Vous êtes sur la page 1sur 19

ÉCOLE SECONDAIRE DE MUATALA

Travail Individuel
12ª classe C

Etudient:
Custódio Arlindo Nimoso n°27

Thème:
Corp Humain

Remèttre_____/_____/2019

Nampula

2019
Indice
Introduction…………………...........................................................................................................1
Le corp humain……………............................................................................................................2
Rôles phycologyquès de la PEAU……………………………………........................................................3
Movements de flexion et de excretions de muscles du bras....................................................4
Les os GRANDISSENT……………………………………………..................................................................5
Le CERVEAU…………………………………...........................................................................................6
Le Foie………………………………………………………………......................................................................7
Le Vue………………………………………………………..............................................................................8
Le goût……………………………………………………………………...............................................................9
Le système respiratoire………………………………………………………………………………………………………10
Composition et rôle des elements du tube digestif………………………........................................11
Let système circulatoire…………………………………………..............................................................12
Les princiapaux muscles du corp humain…………………………....................................................13
Conclusion…………….................................................................................................................14
Bibliographie………………...........................................................................................................15
INTRODUCTION
Les humains sont sans doute les organismes les plus complexes de la planète. Imaginez des
milliards de pièces microscopiques, chacune avec sa propre identité, travaillant ensemble de
manière organisée dans l’intérêt de l’être total. Le corps humain est une structure unique,
mais il est composé de milliards de petites structures de quatre types principaux:
Les cellules ont été reconnues comme les unités de matière vivante les plus simples pouvant
maintenir la vie et se reproduire. Le corps humain, qui est composé de plusieurs cellules,
commence par former une seule cellule nouvellement fécondée.
Tissus
Les tissus sont un peu plus complexes que les cellules. Par définition, un tissu est une
organisation d'un grand nombre de cellules similaires avec différentes quantités et types de
cellules non vivantes, la substance intercellulaire entre elles.
Les organes
Les organes sont des unités plus complexes que les tissus. Un organe est une organisation
de divers types de tissus, qui, ensemble, peuvent remplir une fonction particulière. Par
exemple, l’estomac est une organisation musculaire, conjonctive, épithéliale et nerveuse.
Les muscles et les tissus conjonctifs forment sa paroi, les tissus épithéliaux et conjonctifs
forment la muqueuse et le tissu nerveux s'étend à travers la paroi et à la fois sa muqueuse.
LE CORP HUMAIN
Le corps humain est composé de différentes parties, notamment la peau, les muscles, les
nerfs, les organes, les os, etc.
Chaque partie du corps humain est composée d'innombrables cellules qui ont des formes et
des fonctions bien définies. De plus, il existe des tissus, des organes et des systèmes qui
fonctionnent de manière intégrée.
Les parties du corps humain :
Le corps humain, c'est très simple :
De haut en bas : la tête, le tronc, les membres supérieurs : les bras, les membres inférieurs :
les jambes
Voyons un peu plus dans le détail :
De face : la tête, le cou, l'épaule, le bras, le nombril, le ventre, la main, la cuisse, la jambe, le
pied, l'orteil, la poitrine, l'avant-bras, le poignet, le doigt, le genou, la cheville.
De dos : la nuque, le dos, le coude, la hanche, la fesse, le mollet, le talon.
Détails de la tête :
La tête : les cheveux, le front, l'œil, l'oreille, la narine, les lèvres, le menton, le crâne, le
sourcil, le nez, la joue, la bouche, le cou.
Détails de la main :
La main : la paume, le poignet, le pouce, l'index, la majeur, l'annulaire, l'auriculaire, l'ongle.
DÉTAILS DU PIED :
Le pied : le cou-de-pied, les orteils, l'ongle, la plante du pied, le talon, la cheville.
L'intérieur du corps humain
De la peau aux os:
- La peau
- Les muscles
- Les os
Les autres principaux organes
DE LA PEAU AUX OS
L'intérieur de notre corps est composé à près des 2/3 d'eau !...
