Vous êtes sur la page 1sur 39

Verdon-info

2019
L’information du territoire du Verdon Août 2019

sociéte de pêche (lacher) rencontre en estive Mariages

fête du pain restauration festivités

commémorations festival asse Arcadie rencontres artistiques

conférences travail solidaire Lavande


Verdon-information
Sommaire

2
Verdon-information
QUAND ON Y PENSE

3
Verdon-information
DES NOUVELLES DE NOS VILLAGES
Allons : Quand la salle des fêtes bourdonne
En ce bel après-midi d’été, la salle des fêtes d’Allons a bour- présentées en diaporama, nous ont permis d’admirer, en gros
donné… de questions. Le thème choisi pour cette fête annuelle plan, et en pleine action, les insectes pollinisateurs encore
de la bibliothèque municipale était celui des abeilles, en adé- présents dans la vallée d’Allons et ses environs ».
quation avec le vaste projet communal de sauvegarde de la
biodiversité, en cours de création. L’association « Ecosphère Tout au long de l’après-midi, environ une centaine de per-
» a présenté au public, venu en nombre, une exposition riche sonnes du village ont visité cette exposition à la fois ludique
et variée de l’ensemble des activités et matériels nécessaires et pédagogique. Corinne et Gabrielle ont été très impres-
à l’entretien et à l’exploitation des ruches, le tout appuyé par sionnées par la curiosité et l’intérêt porté aux abeilles par
des panneaux informatifs qui ont révélé le monde secret des la population d’Allons ; mais aussi stupéfaites par le nombre
abeilles. Jean-Christophe Pottin précisait : Corinne, directrice de personnes venues, et leurs connaissances techniques. Le
des animations de l’association, a fasciné les auditeurs par ses village et sa Municipalité remercient sincèrement le person-
explications claires et précises sur le travail de l’apiculteur, la nel de la Médiathèque Départementale qui s’est démené pour
vie des abeilles, et l’enjeu crucial de leur survie pour l’avenir… réparer en urgence les panneaux, et parvenir à les livrer à la
Le clou de l’exposition était la ruche pédagogique en verre date et à l’heure prévues ; ainsi que Carole Ballet (respon-
sécurisée avec son essaim d’abeilles noires des Alpes, un très sable des médiathèques et bibliothèques de la CCAPV) qui a
ingénieux dispositif permettant d’observer les couches in- soutenu ce projet de faire venir Corinne et Gabrielle à Allons.
ternes de la ruche, et aussi la reine ! Jean Christophe complé- Odile Boetti
tait : « Par ailleurs, Gabrielle, de l’association « Centaurée », a
fait découvrir aux participants les plantes mellifères et leurs
bienfaits pour notre santé, tout en apprenant aux plus petits
l’art de la confection des bougies en cire d’abeilles, parallèle-
ment à une distribution de sachets de graines de plantes mel-
lifères. Les 10 panneaux de la Médiathèque Départementale
ont contribué à enrichir le volume d’informations offert au
public, concernant les hyménoptères en général et les abeilles
en particulier. De surcroît, les splendides photos de Myriam

Allons : Des gestes simples pour sauver des vies


Samedi 24 août le Docteur Michel GALFARD a animé gra-
cieusement une séance d’une heure pour enseigner quelques
gestes simples pour sauver une vie. 

Par exemple lors d’une réunion de famille ou un évènement


dans la salle des fêtes, une personne tombe brutalement, ne
respire plus et ses membres sont inertes ; que faire ?

La priorité du massage cardiaque permanent puis de l’utilisa-


tion du défibrillateur a été largement évoquée.

Monsieur le Maire précisait que l’appareil, et cela depuis plu-


sieurs années, se situait dans le hall de la Mairie et qu’il fallait
en cas d’accident l’utiliser sans restriction. 

Un investissement pour la vie : coût de l’appareil 1200 euros


et 300 euros de maintenance par an incluant 2 visites de
contrôle, les électrodes étant remplacés tous les 3 ans.

47 personnes ont assisté à cette conférence avec beaucoup de


questions. Merci encore au Docteur Michel GALFARD. 

Jean Marie PAUTRAT

4
Verdon-information
Allos : La fête du cheval, un rendez-vous incontournable
La fête du cheval du Val d’Allos est présente depuis de nom- sol adapté avec une certaine souplesse pour l›adhérence des
breuses années, (18 ans) c’est un rendez-vous incontournable sabots du cheval au trot et une bonne stabilité. Les intempé-
pour les passionnés des équidés et sports équestres. ries ont poussé les artistes à se rabattre sur un sol improvisé
avec du goudron et une couche de sable. Cependant l’humidité
C’est aussi une organisation de grande envergure et une par endroit rendait encore le sol trop glissant ce qui a obligé à
préparation de nombreuses semaines, voire plus. En 2019 réduire cette séance.   
c’est une co-organisation : AnimaFoux et l’office de tourisme
du Val d’Allos, avec la participation de nombreux intervenants Au cours de cette après-midi on pouvait aussi apprécier du
locaux et compagnies équestres. Le programme était très va- dressage avec Rebacca Perroud et Amandine Destremont, une
rié et attractif.  passion et un amour des chevaux qui étaient omniprésents
avec une facilité déconcertante
Mais comme souvent dans le monde dans la direction du spectacle, le
de l’animation extérieure la météo public était conquis.  
peut encore tout perturber. Samedi
le gros orage et la pluie insistante Les sauts d›obstacles proposés
a donc malheureusement obligé par les centres équestres agré-
l›organisateur à changer le pro- mentaient harmonieusement les
gramme initial.  prestations River Var Country
qui proposaient de la danse
Heureusement le dimanche le pro- country et des initiations. Les ba-
gramme a repris son cours avec lades en calèche dans le centre vil-
quelques changements sur certains lage permettaient au public d’apprécier le paysage d’une façon
spectacles. L’organisation a fait son maximum pour que tout plus ludique. Les familles étaient enchantées par l’ensemble
se déroule dans les meilleures conditions possibles.  de ces propositions.
Notons une vraie implication jusqu’au dernier moment des Tout se concluait par le traditionnel pot de clôture avec les an-
Chevaliers de la Licorne qui ont tenté d’assurer le spectacle de nonces des nombreuses animations de la semaine proposées
voltige toujours très visuel. Les Chevaliers de la Licorne c’est par l’Office de tourisme et ses partenaires. 
15 ans d›expérience avec 12 années de présence à la fête du
cheval  Souhaitons que l›édition 2020 bénéficie d’une météo plus clé-
mente pour une fête du cheval toujours plus réussis avec une
La voltige est un sport équestre à part entière dans le sens attractivité des grandes années.
où l’élément moteur est le cheval : il va produire une énergie
que le voltigeur va exploiter. Pour le voltigeur, chaque créa- Christian Reboul
tion est un sport d’exigence, d’excellence gymnique, mais qui
a la particularité, par rapport à la gymnastique, d’être réalisé  
sur un support mobile. Il y a tout un aspect de régulation to-
nique, en harmonie avec le cheval, qui doit se faire. Il faut un

Barrême : Cent kilos de truites déversés dans les Asse


Cette semaine, les membres de « la Société de Pêche des 3
Asses » ont déversé 100 Kg de truites arc-en-ciel dans les
différentes ASSE, une dizaine de points de lâchers ont ainsi été
empoissonnés. Une centaine de kilos de ces poissons, soit en-
viron 400 spécimens, ont été ainsi mis à l’eau dans différents
endroits de nos rivières. Un plan de répartition équitable entre
les différents secteurs avait été au préalable établi. Un empois-
sonnement rendu possible grâce aux bénévoles de l’associa-
tion, avec l›aide du personnel de la Fédération Départementale

À vos cannes Messieurs et bonne pêche ! 

Ces truites stériles n’ont pas vocation à repeupler la rivière


mais sont destinées à permettre à tous les pêcheurs, quelle
que soit leur maîtrise des techniques de pêche, de s’adonner à
leur passe-temps favori.

Fernand Blanquet 

5
Verdon-information
Barrême : Atelier savon de Secrets de fabriques
Dans les locaux du Musée de la Distillerie à Barrême, Se- ambiance sont présentes, ce qui est remarquable c’est de voir
crets de Fabriques organise chaque jeudi un Atelier «Sa- le sérieux qui règne au cours de cet atelier : nombreuses sont
von». Au cours de cet atelier de fabrication de savon aux les personnes qui, à la fin de cette après-midi font part de leur
senteurs provençales, tous vos sens seront mis en éveil ! désir de mettre en application leur apprentissage, chez eux à
Tests olfactifs et sensitifs autour des plantes aromatiques la rentrée des congés.
provençales et des plantes à parfum qui étaient autrefois
distillées à Barrême, suivis d’un atelier pratique…. Et bien Si vous désirez découvrir cet art de faire, dépêchez-vous : jeu-
sûr, à la fin, chaque participant repart avec sa création.  di 15 août se déroulera un des derniers ateliers de la saison !
Inscription au 06 79 01 78 25 Tarif : 5€
Chaque semaine, une dizaine de participants, principale- Fernand Blanquet  
ment des touristes désireux de découvrir toutes les facettes
de notre région, viennent participer à cet atelier. Au cours de *Transformation des matières grasses en savons par hydro-
celui-ci, c’est Claire (étudiante qui intervient ici dans le cadre lyse alcaline.
d’un service civique) qui a la charge d’expliquer et de mettre
en pratique, avec les participants, toutes les facettes de la
fabrication du savon : ingrédients, saponification*, incorpo-
ration des senteurs et couleurs, démoulage…. Il n’y a bientôt
plus de secrets pour ceux-ci ! Si la convivialité et la bonne

Barrême : Les Bretons de l’est vus par un ch’ti de Provence


Ce mardi soir : les Bretons de l’Est
étaient en concert au camping de l’Or
Bleu à Barrême. Si vous étiez venus pour
vous replonger dans les chansons de Sti-
vell, ou de Tri Yann : vous avez perdu ! Si
vous étiez venus pour passer une soirée
très conviviale, en toute simplicité, alors
là, franchement, vous n’avez pas perdu
votre soirée !!!

Plus qu’un simple concert, les Bretons


de l’Est, le moment de surprise passé,
proposent un véritable spectacle musi-
cal humoristique rythmé et entraînant
capable de séduire tous les publics, y
compris les plus grincheux !

TEDDY GRIVEAU à la guitare rythmique,


SYLVAIN MYCHIKH à la contrebasse et
certes anachronique, mais très intéressante : c’est un CHTI
NICOLAS MYCHIKH guitare solo forment un trio complè-
de Provence qui vous l’assure !
tement déjanté, explorant, en les adaptant à leur manière
et avec un grand talent musical, rythmes musicaux de tous Fernand Blanquet 
types, et chansons ! N’empêche : même Mozart, Boris Vian,
Brassens et d’autres auraient aimé ces adaptations !  

Une cinquantaine de spectateurs ont ainsi passé une soirée

6
Verdon-information
Barrême : La Fête de la Lavande
Distillation de la fleur de la lavande, marché provençal, pro-
menade en calèche, groupe folklorique provençal, chaque
année, depuis 14 ans maintenant, le village de Barrême rend
hommage à la lavande.

Ce dimanche 28 juillet restera dans les annales Barrê-


moises: pour la première fois depuis bien longtemps, Roger
Mony ,qui préside à la réalisation de cette fête, avait les che-
veux trempés dès 6h00 le matin, et ce n’était pas de transpi-
ration ( faut pas rigoler quand même …) La météo refusait de
devenir raisonnable et une pluie fine tentait de bouleverser
les plans de Roger. Deux heures plus tard, s’il avait pu (faut
pas rigoler quand même … à son âge) Roger aurait pu sauter
de joie : le soleil faisait son apparition et tout fonctionnait à
merveille : les visiteurs commençaient à arpenter les allées
de la distillerie, déambulant parmi les stands ravis de l’au-
baine. Au pied de l’alambic, plusieurs dizaines de personnes se remet à fumer chaque année, répandant au passage l’eni-
patientaient devant les alambics pour récupérer, eau de vrante odeur de la petite fleur bleue.
lavande ou extrait de lavande. La petite fleur bleue pouvait
être à nouveau la grande vedette de la journée (faut pas rigo- Il devait également remercier, tous les exposants, fidèles au
ler Roger, toi tu passes après même si tu as envie d’inverser rendez-vous de la Fête de la Lavande, et surtout tout le public,
le classement, au vu de la page entière que t’avait réservé le venu de tous horizons, dont la fidélité est un gage de succès.
journaliste de La Provence dans l’édition du jour…Dommage
que tu n’aies pas eu de réponses positives de BFM et pourtant En fin de discours, toi aussi tu remerciais le public pour avoir
tu avais même accroché deux gilets jaunes aux abords de la répondu en masse à ton invitation. Tu en semblais tellement
Fête, pour les inciter à sortir la grosse artillerie !)  surpris agréablement, que pour la première fois depuis 6 ans,
tu n’as plus laissé entendre que c’était la dernière édition que
Tous les bénévoles étaient sur le pied de guerre. Ceux-ci ont tu organisais cette fête ? 
été vivement félicités par l’ensemble des orateurs, lors des
discours officiels, auxquels participèrent les maires des com- Alors, comme tu l’as annoncé : ‘’à l’année prochaine’’, et bravo
munes voisines ainsi entre autres que le président de Secrets pour cette édition.
de Fabriques M. Delsaux et le président de la CCMV, M. Prato Moi je vais déjà me creuser la cervelle pour savoir ce que je
… vais encore pouvoir raconter : il faut reconnaître que tu es
Lors de son discours, J.L Chabaud, maire de Barrême, mettait vraiment bon public (faut pas rigoler : il ne manquerait plus
en exergue le travail fourni par les différentes associations, que ça !).
notamment Les Alambics, grâce à qui la grande cheminée Fernand Blanquet 

Barrême : Une incivilité de plus !


