Vous êtes sur la page 1sur 43

AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE

POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD

2 rue du Champ de la Taillée

74600 SEYNOD

MAITRE D'OUVRAGE

SCI KRUGER
55 avenue Paul Krüger
ARCHITECTE : 69100 VILLEURBANNE
Cabinet Architectes Tassin et Associés
5 rue Jacques Barbier
42 000 SAINT ETIENNE
Tél : 04 77 41 17 18 Fax : 04 77 32 49 07
Mél : tassin.architectes@wanadoo.fr

ECONOMISTE DE LA CONSTRUCTION :
Pierre TASSIN
5 rue Jacques Barbier LOT N° 14 : ELECTRICITE COURANTS
42000 SAINT ETIENNE
Tél : 0477411718 Fax : 0477324907 FORTS - COURANTS FAIBLES
Mél : tassin.architectes@wanadoo.fr

BE STRUCTURE :
SINETUDES
rue Gustave Eiffel, Hôtel d'Entreprises Petite Halle 31
38000 GRENOBLE
Tél : 04 76 09 23 54
CCTP
BUREAU D'ETUDES :
CLEMATIS
42 boulevard Antonio Vivaldi
42 000 SAINT ETIENNE
Tél : 04 77 74 92 30 Fax : 04 86 17 21 88 Dossier AFF 13 042
Mél : contact@clematis-ing.fr
Date 30/06/2014
Phase DCE
BUREAU CONTROLE :
SOCOTEC GRENOBLE Indice B
1 rue de Docteur Pascal
CS 50289
38434 ECHIROLLES cedex
Tél : 04 76 22 34 45 Fax : 04 76 09 09 50
Mél : cconstruction.grenoble@socotec.com
AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE -

SOMMAIRE

CCTP....................................................................................................................................................
....................................................................................................1
1 SPECIFICATIONS COMMUNES AUX LOTS FLUIDES
....................................................................................................3
...................................................................
1.1 GENERALITES ..............................................................................................................................
....................................................................................................3
1.2 RESPONSABILITE DE L’ENTREPRENEUR ................................................................................
....................................................................................................4
1.3 SPECIFICATIONS TECHNIQUES GENERALES
....................................................................................................5
........................................................................
1.4 ESSAIS - RECEPTION - GARANTIE - FORMATION
....................................................................................................5
...................................................................
2 PRESENTATION DU PROJET .........................................................................................................
....................................................................................................7
2.1 OBJET DES TRAVAUX - SITUATION...........................................................................................
....................................................................................................7
2.2 LIMITES DE PRESTATIONS ........................................................................................................
....................................................................................................8
2.3 SPECIFICITES DE L’INSTALLATION ...........................................................................................
....................................................................................................10
2.4 DEMARCHE DE LABELLISATION OXYGEN ....................................................................................................10
...............................................................................
2.5 DOCUMENTS GRAPHIQUES ASSOCIES ...................................................................................
....................................................................................................10
3 POLE EMPLOI - COURANTS FORTS .............................................................................................
....................................................................................................10
3.1 PREPARATION DE CHANTIER ....................................................................................................
....................................................................................................10
3.2 RESEAU DE TERRE .....................................................................................................................
....................................................................................................11
3.3 ALIMENTATION GENERALE ........................................................................................................
....................................................................................................11
3.4 DISTRIBUTION GENERALE .........................................................................................................
....................................................................................................12
3.5 ARMOIRES ELECTRIQUES .........................................................................................................
....................................................................................................13
3.6 ARRET D’URGENCE ....................................................................................................................
....................................................................................................16
3.7 DISTRIBUTION SECONDAIRE .....................................................................................................
....................................................................................................16
3.8 GESTION CENTRALISEE DES VR ET BSO ................................................................................
....................................................................................................21
3.9 LUMINAIRES .................................................................................................................................
....................................................................................................22
3.10 ECLAIRAGE DE SECURITE .........................................................................................................
....................................................................................................26
3.11 DESENFUMAGE ...........................................................................................................................
....................................................................................................28
4 POLE EMPLOI - COURANTS FAIBLES ...........................................................................................
....................................................................................................30
4.1 ALARME INCENDIE ......................................................................................................................
....................................................................................................30
4.2 ALARME INTRUSION ...................................................................................................................
....................................................................................................33
4.3 CONTROLE D'ACCES ..................................................................................................................
....................................................................................................35
4.4 PRECABLAGE VDI .......................................................................................................................
....................................................................................................36
4.5 INTERPHONIE AUDIO ET VIDEO ................................................................................................
....................................................................................................40
5 DOSSIER FIN DE CHANTIER ..........................................................................................................
....................................................................................................42
5.1 DOE, ESSAIS ET MISE EN SERVICES .......................................................................................
....................................................................................................42
6 LISTES DES MARQUES ET TYPES DE MATERIELS
....................................................................................................43
.....................................................................

Edition du 30/06/2014 Page 2/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

1 SPECIFICATIONS COMMUNES AUX LOTS FLUIDES


1.1 GENERALITES
1.1.1 Constitution du dossier
1.1.1.1 Pièces écrites
Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.)
Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (D.P.G.F.)
Cahier des Clauses Administratives Particulières (CCAP) établi par le Maître d'Ouvrage. Dans tous les cas le CCAP prévaut en tant que pièce
contractuelle prioritaire.
1.1.1.2 Documents graphiques
Les plans architectes (seuls contractuels).
Plans de consultation technique.

NOTA :
En cas de contradiction entre les pièces, la prescription la plus pénalisante devra être prise en compte par le soumissionnaire.
En cas de non concordance entre les plans architectes et les plans techniques, l’entrepreneur du présent lot intègrera l’évolution des plans
correspondants avec les incidences éventuelles qui en découlent pour ses propres techniques. Aucune réclamation de cette nature ne sera
acceptée.

1.1.2 Visite des lieux et connaissance du projet


L’entreprise est invitée à visiter les lieux, elle reconnaît s’être rendu compte exactement des travaux à exécuter, de leur importance et de leur
nature.

Elle doit signaler dans sa soumission, toute omission, tout manque de concordance ou toute erreur qui aurait pu se glisser dans
l’établissement des documents constituant le dossier d’appel d’offres , faute de quoi, elle est réputée avoir acceptée les clauses du dossier et
s’être engagée à fournir toutes les prestations, y compris les plus pénalisantes, nécessaires au parfait achèvement des ouvrages même si
celles ci ne sont pas explicitement décrites.

L'entreprise est réputée avoir étudié en particulier, les dispositions à adopter pour l'installation et l'organisation du chantier. Son offre inclus
tous les appareillages, échafaudages, moyens de levage et de manutention nécessaire à l’exécution de ses ouvrages. Elle prendra toutes les
dispositions nécessaires pour passer ses commandes dans des délais compatibles avec le planning de réalisation.
Aucune contestation n'est admise après la conclusion du marché.
En conséquence, l'entrepreneur ne pourra, après la signature du marché, soit refuser d'exécuter des ouvrages complémentaires, de quelque
nature que ce soit, jugés indispensables par le Maître d'Ouvrage et son conseil pour le parfait achèvement des travaux, soit prétendre que ces
travaux donnent lieu à une modification de sa proposition forfaitaire de base, soit encore au non respect du délai contractuel.

1.1.3 Présentation des offres


Le présent lot est traité en prix global forfaitaire et non révisable.
L’attention des soumissionnaires est attirée sur le fait que tout changement de références concernant les matériaux devra obtenir
l’assentiment du Maître d’œuvre.
Les installations sont réputées devoir être livrées en parfait état de marche, toutes les prestations non précisées incomberont
automatiquement à l'Entreprise.
La proposition comprendra:

1.1.3.1 Descriptif:
- Un descriptif détaillé spécifiant:
Les marques et les types des appareils
Les caractéristiques de pose particulière faisant l’objet de contraintes avec les autres corps d’états
La liste des travaux non compris

1.1.3.2 Quantitatif
- Un devis quantitatif suivant le cadre joint au présent appel d’offres, comprenant:
Les quantités, les prix unitaires et totaux par poste

Edition du 30/06/2014 Page 3/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

1.1.3.3 Variantes :
Si l’entrepreneur désire proposer des variantes, celles-ci doivent faire l’objet d’une lettre d’engagement distincte précisant l’objet de la variante
et si nécessaire être accompagnée d’une note technique.
Toute variante incluse dans l’offre remise qui ne serait pas expressément qualifiée de Variante serait nulle de plein droit, l’offre de
l’entrepreneur étant réputée strictement conforme au dossier de consultation. Les variantes présentées devront impérativement :
Respecter les volumes définis par les plans
Respecter les règlements
Donner les incidences éventuelles sur les autres corps d’état

1.1.4 Documents à fournir par l’entreprise


1.1.4.1 Avant le commencement des travaux
Conformément au planning, l’entrepreneur remettra en trois exemplaires à l’approbation du Maître de l’Ouvrage les documents suivants :
Les synoptiques de principe généraux
Les schémas électriques et de commande
Les fiches techniques précisant les caractéristiques exactes du matériel les divers agréments
Les notes de calcul
Les plans de cheminement de réseaux
Les plans de réservations et de percements
Les plans détaillés de l’installation
Les plannings d’études, d’approvisionnements et d’exécution

1.1.4.2 Avant la réception des travaux


L’entrepreneur devra fournir les plans de récolement en trois exemplaires. Ils proviendront de la mise à jour des plans d’exécution
représentant avec exactitude le tracé des installations nécessaires à l’exploitation.

1.1.4.3 A la réception des travaux


Il sera remis en 3 exemplaires comprenant chacun :
Un CD qui comprendra l’intégralité du D.O.E. schémas, plans (format *dwg) et pièces écrites)
Un jeu papier de plans du dernier indice
Les notices d’entretien et d’emploi des matériels
Les schémas techniques, affichés sous plastique rigide transparent avec un encadrement dans chaque local technique
Les documents avec les références exactes de l’ensemble du matériel fourni, ainsi que les coordonnées des fabricants ou des revendeurs
La description générale des installations, le bilan détaillé des puissances installées, le principe de fonctionnement, les caractéristiques du
matériel
Les essais et vérification de fonctionnement mentionnés dans les documents COPREC
Le CONSUEL, à charge de l’entreprise et relatif aux ouvrages le concernant.
Les bordereaux de suivi de déchets.

1.2 RESPONSABILITE DE L’ENTREPRENEUR


1.2.1 Généralités
Les caractéristiques portées au présent descriptif et sur les plans sont données à titre indicatif. Il appartiendra à l’entrepreneur d’effectuer ses
propres calculs.
L’acceptation par le Maître d’ouvrage et l’ingénierie du projet présenté, ainsi que tous les calculs, dessins, graphiques et courbes s’y
rattachant, ne diminue en rien la responsabilité de l’entrepreneur, en particulier pour l’obtention des résultats demandés au présent Cahier des
Charges.
L’entrepreneur devra donc définir son installation complètement en faisant tous les calculs de déterminations techniques, l’appel d’offres
(Cahier des Charges) n’ayant qu’une valeur d’information.
L’entrepreneur est tenu d’obtenir les résultats contractuels ici définis. En cas de désaccord sur les moyens à mettre en œuvre pour l’obtention
des résultats demandes, l’entrepreneur sera tenu de le signaler par écrit avec la remise de son offre.
Les emplacements des différents matériels ainsi que les parcours des canalisations seront déterminés en parfaite coordination avec les
différents corps d’état.
1.2.2 Représentation
Il est demandé à l’entreprise de désigner un responsable permanent qui la représentera auprès de tous les autres interlocuteurs (Maître
d’Ouvrage, Maître d’œuvre,...).
Les études d’exécution s’effectueront en quatre phases distinctes :

Edition du 30/06/2014 Page 4/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

1.2.3 Etudes
1.2.3.1 Plans de réservation
L’entreprise du présent lot devra indiquer en temps voulu à l’Entreprise de Gros-Œuvre, les dimensions des locaux techniques, les
emplacements exacts et les dimensions des trous à réserver dans les ouvrages en béton lorsque ceux-ci ne sont pas réalisés par le présent
lot.
Ces réservations seront portées sur les plans béton. L’Entrepreneur du présent lot devra alors vérifier que ces plans correspondent
exactement à ses desideratas.
1.2.3.2 Plans de synthèse
Une série de plans sera exécutée, par toutes les entreprises techniques, sur laquelle seront reportés tous les réseaux (intérieurs et extérieurs)
et toutes les installations.
Ces plans permettront la coordination des différents corps d’état, en particulier.

1.2.3.3 Plans d’exécution


Les plans détaillés des installations à réaliser et les tracés des diverses canalisations seront établis par l’entreprise du présent lot, à partir des
plans de coordination, des plans, schémas et devis descriptif composant le présent dossier.
1.3 SPECIFICATIONS TECHNIQUES GENERALES
1.3.1 Choix et qualité des matériels et matériaux
Dans le cas ou des marques de référence sont données, elles le sont à titre indicatif, l’entrepreneur pouvant proposer un matériel équivalent
tant en qualité qu’en performances.
Il reste toutefois entendu que dans le cas où le matériel proposé par l’Entreprise était jugé par le Maître d’Ouvrage de qualité inférieure ou
moins performant que celui donné en marque de référence, l’entrepreneur serait tenu de fournir le matériel défini par le CCTP, et ce sans
pouvoir prétendre à aucun supplément de prix ni à aucun recours.
Les matériaux doivent être adaptés aux conditions d’exploitation.
A la demande de l’Ingénierie ou du Bureau de Contrôle, l’Entrepreneur du présent lot devra justifier la qualité des matériaux choisis en
précisant :
Soit la conformité aux Normes Françaises, soit l’avis technique du C.S.T.B., U.T.E., …
Soit le label de qualité (délivré par la Chambre Syndicale intéressée)
Soit faire objet d’un agrément écrit par un Bureau de Contrôle

1.3.2 Echantillons
Avant de passer ses commandes, l’entrepreneur adjudicataire devra présenter au Maître d’Ouvrage et au Maître d’œuvre, pour approbation
définitive, un échantillonnage complet des matériaux qu’il mettra en œuvre (sur demande du Maître d’ouvrage ou du Maître d’œuvre).
Les matériels et gros appareillages pourront faire l’objet, à la demande du Maître d’Ouvrage et du Maître d’ouvre d’une réception en usine
avant la livraison sur le site. Tous les frais découlant de ces dispositions sont à la charge de l’entrepreneur du présent lot.
1.3.3 Règles et normes de mise en œuvre
L’entreprise chargée des travaux sera tenue d’avoir une parfaite connaissance de toutes les réglementations et de respecter les lois, décrets,
arrêtés, règlements et normes en vigueur au moment de la réalisation des travaux et notamment ceux listés ci-après :
Les règlementations relatives à la protection des biens et des personnes
Le rapport de la brigade des pompiers
La notice de sécurité
Les arrêtés concernant la pollution
Les avis techniques du CSTB, et règles interprofessionnelles
Les DTU relatifs aux installations.
La norme NF C 15100 et additifs
Le code de la construction et de l’habitation
Les attendus du Permis de Construire
La réglementation thermique en vigueur au dépôt de permis de construire
Le code du travail
Les prescriptions des concessionnaires
Cette liste n’est pas limitative, pour l’ensemble des textes cités ci-avant ou non, il sera toujours fait l’application de la dernière édition, avec
mise à jour additif rectificatif en vigueur à la date fixée pour la remise des offres.

1.4 ESSAIS - RECEPTION - GARANTIE - FORMATION


1.4.1 Repérages
Les équipements installés seront repérés.
Ces repères tiennent compte de leur fonction, leur situation, leur numéro d’ordre.
La concordance absolue de ces repères entre les plans, schémas, notices de fonctionnement est exigée.