Dans un corps humain, la teneur en eau représente environ 65 % de sa masse, soit environ
45 litres d’eau pour une personne d’environ 70 kg.
Cependant, la teneur totale en eau dans un corps humain dépend de plusieurs facteurs tels
que la taille, la corpulence ou bien l’âge.
La teneur en eau est de 75 % chez le nourrisson, de 60 % pour un adulte et passe à 55 %
pour les personnes âgées.
L'eau entre ainsi dans la composition de presque tout ce que l'on trouve dans le corps
humain : la peau, les muscles, les réseaux de circulation du sang ou des nerfs, lesorganes...
et même dans les os !
LA PEAU
La peau est un organe composé de plusieurs couches de tissus.
Chez l’adulte, la peau présente une surface d’environ 2 m² et un poids de 5 kg et est
composée de deux parties, à l’extérieur l’épiderme et en dessous une couche plus épaisse,
le derme. Une troisième couche plus profonde est parfois assimilée à la peau : l’hypoderme.
RÔLES PHYSIOLOGIQUES DE LA PEAU
- Protection contre les agressions extérieures
La peau est une barrière physique, en particulier contre les microorganismes mais
également face aux liquides extérieurs, grâce à des caractéristiques de semi-perméabilité.
Enfin, sa pigmentation (plus ou moins importante) permet d’assurer une certaine protection
de l’organisme face aux rayons du soleil.
- MAINTIEN DE LA TEMPÉRATURE CORPORELLE
La température du corps est régulée en partie par la sudation (transpiration) plus ou moins
importante selon l’élévation ou non de la température interne. Une forte sécrétion de sueur
permet en effet un rafraîchissement par évaporation de surface. A l’inverse, en cas de froid,
poils et cheveux permettent de créer une zone isolante thermique en créant une couche
d’air chaud entre poils et peau. (Peu vrai chez l’homme néanmoins).
- PERCEPTION DE L’EXTÉRIEUR
La peau est très riche en terminaisons nerveuses, en particulier à l’extrémité des doigts.
Cette capacité (le toucher) permet à la peau d’être sensible à la température, à la pression
ainsi qu’à la douleur. Cette sensibilité est permise grâce à de nombreux récepteurs de 4
types différents et qui réagissent en fonction de différents stimuli.
PARTICIPATION À L’IMMUNITÉ
Certaines cellules de l’épiderme ont un rôle important dans la protection immunitaire.
RÉSERVE SANGUINE
Le derme est particulièrement riche en vaisseaux sanguin. Cette vascularisation élevée
concentre à elle seul, près de 10% du volume sanguin total.
SYNTHÈSE DE LA VITAMINE D
La peau participe à la synthèse de la vitamine D, grâce à l’exposition aux rayons UV (soleil,
lampes). La vitamine D permet l’équilibre en calcium de l’organisme.
LES MUSCLES
On lève le bras, on tourne la tête, on se baisse et on se relève grâce aux muscles qui sont
attachés aux os.
Notre organisme contient environ 600 muscles différents. Au total cela représente près de
40 % de notre poids de corps.
Constitués de fibres élastiques, le corps humain compte quelques 600 muscles.
En se contractant et se décontractant, ils permettent au corps de s'animer, se mouvoir et se
déplacer, ainsi que de se tenir en position.
Le bon fonctionnement des muscles nécessite l'apport d'énergie et d'eau pour véhiculer les
toxines et garder le volume musculaire.
Cette énergie provient de notre alimentation quotidienne (autant par les aliments simples,
tels lipides, glucides et protéines, mais aussi grâce aux sels et minéraux) qui subit diverses
transformations chimiques regroupées sous le terme de métabolisme.
C'est le système nerveux central qui coordonne l'action des muscles.
Planche anatomique des muscles du corps humain...
Exemples :
- le mouvement de flexion : si l'on rapproche l'avant-bras du bras, le biceps est contracté
tandis que le triceps est relâché
- le mouvement d'extension : si l'on éloigne l'avant-bras du bras, le triceps est contracté
tandis que le biceps est relâché
Mouvements de flexion et d'extension des muscles du bras
Mais tous ces muscles sont de nature très différente.
