise à la cote des regards


Ce prix rémunère à l’unité les travaux de mise à la côte des regards et ouvrages existants, y
compris fourniture, transport et mise en œuvre.

Ce prix comprend également :


• La dépose des cadres et des tampons existants, la fourniture et la mise en œuvre du béton
et des armatures devant servir à la confection d’une bague en béton armé devant
supporter le cadre et le tampon ;
• La remise en place des cadres métalliques et des tampons et toutes sujétions de
scellement et de mise à niveau.

Ce prix s'applique à l’unité de l’ouvrage mis à la côte y compris cadres et tampons.

Ce prix s'applique à l’unité

B.3.4 Regards pour bouche d'égout à grille


Ce prix rémunère la réalisation de regards pour bouches d’égout à grille en béton armé dosé à
350 kg/m3 coulé en place, conformément aux CCTP et aux plans d’exécution.
Il comprend les mêmes sujétions du prix B.3.1
Ce prix s'applique à l’unité

B.3.5 Regard borgne


Ce prix rémunère la réalisation des regards borgnes en béton armé dosé à 350 kg/m3 coulé en
place, conformément aux CCTP et aux plans d’exécution.
Il comprend les mêmes sujétions du prix B.3.1
Ce prix s'applique à l’unité

B.3.6 Regards pour bouche d'égout à grille sur fossé


Ce prix rémunère la réalisation de regards pour bouches d’égout à grille sur fossé en béton armé
dosé à 350 kg/m3 coulé en place, conformément aux CCTP et aux plans d’exécution.

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 15/17


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD MEO

Il comprend les mêmes sujétions du prix B.3.1


Ce prix s'applique à l’unité

B.4 Couronnement des ouvrages en Fonte ductile à surface métallique


Les prix de cette série rémunèrent la fourniture, transport à pied d'œuvre et la pose de tampons,
cadres, grilles, appareils siphoïdes en fonte ductile. Ces éléments seront payés à l'unité.
Les qualités, caractéristiques mécaniques, physiques et chimiques, les modalités d’essais, de
contrôle et de réception des produits doivent être conformes à la norme marocaine
NM 10.9.001 ou à défaut la NF EN 124.
Tous les dispositifs doivent être fabriqués en fonte à graphite sphéroïdal (fonte ductile) suivant la
norme internationale ISO 1083 et NF EN 1563.
Tous les tampons et grilles seront marqués dans la masse, le marquage doit être durable non
soudé ou visé. Ce marquage doit être lisible avec les indications suivantes :
la norme de référence ;
la classe de résistance appropriée ;
nom et/ou sigle du fabricant ;
marque de qualité de la fonte ductile ;
le logo RAMSA ; Assainissement.
Avant tout commencement de livraison de fourniture, des essais d’agrément permettront au
Maitre d'Œuvre de s’assurer que les matériaux utilisés pourront satisfaire aux conditions du
présent marché.

Ce prix sera réglé selon l’échéancier suivant :


• 80% après mise en place
• 20% après finition et réception par la maitrise d’œuvre
Ce prix s'applique à l’unité

B.4.1 Cadre et tampons pour regard de visite classe D400


Ce prix rémunère à l'unité la fourniture, transport et la mise en place de cadres et tampons en
fonte ductile classe D400 pour le couronnement des regards de visite.
Le tampon est à surface métallique verrouillé ventilé articulé de Ø 615 mm avec cadre carré
850x850 mm - Ce prix s'applique à l’unité

B.4.2 Cadre et grille concave pour bouche d’égout ou regards à grille classe D400

Cadre et grille classe D400, cadre de dimensions 825 x 825mm et grille concave 750x750
Ce prix s'applique à l’unité :

B.4.3 Appareil siphoïde en fonte ductile classe D400 pour bouches d'égout.

