Vous êtes sur la page 1sur 15

Étalons de filetage

et calculs d’incertitude

par Georges-Pierre VAILLEAU


Ingénieur de l’École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers
Chef de la Section Métrologie dimensionnelle au LNE (Laboratoire National d’Essais)

1. Définitions.................................................................................................. R 1 288 - 3
2. Diamètre simple sur flancs de filetages extérieurs........................ — 3
2.1 Mesure avec piges cylindriques étalons.................................................... — 3
2.1.1 Principe de mesure............................................................................. — 3
2.1.2 Loi de propagation des incertitudes ................................................. — 3
2.1.3 Étude des différentes composantes de l’incertitude
sur le diamètre simple........................................................................ — 4
2.2 Mesure avec piges cylindriques étalons, avec mesure préalable
de leur diamètre........................................................................................... — 6
2.2.1 Principe de mesure............................................................................. — 6
2.2.2 Loi de propagation des incertitudes ................................................. — 6
2.2.3 Étude des composantes de l’incertitude........................................... — 6
2.3 Prise en compte des éléments non mesurés ............................................ — 7
2.3.1 Influence de l’angle ............................................................................ — 8
2.3.2 Influence du pas.................................................................................. — 8
3. Étalonnage d’étalons cylindriques à rainures.................................. — 8
3.1 Diamètre de la rainure................................................................................. — 8
3.1.1 Mesure sur piges ................................................................................ — 8
3.1.2 Mesure avec billes .............................................................................. — 8
3.2 Angles et profil de la rainure ...................................................................... — 8
3.3 Incertitudes de mesure................................................................................ — 8
3.3.1 Incertitudes de mesure des diamètres sur piges ou sous billes..... — 8
3.3.2 Incertitude de mesure des demi-angles ........................................... — 9
4. Diamètre simple sur flancs de filetages intérieurs ........................ — 9
4.1 Mesure avec palpeur à billes et bague lisse étalon .................................. — 9
4.1.1 Principe de mesure............................................................................. — 9
4.1.2 Loi de propagation des incertitudes ................................................. — 9
4.1.3 Étude des composantes de l’incertitude........................................... — 9
4.2 Mesure avec palpeur à billes et cylindres à rainures ............................... — 10
4.2.1 Formulation du processus de mesure .............................................. — 10
4.2.2 Équation de propagation des incertitudes ....................................... — 10
4.2.3 Études des composantes de l’incertitude......................................... — 10
5. Diamètre virtuel sur flancs.................................................................... — 11
5.1 Formules de calcul....................................................................................... — 11
4 - 1995

5.2 Effet de l’incertitude de mesure du pas sur le résultat final .................... — 11


5.3 Effet de l’incertitude de mesure des angles sur le résultat final.............. — 12
6. Exemples de calcul .................................................................................. — 12
Références bibliographiques ......................................................................... — 15
R 1 288

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur, traité Mesures et Contrôle R 1 288 − 1
ÉTALONS DE FILETAGE ET CALCULS D’INCERTITUDE __________________________________________________________________________________________

a mesure des filetages pose au métrologue des problèmes de nature très


L spécifique. En effet, les notions de raccordements aux étalons nationaux ne
posent pas de difficultés particulières, pas plus que pour une mesure de bague
ou de tampon lisse. En revanche, les nombreuses caractéristiques à mesurer sur
le filetage, les nombreux paramètres intervenant dans la méthode de mesure,
les défauts des produits mesurés sont autant de causes potentielles d’erreurs
qu’il sera important de bien identifier et de prendre en compte lors du calcul
d’incertitude.
Les développements présentés ci-après portent sur les principes de mesures
qui sont le plus appropriés à la mesure des filetages très précis et qui permettent
d’obtenir les meilleures incertitudes de mesure. Seront donc exclues de cette
étude toutes les mesures avec calibres-mâchoires à molettes, micromètres à
filetage...
Seule la mesure du diamètre sur flancs sera prise en compte dans la suite de
ce texte.
La notation et les symboles utilisés sont conformes à la norme E 03-110 File-
tages, Méthodes de mesure directe [1].

Figure A – Filetage extérieur : formules de calcul du diamètre sur flancs

Notations et Symboles Notations et Symboles

Symbole Désignation Symbole Désignation

A différence entre la distance entre centres Lm longueur sur piges mesurée


et le diamètre à fond de filet « théorique » L r , L′r mesures réalisées sur l’étalon
d, D diamètre extérieur (filetage intérieur D, de référence
filetage extérieur d ) P pas du profil théorique
dc diamètre entre centres de piges ou billes w diamètre des piges ou des billes
d2s , D2s diamètre simple sur flancs d’un filetage α demi-angle du filet théorique
extérieur, intérieur
β angle de l’hélice
d2v , D2v diamètre virtuel sur flancs d’un filetage
extérieur, intérieur γ demi-angle du filet dans un plan normal
au filet
H hauteur du triangle générateur
Φ diamètre de l’étalon cylindrique lisse

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
R 1 288 − 2 © Techniques de l’Ingénieur, traité Mesures et Contrôle
__________________________________________________________________________________________ ÉTALONS DE FILETAGE ET CALCULS D’INCERTITUDE

1. Définitions 2. Diamètre simple sur flancs


Les définitions suivantes sont extraites de la norme NF E 03-000
de filetages extérieurs
[6] : Filetages, définitions des termes usuels, termes particuliers aux
filetages triangulaires, cylindriques et coniques (figure 1). Par définition, la mesure du diamètre simple sur flancs ne tient
pas compte des écarts possibles par rapport aux valeurs nominales
■ Diamètre « de base » sur flancs d’un filetage des valeurs de pas et d’angles.
On désigne par diamètre « de base » sur flancs d’un filetage le Cela a deux conséquences importantes qu’il est bon de souligner :
diamètre d’un cylindre (cylindre primitif), de même axe que le file- a ) la connaissance du diamètre simple sur flancs n’est pas suf-
tage, dont les génératrices coupent le filet de telle sorte que la lon- fisante pour garantir la fonctionnalité du filetage, car trop de carac-
gueur de la génératrice, comprise dans le creux du filetage, soit égale téristiques ne sont pas vérifiées (pas, angles, défaut de cylindricité) ;
à la longueur de la génératrice comprise dans le plein du filetage. b ) au cas où l’angle du filet s’écarte de la valeur nominale, deux
■ Diamètre mesuré sur flancs d’un filetage réel mesures réalisées avec des diamètres de piges différents conduiront
à des résultats différents donc non comparables.
On désigne par diamètre mesuré sur flancs d’un filetage réel le
diamètre d’un cylindre imaginaire, de même axe que le filetage, Il est proposé en fin de paragraphe 2 d’inclure, en plus des élé-
dont les génératrices coupent le filet de telle sorte que la longueur ments relatifs à l’incertitude de mesure du diamètre simple, des
de la génératrice, comprise dans le creux du filetage, soit égale au incertitudes liées à la méconnaissance des valeurs de pas et d’angle
demi-pas théorique. qui seront calculées à partir des tolérances de fabrication.