Il existe en fait deux grands types de muscles : les muscles dits lisses, que nous ne
contrôlons pas de manière volontaire - ce sont les viscères, les intestins ou l'estomac, par
exemple et puis il y a les muscles striés, qui recouvrent notre squelette et permettent les
mouvements, comme ceux du bras ou de la jambe.
Il en existe environ 570 qui s'étendent de part et d'autre des articulations. Dans le détail, on
en trouve 170 au niveau de la tête et du cou, environ 200 dans le tronc et une cinquantaine
dans chaque membre. A cela il faut ajouter une centaine de muscles reliés aux différents
organes.
Et puis, à part, il y a bien sûr les muscles ducœur : ils ressemblent aux muscles striés, mais ils
se contractent spontanément, sans action volontaire de notre part.
Les muscles les plus longs sont ceux des jambes
Le muscle le plus volumineux et le plus puissant c’est le grand fessier, qui permet l’extension
de la cuisse. Et le plus petit, c’est le muscle stapédien, qui permet d’actionner l’étrier, un
petits os situé dans l’oreille moyenne.
LES PRINCIPAUX MUSCLES DU CORPS
Les muscles sont attachés aux os par des tendons.
Les os sont reliés entre eux par des ligaments.
LES OS
Le squelette sec pèse 4 à 6 kilogrammes en moyenne pour l'homme et 3 à 4 kilogramme
pour la femme.
À la naissance, les bébés ont environ 350 os, dont une grande partie va se souder au cours
de la croissance. À l'âge adulte, le squelette est composé de 206 os, dont la moitié environ
se trouvent dans les pieds et les mains. Le crâne est formé de 26 os.
Les principales fonctions du squelette sont de :
- former une tige solide et flexible,
- fournir au corps des cavités protectrices pour les organes internes et les centres nerveux,
- offrir des points d'attache aux muscles,
- déterminer grâce aux articulations, l'étendue et la direction des mouvements.
La forme et les proportions du squelette, ses dimensions changent avec l'âge, le sexe, les
individus, voire les milieux sociaux et les origines géographiques.
Les os sont des parties dures, résistantes qui, articulées les unes avec les autres, constituent
le squelette. Chez l’humain, il est composé d’environ 200 os ; classés en 3 catégories selon
leur forme : les os longs(par exemple ceux des bras et jambes), lesos courts (tels que ceux
des poignets) et lesos plats (comme le crâne ou le bassin).
Planche anatomique du squelette humain...
LES OS GRANDISSENT
Les os grandissent jusqu' à l'âge de 20 ans. Puis, ils s'arrêtent de grandir.
C'est pour cette raison que les adultes ne grandissent plus.
Il faut une alimentation équilibrée pour que les os grandissent.
Pour cela , il faut leur apporter des éléments indispensables :
de la vitamine D et des aliments riches en calcium et en phosphore
- les aliments riches en vitamine D : le lait, le beurre et le jaune d'œuf
La vitamine D naturelle est produite par ta peau grâce aux rayons de soleil.
- les aliments riches en calcium: le lait et le fromage
- les aliments riches en phosphore: Le poisson
Pour grandir, il faut : boire du lait, aller au soleil et faire du sport !...
Les radiographies permettent de voir les os...
Les principaux organes

 Le cœur
 Le cerveau
 Les poumons
 D'autres organes
LE COEUR
Le cœur est chargé de la circulation du sangdans le corps. Le sang transporte l’énergie et
débarrasse le corps de ses déchets.
Coupe détaillée du cœur humain et circulation du sang...
L’artère pulmonaire transporte le sang pauvre en oxygène jusqu’aux poumons. Les poumons
éliminent les gaz carboniques (dioxyde de carbone) et oxygène le sang. Le sang oxygéné
emprunte la veine pulmonaire pour retourner vers le cœur qui distribue le sang dans le
corps. En passant dans le corps, le sang s’appauvrit en oxygène. Le cœur aspire le sang
appauvri et le dirige vers les poumons.
