Vous êtes sur la page 1sur 29

Comptabilité Générale S II Dette 2018

Chapitre VI : L’entreprise industrielle

I. Processus de transformation des Matières premières et fournitures(MPF)


II. L’achat et la consommation de matières premières
III. Le stockage des produits fabriqués
IV. La vente des produits fabriqués

Chapitre VII : Comptabilisation de la facture de base : réductions, Majorations


(TVA, Frais de transport)

I. Définition de la facture
II. Enregistrement d’une facture simple
III. Comptabilisation la de facture de base Réductions

IV-La comptabilisation des majorations (TVA, Frais de transport)

Le responsable de dette : Badi .Abdelmadjid, MCA.

[1]
Chapitre VI : L’entreprise industrielle

I-Définition et Processus de transformation des Matières premières et fournitures(MPF)


L’entreprise industrielle : c’est une entreprise qui produit des biens en transformant des matières
premières et de fournitures en produits finis afin de les revendre.
L’opération achat de MPF, production et vente des produits finis chacune s’effectue avec
deux étapes comme suit :

Frs de stocks Matières P.F Stocks de Ateliers Stocks de


MPF produits PF

1ere étape de l’achat 2eme étape de l’achat 1ere étape de Fabrication 2eme étape
. Fabrication

Déstockage de produits
Facturation aux
finis pour vente
clients
les 2 étapes de la vente de produits finis

I-L’achat de matière première (la méthode d’inventaire permanent)

L’enregistrement de cette opération s’effectue en deux étapes selon les mêmes


principes des opérations d’achat de marchandise dans une entreprise commerciale.

• L’enregistrement de la facture d’achat


C/381 C401,C/512, , C/53
X X
Coût Achat

• L’enregistrement de stockage (bon d’entrée)

C/31 C/381
X Coût d’achat

[2]
L’enregistrement de stockage des matières premières et fournitures s’effectue avec leur
coût d’achat :

Coût d’achat = prix d’achat +∑ frais d’achats

Sur le journal, l’enregistrement de l’opération d’achat s’effectue comme suit :

D C D C
Date
381 Achat de MP et fourniture stockées
401 F/ses de stocks
512 Banque compte courant
53 Caisse

Facture N°, Chèque N°, BC N°, chèque

31 Stocks de MP
381 Achat de MP et F. stockées
Bon D’entrée N°

Exemple : 03/03, Achat d’un lot de200 tonnes de MP à 320 DA le tonne, transport 3000
DA, facture F/84, à crédit, bon d’entrée E10.

Coût d’achat de MP et F= prix d’achat +∑ frais accessoires d’achats

= (200x320) +3000=67 000 DA

Sur le journal,

D C D C
03/03
3810 Achat de MP et F stockées 64 000
3811 Frais sur achat 3 000
401 F/ses de stocks 67 000

Facture N° F/84
03/03
31 Stocks de MPetF
67 000
3810 Achat de MP et F. stockées 64 000

3811 Frais sur achat 3 000

Bon D’entrée N° E10

[3]
II-Sortie des MP pour transformation dans les ateliers de production

Au moment de la production, l’entreprise utilise les MP achetées pour leur subir des
transformations.

C/601 C/31
X X
Coûts d’achat

Au journal, on reprend l’écriture suivante

D C D C
Date
x
601 MP et fournitures consommées

31 Stocks MP et fournitures
Bon de sortie N°, x

Exemple : 05/03 sortie de 120 tonnes de MP pour la production dans l’Atelier.


(BS N° E14).
Coût d’achat de MP unitaire = 67000/200= 335 DA le tonne
Coût des sorties = 120x 335 = 40200DA

D C D C
05/03

601 MP et fournitures consommées 40200

31 Stocks MP et fournitures 40200


Bon de Sortie N° E14

[4]
Cas particulier
Lorsqu’une partie ou la totalité des matières premières achetées sont destinées
directement à la consommation, on tient, sur le journal la comptabilité suivante :

1-Lorsqu’une partie est destinée directement à la consommation et que le reste est


destiné au stockage, dans l’article relatif au bon d’entrée nous passons l’écriture
suivante :

C/31 C/601 C/381


X X XX

Sur le journal, s’effectue selon l’article suivant :

D C D C
Date

31 Stocks MP et fournitures
601 MP et F consommées
Achat de MP et F stockées
381 Bon D’entrée N° , bon de transformation

1- Lorsque la totalité est destinée directement à la consommation dans des ateliers de


production sans passer par les stocks : le compte 601 remplace le compte 31 au débit
du journal.

