Vous êtes sur la page 1sur 3

1

Revue de presse quotidienne de la SONARA


N° 355 du 09/03/16

TÉLÉPHONIE MOBILE: LES GÉRANTS DE CALL BOX EN GRÈVE (CAMEROUN-INFO.NET)


BERTOUA: LE TRÉSORIER PAYEUR GÉNÉRAL NE VEUT PLUS DE DÉMARCHEURS DEVANT LA TRÉSORERIE (CAMEROUN-INFO.NET)

CAMEROUN : SOUPÇONNÉ DE FRAUDE, LE DIRECTEUR DE LA COMPTABILITÉ DE LA BICEC PREND LA CLÉ DES CHAMPS (INVESTIRAUCAMEROUN.COM)

LA SOCIÉTÉ ITALIENNE ITALFERR LORGNE SUR LES CHEMINS DE FER AU CAMEROUN (INVESTIRAUCAMEROUN.COM)

TWINS IN VIETNAM DISCOVERED TO HAVE DIFFERENT FATHERS AFTER DNA TEST (YAHOO NEWS)

TÉLÉPHONIE MOBILE: LES GÉRANTS DE CALL BOX EN GRÈVE (CAMEROUN-INFO.NET)

Depuis ce lundi 7 mars 2016, il faut parcourir une dis-


tante importante pour apercevoir un call box à Yaoun-
dé. Et quand on en trouve un, le prix du transfert de
crédit a sensiblement augmenté. « Si vous vou-
lez 1 000 Fcfa, il faut donner 1 100 Fcfa », répond au
reporter de Cameroon-Info.Net, une tenancière de
call box située non loin du carrefour Elig-Essono. C’est
que, ces agents de distribution du crédit de communi-
cation téléphonique ont décidé d’observer un arrêt de
travail. Une initiative du Syndicat des délégués com-
merciaux distributeurs des produits de télécommuni-
cation au Cameroun (SYDECDIPROTEC) et la Confédé-
ration syndicale des travailleurs du Cameroun (CSTC).
Le quotidien Le Jour du 8 mars indique qu’ils
«demandent à Orange, MTN, Camtel et Nexttel, les
quatre sociétés de téléphonie exerçant au Cameroun,
une amélioration de leurs conditions de travail et de rémunération. Dans le détail, ils exigent une augmen-
tation de 50% des bénéfices sur les achats de crédit de communication. Mais aussi la capacité d’exercer
sans être dérangés par les agents de la Communauté urbaine et enfin des solutions pour la récupération de
leurs crédits soutirés dans les comptes ». Selon le président du SYDECDIPROTEC, Jean Pierre Babayak «
Nous chiffrons à 85% le taux de réussite de la grève. Nous poursuivons la sensibilisation de nos membres
pour atteindre 100%. C’est un mot d’ordre de grève illimité. Mais nous ferons une évaluation de la situa-
tion ce soir [Ndlr Lundi soir] Nous attendons que nos partenaires qui sont les sociétés de téléphonie mobile
et le gouvernement réagissent à nos revendications. Nous sommes à tout moment disposés à dire oui s’ils
nous invitent à une table de négociation», s’engage-t-il.

Tél: (237) 233.33.22.38 / 233.33.22.39—Fax: (237) 233.33.21.88


B.P 365 Limbe
2

BERTOUA: LE TRÉSORIER PAYEUR GÉNÉRAL NE VEUT PLUS DE DÉMARCHEURS DEVANT LA TRÉSORERIE


(CAMEROUN-INFO.NET)
Les démarcheurs de la trésorerie générale de la ville de Bertoua, capitale régionale de l’Est sont désor-
mais persona non grata. En effet, le Trésorier Payeur Général (TPG), Jean Didier Afane Fono, a commis
un communiqué allant dans le sens de la fin des activités de ces intervenants dans le suivi des dossiers
dans ses services. Pour justifier cet acte administratif signé le 09 février 2016, le trésorier payeur géné-
ral (TPG) de Bertoua invoque «l’une des recommandations fortes de la conférence annuelle des respon-
sables des services centraux et déconcentrés du Ministère des Finances (MINFI) en début février dernier.
Invités à ces assises, les responsables des organisations patronales du Cameroun (GICAM, ECAM, MECAM)
ont indiqué que la présence de ces intermédiaires dans nos couloirs ternit l’image de nos services», ap-
prend-on dans les colonnes du Quotidien de l’Economie, parution du mardi 8 mars 2016. Des sources du
journal à la trésorerie de Bertoua laissent d’ailleurs entendre que «la plupart de ces intermédiaires qui
représentent les opérateurs économiques, contrairement à ce qu’ils laissent croire, ne maîtrisent pas
toujours ni les procédures ni les délais de ces dernières. D’où les nombreux rejets de dossiers souvent
pour des peccadilles qu’on aurait pu éviter si l’on avait laissé nos services s’occuper des dossiers en con-
formité avec les procédures».