Chaque jour, le cœur pompe l'équivalent de 8 000 litres de sang pour un équivalent de 100
000 battements cardiaques.
LE CERVEAU
Le cerveau est le principal organe dusystème nerveux.
Le cerveau est un organe situé dans le crâne.
Le cerveau contrôle tout le corps et à côté de lui il y a le cervelet (il contrôle les muscles).
Les petits nerfs de la peau envoient les messages du toucher au cerveau, c’est pour ça que
quand on ferme les yeux et qu’on touche quelque chose on peut savoir ce que c’est.
Différents cerveaux : humain, éléphant, dauphin, chat, macaque, ...
LES POUMONS
Les poumons sont les organes de la respiration.
Ils permettent de débarrasser le sang dugaz carbonique produit par les cellules de
l'organisme et de le remplacer par de l'oxygène nécessaire à leur bon fonctionnement.
Les poumons sont situés dans le thorax, sous les côtes.
Les poumons sont au nombre de 2 : le poumon droit, composé de 3 lobes, et le poumon
gauche, composé lui de 2 lobes, laissant ainsi de la place pour le cœur sous les côtes.
Entre les 2 poumons se trouve un espace, le médiastin, à travers lequel passe l'œsophage, la
trachée et les 2 bronches et où se trouvent le cœur, les gros vaisseaux ainsi que des
vaisseaux lymphatiques et des ganglions.
Les poumons sont des organes volumineux et spongieux situés dans l’enceinte creuse de la
cage thoracique.
Ils peuvent contenir en tout 3 litres d’air environ à l’âge adulte.
Ils sont constitués (voir ci-contre) par les bronchioles, les alvéoles et les capillaires
pulmonaires.
La surface des poumons (et l’intérieur du thorax) est tapissée par une mince membrane : la
plèvre. Celle-ci présente deux feuillets qui renferment entre eux un liquide en toute petite
quantité permettant aux deux feuillets et donc aux poumons de glisser dans la cage
thoracique lors des inspirations et expirations.
D’AUTRES ORGANES
L'estomac, les reins, le foie, le côlon, l'intestin grêle
D'autres organes se trouvent au niveau du ventre : ce sont l'estomac, le foie, le gros intestin,
l'intestin grêle, le pancréas, larate, la vésicule biliaire...
L’ESTOMAC
L’estomac est la portion du tube digestif en forme de poche, située entre l’œsophage et le
duodénum. L’estomac reçoit les aliments mâchés dans la bouche et déglutis dans
l’œsophage.
Chez l’être humain, l’estomac est en forme de J majuscule, à l’âge adulte il fait 15 cm de
haut, contient 0,5 l à vide, et peut contenir jusqu’à 4 litres.
LE FOIE
Le foie est un organe abdominal unique, logé chez l'être humain à droite au niveau du
ventre.
Le foie assure trois fonctions vitales : une fonction d'épuration, une fonction de synthèse et
une fonction de stockage.
LES REINS
Le rein a de multiples fonctions: hormonales, de régulation de la tension, mais il est surtout
l'un des principaux organes de détoxication (avec le foie et le poumon). Il assure, par
filtration et excrétion d'urine, le bon équilibre du sang et de l'organisme en général. C'est un
organe vital.
LE GROS INTESTIN (LE CÔLON)
Le côlon, aussi appelé "gros intestin", constitue la partie terminale de l'intestin, appartenant
à l'appareil digestif.
Il se trouve dans la cavité abdominale et mesure de 1 m à 1,5 m avec un diamètre de 8
cm(cæcum) à 4 cm(rectum).
Le côlon, l'intestin grêle, le foie, l'estomac
L’INTESTIN GRÊLE
L'intestin grêle est la partie de l'appareil digestif humain située entre l'estomac et legros
intestin (côlon).
L'intestin grêle est le lieu principal d'absorption des nutriments par l'organisme : il se
développe en longueur pour offrir un maximum de surface d'absorption.
Sa longueur moyenne est de 6 m.
