Vous êtes sur la page 1sur 204

Conception graphique : Studio Bayard Editions

Maquette : Charlotte de Pélissot

© Bayard Éditions, 2012


18, rue Barbés, 92128 Montrouge Cedex
ISBN : 978-2-7470-3938-3
Dépôt légal : 1er mars 2012

Loi 49-949 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse


Reproduction, même partielle, interdite
Imprimé en Slovénie
bayard jeunesse
gtfHk
j
ourquoi ce dictionnaire ?

Parce que tu as des oreilles !


À l’heure du journal télévisé de 20 heures, tu entends beaucoup
de mots inconnus, des mots qui reviennent sans cesse dans
les conversations des adultes. Ton « Dico » va te donner
un début d’explication, tu sauras « de quoi ça parle ».
Libre à toi d’essayer d’en savoir plus par la suite, en interrogeant
tes parents, ta maîtresse...

Le P ’tit dico des mots des grands est un vrai dictionnaire,


classé par ordre alphabétique, et tu trouveras à la fin
un index pour t’am user à rebondir de mot en mot.
Certains sont expliqués dans une BD où l’on suit les
aventures d’un grand-père et de ses petits-enfants Tom
et Thelma, d’autres par une simple définition.

Ce livre ne prétend pas t'offrir LA définition de chaque mot.


D ’abord, beaucoup de mots veulent dire plusieurs choses,
nous avons choisi leur sens le plus proche de l’actualité.
Et puis une définition peut toujours être rectifiée ou précisée.
Si ce dictionnaire te donne envie de discuter avec tes parents
ou tes copains, il aura atteint son but !

Bertrand Fichou
Rédacteur en Chef du magazine
Youpi, j'ai compris !
rand-Père, Tom et Thelma

Tom et Thelma sont frère et sœur. Ils passent beaucoup de temps


chez leur grand-père. Et s ’ils n’hésitent pas à le malmener
gentiment, ils adorent par-dessus tout discuter avec lui,
et lui poser des questions, et encore des questions, auxquelles
il essaye toujours de répondre avec les mots justes. Tom, Thelma
et Grand-Père sont les héros de la rubrique « les mots de l’actu »
du magazine
Nos petits héros I

Gm nA-pète Tom Thelma Pouki


s.
Oh \ a \ a

C è s t l’h e u r e d e s infos.
Q u e st ce que
Ils m o n tre n t Ies im a g e s
tu re g a rd e s
d ’u n e te m p ê te terrible
Gra n A P è r e ?
qui souffle en A m é r i q u e . ..

f^en, les jo u rn a liste s qui sont


partis là-bas, p o u r n o u s expliquer
c e qui se passe, à la télé,
d a n s le sjo u m a u x , à la radio...
Tu sois, ils-fo n t attention. H a is
ils1S'ont curieux, c o m m e toi !
= V
Ils o n t envie de com p re n d re
c e qui arrive d a n s le monde,
e t après ils nous racontent.
C est ça, l'actu alité .

Et à quoi ç a sert
d 'ê tre a u c o u r a n t
c e qui se passe ?
!

«
w

A h ? Eh bien, ça, \ / v o ;, T
e e ff t a n a cfu a l.té à
irand-Père, $ fre o u c w r o o t
to
I moi, je venais te if — / de l'actualité,
m on ç a p e rm et de réagir :
e st cre vé ^ yVienS; on va le réparer,
ton v é lo ...
V f '
lo m

Grand-père

\!agriculture est
une des plus belle? invention?
SA t° w de \’h u m a n ité !
y l! agriculture,
'rjj) c é s t lJa r t d Ja id e rla nature
à nous donn er
de quoi manger.

- • *

Pouki, on jo u e ?
Je t ’e xplique.
toi, tu es un bison

À \é p o q u e e t m oi un ch a sse u r !

de la Préhistoire,
pour se nourrir,
le? premiers h u m ain s
taisaient c o m m e
le? autres a n im a u x :
il? m a n g e a ie n t
de? plante? sauMages
e t il? chassaient.
^ re u a peu} N
certains o n ttro u v é plus malin
de iaire pousser eux~m êm es Com m e
les plantes quils a im a ie n t.y les fraises ?

Oui, e t aussi le blé


le nz. les tom ates. •

LTpIuToTque de cou rir


après les ch è vre s
ou les c o c h o n s Sauvages,
les hu m ain s o n t eu l;idée
de les-élever
v à co te de c h e z eux ! .

agncu

--------- *
Grand” père

G rand-Père,
pourquoi on d i t * de Ya r g e n t » ?
le s billets, c ’e st d u papier!

° a r c e q u a v a n t,
our a c h e t e r d e s c h o s e s ;
e s Q enS u t ilis a ie n t
f Les h o m m e s préhistoriques,}
K
d e s pièces en ar gent. V ils a va ie n t de Ya r g e n t ? J
Le m o t e st resté
N o n ! A u début,
ils s’é c h a n g e a ie n t les choses. O n d it
Par exemple; on sa c de blé qu'ils faisaient
en é c h a n g e de poteries, Au troc.
ou bien un c o u te a u
co n tre une c h è v r e ...

Pourq uoi
Ies h o m m e s o n t inventé
les pièces e t les billets-.
alors ?

gourd’hu
ca rte
c o m m u n iq u e
l’o rdinateur

t /

A v e c cette carte, Pour a c h e te r


je peux a c h e te r des bonbons-. .
des ch o ses S'il te plaît!
Sans avoir d a n
dons-mes- p o ch e s I
A

fonn

» t

rx
fïicIryïO

16
Vc
GrariA-père

[A o i,ja A o re l
C 'e sttro p joli !

tAmsAtS,
GranA-Pere,
ce\ uoi,
a

\!atf, c'e st la peinture,


En fort; lJart; c e font
m oi; ou;;i lo mUSiQue,
plein de m o n iè re;
a sculpture, la poéste,
de dire d e ; choses
la s/iAéo, la p h oto . ..
a u tre m e n t
q u 'a v e c le; m ots
Et c h a c u n e st libre A e to u s les jours.
d ;o im e r un tobleou
o u pa$l
Vous S'avez, c ’e st d if f ic ile C ’e st d ’abord p a o rc e la
d e x p r im e r ses ém otions que les hum ains
S e u le m e n t a v e c d e s mots. o n t inventé l;o r t :
Q u a n d on e st très jo yeu x pour partager leurs ém otions
ou très triste, a v e c les autres h u m a in s. ..
on ne parle pas b e a u co u p : Et aussi pour
'V on rit ou on pleure ! les faire réfléchir.

M a is il saffif de dire
* Je sais triste »,
e t les autres saven t
quon esttristel

Oui, m ais Si TU P E I N S
J
un tableau triste, s> Y l
Si T U J O U E S A u contraire !
une m usique triste, v . .> * Q u a n d to u t le m ande
alors les gens partage une m ê m e émotion,
R E S S E N T E N T ta tristesse, jaie ou tristesse,
pour de ban ! t o u t le m a n d e se sent m ieux.
P arce que c h a c u n
6 en, c ’e st nul! Se sent relie a u x autres.

Parce qu alors Ç a rend fort, e t content!


to u t le m o nd e
devienttriste !

M a is j ’y pense. .. (3i e n MU Regarde,


Tlnel m a A
C ’e st pratique, l’a rt ! m e m e Pouk'i
A v e c la peinture a com pris
ou la musique, c e tableau!
on p e a td ire des choses n n
à des gens
lon n

ô ra n d 'p è re

T o n lT h E L n M
Je v e u x q u e Vous rangiez
4 k \

T O U S vo s jo u e ts
qui tra în e n t d a n s le solon !

Pourquoi tu t'é n e rve s, P a rce q u e ç a ta it


G ra n d -P è re ? T R O I S F O IS
q u e je v o u s le d e m a n d e !

c* (7
U r S i- Ç & & -
JO

A u contraire, T h e lm a !
Si je ne d isa is rien
q u a n d Vous n'obéissez pas,
ç a v o u d r a it d ire
q u e je m e t ic h e
d e c e q u e v o u s t a it e s . . .

N a i s je n 'a i peut-
pas assez d Ja u to rité ... J
L'autorité,
ç a sert Pour ç a , or\ peut crier.
à se taire obéir. O n Ait qu'on essaye
C 'e st quoi,
Ae M O N T R E R son autorité.
l'autorité ?

M a is celui
qui a Vraim ent Ae Yautorité,
il Aonne envie a u x autres
Ae taire les choses,
en Aouceur.

Par exemple, en expliquant


qu'il tro u ve A ésaqréable
Ae vivre AanS le b a z a r...

( E > on, A 'a ccorA ,

J
20

ctionnaire
Un actionnaire est quelqu’un qui a acheté une partie
d’une entreprise : on dit qu’il possède des actions.
Avec l’argent des actionnaires, le patron peut agrandir
son entreprise et lui faire gagner plus d’argent.
En échange, les actionnaires reçoivent chaque année
une partie des bénéfices de l’entreprise.

ntibiotic|ue
Un antibiotique est un médicament
qui tue ou endort certains microbes,
qu’on appelle des bactéries.

ssemblée nationale
L’Assemblée nationale
est l’ensemble de tous les députés
qui discutent et votent les lois
de la France. C’est aussi le bâtiment
où ils se réunissent, à Paris.
a
ssociation
Les gens forment une association
B

C
quand ils se regroupent D
pour faire quelque chose
qui les intéresse sans gagner d’argent. E
Une association peut être :
• un club de foot F
• une association qui distribue
à manger aux pauvres G
• une association de consommateurs
• une association qui protège la nature H

Jk

L
Quelqu’un commet un attentat quand il détruit des choses, ou qu’il tue M
des gens, pour combattre un ennemi plus fort que lui. Ceux qui commettent
des attentats veulent défendre une cause. Pendant la Seconde Guerre N
mondiale, en France, les résistants faisaient exploser des voies de chemin
de fer pour empêcher l’armée allemande de transporter son matériel. 0
Le 11 septembre 2001, des fanatiques religieux ont détruit deux immeubles
de la ville de New York avec des avions, en tuant des milliers de personnes, P
pour faire peur aux Américains.
Q

vocat T

U
Un avocat est quelqu’un qui défend les droits
de ses clients devant les juges. V
Pour cela, l’avocat doit très bien connaître les lois.
viens The] VY)Q
est des bandits
O n Va attao uet
Ia b a n q u e

Pas seulem ent ! C ’e st c\uo\ A’autre ?


Une banque, c ’e st une entreprise.
Lef banquiers s’o c c u p e n t Ae Yargent
que les clients Apposent
Sur leur com pte. /

on, on jo u e

\un c o m
f Un com pte^ -----
c ’e st c o m m e un cottre,
m ais électronique,
AanS les orAinateurs
V Ae la banque. y

Un b a nQuietj
prête aussi Ae ar S er)t
I Tour ni t l es carte s bl eues
lt puis Surtout
I iaittras/aiWer Y a rge nt
;■
qu gard e

f Ç a v e u t Aire \
fyON, O N } O U E ?
qu’il utilise c e t argent
Il a c h è te Aes choses
qu’il revenA plus cher,
il a c h è te Aes entreprises
qui g a g n e n t Ae Ya rge n t..

Le vrai m é tie r Au banquier,


c ’e st Ae g a g n e r Ae Yargent
a v e c YarqentA e ses clients.
Je choisis \es petits
p a rce qui!s S o n t * bio ».
Ils Sontmeilleurs. ..

Ce
Hu e s t « b\o >?
esr c e qui pousse
s a n s produits clnimiqt
Ques
Ç a sert à-faire
pousser les plantes
plus Mite, à éloigner A \orç c ’e st bien,
insectes. Ies produits ch im iq u e s!

O u i e t non.
Il S Sont mauMaiS
pour la santé des insectes,
m ais aussi pour la notre!
E t s i on ne -fait pas attention,
ils em poisonnent
la terre e t les riMières. ..

J,

C ’e st m a rq u é >
Et com m ent Sur les étiquettes.
on Sait E t puis il -faut d e m a n d e r ' P is donc,
lue c ’e st bio ? a u x m a r c h a n d s . .. . ils Sont super bons,
c e s ab rico ts « bio »
A
\i

fhclmo iodiversité
Grand-père

^ G rand-Père, ^
tu nous dis t o u t \e tem ps
de ran ger nos cham bres,
m ais ton jardin à toi
c è s t un Vrai Pouillis.

Il y a d es plantes
e t des bestioles
partout! .

En réalité, C è st ce
c h a q u e plante, q u on appelle
c h a q u e bestiole, la biodis/ersité.
y jo u e son rôle!
/ « O io »,
r \a is a quoi ç a s^rf
a V e u t d ire ■* la vie » quil y a it autat)f
La bio diversité, de plantes e t d 1a n im a u x ?
céçtq u and
il y a plein de sortes
de vie différentes !

Eh bien par exemple,


les abeilles- boivent Nous, c é s t pareil :

le n e cta r de m e s fleurs, la vie d es h u m a in s

t^ais les abeilles dépend d e foutes les a u fte$


Sont m a n g é e s form es d e vie sur Terr$ I
par des oiseaux.
Et le c a c a d e s oiseaux
f a it de lengrais
qui aide les fleurs
à pousser.

N\o] v o u s e A IS
Tu e s un m agicien, G ra nd Père
a -re
m o n ] arA in e st en fou II\S
tu plantes des fleurs,
e tce stvo u r ça
e ttu récoltes des oiseaux
qu e Stpl ein Ae Vie
c o m m e a N a tu re ha ha

4
Une banlieue, ce sont les petites villes qui entourent
une grande ville. Les médias parlent souvent des banlieues
parce que dans certaines d’entre elles, les gens sont entassés
dans de grands immeubles et la vie y est difficile.

énéfice
Le bénéfice, c’est l’argent qu’on gagne
en faisant du commerce.
Quelqu’un qui a acheté un objet 10 euros,
et qui le revend 12 euros, a fait un bénéfice de 2 euros.

Un bénévole est quelqu’un qui aide les autres


sans être payé, juste parce qu’il pense
que c’est important de le faire. Il se sent utile
et ça lui fait du bien. Beaucoup de bénévoles
travaillent dans des associations.
iodégradable
Un déchet est biodégradable si, quand on le jette dans
la nature, il peut être mangé par les petites bêtes, les plantes
et les microbes. Une feuille morte disparaît en quelques
semaines, une allumette en six mois, mais il faut cinq ans
pour décomposer un chewing-gum et 4 000 ans pour une
bouteille en plastique !

f ^

ourse
La Bourse est comme un grand marché
mondial, où les gens achètent et vendent
des actions grâce à leurs ordinateurs.

ulletin de vote
Un bulletin de vote est un papier sur lequel
est écrit le nom d’un candidat à une élection.
( Chaque électeur met le bulletin de son candidat
préféré dans l’urne, puis on compte les bulletins :
le candidat qui a le plus de bulletins est élu.

usiness
Le business, c’est un mot anglais qui veut dire : commerce.
On dit « faire du business » ou aussi « faire des affaires ».
Le p tX tSco

w u e iq u u n
qui eçf Q U ch ô m a g e ,
c ’e st q u e lq u ’un
G rand-Père, n
•) • • lui n’a pas d e travail
j ai un copain,
il m ’a d it q u e son papa,
il e st a u ch ô m a g e .
- e st quoi, le c h ô m a g e !

Pas de travail ?
non, \
A lo rs il e st en V a c a n c e s!
tu n aim erais pas ç a !
y aim e rais bien, moi,
Q u e lq u ’un qui n’a
\ être a u c h ô m a g e !
pas d e travail,
ne g a g n e pas d ’a rg e n t
/Mors Son papa y Jejpère que si ! \
il ne peut plus Normalement, \
a c h e t e r à m a n ge r les ch ô m e u rs re ço ive n t
un peu A’argent,
\ en attend ant
\ de retravailler. J

Je ne sais pas. '


En c e moment,
Il va bientôt
il n y en a pas assez
retrouver
>ourtoutle m on d e
d u travail,
tu crois ?
Pour en t r o u v e r '
il -faut du c o u ra g e
e t de la patience,
il f a u t rester fo rt
dans Sa tête.
C e n’e st pas facile.

f M o i, \
q u a n d je serai grande, f N e t inquiète pas : \
je ne ve u x pas a v a n t q u e tu aies
être a u c h ô m a g e . .. un métier, il va se passer
• • f
a u m oins quinze ans!