■ Diamètre virtuel sur flancs d’un filetage réel


Le diamètre virtuel sur flancs d’un filetage réel est le diamètre sur 2.1 Mesure avec piges
flancs d’un filetage parfait, imaginaire, touchant les flancs du filetage
réel, ayant une longueur égale à la longueur en prise prévue, et qui cylindriques étalons
s’assemblerait sans jeu ni serrage avec le filetage réel de la pièce.
Cette définition suppose que soient connus les défauts princi-
2.1.1 Principe de mesure
paux du filetage réel, en particulier les défauts sur le profil (angles
Le principe de mesure consiste à comparer un ensemble, constitué
et pas) et sur la forme générale du cylindre (ovalisation et conicité).
de deux ou trois piges en contact avec les flancs d’un filet, avec un
■ Diamètre simple sur flancs tampon cylindrique lisse.
Diamètre sur flancs du filetage réel tel qu’il peut être calculé à Le résultat de la mesure est un diamètre sur piges Lm à partir
partir des mesures au niveau du diamètre de base, en considérant duquel on calcule le diamètre simple sur flancs. On suppose connu
les valeurs de pas et d’angle égales aux valeurs nominales. le diamètre w des piges utilisées.
Le diamètre simple sur flancs d 2s est calculé à partir de la relation
suivante (cf. NF E 03-110) :
d 2s = L m – w – A + H
soit pour un filetage ISO à 60o, d’angle d’hélice inférieur à 10o :

3w P 3
d 2s = L m – 3 w – ---------- tan 2 β + ------------ (1)
4 2
avec β angle d’hélice.
Le diamètre de chacune des piges aura été préalablement déter-
miné en utilisant la technique de mesure d’un tampon cylindrique
lisse. Chaque pige est donc définie par son diamètre accompagné
de l’incertitude afférente. En principe, la valeur ainsi obtenue corres-
pond au diamètre de la pige à l’état libre, c’est-à-dire sans aucune
déformation due à l’écrasement.

2.1.2 Loi de propagation des incertitudes


La loi de propagation des incertitudes (encadré 1) appliquée à la
relation (1) permet de calculer l’incertitude combinée de d 2s .
Ainsi, la variance de l’incertitude sur d 2s est égale à :
2
U c ( d 2s ) = U 2 ( L m ) + 9 U 2 ( w )

Les variances de β et P, correspondant aux incertitudes sur ces


termes, sont nulles par définition.
Les termes U 2 (L m) et U 2 (w ) sont représentatifs, respectivement,
Figure 1 – Définitions
de l’incertitude sur le résultat de mesure du diamètre sur piges et
de l’incertitude sur la connaissance du diamètre moyen des piges.
On notera que le terme relatif à w est affecté du coefficient 9
dans la combinaison des variances, ce qui donne une importance
particulière à la connaissance du diamètre w des piges.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur, traité Mesures et Contrôle R 1 288 − 3
ÉTALONS DE FILETAGE ET CALCULS D’INCERTITUDE __________________________________________________________________________________________

■ Incertitude due aux défauts de géométrie des touches


Encadré 1 – La loi de propagation des incertitudes
Afin de minimiser l’incertitude liée à ces défauts, les zones de
contact des touches avec le tampon de référence et avec les piges
Un processus de mesure peut être modélisé par une fonction doivent être aussi proches que possible.
mathématique, permettant d’exprimer le mesurande Y sous la
forme suivante : L’incertitude-type considérée est égale aux défauts de parallélisme
des touches (englobant les défauts de planéité des touches), en sup-
Y = Fonction (observations répétées, observations uniques, posant que la loi de distribution associée est une loi uniforme sur
corrections additives ou multiplicatives, constantes l’intervalle + d /2, – d /2 où d est le défaut de parallélisme.
physiques).
■ Incertitude due aux défauts de tangage et de lacet du banc
À chacune des composantes de ce modèle est associé un
doute sur la valeur attribuée. En métrologie, ces doutes Cette incertitude dépend de la conception mécanique du système
s’appellent des incertitudes ; elles s’expriment numériquement de mesure et de son aptitude à respecter le principe d’Abbe. Si h
par des quantités qui rendent compte de phénomènes de disper- est le décalage entre l’axe de lecture des déplacements et l’axe des
sion, c’est-à-dire des écarts-types u ( xi ) ou des variances u 2 ( xi ). points de contact des touches avec le produit, l’erreur d’Abbe est,
La combinaison de ces différents doutes s’appelle la loi de pour un angle de rotation Ω :
propagation des incertitudes. ∆ L = h sin Ω
Si y est un estimateur du mesurande Y exprimé sous la
forme : Cette erreur dépend aussi de la rotation de la touche plane, ce
y = f (x1 , x2 , x3 , ...) qui donne comme erreur résultante :


la loi de propagation des incertitudes permettra de calculer
l’incertitude combinée de y, soit uc (y ) ou plutôt sa variance 
∆L = h + ----- Ω
2 
u 2c ( y ) :
avec  largeur de la touche.
n n–1
∂f 2 ∂f ∂f On pourra ainsi calculer une incertitude en admettant que la dis-
u 2c ( y ) = ∑ ---------
∂x 
i
- u 2 ( xi ) + 2 ∑ ∑ ---------- --------- u ( x i , x j )
∂ xi ∂ xj tribution de Ω est uniforme sur le domaine – Ωmax , + Ωmax (valeur
i=1 i = 1 j = i+1 maximale de la rotation).
Il est convenu d’appeler les quantités u (xi ) incertitudes-types ■ Incertitude sur la référence
u (xi , xj ) est la covariance estimée de xi et xj . L’incertitude finale Celle-ci est issue du document d’étalonnage du tampon lisse de
pourra être exprimée sous forme d’incertitude élargie référence.
U = k uc (y ) ; k est appelé facteur d’élargissement (généralement
égal à 2). ■ Déformations de contact
Le diamètre connu des piges correspond au diamètre à l’état libre.
Or, les piges sont soumises à des écrasements sur les flancs du file-
2.1.3 Étude des différentes composantes tage et sur les touches planes de l’instrument.
de l’incertitude sur le diamètre simple Cet écrasement se traduit par un rapprochement du centre des
piges selon la figure 2.
2.1.3.1 Incertitude sur L m La valeur théorique de ce déplacement peut être calculée à partir
des formules de Hertz correspondant au contact entre deux
L’incertitude sur la valeur Lm est, comme pour tout processus de cylindres croisés [2]. On peut sans risque important d’erreur
mesure, fonction des observations répétées, ainsi que des diverses considérer que les deux demi-angles sont égaux et que le modèle
corrections destinées à compenser les erreurs systématiques pré- de contact est du type cylindre sur cône*.
sumées. Il est essentiel, à ce stade du calcul, de ne pas oublier les
* L’approximation de la courbure de l’hélice à une surface conique est pour ce cas très
corrections dont la valeur moyenne est nulle, mais dont l’incertitude largement suffisante.
reste un des éléments de l’incertitude finale.
■ Répétabilité de mesure
La répétition de mesures de Lm dans les mêmes conditions permet
de calculer un écart-type expérimental. Il est important de noter que,
pour l’obtention des valeurs successives de Lm, le processus complet
de mesure doit être reproduit, depuis la mise en place des piges
jusqu’au retrait du tampon fileté de la machine.
■ Incertitude due aux défauts de justesse du banc
On admet que le banc de mesure a fait l’objet d’un étalonnage
et que l’on procède à des corrections pour chaque lecture de dépla-
cement. En conséquence, l’incertitude résiduelle de justesse à
prendre en compte est l’incertitude sur les écarts de justesse figu-
rant dans le certificat d’étalonnage.
■ Incertitude due à la quantification
La mesure de Lm est issue de deux positions du banc de mesure,
donc de deux lectures. L’incertitude-type due à la quantification est
2 q2 Figure 2 – Déplacement de la pige sous l’effet des déformations
telle que u q = 2 -------- (où q est le pas de quantification de la lecture).
12 de contact

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
R 1 288 − 4 © Techniques de l’Ingénieur, traité Mesures et Contrôle
__________________________________________________________________________________________ ÉTALONS DE FILETAGE ET CALCULS D’INCERTITUDE