Les 5 sens

 La vue
 L'ouïe
 L'odorat
 Le goût
 Le toucher
Les sens sont ce qui permet à l’homme de percevoir le monde qui l’entoure. L’être humain
possède cinq sens qui correspondent chacun à un organe :
Avec les yeux, on peut voir les formes et les couleurs.
Avec les oreilles, on entend les bruits.
Avec le nez, on sent les odeurs, les bonnes odeurs ... et les mauvaises odeurs.
Avec la langue, on reconnaît le goût des aliments : le sucré, le salé, l'amer et l'acide.
Avec la peau, on sent le chaud, le froid, le dur, le mou, le doux, le rugueux...
< La vue - L'ouïe - L'odorat - Le goût - Le toucher >
LA VUE
L’œil est l’organe de la vue.
L'œil est composé de plusieurs éléments :
- la cornée, transparente, protège l’œil
- l’iris donne à l’œil sa couleur
- la pupille s’ouvre et se referme selon l’intensité de la lumière
- le cristallin, transparent, règle la netteté de la vision
- la rétine est une membrane sensible à la lumière, située au fond de l’œil
La rétine reçoit les images et les envoie au nerf optique.
L'œil en place dans son orbite
Globe oculaire vue en coupe
Les muscles de l'œil permettent de bouger l'œil vers le haut, le bas, la droite, la gauche ...
- Comment voit-on ?
L’image traverse la pupille puis le cristallin et se forme sur la rétine.
Le nerf optique transmet l'image au cerveau.
Chaque œil fonctionne comme une caméra qui projetterait des images dans le cerveau.
L’OUÏE
L’oreille est l’organe de l’ouïe.
L'oreille se compose de trois parties :
- l’oreille externe (le pavillon et le conduit auditif)
- l’oreille moyenne (le tympan et les osselets)
- l’oreille interne (le limaçon) qui permet l’ équilibre du corps
COUPE DE L’OREILLE
- Comment entend-on ?
Les sons pénètrent dans le conduit auditifjusqu’au tympan.
Le tympan envoie les sons aux trois osselets.
Les trois osselets amplifient les sons et les transmettent au limaçon.
Les nerfs envoient les sons au cerveau.
Les oreilles permettent de distinguer les sons, du plus aigu au plus grave. Les décibels
mesurent l'intensité du son. Au-delà de 100 décibels, on supporte mal le bruit.
L’ODORAT
Le nez est l’organe de l’odorat.
La zone de l’odorat se trouve au fond du nez.
Le haut et le fond du nez sont recouverts de petits cils qui captent et reconnaissent les
odeurs.
L’homme peut percevoir 3 000 odeurs différentes. Certaines sont agréables, d’autres
désagréables.
- Comment sent-on ?
Quand on respire, l’air passe sur les cils olfactifs.
Ces cils permettent au cerveau de reconnaître les odeurs.
Plus on inspire fort, mieux on reconnaît les parfums.
LE GOÛT
La langue est l’organe du goût.
La langue est tapissée de papilles.
Les papilles reconnaissent la saveur de ce que l’on mange et envoient l’information au
cerveau.
La langue est sensible à quatre saveurs:
- le goût sucré
- le goût salé
- le goût acide
- le goût amer
On a longtemps cru que les parties de la langue étaient plus ou moins sensibles au sucré, au
salé, à l’amer et à l’acide mais cela est faux et la langue est uniformément sensible aux
quatre saveurs.
LE TOUCHER
La peau est l’organe du toucher.
La peau contient des nerfs qui permettent d’apprécier ce que nous touchons.
Le bout des doigts, la plante des pieds et les lèvres sont les organes les plus sensibles.
On peut distinguer trois sortes de sensations liées au toucher :
- des sensations tactiles pour connaître le poids, la dimension d’un objet, savoir s’il est dur,
mou, doux, rugueux…
- des sensations douloureuses quand on se pique, quand on se cogne…
- des sensations thermiques pour sentir le chaud et le froid...