Tables, bancs, chaises, le mobilier de jardin en bois ou en Alors, si toujours ‘’à l’insu de son plein gré’’, en étant de pas-
plastique semble attirer les convoitises. sage devant la boulangerie avec la table et les bancs dans son
véhicule, si l’envie lui prenait de s’arrêter quelques secondes
La terrasse de Ma Mie Gourmande semble être une proie très devant celle-ci, et que le coffre de sa voiture s’ ouvre à nou-
courtisée. Cette fois c’est une table et deux bancs qui se sont veau inopinément et que ,comme par enchantement table et
envolés pour une destination inconnue …Une nouveauté tou- bancs viennent rejoindre leurs homologues restés sur le trot-
tefois : la disparition a eu lieu en pleine journée, un peu avant toir ?
17h !
Oui, je sais :
Alors puisqu’il faut croire encore, quand même, que notre il ne faut pas
société n’est pas gangrenée jusqu’à la moelle, imaginons trop rêver ….
que ce jour-là, donc un peu avant 17h00, un automobiliste Mais quand
se soit arrêté 2/3 minutes devant le magasin, et qu’à ‘’l’insu même ce ne
de son plein gré’’, le coffre de sa voiture se soit ouvert et que serait pas une
comme par enchantement table et bancs se soient retrouvés belle histoire ?
embarqués sans que notre conducteur ne s’en rende compte ?
Fernand Blan-
Imaginons toujours qu’après avoir fait leur découverte, tou- quet 
jours à l’insu de son plein gré’’, il ne sache pas quoi en faire ?
Les vendre sur le Bon Coin ? les victimes de vol, avant même
de déposer plainte, vont sur Internet consulter les petites
annonces en ligne !
7
Verdon-information
Blieux : Quand Blieux fait la Fête 
Samedi 17 août : la fête de Blieux, le rendez-vous de la convi- ça, c’était sans tenir compte du 1/4 d’heure provençal, 1/4
vialité. Après la messe de l’année en l’honneur de Saint Sym- d’heure mis à profit par les équipes boulistes pour remettre
phorien à 10h30, messe célébrée par l’Abbé Jean, il était leurs stratégies au point devant la buvette. Une dizaine
temps de gagner la place de ce pittoresque village sur lequel d’équipes s’affrontèrent avant que Lilou de Senez - son fils
semble souffler un vent de renouveau. Le verre de l’amitié a Alain et Patrick ne remportent la mise. Et comme la veille :
été offert par l’équipe municipale, en présence des élus voi- chaleur torride, déshydratation...vous connaissez la suite…
sins, et de la population que M. le Maire G.COLLOMP a re-
mercié de leur présence, après que les bénévoles du comité On peut dire, sans crainte d’être contredit que le succès de
des fêtes n’aient mis la dernière touche à l›agencement de cette manifestation fut mérité pour les organisateurs et les
la placette et que L’orchestre Three For One eut répété ses nombreux bénévoles dont le dynamisme a été salué par tous.
gammes pour nous gratifier d’une ambiance Piano Bar..
Entre deux (ou 3, ou 4…) verres, les équipes boulistes met-  Fernand Blanquet
taient leurs stratégies au point, pour le concours de boules
de 14h30. ( 24 équipes, finalistes Jean-Pierre et Mat-
thieu contre Jo et Serge , se sont partagé la mise n’ayant
pas pu faire la finale : la nuit étant déjà bien avancée)

Après les parties acharnées disputées sous une chaleur torride


( ce qui explique que les joueurs fréquentaient très souvent la
buvette pour éviter la déshydratation...du moins c’est ce qu’ils
m’ont dit!) tout le monde se retrouvait à table pour un Chili
Con Carne maison avant que de fréquenter la piste de danse au
rythme de Three For One. Ce n’est que tard dans la nuit (très
tard diront certains) que las et fourbus, danseurs et danseuses
regagnent leurs pénates pour un très court moment de repos !

Dimanche, 18 août : début du concours à la longue à 9h00 :

Blieux : Fête de la lavande


Blieux : Le premier week-end d›août, c›est à pieds, en motos,
en voitures que l›on se rend à Blieux pour la traditionnelle
distillation de la lavande, dans un alambic traditionnel, sur
la place du village. Dans les hautes collines, les bénévoles de
l›ABCDE et les collègues des villages voisins sont allés peler
la lavande à l›ancienne, pour faire de ce premier week-end
d›août une fête qui draine toute la vallée. Les effluves nés
de la distillation de la petite fleur bleue viennent sݎpandre
dans le village, embaumant alambic et stands du vide gre-
nier autour desquels les discussions se prolongent près de
la fontaine rafraîchissante : une authenticité qui se perd…La
fleur de lavande, produit plus rentable et touristique efface
quelque peu l›huile essentielle, l›essence même du produit.

Mais à Blieux, on persiste et on signe. Le week-end du 4 août a


donc été, comme d’habitude, le rendez-vous de l’amitié autour
de l’alambic, moment de convivialité accompagné d›un vide
grenier auquel ont participé les habitants de Blieux, le tout
dans une ambiance bon enfant. 

Cette année encore le stand de vente d›huile essentielle à la


sortie de l›alambic a connu un très grand sucés ; Il fallait pa-
tienter pour obtenir le petit flacon tant désiré ! Entre temps,
le duo de musique traditionnelle (Vielle à roue de William
Langrée et harpe de Dominique Forni) était là pour assurer
l’ambiance musicale sur la place du village.

Fernand Blanquet

8
Verdon-information
Blieux : L’art s’expose
« Ils ajoutent ainsi de l’Être dans la vallée et ailleurs ». 

Pour la troisième édition de l’Exposition d’Art à Blieux, Del-


phine Chaillan - Danielle Podossenoff - Anne Feraud - Auré-
lia Carton - Terry Ezwalbrin - Johanna Locatelli - Olga Grib -
Anne Blanquart- Halkawt Hakem et Alain Gaillard ont exposé
des œuvres aux registres multiples et variés : Poteries, sculp-
tures, photos, peintures, dessins et autres. Une soixantaine
de visiteurs étaient présents pour le vernissage du vendredi
16 AOÛT à partir de 18h00 . Lors de ce vernissage, un vibrant
hommage leur a été rendu, dont voici quelques passages :
 

‘’Ils et Elles sont revenus sur ces terres. Certains ont taillé,
coupé, gratté, huilé, caressé, tourné...je ne sais quoi encore !
Mais tous ont essayé, douté, réajusté, sans jamais cesser d’es-
pérer…ils n’ont fait que dévoiler des petits morceaux de leur
existence, de notre existence…. Dès lors, eux et nous nous re-
Un bel hommage, bien mérité, à ces Artistes
joignons dans le plaisir simple et partagé d’être là...Ce sont des
magiciens de l’Être, ils ajoutent ainsi de l’Être dans la vallée et
​​​​​​​Fernand Blanquet 
ailleurs. Merci à eux d’être revenus, merci à vous d’être là ! ‘’ 

Blieux : Sur les bancs de l’école…avant


La farandole des fêtes de l’été avec leur musique, leurs résurrection, l’école ferme définitivement en 1987.
danses, leurs festins, leurs concerts, leurs chansons, leurs
bars improvisés, leurs concours de longue et de pétanque va Grâce à l’ABCDE (association blieuxoise pour la coopération
peu à peu se ralentir. Se terminera-t-elle à Tartonne ou à Lam- le développement et l’éducation) créée en 1982, l’école a pu
bruisse ?  retrouver une vocation culturelle : on y a projeté des films,
organise les fêtes traditionnelles, invite des conférenciers,
À Blieux la fête s’est terminée dimanche avec la fermeture les expositions s’y sont suivies et la bibliothèque départe-
de l’exposition annuelle. Depuis de nombreuses années, aux mentale lui a délégué son rôle.
festivités traditionnelles s’ajoute ici à Blieux, une exposition
qui a l’originalité d’illustrer chaque fois un aspect différent et Beaucoup d’anciens élèves ont participé à cette dernière ex-
précis de la vie, de la géographie, de l’histoire, de la faune, de position en apportant des témoignages de leur passage et de
la flore, de l’activité de la vallée de Blieux. celui de leurs parents et grands-parents : cahiers, plumiers,
ardoises, certificats d’études…et aussi récits et souvenirs.
Cette année l’exposition portait sur l’histoire de l’école et a
eu l’honneur d’accueillir le Maire de Blieux accompagné du Ils ont ainsi pu retrouver l’atmosphère de la vieille école, qui
Directeur des Archives Départementales. Grâce à une abon- avait été ainsi reconstituée grâce aux reliques conservées
dante documentation nous avons suivi, étape par étape, pen- par la municipalité et exhumées pour l’occasion : poêle à bois,
dant presque un siècle, la querelle entre les habitants du vil- tableaux d’élocution, cartes murales, livres de lecture, d’his-
lage (ceux du haut) et le quartier des Ferayes (ceux du bas) toire, de morale etc.
pour la réparation ou la reconstruction de l’école et le choix Un très, très grand succès !!! Quel sera le prochain avatar de
du lieu. l’école de Blieux ?
Enfin reconstruite en 1937, devenue école mixte à classe À bientôt pour le découvrir.
unique, mitoyenne de la mairie, la « maison d’école », placée
presque à mi-chemin entre le village et l’église a pris son ap- F. Blanquet
parence définitive et volontairement moderne.

Hélas, l’exode rural entraîne une dépopulation qui se


répercute sur les jeunes générations, de moins en moins
nombreuses. En 1970 le dernier élève suivra seul les cours
dispensés par l’institutrice, et l’école devra fermer.

Mais, avec la génération’’68’’, voici qu’un mouvement de re-


tour à la terre s’amorce. Les nouveaux installés réclament
pour leurs enfants arrivés à l’âge scolaire la réouverture de
l’école et l‘obtiennent après une brève période d’occupation
« sauvage ».

Cependant la chute de la population n’est pas plus enrayée à


Blieux que dans le reste du département et, après cette brève 9
Verdon-information
Castellane : Un chèque pour la réhabilitation de la Station d’Epuration
Dans le cadre des travaux de réhabilitation de la Station Amandine Delabre 
d’Epuration (STEP), la commune de Castellane s’est engagée
à améliorer la qualité de l’eau du Verdon. 

Pour atteindre cet objectif, la Société du Canal de Provence


a décidé d’encourager la mise en place de dispositifs perfor-
mants de traitement des eaux usées, en contribuant financiè-
rement à la réalisation de ces équipements. 

De son côté, le Parc naturel régional du Verdon s’est enga-


gé à accompagner l’élaboration du dossier et faire la liaison
entre la commune et la Société du Canal de Provence. C’est
ainsi que vendredi 23 août, Bernard Clap, président du Parc,
a remis à Jean-Pierre Terrien, maire de Castellane deux
chèques : un premier de 125 000€, soit 50% du montant de la
contribution de la Société du Canal de Provence pour les tra-
vaux de la STEP ; un second de 29 762 € pour le raccordement
de la STEP de la zone artisanale à celle du bourg. Le solde sera
versé à la fin des travaux. A noter que le coût total des tra-
vaux de réhabilitation et de raccordement est d’environ 2,5
millions d’euros qui sont financés à 80% par les partenaires
que sont le Département des Alpes de Haute-Provence,
l’Agence de l’Eau et en particulier la Société du Canal de
Provence qui contribue à 50% de l’autofinancement de la
Commune. 

M. le Maire a remercié M. Clap et toute l’équipe du Parc natu-


rel régional du Verdon pour le soutien apporté dans ce dos-
sier complexe. 

Castellane : Dédicace avec Christophe Martin


 Christophe Martin est un auteur remarquable avec son
livre qui fait revivre l’épopée des habitants de Castellane
La Vaillante, surnom donné à la cité des Basses-Alpes. Entre
fiction et réalité, le récit de son livre « les vaillants « a été
construit d’après des documents d’époques avec des re-
cherches historiques, généalogiques, comptes rendus mili-
taires, correspondances...

 Autant de sources qui ont permis à l’auteur de se rapprocher


au plus près de la réalité. Il était dernièrement à la maison
de la presse chez Alain et Marie pour dédicacer son livre. Un
auteur pudique mais très investi qui est venu à la rencontre
de son passé à Castellane, ses racines familiales partent du
plan de la Palud, et qui a connu lors de cette matinée un franc
succès. 

Alain Curzi 

10
Verdon-information
Castellane : La Provence dans le village
Castellane a vibré le temps d›une journée au son du pays de  
la Provence Organisé par l’Association des Artisans et Com-
merçants « Vivre à Castellane», qui s’investit toute l’année
pour organiser des animations commerciales et a réussi
à faire une belle animation dimanche dernier. Un marché
Provençal s’est installé sur la place Marcel Sauvaire où le
public a pu découvrir de l’artisanat de la vallée du Verdon,
des produits locaux, un santonnier et pour la première fois
dans le village une belle et riche exposition de coiffes proven-
çales appartenant à l’association des « fileuses d’Oraison».
Le groupe Artémise venu d’Annot a réalisé de belles danses
folkloriques au son des fifres et des tambourins aux quatre
coins de la ville qui a été fortement applaudies et appréciées
par les villageois mais aussi par les touristes. La présidente
Joëlle D’Alesssandri et son équipe de bénévoles étaient satis-
faits de cette journée qui avait commencé la veille par une
représentation de la pièce théâtrale Crésus de Jean Giono à la
salle des fêtes. 

Alain Curzi 

Castellane : Animation du 17 août


À l’occasion du 75ème anniversaire de la libération de Castel-
lane le village s’est animé tout au long de la journée du samedi
17 août. La journée a commencé par la commémoration en
hommage aux résistants à 8h30 avec un départ en bus de la
Salle des Fêtes afin de pouvoir se rendre sur chaque plaque
des résistants. C’est à 14h30 que le concours de boule organi-
sé par l’association « La boule du Roc » a eu lieu sur le parking
derrière la Salle des Fêtes. 

Pour finir cette journée en beauté, un spectacle de jets d’eau


et lumières réalisé par Le Ballet des Eaux a eu lieu sur le par-
king de la Boudousque à 22h. Ce spectacle mêlant des jets
d’eau allant de 3 à 20 mètres de hauteur, des jeux de lumières
accompagnés de musique et d’une vue imprenable sur la Cha-
pelle Notre Dame du Roc a eu un franc succès auprès de la
population et des visiteurs. La soirée s’est poursuivie sur la
Place Marcel Sauvaire avec un bal animé par Touschants Ani-
mation qui a fait danser les spectateurs jusqu’au bout de la
nuit.

Pour tout renseignement Service Animation –

Loryne RANDONNEIX 

04 92 83 19 23 / animation@mairie-castellane.fr 

11
Verdon-information
Castellane : Il y a 75 ans Castellane était libérée
 La commémoration de la libération du village s›est déroulée
ce 17 août par des dépôts de gerbes au monument aux morts
puis aux différentes plaques en l›honneur des victimes de la
guerre et de la Résistance pour finir devant la stèle au sommet
du col des Lecques. Des textes rappelant cette journée ont été
lus par les élus castellanais en présence de la sous-préfète Ni-
cole Chabannier, élus, anciens combattants portes drapeaux,
gendarmes et sapeurs-pompiers et en particulier cette année
Robert Rajon âgé de 94 ans venu de Draguignan qui a vécu
ce jour d’août 1944 la libération du village par les résistants
et castellanais deux jours avant l’arrivée des troupes améri-
caines.

Alain Curzi 

Castellane : Robert Rajon a participé à la libération de la ville


Lors de la commémoration de la fête de la Libération de Cas- village Robert Rajon est avec Marcel Sauvaire…. « On n’a rien
tellane, un homme a tenu à venir à Castellane pour partici- compris de ce qu’il se passe, Marcel est touché sérieusement
per à ce 75e anniversaire. Il s’appelle Robert Rajon, il vit à il perd beaucoup de sang et après avoir trouvé un véhicule il
Draguignan, c’est une des dernières mémoires vivantes de est emmené à Beauvezer pour y être soigné mais il y décé-
la Libération de Castellane et de la Résistance dans la vallée dera… » le 17 août approche « il y a eu des scènes de liesse sur
du Verdon. Humble et presque discret, Robert a été salué par la place les habitants étaient heureux  une ambiance qui m’a
de nombreuses personnes notamment le maire Jean Pierre touché et qui me touche encore » rappelle Robert les yeux hu-
Terrien, Jean Paul Golé et par la sous-préfète Nicole Chaban- mides. Il est d’ailleurs resté toujours en contact avec des cas-
nier. « J’ai fait juste mon devoir de citoyen et je n’étais pas tout tellanais. En ce 17 août 2019 toute une population lui a rendu
seul » rappelle Robert avec émotion. Il arrive à Castellane va hommage ; merci M. Rajon pour tout ce que vous avez fait.
à l’école à Draguignan et travaille au barrage tout comme son
père. Robert rentre en résistance en 1942 « au moment où un Alain Curzi
petit groupe se crée sur Castellane et je rejoins les FFI des
Basses Alpes.  On voulait porter atteinte à l’armée allemande,
pour nous c’était naturel j’ai donné ma vie, il fallait que je me
mette en place… » et de poursuivre avec une mémoire excep-
tionnelle « tuer avant de se faire tuer ». Puis Robert Rajon
se souvient des jours précédant le 17 août « une nuit avant la
libération on devait neutraliser une sentinelle allemande en
faction sur un pont, le gars qui devait s’en charger s’est loupé,
le soldat allemand a tiré et a réveillé les autres allemands, ça
a tiré de tous les côtés, on est donc partis à l’assaut, on n’avait
pas le choix, on a tué plusieurs soldats mais on a aussi perdu
des copains ». A ses cotés caché derrière un mur à l’entrée du

Castellane : Restauration de la Tour de l’Horloge, clap de fin !