Mais l’incertitude sur cette correction peut être importante car


dans ce cas, le contact réel pige sur flanc n’est sans doute pas
conforme au modèle théorique cylindre sur cone, en particulier de
par les imperfections géométriques des flancs de filet, et les frot-
tements au niveau des contacts.
Il est donc conseillé de vérifier les calculs par des évaluations
expérimentales en faisant varier la force de contact.
Il convient donc d’être extrêmement prudent lors de l’évaluation
de l’incertitude liée à cette correction. Par mesure de prudence, il
est conseillé de prendre une incertitude comprise entre 50 et 100 %
de la valeur de correction.
■ Écarts entre les diamètres des piges situées d’un même côté
du filet
Cet écart entre les diamètres utiles des piges provient à la fois
des écarts des diamètres moyens et des défauts de circularité des
piges au niveau de la section en contact avec le filet. Cela a pour
conséquence une inclinaison de l’axe du filetage par rapport au
plan perpendiculaire à l’axe des touches.
Une formule approchée permet d’estimer l’erreur sur la mesure ε
en fonction de l’écart δd entre les diamètres des deux piges situées
d’un même côté du filet (figure 3) :

3δw

ε = ( D + 2w ) 1 – cos -------------
2P 
avec D diamètre du filetage,
w diamètre de pige,
P pas de l’hélice.
Exemple 1 :
δw = 0,6 µ m
diamètre du filetage D = 45 mm
pas du filet P = 0,5 mm
diamètre de pige w = 0,29 mm
ε = 0,074 µ m soit 74 nm.
■ Incertitude liée aux effets de la température Figure 3 – Inclinaisons des tampons dues à l’écart des diamètres
Tout écart par rapport à la température de référence engendre entre piges
deux erreurs indépendantes l’une de l’autre. La première εdt est
liée à l’équilibre thermique entre tous les éléments mis en jeu, la
seconde εdα dépend de l’écart ∆α entre les coefficients de dilatation 2.1.3.2 Incertitude sur w
des éléments comparés.
La méthode de mesure fait intervenir trois piges de diamètres
Ces deux erreurs peuvent être chiffrées à l’aide des relations respectifs w 1 , w 2 , w 3 . Il est logique de penser que les incertitudes
suivantes ; celles-ci, si elles font certaines approximations, ont le sur les trois mesures de pige sont corrélées (même moyen, même
mérite d’être simples dans leur expression et majorantes par rapport référence, mêmes conditions de température, etc.) ; cela nous
à une formulation plus représentative des phénomènes réels : amène à conclure qu’il n’y a pas de mode préférentiel de calcul de
εd t = α · d t · L la valeur w utilisée dans la formule, mais il est néanmoins utile de
distinguer les piges droite et gauche et la meilleure formule sera :
εd α = ∆ t · ∆ α · L
w1 + w2 w3
avec L diamètre du tampon, w moyen = ---------------------- + --------
4 2
α coefficient moyen de dilatation,
Si l’on admet la corrélation entre les trois valeurs, l’incertitude
∆ t écart de température par rapport à 20 oC, sur la valeur moyenne utilisée dans les calculs est égale à l’incer-
∆ α écart entre les coefficients de dilatation de la référence et titude sur la mesure du diamètre d’une pige.
du produit mesuré,
dt écart de température entre les produits comparés. 2.1.3.3 Conclusion
Les incertitudes-types se déduisent de ces erreurs en faisant des L’incertitude composée calculée à partir des éléments décrits pré-
hypothèses sur les lois de distribution associées (on peut prendre cédemment est fortement influencée par l’incertitude sur le diamètre
comme loi soit une loi normale, soit une loi uniforme). des piges et par la méconnaissance de leur déformation de contact.
C’est la raison pour laquelle cette technique doit être abandonnée,
au profit de la méthode dont la description suit.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur, traité Mesures et Contrôle R 1 288 − 5
ÉTALONS DE FILETAGE ET CALCULS D’INCERTITUDE __________________________________________________________________________________________

2.2 Mesure avec piges cylindriques


étalons, avec mesure préalable
de leur diamètre
2.2.1 Principe de mesure
Le processus de mesure se déroule en deux étapes :
— détermination du diamètre moyen des piges ;
— mesure du diamètre sur flancs avec détermination préalable
de la constante de palpage de l’ensemble constitué par les piges
en contact sur les touches.
Le processus de mesure se déroule de la manière suivante
(figure 4).
a) Mesure du diamètre moyen des 3 piges
On relève une première valeur L0 sur le tampon lisse, puis on Figure 4 – Mesure d’un tampon fileté avec détermination préalable
mesure l’ensemble constitué du tampon lisse et des piges, on obtient du diamètre moyen de piges
une seconde valeur L′r .
Le diamètre moyen des piges est égal à :
1 2.2.3 Étude des composantes de l’incertitude
w moyen = ----- ( L′r – L 0 )
2
2.2.3.1 Étude de l’incertitude sur le diamètre
Cette valeur correspond au diamètre moyen d’une pige sous piges (Lm – Lr +  )
déformée entre une touche plate et un cylindre, dans une
a) Répétabilité de mesure
configuration proche de celle de la mesure du filet.
Le processus complet de mesure doit être reproduit, depuis la
b) Mesure du tampon lisse avec les piges
mesure des piges sur le tampon lisse jusqu’à la mesure du tampon
Cette mesure est destinée à réaliser une constante de palpage du fileté.
système « touches et piges » on obtient une valeur Lr qui tient
Tout comme pour la méthode précédente (§ 2.1.3.1), on retrouve
compte une nouvelle fois de la déformation des piges sur le cylindre
les incertitudes (b à g) suivantes.
lisse.
b) Incertitude due aux défauts de justesse du banc
c) Mesure du filetage
c) Incertitude due à la quantification du banc
Lors de cette mesure, il est fortement recommandé de ne pas
modifier l’orientation et la position des piges par rapport à la mesure d) Incertitude due aux défauts de géométrie des touches
précédente, afin de minimiser les erreurs dues à l’inclinaison des e) Incertitude due aux défauts de tangage et de lacet du banc
tampons provenant d’écarts de diamètre entre les piges. La mesure
f) Incertitude sur la référence
du diamètre sur piges tient à nouveau compte de la déformation des
piges, mais cette fois sur les flancs du filet. On prendra la valeur de l’incertitude sur le diamètre, éventuelle-
ment majorée pour tenir compte des défauts de cylindricité.
On obtient une valeur Lm .
g) Incertitude liée aux effets de la température
Le diamètre simple sur flancs d 2s est calculé à partir de la rela-
tion suivante : h) Incertitude due à l’inclinaison de l’axe du filetage
d 2s = (Lm – Lr) + Φ + w – A + H Cette incertitude est due à l’écart entre les diamètres des piges
situées d’un même côté du filet.
soit pour un filetage ISO à 60o, d’angle d’hélice β inférieur à 10o : Cet écart va se traduire par une différence d’inclinaison entre la
mesure sur le tampon lisse et la mesure du tampon fileté (figure 3).
3w P 3
d 2s = ( L m – L r ) + Φ – w – ---------- tan 2 β + ------------- (2) Il est possible de réduire les erreurs dues à ce défaut de piges en
4 2
veillant à ce que les piges soient disposées de manière identique
lors de la mesure du tampon lisse et du tampon fileté. L’erreur résul-
tante sera alors fonction de l’écart de diamètre en les deux piges
2.2.2 Loi de propagation des incertitudes situées côte à côte et de l’aptitude de l’opérateur à conserver la pige
isolée à la même position.
La loi de propagation des incertitudes nous permet de calculer
On démontre que, dans ces conditions, l’erreur due à cette incli-
l’incertitude combinée de d 2s à partir de la relation (2) :
naison est égale à :
2 2
U 2c ( d 2s ) = U ( L m – L r + Φ ) + U ( w ) (3) (Φ + w)
 δ-------Pw- 
3 2
ε = ----- ( D + 2w ) – -------------------- (4)
8 2
Les variances de β et P sont nulles par définition.
On note que le terme relatif à w est affecté du coefficient 1 ; en À partir de cette relation, on peut calculer une correction C = – ε.
revanche apparaissent deux termes, l’un relatif à l’incertitude sur le Cette approche reste théorique, car il est impossible de connaître
tampon de référence U 2 (Φ ), l’autre relatif à la constante sur le précisément la différence de diamètre δw entre les piges, ainsi que
tampon lisse U 2 (Lm – Lr). la position de la pige au moment de la mesure du tampon lisse.
Néanmoins, on constate que la correction calculée à partir de la
relation ci-dessus (4) est très faible.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
R 1 288 − 6 © Techniques de l’Ingénieur, traité Mesures et Contrôle
__________________________________________________________________________________________ ÉTALONS DE FILETAGE ET CALCULS D’INCERTITUDE

