Vous êtes sur la page 1sur 13

Thème : Acoustique et l’Insonorisation

Partie acoustique:
• Définition de l’acoustique
• Historique
• Définition du son
• Caractéristique du son
• Définition du bruit
• La propagation du bruit
• Les Types de bruit
• Les différents niveaux de bruit
• Les ponts acoustiques
• Les impacts du bruit sur la santé

Partie isolation acoustique


• Définition de l’isolation
• L’Acoustique architecturale
• Objectif de l’insonorisation
• Les principes de l’isolation acoustique
• L’isolation et la correction acoustique
• Les matériaux isolants
• Conclusion
Définition de l’acoustique
• C’est un domaine de la physique qui étudie le son, donc tout phénomène
sonore, elle fait appel aux phénomènes ondulatoires et à la mécanique vibratoire.
• C’est l'étude des phénomènes qui impressionnent le sens de l'ouïe et que
l'on appelle "bruits" ou sons.
Historique
• Depuis les temps préhistorique les hommes s’intéressent aux phénomènes
acoustique mais il fallut attendre le Vème siècle av JC pour qu’ils étudient le son
d’un point de vue scientifique.
• C’est quelques siècles plus tard qu’on découvrit le caractère ONDULATOIRE
du son, en observant les ondes qui se forment à la surface de l’eau, en énonçant
qu’une onde acoustique se propageant dans l’air provient d’une source.
• Grace à GALILIEE, l’acoustique devient enfin une véritable science, et non
plus une branche de l’art musical.
• Le français MARIN MERSENNE entreprit aussi la première détermination
absolue de la fréquence d’un son pur audible de hauteur donnée.
• ISAAC NEWTON démontra que la propagation du son dans un fluide ne
dépond que de certaines propriétés physiques du fluide, tels que l’élasticité et la
densité.
• WALLACE SABINE fut le premier à définir le temps de réverbération, c’est
ainsi qu’il fut connu comme étant le père de l’acoustique architecturale.
Définition du son
• Le son est une sensation auditive due à une vibration acoustique
• Le son est une vibration acoustique qui se propage dans l’air ou milieu
liquide ou solide
Exemple:
Une corde de guitare écartée de sa position d'équilibre, puis abandonnée se met
à vibrer : il y a production d'un son.
Caractéristique du son
1- La Fréquence
• La fréquence s’exprime en Hertz(Hz)
et représente le nombre de vibrations par
seconde de la pression acoustique.
• Elle permet de distinguer les sons
graves, mediums et aigus.
• La plage de perception de l’oreille humaine se situe de 20 à 20000hz.
• La plage de fréquence normalisée utilisée dans le bâtiment est de 100 à
4000hz.

2- Intensité :
L’intensité s’apparente au niveau sonore: plus le nombre de décibels est
important, plus le son est « fort ». Ainsi, l’oreille perçoit un son à partir de
20dB(chuchotement), souffre à partir de 90dB(moto, marteau-piqueur) et
atteint son seuil de douleur à 120dB(réacteur d’avion)
• Remarques : Il y’a une relation
d’inversement proportionnel entre la
fréquence et le niveau du son : Exemples :
128 Hz = 71 dB, 4000 Hz = 57 dB.
• On peut calculer l’intensité à partir
d’un sonomètre
3- Propagation
L'onde sonore dans un milieu gazeux est
une onde progressive longitudinale. Le son,
lui, ne se propage pas que dans une
direction, l'onde provenant d'une source
sonore peut être représentée par une
multitude de sphères concentriques dont le
centre est cette source dans le cas où la
source est ponctuelle (un point).
La propagation du son se fait de manière
omnidirectionnelle et commence à perdre
son intensité dès qu’il s’éloigne de sa source.
Transmission, réflexion et
absorption du son Quand les
ondes sonores tombent sur la
surface d’une paroi, elles lui
envoient une quantité définie
d’énergie acoustique. Cette
énergie s’appelle « énergie
incidente.
Définition du bruit
• Le bruit est défini comme un ensemble de sons (son complexe).
• Le bruit peut nuire au confort,
perturber le sommeil, créer des
pertes de productivité et peut
également affecter la santé et la
sécurité.
• Le son est caractérisé par son niveau (fort ou faible) et sa fréquence (grave
ou aigue).
• Le bruit est mélange de sons différents ayant chaqu’un leur fréquence et
leur niveau sonore