Les travaux de restauration de la Tour de l’Horloge ont com- tilisation des anciennes tuiles en bon état afin de garder une
mencé en mars 2019 et sont désormais quasiment terminés. unité esthétique. La toiture du fût supportant le campanile
La Tour est flambante à l’entrée de la ville de Castellane, elle a été refaite en zinc comme initialement sur une charpente
donne à nouveau l’heure et a retrouvé toute sa splendeur.  en bois, cela permet de laisser respirer la structure en métal
porteuse du campanile. 
La restauration a porté uniquement sur l’extérieur car il n’est
pas possible d’entrer dans la Tour. C’est M. Chevalier de l’en- Pour les enduits, deux traitements ont été demandés par
treprise PROFERRO de Malijai qui a effectué un très beau tra- l’architecte M. Berhault. Pour la partie basse de la Tour, à l’as-
vail sur toutes les ferronneries avec le nettoyage, la reprise et pect médiéval, les pierres ont été mise en valeur. Ainsi, elles
le traitement de la cloche qui date de 1596 et du campanile en ont été grattées, sablées pour certaines puis rejointoyées à
fer forgé qui date lui du 18ème siècle. Toutes les ouvertures la chaux. Les pierres des mâchicoulis ont été nettoyées ou
ont été protégées par un grillage pour éviter les pigeons.  changées pour les plus défectueuses et protégées sur le des-
sus par une couvertine en zinc. 
Ensuite, les toitures ont été refaites selon les techniques tra-
ditionnelles avec l’ajout de tuiles nouvelles et parfois la réu- Sur les parties les plus hautes, la maçonnerie n’était pas de
12
Verdon-information
très belle facture et tout a été enduit à la chaux bées. C’est pour cela que l’équipe municipale
avec un badigeon teinté pour la finition. Le a souhaité engager un projet de restauration
choix de la couleur jaune lumineux s’est fait en d’ampleur sur ce monument historique. Grâce
fonction de ce qui a été découvert. Il restait du au soutien financier de la DRAC, de la Région
19ème siècle quelques morceaux d’enduit qui et du Département, nous avons pu faire des
ont servi de base pour le choix des couleurs. Sur travaux sur la totalité de la Tour et pas uni-
le site internet des Archives Départementales quement sur les parties défectueuses. La Tour
des Alpes de Haute-Provence, dans les photo- n’avait pas connu de réfection depuis avant
graphies de Saint-Marcel Eysseric, une photo de 1927, il était temps d’y remédier. Je félicite les
la Tour de l’Horloge datée de 1890 a servi pour entreprises pour leur travail de grande qua-
les travaux de restauration. Sur cette photo, le lité car le rendu est superbe et aussi l’archi-
fût était plutôt de couleur rouge avec un décor tecte M. Berhault pour son sérieux et son effi-
en trompe l’œil en faux appareillage de brique. cacité, sans oublier les services de la Mairie
Une toute petite partie de ce décor a été retrou- qui ont pu faire aboutir ce projet. La munici-
vé mais il n’a pas pu être refait car nous n’avions palité a à cœur de restaurer et valoriser son
pas assez d’éléments. L’architecte, en accord avec la Direction patrimoine »
Régionale des Affaires Culturelles et la Commune de Castel-
lane, a choisi de garder la couleur jaune pour la partie carrée L’entreprise « Les Compagnons de Castellane » reviendra
autour du cadran et pour le fût. Enfin, le décor peint du ca- en septembre pour une quinzaine de jours afin de changer
dran découvert derrière le cadran en tôle a été entièrement quatre à cinq pierres de taille sous le porche qui ne sont pas
consolidé et restauré.  en bon état, ce sera alors la vraie fin des travaux. Mais l’écha-
faudage sera démonté en totalité d’ici le 5 août afin de laisser
M. le Maire de Castellane, Jean-Pierre Terrien se félicite de l’accès libre sous la Tour.  
ces travaux :
Amandine Delabre
« La Tour de l’Horloge, notamment le sommet de la Tour, était
en très mauvais état, certaines parties étaient même tom-

CCAPV Allos : 1001 nuits alpines, comme un berger en montagne


Au cours du mois de juillet, une trentaine de jeunes du ter- ont participé à cette opération de se retrouver ensemble et
ritoire de la CCAPV ont vécu des séjours en montagne dans d’échanger sur ce qu’ils ont vécu et appris et valoriser tout
différents refuges, grâce au partenariat entre la Communau- le travail réalisé lors de ces journées de découvertes monta-
té de Communes Alpes Provence Verdon, le Parc national gnardes.
du Mercantour et le Parc naturel régional du Verdon.
Pour la CCAPV, ces séjours s’intègrent dans un projet plus
Tout d’abord, du 17 au 19 juillet, 11 jeunes entre 6 et 9 ans global de promotion et de valorisation du pastoralisme avec
ont pu découvrir la vie et le métier d’un berger autour du lac le financement des fonds européens Leader. 
d’Allos avec l’Office intercommunal jeunesse et sport haut
Verdon Val d’Allos (OIJS). Olivia D’Haene

Ensuite, du 24 au 26 juillet, 16 jeunes entre 9 et 11 ans, ont


séjourné au refuge du Mont Chiran, également pour décou-
vrir le monde pastoral ainsi que le monde de l’astronomie.
Ces jeunes étaient encadrés par l’AEP le Roc de Castellane
et par l’association « Variations Couleurs » de Barrême. 

Pour ces séjours, les jeunes ont vécu trois jours en montagne
avec une ascension à pied jusqu’au refuge, deux nuits au som-
met pour vivre des aventures inoubliables, rencontrer le ber-
ger et son troupeau et découvrir la faune et la flore du Parc
national ou du Parc Naturel du Verdon.

A la foire agricole de Saint-André-les-Alpes, une restitu-


tion de ces séjours se fera sous forme de dessins, de textes,
de photos et de vidéos pour permettre aux deux groupes qui

13
Verdon-information
Clumanc : Concert remarquable du Festival Asse-Arcadie
Dans le cadre de sa semaines de concerts, le Festival Asse-Ar-
cadie a offert à son public un concert tout à fait remarquable.
Jeudi 8 août, ‘’Récital de Clavecin’’ dans l’église Notre-Dame
de Clumanc. Paola Erdas, une fois encore, faisait chanter le
clavecin, dans les œuvres souvent sombres et mystérieuses
de compositeurs français des XVIIème et XVIIIème siècles. 
L’élégance, la générosité, l’aisance avec laquelle Paola Erdas
aborde les différentes pièces qui constituent ce récital, sa ca-
pacité à faire jaillir couleurs et rythmes, la sonorité de l’ins-
trument utilisé, profonde mais déliée...tout a concouru à faire
de ce récital un moment magique, pour le plus grand bonheur
du public qui l’a longuement applaudie.

Fernand Blanquet 

Clumanc : Festival Asse Arcadie


Ce dimanche 4 août , dans L’Église Saint Honorat de Clumanc, cœur du concert. Sergio
la semaine de concerts du Festival de Musique Baroque Asse- Ladu, baryton italien, in-
Arcadie s’ouvrait avec un spectacle mêlant parole et musique. terprétait différents airs,
La comédienne Anne Lévy interprétait un conte évoquant les avec sensibilité et géné-
heures terribles de la Shoah. Le texte, émouvant et tragique, rosité, accompagné par
a tenu en haleine un public ému. Des sonates italiennes, in- le clavecin brillant et lu-
terprétées par Camille Antoinet au violon, Anne-Garance mineux de Paola Erdas,
Fabre dit Garrus au violoncelle et Jean-Paul Serra au cla- venue d’Italie elle-aussi.
vecin, en alternance avec la lecture, l’illustraient, la commen- Ainsi, pendant plus d’une
taient, l’accompagnaient. Le public de l’église Saint Honorat, heure, la danse, le chant
joliment rénovée par l’Association du Patrimoine de Clumanc, et la musique instrumen-
a été captivé et conquis par ce spectacle. tale ont dialogué, joué en-
semble, rêvé ensemble, et fait rêver chacun. Magnifique soi-
Festival Asse-Arcadie Mardi 6 août rée pour tous, et le public, enchanté, a longuement ovationné
les trois artistes.
Dans le cadre de sa semaine de concerts, le Festival Asse-Ar-
cadie a offert mardi soir un spectacle original au public de Fernand Blanquet
l’église Saint Honorat à Clumanc. Dès le parvis de l’église les
spectateurs étaient accueillis par la danse d’Olivier Gabrys,
qui les invitait doucement à faire silence pour pénétrer au

Colmars-les-Alpes : Les Médiévales 2019


La ville fortifiée de Colmars-les-Alpes fêtait son passé his- rendez-vous ce qui rajoute toujours un plus dans la présen-
torique en proposant sa XXVème fête médiévale, organisée tation et l’analyse de l’événement. Tout cela grâce à l’inter-
chaque année le 2e week-end d’août. Une programmation prétation des impressions du public en plus des informations
très prisée par le public qui est toujours aussi nombreux précises et de la publicité informative sur les acteurs de cette
chaque année. L’attractivité est aussi de toute évidence liée manifestation. Il ne manque plus que la TV avec ses journa-
aux animations avec un savant mélange d’animations stars listes et ses mouvements de caméra pour bien montrer toute
(la musique des condors, les défilés costumés, les combats, l’attractivité de la cité, toute la motivation des organisateurs,
les saynètes, le marché médiéval…). Avec aussi des nouvelles des bénévoles sur les ondes numériques et hertziennes...
animations toujours aussi spectaculaires : cette année lan-
ceurs de drapeaux, les frères Lumière…, et tout se termine Christian Reboul
par le feu d’artifice : de quoi satisfaire le nombreux public et
avoir un souvenir inoubliable et des milliers d’images.

Cette édition a été sans aucun doute un succès populaire


encore plus important que les autres années avec un pro-
gramme festif qui a ravi les visiteurs par sa diversité agré-
mentée du challenge de le proposer gratuitement. 

La couverture des pros de l’information papier était bien au


14
Verdon-information
Haut-Verdon : Journée en alpage du col des Champs
Jeudi 02 août 2018, plus de 65 per- munes Alpes Provence Verdon et un
sonnes ont été accueillies par Nadine, atelier tissage proposé par Stéphanie
René, Sandrine et Gaël EYSSAUTIER, FAVIER-CAUVIN de Secrets de Fa-
éleveurs bovins allaitants et ovins briques ont été offerts aux enfants. Ces
viande de Saint Benoît et membres du activités ont remporté un vif succès et
GP du Val d’Entraune. Le groupe était été très appréciés par les enfants et les
constitué principalement de familles en parents.
vacances et de quelques locaux et rési-
dents secondaires.  Une fois le sujet de l’élevage ovin
épuisé, Nadine Eyssautier a conduit le
Le groupe d’estivants a été accueilli par groupe auprès du troupeau de vaches
Gaël EYSSAUTIER et les 1000 Brebis allaitantes et de génisses situé dans
présentes sur les pâturages situés au Col des Champs. Il a pré- le quartier de la Brune. Elle leur a présenté leur troupeau de
senté son exploitation agricole, ainsi que le groupement pas- vaches, les races présentes, la conduite d’un tel troupeau, son
toral du Val d’Entraune et ses caractéristiques : GP mixte où alimentation, les soins nécessaires, la reproduction, ainsi que
se côtoient les élevages bovins allaitants (60 génisses) et la valorisation de la viande.
ovins viande (3000 brebis au total).  
Pour finir Rémi LECONTE animateur de la Fédération Ré-
Gaël a ensuite laissé la parole à Clémentine Aussman, char- gionale Ovine du Sud Est a présenté la filière de valorisation
gée de mission agro-agropastoralisme et Jean Paul Man- de la viande d’agneau du territoire (agneau de Sisteron). 
dine, garde moniteur du Parc national du Mercantour qui ont
évoqué les rôles et missions du parc national, mais aussi les Les estivants ont alors profité d’une dégustation de viande
différents atouts de l’élevage en montagne, des contraintes d’agneau de Sisteron préparée par Robert LE BOZEC, chef
et des enjeux dans le maintien de cette activité dans le Parc cuisinier de Manosque et de jus de fruits offert par la Chambre
National du Mercantour. Jean Do, le maître berger, a ensuite d’Agriculture. 
présenté dans le détail le métier de berger, la vie au quoti- Journée agréable et conviviale. Journée abordant différents
dien, les difficultés rencontrées. Il a parlé du troupeau, des élevages, jugée riche et variée par les touristes qui en rede-
races présentes, de la conduite de ce dernier par deux jeunes mandent….
bergers en cours de formation à l’école du Merle, de la valori-
sation du produit de viande d’agneau. La question de la préda- Olivia D’Haene
tion a également été évoquée.

En parallèle de ces échanges, un jeu sur le métier de berger


animé par Olivia D’HAENE de la Communauté de Com-

La Mure-Argens : Les festivités du 15 août


Le comité des fêtes de la Mure Argens a programmé 4 jours l›essentiel avait été sauvé. En 2019 aucune idée, aucune solu-
de festivités. Dès le mardi la place commençait à voir les bé- tion, ne sera proposée. Le Maire, Alain Delsaux semblait, lui
névoles (le Riou et autres) s’activer pour avancer la mise en aussi, avoir du regret que la procession soit supprimée cette
place des barnums, l’installation du bar, de l’estrade…  année.

