Vous êtes sur la page 1sur 63

PROJET DE LOGEMENTS

MODERNES EN HAITI
PARTENARIAT PUBLIC PRIVÉ ENTRE L’ÉTAT HAITIEN ET CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG & LA SOCIÉTÉ
DE DÉVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL, INC., [SDEI]
POUR LES PREMIERS 20,000 APPARTEMENTS À TRAVERS LES DIX DÉPARTEMENTS D’HAÏTI

Une invitation générale aux haïtiens des quatre coins du monde pour une Haiti moderne et sécurisée.

CIG-Capital Investment Group dba CIG


98 Rue Lamartinière
Pétion-Ville, Haiti-Wi

+1-509-4401-5267
+1-509-4622-9863
+1-829-980-8868
cig_group@hotmail.com
Projet initial de Construction de 20,000 appartements sur le territoire national pour le
compte de l’Etat Haïtien garanti par le Ministère de l’Economie et des Finances à travers
l’initiative de l’institution autonome de l’Entreprise Publique de Logements Sociaux
[EPPLS], pour les fonctionnaires de l’Etat tels que [Policiers, Infirmiers (ères) et
Enseignants] suivant un Protocole d’Accord basé sur un plan de
Financement et de Construction [FC] par la Firme
CIG-Capital Investment Group dba CIG
en collaboration avec ses partenaires du Groupement Economique international et
membres du Consortium représentés par la
Société de Developpement Economique Internationale, Inc. SDEI
Pour tout autre projet de Developpement Durable de logements modernes sécurisés et
autres, ces possibilités sont offertes au grand public en général et spécialement à la
Diaspora basé suivant un plan de Financement, Construction, Vente et de Gestion
[FCVG]

CONSEIL ADMINISTRATIF

M. Sainfard Charles Saint-Vil, Président


Dr. Eddy Delaleu, Vice-Président Exécutif
M. Patrick Arcelin, Vice-Président/CFO

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 1
SOMMAIRE

1- Origine et historique du projet.........................................................................……… Page 4


2- Expose des Motifs …………………………………………………………………………………………….. Page 7
3- Présentation de l’Entreprise Publique de Promotion de Logements Sociaux… ……… Page 10
4- Cadre juridique du logement social ......................................................................... Page 11
5- Situation du logement en Haïti ……………………………………………………………………………… Page 13
6- Caractéristiques, organisation et contraintes .......................................................... Page 14
7- Description du projet................................................................................................. Page 15
8- Objectif du Projet ………………………………………………………………………………………………… Page 16
9- Sélection des bénéficiaires……………………………………………………………………………………… Page 16
10- Description des activités………………………………………………………………………………………. Page 17
11- Impact social et environnemental du projet ……………………....................................... Page 18
12- Coûts Total du projet ................................................................................................. Page 19
13- Profil du Partenaire Financier………………………………………………………………………………... Page 20
14- Mission du Partenaire Financier…………………………………………………………………………… Page 21
15- Exécution du projet ................................................................................................... Page 23
16- Impacts attendus du projet………………….....................................................…………… Page 26
17- Les finalités du projet…............................................................................................ Page 27
18- Organisation et mode opératoire ............................................................................ Page 27
19- Mécanisme de suivi et d’évaluation ............................................................... ………. Page 27
20- Schéma organisationnel du projet ……………………........................................... ………. Page 29
21- Cadre logique du projet ........................................................................................... Page 30
Annexe I- Chronogramme d’activités............................................................................. Page 34
Annexe II- Configuration du terrain ............................................................................... Page 35
Annexe III- Plan de Lotissement ..................................................................................... Page 37
Annexe IV- Plan de Distribution...................................................................................... Page 38
Annexe V- Façade Principale de l’Immeuble................................................................... Page 39
Annexe VI-Perspective I de l’Immeuble.......................................................................... Page 40
Annexe VII-Perspective II de l’Immeuble........................................................................ Page 41

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 2
CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG
SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 3
1- Origine et historique du projet

La crise du logement en Haïti constitue une problématique endémique que le séisme du


12 Janvier 2010 a contribué à empirer. Le Gouvernement de la République, dans sa
vision de poser les bases d’une solution efficace à cette problématique a décidé de
promouvoir la réalisation d’un programme de logements sociaux répartis sur des sites
dans les dix départements du Territoire National. Suivant le plan de l’Entreprise
Publique de Logements Sociaux [EPPLS], ces appartements seraient initialement
privilégiés aux employés de l’Etat tels que les Policiers, les Infirmières et les
Professeurs.
La firme CIG-Capital Investment Group dba CIG avec un Partenariat de différents
groupes financiers internationaux principalement la Société de Développement
Economique, Inc. SDEI, pour des années, s’est donnée comme objectif de travailler au
Développement Economique et Durable du pays avec le secteur privé, la Diaspora et
spécialement avec l’Etat Haïtien pour initialement Financer, Construire, Vendre et Gérer
les biens Immobiliers réalisés par ce programme sur une période de 25 années. Les
principaux résultats attendus des actions à entreprendre dans le cadre de ce
Partenariat Public Privé (PPP), visent à garantir l’apaisement socio-économique
immédiat et la poursuite d’un programme de logement moderne et abordable pour tous
les Haïtiens de la classe moyenne et spécialement ceux la Diaspora qui souhaite un
jour retourner dans leur pays dans un village inclusif et sécurisé.

Comme observer au cours de cette dernière décennie, l’une des plus importantes
préoccupations de la famille haïtienne et leurs familles homologues vivant à l’étranger,
concerne l’accès à un logement décent en Haiti soit pour loger leur famille, y habiter
personnellement en permanence ou servir de ce logement comme un lieu de retraite
pour les vacances annuelles ou des visites d’urgences dans leur pays natal.

Selon les prescrits de la Constitution Haïtienne de 1987 amendée, en son article 22,
« chacun a droit à un logement décent ». Or le pays connait un déficit accru en
logements dû aux différentes catastrophes naturelles telles : tremblements de terre,
inondations, ouragans. Ce qui implique que l’Etat haïtien est confronté de plus en plus à
l’immense défi de répondre à une demande croissante de logements.

Dans le cadre de l’élaboration d’une nouvelle politique sociale, et en vue de dégager


des nouvelles perspectives, le gouvernement haïtien constate qu’un important déficit
en matière de logement reste à combler en dépit des efforts fournis de l’international
suite au tremblement de terre survenu le 12 Janvier 2010.

Un bilan élaboré à travers le Post-Disaster Needs Assessment (PDNA) Évaluation


des Besoins Post Désastre pour le cyclone Matthieu a permis de calculer le déficit à
CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG
SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 4
combler en matière de logement. Selon le PDNA le séisme du 12 janvier 2010 a causé
beaucoup de pertes et de dommages, plus de deux cent mille (200.000) logements ont
été détruits. De plus, selon le PDNA, plus de cent mille (100.000) logements ont été
détruits à la suite du passage de l’Ouragan Matthew les 3 et 4 Octobre 2016. Plus
récemment, le 6 Octobre 2018, un séisme de magnitude 5.9 a été enregistré dans les
départements suivants : l’Artibonite, le Nord’Ouest, et le Nord. Selon les estimations des
équipes de la Protection civile environ sept mille (7.000) maisons ont été
endommagées et plus de trois cent (300) ont été détruites.

Les indicateurs de pauvreté calculés par l’Institut Haïtien de Statistique et


d’Informatique (IHSI) montrent que l’accès à un logement décent reste un défi majeur
compte tenu du pourcentage de la population au chômage et de ceux vivant avec un
revenu très modeste.

Le constat du Conseil d’Administration de CIG-Capital Investment Group dba CIG


est résumé en deux mots : Création d’Emplois, qu’elle est prête à créer
premièrement avec le financement et la construction des premiers 20,000 appartements
et immédiatement après ou simultanément avec multiples projets à caractères de
Développement Durables et la création de milliers d’emplois directs et indirects à
travers les dix départements du pays. Une solution est définitivement possible face à
cette la double situation [CHOMAGE/LOGEMENT] cruciale que fait face aujourd’hui le
peuple haïtien.
En effet, selon les données produites par l’IHSI :
 La population haïtienne a subi une croissance estimée à 16,53% passant de
9.364.328 personnes en 2007 à 10.911.819 personnes en 2015. Dont 50.43%
sont des femmes et 49.57% des hommes.
 Le nombre de ménages estimé en 2015 est de 2.360.771. Plus de 48 % de ces
ménages vivent en milieu rural soit 1.142.529 et 52% en milieu urbain, soit
1.218.242.

