Vous êtes sur la page 1sur 11

Le défi Famille zéro déchet saison 2

2019-20120

ENTREZ DANS UNE

AVENTURE

ECOCITOYENNE
Pour construire ensemble une économie a faible impact
sur la biodiversité
ALLEZ VOUS ETRE LA FAMILLE ZERO DECHET 2020
DU FENUA?

ON A BESOIN DE VOUS !

Vous vous souciez de la Nature et de votre Fenua ?


Vous voulez en savoir plus sur ce mode de vie et
sensibiliser vos proches ?
Vous souhaitez adopter le mode de vie « presque » zéro
déchet, ou du moins, réduire vos poubelles ?
Vous vivez sur l’île de Tahiti ou Moorea, et vous souhaitez
rencontrer des gens avec des convictions communes aux
vôtres ?
Vous êtes déjà bien engagé dans la démarche et
souhaitez apporter votre expérience ?

OSEZ L’AVENTURE ZÉRO DÉCHET !


NOUS
RECHERCHONS 30 FAMILLES!!
Nos partenaires
Le défi famille "presque" zéro déchet

Diminuer notre consommation de plastique


Sensibiliser la population aux impacts du plastique sur la faune et la flore
de notre Fenua (mer et forêt)
Proposer des alternatives aux plastiques dans notre quotidien

En l’absence d’action, on estime que les océans contiendront en 2050 plus de matière plastique que de
poissons. En effet, la consommation de plastique a été multipliée par 20 depuis 1950, et continuera
vraisemblablement à augmenter. Cette perspective inquiétante fait de la protection des océans et du
littoral un combat d’autant plus essentiel en Polynésie. En effet Tahiti et ses îles possèdent une
biodiversité unique au monde. Entre faune et flore terrestre et sous-marine, le panel est presque infini.

Mais en matière de déchets, la Polynésie française fait face à un certain nombre de contraintes
géographiques (faibles surfaces disponibles, éclatement des îles, îles volcaniques/atolls coralliens), de
la démographie, à laquelle s’ajoutent les touristes (160.000 touristes par an pour une population de
270.000 habitants), et de l’évolution des habitudes de consommation, avec un recours de plus en plus
important à l’importation (augmentation des importations de 40 % en 10 ans environ). Compte tenu du
développement économique et de l’accroissement de la population depuis les 20 dernières années, la
production d’ordures ménagères ne cesse d’augmenter. Malgré la mise en place des Plans de Gestion
des Déchets (PGD) et l’effort fourni pour le traitement des déchets, le problème reste particulièrement
important dans les zones urbanisées et dans les zones fortement touristiques. Dans les atolls, il est
aussi préoccupant, en raison du manque de place et de la présence des lentilles d’eau douce à faible
profondeur.

En parallèle, comme partout dans le monde, on fait face en Polynésie à une augmentation de la
quantité de plastique ; on la retrouve dans les cours d’eau et les océans et elle continue d’augmenter
alors même que les dégâts sont considérables pour la biodiversité.

Au niveau mondial, on estime que ce sont entre 5 et 13 millions de tonnes de plastique qui rejoignent
chaque année les océans. Aujourd’hui, la population commence à se mobiliser et des solutions
existent à la fois pour limiter la production de déchets à la source et récupérer les plastiques par
exemple avec la mise en place de machines à bons et autres dispositifs de collecte, mais aussi par le
développement de produits à base de matières recyclables et recyclées. Des solutions qui allient le
bon sens et la réduction de notre impact ; c’est bien la philosophie du « zéro déchet » !
Prenons pour exemple le coton-tige en plastique. Utilisé une seule fois, jeté comme un malpropre, il est
rarement retenu par les stations d’épuration car trop petit. Il finit souvent dans l’environnement. C’est l’un
des déchets les plus présents dans nos océans et sur nos plages, au même titre que la paille en plastique.
Mais ce n’est pas une fatalité ! En remplaçant le coton-tige par l’oriculi, petit bâtonnet en bambou
réutilisable, vous garderez des oreilles propres tout en réduisant vos déchets. Ainsi, en réduisant nos
déchets, nous avons un impact direct sur la protection des océans.

S’engager dans une démarche zéro déchet et bannir le plastique jetable de sa consommation vise de
manière générale à préserver notre environnement, et donc les océans. C’est le message que souhaite
véhiculer ce programme à Tahiti et ses îles.

La production de déchets ménagers des Iles du Vent (IDV) est estimée à 52 000 tonnes, soit près de 265
kg/hab./an. Si on impute les déchets des entreprises au nombre d’habitant; on en est à 365 Kg/hab/an.
Les déchets ménagers sont donc un problème de société, d’autant plus important à traiter dans le cadre
des îles insulaires. C’est un problème qu’il faut traiter à la source, c’est à dire chez le consommateur
directement par la mise en place de campagne de sensibilisation et d’une vraie prise de
conscience quotidienne dans ses actes d’achat.

Le défi famille zéro déchet, c’est viser à réduire au maximum notre production de déchets tout en
économisant les ressources naturelles de notre planète. C’est participé directement à la lutte contre le
changement climatique et à la protection de notre biodiversité marine et terrestre, en ayant comme ligne
de conduite dans chacun de nos actes la règle des 3R :

la Réduction à la source (moins d’emballage, moins de gaspillage alimentaire, moins de sacs


plastiques, …)
le Réemploi, la réparation, la revente, le don des objets pour prolonger leur vie
le Recyclage pour donner une nouvelle vie aux matières.