LE FONCTIONNEMENT DU CORPS HUMAIN
Le corps vit grâce à différents systèmes (respiratoire, digestif, circulatoire, nerveux,
musculaire et squelettique, reproducteur). Chaque système est composé de plusieurs
organes qui travaillent ensemble pour la même fonction. Les organes et les systèmes sont
en relation les uns avec les autres de façon coordonnée.
- Le système respiratoire
- Le système digestif
- Le système circulatoire
- Le système nerveux
Le système musculaire et squelettique
LE SYSTÈME RESPIRATOIRE
La respiration permet aux hommes de récupérer l'oxygène dont ils ont besoin pour survivre
et de rejeter les déchets gazeux tel que le gaz carbonique.
Le mécanisme de la respiration nécessite la participation et la collaboration de plusieurs
organes.
LE MÉCANISME DE LA RESPIRATION
L'air, chargé d'oxygène pénètre dans nos poumons au cours de l'inspiration.
Une fois dans les poumons, l'air se "décharge" de son oxygène dans les alvéoles
pulmonaires, situées à l'extrémité des bronchioles.
LES ALVÉOLES PULMONAIRES
Les alvéoles pulmonaires sont des tous petits sacs remplis d’air et présentant une paroi très
fine au niveau de laquelle à lieu les échanges gazeux respiratoires. Le très grand nombre
d’alvéoles pulmonaires permet une surface totale d’échange absolument astronomique
d’environ 100m².
Les alvéoles se gonflent d’air à l’inspiration et se vide lors de l’expiration. La fine paroi est
recouverte de très nombreux et très fins vaisseaux sanguins, les capillaires au travers de la
paroi desquels se réalise le véritable échange gazeux.
Par ailleurs, afin de protéger le corps, des cellules appelées “macrophages” digèrent
poussières et microbes grâce aux enzymes qu'elles contiennent au niveau des alvéoles
pulmonaires.
L’OXYGÈNE VA ALORS “ENRICHIR” LE SANG.
Au cours de l'expiration, on rejette les déchets, notamment du gaz carbonique, "récupérés"
au cours de cet échange gazeux.
La respiration est un phénomène automatique et inconscient. Au repos, le rythme ou
fréquence respiratoire d'un adulte moyen est de 16 respirations par minute.
Chaque jour, un adulte inspire environ 8 000 litres d’air (à raison de 0,5 litre d’air environ
par inspiration).
LE SYSTÈME DIGESTIF
Le système digestif permet, grâce à plusieurs organes, de prendre la nourriture, de la
digérer (transformer la nourriture en énergie et en nutriments pour le corps) et d’évacuer le
surplus.
On considère 3 parties dans l’appareil digestif : les éléments de la cavité buccale, les
éléments du tube digestif et enfin, lesglandes annexes.
Composition et rôle des éléments de la cavité buccale (la bouche) :
Les lèvres : parties charnues et pigmentées bordant la bouche et couvrant les dents. Pas de
véritable rôle dans le système digestif.
Les dents : permettent de sectionner les aliments (incisives), la mastication et le broyage
(molaires et prémolaires) et le déchiquetage (canines).
La langue : muscle (le plus fort par rapport à sa taille) très vascularisé jouant un rôle dans la
mastication et la déglutition.
Les glandes salivaires : Organes qui sont à l'origine de la fabrication et de l'excrétion de la
salive. La salive a pour rôle d'humidifier les muqueuses du système digestif supérieur, de
participer aux premières étapes de la digestion et de faciliter la progression des aliments.
Le pharynx : Carrefour aéro-disgestif entre les voies aériennes et les voies digestives.
Concernant son rôle au niveau digestif, il intervient dans la déglutition.
COMPOSITION ET RÔLE DES ÉLÉMENTS DU TUBE DIGESTIF :
L'œsophage : Transporte les aliments solides et les liquides déglutis vers l'estomac .