Avec une agressivité d’investissement dans la construction de Parc Industriels par


exemple qui suscitera automatiquement le développement de nouvelles sous-divisions
à cause des nouvelles demandes de logements, CIG-Capital Investment Group dba
CIG et ses partenaires proposent d’investir non seulement dans la construction des
logements sociaux mais aussi dans la construction de logements modernes accessibles
à une minorité qualifiée des fonctionnaires de l’Etat haïtien suivant le mandat de
l’EPPLS.

Néanmoins, nous avons noté que l’accès aux services de base demeure aussi un
problème majeur, ce que dalleurs nous adresserons obligatoirement suivant les normes
internationales. L’accessibilité à l’électricité, l’eau potable, la collecte des déchets et
CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG
SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 5
l’assainissement qui restent aujourd’hui un défi, sera une chose du passé dans tous les
villages ou sous-divisions financés et construits par CIG-Capital Investment Group
dba CIG et ses partenaires.

Accès aux services de base (%)

2012 Éclairage Accès à l’eau Collecte des Assainissement


domestique traitée pour
boire déchets
Par réseau public

Aire métropolitaine 75.8 27.6 34.3 60.8

Autre urbain 45.7 36.0 16.3 36.3

Rural 9.9 26.9 0.4 2.5

Ensemble 34.6 29.4 12.4 24.9

2007

Aire métropolitaine 67.6 18.1 33.0 69.7

Autre urbain 42.6 30.5 21.3 36.4

Rural 9.6 20.0 4.9 9.6

Ensemble 28.1 21.5 13.9 27.7

Sources : EEEI, 2007 ; ECVMAS, 2012 ; calculs des auteurs

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 6
Ainsi, CIG-Capital Investment Group dba CIG et ses partenaires se sont portés
volontaires auprès de l’Etat Haïtien et du peuple Haïtien dans la perspective d’accroitre
l’accès au logement décent répondant aux exigences du Grand Chantier de “La
Refondation Sociale” inscrit dans le Plan Stratégique du Développement d’Haïti (PSDH)
et face à ce constat de rejoindre le Gouvernement Haïtien, dans ses axes prioritaires de
construire des logements sociaux pour des agents de la fonction publique (Policiers,
Infirmières, Enseignants). Cette démarche publique ou privée marquera le début de la
mise en œuvre de la Politique Nationale du Logement et de l’Habitat (PNLH) en Haiti
qui vise à combler le déficit et la modernité dans le secteur du logement.

2- Exposé des motifs:

Dans le cadre du projet de construction des premiers 20,000 appartements


résidentiels, suivant la vision du Gouvernement Haïtien un Accord de Partenariat a
été approuvé entre l’Etat Haïtien à travers l’Entreprise Publique de Promotion de
Logements Sociaux [EPPLS] et CIG-Capital Investment Group dba CIG et la
Société de Développement Economique International, Inc. SDEI. Ce groupement
privé d’intérêt économique et de développement durable a été conçu corrélativement
sur un concept de Partenariat Public Privé (PPP) avec l’Etat Haïtien et d’un concept
final de Finance-Construction [FC] suivant le Protocole d’Accord signé avec l’EPPLS,
le Ministère des Affaires Sociales et le Ministère de l’Economie et des Finances le
14 Juin 2019. Ce partenariat est fondé sur l’idée d’un accord à long terme pour une
bonne gestion de tous projets de l’Etat qui seraient financés par CIG-Capital Investment
Group dba CIG et la Société de Développement Economique International, Inc. SDEI.
Cet Accord de Financement et d’Exécution de Projet initialement à travers EPPLS
CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG
SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 7
constitue la genèse d’une collaboration avec l’Etat Haïtien. Pour des projets autres que
des constructions de logements, le directoire de CIG-Capital Investment Group dba CIG
établira avec l’État Haïtien les conditions de proposition dans un Addendum attaché au
Protocole d’Accord dont les conditions de financement, d’exécution de projets sont tous
réunis autour d’une vision commune du développement socio-économique d’Haïti.

Les termes et conditions du partenariat entre les Parties sont définis dans le
Protocole d’Accord suivi d’une Lettre d’Engagement du Ministère de l’Economie et des
Finances [MEF] qui en elle-même représente la Garantie de l’Etat Haïtien telle que
définie dans ladite Lettre d’Engagement en date du 18 Juin 2019.
Le début de l’exécution de ce projet aura pour effet immédiat non seulement
d’apaiser mais aussi de venir à bout des crises politiques, économiques et sociales
enregistrées au cours de ces dernières années dans le pays. Ce Partenariat Public /
Privé (PPP) suivant le plan général de CIG-Capital Investment Group dba CIG,
engendrera la création significative d’emplois ainsi que la reconstruction des
infrastructures de base qui seront favorables aux investissements publics et privés. La
proposition de la Firme CIG-Capital Investment Group dba CIG propose de prendre en
charge la Gestion de ces Biens Immobiliers après leurs constructions a été rejetée par
EPPLS et le Ministère de l’Economie et des Finances. Néanmoins, la charge des Biens
Immobiliers pour le secteur privé après leurs constructions sera la responsabilité de
CIG-Capital Investment Group dba CIG.

Le Conseil Administratif de la Firme CIG-Capital Investment Group dba CIG à


travers son expertise internationale dans le domaine immobilier et dans la gestion
des complexes immobiliers, réunira ses experts nationaux et internationaux pour la
bonne gestion des bâtiments privé suivant un plan bien défini sur une période d’au
moins de 25 années. CIG-Institutional Property Management est doté d’un pôle
d'experts prêt à gérer les sites privés qui seront plus tard identifiés dans différents
départements du pays.

Par contre, suivant le plan de l’EPPLS, ces appartements seraient initialement


privilégiés aux employés de l’Etat tels que les Policiers, les Infirmières et les
Professeurs (tous appelés à devenir des pensionnaires de l’Etat Haïtien). En notre
opinion bien fondée suivant la Lettre d’Engagement du Ministère de l’Economie et des
Finances qui constitue la Garantie de l’Etat Haïtien, le revenu de tout candidat
quelconque doit subir obligatoirement sans distinction un dépistage de qualification
financière en relation avec sa capacité d’honorer ses obligations. L’Etat en sa capacité
de contrôle de ses employés fera la déduction ou prélèvement automatique du prêt
hypothécaire qui sera défini suivant un plan d’amortissement proposé à l’Etat pour les
clients potentiels du programme par CIG-Capital Investment Group dba CIG.

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 8
Vu l'enjeu et les possibilités de non-conformité de certains employés de l’Etat et
la possibilité d’un certain nombre qui pourraient être disqualifiés à cause de leur revenu
suivant le ratio prêt hypothécaire et revenu, CIG-Institutional Property Management a
proposé d’étendre la possibilité d’accession à une propriété à la population en général
économiquement qualifiée et à la diaspora haïtienne dont l’accès garantira les
versements hypothécaires mensuel à l’institution financière sur une période de 25
années. Mais cette idée, on peut bien le comprendre, a été rejetée. Dans le cadre
privé du projet concept Finance-Construction-Vente-Gestion [FCVG], pour assurer une
satisfaction optimale de nos clients, des équipes opérationnelles dédiées seront
chargées de chaque actif. CIG interviendra sur tous les aspects relatifs au bien être
des occupants et spécialement à la gestion locative, technique et intermédiaire de
copropriété.

Les équipes de CIG maîtrisent les aspects réglementaires, techniques, financiers


et environnementaux. CIG sera mandataire immédiat de l’Etat qui travaillera de concert
avec le Groupe de Financement sur toute la durée du Contrat de Finance-Construction
[FC] des Biens Immobiliers. Pour une satisfaction client optimale dans le cadre privé du
projet, des équipes opérationnelles seront dédiées à chaque actif spécialement les
aspects règlementaires, techniques, environnementaux et financiers :

(1) Collecte de déchets par l’équipe de maintenance de CIG et transport sur les
communautés dédiées à ces fins ;

(2) Production et distribution d’énergie électrique de secours ;

(3) Production et distribution d’eau courante, à partir de puits forés, en l’absence


de l’alimentation par les réseaux publics ;

CIG-Capital Investment Group dba CIG s’efforcera de se faire considérer


comme l’une des forces motrices du Développement Economique et Durable du pays.
Les principaux résultats attendus des actions à entreprendre dans le cadre de ce
Partenariat Public Privé (PPP), visent à garantir l’apaisement socio-économique du
pays. Ce Partenariat, appuyé par des Plateformes d’Investissements et Consortiums
Economiques, CIG-Capital Investment Group dba CIG, et avec le support de certains
secteurs cibles d’Haïti, contribuera à l’émergence socio-économique créant ainsi un
impact positif sur le développement économique en général (le tourisme, les
infrastructures de base, l’éducation, la santé, la perception de redevances, de taxes et
d’impôts par la DGI), concrétisant ainsi la vision de l’Etat Haïtien a travers ces
gouvernements qui propose que ces communautés de Co-Housing/Habitat soient

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 9
groupés et construits verticalement et fassent partie du développement urbain, avec la
propriété individuelle des appartements et la propriété commune des bénéficiaires avec
toutes les commodités que peut offrir un pareil développement urbain quel que soit la
localité désignée par l’EPPLS ou quel que soit la propriété choisie par CIG Property
Management. Ceci servira de précédent de construction communautaire moderne
privée ou publique pour tout développement durable à travers le pays.

