Vous êtes sur la page 1sur 76

ROUTES

www.colas.com

Le magazine du groupe Colas numéro 38 — avril 2017

Reportage

Colas
en Afrique
de l’Ouest
SOMMAIRE
NUMERO
AVRIL 2017 38
06
escales
06 > De la Pologne au Groenland, en passant par
le Maroc, l’Australie et la France métropolitaine…
Tour du monde en images des chantiers, projets
et autres réalisations du Groupe.

reportages
24 > Colas en Afrique
de l’Ouest
Présente depuis plus de quatre-vingt ans en
Afrique de l’Ouest, Colas Afrique bénéficie dans
cette région d’une solide reconnaissance de
ses compétences. Illustration des savoir-faire et
des challenges de Colas Afrique en Côte d’Ivoire,
au Bénin et au Togo.

32 > Colas Rail s’aventure


en terre chilienne
En Amérique du Sud, à Santiago du Chili,
Colas Rail réalise en groupement le chantier
des lignes 3 et 6 du métro. Plongée dans
les sous-sols santiagois.

Photo de couverture : coiffure d’une femme africaine


avec des cheveux tressés, Bénin. 32
ROUTES N° 38 – avril 2017
03

trajectoires
38 > Tous exercent leur métier avec passion et
nous font partager leur quotidien et leurs projets.
Portraits de collaborateurs.

dossier
48 > Wattway, quand la route produit de l’énergie.

colascope
54 > Vie du Groupe, stratégie, ressources

24
humaines, communication. Retour sur
les derniers mois de la vie du Groupe.

en images
62 > Formations, prix, marathon…
Quelques images de l’actualité événementielle
du Groupe en France et à l’international.

horizons
rencontres
68 > Jean-Michel Ribes : «La créativité, c’est être
soi-même plutôt qu’obéir, c’est l’insolence d’être».
mécénat
70 > Création artistique : soutenir les talents.
38 48 72 > La Route des rêves : la Fondation Colas
fête ses 25 ans.
74 > Fondation Colas : Hervé Di Rosa.

74
ROUTES N° 38 – avril 2017
éditorial 05
par Hervé Le Bouc

olas a réalisé un bon exercice 2016, malgré un environnement

C économique mondial encore difficile, peu favorable aux dépenses


publiques et donc à nos activités.
Le chiffre d’affaires est en retrait de 4 % à périmètre et taux de change
constants, avec une baisse dans certaines implantations à l’international
et en outre-mer, mais une stabilisation de l’activité routière en France
métropolitaine après plusieurs années de forte baisse, ce qui constitue une bonne nouvelle.
Notre objectif d’amélioration de la rentabilité opérationnelle a été atteint. Nous
recueillons là les premiers fruits de nos nombreux plans d’action et de transformation,
et de notre capacité à avoir su anticiper ces baisses d’activité. Les pertes courantes
de l’activité de raffinage de bitume en France ont cessé. Les efforts dans l’excellence
opérationnelle et les actions de transformation doivent se poursuivre sans relâche.
Au-delà des bonnes performances financières, nous avons enregistré d’autres succès.
Nous avons réalisé quelques acquisitions avec de bons potentiels au Moyen-Orient et
en Amérique du Nord, et la cession dans de bonnes conditions de deux participations
dans des sociétés concessionnaires d’autoroutes.
Nous avons poursuivi nos grands chantiers, comme la Nouvelle Route du Littoral à
La Réunion ou la LGV Tanger - Kénitra au Maroc.
Notre carnet de commandes s’est enrichi de quelques contrats importants, comme
l’extension du port de Calais, une section de la Route 47 en Hongrie, un chantier
minier en Guinée-Conakry, deux gazoducs en France, et une multitude de plus petits
chantiers de « fonds de commerce » partout dans le monde, qui constituent le cœur
de l’activité de Colas. Ainsi, à fin décembre, le carnet de commandes était supérieur
de 2,4 % à celui de l’année précédente à taux de change constant.
En matière d’innovation, le succès de notre revêtement routier photovoltaïque Wattway
sur les cinq continents ne faiblit pas. En phase d’expérimentation en grandeur réelle,
des chantiers pilotes ont été réalisés en France et à l’international, parmi lesquels, en
Normandie, la première route solaire au monde, circulable par tout type de véhicules.
Portés par notre dynamique de transformation numérique, nous sommes également
bien avancés dans le déploiement du BIM (Building Information Modeling), dans
l’ensemble de nos implantations.
En France, de nombreux élus ont pris conscience de la dégradation des infrastructures,
notamment routières ou urbaines ; aux États-Unis, au Canada, au Royaume-Uni, des plans
de relance en faveur des infrastructures ont été décidés. Les incertitudes et les aléas
sont encore nombreux, mais j’espère que Colas reprendra sa marche en avant en 2017.
Au nom de Colas, je félicite et remercie ici l’ensemble des collaborateurs du Groupe pour
tout ce qu’ils ont accompli en 2016.

ROUTES N° 38 – avril 2017


04 escales
06
De la Pologne au Groenland en passant par le Maroc,
>
l’Australie et la France métropolitaine…
Tour du monde en images des chantiers, projets
et autres réalisations du Groupe.
GROENLAND
ISLANDE
CANADA

FRANCE BELGIQUE
POLOGNE
MAROC
RÉPUBLIQUE TCHÈQUE
ÉTATS-UNIS SUISSE

AUSTRALIE
LA RÉUNION

RODRIGUES

FRANCE
Chamalières :
place à Scintiflex® !
La mairie de Chamalières, commune
proche de Clermont-Ferrand, a fait appel
à l’expertise de Colas Rhône-Alpes Auvergne
pour réaménager la place Sully, située devant
l’église Notre-Dame classée aux monuments
historiques. Après avoir réalisé les travaux
de terrassement, la dizaine de collaborateurs
mobilisés a mis en œuvre 250 tonnes d’enrobés
Scintiflex®. Ce revêtement, qui inclut des particules
de verre-miroir concassé réfléchissant les lumières,
constitue une solution à la fois qualitative,
économique et esthétique pour cette place très
animée, qui accueille le marché plusieurs fois
par semaine. L’équipe a également réalisé six
passages piétons surélevés en Simat®, un enrobé
grenaillé en granulats blancs. Ces passages,
qui contrastent avec le Scintiflex®, apportent une
touche esthétique supplémentaire et un contraste
bienvenu qui permet d’accroître leur visibilité.
Le chantier a été achevé en août 2016.

ROUTES N° 38 – avril 2017


escales 07
ÎLE DE RODRIGUES
De Baladirou à Grand Baie
Dans l’archipel des aux habitants de Baladirou en œuvre des enrobés pour
Mascareignes, Rodrigues, un détour de 10 kilomètres le revêtement de la chaussée
qui fait partie de la République pour rejoindre le chef-lieu (Port et installé les éléments
de Maurice, est située Mathurin) et de favoriser l’accès de sécurité (marquage au sol,
à quelque 560 km au nord-est des touristes aux plages situées glissières de sécurité
de l’île Maurice. En 2016, le long du trajet. Ont ainsi et panneaux de signalisation).
les équipes de Transinvest été réalisés : le terrassement Grâce à la mobilisation d’une
Construction, filiale mauricienne (32 000 m³ de déblais/ cinquantaine de collaborateurs,
de Colas, ont construit une remblais, y compris rocheux), le chantier a été achevé
route côtière d’une longueur la production du béton pour les en cinq mois et inauguré
de 1,3 km, afin de relier le drains et les dalots, le ferraillage, par le Premier ministre
village de Baladirou à celui un mur de soutènement, des de la république de Maurice
de Grand Baie. Cette nouvelle canalisations et des parapets. lors de sa visite dans l’île.
infrastructure permet d’éviter Les équipes ont également mis
FRANCE
08 escales
À Baldenheim,
sous les pavés la place
En juillet 2016, les habitants de la commune
alsacienne de Baldenheim ont découvert
le nouveau visage de la place de la mairie,
réaménagée par le centre Erstein de Colas
Nord-Est. Les pavés et dalles en granit des
Vosges ont remplacé béton et gravier. Ce
chantier qualitatif a été réalisé en quatre mois,
grâce à un phasage soigneusement établi
pour maintenir en toutes circonstances l’accès
à la mairie, à l’école et aux commerces.

MAROC
Record sur
la première LGV d’Afrique
Le projet de construction de la première
ligne ferroviaire à grande vitesse en Afrique,
capable d’accueillir des trains circulant à
320 km/h, est colossal à plus d’un titre !
Dans le cadre d’un groupement, Colas Rail Maroc
est chargée de la conception et de la réalisation
de 180 km de ligne en double voie entre Tanger
et Kénitra. Afin d’assurer le bon déroulé du
chantier et la gestion du volume important de
matériaux, la filiale ferroviaire de Colas au Maroc
a construit, entre septembre 2013 et janvier
2015, deux bases travaux, situées à Kénitra et
Tnine Sidi El Yamani. Parmi les 850 collaborateurs
mobilisés, 95% ont été recrutés sur place,
cadres compris. Chacun d’entre eux a été formé
aux règles de sécurité. Une organisation qui a
permis au chantier de démarrer par un record :
3 564 mètres de voie posés en une seule journée
par les équipes ! La livraison de l’infrastructure
est prévue pour fin 2017/début 2018.