Exemple 2 : Appliquons la loi de propagation des corrections à la relation (2)


diamètre du filetage D = 100 mm permettant de calculer d 2s :
pas du filet P = 0,5 mm C d2s = C Lm – C Lr – C w
diamètre de pige w = 0,289 mm et δw = 0,3 µ m
diamètre du tampon lisse Φ = 50 mm La correction de déformation sur d 2s est égale à :
C = 0,004 µ m soit 4 nm. 1 1 3 3
C d2s = 2 e 3 ( 1 ) + 2 e 3 ( 2 ) – ----- e 1 ( 1 ) – -----e 1 ( 2 ) – -----e 2 ( 1 ) – -----e 2 ( 2 )
En réalité, la plus grande part de l’incertitude provient de la qualité 2 2 2 2
de maintien de la pige isolée au même endroit sur la touche pendant
le déroulement de tout le processus. Si l’on admet un déplacement Si l’on admet que ei (1) = 2 ei (2) alors :
± ∆y de cette pige entre la mesure de la constante sur le tampon C d2s = 6 e 3 ( 2 ) – 4,5 e 2 ( 2 ) – 1,5 e 1 ( 2 )
lisse et la mesure du filetage, on aura une variation sur Lr de :
δw On peut donc constater que, si les déformations ne sont pas
± ∆ y --------- complètement annulées, leurs effets sont en revanche fortement
P
réduits par ce processus de mesure, en comparaison de la méthode
qui représente l’incertitude maximale à prendre en compte. précédente.

Exemple : cette variation est, avec les données de l’exemple Pour exemple, la valeur de la correction, calculée à partir des relations
ci-dessus et pour un déplacement ∆y de 0,2 mm, de 0,12 µ m. de Hertz, est, pour un filetage de diamètre 10 mm, de pas 0,5 mm et
en utilisant un tampon de référence de 50 mm et des piges de
Remarque : lors de la mesure des piges sur le tampon lisse, il est
0,288 mm avec un effort de mesure de 2 N, de 0,17 µ m.
recommandé d’éloigner le plus possible les deux piges voisines afin de
minimiser l’effet d’inclinaison qui se répercutera sur la valeur calculée À noter que cette valeur sera d’autant plus faible que le diamètre du
de w (on fera aussi tourner les piges afin de réduire ce phénomène). tampon de référence sera proche, voire légèrement inférieur au
diamètre du tampon fileté.
i) Déformation de contact La valeur de la correction à appliquer a été significativement réduite
Pour simplifier le raisonnement, nous considérerons que les par rapport au paragraphe précédent. Comme précédemment, on
filets sont symétriques (figure 5). L’étude complète de ces phéno- prendra pour valeur de l’incertitude une valeur comprise entre 50 et
mènes peut être retrouvée dans la norme E 03-110. 100 % de la valeur de la correction.
Soient
ei la déformée notée ei (1) pour la pige isolée et ei (2) pour les 2.2.3.2 Étude de l’incertitude sur w
deux piges, a) Répétabilité de mesure
e 0 l’écrasement au contact cylindre lisse sur touche,
Celle-ci a déjà été prise en compte lors du calcul de l’écart-type
e 1 l’écrasement au contact pige sur touche,
de d 2s .
e 2 l’écrasement au contact pige sur cylindre lisse,
e 3 l’écrasement au contact pige sur flancs ; b) Incertitude due aux défauts de justesse du banc sur une
distance w
la correction à apporter à la mesure sera la suivante :
— mesure du diamètre de pige, correction à apporter à w : c) Incertitude due à la quantification du banc
On tiendra compte du fait que l’on fait deux lectures L0 et L′r .
1
C w = ----- [ e 1 ( 1 ) + e 1 ( 2 ) + e 2 ( 1 ) + e 2 ( 2 ) ] d) Incertitude due aux défauts de géométrie des touches
2
e) Incertitude due aux défauts de tangage et lacet du banc
dans le cas général, on négligera la déformation du tampon de
f) Incertitude liée aux effets de la température
référence sur les touches (e0) ;
— mesure de l’ensemble tampon lisse + piges : Cette incertitude pourra être négligée compte tenu des faibles
valeurs des grandeurs mesurées.
C Lr = e 1 ( 1 ) + e 1 ( 2 ) + e 2 ( 1 ) + e 2 ( 2 ) g) Incertitude due à l’inclinaison du tampon lisse lors de la mesure
de w
— mesure du filetage :
Incertitude négligeable compte tenu des éléments développés au
C Lm = e 1 ( 1 ) + e 1 ( 2 ) + 2 e 3 ( 1 ) + 2 e 3 ( 2 ) paragraphe 2.2.3.1 h).

2.3 Prise en compte des éléments


non mesurés

Comme cela a été développé au début du paragraphe 2, la valeur


du diamètre simple sur flancs est une information très restrictive,
car elle ne tient pas compte de certaines caractéristiques du file-
tage réel. Son utilisation doit, en conséquence, être limitée dans le
cadre d’opérations de surveillance périodique.
Si toutefois il est nécessaire d’utiliser le diamètre simple sur flancs
pour vérifier la conformité d’un filetage, il est possible de tenir
compte, dans le calcul d’incertitude, de l’effet des caractéristiques
Figure 5 – Déformations de contact non mesurées, selon le principe exposé dans le § F.2.3.3. du docu-
ment « Guide to the expression of uncertainty in measurement » [4].

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur, traité Mesures et Contrôle R 1 288 − 7
ÉTALONS DE FILETAGE ET CALCULS D’INCERTITUDE __________________________________________________________________________________________

2.3.1 Influence de l’angle En réalité, compte tenu des difficultés de réalisation, les flancs
ne peuvent avoir une géométrie parfaite et ne sont donc pas rigou-
Deux mesures réalisées avec des diamètres de piges différents reusement rectilignes ; il importe donc de procéder à une mesure
peuvent engendrer des résultats différents si l’angle du filet s’écarte complémentaire afin de visualiser et quantifier les défauts de
de la valeur nominale. rectitude.
L’écart ∆d entre les deux mesures réalisées respectivement avec
des piges de diamètre w 1 et w 2 est :
3.1 Diamètre de la rainure
γ rd – γ rg γ od – γ og

 
cos --------------------- cos -----------------------
2 2 3.1.1 Mesure sur piges
∆d = ( w 1 – w 2 ) --------------------------------- – -----------------------------------
γ rd + γ rg γ od + γ og
sin --------------------- sin ----------------------- La technique de mesure consiste à comparer le cylindre à rainures
2 2 avec les deux piges à un tampon cylindrique lisse. Cette mesure per-
avec γ demi-angle du filet dans un plan normal au filet. met de connaître, pour un diamètre de pige donné, la valeur du dia-
mètre sur piges (figure 6).
L’indice r correspond aux angles réels du filetage et l’indice o
correspond aux valeurs nominales, d à droite, g à gauche. Le certificat d’étalonnage fait donc état des informations
suivantes :
Si l’on prend pour w 2 la valeur théorique de w, on peut évaluer
une erreur ∆d qui est fonction de : — diamètre sur piges ;
— diamètre moyen des piges ;
— l’écart de diamètre entre les piges utilisées et le diamètre
— angle des flancs des rainures et relevés graphiques des défauts
recommandé ;
de rectitude.
— l’écart entre l’angle réel du produit (ou la limite de tolérance
de réalisation) et la valeur nominale γo de l’angle :