Denise a repris les rênes pour la préparation de propreté de Souhaitons qu’un déclic s’opère pour les prochaines années
l’église Notre Dame de Vauvert et son fleurissement (quel et que les associations de la commune, le Riou, le comité des
boulot accompli encore une fois : nettoyage, déplacement des Fêtes, l’association de Sauvegarde du Patrimoine Culturel
bancs etc.) Il est vrai, pas beaucoup d’amateurs bénévoles et les bénévoles trouvent un terrain fertile pour conserver
pour cette action malgré des demandes formulées. Il doit y cette tradition historique. Autrement c’est notre histoire que
avoir des solutions mais...Nous vivons une époque bizarre.  l’on perd juste par un manque de volonté, de coordination et
cela gâche un peu la fête. Il semblerait que c’est un peu le
Jeudi matin tout était opérationnel pour ce premier jour festif reflet de discussions improvisées en sortie de messe. Donc
sous le soleil avec la messe, la procession avec sortie de la on garde un espoir que les regrets se transforment en action
vierge (Annulée). pour 2020 (espoir quand tu nous tiens !).
Malgré plusieurs demandes du prêtre lors de la cérémo- Le programme festif reprenait ses droits avec les discours, le
nie aucune bonne volonté n’a émergé des paroissien(ne)s dépôt de gerbe avec la musique de l’Écho de la Vaîre et les re-
présent(e)s. Il est vrai peu de jeunesse. En 2019 : 9 heures merciements d’usage du maire et de la présidente du comité
est peut-être trop tôt. En tout cas c’est une partie de l’âme des fêtes pour tous les bénévoles qui ont préparé les festivi-
historique du village qui s’étiole un peu plus chaque année. tés, c’est un gros travail et le plus gros reste à venir. Tout le
En 2018 la procession avait bien eu lieu avec difficulté mais

15
Verdon-information
monde était invité ensuite à l’apéritif, suivi du repas sur la Le dimanche 18 AOÛT, 12h Repas moules frites...
place (aïoli).
Christian Reboul
Les animations sont toujours très éclectiques à la Mure, on
pouvait retrouver pour la suite des festivités :

Le vendredi 16 AOÛT, 9h Concours de longue provençale


(3J2B) - Prix : 300 € + FP en 3 parties gagnantes - Casse-
croûte offert, 12h Anchoïade offerte,

19h à 20h HAPPY HOUR apéro gratuit, 22h Spectacle MUSI-


DEA et animation DJ (soirée déguisée).

Le samedi 17 AOÛT, 10h cours de zumba gratuit pour tous,


14h concours triplette (3J2B) - Prix : 150 € + FP, 16h Anima-
tion et goûter pour les enfants, 21h Retraite aux flambeaux,
22h DJ OXYGÈNE

La Mure-Argens : Compte rendu de l’assemblée générale du RIOU


Séance ouverte à 18h.le 9 Août 2019   30 Présents - dont 2 Promouvoir le vivre ensemble et animer la vie de la commu-
ayant donné pouvoir. Quorum atteint, l’AG peut délibérer. nauté du Village.

 En préambule, La nouvelle Présidente, Mme KUPELIAN sou- Rapport financier par le Trésorier :  Pierre HURTEVENT.
haite la bienvenue à tous les présents et déclare ouverte l’As-
semblée Générale.  Un bilan en équilibre, pas de déficit, c’est l’essentiel.

Elle charge ensuite M. Alain Delsaux, en sa qualité de Vice- Cette année, nous avons renouvelé notre outil informatique –
Président et Maire de La Mure, de donner lecture du rapport qui avait plus de 12 ans – avec l’achat d’un PC portable et du
Moral. logiciel « Pack Office »

Comme chaque année, l’AG débute par un hommage rendu à A l’issue, tous les rapports sont votés à main levée et adoptés
ceux qui, hélas, nous ont quittés, au nombre de 3 cette année à l’unanimité.
(Louis Maurin, Josette Graillon et Pierre-Henri Chabot) qu’ils Vient ensuite le renouvellement du Conseil d’administration.
soient adhérents de l’Association ou habitants de La Mure.  En A noter :2 démissions Mme Alice BRUN et M. Eugène SIGNO-
leur mémoire, il est observé une minute de silence. RELLI.
Lecture est donnée ensuite des différents  rapports  Merci « Alice » pour ton immense dévouement au sein de l’As-
Rapport moral par Le Vice-Président Alain DELSAUX. sociation depuis presque 20 ans ! 

Si Mr DELSAUX met en lumière la santé financière de l’Asso- Le nouveau Conseil pour 2019-2020 est composé comme suit
ciation, il insiste aussi sur la reconnaissance et la bonne vo- : Président Mme Kupelian Joelle , Vice président Mr Delsaux
lonté de ceux et celles qui œuvrent et participent bénévole- Alain, Secrétaire Coutel Simone , Trésorier Mr Hurtevent
ment à la vie de l’Association et à la réussite des nombreuses Pierre. Membres du Conseil Hurtevent Christiane, Mr De
manifestations, et ce tout au long de l’année. Vita Jean Pierre , Mr Kupelian Jean Claude , Mr Giannini Jean
Franck, Mr Godayol Claude , Mr Tarantola Gilbert
Le Bénévolat est une denrée qui devient de plus en plus rare,
dit-il.  

 Rapport d’activités par la Secrétaire : Simone. COUTEL La séance levée à 19h30, a été suivie d’un apéritif offert par
l’Association.
Ce n’est pas moins de 10 manifestations publiques où Le Riou
est présent, soit en qualité d’organisateur, soit en partenariat
avec le Comité des Fêtes.

Parmi elles : La fête du Pain, Le Marché de Noël, le Carnaval


des enfants, la Chasse aux œufs de Pâques, la fête des voisins
ou la fête Musique et St Jean.

Un merci particulier à nos 2 partenaires bénévoles de la St


Jean : Sébastien BERNARD de La Mure et Jean Luc PAGLIA de
Château Garnier, le 1er pour la livraison du sable et le second
pour la fourniture du bois, le tout gracieusement bien sûr.

Toutes ces fêtes et manifestations ont seul et même objectif :


16
Verdon-information
La Mure-Argens : A la Mure on pèle la lavande fine
A la Mure Argens Frédéric Mistral est en période de récolte est maintenant de nouveau récoltée grâce aux plantations
de sa production de lavande fine. Nous sommes allés faire comme Frédéric. La lavande fine bénéficie depuis 1981 d’une
quelques clichés sur les hauteurs du village. Pendant de nom- AOC : « Huile essentielle de lavande de Haute-Provence ».
breuses années la lavande fine était une production emblé-
matique de ce secteur et les distilleries étaient réparties sur Dans le Moyen Verdon, c’est à l’heure actuelle, un peu un
de nombreuses communes (Moriez, Thorame Haute, La Mure casse-tête pour trouver la distillerie adaptée et pas trop éloi-
…) Depuis les années 2000 la production et les plantations de gnée du lieu de coupe. 
lavande fine repartent à la hausse sur nos territoires de mon- Cette année pour Frédéric des « passées” seront distillées à
tagne. l’alambic de Barrême avec l’association qui en a la gestion. Le
Frédéric a deux sortes de lavande fine, une utilisée pour la reste de la production devra aller à Mézel après un temps de
distillation et la production d’huile essentielle et une spéci- séchage pour perdre son excès d’eau. La technique ancienne
fique pour la création de bouquet. Le désherbage s’effectue utilisée à Mézel garde une qualité d’extraction appréciée
mécaniquement avec 7 à 8 passages par saison. Il faut être même si le temps de mise en place et d’extraction est plus
vigilant et les effectuer avant que la plante ne soit trop impo- important que les méthodes modernes. Il est vrai que l’idéal
sante. Les plants sont renouvelés tous les 6 à 8 ans. Un hec- sera de pouvoir l’effectuer localement ou dans un secteur
tare porte 12 000 à 15 000 plants de lavande en moyenne, un proche mais…
hectare de lavande fine peut donner de 15 à 20 kilos d’huile Christian Reboul
essentielle.

La « lavande vraie » dite aussi « lavande fine » poussait au-


trefois à l’état sauvage sur les terrains et collines de la Mure
où près de 40 ha étaient coupés dans les années 40. Elle

La Mure Argens : Séance de dédicace de Julie Estardy


Julie Estardy était venue présenter son premier ouvrage : « Il est vrai que Bernard Estardy est une icône de la commune
Bernard Estardy Le Géant » avec une séance de dédicace à de St André les Alpes puisqu’il avait une résidence dans les
la Verdine à La Mure Argens. Une rencontre littéraire hors hauteurs de Méouilles, ou plus précisément le Villars.
norme pour le village avec un succès populaire local puisque
tous les ouvrages apportés seront épuisés en quelques mi- Comme le disait le maire de St André les ALpes Serge Prato,
nutes. Bernard a apporté la lumière des projecteurs à de nom-
breuses reprises sur notre commune par son savoir-faire
Le livre est sorti le 5 avril 2019 après des séances de dédi- musical hors norme. Il a permis aux St Andréens de côtoyer
caces dans l’hexagone, et la présence au festival des Franco- des stars de la musique, lorsqu’ils participaient à des séances
folies le 12 juillet dernier, Julie Estardy revenait dans ce petit de travail au studio d’enregistrement du Villars. Cela permet-
coin de paradis que son père appréciait tant et où il possède tra à certains d’avoir des souvenirs inoubliables. Julie préci-
une maison de famille. sait que le studio avait été créé pour Jo Dassin et par la suite
d’autres artistes sont venus apprécier ce lieu qu’ils trouvaient
 Julie Estardy est musicienne, auteur et comédienne, elle a magique et reposant (Carlos, Pierre Bachelet etc.)
grandi au studio CBE entre les séances d’enregistrements et
les séances de mixages. Depuis 2006, elle a repris les rênes du Bernard Estardy était un ingénieur du son reconnu par ses
Studio et poursuit l’œuvre commencée par son père en 1966. pairs avec autour de 15 000 chansons depuis la cabine boi-

17
Verdon-information
sée du studio CBE, Bernard Estardy. Celui qu’on surnommait mentaire est en préparation. Julie souhaitait aussi que des
Le Géant a été l’artisan de l’ombre d’un catalogue reliant innovations voient le jour sur notre territoire avec la créa-
les plus grands hits de la variété avec des artistes comme tion d’un bal Bernard Estardy et pourquoi pas un festival, les
(Claude François, Dalida, Gérard Lenorman, Carlos, Herbert idées ne manquent pas apparemment…
Léonard…
Ch.Reboul
L’ouvrage montre les coulisses du studio CBE ainsi on assiste
à des dialogues, rencontres, situations cocasses comme si l’on
faisait partie de la fête ou du travail de création aux multiples
facettes.

Les projets sont nombreux derrière cet ouvrage, un docu-

La Mure Argens reçoit le Festival Asse Arcadie


Dans le cadre du festival de musique Asse-Arcadie, organi- Le groupe Baroque graffiti a bien la notion de la communica-
sé par l’ensemble baroque-graffitt et l’association du patri- tion, déjà quelques secondes après le début du concert, Jean
moine de Clumanc, le musée de la Minoterie à La Mure-Ar- Paul Serra avait posté les images sur les réseaux sociaux. Et
gens accueillait vendredi 9 août à 20h un concert de oud oui la musique ancienne reste à la pointe du partage infor-
et de violon oriental par Fourad Didi, reconnu comme l’un matif.
des maîtres de la musique arabo andalouse en France.
Le concert s’est déroulé au cœur de l’exposition tempo- Le public était ravi de la proposition, et il profitera de la col-
raire «Trames», sous la création monumentale en fil de lation à l’extérieur avec le gazouillis de l’eau de l’Issole pour
laine de la plasticienne textile Lili Bel ce qui donnait un parler … musique, La musique Andalouse bien sûr une mu-
bel effet avec l’installation de lumière de Gilbert Féraud. sique atypique que le territoire n’a pas l’habitude d’entendre
Thomas Duboeuf, de Secrets de Fabriques, propose une ra- et qui garde un charme musical attractif et une poésie har-
pide présentation de l’actualité du musée de la minoterie , monieuse traduite en partie par l’artiste ce qui donne une
puis donne la parole à Jean Paul Serra, de Baroque Graffiti, qui autre vivacité au concert.
revient sur la riche programmation du Festival Asse Arcadie. Christian Reboul
Un public éclectique et passionné s’était déplacé, c’est quasi-
ment une centaine de personnes qui ont envahi le deuxième *L’oud est un instrument de
étage et plus une chaise de disponible, certains se contente- musique à cordes pincées
ront d’un banc rustique, voire de la vue plongeante depuis très répandu dans les pays
l’escalier. arabes, en Turquie, en Grèce,
en Azerbaïdjan et en Armé-
Fouad Didi est déjà venu nous présenter sa musique anda- nie.
louse en 2015 les murs de l’église s’en souviennent encore sû-
rement. Fouad Didi : voix, violon, oud est née à Tlemen en Al-
gérie, il chante, joue du violon et du oud* depuis son enfance.
Après de nombreux concerts donnés en France et à l’étranger,
il est reconnu comme étant l’un des plus brillants représen-
tants de la musique arabo-andalouse.

18
Verdon-information
Lambruisse : Histoire d’eau
Après avoir fait restaurer, embellir, apposer des panneaux
historiques et orner de fleurs les trois fontaines du village,
Robert Martorano, maire de Lambruisse, nous signale un
autre aménagement des eaux de la commune. «Une équipe
de bénévoles, soucieux de la mise en valeur du patrimoine
naturel de la commune de Lambruisse, a aménagé la source
située à proximité du pont de l’Issole sur la R.D 219. Ils ont
créé une fontaine, qui, permettra aux nombreux amateurs
venant souvent de loin, de continuer à savourer cette eau bien
fraîche tout au long de l’année. Reste à trouver un nom pour
cette fontaine. A Lambruisse on a bien compris que l’eau est
source de vie et que le patrimoine est source de richesse et de
fierté. Il conclut : « Un grand merci à cette équipe pour cette
excellente initiative », mais aussi un grand merci à monsieur
le maire et son épouse pour toutes ces mises en valeur de
leur joli village.

Odile Boetti

Le Fugeret : Solidarité en faveur de VML (Vaincre Les Maladies


Lysosomales
« En ce beau samedi d’août, a joué la solidarité pour la À ce propos, Nicolas et ses parents remercient
4e année consécutive en faveur de VML (Vaincre Les Maladies chaleureusement toutes les personnes qui se sont
Lysosomales), il s’agit d’une journée autour de Nicolas associées à cette journée et qui ont contribué à sa réussite
Lesbros (atteint par cette maladie rare) et sa famille dont le par leur participation, achats, dons et implication.
but est de récolter un maximum d’argent pour la recherche ;
c’est ainsi qu’un chèque de 7 120€ a été symboliquement Le rendez-vous est pris pour une 5e journée ou une autre ac-
remis à Nicolas puis envoyé à Paris au siège de VML. tion dans le cadre de la solidarité en 2020 au Fugeret.

Pour cette journée tout le village est mobilisé : stands de Commune du Fugeret
confections en tissus et tricot ont été installés ainsi qu’un
stand de pâtisseries, d’objets anciens et de sacs en paquets
de café ; un repas qui a compté 150 convives a également été
organisé ainsi qu’une tombola.

La journée s’est terminée par la remise du chèque au-


tour d’un apéritif offert par Nicolas et ses parents et à
la tombée de la nuit un feu d’artifice offert par la mu-
nicipalité a définitivement clôturé cette 4e journée.

Il s’agit d’une journée portée par le Comité des Fêtes de Le


Fugeret avec le soutien de la Mairie et pour laquelle tout a
été entièrement offert (les objets vendus, les objets pour la
tombola, les ingrédients pour le repas y compris le pain et les
truffes qui ont orné l’entrée ainsi que les délicieuses pizzas,
pissaladières et autres spécialités italiennes de l’apéritif du
soir).