ROUTES N° 38 – avril 2017


FRANCE

En piste au col d’Allos


L’été dernier, l’agence Cozzi
de Colas Midi-Méditerranée
a procédé aux travaux de
requalification des chaussées
de la route départementale 908
menant à la station de la Foux
d’Allos, dans les Alpes-de-Haute-
Provence. Les équipes ont
notamment construit 300 m²
de parois en béton projeté et réalisé
les remblais en compostyrène.
10 escales

ISLANDE
Tunnel de Hvalfjördur : réfection des chaussées
Infrastructure stratégique Quarante collaborateurs de conditions climatiques,
en Islande, le tunnel de la filiale islandaise de Colas ont le chantier a été achevé dans
Hvalfjördur permet aux dans un premier temps raboté les temps. La mobilisation
automobilistes venant le revêtement existant avant de des équipes et la qualité des
de Reykjavik de rejoindre mettre en œuvre 5 000 tonnes travaux, saluée par le client,
le nord et l’ouest du pays d’enrobés. Afin de limiter la gêne ont permis à la filiale de
sans avoir à contourner occasionnée par la fermeture remporter de nouveaux contrats
le fjord Hvalfjördur. du tunnel, les travaux ont été pour la réfection des chaussées
Ils évitent ainsi un détour réalisés en deux temps durant de trois autres tunnels dans
de près de 60 kilomètres. la basse saison, du vendredi soir le pays : ceux de Nordfjördur,
Fortement sollicitées, les 20 heures au lundi matin Bakki et Vadlaheidi.
chaussées du tunnel avaient 6 heures. Malgré un planning
besoin d’être rénovées. très serré et de mauvaises

ROUTES N° 38 – avril 2017


escales 11

FRANCE

Un chantier face à la mer


Entre décembre 2015 et mai 2016, les
équipes des agences Côte d’Émeraude
et Baie d’Armor de Colas Centre-Ouest
sont intervenues pour rénover le
boulevard Chateaubriand, à Saint-Malo.
Les travaux de réfection de cet axe
majeur de la cité corsaire concernaient
la chaussée, les trottoirs et les bandes
de stationnement.

LA RÉUNION
Une passerelle
sur la rivière Saint-Denis
Afin de pouvoir réhabiliter les réseaux
nécessaires au captage d’eau dans la rivière
Saint-Denis, les équipes du centre Génie
civil de GTOI, filiale réunionnaise de Colas,
ont réalisé une nouvelle passerelle piétonne.
Certains engins de l’entreprise ne pouvaient pas
passer sous l’ouvrage d’origine donnant accès aux
habitations et au chantier de captage dans la partie
amont de la rivière. Les travaux ont démarré avec
la création d’un franchissement provisoire, puis ont
été interrompus par la saison des pluies. Une grue
de 220 tonnes a ensuite été installée pour mettre
en place la nouvelle passerelle métallique – longue
de 66 mètres, équipée d’escaliers et de rampes
pour les deux-roues – sur des appuis de béton,
reposant eux-mêmes sur des micropieux
de longueur suffisante pour prévenir les risques
d’affouillement. Enfin, l’ancienne passerelle a été
démontée et l’ouvrage livré en juillet dernier.

ROUTES N° 38 – avril 2017


12 escales

CANADA

Colas Canada en terres indiennes


En quatre mois, les équipes de Terus Construction,
filiale de Colas Canada, ont relevé le défi de réhabiliter
l’unique route de 16 km reliant la réserve indienne
de Lax Kw’alaams au terminal ferry de Prince Rupert,
en Colombie-Britannique. Ce chantier isolé a nécessité
l’acheminement des équipes, des matériaux et des engins
par barge. Au total, 120 000 tonnes de granulats et
25 000 tonnes d’enrobés ont été nécessaires. Un défi
logistique réalisé avec le concours de la communauté
indienne, impliquée dès le début du projet.
escales 13

ÉTATS-UNIS
Branscome
sur le terminal de Norfolk
Depuis plus de quinze ans, Branscome, filiale
américaine de Colas, réalise des travaux
sur le terminal de containers international
de Norfolk, situé dans la baie de Chesapeake
(État de Virginie). En 2016 et 2017, les équipes
interviennent sur le projet de construction
d’une nouvelle «entrée nord» afin d’augmenter
la capacité d’accueil du site. Au programme :
les travaux de terrassement (déblais, remblais,
évacuation des matériaux stockés sur le site)
et de nivellement, la pose des réseaux
souterrains, la fourniture et la mise en œuvre
de grave traitée au ciment (44 000 tonnes),
de béton compacté au rouleau (30 000 tonnes),
ainsi que des enrobés (33 000 tonnes).
Livraison prévue fin juin 2017.

FRANCE

Tour de piste à Cognac


Premier aérodrome militaire de France, la base
aérienne 709 de Cognac-Châteaubernard a fait peau
neuve à l’automne 2016. La piste secondaire, fissurée,
a été rénovée par Colas Sud-Ouest. Une fois le rabotage
effectué jusqu’à la couche de béton datant de la Seconde
Guerre mondiale, des géogrilles en fibre de verre ont
été posées pour éviter le développement de nouvelles
fissures. Au total, 28 000 tonnes d’enrobés ont été mises
en œuvre en douze jours. Achevé en six semaines, le
chantier n’a pas interféré avec les activités opérationnelles
de la base, notamment celle des drones, qui rejoignaient
leur hangar en survolant la piste en réfection.
14 escales

FRANCE
Chambord en pleine renaissance
Fleuron du patrimoine le tour de la place Saint-Louis, des jardins à la française, datant
français, le domaine national bordée de commerces et de de 1734. 21 000 tonnes de
de Chambord est engagé restaurants. Dans un planning granulats ont été nécessaires à
dans un vaste programme serré à l’approche de la saison la réalisation des allées piétonnes
de rénovation auquel l’agence touristique, de nombreux essais et 7 km de voliges (bordures)
de Blois de Colas Centre- ont été nécessaires avant la mise en bois et métal ont été posées.
Ouest a été associée à trois en œuvre définitive d’un béton Colas Centre-Ouest aura
reprises en 2016. En début cyclopéen*, tandis que la pose contribué à redonner au domaine
d’année, l’un des parkings a de pavés anciens au pied des son lustre d’antan.
été réaménagé afin d’accueillir façades a contribué à redonner
une aire de service et une à la place un aspect historique.
* Béton contenant des gros blocs de pierre,
centaine d’emplacements pour Enfin, le second semestre a des moellons, etc., il nécessite un matériel
camping-cars. Ce fut ensuite été consacré à la restauration de malaxage adapté.
GROENLAND

Sur la route polaire de Tasiilaq


Colas Danmark A/S et Colas Hf Iceland ont réalisé,
au cours des étés 2014 et 2016, les travaux de réfection
de la couche de roulement des chaussées de Tasiilaq,
au Groenland, dégradées par des conditions climatiques
extrêmes et l’utilisation généralisée des pneus à clous.
Un chantier soumis à des contraintes logistiques
et matérielles importantes : seul un bateau par mois
s’arrête dans la région entre juin et novembre.
16 escales

FRANCE
Dans le Nord, livraison de l’échangeur A2-A23
Au sud-ouest de Valenciennes, Au programme : l’élargissement que sept traversées par forage
les équipes de Colas Nord-Est de l’autoroute A 2 avec la création sous les deux autoroutes.
et d’Aximum (filiale sécurité d’une voie supplémentaire, Pour ce chantier d’une durée de
et signalisation de Colas) ainsi que la mise aux normes treize mois, les équipes ont dû
ont réalisé en groupement de l’assainissement sur 5 km. composer avec de nombreuses
la dernière phase des Outre les 100 000 m³ de difficultés : site en zone urbaine,
travaux de construction terrassement, les 60 000 m² planification des travaux
de l’échangeur A 2-A 23. de décapage de terre végétale soumise à des heures précises
Afin de faciliter les échanges et les 65 000 tonnes d’enrobés et des durées limitées, trafic
entre Lille et Paris, une bretelle mises en œuvre, les équipes de 90 000 véhicules par jour…
devait être créée pour relier ont construit quatre bassins La nouvelle bretelle a été
les autoroutes A 2 et A 23, en de rétention, un bassin de ouverte à la circulation en
complément de l’échangeur actuel. traitement des boues ainsi décembre 2016.