Sur l’apport de l’Etat Haïtien, CIG-Capital Investment Group dba CIG suggère au
bureau de l’EPPLS l’adoption par l’État Haïtien d’un processus participatif vu dans le
sens de l'organisation des espaces. Tandis que chaque bénéficiaire garde son
indépendance, les espaces verts, les terrains de jeux, les parkings, devront être gérés
de manière à encourager les relations entre personnes. Le plan global de CIG-Capital
Investment Group dba CIG, en collaboration avec l’État Haïtien, tiendra compte de ces
paramètres nécessaires pour entretenir des rapports harmonieux dans le partage de
biens communs. Ce plan représente une réponse novatrice aux défis sociaux,
économiques et environnementaux actuels, laquelle réponse s’inscrit directement parmi
les priorités de l’Etat.

3- Présentation de l’Entreprise Publique de Promotion de Logements Sociaux

Placée sous tutelle du Ministère des Affaires Sociales et du Travail (MAST), l'Entreprise
Publique de Promotion de Logements sociaux (EPPLS) est un organisme chargé de la
mise en œuvre et de la gestion des projets de logements sociaux notamment pour les
familles à faibles revenus.

L’Entreprise a été créée par décret Présidentiel du 26 novembre 1982, et a été publié
dans le Moniteur le 6 Décembre 1982. Elle remplaça l’Office National du Logement
(ONL) qui succéda lui-même en 1966 à l’Office d’Administration des Cités Ouvrières
(OACO) créé en 1951.

Les programmes et projets actuels de L’EPPLS s’inscrivent dans un plan priorisant des
actions à court, moyen et long terme. La modernisation de l’Etat, la politique de
décentralisation et une meilleure occupation des espaces sont les principes directeurs
de cette programmation. Dans le cadre de la Politique Nationale du Logement Social,
ses principales attributions sont :

 Préparer, programmer, réaliser et gérer, dans le cadre de la politique nationale


du logement social, des projets permettant aux familles et aux individus aux
revenus les plus faibles l’accession à un logement décent ;

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 10
 Proposer des programmes annuels et pluriannuels susceptibles de résoudre, par
étapes, les problèmes de logement des familles et des individus susvisés ;
 Etudier, à cette fin, les besoins réels en logement des populations urbaines et
suburbaines ;
 Réaliser des études et recherches socio-économiques permettant d’établir l’ordre
des priorités et des nécessités habitationelles pour tout le pays ;
 Diffuser toute documentation relative au secteur du logement ;
 Réaliser des études et recherches pour l’identification des populations cibles des
programmes de l’Entreprise ;
 Faire toute acquisition de biens mobiliers et immobiliers dans les conditions
prévues par la Loi en vue de la réalisation de ces programmes ;
 Gérer les cités de logement à caractère social et les ensembles immobiliers
remis pour exploitation ;
 Organiser les attributions de logement en groupes sociaux ;
 Promouvoir, au besoin, la création de toutes coopératives pour la gestion des
cités ;
 Requérir la coopération technique, scientifique et financière des organismes
nationaux ou internationaux et des firmes privées ;
 Agir en justice, tant en demandant qu’en défendant ;
 Exercer tous droits et pouvoirs en vue de parvenir à ces fins ;

4- Cadre juridique du logement social

4.1- Source juridique du logement social dans le droit international


Si pour réaliser le droit au logement, l’Etat Haïtien se réfère aux exigences des textes
modernes, plus spécialement à la Déclaration Universelle des droits de l’homme de
1948, au pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels de 1966
ainsi que les autres instruments adoptés dans le cadre des Nations-Unies, il demeure
évident aujourd’hui que l’Etat doit répondre à ces obligations pour préserver les droits
de la personne humaine. En Haïti, on est en face des conditions de logement très
précaires. La grande majorité des citoyens y compris des cadres de la Fonction
Publique continuent à vivre dans de soi-disant logements qui ne peuvent résister ni à
une forte pluie, ni à la colère du vent surtout après le séisme du 12 janvier 2010 et le
passage de l’ouragan dévastateur Matthew du 3 au 4 octobre 2016.

Les statistiques passées et récentes y afférentes laissent constater que le logement est
le poids lourd du budget familial soit 30%, ce qui est confirmé par les enquêtes et
rencontres de l’Institut Haïtien de Statistiques et d’Informatique (IHSI) pour analyser les
besoins en logement de la population.

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 11
La classe moyenne accède très difficilement à un logement convenable, voire pour les
couches défavorisées qui n’ont aucune facilité de paiement de redevances locatives
réduites et qui sont livrées à elles-mêmes.

L’EPPLS s’inscrit positivement à cette initiative et se propose de changer les conditions


de logement des couches sociales du pays. Elle a déjà fait ces actions et continue à
les faire à travers les livraisons d’un ensemble de logements évalué à environ onze
mille (11.000), aux populations des départements de l’Ouest, du Sud, du Nord, du Nord-
Est et de la Grande Anse et aujourd’hui avec le Financement et la Construction des
premiers 20,000 appartements modernes de la Firme CIG-Capital Investment Group
dba CIG et la Société de Developpement Economique International, Inc. SDEI,
Haiti est garantie de rentrer dans la modernité du logement non seulement pour les
fonctionnaires de l’Etat mais aussi pour les Haïtiens des quatre coins du monde.

4.2- Le cadre légal de l’Entreprise Publique de Promotion de Logements


Sociaux (EPPLS)
L’Entreprise Publique de Promotion de Logements Sociaux (EPPLS) a été instituée en
1982 pour permettre à l’Etat de répondre aux besoins réels des populations urbaines et
suburbaines du pays.

A cet effet, il est du devoir de l’Etat de promouvoir la qualité de vie des catégories
sociales démunies et qu’en conséquences, il importe de définir les besoins en logement
des populations concernées, de préparer, programmer, gérer et de réaliser des villages
de logements sociaux au bénéfice des familles et des individus aux revenus les plus
faibles. C’est dans ce contexte du droit de tout citoyen à un logement que le
Gouvernement de la République d’alors soucieux du mieux-être de la population, à
travers cet instrument juridico-légal que l’EPPLS cherche à réaliser des programmes de
logements sociaux à effets répétitifs, dans le respect des règles d’équilibre financier.

4.3- Le logement social après le séisme du 12 janvier 2010


Avant le tremblement de terre, aucune étude sérieuse n’était réalisée pour évaluer
effectivement le besoin en logement de la population et le nombre de sans-abris.
Toutes les agences gouvernementales et les organisations humanitaires internationales
intervenant dans des programmes d’hébergement d’urgence et de logement
s’accordent pour dire qu’il existe environ 1.5 million de sans-abris dans la zone
métropolitaine de Port-au-Prince et dans les villes de provinces frappées par cette
catastrophes, alors que les statistiques de 2012 accusent un déficit de 400.000
logements et à ajouter au plus de 100,000 logements détruits lors du passage de
l’ouragan Matthew en octobre 2016.

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 12
4.4- Cadre Légal Patrimonial de l’EPPLS
Selon les statuts de l’Institution de logement social édictés à l’article 5, il est stipulé ceci
: << sont inscrits dans le patrimoine de l’EPPLS : les fonds, concessions de terrains,
constructions et contributions reçues de la part des institutions nationales, bilatérales et
multilatérales ou de personnes privées >>. Les statuts indiquent à l’article 3 que
<< l’EPPLS peut recevoir, en gestion, tous ensembles immobiliers réalisés par d’autres
organismes de l’Etat >>. La convention de gestion précisera les droits et obligations de
chacune des parties dans les domaines technique, juridique et financier>>.