C/601 C/381
X X
Coûts d’achat

[5]
Au journal,

D C D C
Date

601 MP et F consommées

381 Achat de MP et F stockées


Bon de transformation N°

Exemple : 21/03-Achat de 66 000DA à crédit de MP du F/rs Atlas, dont 3/4 sont destinées
directement aux ateliers de production de Produits. Finis. (BE N° 54, Fact. N° A12).

D C D C
21/03
381 Achat de MP et F stockées 66 000

4013 F/rs de stocks 66 000

Facture N°A12
//
31 Stock MP et fournitures 16500
601 MP et fournitures consommées 49500

381 Achat de MP F stockées 66 000


Bon d’entrée N°
Bon de transformation N°

III-Stockage des produits semi-finis, finis et déchets et rebuts (DR)


Cette étape est comptabilisée avec le coût de production des unités produites, il peut
s’agir des produits semi-finis, des produits finis et des déchets et rebuts.

Coût de production = coût d’achat des MP et F consommées + les


charges directes et indirectes de la fabrication

[6]
1- Stockage de produits semi-finis (produits intermédiaires)

C/351 C/ 724 variation de stocks de produits


X X
Coûts de production
2- Stockage de produits finis

C/ 355 C/724
X X
Coûts de production
3- Stockage de déchets et rebuts (pts résiduelles)
C/358 C/724
X X
Coûts de production

Exemple
15/03 : La mise en stocks des produits suivants : Produits intermédiaires (semi-ouvrés ou
semi finis) : 4.000 DA
- Produits finis : 6.000 DA
- Déchets et rebuts : 800 DA.
Les bons de stockages des produits sont (BE15/s, BE16/f, BE17/DR)

D C D C
15/03
351 Stocks de produits intermédiaires 4.000
355 Stocks de produits finis 6.000
358 Stocks de déchets et rebuts 800
724 variation de stocks de produits 10 800
- (BE15/, BE16/ BE17)

[7]
Cas de produit en cours C/33
Le compte (C/33) En cours de production de biens concerne les produits en cours de
réalisation à la date de l’inventaire (fin d’exercice). Ces produits vont être évalués de la
même façon que les produits du compte 35, au débit (331 produits en cours ou 335 travaux
en cours et par le crédit du compte 723 : Variation de stocks d’en-cours

C/ 33 C/723
X X

Coûts de production

Cas de production pour elle-même (production immobilisée C73)

L’entreprise industrielle peut se voir produire des biens à conserver pour elle-même au
coût de production, on crédite le compte 73 (production immobilisée) en contrepartie on
débit des éléments de l’actif non courant selon la nature du bien produit ( immobi.
incorporelles (c/20) ou corporelles (c/21) qui seront intégrées à l’actifs non courants du
bilan final.

C/2 immob C/731/C/732


X X
Coût de production
- C/731 Production immobilisée d'actifs incorporels
- C/732 Production immobilisée d'actifs corporels
IV- Vente des produits finis/Semis finis/ Déchets et rebus.
La vente de produits (produits finis, intermédiaires ou DR) est effectuée en deux
étapes : le déstockage de produits vendus et la facturation aux clients.
• Déstockage de produits vendus (bon de sortie des produits)
C/ 724 C/351, C/355, C/358
X X

Coûts de production

• L’enregistrement de la facture de vente de produits


C411, C/512, C/53 C/701 ,C/702 ,C703

XX XX
Prix de vente

Pris de vente = Coût de production + la marge bénéficiaire

[8]
Au journal,

D C D C
Date
724 VS de Produits XXX
Coût de
351 Stocks de produits intermédiaires X production
355 Stocks de produits finis X
358 Stocks de déchets et rebuts X
BE PI N°, BE PF N°, BE D.R N°
//
411 Clients
512 Banque compte courant
53 Caisse
701 Vente de produits finis
702 Vente de produits intermédiaires
703 Vente de produits résiduels Prix de
Facture n°………………… vente

[9]
Cas particulier : Vente à titre exceptionnel des matières premières en états

Une entreprise industrielle peut vendre à titre exceptionnel ses matières premières sans les
avoir transformées, dans ce cas, elle réagit comme une entreprise commerciale. En d’autre
termes, la vente de matières premières en l’état est une vente de M/ses qui s’enregistre comme
suit :

D C D C
date
600 Achat de marchandises vendues Coût
31 Stock MP et fournitures d’achat Coût
BS N° d’achat
date/
411 Clients
512 Banque compte courant PV
53 Caisse

708(1) Pts des activités annexes PV


Facture N°,

1 1
( ) Selon l'expert comptable Ali TAZDAIT, dans son ouvrage « Maitrise du système comptable financier »,
édition ACG, Alger, 2009,page 581, ce cas de vente à titre exceptionnel de matières premières en l’état, il le
considère comme un produit hors activité dans le C/708 Pts des activités annexes au lieu du C/700.
[10]
Exercice d’application :