ROUTES N° 38 – avril 2017


escales 17

AUSTRALIE

Colas Australia
sur la Pacific Highway
Deux filiales australiennes de Colas interviennent
sur six sections de l’autoroute Pacific Highway, entre
Port Macquarie et Coffs Harbour en Nouvelle-Galles
du Sud. Dans le cadre des travaux de doublement
de cet axe, les équipes de SRS Roads réalisent les
enduits en couche intermédiaire ou d’imperméabilisation,
et les équipes de Tropic Asphalts, les enrobés
en couche de roulement.

FRANCE
Smac prend
de la hauteur
La nouvelle plateforme logistique de Socara, la
centrale d’achats du groupe Leclerc en Auvergne-
Rhône-Alpes, est résolument moderne. Outre
des bâtiments administratifs et de stockage,
elle accueillera un transstockeur de 30 mètres
de hauteur. Cet engin automatisé, évoluant dans
un entrepôt, est destiné au stockage des palettes.
L’agence de Vaulx-en-Velin de Smac est intervenue
pour réaliser l’étanchéité des toitures, la pose des
bardages et des panneaux coupe-feu des bâtiments.
Principal défi pour les équipes : le transstockeur.
Ce bâtiment est en effet composé de racks, faisant
office de charpente métallique supportant la couverture
et les bardages. Les couloirs de séparation entre
les trois unités qui le composent sont de plus habillés
de panneaux coupe-feu espacés d’à peine 80 cm.
Les équipes se sont donc dotées de moyens spéciaux
pour intervenir dans cet espace particulièrement réduit :
des portiques fixés en toiture et équipés de balancelles.
Les travaux s’achèveront à la fin de l’été 2017.

ROUTES N° 38 – avril 2017


18 escales

RÉPUBLIQUE TCHÈQUE

Système d’assainissement
à Prague
La reconstruction du réseau d’assainissement
de la rue Ceskobrodská se poursuit dans
la capitale tchèque. Les équipes de Cermák
a Hrachovec (filiale de Colas CZ) réalisent
la pose d’un kilomètre de canalisations,
à des profondeurs variant de 7 à 16 mètres.
Le chantier devrait être achevé fin 2017.

FRANCE
RD 307 :
Colas IDFN se mobilise !
La RD 307, l’un des principaux axes routiers
des Yvelines, supporte un trafic quotidien
de 40 000 voitures et 2 000 poids lourds.
Dans le cadre d’un groupement, Colas Île-de-France
Normandie (IDFN) et Bouygues TP ont achevé,
en septembre 2016, la première phase du chantier
de contournement de Saint-Nom-la-Bretèche.
Au programme : le terrassement (plus de
150 000 m3 de terre déplacés) et la création de
deux grands carrefours giratoires et d’un tunnel.
Ont également été réalisés : la construction
de cinq bassins de rétention, l’aménagement
de passages souterrains pour les cyclistes
et les piétons, et l’installation de protections
acoustiques pour limiter les nuisances sonores.
Afin de tenir les délais, cinq équipes de Colas IDFN
ont été mobilisées en simultané sur ce chantier.
La seconde phase des travaux, prévue en 2017,
comprendra la création d’une route à 2 x 2 voies
et d’une piste cyclable.

ROUTES N° 38 – avril 2017


escales 19
FRANCE
A 75 : un chantier
à grande vitesse
L’agence Est-Hérault de Colas Midi-Méditerranée
réalise l’entretien d’une section de 20 kilomètres
de l’autoroute A 75, entre les villes de Pézenas
et de Clermont-l’Hérault. Objectifs : raboter
la chaussée existante sur 8,5 cm et mettre en
œuvre une première couche d’enrobés en béton
bitumineux semi-grenu puis une seconde en
béton bitumineux très mince à liants modifiés,
offrant une meilleure rugosité. Aximum, filiale
sécurité et signalisation de Colas, est également
intervenue pour la signalisation horizontale.
Les trois premières sections, de 5 kilomètres
chacune, ont été réalisées à l’automne 2016.
Prochain rendez-vous au printemps 2017 pour
la dernière section. Au total, 70 000 tonnes
d’enrobés seront mises en œuvre.

FRANCE

Périgueux change de place


La place André Maurois, située près
du centre historique de Périgueux, a été
rénovée début 2016 par l’agence Saint-
Astier de Colas Sud-Ouest. Outre les
réseaux et le revêtement de la chaussée,
les travaux ont porté sur la mise en œuvre
de béton désactivé, ponctué de bandes
de pavés en calcaire. Une belle illustration
du savoir-faire de Colas en matière
de réaménagement urbain qualitatif.
MAROC

40 kilomètres d’autoroute rénovés


entre Casablanca et Marrakech
Dans le cadre du programme de réfection et de
renforcement d’autoroutes en vue de l’organisation
de la COP 22 à Marrakech, en novembre 2016,
GTR, filiale marocaine de Colas, est intervenue sur
l’autoroute A 7, qui relie Casablanca à Marrakech.
Les 50 collaborateurs mobilisés ont ainsi réalisé les
travaux de rabotage, de mise en œuvre d’enrobés
et de marquage au sol sur dix sections de cet axe
touristique important. Outre le challenge logistique
qu’a représenté la livraison, à flux tendu, des granulats
sur le chantier, les équipes ont été confrontées
à des pics de température avoisinant les 45 °C.
FRANCE
escales 21
Tous en selle au «pumptrack»
de Combloux !
Réussir l’application uniforme de l’enrobé sur
une piste de 210 mètres de long toute en bosses
et virages à fort dévers, transporter 90 tonnes
d’enrobés sur un chantier difficile d’accès… :
autant de défis qui ont été relevés par les équipes
de Colas Rhône-Alpes Auvergne pour la réalisation
d’un «pumptrack» dans la commune de Combloux.
Située face au mont Blanc, cette piste est dédiée
à la pratique ludique du vélo, du skateboard,
de la trottinette ou du roller.

SUISSE
Nouvelle
voie de bus à la frontière
franco-suisse
Pour désengorger la route cantonale 6,
axe fortement fréquenté reliant Divonne-
les-Bains, en France, à Coppet, en Suisse,
des travaux d’élargissement ont été réalisés
entre décembre 2014 et fin 2016 afin
d’accueillir une voie de bus et deux pistes
cyclables. Objectif ? Inciter les frontaliers
à délaisser leur véhicule pour emprunter le bus,
dont la fréquence des passages est appelée
à augmenter. Réalisés sous circulation par
les collaborateurs de Colas Suisse, les travaux
ont consisté en le rabotage de 16 000 m2
de chaussée existante, la mise en œuvre des
enrobés ainsi que le marquage et la signalisation.
Des milliers de résidents français pourront
désormais se rendre plus rapidement en Suisse
sur leur lieu de travail.

ROUTES N° 38 – avril 2017


22 escales

BELGIQUE

Réhabilitation de l’E 19
Afin d’améliorer la sécurité sur
l’autoroute E 19, entre Mons et
Bruxelles, des travaux de réfection
ont été lancés en octobre 2016.
L’agence Sud-Ouest de Colas
Belgium procède au rabotage
de la chaussée existante, à la mise
en œuvre de 48 000 tonnes
d’enrobés et au marquage.

POLOGNE
Un centre
commercial flambant neuf
Le nouveau centre commercial Posnania, ouvert
en octobre 2016 à Poznan, en Pologne, propose
près de 300 enseignes – dont 40 restaurants,
un cinéma, une piscine et un club de sport.
Ce complexe ultra-moderne, un des plus gros
investissements commerciaux d’Europe centrale,
a bénéficié du savoir-faire de Colas Polska.
Les équipes de la filiale polonaise de Colas étaient
chargées des travaux de voirie et réseaux divers.
Ont notamment été réalisées la construction
de 5,5 km de routes, 8 km de pistes cyclables
et de trottoirs, la rénovation de 1,5 km de routes
existantes, la pose des équipements de signalisation,
etc. Particularité de ce chantier : la mise en œuvre
d’un enrobé à la mousse de bitume, fabriqué à une
température inférieure de 30 degrés par rapport
à un enrobé standard. Au total, le chantier a mobilisé
quotidiennement une centaine de collaborateurs.

ROUTES N° 38 – avril 2017


escales 23

FRANCE
Colas IDFN sur le pont
Inauguré en 1995, le pont par les équipes des agences bitumineux coulés à froid
de Normandie, d’une hauteur du Havre et de Maromme de (MBCF). Par sa fabrication,
de 215 mètres, enjambe Colas Île-de-France Normandie cet enrobé contribue
l’estuaire de la Seine. (IDFN). Au programme : à préserver l’environnement
Emblématique de la région, l’étanchéité des rampes d’accès et possède des performances
cet axe stratégique est au tablier et la réhabilitation comparables à celles des
emprunté par plus de 7 millions de la couche de roulement. enrobés à chaud de formule
de véhicules chaque année. Pour cette dernière, le choix identique. Une belle référence
Fortement sollicitées, les s’est porté sur la mise pour Colas IDFN.
chaussées ont été rénovées en œuvre de matériaux

ROUTES N° 38 – mars 2017


24 reportages
AFRIQUE

Colas
en Afrique
de l’Ouest
CÔTE D’IVOIRE
Vue du pont Général-de-Gaulle
à Abidjan, dans les années 1960.