Edition du 30/06/2014 Page 5/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

1.4.2 Contrôles et auto contrôles


En cours et en fin de travaux, il sera procédé à des contrôles quantitatifs et qualitatifs des fournitures et mises en œuvre par rapport aux
pièces du marché de l’entreprise.
Les essais seront exécutés suivant les fiches techniques COPREC avec procès-verbaux correspondants. Si les résultats constatés ne sont
pas satisfaisants. L’entrepreneur sera tenu de recommencer dans le délai de huit jours, tous les remplacements, modifications, réparations ou
adjonctions nécessaires, le tout à ses frais.
Après exécution de ces ouvrages, il sera procédé à de nouveaux essais. Si ces derniers ne sont pas encore satisfaisants, l’installation pourra
être refusée en tout ou partie suivant dire d’un expert choisi, d’un commun accord par les deux parties. Dans ce cas, l’entrepreneur
supportera, par ailleurs, les dépenses de toutes natures résultant de la mauvaise qualité de son installation.
Tous les essais pourront être différés tant qu’une part quelconque des fournitures où travaux ne sera pas acceptée, les conséquences en
découlant restent à la charge de l’entreprise.
Toute défectuosité constatée sera immédiatement réparée par l’entrepreneur à sa charge. Les résultats feront l’objet d’un rapport détaillé
signé par les représentants de l’entrepreneur et Maître d’Œuvre.
Toutes les manœuvres seront exécutées par le personnel de l’entrepreneur, sous sa responsabilité, chaque essai pouvant être répété
plusieurs fois.
1.4.3 Essais
Il sera procédé aux vérifications suivantes :

1.4.3.1 Contrôle de conformité vis-à-vis :


du CCTP et des documents validés par le Maître de l'Ouvrage,
des fonctionnalités demandées,
des règlements et normes en vigueur,
de l'appareillage et du matériel définis au dossier de consultation,
des valeurs mesurées dans les conditions réglementaires.

1.4.3.2 Essais de fonctionnement


Vérification des paramètres résultants contractuels.
Tous les essais pourront être différés tant qu'une part quelconque des fournitures ou travaux ou résultat ne sera pas acceptée, les
conséquences qui en découleront restent à la charge de l'Entreprise.
1.4.3.3 Visite préparatoire à la réception
Il est procédé avant la mise en service, au jour fixé par l’ingénierie, en présence de l’entrepreneur ou de son représentant, à la vérification:
de la conformité des installations suivant le présent descriptif les normes et règlements en vigueur
de la bonne exécution des installations réalisées, selon les règles de l’Art
à des contrôles-sondages, dont le nombre sera fixé par le Maître d’Œuvre
Les fournitures manquantes devront être mises en place, celles reconnues insuffisantes ou défectueuses, remplacées et les défauts de
montage rectifiés. Si, pour une raison quelconque, après leur constatation, il était décidé de conserver les fournitures ou dispositions non
conformes aux pièces décrites, il serait fait un abattement du forfait.
1.4.3.4 Réception des installations
Elle ne pourra être réalisée qu’après visite préparatoire et essais satisfaisants.
Elle sera prononcée par un constat signé par les représentants du Maître d'Ouvrage, du Maître d'Œuvre et de l'entreprise certifiant la
conformité des travaux à la réception.
Après l'envoi sous pli recommandé du procès-verbal de réception avec réserves, le titulaire est mis en demeure d'effectuer les levées de
réserve nécessaires dans un délai de 1 mois.
Le titulaire sera tenu d'accuser réception de ce procès-verbal et de formuler son acceptation avec ou sans remarques dans le délai maximal
d'une semaine.
1.4.3.5 Levée de réserves
Pendant la période comprise entre la fin des travaux et la levée de réserve, le fonctionnement des installations s'effectuera sous la
responsabilité pleine et entière de l'Entreprise, les frais de main d'œuvre étant entièrement à sa charge.
1.4.4 Garantie
L'entreprise a la responsabilité de la conservation de ses approvisionnements (en usine, en atelier ou sur le chantier) et des ses travaux. Elle
garde cette responsabilité jusqu'à la réception. Cette responsabilité n'est en rien diminuée par le fait que ses approvisionnements ou travaux
cessent d'être sa propriété au fur et à mesure qu'elle les fait figurer sur les demandes d'acompte. Cette responsabilité porte sur tous dégâts
que pourrait subir l'installation pendant qu'elle en a la charge et quelle que soit la cause de ces dégâts.
L'approbation des documents de l'entreprise, ainsi que les réceptions ne diminuent en rien les responsabilités de l'Entreprise.

Edition du 30/06/2014 Page 6/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

Les garanties portent sur :


- l'ensemble des fournitures et travaux,
- le fonctionnement des installations et leur conservation.

Les garanties impliquent :


- le remplacement ou la réparation des matériels,
- les études nouvelles s'il y a lieu,
- la main-d’œuvre nécessaire,
- les frais annexes pouvant découler de ces interventions au titre de garanties.

Les délais des interventions ou garanties ne devront pas excéder 24 heures en cas d'arrêt de parties des installations, ou en cas de
fonctionnement empêchant l'utilisation normale des locaux.
L'entreprise demeure seule responsable des dommages ou accidents causés à des tiers au cours ou après l'exécution des travaux et
résultant de son propre fait ou de celui du personnel mis à sa disposition, elle devra prouver que son assurance peut couvrir ces risques.

L'Entreprise s'engage, qu'en ce qui la concerne, ainsi qu'en ce qui concerne ses sous-traitants et fournisseurs, elle est en possession des
licences nécessaires pour les systèmes, procédés ou objets employés, garantissant le client contre tout recours, qui pourrait être exercé à ce
sujet par des tiers.

Garantie de parfaite réalisation :


L'entreprise garantira de façon formelle la parfaite réalisation des travaux, suivant les règles de l'art et compte tenu des règlements et décrets
en vigueur. Elle sera tenue d'apporter à son installation toutes modifications qui seraient exigées par les représentants qualifiés du Maître
d'Ouvrage pour non correspondance vis-à-vis du CCTP ou autres documents contractuels.
S’il survient, pendant le délai de garantie, une avarie dont la réparation incombe a l’entrepreneur, un procès-verbal circonstancié sera dressé
et lui sera notifié. S’il négligeait de faire la réparation dans le délai fixé, l’avarie serait réparée d’office à ses frais.

Garantie du matériel :
La garantie du matériel sera totale : fourniture et main-d’œuvre se rattachant au démontage, remontage et essais du matériel défectueux.
Elle sera d'une année, à partir de la fin de la période d'un mois, citée ci-avant, pour toutes les installations.
L'Entreprise restera responsable des installations jusqu'à l'expiration du délai de garantie. Cette responsabilité entraînera le remplacement de
toutes pièces défectueuses ou présentant des vices de construction ou ne donnant pas les caractéristiques voulues ou présentant une nature
anormale.
L'Entreprise sera notamment totalement responsable des incidents ou dégradations qui pourraient se produire du fait de la non fourniture en
temps utile des documents d'exploitation ou du fait d'erreurs contenues dans ces documents. Elle restera responsable de tous les accidents
matériels ou corporels qui pourraient résulter de la fabrication ou de l'installation du matériel, ainsi que des dommages et intérêts, qui
pourraient en résulter.
Cette garantie ne s'applique pas aux conséquences de l'usure normale, ni à celles qui pourraient résulter de la mauvaise utilisation des
appareils ou de non observation des instructions.
1.4.5 Formation
Pour le matériel ou les équipements dont l’usage nécessite un apprentissage particulier, l’entrepreneur prévoira la formation des utilisateurs
voir de l’agent de maintenance de l’établissement. A l’issue de cette formation, le maître d’ouvrage devra être en mesure d’utiliser
efficacement, et en toute sécurité, le matériel ou les équipements concernés.
2 PRESENTATION DU PROJET
2.1 OBJET DES TRAVAUX - SITUATION
Le présent CCTP a pour objet la description des installations Courants Forts et Courants Faibles dans le cadre de :

Aménagement de bureaux pour Pôle Emploi - site de SEYNOD

Adresse :
2 rue du Champ de la Taillée
746000 SEYNOD

Vocation :
Bureaux

Classement :
Administrations : W - 5ème Catégorie

Edition du 30/06/2014 Page 7/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

2.2 LIMITES DE PRESTATIONS


2.2.1 Généralités dues
Toutes les fournitures et tous les travaux nécessaires au parfait achèvement des ouvrages selon les règles de l’art, le présent descriptif
n’étant pas limitatif.
Tous les travaux, entraînés par une modification de la solution de base et apportée par le titulaire du présent lot. Ces travaux seront
obligatoirement exécutés par les titulaires des lots spécialisés, sous la responsabilité et à la charge du présent lot.

2.2.1.1 Coordination avec les autres corps d’état


Il est bien précisé que les entreprises soumissionnaires devront prendre connaissance de l’ensemble des dossiers concernant l’opération, tant
en ce qui concerne les plans que les devis descriptifs.
L’entrepreneur devra prendre contact avec les corps d’état dont les ouvrages seront en liaison avec les siens de façon à assurer une parfaite
coordination à l’exécution.
Les dimensions et longueurs des ouvrages seront relevées sur les plans d’Architecte “Marché” et seront contrôlées sur place.
L’entrepreneur ne pourra se prévaloir de la méconnaissance des documents contractuels pour prétendre à une majoration quelconque de son
prix forfaitaire.
Dans le cas où les dessins indiquent clairement le raccordement d'un ouvrage avec des installations déjà existantes, l'entrepreneur réalisera
ses installations jusqu'à ce point en incluant le raccordement.

2.2.2 Lot Gros œuvre


Travaux à la charge du lot gros-œuvre
Le génie civil des zones techniques, y compris socles, massifs, dalles flottantes et relevés
Travaux à la charge du présent lot
La fourniture de documents graphiques et pièces écrites, en fonction du planning travaux Gros Œuvre, comportant les instructions
nécessaires au lot Gros Œuvre, tels que répartition et valeurs de charges, socles, gaines techniques, réservations, etc...
La fourniture et la mise en place des fourreaux nécessaires.
Tous les percements de tous diamètres.
Les scellements, bouchements et calfeutrements de toutes les réservations réalisées après Gros Œuvre.

2.2.3 Lot Courants forts – courants faibles


Travaux à la charge du présent lot :
Les équipements d’éclairage et de prises de courant des locaux techniques
L’amenée de courant force, sur une coupure en local technique.
Les attentes à proximité de chaque appareil.
La mise à la terre de tous les appareils
Si nécessaire :
les attentes report alarmes à proximité de Chaque unité terminale
le système de détection incendie, le CMSI et les raccordements électriques (voir chapitre désenfumage)
En local technique, les liaisons électriques depuis les amenées de courant de l’électricien, y compris les armoires, jusqu’aux différents
contacteurs disjoncteurs et appareils de l’installation, ainsi qu’aux organes de sécurité, y compris mise à la terre, bornier d’arrêt.
Le raccordement des unités terminales depuis l’alimentation laissée en attente à proximité de chaque appareil
La liste des puissances avec les points d’alimentation (plans à l’appui)

2.2.4 Lot CVC


Travaux à la charge du Lot Chauffage Ventilation
Les attentes siphonnées sur chutes pour l’évacuation des condensats
La position des équipements à alimenter en énergie électrique
Travaux à la charge du présent lot
Les alimentations à proximité de chaque équipement : Groupe extérieur, cassettes, CTA,... y compris l'inter de proximité

2.2.5 Lot Plomberie sanitaire

Edition du 30/06/2014 Page 8/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

Travaux à la charge du Lot Plomberie Sanitaire


Les attentes siphonnées sur chutes pour l’évacuation des condensats
Une vanne en attente dans les locaux de production de froid et de chaud avec disconnecteur et compteur, pour le remplissage des
installations
Travaux à la charge du présent lot
Alimentation électrique et interrupteur de proximité des cumulus

2.2.6 Lot Faux plafonds


Travaux à la charge du Lot Faux Plafonds:
Les réservations pour les appareillages en faux-plafond
Trappes d’accès pour nettoyage et entretien des matériels
Les recoupements coupe feu ou phonique si nécessaires
Travaux à la charge du présent lot
Les plans d’implantation des les appareillages et cheminements des réseaux.

2.2.7 Lot Serrurerie


Travaux à la charge du Lot Serrurerie :
Les passerelles, plates-formes et escaliers métalliques
Les rails et dispositifs pour manutention du gros matériel
La pose des gâches et/ou ventouses du contrôle d'accès
Travaux à la charge du présent lot :
L'alimentation, la fourniture et le raccordement des gâches et/ou ventouses du contrôle d'accès

2.2.8 Lot Etanchéité


Travaux à la charge du Lot Etanchéité:
Les relevés pour sorties de réseaux en toiture, y compris étanchéité autour des réseaux
Travaux à la charge du présent lot :
Les renseignements nécessaires

2.2.9 Nettoyage
Les entreprises de chaque corps d’état devront le nettoyage des locaux dans lesquels elles seront intervenues, ainsi que l’évacuation de leurs
gravois, déchets et emballages.

Tous les nettoyages qui pourraient être effectués par l’entreprise principale en cours de chantier, si ces prescriptions n’étaient pas respectées,
seraient portés au compte prorata ou imputés à l’entreprise défaillante, chaque fois que l’origine des gravois pourra être définie.

2.2.10 Gestion des déchets


Les déchets de chantier de toutes natures feront l’objet d’un tri sélectif.

2.2.10.1 Ce qu’il faut faire


Au plus près des sources de production, séparer les types de déchets suivants :
Déchets dangereux (D), (produits toxiques, fluides calo porteurs, etc.)
Déchets mélangés (DMA) non valorisables ou souillés (plaques de plâtre, polystyrène, etc…),
Déchets mélangés (DMA) valorisables (bois, carton, housses plastiques, PVC, etc…)
Déchet inertes ou assimilés (gravats, carrelage, béton, tuiles, etc…).
Produits ferreux.
Verre.
Joindre les bordereaux de suivi de déchets au DOE.

2.2.10.2 Ce qu’il ne faut pas faire


Brûler les déchets sur les chantiers.
Abandonner ou enfuir des déchets, même « inertes », dans des zones non contrôlées comme par exemple des décharges sauvages ou les
chantiers.
Mettre en centre de stockage des déchets non « inertes »

Edition du 30/06/2014 Page 9/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

2.3 SPECIFICITES DE L’INSTALLATION


Les installations électriques doivent être conforment aux normes en vigueur, notamment à la NF C15-100, à l'Arrêté du 22/06/1990 relatif aux
établissements ERP de 2ème groupe et aux dispositions du Décret n° 2010-1016 du 30/08/2010 relatif aux obligations de l'employeur pour
l'utilisation des installations électriques des lieux de travail.
2.3.1 Régime de neutre
La tension de service est de 400V / 230V 50Hz.
Pour ce bâtiment, le régime de neutre sera de type TT (neutre à la terre, masses à la terre).
Il s’agit de tarif JAUNE, l’intensité de court circuit (ICC3) sera de 23kA. Cette valeur est transmise par les services d'ErDF.

2.3.2 Chutes de tension


Les chutes de tension comprises entre la source et le point d’utilisation ne devront pas excéder :
- 3% pour l’éclairage
- 5% pour les prises de courant et la force motrice
Il sera admis une valeur de 10% en configuration démarrage des moteurs.