γd – γg 3.1.2 Mesure avec billes

 
cos -----------------
2 1 Cette technique s’applique aussi bien aux cylindres qu’aux bagues
∆d = ( w 1 – w 2 ) ----------------------------- – ---------------
γ d + γ g sin γ o à rainures.
sin ------------------
2 La mesure est réalisée par comparaison avec une cale étalon, ou
avec un pont de cales, au moyen d’un palpeur à deux billes. La
Exemple 3 : finalité de la mesure est la même que dans le cas d’utilisation de
pour un écart (w 2 – w 1) = 1 µ m et β = 10o : piges, à savoir connaître le diamètre sous billes d’une rainure en
écart par rapport 0 10 20 30 40 50 60 donnant la valeur du diamètre de bille utilisée et les angles des
à 30o en ’ flancs.
∆d en µ m 0 0,01 0,02 0,03 0,04 0,05 0,06 Dans les deux cas, les résultats de mesure sont accompagnés
d’un relevé de profil des flancs.
Il est donc possible de calculer une incertitude type à partir des
limites de tolérance sur les angles et de l’écart entre le diamètre de
pige (bille) utilisé et la valeur recommandée déduite de la valeur
réelle du pas. On suppose que la loi de distribution est une loi uni- 3.2 Angles et profil de la rainure
forme.
L’utilisateur du cylindre à rainures peut être amené à utiliser des
piges ou billes dont le diamètre est sensiblement différent de ceux
2.3.2 Influence du pas utilisés lors de l’opération d’étalonnage du cylindre à rainures. La
figure 7 permet de mieux comprendre la nécessité de procéder
alors à des corrections en tenant compte des angles réels définis
L’erreur de pas n’a pas les mêmes conséquences, car elle n’intro-
par les zones de contact des piges ou billes utilisées. Cette évalua-
duit pas d’écart entre deux mesures réalisées avec des moyens
tion est faite à partir des relevés de rectitude des flancs.
différents.
En revanche, le diamètre simple sur flancs sera bien évidemment
différent du diamètre virtuel sur flancs.
3.3 Incertitudes de mesure
L’incertitude-type associée se déduit de la limite de tolérance du
pas, pour une loi de distribution uniforme et affectée du coefficient
3.3.1 Incertitudes de mesure des diamètres
δd 2s δd 2s IT
de sensibilité ------------ soit U p = ------------ ------------- si IT est la zone de tolé- sur piges ou sous billes
δP δP 2 3
rance répartie symétriquement autour de la valeur nominale. Le calcul d’incertitude sera conduit de manière identique à la
mesure d’un tampon lisse ou d’une bague lisse.

3. Étalonnage d’étalons
cylindriques à rainures
Les étalons à rainures sont utilisés principalement pour les
mesures de bagues filetées lorsqu’on utilise des palpeurs à deux
billes.
Les caractéristiques fonctionnelles de ces étalons sont :
— la valeur du diamètre de la rainure ;
— les demi-angles. Figure 6 – Diamètre sur piges ou sous billes d’un cylindre à rainures

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
R 1 288 − 8 © Techniques de l’Ingénieur, traité Mesures et Contrôle
__________________________________________________________________________________________ ÉTALONS DE FILETAGE ET CALCULS D’INCERTITUDE

Le diamètre simple sur flancs D 2s est calculé à partir de la relation


suivante :

3w P 3
D 2s = L m + ( Φ – L r ) + w + ----------- tan 2 β – ------------ (5)
4 2
où Lr est la valeur du déplacement du palpeur dans la bague lisse.
Il s’agit donc d’une mesure indirecte se décomposant en deux
phases :
— détermination du diamètre de bille ;
— mesure du diamètre sur flancs avec détermination préalable
d’une constante du palpeur.

Figure 7 – Effet des défauts de rectitude sur les angles utiles


des flancs d’un cylindre à rainures 4.1.2 Loi de propagation des incertitudes
La loi de propagation des incertitudes nous permet de calculer
l’incertitude combinée de D 2s à partir de la relation (5).
En ce qui concerne le diamètre des piges, le calcul d’incertitude
sera celui des tampons lisses de faible diamètre en intégrant les Ainsi la variance de l’incertitude est égale à :
défauts de cylindricité, la mesure sur flancs faisant toujours inter- 2
venir trois zones de contact par pige (deux sur les flancs et une sur U c ( D 2s ) = U 2 ( L m ) + U 2 ( Φ – L r ) + U 2 ( w )
la touche).
Les variances de β et P sont nulles par définition.
En revanche, la connaissance du diamètre de bille dans le plan
des points de contact pose quelques difficultés de mesure et Les termes U 2 (L m) et U 2 (Φ – L r) sont respectivement représen-
impose de prendre en compte une estimation assez large du défaut tatifs de l’incertitude sur le résultat de mesure du diamètre inté-
de sphéricité. Mais comme cela est développé dans le paragraphe rieur de la bague filetée et de l’incertitude sur la connaissance de
suivant, le calcul du diamètre à fond de rainure fait intervenir une la constante du palpeur (Φ – L r).
fois le diamètre de bille et trois fois le diamètre de pige.
Le choix entre les deux techniques devra donc être fondé sur les
conditions de maîtrise de ces divers paramètres ainsi que sur leurs
4.1.3 Étude des composantes de l’incertitude
effets sur l’incertitude du diamètre à fond de rainure.
4.1.3.1 Étude de l’incertitude sur le diamètre sur billes Lm
a) Répétabilité de mesure
3.3.2 Incertitude de mesure des demi-angles
Tout comme pour la mesure des filetages extérieurs, la répéta-
bilité sera définie avec une répétition de la totalité du processus
La technique de mesure la plus appropriée consiste à placer le
opératoire (mesure de la constante palpeur et mesure du filetage).
cylindre à rainures sur une table sinus et à générer l’angle nominal
La mesure du diamètre de bille pourra être traitée à part, compte
du filetage. Ainsi il est possible de relever le profil de chaque flanc
tenu des conditions expérimentales différentes de la mesure du
et de situer les écarts par rapport à l’angle nominal ; une illustra-
produit.
tion de ce principe est donnée dans la référence [5].
On retrouvera les incertitudes suivantes :
L’incertitude de mesure des angles dépend :
— de l’incertitude sur l’angle généré ; b) incertitude due aux défauts de justesse du banc
— de la qualité du mouvement de translation utilisé lors du relevé c) incertitude due à la quantification du banc
de profil ; d) incertitude due aux défauts du déplacement vertical du banc
— du défaut de justesse du capteur ;
— de la dimension du flanc ; L’incertitude à prendre en compte correspond aux défauts de
— de la qualité du positionnement du cylindre, en particulier de rotation du mouvement vertical de la tête de mesure ou du palpeur
l’orientation du plan de mesure des profils. et aux défauts de translation (rectitude du guidage). Quand il s’agit
d’un mouvement de la table support de pièce, il y a lieu de prendre
en considération ces mêmes défauts qui peuvent être sensible-
ment plus importants.
4. Diamètre simple sur flancs e) incertitude due aux défauts de tangage et lacet du banc
f) incertitude liée aux effets de la température
de filetages intérieurs g) incertitude due à l’inclinaison de l’axe du filetage
Il peut parfois être difficile d’assurer la parfaite orientation de
4.1 Mesure avec palpeur à billes l’axe de la bague par rapport à l’axe de mesure ; on pourra mini-
et bague lisse étalon miser l’effet de cette inclinaison δ en effectuant deux mesures en
se décalant d’un pas sur un seul côté de la bague.
4.1.1 Principe de mesure En appliquant cette procédure, l’erreur résiduelle est de :
ε = D(1 – cos δ )
Le principe consiste à comparer une bague lisse cylindrique et
une bague filetée au moyen d’un palpeur à deux billes. L’incertitude-type liée est calculée en prenant une valeur maxi-
male δ, avec une loi de distribution uniforme.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur, traité Mesures et Contrôle R 1 288 − 9
ÉTALONS DE FILETAGE ET CALCULS D’INCERTITUDE __________________________________________________________________________________________