BÉNIN
TOGO Aménagement d’une ancienne
Construction d’un château piste de terre en route revêtue
d’eau dans le port de Lomé entre Tchetti et Savalou
(2011). (42 km).
reportages 27

AFRIQUE Présente depuis plus de quatre-vingt ans


en Afrique de l’Ouest, Colas Afrique a réalisé
de nombreuses infrastructures et bénéficie dans cette région
d’une solide reconnaissance de ses compétences. Qu’il s’agisse
de routes ou d’ouvrages d’art, les équipes interviennent en «mode
projet» dans des conditions logistiques souvent difficiles. De la Côte
d’Ivoire au Bénin, en passant par le Togo, illustration des savoir-faire
et des challenges de Colas Afrique.

L
’Afrique de l’Ouest des infrastructures dans des 2009, Colas Afrique développe
couvre toute la par- endroits souvent difficiles d’accès. également une activité de génie
tie occidentale de Anticipation, innovation, flexibilité civil. Le premier galop d’essai a été
l’Afrique subsaha- et mobilité sont nos principaux réalisé au Bénin avec le chantier
rienne, également atouts.» d’un pont à Cotonou. «Afin de
appelée Cédéao développer ce savoir-faire alors
(Communauté économique des De la route aux ouvrages d’art nouveau dans la région, nous
États de l’Afrique de l’Ouest), «Historiquement, nous inter- avons constitué et formé des
expose Stéphane Knebel, direc- venons en Afrique de l’Ouest sur équipes, puis éprouvé les tech-
teur de Colas Afrique. Depuis les des chantiers routiers et aéropor- niques sur différents chantiers.»
années 1930, le Groupe a réalisé tuaires.» À l’image du Bénin, où Ainsi, au Togo, un château d’eau
de nombreux projets au Mali, au Colas Afrique réalise actuellement de 650 m3, destiné à garantir la
Burkina Faso, au Sénégal, au les travaux d’extension de la piste consommation courante et la
Tchad, en Côte d’Ivoire, au Bénin et, de l’aéroport de Tourou (lire p. 30) sécurité incendie du port de Lomé,
plus ponctuellement, dans d’autres ainsi que deux chantiers routiers a été construit. En Côte d’Ivoire,
pays. Aujourd’hui, nous travaillons dans le centre du pays consistant Colas Afrique a réalisé un pont
principalement en Côte d’Ivoire, au à aménager d’anciennes pistes en d’une longueur de 244 mètres au-
Bénin et au Togo. Notre activité y terre en routes revêtues (42 km dessus du fleuve Bandama afin de
est cyclique et nous intervenons la entre Tchetti, à la frontière avec désenclaver la ville de Béoumi et
plupart du temps en “mode projet” le Togo, et Savalou ; 17 km entre de contribuer au développement
pour participer au développement Logozohoué et Glazoué). Depuis du commerce dans les régions du
centre du pays.

Une activité traditionnelle


«L’activité réalisée dans la région en Côte d’Ivoire
Afrique de l’Ouest nécessite une «En Côte d’Ivoire, un pays qui
représente 45 % du PIB de
mutualisation des moyens humains l’Afrique de l’Ouest, l’activité de
et matériels pour pouvoir être Colas Afrique est légèrement
opérationnel plus rapidement.» différente et s’équilibre entre
Stéphane Knebel, directeur de Colas Afrique grands travaux dans tout le pays

ROUTES N° 38 – avril 2017


28 reportages

BÉNIN
Construction d’un pont
à Cotonou (2009).

et “fonds de commerce” (travaux et de la couche de roulement du coordination et le pilotage de pro-


de voirie et aménagements divers) pont De Gaulle, à Abidjan, Colas jets complexes. «L’activité réalisée
à Abidjan. Pendant pratiquement Afrique a, pour la première fois en dans la région Afrique de l’Ouest
vingt ans, aucun investissement Afrique de l’Ouest, mis en œuvre la nécessite une mutualisation des
important n’a été réalisé en matière technique de recyclage Novacol®, moyens humains et matériels pour
d’infrastructures. Le réseau s’est plus économique et plus respec- pouvoir être opérationnel plus rapi-
dégradé progressivement.» tueuse de l’environnement que les dement. La mobilité au sein de la
procédés habituels. Cédéao est très importante aussi
Projets structurants pour développer les compétences
et techniques innovantes Mobilisation et logistique et les savoir-faire.»
«En Afrique de l’Ouest, nous «Quand nous intervenons en Une agilité et une anticipation
travaillons sur des projets structu- “mode projet”, les deux plus grands qui se sont avérées décisives pour
rants, qu’il s’agisse de désenclaver challenges restent la mobilisation remporter, fin 2016, un contrat
des régions, de faciliter les dépla- des équipes et la logistique», important en Guinée-Conakry, nou-
cements, etc. Et nous proposons souligne Stéphane Knebel. Il s’agit veau pays pour Colas Afrique. 
des techniques innovantes chaque souvent de chantiers complexes,
fois que cela est possible.» Ainsi, difficiles d’accès, qui impliquent
par exemple, dans le cadre des une importante organisation logis-
chantiers de réhabilitation de la tique. Ainsi, les qualités demandées
chaussée du boulevard lagunaire aux managers sont l’anticipation, la

ROUTES N° 38 – avril 2017


reportages 29

MALI BURKINA
FASO
> CHIFFRES CLÉS DU PROJET
s 170 collaborateurs mobilisés
GUINÉE s 1 ouvrage d’art de 190 m de long
et 10 m de large, avec 5 travées
et 15 poutres en béton précontraint
s 38 000 m3 de remblais
GHANA
Bettié s 2 700 m3 de béton
LIBERIA Abidjan s 350 tonnes d’acier
s 1 000 mètres de voies d’accès
Océan
Atlantique

Côte d’Ivoire
UN PONT SUR LE FLEUVE COMOÉ

L’isolement à trois heures d’Abidjan. Parcourir la


distance qui sépare la capitale économique de Bettié,
au nord-est, relève du parcours du combattant ! En
cause, le fleuve Comoé, frontière naturelle entre la région
de la Mé et celle de l’Indénié-Djuablin, qui complique l’accès
à cette région agricole isolée, connue pour la culture de
l’hévéa. Afin de permettre aux populations du département
de Bettié et aux poids lourds de rallier plus aisément Abidjan,
Colas Afrique a été chargée de construire un ouvrage d’art
sur le fleuve Comoé. Pour pouvoir accueillir deux voies de
circulation, ce pont, d’une longueur de 190 mètres et d’une
largeur de 10 mètres, comportera cinq travées et quinze
poutres en béton précontraint. Première étape : la mobilisation
des équipes et du matériel. «Les difficultés d’accès du chantier
ont multiplié les temps de trajet pour l’acheminement du maté-
riel et des matériaux, explique Julien Fontaine, directeur du prévoyant un passage pour l’écoulement du cours d’eau. D’ici
projet. Nous devions sans cesse faire face aux imprévus, à l’été 2017, les quinze poutres précontraintes du tablier, fabri-
malgré une anticipation logistique très en amont.» Côté tra- quées à proximité du chantier, seront posées au moyen d’un
vaux, la réalisation des six appuis, fondations et piles en béton lanceur. L’avantage ? Pouvoir travailler même quand le niveau
armé dans le fleuve constitue le principal défi. «Nous avions du fleuve monte.
une contrainte planning forte sur cette première phase du Attendu depuis plus de vingt ans, cet ouvrage permettra de
projet car la montée des eaux lors de la saison des pluies rend désenclaver la ville de Bettié et offrira aux populations locales
impossibles tous travaux dans le fleuve et conditionne le délai un moyen plus sûr que le bac pour traverser le fleuve Comoé.
global de réalisation.» Une digue provisoire a ainsi été amé-
nagée dans le fleuve afin de déployer le matériel, tout en

ROUTES N° 38 – avril 2017


30 reportages

BURKINA FASO > CHIFFRES CLÉS DU PROJET


s 200 collaborateurs mobilisés
s 2,5 millions de m3 de terrassement
Parakou
s 10 pelles de 40 tonnes
Tourou s 6 bulls
s 5 niveleuses
NIGERIA s 6 compacteurs
TOGO s 15 000 tonnes d’enrobés
Cotonou s 1 centrale d’enrobage