D ’ici là, b e a u co u p
de choses peuvent
. c h a n g e r .. . __ ✓
Ç a dépend Aes pays,
e t ç a dépend qui

-• *■ b En général, un citoyen e st quelqu'un


qui participe à la vie de son

Il a le d ro it de v o te r a u x élections,
il a aussi le d e vo ir de payer
Aes im pôts pour-faire Aes routes,
Aes écoles, Aes h ô p ita u x ...
D

D ’après Ia loi,
Mous le serez co m p lè te m e n t
q u a n d Mous a u re z 18 ans S*

e t q u e Mous pourrez Moter.


Ettoi,
vW tu en penses
quoi ?

Jl
O-

Pour moij un h u m a in est E t qu’il fa it t o u t


citoyen d ’un pays qu and pour q u e la Mie
dans Son cC&ur, il sait y soit agréable.
que c e pays e st le sien.
En atte n d an t
de Moter,

t, r \> nous on Ma
y ‘O jo u e r !
0S
V
des m ots des grands Tom

Thelrna
ivilisation
and-pere

Je construit
e palais-d e C\éopatre}
la reine A’Egypte...
1/ — '

. r^ /s \, Eh b ie n ... c e s t f o u t c e q u e
C ’e st quoi, y
une civilisation ? les habitants A u n e région
Au m o n A e inventent
pour essayer Ae vivre m ieux.

V
Pas seulem ent!
—V

o m m e les g o u e t s l* ^
Les h o m m e s i n v e n t e n t aussi
Aes fa ç o n s A1écrire, Ae manger,
O u Ies bonbons ?
Ae construire Aes maisons,
ils- c ré e n t Aes religions,
Aes règles p o u » 'v iv r e e n s e m b l e . .

vv

!f . r 'n j 'ü
Il y en a plu sie u rs,
O h oui ! Depuis la préhistoire,
des civilisations ?
il y o e u la c iv i l i s a t i o n é g y p t ie n n e ,
la c iv il is a t io n romaine,
la civilisation arabe,
e t b ie n A’autres!

En Europe, nous vivons


AanS la civilisation occidentale.
fAa\s Ae nos jours,
es peuples-Se m é lan ge n t Ho! Ho!
Oui, o p p e l o n S " l a
plus- qu autrefois,
com m e ça
alors les civilisations aussi. •.
Le climat, c e s t \ e tem ps
q u 'il fa it Sur la Terre.

C é s t un peu ça.
ÎA a is la m é té o ,
c e r f s e u le m e n t le R E S U f A É
A u t e m p s q o il t a it a u jo u rA b u i,
o u qu'il i e r a A e m a in -
Le climat, en les Vents, les" tem pératures,
c'e st lensem ble Ia pluie, Ies saisons,
Ae to u t c e qui e t m ê m e 1a pollution Ae Vo i k /
fait la météo,
to u t a u Iono
an n ee

t Tu sais, \
le tem ps A'aujourA'hui
AépenA Ae tou s les \/ents tAais pourquoi on d it
<ju i soufflent sur la planète /e le c lim a tje ré ch a u ffe ?
e t de la tem pérature Il f a it f roi A aujourA'hui ! J
. qu'il fa it en C h in e . .. ,
\ T ou t e st lié !

P a rce q u e AanS lenfemble, N E T E D É C O U V R E P A S D ’U N F IL !


il faitpIt'S' c h a u A sur la Terre Tu nous le répètes to u s les jours, y
\ qu'il y a c e n t ans- ___ G ran A -P è re !
V N a i s en a vril... K
La campagne électorale est la période avant les élections, quand les candidats
expliquent leur programme aux électeurs. Les candidats parlent
de ce qu’ils veulent faire, dans les médias ou dans des réunions.
Autrefois, on disait qu’une armée partait « en campagne » quand
elle se déplaçait à travers un pays pour aller se battre.

C’est la façon scientifique d’écrire « gaz carbonique »


Le CO, est le gaz qui sort de nos poumons
quand on respire. Il est aussi rejeté par les voitures,
le chauffage des maisons et les usines.
Les médias parlent beaucoup de ce gaz car il retient
la chaleur du Soleil dans l’atmosphère de la Terre,
et il perturbe le climat.

ommerce
Faire du commerce, c’est acheter et vendre
des choses pour gagner de l’argent.
Communiquer
( Communiquer, c’est échanger des idées
,ivec les autres. Il y a plein de façons
de communiquer : on peut parler, écrire,
chanter, filmer, faire des gestes, danser...

Consommateur
Un consommateur, c’est quelqu’un
qui achète quelque chose, quelqu’un
qui consomme.
On dit qu’on vit dans une société
de consommation parce que notre
économie a besoin pour fonctionner
que les gens achètent des choses.
o

Un pays est en crise quand son économie ne fonctionne pas bien.


Alors des entreprises ferment et beaucoup de gens perdent leur travail.
►I

' Tory) ! T h e lm a !
Laitfe-m oij
l â c h e z c e it e p a u vre Lu cie !
je v e u x fa ire d u Vêla !
O n n’e st pas d a n s la jongle, ici
O n Vit en d é m o c ra t ie .
N o n ! Tu restes
a v e c n o u s.. -

La jongle, c ’e st la fo r ê t sa u v a g e
D an s la jongle, c e sont
C ’e st quoi, les plus forts goi g a g n e n t!
la d é m o c ra t ie ?

En d é m o c ra tie ,
c h a c u n p e u t d ire
ses idées.
A p r è s on V o t e ,
et on fa it to u s
c e q u e le vo te
a d é c id é . y
f Don. /Mors nous,
c e qu'on voudrait,
c e $ tjo u e r a u zoo
AanS notre c h a m b re

Eh bien on Vote.
/ M o ij fin a le m e n t,
Q u i e st pour jo u e r
? m e dis- q u e Lucie a raison
"~~"i a u zoo ?
il fa it trop beau 1
pour rester enfiermés.
Alors" je vo te pour le vélo .
Tom , The!m a, Eh bien, si V o u s êtes
j e V o u s ai A it c e n t t o is A es c h e v a lie rs A u -futur,
d é t e in d r e Ia lu m ière V o u s d e v rie z a c c o m p lir
d e s/o$ c h a m b r e s ! a u m o in s u n e
A e s trois m issions
A u A e v e lo p p e m e n t A u ra b le !
/ G ra n A -P è re , >
on n ê s t pas
T om e t Thelm a,
on e s t A es c h e v a lie rs
\ A u -futur: y

O u A e v e lo p p e m e n t B ie n - f i s s i o n n u m é r o 1 :
d u ra b le / n e rien g â c h e r d e c e q u e
n o u s o ffre n o tre planète,
C e s t u n e n o u V e lle t a ç o n
ni I e a u n i... f é le c tric ité !
A e penser e t d ;agir,
p o u r q u e la vie S'oit belle
lo n gte m p s Sur la Terre.

O n e s t prêts,
C a p ita in e
G r a n A -P è r e !
f M ission n um éro 2 :
inventer Aes m a ch in e s
qui fo n c tio n n e ro n t
\ sans pétrole e t sans qaz

M i s s i o n n u m é r o 5

a i d e r le s h o m m e s

a V iv r e e n s e m b l e
D *1accorA ,
S a n s S e b a t t r e .
m ais p<
E t pour ça,
Ies pays riches
A e vro n taiA er
les pays pauM res...

Je M o u s con fie
la m i s s i o n n 2 : B ie n reçu,
la c h a s s e Capitaine!
a u g a s p illa g e ! En route pour
I/ . 1 ±_
Alors, q u e st -c e que
je \/ous fois o m a n g e r D E S F R IT E S ! P L E IN !
c e s o ir ?

O en Si,
juste Aes frites,
D e s frites ?
ç a nous Suffit !
don, A1accorA ,
m ais pas q u e ça.

E t une g la ce
en Aessert
tioulà ! Vous ne pouvez pas
\jous nourrir seulem ent
Ae -frites e t Ae g la ce !

A lo rs c e soir, a u m enu :
Aes "frites asjec Au poitfon,
de la salaAe verte
e t a u detferf; Aes cerises !
Un débat est une discussion entre
46 des gens qui ne sont pas d’accord,
mais qui expliquent pourquoi.

éforestation
La déforestation, c’est le fait
de couper les forêts sans
replanter des arbres.

délinquant
Un délinquant est quelqu’un qui ne respecte pas les lois.
11 y a des « petits délinquants », qui volent des scooters
par exemple. Il y a aussi des « grands délinquants », qui
gagnent des millions en faisant des affaires interdites par la

é|oca(isation
Un chef d’entreprise délocalise quand il ferme une usine dans son pays
pour la réinstaller dans un autre pays, où il pourra payer ses employés
moins cher. Il le fait pour que ses actionnaires gagnent plus d’argent.
Les délocalisations créent du chômage dans les pays riches.
11n député est un homme ou une femme qui a été élu
par des citoyens pour les représenter à l’Assemblée
nationale. Il contrôle ce que fait le gouvernement
et il vote les lois du pays.

ictateur
Un dictateur est quelqu’un qui commande un pays
par la force et qui tue ou fait mettre en prison
tous ceux qui ne sont pas d’accord avec lui.

issuasion
Faire de la dissuasion, c’est faire comprendre
à un ennemi que s’il attaque, il recevra au
moins autant de coups qu’il en donnera.
ivorce
Quand des gens mariés ne veulent plus vivre ensemble, ils divorcent.
Le divorce, c’est l’annulation du mariage.

Le dollar est la monnaie des Etats-Unis d’Amérique,


comme l’euro est la monnaie de l’Europe.

opage
Se doper, c’est faire entrer des produits
chimiques dans son corps pour être
plus fort. Certains sportifs utilisent
le dopage pour gagner des courses
et battre des records. C’est interdit,
et en plus c’est dangereux pour la santé
rogue
Une drogue, c’est un produit qui agit
sur le cerveau et qui fait voir la réalité
différente de ce qu’elle est.
La drogue finit par rendre les gens
malades et malheureux, parce qu’ils
ne peuvent plus s’en passer.
Ils peuvent même en mourir.

I.es droits de l’Homme, c’est l’idée que tous les humains doivent avoir
les mêmes droits, qu’ils soient hommes ou femmes, qu’ils soient riches
ou pauvres, quel que soit l’endroit où ils sont nés...

Les droits de quelqu’un, c’est tout ce qu’il PEUT taire.


Les devoirs de quelqu’un, c’est tout ce qu’il DOIT faire.
Nos droits et nos devoirs sont écrits dans les lois.
Mais chacun de nous sent aussi au fond de lui ce qu’il peut
et ce qu’il doit faire dans la vie, comment il peut et comment
il doit se comporter avec les autres. Quand ce que l’on ressent
ne correspond pas à la loi, ça pose des pedts problèmes...
O / T.3
c C M r\
*J
< o> 1 <v
0) Ci w > <V 0) *T
* VO c <\>
<& \ ^ v N •>
-J
D l- <s£>
C 0/ O -+
0) 5 O
<\> / O O
5
r
r ç ’

$
x:
<D J y D
r>
O rf
•- _ U3
0 • 3 - 0)

f - O
m

r
) ^
r

T
0 )‘
Et com m ent
Ies vers Ae terre
rendent service
a G ran A -P ère!

Elle sert a étudier


c o m m e n t les an im a u x
et!es plantes se rendent F
Service d a n s la nature..
G

H
Exactem ent! Tu as raison !
I
Pourquoi
to u t le m o n d e
/ A lo rs moi, \
Jk
ne v if pas
/ je prends soin com m e ça ?
!
L
des Vers Ae terre
parce que Y é co lo gu
M
c e st aussi
une ia ç o n de vivre N
\ en respectant
\ la nature. / ü

Q
B e a u c o u p de gens Oui, d ’a cco rd .
pensent qu ils p eu ven t vivre N ’e m p ê ch e que R
sans protéger la nature ! les vers de terre,
Pourtant c ’e st la nature ils Sont qu and m ê m e S
qui nous d o nn e à m a n ge r! Supergluants !!!
T

o m m e continue
U
a la po Iluer, c ’e st Iui
Va to m b e r malade.
V
O u i! Il e st un peu
N o t r e invité c e soir
le g ra n d c h e f Aes écoles,
e st M o n s ie u r le m inistre
m a is aussi des-collèges-
d e Y E d u c a tio n
e t des- lycé e s•..
n a tio n a le ...

E d u q u e r q u e lq u ’un,
c é s t lo i apprendre à parler, lire,
écrire, compter, respecter
les autres, t o u t c e q u ’o n fa it
à l’é c o le !

Q, M a is c ’e st aussi
t o u t c e q u ’o n apprend
e n fa m ille ,

~ û
En fam ille ? a Rapprend, B ie n S’tyr / Vous savez,
B e n . .. ça ?
IA q \s q u ’e st-c e on a retrouvé Aes e niants
on apprend à vivre
qu’o n apprend, qui avaien t été élevés
c o m m e Aes êtres
en fam ille ? par Aes laopS'.
h u m a in s !^ S f ' /
1i Eh bien, ilj m a rc h a ie n t
à qu atre pattes
e t a u lieu de parler,
il* grognaient!
à I

v y ;.v ,

5: l:' W '

Vous êtes
un Vrai p e tit h o m m e
A lo rs toi aussi,
e t une vraie petite fem m e
tu t ’o c c u p e s
p a rce q u e Vous a ve z été de notre éA ucation ?,
éA uq ués parmi les hu m ain s .
v

^ r J s )

O u i! D ’ailleurs,
je vais Vous apprendre A u secours
à v o u s c o u c h e r tôt, G\ra n A Père Me u f i a ire
c o m m e ça, je serai notre éAucofi\Or\
a u c a lm e pour é co u te r oouuuuuuuu
Votre ministre.
fAèm e pas ca p
A ttenA sjjejou e.
( 'Q U O I ? !
E t puis ça,
c e s t u n tra v a iI Ae -fille.

P o u rta n t
c e s t m oi qui ai mis
E>en cerf" V ra i...
le linge AanS la m achine,
C e s t pas les g a rç o n s e t ç a ne m e pose
qui fo n t la letfive !
a u c u n problèm e I
Et q u a n A je Ais
q u e v o u s êtes égaux,
ç a ne V e u t pas Aire
q u e Vous êtes pareils,
m ais q u e Vous êtes
aussi im portants
l’un q u e l’autre !

\rop Ae gens pensent Ils Aisent : les d la n c s Valent m ieux


que les êtres h u m ain s q u e les Noirs, ou les h o m m e s Sont
ne sont pas tou s égaux. plus intelligents- q u e les fem m es.
A lo rs ils tro u v e n t norm al
que t o u t le m o n A e n a it pas
les m ê m e s Aroits...

i
C 'e st n m porte q uo I
fout le m o n A e soit Pfff...

que les filles sont Vous m e fatiguez


d !(7<r intelliaenteç a u ta n t l’un q u e l’autre.
Là; v o u s êtes Vraim ent
a égalité !

Alors Vous avez tous les Aeux


le Aroit A’étenAre le linge,
E T PLUS V IT E Q U E Ç A !
Une entreprise ?
C e s t on groupe Ae gens
gui tras/aiWent ensemble.

A \/ec Aes outilsj


Aes téléphones,
Aes orAinateurs. ..
O u i j Tom,
e t aussi les artisans :
'menuisiers, potiers, plombiers.
Ils-fabriq uent les objets
qui nous entourent.
W ê m e les m aisons!

E lle s- ne f a b r i q u e n t rien,

E t enfin, les entreprises m ais e lle s- rendent service

de S E R V IC E S . C e sont surtout C e sont les com m erces,

des b u reau x e t des m agasins. Elles fabriquent les banques, >


quoi, 1 V Ies assu ra n ce s. .. /
c e s entreprises ?

z ' Le boulanger
r n o u s donne a manger,
Pas ta n t que ç a . ..
c o m m e les fermiers.
ïulangerie, p a re x e m
lAais il fabrique le pain,
c e s t une entreprise
alors c e s t un artisan.
de Quelle sorte ? ^
E t pour finir,

! il V e n d son pain.
C ’e st d u c o m m e r c e \J
f
pidémie
( A<

Je co n n a is

Z u t! T helm a P1ein Ae gens


qui o n t un rh u m e
a attrape un rh u m e !
en c e m o m e n t
C e s t une vraie
/
e p i AS m ie

Je t explique :
b e a u co u p Ae m alaA ies
Sont apportées
par Aes m icro b e s.