L’estomac : Portion du tube digestif de 15 cm de haut environ et contenant un volume
compris entre 0,5 litre (à vide) jusqu’à 4 litres. L’estomac est situé entre l’œsophage et le
duodénum et permet d’assurer la digestion (c'est-à-dire de casser les molécules en plus
petites molécules) grâce aux fonctions mécaniques (brassage) et chimique en mélangeant
les sucs gastriques aux aliments. Il déverse alors (2 à 6 heures après) une pâte appelée
chyme dans l’intestin grêle.
Les intestins : S’étendent de la sortie de l'estomac jusqu’à l'anus. Ils se divisent en deux
parties : l’intestin grêle et le gros intestin (ou côlon). La fonction des intestins est d’assurer
l’assimilation des nutriments issus des aliments ingérés, dans le sang.
L'intestin grêle : Poursuit l’action de digestion de l’estomac en réduisant les petites
molécules issues de l’estomac (la plupart des protéines, des glucides, des lipides) en
nutriments assimilable par l’organisme. La surface d’échange avec le sang est très
importante grâce à la multitude de plis et villosités. Il mesure environ 7 à 8 mètres.
Le gros intestin ou côlon : Prépare l’excrétion du surplus, grâce à la flore bactérienne qu’il
héberge en symbiose et dont la fonction est de décomposer les molécules que le corps
humain n'est pas capable d'assimiler.
Composition et rôle des glandes annexes
Le foie : se situe dans la cavité péritonéale et présente une double vascularisation et est un
organe vital par sa fonction principale qui est de détoxiquer ce qui est ingéré dans l’appareil
digestif. Il sécrète une substance, la bile (jusqu’à un litre par jour), qui se déverse par les
canaux biliaires dans l’intestin grêle où elle permet de digérer les graisses avec les enzymes
dupancréas et permet de détoxiquer l’organisme.
Enfin, la bile permet de neutraliser le chymegastrique acide issu de l'estomac, grâce à des
ions basiques.
La vésicule biliaire : un organe en forme de poire qui stocke et concentre la bile (sécrété en
continue par le foie) jusqu'à ce que le corps l'utilise pour la digestion.
Le pancréas : avoisine les 15 cm de long pour une masse allant de 70 à 100 g et est la
deuxième glande la plus grosse en volume après le foie. Le pancréas sécrète des enzymes et
deshormones nécessaires au bon fonctionnement de notre corps.
Le rôle essentiel de l'appareil digestif est d'assimiler, d'absorber les nutriments dans la
circulation sanguine et lymphatique et d'éliminer les éléments non assimilables.
Le tube digestif d’un homme adulte mesure environ 7,5m de long.
Dossier spécial : L'alimentation
Le système circulatoire
L'appareil circulatoire ou système cardio-vasculaire, est un véritable réseau très étendu et
très précis. Le cœur et les vaisseaux constituent cet appareil, qui irrigue les différents tissus
du corps humain.
Les vaisseaux sanguins, les veines, les artères partent du cœur, qui fait office de pompe, et
emmènent le sang dans tout le corps. Ils apportent de l'oxygène, des nutriments, des
hormones, indispensable à tout notre organisme.
Les artères sont les vaisseaux qui conduisent le sang enrichi en oxygène depuis le cœur
jusque dans les organes.
Les veines sont les vaisseaux qui ramènent le sang chargé des déchets et de gaz carbonique
depuis les organes vers le cœur.
Le sang qui transporte l’oxygène et les nutriments nécessaire à la vie de toutes les cellules
du corps, circule entre le cœur et les organes, par un réseau d’artères et de veines très
dense.
Le sang, enrichi en oxygène au niveau de la circulation pulmonaire, part du cœur et arrive
aux organes par les artères.
Au niveau des organes, les vaisseaux se rétrécissent en capillaires très fins permettant des
échanges de nutriments et de gaz avec les tissus.
Le sang chargé des déchets et de gaz carbonique, retourne au cœur par les veines.
Le système nerveux
Le système nerveux est un système en réseau formé des organes des sens, des nerfs, de
l'encéphale, de la moelle épinière, des méninges. Il coordonne les mouvements musculaires,
contrôle le fonctionnement des organes, véhicule les informations sensorielles et motrices
et régule l'intellect.