Bénin
EN PISTE À TOUROU

Direction le nord du Bénin, près de Parakou, la d’un chantier de terrassement à forte cadence. Nous
troisième ville du pays. Les équipes de Colas Afrique réalisons des remblais de 16 mètres de hauteur, à raison
réalisent actuellement les travaux d’extension de la de 24 000 m3 par jour.» L’avancée des travaux, démarrés
piste d’atterrissage de l’aéroport de Tourou. Construite en janvier 2016, a été conditionnée par la saison des pluies,
par la filiale entre 2008 et 2014, cette piste d’une longueur entre mai et juillet. Après des études géo techniques
de 2 400 mètres passera à 3 300 mètres afin d’être conforme poussées et un drainage des zones marécageuses, il a été
aux normes internationales et de pouvoir accueillir tous décidé de réutiliser les matériaux disponibles à proximité de
types d’avions. «Situé à 500 kilomètres de Cotonou, ce la piste pour les remblais. «Le choix dans les caractéris-
chantier en pleine brousse représente un défi logistique en tiques des matériaux était essentiel pour avoir un ouvrage
termes de mobilisation du matériel et des collaborateurs, pérenne», ajoute Olivier Tillement. Les remblais ont été
explique Olivier Tillement, chef de projet. Il s’agit également commencés après la saison des pluies. Outre les travaux
de déblai-remblai, les équipes ont construit un dalot d’une
longueur de 330 mètres, suffisamment ferraillé pour
supporter une charge de 16 mètres de remblais. Cet
ouvrage hydraulique, situé sous les remblais, permet
l’écoulement de la rivière au point bas du site. Prochaine
étape : la réalisation des structures de chaussée de la piste
et la mise en œuvre de 15 000 tonnes d’enrobés, produites
par un poste d’enrobage installé à proximité du chantier.
Livraison prévue à l’été 2017.

ROUTES N° 38 – avril 2017


reportages 31

> CHIFFRES CLÉS DU PROJET


BÉNIN
sCOLLABORATEURSMOBILISÏS
sM3 de terrassement
sTONNESDENROBÏS
sM2 d’enduits superficiels
GHANA
sDALOTSCONSTRUITSETDALOTS
réhabilités

Tabligbo
Lomé Aného

Togo
D’ANÉHO À TABLIGBO : LA ROUTE DU DÉVELOPPEMENT

Mise en service il y a plus de quarante ans, la route


nationale 4 reliant Aného à Tabligbo nécessitait des
travaux de réhabilitation. Une mission confiée aux
équipes de Colas Afrique. «Cette route de 43 kilomètres
connaît un important trafic poids lourds lié à l’activité
cimenterie, en plein développement à Tabligbo, explique
Mourad Abaoui, directeur du projet. Elle dessert également
des localités réputées pour la culture du maïs et du manioc,
des palmeraies et de grandes plantations de tecks, dont le
bois est très prisé dans la menuiserie.»
Au programme de ce chantier : l’élargissement de la
chaussée afin de créer deux voies de circulation et des acco-
tements. «La chaussée existante a été malaxée, les travaux de
terrassement pour les élargissements ont suivi, puis l’assai-
nissement (dalots, caniveaux, etc.), la stabilisation au ciment
de la couche de fondation. La couche de base a été réalisée
en matériaux concassés provenant d’une carrière de Colas
Afrique située à 70 kilomètres du chantier.» Prochaine étape :
la mise en œuvre des enrobés sur les dix derniers kilomètres
de l’infrastructure. Le nouveau revêtement, désormais appli-
qué sur 80 % de la chaussée, rend le trafic plus fluide et plus
confortable. Parallèlement sont réalisées la mise en œuvre
des bétons pour les trottoirs et la pose de l’éclairage public
dans les villes traversées. Démarré en mars 2016, le chantier
doit être livré fin avril 2017.

ROUTES N° 38 – avril 2017


32 reportages

CHILI
> SUPERFICIE : s ,!.'5%espagnol
755 276 km2
s -/..!)%peso
Valparaíso
ARGENTINE
s #!0)4!,%
Santiago Santiago

Océan s 0/05,!4)/.
Pacifique 18 millions d’hab.

Océan
Atlantique

#(),)
En Amérique du Sud, à Santiago du Chili,
Colas Rail réalise en groupement
le chantier des lignes 3 et 6 du métro dans le cadre
d’un contrat de conception, construction et maintenance.
Plongée dans les sous-sols santiagois.

Colas Rail
s’aventure en terre chilienne

U
n étroit couloir de de 75 km de voies ferrées électri- Deux nouvelles lignes
terre coincé entre fiées (caténaire rigide) en tunnel de métro
la majestueuse ainsi que 15 km de voies ferrées Avec ses 7 millions d’habitants
cordillère des électrifiées en surface (ligne – plus d’un tiers de la population
Andes et l’océan aérienne de contact). Le montant du pays –, Santiago connaît
Pacifique. Bien- du contrat s’élève à 150 millions d’importants besoins en transport
venue au Chili, surnommé le jaguar d’euros et la part de Colas Rail est public pour accompagner sa
de l’Amérique du Sud. En 2013, la de 45%. Les travaux ont com- croissance et réduire la pollution
filiale ferroviaire de Colas a rem- mencé en août 2015 et la mise en engendrée par un trafic automobile
porté, en groupement avec ETF service est prévue pour la ligne 6 très dense. Pour y remédier, les
(filiale de Vinci, mandataire), le au second semestre 2017 et pour autorités ont défini un plan de
contrat de conception, construction la ligne 3 en juin 2018. Suivra transport d’ici à 2025, avec,
et maintenance des lignes 3 et 6 alors la maintenance préventive, notamment, la création de deux
du métro de Santiago, la capitale corrective et curative des voies et nouvelles lignes de métro auto-
chilienne. Au programme : la pose de la caténaire pendant vingt ans. matique. Le métro de Santiago,

ROUTES N° 38 – avril 2017


VALPARAÍSO
Destinés à la construction des
lignes 3 et 6 du métro de
Santiago, les rails, les attaches
ainsi que les appareils de voie
sont arrivés de France par bateau
au port de Valparaíso, à 130 km
de la capitale chilienne.
ROUTES N° 38 – avril 2017
SANTIAGO DU CHILI
Les lignes 3 et 6 traversent
la capitale chilienne d’ouest en est.
Ici, vue aérienne de Santiago
et du dépôt de la future ligne 6
à Cerrillos, à l’ouest de la ville.
reportages 35

Une implantation historique


EN!MÏRIQUEDU3UD
Voilà maintenant plus de trente ans que Colas Rail intervient en
Amérique du Sud. La filiale est particulièrement active au Venezuela,
où elle participe à la construction et à l’extension d’un réseau qui
totalise désormais quatre lignes pour le métro de la capitale, Caracas,
et deux lignes pour le métro de Los Teques (24 km au total), dont
la seconde ligne (14 km) est en cours de construction. De Caracas
à, aujourd’hui, Santiago du Chili, ces projets constituent de solides
%."2%&

références pour remporter d’autres grands contrats ferroviaires


dans la région, au regard des perspectives de développement des
infrastructures de transport en Amérique du Sud et en Amérique
centrale, avec par exemple des opportunités au Mexique, à Cuba,
au Pérou, en Colombie, etc.

qui compte actuellement cinq Amérique du Sud pour Colas Rail. sur la plateforme, avant la pose
lignes, soit 108 stations, sur une Alors que nous n’étions présents, des voies, afin d’atténuer le bruit
longueur de plus de 100 km, est en Amérique du Sud, qu’au pour les riverains.
emprunté chaque jour par Venezuela, ETF était déjà
2,5 millions de voyageurs. C’est le implanté au Chili et disposait à Sur tous les fronts
réseau le plus étendu d’Amérique la fois d’un réseau commercial «Le délai dont les équipes
du Sud. Le tracé de la ligne 3 est et de références. Notre alliance disposent pour achever les travaux
souterrain et comporte 18 stations, nous a permis de présenter une des deux lignes est très court,
sur une longueur de 22 km, ainsi offre concurrentielle, optimisée, précise Régis Roche, directeur du
qu’un dépôt pour le stationnement et de nous distinguer au niveau projet. Nous avons donc opté pour
et la maintenance de 22 trains. tech nique.» Ont ainsi été une organisation par “fronts”,
Le tracé de la ligne 6, également proposées l’optimisation de la c’est-à-dire par ensembles de
souterrain, s’étend sur 15,3 km et voie ferrée avec un nouveau tâches successives. Il y a ainsi une
compte 10 stations ainsi qu’un système d’attache des rails et, multitude de chantiers en même
dépôt pour le stationnement et la pour la première fois au Chili, temps : trois fronts de voies, deux
maintenance de 15 trains. l’électrification des rames par un fronts de dépôts, deux fronts de
système de caténaire rigide (une caniveaux, deux fronts de chemins
Voies et caténaires suspension, installée tous les de câbles, deux fronts de
optimisées 10 mètres, soutient un rail rigide caténaires. Il s’agit d’un projet
«L’obtention de ce contrat est dans lequel vient s’insérer le fil dynamique, où le planning, réparti
le résultat d’un travail commun de contact). Autre exemple par fronts de tâches et par
important avec ETF, se souvient d’optimisation : la mise en place avancement, est revu en perma-
Salim Hellel, directeur de la zone d’un système de dalles flottantes nence pour être optimisé.»
Autre défi : la logistique.
Intervenir en milieu urbain requiert
une organisation millimétrée.
«Les contrats remportés sont le résultat Première étape : l’acheminement
d’un travail commun important avec ETF. du matériel. Les rails, les attaches
Nous n’étions présents qu’au Venezuela, ainsi que les appareils de voie
quand ETF était déjà implanté au Chili. proviennent de France. Arrivés par
bateau au port de Valparaíso, à
Notre alliance nous a permis de présenter 130 km de Santiago, ils sont
une offre concurrentielle, optimisée, et ensuite stockés sur une base
de nous distinguer au niveau technique.» située dans le quartier de Renca,
Salim Hellel, directeur de la zone Amérique du Sud pour Colas Rail au nord de la capitale, avant