Sais bien,
c e s bestioles Sont si petites
quelles V o ya g e n t
AanS l’air ou AanS l’e a u
sans q u ’o n les Voie.
Eh bien, tu as un rh u m e D ’autres gens B
p a rce q u e Aes m icrob es v o n t respirer c e s m icrob es
Se sont installés AanS ton nez e tt o m b e r m alaA es C
à leur tour.
E t a in si Ae Su ite jj
D
E t les m icro b e s
i*l
Sonttrés torts :
C e s t ça,
ils te to n t éternuer
une épiAémie.
pour que tu les tasses F
Sortir AanS I’aii
par milliers G

Jk

A 7 O T III ! Q
0; peut éviter certaines m alaA ies A lo rs ju s Aoranqe
taisan t Vacciner. pour t o u t le m onA e ! R
C e s t plein
Et puis il t a u t Surtout Ae vitam ines! S
m a n q e r équilibré
e t bien se reposer.
Arc/MW T
N o tre corps se AétenA
I
m ieux co n tre les m icrob es U
quanA il est entorm e.
ATChOUW! V
O onne
Archoun I wx
YZ
ôrarvl-pète
’o .

/
L;E t a t n’e st pas qu elq u’un, Tom.

- — I C
l! É ta t A oit Aép e n s e r
E Etat, c ’e st l’e nsem ble Aes gens
m o in s A a r gent
qui organisent la vie A’un pays.*I

C ’e st Aes co p a in s
Pas fo rc é m e n t
Au présiAent
C ’e st vrai q u e le présiAent
Ae l<a Répubh ?
e t ses inistres Airige
n a is I hat c ’e st aussi enS
qu’o n «appelle les Aéputés,
les sénateurs, Ies préfets..
e tt o u s c e u x
tra va enT p o u r e u x I

Il S S o n t
beaucoup ?
O h oui ! Ü État, c ’e st Aes m illie r de ge>
S ^ C ’e st aussi l’E ta t
Il en -faut pour s'o ccu p e r de F é co le
qui d é c id e de construite
de \a justice, de la police, de Formée.
Aes autoroutes,
Aes centrales électriques.

B V i l n y o v o it poj Les h o m m e s o n t inventé Y E ta t


f\oulà,
d 'L t ?
c e serait le b a za r! pour q u ’il fasse respecter
Aes règles qui leur perm ettent
de vivre ense m b le... .

Sans l’Etat,
les plus forts c o m m a n A e ra ie n t
es plus faibles, e t les ploffaibler
n a u ra ie n t a u c u n A roit... .

lAais tu Ais Souvent j C ’e stvrai. C ’e st a u x habitants


q u e AanS le monAe, _J II y o Aes Etats V de c h a q u e pays d ;agir
b e a u co u p de gens qui ne travaillent pas < pour a vo ir un É ta t
ne sont pas libres poor le b o n h e u r Aes gens e ffic a c e e t ju ste ...
e t pas heureux...
C ’e st pour ç a
q u e les h o m m e s
o n t aussi inventé
la politique! .
conomie
L’économie, c’est l’ensemble de tous les échanges d’argent,
de tout ce qui s’achète et de tout ce qui se vend.
Mais « faire des économies », c’est essayer de dépenser
le moins d’argent possible !

lecteur
Un électeur, c’est quelqu’un qui
participe aux élections en votant

lections
Les élections, c’est le moment où les gens choisissent leur président,
leur maire, leur député ou leur délégué de classe, en votant pour le candidat
ou la candidate qu’ils préfèrent. On dit que celui qui a le plus de voix est élu.
employé
1Jn employé est quelqu’un qui travaille,
qui occupe un emploi.

nergie
L’énergie, c’est ce qui donne à l’Univers la force d’exister.
L’énergie fait briller les étoiles, elle fait aussi fonctionner
les radiateurs et les lampes de nos maisons, le moteur
de nos voitures...
Les hommes utilisent l’énergie contenue dans le pétrole,
le gaz, l’uranium, le vent, le soleil, les marées...

nvironnem ent
L’environnement, c’est tout ce qui nous environne,
tout ce qui est autour de nous : la nature, mais aussi les villes,
tous les endroits où l’on vit.
acebook
Grand-pire
a
J3

Non
C e s t un e n d ro it
>ur internet
o u j e p e u x re n co n tre r
Tu les re n co n tre s
il
d es mi ters d e qenS
en \!ra\ !
N on. Internet,
c ’e st un endroit
qui nexifte que
AanÇ \es ordinateurs

O n discute ^
' en ta p a n t sur \e clavier,
on se m ontre des photos.

' L h bien je d o n n e
G râ ce à Facebook,
des nouvelles à m e s amiSj
j ai m e m e retrouvé
h je m ’e n fais des nouveaux,
un cop ain d ’e n fa n ce
d a n s le m o n d e entier !
q u e je n’ai pas V u
C e s t Sym p a... *
depuis q u aran te a n s
Pas étonnant,
il v it en A m é r iq u e !

/ fAais là, tu discutes


a v e c la voisine ! D ite J-donc,

Pourquoi tu ne V a s p a s la voir Vous d e u x !


d ire cte m e n t ? Vous a ve Z "fi ni
te v o is in e Vos devoirs ?

C
des mots des grands

Tîiel ry)Q
Le p’tit dico

Grar\A~ pè

ftoulà ! '
Tu es une graine
de fém iniste, toi !

mini

U ne fém iniste,
c e s t une fe m m e gui v e u t
q u e toutes les fe m m e s
a ie n t les m ê m e s droits
e t les m ê m e s devoirs
q u e les hom m es*
E t qui se b a t pour ça.
tie u .. .je sais pas, « C ’e st c o m m e ç a »,
c ’e s t c o m m e ç a ! ç a ne v e u t rien A ire.
T helm a a raison.

A u tre fo is c é ta it les 'filles'


qui s’o c c u p a ie n t Au linge.
fAais AanS notre pays,
la situation a évolué ! /

C é stvra i,
Sont les fem m e s
le s filles' e t les garçons, s o rte n t les bébés
on n’e st pas pareils, Et a lo rs? ^

Pas Ae ch a n ce , Tom
f C e n e st pas- \
ta sC Sur est
/ p a rce que tu as un zizi
une Vraie fém iniste.
que tu ne peux pas aiAer
Tiens, après le linge,
tu passeras l’aspirateur
\ AanS le salon ! y
Grand-père
o.
CD

Pouki e st un chien, Q u a n d quelqu'un

alors il qarde a p p ro ch e

So n territoire ! d e la iro n tie re ...


O uah! Ouah!

û f 'l M

U ne -frontière,
Tous Ies pays
c e r f le bor A
S o n t entourés
A u n territoire,
>ar Aes m u rs ?

' Le territoire
d e Pouki,
c è s t le jardin.
A lo r s Sa -frontière
a lui, c è s t le m û r i
N o n ! Les frontières ÏA ais à quoi ç a sert,

Sont Aes m ontagnes, Ia frontière A’un pays

Aes rivières... y

... ou m em e jusre
Aes Iignés imaginaires
qu’on Aessine
v Su r \es cartes. J

Ç a sert à Aire : Les gens ne ^


Ia plupart Aes habitants vivent pas pareil
Ae c e pays o n t
la m ê m e lan^oe,
les m ê m e s lois,
v la m ê m e histoire... j

Q u a n A on Voyage,
il f a u t respecter ç a

O h non! R e g a rA e : C ’e stvraij
tu tro u ve s toujours q u e tonjarA m
que le jardin Au Voisin e st en bazar.
e st bien rangé, fAais pour jouer,
alors que c h e z moi c ’e st super!
c ’e st le b a z a r. ..

Entre pays Voisins, O uah ! Ouah!


il y a aussi
'lein de A ifférences!
70

Une facture est un document qu’un vendeur donne à un acheteur :


ce document indique combien d’argent l’acheteur doit au vendeur,
ou combien il a payé pour lui acheter quelque chose.

aim
Avoir faim, c’est avoir besoin de manger.
Mais quand on parle de la faim dans le monde, on parle
de tous les gens qui n’ont vraiment pas assez à manger,
t et qui tombent malades ou qui meurent.

ast-food
C’est une expression anglaise qui veut
dire « nourriture rapide ».
Fast-food, c’est aussi le nom qu’on donne
aux restaurants qui servent des hamburgers
I
et des frites à manger... vite !
inance
I-a finance, ce sont toutes les façons de prêter
et d’emprunter de l’argent pour essayer de gagner
encore plus d’argent. Par exemple, on peut en prêter
pour créer une entreprise, en espérant que celle-ci
fera des bénéfices.

onctionnaire
Un fonctionnaire est quelqu’un qui est payé
par l’État et qui travaille pour le service public.
Les policiers, la plupart des enseignants, les gens
qui contrôlent les impôts, sont des fonctionnaires.

ormation
Quand un adulte suit une formation,
c’est qu’il va dans une sorte d’école pour
apprendre des choses qui lui seront utiles
dans son travail.
pere, f i e u . .. C e s t u n e fo ç o n
Ça V e u t d ire d e clos^er les-gens
ê tre d e d roite S e lo n le u r s i d é e s p o lit iq u e s.
o u de g a u c h e î

e s g e n S d e d ro ite pensent
<^oe le plus im p o rto n s
E t Y E t a t ne d o it pas j
c ’e s t d Jê t r e libre
e m b ê te r les gens
d e tros/oiller c o m m e o n v e u t
qui s’e n ric h isse n t/
p o u r g a g n e r d e lJa r g e n t
Les gens Ae Aroite
A isentque c e sont
Ies gens qui o n t Ae \ a rge n t
qui p e u ven t A onner Au travail
à c e u x qui nen o n t pas.

Et\es gens
A egauche ?

Pour eux
le plus \YY\ portant,
c e St Ia Solli A a rite
/
etl eq a lité

l\s Veulent
E ta tA e mari Ae
a u x ric h e sA e payer

P us d im pots
1

ue c e t a r g e n t serve
N-

a ai A e rie s gens
qu n o n t nen
Dit d o n c , Pète,
il S n o n t pas Yair contenir
Ies yens!

B e n non Ils se P 1 a\ gn e n t
p a rce T Istr o u V e n t
cjue e g o u v e rn e m e n t
ne d in ge pas b ien e pays
Oc ce stvra i
/ N a is un pays, c e sttro p com pliqué
Le prefi de nt A e a K epcbl
m ge e p*y$ pout être dirige par un seul h o m m e
e t c e ït p o u r ç a ou une seule fem m e.
/
a été élu
<\u
A lo rs le présiAent
Ae la R é p c b lig c e ch oisit
A’autres gens
pour l’aiAer.
C e sont les ministres.

N a is AanS une équipe Ae foot,


E t les ministres, il v a le c a pitain e, le ien Ae but,
ensemble, ils fo rm en t Aes attaquants, Aes Aéfe nseurs.
c e qu’o n appelle \> r
VS*
le gouvernem ent.
C o m m e plusieurs jo u e u rs
Ae fo o tfo rm e n t / ) *
une équipe Ae foot! n

Eh ben moi, moi, la ministre


D a n s on go u ve rn e m e n t
Si le présiAent Ae la République Aes petits chiens !
c ’e st pareil, c h a q u e
m e A e m a n A a ifje vouA rais bien Q u ’e st-c e que
personne a sa mission :
ministre Aes écoles,
être le ministre desjacets'! tu en Ais, Pouki Z!

ministre Ae la police^
ministre pour Aiscuter
a v e c les autres pays...

u
fin grè ve ?
Ç a v e u t d ir e quoi ?
N a is pourquoi
tu n es pas co n te n t ?
^ D a n s cette m aison, >
je tais le m énage, Ia cuisine,
\es cou rse s. .. Etvous,
\/ous ne m aiAeZ pas Au tout;
Vous ne dites-ja m a is merci,
e t v o u s ne m e donnez
V plctf assez de bis’oos-.

N a is q u e st-c e qui
Va se passer ?

E/i bien, rien Au tout,


justement. Jusqu à
c e q u e v o u s redeveniez
gentils-a v e c moi.

LT moi, je passerai
N o n papou chéri, \ aspirateur
je te prom ets d e foire AanS toute Ia maison fyon, je Vais P E U T -E T R E

lo Vaisselle c e S’oit! arrêter m a g rè v e ... .


78
G 20, ça veut dire « Groupe des vingt ». Ce sont des pays
qui travaillent ensemble pour piloter l’économie du monde.
Parmis eux, il y a ceux qui font le plus de commerce sur
la planète. Leurs chefs d’Etat, leurs ministres des finances
et de l’emploi, leurs grands banquiers se rencontrent
régulièrement pour discuter.

r
aspillage
On fait du gaspillage quand on use une ressource
sans rien en faire d’utile. Par exemple, quand on laisse
une ampoule allumée dans une pièce vide ou lorsqu’on
laisse couler l’eau du robinet en se lavant les dents.

astronomie
La gastronomie, c’est l’art de bien manger,
et aussi de bien faire à manger. Un gastronome
aime les bonnes choses, il s’intéresse à toutes
les façons de cuisiner dans les différents
pays du monde, et il n’aime pas la nourriture
industrielle qui rend les gens malades.
génocide B

C
Quand des gens tuent un peuple tout entier, ou la plus grande partie D
de ce peuple, ils se rendent coupables d’un génocide.
E

erer H
Quand on dit que quelqu’un gère I
une entreprise, ça veut dire qu’il la fait
fonctionner. Si quelqu’un gère un problème, Jk
c’est qu’il sait comment le régler et qu’il s’en
occupe. Et quand un adolescent dit à ses L
parents : «Je gère », c’est qu’il ne veut pas
que les adultes s’occupent de ses affaires ! M

uerre T

U
On parle d’une guerre quand au moins deux nations, ou deux pays,
s’affrontent avec leurs armées. Certains font la guerre pour conquérir V
un territoire et ses ressources, pour détruire un autre peuple ou éviter
qu’il ne devienne trop fort...
Le ptitdco

Pourquoi il e st
dons- un fauteuil
< r o u la n t ? y

Il ne p e u t plus m archer,
il e st h a n d ica p é .

Sa lu f François!
Ç a \/eutdire quoi, J im agin e q u e
{ Un h a n d ica p é ,
« h a n d ic a p é » ? c é s t t o n petit-fils ?
c e s t q u e lq u ’un
qui ne p e u t pas bien Je te présente
Se servir d e son corp< Aline, m a fille.
o u alors d e sa tete.
N a i s tu Vas Voir,
Jacques, lui,
Sa tete Va très b ie n ..
GranA-Père,
< nm m enton devient
M oi, j ai eu un a c c id e n t
handicapé ?
de moto. M a is il y a aussi
Aes gens qui naissent
c o m m e ç a . ..

J étais triste a u début,


m ais m aintenant,je suis h e u re u x !
J Jai une "famille, un métier, une maison.

Von, Se déplacée en "fauteuil


c e s t so u ve n t com pliqué.
M a is si t o u t le m o n d e
nous aid e un peu,
on p eutvivre presque
c o m m e les autres.

Ch bien Voila un bon exemple


ça veut dire que ces places
Pourquoi c e s t peint
Sont réservées aux handicapés
en bleu p a rte rre ?
\ juste en fa c e des magasins!
\ y M erci M a d a m e le M aire!
umanité
M

O n d ira it un peti'
animal affamé !
Tu oublies-
q u e tu es A U S S I
une gentille sx3?ui
qui ne v e u t pas
faire de peine
a son frè re ...