2.4 DEMARCHE DE LABELLISATION OXYGEN


Le bâtiment s'inscrit dans une démarche de labellisation OXYGEN :

Compte tenu du niveau d'exigence thermique demandé pour cette labellisation, un soin particulier sera apporté à l'étanchéité à l'air de
l'enveloppe. Il est donc essentiel que l'entreprise intervenant sur le chantier ait conscience du soin à apporté aux points suivants :
- Liaisons entre éléments de l'ossature et avec les autres éléments du bâti formant l'enveloppe
- Liaisons menuiseries / ossatures
- Classe d'étanchéité des menuiseries
- Traversée technique ( canalisation, gaine de ventilation, câble électrique ...) des parois ( terrasse, mur, sol ) :
- entre les locaux chauffés et l'extérieur
- entre les locaux chauffés et locaux non chauffés
- entre les locaux chauffés et gaines techniques
- entre locaux chauffés ( pour l'équilibre des débit de ventilation )
- Etanchéité des trappes de visite vers la zone technique ( gaines techniques..)

L'objectif fixé est de répondre au minimum à l'exigence suivante :

-I4 < 1 m3/h.m²

Le projet dans sa globalité a donc pris en compte cette contrainte. C'est pourquoi toute variante proposée par l'entreprise devra être analysée
en prenant en compte les impacts sur l'étanchéité à l'air.

L'entreprise devra fournir les fiches FDES de tout les matériaux prescrits.
2.5 DOCUMENTS GRAPHIQUES ASSOCIES
Plans de consultation technique :
- AFF 13 042 – EL 00 – Plan R-2
- AFF 13 042 – EL 01 – Plan R-1
- AFF 13 042 – EL 02 – Plan RDC
- AFF 13 042 – EL 03 – Plan R+1
- AFF 13 042 – EL 04 – Plan R+2
- AFF 13 042 – EL 05 – Plan R+3
- AFF 13 042 – EL 06 – Plan Toiture
Schémas de consultation technique :
- AFF 13 042 – EL 10 – Schémas de principe électrique
- AFF 13 042 – EL 11 – Schémas de principe électrique du poste de transformation

3 POLE EMPLOI - COURANTS FORTS


3.1 PREPARATION DE CHANTIER
L'entreprise devra respecter les recommandations du PLAN GENERAL DE COORDINATION DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA
SANTE.

Edition du 30/06/2014 Page 10/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

3.1.1 Coffret de chantier


3.1.1.1 Mise à disposition des corps d’état secondaires de coffrets de chantiers
conforme au décret du : 14/11/1988 relatif à la protection des travailleurs et de la mise à jour du 30/08/2010 (N°2010-1017),
conforme aux recommandations de l’OPPBTP
d’une puissance de 40 A TRI + N
IP 55 – IK 05

3.1.2 Installation provisoire d'éclairage


1 point lumineux tous les 5 mètres

3.1.2.1 Installation provisoire d'éclairage


3.2 RESEAU DE TERRE
3.2.1 Généralités
La résistance de terre sera inférieure à 100 Ohms pour une installation électrique et sera inférieure à 5 Ohms pour une installation de VDI. Si
le résultat est supérieur alors ce dernier devra être amélioré à l’aide de piquets de terre afin de parvenir à une bonne valeur.
La liaison depuis la terre sera en câble de cuivre nu de 35 mm².
Une remontée de terre avec barrette de coupure sera installée à proximité immédiate du Tableau Général Basse Tension (TGBT).
Dans tous les cas, l’entreprise devra répondre conformément à la norme NF C 15 100 dernière édition.
Depuis la barrette principale, l’entreprise réalisera le réseau « Normal » et « Informatique ».

3.2.2 Réseau normal


3.2.2.1 Raccordement de l'ensemble des matériels métalliques reliés à l’installation :
armoires électriques, chemins de câbles, appareils d’éclairage,…

3.2.3 Réseau Informatique


3.2.3.1 Raccordement de l'ensemble des matériels métalliques reliés aux installations de courants faibles :
répartiteur, baie de brassage, poste de travail, chemins de câbles…
La liaison principale entre les divers équipements généraux se fera en câble isolé 35 mm² (couleur V/J interdite).
Une barrette de terre spécifique, raccordée directement sur la barrette de terre générale, sera installée, au bénéfice des installations sensibles
(informatique), à proximité de la baie de brassage informatique.
Le réseau devra également être totalement immunisé contre les phénomènes électromagnétiques.

3.2.4 Liaisons équipotentielles


3.2.4.1 Mise à la terre de toutes les masses métalliques
L’entreprise aura à sa charge, la mise à la terre de toutes les masses métalliques susceptibles d’être mises accidentellement sous tension,
suivant les prescriptions du décret du 14 novembre 1988, à savoir :
Les canalisations d’eaux,
Les canalisations de chauffage et/ou de gaz,
Les conduits de VMC,
Les huisseries métalliques,
Les faux plafonds,…
NOTA : Cette liste n’est pas limitative, elle rappelle quelques points importants afin d’attiré l’attention de cette prestation.

3.2.5 Liaisons équipotentielles sanitaires


3.2.5.1 Mise en place des liaisons équipotentielles des sanitaires
(Canalisation chauffage, eau froide, eau chaude, baignoire, menuiserie métallique …)

3.3 ALIMENTATION GENERALE

L’alimentation électrique sera conforme aux dispositions de la norme NF C 15-100 .

Répartition : Pôle emploi : 216 kVA

Edition du 30/06/2014 Page 11/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

3.3.1 CONSUEL et attestation de conformité


3.3.1.1 Certificats CONSUEL et attestation de conformité
Les frais de CONSUEL sont à la charge de l’entreprise du présent lot qui devra produire au plus tard 15 jours avant la réception, les certificats
de CONSUEL et attestation de conformité de l’installation.
3.3.2 Coffret de coupure (raccordement ErDF)
3.3.2.1 Raccordement au poste intégré au bâtiment
Le coffret de sectionnement en limite de propriété sera installé en encastré dans la façade. L’entreprise devra le raccordement sur ce coffret.
Ce coffret sera équipé d’une embase de téléreport conforme à la spécialisation technique EDF HN-63-S-64 et à la norme NF C 14-100.
Le coffret est de type C400-P200 (A valider par le concessionnaire).
L’entreprise devra fournir les plans de réservation à l’ingénieur béton et au terrassier.
Localisation : Alimentation du poste transformateur intégré au bâtiment

3.3.3 Disjoncteur d'abonné


3.3.3.1 Disjoncteur général d'abonné tarif Jaune
Emplacement :
A proximité du coffret de coupure EDF
Caractéristiques :
Disjoncteur général d'abonné tétra polaire. Il sera monté sur une platine pouvant accueillir le disjoncteur d'abonné et le compteur.
Disjoncteur général 4 x 400A
Différentiel réglable et sélectif
Intensité réglable
Tension d'utilisation 400 V ~
Fonction de coupure et de sectionnement (à coupure visible)
Tableau de compteur d'abonné
Le disjoncteur sera de type NSX400F Micrologic E de Schneider y compris le "bloc visu" V400 ou équivalent.

L'entreprise devra la fourniture, la pose et le raccordement du disjoncteur d'abonné et du compteur.


3.3.3.2 Centrale de mesure avec afficheur de tableau
Emplacement :
Façade du TGBT
Caractéristiques :
Mesures : I, U, V, P, Q, S f, FP
Communication : Modbus RS485
Classe 1
La centrale de mesure sera de type PM210MG de Schneider.

L'entreprise devra la fourniture, la pose et le raccordement de la centrale y compris des TI.


3.3.4 Câblage
Origine : Colonne montante existante sur palier communs
Extrémité : TGBT (disjoncteur d'abonné)
Cheminement : Sous fourreaux et CDC

3.3.4.1 Câble U1000R02V 4x2x150 + 1x35mm²


3.3.5 Accessoires
3.3.5.1 Accessoires de pose et de raccordement
3.4 DISTRIBUTION GENERALE
3.4.1 Chemin de câbles
D’une manière générale, les installations courants forts seront posées sur chemins de câbles spécifiques, distants de 30 cm des chemins de
câbles courants faibles, conformément à la réglementation CEM en vigueur.
Les chemins de câbles seront équipés de tous les accessoires nécessaires au bon cheminement des câbles.
A chaque niveau, les câbles emprunteront des chemins de câbles placés à l’intérieur des caissons techniques et des plafonds démontables.
Les chemins de câbles courants forts et courants faibles seront largement dimensionnés de façon à avoir une réserve de 30 % et les câbles
seront posés en nappe.

Edition du 30/06/2014 Page 12/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

Pour les courants forts, ils seront de type fil soudé galvanisé à chaud après usinage en zones humides (sous-sol, vides ou locaux
techniques…). Pour les courants faibles, ils seront de type dalle perforée
Si sur un parcours il existe plus de 3 câbles, l’entreprise devra réaliser un cheminement de type chemins de câbles.
Les chemins de câbles seront pourvus de couvercle au droit des traversées de cloisons des parcours horizontaux et au droit des traversées
des dalles des parcours verticaux.
Dans ce dernier cas, ainsi que dans le cas d’alimentations au sol, la protection mécanique sera maintenue jusqu’à une hauteur de 2m
au-dessus du niveau du plancher.
Tous les chemins de câbles seront obligatoirement reliés à la terre par un conducteur nu continu.

3.4.1.1 Chemins de câbles pour les courants forts :


3.4.1.1.1 .CDC 300x50
3.4.1.1.2 .CDC 200x50
3.4.1.1.3 CDC 100x50
3.4.1.2 Chemins de câbles pour les courants faibles :
3.4.1.2.1 .CDC 300x50
3.4.1.2.2 .CDC 200x50
3.4.1.2.3 CDC 100x50
3.4.2 Goulottes
3.4.2.1 .Goulottes 3 compartiments
Goulottes pour pose en plinthe, en allège ou verticale avec :
• 1 Compartiment destiné aux courants forts
• 1 Compartiment destiné aux courants faibles
• 1 Compartiment destiné à l'installation des prises
• 1 Couvercle par compartiment.
La fixation des couvercles se fera sur les bords intérieurs du socle et non sur les bords extérieurs.
L’appareillage sera encastré sur des boîtiers et des plastrons compatibles avec la goulotte.
La goulotte sera fixée d’une manière efficace par vis et chevilles. Il sera prévu les accessoires de finition tels que angles plats, angles
intérieurs et extérieurs, tés de dérivations, embouts de fermeture et accessoires de mise en équipotentiel (Goulottes métalliques)
A chaque traversée de paroi, un matériau absorbant acoustique sera mis en place.
Type : UNEX
Goulotte :
• PVC
• couleur blanche
• accessoires (angles, embouts, dérivation…)
Dimensions :
•170X50 à 3 compartiments
Localisation : Bureaux

3.4.3 Identification et localisation des câbles


3.4.3.1 Identification et localisation des câbles
A chaque extrémité, dans les parcours horizontaux et verticaux et en particulier aux points où interviennent des changements dans la
composition des nappes de câbles (croisements …), ces derniers porteront un moyen de repérage qui peut consister en un bracelet ou une
médaille portant toutes indications utiles permettant leur identification.
Par exemple, un numéro d’ordre portant le numéro du circuit et la référence du circuit à alimenter.

3.5 ARMOIRES ELECTRIQUES


3.5.1 Généralités
Chaque tableau sera dimensionné avec une réserve de 30%. Tous les appareils de protection seront bipolaires, tri ou tétrapolaires. Tous les
pôles seront protégés par déclencheurs magnéto-thermiques ou électroniques.
3.5.1.1 Equilibrage des phases
Les équilibrages des phases devront être réalisés au tableau ou coffret de protection le plus proche de la zone considérée.
Toutes les dispositions seront prises pour assurer un équilibrage des phases aussi satisfaisant que possible.
Dans le cas où cet équilibrage ne pourrait être obtenu (canalisations 2 phases + neutre par exemple), la chute de tension sera calculée en
tenant compte de ce déséquilibre.

Edition du 30/06/2014 Page 13/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

3.5.1.2 Pouvoir de coupure


Les appareils de protection des différents circuits devront assurer le pouvoir de coupure au point considéré.
Il conviendra de se rapprocher du distributeur d’énergie afin de connaître les caractéristiques de l’alimentation générale.

3.5.1.3 Sélectivité
L’installation devra être conçue pour avoir le plus degré de sélectivité et de fiabilité.
A l’exécution, la détermination des courbes de déclenchement devra permettre l’ouverture de la seule protection située directement en amont
du défaut.
3.5.1.4 Parafoudre
La mise en œuvre sera conforme à la NF C 15-100 paragraphe 443 et 534 et aux recommandations du guide pratique de l’UTE C 15.443 de
juillet 1996.
Un 1er parafoudre sera installé au niveau du disjoncteur général et câblé en dérivation sur les bornes en aval du disjoncteur général du TGBT.
La protection efficace des équipements se fera par la coordination entre le parafoudre de tête et un second placé en amont du 1er interrupteur
différentiel.
Chaque appareil devra permettre le report à distance des défauts parafoudre.

3.5.1.5 Compteurs d'énergies


Installations de compteurs d'énergie suivant la réglementation thermique RT2012. Le comptage devra s'effectuer par armoire électrique, ou
par étages, ou par tranche de 500m² de SU RT.
La réparation du comptage sera effectuée sur le principe suivant :
Installation de chauffage
Installation de refroidissement
Installation de production d'eau chaude sanitaires
Installation d'éclairage
Installation de prises de courant
Installation de centrales de ventilation : 1 compteur par centrale
Installation de plus de 80A.
Autres installations...
Un cahier des charges réalisé par OXYGEN impose la mise en place de compteurs supplémentaires à ceux de la RT 2012. L'entreprise devra
respecter cette demande et inclure la prestation dans son offre.
3.5.1.6 Composition
Chaque tableau sera repéré au moyen d’étiquettes en dilophane gravées, fixées sur la face avant.
Tous les appareils seront repérés.
Tous les câbles et fileries seront repérés.
Les câbles seront disposés de telle manière qu’une mesure d’intensité par pince soit toujours possible.
L’ensemble sera relié au circuit de terre général. La continuité des masses sera assurée par tresse en cuivre.
L’indice de protection des tableaux sera au moins égal à IP30 avec un indice de service IS 211.
Caractéristiques :
Conforme à la norme NF EN 60439.1
Dimensions des armoires :
Hauteur (mm) : 1830 + socle
Largeur (mm) : (600 + 1 gaine à câbles de 300mm sur un côté) soit 1 module
Profondeur (mm) : 250
Jeux de barres :
Dans le TGBT, des jeux de barres seront installés.
Ventilation :
Ventilation de l'armoire haute et basse
Matière :
Tôle acier traité anticorrosion
Revêtement intérieur et extérieur par peinture époxy polyester
Les serrures des armoires seront toutes identiques.
Degré de protection :
Coffret + plastron + porte : IP 30

De marque Schneider type Prisma Plus ou équivalent


Les compteurs d'énergies seront type iME, iEM3000,... raccorder sur des modules Acti 9 Control et communiquant grâce au convertisseur
EGX.