ROUTES N° 38 – avril 2017


TRAVAUX DE VOIES
FERRÉES
Au total, 90 km de voies
ferrées électrifiées seront
posées sur les lignes
3 et 6. Ici, pose de voie
ferrée sur ballast dans
le dépôt de la ligne 6
à Cerrillos.

en contact avec la terre perd


«Lors d’un séisme, tout ce qui est ses appuis, d’où l’importance de
en contact avec la terre perd ses concevoir des infrastructures
appuis, d’où l’importance de concevoir qui vont suivre les mouvements
des infrastructures qui vont suivre du terrain.» Ainsi, pour la
caténaire rigide, en cas de
les mouvements du terrain.» séisme, le support doit être
Gabriel Plantat, ingénieur projet
capable de déplacer la caténaire
en tenant compte du coefficient
d’être transférés par camion sur Normes parasismiques d’accélération de gravité. Des
les différents chantiers en ville. S’adapter à l’environnement supports latéraux ont donc été
Disséminés le long du tracé des et aux risques sismiques est mis en place pour guider la
deux lignes, des puits d’accès sont une donnée clé à Santiago. De caténaire.
utilisés pour descendre les engins fait, le Chili est à la jonction de
et les fournitures à 36 mètres de deux plaques tectoniques, la Recrutement local
profondeur. «Par ailleurs, nous plaque sous-marine avançant «Au début des travaux, nous
sommes l’interface de toutes les sous la plaque continentale. nous sommes appuyés sur nos
autres entreprises sur le chantier. «Le frottement entre ces deux collaborateurs vénézuéliens
En tant que responsables du plaques libère une énergie qui pour leur expertise topogra-
système de transport ferroviaire, se traduit par des séismes phique et leurs compétences en
nous mettons à leur disposition des assez fréquents, explique conduite de travaux jusqu’au
engins pour assurer le transport Gabriel Plantat, ingénieur projet. niveau des chefs d’équipe,
du matériel dans les tunnels.» Lors d’un séisme, tout ce qui est rappelle Salim Hellel. En effet,

ROUTES N° 38 – avril 2017


TRAVAUX DE CATÉNAIRES
Pour la première fois
au Chili, l’électrification
des rames des lignes 3
et 6 sera réalisée par un
système de caténaire rigide.
Ici, les équipes déroulent le
fil de contact dans un rail
rigide suspendu.

les derniers travaux de métro au des stagiaires en entreprise. nance préventive et corrective
Chili remontant à une dizaine Cette initiative permet de et de «correctifs spéciaux» des
d’années, la main-d’œuvre recruter de futurs chefs d’équipe voies pneumatiques des lignes 1,
locale, plutôt spécialisée dans et chefs de chantier ferroviaire 2 et 5 et des voies fer des lignes
les travaux miniers, n’avait pas pour le métro de Santiago. 4 et 4A, ainsi que le meulage
d’expertise ferroviaire.» En 2014, complet de ces deux dernières.
une convention de partenariat Ancrage durable La suite d’une belle aventure en
pour développer la formation aux Pour son premier projet terre chilienne pour Colas Rail.
métiers du ferroviaire au Chili a chilien, Colas Rail a su s’appuyer
ainsi été signée avec l’Inacap sur son expérience vénézuélienne
(université technologique du (lire encadré p. 35), ainsi que
Chili) et le ministère français sur les compétences locales, et
de l’Éducation nationale, de a su adapter son savoir-faire à
l’Enseignement supérieur et de un nouvel environnement. «Ces
la Recherche. L’engagement des chantiers sont notre vitrine»,
deux entreprises du groupement, indique Salim Hellel. Le groupe-
Colas Rail et ETF, se traduit par ment réunissant ETF et Colas Rail
la mise à disposition d’équi- a ainsi récemment remporté le
pements, la mobilisation d’un contrat de maintenance du métro
expert ferroviaire ainsi que la de Santiago du Chili pour sept
formation d’enseignants et la ans. Ce contrat, d’un montant
formation pratique (conduite de total de 35 millions d’euros,
travaux, sécurité, qualité, etc.) couvre les activités de mainte-

ROUTES N° 38 – avril 2017


38 trajectoires
Ils ou elles sont cadre administratif, responsable
cellules projets complexes, chef d’équipe...
Tous exercent leur métier avec passion et nous font partager
leur quotidien et leurs projets.

BELGIQUE
FRANCE

THAÏLANDE
HONGRIE NOUVELLE-
CALÉDONIE

“enUnpremière
chef de poste
ligne

KANCHIT
CHEF DE POSTE
THAI SLURRY SEAL
THAÏLANDE

Quand on demande à Kanchit, chef de poste chez


Thai Slurry Seal (TSS), filiale thaïlandaise de Colas,
ce qui lui plaît le plus dans son métier, il répond
sans hésiter : «travailler pour une entreprise
internationale qui privilégie technologie et qualité».
Né à Bangkok, ce père de deux enfants, âgé de
47 ans, n’avait aucune expérience dans la construction
de routes lorsqu’il rejoint TSS en 1999 en tant
qu’opérateur de poste. Il s’occupe désormais de
quatre centrales d’enrobés, dont une récemment
acquise et une autre entièrement remise en état.
Aidé de ses 25 collaborateurs, il supervise la production
des 150 000 tonnes annuelles d’enrobés à chaud.
Il est responsable, en outre, de l’ensemble de la gestion
(suivi de production, maintenance, transport…).
Motivé et autonome, Kanchit n’hésite pas à exprimer
sa volonté d’être en première ligne et d’avoir plus
de responsabilités. «Mon métier me passionne.
Je connais mes postes par cœur et je m’intéresse
beaucoup à tous les nouveaux outils de production.
Chez TSS, je me sens comme à la maison.» 

ROUTES N° 38 – avril 2017


trajectoires 39

“Manager par l’enthousiasme”


AYMERIC GUÉGAN il rejoint Colas Île-de-France de tous les instants.» Aymeric
DIRECTEUR DU DÉPARTEMENT Normandie en 2004 en tant attache beaucoup d'importance
SÉCURITÉ FERROVIAIRE
COLAS RAIL que juriste. Neuf ans plus tard, aux relations humaines.
FRANCE il change de voie et intègre Ses secrets ? La pensée
Colas Rail. En janvier 2017, il positive, les réseaux sociaux
«Le secret du succès est est nommé directeur du nouveau et professionnels, ainsi qu’une
de faire de ta vocation tes département sécurité ferroviaire pratique du management
vacances». Cette citation de de la filiale. «Avec mon équipe, bienveillant et par l’envie. En
l’écrivain américain Mark Twain notre mission est d’accompagner, tant que manager, il prend soin
est devenue pour Aymeric d’évaluer les collaborateurs de catalyser les énergies de
Guégan un principe dans sa vie et de s’assurer du respect des ses collaborateurs pour faire
professionnelle bien remplie. règles en matière de sécurité face aux enjeux de sécurité
Après des études de droit, ferroviaire. Il faut être passionné de la filiale. 
puis une spécialisation dans pour faire ce métier. Les trains
la gestion juridique des risques fonctionnent 24h/24, 7j/7, c’est
dans le sud de la France, une attention et une pédagogie

ROUTES N° 38 – avril 2017


40 trajectoires

“Je cherche à transmettre les valeurs et l’esprit Colas”


