Vous êtes sur la page 1sur 1
Le trouble obsessionnel-compulsif (TOC) Le trouble obsessionnel-compulsif est une maladie caractérisée par la présence

Le trouble obsessionnel-compulsif (TOC)

Le trouble obsessionnel-compulsif est une maladie caractérisée par la présence d'obsessions (idées, images ou impulsions qui s'imposent à la conscience de façon répétitive et irrépressible suscitant énormément d'anxiété ou de détresse) accompagnées ou non de compulsions (comportements répétitifs accomplis, réellement ou en pensée, par la personne atteinte pour réduire la tension intérieure engendrée par les obsessions).

Les obsessions ou compulsions sont à l'origine de sentiments marqués de détresse, d'une perte de temps considérable (prenant plus d'une heure par jour) ou elles interfèrent de façon significative avec les activités habituelles de la personne, son fonctionnement professionnel (ou scolaire) ou ses activités ou relations sociales habituelles.

Les obsessions typiques sont :

la peur d'être contaminé ;sociales habituelles. Les obsessions typiques sont : le doute et des pensées d'ordre sexuel ou religieux

le doute et des pensées d'ordre sexuel ou religieux ;obsessions typiques sont : la peur d'être contaminé ; la peur des microbes ; la peur

la peur des microbes ;; le doute et des pensées d'ordre sexuel ou religieux ; la peur de se blesser

la peur de se blesser ;d'ordre sexuel ou religieux ; la peur des microbes ; la préoccupation de la sécurité d'autrui

la préoccupation de la sécurité d'autrui ;religieux ; la peur des microbes ; la peur de se blesser ; la peur de

la peur de commettre des actes scandaleux.blesser ; la préoccupation de la sécurité d'autrui ; Les compulsions typiques sont : la propreté

Les compulsions typiques sont :

la propreté excessive ;des actes scandaleux. Les compulsions typiques sont : le classement ; le dénombrement ; la répétition

le classement ;Les compulsions typiques sont : la propreté excessive ; le dénombrement ; la répétition sans cesse

le dénombrement ;typiques sont : la propreté excessive ; le classement ; la répétition sans cesse d'un mot

la répétition sans cesse d'un mot ;la propreté excessive ; le classement ; le dénombrement ; le besoin de toucher ; le

le besoin de toucher ;le dénombrement ; la répétition sans cesse d'un mot ; le besoin de vérifier plusieurs fois

le besoin de vérifier plusieurs fois ;sans cesse d'un mot ; le besoin de toucher ; le collectionnisme. La personne qui souffre

le collectionnisme.besoin de toucher ; le besoin de vérifier plusieurs fois ; La personne qui souffre de

La personne qui souffre de TOC a conscience de l'absurdité de ses pensées et/ou de son comportement, mais, sans aide, elle ne parvient pas à s'en départir. Ces idées et/ou ces comportements sont incontrôlables.

Le traitement

Trois composantes forment le traitement du TOC :

1. Informer la personne atteinte et sa famille sur la maladie, son traitement médical et la prévention de complications.

2. La mise en marche d'une thérapie cognitive-comportementale est primordiale.
3.

La prise de médication peut aider dans certains cas.

Deux étapes caractérisent le traitement du TOC :

Traiter les épisodes actuels du TOC.cas. Deux étapes caractérisent le traitement du TOC : Prévenir les épisodes futurs du TOC D'autres

Prévenir les épisodes futurs du TOCle traitement du TOC : Traiter les épisodes actuels du TOC. D'autres données Le trouble obsessionnel-compulsif

D'autres données

Le trouble obsessionnel-compulsif touche entre 2 et 3 % de la population au pays, soit entre 500 000 et 750 000 Canadiens.Prévenir les épisodes futurs du TOC D'autres données La maladie survient avant l'âge de 18 ans

La maladie survient avant l'âge de 18 ans dans 50 % des cas et il est rare qu'elle se déclare après 35 ans.population au pays, soit entre 500 000 et 750 000 Canadiens. Le trouble obsessionnel-compulsif se développe

Le trouble obsessionnel-compulsif se développe de façon très graduelle ou de façon rapide à la suite d'un traumatisme ou d'un stress aigu.cas et il est rare qu'elle se déclare après 35 ans. Aucune cause n'a été formellement

Aucune cause n'a été formellement démontrée. Les recherches suggèrent toutefois que le TOC implique un problème de communication entre la partie frontale du cerveau (le cortex orbital) et les structures plus profondes du cerveau (le ganglion basal). Ces structures utilisent comme messager chimique la sérotonine et dans le cas du TOC, il y aurait un niveau insuffisant de ce neurotransmetteur. De plus, dans certains cas, l'hérédité pourrait jouer un rôle.façon très graduelle ou de façon rapide à la suite d'un traumatisme ou d'un stress aigu.

Pour en savoir plus