Vous êtes sur la page 1sur 13

INTRODUCTION

Après moins de 50 ans d’indépendance, l’Université algérienne a


connu une très forte croissance dans tous les domaines clés.

Les indicateurs, comme en témoignent le nombre d'établissements


d'enseignement et leur répartition géographique, le nombre d'étudiants et
de diplômés et la diversification des formations et des activités de
recherche scientifique.

Si beaucoup a été accompli - même s'il reste beaucoup à faire pour


atteindre les normes internationales en matière de taille de la population,
le rythme est rapide

La croissance accélérée de l’Université a également entraîné de


nombreux déséquilibres en termes de qualité et d’efficacité scientifique, de
respect des normes de vie universitaires et de maîtrise des processus
permettant d’améliorer ses performances.

Cela tient en partie au fait que l’Université exerce ses fonctions de


formation et de recherche dans un environnement socio-économique et
institutionnel qui a également subi de profonds changements, ce qui
oblige à réaffirmer les principes généraux et à renouveler les règles de
fonctionnement propres à assurer sa crédibilité et sa légitimité sur les
plans éducatif et scientifique.

Dans ce contexte, les membres de la communauté universitaire


doivent échanger des approches éthiques et méthodologiques qui
conduisent à la reconnaissance morale et éthique des meilleures pratiques
universitaires et des meilleures pratiques, ainsi que de la lutte contre
leurs violations.

Le Code de déontologie et d’éthique réaffirme les principes généraux


découlant des normes mondiales, ce qui a pour effet de pacifier un large
consensus académique.
Les termes "éthique" et "déontologie" peuvent paraître identiques
mais leurs sens diffèrent. Il existe en effet une nuance qui fait que
l'éthique et la déontologie ne signifient pas la même chose, bien qu'ils
soient des termes complémentaires.

Comment établir la différence entre éthique et déontologie ?

Éthique
Le mot Éthique vient du Grec Ethos, qui fait référence
au comportement et au caractère d'un individu, et sa manière d'être en
général. C'est aujourd'hui une branche de la philosophie qui étudie
l'ensemble des normes morales qui influencent nos actions et leur
fondement. C'est en quelques sortes la science de la morale qui essai de
définir ce qui est bien et ce qui est mal. La finalité de l'éthique est de
définir les comportements des hommes dans le but d'obtenir une société
idéale et le bonheur de tous.

Déontologie
Le mot Déontologie nous vient lui aussi du grec, plus précisément du mot deontos qui
signifie devoir. C'est une branche de l'éthique qui établit les fondements des devoirs
d'une personne en fonction de la morale.

La déontologie s'applique au monde professionnel en établissant une série de règles et


de devoirs auxquels sont soumis les membres d'une même activité professionnelle ou
d'un corps de métier.

Exemple de règles déontologiques :

• Le secret médical dans les professions de la santé et


l'interdiction de dévoiler des informations sur leurs patients

• Le secret professionnel pour les avocats et l'interdiction de


dévoiler des informations sur leurs clients

• L'interdiction pour un policier de profiter de sa fonction pour


obtenir des avantages en sa faveur.
I ) Principes de base de la Charte d'éthique et de déontologie
de l'Université:

1. Intégrité et honnêteté :

La poursuite de l'intégrité et de l'honnêteté signifie le rejet de


la corruption sous toutes ses formes.

Cette quête doit commencer par elle-même avant de s’étendre aux


autres. Le développement de l'éthique et de l'éthique devrait
refléter les meilleures pratiques.

2. Liberté académique :

Les activités d'enseignement et de recherche ne peuvent être conçues


sans la liberté académique qui les sous-tend. Ce dernier garantit, dans le
respect des autres et en toute conscience professionnelle,

Exprimer des opinions critiques sans risque de censure ou de coercition.

3. Responsabilité et efficacité :

Les concepts de responsabilité et de compétence sont intégrés. Ils se


développent à travers la gestion démocratique et morale de l'institution
universitaire. Ce dernier assure un bon équilibre entre le besoin de
Gestion efficace et encouragement de la participation des membres
Communauté universitaire en faisant participer tous les acteurs de
l’université au processus décisionnel. Cependant, les questions
scientifiques restent un domaine exclusif pour les chercheurs et les
enseignants.

4. respect mutuel :

Le respect de l'autre repose sur l'estime de soi. Tous les membres

La communauté universitaire doit s'abstenir de toute forme de violence


symbolique, physique ou verbale. Ils doivent être traités avec respect,
équité et volonté d'agir de la même manière, quel que soit le niveau
hiérarchique des partenaires.
5 - Exigences de vérité scientifique, d'objectivité et de pensée critique :

La recherche de la vérité et la possibilité de remettre en question les


connaissances transmises et produites par l'université constituent l'un
des principes de base de la recherche de la vérité scientifique

Pensée critique. L’exigence de vérité scientifique exige de la compétence,

Observation critique des faits, expérimentation, confrontation de points


de vue, importance des sources et rigueur intellectuelle. La recherche
scientifique doit être basée sur l'intégrité académique.