Le cadre financier stipule que :


A l’article 4 : les ressources de l’EPPLS sont constituées par :
a) Les contributions du Budget de la République ;
b) Les revenus propres de l’EPPLS provenant de la vente ou de la
gestion des immeubles ;
c) L’EPPLS prend toutes les mesures nécessaires pour assurer la
récupération des coûts des investissements;
d) L’EPPLS jouit de l’autonomie financière. Ces revenus ne font pas
partie de la masse du Trésor Public ;
e) L’EPPLS est soumis aux contrôles financiers des entreprises
publiques dans les conditions prévues par la loi ;
f) Après le recouvrement des charges d’exploitation, tout excédent
financier reste à la disposition de l’EPPLS en vue de
réinvestissement ;
g) L’EPPLS est exonéré de tous impôts fonciers relatifs aux biens
gérés, des droits d’enregistrement pour tous contrats passés devant
le notaire, le droit de douane et de toute taxe d’entrée frappant les
matériaux, les matériels et les équipements.

4.5- Le logement social et la loi sur la copropriété


4.5-1 Définition
- La copropriété se définie comme la propriété de plusieurs
personnes sur un seul bien.
- La copropriété est la situation d’un immeuble dont chaque
appartement est la propriété d’une personne déterminée qui détient
aussi son quote-part des parties communes.

4.5-2 La copropriété au regard de la législation haïtienne


Votée le 13 août 1984, cette loi organise la gestion d’un ensemble de logements en
hauteur et de même plusieurs appartements horizontaux à titre résidentiel. L’Entreprise

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 13
Publique de Promotion de Logements Sociaux (EPPLS) organise la gestion de cette loi
à travers les caractéristiques suivantes :
 Les règlements de la copropriété;
 La gestion syndicale de la copropriété;
 La gestion juridique de la copropriété;
 Le budget et les charges d’Exploitation.

5- Situation du logement social en Haïti

En Europe, aux Etats-Unis et dans certains pays occidentaux pour la plupart, le


logement social est souvent considéré comme un logement de transit surtout utilisé par
des couches bien spéciales dans la société pendant un certain temps, en attendant que
le preneur ou la preneuse devienne propriétaire de sa propre maison soit par la
construction ou l’acquisition. On rencontre le plus souvent cette situation chez les
couples fraichement mariés ou en union libre, les familles en difficulté et les immigrants
en quête d’habitation.

En Haïti, par contre, le concept ‘’ Logement Social’’ évoqué dans les documents officiels
du pays à partir des années 60 se matérialise avec la construction de plusieurs cités
dans les quartiers défavorisés des grandes villes, dépourvues d’infrastructures, de
normes d’hygiène et de salubrité. Depuis lors et poursuivant ce même objectif, les
institutions publiques de logement, avec le support des partenaires organisations
internationales ont procédé à l’érection dans les zones marginales des logements
sociaux dont la qualité ne répond aucunement aux normes de logement social. Fort de
tout cela, une mauvaise image est faite du logement social. Effectivement, si l’on s’en
tient à l’état des lieux, on comprendra très mal l’approche qu’on fait du logement social
en Haïti.

Dans le cadre de ce projet de logement, il est de bon droit que l’Etat intervienne
directement pour assister les familles des policiers, des enseignants et des infirmières
confrontés à des problèmes de logements, tel que définie actuellement par le
gouvernement. Le logement social tel qu’il est déclaré plus haut devra être un
logement convenable équipé de tous les éléments modernes d’un logement suffisant,
pourvu de toutes les infrastructures nécessaires et de normes d’hygiènes et de salubrité
tels que les différents prototypes présentés en ANNEXE.

6- Caractéristiques, organisation, contraintes et défis


La majorité des logements situés dans des quartiers d’habitat non lotis et insalubres
sont construits sans aucune norme. Selon un document intitulé ‘Sites et Services’
élaboré par l’Unité de Construction de Logements et des Bâtiments Publics (UCLBP)
pour la mise en œuvre de la Politique Nationale du Logement et de l’Habitat (PNLH), la
Région Métropolitaine de Port-au-Prince (RMP) compte environ 350 bidonvilles érigés
CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG
SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 14
dans 119 quartiers appartenant à six communes. Tous ces quartiers présentent comme
caractéristique commune : l'image d'un développement anarchique et non structuré, ne
respectant point les codes de construction parasismique et anticyclonique. L’ensemble
de ces quartiers ne disposent pour la plupart, ni d'eau courante ni de réseau
d'assainissement. De plus, la quasi majorité des occupants se déclarant propriétaires
n’a aucun titre de propriété et vit dans l’inquiétude d’un éventuel déguerpissement.

De ce fait, l’accès au logement est très problématique pour un grand nombre de


ménages, notamment les plus modestes, du fait d’une offre limitée et d’un niveau de
coût qui ne correspond ni à leur possibilité ni à l’évolution de leur mode de vie. De plus,
la précarisation d’un certain nombre de ménages, causée par le séisme du 12 janvier
2010 renforce les besoins de logements abordables. Avec un Partenariat Public Privé
entre l’Etat Haïtien et CIG-Capital Investment Group dba CIG, le paysage Haïtien en ce
qui est attrait au logement prendra un essor tant attendu par la nation et amis d’Haiti.

7- Description du projet avec l’Etat Haïtien suivant le Protocole d’Accord

Le projet consiste en la construction de 20,000 appartements répartis sur tout le


territoire national. Une première intervention suivant les directives de l’EPPLS, sera
effectuée à Delmas 75 dans la commune de Delmas sur une superficie de : Cinq
Hectares Quarante Trois Ares Quarante Sept Centiares Cinquante (5 ha 43 a 47 ca
50) pour les agents de la fonction Publique (Policiers, Infirmières, et Enseignants).

Les Caractéristiques : 20 Immeubles de vingt appartements chacun seront construits


sur une parcelle de 930 m2. Chaque immeuble sera de 5 niveaux de 337.88m2 ou de
454.82 m2. Chaque niveau contiendra 4 appartements. Les appartements seront de
deux (2) chambres à coucher et de trois (3) chambres à coucher. Les appartements de
deux chambres à coucher auront une superficie de 65.40m2 et ceux de trois (3) de
80.74 m2. Ils comprendront également, un salon, une salle à manger, une cuisine, une
toilette hygiénique, une galerie, un espace de loisir et parkings.

NOTE : Ces caractéristiques sont sujettes à être modifiés suivant la topographie et


résultats des études du sol.

Le public cible: les Agents de la Fonction Publique (Policiers, Infirmières et


enseignants).

Les axes d'intervention

Plusieurs entités sont concernées directement ou indirectement par le projet. Ce sont :


le Comité Interministériel d'Aménagement du Territoire (CIAT), le Ministère de la
Planification et de la Coopération Externe (MPCE), le Ministère de l'Intérieur et des

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 15
Collectivités Territoriales (MICT) à travers les Mairies, les CASEC et ASEC, le
Ministère de l’Environnement (ME), l’Office National du Cadastre (ONACA), la Direction
Générale des Impôts (DGI), le Centre National des Informations Géo-Spatiale (CNIGS),
l’Institut Haïtien de Statistique et d’Informatique (IHSI), le Ministère de la Justice et de la
Sécurité Publique (MJSP), le Ministère de la Santé Publique et de la Population
(MSPP), le Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle
(MSPP), la Police Nationale d’Haïti (PNH) et plus spécialement le Ministère des Affaires
Sociales et le Ministère de l’Economie et des Finances garant de l’Etat Haïtien
dans le cadre de ce projet.

8- Objectifs du projet

8.1 Objectif général

Améliorer le cadre de vie des familles vivant avec un revenu très modeste en leur
donnant accès à des logements sociaux décents afin de réduire leur vulnérabilité face
aux aléas sismiques et naturels.

8.1.2- Objectifs spécifiques

 Construire des unités de logements décents sur tout le territoire national, pour les
agents de la fonction publique (policiers, infirmières, professeurs).
 Créer des emplois en général (divers corps de métier confondus) permettant aux
ouvriers et autres professionnels de répondre à leurs besoins
 Augmenter la résilience de l’Habitat en Haïti.
 Développer des infrastructures devant faciliter la Refondation Territoriale et
Sociale d’Haïti.

9- Sélection des bénéficiaires

La sélection des bénéficiaires reste la responsabilité de l’EPPLS et qu’elle est une


étape importante dans la réalisation du projet. Il faut signaler qu’on n’aura pas de
grande difficulté vu que le public cible évolue dans une économie formelle. Les critères
de sélection des bénéficiaires seront établis suivant les exigences du projet, les
principes fondamentaux et les modalités d’attribution du logement existant à l’EPPLS.