L’entreprise industrielle «B » fabrique, à partir du Soja et de Tournesol, l’huile de


table. Durant le mois d’avril 2013, elle a effectué les opérations suivantes :
02/04 : Achat de 800 Kg de Soja à 44 DA/kg, (Facture n°205) et de 920 Kg de Tournesol à 55
DA/kg, (Facture n°206). Les frais de transport sont de 4800 pour le Soja et de 9400 DA
pour Tournesol (BE n°301 pour le Soja; BE n°302 pour le Tournesol). Règlement par
chèque bancaire CPA N° 87765.
11/04 : Sortie du magasin à destination des ateliers de :
- ¾ du stock de Soja ;
- ½ du stock de Tournesol
23/04 : Vente, à titre exceptionnel, de la totalité du stock de Tournesol restant avec
application de 30% de marge bénéficiaire sur le coût d’achat. (Facture n°299, BS
n°250, Chèque BDL n°31105).
25/04 : Entrée en stock de :
- 360 fardeaux de bouteilles d’huile comportant chacun 6 bouteilles, évaluées à 100
DA/bouteille ;
- 1.000 bidons d’huile au prix sortie usine de 500 DA/unité.

28/04 : Vente de 2/3 des fardeaux et 50% du stock bidon suivant la facture n°345, règlement
par caisse (Bon de caisse n°160). La marge bénéficiaire est évaluée à 30% du coût de
production.

T.A.F : Enregistrer au journal les opérations effectuées par l’entreprise pendant le mois
d’avril 2013.

[11]
[12]
N° de compte à Libellé Montant Opération du 02/04
Débiter Créditer Débit Crédit

[13]
02/04 Pour Soja (facture N°205)
381 Achat de MP et fournitures 85.800 Prix d’achat :
stockées. 800*44 = 35.200
3810 Frais accessoires sur achat 14.200 frais de transport= 4800
de MP et fourniture. Coût d'achat :
35 200+4800 = 40 000
Pour Tournesol (facture
512 Banque CC 100 000 N°206)
Facture N°205 et 206, Prix d’achat :
chèque bancaire CPA N° 920*55 = 50 600
87765. frais de transport= 9400
// Coût d'achat :
31 MP et fournitures 100 000 50 600+9400 = 60 000
381 Achat de MP et 85.800 Cout d’achat total = prix
fournitures stockées. d’achat (Soja + Tournsol) +
3810 Frais accessoires sur achat 14.200 frais /achat (Soja+Tournso)
de MP et fourniture. ⇒ (35.200+50.600)+
BE N°301 ; BE N° 302 (4800+9400) =
11/04 85.800+14.200 = 100.000
601 MP et fournitures conso 60.000
31 MP et fournitures 60.000 Opération du 11/04
Bon de sortie N° ¾(35.200+4.800) = 30.000
23/04 ½ (50.600 + 9.400=30.000
600 Achat de M/ses vendues 30.000 30.000+30.000 = 60.000
31 MP et fournitures 30.000
Bon de sortie N°250 Opération du 23/04
// stock de tournesol : achat
512 Banque CC 39.000 du 02/04 – sortie du 11/04
(2)
700 Vente de M/ses 39.000 = 60.000- 30.000 = 30.000
Facture N° 299, chèque Prix de vente (30.000)1,3 =
bancaire BDL N° 31105 39.000
25/04
355 Produits finis 716.000 Opération du 25/04
724 VS de produit 716.000 (360)(6)(100)= 216.000
Bon d’entrée N° (1.000)(500)= 500.000
28/04 Coût de production total=
724 VS de produits 394.000 216.000+500.000= 716.000
355 Produits finis 394.000
Bon de sortie N° Opération 28/04
// Coût de X° des pts vendus
53 Caisse 512.200 2/3(216.000)+
0,5(500.000)=394.000
701 Vente de PF 512.200 Prix de vente =(394.000)1,3
Facture N°345, bon de caisse = 512.200
N° 160

2
( ) Selon expert comptable Ali TAZDAIT, Maitrise du système comptable financier, édition ACG, Alger,
2009,page 581, ce cas de vente à titre exceptionnel de matières premières en l’état, il le considère comme un
produit hors activité dans le C/708 Pts des activités annexes au lieu du C/700.
[14]
Chapitre VII : Comptabilisation de la facture de base : réductions, TVA et frais de
transport

I. La facture
La facture C’est le document le plus utilisé dans les opérations commerciales.

Elle relate toutes les conditions et les modalités de l'accord intervenu entre le vendeur et
l'acheteur (détail des marchandises livrées ou des travaux réalisés, prix unitaires et montant à
payer, taxes(TVA), conditions de règlement,….)
Elle tient lieu de bon de livraison lorsqu'elle est remise en même temps que la marchandise
(ou matière, fourniture, produit) livrée.