6. Droits de propriété :

L'objectivité et l'intégrité sont les exigences de base lors des évaluations,


des rendez-vous et des rendez-vous.

7. Respect des privilèges universitaires :

Tous les acteurs de la communauté universitaire, dans toutes leurs


actions, contribuent à la promotion de la liberté académique afin que leur
vie privée et leur immunité soient garanties. Ils s'abstiennent

Encourager ou encourager les attitudes et les pratiques susceptibles


d’affecter les principes, les libertés et les droits de l’Université. En outre,
ils doivent

S'abstenir de toute activité politique partisane dans tous les domaines


académiques.
II) Droits et devoirs:
II.1 Droits et obligations du professeur chercheur:

L'enseignant et le chercheur jouent un rôle de premier plan dans la


formation des cadres nationaux et participent au développement social et
économique du pays par le biais de la recherche. L’Etat, en lui permettant
d’assumer ses fonctions, doit le mettre dans une position

Besoin de refuge. L’État garantit la sécurité de l’emploi des enseignants et


des chercheurs par l’intermédiaire des établissements d’enseignement
supérieur publics.

1- Droits de l'enseignant - chercheur:

Les établissements d’enseignement supérieur devraient garantir l’accès


aux professions d’enseignement et de recherche sur la base des
qualifications et de l’expérience universitaires et prendre toutes les
mesures nécessaires.

Dispositions garantissant le droit d'enseigner à l'enseignant et au


chercheur

Sans ingérence, dans la mesure où ils respectent les principes d'éthique et


d'éthique.

Toutes les questions liées à la définition et à la gestion des programmes


éducatifs, à la recherche et aux activités quasi-universitaires ainsi

En vertu de la réglementation en vigueur, l’affectation des ressources


devrait reposer sur des mécanismes transparents.

Quand l'enseignant est appelé le chercheur pour pratiquer des tâches

Doit répondre aux exigences de respect et d'efficacité.L’évaluation et


l’évaluation du travail de l’enseignant chercheur font partie intégrante
du processus d’enseignement et de recherche. L'évaluation doit
Le chercheur bénéficie des conditions de travail appropriées ainsi que des
moyens éducatifs et scientifiques nécessaires lui permettant de se
consacrer pleinement à ses tâches et au temps nécessaire pour bénéficier
de la formation permanente et du recyclage périodique du professeur.

La connaissance. Le traitement accordé doit être à la mesure de


l’importance attachée par cette fonction, et donc de la fonction exercée par
la société, à la formation des élites, ainsi que de l’importance des
responsabilités de chaque type. C'est la responsabilité de l'enseignant dès
son entrée en fonction.

2- Devoirs de l'enseignant par:

L'enseignant-chercheur doit être une référence en termes de compétence,


d'éthique, d'intégrité et de tolérance. Vous devez donner une image digne

Université.

L'enseignant-chercheur, au même titre que les autres membres de la


communauté universitaire, est également responsable du respect des
principes d'éthique et d'éthique professionnelle susmentionnés. Il doit,
dans

Exercer ses fonctions, agir avec prudence, diligence, efficacité, intégrité,


indépendance, loyauté et bonne volonté dans l’intérêt de l’institution
universitaire.

En cas de faute professionnelle du chercheur et de l'enseignant et de


comparaître devant les instances disciplinaires compétentes, en fonction
de la gravité du crime et conformément aux procédures disciplinaires
prévues par la réglementation en vigueur,

Déni de la qualité du professeur d'université.

La principale responsabilité du chercheur et de l’enseignant est de


s’assurer que ses devoirs académiques sont pleinement remplis. Pour cela,
il doit:

Nous nous efforçons de respecter les normes les plus strictes dans
l’activité professionnelle de chacun.
Assurer le respect de la confidentialité du contenu des délibérations
et des discussions qui ont lieu dans les différentes instances où ils
siègent.
Montrer la conscience professionnelle dans la mise en œuvre de
tâches simples.
Contribuer à la fonction d'évaluation dynamique des activités
éducatives et scientifiques à tous les niveaux.
Maintien du principe de transparence et du droit de recours.
Ne pas abuser du pouvoir que lui confère sa profession.
s'abstenir d'utiliser le statut académique de l'individu et
d'assumer des responsabilités à des fins purement personnelles.
Gère honnêtement tous les fonds qui lui sont confiés dans le cadre
des activités universitaires ou de recherche ou de toute autre
activité professionnelle.
Préserver sa liberté de travailler comme université.
être disponible pour l'exercice de ses fonctions
Être dans les établissements d'enseignement supérieur pour les
mettre en œuvre.
Travailler en tant que professionnel de l’éducation en suivant les
cours
Innovations, assurant une mise à jour continue et des méthodes
d’enseignement en formation, pratiquant l’auto-évaluation, faisant
preuve de sens critique et d’autonomie et sachant prendre des
responsabilités.
Diriger l'enseignement et la recherche conformément aux normes
Ethique et professionnel, à l'écart de toute forme de propagande et
d'endoctrinement.