CAMEROUN : SOUPÇONNÉ DE FRAUDE, LE DIRECTEUR DE LA COMPTABILITÉ DE LA BICEC PREND LA CLÉ DES CHAMPS
(INVESTIRAUCAMEROUN.COM)
La Banque internationale du Cameroun pour l'épargne et le
crédit (BICEC), filiale locale du groupe français Banque po-
pulaire (BPCE), recherche activement Monsieur Samuel
Ngando Mbongué, qui occupait jusqu'à sa disparition le
poste de directeur de la comptabilité et de la trésorerie au
sein de cette institution bancaire. Ce cadre de la BICEC
n'est plus visible depuis le 29 février 2016, apprend-on de
sources internes à la banque. Quelques semaines avant sa
disparition de la circulation, une enquête interne a été ou-
verte par la banque, en vue de clarifier des incohérences
observées dans la comptabilité de la banque. Selon les révé-
lations faites par le quotidien public camerounais le 7 mars
2016, Samuel Ngando Mbongué est soupçonné de «fraude dans l'acquisition ou achat des immobilisations»,
pour un montant d'environ 3 milliards de francs Cfa. En clair, renseigne une source proche du dossier,
grâce à un mécanisme bien huilé, ce cadre de la BICEC aurait déclaré des commandes des biens pour le
compte de la BICEC, commandes dont il aurait ensuite encaissé les payements sans que ces biens ne soient
connus de la banque.

LA SOCIÉTÉ ITALIENNE ITALFERR LORGNE SUR LES CHEMINS DE FER AU CAMEROUN (INVESTIRAUCAMEROUN.COM)

Samuel Isopi, l’ambassadrice d’Italie au Cameroun a été reçue


en audience le 4 mars 2016 à Yaoundé, par le ministre camerou-
nais des Transports, Edgar Alain Mebe Ngo’o. La diplomate ita-
lienne était accompagnée pour l’occasion, par Rafaele Lorusso,
un haut responsable de la société italienne Italferr, opérant
dans la construction des chemins de fer en Europe. Au cours de
cette audience, a-t-on appris officiellement, le ministre came-
rounais et la diplomate italienne et son accompagnateur ont
évoqué les possibilités, pour les deux pays, d’une coopération
dans le secteur ferroviaire. Ce d’autant que, a souligné l’ambas-
sadrice Isopi, certains opérateurs italiens, à l’instar d’Italferr,
sont intéressés par le Cameroun. En effet, dans le cadre du dé-
veloppement et de la modernisation de son réseau ferroviaire, le Cameroun a récemment lancé des études
de faisabilité pour au moins trois nouveaux tronçons de voie ferrée, projets pour lesquels des entreprises
française et chinoise manifestent également de l’intérêt.

Tél: (237) 233.33.22.38 / 233.33.22.39—Fax: (237) 233.33.21.88


B.P 365 Limbe
3

TWINS IN VIETNAM DISCOVERED TO HAVE DIFFERENT FATHERS AFTER DNA TEST (YAHOO NEWS)

A Vietnamese couple recently took their 2-year-old fraternal


twins for DNA testing and discovered that while they have
the same mother, they shockingly have different fathers.
The couple, whose names have not been released, were
pressured from extended family members who noticed the
children did not look alike, Le Dinh Luong, president of the
Genetic Association of Vietnam told CNN. According to the
news outlet, one child has thick and wavy hair and the other
has thin and straight hair. While this is reportedly the first
case of bi-paternal twins in Vietnam, a woman in New Jersey
had the same revelation in May 2015. When the mother was
in the process of applying for benefits from the man she
claimed was the father of the babies, a paternity test was
ordered after she revealed that she had sex with another
man that same week, according to The New York Times. Results from the test revealed that he was the
father – but only for one of the twins. While it's rare, Dr. Keith Eddleman, director of obstetrics at Mount
Sinai Hospital in New York told CNN that it's definitely possible.
A woman's egg has a life span of 12 to 48 hours, and a sperm is viable for seven to 10 days. This makes it
possible for two eggs to be fertilized by sperm from two different men during the same ovulation period.

 2.6 million Kenyans practice the


"sport" of naked night-running
 In 2011, a woman bought a "non-
visible" piece of art for $10,000
 svangerskabsforebyggende middel
is a Danish word for "condom."
 If you search for "askew" in Google,
the content will tilt lightly to the
right
 In ancient Gr eek, the wor d
"idiot" meant anyone who wasn't a
politician

Tél: (237) 233.33.22.38 / 233.33.22.39—Fax: (237) 233.33.21.88


B.P 365 Limbe