Sur le plan juridique, la facture représente un titre de propriété, autrement dit, elle permet le
transfert de propriété de la marchandise du vendeur vers l'acheteur.

Sur le plan comptable, la facture constitue un document de base justifiant les écritures
comptables relatives à l'opération de vente (pour le fournisseur) et à l'opération d'achat (pour
le client).

La facture comprend deux parties: l'En-tête et le corps.

1- L'en-tête de la facture :

C'est la partie imprimée de la facture qui indique :


- Le nom et l'adresse du vendeur (numéro de téléphone, de télex) ;
- Le genre de commerce (exemple, appareils ménagers) ;
- Le numéro du registre de commerce ;
- Le numéro du compte bancaire ou postal ;
- Les conditions générales de vente, de paiement, de transport

2-Le corps de la facture


La forme du corps de la facture varie avec chaque genre de commerce et d'industrie.
Il comprend :
- Le détail des articles vendus ;
- Le décompte des quantités de marchandise ;
- Les prix unitaires des articles et leur prix total, les remises, rabais, ristourne et l’escompte.
- la TVA
- La référence ou le code de chaque article ;
- Les frais et taxes éventuels ;
- Le mode de règlement (au comptant, à terme…) ;
- Le net à payer en chiffres et lettres.

[15]
II. Enregistrement d’une facture simple

Exemple 1 :
Le 22/04/2017, l’entreprise MONSOUR, spécialisée dans la revente de mobilier, a vendu à son
Client ADEL au prix total de 304.000DA. À crédit, la marge bénéficiaire est 30%. (Facture N°
F452, BS N°012, Bon d’entrée N°45).
facture N° F452:

Entreprise MONSOUR Le : 22/04/2017


FACTURE N° F452
Client : ADEL
Référence Désignation Prix
Quantité Total
unitaire
AE1254 Table Ovale 10 25.000 250.000
AT1285 Table de chevet 10 5.000 50.000
AR1462 Chaise 04 1000 4.000
Montant brut HT 304.000

Enregistrement au journal :
Chez le client (ADEL :

01/02
Achat de M/ses
380 304.000
stockées
401 Fournisseur de stock 304.000
Facture N° F452
Dito
30 Stock M/ses 304.000
380 Achat de M/ses stockées 304.000
Bon d’entrée N°45

Chez le fournisseur (MONSOUR :

01/02
411 Client 304000 Calcul du coût
700 Vente de M/ses 304.000 d’achat des M/ses :
Facture F452 Coût d’achat =
Dito 304.000 / 1,30 =
233846,15DA
600 Achat de M/ses vendus 233846,15
30 Stock M/ses 233846,15
Bon de sortie N°12

[16]
III- La comptabilisation des réductions
1. Les types de réductions
Du point de vue comptable, on distingue deux types de réductions qui sont : les réductions
commerciales et la réduction financière.
1.1. Les réductions commerciales
Les réductions commerciales peuvent être consenties sur le prix des marchandises.
On distingue :
− La remise : réduction accordée habituellement pour une opération donnée, en fonction de
l’importance de la vente ou de la qualité du client.
− Le rabais : il est accordé lorsque les marchandises ou les produits présentent un défaut de
qualité ou non-conformité à la commande du client ou pour prendre en compte un retard
de livraison.
− La ristourne : Réductions accordés à un client sur le chiffre d'affaire réalisé au cours d'une
période déterminée (généralement l'année).

1.2. La réduction financière


La réduction financière escompte de règlement : accordé lorsque les clients payent au comptant ou
avant terme leurs factures, ils obtiennent des fournisseurs une réduction de prix appelée

2. Le calcul des réductions

Lorsque plusieurs réductions interviennent sur une


même facture, le calcul s’effectue en cascade, ce
qui signifie que la première réduction se calcul sur
le montant brut et la deuxième sur le net obtenu,
ainsi de suite.

A préciser qu’il faut commencer par toutes les


réductions commerciales ensuite la réduction
financière.
Exemple 2 cas de deux réductions de même
type :Facture N°.., MB 800000,Remise 2% ,
3% et Ristourne 1%.

FACTURE N°….
Montant brut 800 000
- Remise 2% (800 000 X 0,02) 16000
1er net commercial 784 000
- Remise 3% (784 000 X 0,03) 23520
2éme net commercial 760 480
- Ristourne 2% (760480X 0,01) 7604,8
Net à payer 752875,2

[17]
3. Comptabilisation de facture comportant des réductions

3.1. Cas d’une réduction commerciale

Exemple 2 : Reprenons l’exemple précédent en supposant que la facture N° comporte une remise de
10% (Facture N°).