Edition du 30/06/2014 Page 14/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

3.5.2 TGBT
3.5.2.1 Tableau Général Basse Tension
L’entreprise devra l’installation complète de l'armoire TGBT.
Les compteurs d'énergies seront intégrés à l'armoire électrique et seront raccordés sur un centralisateur communiquant.
La centrale sera compatible Mod-Bus/Ethernet (TCP-IP) et raccorder au réseau de terrain.
En sortie de chaque armoire un convertisseur réseau sera installé afin de communiquer avec la GTC.
3.5.2.2 Bus terrain "compteur d'énergies"
Un bus cheminera dans toutes les armoires électriques pour collecter les informations des compteurs.
La liaison sera réalisée par un câble SYT1 2p 9/10e.
Le mode de communication sera le Mod-Bus et compatible avec l'ensemble du système.
3.5.3 TD RDC
3.5.3.1 Tableau Divisionnaire RDC
L’entreprise devra l’installation complète de l'armoire.
Les compteurs d'énergies seront intégrés à l'armoire électrique et seront raccordés sur un centralisateur communiquant.
La centrale sera compatible Mod-Bus/Ethernet (TCP-IP) et raccorder au réseau de terrain.
En sortie de chaque armoire un convertisseur réseau sera installé afin de communiquer avec la GTC.
3.5.3.2 Câble U1000R02V 5G50mm²
Origine : TGBT
Extrémité : Armoire électrique (disjoncteur général)
Cheminement : Sous fourreaux et CDC

3.5.3.3 Bus terrain "compteur d'énergies"


Un bus cheminera dans toutes les armoires électriques pour collecter les informations des compteurs.
La liaison sera réalisée par un câble SYT1 2p 9/10e.
Le mode de communication sera le Mod-Bus et compatible avec l'ensemble du système.
3.5.4 TD R+1
3.5.4.1 Tableau Divisionnaire 1
L’entreprise devra l’installation complète de l'armoire.
Les compteurs d'énergies seront intégrés à l'armoire électrique et seront raccordés sur un centralisateur communiquant.
La centrale sera compatible Mod-Bus/Ethernet (TCP-IP) et raccorder au réseau de terrain.
En sortie de chaque armoire un convertisseur réseau sera installé afin de communiquer avec la GTC.
3.5.4.2 Câble U1000R02V 5G50mm²
Origine : TGBT
Extrémité : Armoire électrique (disjoncteur général)
Cheminement : Sous fourreaux et CDC

3.5.4.3 Bus terrain "compteur d'énergies"


Un bus cheminera dans toutes les armoires électriques pour collecter les informations des compteurs.
La liaison sera réalisée par un câble SYT1 2p 9/10e.
Le mode de communication sera le Mod-Bus et compatible avec l'ensemble du système.
3.5.5 TD R+2
3.5.5.1 Tableau Divisionnaire 2
L’entreprise devra l’installation complète de l'armoire.
Les compteurs d'énergies seront intégrés à l'armoire électrique et seront raccordés sur un centralisateur communiquant.
La centrale sera compatible Mod-Bus/Ethernet (TCP-IP) et raccorder au réseau de terrain.
En sortie de chaque armoire un convertisseur réseau sera installé afin de communiquer avec la GTC.
3.5.5.2 Câble U1000R02V 5G50mm²
Origine : TGBT
Extrémité : Armoire électrique (disjoncteur général)
Cheminement : Sous fourreaux et CDC

3.5.5.3 Bus terrain "compteur d'énergies"


Un bus cheminera dans toutes les armoires électriques pour collecter les informations des compteurs.
La liaison sera réalisée par un câble SYT1 2p 9/10e.
Le mode de communication sera le Mod-Bus et compatible avec l'ensemble du système.

Edition du 30/06/2014 Page 15/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

3.5.6 TD R+3
3.5.6.1 Tableau Divisionnaire 3
L’entreprise devra l’installation complète de l'armoire.
Les compteurs d'énergies seront intégrés à l'armoire électrique et seront raccordés sur un centralisateur communiquant.
La centrale sera compatible Mod-Bus/Ethernet (TCP-IP) et raccorder au réseau de terrain.
En sortie de chaque armoire un convertisseur réseau sera installé afin de communiquer avec la GTC.
3.5.6.2 .Câble U1000R02V 5G50mm²
Origine : TGBT
Extrémité : Armoire électrique (disjoncteur général)
Cheminement : Sous fourreaux et CDC

3.5.6.3 Bus terrain "compteur d'énergies"


Un bus cheminera dans toutes les armoires électriques pour collecter les informations des compteurs.
La liaison sera réalisée par un câble SYT1 2p 9/10e.
Le mode de communication sera le Mod-Bus et compatible avec l'ensemble du système.
3.5.7 Attestation de conformité
3.5.7.1 Attestation de conformité
Il sera prévu les frais de vérification des installations électriques par un organisme de contrôle agréé.

3.6 ARRET D’URGENCE

L’entreprise devra l’installation des arrêts d’urgences.


Ils seront de type coffret coup de poing :
Avec vitre de protection à briser,
Couleur rouge ou vert (suivant les normes en vigueur),
Déverrouillage par clé,
Contact NO et NF,
IP 30, IK 07, classe 2.
Y compris le câblage :
Câble U1000RO2V
Sur CDC et tube ICTA

3.6.1 Arrêt d'urgence "ELECTRICITE"


3.6.1.1 Fourniture, pose et raccordement
Localisation : Accueil
Le déclencheur sera de couleur rouge et clairement identifié.

3.6.2 Arrêt d'urgence "VENTILATION"


3.6.2.1 Fourniture, pose et raccordement
Localisation : Accueil
Le déclencheur sera de couleur rouge et clairement identifié.

3.7 DISTRIBUTION SECONDAIRE


3.7.1 Appareillages
3.7.1.1 Appareillage encastré
L’appareillage sera monté en encastré dans les bureaux.

Les hauteurs de l'appareillage seront les suivantes :

* Interrupteurs 1,20 m
* Prises de courant haute 1,20 m (au niveau du plan de travail)
* Prises de courant basse 0,30 m

Edition du 30/06/2014 Page 16/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

L’éclairage des locaux aveugles sera asservi à des détecteurs de présence temporisés.

Tous les luminaires extérieurs seront asservis à :


1 interrupteur crépusculaire
1 horloge multivoie hebdomadaire permettant l’extinction partielle de l’éclairage à partir d’une heure prédéfinie
1 commutateur 3 positions (Marche, Arrêt, Automatique)

Caractéristiques des appareillages "Etanche" :


Couleur "blanc"
Connexion à bornes auto
Indice de protection : IP55
Indice de protection au choc : IK07
Dans tous les cas, l'appareillage à griffes sera interdit.
Les appareillages "étanche" seront installés dans les locaux techniques.

Caractéristiques des appareillages "Encastré" :


Couleur "blanc"
Connexion à bornes auto
Indice de protection : IP20
Indice de protection au choc : IK02
Dans tous les cas, l'appareillage à griffes sera interdit.
Les appareillages "encastré" seront installés dans les les bureaux, les circulations,... tout les locaux secs.

Des prises diverses 2x10/16A + T seront judicieusement réparties afin de faciliter le raccordement d’équipements mobiles.
Des prises spécialisées 16, 20 ou 32A seront installées pour l’alimentation des appareils électroménager, photocopieurs, etc..…
La distribution vers les prises de courant sera réalisée comme suit :
- Sur chemins de câbles pour les cheminements horizontaux
- En encastré sous fourreau dans les cloisons pour les descentes vers l’appareillage

3.7.1.1.1 .Interrupteur simple allumage


3.7.1.1.2 Interrupteur simple étanche
3.7.1.1.3 Interrupteur "général ECL" à clef
3.7.1.1.4 Va et vient
3.7.1.1.5 Bouton poussoir
3.7.1.1.6 .Détecteur de mouvement 200°
3.7.1.1.7 .Détecteur de mouvement 360°
3.7.1.1.8 .Prise de courant 2P+T 10/16A
3.7.1.1.9 .Prise de courant 2P+T 10/16A - détrompées
3.7.1.1.10 Prise de courant 2P+T 10/16A étanche
3.7.1.2 Colonne électrique
3.7.1.2.1 .Colonne électrique équipée
Permettent une distribution des courants en vertical avec l'arrivée dans des conduits séparés des câbles courants forts et courants faibles.
Alimentation par le sol et/ou par le faux plafond
Conformes à la norme NF EN 50085-2-2
A équiper de blocs-colonne.

Edition du 30/06/2014 Page 17/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

Composition :
- 1 corps en aluminium 4 compartiments - hauteur : 2.70m adaptable jusqu'à 3.80m
- 2 embases de fixation avec capot de protection
- 4 couvercles PVC blanc
- 1 capot de finition
- 3 prises de courant "Normal" -> comptabilisé ci-dessus
- 3 prises de courant "Ondulé" -> comptabilisé ci-dessus
- 2 RJ 45 -> comptabilisé en chapitre "Précâblage VDI"
3.7.1.2.2 Installation sur mobiliers d'accueil POLE EMPLOI
L'entreprise prévoira dans son offre une prestation pour le raccordement des mobiliers d'accueil du POLE EMPLOI, y compris pose et
raccordement (goulottes, plinthe, fourreaux,...)
3.7.2 Distribution Force Motrice
Les alimentations seront réalisées en câble U1000 R02V :
Sur chemins de câbles pour les cheminements horizontaux
En encastré sous fourreau dans les cloisons pour les descentes vers les sorties de fils
Eclairage extérieur en tranchée sous fourreaux et remontée en pied de mât.
L’entrepreneur devra l’ensemble des alimentations au bénéfice des autres corps d’état et notamment :

3.7.2.1 Lot CVC


3.7.2.1.1 RDC
3.7.2.1.1.1 Rep CVC 001 - Cassette 1 - en attente à proximité - Tétra, 100W/cassette
3.7.2.1.1.2 Rep CVC 002 - Cassette 2 - en attente à proximité - Tétra, 100W/cassette
3.7.2.1.1.3 Rep CVC 003 - Cassette 3 - en attente à proximité - Tétra, 100W/cassette
3.7.2.1.1.4 Rep CVC 004 - Cassette 4 - en attente à proximité - Tétra, 100W/cassette
3.7.2.1.1.5 Rep CVC 005 - Cassette 5 - en attente à proximité - Tétra, 100W/cassette
3.7.2.1.1.6 Rep CVC 006 - Cassette 6 - en attente à proximité - Tétra, 100W/cassette
3.7.2.1.1.7 Rep CVC 007 - Cassette 7 - en attente à proximité - Tétra, 100W/cassette
3.7.2.1.1.8 Rep CVC 008 - Rideau d'air chaud PE public - en attente à proximité - Tétra, 9kW
3.7.2.1.1.9 Rep CVC 009 - Rideau d'air chaud PE personnel - en attente à proximité - Tétra, 9kW
3.7.2.1.1.1
0 Rep CVC 013 - Cassette local INFO - en attente à proximité - Tétra, 100W/cassette
3.7.2.1.2 R+1
3.7.2.1.2.1 Rep CVC 101 - Cassette 1 - en attente à proximité - Tétra, 100W/cassette
3.7.2.1.2.2 Rep CVC 102 - Cassette 2 - en attente à proximité - Tétra, 100W/cassette
3.7.2.1.2.3 Rep CVC 103 - Cassette 3 - en attente à proximité - Tétra, 100W/cassette
3.7.2.1.2.4 Rep CVC 104 - Cassette 4 - en attente à proximité - Tétra, 100W/cassette
3.7.2.1.2.5 Rep CVC 105 - Cassette 5 - en attente à proximité - Tétra, 100W/cassette
3.7.2.1.2.6 Rep CVC 106 - Cassette 6 - en attente à proximité - Tétra, 100W/cassette
3.7.2.1.2.7 Rep CVC 113 - Cassette local INFO - en attente à proximité - Tétra, 100W/cassette
3.7.2.1.3 R+2
3.7.2.1.3.1 Rep CVC 201 - Cassette 1 - en attente à proximité - Tétra, 100W/cassette
3.7.2.1.3.2 Rep CVC 202 - Cassette 2 - en attente à proximité - Tétra, 100W/cassette
3.7.2.1.3.3 Rep CVC 203 - Cassette 3 - en attente à proximité - Tétra, 100W/cassette
3.7.2.1.3.4 Rep CVC 204 - Cassette 4 - en attente à proximité - Tétra, 100W/cassette
3.7.2.1.3.5 Rep CVC 205 - Cassette 5 - en attente à proximité - Tétra, 100W/cassette

Edition du 30/06/2014 Page 18/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

3.7.2.1.3.6 Rep CVC 213 - Cassette local INFO - en attente à proximité - Tétra, 100W/cassette
3.7.2.1.4 R+3
3.7.2.1.4.1 Rep CVC 14 - CTA - Inter de proximité - Tétra, 10kW
3.7.2.1.4.2 Rep CVC 301 - Cassette 1 - en attente à proximité - Tétra, 100W/cassette
3.7.2.1.4.3 Rep CVC 302 - Cassette 2 - en attente à proximité - Tétra, 100W/cassette
3.7.2.1.4.4 Rep CVC 313 - Cassette local INFO - en attente à proximité - Tétra, 100W/cassette
3.7.2.1.5 Toiture
3.7.2.1.5.1 Rep CVC 01 - Groupe ext clim 1 - Inter de proximité - Tétra, 9kW
3.7.2.1.5.2 Rep CVC 02 - Groupe ext clim 2 - Inter de proximité - Tétra, 15kW
3.7.2.1.5.3 Rep CVC 03 - Groupe ext clim 3 - Inter de proximité - Tétra, 9kW
3.7.2.1.5.4 Rep CVC 04 - Groupe ext clim 4 - Inter de proximité - Tétra, 9kW
3.7.2.1.5.5 Rep CVC 05 - Groupe ext clim 5 - Inter de proximité - Tétra, 9kW
3.7.2.1.5.6 Rep CVC 06 - Groupe ext clim 6 - Inter de proximité - Tétra, 9kW
3.7.2.1.5.7 Rep CVC 07 - Groupe ext clim 7 - Inter de proximité - Tétra, 9kW
3.7.2.1.5.8 Rep CVC 08 - Groupe ext clim 8 - Inter de proximité - Tétra, 9kW
3.7.2.1.5.9 Rep CVC 09 - Groupe ext clim 9 - Inter de proximité - Tétra, 9kW
3.7.2.1.5.1
0 Rep CVC 10 - Groupe ext clim 10 - Inter de proximité - Tétra, 9kW
3.7.2.1.5.1
1 Rep CVC 11 - Groupe ext clim 11 - Inter de proximité - Tétra, 9kW
3.7.2.1.5.1
2 Rep CVC 12 - Groupe ext clim 12 - Inter de proximité - Tétra, 9kW
3.7.2.1.5.1
3 Rep CVC 13 - Groupe ext clim 13 INFO - Inter de proximité - Tétra, 3kW
3.7.2.2 Lot Plomberie Sanitaire
3.7.2.2.1 RDC
3.7.2.2.1.1 Rep PS 01 - Cumulus local Ménage - Inter de proximité - Mono, 3kW
3.7.2.2.1.2 Rep PS 02 - Cumulus local Espace détente - Inter de proximité - Mono, 3kW
3.7.2.2.2 R+1
3.7.2.2.2.1 Rep PS 11 - Cumulus local Ménage - Inter de proximité - Mono, 3kW
3.7.2.2.2.2 Rep PS 12 - Cumulus local Espace détente - Inter de proximité - Mono, 3kW
3.7.2.2.3 R+2
3.7.2.2.3.1 Rep PS 21 - Cumulus local Espace détente - Inter de proximité - Mono, 3kW
3.7.2.2.3.2 Rep PS 22 - Cumulus local Ménage - Inter de proximité - Mono, 3kW
3.7.2.2.4 R+3
3.7.2.2.4.1 Rep PS 31 - Cumulus local Espace détente - Inter de proximité - Mono, 3kW
3.7.2.3 Lot Courants forts - courants faibles
3.7.2.3.1 R-1
3.7.2.3.1.1 Rep CF 1001 - Portail R-1 - en attente à proximité - Tétra, 3kW
3.7.2.3.1.2 Rep CF 1002 - Ascenseur - en attente à proximité - Tétra, 15kW