Le système nerveux
Le système nerveux humain est responsable de l'envoi, de la réception et du traitement des
influx nerveux. Tous les muscles et les organes du corps dépendent de ces influx nerveux
pour fonctionner.
...
Le système musculaire et squelettique
Le système musculaire et squelettique est composé de muscles, d'os et des articulations.
Le corps humain est composé de plus de 600 muscles et de 200 os et tissus osseux. Les
muscles sont généralement rattachés aux os et aux articulations. Les os ont pour rôles de
protéger, de soutenir et de supporter les différentes parties du corps. Les muscles
squelettiques sont fixés aux os par les tendons et lorsqu’ils se contractent font bouger les os
et provoquent le mouvement. De plus, les cellules sanguines sont produites dans la moelle
osseuse rouge de certains os longs.
Les principaux muscles du corps humain
Tous ces systèmes agissent de façon coordonnée.
Ainsi, lorsque l’on court vite, le rythme des battements du cœur s’accélère ainsi que le
rythme de la respiration.
Tous les systèmes du corps sont contrôlés par le système nerveux.
Comment être et rester en bonne santé ?
- Faire preuve d'une bonne hygiène, être propre :
Il y a autour de nous beaucoup de microbes qui peuvent nous rendre malades. Il faut donc
se laver tous les jours le corps, se brosser les dents et se laver les mains plusieurs fois par
jour.
- Manger et boire sainement :
Les aliments que nous mangeons, doivent être bien préparés et bien conservés pour ne pas
être malade.
Nous devons manger en quantité suffisante et de façon équilibrée. Il faut boire au moins 1,5
litre d’eau par jour. Les alcools et les sodas ne sont pas bons pour la santé si on en boit trop.
- Dormir correctement et suffisamment :
Nous avons tous besoin de dormir. Le sommeilnous permet de ne plus être fatigués. Il est
indispensable que notre corps se repose, la durée du sommeil dépend de notre âge et de
notre santé (ex : un bébé dort beaucoup plus qu’un adulte en bonne santé).
- Faire du sport :
Quand on fait du sport tout le corps est sollicité. Pour permettre tous les mouvements du
corps, plus de 600 muscles font actionner les 200 os du squelette.
CONCLUSION
Je pourrais en conclure que les systèmes du corps humain remplissent de grandes fonctions.
Au cours de mes recherches, j'ai acquis de nombreuses connaissances sur le
fonctionnement de nos mouvements et notre performance dans l'environnement dans
lequel nous vivons. Lorsque chaque organe de notre corps agit, par exemple dans un
système circulatoire, sa principale performance est le cœur et diverses artères et veines,
notamment le sang, qui l'accompagne, sont responsables de tout le transport de l'oxygène
dans le corps humain. et des nutriments.
Mais ce n’est pas seulement le système circulatoire qui ressort, ils sont tous très
intéressants, vous pouvez savoir ce qui se passe dans votre corps, la raison d’un mouvement
volontaire ou involontaire, qui vous permet d’ouvrir la bouche ou de fermer les yeux, botter
un ballon ou même être en train de l'écrire. Cette recherche était très intéressante pour
moi, j'avais déjà quelques connaissances sur les systèmes du corps humain, mais les
recherches m'ont rendu encore plus intéressé et ont une connaissance plus élaborée de
tout cela.
BIBLIOGRAPHIE
Calais-Germain, Blandine. Anatomie pour le mouvement. V. I: Introduction à l'analyse
technique du corps / Blandine Calais - Germain; [Traduction de Sophie Guernet]. São Paulo:
Manole, 1991.
CASTRO, Sebastião Vicente de. Anatomie fondamentale. 3ed. Sao Paulo: Makron Books,
1985.
DANGELO, José Geraldo; FATTINI, Carlo Americo. Anatomie humaine systémique et
segmentée. 2 éd. Sao Paulo: Atheneu, 2001.
FREITAS, Valdemar de. Anatomie - Concepts et principes fondamentaux. Sao Paulo: Artmed,
2004.