Société MONSOUR Le : 22/04


FACTURE N° 456
Client : ADEL
Montant brut HT 304.000
Remise 10% 304 00
Net commercial (net à payer) 273600

Enregistrement au journal :
Chez le client (ADEL) :
22/04
380 Achat de M/ses stockés 273600
401 Fournisseur de stock 273600
Facture N° ° 456
Dito
30 Stock M/ses 273600
380 Achat de M/ses stockés 273600
Bon d’entrée

Chez le fournisseur (MONSOUR) :


22/04
411 Client 273600 Calcul du coût
700 Vente de M/ses 273600 d’achat des M/ses :
Facture N°0048
Coût d’achat =
Dito 304000 1,30 =
600 Achat de M/ses vendu 233846,15 233846,15DA
30 M/ses stockées 233846,15
Bon de sortie

3.2. Cas de plusieurs réductions commerciales


Exemple 3 :
Facture N°457, montant brut 200 000DA comportant les réductions suivantes :
- un rabais de 1%.
- une remise de 2% ;

[18]
Société MONSOUR Le 24/04
FACTURE N° 457
Client : ADEL
Prix
Référence Désignation Quantité Total
unitaire
Montant brut HT 200.000
Rabais 1% 2.000
1er Net commercial 198.000
Remise 2% 3.960
2eme NC(Net à payer ) 194.040

Enregistrement au journal :
Chez le client (ADEL) :
24/04
380 Achat de M/ses stockés 194.040,00
401 Fournisseur de stock 194.040,00
Facture N°
Dito
30 Stock M/ses s 194.040,00
380 Achat de M/ses stockés 194.040,00
Bon d’entrée

Chez le fournisseur (MONSOUR) :


24/04
411 Client 194.040,00 Calcul du coût
700 Vente de M/ses 194.040,00 d’achat des M/ses :
Facture N° Coût d’achat =
Dito 200.000 / 1,25 =
600 Achat de M/ses vendus 160.000,00 160.000 DA
30 Stock M/ses 160.000,00
Bon de sortie N

[19]
3.3. Cas de réduction financière
Contrairement aux réductions commerciales, l’escompte de règlement est toujours enregistré en
comptabilité.
Comptes utilisés :
- Pour le fournisseur, l’escompte c’est une charge financière enregistrée au débit du compte
C/ 668 - autres charges financières.
- Pour le client, l’escompte est un produit financier enregistré au crédit du compte C/768 -
autres produits financiers.
-
Exemple 4 :
Le 14/03, le fournisseur « Yacine »envoie à son client « Atlas », la facture N°F004 concernant la
vente à crédit d’un lot de M/ses comporte un montant brut de160 0.000 DA, une remise 10%, un
rabais 1%, escompte de règlement 2%.
Extrait de la Facture N°F004 :
Montant brut 160 000
Remise10 % 16000
1eNet commercial 144 000
Rabais 1% 1440
2eNet commercial 142 560
Escompte 2% 2851,2
Net financier (Net à 139 708,8
payer)

Enregistrement comptable de la facture :


Chez le Fournisseur
14/03
411. Client 139 708,8

668 Autres charges financières 2851,2


700 Vente de M/ses 142 560
Facture N F004

Chez le client
14/03
380 Achat de M/ses stockés 142 560
401. Fsr de stocks 139708,8
768 Autres prts financiers 2851,2
Facture N° F004

NB
[20]
- Les comptes (Frs, clients, banque, caisse) sont toujours mouvement
par le montant du « Net à payer » ;
- Les comptes (Achat stockés c/38, ventes c/70) sont toujours
mouvement par le montant du « dernier net commercial » ;

IV- La comptabilisation des majorations (TVA, Frais de transport)

L’opération d’achat et de vente ne s’arrêtent pas seulement aux réductions sur les factures, elles
s’accompagnent généralement par d’autres éléments additionnels (la Taxe sur la Valeur Ajoutée
(TVA), frais de transport)

1. La Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA)

1.1. Le principe
La Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) est une taxe générale sur consommation qui s'applique aux
opérations revêtant un caractère industriel, commercial ou artisanal.
La TVA est un impôt indirect qui n'a aucune incidence sur l'exploitation et le résultat de
l'entreprise. L'entreprise joue le rôle de collecteur d'impôt pour le compte de l'État. Elle reverse au
trésor public la TVA qu'elle reçoit de ses clients, déduction faite de la TVA payée à ses fournisseurs.
C'est le consommateur final qui supporte effectivement la TVA.