Edition du 30/06/2014 Page 19/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

3.7.2.3.1.3 Coffret d'ascenseur DTU


3.7.2.3.1.4 Rep CF 1003 - Contrôle d'accès portail - en attente à proximité - Mono, 100W
3.7.2.3.2 RDC
3.7.2.3.2.1 Rep CF 01 - Alarme Incendie - Sur appareil - Mono, 500W
3.7.2.3.2.2 Rep CF 02 - Baie VDI - Sur équipement (9 prises de courant en bandeau) - Mono, 3kW
3.7.2.3.2.3 Rep CF 03 - Autocom - en attente à proximité - Mono, 200W
3.7.2.3.2.4 Rep CF 04 - Centrale contrôle d'accès - sur équipement - Mono, 200W
3.7.2.3.2.5 Rep CF 05 - Pointeuse - en attente à proximité - Mono, 200W
3.7.2.3.2.6 Rep CF 06 - Enseignes - Sur appareil - Mono, 500W
3.7.2.3.2.7 Coffret de coupure d'enseigne
3.7.2.3.2.8 Rep CF 07 - Onduleur - Dans la baie RG - Mono, 3kW
3.7.2.3.2.9 Rep CF 08 - Alarme intrusion - Sur appareil - Mono, 500W
3.7.2.3.2.1
0 Rep CF 09 - Porte automatique 1 - en attente à proximité - Tétra, 2kW
3.7.2.3.2.1
1 Rep CF 10 - Porte automatique 2 - en attente à proximité - Tétra, 2kW
3.7.2.3.2.1
2 Rep CF 11 - Rideau métallique - en attente à proximité - Tétra, 2kW
3.7.2.3.2.1
3 Rep CF 12 - Centrale VR - sur centrale - Mono, 500W
3.7.2.3.2.1
4 Rep CF 13 - Interphone - en attente à proximité - Tétra, 3kW
3.7.2.3.2.1
5 Rep CF 51 - Alim VR + Cde - sur équipement - Tétra, 3kW
3.7.2.3.2.1
6 Rep CF 52 - Alim VR + Cde - sur équipement - Tétra, 3kW
3.7.2.3.2.1
7 Rep CF 53 - Alim VR + Cde - sur équipement - Tétra, 3kW
3.7.2.3.2.1
8 Rep CF 54 - Alim VR + Cde - sur équipement - Tétra, 3kW
3.7.2.3.2.1
9 Rep CF 55 - Alim VR + Cde - sur équipement - Tétra, 3kW
3.7.2.3.2.2
0 Rep CF 56 - Alim VR + Cde - sur équipement - Tétra, 3kW
3.7.2.3.2.2
1 Rep CF 57 - Alim VR + Cde - sur équipement - Tétra, 3kW
3.7.2.3.2.2
2 Rep CF 58 - Alim VR + Cde - sur équipement - Tétra, 3kW
3.7.2.3.2.2
3 Rep CF 59 - Alim VR + Cde - sur équipement - Tétra, 3kW
3.7.2.3.2.2
4 Rep CF 60 - Alim VR + Cde - sur équipement - Tétra, 3kW
3.7.2.3.2.2
5 Alim MO - Micro-Ondes - sur PC - Mono, 2kW
3.7.2.3.2.2
6 Alim CG - Réfrigérateur - sur PC - Mono, 1kW
3.7.2.3.3 R+1
3.7.2.3.3.1 Rep CF 112 - Baie VDI - Sur équipement (9 prises de courant en bandeau) - Mono, 3kW
3.7.2.3.3.2 Rep CF 105 - Pointeuse - en attente à proximité - Mono, 200W
3.7.2.3.3.3 Rep CF 107 - Onduleur - Dans la baie RG - Mono, 3kW
3.7.2.3.3.4 Rep CF 116 - Centrale VR - sur centrale - Mono, 500W
3.7.2.3.3.5 Rep CF 151 - Alim VR + Cde - sur équipement - Tétra, 3kW
3.7.2.3.3.6 Rep CF 152 - Alim VR + Cde - sur équipement - Tétra, 3kW

Edition du 30/06/2014 Page 20/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

3.7.2.3.3.7 Rep CF 153 - Alim VR + Cde - sur équipement - Tétra, 3kW


3.7.2.3.3.8 Rep CF 154 - Alim VR + Cde - sur équipement - Tétra, 3kW
3.7.2.3.3.9 Rep CF 155 - Alim VR + Cde - sur équipement - Tétra, 3kW
3.7.2.3.3.1
0 Rep CF 156 - Alim VR + Cde - sur équipement - Tétra, 3kW
3.7.2.3.3.1
1 Rep CF 157 - Alim VR + Cde - sur équipement - Tétra, 3kW
3.7.2.3.3.1
2 Rep CF 158 - Alim VR + Cde - sur équipement - Tétra, 3kW
3.7.2.3.3.1
3 Alim MO - Micro-Ondes - sur PC - Mono, 2kW
3.7.2.3.3.1
4 Alim CG - Réfrigérateur - sur PC - Mono, 1kW
3.7.2.3.4 R+2
3.7.2.3.4.1 Rep CF 212 - Baie VDI - Sur équipement (9 prises de courant en bandeau) - Mono, 3kW
3.7.2.3.4.2 Rep CF 205 - Pointeuse - en attente à proximité - Mono, 200W
3.7.2.3.4.3 Rep CF 207 - Onduleur - Dans la baie RG - Mono, 3kW
3.7.2.3.4.4 Rep CF 216 - Centrale VR - sur centrale - Mono, 500W
3.7.2.3.4.5 Rep CF 251 - Alim VR + Cde - sur équipement - Tétra, 3kW
3.7.2.3.4.6 Rep CF 252 - Alim VR + Cde - sur équipement - Tétra, 3kW
3.7.2.3.4.7 Rep CF 253 - Alim VR + Cde - sur équipement - Tétra, 3kW
3.7.2.3.4.8 Rep CF 254 - Alim VR + Cde - sur équipement - Tétra, 3kW
3.7.2.3.4.9 Rep CF 255 - Alim VR + Cde - sur équipement - Tétra, 3kW
3.7.2.3.4.1
0 Rep CF 256 - Alim VR + Cde - sur équipement - Tétra, 3kW
3.7.2.3.4.1
1 Rep CF 257 - Alim VR + Cde - sur équipement - Tétra, 3kW
3.7.2.3.4.1
2 Alim MO - Micro-Ondes - sur PC - Mono, 2kW
3.7.2.3.4.1
3 Alim CG - Réfrigérateur - sur PC - Mono, 1kW
3.7.2.3.5 R+3
3.7.2.3.5.1 Rep CF 312 - Baie VDI - Sur équipement (9 prises de courant en bandeau) - Mono, 3kW
3.7.2.3.5.2 Rep CF 305 - Pointeuse - en attente à proximité - Mono, 200W
3.7.2.3.5.3 Rep CF 307 - Onduleur - Dans la baie RG - Mono, 3kW
3.7.2.3.5.4 Rep CF 316 - Centrale VR - sur centrale - Mono, 500W
3.7.2.3.5.5 Rep CF 351 - Alim VR + Cde - sur équipement - Tétra, 3kW
3.7.2.3.5.6 Rep CF 352 - Alim VR + Cde - sur équipement - Tétra, 3kW
3.7.2.3.5.7 Rep CF 353 - Alim VR + Cde - sur équipement - Tétra, 3kW
3.7.2.3.5.8 Rep CF 354 - Alim VR + Cde - sur équipement - Tétra, 3kW
3.7.2.3.5.9 Alim MO - Micro-Ondes - sur PC - Mono, 2kW
3.7.2.3.5.1
0 Alim CG - Réfrigérateur - sur PC - Mono, 1kW
3.8 GESTION CENTRALISEE DES VR ET BSO
3.8.1 Généralités
Le système permettra de piloter les volets roulants motorisés. Chaque bureau aura la possibilité de gérer l'ouverture et la fermeture de son
occultation. Une commande centralisé sera installée pour gérer la fermeture et l'ouverture général du bâtiment.
Les commandes d'ouverture et fermeture générales du bâtiment seront également raccorder sur la GTC. En base un programme horaire sera
installer enfin d'automatiser le système.

Edition du 30/06/2014 Page 21/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

3.8.2 Centrale VR et BSO


3.8.2.1 Centrale de commande générale
SOMFY Animeo Solo Building Controller KNX EIB ou équivalent
Composition :
Centrale permettant de commander 800 moteurs indépendamment
1 commande centralisé
Compatible bus KNX / Ethernet
Localisation : Accueil ( à confirmer en phase travaux)

3.8.2.2 .Centrale de commande déporté


SOMFY Motor Controller Animeo KNX EIB ou équivalent
Composition :
Centrale permettant de commander 4 moteurs indépendamment
1 commande centralisé
Compatible bus KNX
Localisation : TGBT

3.8.2.3 Liaison GTC + programmation


Le système sera relié à la GTC du bâtiment afin de contrôler l'ouverture et la fermeture général du bâtiment. Cette commande GTC pourra
être assuré à une horloge pour automatiser le système.
3.8.3 Commande
3.8.3.1 .BP de commande individuelle
3.8.3.2 BP de commande général
3.8.4 Câblage bus
3.8.4.1 Câblage du bus KNX
Le câble sera de type SYT 4p 8/10ème. (à confirmer avec le fabriquant)

3.9 LUMINAIRES
3.9.1 Généralités
Les luminaires devront satisfaire au test du fil incandescent (850°C pour les circulations et 750°C pour les autres locaux).
Tous les appareils seront fournis et posés avec ampoules, ballasts, cache-ballast et transformateurs pour les appareils TBT.
Tous les tubes fluorescents seront à haut rendement avec un IRC > 85.
La température de couleur des tubes fluorescents ne devra pas excéder 3300°K, les éclairages de type fluorescents seront :
Equipés de ballasts électroniques standards
Equipés de ballasts électroniques graduables si nécessaire

Dans les locaux où l’éclairage graduable est requis, l’entrepreneur devra la fourniture, la pose et le raccordement de l’ensemble des
équipements permettant cette gradation (télé variateurs …).
Les luminaires seront fixés sous dalle béton (y compris pour les luminaires encastrés dans les faux-plafonds), à l’aide de tiges filetées.

NIVEAUX D’ECLAIREMENT
Le niveau d’éclairement moyen ne sera jamais inférieur à ceux mentionnés ci-dessous.
Désignation des locaux Niveau d’éclairement après dépréciation (lux)

LOCAUX LUX

Bureaux et locaux assimilés 400


Espace d'accueil 300
Circulations 200 - 300
Archives et locaux techniques 200
Sanitaires et espaces de stockage 150

Edition du 30/06/2014 Page 22/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

NOTA :
Les valeurs indiquées sont des niveaux d’éclairement à maintenir, c'est à dire correspondant au seuil juste acceptable avant une intervention,
constituée par le remplacement des lampes, complété par le nettoyage des luminaires.
Egalement, l'éclairement devra respecter la norme handicapé en vigueur.

Les calculs d’éclairement seront réalisés avec les hypothèses suivantes :


Facteur de réflexion (donnés à titre indicatif, ils devront être validés en fonction des revêtements choisis) :
5.3.1 pour les locaux techniques
7.2.1 pour tous les autres
Facteur de dépréciation : 1,25
Mesure après 500 heures de fonctionnement
Hauteur plan utile :
0.80 m pour tous les locaux
IRC : 85 minimum

3.9.2 Point lumineux


3.9.2.1 .Point lumineux
3.9.3 Luminaires
NOTA :
Il conviendra également, lors du choix des luminaires, de rationaliser le nombre de sources lumineuses pour des raisons évidentes de
stockage et facilités de maintenance.

3.9.3.1 .Luminaire de type A


Pavé encastré - PHILIPS TBS460 ou équivalent
Composition :
En tôle d´acier laqué blanc
Optique à ventelles 3D aluminium argenté haute réflectance grand brillant (C8-VH)
Compatible avec les écrans informatiques suivant EN 12464-1 grâce aux luminances limitées L = 1000 cd/m² pour des angles d´éclairages
supérieures à 65° de façon omnidirectionnelle
Caractéristiques techniques :
Ballast électronique
Classe électrique : I
Tenue au feu : 960°C
Indice de protection : IP 20
Energie de choc : IK 07
Rendement : 0.93
UGR < 19
Sources :
Avec appareillage pour 3 tubes fluorescents T5 14 W
Localisation : Bureaux, réunion, ...

3.9.3.2 .Luminaire de type B


Spot encastré - PHILIPS Greenspace ou équivalent
Composition :
Caisson en aluminium et collerette blanche
Réflecteur grand brillant - distribution extensive
Caractéristiques techniques :
Driver intégré

Edition du 30/06/2014 Page 23/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

Classe électrique : II
Indice de protection : IP 20
Energie de choc : IK 02
Rendement : 0.85
Durée de vie : 50 000 h
IRC > 80
Sources :
Led - 2000lm - 25W - 4000K
Localisation : Circulation

3.9.3.3 Luminaire de type C


Spot encastré - PHILIPS Greenspace ou équivalent
Composition :
Caisson en aluminium et collerette blanche
Réflecteur grand brillant - distribution extensive
Disque en verre suspendu au luminaire
Caractéristiques techniques :
Driver intégré
Classe électrique : II
Indice de protection : IP 20
Energie de choc : IK 02
Rendement : 0.85
Durée de vie : 50 000 h
IRC > 80
Sources :
Led - 2000lm - 25W - 4000K
Localisation : Local détente

3.9.3.4 Luminaire de type D


Spot encastré - PHILIPS CoreLine ProSet ou équivalent
Composition :
Corps en aluminium
Optique en polycarbonate
Orientable
Caractéristiques techniques :
Ballast électronique
Classe électrique : I
Tenue au feu : 850°C
Indice de protection : IP 44
Energie de choc : IK 05
Sources :
Equipé LED 13W
Localisation : Sanitaires

3.9.3.5 Luminaire de type E


Suspension - PHILIPS UnicOne suspension ou équivalent
Composition :
Corps en aluminium
Finition : gris

Edition du 30/06/2014 Page 24/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

Optique WB
Caractéristiques techniques :
Ballast électronique HFP
Classe électrique : I
Tenue au feu : 850°C
Indice de protection : IP 20
Sources :
Avec appareillage pour 1 lampe fluocompacte PL-H 85W
Localisation : Accueil

3.9.3.6 Luminaire de type F


Applique décorative - ETAP R8 ou équivalent
Composition :
Profilé en aluminium
Diffuseur en méthacrylate de méthyle
Caractéristiques techniques :
Ballast électronique
Classe électrique : I
Tenue au feu : 650°C
Indice de protection : IP 20
Dimensions : longueur = 1198mm
largeur = Ø 90mm
Sources :
Avec appareillage pour 2 lampes fluorescentes T5 28W
Localisation : Escalier

3.9.3.7 Luminaire de type G


Réglette étanche - THORN Aquaforce II
Composition :
Luminaire résistant à la poussière et l'humidité.
Corps: gris clair polycarbonate,
Diffuseur : polycarbonate avec prismes intérieurs.
Pour montage en plafonnier ou en suspension. Fixations rapides fournies avec chaque luminaire, kits d'accessoires.
Platine en tôle d'acier laquée blanc
Caractéristiques techniques :
Ballast électronique
Classe électrique : I
Tenue au feu : 850°C
Indice de protection : IP 65
Energie de choc : IK 08
Dimensions : longueur = 1600mm
largeur = 142mm
hauteur = 111mm
Sources :
Avec appareillage pour 2 tubes fluorescents T16 - 2x49W
Localisation : Parkings, locaux techniques, stockage, rangement...
3.9.3.8 Luminaire de type H
Réglette étanche - SAMMODE Einstein ou équivalent
Composition :
Corps et vasque en verre borosilicaté
Flasques et bandeaux de fixation inox
Anti-corrosion

Edition du 30/06/2014 Page 25/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

Réflecteur intensif
Caractéristiques techniques :
Ballast électronique
Classe électrique : I
Tenue au feu : 850°C
Indice de protection : IP 68
Energie de choc : IK 07
Sources :
Avec appareillage pour 1 lampe fluorescente - 1x49W
Localisation : Eclairage extérieur des issues de secours

3.9.3.9 Luminaire de type I


Ligne continue - REGENT Channel ou équivalent
Composition :
Plafonnier encastré
Rayonnement direct
Profilé porteur avec couvre-joint en aluminium anodisé naturel
Diffuseur satiné pour illumination homogène, APD (Added Performance Diffuser), effet uniforme
Caractéristiques techniques :
Driver intégré
Classe électrique : I
Tenue au feu : 850°C
Indice de protection : IP 40
Dimensions : longueur = 1198mm
largeur = 90mm
hauteur = 100mm
Sources :
Source LED 20W - 4000K
Localisation : Entrée personnel

3.10 ECLAIRAGE DE SECURITE


3.10.1 Généralités
Afin de matérialiser les cheminements des issues de secours, il sera prévu la mise en place de blocs autonomes d’éclairage de sécurité de
type C avec une télécommande de mise au repos placé dans le TGBT. Ces blocs seront adressables.
Conformément à la réglementation, pour les locaux en étage > 100 pers. et > 50 pers. en sous-sol, il sera prévu la mise en place de blocs
d’ambiance.