h) incertitude due aux déformations de contact La relation ci-dessus met en évidence la continuité des différentes
On reprendra le même principe que pour les filetages extérieurs, mesures constitutives de la mesure du diamètre sur flancs, bien que
sachant que les palpeurs oscillants ont de très faibles efforts de pal- certaines de ces mesures soient réalisées par des laboratoires
page (quelque millinewtons) et que, par conséquent, les incertitudes différents.
après corrections éventuelles seront très faibles, voire négligeables Elle permet, en outre, de comprendre pourquoi il est essentiel de
dans certains cas. définir les angles utiles notés α 1 et α 2 du cylindre à rainures pour
chaque valeur de w 1 utilisée.
4.1.3.2 Étude de l’incertitude sur la constante du palpeur La dernière partie de cette relation repérée « mesure du produit »
(  – Lr ) pourra être traitée soit avec les valeurs nominales du produit dans
Celle-ci sera constituée de : le cas de mesure de diamètre simple, soit avec les valeurs réelles
dans le cas de mesure de diamètre virtuel.
— incertitude sur les corrections d’erreurs de justesse dans la
zone de mesure de la bague lisse ;
— quantification de l’instrument (deux lectures) ;
— incertitude sur la connaissance de la valeur de la bague de 4.2.2 Équation de propagation des incertitudes
référence ;
∂D 2s 2
— incertitude due à la température de la bague et à la mécon-
naissance de son coefficient de dilatation (écart de température
U 2 ( D 2s ) = u 2 ( D ) + u 2 ( L m – L r ) + ------------
∂w 0   u (w ) 2
0
entre la règle et la bague ou incertitude sur les corrections de
∂ D 2s 2 ∂ D 2s 2
  u ( w ) +  -----------
∂α 
température) ;
+ ------------ 2 - u (α ) 2
— incertitude sur les corrections de déformation de contact. ∂ w1 1
1
1

∂ D 2s 2 ∂ D 2s 2 ∂ D 2s 2
 u  u  u
4.1.3.3 Étude de l’incertitude sur le diamètre des billes w 2(α 2(γ 2(γ
+ ------------
∂ α2 2) + ------------
∂γ d d) + ------------
∂γ g g) (7)
La valeur du diamètre de bille à prendre en compte est :
1 Les termes en u 2 (γ ) sont nuls par définition (mesure d’un diamètre
w = ---- ( w 1 + w 2 ) simple). On assimilera, dans le calcul d’incertitude, γ à α, pour les
2
angles sur flancs du produit mesuré.
La maîtrise de cette mesure exige une parfaite connaissance du
diamètre des billes, à savoir le diamètre moyen et le défaut de
sphéricité. 4.2.3 Études des composantes de l’incertitude
Cette incertitude résultera de la mesure de billes dans des sec-
tions différentes, afin de situer également le défaut de sphéricité 4.2.3.1 Incertitudes des termes Lm et Lr
(de l’ordre de 0,25 µm).
On retrouve tous les termes déjà cités, auxquels il faudra ajouter
Ces mesures pourront être complétées par des analyses locales un terme relatif au défaut du mouvement du banc d’étalonnage
de sphéricité (recherche de zone d’usure) dans les zones de contact permettant de contourner le cylindre à rainures (par exemple, le
avec les produits. mouvement transversal y d’une machine MU 214 SGIP).

4.2.3.2 Incertitudes liées à la connaissance de w 0 et w 1


4.2 Mesure avec palpeur à billes α1 – α2
et cylindres à rainures ∂D 2s cos -------------------
2
------------ = 1 – ------------------------------
∂w 0 α1 + α2
4.2.1 Formulation du processus de mesure sin -------------------
2
α1 – α2 Remarque : le terme ci-dessus correspond à une mesure de
cos -------------------
2 cylindre à rainures avec un palpeur à deux billes ; dans le cas où
D 2s = D sous billes + w 0 – w 0 ------------------------------
α1 + α2 l’étalonnage est réalisé avec des piges, ce terme devient :
sin -------------------
2 α1 – α2














∂D 2s cos -------------------
étalonnage du cylindre 2
------------ = 1 + ------------------------------
à rainures ∂w 0 α1 + α2
(6) sin -------------------
2
α1 – α2 γd – γg
cos ------------------- cos ----------------- Ces termes représentent l’incertitude sur le diamètre à fond de
2 2 P
– L r + w 1 ------------------------------ + L m – w 1 ----------------------------- + ---------------------------------------- filet du cylindre à rainures, liée à la méconnaissance du diamètre
α1 + α2 γ d + γ g tan α d + tan α g
sin ------------------- sin -----------------
- moyen w 0 des piges ou billes utilisées par le centre d’étalonnage.
2 2
α1 – α2 γd – γg


























constante sur mesure du produit


∂D 2s cos ------------------- cos -----------------
cylindres à rainures 2 2
------------ = ------------------------------ – -----------------------------
avec Dsous billes valeur de l’étalon à rainures, ∂w 1 α1 + α2 γd + γg
sin ------------------- sin ------------------
Lr mesure sur l’étalon à rainures, 2 2
w0 diamètre des piges (billes) utilisées lors de Ce terme, très voisin de zéro, confirme que l’incertitude sur la
l’étalonnage du cylindre, connaissance de w 1 est sans effet sur l’incertitude finale.
w1 diamètre des billes utilisées pendant la
mesure du produit,
α1 , α2 angle des flancs du cylindre à rainures,
α d , α g , γd , γg angles du produit mesuré.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
R 1 288 − 10 © Techniques de l’Ingénieur, traité Mesures et Contrôle
__________________________________________________________________________________________ ÉTALONS DE FILETAGE ET CALCULS D’INCERTITUDE

4.2.3.3 Incertitude liée à la connaissance des demi-angles La variance de D 2s liée aux incertitudes de mesure des demi-angles
 des flancs de l’étalon à rainures est la suivante :
Dans le cas où les billes utilisées pour l’étalonnage du cylindre 4
∂D 2s
∑  -----------
∂ αi  α i
à rainures et pour la mesure du produit sont différentes, il y a lieu 2 2
U α i ( D 2s ) = [ ...... ] + - u
de procéder à un calcul du nouveau diamètre sous billes qui prend i=1
en compte l’angle défini par les points (ou plutôt les zones) de contact
3 4
des deux variétés de billes (ou piges et billes). ∂ D 2s ∂ D 2s
Cette détermination peut se révéler délicate dans la mesure où +2 ∑ ∑  -----------
∂ αi   ∂ αj  α i α j
- ------------ u u r ( α i , α j )
les points de contact ne peuvent être parfaitement situés sur les i = 1 j = i+1
graphiques, en particulier quand les relevés de profil sont très irré-
guliers. L’incertitude sur α devra tenir compte de ces difficultés. Le coefficient de corrélation r (αi , αj ) va dépendre de la technique
de mesure utilisée ; par exemple, le principe consistant à placer le
Dans la relation (6) de calcul de D 2s on prend pour valeurs de α 1 cylindre sur une table sinus inclinée à 30o donnera une erreur sen-
et α 2 les angles définis par les zones supposées de contact (figure 7), siblement identique (aux erreurs de répétabilité près) pour les quatre
en prenant comme incertitude l’incertitude donnée par le laboratoire demi-angles, d’où un coefficient de corrélation proche de 1.
d’étalonnage, augmentée d’une incertitude liée à la détermination
graphique de chacun des demi-angles. Exemple 4
Dans le cas de profil particulièrement irrégulier, il est prudent de Pour α = 30o et r = 1
rajouter dans le calcul d’incertitude un terme lié à l’amplitude des
défauts macrogéométriques de rectitude. Ce terme peut être estimé U ( D 2s ) = 12 ( w 1 – w 0 ) U α
de la façon suivante :
avec Uα exprimé en radians.
si di est l’amplitude des défauts de rectitude du flanc i dans la zone
Application : Uα = 1’ et (w 1 – w 0 ) = 10 µ m
supposée de contact, le centre de bille sera connu à ± di /2. Si l’on
admet que la probabilité de positionnement est la même sur tout U (D 2s) = 10 nm
l’intervalle di , l’incertitude-type résultante sera égale à :
On remarquera que cette incertitude dépend de l’écart de diamètre
4 2 entre les éléments de palpage utilisés sur le cylindre et sur la bague
∑ 
1 d
-------- ------i filetée.
i=1
3 2