1.2. Mécanismes de fonctionnement et divers taux


A chaque transaction, la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) est calculée sur le prix du bien ou du
service au taux qui lui est propre.
TVA à payer = TVA sur ventes – TVA sur achat
A l’Etat
TVA à payer = TVA collectées – TVA déductibles (récupérable

Les divers taux de TVA


• Taux normale : 19 %
• Taux réduit : 9 % : il concerne les biens et services qui représentent un intérêt particulier sur
le plan économique, social ou culturel.
NB
Si rien n’est précisé, prendre le taux normale (19%).
1.3. Les principaux comptes relatifs à la TVA

La TVA n’étant pas une charge pour l’entreprise, elle est enregistrée dans des comptes de tiers.
Par ailleurs une distinction doit être faite entre la TVA payée lors de l’achat d’immobilisations,
et la TVA payée lors de l’achat d’autres biens et services (Ex : Les marchandises). On utilise les
[21]
comptes suivants :
TVA sur achats (déductible)
C/44562 TVA récupérable sur immobilisations
C/44566 TVA récupérable sur achat de stocks et services

TVA sur ventes (collectées) : C/44571 TVA collectée sur vente

TVA à payer : C/44551 TVA à décaisser (à payer sur G50)

1.4. Le décaissement de la TVA due à l’Etat

Dans le cas général, où la TVA due à l’Etat se calcule mois par mois, la taxe à décaisser au
titre d’un mois doit être réglée au percepteur dans les 20 premiers jours du mois suivant.
Chaque règlement mensuel doit être accompagné de justifications portées sur un imprimé
fiscal série G N°50. Les chiffres d’affaires et les revenus sont inscrits en dinars, le dernier
chiffre ramené au zéro.
Donc la TVA à payer est toujours un nombre rond.
Exemple : 854786 DA = 854780 DA

Remarque (Déclaration trimestrielle) :

Les redevables de la TVA peuvent déposer le relevé de leur chiffre d'affaires (G50) tous les trois
mois à condition :
1- d'adresser une demande expresse dispensée de timbre, au chef d'inspection des impôts compétent,
2- que le montant moyen des taxes sur le chiffre d'affaires dont ils ont été constitués débiteurs au
cours de l'année précédente ait été inférieur à un certain montant ex : 2.500DA par mois

Application

L’entreprise NUMIDIA a réalisé les opérations suivantes :


02/03/ : achat de M/ses à crédit, bénéficier de 3% de remise, montant 40 000 DA, frais de transport
sont de 1 500, TVA 19% ;
25/03/: vente de 40 000 DA de M/ses avec une marge bénéficiaire de 30%, accordé, 1% d’escompte
pour le payement en espèce, transport assuré par les propres moyens de l’entreprise, montant 2 000
DA, taux normal de la TVA ;
02/04/ : règlement de la TVA du mois de mars en espèces
TAF : Enregistrer ces opérations dans le journal de l’entreprise.

02/03 Facture 02/03


3800 Achat de M/ses stockées 38 800 Montant brut 40 000
3301 Frais accessoires sur achat de M/ses 1 500 -Remise 3% 1 200
[22]
44566 TVA récupérable sur achat de stocks 7657 Net commercial 38 800
et service + frais de transport 1 500
4 013 F/rs de stocks 47 957 Net hors taxe 40 300
Facture N° + TVA 7657
// N.à p.TTC 47957
30 Stock de M/ses 40 300
3800 Achat de M/ses stockées 38 800
3801 Frais accessoires 1 500
sur achat de M/ses
Bon d’entrée

25/03
600 Achat de M/ses vendues 40 000
30 Stocks de M/ses 40 000
Bon de sortie N° ….. Facture 25/03
// Montant brut 52 000
53 Caisse 63641,2 -escompte 1% 520
Net financier 51 480
668 Autres charges financières 520
+ frais de transport 2 000
700 Vente de M/ses 52 000
Net HT 53 480
708 Produits des 2 000
+ TVA 10162,2
activités annexes
TTC 63641,2
44571 TVA collectée / vente 10162,2
Facture N°, BC N°
02/04
44571 TVA collectées sur vente 10162,2
44566 TVA récupérable 7657
sur achat de
stocks et service TVA à payer = TVA
44551 TVA à décaisser 2504,2 collectées – TVA
(à payer sur G50) récupérables
Déclaration du mois de mars = 10162,2 – 7657 = 2 504,2
//
44551 TVA à décaisser (à payer sur G50) 2504
53 Caisse 2 504
Règlement de la TVA du mois de
mars BC N°

[23]
2. Les frais de transport
L’enregistrement des frais de transport a été présenté lors du chapitre VI. Pour récapituler, les cas
suivants sont retrouvés :

Effectué 1er Cas : par le fournisseur lui-même.