En 2017-2018, une première édition du défi zéro déchet Tahiti a eu lieu, soutenu par l’ADEME, l’AFD, la
DIREN FENUA MA., Easy market et TNTV.

Nous réitérons cette initiative et nous lançons la deuxième saison du défi famille Zéro Déchet Tahiti,
soutenu par L’ADEME, FENUA MA, L’agence Française pour la Biodiversité, l’OPH, Easy Market, Eco Vrac et
l’Epicerie et notre partenaire médiatique TNTV.
Objectifs de la saison 2

Le but de cette opération est de mobiliser l’opinion sur des résultats concrets, pour agir
immédiatement et au quotidien afin de réduire les quantités de Déchets Ménagers et
comprendre notre impact sur la biodiversité.
Cette opération aurait pour objectifs:

diffuser les bonnes pratiques de la réduction des déchets ménagers au sein des foyers
sensibiliser aux impacts du plastique sur notre biodiversité
mesurer l’efficacité des gestes de prévention pour alimenter les retours d’expériences
sur ce sujet,
soutenir les actions locales de sensibilisation sur la prévention des déchets ménagers
en s’appuyant sur des partenaires locaux et des témoignages concrets dans les
médias,
valoriser les résultats pour généraliser les bonnes pratiques sur le fenua

A la recherche de 30 familles volontaires!


L’opération nécessite des familles volontaires qui souhaitent s’investir dans cette nouvelle
démarche et être les messagers de la population sur les difficultés mais aussi les petites
victoires menées au cours de ces 6 mois d’opération.
Nous proposons de suivre cette année jusque 30 familles volontaires.
Leurs missions ? : Peser sa poubelle de non recyclable et avoir un oeil sur sa poubelle
recyclable chaque semaine en ayant comme but de faire diminuer le poids hebdomadaire de
chacune des poubelles.
Personne ne juge, chacun fait au mieux ! L’idée est de mesurer votre progression et de vous
encourager dans vos efforts.
Caractéristiques des familles recherchées

Dans la mesure du possible, le panel de foyers devra représenter la population du


territoire :
La composition des foyers : personne seule, couple avec ou sans enfant, colocataires, etc.
Le profil socio-économique : étudiant, actif, travailleur au foyer, demandeur d’emploi,
retraité, etc.
Le type d’habitat concerné : collectif avec ou sans espace vert,
maison avec jardin.
La répartition géographique : à Tahiti principalement, et Moorea.
Le niveau d’engagement : niveau débutant, intermédiaire
ou confirmé

Pensions de famille ou garderies sont aussi les bienvenues car elles


fonctionnent finalement comme une grande famille!

INSCRIPTION VIA EMAIL


AVANT LE 23 SEPTEMBRE 2019:

zerodechettahiti@gmail.com
Ou par MP sur FB: zero déchet
tahiti
Déroulement du défi
Pendant quatre à cinq mois, chaque foyer candidat applique les gestes de
prévention de son choix parmi une liste d’actions proposées. Pour vérifier que
la quantité de déchets diminue, les foyers pèsent leurs déchets chaque
semaine et renseignent une fiche associée à leurs nouveaux gestes qu’elles
renvoient aux coordinateurs.
Au cours de cette période, sont proposés aux candidats le kit débutant du zéro
déchet ainsi que des animations gratuites, comme par exemple :

visites des installations de gestion des déchets localement ;


atelier compost & faa’apu
atelier « mes produits ménagers »
Ateliers autour d’une salle de bain zéro déchet
Rencontre avec les associations locales de protections de l’environnement:
sensibilisation sur les coraux, les tortues, les baleines, la flore et la faune,
les abeilles
atelier cosmétiques maison ;
atelier « une fête écologique » ;
Ateliers pour les enfants
Fin du Défi Mars 2020

A la fin de l’opération une rencontre « récompense » permettra de remercier


nos candidats et d’évaluer les efforts faits durant la campagne. Mais encore
une fois aucun jugement, pas d’perdants, pas d’gagnants, juste des éco
citoyens conscients et sensibilisés !

Bilan de la première édition : des réductions allant


jusqu’à plus de 70% !

Le 20 novembre 2017, à l’occasion de la Semaine Européenne de la Réduction


des Déchet, la première édition du Défi Zéro déchet était lancée. Ouvert aux
familles de Tahiti et Moorea, 22 familles ont été choisies sur une soixantaine de
candidatures pour participer à cette aventure. L’objectif premier de ce défi était de
réduire leur poids de déchets résiduels de minimum 10%.
Sur les 22 familles participantes qui se sont lancées dans l’aventure entre Novembre 2017
et Mars 2018, 15 d’entre elles ont réussi à tenir la cadence jusqu’à la fin du défi.
65% des familles ont réduit leur poids de déchets résiduels de plus de 50%,
25% des familles de plus de 70%.
La meilleure progression concerne une famille monoparentale un parent/un enfant qui a
réussi à réduire ses déchets de près de 90% arrivant ainsi à une consommation variant
entre 100 et 300 g par semaine !
Sur l’ensemble des familles, au mois de mars, nous évaluons un poids moyen de 3kg de
déchet/hab/mois, soit une moyenne de 36kg/hab/an – 10 fois moins que le poids moyen
annoncé de 365kg/hab/an.
Après un sondage effectué un an et demi après auprès de nos familles, voici ce qu’elles
ont répondu à cette question

un an et demi après, où en êtes vous dans votre démarche zérodéchet?

Sarah DUKHAN - Coordinatrice zéro déchet Tahiti


contact: 87 749 280 - zerodechettahiti@gmail.com