Oui, m ais
ai très faim

U es un être hum ain, bien sOr,


m ais tes a n c ê tre s lointains
v étaien t Aes a n im a u x ! J

E t tu a s qarAé en toi
les envies e t les ém otions
d e tes a n c ê tre s :
\ tu a s faim, tu as Soif,
\ tu as peur . .. /
Q u a n d tu as faim e t fAaiS q u a n d tu m e d e m a n d e s
juc tu as envie de prendre si tu peux prendre le gâteau,
le g â te a u de Tom, c e s t q u e iu sais
c ê s t t o n c o te anim al a u tond d e to i-m ê m e
qui ré agit que Tom risque d ’être triste.
Là, c ’e stto n c o t e h u m a in
pai

/ Un loup ch a sse p a rce q u ’il a faim C ’e st q u e ton c e r v e a u


Il ne se d e m a n d e pas est assez évolué pour cela.
Si c ’e stjuste ou injuste Le c e r v e a u d es h u m a in s
de tu er un m outon. e st aussi le seul ca p a b le
de fa b riq u e r des fusées,
d ’im aginer des ch o se s
Toi tu es h u m a in e ,
qui n’e xistent pas,
tu es cap ab le O
e t d ’inventer d es histoires..
de con trô le r tes envies
ÉM
m ah
e t de te d e m a n d e r
si c e q u e tu tais 'O
e st juste o u pas ^

Tu as raison.
Peut-être, m ais les h u m a in s
J’espère juste que les humains
Sont aussi capables' Vont continuer à évoluer.
de se taire la guerre !
Ç a , c ’e st très b ê t e ...
E t qu’unjour,
ils seront
Si intelligents
q u ’ils deviendront/
bons. •♦
► I

C o m m e n t ç a non ?
Il Ma faire nuilj Ies enfants!
V ous êtes t o u t c r a c r a s !
R e n tre z et\avez~\/ous Ies m ains! N-

Q u estiion iene
N o u s lave r ?
on ne A Sc o t e pas m e s o r Ares!
OU. non !

/ Pas seulem ent! \


A v o ir un e bonne Uyqiène}
iene
V .
c e s t prendre soin Ae son corp s pour
C e s t qu anA < qu il reste en bonne santé.
on e st propre,
a m

Pour c o m m e n c e r}
il-faut se laver;
"N bien Sur. .
ç a Serf a { a ire partir Ies mi crob e s
n .

u i peuMent nous ren re m a d


Regardez Mos ongles,
ils sont pleins- de terre ! \
Et dans cette terre,
des b e stio le s- qui attendent
que Mous Mous suciez y
Ies d o ig t s -. .

N a i s l'hygiène, Et aussi SoMoir se détendre,


ce st aussi faire du sport, et m êm e rire !
b ie n manger, pas trop. Eh oui, ce st important de rire
Se cou ch er tôt, pour être en b o n n e santé !
tout ça !

oui

W
Lil I__ —

N a i s ... m a is. .. N o o o o n ! A rrê te z I


Vous m e chatouillez! th ! th! h i! h i! laisse-toi faire,

ne supporte pas ç a ! M a! fia ! G rand-Père, nous aussi


o n V e ille sur ton hygiène!

' “ o cc\s

I » K >•
hebdomadaire
C’est quelque chose qui a lieu une fois par semaine.
Un hebdomadaire, c’est un magazine qui paraît chaque semaine.

hétérosexuel
Un hétérosexuel est un homme attiré
par les femmes, une hétérosexuelle
est une femme attirée par les hommes.

homme politique
Un homme ou une femme politique, c’est quelqu’un
qui travaille pour essayer de faire que les gens aient
la vie la meilleure possible dans la société où ils vivent.
B

E
homophobe
C’est quelqu’un qui n’aime F
pas les homosexuels. G

h
l

Jk

Un homosexuel est un homme qui est attiré L


par les hommes, une homosexuelle est une
M
femme qui est attirée par les femmes.
N

P
u m an itaire Q
Une action humanitaire, c’est quelque chose que l’on fait pour aider
R
des hommes et des femmes qui vivent des situations difficiles
comme la pauvreté, la guerre, les catastrophes naturelles... S

W X
I4

Tu sois, peut-être
quelle trouMe
tu as Mu le c h a p e a u ton pantalon à toi
Ae Ia A a m e ? encore plus riqolo..
Il e st rigolo!
Un immigré,
c é ? t quelqu'un Pourquoi P arce que c h e Z eux
qui a quitté les im m igré? la vie esttrop Aure}
Son pays ils viennent e t qu'ils espèrent avoir
pour Venir vivre c h e z nous ? une Vie m eilleure ici.
Aa n S e notre

En général, oui.
Et a lo rs? M a is il? Aoiventtrouver Au travail,
Ils o n t une Vie s'habituer à nos habituAes,
met I)eure ICI ? respecter nos loi?, m ê m e si elles
Sont différente? Aes leurs.

EtnouSj nous AeVonS re?pecter


leur? différence?.
C e n ê st pas toujours facile!

M a is dite? Aonc,
c ê st v o t r e copine Fatoum ata !
A h si, Sûrem ent!
E t la dôme, c e ne serait pas
? E>en h e u re u se m e n t
Sa m a m a n
quelle a im m igré,
?inon on n a u ra it
ja m a is c o n n u Fatoui
non Les’ \m pots
au g m e n te n t en c o te

Un im ? o t
c e s r une Som m e d at gent
que ch a a ue ci to y en Aoit paye t
pour -faite -fonctionner son pays
Sa vill e Son Vi Ilaq
Par exemple, AanS une ville, B
les rues sont éclairées la nuit,
Aes ca m io n s ram asse ntles orAures,
C
il y a Aes théâtres, Aes bibliothèques
D
e t Aes terrains Ae -foot...

O n trous/e ç a normal,
m ais c e n é st possible Jk
que p a rce que
je paye Aes impôts, L
c o m m e tou s m e s VoiSmS !
M
A v e c c e t argent,
le m aire p e u t a c h e te r N
Aes réverbères,
payer les éboueurs, ü
construire un staAe
e t le reste... P

Q
P a rce q u e je tro u ve T e s ja m a is c o n te n t...
R
q u e jè n paye beaucoup.
E t q u a n A je Aonne Ae l’argent, S
je vouA rais choisir
c e qui e st {a it a v e c . .. T

V
industrie
M

L ndustr te ce S o n t
toutes es usines

C e s t un en d roit
plein de m achines,
où des ouvrières e t d es ouvriers
fa b riq u e n t d es ch o se s :
d es Voitures, d e fte le ^
des jouets. ••
N on. Une usine, B
c e s t plus grand !
ion cop ain Et a y a Ae nom breux C
Charles, le potier;
travailleur^ dedans.
il fa b riq u e plein D
Ae pots en terre. / Et ch a cu n
San atelier, ' Aéntre eux E
c e s t une usine ? ta it une petite partie
V Au travail. F

H
r a r exemple,
I
cette voiture
a été fab riq u é e Jk
AanS une usine.
fAais elle n a pas L
été fab riq u é e
Com m ent ça ? ar un seul ouvrier M

Q
Il y en a un gui a fixé le m oteur;
R
un autre a a c c r o c h é le v a la n t
un autre a posé Ies roues. . - S
L
E t c h a c u n a participé
T
à la fa b ric a tio n
niïïiers Ae voitures I U

V
C’est une carte sur laquelle sont imprimés notre photo, notre nom,
notre date de naissance, et des numéros qui ne sont qu’à nous.
Cette carte prouve notre identité, c’est-à-dire qui nous sommes.

importation
Les importations, c’est tout ce qu’un pays achète
aux autres pays. On dit qu’il importe.
Ce qu’un pays vend aux autres pays, ce sont
ses exportations. On dit qu’il exporte.

internet
Internet, c’est comme une immense toile d’araignée qui relie entre eux tous
les ordinateurs du monde. Cette toile est faite de fils électriques et d’ondes.
On dit qu’internet est un réseau. Grâce à internet, les humains peuvent
communiquer tout autour de la terre comme s’ils étaient tous au même endroit.
B
infraction U C
On commet une infraction quand on
commet une action interdite par la loi- D
II y a trois sortes d’infractions :
• les moins graves s’appellent des contraventions E
• les moyennement graves s’appellent des délits
• les plus graves s’appellent des crimes. F

Un intégriste est quelqu’un qui veut que le monde entier Jk


vive et pense comme lui. Il refuse de changer sa façon
de voir les choses même si le monde évolue autour de lui. L

G
international P
Ça veut dire : entre plusieurs pays.
Par exemple, une compétition internationale, Q
c’est une rencontre entre des sportifs
qui viennent de différents pays. R

investir U
Investir, c’est placer de l’argent en bourse ou dans une entreprise V
pour l’aider à se développer. Celui qui investit son argent espère
que cet argent lui en fera gagner encore plus.
► I

Q u a n A 'j1a\/ais \/otre âge,


lesjeooes prenaient souvent Aes
petit S bou\ots} ou des'jobs',
pour payer Ieurç études
ou gagner Ae Yargent
Ae p o c h e ...
Le soir ou e w eek en A
k efa iennt livreur, vVen d e u r
ou b aby sitfer

PenAant Quelques m ois


A u jo u rA ’hui,
ou q u e ques jours,
il y a m oins Ae travail.
ik deviennent Veilleur de nuit;
A lo rs Ae plus en plus-Ae qenS
caissier; ou serveur
prennent le prem ier « jo b »
AanS on Paçt-fooA ...
qu ils tro u v e n t pour vivre.
Pas seulem ent Aes jeunes.

' Si tu de m an d es-ç a
pour savoir si je Vais te payer,
c e s t raté !

P e n d a n t que tu y es,
tu A onneras à m a n q e r
v à Pouki, aussi■ . - J
Le p ut cfcco

Tu sais,
c e (jars bien c o iffé
e st journaliste,
Wo'ij plus tard) m a is la plupart
je serai journal] Aes journalistes,
pour poêler à la télé tu ne les Vois jam ais.
e t être cé lè b re !

Ils so n t p a rto u t
ou il se passe quelqui chose.
nS la rue AJa co té
ou AanS un pays en juerre.
Pas seulem ent !
D a n s les jo u rn a u x aussi,
z' Leur métier, e t à la radio
f c ’e st Ae v o ir les ch o se s ' ou sur internet...
e t Ae vérifier
c e que les gens leur Aisent,
pour nous le raconter. .

/ /v \ o i j ; aim e pas,
C ’e st Vrai, il y o b e a u co u p
on entenA toujours
Ae m au vaises nouvelles,
Aes m auvaises nouvelles,
m ais c ’e st im portant
Aes catastrophes,
Ae savoir c e qui se passe
Aes gens qoi m e u re n t...
v AanS le m onA e ! y

O u a is, ç a c ’e st bien !
Q u a n A je serai grand,
CT puis il y a aussi \ je serai journaliste /
Aes bonnes nouvelles : ' de f o o t !
^invention A’un m éAicam ent,
ou un ch o u e tte /
\ m a tc h Ae f o o t ! / D A p prenA s d ;obord
à te co iffe r...
ustice
Oi/ij m a is T h e lm a
e st à Yannis/ersaire
d e sa co p in e Fatou.
Toij tu es là.
A h ? Tien^
V >■
tu m 'intéresses C ’e st quanA tu nous Aonnes
A’après t o i} les m ê m e s choses a faire,
ce: uo I, lajustiic e ? a Thelm a e t a moi.
O u quanA on a to u t pareil.

? Tu vois! Je crois que la justice,


c e s t plutôt quanA c h a c u n
lors je Vois T é s b ê te ...
est traité c o m m e il le m érite...
Vous Jnabiller
J C
tous les Aeux en robe. C ’e st pour ç a q u ’il y a Aes lois.
Et quanA Thel m a Pour nous protéger Aes injustices.. .
une bêtise,
je vo u s gron deroi
tous les Aeux

S M
& <$P © <5^>

A lo rs m oi,
( je propose une nouvelle loi :
c e u x qui ran gen t les jou ets
\\ ne m ettent pas la table !
w , . . 'V , à I-

Quand les médias parlent des « jeunes », ils parlent ; ,wv - V :t

des adolescents et des jeunes adultes, c’est-à-dire


. • • • '/ •

' n. . «■ •J ■

des filles et des garçons de 15 à 25 ans.

jo in t
Un joint est une cigarette qui contient
de la drogue qu’on appelle cannabis.
B

H
« Junk Food » est une expression anglaise qu’on traduit en français par
« la malbouffe ». On l’utilise pour parler d’une alimentation trop grasse,
trop sucrée, qui est mauvaise pour la santé quand on en mange beaucoup
jk
(comme les hamburgers, les chips, les pizzas, les sodas...).
L

alachnikov M

N
C’est le nom d’un Russe qui a inventé en 1947 un fusil
automatique solide et pas cher. Cette arme est devenue □
très célèbre parce qu’elle est utilisée par toutes les armées
des pays pauvres. On dit : une Kalachnikov. P

Un kamikaze est un terroriste qui commet un attentat en se tuant.


Le nom vient des kamikazes japonais : pendant la Seconde Guerre mondiale,
ils faisaient s’écraser leurs avions contre les bateaux américains.
Y .

,r

iberté
yiS donc, tu nés pas Seule a u m o
J u vis a v e c Aes gens a u to u r Ae toi
(
as re m arq u é

r*j

O u i ! N a is fi je Suis libre
A’é c o u te r m a m u siq u e fort,
e t que tu es libre
Ae ne pas Vouloir,
c o m m e n t on fa it ?

Eh bien il f a u t se parler! Par exemple,


P o u rv o ir ju sq u o u c h a c u n Si tu é co u te s ta m u siq ue
^ ' p eu t faire c e quil v e u t v. un peu m oins fort,
Sans g â c h e r la vie Aes autres. .. peut-être q u e je serai libre
Ae ne pas co n fisq u e r
ton lecteur Ae C D . ..

C o m m e ça,
ç a va ?! / r

J jn
0- '
Jûnn

nno

Lola nnJa d i t
Que Son papa
S’e s t f a it ! icencier

Ç,a\/eut d ire quo

Pou ta U O l
\u d i t d e parti r ? que la personne
fait m aison t r a v a il, ça arrive.
O u alors parce que le n t r e p n t e
n a plus d ;argent pour lui payer
Son s a la ire , ça arrive aussi-

h a is souvent,
il y a une autre raison ..
Les entreprîtes appartiennent
Eux, ik v e u le n t g a g n e r
à Aes gens gu o n appelle
le plus A1a rge n t possible,
les actionnaires.
e t ils Se f ic h e n t pas m al
Aes gens goi t r a v a ille n t ..

Il s o n t t r o u v é un m oyen
A p res
Ae g a g n e r plus A’a rge n t :
U nstallentleurs usines
ils fe rm e n t leurs usines
Aa ns Aes pays m oins riche
en France, en lice n cia n t
ou ils-p a ye n t les salariés
leurs salariés. ..
m oins c h e r ! >

Ils nontplus A e t ra v a
ls Sont chôm eurs.
Et Quest ce
gu Is Aeviennent,
/ ?
es gens ice n cie s
Le pDt àco

C e s t un texte qui d it
c e q u on a le D R O I T d é fa ire ,
c e q u ’o n D O I T faire,
G rand~Pere}
c ’e st quoij u n e loi ? e t c e qui e st interdit

/ Les lois d ’u n pays, '


ce st c o m m e d es
p a n n e a u x S u r la r o u t e
Je ne c o m p re n d s pas

Les p a n n e a u x n o u s d is e n t
o ù o n pec/trooler
e t ils n o u s é v it e n t
d ’a v o i r d e s a c c i d e n t s ...
Les voitures rouleraient
Et s n Y avai f Pas n im porte ou.
Ae panneaux, Ouest
qui ce AanS tous les sens
qui se passerai t ?

E t t o u t le m onA e
Serait en colère
I ya u ra it après t o u t le m onA e !
us a c c i Aents
Et Aes b o u ch o n s Une loi, ça nous permet
Ae vivre ensemble
Sans trop nous Aisputer...

Non, pas Vraiment


Les seuls qui -feraient
ce qu ils Veulent,
ce serait les plus forts.

E t sur la route,
m a pauvre 2 C . V *
ne résisterait pas
a un
* 2C V se prononce « de w cA ev a ux ».
La laïcité est une façon d’organiser la société sans obéir à une religion.
Dans notre pays, les gens ont des croyances différentes : il y a des catholiques,
des protestants, des musulmans, des juifs... et d’autres qui ne croient
à aucun dieu. Un Etat laïque permet à chacun de vivre selon sa croyance
tout en respectant ceux qui ne croient pas.