Dimensions : cadre 770*770 mm, cheminée 700*700mm

Ce prix s'applique à l’unité :

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 16/17


STATION TOURISTIQUE DE TAGHAZOUT- ZONE DE CONNEXION SUD MEO

B.5 Ouvrage de rejet


Ce prix rémunère au forfait la réalisation d’un ouvrage de rejet conformément au plan
d’exécution, y compris :
• Etudes et établissement des notes de calcul et plans béton armé de l'ouvrage dûment approuvé
par un bureau de contrôle agrée par le BET.
• Sondages nécessaires et implantation de l'ouvrage.
• Terrassement en terrain de toutes natures et à toutes profondeurs.
• Construction de l’ouvrage en béton armé dosé à 350 kg/m3 y compris coffrage, ferraillage,
enduits étanches avec incorporation d'un hydrofuge de masse dans tous les éléments de l’ouvrage
(radier, parois latérales, seuil..).
• Gabionnage (- Longueur : 2m, Largeur : 1m, Hauteur : 0,5 m, Maillage : 10 X 10 cm) au minimum
3 paliers.

Ce prix s'applique à l’unité

B.6 Enrochement 200-300mm liaisonné au mortier


Ce prix rémunère au mètre cube, la fourniture, le transport et la mise en place d'enrochement
200-300mm liaisonné en mortier et soigneusement assemblé conformément aux prescriptions du
C.C.T.P et directives du maitre d’œuvre et du maitre d’ouvrage. Ce prix inclut les frais d’exécution,
les essais, le déchargement, le transport, la mise en place de géotextile au niveau de la surface de
contact avec le sol conformément aux prescriptions du C.C.T.P et directives du maitre d’œuvre et
du maitre d’ouvrage.

Ce prix s'applique au mètre cube

ARTICLE 4. BORDURES, EQUIPEMENTS EN FONTE, CONDUITES

L’entreprise doit respecter les fiches techniques et prospectus des produits qu’elle a présentés lors de son
offre et qui sont jointes en annexe.

LU ET ACCEPTE

L'ENTREPRENEUR
(SIGNATURE ET CACHET)

LOT N°47.10 : Voirie & Assainissement 17/17


ROYAUME DU MAROC
SAPST
MAITRE D’OUVRAGE

TRAVAUX D’AMENAGEMENT DE LA ZONE DE CONNEXION


SUD AOURIR DE LA NOUVELLE STATION TOURISTIQUE
TAGHAZOUT

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

LOT 47.10 : VOIRIE ET ASSAINISSEMENT

PIECE N° 5 : BORDEREAU DE PRIX-DETAIL ESTIMATIF


TRAVAUX D'AMENAGEMENT DE LA NOUVELLE STATION TOURISTIQUE TAGHAZOUT
VOIRIE ET ASSAINISSEMENT DE LA ZONE DE CONNEXION SUD - Lot 47.10
VOIRIE
BORDEREAU DES PRIX DÉTAIL ESTIMATIF

N° Prix Désignation des ouvrages Unité Quantité Prix unitaire Montant

A Voirie

A.1 Terrassements 0
A.1.1 Décapage du terrain naturel m2 136 500 0
A.1.2 Déblai en terrain toute nature m3 42 600 0
A.1.3 Terrassement en remblai m3 45 800 0

A.2 Bordure
A.2.1 Bordure type F1 ml 10 900 0
A.2.2 Fourniture et pose de bordure de trottoir type I2 ml 300 0
0
A.3 Structure chaussée et trottoir 0
A.3.1 Couche de fondation en GNF1 m3 22 050 0
A.3.2 Couche de base en GNA m3 13 200 0
A.3.3 Enrobés bitumineux - Ep 5cm m2 61 900 0
A.3.4 Grave bitume - Ep 10cm m2 2 900 0
A.3.5 Enrobé teinté - Ep 4cm m2 29 600 0
A.3.6 Béton désactivé ocre jaune - Ep 10cm m2 7 000 0
0
A.4 Fourreaux 0
A.4.1 Fourreaux pour traversée de la voie à parois structurées SN 8 DN300 ml 1 250 0
A.4.2 Fourreaux pour traversée de la voie à parois structurées SN 8 DN400 ml 400
A.4.3 Regard de tirage aux extrémités des fourreaux u 120
A.4.4 Signalisation horizontale ml 15 000
A.4.5 Signalisation verticale u 30
0
A.5 Béton pour ouvrages divers 0
A.5.1 Béton de structure m3 350 0
A.5.2 Béton de propreté m3 50
A.5.3 Aciers HA pour armatures Kg 35 000