19
Verdon-information
Le Fugeret : Suite des festivités
Un beau dernier week-end d’août au Fu- vingtaine de doublettes a animé les petites
geret avec beaucoup de tonnerres mais rues du vieux village. Tous les participants
pas de pluie ! tout d’abord samedi c’est ont été récompensés mais les finalistes
Dominique OTTAVI qui dans l’Eglise Saint Michèle et Jean ont été les plus chanceux !
Pierre comble, a insufflé l’âme corse par la remise des prix au four communal fut
des chants au son de sa cetera et des suivie de la dégustation d’une excellente
contes en langue corse. socca préparée par Jeff et Yves poursui-
vant jusqu’à la nuit ce beau et convivial
Il est à préciser que ce concert clôtu- week-end de fin d’été.
rait « les estivales culturelles 2019 »
lancées par le Comité de Fêtes suite au Ces animations proposées par le Comité
jazz manouche et au théâtre chantant, des Fêtes se poursuivent avec un vide
entièrement gratuit pour le public car financées par la recette greniers le 8 septembre et la XIXe Fête de la Châtaigne
du loto en plein air de juin qui lui avait été entièrement doté avec le train à vapeur le 02 novembre 2019. 
par les commerces et entreprises du canton et d’ailleurs.
Mairie du Fugeret 
Et dimanche un concours de boules carrées réunissant une

Peyroules : Fête du pain


Vendredi 16 août, l’aube se lève, et moi, après un très long née par un collègue, Jérôme, dit « Obélix » (de La Palud), arri-
sommeil de quelques trois cent soixante et un jours, je se- vent les bras chargés de bassines regorgeant de pâtons. Ils
coue mes vieilles pierres, je m’étire, j’ouvre mon œil unique les déposent délicatement sur les clayettes de bois avant de
sur une sole sombre surmontée d’une les recouvrir de draps blancs pour
voute de pierres.  les laisser reposer et lever. 

Quelqu’un ouvre la porte de la pièce, Pendant ce temps, les plaques de


puis celle de mon ventre, et me voilà en- fougasse à l’anchois sont préparées,
combré de branches mortes, de bûches pâte étalée, sauce huilée généreu-
moyennes…il fait craquer une allumette, sement déposée dessus, toujours
laisse glisser le journal enflammé sur accompagnées de la tchatche de nos
la sole et… frruuuttt….les flammes deux compères qui ne manquent
s’élèvent et commencent à lécher mon pas d’égayer de leur gouaille pro-
ventre béant et vide. Je ressens la chaleur vençale les quelques peyrouliens
que j’attendais, dont je rêvais pendant ce venus prendre des clichés, mais fur-
long sommeil …  tivement pour ne pas déranger les
artistes…Pagnol est entré dans Pey-
Réfléchissons…Vendredi 16 août, samedi 17 août, donc au- roules ! 
jourd’hui DIMANCHE 18 août ! Voilà mes souvenirs qui s’effi-
lochent dans la mémoire de mes vieilles pierres !  Enfournées les plaques de fougasse qui laissent diffuser
cette sympathique odeur du pays du Sud, enfournées les
Peyroules et moi avons fait un pacte depuis quatre années : boules de pâte….J’ai chaud, je transpire, j’étouffe même après
organiser à la mi-août la fête du four, la fête du pain.  ce long froid de l’hiver, mais comme je les aime ces quelques
heures de la mi-août, moi, le four de Peyroules ! 
Alors oui, je vais chauffer, je vais engloutir tout le bois qu’ils
vont me donner, je vais accepter de faire blanchir ma voûte Comme je suis heureux des senteurs qui s’élèvent dans le
de pierres jusqu’à ce qu’elle blanchisse, synonyme de bonne quartier, comme je suis heureux de faire cuire aussi tous ces
température pour la cuisson du pain.  plats mitonnés par les cuisinières peyrouliennes ! 
Durant trois jours, mes voisins se sont relayés pour me gar- Tout est cuit, tout est doré à point : les belles boules rondes
nir du bois qu’ils sont allés couper dans la forêt, en ayant sont parties dans chaque foyer, tandis que les plats des cui-
soin de choisir du bien sec, et pas trop gros.  sinières sont déposés sur les tables du partage, où tout est
dégusté au milieu des rires, des sourires, de la joie et de la
J’ouvre grand ma bouche, je happe goulûment, à toute heure
bonne humeur. 
du jour et de la nuit, car même la nuit ils viennent me nourrir
!!!  Le silence revient dans la pièce, ma voûte baisse en tempéra-
ture, ma bouche est vide… mais je suis prêt à nouveau à en-
Dimanche matin, branle-bas de combat : les tréteaux sont
trer dans un long sommeil pour me réveiller…à l’an qué ven ! 
installés, recouverts de planches de bois surmontées de
nappes immaculées. Installées les tables pour la vente du Farigoulette 
pain, installées les tables pour l’apéritif, installées les tables
pour le repas du partage.   

Michel, dit « Mitchou », le boulanger, accompagné cette an-


20
Verdon-information
Peyroules : Fête du terroir et de la nature
Peyroules, village de 252 âmes, mélange de jeunes, moins pleine lune…. 
jeunes, actifs, retraités, mais tous avec le même amour de la
montagne, de son Teillon qui les domine, de ses forêts de pin L’imaginaire est entré dans Peyroules par la grande porte,
de chênes, et de ses autres habitants que l’on ne peut compter tandis que le Moyen-Age renaît dans le pré, avec les bruits
: animaux de basse-cour, animaux domestiques, lièvres, che- qui claquent, les bruits des croisements de fer, de combats à
vreuils, cerfs, biches, et autres insectes qui butinent tout l’été l’épée, et les gentes dames qui déambulent, vêtues de longues
les fleurs des champs. Et puis, l’an dernier, une idée a jailli : robes et coiffées de couronnes de fleurs, accompagnées de
pourquoi ne pas faire une fête du Terroir et de la Nature ? Une quelques soldats à lourdes armures prêts à en découdre avec
réussite pour la première, alors, cette année, et toujours le 15 armes en bois pour combat contre les enfants demandeurs, et
août, la deuxième édition est en route.  ils étaient nombreux ! 

Cette fois, pas moins de 64 exposants mélangeant tous les Une immense foule est venue partager toutes ces animations,
genres se sont installés dans la salle des fêtes, sur le parking tous ces stands, pas moins de deux mille personnes !!! 
devant la mairie, et dans le champ jouxtant ces deux sites. Fin de la journée, tout ce monde est fatigué, et replie len-
Au gré de la balade voyager dans le pays du temps jadis, tement les stands et autres installations….Dame Nature
partager les jeux médiévaux, assister aux démonstrations reprend ses droits, le calme redescend doucement ….les
d’archers, vous balader au milieu des exposants artisanaux, grillons reprennent leurs stridulations, les abeilles rentrent
tels que café ou thé chez les Dames Sylvie et Eloïse, légumes, aux ruches, et les peyrouliens vont à nouveau profiter du
fruits, fromages, produits cosmétiques issus de l’agriculture calme revenu. Mais les exposants et visiteurs sont tellement
biologique, miel, artisans du bois, artisans du cuir, artisans contents que rendez-vous est déjà pris pour l’an prochain ! 
bijoutiers vous faire surprendre par les créatures féériques
venues d’un autre monde, le monde des « chevaliers de Ga- Farigoulette 
franpal »….et profiter de l’orgue de barbarie de Danielle, pen-
dant que les enfants se baladaient à dos d’âne….Sans oublier
l’atelier musique avec des instruments sortis de l’imagina-
tion de son hôtesse, tels des bouteilles d’eau colorée qui nous
jouent « Frère Jacques », des citrons, oranges, poivrons jouant
des maracas, une enfilade de tubes suspendus jouant du xylo-
phone… 

Et soudain surgissent de la salle des Fêtes des animaux bi-


zarres, étranges, ubuesques, et malicieux…ils jouent, ils
sautent au milieu de la foule ébahie. Les enfants se cachent,
les grands se figent et elles, les créatures monstrueuses et
magiques sorties tout droit de Légendes en Siagne, collec-
tionnés dans le Bestiaire des Terres de Siagne, rigolent de la
farce qu’ils viennent de jouer. Ne sortez pas seul les nuits de

Robion : La robionnaise, animation du 18 août réussie


Le 18 août on avait rendez-vous à Robion. En effet c’est la fête sage d’un magnifique dragon multicolore. Une fois encore un
du hameau et l’association la Robionnaise nous avait invités. travail remarquable et simple de l’équipe de la robionnaise.
Ils sont motivés et ingénieux à Robion !
À 10 h 30 les fidèles se rassemblaient devant l’église en atten-
dant l’arrivée du père Benoît. Moment convivial pour saluer C’est l’heure du discours du président Didier Bernier. Dis-
l’assistance. À l’issue de la messe traditionnelle où le père cours chaleureux pour présenter son empire « le Robion
Benoît dans son homélie mettait en avant le travail des bé- levant », les membres de l’association auront été rebaptisés
névoles des comités des fêtes du territoire qui sont souvent pour être totalement en phase avec le décor 2019. Le prési-
impliqués pour garder les cérémonies religieuses, les proces- dent parlera aussi sécurité et bienséance mais à Robion tout
sions, dans le cadre de leurs animations votives. On se dirige se passe toujours dans une ambiance collégiale et le respect
ensuite vers le lieu de restauration où l’apéritif était offert. de chacun.Comme c’est souvent le cas en extérieur, un petit
L’accueil est bien sûr chaleureux et très convivial. C’est le mot sera proposé pour remercier le travail de l’association
moment de prendre son ticket et d’entamer les bavardages de Verdon info (Merci Monsieur Bernier et tous ceux qui parti-
courtoisie en attendant le discours de circonstance du pré- cipent à notre travail).
sident. Chaque année l’association trouve un nouveau thème
et propose des décors de circonstance en rapport. Les béné- C’est le moment de prendre place pour savourer un repas co-
voles sont costumés avec les kimonos du soleil levant et une pieux préparé avec soin et enthousiasme Nous avions aussi les
surprise viendra agrémenter le milieu du repas avec le pas- accompagnements musicaux avec un groupe féminin « Mad
in Cannelle » qui a enchanté le public avec ses propositions

21
Verdon-information
vocales de grande qualité. Malgré la valeur de l’orchestre les
convives ont eu du mal à se lever de leurs bancs, sans aucun
doute, à cause de l’abondance du repas. Ils ont cependant été
très enthousiastes dans l’accompagnement des morceaux
musicaux et lors des applaudissements. Une nouvelle fête
de Robion réussie d’ailleurs les trois chanteuses prenaient
déjà rendez-vous pour 2020. La fête est tellement connue que
même le GPS ramène le public vers ce lieu, même si à l’origine
les conducteurs avaient programmé le parcours pour aller à
Draguignan. On n’arrête pas le progrès !

Christian Reboul

Robion : Initiative citoyenne


Monsieur PAUL Gérard, possède sieur Paul Gérard est adhérent de l›Association « La Robion-
une résidence secondaire sur le naise » et même s›il ne peut pas toujours être présent lors des
hameau de Robion depuis plus de chantiers menés au sein du groupe de bénévoles, il participe
quarante ans. Sa maison se situe à l›action de l›Association. Nous savons pouvoir compter sur
derrière le terrain de pétanque lui quand il vient au hameau. Merci Monsieur Paul Gérard.
-nous l›appelons en général « la mai-
son dans les pins » car cette mai-
sonnette est blottie dans des pins,
un peu en contre-bas de la voie- En
ce lundi 29 juillet 2019, accompa-
gné de son petit-fils Théo 13 ans, il
a pris l›initiative de désherber à la
main (ce qui n›est pas si courant) le
terrain de pétanque dévolu à tous,
profitant du dernier orage survenu
le samedi même, car « ramollissant
la terre » Il a été un peu plus facile
d›arracher les mauvaises herbes. Malgré tout le soin que l›on
peut y apporter, cet espace de loisir est vite encombré par les
herbes folles.

Mais ce n›est pas la première fois que ce résident prend soin


de ce lieu. Souvent, dès qu›il arrive pour passer plusieurs CB
jours de vacances, le voilà qui, après avoir entretenu sa pro-
priété, vient à s›occuper des alentours, et donc du terrain de  
pétanque, tondant l›herbe tout autour, désherbant le terrain,
taillant des branches d›arbres de bordure, entretenant ce lieu
avec amour et respect. Il fallait le souligner, car ce n›est pas
si courant de voir des résidents s›impliquer dans l›entretien
du village. Il n›est pas le seul, c›est vrai... Précisons que Mon-

22
Verdon-information
Saint André les Alpes : Le corso en danger !
La fête de Saint André les Alpes a commencé sous des trombes convaincu les nuages d’attendre un peu avant d’ouvrir leurs
d’eau qui ont obligé le président du Comité des fêtes à reporter vannes : le corso a été sauvé de justesse ! Il s’agit maintenant
le corso au samedi et à annuler le bal en soirée. Mais malgré qu’ils s’éloignent du feu d’artifice et du bal du dimanche soir !!
de grosses frayeurs autour de 19h au moment de l’anchoïade
et de la prestation endiablée des percussions « Batuc calu » , Odile Boetti
le ciel a daigné se montrer clément pour la suite des festivités.  
Le corso a bien eu lieu et l’ambiance était déchaînée. Confet-
tis et bombes à spaghetti ont inondé les rues du village. Les
pingouins, hippies bonnes sœurs, Mario Bros et autres gen-
darmes de Saint…André ont mis le feu sur le parcours de la
rue principale. Cependant, le nombre de chars étant réduit
cette année (6 participants) le Comité des fêtes envisage de
supprimer cette animation qui trouve de moins en moins
d’« artistes »  motivés. Le défi est lancé : qui se met sur les
rangs pour 2020 ? La fête foraine, un peu plus réduite cette
année pour cause d’autres fêtes dans les environs, compte
tout de même de nouvelles attractions tourbillonnantes qui
ont emballé la jeunesse locale. Même amputée de son incon-
tournable « chenille » elle a atteint une fréquentation record
samedi. Le grand bal animé par l’orchestre « Sortie de Se-
cours » a réussi à entraîner la foule dans une chorégraphie
des plus sportives jusqu’au bout de la nuit.

La semaine bouliste bat son plein tandis que la suite des fes-
tivités, la cérémonie au monument aux morts suivie de l’apé-
ritif du Comité des fêtes dans les jardins de la mairie et le
deuxième passage du corso excitent population et visiteurs
au plus haut point. Le saint protecteur du village : André, a

Saint André les Alpes :  L’association de Courchons à l’heure du bilan


Le samedi 17 août, l’association du hameau de Courchons avait chez Didier Comte et Jean-Marie Bœuf et les boissons locales
réuni son assemblée générale sous le tilleul centenaire de la ont mis tout le monde d’accord sur la qualité du bien vivre à
famille Blanc. La présidente, Noëlle Palazzetti, après avoir Courchons et Saint André les Alpes. 
rappelé les discussions de l’année 2018 et évoqué les points
à l’ordre du jour, dont la réussite de la traditionnelle fête du Odile Boetti 
pain, a présenté un bilan financier stable qui a été accepté à
l’unanimité. Les points essentiels ont été exposés aux nom-
breux participants et au maire Serge Prato et ses membres
du Conseil. Concernant la vente de la maison Mistral, elle
est proche du dénouement, les vendeurs sont dans l’attente
d’une convocation pour la signature définitive. Les travaux
de la route ont bien été effectués et le chemin est désormais
satisfaisant, malgré certains passages encore délicats qui ont
été ciblés pour être améliorés. La municipalité, après la troi-
sième et dernière tranche prévue, s’engage à fournir l’entre-
tien nécessaire chaque année. La Présidente a présenté au
public la composition du nouveau bureau : présidente, Noëlle
Palazzetti ; secrétaire : Jean-Luc Rémy ; trésorière, Odile
Boetti-Rémy. Un nouveau membre a été coopté par le bureau :
Gérard Rotta, en remplacement d’Albert Comte, trésorier sor-
tant. Après les questions diverses concernant l’aménagement
de l’environnement du hameau, les délicieuses pâtisseries de

23
Verdon-information
Saint André les Alpes : François marche pour les harkis
Ce 2 août le marcheur François Gérard, fils de harki, passait  
par Saint André les Alpes, il traverse la France et les lieux
où vécurent les familles réfugiées en 1962 en ayant subi
la faim, le froid et le choc du déracinement (Départ de Pa-
ris Le 14 juillet 2019 et arrivée Cour de justice Européenne
le 25 septembre 2019). Alexandre Ahmed Dakiche nous
confiait : « J’ai moi-même passé mon enfance ici et tenais à en
témoigner. Merci infiniment d’accorder un article à cet événe-
ment » où vécurent une trentaine de familles harkis. Chacun
sait que certains villages ne se sont pas montrés accueillants,
par chance les habitants de Saint André se sont mobilisés
pour leur accorder aide et soutien. 