C’est un mot anglais. Un leader


est un chef, quelqu’un qui guide
les autres.

ibéralisme
Le libéralisme est une façon d’organiser l’économie,
en laissant les gens le plus libres possible de faire
du commerce sans que l’État impose des règles. ^
!
D
ogement
Le logement, c’est l’endroit où l’on habite,
(,V 'r J t
maison ou appartement.

i
Le loyer, c’est l’argent qu’on donne à un
propriétaire pour avoir le droit d’habiter
dans un logement qui lui appartient.
On dit qu’on lui paye un loyer.

uxe
Un objet de luxe est un objet de très grande qualité et très cher.
On dit que les gens qui ont beaucoup d’argent vivent dans le luxe.
V
Un m a il
C e s t qu oi ? )

* « Wail » se prononce « mêle ».


GranA-Père,
à qui tu écris ?

s.

Je peux écrire
moxS \a}
à fo u s les gens
to u t Ae suite,
qui o n t un orAinateur
tu écris à oui ?
e t qui m o n t Aonné
/
leur aAresse électronique,
AanS le m onA e entier ! (^

c£*

ï y y Ÿ 'e ,e
(jxopP a '* 'o u te ojxl

Si Vous Vous m oquez,


je ne vo u s prête plus
m on orAinateur
pour jo u e r ..

f,
h
Le p’tit die

G ra n d -p è re

h é ! O h ! C e n ê st p a s
G ra n d -P è re , à!abord
p a rc e q u e je suis un e m inorité
G rand-Père, je v e u x q u e tu a tta c h e s
d a n s ce tte m aison
tu peux réparer le-filet.
q u e v o u s a v e z le d ro it
notre c a b a n e ? /Allez,
d e m e d o n n e r d es ordres!
d é p ê c h e -to i !

a M /

Y. Y O
\ V

' C e $ t q u o i, / U ne minorité,
une m inorité ? ' c e sont d es gens
qui Sont m oins n o m b
-v Que Ies autres.
E t souvent, Ia vie
n e rf pas-facile
pour les qenS des minorités.

P a rce qu’ils sont m oins


nom breux, ju ste m en t!
toi,
Ils-Sont m oins Ports,
pourquoi
e t les- plus n o m b reu x
q u e tu es
o n tt e n d a n c e à en profiter.
/ne m inorité ?

Les In d ien s
o n t été m altraités
parles- fylancs
qui se sont installés
Sur leurs terres. .•

P arce q u e je sois le seul gra n d -p è re


de cette maison.
E t q u e Vous, Ies enfants,
Vous êtes d e u x fois plus nom b reu x
q u e moi

H a is -si Vous m e parlez mal,


Vous allez m ’é n e rve r
e t je ne Vais pas
m e laisser faire!
YAAAAh!
S ' *7/#

____
C e lu i- là ?
Il e sta tfre u x !

N a i s non,
c e s t un « DouA'i »,
c e s t une soper m a rq u e !
Il e st t r o p à la m o d e !

Tu sots bien : m e s copines à m oi,


cette année, elles o n tto u te s
Aes Sacs « OouA'i ».
A tte n d s une m inute :
tu v e u x c e sa c E>en. ..
p a rce que tu Yaimes, Un peu \es deux.
ou p a rce q u e tes copines
o n t le m e m e ?

Ecoute, je sais quon aim e bien


taire c o m m e 1es autres-

tAaissi un jo u r
toutes tes copines
d é c id a ie n td e se prom ener
a v e c un cJnou~t\eur sur Ia tete,
tu vo u d rais aussi etre
à Ia m o d e ?

alors, c e sac.
tu Yaim es Vraim ent
ou c e st juste Y étiquette
Doud i » te
ly J
r
I sa
1

« *
I
ondialisation
, 7 -
Le p Dt

ü rand-père

J e t explique.

R e g a rA e m o n Frigo :
il e st Ae m a rq u e
allem ande,
\) m ais il a été fa b riq u e
en Chine.

EtAeAanS,
q u e s t -c e q u o n t r o u v e ? Oui, m ais pas seulem ent!

D e s to m a te s A’ Espagne, si. A u jo u rA Jhui, les habitants

un y a o u r t préparé en France Au m o n A e entier

a v e c Aes a n a n a s AAFrique, Se parlent

Ae la bière A’IrlanAe, a u téléph on e


§

e t Au th o n p é c h é / 1-tQ . Ÿ I " T e t par internet!

AanS lo c é a n / ^ ^
In d ie n ... /
S a B n C e st pratique7^)

A h ? C è s t ça, V.

la m o n A ia lisa tio n ?
Disons q u e le bon c o t e Aes choses, Eh bien, pour v o y a g e r
c e s t q u e les h o m m e s e ttra n sp o rte r Aes m archanAises,
e t les fe m m e s Au m o n A e entier il ia u t A e plus en plus
V o ya g e n t e t apprennent A’avions e t Ae bateaux.
à se c o n n a ît r e ... I \ Ç a c o n so m m e Au pétrole
e t ç a pollue!

E t le m a u va isJ
cote ?

là -b a s, il paie les* gens


E t puis im aginons pas c h e r Au tout.
un fa b ric a n t C o m m e ça,
«de fo u rch e tte s français. ç a lui c o û te m oins c h e r
J,
qu’e n France.
A u jo u rA ’hui, il p e u t faire
tAais en France,
fabriq uer ses fo u rch e tte s
il ferm e son usine
AanS un pays pauvre,
e t les gens n’o n t plus
a Y autre b o u t Au m o n A e !
Ae tra v a il...

la m onAialisation E>on, Tom, tu V eux bien a lle r V ^


a Aes a va n ta g e s m e c h e r c h e r Aes poireaux
e t Aes Aéfauts. pour le dejeuner ? Non, gros bêta !
C e qui a rra n ge certain s D a n s le jardin.
pose Aes problèm es me ? E t cou vre-to i,
n
à A’a u tre s. .. il f a it f r a id . ..

p'
O
aire
Le maire est un homme ou une femme qui dirige
une ville ou un village. Le maire est élu par les habitants.
Une municipalité, ce sont tous les gens qui travaillent
pour faire fonctionner une ville ou un village,
à commencer par le maire et ses conseillers.

arche
Un marché, c’est un endroit où l’on vend et où l’on achète
de la nourriture, des habits, des objets.
Mais quand les médias parlent des marchés, c’est plutôt
des marchés financiers, c’est-à-dire des milliers de gens
qui, avec leurs ordinateurs, vendent et achètent des actions,
prêtent de l’argent, font des affaires...

édia
Les médias, ce sont les journaux,
les magazines, les chaînes de télévision
ou de radio, et internet. Ils servent
à transmettre des informations aux gens.
B

C
l Jn militant, ou une militante, est quelqu’un qui pense pouvoir
faire changer le monde. Il explique aux gens ce qu’il voudrait D
améliorer, et il agit pour montrer l’exemple. On peut militer
pour un parti politique, pour une association, pour demander E
la fin d’une guerre ou pour sauver les baleines...
F

Un ministre, ou une ministre, est quelqu’un qui aide


le président de la République à diriger son pays.
Chaque ministre s’occupe d’un grand sujet : l’économie,
l’Éducation nationale, l’agriculture, la santé, la culture...

Un missile est une bombe équipée d’une fusée, ou une fusée V


équipée d’une bombe. Le résultat est le même.
%

Ibrv)

i; /
A Noël, len epoquej
V fr'M
on fê t e Ia n a issa n ce n ^oe des- R o m a in s-;
d e Jésus, d ’a c c o r d ? K iSr*r n a issa n ce »
m Se d ito it * nafalis ».
SEg
n oui I /t4, J

M a is V ous Savez,
a v e c le tem ps- qui passe,
les m o ts se déform ent. . -
” . * r I
i
n
A lo rs les gens fê ta ie n t N o ë l
Petit d petit, Ies gens o n t arrêté
a v a n t q u e ç a Rappelle N o ë l ?
Ae prononcer le « t » Ae natalis,
ilf A idaient « N a e \ ». /
\ Pois, il y a 8 0 0 ans, I
V c ’e çt devenez * N o ë l ». I m

oui! un urope, P arce q u d partir Ae la fin


on faisait m e m e la fê te Au m ois Ae Aécem bre,
en A é ce m les jo u rs c o m m e n ç a ie n t
ten avanTla naissan ce à ra i longer.
Ae Jésus A lo rs les gens fê ta ie n t
le retour Aes b eau x jo u r s ..

Pourq U O i
y.

' Woualn ! )
Vous a v e z V u
C o m m e on ne sa va it pas
c e m agasin
e x a c te m e n t quel jo u r /c
/1 •i / \ / i• »_ I v7i Ae jo u e ts ? !
é ta it né Jésus, on a d it : I
on fê te ra sa n aissan ce A
en m ê m e tem ps
je le retour Ae la lum ière
Ç a fera on joli symbole.

£ 2 ,,-

’n
* y
lûry)

i lheinna

Grand-père
a.
CD

Le N orA e st Lien tro\


il AeM raitalAer le SuA
a se développe

N a i s le N o rA e t le SuA
ne sont pas Aes personnages!

O n utilise c e s A e u x m ots
pour parler Aes pays Au N orA
e t A es pays Au SuA !
R e g a rd e z la c a rte de la Terre :
en haut, c ’e st la m oitié N O R D , N o RP
a v e c plein de payj.
En b as, c e r f la m oitié S U D j
a v e c A’autres pays-.

E t nous, on e st ou ?
Eh bien, le? payj d v NorA
o n t plus d;é cale ^ plus de routes, Nous, on v it AanS
un pays Au NorA.
plus de magasins, q o e b e a u co u p
Pourtant
de pays-dey Svd. /Alors-on Ait
a pauvres
que le A/ard e st plus riche e t
nS notre pays!
pl us <* développé » que le SuA.

Tu as raison! N o RP
Et AanS Ies pays pauvres,
il y a aussi Aes personnes /
Oui, e t puis c e s t injuste !
très riches!
C ’e st pour ç a qu iI -faut
s’intéresser a la p o l it i s e
quanA on e st granA,
pour c h a n g e r les choses. -
JL
ation
Une nation, ce sont des gens qui vivent ensemble et qui se sentent
unis parce qu’ils ont la même histoire, parce qu’ils se sont défendus
contre les mêmes ennemis, parce qu’ils veulent vivre en respectant
les mêmes lois... Souvent, une nation forme un pays.

ationalité 4

C’est le fait d’appartenir à une nation.

ations unies
L’Organisation des Nations unies (l’ONU)
regroupe presque tous les pays du monde.
Leurs représentants se rencontrent et discutent
tout au long de l’année pour essayer de maintenir
la paix dans le monde.
B
négociation C
On parle d’une négociation quand des personnes
discutent entre elles pour essayer d’arriver à un accord. D
Par exemple, un acheteur négocie avec un vendeur
E
pour lui faire baisser son prix. Les gens qui font
de la politique négocient pour trouver des accords F
avec leurs adversaires, ou leurs amis.
G

itrate Jk

Les nitrates sont des produits chimiques L


qu’on utilise dans les engrais pour aider
les plantes à pousser. M

llon-vio(ence
La non-violence est une façon de militer
sans se battre, en parlant ou en s’asseyant
par terre dans la rue pour dire « non ».

ucléaire
Le nucléaire est une façon de produire de l’énergie électrique.
Beaucoup de gens sont contre, parce que les centrales nucléaires
fabriquent des déchets très dangereux. Et il y a parfois des accidents
catastrophiques, comme en 2011 à la centrale de Fukushima, au Japon.
' O h là là! N
V ous a v e z Vu
et -fille c o m m e

le s gens d e vie n n e n t obèses


à c a u se de ce rta in e s
m olodiej. S o u v e n t aussi,
c e s t p a rce qu i\s m a n g e n t mal.
N o n ! Ç a V e u t d ire "''"-.
lu v e u x Aire quils m a n g e n t qu'il S m o n t e n t e t qu'ils boiVenT'
c o m m e Aes c o c h o n s ? / trop Ae sucres e ftro p de graisses
Aes biscuitSj Aes pizzas, Aes -frites,
\ A e s ham burgers, Au c o c a . . . .

' CT aussi X
uilS ne m a n g e n t pas assez
Ae fruits e t de légumes. .

yS Non !
Je Voit Vous Aire un se cre t _/ r a r e x e m p le , Tu AevienAras obèse
pour être en bonne sonté, attention a u x bonbons- Si tu en m a n g e s T R O R
il ta u t {aire de )e xe rcice
E t aussi, Si tu restes assise
e t il to u t m a n g e r Ae t o u t ..
Q u o i ? O n d e vie n t obèse \ Aes he u re s ,
\ ÏA ais pas trop
si on m a n g e Aes bonbons ? \ A é r a n t la t é lé ... f

] ^ ô n n 7 î À é e ^ Y y V o u s p o u ve z prendre
les entantsl [~~\une p o m m e en passant. „
Le p tx d co

'n d iT q u u n e plante
e st << génétiquem ent m oAitiée »
q u a n < on a nnoàï ses graines
en laboratoire.
Pour essayer Ae Ia r e n A r e s
pl us résistante a u x maladies,
A lo rs c e s t bien
pour quelle pousse plus vite,
les O G tA !
pour quelle fasse y
\ d e s fruits plus gros. .

A E f c e serait bien ^
Un jour, sGrement, '
que les c h e rc h e u rs travaillent
c e sera bien.
dans des laboratoires termes,
Q u a n A c e sera a u point! <
pour que le v e n t ne disperse pas

Pour ïinstant, leurs graines O G f A

les O G tA risquent surtout < AanS toute la c a m p a g n e ...

de perturber la nature.

Vous avez Vu
m a pom m e O G f
U n sa it bien que N
c e s t une citrouille,
aros m a lin ... >
^ C e sont les gens
e t les parfit politiques
]ui ne so r t pas A’a ccotrA
aMec le gous/emewenf,
e t qui s'opposent à lui.

6ran A -Père,
Puoij lopposition

Ç a dép en d D a n s certains pays


o ppaSnion a e d ro it d e critiqtc/er,
de fa ire greve
ève; de présenter
des c a n d dafs*
fs a u x élections•

( E t AanS Ies autres pays ?


P arce q u e Ies policiers

La ou u n y a pas e t les soldats

Ae d é m o cra tie , les re c h e rc h e n t


pour les em prisonner
es qenS de lopposition
d o ivent se cach e r. \ . o u m ê m e les tuer. >

C e s t horrible !

f O u i. .. En dém ocratie,
' A lo rs- la liberté;
on ne se rend pas com p te
c e s t ^ abord
de la c h a n c e que nous avo n s
la liberté d e parler ?
de pouvoir parler librement. ,

Exactem ent.

Eh bien tu ne dois plus


ja m a is nous d e m a n d e r
de nous taire !
134

L’Occident, ce sont les pays d’Europe


et d’Amérique du Nord.
L’Orient, ce sont les pays d’Asie.

imon
L’opinion d’une personne,
c’est ce que cette personne pense de quelque chose.
L’opinion publique, c’est ce que pense la plus grande
partie des gens dans une société.
rganisation
Une organisation, ce sont des gens qui se regroupent pour discuter
et travailler ensemble. On parle d’une organisation syndicale,
qui regroupe les militants d’un syndicat, ou d’une organisation
internationale, qui regroupe des représentants de plusieurs pays...

tage
Un otage est un homme
ou une femme qu’on retient
prisonnier pour l’échanger
contre quelque chose (de l’argent
ou d’autres prisonniers).

tan
L’OTAN, c’est l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord.
Cette organisation regroupe les pays d’Amérique du Nord et plusieurs
pays européens. Ces pays partagent une partie de leurs armées pour
se défendre contre des ennemis qui voudraient les attaquer. Ensemble,
ils décident parfois d’intervenir militairement pour arrêter des guerres.
Le p'tit d

P a rc e q u e jé ssa y a is Je Vois. .. Tu sais,


Ae sép arer /Antoine e t A r t h u r c é st t o u jo u rs plus co m p liq u é
Ils se b o tta ie n t à c a u se Ae Paire la paix
A u n e histoire Ae ballon- q u e Ae se battre !
E t m oi j e Voulais
qu ils Passent la poix-
P a rce q u e pour avoir c e qu'on Veuf,
c'e st plus facile Ae taper E n to u t c a s
q u e Ae A iscu te r... c e s t t r è s c o u ra g e u x \
^ — 1 t=L^:— = r ________ ^ A nfervenir pour séparer
[Aais \a u t r e p eu t revenir se venger,
es aenS
Aes g qu
Qui se b a tte n t!
e t alors ç a nen finit pas[
j e Suis très fiier A e t o
Tom

6ranA~Père, Oui, tu as raison, Thelm a.


c'e st quanA m ê m e bizarre fAais c'e st c o m m e ça.
Ae se b a g a rre r V o u s a ve z Aéja entenAu
pour faire la paix, parler Aes c a sq u e s bleus ?
tu ne tro u v e s pas ?