Exemple : soit pour di = 0,2 µm une incertitude U = 0,5 µm.


Cette incertitude est aussi importante que l’incertitude sur la 5. Diamètre virtuel sur flancs
connaissance de l’angle moyen du profil et démontre la nécessité
de disposer d’une géométrie des flancs aussi parfaite que possible.
5.1 Formules de calcul
La mesure d’une rainure consiste à déterminer, outre le diamètre
sur piges ou billes, les quatre demi-angles (haut et bas, gauche et
■ Pour un filetage extérieur :
droit) de chaque rainure.
Les termes en α de l’équation (6) : γd – γg
cos ------------------
α1 – α2 α1 – α2 2 P
d 2v = d c – w ------------------------------- + ------------------------------------------
cos -------------------
2
cos -------------------
2 γ d + γ g tan α d + tan α g
w 0 ------------------------------ et w 1 ------------------------------ sin ------------------
α1 + α2 α1 + α2 2
sin ------------------- sin -------------------
2 2 ■ Pour un filetage intérieur :
deviennent respectivement : γd – γg
cos ------------------
α1 – α2 α3 – α4 α1 – α2 α3 – α4 2 P

   
D 2v = d c + w ------------------------------- – ------------------------------------------
w
cos ------------------- cos -------------------
2 2 w1
cos ------------------- cos -------------------
2 2 γ d + γ g tan α d + tan α g
-------0- ------------------------------ + ------------------------------ et -------- ------------------------------ + ------------------------------ sin ------------------
2 α1 + α2 α3 + α4 2 α1 + α2 α3 + α4 2
sin ------------------- sin ------------------- sin ------------------- sin -------------------
2 2 2 2 dc représente la distance entre centres des piges et billes.
avec α1 = α haut droit,
α2 = α bas droit,
5.2 Effet de l’incertitude de mesure
α3 = α haut gauche,
du pas sur le résultat final
α4 = α bas gauche.
Les dérivées partielles de D 2s par rapport aux angles α τ auront La loi de propagation des incertitudes nous permet de calculer
la forme suivante : l’incertitude combinée en fonction de la contribution des incertitudes
des différentes grandeurs mesurées.
∂D 2s 1 cos α τ ( w1 – w0 )
------------ = – ---- ---------------------------------------- -------------------------- Ainsi, la contribution de l’incertitude de mesure du pas P sur le
∂ ατ 2 ατ + αη 2

sin 2 --------------------
2  diamètre sur flanc sera :

1 2 1 2
≈  ------------------
 ------------------------------------------
tan α + tan α  
2
les indices τ et η correspondant aux angles situés d’un même côté U P ( d 2v ) = U 2(P ) - U 2(P )
d g
2 tan α
de la rainure.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur, traité Mesures et Contrôle R 1 288 − 11
ÉTALONS DE FILETAGE ET CALCULS D’INCERTITUDE __________________________________________________________________________________________

5.3 Effet de l’incertitude de mesure cette condition est remplie pour :


des angles sur le résultat final P cos 2 α d + cos 2 α g
w = ----- -------------------------------------------------------------------------------------- (8)
2 αd + αg
Dans la suite du calcul, nous allons assimiler γ et α. cos 2 --------------------- ( cos α d + cos α g )
2
Calcul des dérivées partielles par rapport à αi :
b) les erreurs sur αd et αg sont rigoureusement indépendantes
∂d 2v (coefficient de corrélation égal à 0) ; U 2 (d 2v) est minimale pour :
------------ =
∂ αd P cos 3 α d + cos 3 α g
1 αd – αg αd + αg 1 αd – αg αd + αg w = ----- -------------------------------------------------------------------------------------------
2 αd + αg
– ---- sin -------------------- sin --------------------- – ---- cos -------------------- cos --------------------- cos 2 --------------------- ( cos 2 α d + cos 2 α g )
2 2 2 2 2 2 2
– w ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
αd + αg
sin 2 --------------------- c) les erreurs sur αd et αg sont rigoureusement opposées (coef-
2
ficient de corrélation égal à – 1) ; U 2 (d 2v) est indépendante de l’incer-
P
– -----------------------------------------------------------------------
- ∂d 2v ∂d 2v
cos 2 α d ( tan α d + tan α g ) 2 titude sur α quand -----------
- – ------------ = 0 ce qui est toujours vérifié.
∂ αd ∂ αg
∂d 2v 1 cos α g P
------------ = ---- w ---------------------------------- – -----------------------------------------------------------------------
- ■ On démontre que, dans tous les cas, si le diamètre des piges ou
∂ αd 2 α d + α g cos 2 α d ( tan α d + tan α g ) 2 billes correspond à la valeur optimale (formule (8)) l’incertitude sur
sin 2 --------------------- les valeurs d’angle est négligeable. Cela reste vrai tant que l’écart
2
entre le diamètre de la pige utilisée et le diamètre optimal reste infé-
∂d 2v 1 cos α d P rieur à 20 µ m avec une incertitude-type de la mesure des
------------ = ---- w ---------------------------------- – -----------------------------------------------------------------------
-
∂ αg 2 α d + α g cos 2 α g ( tan α d + tan α g ) 2 demi-angles inférieure à 20’’ (ou 5 µm et 60’’). Ces valeurs sont suf-
sin 2 --------------------- fisamment importantes pour que, dans la majorité des cas, on
2
puisse considérer l’incertitude sur la mesure des angles comme
∂d 2v 2 ∂d 2v 2 négligeable.
U 2 ( d 2v ) = K + ------------
∂ αd   u ( α ) +  -----------
2
∂α 
d -
g
u 2 ( αg )

∂ d 2v ∂ d 2v

+ 2 ------------
∂ αd   -----------
∂α 
- cov ( α
g
d, αg ) 6. Exemples de calcul
où K représente les six premiers termes de la relation (7),
La présentation des tableaux 1 et 2 est donnée sur le modèle
et cov (αd , αg) la covariance des valeurs αd , αg ; cette covariance recommandé par le COFRAC (Comité français d’accréditation).
exprime la relation existant entre les erreurs sur les mesures de αd Figurent comme information supplémentaire les types de lois
et αg . retenues pour le calcul des incertitudes-types (termes Uj ).
Les termes en u 2 (α ) représentent l’incertitude de mesure des Quand une incertitude résulte d’un calcul d’incertitude préalable
demi-angles. ou bien est issue d’un certificat d’étalonnage, ne figure dans le
Suivant la technique de mesure employée, on peut envisager tableau que le terme correspondant à l’incertitude-type uj .
plusieurs cas de relations entre les erreurs de mesure sur chaque
demi-angle : Le résultat final est une linéarisation du terme U c = A2 + B2 L2
a) les erreurs sur αd et αg sont rigoureusement corrélées (coeffi- et représente l’équation de la corde joignant les points d’ordonnée
cient de corrélation égal à 1) et les incertitudes de mesure sont U 0 et U 1 correspondant aux incertitudes de mesure aux bornes du
identiques ; alors : domaine de mesure considéré.
∂d 2v ∂d 2v 2 L’incertitude finale est donnée avec un coefficient d’élargissement
U 2 ( d 2v ) = K + -----------
∂ αd ∂ αg 
- + ------------  u2 ( α ) de k = 2.
(0)
U 2 (d 2v) est indépendante de l’incertitude sur α quand : (0)