Caractéristiques du matériel
- Marque LEGRAND gamme ECO 2
- Conformité aux normes NFC 71.800 et NF EN 60598-2-22
- Marquage de qualité « NF Performance SATI »
- Réalisation automatique des tests conformément à la norme NF CH 820
- Flux lumineux :
Sécurité : 45 lumens
Ambiance : 360 lumens
- Autonomie : 1 heure

Ces blocs seront de type :


- Sécurité
« Etanche » dans tous locaux techniques
« Standard » dans tous locaux secs
- Ambiance
« Standard » dans les locaux secs

3.10.2 Centrale de contrôle BAES


3.10.2.1 Centrale BAES
Centrale de gestion des blocs d'éclairage de sécurité adressables :
Capacité de 250 blocs en connexion directe

Edition du 30/06/2014 Page 26/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

Gestion de 1023 blocs adressables


Clavier intégré ergonomique pour le paramétrages de la centrale
Ecran LCD
Fonction de commande des blocs (mise en repos,...)
Mémoire de sauvegarde
1 sortie RS 232

De marque LEGRAND, réf.: 626 10


3.10.2.2 Configurateur mobile infra rouge
Permet d'adresser par infrarouge les blocs Sati adressables ECO 2 pour être contrôlables à distance par la centrale de gestion.

De marque LEGRAND, réf.: 625 11


3.10.3 BAES évacuation « Standard »
3.10.3.1 .BAES 45 lm "Standard"
Bloc à LED non permanent sur patère de raccordement réf.: 626 25
Conforme à la NF C 71-800 – 71-820
Certifié « NF AEAS performance SATI »
Témoin de veille à leds
Indice de protection : IP 43 – IK 07
Flux : 45 lumens
Autonomie : 1 heure

3.10.4 BAES évacuation « Etanche »


3.10.4.1 BAES 45 lm "Etanche"
Bloc à LED non permanent sur patère de raccordement réf.: 626 26
Conforme à la NF C 71-800 – 71-820
Certifié « NF AEAS performance SATI »
Témoin de veille à leds
Indice de protection : IP 66 – IK 10
Flux : 45 lumens
Autonomie : 1 heure
Nota : dans les parkings, les BAES installés en positions basse seront équipés de grille de protection.

3.10.5 BAES ambiance « Standard »


3.10.5.1 BAES 400 lm "Standard"
Bloc à LED non permanent sur patère de raccordement réf.: 626 25
Conforme à la NF C 71-800 – 71-820
Certifié « NF AEAS performance SATI »
Témoin de veille à leds
Indice de protection : IP 43 – IK 07
Flux : 400 lumens
Autonomie : 1 heure

3.10.6 BAES ambiance « Etanche »


3.10.6.1 BAES 400 lm "Etanche"
Bloc à LED non permanent sur patère de raccordement réf.: 626 26
Conforme à la NF C 71-800 – 71-820
Certifié « NF AEAS performance SATI »
Témoin de veille à leds
Indice de protection : IP 66 – IK 10
Flux : 400 lumens
Autonomie : 1 heure

Edition du 30/06/2014 Page 27/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

3.10.7 Câblage
3.10.7.1 Câblage des BAES
Les blocs autonomes seront alimentés par des câbles U1000RO2V. Ils seront pilotés par une télécommande depuis la centrale.
A partir des tableaux de protection, les appareils seront alimentés de la manière suivante :
- Par câbles de la série U1000RO2V sur chemins de câbles
- Par câbles de la série U1000 ou fils HO7 sous conduits :
Encastrés dans les dalles ou voiles en béton
Encastrés dans les cloisons légères

3.11 DESENFUMAGE
3.11.1 Généralités
Les travaux à exécuter comprennent principalement : l'installation de 2 moteurs de désenfumage pour les 2 niveaux de parkings.
Les commandes 2 moteurs seront ramenées à l'entrée du parking au niveau R-1.

Ces dispositifs seront conforme aux articles PS.


La base de calcul pour le débit d'extraction du désenfumage est de 900m3/h/véhicule.
3.11.2 Alimentation des moteurs de désenfumage
3.11.2.1 Disjoncteur moteur de désenfumage
Emplacement :
La protection électrique du moteur de désenfumage sera installé dans le TGBT en amont de la protection générale.
Caractéristiques :
Disjoncteur modulaire tripolaire "moteur" de type "magnétique seul":
Disjoncteur modulaire 3 x 20A
Différentiel 300 mA
Tension d'utilisation 410 V ~
Fonction de coupure et de sectionnement
3.11.2.1.1 Disjoncteur "Moteur de désenfumage"
3.11.2.2 Alimentation moteur de désenfumage
Origine : TGBT
Extrémité : Moteur de désenfumage : 1 moteur au R-1 et 1 moteur au R-2
Cheminement : Sous CDC et tube IRO

3.11.2.2.1 Câble CR1 4G6mm²


3.11.2.3 Accessoires
3.11.2.3.1 Accessoires de pose et de raccordement
3.11.3 Commande des moteurs de désenfumage
3.11.3.1 Boitier de commande moteur de désenfumage
Emplacement :
Les boitiers de commande seront installés à l'entrée du parking R-1
Caractéristiques :
Coffret 2 commandes avec voyant:
2 boutons tournants
2x3 voyants de signalisation
Coffret sous verre dormant
IP55 - IK 07
Classe II
Matériel de marque Legrand référence : 0 380 37
3.11.3.1.1 Commande de désenfumage
3.11.3.2 Liaison de commande de l'installation de désenfumage
Origine : Boitiers de commandes
Extrémité : Moteurs de désenfumage
Cheminement : Sous CDC et tube IRO

Edition du 30/06/2014 Page 28/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

3.11.3.2.1 Câble CR1 5G1.5mm²


3.11.3.3 Accessoires
3.11.3.3.1 Accessoires de pose et de raccordement
3.11.4 Moteur de désenfumage
Chaque niveau de parking est constitué de 28 places de parking.
Dans le choix du moteur, l'hypothèse la plus dévaroble sera prise pour 30 véhicules.
3.11.4.1 Ventilateur : Axalu 900/9-9/4ZNAL 4/8P 7.5/1.5 kW C SEC - FRANCE AIR
Installé en pied de conduit, il sera de type axial avec les caractéristiques suivantes :
Procès verbal du CTICM ou CSTB
Label NF
Classées 400°C - 2 H

- Accessoires :
Interrupteur de proximité
Grille moteur
Plots anti-vibratiles
contre bride
jeu de pieds
plots 4x

- Caractéristiques techniques :
Débit : 27000 m3/h sous 500 Pa
Puissance moteur : 7.5 kW, In : 15A
Tension : Tri 400V+T+N
3.11.4.2 Accessoires de pose et de raccordement

Edition du 30/06/2014 Page 29/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

4 POLE EMPLOI - COURANTS FAIBLES


4.1 ALARME INCENDIE
L’entreprise devrait la mise en œuvre d’un Système de Sécurité Incendie de catégorie D dont un Equipement d’Alarme de type 4, comprenant
la fourniture, la pose et le raccordement de l’ensemble des éléments nécessaires à son bon fonctionnement.
Cependant, le Pôle Emploi va plus loin que la réglementation et demande de la détection dans les locaux techniques et les locaux à risques.
L'entreprise devra installer donc installer un Système de Sécurité Incendie de catégorie A dont un Equipement d'Alarme de type 1.

4.1.1 Tableau d'alarme


4.1.1.1 Centrale d'alarme incendie + AES
Equipement de contrôle et de signalisation compact comprenant une unité de gestion d’alarme et une fonction de mise en sécurité incendie à
manque de tension sans contrôle de position.

La BC11 traite les signaux des détecteurs automatiques d’incendie et des déclencheurs manuels d’alarme du système AlgoRex à évaluation
collective. Tous les détecteurs raccordés sur une boucle ont la même adresse de zone.

La BC11 sera de type :


-- BC11 06--20 : 6 zones de détection incendie

Sur chaque boucle de détection incendie correspondant à une zone, il est possible de raccorder au maximum 32 détecteurs selon le type.

Affichage des événements


Un affichage très convivial est réalisé par LED et événements prédéfinis (Alarme, zones hors service, zones en essais, etc.). Aucune
manipulation n’est nécessaire pour visualiser les informations ; l’accès est direct et très facile.
De même, les commandes s’exécutent par bouton--poussoir affecté à une fonction définie (réarmement, arrêt signal sonore, etc.).

Unité de gestion d’alarme


Conforme à la norme NF S 61--936, elle permet de gérer une zone d’alarme équipée
de 2 lignes de diffuseurs sonores. Le courant disponible sous 24V est de 350 mA par ligne.
Une AES est obligatoire pour l’alimentation de cette UGA. En effet, cette UGA possède l’indépendance fonctionnelle désormais exigée par la
norme NF S 61--936 (en cas de défaut système ou perte d’alimentation de l’équipement de contrôle et de
signalisation, la commande doit rester opérationnelle au moins 1 heure).
La commande de l’UGA peut se faire manuellement à partir d’un bouton--poussoir placé en face avant de la BC11 ou bien en automatique sur
une alarme feu des boucles de détection incendie programmées à cet effet.

Centralisateur de mise en sécurité incendie


La BC11 assure la commande automatique et manuelle d’une fonction de mise en sécurité à manque de tension sans contrôle de position
pour réaliser le compartimentage ou le désenfumage.
A réception d’un ordre de commande, la ligne des dispositifs actionnés de sécurité est commandée par rupture de la tension jusqu’au
réarmement de la BC11.
Il est possible de raccorder 6 déclencheurs électromagnétiques.
Cette fonction est conforme aux normes françaises NF S 61--934 et NF S 61--935.
La commande des DAS peut se faire manuellement à partir d’un bouton--poussoir placé en face avant de la BC11 ou bien en automatique sur
une alarme feu des boucles de détection incendie programmées à cet effet. Une LED signale la commande des DAS.

Programmation
La BC11 est programmable sur site sans outils spéciaux par l’intermédiaire des touches de la face avant.

Autonomie
Alimentation de secours pendant 12 heures au minimum.

Entrées/sorties disponibles
-- 2 contacts secs : alarme et dérangement
-- 6 sorties logiques prédéfinies
-- 1 sortie logique programmable par zone (alarme ou dérangement)
-- 3 entrées prédéfinies

Données techniques
Alimentation secteur : 230 VAC, max 50 VA
Accumulateurs d’alimentation de secours : 2 x Batteries 12 V 12 Ah (12 V 15 Ah pour la BC11 24--80)
Autonomie Min. : 12 h
Pouvoir de coupure relais d’alarme et dérangement : 24 V / 1 A
Sorties logiques : 24 V / 25 mA
Entrées de commande : 0 V
Lignes diffuseurs sonores surveillées : 24 V / 350 mA
Impédance admissible des boucles de détection max : 100 Ohms
Pouvoir de coupure du contact auxiliaire (UGA) : 24 V / 0,5 A
Sortie CMSI à manque de tension : 24 V / 350 mA
Température :
Exploitation : - 5°C....+ 40°C
Stockage : - 20°C....+ 60°C
Humidité 95 % max sans condensation
suivant norme IEC 721--3--3 classe 3K5

Edition du 30/06/2014 Page 30/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

Coffrets
Dimensions (L x H x P) pour les BC11 06--20 :540mm x 350mm x 150mm
mode de protection : IP30 (EN60529 / CEI529)
Normes EN54--2/4 NF S 61--934 / 935 / 936
Marquage CE

De marque SIEMENS type BC1106UGACMSI-PC


4.1.2 Tableau de report d'alarme
4.1.2.1 Reports d'informations (type B3Q)
L'entreprise devra l'installation d'un tableau de report à l'accueil au niveau 0 et un à chaque étage.
Le tableau sera de même fabriquant que la centrale.

De marque SIEMENS type TR110/TR110E -PC


4.1.2.2 Câblage et raccordement
4.1.3 Détecteur automatique
4.1.3.1 Détecteur optique de fumée
4.1.3.1.1 .Détecteur optique de fumée
De type DO1104A/DB/DBZ-PC de SIEMENS, ce détecteur optique de fumée interactif est capable de détecter un large spectre de fumée
répondant aux foyers TF1 à TF5 de la norme EN 54 partie 9 grâce à un système original de mesure optoélectronique avec capteur hautement
performants.
Les performances de ce détecteur permettent de l’utiliser aisément à la place d’un détecteur ionique de fumée.

4.1.3.1.2 Câblage et raccordement


4.1.3.2 Indicateurs d’action
Pour les locaux ou volumes normalement clos ou situés hors du parcours de reconnaissance, ils seront systématiquement installés pour
assurer l'orientation immédiate et sans ambiguïté du personnel d'intervention vers le lieu du sinistre. Placés judicieusement sur le
cheminement d'intervention, ils répètent la signalisation lumineuse des socles des détecteurs en alarme. Dans le cas de plusieurs locaux
desservis par une circulation, les indicateurs d'action seront respectivement implantés côté circulation au-dessus des portes d'accès aux
locaux protégés par le ou les détecteurs dont ils signalent le fonctionnement. Les indicateurs d’action devront pouvoir être connectés sur une
sortie adressable de n’importe quel détecteur le plus proche. Ils devront être visibles de tous points de la circulation.
4.1.3.2.1 .Indicateurs d'action
De type DJ1192/330-PC de SIEMENS, chaque indicateur d'action sera équipé de deux diodes électroluminescentes rouges de forte
luminosité, de bornes de raccordement sans vis et découplées pour pouvoir lui connecter jusqu'à 4 détecteurs du même système de
détection. Il sera constitué:
De l'organe lumineux proprement dit,
D'une embase de montage séparée pour la fixation au subjectile et l'introduction latérale éventuelle des câbles de liaison aux détecteurs.