Par conséquent, le chercheur - le chercheur est obligé de fournir un


enseignement efficace, tel que les moyens mis en place par les
établissements d’enseignement supérieur, dans un esprit de justice et
d’équité, sans discrimination, en encourageant le libre échange d’idées et
en restant à leur disposition pour les accompagner.
éviter toute forme de discrimination en matière de genre,
Nationalité, race, statut social, religion, opinion politique,
handicap et maladie.
Définissez clairement les objectifs pédagogiques et leurs
enseignements et respectez les règles de progression pédagogiques
(périodicité, durée, notes de la balance, consultation des copies et
réception des étudiants avant la vérification finale des
observations).
Avez-vous l'évaluation la plus objective des performances d'un
élève?
orienter son expertise et ses activités de conseil vers des travaux
susceptibles d’enrichir son éducation, de contribuer à
l’avancement de sa recherche ou de participer à son impact en tant
qu’université.
de fonder leurs recherches sur la recherche sincère du savoir, dans
le respect du principe de la preuve et de l'intégrité de la pensée.

Respectez le travail scientifique des autres étudiants, le travail des


étudiants et le mérite des auteurs. Le plagiat est donc une grave
erreur impardonnable pouvant mener à l'exclusion.
Contribuer à respecter la liberté académique des autres membres
de la communauté universitaire et à accepter une confrontation
équitable de différents points de vue.
Démontrer de l'intégrité et de l'intégrité dans l'évaluation
professionnelle ou académique de collègues.
3- Les droits et devoirs des étudiants de l'enseignement supérieur:

L'étudiant doit avoir toutes les conditions possibles pour le


développement

En harmonie avec les établissements d'enseignement supérieur. Ainsi, il


n’a des droits dénués de sens que s’il est accompagné d’une responsabilité
traduite en devoirs domestiques.

A) Droits des étudiants:

 Les étudiants ont droit à un enseignement de qualité et à une


formation à la recherche. Pour ce faire, il a droit à un
contrôle de qualité utilisant des méthodes d'enseignement
modernes et climatisées.
 L'étudiant a le droit au respect et à la dignité des membres
de la communauté universitaire.
 L'étudiant ne doit pas être victime de discrimination fondée
sur le sexe ou toute autre vie privée.
 L'étudiant a le droit à la liberté d'expression et d'opinion
conformément aux règles régissant les institutions
académiques.
 Le programme de cours doit lui être donné en début d’année.
Le matériel de cours (livres, brochures, etc.) doit être fourni.

L'élève a droit à une évaluation juste, équitable et impartiale.

Évaluation juste, équitable et impartiale.

 Les notes doivent être livrées, accompagnées d'une échelle corrigée,


de la taille de l'essai et, si nécessaire, consulter la copie, à des délais
raisonnables ne dépassant pas ceux spécifiés par les comités
pédagogiques.
 L'étudiant a le droit de faire appel s'il estime avoir été lésé dans la
correction d'un événement.
 Après l'obtention du diplôme, les étudiants ont le droit de
superviser des mesures de qualité et de soutien pour leurs
recherches.
 L'étudiant a droit à la sécurité, à l'hygiène et à l'hygiène dans les
universités ainsi que dans les logements universitaires.
 L'étudiant a le droit d'obtenir des informations sur la structure de
l'enseignement supérieur à laquelle il appartient, y compris ses
règles de procédure.
 L’étudiant a accès à la bibliothèque, au centre de ressources
informatiques et à tout le matériel nécessaire à une bonne
formation.
 L'élève élit ses représentants aux comités pédagogiques sans
entrave ni pression.
 L’élève peut constituer, conformément à la législation en vigueur,
des associations d’élèves à caractère scientifique, artistique,
culturel et sportif. Ces
 Les associations ne doivent pas s'immiscer dans la gestion
administrative des établissements universitaires en dehors du cadre
établi par la réglementation applicable.

B) Devoirs de l'étudiant:

o Les étudiants doivent respecter les réglementations en vigueur.