JEAN-ÉTIENNE GAY accompagné de son équipe également attaché à favoriser
RESPONSABLE INDUSTRIES entre chantiers autoroutiers et le partage des connaissances
EUROPE CENTRALE
COLAS EUROPE CENTRALE aéroports, et se rend même en et à harmoniser les pratiques
HONGRIE Hongrie en 2008 sur le chantier entre les équipes. Au cours
de l’autoroute M6. Pour mieux y de mes déplacements,
Pour Jean-Étienne Gay, revenir trois ans plus tard en tant je cherche à transmettre l’esprit
travailler chez Colas est que responsable industries pour et les valeurs de Colas.»
d’abord une histoire de famille. l’Europe centrale. «Au tout début, Et quand on lui demande ce qui
«Je suis la troisième génération l’idée était d’avoir une vue lui plaît le plus ? «À mon arrivée,
à intégrer le Groupe. Après globale des postes d’enrobés une de mes premières missions
un DUT en génie électrique et des usines d’émulsion dans a été de constituer une équipe
et informatique industrielle, les huit pays de cette zone afin de responsables industries
c’est dans un poste d’enrobés d’engager les améliorations enrobés. Travailler avec eux
mobile que j’ai débuté ma nécessaires. Par la suite, la est l’une des choses
carrière.» Avec cette unité mission s’est étendue au suivi qui me fait le plus plaisir». 
autonome, il sillonne le pays des productions. Je me suis

ROUTES N° 38 – avril 2017


trajectoires 41

“ Donner du piment à sa vie professionnelle”


DAVID JOURDES à vouloir vivre hors de Métropole. «Neobus», récemment remporté
DIRECTEUR DE PROJET De chef de poste d’enrobés puis par Colas Nouvelle-Calédonie
COLAS NOUVELLE-CALÉDONIE
NOUVELLE-CALÉDONIE chef de chantier dans le sud de et qui consiste en la construction
la France, David passe conducteur de 6 km de voies de bus à
Entré chez Colas Sud-Ouest de travaux, notamment sur haut niveau de service (BHNS)
en 1994, à Bordeaux, David des chantiers de retraitement de dans le centre-ville de Nouméa.
Jourdes n’a eu de cesse de chaussées à froid et de tramway «Grâce à la dimension VRD du
faire évoluer sa carrière et a au Maroc. Puis, il rejoint projet, je vais pouvoir enrichir
toujours dit «oui» à la nouveauté La Réunion. En 2013, il est mon expérience.» Une belle
afin de mieux découvrir le métier nommé en Nouvelle-Calédonie opportunité pour cet ancien
et de «mettre un peu de piment» en tant que conducteur de demi de mêlée, qui ne manque
dans sa carrière. Ce qui l’anime ? travaux principal et responsable pas de souligner à quel point
«La relation humaine, la enrobés et industries. Quatre ans l’esprit d’équipe est important
découverte de nouvelles cultures plus tard, son parcours prend une sur un chantier.
et de nouveaux horizons.» nouvelle orientation : il devient
Autant de raisons qui le poussent directeur de projet sur le chantier

ROUTES N° 38 – avril 2017


42 trajectoires

“ Un partage d’expérience réussi ”


STÉPHANE PAGUET dans sa prise de poste, explique travaux en 2005. Je supervise
ET BERTRAND BÉGUET Stéphane Paguet, vingt ans désormais 55 collaborateurs
DIRECTEUR D'AGENCE
ET CHEF DE CENTRE d’ancienneté chez Colas et parrain répartis dans deux établissements.
COLAS RHÔNE-ALPES AUVERGNE de Bertrand Béguet. J’ai rejoint Nos points mensuels me
FRANCE l’entreprise en tant que conducteur permettent de bénéficier de
de travaux. J’ai gravi les échelons l’expérience et du vécu de mon
Ce qui relie Stéphane Paguet jusqu’à devenir responsable parrain. Ses conseils sont d’autant
et Bertrand Béguet ? Tous d'établissements.» Hors de tout plus précieux qu’il est lui-même
deux chefs d’agence chez rapport hiérarchique, le parrainage responsable de deux agences.»
Colas Rhône-Alpes Auvergne, instaure des échanges réguliers. Une relation bilatérale, comme
ils constituent l’un des premiers «Stéphane et moi nous rencontrons le souligne Stéphane. «Bertrand
binômes du programme de une fois par mois pour partager appartient à une génération qui
parrainage des nouveaux chefs nos problématiques et nos bonnes a une vision différente du travail.
d’établissement mis en place pratiques, précise Bertrand Cela m’apporte beaucoup,
dans la filiale. «L’objectif est Béguet, filleul de Stéphane. J’ai notamment pour manager
d’accompagner le collaborateur intégré Colas en tant qu’ingénieur les jeunes collaborateurs !» 

ROUTES N° 38 – avril 2017


trajectoires 43

“ Colas m’a formé et m’a aidé à grandir ”


JÉRÔME SOBO et m’a aidé à grandir.» En 2014, pour partager son savoir-faire.
CHEF D’ÉQUIPE ET FORMATEUR il propose spontanément à son «Je me suis découvert des
SAUVETEUR SECOURISTE
DU TRAVAIL chef d’établissement de devenir qualités de pédagogue. Étant
COLAS NORD-EST formateur sauveteur secouriste du métier, il est plus simple
FRANCE du travail (SST), ignorant que, pour moi de transmettre les
de son côté, la direction régionale messages aux collaborateurs.»
Jérôme Sobo rejoint Colas avait prévu de le solliciter. Formateur l’hiver ; sur les
en 2006 en tant que manœuvre «Tout est allé très vite. chantiers l’été : Jérôme a trouvé
en intérim sur les chantiers. J’ai validé quatre modules son équilibre. «Entre ma vie
Très vite embauché, il intègre manquants pour devenir professionnelle très riche,
le parcours de formation du formateur. Mon expérience ma famille et mon engagement
Groupe. Après avoir travaillé de pompier volontaire de pompier volontaire, je suis
en tant que maçon, il devient, depuis vingt-deux ans a été un homme comblé !» 
en 2012, chef d’équipe au sein déterminante.» Aujourd’hui
de l’agence de l’Aube de Colas formateur SST au niveau
Nord-Est. «Colas m’a formé régional, il parcourt les agences

ROUTES N° 38 – avril 2017


44 trajectoires

“J’ai été séduit par la transversalité du projet Copernic”


JULIEN EMMANUEL des processus, des modes de les collaborateurs et répondre
CADRE ADMINISTRATIF RÉFÉRENT management et des systèmes à leurs questions. Pour
COPERNIC EST/SUD-EST
SMAC de gestion et d’information de ce grand voyageur, qui compte
FRANCE Colas a attiré le jeune cadre déjà une moitié de tour du
administratif lors de son arrivée monde à son actif, chaque jour
Julien Emmanuel, 28 ans, chez Smac, en mars 2016. apporte son nouveau lot
a une devise : «Tout seul, «J’ai été séduit par la dimension d’expériences.
on va plus vite ; ensemble, transversale de ce projet et
on va plus loin.» Une ligne la démarche collaborative mise
de conduite qui s’applique tout en place. À terme, la mise à
particulièrement à sa mission disposition d’un outil commun
d’accompagnement du à l’ensemble des collaborateurs
déploiement de Copernic dans du Groupe transformera
la quinzaine d’agences Smac notre manière de travailler.»
de la région Est/Sud-Est. Julien reste deux mois dans
Le projet de transformation chaque agence pour former

ROUTES N° 38 – avril 2017


trajectoires 45

“ Faire preuve d’ouverture d’esprit et de rigueur”


OLIVIA BOUQUET avec un objectif bien précis : Projets complexes en charge des
RESPONSABLE CELLULE travailler sur des chantiers à projets multisites et des projets
PROJETS COMPLEXES
COLAS CENTRE-OUEST l’international. Finalement, atypiques. «J’aime ce travail
FRANCE elle commencera par un poste car il faut toujours se remettre
de technico-commerciale en en question. Il ne faut pas hésiter
Olivia Bouquet voulait être Île-de-France. «J’ai accepté cette à sortir du cadre pour proposer
médecin mais a finalement mission car je savais qu’un champ les solutions les plus innovantes,
opté pour un DUT de génie de possibilités s’offrirait à moi. Une faire preuve d’ouverture d’esprit et
civil, un peu par hasard. dizaine d’années plus tard, Olivia de rigueur : l’innovation ne souffre
«J’ai compris que j’avais fait le bon répond à une proposition de poste d’aucun à-peu-près !»
choix lors de mon stage sur le en mobilité interne, chez Colas
chantier d’un motel à Marseille.» Centre-Ouest. «L’environnement
Olivia aime l’atmosphère et l’esprit était différent mais je disposais de
de camaraderie qui règnent toutes les compétences requises.»
sur le terrain. Elle envoie donc Olivia s’installe ainsi à Nantes et
sa candidature chez Bouygues devient responsable de la cellule

ROUTES N° 38 – avril 2017


46 trajectoires

“ Savoir se réinventer et s’adapter ”


