Vous êtes sur la page 1sur 46

Ecole Polytechnique d’Architecture et d’Urbanisme – EPAU

Cours de Structures – 5ème année

Kehila Youcef
Année 2009/2010
Différentes conceptions à travers le temps

prudentes

téméraires

Kehila Y. Chap5 Structures metalliques


09/10
Calculateurs2
Les prudents

De nombreux édifices de l’antiquité semblent défier le temps.


Les architectes romains, peu sûrs d’eux mêmes dans le calcul
de structures, préféraient augmenter à l’excès la taille des
murs porteurs, piliers et voûtes.

Colisée de Rome
Kehila Y. Chap5 Structures metalliques
09/10 3
Les téméraires

Les cathédrales gothiques nous surprennent encore par la légèreté


de leur structure.

Confiants dans leur intuitions, mais dépourvus de bases théoriques


solides, les bâtisseurs du moyen âge durent parfois assister
impuissants à l’écroulement de leurs œuvres.

Kehila Y. Chap5 Structures metalliques


09/10 4
Les calculateurs
Dès le XVIIème siècle, des mathématiciens aident les architectes.

C’est le début d’une approche scientifique qui mènera à


l’élaboration des théories permettant des dimensionnements
optimisés.

Une nouvelle profession apparaît : celle de l’ingénieur moderne, à


la fois technicien et mathématicien.

Kehila Y. Chap5 Structures metalliques


09/10 5
1- Introduction:

Architecture métallique : c’est un type de construction


employant des matériaux métalliques fabriqués en masse
à partir du XIX ème siècle.

La fonte, le fer et l'acier furent produits massivement


depuis la révolution industrielle, vers la fin du XVIII ème
en Angleterre et au début du XIX ème en France. Les
formes et la pratique de l'architecture en furent
profondément transformées.

Kehila Y. Chap5 Structures metalliques


09/10 6
../…

La trilogie actuelle de l'acier, du verre et du béton


est née de cette révolution qui détrôna la pierre, la
brique et le bois dans les rôles constructifs qu'ils
occupaient depuis l'Antiquité.

Les qualités des métaux étaient connues depuis


longtemps : un pilier de fonte résiste vingt fois plus à
la pression qu'une colonne de pierre et une poutrelle
de fer est dix fois moins sensible à la traction qu'une
poutre de bois. Mais la difficulté de leur production
les cantonnait à des fonctions limitées.

Kehila Y. Chap5 Structures metalliques


09/10 7
La structure métallique est utilisée afin de satisfaire les
exigences des grands espaces couverts sans points
d’appui intermédiaires.
la conception de la structure porteuse d’une halle ou
d’un bâtiment est basé sur son utilisation prévue , soit
essentiellement ses caractéristiques de résistance et de
déformabilité .
Un projet de charpente métallique doit en conséquences
être conçu et élaborer de façon à ce que les propriétés
de l’acier soient utilisées aux mieux, soit sa haute
résistance mécanique, sa grande ductilité et sa
soudabilité, l’économie et l’esthétique

Kehila Y. Chap5 Structures metalliques


09/10 8
b) Définition:

Acier = Fer avec 1.8 % du carbone (au maximum)

2- Propriétés du matériau « Acier »

Élasticité

Résistance

Ductilité

LAMINAGE

Kehila Y. Chap5 Structures metalliques


09/10 9
Le cheminement des charges dans les structures:

Les charges
permanentes
Surcharges
Surcharges climatiques
d’exploitation

Action du
séisme

Surcharges d’
d’exploitations = les personnes + le mobilier
Surcharges climatiques = vents + pluie + neige
Charges permanentes = poids des la structure + l’l’ensble des éléments de revêtements
Kehila Y. Chap5 Structures metalliques
09/10 10
a) Les fondations:

Fondation
en béton

Kehila Y. Chap5 Structures metalliques


09/10 11
b) Les poteaux:

Profilés en I ( laminés) Profilé renforcé à section fermée

Profils
Kehila Y. Chap5 Structures metalliques
Profils composés à âme(s) pleine(s) 09/10 creux
12
Les poteaux mixtes:

Poteau en acier avec noyau porteur en béton

Poteau en Kehila
béton armé
Y. Chap5 en profilés
Structures metalliques
09/10 13
Poteaux tubulaires:

Poteaux en
forme de tube

Kehila Y. Chap5 Structures metalliques


09/10 14
c) Les poutres:

a) Les poutres à âme pleine:

Poutre en I Poutre en H

Poutrelle Poutre en U
« alvéolaire »

Kehila Y. Chap5 Structures metalliques


09/10 15
Poutre a âme pleine

Poutre à âme pleine ajourée


en forme de courbe

Kehila Y. Chap5 Structures metalliques


09/10 16
b) Les poutres creuses:

Tube circulaire Profil à âme double

Kehila Y. Chap5 Structures metalliques


09/10 17
Tube rectangulaire
d) Les éléments à Treillis:

d)-1 Montants:

Membrure

Barres de
treillis

Montant à Treillis

Avantages: Inconvénients:
-Économie de poids - Fabrication coûteuse
et de matière - Utilisés en cas de charges
-Résistance au flambement axiales seulement
et à la flexion
Kehila Y. Chap5 Structures metalliques
09/10 18
d)-2 Fermes:
Nœud
Diagonale

membrure supé
supérieure

Faî
Faîtage Membrure infé
inférieure (Entrait)
mem
Nœud bru
re s
upé
rieu
inççon

D re
ia
Poin

go
na
le

Membrure infé
inférieure (Entrait) Poteau

Poteau

Ferme
Kehila Y. Chap5 Structures metalliques à treillis
09/10 19
d)-2 Exemples de Fermes à treillis:

Kehila Y. Chap5 Structures metalliques


09/10 20
VUES SUR POUTRES EN TREILLES

REDISSEUR

GOUSSET

MONTAGE DES POUTRES EN TREILLES

Kehila Y. Chap5 Structures metalliques


09/10 21
Kehila Y. Chap5 Structures metalliques
09/10 22
e) Le contreventement:

Types de liaison:

Liaison articulé
articulée Liaison rigide

Kehila Y. Chap5 Structures metalliques


09/10 23
Degré
Degré de stabilité
stabilité d’un cadre

Liaison articulé
articulée Liaison rigide

Instable(-
Instable(-1) Hyperstatique (+1)

Isostatique (0) Hyperstatique (+2)

Hyperstatique (+1) Hyperstatique (+3)


Kehila Y. Chap5 Structures metalliques
09/10 24
A) Contreventement dans une
ossature articulé
articulée

Dalle( contreventement
horizontal)

Contreventement
vertical longitudinal
Contreventement
vertical transversal
Kehila Y. Chap5 Structures metalliques
09/10 25
Les trois cas possibles:

1- Systè
Système 2- Poteaux 3- Sommiers
statique continus continus

Kehila Y. Chap5 Structures metalliques


09/10 26
Treillis en V (palée triangulée)

Kehila Y. Chap5 Structures metalliques


09/10 27
Contreventement horizontal

Barre de contreventement en cornière

Détails de treillis

Gousset

Contreventement
Kehila Y. Chap5 Structures metalliques en X
Contreventement en V 09/10 28
B) Contreventement dans une ossature à noyau central:

Charge
Efforts
horizontaux

Cheminement
des forces

Kehila Y. Chap5 Structures metalliques


09/10 29
B)-
B)-1 Cas de grande hauteur:

Chapeau
en treillis

Tirant

vent vent

Kehila Y. Chap5 Structures metalliques


09/10 30
1
2
3
4
5

Le RDC libre

Grande profondeur

Kehila Y. Chap5 Structures metalliques


09/10 31
C) Exigences de le RPA (2003):
-« En zones sismiques, seuls les assemblages rigides sont autorisés (les
assemblages semi rigides ne sont pas admis) ».

-« Pour tout système structural, quand l’une des combinaisons d’actions incluant
l’action du vent produit des effets plus défavorables que ceux produits par les
combinaisons incluant le séisme, le dimensionnement de ce système sera déterminé
sur la base des combinaisons incluant le vent »

-« La hauteur de tout bâtiment utilisant le système de


portique autos table pour le contreventement, doit être limitée
à 5 niveaux ou 17 m ».

« Les systèmes de contreventement par portique auto-stable supposent des


remplissages d’ossature en éléments légers compatibles avec les systèmes
constructifs considérés et qui ne gênent pas les déplacements d’ossature. »

- La hauteur des bâtiments utilisant le système de palées triangulées


concentrées pour le contreventement, doit être limitée à 10 niveaux ou 33m. « RPA 99
Dans cette classe de contreventement, on distingue deux (02) sous classes, version 2003.
soit des palées en X et en V ( les palées en K n’étant pas autorisées ) chapitre 8
Kehila Y. Chap5 Structures metalliques
p 87 à 93 »
09/10 32
4- Les assemblages:
1- Le rivetage:

« Assemblage au moyen de courtes tiges


métalliques dont on écrase la pointe »

Tige
Éléments à
assembler

bouterolle
Compression

Contre
bouterolle

Kehila Y. Chap5 Structures metalliques


09/10 33
2- Le soudage:
Cordon de
soudure

Soudure d’
d’angle

Soudure en bout

Kehila Y. Chap5 Structures metalliques


09/10 34
3- Le boulonnage:

Tête hexagonale
Boulon

Élément 01 Vis à tige fileté


filetée

Élément 02
rondelles

Écrou

Kehila Y. Chap5 Structures metalliques


Clé
Clés (dynamomé
(dynamom
09/10 étrique) 35
Assemblage poteau – fondation:

Poteau

Platine

Ancre

Fondation

ancre
Kehila Y. Chap5 Structures metalliques
09/10 36
Les formes possible d’ ancres:

Pied de biche Queue de Tige lisse Crochets Tige marteau


carpe

Kehila Y. Chap5 Structures metalliques


09/10 37
Assemblage poteau - poutre

Kehila Y. Chap5 Structures metalliques


09/10 38
Kehila Y. Chap5 Structures metalliques
09/10 39
Poteau continu

Kehila Y. Chap5 Structures metalliques


09/10 40
Assemblage poutre - poutre

Assemblage boulonné
boulonné Assemblage soudé
soudé

Assemblages rigides

Kehila Y. Chap5 Structures metalliques


09/10 41
Assemblages articulé
articulés

Kehila Y. Chap5 Structures metalliques


09/10 42
Assemblages particuliers:

Niche ou ré
réservation

Assemblage poutre - mur porteur Poteau - poutre à treillis

Kehila Y. Chap5 Structures metalliques


09/10 43
7- La protection de la structure métallique:

1- La protection contre incendie:


- Limiter l’étendue de l’incendie par des
compartimentage
- Augmenter la ventilation pour accroître les
dissipations de la chaleur
- Choisir les éléments en acier dont la
température critique est supérieure à la
normale
- Intégrer des systèmes de détection et
extinction automatique
2- La protection corrosion:

- Protection par revêtement


- Peinture
- Zingage

Kehila Y. Chap5 Structures metalliques


09/10 44
Exemple:

Kehila Y. Chap5 Structures metalliques


09/10 Stade de Méazza . 45
Milan
Gare de TGV de Satolas . (Lyon; France)
Kehila Y. Chap5 Structures metalliques
09/10 46