Ciblage

Par voie d’appel à manifestation d’intérêt dans les medias radio-télédiffusés, l’EPPLS
invite la population cible à remplir le formulaire élaboré en la circonstance fournissant
les informations suivantes : statut de l’emploi, salaire mensuel, taille de la famille, l’âge
de la personne, engagements financiers, affermage ou non-propriétaire d’une maison et
CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG
SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 16
lieu de résidence. L’EPPLS se réserve le droit de faire d’autres exigences, le cas
échéant.

Trois grandes stratégies de sélection seront utilisées suivant l’EPPLS :

1. Publication d’une liste présélectionnée

Sur la base des fonctionnaires inscrits (policiers, infirmières, enseignants),


conformément aux modalités d’attributions et aux exigences du projet, suite à
l’instigation de terrain, l’EPPLS procédera à l’affichage d’une liste présélectionnée.

2. Choix définitif des bénéficiaires

Le choix définitif des bénéficiaires se fera sous la base d’analyse des informations
obtenues au sujet du bénéficiaire et des critères pré établis. Toutefois, au cas où le
nombre des bénéficiaires qualifiés dépasse la quantité de logement disponible, EPPLS
procédera à un régime de quota par champs de compétence suivi d’un tirage au sort.

3. Attribution du logement

L’attribution d’un logement à un bénéficiaire n’est définitive que si celui-ci remplit les
critères et respecte les normes ainsi que les principes définis par EPPLS. Elle aboutira
à la signature du contrat de bail, le remplissage des documents administratifs, la
formation, la remise des clés et l’intégration dans le village.

10- Description des activités

Deux phases bien distinctes permettront de mener à bien le projet.

7.1.1- Phase d’études


7.1.2- Phase de mise en œuvre

10.1.1- Phase d’études


La phase d’études sous-entend la genèse du projet jusqu’au document technique qui
regroupe les plans, les demandes de validation des plans, les cadre de devis, les
bordereaux des prix et les recommandations techniques et spécifiques pour l’exécution
du projet. La réalisation des dossiers d’études du projet, comprend:
- à l’identification du terrain ;
- à l’élaboration du document technique du projet ;
- à l’étude environnementale ;
- à l’étude géotechnique ;
- au relevé topographique ;
- à l’élaboration d’un plan de lotissement ;

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 17
10.1.2- Phase de mise en œuvre
La phase de mise en œuvre comprend, après la phase d’études du projet, toutes les
réalisations qui aboutiront à la réception définitive du projet par CIG-Capital
Investment Group dba CIG. Cette phase permettra la réalisation des activités
suivantes par l’EPPLS à l’exception de la construction des immeubles par CIG.
- La réalisation du plan de lotissement ;
- La construction de la trame viaire ;
- La réalisation des travaux d’adduction d’eau potable et d’assainissement ;
- La réalisation du réseau d’éclairage publique ;
- L’aménagement paysager ;
-
11- Impact social et environnemental du projet

Le projet contribuera à réduire de façon significative les besoins en logement des


fonctionnaires de l’Etat en particulier les policiers, les infirmières et les enseignants. Il
fournira un meilleur cadre de vie avec un potentiel d’amélioration progressive. Ce projet
apportera aussi une réponse concrète aux aspirations et besoins des fonctionnaires. Il
permettra aux policiers, aux infirmières et aux enseignants à revenus modestes de
devenir propriétaires de leur résidence dans un cadre financier acceptable présenté par
CIG-Capital Investment Group dba CIG et la Société de Développement
Economique International, Inc. SDEI. Il contribuera à les fidéliser en les rendant plus
efficaces dans leurs postes. Les bénéficiaires du projet seront en mesure de se loger
dans de bonnes conditions, de prendre soins de leurs enfants et de répondre à d’autres
obligations financières. De toute évidence ces fonctionnaires auront moins de pressions
sociales, parce qu’ils auront accès aux services sociaux de base à savoir eau potable,
électricité, sécurité et soins de santé de base. Donc, la réalisation du projet aura des
impacts positifs sur l’épargne des fonctionnaires, le service public et le développement
social du pays.

Les différentes communes touchées par le projet seront de grands bénéficiaires en


termes de développement urbain. Le projet leur offrira, à la fois, une plus grande
amélioration physique et de nouvelles ressources. Un tel projet garantira des bases
pour un développement communautaire et l’aménagement des nouvelles extensions
urbaines plus efficientes. Il renforcera les bases de stabilité résidentielle, l’émergence
des infrastructures et services sociaux de base. Il apportera des voies d’éclairage
public, des moyens d’accès collectif (centre de santé, parcs de loisirs, sécurité), une
amélioration du réseau d’eau potable et une vie communautaire. Ce projet contribuera
aussi à la création d’emplois pendant l’exécution des travaux. Il se pourrait qu’on
assiste à une frustration sociale de la part des habitants avoisinants. Mais, toutes les
mesures seront prises pour que le projet s’intègre dans l’environnement.

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 18
Coûts du projet estimé par site sur la base du site de Delmas

ESTIMATION DU COUT DE
ITEM ACTIVITES
L’ACTIVITE (USD)

1 Relevé topographique 190,000.00

2 Etudes Géotechniques et Géophysiques 20,000.00

3 Etude du Projet 325,000.00

4 Terrassement et route 1, 500,000.00

5 Eau potable 1, 500,000.00

23,920 gourdes/m2
6 Construction des immeubles
($260.00 US/m2)

7 Assainissement 1, 500,000.00

8 Aménagement paysager 40,000.00

12- Le coût total du projet est de 560,000,000.00 millions de dollars US.

Source de financement

Le projet de construction des 20,000 appartements sera financé exclusivement par


CIG-Capital Investment Group dba CIG selon un protocole élaboré et entendu entre
l’Etat Haïtien et ladite firme.

Un protocole d’accord sera signé entre l’Etat Haïtien (l’EPPLS, le Ministère des Affaires
Sociales et le Ministère de l’Economie et des Finances) et la firme CIG-Capital
Investment Group dba CIG relatant les responsabilités de chacun et devant conclure à
CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG
SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 19
une Lettre de Garantie/d’Engagement de l’Etat attestant une retenue à la source par
le Ministère de l’Economie et des Finances des versements mensuels à payer par les
acheteurs/bénéficiaires de l’Etat.

13- Profil du partenaire financier

CIG-Capital Investment Group dba CIG a été créée au début de l’année 2002 par une
équipe de professionnels hautement qualifiés et expérimentés, ayant travaillé pendant
plusieurs années avec les banques les plus réputées et les institutions financières, les
banques d’investissement, les industries de négoce de pétrole, le secteur Immobilier,
importations / exportations, ainsi que diverses grandes organisations basées dans le
secteur de la fabrication et des services.

Ils ont su mettre en commun leur riche expérience et leurs contacts professionnels à
travers le monde dans leurs domaines respectifs pour former CIG-Capital Investment
Group dba CIG afin de capitaliser sur les opportunités sans cesse croissantes du secteur
financier et du marché des capitaux grâce à une liberté économique durable. Le volume
cumulé des transactions exécutées ces dernières années s’élève à plus de 100 000 000
USD.

Afin de répondre aux multiples besoins, au fil des ans, la direction a développé des
départements spécialisés tels que CIG-Technical Engineering et CIG-Institutional Property
Management. Aujourd'hui, la société est associée à plusieurs sociétés financières de
développement économique international pour former un groupe financier capable de
gérer des portefeuilles de plusieurs millions de dollars, contribuant ainsi au développement
économique et social à long terme des pays de la Caraïbe en général et d’Haïti en
particulier. La société a également recherché la collaboration de différentes entreprises de
construction locales comme Total Engineering, Reliance et de nombreuses autres, ainsi
que de la plupart des principales banques et institutions financières du pays et du monde
entier.

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 20
Le personnel travaillant dans l'entreprise est issu de contextes très différents. La
Compagnie fournit régulièrement des services d'assistance et de conseil fiables à un large
éventail d'organisations non gouvernementales ou de sociétés, en qualité de dirigeant ou
de consultant. La philosophie de la Compagnie consiste à établir un partenariat
commercial à long terme avec ses clients, qui privilégie les relations interpersonnelles, la
fiabilité, la qualité garantie et les technologies modernes en matière de financement, de
construction, de gestion et de vente, quand il le faut.
L’un des principaux objectifs du groupe d’investissements CIG-Capital Investment Group
dba CIG est de fournir des solutions commerciales appropriées aux secteurs technique et
fonctionnel à un gouvernement établi ou à une entreprise petite ou grande qu’elle soit. La
Compagnie comprend l'importance de la connaissance fonctionnelle et de son impact sur
le développement de solutions d'entreprise.