∂d 2v ∂d 2v
- + ------------ = 0
-----------
∂ αd ∂ αg

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
R 1 288 − 12 © Techniques de l’Ingénieur, traité Mesures et Contrôle
__________________________________________________________________________________________ ÉTALONS DE FILETAGE ET CALCULS D’INCERTITUDE

Tableau 1 – Mesure d’un tampon fileté – Diamètre virtuel sur flancs


Domaine de mesure : 1 mm à 100 mm, pas de 0,5 à 3 mm
● Instruments et références utilisés :
Banc de mesure de longueur équipé de sa règle
Tampon lisse de référence de ∅ 50 mm
Jeux de trois piges cylindriques lisses
● Méthode de mesure :
Mesure du diamètre sur piges cylindriques par comparaison à un tampon lisse et calcul du diamètre sur flancs virtuel. Chaque tampon
est mesuré une seule fois.
La mesure est systématiquement précédée de la détermination du diamètre des piges sur le tampon lisse.
● Incertitudes élémentaires :

Type A
Écart-type estimé à partir de séries de 10 mesures de tampons filetés de diamètre compris entre 2 et 80 mm.
Cette estimation a été obtenue en effectuant, pour chaque mesure, le processus complet décrit dans la méthode de mesure.
La plus grande valeur d’écart-type a été retenue :
s = 247 nm
Type B

Coefficient
Distribution de sensibilité
Origine de l’incertitude Demi-étendue a priori Incertitude-type |Ci | u (xi )i
u (x i ) ∂f
C i = --------
diviseur ∂ xi

B1 Correction des erreurs de origine certificat (0,4 µ m + 0,7 · 10–6 L ) 1 (0,4 µ m + 0,7 · 10–6 L )
justesse de la règle d’étalonnage
2
B2 Valeur du tampon de origine certificat 0,06 µ m 1 0,060 µ m
référence d’étalonnage
2
B3 Quantification de l’afficheur loi uniforme 1 0,041 µ m
(2 lectures à q = 100 nm) 2q 2
3 -----------
12
B4 Diamètre moyen des piges 0,15 µ m 1 0,150 µ m
d’après la mesure sur un
cylindre lisse
B5 Valeurs des angles des flancs 6’’ 0 0 µm
B6 Connaissance du pas 0,25 µ m 0,866 0,216 µ m
B7 Non-homogénéité de la 3,45 · 10–6 L loi normale 1,15 · 10–6 L 1 1,15 · 10–6 L
température entre produits 3
B8 Méconnaissance des 0,85 ·10–6 L loi normale 0,28 · 10–6 L 1 0,28 · 10–6 L
coefficients de dilatation 3
B9 Correction de déformations 0,08 µ m loi uniforme 0,046 µ m 1 0,046 µ m
de contact 3
Incertitude-type composée, linéarisée sur le domaine considéré : u c = 0,545 µm + 0,65 · 10–6 L
Incertitude globale U = k u c pour k = 2 :
U = ± (1,1 µ m + 1,3 · 10–6 L )

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur, traité Mesures et Contrôle R 1 288 − 13
ÉTALONS DE FILETAGE ET CALCULS D’INCERTITUDE __________________________________________________________________________________________

Tableau 2 – Mesure du diamètre simple sur flancs d’une bague filetée avec un cylindre à rainures
Domaine de mesure : 5 mm à 150 mm
● Instruments et références utilisés :
Banc de mesure de longueur équipé de sa règle
Cylindre à rainures
Palpeur oscillant à deux billes
● Méthode de mesure :
Mesure du diamètre sur billes par comparaison à un cylindre à rainures et calcul du diamètre sur flancs simple. Chaque bague est mesu-
rée une seule fois.
● Incertitudes élémentaires :

Type A
Écart-type estimé à partir de séries de 10 mesures de bagues filetées de diamètre compris entre 2 et 80 mm.
Cette estimation a été obtenue en effectuant, pour chaque mesure, le processus complet décrit dans la méthode de mesure.
La plus grande valeur d’écart-type a été retenue :
s = 380 nm
Type B

Coefficient
Distribution de sensibilité
a priori Incertitude-type
Origine de l’incertitude Demi-étendue |Ci | u(xi )i
u (xi ) ∂f
diviseur C i = ---------
∂ xi

B1 Correction des erreurs de origine certificat (0,4 µm + 0,7 · 10–6 L ) 1 (0,4 µm + 0,7 · 10–6 L )
justesse de la règle d’étalonnage
2
B2 Quantification de l’afficheur loi uniforme 1 0,058 µm
(4 lectures à 100 nm) 4q 2
3 -----------
12
B3 Valeur du diamètre sur piges origine certificat 0,2 µm 1 0,2 µm
du cylindre à rainures d’étalonnage
2
B4 Diamètre des piges utilisées origine certificat 0,15 µm 3 0,45 µm
pour étalonner le cylindre à d’étalonnage
rainures 2
B5 Correction tenant compte du 0,01 µm loi uniforme négligeable 1 négligeable
diamètre des billes utilisées 3
pour le produit fileté
(si w1 – w0 = 10 µm) avec
une incertitude sur les angles
de ± 2’
B6 Défaut de rectitude des flancs 0,06 µm loi uniforme 0,034 µm 1 0,034 µm
3
B7 Homogénéité de la 3,45 · 10–6 L loi normale 1,15 · 10–6 L 1 1,15 · 10–6 L
température entre produits 3
B8 Méconnaissance des 0,848 ·10–6 L loi normale 0,28 · 10–6 L 1 0,28 · 10–6 L
coefficients de dilatation 3
B9 Correction de déformations négligeable loi uniforme négligeable 1 négligeable
de contact 3
Incertitude-type composée, linéarisée sur le domaine considéré : u c = 0,742 µm + 0,544 · 10–6 L
Incertitude globale U = k u c pour k = 2 :
U = ± (1,5 µm + 1,1 · 10–6 L )

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
R 1 288 − 14 © Techniques de l’Ingénieur, traité Mesures et Contrôle
__________________________________________________________________________________________ ÉTALONS DE FILETAGE ET CALCULS D’INCERTITUDE

Références bibliographiques

[1] AFNOR E 03-110. – Filetages – Méthodes de [3] AFNOR E 11-018. – Étalons pour la mesure de [5] MAJOUR (M.) et HABERT (J.). – Contrôle des
mesure directe, avril 1990. filetage. Cylindres et bagues à rainures, août filetages. R 1 285 Techniques de l’Ingénieur,
[2] ROARK’S. – Formulas for stress and strain. 1992. traité Mesures et Contrôle, oct. 1987.
763 p, McGraw-Hill. International Editions [4] ISO/ TAG4/ WG3. – Guide to the expression of [6] AFNOR NF E 03-000. – Filetage. Définitions des
(1989). uncertainty in measurement, juin 1992. termes usuels. Termes particuliers aux file-
tages triangulaires, cylindriques et coniques,
déc. 1985.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur, traité Mesures et Contrôle R 1 288 − 15

Vous aimerez peut-être aussi