Ç a v e u t Aire
quon fa itle con traire
Ae c e qu'on v e u t !

O n les appelle
E t il s y arrivent ? c e s t c o m m e j e te A iSais
les SolAats Ae la Paix.
c e St pl us f a c
Ils portent Aes c a sq u e s bleus,
A e fa ire a guerre
e t ily fo n t c o m m e toi, Tom :
que A e f a ire la paix
ils V o n t AanS les pays en guerre
pour essayer A 'e m p ê ch e r
les gens Ae s'entre-tuer.
Le p’tit dico

Grand-père

ejü> m - w wP **
. -

iuun cm a le p o u v o ir
c e $ t quelqu'un qui p e u t
{aire c h a n g e r le monAe,
e t A o n c aussi c h a n g e r sa vie
e t celle Aes autres !

pmüm41
m

.'4M***'
- ,r
>résiAents Ae Ia Répt/bli
o n tb e a u c o u p de pous/o'ir.
is Ies cjenS très riches.

tAais as/oir Au pouvoir


c è s t aussi Savoir parler
et écrire, pour convaincre tait, c h a c u n de nous
ceux qui nous écoutent... peuttaire ch a n q er le mon*
un peu. Surtout s on S y m e t
à plusieurs

■* .&

Par exemple; tou s les tro


on a le pouvoir de ch asser
Ies lim aces de nos salaAe I

\
/
\t

ë 6 r a r \ A - p ïr e
CL
3

G rand-Père,
tu as d e u x lettres
e t un jo u rn a l !

La « pub »,
c è s t la publicité.
C e s o n t d e s in f o r m a t io n s
S u r le s c h o s e s q u o n p e u t a c h e t e r .

Î A a i s s o u v e n t a u ssi,
c ’e st f a it pour d o n n e r a u x qens
I env/ie d ’a c h e t e r d e s t r u c s
d o n t ils- n ’o n t pas besoin.

Par exemple,
les (jenS qui m ’e nvoient ça
Voudraient que je leur
ach ète une voiture !
C e st Vrai ^
quelle est belle;
rour une bonne raison
cette Voiture !
j en Q\ deja une;
Pourquoi
e t) en suis très co n te n t
lu nel 'a c h è te s p a s

&

Ils disent:
* A v e c la superspeed X S ,
Tu Vois
c e s t ç a a pub
devenez l'hom m e de demain !
ilsessoyenT
t dde
e me
E t en cadeau, nous Vous
faire croire q u e si
offrons le toit ouvrant! »
j Ja c h è t e c e lte voiture,
\e m e sentirai aussi
beau je u n e e t m uusclè
s
quee le m onsieur
Sur a photo

déjà b e au e tje u n e
/ lA e r c i, ç a c e s t
gentil! De toute façon;
in d -P è r e . ..
ils p e u V e n t l e g a rd e r,
le u r c a d e a u : m a Z C V * , elle
a a u ssi u n t o it o u v r a n t !
Et musclé!
En r o u t e ! _^

* Z C V se prononce « Aeux~chevaux ».
a rti po|itio|üe
142
Un parti politique, c’est un ensemble de gens
qui se regroupent pour défendre une façon
de vivre et d’organiser la société.
Il y a des partis de droite, des partis de gauche,
des partis écologistes...

atron
Un patron, c’est quelqu’un qui dirige
une entreprise, comme un capitaine
dirige un navire.

<&

esticide
: #

Un pesticide, c’est un produit chimique utilisé dans les champs


pour tuer les insectes qui mangent les plantes.
Mais les pesticides polluent la nature et rendent les gens malades.
I niv de la politique, c’est chercher des solutions pour améliorer
l.i vie des gens dans la société, pour aider les gens à vivre tous
<nsemble le mieux possible.

Une pollution, c’est ce qui provoque un déséquilibre


dans la nature. Par exemple, quand les humains rejettent
leurs déchets dans la nature, ils la salissent et ils l’abîment.
On dit qu’ils polluent la nature. Un volcan peut aussi créer
de la pollution en rejetant des cendres et des gaz...

récaritê
On dit que quelqu’un vit dans la précarité quand il se
maintient juste au bord de la pauvreté. Ça peut être
quelqu’un qui est obligé d’accepter n’importe quel petit
travail pour payer son loyer, ou quelqu’un qui a perdu
son emploi et qui a très peu d’argent pour vivre...
résident
Un président ou une présidente,
c’est quelqu’un qui a été choisi
pour diriger un groupe de gens.

Produire, ça veut dire fabriquer.


Les hommes passent leur vie à produire : des objets, des efforts,
des idées... Et on ne peut rien produire sans produire
aussi des déchets : chaque être vivant produit l’énergie
qui fait fonctionner son corps, et cette production d’énergie
produit des déchets (du caca, du pipi, du gaz carbonique...).
B
program m e
I,c programme d’un candidat, c’est la liste
<le- tout ce qu’il veut faire quand il sera élu.

roqrès
Le progrès, c’est l’idée que les choses peuvent être
améliorées. Grâce aux progrès de la médecine,
les gens vivent plus longtemps aujourd’hui qu’il
y a cent ans. Grâce aux progrès technologiques,
les voitures sont plus confortables et plus sûres
aujourd’hui qu’il y a cinquante ans.
Mais ce qui est un progrès pour les uns ne l’est pas
forcément pour les autres. Grâce aux engrais et aux
pesticides, on produit plus de légumes.
Mais les engrais et les pesticides créent des maladies

rostitution
On dit que des hommes ou des femmes se prostituent
quand ils ont des relations sexuelles avec d’autres hommes V
ou d’autres femmes contre de l’argent.
Hiel m a
Le p'tJtd

6rar\<A~père

/ G râ ce E t s i on m e tta it Aes ailes


^ G ranA -Père,
a leurs ailes a un e tusée,
com m ent\ls Volent, S a i s i e s Pusées
elle v o le ra it pl us vite ?
les avions ? W n o n t p a s A1ailes,
e t elles-Volent!
Pourquoi ? >

P a rc e q u e je n ai pa.
to u te s les réponses !
Tu es
on q ra n A -p è re pourtant!
^ ( Pourquoi
Y' l o n t ’épuise bien, un q ra n d -p e re
ne sa it pas to u t!
’ailleurs, personne j
ne s a it t o u t
M a is non !
Mws <;a I e m b ête C 'e rt en e p osan t des questions M a is -ê tre
.je/on te pose les h o m m e s d é c o u v r e n t iI v a
drs questions ? e t ns/ententles ch o se s des questions
qui n o n t pas
plus, à c h a q u e réponse, d e réponse ?
on Se pose de nouvelles questions,
e t ainsi d e suite !

O h oui !
E t v o u s Savez c e qui se passe
/ <p/ond une question n a pas de réponse ? Par exemple/ c o m m e n t
I
le m o n d e est-il né ?

/ N o n . .. Q u o i ? O n ne le saitto u jo u rs pas
M a is depuis- d es Siècles,
les h o m m e s o n t proposé
d es milliers d e réponses y
V differentes! y

C ê sté n e rvan t Si tu savais tout,

O n serait m ieu x tu ne crois pas

Si on s a v a it t o u t i q u e tu tervjbêterais ?
Al-Qaida est une organisation terroriste religieuse.
Les gens d’Al-Qaïda veulent que tous les humains vivent
selon les règles du Coran, le livre sacré des musulmans.
Pour se faire craindre, ils commettent des attentats
dans le monde entier. La grande majorité des musulmans
est contre les idées et la violence d’Al-Qaïda.

uartier
C’est une partie d’une ville. Chaque quartier est différent des autres.
On dit : un quartier riche, un quartier de bureaux, un vieux quartier...
On parle aussi des « beaux quartiers », c’est-à-dire des quartiers
habités par des gens riches. Quand on dit seulement « les quartiers »,
on parle plutôt des quartiers de banlieue.
Ic|ue chose de bonne qualité, c’est quelque chose de bien fait, de solide,
entend souvent que « la qualité a un prix », ça veut dire que les choses
l< bonne qualité coûtent souvent plus cher que les choses de mauvaise qualité.

( ’est une voiture à quatre roues motrices, c’est-à-dire que son moteur
entraîne les quatre roues pour la faire avancer (sur les autres voitures,
le moteur n’entraîne que deux roues). On écrit aussi 4x4. Au début,
ces véhicules ont été fabriqués pour rouler dans le désert, sur les chemins
tle montagne... Aujourd’hui, beaucoup de gens roulent avec en ville, parce
que c’est la mode. Mais les 4x4 polluent plus que les autres voitures.

uotidien
C’est ce qui arrive chaque jour.
Et « un quotidien », c’est l’autre
nom qu’on donne à un journal.
acisme
M e! V a ss/u ,
G r a n d -P è r e !

S<

Un raciste, c e st quelqu’un
C è s t qui,
qui croit que les hom m es
les racistes ?
Sont plus ou moins bons et forts
Selon la couleur d e l e t 'f peau.

1si *//

m * 3 en nous, on s’e n f ic h e
o Ae la c o u le u r Ae notre p e a u !
& £ >
C e qui com pte,
j , j j
ce st quon S amuse
/ ?*< ? b ie n e n s e m b le !
Le pl us incroyable,
c ê s t q u il existe Aes tacisfes
AanS c h a q u e peuple !
E t c h a c u n Aêntre eux
penfe q u e c e s t
Sa co u le u r Ae peau à loi
qui e st la plus belle
Ae la Terre!

lAais, pourquoi les racistes Les ra c istes


'S n aim en as
ils cro ie n t que es qenS A -fferents A eux
c e s t la co u le u r Ae la peao p a rce qu Iso n t p eur
qui -fait les gens Ae ce qu e st d iffe re n t
bonS ou m a u v a is ?

' /»

f i

C ê s t v r a i ! J aunes, 61 ancs, Noirs,


nous Som m es tous
les arrière-petits-entants
A’un petit groupe
A’h o m m e s préhistoriques,
X j e r * h o m m e s Ae C ro -fA a g n o n » !

À !’époque, nos a n cê tre s


a va ie n t su re m e n tto u s
la peao Ae la m ê m e co u le u r !
N o u s Som m es to u s couSm S !
Alors, être raciste,
c e s t n im porte quoi
^ /'Allez, a id e z-m o i! ^
Les bouteilles AanS le conteneur à verre,
lesjoum aux AanS le conteneur à papier.
v. C ’e st Au boulotj le re cycla ge

Par exemple, re gard e z cette ca n e tte


Je Vaij la je te r AanS la p o u b e lle ^ *

pour en fabriq uer


un nouveau.
Un c a m io n Va lem partef1
an S une usinej où on la fe
t onAre a v e c Aes milliers
A’autres canettes.

E t a v e c son m étal,
on fabriquera Aes
can e tte s n e u ve s L
C e qui e st bien; O u i ! Le métal;
t qu’o n n a v r a pas bes> an le tro u ve AanS la
de prendre ce m étal W0v.i» terre- C e s t une <"<m atière
v. dans- la terre. prem ière ». .X

Tun jour,
en aura i

^ Un cycle, ^
c ’e st quelque ch o se
fAais, GranA-Père, qui re c o m m e n c e
pourquoi tu parle; régulièrem ent
de « re cycla ge » ?

Q u a n A on prend
d u métal; q u ’on
le transform e en canettes,
q u ’a v e c les' canettes
on refait Au métal,
e t ainsi de suite. .. .
\ c è s t un cycle ! x ' '

Un cycle, c ’e st aussi O u i! Q u a n A tu pédales-;


le s roues
le m o u v e m e n t elles tournent, ettoi,
de mon vêla ?
de quelque ch o se Qu’e st-ce Qui t ’arrive ?
qui tourne,
c o m m e les roues
V Ae ton vélo C x avance

taire a v a n c e r
le monAe,
icrcioNsu
e
Le p'titdico

Grand-père

Le presid e n t
d e la R é p u b liq ue La républiqc*e;

sé st renAu en c e r f une fa ç o n

, /Allem agne... g o u v e rn e r un pays

*li\m

/Autrefois-; tu S a iS ^
il y a v a it Surtout ! Le roi é ta it
c h e f tout-puissantj
Aes
?S rois e t Aes reines.
pour toute sa vie.
O n ne p o u v a it pas
en c A a n g er.

D a n s une république;
c e re n tie r gens
qui choisissent
leur président
C e s t l'avantage
d une république :
i le prefi d e n t q u a n d an veut c h a n g e r
e st m échant ? de président an Vote
pour un autre président
.aux élections Suivantes.

D if U e m a Pas de c h a n c e ,
qu an d Cra n d Père es kikis :je suis Votre
e st méchant, gran d père P O U R L A V
WE
ani pourra it voter Et Je SUIS un
pour en choisi r J ordo nne
autre Vous obe if fez

A/OA/, A R R E T E Z !
P A S LES C H A T O U IL L E S !

/ C E ST U N E
cy
R É V O L U T IO N !
A U SECO U RS !
r
. H A ! H A! /
ésistance
-r- ) C 1é ta it p e n d a n t la guerre.
lu n as ja m a is
Les nazis o c c u p a ie n t la France
entendu parler
e t t u a ie n t plein d e m onde.
d es résistants ?
D e s gens c o u r a g e u x
o n t d é c id é d e leur résister.
O n les a appelés
d es résistants !

/ En fait, résister,
c e s t refuser d o b é ir
q u a n d q u e lq u u n te d e m a n d e
de faire q u elq u e cU ose
q u e tu penses- injuste.

c e s t ju ste ou mju ste y


h e>, les g a rç o n s :
q u e je te d é m o n de pa n o is 6 e n . .. \ ---------
V ous 2usez, \Jous cca(
a u se z
a m aison ?
N-
de no a id e r a c e s t juste. ) ( A lo rs ?
e t pen d a n t c e tem ps la
I je travaille i
M O)I.

s
T

V

*
lo r v )
1

espect
s
Il «

1 l h e l n n û
LTD


b

T Q Ï
S B

__
r " *

6 r a n d - p è i

C e s t quoi,
le respect,
G ra n A -P è re ?
Tu es Sure
Peut être
que tu détestes Tom ?
m ai sT o m ne Meu as
Vous n ê t e s pas d ’accord ,
m e prêter son jeu
cê stto u t!
Je e déteste
Et puis Mous pouMeZ
être tachés
et Mous respecter!

Q uand Mous Mous insultez,


\es mots que Mous utilisez
C o m m e n t on fa it ? C o m m e n c e z par peuMenttaire mal,
Mous dire les ch oses \ n com m e des coups!
Sans Mous mSul-Iter. J W * *

EtMous risquez de dire


des m échancetés
que Mous ne pensez
pas Mraiment...

6 on eh bien
m a c h è re The m a
Serait a ran d tem ps
que Mous me reredo nmez
m on\eu
JO no

Thelma essources
naturelles
Le p'tit dico

(7rand-père

Les- retfoi/rce? nati/relles-,


^ n
c e s + c e ^ o o n tro u v e
AanS la nature
e t q u on utilise
“1
V - pour renAre notre vie
plus agréable.

•0

N a i s c ’e st quoi

m qu’e st- c e
O n fa it rouler
tu bois
nos voitures a v e c . .. ?
eau

O n a co n stru it D e I essence !
ce tte table a v e c . .. ?

Ouij Ae Iessence
D u b ois! V qu’o n fa b riq u e a v e c
Au pétrole.
'o a fa b ri
c e lt e cuillère a v e c 0 0
?

D u fer!
ien Ieau, le d o is . LJeau, on p e u t la nettoyer.
Per e t le pétrole sont Pour repaire Au boiç,
ressources naturelles. on peut planter Aes arbres.
lAa\s quanA on a u ra pris
to u t le Per e t t o u t le pétrole
AanS la terre, c e sera ■ fini !
.1 n y en a u ra plus!

Q u a n A il n y a u ra plus Jl Pau Ara tro u ve r


de pétrole, autre c h o se . ..
c o m m e n t tu Peras Les scientifiques
rouler ta Voiture ? c h e r c h e n t déjà.