CIG s’efforce constamment de se doter d'une connaissance approfondie des affaires et


fonctionnelle dans les pays de la Caraïbe, en offrant les meilleurs choix en matière de
conseil et de développement économique avec une gamme complète de services.

14- Mission du partenaire financier

CIG a pour mission de rechercher des partenaires financiers motivés et ambitieux et


partageant le même idéal pour obtenir la réputation de solutions fiables et de haute
qualité, dans le développement social et économique des pays de la Caraïbe, par le
financement, la construction, la gestion et la vente dans des conditions uniques. Ces
programmes visent à orienter les administrations des villes, et des gouvernements pour
financer et développer les projets pour la transformation des communautés.

CIG vise à satisfaire 100% de ses clients en proposant des produits et des services de
qualité à un coût de financement abordable.

Aujourd'hui, CIG-Capital Investment Group dba CIG est représenté par une équipe de
20 professionnels, hommes et femmes (pour la plupart des MBA, des CA, des CFAs,
des ex-banquiers, des experts comptables, des ingénieurs, des architectes, des
médecins, des hommes d'affaires) doués de plusieurs années d’expérience et de
connaissances approfondies dans l’ensemble du spectre global des produits et services
financiers, ainsi que dans tous les secteurs, tant dans le secteur manufacturier que
dans celui des services à la collectivité. Ils entretiennent également de très bonnes

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 21
relations avec les membres de la haute direction des banques, des institutions
financières et des entreprises.

CIG-Capital Investment Group dba CIG est une organisation qui se donne les normes
d'intégrité professionnelle les plus strictes et qui est fermement enracinée dans les
valeurs fondamentales qui lui ont permis de prospérer.

L’entreprise a également pris conscience du fait que le véritable progrès commence par
le premier pas visant à surmonter les difficultés de son environnement immédiat grâce à
la rapidité d’exécution et à l’établissement de relations durables avec sa clientèle.

14.1 - Banques et Institutions partenaires de CIG


Société de développement économique (SDEI)
MANUGYPSE
Bridge Solutions, Inc.,
ECOFAIRE
WINTRAD GROUP, LLC
CITIBANK
SUISSE BANK
Banque Nationale de Crédit
République Bank of Mana
SOGEBANK
BANQUE NATIONALE DE L'INDE
BARCELONE BANK
HSBC
Operation Hope, Inc.,
ClinicA
Belimage, Inc.
Texas Oil Company
Compagnie pétrolière du Kuweït
CARIGROUP, S.A
SCS Corporation
SYD, SA

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 22
15- Exécution du projet

15.1. Organe d’exécution

L’EPPLS sera l’organe d’exécution du Projet. Un protocole d’accord sera signé avec
d’autres entités telles le MTPTC, la DINEPA, l’EDH pour un appui technique dans des
domaines spécifiques.
L'EPPLS sera en charge du projet et du bon déroulement des activités. Ceci consistera

en:

1. Le suivi et Evaluation des travaux par l'Equipe technique de l'EPPLS ;

2. Le rapport mensuel de l'état d'avancement des travaux ;

3. Le rapport de fin des travaux (Entrepreneurs, EPPLS) ;

4. Les réceptions provisoire et définitive du projet ;

5. Le délai de garantie.

15.2- Durée d’exécution

La durée d’exécution pour un village de 400 appartements s’étendra sur dix-huit (18)
mois à partir de la date de démarrage effective des travaux de construction tenant
compte également qu’une unité est de 20 appartements sur la base des contrats qui
seront établis avec les agents de la fonction publique.

15.3- Dispositions relatives à l’exécution des travaux et services


Première intervention :
15.3.1- Identification du Terrain
Le site où sera implanté le projet se trouve dans la commune de Delmas non loin du
Palais Municipal de Delmas. Le terrain accuse une superficie, selon l’acte d’arpentage
de la Direction Générale des Impôts (DGI), de cinq hectares quarante-trois ares
quarante-sept centiares cinquante (5ha 43a 47.50ca).

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 23
15.3.2- Etude Environnementale
Un expert en environnement, à travers un contrat de prestation de service, sera recruté
pour réaliser cette étude.

15.3.3- Etude géotechnique


L’étude géotechnique sera assurée par le Laboratoire National du Bâtiment et des
Travaux Publics (LNBTP).

15.3.4- Relevé topographique


Cette étude sera exécutée par une firme sélectionnée par voie d’appel d’offre
nationale.

15.3.5- Document technique


L’EPPLS, après avoir recueilli toutes les données conduira les travaux d’élaboration
des dossiers techniques et d’Appel d’Offres.

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 24
15.3.6- Plan de lotissement
Une firme sera recrutée par Appel d’Offres afin de procéder à la réalisation des études
de Voiries et Réseaux Divers (VRD) probablement approuvées par le Ministère des
Travaux Publics, Transports et Communications (MTPTC).

15.3.7- Construction de la trame viaire


L’EPPLS sollicitera les services du Ministère des Travaux Publics, Transports et
Communications (MPTC) pour la construction de la trame viaire.

15.3.8- Construction des immeubles


La firme CIG procédera à la construction des immeubles selon les directives de
l’EPPLS.

15.3.9- Eau potable et assainissement


Un accord sera trouvé entre l’EPPLS et la DINEPA pour la réalisation de ces travaux.

15.3.10- Aménagement paysager


Une firme sera recrutée pour réaliser ces travaux.

15.3.11- Etudes, supervision et contrôle des travaux


Cette activité consistera en :
 élaboration des dossiers d’études et d’Appel d’Offres par CIG et associés.
 préparation des différents termes de référence et les spécifications
techniques des travaux,
 Supervision et contrôle des travaux

15.4- Dispositions relatives au décaissement, information et communication, suivi


et évaluation

15.4-1- Dispositions relatives au décaissement

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 25
Le décaissement des fonds, pour la réalisation des travaux ainsi que ceux concernant
les services de consultants seront effectués par CIG et SDEI, conformément aux
principes et procédures de comptabilité établie entre les deux parties.

15.4-2- Programme d’information, d’éducation et de communication


Cette composante permettra de mener des actions de mobilisation aux questions du
vivre ensemble, de l’usage de l’espace public et de l’éducation sanitaire auprès des
populations bénéficiaires dans la zone du projet en particulier et permettra d’assurer le
succès de la mise en œuvre du projet. A cet effet, une firme spécialisée dans la
préparation et l’exécution de la mobilisation communautaire et santé publique sera
recrutée pour l’exécution de cette composante.

16- Impacts du projet

Ce projet permettra de :
 Donner l’accès garanti au foncier pour la construction de logements avec des
infrastructures et services de base à un coût réduit ;
 Appliquer une méthodologie de construction de logement durable en respectant
les normes parasismique et anticycloniques ;
 Définir un programme de construction de logement décent à des prix
abordables pour les Haïtiens vivant en Haiti et la Diaspora;
 Accéder au crédit bancaire ;
 Fournir de meilleures conditions de vie et avec un potentiel d’amélioration
progressive ;
 Garantir la sécurité foncière pour un développement communautaire ;
 Aménager des nouvelles extensions urbaines plus efficientes ;
 Améliorer les opportunités d’emploi et de formation ;
 Empêcher la croissance des quartiers informels.

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 26
17- Les finalités du projet

Le projet de construction pour les agents de la fonction publique sera répliqué dans
divers endroits de la République d’Haïti sur des sites identifiés par l’EPPLS et
l’extension du projet de construction pour le secteur privé et la Diaspora sur des sites
identifiés par CIG.

18- Organisation et mode opératoire

Le projet s’attache à mettre en place des mécanismes efficaces de gestion urbaine pour
préparer les conditions d’une gestion durable et responsable du développement et de
l’amélioration du cadre de vie de la population bénéficiaire. L’implication des acteurs
locaux (communautés, familles…), parties prenantes du projet et la mise en place de
mécanisme de participation communautaire sont des conditions essentielles pour le
développement progressif mais durable des différentes communes.

19- Mécanisme de suivi et d’évaluation

Ce projet sera réalisé sur la base d’une approche participative et appuyée, d'une part,
par des visites de terrain, l'exploitation des documents de base, et d'autre part, par des
entretiens avec les services techniques centralisés et décentralisés au niveau de l’Etat.

Exécution

CIG compte sélectionner des firmes de construction dans le but d’exécuter en temps
record le plan de l’EPPLS et organiser la formation de techniciens dans les zones
d'intervention aux fins de la création d'emplois et de richesses. CIG travaillera en
symbiose avec l’Etat Haïtien par le biais de l’EPPLS.

