Vous êtes sur la page 1sur 2

Un exemple

d'architecture moderne
en Allemagne :
la bibliothèque municipale
de Münster
par Monika Rasche*

Lenouveau bâtiment de la
bibliothèque municipale de
Munster a été inauguré en 1993, et
les usagers de la bibliothèque.
L'autre bâtiment, dont la forme en
arc de cercle rappelle celle d'un
bibliothèque pour enfants, et au
premier étage où l'on tombe direc-
tement sur une banque d'informa-
offert en « cadeauaux citoyens de bateau, est un « solitaire q u i tion. Sur la gauche de cette banque
la ville à l'occasion de la célébra- épouse la courbe d'une rue se trouvent les postes de travail
tion des 1 200 ans de leur cité. Il a moyenâgeuse. Cette ruelle, qui tra- multimédias, où l'on peut consul-
été conçu par un couple d'archi- verse la bibliothèque, est dans ter les catalogues de la biblio-
tectes, Peter Wilson et Julia Bolles- l'axe de l'église Saint-Lambert : la thèque, faire des recherches dans
Wilson, lauréats du concours. bibliothèque-bâtiment marque des bases de données sur cédé-
La bibliothèque se trouve en ainsi la ville, de même que la rom ou surfer sur internet.
plein c½ur du centre historique de bibliothèque-institution marque la À droite de la banque d'infor-
la ville, à proximité immédiate de vie culturelle munstéroise. mation commence la passerelle
l'église gothique Saint-Lambert et À l'intérieur, l'esthétique de l'ar- qui relie les deux corps de bâti-
de la Krameramsthaus, maison de chitecture étonne le visiteur par la ment. Elle conduit à l'aile en forme
la Guilde des marchands, de style diversité des espaces. On pénètre de bateau, de trois étages, où les
Renaissance néerlandaise. Bâtie dans la bibliothèque par un grand livres sont présentés selon la clas-
sur un terrain précédemment portail blanc qui évoque un visage,
occupé par des habitations et des ou deux visages qui se regardent.
commerces détruits pendant la Le hall d'entrée conserve tout
Seconde Guerre mondiale, la d'abord un petit air d'extérieur
bibliothèque est d'une architecture avec le café et sa terrasse sur la
moderne qui crée des relations rue. On longe ensuite la banque
riches avec l'image de la ville et de prêt pour arriver dans la biblio-
les bâtiments qui l'entourent. thèque proprement dite. Le rez-de-
Elle comprend deux bâtiments chaussée est une sorte de marché
reliés par une passerelle. Le pre- du livre, où les livres ne sont ran-
mier, qui inclut l'entrée, constitue gés ni par ordre alphabétique ni
avec l'immeuble mitoyen un tri- selon une classification, mais sui-
angle formant une cour intérieure, vant les centres d'intérêt des lec-
jardin d'agrément tant pour les teurs. Comme dans un supermar-
habitants de l'immeuble que pour ché, on se sert directement sur les
rayons, sans la consultation préa-
lable d'un catalogue ou la média-
tion d'un(e) bibliothécaire.
Un système d'escalier monu-
'Directrice de la BM de Munster mental conduit au sous-sol à la
més aux nouveaux médias tels que
CD audio, vidéos, DVD et cédé-
roms. On franchit alors une porte
qui ramène à la banque de prêt et
à la sortie, ainsi qu'à la biblio-
thèque pour enfants : là, juste à
côté des albums illustrés, les plus
petits trouvent un grand chien en
bois à escalader. Un grand espace
peut servir aussi bien de salle de
jeux que de salle de spectacle. La
bibliothèque pour enfants ouvre
sur le jardin de la cour intérieure.
Le cadeau d'anniversaire
connaît un franc succès auprès des
Munstérois : juste après l'ouver-
ture, le nombre des lecteurs ins-
crits triplait et les prêts augmen-
taient de 70 % pour se stabiliser à
1,3 million par an. L'architecture
elle-même, qui fait de chaque
visite une expérience esthétique,
a beaucoup contribué à cette réus-
site. La bibliothèque municipale de
Münster est d'ailleurs devenue
l'une des bibliothèques publiques
les plus fréquentées d'Allemagne.
Parallèlement, ce succès prouve
que la fonction d'un bâtiment ne
doit pas forcément reculer au pro-
fit de son architecture, bien que
l'on se soit ici sciemment quelque
peu éloigné du précepte de Mies
van der Rohe « form follows func-
t i o n( l a forme suit la fonction).
sification. Fauteuils et canapés invi- de telle manière que le soleil ne Après sept ans de fonctionnement,
tent ici à la lecture, des tables per- pénètre jamais directement mais il n'est pas immodeste de dire
mettant le travail personnel ou en que l'espace est toujours inondé qu'entre une architecture forte,
groupe. de lumière. On subodore ici la moderne, et une bibliothèque
Chaque étage revêt un carac- variété des horizons qu'Albert vivante il y a bien eu symbiose.
tère propre : l'étage supérieur, par Camus voyait quand il fréquentait
Traduction Catherine Forestier
exemple, est une mezzanine où la bibliothèque de son enfance'. Bibliothèque univeisitaire Cujas
réapparaissent sous une forme Au sous-sol, les deux corps de
moderne les traits de la biblio- bâtiment sont reliés et présentent
thèque classique. Les fenêtres, de une collection en art, musique et
différentes formes, sont disposées théâtre qui va des classiques impri-
1. Le Premier Homme.