Les Types de bruit


• Bruits aériens: Bruits intérieurs ou extérieurs, ils passent sous les portes, par
les interstices des fenêtres des coffres de volets roulants…
• Bruits d’impact: Bruits extérieurs à la pièce ou au logement, se propageant
par la structure du bâtiment (chutes ou déplacements d’objets, chocs de talons
passage du métro…)
• Bruits d’équipements: Bruits engendré notamment par les appareils de
chauffage, tuyauteries, ventilation…
Les différents niveaux de bruit
Le niveau sonore indique l’intensité d’un bruit (ou d’un son) par rapport à une
échelle de référence : de 10 à 130 décibels, la pression acoustique correspond à
des sources de bruit de natures différentes et engendre des perceptions allant du
calme (inférieur à 40dB) à la douleur (au-dessus de 120 dB)
- de 100 à 130 dB : seuil de la douleur. Atelier de chaudronnerie, marteau-
piqueur, moteur d’avion à réaction au sol.
- de 80 à 100 dB : bruits dangereux. Passage d’un train, musique forte.
- de 60 à 80 dB : bruits fatigants. Rue très animée, télévision.
- de 40 à 60 dB : bruits gênants. Bureau calme, conversation à niveau normal.
- de 10 à 40 dB : bruits légers. Bruissement du vent dans les feuilles, désert,
appartement calme.
La propagation du bruit
• On distingue deux types de bruits: les bruits aériens et solidiens. Comme
leur nom l’indique, les premiers sont transmis par l’air et circulent aussi librement
que lui tant qu’ils ne sont pas interrompus dans leur course.
• A l’extérieur, les plus dérangeants sont surtout générés par les moyens de
transport (voiture, moto, train, avion…), les travaux urbains ou les aboiements
d’un chien.
• A l’intérieur, il peut s'agir du son de la télévision? De la musique ou de
conversation.
• S’éloigner d’un bruit aérien ne suffit pas à s’en isoler, car l’affaiblissement
sonore n’est pas proportionnel à la distance est doublée : le bruit d’une voiture
évalué à 80dB à 20m de distance est encore de 74dB à 40m, et de 68dB à 80m.
• En toute logique, les bruits solidiens sont transmis par le « solide » c’est-à
dire les matériaux.
Les ponts acoustiques
Ils sont des points faibles particulièrement fréquents dans les parois
doubles, qui perdent alors leurs avantages.

Un pont phonique offre un passage aux sons, en générale accidentel et


involontaire. Il s’agit d’interstices mal rebouchés, de points de contact entre des
éléments censés être désolidarisés, d’interrupteurs installes dos à dos dans une
paroi dont ils entament ainsi l’épaisseur, de tout ce qui met deux pièces en
communication (tuyauteries, grille de ventilation…)
Les Impacts du bruit sur la santé
- À la différence des yeux protégés par des paupières closes, les oreilles sont sans
cesse soumises aux agressions sonores.
- Générateur de stress
- Le bruit est responsable de troubles du sommeil et directement d’états
dépressifs. Ainsi 50dB (conversation animée)
suffisent à provoquer une accélération
cardiaque immédiate chez un enfant qui dort.
L’exposition à une situation très bruyante (un
concert, par exemple) provoque des effets
immédiats mais passagers comme une perte
d’audition, une augmentation de la tension
artérielle, une diminution de l’attention et de
la mémorisation, mais aussi une réduction du champ visuel
- L’organisme ne s’habitue jamais au bruit. Avec la répétition, s’installe une
fatigue physique et un état dépressif, voir une perte d’audition définitive cette
fois.

L’insonorisation (isolation)
L’Acoustique architecturale
L’acoustique architecturale étudie la transmission du son à l’intérieur du bâtiment
afin de bien entendre les sons et se protéger des bruits gênants

Définition de l’isolation
• La fonction de l’isolation acoustique est de créer une barrière aux bruits
extérieurs à un local pour y réaliser en partie le confort acoustique.

• Les problèmes d’isolations sont de deux ordres :


1- La protection contre les bruits extérieurs.
2- La protection contre les bruits internes.
On distingue l'isolation acoustique, qui vise à éviter la propagation de l'ensemble
des bruits et l'isolation phonique qui s'adresse davantage l'isolation des bruits de
voix.
Les principes de l’Isolation acoustique
Isolement brut = L1 - L2
L1 : niveau sonore du local d'émission.
L2 : niveau sonore du local de réception.
1 onde incidente
2 onde transmise
3 onde réfléchie
4 onde absorbée

Isolation acoustique des mûrs et cloisons:


Panneau sandwich: (d’épaisseur de 4 à 10cm)
- Simplicité de pose par plots de colle.
- Parement en plaque de plâtre.