L'étudiant doit respecter la dignité et l'intégrité des membres de la
communauté universitaire.
o Les étudiants doivent respecter le droit des membres de la
communauté universitaire à la liberté d'expression.
o L'étudiant doit respecter les résultats du jury de délibérations.
o L'élève s'engage à fournir des informations exactes et exactes lors
de l'inscription et de l'exécution de ses obligations administratives
envers l'école.
o Les étudiants doivent faire preuve de civisme et de moralité dans
toutes leurs actions.
o L'étudiant ne doit jamais frapper ou recourir au plagiat.
o L'étudiant doit entretenir les lieux et le matériel mis à sa
disposition et respecter les règles de sécurité et de propreté dans
l'ensemble de l'établissement.
o L'étudiant doit être informé des erreurs qui lui sont reprochées.
Des pénalités inhabituelles sont imposées par les règlements de
l'établissement d'enseignement supérieur. Sous la juridiction du
conseil de discipline et peut atteindre la limite d'exclusion finale.

4- Les droits et devoirs du personnel administratif et technique:

Les droits et devoirs du personnel administratif et technique


L'enseignant, le chercheur et l'étudiant ne sont pas les seuls acteurs de
l'université.

Sont étroitement liés au personnel administratif et technique des


institutions qui, comme elles, ont des droits qui viennent avec des
obligations.

A) Droits du personnel administratif et technique:

Le personnel administratif et technique doit être traité avec respect,


impartialité et au même titre que tous les acteurs de l'enseignement
supérieur.

Le personnel administratif et technique a le droit de faire l'objet de


recrutement, d'évaluation, de nomination, de promotion et d'examens
objectifs et impartiaux.

Le personnel administratif et technique ne devrait pas être victime de


harcèlement ou de discrimination au cours de sa vie professionnelle.

Le personnel administratif et technique dispose de conditions suffisantes


pour lui permettre de s'acquitter de sa tâche de la meilleure façon possible
et d'en tirer profit Formation continue et amélioration continue de ses
qualifications.

B) Engagements du personnel administratif et technique:

Le personnel administratif et technique a pour tâche de créer les


conditions idéales pour que le chercheur et l’enseignant puissent
s’acquitter de ses tâches d’enseignement et de recherche, ainsi que pour
permettre à l’étudiant de réussir sa carrière universitaire.
Cette mission de service public, assurée par les établissements
d'enseignement supérieur, doit être réalisée par le biais de son personnel
administratif et technique.

Selon les valeurs fondamentales du service public, l'efficacité

Impartialité, respect, confidentialité, transparence et loyauté. Ces normes


de conduite sont des principes clés que chaque membre du personnel
administratif et technique doit faire en sorte de respecter et renforcer,
notamment:

- Spécialisation:

Le personnel professionnel et technique remplit ses fonctions avec


professionnalisme. Il est responsable de ses décisions et de ses actes, ainsi
que de l'utilisation judicieuse des ressources et des informations mises à
sa disposition.

- Neutralité:

Le personnel administratif et technique fait preuve d'impartialité et


d'objectivité. Il prend ses décisions conformément aux règles établies et
accorde à chacun Traitement équitable. Il exerce ses fonctions sans
considérations partisanes et évite toute forme de discrimination.

- intégrité:

Le personnel administratif et technique doit agir de manière juste et


honnête. Il évite de se placer dans une situation où il est dû à quiconque
peut l’influencer indûment dans l’exercice de ses fonctions.

- Respect:

Le personnel administratif et technique fait preuve de considération pour


toutes les personnes qui interagissent avec elles dans l'exercice de ses
fonctions. Il est également diligent dans sa mission.

Ce respect doit également concerner leurs domaines de compétence


respectifs. Par conséquent, cet employé doit s'abstenir de toute ingérence
dans le travail éducatif et scientifique. Les établissements d’enseignement
supérieur doivent s’abstenir d’intervenir dans ces domaines.
- Confidentialité:

Les dossiers administratifs, techniques, éducatifs et scientifiques doivent


être soumis à la confidentialité.

La transparence:

Les employés s'acquittent de leurs tâches et des diverses actions qui en


résultent de manière à faciliter la circulation de l'information utile aux
membres de la communauté universitaire, ainsi qu'à vérifier et à suivre
les bonnes pratiques professionnelles.

- Performance:

Les services publics fournis par les établissements d’enseignement


supérieur, par l’intermédiaire de leur personnel administratif et
technique, doivent respecter des normes de qualité qui impliquent un
engagement à traiter les acteurs avec respect et diligence. En pratique,
l'obligation de traiter l'enseignant et l'élève avec respect signifie que le
personnel administratif et technique adopte un comportement poli

Dans le cadre de l'obligation de diligence, il est notamment nécessaire que


le personnel administratif et technique traite rapidement les dossiers qui
lui sont directement affectés.

Enseignant en tant qu'étudiant. Le personnel administratif et technique


s’engage enfin à leur fournir toutes les informations dont ils ont besoin et
auxquelles ils ont droit.

Les membres de la communauté universitaire qui souhaitent promouvoir


l'éthique et l'éthique respectent l'esprit et la lettre de cette Charte.