Vous êtes sur la page 1sur 3

Prof .

Georgiana Anton

CHANSONS Trouva ce jeux tellement amusant


Que tout à coup : zip ! wizz !
boing ! ba da boum !
Le hérisson
Mon poisson rouge
Qui est-ce qui pique, pique, pique Mon poisson rouge ayant appris
Qui est-ce qui pique quand on le prend ? Que les oiseaux quittaient leur cage
C’est, c’est Se dit un jour : « tiens moi aussi
C’est mon hérisson ! bis Je voudrais voir du paysage
Mon bocal est trop petit
Qui est-ce qui s’roule, se met en boule L’eau est sale, l’herbe y pousse.
Sous les feuilles du groseillier ? Je veux voir du beau pays
C’est, c’est Et m’étendre… sur la mousse »
C’est mon hérisson ! bis
Il pleut, il mouille
Qui est-ce qui se cache ou bien s’endort Il pleut, il mouille,
Quand il fait bien froid dehors ? C’est la fête à la grenouille,
C’est, c’est La grenouille a fait son nid
C’est mon hérisson ! bis Dessous un grand parapluie.

Le rat de ville
Une souris verte Autrefois le rat de ville
Invita le rat des champs
Une souris verte D’une façon fort civile
Qui courait dans l’herbe. A des reliefs d’ortolans.
Je l’attrape par la queue
Je la montre à ces messieurs Sur un tapis de Turquie
Le couvert se trouva mis
Ces messieurs me disent : Je laisse à penser la vie
« trempez-la dans l’huile, Que firent ces deux amis.
Trempez-la dans l’eau,
Ça fera un escargot Petit abeille
Tout chaud » Petit abeille,
Quand vas-tu te marier ?
Une poule sur un mur Car si c’est demain la veille
Une poule sur un mur Il est temps de t’envoler ! bis
Qui picote du pain dur
Picoti, picota, Il court, il court le furet
Lève la queue et puis s’en va ! Il court, il court le furet
Le furet du bois, mesdames,
Petit escargot Il court, il court le furet
Petit escargot Le furet du bois joli.
Porte sur son dos
Sa maisonnette. Il est passé par ici
Aussitôt qu’il pleut Il est passé par là.
Il est tout heureux
Il sort sa tête. Prom’nons nous dans les bois
REFRAIN
Un éléphant qui se balançait Promenons nous dans les bois
un éléphant qui se balançait Pendant que le loup n'y est pas.
sur une toile, toile, toile, Si le loup y était, il nous mangerait,
Toile d’araignée Mais comme il n'y est pas, il nous mangera

1
Prof . Georgiana Anton
pas. Il donn’ra du lait.
Loup, y es tu ? M’entends tu ? Que fais tu ? Tirez – lui la queue
Je mets ma culotte jaune Il pondra des œufs.
REFRAIN
Je mets ma chemise grise. Combien en voulez-vous ?
REFRAIN
Oh ! Ah ! Ah ! Je mets ma veste rouge Coccinelle
REFRAIN Coccinelle, demoiselle
Oh ! Oh ! Je mets mes chaussettes roses Bête à bon Dieu.
REFRAIN Coccinelle, demoiselle,
Hé ! Hé ! Je mets mes chaussures bleues Vole jusqu’aux cieux
REFRAIN
Je mets mes lunettes noires Petit point blanc, elle attend
REFRAIN Petit point rouge, elle bouge,
Ah ! Ah ! Ah ! J'arrive. Petit point noir…
Hop ! Envolée !
Coccinelle, au revoir
Trois petits minous
Trois petits minous qui avaient Au revoir, petit coccinelle !
Perdu leurs mitaines
S’en vont trouver leur mère. Alouette
« Maman, nous avons perdu nos mitaines ! REFRAIN :
- perdu vos mitaines ? Vilains petits minous, Alouette, gentille alouette
Vous n’aurez pas de crème au chocolat… » Alouette, je te plumerai (bis)
Je te plumerai le bec (bis)
Trois petits minous qui avaient Et le bec, et le bec
Retrouvé leurs mitaines Alouette, alouette, ah ah ah ah !
S’en vont trouver leur mère. REFRAIN
« - retrouvé vos mitaines ? gentils petits Je te plumerai la tête (bis)
minous, Et la tête, et la tête
Vous aurez pleine de crème au chocolat… » Et le bec, et le bec
Alouette, alouette, ah ah ah ah !
Mon âne REFRAIN
Mon âne, mon âne a bien mal à sa tête, Je te plumerai le cou (bis)
Madame lui a fait faire un bonnet pour sa fête Et le cou, et le cou
Un bonnet pour sa fête Et la tête, et la tête
Et des souliers lilas la la, et des souliers lilas. Et le bec, et le bec
Alouette, alouette, ah ah ah ah !
Y a une pie REFRAIN
Y a une pie dans le poirier, Je te plumerai le dos (bis)
J’entends la pie qui chante. Et le dos, et le dos
Y a une pie dans le poirier, Et le cou, et le cou
J’entends la pie chanter. Et la tête, et la tête
J’entends, j’entends Et le bec, et le bec
J’entends la pie qui chante. Alouette, alouette, ah ah ah ah !
J’entends, j’entends REFRAIN
J’entends la pie chanter. Je te plumerai les fesses (bis)
Et les fesses, et les fesses
Un petit cochon Et le dos, et le dos
Un petit cochon Et le cou, et le cou
Pendu au plafond, Et la tête, et la tête
Tirez – lui le nez,

2
Prof . Georgiana Anton
Et le bec, et le bec La plus coquine
Alouette, alouette, ah ah ah ah ! Et, lui, le loup
REFRAIN Il dévore tout !
Ouh ! Cachez-vous !

POEsies Paulo
le corbeau
La ballade des chiffres de Bordeaux
Un, deux, trois, danse le tango
Claque tes doigts. avec des sabots
Quatre, cinq, six en peau de croco
Tape tes cuisses.
Voilà sept, As-tu vu,
Sur la tête. Dans la rue
Huit et neuf et dix, Un petit ver
Tous les enfants applaudissent. De terre ?
Oui, j’ai vu
Dans la rue
Fleur-de-Lupin Un petit ver
Fleur-de-Lupin Tout nu.
Sur son chemin
Vit un malin Je suis une chenille
Petit lapin A l’abri de mon cocon.
Avec un brin Au printemps je m’habille
De romarin. Avec des ailes de papillon
Tous les lapins
Sont des coquins
Hi ! Ha ! Hi ! Ha !
Les mois Oreilles longues et sabots blancs
Janvier, février Hi ! Ha ! Hi ! Ha !
J’ai froid au nez. C’est le petit âne des enfants
Mars, avril Hi ! Ha ! Hi ! Ha !
Quittons la ville. Jouez, jouez, mes enfants !
Mai, juin
Prenons le train. La fourmi m’a piqué la main
Juillet, août La coquine, la coquine
Pour aller où ? La fourmi m’a piqué la main
Septembre, octobre La coquine, elle avait faim
Qui nous apporte
Novembre, décembre
Des jouets dans la chamber Moi, j’aime papa
Moi, j’aime maman
Bonjour, les petits amis ! J’aime mon petit chat,
Ça va bien aujourd’hui ? Mon petit chien, mon petit frère.
Je suis Guignol Moi, j’aime papa
Et je rigole Moi, j’aime maman
Il est Pierrot J’aime mon petit chien
Un peu idiot. Et mon gros éléphant.
Il est Arlequin
Le plus malin
Elle est Colombine