4.1.3.2.2 Câblage et raccordement

4.1.4 Déclencheurs manuels (DM)


4.1.4.1 .Déclencheur manuel
Les déclencheurs d'alarme manuelle seront fixés à 1,30 mètre du sol (maxi). Ils seront implantés près des sorties de chaque compartiment et
du bâtiment, de celles de locaux présentant des dangers particuliers d'incendie et, à l'intérieur des compartiments, à moins de 10 mètres de la
sortie de tout local.
Ils devront répondre aux conditions d'exploitation suivantes:
Température ambiante: - 25...+ 80°C
Humidité relative maximum admissible: < 95%
Mode de protection selon CEI : IP 30.

4.1.4.2 Câblage et raccordement


4.1.5 Diffuseurs sonores (DS)
Ils seront installés lorsque l’avertisseur sonore incorporé au tableau d’alarme ne suffira pas à émettre un signal d’évacuation audible en tout
point du bâtiment. Leur nombre et leur puissance seront fonction du niveau sonore ambiant et de la structure interne du bâtiment (surface
couverte avec ou sans cloisonnement).

Edition du 30/06/2014 Page 31/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

Ils devront être installés hors de portée du public soit par éloignement (hauteur minimum 2,25 m), soit par interposition d’obstacles (cage
grillagée).

Composition :
Conforme à la norme EN 54-3, certifié NF
Possibilité de son contenu ou AGS
Alimentation 12 à 48 V=
Dimensions: 143 x 121 x 62 mm
Puissance acoustique à 2 m : 90 dB
IP 31 - IK 07 - Classe 2
De marque SIEMENS type SY/C/T/L/ClsB/10-60V + flash

4.1.5.1 Diffuseur sonore + flash


4.1.5.2 Diffuseur sonore + flash pour WC PMR
4.1.6 Asservissement
Les portes d'accès contrôlé par le système intrusion et contrôle d'accès devront être automatiquement déverrouiller en cas d'alarme incendie.

4.1.6.1 Asservissement des portes CA


L'alarme devra couper l'alimentation électrique de la centrale de traitement d'air installée en toiture

4.1.6.2 Arrêt CTA


4.1.7 GTC
Des contacts secs d'alarmes seront remontés à la GTC :
Présence secteur
Défaut alarme incendie
Alarme "Feu"
4.1.7.1 Raccordement de l'alarme incendie à la GTC
4.1.8 Câblage
Les câbles nécessaires au système de sécurité incendie seront indépendants des autres canalisations et chemineront dans les
compartiments spécifiques des chemins de câbles, goulottes ou fourreaux.
Hormis pour un usage propre à ces locaux, les canalisations des installations de sécurité ne devront pas traverser de locaux à risque accru.
Les câbles d'alimentation des installations de sécurité seront de catégorie CR1 (résistant au feu) et leurs dispositifs de jonction et de
dérivation satisferont à l'essai au fil incandescent à 960°C.
Les boucles de détection seront réalisées avec du câble de type fil-alarme (couleur rouge) de catégorie C2.
Des conducteurs de catégories C2 peuvent être utilisés pour les dispositifs à rupture de circuit (ventouses) ou s'ils sont disposés dans des
cheminements (caniveaux, vides, galeries) protégés par des parois coupe-feu 1 heure.
4.1.8.1 Fourniture, pose et raccordement
4.1.9 Documents à fournir
4.1.9.1 Documents à fournir
En fin de travaux, l'installateur devra fournir le Dossier d'Identité du SSI conforme aux spécifications de la norme NF S 61 932 par.12
précisant :

La répartition des zones de détection avec identification des détecteurs et déclencheurs manuels les constituant respectivement :
La répartition des zones de mise en sécurité avec identification des dispositifs actionnés de sécurité les constituant respectivement,
La répartition des zones de diffusion d'alarme avec identification des diffuseurs d'alarme sonore ou des blocs autonomes d'alarme
sonore les constituant respectivement.
Les corrélations entre zones de détection, de mise en sécurité, de diffusion d'alarme au niveau du centralisateur de mise en sécurité, et
incluant :
Le(s) schéma(s) de principe et les plans de câblage détaillés de l'installation.
Liste des matériels mis en œuvre, les documentations constructeur et certificat de conformité correspondants
Les instructions de manœuvre,

Edition du 30/06/2014 Page 32/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

L'attestation de compatibilité entre SDI et CMSI, Conformité au CCTG - brochure 5655 de 1981
Notice d'exploitation et de maintenance.

Les essais et les observations faites lors de la réception de l’installation ainsi qu'une proposition de contrat d'entretien suivant
recommandations du Cahier des Clauses Particulières Types (C.C.P.T.) relatif à la maintenance des installations de détection d'incendie
(Brochure N° 5659 des J.O.).

Jeu de plan complet (câblages et appareillages) sur CDROM format Autocad 2006

4.1.10 Assistance technique du constructeur


4.1.10.1 Etudes
Etude des risques, choix des moyens de mise en sécurité
Positionnement des matériels fournis par SIEMENS CERBERUS
Schémas de liaisons, carnets de câbles, raccordement des détecteurs, tableaux et matériels associés
Dossier technique avec plans d’exécution et prescriptions de câblage
Notice d’exploitation spécifique

4.1.10.2 Exécution
Visite de démarrage du chantier
Visite en cours et en fin de chantier

4.1.10.3 Mise en service


Contrôle des raccordements
Mise sous tension normale et secours
Localisation des défauts identifiables depuis l’E.C.S.
Programmation et paramétrage des E.C.S.
Finitions, plaques de fermeture, étiquettes, etc..
Paramétrage et mise à jour des plans sur superviseurs

4.1.10.4 Essais
Essais de chaque détecteur et contrôle des actions automatiques associées

4.1.10.5 Réception
Essais conformément à la réglementation en vigueur
Rapport d’essais
P.V. de réception
Formation de l’utilisateur

4.1.10.6 Etudes, exécution, mise en service, essais et réception


4.2 ALARME INTRUSION
4.2.1 Centrale contrôle d'accès
Description :
Centrale d'alarme à microprocesseur conçue conformément aux directives NFA-2P type 1.
Structure mécanique de base :
Boîtier en tôle d'acier galvanisé.
Nombreux passages de câble prévus.
Caractéristiques :
- Interface Ethernet 10/100Mo
- Configuration conviviale à travers Facility Commander for Windows (FCWnx)
- Communications externes à travers TCP IP, RNIS, ou RTC natifs
- Protection anti-vandale contre l'ouverture de la centrale
- Batterie de secours incluse 12Vdc, 6A, 4h
- Jusqu'à 5 slots d'extensions
- Principes de câblage très flexibles
- Contrôle d'accès : 16 portes gérées / centrale
- Contrôle d'accès : 32 sorties sur relayage
- Contrôle d'accès : 20 entrées (points)

Edition du 30/06/2014 Page 33/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

Tension d'alimentation : 110/230 Vac / 50 Hz


Puissance consommée : 72 W maxi

Marque GE (CRISSS) Secure Perfect gamme M3000PXNplus

Localisation : Local Elec et Info


4.2.1.1 Centrale contrôle d'accès
L'entreprise devra l'installation complète de la centrale et des différentes cartes additionnelles (entrées, sortis, analogique,...).

4.2.1.2 Essais et mise en service du système et de l'installation


L'entreprise devra les essais et la mise en service du système, ainsi que de toutes l'installation de contrôle d'accès.

4.2.2 Télétransmetteur
Installation d'un télétransmetteur compatible avec la centrale.
Il sera de type "synthèse vocale" et aura la possibilité d'avoir 6 numéro d'appel : télésurveillance, télémaintenance, contrôle d'accès, alarme
anti-intrusion, alarme incendie et une réserve).
L'entreprise devra la pose, le raccordement et la programmation.
Origine : Armoire électrique du local Autocommutateur
Extrémité : Télétransmetteur
Cheminement : Dans armoire, CDC et IRL

4.2.2.1 Câblage et raccordement


Cette prestation comprend le raccordement à l'alarme incendie, le contrôle d'accès, l'alarme intrusion

4.2.2.2 Transmetteur
4.2.2.3 Programmation
4.2.2.4 Renvoi d'état à la GTC
Des contacts secs d'alarmes seront remontés à la GTC :
Présence secteur
Défaut alarme intrusion
Alarme "Intrusion"
4.2.3 Clavier de commande à affichage
4.2.3.1 Panneau de commande
Description :
Clavier de commande et d'affichage LCD à cristaux liquides
Caractéristiques :
- affichage en clair à cristaux liquides à 16 caractères.
- Clavier à 14 touches pour la commande et la programmation de la centrale et du transmetteur
- Buzzer intégré et réglable en volume.
- Connexion par bus à 4 fils.
- Auto protection ouverture / arrachement.
- affichage à LED pour présence secteur / défaut / alarme
Localisation : Entrée du personnel de chaque niveau
4.2.3.2 Ensemble câblage SYT 1 - 5p 9/10è
Origine : Centrale alarme intrusion déportée
Extrémité : Clavier de commande
Cheminement : Sous fourreau et CDC

4.2.4 Détecteur double technologie 90°


4.2.4.1 .Détecteur infrarouge et hyperfréquence 90°
Détecteur de mouvement double technologie :
- infrarouge passif
- hyperfréquence bande K
Portée : 15 x 18m
Répartition des faisceaux IRP
- Longs : 22
- Intermédiaires : 12
- Courts : 6
- Bas : 4
Technologie anti-masque
Immunité à la lumière blanche : 6500 lux
Immunité aux radiofréquences : 30V/m de 10MHz à 1GHz
Contact d'autoprotection NF 24Vcc - 50mA
Alimentation : 12Vcc - 25mA

Edition du 30/06/2014 Page 34/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

Localisation : Circulation
4.2.4.2 Ensemble câblage SYT 1 - 5p 9/10è
Origine : Centrale alarme intrusion
Extrémité : Détecteur volumétrique
Cheminement : Sous fourreau et CDC

4.2.5 Sirène intérieure


4.2.5.1 Sirène intérieure
Sirène d'alarme d'intérieur
Auto-alimentée
niveau sonore : 118dB
Localisation : Circulation
4.2.5.2 Ensemble câblage SYT 1 - 3p 9/10è
Origine : Centrale alarme intrusion
Extrémité : Détecteur volumétrique
Cheminement : Sous fourreau

4.2.6 Sirène extérieure


4.2.6.1 Sirène extérieure flash
Sirène d'alarme d'extérieur
Auto-alimentée par batterie intégré
niveau sonore : 113dB
Localisation : Extérieur
4.2.6.2 Ensemble câblage SYT 1 - 3p 9/10è
Origine : Centrale alarme intrusion
Extrémité : Détecteur volumétrique
Cheminement : Sous fourreau

4.2.7 Essai et mise en service


4.2.7.1 Essais et mise en service
L'entreprise devra l'ensemble des prestations ci-dessous :
La programmation de l'installation
La mise en service
Les essais
La formation aux utilisateurs
La fourniture du dossier technique
4.3 CONTROLE D'ACCES
L'entreprise aura à son lot le précâblage de l'installation du contrôle d'accès.

4.3.1 Boîtier de jonction


4.3.1.1 Câblage
Origine : Centrale contrôle d'accès
Extrémité : Boîtier de Jonction
Cheminement : Sous fourreau

4.3.1.1.1 Câble SYT 1 - 5p 9/10è avec écran - Données


4.3.1.1.2 Câble SYT 1 - 2p 9/10è - Alimentation
4.3.2 Lecteur de badges
4.3.2.1 Câblage
Origine : Boîtier de Jonction
Extrémité : Lecteur de badges
Cheminement : Sous fourreau

Edition du 30/06/2014 Page 35/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

4.3.2.1.1 Câble SYT 1 - 2p 9/10è avec écran


4.3.3 Déclencheur manuel "Vert"
4.3.3.1 Câblage
Origine : Boîtier de Jonction
Extrémité : Déclencheur manuel "VERT"
Cheminement : Sous fourreau

4.3.3.1.1 Câble SYT 1 - 2p 9/10è avec écran


4.3.4 Contact de porte
4.3.4.1 Câblage
Origine : Boîtier de jonction
Extrémité : Contact de porte
Cheminement : Sous fourreau

4.3.4.1.1 Câble SYT 1 - 1p 9/10è


4.3.5 Alimentation des gâches électriques
4.3.5.1 Câble SYT 1 - 1p 9/10è
L'entreprise devra l'alimentation et le raccordement du système de verrouillage. Il s'agit de gâches à rupture 24 Vdc.
Origine : Boîtier de jonction
Extrémité : Contact de porte
Cheminement : Sous fourreau

4.4 PRECABLAGE VDI


4.4.1 Généralités
L'entreprise devra impérativement se reporter aux cahier des charges "Pôle Emploi". Elle devra y répondre en tout point.

4.4.1.1 Références aux règles et normes de mise en œuvre


Les travaux seront réalisés selon les normes et règlements en vigueur, notamment:
Documents techniques unifiés (DTU)
Norme NFC groupe 9 télécommunications et électronique
Norme C034.105 : Symboles graphiques télécommunications.
Norme ISO/IEC 11801 : Performance câblage informatique

4.4.1.2 Prestation de l’entreprise


La prestation de l'entreprise comprend :
Les plans de détail d'exécution des ouvrages
La présentation des échantillons et prototypes
La fourniture et la pose de tous les composants des ouvrages

4.4.1.3 Prescriptions techniques


L’ensemble des prescriptions VDI est faite sur la base d’un câblage banalisé traditionnel. Chaque prise pouvant être affecté ultérieurement à
un poste téléphonique ou informatique.
4.4.1.4 Prescriptions spécifiques précâblage VDI:
Principe de mise en œuvre :
Un système de câblage banalisé sera mis en place, à partir d’une baie de brassage située dans le local technique. Ce câblage sera constitué
de paires torsadées de catégorie 6E capable de véhiculer le téléphone et l’informatique.
Ce câblage devra avoir une pérennité de 10 ans minimum.
L’ensemble des équipements sera dimensionné avec une réserve de 20%.
Conformément à la norme ISO 11801, il sera basé sur un niveau de performance autorisant les applications contraignantes telles que l’ATM
155Mb/s et le Gigabit Ethernet soit une catégorie 6 à base de câble FTP 100 ohms.
Ce système offre en effet une souplesse optimale d’utilisation, il constitue un précablage le plus systématique possible et permet toutes les
reconfigurations souhaitables.

Edition du 30/06/2014 Page 36/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

4.4.1.5 Cheminements
Pour les cheminements courants faibles il devra être prévu :
des chemins de câbles,
des goulottes (compartiment dédié au courant faibles),

4.4.1.6 Distribution
Chaque point d’accès au réseau se fera par prise RJ45.
Il sera prévu un poste de travail par personne soit 2 prises RJ45.
Les télécopieurs seront également reliés au réseau informatique.
La répartition téléphonique générale sera en câbles multipaires cuivre.
La distance maximale entre la source et la prise terminale RJ45 sera de 90m.

4.4.1.7 Garanties
Les entreprises devront apporter une garantie sur les applicatifs supportés par le système de câblage selon les modalités suivantes :
Garantie produit et performance : 20 ans.
Les entreprises devront également justifier de toutes les formations techniques sur le système de précâblage installé et devront présenter un
agrément Infra+.
4.4.2 Branchement France Télécom
4.4.2.1 Démarches auprès de France Télécom
Avant la réalisation des travaux, l’entreprise du présent lot fera approuver son projet et sa demande de raccordement par le Centre de
Construction des Lignes et transmettra une copie du courrier d’approbation au Maître d’Ouvrage et au Maître d’œuvre.