Isolant sur ossature métallique et plaque de


plâtre:
- Isolation renforcée par une lame d’air
entre les profiles et la paroi existante.
- Elle s’applique aux mûrs et aux plafonds.

Contre cloison maçonnée:


- Isolant simplement posé sur la paroi d’origine et dissimulé par une cloison
en brique, béton cellulaire ou par des carreaux de plâtre.
- Désolidarisation du bâtiment par une bande élastomère.
Isolation acoustique des sols:
Pose d’un revêtement: Moquette
épaisse, parquet flottant
Dalle flottante:
- Couche isolante recouverte d’une
dalle en béton armé, désolidarisée des
murs.
- Chantier lourd mais performances
acoustique élevées.
- Surépaisseur nécessitant une
hauteur de plafond suffisante et
souvent la recoupe des portes.
Faux plafond: Sur ossature avec incorporation d’un isolant.

Isolation acoustique des fenêtres:


Le vitrage: Est aussi déterminant que le matériau de la structure (Aluminium, bois
ou pvc)
L'indice d'affaiblissement est amélioré par les phénomènes de réflexion dans les
parois doubles.
Cette technique permet d'obtenir des isolements acoustiques supérieurs à ceux
donnés par la loi de masse dans les parois simples
- Le double vitrage classique apporte une isolation plus thermique
qu’acoustique.
- Le double vitrage asymétrique est plus efficace (isolement d’environ 35 dB).
- Le vitrage à isolation renforcée est encore plus performant (isolement
d’environ 40 dB).
La désolidarisation se fait en isolant le plafond, les murs ainsi que le sol et les
portes de la pièce à traiter. Il ne doit y avoir aucun contact rigide entre les parois
existantes et le doublage acoustique.
L’isolation et la correction acoustique
> L’isolation acoustique qui vise à se protéger des bruits émanant de
l’extérieur du local considéré.
> La correction acoustique qui est utilisée pour améliorer le confort
acoustique à l’intérieur d’un local, tel que maîtriser la réverbération (écho).

La répartition d’énergie dans la salle :


• Peu importe sa place un auditeur dans une salle reçoit deux sortes de sons :
- Sons directs arrivant directement de la source sonore
(l’orateur, chanteur, orchestre…)
- Sons réfléchis arrivant des surfaces réfléchissantes.

• L’objectif premier est que les auditeurs reçoivent un maximum d’énergie


sonore. Ensuite, en fonction des places ou l’énergie directe ne serait pas
suffisante seule , cette dernière sera renforcée grâce à l’énergie réfléchie .
• La vision doit être aussi, dégagée entre les spectateurs et la source. le rayon
de7 vision de l’auditeur arrière doit être élevé au – dessus du niveau des yeux de
l’auditeur avant de 10 à 15 cm.
Pour assurer l’arrivée d’un son
réfléchi à une place prévue on
utilise les principes de l’acoustique
géométrique à savoir :
L’écho
Parmi les caractéristiques physiologiques de l’oreille humaine, le fait que si deux
sons parviennent l’un après l’autre avec un retard inférieur à une valeur
approximative de 40 milliseconde, elle les perçoit comme un seul son renforcé et
prolongé, mais si ce retard dépasse la valeur mentionnée que l’on nomme retard
critique, elle les perçoit comme deux sons séparés, le deuxième s’appelle écho.

Exemple : Le théâtre d’Oran


A était inaugure en 1907
Conçut par l’architecte: louis hainez
L’opéra d’Alger

La philharmonie de Berlin :

Solutions d’isolation des différents types du son :


- Sons graves absorption Matériaux minces avec larges ouvertures placées sur
par résonateurs des alvéoles construites sur la paroi : « pièges à sons ».
- Sons médiums absorption Panneaux perforés placés à une certaine distance,
par vibration flexion prescrite par le fabricant, de la paroi à traiter
acoustiquement.
- Sons aigus absorption par Matériaux légers, poreux, mous, résilients, placés en
porosité habillage sur les parois.

Conclusion
Le son est un élément essentiel de la vie quotidienne, et c'est aussi un
élément dont il faut se protéger car à faibles comme à fortes doses il peut être
dangereux, et pour une isolation phonique d'une pièce, il faut d'abord choisir les
bons matériaux à utiliser, et que leurs capacités à isoler dépendent
principalement de leur porosité et de leur composition. En comparant l'efficacité
de quelques matériaux on conclut que l'isolant le plus intéressant est la laine de
verre.

Vous aimerez peut-être aussi