1- Transport à titre gratuit (franco
de port)
2ème Cas : par un tiers (Frs de services).

2- Transport à titre onéreux Effectué 1er Cas : par le fournisseur lui-même.


(facturé au client)
1- 2ème:Cas : par un tiers (Frs de services).
Le transport effectué à titre gratuit par le fournisseur

Dans ce cas le client n’a aucune charge de transport à enregistrer ; pour ce qui est de fournisseur :
* Le 1er cas : il effectue lui-même le transport (par ses propres moyens de transport) ; les
frais de cette opération sont recouverts par l’ensemble des charges : salaires, carburants,
entretien,…etc.
* Le 2ème cas : il fait appel à un tiers (transporteur) pour effectuer le transport.
Les frais sont enregistrés au débit des comptes :
C/6241 Transport sur ventes
C/44566 TVA récupérable sur achat de stock et services.
Selon le moyen de payement, on crédite un compte de tiers (C/4016) ou de trésorerie (C/53,
C/411, etc.)
Remarque sur l’aspect fiscale :
Sauf cas particulier, les frais de transport sont soumis au même taux de TVA que la marchandise
vendue.
2- Le transport effectué à titre onéreux par le fournisseur :
On trouve généralement deux cas
A- Le 1er cas : le fournisseur effectue lui-même le transport : on parle de frais de transport
facturé.
Exemple : voici la facture de vente d’une marchandise n°A130, effectuée le 23-03-2012, dont le
transport est assuré à titre onéreux par les propres moyens de fournisseur :

Marchandises ……………………. 20 000 DA


Transport facturé ……………… 800 DA
TOTAL (HT)…………………… 20 800 DA
TVA 19 % (sur M/ses + port …… 3952 DA
TOTAL (TTC 24 752 DA
• L’enregistrement comptable chez le fournisseur :
Le transport effectue par les propres moyens de fournisseur et facturé au client, chez le frs c’est
un produit des activités annexes (c/708) .
23-03-2012
411 Clients 24 752
700 Ventes de marchandises 20 000
708 Produits des activités annexes 800
44571 TVA collectée 3952
Facture n°A130

• L’enregistrement comptable chez le client :


[24]
23-03-2012
3800 Achats de marchandises 20 000
3801 Frais a sur achat de M/ses 800
44566 TVA déductible sur achats 3952
4013 Fournisseurs de stocks 24 752
Facture n°A130:
ème
B- Le 2 cas : le transport est effectué par un tiers (transporteur) :
On parle ici de frais de transport facturés qui ne sont pas supportés par le fournisseur (puisque
facturés au client), ce dernier perd le droit à la déductibilité attachée à cette charge, soi
t(800x0,19= 152 DA), le client devient donc le bénéficière de cette déductibilité (elle lui est
transférée par le fournisseur) ; les écritures exactes sont :

Reprenons la même facture précédent N°A130 de vente de m/ses et en supposant que le frs
fait appel à un transporteur de m/ses facture N° T/14, réglée par ce dernier par caisse facturé
au client.
Facture du transporteur, N° T/14. Facture de vente de M/ses
Réglée par la caisse du frs. MB (HT) : 20 000
TVA 19%: 3800
Montant1 (TTC): 23800
MB(HT) : 800 Transport (HT) : 800
TVA19% : 152
Net à payer : 952

• Chez le fournisseur

Lors de payement des frais de transport le fournisseur passe l’écriture suivante :

624 Transport sur ventes 800


44566 TVA récupérable / achat et service 152
53 Caisse 952
Facture n° : N° T/14

23-03-2012
411 Clients 24 752
Ventes de marchandises 20 000
TVA collectée 3 800
Transport sur ventes 800
TVA récupérable sur achat de stock et services 152

Facture : n°A130

• L’enregistrement comptable chez le client :

23-03-2012
3800 Achats de marchandises 20 000
3801 Frais accessoires sur achat de M/ses 800
44566 TVA récupérable sur achat de stocks et service 3952
401 Fournisseurs de stocks 24 752
Facture : N°A130
[25]
Exercice: La facture : Réductions et Majorations

Exercice N°1 : Factures sans majorations

Durant le mois de février 2017, les opérations ci-dessous ont été effectuées par le fournisseur
L’EURL « MOSPHA » et son client la SNC « M’HAND et Frères ».

04/02 : Facture de vente de M/ses N°044, comporte un net à payer de 213 885 DA, rabais 2% et une
remise 3%, la marge bénéficiaire est de 40%, le règlement 10% par cheque N°14 et le
reste à crédit,(BSN°72 ,BEN°46).