François Gérard précise sur sa profession de foi : « La marche


de la fierté Harki c’est 3500 km à parcourir et c’est une
marche vertueuse « pour » :  pour aider l’exécutif à prendre la
mesure de ce qui préoccupe les Harkis.  « Les harkis ne sont
pas des traîtres ils sont les victimes de la trahison comme
d’autres compatriotes ont pu l›être avant eux ». Le souhait
: Que la France fasse pour les Harkis l’anamnèse qu›elle a fait
pour la rafle du Vel’d’hiv ». 

Tout le peuple français souhaite désormais que reconnais-


sance soit accordée à ce peuple un temps rejeté par certains
et la marche émouvante de François Gérard est là pour le rap-
peler.     

Odile Boetti

Saint André les Alpes : L’agent de sécurité épouse une sirène


Ce samedi 10 août, fait exceptionnel au village, deux mariages
se suivaient à la mairie de Saint André les Alpes. Celui de Da-
vid Mathieu, agent de sécurité, et de Séverine Barman, agent
de voyage, attirait lui aussi la foule des grands jours avec une
arrivée très applaudie sur la place, en 2CV et Méhari. La ma-
riée rayonnait dans une robe de sirène éblouissante et une
chevelure mise en valeur de façon somptueuse. David, né le
5 mars 1984 à Digne-les-Bains est un enfant du pays puisque
sa grand-mère Aimée Gibert et ses parents, Yvette Gibert et
Patrick Mathieu, résident toujours au village ainsi qu’une
bonne partie de la famille unanimement connue et estimée;
quant à Séverine, née le 9 juin 1987 à Monthey (Suisse), elle
réside à Vérossaz, en Suisse, avec David et sa petite princesse,
née de son premier mariage. Ses parents, Philippe Barman et
Josiane Abbet, retraités, résident également à Vérossaz. Les
témoins de ce beau mariage étaient Steve Grobéty résidant à
Bloney, Suisse, et Patrick Vaccarezza, domicilié à Saint André
les Alpes ; il était célébré par Francine Vaccarezza conseillère
municipale. Félicitations à ce jeune couple, à sa famille, et à
bientôt pour ses vacances saint andréennes .

Odile Boetti.

24
Verdon-information
Saint André les Alpes : Eclatant mariage blanc-bleu
C’est sous le soleil exactement que Vanessa et Cédric se sont
unis en ce samedi 10 août devant le maire de Saint André les
Alpes, Serge Prato. Toilette somptueuse cousue main en dra-
pé turquoise et tulle blanc, marié tout de blanc vêtu et nuée
de petites princesses, formaient pour Vanessa Saës et Cédric
Antoni des noces de rêve. Domiciliés chemin des Serres et
parents de trois beaux garçons tout en blanc comme papa,
Vanessa née le 25 juin 1988 et Cédric né le 8 juin 1986 à Nice
sont les enfants d’une part de Paul Saës et Corinne Le Breton
tous deux habitant Nice et d’autre part de Jean-Yves Antoni
domicilié à Nice et de Sophie Pérez domiciliée à Contes. Les
témoins de leur bonheur étaient Frédéric Antoni, de Digne
les Bains, Oualid Kerbadou, domicilié à Allons, Alison Saës
domiciliée à Barrême et Vannida Choong venue également
d’Allons. Nous souhaitons autant de soleil et de couleur au-
tour de ce couple et leur famille durant de longues années. Odile Boetti

Saint André les Alpes : Une riche semaine bouliste


L’amicale bouliste de St André les Alpes était à pied d’œuvre le concours s’est déroulé sans encombre notoire.
dès le milieu de semaine avec l’aide des agents communaux. Il
faut dire qu’il y a dû avoir beaucoup de travail pour l’installa- Dimanche on reprend les activités boulistes avec la triplette
tion des emplacements (préparation des jeux du boulodrome, et un soleil voilé et même quelques gouttes de pluie. Cepen-
terrain du Verdon, créer les terrains sur la place Marcel Pas- dant les sportifs ont bien répondu présent, avec aussi, une
torelli), les autres jeux sont permanents : nouveaux terrains soixantaine de triplettes et de belles parties en perspective.
de boules. Ce sont « les anciens » qui ont repris le chemin de Les rencontres effectives sont allées jusqu’aux portes de la
l’organisation de cette rencontre sportive. Bravo à eux pour demi-finale juste avant l’embrasement du ciel de St André les
leur motivation et tout le travail global de la semaine bou- Alpes par le magnifique feu d’artifice.
liste. Je crois que tout n’a pas été simple, encore cette année, Lundi était le grand jour pour tous les amoureux du jeu pro-
et pourtant la semaine bouliste reste une activité festive et vençal. Un peu moins de fréquentation que les années précé-
sportive très importante pour tout le village et le territoire. dentes : 72 équipes pour le concours général et une trentaine
Il est judicieux de les soutenir, de leur donner tous les atouts pour la consolante. Mardi le concours se poursuit avec la pro-
possibles pour alléger leur travail qui est important et pas grammation de la doublette provençale avec 32 doublettes.
toujours aisé… Le travail ensemble est toujours plus facile.
À 17 h les demi-finales de la consolante étaient closes, pour
Cette année une surprise : il fallait suivre les pancartes pour la photo de finaliste nous avions les équipes Blanc-Sauvat-
trouver le lieu d’inscription. Les bénévoles s’étaient réfu- Grasso, Dagnino-Bac-Goude.
giés sous le préau de l’école maternelle avec le prêt d’une
table et de chaises de la mairie. Vendredi le temps pluvieux La finale du grand concours était programmée à 21H30 par les
a contraint les organisateurs à annuler le concours. Le Same- organisateurs. Les demi-finales ont été rapides il fallait être
di c’est 60 équipes qui se sont inscrites avec tous les fidèles très attentifs pour suivre le score et à 19h les parties étaient
jeunes et moins jeunes, les équipes locales ont très bien figu- closes ; les quatre équipes étaient : Belle-Gallard-Devillette
ré pour cette première doublette nous disait le président de (Draguignan-Tartonne), Guerin-Bini-Bini (Laragne…), Grou-
l’amicale bouliste, André Latil. Le temps est resté nuageux et let-Cucchetti-Cano (équipe locale), Abello-Falco-Bellinni

25
Verdon-information
(Château-Vieux). dernière minute n’ont pas vraiment facilité la tâche des orga-
nisateurs. Ils sont pourtant restés motivés pour permettre à
 La Finale la semaine bouliste de garder toutes ses lettres de noblesse
et de popularité, nous les remercions pour cela. La semaine
Après la photo de presse, c’est comme le veut la tradition le
bouliste est une belle animation, très représentative de
maire de St André les Alpes, Serge Prato qui lance le bouchon
l’ambiance boulistique conviviale et c’est un bel atout com-
et c’est parti pour la finale 2019 au boulodrome. La partie
mercial à tous ceux qui savent mettre le travail en commun.
sera plaisante et équilibrée un chassé-croisé de près de 2h30
Ch.Reboul
avec une évolution du score toujours très serré 3 à 3, 7 à 7, 9 à
9, 10 à 11, 12 à 12 et 13 à 12. C’est donc la jeune équipe Abel-
lo-Falco-Bellinni qui remporte la finale contre Belle-Gallard-
Devillette. Les quelques spectateurs étaient heureux de cette
partie agréable avec 6 joueurs concentrés et précis malgré
les deux jours de compétition. On renoue bien avec la tradi-
tion bouliste de St André les Alpes. Certains n’ont pas hésité à
remercier les joueurs de leur adresse et de leur fair play.

Pour conclure 

La pluie, les aléas des terrains et quelques autres soucis de

26
Verdon-information
Saint Jacques : La fête malgré la météo
Ce samedi 27 juillet, la Fête de St Jacques a joué à cache- autant que la bonne humeur et l’ambiance festive en furent
cache avec la pluie. Mais comme le dit Viviane, la présidente amoindries. Le DJ Captain Jo n’était pas venu pour faire de la
de l’AJSJ : «si à la Saint Jacques il pleut, alors tu fais comme tu figuration !
peux «…
Comme dit Viviane : même s’il pleut, à la St Jacques on fait ce
Le matin, vers 11h00, quelques petites gouttes sont venues en qu’on veut (dans ce qu’on peut ...)
éclaireurs pour la célébration de la messe par le Père Pierre
Gérard de la paroisse St Victor DE Marseille. PS Qu’est-ce qu’elle parle bien cette Viviane !!!

Une quarantaine de fidèles ont participé à cette Messe chan- Fernand Blanquet 
tée par les Amis de Saint Jacques et animée par Lei Dansaire
de Sant Dounat.

Pendant ce temps les boulistes, une petite vingtaine


d’équipes, se dépêchaient d’en découdre pour le ‘’Challenge
Anthony’’ en mémoire d’Antho, un jeune du village, trop tôt
disparu. Début d’après-midi, sous un soleil qui faisait de la
résistance, la placette du village sentait bon les accents chan-
tants, propres à créer une ambiance de fête dénuée de nostal-
gie. Les danses et chants provençaux assuraient l’ambiance.

Le concours se poursuivait, le DJ s’installait et la pluie mena-


çait...’’ heureusement la buvette était bien protégée’ ’mais que
voulez-vous faire contre Dame Nature ? Entre les gouttes, la
triplette Groulet Guy, Kadi Samir et Bourjac Gaylord empor-
taient de haute lutte le challenge Anthony en fin d’après-midi,
le soleil capitulait et la pluie l’emportait. Ce n’est pas pour

Saint Jacques : l’AJSJ entretient la convivialité au sein du village


Ce jeudi 22 août l’association de St Jacques, qui organise
chaque année la Fête Patronale, a convié les habitants du vil-
lage à partager le verre de l’amitié accompagné d’un assorti-
ment de plaisir en bouche pour tous.

Plus d’une soixantaine de personnes se sont retrouvées sur


la placette de la fontaine où tables et bancs étaient dressés
pour accueillir les convives. Ceux ci se sont donc ainsi retrou-
vés autour d’un convivial apéritif, le tout disposé en buffet ,
ouvert à la gourmandise de tous.

Le hasard avait ce soir-là bien fait les choses car la météo


fut au beau fixe, après la période orageuse que nous avons
connue. Sous une température idéale, la soirée s’est déroulée
dans une très bonne ambiance. Les conversations ont ainsi
duré jusque tard dans la soirée .

Ce fût un agréable moment, apprécié de tous, car tout le


monde en repartant n’avait qu’une idée en tête :recommencer
l’année prochaine !

Fernand Blanquet

27
Verdon-information
Saint Julien du Verdon : Les festivités, une réussite totale !
Les festivités de St Julien du Verdon sont toujours aussi at- répondu à son invitation ainsi que la nombreuse assistance.
tractives les présidents changent, la motivation, les idées, les Il revient rapidement sur la fête qui est toujours aussi at-
innovations restent toujours présentes ce qui fait le succès trayante, une bonne chose pour tous mais qui apporte aussi
populaire de ce sympathique village. La nouvelle animation son lot de soucis des masses inhérentes au regroupement fes-
2019 de la course de caisses à savon a eu un franc succès po- tif actuel. Il propose ensuite un bilan de l’année sur les divers
pulaire sous un soleil torride. Tout d’abord les participants travaux entrepris par la commune, comme la réfection des
étaient nombreux et certains venaient même du départe- réseaux, le goudronnage… travaux utiles même s’ils handi-
ment voisin (Haute Alpes). Ensuite l’itinéraire était tout à fait capent parfois les riverains. Il revient sur les diverses propo-
spectaculaire avec tous les ingrédients utiles. Du matériel de sitions de rencontre autour des lettres de poilus mais aussi
prise de vue “high tech”à la mode était présent, ce qui devrait sur celle de l’histoire de la chapelle, du séchoir à prunes pro-
donner de belles images pour la promotion de la fête. Ils sont posé pendant l’été, des prochaines animations de l’automne
forts à St Julien du Verdon !!. Le feu d’artifice est toujours comme le festival de danse proposé par l’association Cultu-
un moment très attendu juste après la procession aux lam- relle de la CCAPV. Il remercie enfin toute l’équipe du comité
pions dans le village, un moment toujours magique pour les des fêtes pour son implication, ses idées, son enthousiasme.
enfants. Le feu d’artifice sur Il donne rendez-vous à l’année prochaine. Avant de conclure
le lac est un beau spectacle de et de proposer le verre de l’amitié, bien mérité sous un soleil
lumière et de son avec la réso- brûlant, il donne la parole au nouveau président, Florian Bra-
nance spécifique à travers les chet, pour le remerciement traditionnel a tous ceux qui ont
échos des montagnes alen-
tours ce qui rehausse le spec-
tacle à qui sait l’apprécier.
Tout le monde se retrouvait
ensuite pour le bal et la place
était pleine à craquer comme
le montrent les images des ré-
seaux sociaux lieu incontour-
nable de la communication du
XXI siècle. Pas de doute, une
nouvelle édition réussie avec
toutes les autres activités fes-
tives incontournables : repas,
concours de boules etc.

Le dimanche, après la messe traditionnelle, c’est le moment participé à l’organisation de ces festivités, rendez-vous en
du dépôt de gerbes et des discours pour remercier toute cette 2020.
belle énergie collaborative et active de la jeunesse locale.
Thierry Collomp, le Maire, remerciait les élus présents ayant Christian Reboul

Saint Lyons : Mariage au village


Ce samedi après-midi, c’est dans le jardin de la mairie de
Saint Lions, que s’est déroulée la cérémonie de mariage au
cours de laquelle M Jean Pierre HENRYON et Nelly DON-
DELLINGER se sont dit oui. Tous deux domiciliés à Sens dans
l’Yonne, les nouveaux époux ont choisi Saint Lions, succom-
bant au charme bucolique de ce village, leur nouveau lieu de
résidence, pour s’unir. Une cérémonie champêtre présidée
par Madeleine ISNARD, maire de Saint Lions, ravie pour l’oc-
casion d’officier pour cette union, la précédente remontant à
2015, et qui adressa tous ses vœux de bonheur à ce nouveau
couple, vœux auxquels nous nous associons bien volontiers.