Total DH HT travaux Voirie 0


TRAVAUX D'AMENAGEMENT DE LA NOUVELLE STATION TOURISTIQUE TAGHAZOUT
VOIRIE ET ASSAINISSEMENT DE LA ZONE DE CONNEXION SUD - Lot 47.10
ASSAINISSEMENT
BORDEREAU DES PRIX DÉTAIL ESTIMATIF

N° DES PRIX UNIT. MONTANT


DÉSIGNATION DES OUVRAGES UNITÉ QUANTITÉ
PRIX (DH HT) H.T

B.1 Terrassement
Déblais en tranchée en terrain toutes natures et en toutes
B.1.1
profondeurs
Le mètre cube : m3 41 200 0,00
B.1.2 Remblais primaires
Le mètre cube : m3 13 500 0,00
B.1.3 Remblais secondaires
Le mètre cube : m3 25 500 0,00
B.1.4 Lit de pose en sable ou en gravette
Le mètre cube : m3 1 850 0,00

B.2 Canalisation
B.2.1 Canalisation en béton armé
B.2.1.1 Diamètre 400 mm
Le mètre linéaire : ml 1 700 0,00
B.2.1.2 Diamètre 500 mm
Le mètre linéaire : ml 2 300 0,00
B.2.1.3 Diamètre 600 mm
Le mètre linéaire : ml 800 0,00
B.2.1.4 Diamètre 800 mm
Le mètre linéaire : ml 400 0,00
B.2.1.5 Diamètre 1000 mm
Le mètre linéaire : ml 1 700 0,00
B.2.1.6 Diamètre 1200 mm
Le mètre linéaire : ml 700 0,00

B.2.2 Canalisation en PEHD ou PVC


B.2.2.1 PVC DN 315mm série1 (y compris terrassements)
Le mètre linéaire : ml 2 400 0,00
B.2.2.2 PEHD CR8 Diamètre 300 mm
Le mètre linéaire : ml 2 600 0,00
B.2.2.3 PEHD CR8 Diamètre 400 mm
Le mètre linéaire : ml 150 0,00

B.3 Regards de visite sur conduite circulaire


B.3.1 Regards de visite sur conduite circulaire
L' unité : U 330 0,00
B.3.2 Regards de chute double
L' unité : U 25 0,00
B.3.3 Mise à la cote des regards
L' unité : U 20 0,00
B.3.4 Bouche d'égout à grille
L' unité : U 240 0,00
B.3.5 Regards borgne
L' unité : U 20 0,00
B.3.6 Regards pour Bouche d'égout à grille sur fossé
L' unité : U 10 0,00

Couronnement des ouvrages en Fonte ductile à surface


B.4
métallique
B.4.1 Cadre et tampojnpour regard de visite classe D400
L' unité : U 380 0,00
Cadre et grille concave pour bouche à grille ou regard à grille
B.4.2
classe 400
L' unité : U 250 0,00
B.4.3 Appareil siphoide pour bouche à grille classe 400
L' unité : U 240 0,00

B.5 Ouvrage de rejet U 3 0,00

B.6 Enrochement 200-300mm liaisonné au mortier m3 50 0,00

TOTAL : ASSAINISSEMENT PLUVIAL 0,00


TRAVAUX D'AMENAGEMENT DE LA NOUVELLE STATION TOURISTIQUE TAGHAZOUT
VOIRIE ET ASSAINISSEMENT DE LA ZONE DE CONNEXION SUD - Lot 47.10
RECAPITULATIF : VOIRIE ET ASSAINISSEMENT
BORDEREAU DES PRIX DÉTAIL ESTIMATIF

Désignation Montant MDH HT


Voirie 0,0
Assainissement 0,0
Total DH HT 0,0
Total TVA 0,0
Total DH TTC 0,0