Démarches auprès de FRANCE TELECOM (Centre de Construction des Lignes) et réceptions des installations en fin de chantier, fourniture
des documents de réception et attestations nécessaires au Maître de l’Ouvrage.

4.4.2.2 Branchement
Origine : FRANCE TELECOM dans le placard de niveau - dans les communs
Extrémité : Réglette FRANCE TELECOM dans local technique - vers baie VDI au RDC
Liaison : En câble téléphonique de la série 298/50 paires 0.6 y compris
raccordement aux extrémités
Cheminement : Sous 3 fourreaux PVC Ø 45mm

4.4.3 Onduleur
4.4.3.1 Onduleur 3kVA
L'entreprise devra l'installation d'un onduleur dans la Baie RG.

Caractéristiques :
Technologie : In-line
Prises en sortie : 8 prises
Type : IEC
Puissance :3000 VA (2700 W)
Prise en entrée : 1 prise
Type IEC C14
Entré : 230V 50/60 Hz +/- 3 Hz (détection automatique)
Sorti : tension nominale de sortie configurable en 220, 230 ou 240
47 - 53 Hz pour 50 Hz nominal,57 à 63 Hz pour une fréquence nominale de 69 Hz
Batterie : Référence de remplacement : RBC43
Autonomie : 3 min. à pleine charge
Affichage : Voyant Lumineux
Interface : USB / RS 232
Dimensions : 483 x 660 x 89 mm (hauteur 2U)
Poids : 43.7 kg
Constructeur : APC
4.4.4 Baies de brassage - Répartiteur Général et Divisionnaires
Caractéristiques générales des baies de brassage :
Etagères adaptées et accessoires
Baie 42 U de dimension 800x800x2100, 19"

Edition du 30/06/2014 Page 37/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

Equipements :
1 porte avant transparente
1 panneau arrière démontable
2 panneaux latéraux
1 toit plein avec joint à balai, pouvant recevoir une ventilation
1 bandeau de 9 prises de courant informatiques dédiées.
Prévoir 6 étagères ajourées au format 19 pouces pour les emplacements des éléments actifs.
La baie du RDC sera équipé de 2 cellules.
De marque SCHNEIDER (Infra+), réf : NSYVDA42U88B et NSYVDC42U88B

4.4.4.1 Baie de brassage VDI - RG


4.4.4.2 Baie de brassage VDI - RD 1
4.4.4.3 Baie de brassage VDI - RD 2
4.4.4.4 Baie de brassage VDI - RD 3
4.4.5 Rocade optique
4.4.5.1 Fibre optique 12 brins
Fibres optique 12 brins 62.5/125, connectique SC.

4.4.5.2 Raccordement de chaque baie


L'entreprise devra l'ensemble de la liaison entre l'autocommutateur (baie info générale) jusqu'à la baie du niveau 4.

4.4.6 Panneaux de brassage


4.4.6.1 .Panneaux de brassage cuivre
L’entreprise fournira l’ensemble des panneaux de brassage nécessaire.
Les panneaux de brassage seront en catégorie 6 et devront avoir une réserve de 20%.
Les panneaux de brassage permettront d'accueillir 24 ports RJ45,1U (réf 9910F Infra+)
Les prises des panneaux de brassage seront de type RJ 45 blindées catégorie 6 référence 7700GE Infra+ avec reprise d'écran à 360°.
Les prises RJ45 seront montées sur des plastrons (réf 9901 Infra+), adaptables et duplicables par l'adjonction d'adaptateurs à vis de fixation .
Il sera prévu des barrettes frein de câbles réf 9905 .
Il sera prévu un panneau guide et mange cordon réf 6644 Infra+ par bloc de 48 ports RJ 45.
Des anneaux guides cordons référence 6629E Infra+ seront placés sur les montants 19 pouces de part et d'autre des baies (4 anneaux par
montant).

L'équipement actif des armoires donnera lieu à une proposition indépendante du câblage.

4.4.7 Cordons de brassages


4.4.7.1 Cordons de brassage catégorie 5e
Les cordons seront issus du fabricant du système de précâblage pour optimiser les performances des chaînes de liaison et éviter les
problèmes d'incompatibilité diaphonique en catégorie 5e. Ils seront écrantés par paires et d'impédance caractéristique 100 ohms (réf
VDIA51200 Infra+ en 2 mètres)). Le dépassement des contacts des fiches RJ 45 mâles sera compris entre 5,89 et 6,15 mm (tolérances de la
norme ISO 8877). Les cordons doivent toujours être les plus courts possibles pour ne pas encombrer les SR.
4.4.8 Câblage FTP 100 Ohms catégorie 5e
Les câbles capillaires seront des câbles en paires ,4 paires ou 2x4 paires, écrantées par paires catégorie 5E, FTP 100 ohms. L'écran assurant
ainsi une parfaite étanchéité aux perturbations électromagnétiques. Ils seront de type MNC EP800, MNC EP880 ou VDIC135218 de chez
Infra+
Ces câbles seront 0 halogène.

La longueur de ces câbles ne devra pas excéder 90 mètres (on admettra qu'une liaison moyenne ne devra pas excéder une longueur de 40
mètres).

4.4.8.1 Câble catégorie 5e


4.4.9 Prises RJ45 catégorie 6
Il sera prévu des RJ45 dans chaque Poste de Travail Informatique (PTI). L'ensemble des prises terminales des postes de travail doit être
banalisé.
Attention : il sera prévu également un prise RJ45 à proximité de chaque armoires électriques afin de récupérer les informations des compteurs
d'énergies.
Caractéristiques des prises RJ45 :
L'ensemble des prises terminales des postes de travail doit être banalisé.

Les prises terminales seront des prises RJ 45 9 contacts, normalisées ISO 8877, catégorie 6, référence VDI 7700GE de chez Infra+ et
disposeront d'un système de reprise d'écran à 360°.

Elles seront montées sur des plastrons au format 45 X 45 mm (réf VDI88100 Infra+), adaptables et duplicables par l'adjonction d'adaptateurs
à vis.

Edition du 30/06/2014 Page 38/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

Un couple de dédoubleur 2 Ethernet sera fournit.


VDI9864 côté local technique
VDI7544B côté prise terminal

4.4.9.1 .Prise RJ45 catégorie 6


4.4.10 Recette du précâblage catégorie 5
4.4.10.1 Généralités
4.4.10.1.1 Procédure
La procédure de recette devra apporter la preuve que l’installation :
est conforme au cahier des charges,
est conforme à la classe Ea de la Norme ISO IEC 11.801 Ed2,
a été réalisée en conformité avec les règles de l’art notamment les règles d’installation NFC 15 100 et NFC 15 900.
Elle devra aussi permettre de vérifier que:
les composants n’ont pas été dégradés pendant leur transport et leur installation, soit respect de la compatibilité électromagnétique suivant
NFC 50174-2,
l’installation ne comporte pas de défauts “cachés”.
Elle devra fournir tous les éléments d’informations nécessaires à l’exploitation du câblage.
La procédure de recette comporte trois niveaux de contrôle:
Un contrôle visuel,
Un contrôle électrique statique,
Un contrôle électrique dynamique.

4.4.10.1.2 Contrôle visuel


Le contrôle visuel portera sur :
La vérification de la conformité des composants par rapport au cahier des charges. Les composants devront faire l’objet de certification par
des bureaux de contrôle externe du type Delta, 3P ou équivalent ; les certificats suivants devront être remis par le constructeur :
- un certificat de conformité à la norme Category 5 de-embedded selon la norme EIA/TIA 568-B.2-1 ou Cat. 5 selon la norme ISO 11801 Ed2
pour le connecteur ;
- un certificat de conformité du câble (100 mètres hors connecteurs) à la norme Cat 5 selon la norme ISO 11801 Ed2 et la norme EIA/TIA
568-B.2-1.
La mise en œuvre des supports (chemins de câbles, goulottes, moulures, etc.). La mise à la terre des chemins de câble doit impérativement
être faite.
La mise en œuvre des composants pour les câbles (rayons de courbure, dénudage, détorsadage, serrage des colliers), pour les prises
(fixation, raccordement, identification, tenue du câble, sortie du câble derrière le connecteur), pour les répartiteurs (fixation des fermes,
organisation des blocs, étiquetage, arrivée des câbles dans la baie),
Le contrôle du code couleur (raccordement des câbles sur les connecteurs),
Le contrôle de l’insertion des fils dans les contacts,
Le respect des contraintes d’environnement (séparation courants forts/faibles, tubes fluorescents),
Les mises à la terre: drains d’écrans, fermes des répartiteurs, chemins de câbles,
L’interconnexion des terres (terre de précâblage et terre générale des masses) et leur bon usage,
La vérification de la conformité de l’étiquetage (identification) par rapport au cahier des charges.

4.4.10.1.3 Contrôle électrique statique


Les contrôles électriques statiques ont pour but de vérifier le bon raccordement des câbles sur les connecteurs. Ce contrôle s’effectue au
niveau de chaque paire torsadée, à savoir :
Qu’elle est correctement raccordée à chacune de ses extrémités,
Que sa continuité n’a pas été interrompue,
Que sa polarité est respectée,
Qu’aucun court-circuit n’a été provoqué entre les deux fils qui la compose,
Que son isolement par rapport à la terre et au drain d’écran est satisfaisant,
Que sa longueur n’est pas supérieure à la longueur autorisée de 90 mètres,
Que son identification, sur le plan, correspond bien à la réalité.

4.4.10.1.4 Contrôle électrique dynamique

Edition du 30/06/2014 Page 39/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

Les tests dynamiques s’appuient sur la norme ISO IEC 11.801 Ed2. Ils vont permettre de s’assurer que l’installation sera capable de supporter
des débits à 250 MHz (suivant les critères de la norme). On va donc s’assurer que les valeurs mesurées sont inférieures aux limites fixées par
la norme pour une plage de fréquence comprise entre 1 et 250 MHz.
Le testeur devra impérativement avoir les caractéristiques suivantes :
Etre exclusivement de niveau 3 (Fluke DTX, Fluke DSP 4300, Wirescope 350 ou équivalent)
Muni des dernières versions logicielles existantes (disponibles sur les sites web des différents constructeurs de matériel).
Avoir des têtes de tests universelles (type PM 06 ou équivalent).
Avoir subi un calibrage usine inférieur à 1 an.
Les tests devront avoir les caractéristiques suivantes :
Ils seront exclusivement faits selon la norme ISO 11801 Ed2 Class E Permanent Link (de la prise RJ45 femelle à la prise RJ45 femelle) ; tout
test fait en Channel sera exclusivement refusé.
Ils devront être rendus avec les courbes.
Ne pas être en limites de précision de l’appareil (inférieur à 2 dB en Return Loss et 1,5 dB en Paradiaphonie (Next)) ; Les tests effectués sur
des liaisons inférieures à 15 mètres ne feront pas l’objet de limite de précision.
Les tests devront être rendus sous format papier avec courbes et sous format électronique en version constructeur.

4.4.10.2 Recette
4.4.10.2.1 Recette catégorie 5
4.4.11 Prises VGA
4.4.11.1 Installation de 2 prises VGA dans chaque salle de réunion
L'entreprise devra l'installation de 2 prises "VGA" dans les salles de réunion Les prises seront reliées entre elles.

4.5 INTERPHONIE AUDIO ET VIDEO


4.5.1 Généralités
Les travaux consistent à la mise en place d'un portier audio & vidéo.
Le modèle préconisé et décrit présentera les caractéristiques suivantes :
Façade alliage métallique,
Vis de fixation cachée
Boutons affleurants en métal plein
Défilement des noms éclairés
Compatible VIGIK
Matériel de marque AIPHONE.

4.5.2 Centrale d'interphone


Emplacement :
Placard technique niveau 0
Composition :
1 coffret modulaire avec :
1 centrale monté câblé vidéo
1 alimentation
1 centrale VIGIK + résidents
1 encodeur de badges
1 logiciel de programmation
1 distributeur vidéo
4.5.2.1 Centrale d'interphone
4.5.3 Platine de rue entrée personnel
Emplacement :
Entrée principale, cette platine de type audio et vidéo permettra la gestion des entrées par un module appel bouton et un accès pour les
sociétés de services par une tête VIGIK.
Composition :
1 Platine modulaire avec :
1 boîtier encastré 6 modules verticaux
1 module de défilement de noms + clavier
1 module HP/micro
1 module caméra
1 module lecteur de clés VIGIK
1 module signalisation
3 cadres pour modules
4.5.3.1 Platine de rue audio et vidéo
Localisation : Entrée piétons sur trottoir

Edition du 30/06/2014 Page 40/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

4.5.4 Poste intérieur


4.5.4.1 Poste intérieur audio et vidéo
Combiné audio et vidéo couleur équipé de son étrier de fixation murale
Poussoir ouvre gâche
Moniteur mains libres
Boucle magnétique pour les appareilles des malentendants.
Réglage de la sonnerie, du volume et de la luminosité.
4.5.5 Clé de proximité
4.5.5.1 Clé de proximité
Clés de proximité pour VIGIK
L'entreprise fournira des clés de proximité.

4.5.6 Raccordement porte de garage


4.5.6.1 Lecteur VIGIK
Un lecteur VIGIK sera installé à proximité de la porte de garage. Prévoir également le support (potelet).
Le système de la porte de garage permettra l'ouverture et/ou la fermeture de l'accès.
4.5.7 Câblage
Origine : Centrale d'interphonie dans le placard technique
Extrémité : Aux différents postes intérieurs, à la centrale et au digicode
Liaison : Câble BUS 2 fils SYT1, 4 paires 9/10ème
Cheminement : Sous fourreau ICTA et tube IRL

4.5.7.1 Fourniture, pose et raccordement

Edition du 30/06/2014 Page 41/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

5 DOSSIER FIN DE CHANTIER


5.1 DOE, ESSAIS ET MISE EN SERVICES

5.1.1 Essais, mises en services et remise du Dossier d'Ouvrages Exécutés (D.O.E.)


L'entreprise aura à sa charge l'ensemble des mises en services et des essais des installations.
Au besoin, un technicien du (des) fabricant(s) assurera la mise en service du matériel.

Aux regards du décret N° 2010-1017 du 30Août 2010, l'entreprise devra le Dossier d'Ouvrages Exécutés (DOE). Le nombre d'exemplaire est
inscrit dans les autres pièces constituant le marché.
Le dossier sera constitué :
Des notices techniques des matériels
Des PV des matériels installés
Des fournisseurs de matériels
Des plans de l'installation à jour
Des schémas de l'installation à jour
Ou toutes autres documents utiles à la bonne exploitation de l'installation ainsi que la maintenance.

Edition du 30/06/2014 Page 42/43


AFF 13 042 - AMENAGEMENT DE BUREAUX POUR LE POLE EMPLOI - SITE DE SEYNOD CCTP -
2 rue du Champ de la Taillée - 74600 SEYNOD DCE - Edition du 30/06/14

Code Désignation

6 LISTES DES MARQUES ET TYPES DE MATERIELS


Il est entendu que dans le cas où le matériel proposé par l’entreprise est jugé par le Maître d’Ouvrage de qualité inférieure ou moins
performant que celui donné en marque de référence, l’entrepreneur serait tenu de fournir le matériel défini par le CCTP, et ce sans pouvoir
prétendre à aucun supplément de prix ni à aucun recours.

Désignation du matériel Marque Référence

Edition du 30/06/2014 Page 43/43