La supervision parallèle est sous la responsabilité de CIG et l'EPPLS et le financement


ainsi que la réalisation de ce projet la responsabilité de la firme d'exécution CIG.

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 27
Suivi
CIG encouragera L'EPPLS le suivi parallèle des travaux. Concurremment, l'équipe
technique de la Direction de CIG assurera la supervision générale en vue de
l'évaluation des travaux et la programmation des activités pour toute la durée de
l’exécution du projet « Clefs en Mains » pour chaque édifice achevé.

Évaluation
CIG, à travers différentes équipes techniques, procédera à l'évaluation au fur et à
mesure de l'état d'avancement des travaux et restera en constante communication avec
l’EPPLS.

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 28
20- Schéma organisationnel du projet

Maitre d’Ouvrage
EPPLS
MEF/L’ETAT HAITIEN

FINANCEMENT

CIG/SDEI

EXECUTEUR/PROMOTEUR
CIG

Comité
technique Logistique
Firmes du Projet Materiaux de
constructions
d’Etudes MANUGYPSE
Externes AUTRES

Direction
de
communication

Beneficiaires
du
Projet

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 29
21- Cadre logique du projet

Logique d’Intervention Indicateurs Objectivement Moyens de Risques et Hypothèses

Vérifiables Vérification

Objectif Général :

Améliorer le cadre de vie des - quantité de logements


fonctionnaires de l’Etat vivant construits suivant les normes
-Visites sur le terrain -Structure institutionnelle
avec un revenu très modeste en parasismiques et anticycloniques
efficace et palpable
leur donnant accès à des
logements décents afin de réduire
-Nombres de ménages logés
-Ressources et moyens
leur vulnérabilité face aux aléas dans chaque unité de logement Enquêtes
disponibles
sismiques et naturels.

Logique d’Intervention Indicateurs Moyens de Vérification Risques et Hypothèses

Objectivement

Vérifiables

Objectifs Spécifiques :

1.- Construire 20,000


appartements décents à travers -Nombre de logements -Visite de Terrain - Ressources et moyens
disponibles/CIG/SDEI
le pays, pour les agents de la
fonction publique (policiers,
infirmières, professeurs).

2-.Mettre initialement suivant le -Nombre de familles -Registre des -


plan d’EPPLS les premières mises à l’abri bénéficiaires/EPPLS

20,000 familles à l’abri de


risques de catastrophes
naturelles

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 30
5-.Créer environ 60,000 emplois -Quantité d’emplois -Cahier de chantier -
(vérification de la main
(divers corps de métier créés par CIG
d’œuvre)
confondus, sans compter les
emplois indirects sur chaque
site) permettant aux ouvriers ou
autres professionnels de
répondre à leurs besoins

6-.Remettre clefs en main à -Quantité de clefs - Participation à la cérémonie


EPPLS 20,000 appartements remises : 20,000
de la remise des clefs et à la
20,000 familles bénéficiaires de
NOTE : Total clefs en distribution des maisons par
20,000 appartements construits
main à la fin du projet.
selon les normes parasismiques site suivant le plan de
et anticyclonique à la fin de
l’EPPLS.
l’exécution.
NOTE : Total clefs en main à la -photos et vidéos
fin du projet.

Logique d’Intervention Indicateurs Objectivement Moyens de Risques et

Vérifiables Vérification Hypothèses

I. Résultats liés à l’organisation des ciblages et choix des bénéficiaires par l’EPPLS pour le site de Delmas (comme

échantillon à répliquer pour les autres sites à travers le pays). SUIVANT LE CHRONOGRAMME D’ACTIVITÉS DE

L’EPPLS.

48 déplacements organisés à -Nombre de déplacement -Visite de Terrain -


travers le département de l’Ouest effectués
-Rapports

12 Rencontres avec les notables et -Nombre de rencontres réalisées -Visite de Terrain -


les autorités locales réalisées
-Rapports

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 31
4 Critères de choix des -Choix équitable des bénéficiaires. -Fichier des bénéficiaires -
bénéficiaires élaborés par EPPLS. (EPPLS).

-Enquête

Concertation avec les autorités -Nombre de rencontres réalisées Rapport de mission -


locales.

Fichiers pour les différents sites. -Nombre de sites accessibles et -Fichier des sites -
autorises par l’Etat Haïtien.
- Enquêtes

Logique d’Intervention Indicateurs Moyens de Vérification Risques et

Hypothèses
Objectivement Vérifiables

II.

Résultats liés à la mise en œuvre de la construction des immeubles du site de Delmas 75 (comme échantillon)

20 parcelles sélectionnées sur le site -Nombre de parcelles -Visite de Terrain -


de Delmas 75 situé à Delmas dans le sélectionnées.
Département de l’Ouest.

-Le choix de différentes -Nombre de firmes de Document disponible -


partenaires/firmes de construction par construction choisies
CIG.

-Sélection des firmes et signature de -Nombre de firmes Document disponible


contrats réalisées qualifiées et retenues

-Nombre de contrats signés

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 32
-Bordereaux pour la mise en œuvre -Nombre de bordereaux Cahiers comptables
exécutés
-Montant des bordereaux

400 unités de logement construites et Quantité d’unités de -Visite de terrain


achevées (sur le site de Delmas 75) logement achevées

Logique d’Intervention Indicateurs Moyens de Risques et Hypothèses

Objectivement Vérification

Vérifiables

III. Résultats liés à la distribution des appartements aux bénéficiaires du site de Delmas 75 (comme échantillon) par

l’EPPLS après la remise des CLEFS EN MAINS par CIG.

-Autorités locales, bénéficiaires invités par -Nombre de lettres -Accusés de -


EPPLS et les membres du, d’invitations distribuées réception
CONSORTIUM, SDEI, MANUGYPSE
invités par CIG

-Cérémonie organisée par EPPLS pour la -Nombre de participants -Photos -


remise des clefs à 400 familles bénéficiaires et de bénéficiaires
-Vidéos
-Nombre de clefs
remises

Logique d’Intervention Indicateurs Objectivement Moyens de Risques et Hypothèses

Vérifiables Vérification

IV. Résultats liés aux suivis des activités

Équipe de suivi composée de (3) - Existence de l’équipe de -Rapport -


personnes. suivi .
-Présence active
-Intégration de l’équipe de l’équipe sur le
dans l’exécution du projet terrain

Critères de choix des bénéficiaires -Existence réelle des -Document


vérifiés par l’EPPLS. critères de choix disponible

-Rapport

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 33
Supervision par CIG de la qualité et de -La qualité des matériaux -Visite de terrain -
la quantité des matériaux
-Quantité de matériaux - Factures
achetés

Supervision des travaux de Nombre de supervisions Rapport


construction effectuée réalisées sur le terrain

Contrôle du respect des contrats vérifié -Qualité des travaux Visite de terrain

-État d’avancement
physique des unités de
logements

6 rapports sur l’état d’avancement Nombre de rapports Document -


physique et financier du projet élaborés élaborés disponible
et soumis

Chronogramme des activités pour la réalisation par unité de 20 appartements


ITEM DESCRIPTION DES TRAVAUX M1 M2 M3 M4 M5 M6 M7 M8 M9 M10 M11 M12 M13 M14 M15 M16 M17 M18

Identification du site et relevé


1
topographique
2 Étude de sol/Laboratoire National

3 Étude de l'aménagement du site

4 Élaboration du dossier technique


Lancement du choix des
5 firmes/partenaires de CIG

6 Réalisation des travaux de VRD


Construction des immeubles
7
d'habitation
8 Aménagement paysager

9 Remise des clefs

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 34
Annexe- Configuration du terrain de Delmas 75

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 35
Plan de Lotissement

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 36
Plan de Distribution de 65.40m2

(2 chambres à coucher, toilette, cuisine, salle à manger, et salon)

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 37
OPTION I
Plan de Distribution de 80.74m2

(3 chambres à coucher, toilette, cuisine, salle à manger, et salon)

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 38
Façade Principale d’un Immeuble

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 39
Vue en perspective de l’ Immeuble

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 40
CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG
SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 41
OPTION II
Plan d’Ensemble

Plan de Distribution de 72.26m2


CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG
SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 42
(2 chambres à coucher, toilette, cuisine, salle à manger, et salon)

Plan de Distribution de 82.42m2


CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG
SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 43
(3 chambres à coucher, toilette, cuisine, salle à manger, et salon)

Vue en perspective des Immeubles

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 44
CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG
SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 45
CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG
SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 46
CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG
SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 47
CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG
SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 48
CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG
SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 49
CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG
SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 50
CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG
SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 51
CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG
SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 52
ANNEXES / OPTION II