Fernand Blanquet 

28
Verdon-information
Senez : 3 jours festifs autour du 15 août
Cette année, c’est sous un soleil radieux que s’est déroulée Le temps de digérer, et la dernière soirée s’annonçait avec un
la Fête de Senez : du beau temps, des animations de qualité, Bal Sono avec DJ NERIK. 
un magnifique feu d›artifice, un succés populaire qui ne se
dément pas et une population locale qui transpire l’amour de En soirée, les finales boulistes donnaient leurs verdicts : Au
son village … ce sont les ingrédients pour réussir une belle jeu Provençal (24 équipes), victoire de Théo, Marco et Jo
fête. contre Hervé, Jean Louis et Hérald (l’équipe du comité, qui
avait encore un peu de ressources pour participer.) tandis
Le lendemain du bal sono d’ouverture, la procession à Notre que 44 équipes participaient à la pétanque qui voyait la vic-
Dame des Clos, conduite par l’Abbé Jean, a entraîné dans toire de Samir, Daniel et Jo contre Douglas, Marc et Chris-
son sillage un grand nombre de fidèles, et de curieux, des tophe.
hauteurs du village de Senez, jusque dans la Cathédrale pour
une messe animée par Le Chœur de la Charité, en présence Les lampions pouvaient s’éteindre : la fête 2019 était termi-
de Mgr Jean-Philippe Nault, évêque de Digne. À la sorte, le née.
verre de l’amitié offert par la municipalité, voyait le Défilé Fernand Blanquet 
BATUCADA mettre une ambiance très ‘’Brésilienne’ ’Après-
midi, La Cathédrale était trop exiguë : le Concert GOSPEL
avec le Chœur de la Charité réunissait plus de 300 ama-
teurs ! En soirée, après que les lettres de feu ‘’SENEZ’’ s’al-
lumèrent sur la colline pour le plus grand plaisir du public
venu en très grand nombre, il était temps pour les jeunes et
les moins jeunes de prendre possession de la piste de danse,
pour le Bal animé par BE LIVE.

Vendredi, dernier jour, alors que les boulistes avaient inves-


ti le village, le repas sur la place du village aux senteurs du
Pays Basque avec un «Aoxa de veau» régalait 200 convives.

Senez : Lectures d’Archives


C’est devant une bonne trentaine de spectateurs très atten-
tifs, que ‘’La Mobile Compagnie’’ a procédé à la ‘’Lecture
d’archives à Senez’’, lecture concernant les procès-verbaux
des visites pastorales de Jean Soanen, évêque de Senez entre
1697 et 1723. Afin de dresser l’état général des 32 paroisses
qui le composent, celui-ci a sillonné son diocèse. Personne
n’échappait alors à son regard intransigeant et ses comptes
rendus de visites pastorales sont l’occasion unique d’écouter
par l’intermédiaire de ‘’La Mobile Compagnie’’ ce prélat de
haut vol et d’imaginer, sous sa plume, les modes de vie des
habitants de ce diocèse aujourd’hui disparu.

C’est après une introduction de la sous directrice des ar-


chives départementales que la mobile compagnie a procédé
à ses lectures, moment très intéressant, avec les rapports de
l’évêque sur chaque village visité (Barrême, Norante, Ver-
gons, Demandolx, Saint Julien...). Puis, M. Jean-Christophe La-
badie, directeur des Archives départementales des Alpes de
Haute-Provence, a pris la parole, pour, s’appuyant sur les lec-
tures, établir le portrait de Soanen, portrait qui intéressé a
vivement le public.

Fernand Blanquet

29
Verdon-information
Senez : Gospel : Les murs de la cathédrale en tremblent encore !
Créé en mai 2013, le Chœur de la Charité regroupe des cho- chanter avec eux sur des standards du Gospel, tels « Oh Hap-
ristes chrétiens originaires de la Côte d’Ivoire. A travers la py Day » ou « Oh When The Saints » …
musique, son ambition porte sur des actions humanitaires
en son pays d’origine. Plus que celle d’un chœur, son activité Les murs de la Cathédrale en résonnent encore. 
est enrichissante. C’est une force dans laquelle chacun puise Fernand Blanquet 
pour transmettre espoir et bonheur, Le Chœur de la Charité
chante du gospel, du classique et des
interprétations de chants modernes
et profanes. 

Après le succès à St André l’an passé,


c’est à Senez que le Père Benoit, avec
l’aide du comité des fêtes de ce vil-
lage, a convié cette chorale ivoirienne
à venir chanter dans la Cathédrale ce
Jeudi 15 Août, jour de célébration de
la fête de l’Assomption. La Cathédrale
affichait complet quand commença le
concert ! C’est devant plus de 300 per-
sonnes que cette chorale a montré la
richesse de son répertoire, et le talent de ses membres ! 

En première partie les chants traditionnels religieux, « d’ Ave


Maria » à « Dieu est Amour » ont mis en exergue un ensemble
de voix puissantes et justes ; En seconde partie, comme pro-
mis par le Père Benoit : le Chœur de La Charité a réussi à
monter encore plus en puissance et en dynamique, incitant
le public présent, qu’il ne fallut guère prier, à participer et à

Senez : Concert des Notes en bulle


Prévue à l’origine sur le parvis de la Cathédrale, cédant aux Sa trompette qui nous suit
injonctions ‘’tonnantes’’ de la Météo, l’édition des “Notes
en Bulle“ que l’Association Culturelle du Patrimoine de Clu- Dans une rue de Paris
manc proposait à Senez, s’est finalement déroulée dans la Que c›est beau, c›est beau la vie »
salle polyvalente, où se sont retrouvées une vingtaine de
spectateurs. Fernand Blanquet 
Un piano, un saxophone et une voix, du jazz et de
l›improvisation musicale comme support...des moments de
partage, de découverte, d›humour, et d›intimité avec la voix
de Carole, le clavier de Cyril et le saxo de Gilbert, des textes de
Prévert, Boris Vian, Jacques Brel… sur des musiques appro-
priées (‘’Un soir de pluie et de brouillard’’ de Blues Trottoir!)

Un agréable moment musical poétique ‘’jazzy’... 

« Le jazz ouvert dans la nuit

30
Verdon-information
Soleilhas : Vide-greniers au soleil
Une superbe journée dans une ambiance chaleureuse :
des exposants ravis, les visiteurs se sont régalés de
nos excellents pan Bagnat et des grillades. Une bien
belle journée. Merci aux petites mains qui ont œuvré
dans la bonne humeur et à nos sympathiques visiteurs.
Rendez-vous l›an prochain pour la 5ème  édition.
ASC SOLEILHAS

Tartonne : Soirée magique au village


Le Quatuor Tastiera, trois guitares, une basse, s’est arrêté à Le Comité de Sauvegarde Notre Dame d’Entraigues remercie
Tartonne le 2 août dernier, pour donner un concert organisé la Mairie de Tartonne, le public présent et le Quatuor Tastiera
par le Comité de Sauvegarde Notre Dame d’Entraigues. Une pour ce bon moment passé ensemble.
soixantaine de personnes étaient présentes pour écouter la ri-
chesse de chaque instrument qui permettent aux interprètes Fernand Blanquet 
d’exprimer une palette d’émotions, d’histoire et de sensations.

Les quatre musiciens nous ont invité à la re-


découverte des œuvres de grands composi-
teurs : Schubert, Bach, Vivaldi, Grieg, Saint-Saëns.

 Un concert de très grande qualité apprécié par le public.

Le Teillon : La troisième édition des rencontres littéraires


La troisième édition des rencontres littéraires du Teillon, s’est riche idée pour les échanges et l’analyse de chaque ouvrage
finalisée dans une ambiance chaleureuse, amicale et des tem- présenté. Surtout que la préparation est minutieuse et les
pératures estivales pour bien argumenter le réchauffement questions précises on voit bien que le sujet a été bien préparé
climatique évoqué quelques minutes plus tôt lors l’interview ce qui donne un dialogue très constructif quel que soit le sujet
d’Alban Michon (Explorateur) par Andrée Logli. traité. C’est 10 interviews qui étaient proposées tout au long
de la journée :
Quelle belle idée ces rencontres littéraires au cœur de ce vil-
lage de Haute Provence qui compte une grande équipe de bé- 11 H. Caroline Gonnaud par Hélène Clément, 11 H. 30
névoles avec une vraie générosité dans l’action qui se ressent Jean-Pierre Vaissaire par Martine Gouloumès, 12 H. Yves
tout au long de la journée. Ughes par Hélène Clément, 12 H. 30 André Monray par
Martine Gouloumès, 14 H. Eric Gallorini par Hélène Clé-
Proposer de rencontrer les lecteurs dans un monde où cha- ment, 14 H. 30 Frédéric Chastol par Isabelle Maurice, 15
cun est pressé, qui n’a plus le temps de se poser, qui est dans H. Jean-Michel Sananes/Ile Eninger par Hélène Clément,
l’urgence de l’actualité médiatique et des réseaux où tout va 15 H. 30 Gena Loren par Martine Gouloumès, 16 H. So-
très vite sans contrôle, reste une vraie opportunité de par- phie Chrizen par Andrée Logli, 16 h. 45 Alban Michon par
tage constructif entre les propositions littéraires et le lecteur Andrée Logli.
local.
Il faut aussi remarquer que l’équipe des bénévoles sait bien
Les interviews devant la salle Gilbert Sauvan sont donc une utiliser les multiples partenaires médias, les réseaux sociaux.
31
Verdon-information
Ils savent aussi sauvegarder des images de tous les échanges vités tout au long de l’année. Cette dynamique collective fait
pour poursuivre la promotion tout au long de l’année. Ils par- l’honneur de ce sympathique village. Il était l’heure ensuite
tagent aussi leurs informations. C’est tout cela qui fait le suc- de partager le verre de l’amitié.
cès de ces rencontres.
Ch. Reboul
Vers 17 h.30 on installe les tables, le Maire Frédéric CLUET
était présent et avait parcouru la salle à la
rencontre de la soixantaine d’auteurs, des-
sinateurs, éditeurs, illustrateurs. Tout s’or-
ganise, Annabel de Radio Verdon, parte-
naire de la rencontre prépare le micro, tout
le monde se positionne devant la salle c’est
l’heure des discours. Il faut remercier tout
le monde, tous les bénévoles, tous les parte-
naires financiers et média et personne n’est
oublié, même pas nous (Ils sont sympas à
Peyroules et surtout ils n’étaient pas au courant qu’on pas-
sait). C’est Frédéric CLUET qui clôture cette inauguration, il
indique « je suis très heureux et ravi d’être là pour cette troi-
sième édition ». Il a remercié l’ensemble des acteurs de ces
rencontres littéraires mais aussi pour toutes les autres acti-

Thorame Haute : Philippe Thomassin «Nous parle Vache...»


Une conférence sur « Quelle vacherie ? L’élevage bovin dans environ 9000 ans, au Proche-Orient et au Pakistan.
les Alpes du Sud » était proposée par Philippe Thomassin de
l’écomusée de la Roudoule à Notre Dame du Serret en par- Dans les Alpes, l’élevage du bœuf est attesté dans l’abri de
tenariat avec l’Association du Patrimoine Culturelle de Tho- Balme-Rousse à Choranche dans le Vercors, vers 4900 avant
rame Haute. J-C. Cependant les premiers déboisements en vue d’une ex-
ploitation pastorale ne sont attestés qu’au second millénaire.
Christophe Eugène de l’association hôte officie à la présenta- À la fin de l’âge du bronze, la mise en valeur agricole de l’étage
tion de cette deuxième rencontre estivale. montagnard entre 1000 et 1600 m est accomplie comme en
témoignent les gravures de la vallée des Merveilles et de la
Pierre Michel de la ferme Sainte Brigitte était venu appor- Valcamonica.
ter sa connaissance locale de l’activité bovine de son secteur
géographique (Allos). On peut retrouver sur le site du Pays Le bovin sera un moyen de traction et de culture au temps où
Gourmand une vidéo de présentation des produits de la le monde agricole était la base de l’économie locale et dont les
ferme. souvenirs étaient présents parmi les spectateurs. Les races
présentes au début du 19ème siècle étaient plutôt locales, et
Philippe Thomassin Chargé de recherche nous proposait une très rustiques et légères et s’adaptaient facilement à l’envi-
causerie sur les bovins et leur histoire au fil du temps. Une ronnement montagneux des Alpes du Sud. A cette époque
riche conférence avec une documentation fournie pour nous déjà des crises étaient présentes, frappé par la baisse des
expliquer l’évolution de cette espèce au cours des siècles. On cours des céréales et l’importation massive de farines étran-
peut retrouver l’ensemble de ces travaux dans une exposi- gères, le monde agricole devra appliquer des changements
tion à l’écomusée de la Roudoule de Puget Rostang jusqu’au pour survivre. Il faudra se diversifier et la production lai-
31 décembre 2019. tière prendra son essor. Le diaporama apportait des sources
iconographiques sur cette évolution et toute la filière laitière
Philippe Thomassin commence la conférence avec un retour
qui apportait une bonne source de revenu.
au tout début de l’histoire de cet animal qui en a vu des évolu-
tions, des changements, des normes, des contraintes… Les choses ont bien changé depuis et la filière laitière s’est
peu à peu éloignée de nos territoires. Pourtant on peut en-
Le bovin, animal civilisateur, fait partie de l’histoire des
core se rappeler que l’on pouvait aller chercher le lait chez
Alpes du Sud. La domestication de l’auroch, ancêtre du tau-
le voisin dans les années 60-70. La mondialisation, les nou-
reau et des bovins domestiques, aurait peut-être débuté il y a

32
Verdon-information
velles normes, la concurrence des marchés… sont passés Christian Reboul
par là !!! Pierre Michel après avoir apporté un large panaché
d’anecdotes historiques sur la vie agricole et laitière dans le
Haut Verdon livrait son ressenti un peu amer sur l’avenir de
cette agriculture et ses débouchés.

Il est vrai par exemple, qu’être obligé de parcourir 80 km al-


ler, pour faire abattre le bétail, faire plusieurs allers-retours
pour récupérer l’ensemble de la marchandise et trouver un
prix compétitif pour vendre en local en circuit court n’est pas
simple. Il faut aussi créer une filière de clients constants.

Pour égayer ce constat un peu triste mais assez réaliste, le


pot de l’amitié était proposé ce qui permettait de poursuivre
la conversation. Ce qui est sûr est que le sujet a intéressé le
public qui restait enchanté de ces échanges.