05/02 : Facture N°045 comporte un montant brut 9650 DA, remise 5% et 1% escompte, coût d’achat
7820 DA (BCN° 240, BS N° 73, BE N° 47).

14/02 : Facture de vente de M/ses N°046, montant brut 26800 DA, rabais 4% et 3% et 1% escompte,
coût d’achat 23900 DA (CBN° 145, BS N° 74 BE N° 48).

T.A.F : Etablissez et enregistrez les factures ci- dessus chez le fournisseur et chez le client.

Exercice N°2 L’entreprise industrielle « BETA » a effectué durant le mois Mars les opérations
suivantes :

04/03: Achat de matières premières, montant HT 540 000 DA. La facture N° A/121, comporte les
éléments suivants : 3% de rabais, 1% escompte, les frais de transport 2000 DA HT , 2/4 de ces
matières premières sont destinées directement à la production.(CBN°145,BE N° 48,B de
transformation N° T01).

06/03 : Règlement de différentes factures de charges en espèces:

- Quittance d’électricité et gaz : 3332 DA(TTC) .


- Facture de réparation d’un camion de l’entreprise : 6800DA(HT).BCN°..

08/03: Sortie de la totalité des matières en stock pour transformation bon de sortie N°BSN°91.

11/03 : Virement bancaire d’une avance de 560 000 DA pour commander un véhicule utilitaire
chez le concessionnaire de Hyundai.

14/03 : Entrée en stock de 600 unités de produits finis qui ont utilisé 85% des matières consommées
le 08/03 et 5200 DA de frais de fabrication ainsi que des déchets et rebuts dont le coût de
production correspond au reste des matières consommées le 08/03 avec 1400 DA de frais de
fabrication correspondants(BEPF/244 e ,BE DR/23).

16/03 : Réception de la commande du 11/03. La facture N° 658 correspondante comporte les éléments
suivants : montant brut 890.000 DA (HT taux réduit de TVA) ; remise 5%, (CBN°146).
[26]
23/03 : Vente par chèque bancaire N470 de 500 unités de produits finis , La facture N°75
correspondante comporte, rabais 2% et escompte 2% , une marge bénéficiaire de 20%, et le
transport est effectué par les propres moyens de l’entreprise facturé au client à 3.000 DA (HT).
(BS N° 85).

26/03 : Vente à crédit la totalité des déchets et rebus facture N°82 avec une marge de 10%, accordé
une remise de 2%, BS N° DR 12.

T.A.F : Enregistrer au journal les opérations effectuées par l’entreprise pendant le mois Mars
2017, sachant que le taux de TVA appliqué est le taux normal, sauf autre indication.

[27]
Corrigé

Exercice N°1 :

Facture N°044 Net à payer = 1èr net commercial (1èr NC) – remise
213885= 1èr NC – (0,03) 1èr NC = 1èr NC (0,97)
Montant brut 225 000 → 1è NC = 213 885/ 0,97 = 220500
-Rabais 2% 4 500 1èr NC = montant brut (MB) – rabais = MB – (0,02) MB
1èr NC 220 500 → MB = 220500/ 0,98 = 225 000
-Remise 3% 6615
Net à payer 213885 Prix de vente(MB) = coût d’achat + marge = Ct d’achat +
(40%) Ct d’achat. Pv = Ct d’achat (1,4) → Ct d’achat= PV/
1,4 = 225 000 / 1,4 = 160 714,29
Chez le Client

04/02/2017 04/02 :
380 Achat de M/ses stockées 213 885
401 F/rs de stock 192 496,5 Règlement de la facture
512 B.C.C 21 388,5 B.C.C= 10%*213 885=
Facture N°044, CB N° 14 21388,5.
// F/rs = 90%*213 885 =
213 885 192 496,5
Stock de M/ses
30
Achat de M/ses stockées
380 213 885
BEN°46

Chez le fournisseur
04/02/2017
600 Achat de M/ses vendues 160 714,29
30 Stock de M/ses 160 714,29
BS N°72
//
411 Clients 192 496,5
512 B.C.C 21 388,5
Vente de M/ses
700 213 885
Facture N°044, CB N° 14

Facture N°045 Chez le client


05/02
380 Achat de M/ses stockées 9167,5
Montant brut 9650 53 Caisse 9075,825
-Remise 5% 482,5 768 Autres pts. fin. 91,675
Facture N°045, BCN°240
NC 9167,5
-Escompte 1% 91,675 //
Net à payer 9075,825 30 Stocks de M/ses 9167,5

380 Achat de M/ses stockés 9167,5

BE N° 47
Chez le fournisseur
[28]
[29]

Vous aimerez peut-être aussi