Pionne iAée,Tom !
Q u a n A je serai qrar A O u Vent, il y en a u ra toujours!
^inventerai
Aes Voitures à voilee
Elle* a v a n c e ro n t
A
a ra c e a u Vent!
Avec les usines, les voitures, le chauffage, les hommes
produisent beaucoup de gaz carbonique. Celui-ci part dans
l’atmosphère, autour de la Terre. Malheureusement, ce gaz
garde la chaleur du Soleil, alors l’atmosphère se réchauffe.
On dit aussi que le climat se réchauffe.

r
réform e
Faire des réformes, c’est faire changer les choses petit à petit,
, en modifiant les lois. Réformer, ça prend du temps.
L J
eligion
Une religion, c’est un ensemble de croyances, et aussi d’histoires
et de règles inventées par des humains. La religion aide les hommes
et les femmes à vivre ensemble et à avoir moins peur de la mort.

épression
Un gouvernement fait de la répression quand il essaye
de faire taire les gens qui protestent contre lui, en les faisant
frapper par les policiers ou en les mettant en prison.
etraite
À un certain âge, on arrête de travailler : on dit qu’on part
à la retraite. Après, on reçoit de l’argent tous les mois pour vivre,
on dit qu’on touche sa retraite. Mais ce n’est pas un cadeau !
Pendant toute leur vie professionnelle, ceux qui travaillent versent
une partie de leur salaire pour payer les retraites de ceux qui ne
travaillent plus. C’est chacun son tour !
On appelle « caisses de retraite » les organismes qui reçoivent
et redistribuent l’argent des retraites.

révolution
Faire la révolution, c’est provoquer un grand
changement d’un seul coup, violemment.

riche
A
Etre riche, c’est posséder beaucoup d’argent.
Mais se sentir riche, c’est savoir profiter
de ce que l’on a.
G rand-Père, tu as Vu ?
V o u s etes Surs
O n a rnis d u su cre
;'l a disparu ?
d a n s Veau e t il a disparu

• •r«
r la science, \
En go û ta n tlé au , )
c e s t une fa ç o n
tu as fa it
d b b je rve r le monAe,
une expérience.
pour m ieux
Elle t ’a perm is
\ l e com prenAre. .
A e t ’a p e rce vo ir
q u e le su cre
n a v a it pas Aisparu CT m ieu x on co m p re n d
par m a gie ! . le monAe, p\us on peut
renAre notre vie J
V m eilleure ! J

Tu as raison.
La science, elle p e u t servir
à faire le b o n h e u r Aes hom m es,
ou leur m alheur. C e sont eux
qui d é c id e n t c o m m e n t
ils Veulent sén servir...

• •
n< Père,
il y a un m o n sie u r
t/i A o rtA a n s le ca rto n

ç a v e u t dite P a rc e q u e pour a c h e t e r

m icn e r o u \ouer une m a\son}

U nSD Fj c ’e st q u e 1 (u u n i\ F a u t de l'a rg e n t

n;a d e m aison le s gens d e vie n n e n t S D F

o u d Ja p p a rte m e n t p a rc e qu’ils n o n tp a s
d ’a rge n t
P arce quils o n t \
& p O U tC jU O per Au leur travail,
\s non t p as ’ils sont a u c h ô m a g e
aryen Aepuis longtemps- /

' t^ais alors, '


o ù ilf habitent,
V I e sSD F? ^

non: os
yran< c o n tort!
u\S c e s t Aangereux.
Se fo n t attaquer,
■o m b e n t m alaA es
à ca u se A u fro iA . ..

f C est le Sa m u Social. V
D Jailleurs, cette nuit
Les gens qui y travaillent
il va faire très froiA.
V on tven ir voir c e m onsieur
Je vais appeler le 115.
etils lui proposeront
de Aorm ir a u c h a u A f
e num éro
\ AanS on foyer. /
\ C e st A é jà ça. J
H
J
Cn iono
s
iB t i n
Jw
B fhelnna j
y
C
A

K
1

ô ra n A -p è te
a
ü

^Boulangerie J

"Y 1

P a rce quelle e st âgée, ^Boulangerie f La soliAarité,


quelle v it toute seule,
l(\ l J \ c e s t quanA
quelle a Au m al
les gens veillent
a m archer, e t que C e s t quoi,
les uns Sur les autres,
ç a la -fatigue b e a u co u p la SoliAarité ?
e t qu ils s’e ntraiAent
A y aller elle-m êm e.
Vive la soliAarité!
Non, pas A u to u t!
fAa'is q u e st -c e que
ça change ?
Elle a besoin A1aide,
e t moi, ç a m e fa it plaiçir
Ae lui rendre service.

je crois t? Oonjour,
onjour;
e m on ri A es enfants!
im e De
est prêt!
170

Un salarié, ou une salariée,


c’est quelqu’un qui travaille
et qui gagne de l’argent en échange.
On appelle cet argent : un salaire.
éisme
Un séisme est un tremblement de terre.

écurité sociale
fi

La Sécurité sociale est un service de l’Etat.


Elle rembourse aux malades une partie
de l’argent qu’ils dépensent pour se soigner.

ervice public
C’est l’ensemble des gens qui travaillent au service du public,
c’est-à-dire de tout le monde. Le service public, ce sont
les enseignants, les policiers, les infirmiers, les conducteurs de train,
les employés de la Sécurité sociale...
172
o ' «& >.
X f i*1 " '

m ic
Le SMIC est le salaire minimum qu’un patron peut donner
à ses salariés pour une heure de travail. (SMIC, ce sont
les premières lettres d’un nom compliqué : salaire minimum
interprofessionnel de croissance). En France, en 2011 par exemple,
le SMIC était de 9 €, ce qui faisait 1365 € par mois pour 35 heures
de travail par semaine.

La société est l’ensemble


de tous les gens qui vivent
dans un pays. Mais une société,
c’est aussi une entreprise.
ondage
Un sondage, ce sont des questions
que l’on pose aux gens pour savoir
ce qu’ils pensent. Avant des élections,
les sondages aident à savoir pour qui
les gens ont envie de voter.

ud
Le sud, c’est la direction opposée au nord.
Mais c’est aussi le nom que l’on donne
à tous les pays situés plutôt vers le sud
de la Terre (en Afrique, Asie et Amérique
du Sud), qui sont moins riches que les pays
du Nord (en Europe et Amérique du Nord).

Un syndicat, ce sont des gens qui se regroupent


pour défendre les droits des salariés.
Le p’titcfico Vj □es m ats des

M »

0 )
m agm ez... Imaginez
- le monde est un f l euVe,
un f l e u v e gui coule
\u passé Mers Yavenir, s E t nous,
on nage

oh vien le Temps
form e
es rives du flei jMe !

h a ! h a ! P re sq u e ...
N o u s Sommes N\ais nous ne pouMonS pas
com m e des poiSSonS- Sortir du fleuve
>our admirer les rives.
N o u s sentons bien
que nous som m es
(o
em portés par le courant^
tous ensemble._

6 5

6ran d ~Père,]e ne com p ren d s pas :


tu dis que tu n as pas le tem ps de jouer,
m ais tu prends le tem ps de nous raco n te r
l’histoire d ’un fle u v e qui c o u le ...
erritoire
Un territoire ?
D e s m anifestations o n t é cla té C e s t une partie Ae la Terre

AanS les territoires o c c u p é s . .. Sur a que II e Vit un p eu P


' G ra n A -P è re ,' 1

ou un anim al
c e s t quoi,
un territoire ?
ç
a p e u t erre un
c ?Qy\
une région

/ Pouki, Tiens, Vous Voyez, \


arrête A ê m b ê te r bt/ki
/ki conSiAère notrejarAin
le c h a t Au Voisin ! com m e son territoire. /
N-
Et I abo te apres ce C h û t
pour
jr lui aire : attention
tu entres chez moi !
Eh bien, Ies h u m ain s n ab oient pas,
m ais oui, ils Sont capables Ae se boitte
vour un territoire. s '

0/0* v /

C e s t c e qui attire
quanA Aeux peuples pensent
q u u n m e m e territoire e st à eux

O u quanA un p eu p
Meut aqranAir son territoire
en partant à la co n q u ê te
A’un autre territoire

baisse-letaire.
Il m a rq u e les limites
Ae son territoire Les hu m ain s a u s s i ^ ^
aMec l’o A eur Ae son pipi.
B e a u c o u p A’a n im a u x
to n t ça.
Le m a ç o n
M oi ? serai
co n stru it des murs,
grande, je vo u d rais
le c o m m e r ç a n t
un travail qui g a gn e
tient sa boutique.
B E A U C O U P d 'a rg e n t
Votre m aîtresse
pour m 'a c h e t e r
Vous fa it la cla sse ..
p le in de poupées !

;i vite ! Les gens n e t r a v a i l l e n t Thelma,


paf seulem ent pour g a g n e r leur Vie tu aim es b ie n
travailler, c'est aussi une fa ç o n la brioche ?
de servir à qu elq ue ch o se

Pour être heureux,


t o u t le m o n d e a b e s o in
de servir à quelque ch o se !

nV
».

Eh b ie n ; le boulanger Tu as raison, G rand-Père.


fa it des brioches- pour Ies Vendre, M o i aussi, p lv S 't a r d ,
m ais il e s t aussi très f ier de savoir je fe ra i un travail utile.
que tu aim es Sa recette !
Quoi
par e x e m p l e ?
Il sait qu'il te fa it plaisir,
e t alors il se sent utile!
h e u . ..
s
M arch an d e
I7 de poupées !
180
axe
Une taxe est une somme d’argent
que l’on paye à l’Etat quand on achète
certaines choses, comme le tabac,
l’alcool, l’essence...
Une taxe, c’est une sorte d’impôt.

télécom m unications
Les télécommunications, ce sont tous les moyens
de communiquer à distance : le téléphone, internet...

temps de travail
Le temps de travail, c’est le nombre d’heures
que quelqu’un passe à travailler chaque
semaine. Dans beaucoup de pays, c’est une
loi qui dit combien d’heures un patron peut
demander à ses salariés de travailler.
terroriste
Un terroriste est quelqu’un qui commet des attentats.
Par exemple, ce sont des terroristes qui ont détourné deux avions
pour les faire s’écraser sur la ville de New York en 2001.

trader
Un trader est quelqu’un dont le métier est de faire
des affaires. Devant son ordinateur, il étudie le marché
financier, il essaye de prévoir quelle entreprise ou quelle
monnaie va prendre de la valeur, quelle autre va en
perdre, il vend et il achète des actions... On dit qu’il spécule.

/\

roisieme âge
Le troisième âge, c’est le nom que l’on donne
aux personnes « âgées » de 65 à 80 ans. ^ zi

^ u > r & V
i ï c J ' !...

tsunami
« Tsunami » est un mot japonais qui veut dire : raz de marée.
C’est une vague haute de plusieurs mètres qui est provoquée
par un tremblement de terre ou un volcan au fond de l’océan.
Le 11 mars 2011, un tsunami a détruit plusieurs villes et tué
plus de 20 000 personnes au Japon.
Le p’tit dico

V o u s «avez Mu O n n'en Sait tien. C 'e st l'UniMers,


c e s étoiles, un e sp a c e AanS lequel
les enfants ? to u rn e n t Aes étoiles e t A e s planètes
Q u e c'e st b e a u [ E t aussi notre Terre à n ou s !

Oui, G ranA-Père,
c'est beau.
tAais ça Ma
jusqu'où ? .

Personne ne le sait!
fAais q u 'e st-ce Si ç a se trouMe, il n'y a R I E N
qu'il y a a u b o u t en Aelnors Ae l'UniMers,
Ae l'UniMers ? p a rc e q u e l'UniMers
O ù e s t -c e c 'e s t T O U T c e qui existe!
au'il s’arrête ? tAais
c 'e st granA
com m ent X

r /
jÉÈ;-1ÿëlâlll 1
>

/^ois-elle v o it bien
<goe c e r f toi
Tiens, regard e c e # e b e s t ia le ^
yi m a r c h e a u to u r de m a pom m e
elle a v a n c e d roit d e v a n t elle
jan f jam ais- rencontrer un bord.
Elle d o it croire q u e la pom m e i
SV e st im m ense!

ie n t r a p m a i/ V a it y e u x

' Tout ce quelle v o i t ^ ^ Ê


de moi, cestle bac/t de mon
oigt! Elle n;a au cu n e idée de
la {orm e de m on corps! A

rO n e st t o u t petits!
Nous, c ’e st pareil : ^ Ç a {a it p'eut.
m ê m e a v e c nos télescopes, C ê s t Y Univers

nous ne v o y o n s q u u n qui e stfrê s gran<


petit b o u t de Y Univers.
La plus grand e partie k
V r\ous reste in co n n u e
184

mon
C’est quand des gens s’unissent, qu’ils décident de faire
des choses ensemble. On dit : « l’union fait la force »
parce qu’on est plus fort à plusieurs que tout seul.

».'■ / u; '
; A. *. . •
• - .* - l ; . - •.» XJ-;

T*
nion européenne
L’Union européenne est une organisation qui regroupe
la plus grande partie des pays d’Europe.
Tous ces pays ont choisi de se regrouper pour faire
du commerce plus facilement, et pour être mieux
organisés face au monde.

ranium
¥ L’uranium est un métal qu’on utilise
dans les centrales nucléaires pour
* produire de l’électricité.
B

c
D
L’urbanisation, c’est le fait que de plus en plus de gens
vivent dans les villes, et que les villes doivent être de plus E
en plus grandes pour les accueillir.
F

me
Une urne est une boîte dans laquelle les électeurs
glissent leur bulletin de vote.

sager
Un usager, c’est quelqu’un qui utilise
certaines choses. Par exemple, on parle
des usagers du train, du bus ou du métro.
10m

Q U O I? !
V o u s V o u s re n d e z c o m p te
d e la cln a n ce q u e \/ous a v e z
d 'a v o ir to u te s c e s v a c a n c e s ?

O n nen a pas t a n t
que ça Tu e x a g è re s : en février,
a P â q u e s, à la T o u ssa in t à Noël,
Sans p arle r d e s g ra n d e s V a c a n c e s . ..

Ç a f a it plus d e trois m ois


p a r an !
Tu sais q u e Ies aAultes E t ça, c ’e st en France !

n’o nt en général D a n s certain s pays, il S n’o n t


q u e cin q sem aines qu’une o u A e u x semaines,

Ae v a c a n c e s ? ^ ou m e m e pas Au t o u t !

Dis Aonc,
^ Les V acances,
ç a ne A o itp as
ç a Vous s e m b le normal,
être riaolo...
m ais il a F a llu le s inventer !
Il y a c e n t ans,
c ’était une id é e folle,
e t Aes gens Se sont battus
pour q u e ç a existe ! >

s O en moi,
' Ç a prouve / Oien Sor !
j e sais c e que
que le s V a c a n c e s , ' f ile s - servent à se r e p o s e r ,\
) ’ai envie Ae Faire
c ’e st important ! e t à Faire Aes ch oses
v hi ! hi !
qu’o n n’a pas le tem ps Ae Faire
le reste Ae l’année. si
r>'
Uu'\rY)Û iolence
GtanA-père

T O fA !T h E L N \A !
ARRÊTEZ
R E N D S fA O l DE VOUS BATTRE!
j n \ e l; a s
IA A C O N S O IE Q u é s t - c e q u e c ’e st q u e
V O L É El .
M E! cette v io le n c e ?
O n d ira it Aes a n im a u x !

D IS M O I a

S 'IL T E P L A I T »
O U IL L E !

Là; Vous a v e z raison,


les h o m m e s
C e n’e st pas Se b a tte n t souven t. ..
p a rce q u ’o n se b a t c o m m e Aes a n im a u x !
qu’o n e st Aes a n im a u x ! N oublions pas
fA ê m e qu’a u x inform ations, qu’ils Sont nés
on V o it t o u t le tem ps AanS la nature.
Aes gens qui se battent!
La nature est belle, Tu Vois bien
mais elle es+v/iolente : que c e s t normal,
Ies anim aux Se bottent Ae se battre!
pour manger, Pourquoi
ou pour ne pas tu nous gronAes ?
Se-faire m a n g e r ...