Thorame Haute : Rencontre « Les monuments de l’eau »


On remercie l’association du patrimoine culturel de Thorame instructive sur l’eau et tout ce qui s’en rapproche. Un vaste
Haute pour son implication à l’animation estivale, cette vo- sujet, l’homme a toujours essayé de la trouver, de la capturer,
lonté culturelle, mais aussi de recherche sur l’histoire de la de la distribuer, de se protéger de sa colère, de réfléchir pour
commune et de ses lieux, bâtiments etc. , qui apportent une la consommer avec prudence etc. Pour cela il a depuis des
belle dynamique locale. Travailler en coordination pour la siècles su construire une multitude d’ouvrages que parfois
conservation des traditions locales et la recherche de l’his- nous avons oubliée.
toire communale reste un des atouts utiles à conserver dans
chaque commune. Jean-Claude BARBIER nous montre dans son parcours photos
les chemins de traverse de nos équipements et monuments
La rencontre LES MONUMENTS DE L’EAU était une des der- dédiés à l’eau : mines d’eau, puits d’eau salée (comme à Tar-
nières causeries de l’année 2019 à Notre Dame du Serret pour tonne et Moriez), aiguiers, aqueducs, tunnels, canaux, gla-
l’association du patrimoine culturelle de Thorame Haute. cières, fontaines…

Paul Giraud, son président, prenait la parole pour les remer- Une balade en Haute Provence qui a bien plu aux nombreux
ciements à l’ensemble des conférenciers qui ont participé à spectateurs. Les argumentaires étaient précis avec une
ces animations estivales, tous les partenaires et bien sûr tous recherche historique captivante et des photographies par-
les bénévoles. Il avait aussi une pensée émue pour la dispari- lantes. On comprend aussi que l’homme savait par le passé
tion prématurée de Sylvain Emmanuelli parti bien trop tôt. Il créer des structures de récupération importante notamment
était venu en 2018 proposer une conférence sur la faune du pour l’eau de pluie que nous avons un peu perdue à grande
Verdon et la crue de 1994. échelle comme « les aiguiers « ; d’autres ont disparu, car la
technique a évolué comme « les glacières ».
Jean-Claude BARBIER est un écrivain voyageur comme il se
définit lui-même. Il avait amené avec lui les ouvrages de la Tout se concluait par le pot de l’amitié, moment propice pour
revue Verdons dont il est un des rédacteurs de l’association la vente des livrets sur le pont du moulin de Thorame Haute,
“pays et gens du Verdon”. Cette revue paraît tous les quatre Charly Grac est un expert dans ce domaine.
mois et nous amène à la découverte de nouveaux thèmes, de
nouvelles aventures toujours très intéressantes sur le ter- Christian Reboul 
ritoire du Verdon. Cette 59e édition est évocatrice « Verdon
rose » : les relations amoureuses au cœur du Verdon.

On rentre ensuite dans le vif du sujet, (après un double rappel


de fermer les portables), avec une causerie diaporama très

33
Verdon-information
Thorame Haute : La restauration (?) du pont du moulin
Ce samedi 3 août la troisième rencontre proposée par l’as- photos, cartes postales, archives etc. Les associations restent
sociation Culturelle du Patrimoine de Thorame Haute invi- motivées et vigilantes et suivent le dossier de près.
tait cette fois celle du pont du Moulin et son président Marc
Jauniaux pour une riche causerie sur cet ouvrage en pierre Un dossier qui s’avère très complexe comme l’a dit le maire
historique tant apprécié sur le territoire et qui a déjà été plu- Thierry Otto Bruc qui, lui aussi, est motivé pour mener à bien
sieurs fois sous les feux des médias dans le cadre du loto de ce projet mais ne cache pas, avec son franc-parler, les mul-
Stéphane Bern. tiples difficultés administratives et budgétaires. Le chiffre
global est toujours en hausse avec cette fois une estimation
Ce qui est sûr est que la salle de Notre Dame du Serret était 2019 de 700 000€.Il précisait que le budget de la commune
remplie par de nombreuses personnes intéressées par la res- est de l’ordre de 400 000€.La commune a cherché et proposé
tauration de cet édifice qui est classé monument historique des idées pour diminuer certains chiffres notamment avec
depuis le 25 mars 1977. Il fut construit dans la deuxième moi- une utilisation plus judicieuse de l’échafaudage qui a un coût
tié du XVII siècle. Il est composé de deux arches très inégales de 80 000€ pour chaque implantation.  
de 20 et de 5 mètres de diamètre, pour une longueur totale de
41 mètres et une largeur de 2,3 mètres, sa hauteur varie de 7 En fin de séance, Marc Jauniaux, remercie l’ensemble des
à 11 mètres au-dessus du lit du Verdon. personnes qui ont pu participer et travailler au fil du temps
sur les divers projets, notamment la commune et les maires
Il est vrai que la route sera sans doute compliquée admi- successifs mais aussi Félix Jaume et les associations de la
nistrativement et plus encore financièrement. Mais comme commune. Après avoir laissé le mot de la fin au maire qui
on dit « l’espoir fait vivre » et ensemble on peut soulever les s’est proposé de répondre à toutes les questions, après son
montagnes, pourquoi pas réparer ce pont mythique pour exposé de la situation actuelle précis et direct, comme à son
Thorame Haute et les amoureux du lieu. habitude, peu de questions furent posées. C’était donc le mo-
ment de sortir les tables pour le traditionnel pot de l’amitié.
Christophe Eugène ouvrira la séance avec le mot de bienve- Ch. Reboul
nue et les remerciements à chaque association de Thorame
Haute qui ont participé au travail de recherche et de mise en
valeur du dossier pont du Moulin et l’ensemble des personnes
qui se sont investies, bénévoles, élus etc.

Marc Jauniaux prend ensuite la main pour une présentation


précise et détaillée de l’histoire globale autour des lieux, de
l’utilité du pont au fil du temps, de la géographie des lieux, la
saga des projets de sauvegarde, l’évolution des dégradations
du monument historique du pont du Moulin et les détails des
restaurations proposées ainsi que leurs coûts. La présenta-
tion est toujours plus détaillée avec de nombreux documents,

Val d’Allos : La fête du bois


La fête du bois du Val d’Allos, est toujours un attrait touris-  
tique judicieux de par le visuel et les implications des artistes
présents comme le sculpteur Michel Paume qui en quelques Verdon-Info n’a pas pu venir et nous n’avons pas assez de
coups de tronçonneuse, et/ou de gouge sait nous créer une consultants, d’amis rédacteurs, d’amis partageurs, mais le
œuvre d’art. C’est aussi d’autres artistes, d’autres rencontres réseau social aide Verdon-info à en parler. 
comme Serge de l’Association “ des vieux boulons” qui est
intarissable sur une multitude de sujets et avec la collection
d’objets anciens sait montrer toute l’histoire de la station au
fil des ans mais nous fait revivre l’histoire de nos villages,
nos territoires et cela n’a pas de prix. 

Merci à tous ceux qui ont permis à cette animation de pour-


suivre sa route. Les visiteurs ont été ravis, j’en suis sûr, du
spectacle proposé. Ces animations font partie de notre ter-
roir, de notre ADN, merci à tous ceux qui permettent que cela
se poursuive, que cela se montre, que cela se décrive, et se
partage.

Ch.Reboul

34
Verdon-information
Val d’Allos : Beau succès des apéro-rencontres de la LPO
Les 1ers et 9 Août, le groupe local LPO Val d’Allos Haut Ver- nal du Mercantour.  
don a accueilli pas moins de 80 personnes lors de deux soi-
rées autour des araignées et du massif du Mercantour au sein
de la médiathèque d’Allos !

Lors de la première soirée, Marc AYNIE, accompagnateur en


montagne d’Allos et bénévole du groupe a su faire partager sa
passion et a permis de faire disparaître quelques appréhen-
sions sur ces animaux qui suscitent tant de peur !!

Puis, lors de la seconde soirée, le massif du Mercantour fut


l’invité d’honneur, car ne l’oublions pas cette année marque
les 40 ans du Parc National du Mercantour !

Les deux rencontres se sont clôturées par une dégustation


des produits locaux et le verre de l’amitié. Nathalie

Enfin, le groupe local LPO vous attend du 18 au 25 Août


2019 pour la première Edition du Festival ornithologique Plus de renseignements : Nathalie 06.10.89.84.94
du Val d’Allos « Rapaces, seigneurs du ciel » en partenariat
avec le réseau des médiathèques de la CCAPV et le Parc Natio-

Val de Chalvagne : « La suisse niçoise » ou une conférence très appréciée


Devant de nombreux auditeurs, M. Jean-Loup FONTANA, a apporté des éclaircissements. 
conservateur du patrimoine, a donné une conférence à Cas-
tellet Saint Cassien – Val de Chalvagne. Le thème en était la Un grand merci à M. FONTANA pour ce très agréable moment.
SUISSE NICOISE CH Gatti 
Le conférencier a expliqué ce concept de SUISSE NICOISE qui
a permis d’attirer les élites des pays du nord vers le soleil hi-
vernal de la côte d’azur puis peu à peu créer toute une infras-
tructure pour les garder toute l’année. Réseaux routier ou
ferroviaire pour acheminer les vacanciers vers le sud. Routes
locales pour amener ces touristes avant l’heure vers les mon-
tagnes où ils pouvaient trouver la fraîcheur l’été et des activi-
tés hivernales (ski). M FONTANA a expliqué que l’accès vers la
montagne pour cette clientèle s’est fait par des voies ouvertes
par l’armée pour la défense des frontières.

Les participants ont eu grand plaisir à écouter les explica-


tions et regarder les diapositives projetées tout au long de
la conférence.  Comme chaque année M. FONTANA, a su avec
brio captiver son auditoire. Après la conférence les auditeurs
ont pu poser de nombreuses questions auxquelles M Fontana

35
Verdon-information
Infos d’ailleurs
Le 75éme anniversaire de la libération en Provence (Touët sur Var et
Rigaud)
Info des Vallées site d’informations sur un large territoire et Andrée Rous, annotains qui la protégèrent de la barbarie
nous informe sur son animation autour du 75éme anniver- nazie .
saire de la libération en Provence. Bravo pour leur motiva-
tion, pour cette initiative sur l’histoire locale et pour tout leur Le Consul général des USA rappela le rôle important joué
travail sur la communication de leur territoire.  par les Alpes de Haute Provence pour la libération de la zone
entre Barcelonette et la Côte d’Azur. Enfin, honorée d’être in-
Ce 17 août avait lieu dans l’arrière-pays, les cérémonies du vitée, Mme Bulatova dans son élocution, rappela que le devoir
75éme anniversaire de la libération, organisées par l’associa- de mémoire auprès de la jeunesse était un chemin pour éviter
tion Infos Des Vallées. la répétition de l’histoire.

Ce fut l’occasion de rendre un hommage appuyé aux “Justes A travers les expositions, chacun put se rappeler des sacri-
parmi les nations” des Alpes de Haute Provence avec l’inau- fices des 42 résistants tombés pour la France dans la petite
guration d’une allée qui leur fut consacrée. partie du sud des Alpes de haute Provence.

C’est sous la direction de Mme Karsenty, Présidente de l’asso- Si Touët sur Var et Rigaud ont accueilli cette journée officielle
ciation “les enfants et amis ABADI” qui retrace l’histoire du organisée par l’association Infos Des Vallées, il a été rappelé
réseau Marcel, que le Consul Général des Etats-Unis (Mr Han- en permanence le rôle primordial de la libération de la zone
kinson) et la Consul de la Fédération de Russie (Mme Anna provençale, facilitant l’organisation de la résistance, son
Bulatova) ont coupé symboliquement le ruban tricolore. union et la concentration des forces humaines pour libérer,
fin août 44, la Côte d’azur.
Les descendants des “Justes” Beraud du Fugeret, Grac de
Braux, Durandy de Sausses ou Rous de Braux, très émus,  
purent ensuite remercier les organisateurs du travail de mé-
moire opéré auprès de la jeunesse soutenu par la fondation M. Pallanca
pour la mémoire de la Shoah.

Ce sont plus de 350 personnes, qui dans le village de Rigaud,


au-delà de frontières géographiques, visitèrent l’allée avant
de se rendre au monument aux morts sous la musique de la
fanfare de la Navy US.

Lors des discours, Mme Karsenty retraça avec beaucoup


d’émotion, son histoire personnelle et rendit hommage à Jean

36
Verdon-information
La page poésie d’Odile : Il y a le ciel , le soleil et la Mer

37
Verdon-information
« Le ciel, le soleil et la mer » prêtent leurs tons dorés aux plages, et même aux vagues, car
l’écume pour van Gogh est orangée… Un mot sur Henri Le Goff
Ce magnifique texte de Charles Baudelaire je vous l’ai déjà qui a été moins souvent évoqué. C’est un peintre contempo-
proposé bien sûr, mais j’avais envie de le comparer à celui rain, breton bien entendu, et peintre de marines également.
d’Emile Verhaeren car il me semblait que, sinon dans les Breton il l’est dans son attachement à sa terre, plutôt à sa
termes, mais du moins dans l’esprit et les évocations, ils mer, dans sa sensibilité vis-à-vis des paysages de son enfance
avaient des points communs. Surtout, ce qui frappe le plus et dans sa persévérance à les représenter, les immortaliser,
c’est que tous deux font ressortir le côté sauvage de l’univers les sublimer. Son talent l’a fait accepter à l’Académie des Arts
océanique. De nombreux termes soulignent cet univers fa- et Sciences de la Mer. Si vous n’êtes pas convaincus, je vous en
rouche et violent : « sauvage, combattez, carnages, morts, im- rajoute une couche (de peinture).
placables… » pour l’un, « effroi, fouets, mordent, sauvages…
» pour l’autre ; la violence est plus présente dans le texte de
Baudelaire, ceci est certainement dû à la différence de tem-
pérament des deux poètes, mais ils ont les mêmes élans, les
mêmes invocations comme s’ils divinisaient la mer, la véné-
raient : « oh ce regonflement de vie », « ô lutteurs éternels ».
Et bien entendu ils ont en commun l’évocation du voyage (cf. «
l’Invitation au voyage » de Baudelaire). Bref, je vous conseille
vivement de vous référer au poème entier de Verhaeren qui
est en réalité beaucoup plus long. (https://www.poetica.fr/
poeme-2003/emile-verhaeren-le-voyage)

Pour accompagner ces beaux voyages en mer, Turner avait


toute sa place, je suis sûre que vous l’attendiez, mais de nom-
breux peintres ont tâté des évocations marines. N’oublions
pas que c’est le tableau « Impression soleil levant » de Claude
Monet qui a lancé l’impressionnisme. Ici Van Gogh et Matisse

38
Verdon-information

Office de Tourisme de St André les On trouve aussi sur le site :


Alpes Place Marcel Pastorelli
04170 Saint André les Alpes
Tél. 04 92 89 02 39 La rubrique d’ Offres d’emplois EREF St André les Alpes
Fax. 04 92 89 19 23

www.colmarslesalpes-verdontourisme.
com L’agenda des animations partagées mis sur les sites :
info@ot-st-andre-les-alpes.fr www.verdon-info.net et www.affiches.verdon.info
Office de Tourisme de Castellane

Gorges du Verdon Rue Nationale La page des vidéos (www.verdon-info.fr/videos)


04120 CASTELLANE
www.castellane-verdontourisme.com
Informations , permanences, services publics qui ont pu
mail: office@castellane.org être partagés
Tel: 04 92 83 61 14

Office de Tourisme du Val d’Allos


Le Village 04260 Allos Des informations sur les projections du Cinéma de Pays
Tel :04 92 83 02 81
Val d’Allos le Foux
Tel :04 92 83 80 70 Et près de 5000 articles répartis sur les 47 rubriques
http://www.valdallos.com

Office de Tourisme d’Annot

Les coordonnées

Office de tourisme
Place du Germe

04240 ANNOT
Tél. 04 92 83 23 03
email - tourisme@annot.com
www.annot-tourisme.com

La communication locale a besoin de dynamisme et de partage, c’est un fait .J’essaie d’apporter avec les
collaborations un peu d’eau au moulin . Cependant il ya encore beaucoup de travail et besoin de personnes motivées
pour faire suivre toute cette belle actualité. De plus le travail partagé est bien plus rigolo, à plusieurs les solutions
peuvent voir le jour bien plus rapidement . Il faut juste que chacun joue vraiment le jeu. En fait chaque probléme a sa
solution il faut juste la chercher sur la bonne route.
39