Vous êtes sur la page 1sur 1

COANO – TD3

Résistance thermique
- Méthode des différences finies en 2D -

On cherche à évaluer la résistance thermique d’un


radiateur. On s’intéresse cette fois à la plaque collée au Composant électronique
composant électronique, qui maintient les ailettes. En
faisant une hypothèse de périodicité, on peut
considérer que les deux bords verticaux de la zone
encadrée n’échangent pas de chaleur.

La répartition de température dans la partie supérieure


du radiateur se limite donc à connaître la répartition de
température dans un rectangle, avec les conditions aux
limites et les dimensions suivantes :

Tcomp = 50°C Dans cette étude, les


températures du composant
0.005 *

(Tcomp) et de l’ailette (Tailette)


$ $
0 0 sont considérée constantes.
$% $% On note aussi la profondeur
du radiateur Lz = 0.05 m, non
&

représenté dans cette étude


2D.
Tailette = 30°C

&+
, 0
&! 0.005 *

On donne k = 237 W·m-1·K-1, h = 20 W.m-2.K-1, Tair = 20°C. Dans le cas où L1 = Lx (avec la condition T =
Tailette), le flux de chaleur sortant par le bord inférieur est constant sur ce bord, et la résistance
thermique définie par :

(avec Φ ∬ le flux total sortant du bord inférieur de longueur L1)

est alors égale à .

1) A l’intérieur du domaine, le champ de température T(x,y) satisfait l’équation :


² ²
∆ !²
" ²
0. Proposez une discrétisation par différences finies de ce problème et
calculez le champ de température dans le cas où L1 = Lx = 0,005 m. Retrouvez le résultat
théorique ci-dessus.

2) Dans le cas où L1 = 0,002 m, estimez la résistance thermique Rth. Discutez l’influence du


maillage, puis discutez de la meilleure façon de dimensionner ce radiateur : on pourra regarder
l’influence de L1 sur la résistance thermique Rth.