INFORMATIONS RELATIVES AU BÂTIMENT CONTENANT DES


APPARTEMENTS A TROIS (3) CHAMBRES. (Building :D-75_3Ch)
CHAPITRE 1: BÂTIMENT 3 Chambres (Building : D-75_3Ch)

Le bâtiment est constitué de cinq (5) niveau ; chaque niveau comprend six (6)
appartements. (Building D-75_3Ch)

1- Surface du bâtiment pour 5 niveaux : = 2,947.76m2


2- Surface niveau # 1 : = 671.12m2
3- Surface niveau 2, 3, 4,5 : 569.16m2 x 4 niveaux = 2,276.64m2
4- Surface d’un appartement : = 80.00m2
5- Mezzanines + Escaliers Par Appartement : = 12.44m2
 1ere Toilette : 3.18 x 1.50 = 4.77m2
 2e Toilette : 2.00 x 1.50 = 3.00m2
 1ere chambre à coucher : 4 x 4 = 16.00m2
 2e chambre à coucher : 3.11 x 2.98 = 9.26m2
 3e chambre à coucher : 3.70 x 3.11 = 11.50m2
 Salon et salle à manger : 4.91 x 4.32 = 21.21m2
 Cuisine : 3.06 x 1.74 = 5.32m2
 Balcon : 3.24 x 1.29 = 3.17m2
 Dépôt : 3.06 x 1.40 = 4.28m2
 Closets : 1.89 x .80 + 2 x .60 + 2 x .60 = 3.91m2
CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG
SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 53
Surface total 2,947.61m2 par building (Building D-75_3Ch)

Figure 2: Interior en 3D
CHAPITRE 2 : LOISIR
Terrain multi-sport (volley ball, basketball, tennis)

23,04 x 14,94 = 344,21m2


 Piscine et area 30 x 15 = 450m2
 Aires de détentes (place) = 1883,45m2
53,12 x 28,59 = 1518,70m2
17,23 x 21,17 = 364,75m2

CHAPITRE 3 : RESERVOIR CYLINDRIQUE D’EAU (en béton armé)


Figure 1: Bâtiment de 3 appartements en élévation 3D.

 Capacité 1890 m3
 Capacité en gallon : 500 000 gallons
 Capacité en litre : 1,892,750.89 litres
 Compteur eau prépayée : 600 unités
 Rayon = 10 mètres Diamètre = 22.86 mètres
Hauteur = 5 mètres

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 54
CHAPITRE 4 : RESERVOIR POUR GAZ PROPANE
 Besoin en gaz propane : 25 200 livres / mois pour 21
buildings
 Besoin en gaz propane : 1 200 livres /mois/building
 Besoin en gaz propane par appartement : 60 livres
/mois/appartement
 Compteur électrique prépayé : 600 unités

CHAPITRE 5 : PARKING POUR 20 BÂTIMENTS


 Parking pour les buildings = 600 unités
 Parking en commun (public) = 50 véhicules
N.B. : Chaque parking lies par building peut recevoir 30 véhicules.

CHAPITRE 6 : ROUTE ET TROTOIRE


 Route principale :
longueur = 263.20 Mètres
Largeur = 14 Mètres
 Route Secondaires :
Longueur = 371.57 Mètres
Largeur = 9 Mètres
 Trottoir :
(371.57+263.20)
Longueur = 634.77 M x 2 = 1269.54 Mètres
Largeur = 1.43 Mètres

CHAPITRE 7 : CLINIQUE
 Clinique 14 M x 14 M = 196 M2
 Une chambre 4.5 x 4 = 18 Maternité
 Dentiste
 Consultation
 Urgence

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 55
CHAPITRE 8 : COMMERCIAL
 Boulangerie
 Restaurant
 Super marche
 Section store
 Section téléphonique
 Section parfumerie
 Section gym.
 Section pharmacie
 Bureau de change
 Maison de transfert
 Section banque commerciale
 Et autres

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 56
CHAPITRE 10: BÂTIMENT 2 Chambres (Building D-75_2Ch)

INFORMATIONS RELATIVES AU BÂTIMENT CONTENANT LES


APPARTEMENTS A DEUX (2) CHAMBRES. (Building D-75_2Ch)

Le bâtiment est constitué de cinq (5) niveaux, a raison de six (6) appartements par niveau.
(Building D-75_2Ch)

Surface du bâtiment pour 5 niveaux : = 2,766.60m2


Surface pour un niveau : = 553.32m2
Mezzanine + Escalier par Appartement : = 19.96m2
Surface pour un appartement : = 80.00m2
1 Toilette : 1.5 x 2.6 = 3.9m2
1ere chambre : 4 x 3.9 = 15.6m2
2e chambre : 3.6 x 3 = 10.8m2
Salon, Salle à manger, Cuisine : 8.72 x 3.48 = 30.34m2
Balcon : 4.36 x 1.44 = 5.8m2
Dépôt : 1.89 x 1.74 = 3.28m2
Closets : 1.15 x .8 + 2.7 X .6 = 2.54m2

Surface totale 2,766.60m2 par bâtiment


(Building D-75_2Ch)

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 57
Figure 3: Bâtiment de 2 chambres en 3D Figure 4: Bâtiment de 2 chambres vue de face du bâtiment

CHAPITRE 11 : GESTION DECHET


-Quantité de déchets produit : 504kg/jour/appartement

-Quantité de déchets par bâtiment : 10080kg/jour/building = 10,08/j/bâtiment


-Quantité de déchets pour le site D-75 :211680kg/j/pour le site =211,68t/j/D-75

CHAPITRE 12 : ESPACE VERT


Arbres : 3
Palmiste : 120 unités
Sapin : 120 unités
Fleur : 1000 unités
Vigier : 100 unités
Espace vert : 4,136.75 m2

CHAPITRE 13 : POPULATION DU SITE


Quantité : 3600 personnes à raison de 4 et 6 personnes par appartement

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 58
CHAPITRE 14 : AUTRES
 Jet d’eau : 2 unités
 Une sonnette par appartement, soit 30 unités par bâtiment
 Boite aux lettres, soit 30 unités par bâtiment
 Porte en fer forge : 30 unités 0.90m x 2.10m par bâtiment
 Porte en bois : 5 a 7 unités, dimension 0.90m x 2.10m par
 appartement
 Porte en vitre principale 2m x 2.10m =
 Porte sliding
(1,10m x 1,22m = 120 unite)
(0,60m x 0,80m = 20 unite)

 Installation attenante puis eaux chaudes :
 Toilette

 1 W.C.
 1 lavabo
 1 bassin en céramiques
 1 poire de douche
 Accessoire de toilettes

 CUISINE

 Evier double
 Table évier
 Un robinet Y2
 Un placard
 Plancher/plafond = 2,70m ou 9 pieds
 Plancher en céramique
 Finition intérieure (en plaster) = 147.04 x 2.70 = 397.01m2
 Finition extérieur (en stucco) = 131.48m x 2.70m =
 354.99m2
 Banc extérieur = 20
 Banc en plein air = 40 unités

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 59
CHAPITRE 15 : STATION D'ÉPURATION POUR TOUS LES 2 BÂTIMENT
1 Centre de traitement des eaux usées pour les 600 appartements, population de 3600 personnes à raison de 4
et 6 personnes par appartement.

CHAPITRE 16 : ESCALIER DE SECOURS 4 PAR BÂTIMENT


Dimensions : Table = 1.20 x 1.50 mètres Echelle hauteur = 2.80 mètres

Fabrication : Table = Métal déployé Echelle = Profilé 2’’x 3’’, 2’’x 2’’

CHAPITRE 17 : CLÔTURE AUTOUR DU PÉRIMÈTRE DU VILLAGE


Périmètre : Des murs 1400 mètres linéaires à finir des deux côtés

CHAPITRE 18 : ASCENSEUR (Attente)


Building de 2 chambres : Attente pour ascenseur 1.82 x 2.10 Mètres

Building de 3 chambres : Attente pour ascenseur 1.82 x 2.10 Mètres

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 60
CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG
SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 61
NOTE

Remerciements du Conseil d’Administration de CIG pour le


support technique des graphistes de CIG et ceux de l’EPPLS.

M. Sainfard Charles Saint-Vil, Président


Dr. Eddy Delaleu, Vice-Président Exécutif
M. Patrick Arcelin, Vice-Président/CFO

CIG-CAPITAL INVESTMENT GROUP DBA CIG


SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL INC. [SDEI] Page 62