P a rce que les êtres h u m ain s Thelm a, a u lieu Ae prenAre la console


o n t inventé le lan gage! Sans rien Aire, tu aurais pu proposer à Tom
E t les mots, Ae lui prêter un autre je u
ç a sert à S’explique/' en é c h a n g e ...
pour éviter
A’avoir a se battre !

les gens Ies plus forts Tu A iS ç a pour


ne Sont pas ceux qu tapent, «W

S no us fa ire? rem arq u e r


mais ceux qui ? a rient que cêsttoi, r "
Tu os
pour em peclner
to u t c o m p ns
Ia violence de nous trois!
6rar)A-père

Tine\maj viens-vite,
le +résot d o it être c a c h é
d a n s le souterrain. ..

V ous explorez un souterrain,


des m onstres sont c a c h é s
d a n s lom bre. .. pourtant
JJt/j
rien de t o u t ce la nêxiste!

B S \V)W
TA a iS Si ç a existe O u i . .. e t non !
puisquon e Voit C es ro ch e rs existent
V-
a a télé AanS YorAinateur
e t sur Y écran,
ils o n t Y air vrais,
m ais c e ne sont que
Aes im ages Ae ro ch e rs!
C é s t ç a , le virtuel.

Q u a n A )’avais Votre âge,


es je u x viAéo nexistaient pas.
Tu Sais Gra n A Père
Les choses virtuelles,
on Sen ■ fiche que c e? soit vra im e n t vra on les tro u va it AanS les livres,
Au m o m e n t q ue c é s t a m u sa n t ...
a u cin é m a e t AanS nos rêves. .

Là, ç a a Y air
tellem ent Vrai!
a m e {a it b iza rre ..

ou! a t t e n t i o n ! i i y a D ’A u t res m o n s t r e s d e r r iè r e !
V IT E , F A IT E S Q U E L Q U E C H O S E !
Un vaccin est un médicament qui protège notre corps contre certains microbes.
Quand on vaccine quelqu’un, on lui injecte des microbes affaiblis pour que
son corps apprenne à les reconnaître et à les détruire tout seul.

r
Vaeur
La valeur d’une chose, c’est ce que vaut cette chose.
Une voiture vaut beaucoup d’argent, on dit qu’elle a une
grande valeur marchande. Mon premier nounours tout usé
n’a plus aucune valeur marchande, mais il est très important

- - - * ■ » — - » — i

oix
Au cours d’une élection, on compte
les bulletins de vote : on dit que
chaque bulletin représente une voix,
c’est-à-dire un électeur.
U '?
La vérité, c’est ce que chacun d’entre
nous voit de la réalité. Un sourd
et un aveugle sont dans un jardin.
Un oiseau chante sur une branche.
Le sourd regarde l’oiseau et dit :
«U n oiseau, c’est un animal avec
des ailes et des plumes. » L’aveugle
écoute l’oiseau et dit : « Un oiseau,
c’est un animal qui chante. »
Chacun a dit sa vérité, mais la vérité
de chacun n’est qu’une partie de la réalité !

Un virus est une sorte de microbe. Certains virus donnent


des maladies. Et on parle aussi de virus informatiques
quand des programmes rendent les ordinateurs « malades ».

Voter, c’est participer au choix de son président, de son maire


ou de son délégué de classe. Chaque électeur vote en levant
la main ou en glissant son bulletin dans une urne.
6rar)A-ÿère

/ J ai Aes livres
Sur \es animaux,
^ G ranA-Père, ^ N , fouille AanS Ia bibliothèque
la m aîtresse O n Va aussi faire un tour
nous a d e m a n d e . sur le Web.
d é fa ir e une r e c h e rc h e
Sur les airafes... ^

Sur le Web. ' Web,


C e s t la u t r e nam c e s t Ae 1 anglais.
d in te rn e t / Ç a v e u t Aire
« t o ile » . ^

internet!
connaît.

LrOnnnne
une toi le
a ro i^ n e e

V
B
Eh bien; le Web, ce sont
Aes millions AorAinateurs
reliés entre eux par Aes "fils
c
/ O u i ! Vous Voyez v ou Aes onAes. D
c o m m e n t césttait,
une toile AJaraignée E
C e sont plein Aetils
entrecroisés. ^ F
» JJi |\ '»
G
-m
*'*•»'*
.M s/'
H

I
le s gens p e u ven t s écrire
Ç a tait c o m m e
e t s'envoyer Aes im ages Jk
une toile géante
d un orAinateur à Yautre,
to u t au tou r Ae laTerre L
AanS le m onA e entier! s

M
' Oui; ben
C e f t bon;
cest internet, GranA-Père, N
. on S’o i t . . . s
on est
ü
a u c o u ra n t. .

Q
O n trouve Ae tout
/Au tait, tu m as d it
Sur le Web. R
que tu ch e rch a is
D es encyclopédies
quoi, Tom ? / ^
form idables, D es intos Sur les girates.
S
m ais aussi N e t em bête pos,
T
des choses tausses! GranA-Père,gen ai déjà
\ Il tauttrier. tro u vé plein..
U

wx
£ 1

lûrv)

* P

The\ma

196
*vi.
Grand-père

D e zapper: C e ç t -à -A ir e
q u e tu c h a p e s d e c h a în e
to u te s les trois se c o n d e s !
Tu re gard e s
plusieurs p ro g ra m m e s
en m e m e temps-

i j

N o n } non, non !
oui
V o u s a v e z L;I ÏA P R E S S I O N
A v e c* la
I té lé c o m m a n d e
d e re g a rd e r plein d e choses.
on arrive à regat
g a rd e r
C e n é st pas pareil !
trois ém issions à la to iS
e fil m de H a r ryTopp
un m a n g a

(
Q uand Mous éteindrez
la télé, dans Motre tête il ne
restera qu’une bouillie d’images
et de sons. .. Genre « \\arryTopper
{aitdu karaté pour se défendre
contre des lions»!

' Pas d u tou t! Toi,


tu n arrives p eu t-être pas
à faire plusieurs ch o se s
en m ê m e temps, p a rce que
\ tu es un g ra n d -p è re !
Nous,
on y arrive
très bien !

/ Je crois q u e d a n s la V ie / ^
si on fa it trop de ch o se s Par exemple, la sieste
en m ê m e temps, eh bien, c ê s t im portant!
on ne profite vra im e n t d e rien yrsje ne fais tien d ’autre
E t plus rien n a vra im e n t en m ê m e temps.
d ’im p o rta n ce ..
Poussez-Vous d e l à
c ’e st mon tour
d’avoir le ca n a p é ..

A h , d ’a c c o r d !
C ’était pour ça.

¥
198

La Wi-Fi est un réseau invisible qui permet de relier


sans fil des appareils informatiques : ordinateurs,
postes de télévision, téléphones, routeurs internet...
Ce réseau est invisible parce qu’il est fait d’ondes
qui traversent l’air, comme les ondes de la radio.

or(d trade center


Le World Trade Center était le « Centre mondial du commerce », à New York :
c’était un ensemble de sept immeubles qui abritaient des milliers de bureaux,
et ses deux plus hautes tours comptaient 110 étages. Le 11 septembre 2001,
le World Trade Center a été détruit par des terroristes qui ont fait s’écraser deux
avions sur ses tours. C’est l’attentat le plus spectaculaire de l’histoire du monde.
» < s>

énophobe
Un xénophobe est quelqu’un
qui n’aime pas les étrangers.

en
Le yen est la monnaie du Japon, comme
l’euro est la monnaie de l’Lurope.

/ ' (

zone
Une zone est un territoire qui est soumis à des règles particulières.
Par exemple, on parle des ZEP, les zones d’éducation prioritaire,
où les écoles doivent avoir plus d’argent et de professeurs qu’ailleurs,
parce que beaucoup de leurs élèves sont en difficulté.
biodégradable............. 29 délinquant................ 46
biodiversité................26 > lo i.............................. 108
b o u rse ...................... 29 délocalisation.............46
> actionnaire................. 20 > actionnaire................. 20
bulletin de vote............ 29 > ch ô m a g e ....................30
> électeur...................... 62 > employé ................... 63
> élection s.....................62 > entreprise...................56
business....................29 démocratie................40
> com m erce.................. 38 député..................... 47
actionnaire.................20 > a sse m b lé e ................
> a rg e n t........................ 14 nationale.................... 20
> b é n é fice ..................... 28 > citoyen....................... 32
> entreprise...................56 > gouvernem ent............ 74
actualité.................... 10 campagne électorale.... 38 > lo i............................... 108
agriculture................. 12 > électeur.................. .... 62 développement
antibiotique................ 20 > é le ctio n s................. ... 62 durable....................42
argent....................... 14 > m é d ia ..................... ...120 dictateur.................. 47
a r t ............................16 ' > program m e............ .... 145 diététique................. 44
assemblée nationale....20 chômage ... 30 dissuasion................ 47
> d é p u té ....................... 47 citoyen................... 32 divorce.....................48
> Loi............................... 108 civilisation............... 34 dollar...................... 48
association................. 21 clim at.................... 36 dopage.....................48
> a rg e n t.........................14
co2 .............................. .... 38 drogue..................... 49
> consom m ateur.......... 38 > c lim a t..................... .... 36 droits de l’Homme.......49
attentat.....................21 > m é d ia ..................... ....120 > h u m a n ité ..................82
autorité..................... 18 commerce .................. 38 > r ic h e .........................163
avocat.......................21 communiquer............. .... 39 droits et devoirs......... 49
> droits et devoirs..........49 consommateur .......... .... 39 > lo i............................. 108
> lo i............................... 108 > économ ie............... .... 62
c r is e ..................... 39
> économ ie............... .... 62
> entreprise.............. .... 56
> travail..................... ....178
écologie................. .. 50
banque..................... 22 économie 62
banlieue....................28 éducation nationale 52
> m éd ia........................ 120 égalité.................. 54
bénéfice....................28 électeur................ 62
bénévole................... 28 débat....................... 46 élections............... 62
> association................ 21 déforestation............. 46 > député................... ...47
b io ...........................24
120 gastronom ie............... 78 investir..... 95
166 gauche et droite...........72 > entreprise 56
193 génocide.................... 79 > bourse .... 29
63 g é re r.........................79
63 > e n tre p rise .................. 56
56 gouvernement.............76
63 grève.........................76
58 guerre....................... 79
60 > nation.........................126
> territoire..................... 176 jeunes ....... 102
> ressources naturelles.. 160 > média.... 120
jo b ............ 96
joint.......... 102
> drogue.. 68
66
journaliste.. 98
70
junkfood ... 103
70 handicap................... 80 justice........ 100
70 hebdomadaire.............86 kalachnikov... 103
66 hétérosexuel.............. 86 kam ikaze... 103
71 homme politique......... 86 > attentat.. 21
28 > politique..................... 163
56 homophobe................87
71 hom osexuel...............87
90
171
71
humanitaire............... 87
hum anité.................. 82
hygiène.................... 86
I
laïcité ........ 110
68
> religion.. 162
• leader........ 110
libéralisme ... 110
1

■ > économie... 62
> commerce. 38
identité (carte d') 96 > état....... 60
78 im m igré............... 88 liberté....... 106
22 importation........... 96 licencier..... 106
38 im pôt.................. 90 logem ent.... 111
62 internet............... 96 lo i............. 108
63 industrie.............. 92 loyer.......... 111
60 infraction.............. 95 luxe........... 111
71 > lo i...............................108
121 intégriste............. 95
78 international......... 95
mail . 112 obésité...................... 128 al-qaïda................... 168
m aire..................... 120 occident et orient......... 136 > organisation.............. 135
> élections.................. .. 62 o gm ..........................130 > terroriste................... 181
m arché................... 120 opinion......................136 qualité..................... 169
> actionnaire............... ..21 opposition.................. 132 quartier.....................168
> m édia...................... .. 120 organisation............... 135 > banlieue.................... 28
média..................... 120 > m ilitant....................... 121 quatre-quatre............ 169
militant................... 121 > syndicat.......................173 question................... 166
> association............... .. 20 otage......................... 135 quotidien..................169
> parti politique........... .. 142 otan..........................135
ministre.................. 121
> agriculture............... .. 12
> économie................. .. 62
> éducation nationale....... 52
> président..................... 144 racisme 150
minorité.................. . 114 paix..................... ... 136 réchauffement
missile 121 parti politique......... ... 142 climatique .. 162
m ode...................... 116 > écologie................ .... 50 recyclage 152
mondialisation 118 > gauche et droite.... ... 72 réforme.................. 162
> société................... .... 172 > loi............................. .. 108
patron.................. 142 religion................... 162
> entreprise.............. .... 56 répression 162
pesticide ... 142 > gouvernement......... .. 74
politique............... ... 143 république............... .. 154
nation....... 126 > société................... ... 172 résistance................ 156
> loi............ 108 pollution............... ... 143 respect.................... 158
nationalité.. 126 pouvoir................. ... 138 ressources naturelles 160
nations unies 126 précarité............... 143 retraite................... 163
négociation... 127 > loyer.................. ....111 révolution................ 163
nitrate...... 127 président.............. ... 166 riche...................... 163
noël.......... 122 produire ... 166
non-violence 127 program m e........... ... 145
nord / su d ... 126 p ro grè s................ ... 145
nucléaire... 127 prostitution ... 145
> énergie.... 62 publicité................ ... 140
salarié......................170
sans-papiers..............170
science
sdf ..................
..... 164
166
sécurité sociale.... ..... 171
w xyz
web ........................ 194
> employé......... .... 63 union 184
union européenne.... 184 wi-fi ........................ 198
> état ............. .... 60
> organisation...... .. 135 world trade center .......198
séisme ............. 171
service public...... .....171 > commerce........ .. 38 > attentat...............21
smic ................ 172 univers................. 182 > terroriste............. 181
uranium 184 xénophobe................ 199
> salarié............ ..... 170
urbanisation........... 185 y e n ..........................199
société ............. 172
urne..................... 185 zapping.................... 196
> entreprise........ ..... 56
> électeur........... .. 62 zone ........................199
solidarité............ 168
sondage............. ..... 173 > élections.......... .. 62
> élections........ ..... 62 u sager.................. 185
sud................... 173
syndicat 173
> salarié........... .... 170

vacances.................. 186
vaccin...................... 192
valeur...................... 192
taxe......................... 180 vérité..................... 193
>état.................. 60 violence.................... 188
> impôt.................90 virtuel..................... 190
télécommunications..... 180 virus....................... 193
te m p s...................... 174 voix.........................192
temps de travail..........180 > électeur.............. 62
> salarié................ 170 > élections............. 62
> loi..................... 108 voter...................... 193
territoire.................. 176 > électeur...............62
terroriste.................. 181 > maire.................. 120
> attentat.............. 21 > président.............1LL
trader...................... 181 > urne................... 185
> marché............... 120
> actionnaire............20
> entreprise.............56
travail...................... 178
troisième â g e ............. 181
tsunam i.................... 181
Découvrez le nouveau

Pas facile de voir l'air !


?v l u n e vo*»
lO ** cette e*pr*»c*<# tu v m

Des expériences
scientifiques
faciles et amusantes
pour comprendre
le monde.

RouoortM .-'m j*. 9m. 'm orJjL

L a grande histoire
de l'école
ni vas Afécoie et c*lo le semble normal.
MaisIfeoie ttU* que tu io *’« p o toujours «mU

Des histoires vraies


sur la vie des hommes
C e t * p e r te « to u t * r i p e q u » 4 e la p ré h istoire
U f«> 0*0* p a t f éco*e
U s patents opptenocnt ou*e**art« tout <e qu’i l Otve*eM satoU
I t s n e r I itanper lo b '+ jt - 4 vt o u M i
et des animaux.

AI intérieur
Illustrations Yves Calarnou.

bayard
Et chaque mois,
une nouvelle SURPRISE !

r, le plaisir de comprendre
Rendez-vous sur :www.youpi.fr
ans
S-8

T)
I03
n
••
5-8
ans

La grande histoire
de Iecole

ans

^ 0n P ^ a est
Pompier !
Plus de a W mots
pour comprendre l’actualité !

Ce dictionnaire ludique et malicieux est


une invitation à explorer et approfondir
tous ces sujets pour aider les enfants
à mieux comprendre le monde qui les entoure

ISBN 978-2-7470-3938-3 : ~G

9 782747 039383

y [ ÿ
y I
1„
1 !
|/
!
\\
1
pA
''• h * / TJ?
/m

7/ *