CORINNE PILATI formations lui permettent de a changé et la matière travaillée
SOUDEUSE «toucher à tout et d’acquérir de également. Il est important
SKYDÔME
FRANCE l’expérience». Corinne sait ainsi de savoir se réinventer et
souder de l’aluminium, de l’acier de s’adapter. J’ai été tout de
Originaire d’une petite ville et de l’inox. En août 2016, elle suite séduite par les soudures
des Ardennes située près rejoint à Sons-et-Ronchères le à l’aluminium réalisées
de Sedan, dans l’est de site de production de Skydôme/ dans l’usine Skydôme, plus
la France, Corinne exerce Axter, filiale de Smac spécialisée “propres” et plus minutieuses.»
pendant sept ans son métier dans la fabrication et la Une femme de précision,
de soudeuse chez le fabricant commercialisation de lanterneaux qualité indispensable pour
automobile General Motors. de désenfumage et d’éclairage ses autres passions : la moto,
Puis elle change d’entreprise zénithal. «Après avoir travaillé la pétanque et la pêche. 
et réalise pendant dix-huit ans longtemps pour l’industrie
des soudures de radiateurs automobile, j’ai découvert à
de voitures au chalumeau. 54 ans une nouvelle activité.
Ses missions et ses différentes Mon environnement de travail

ROUTES N° 38 – avril 2017


trajectoires 47

“ Je suis tous les jours sur le terrain”


ÉMILIEN PESCHÉ pour une production allant Émilien est également globe-
RESPONSABLE D’EXPLOITATION jusqu’à 350 000 tonnes par an trotter. Son plus beau souvenir ?
COLAS BELGIUM
BELGIQUE de granulats destinés à la «Les grands parcs naturels
construction et à l’entretien des de l’Ouest américain. L’action
Émilien Pesché est passionné routes.» Un poste nécessitant de l’érosion millénaire sur
par son métier de responsable des qualités techniques, cette roche de grès rouge est
d’exploitation de la carrière commerciales et humaines : une œuvre d’art magnifique
de Haut-le-Wastia. «Avec «Je suis tous les jours sur le et fascinante.» 
ma formation d’ingénieur civil terrain. J’organise et supervise
spécialisé dans les mines et la l’ensemble des étapes de
géologie, je ne pouvais pas rêver production des matériaux.»
mieux en début de parcours.» Un poste complet, transverse
Embauché en 2012, il évolue et polyvalent, qui convient
rapidement à un poste de bien à cet amateur de grands
management. «Mon équipe peut espaces. «Je ne pourrais pas
compter jusqu’à 15 personnes, être enfermé dans un bureau !»

ROUTES N° 38 – avril 2017


48 dossier
dossier 49

Wattway
Quand la route produit
de l’énergie
Après avoir réalisé en 2016 les premiers chantiers
d’application de la route solaire Wattway, Colas
poursuit la phase d’expérimentation engagée, avec
de nouveaux sites pilotes en France et à l’international.

urant les cinq années de process industriel et de définir des sur la chaussée ; comment raccorder
D mise au point du procédé
Wattway, les équipes de
modèles d’offres.
«En raison du grand succès
les dalles au réseau électrique et
quelle architecture réseau serait la
recherche et développement du médiatique de Wattway, l’attente plus adaptée à Wattway, tout en
Campus Scientifique et Technique était forte, nous avons donc dû avan- respectant les normes en vigueur ?
de Colas (CST) et de l’INES (Institut cer vite», se souvient Jean-Charles Aujourd’hui, 18 collaborateurs
national de l’énergie solaire) ont Broizat. La définition de la solution travaillent au sein de la structure
porté leurs études sur la fiabili- Wattway posait trois types de ques- Wattway, qui fonctionne en mode
sation des matériaux et leurs carac- tions : comment produire les dalles start-up (lire encadré p. 53), et
téristiques. De nombreux tests ont de manière fiabilisée, c’est-à-dire 13 chantiers d’application ont été
été effectués en laboratoire afin comment définir le process industriel ; réalisés. L’objectif de ces sites pilotes
d’éprouver leur résistance à des comment déterminer, tester et fiabi- est d’expérimenter et d’évaluer les
conditions climatiques et des liser la technique de pose des dalles usages de Wattway.
niveaux de trafic routier variés,
au feu, etc.
En octobre 2015, Wattway était
dévoilée à la presse par Hervé Le
Bouc, Pdg de Colas. En décembre,
dans le cadre de la COP21, le
procédé était récompensé par un
trophée Solutions climat.
Dès janvier 2016, une structure
Wattway était créée, placée sous
la direction de Jean-Charles
Broizat, avec pour objectifs de réa-
liser des chantiers d’application
pour expérimenter la solution en
grandeur réelle, de travailler sur le

ROUTES N° 38 – avril 2017


50 dossier

ZOOM SUR…
TROIS CHANTIERS D’APPLICATION
Le revêtement routier photovoltaïque Wattway
est entré en phase d’évaluation de ses usages
au travers de ses premiers chantiers d’application.
Présentation de trois d’entre eux.

Premier chantier
d’application Wattway
au Vendéspace
Dans le cadre du plan Vendée
Énergies Nouvelles, le département
accueille depuis juin 2016 le premier
site pilote de Wattway. Située à la
Roche-sur-Yon, devant le complexe
sportif et culturel du Vendéspace,
la surface réalisée est de 50 m².
L’énergie produite par les dalles
permet de recharger les véhicules
électriques. «C’est notre tout
premier chantier et ce n’est pas
un hasard si nous l’avons fait en
Vendée, explique Jean-Charles
Broizat. Ce département est très
ambitieux en matière d’énergies
renouvelables. Son objectif est
que 50% de l’énergie électrique
consommée en Vendée soit
produite de manière renouvelable
à partir de 2025.»

50
M2 DE DALLES WATTWAY
installées sur le parking
du Vendéspace à La Roche-
sur-Yon, en Vendée

Production estimée :
6 300 kWh/an

ROUTES N° 38 – avril 2017


dossier 51

Wattway
trace sa route
aux États-Unis
Inauguré le 20 décembre 2016,
le chantier d’application de
West Point, dans l’État de Géorgie,
aux États-Unis, est le premier
réalisé à l’international. 50 m²
de dalles Wattway ont ainsi
été posées sur une aire de repos
d’une section de l’Interstate 85
appelée «The Ray C. Anderson
Memorial Highway» (ou «The Ray»).
L’énergie produite, estimée
à 7 000 kWh/an, est réinjectée
dans le bâtiment abritant un centre
d’information touristique.

50
M2 DE DALLES WATTWAY
installées sur une aire
de repos de l’Interstate 85

Production estimée :
7 000 kWh/an

1 km de route solaire
en Normandie
À la différence des autres sites pilotes
Wattway, d’une surface moyenne
de 50 à 100 m², celui de l’Orne
concerne une section d’un kilomètre
de route départementale. Il s’inscrit
dans le cadre des expérimentations
prévues par la politique de transition
énergétique portée par le ministère
de l’Environnement, de l’Énergie et de
la Mer et soutenue par le Département
de l’Orne. Avec 2 800 m² de dalles
photovoltaïques Wattway à poser,
le chantier a nécessité une logistique
et une organisation spécifiques. Situé
à proximité de l’usine de production*
des dalles Wattway (lire encadré p. 52),
il a duré trois mois.
* Le 26 juillet 2016, l’usine SNA a reçu
la visite de Ségolène Royal, ministre de
2 800
M2 DE DALLES WATTWAY
l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, posées sur une section
chargée des Relations internationales de la route départementale 5,
sur le climat.
dans l’Orne

Production estimée :
280 000 kWh/an

ROUTES N° 38 – avril 2017


52 dossier

SNA
UN SAVOIR-FAIRE RECONNU
DANS LE PHOTOVOLTAÏQUE

À l’issue d’une
consultation lancée
pour commencer
à industrialiser la
le panneau
photovoltaïque
7 500
M2 DE DALLES WATTWAY,
fin 2015 par l’INES fabrication des dalles générateur de lumière. c’est ce que SNA fournira
et le CST, la société Wattway. Reconnue La capacité de à Wattway durant la phase
coopérative (SCOP) pour son savoir-faire production de SNA expérimentale
SNA a été choisie dans le photovoltaïque permet d’envisager

50 000
pour la production et sa capacité à une montée en
des dalles Wattway. innover, SNA a reçu puissance de Wattway
Installée à Tourouvre en 2012 le trophée à partir de 2018.
(Normandie), de l’innovation M2 DE DALLES WATTWAY,
SNA disposait des du salon EnerGaïa c’est la capacité de
compétences et d’un pour la conception production annuelle
outil industriel flexible de Glasswing, de SNA sur une ligne

ROUTES N° 38 – avril 2017


dossier 53

WATTWAY
EN MODE START-UP

Wattway est la première entité chez Colas


à fonctionner comme une start-up.
«Ce mode opératoire répond Nous avons un mode de
aux besoins d’un projet transverse, fonctionnement très agile, idéal
qui nécessite des compétences pour innover. Nos équipes sont sur
mobilisant toutes les filiales, explique les chantiers toutes les semaines.
Jean-Charles Broizat. Chaque filiale Elles recueillent les données, les
régionale de Colas en France analysent, les utilisent pour nourrir
métropolitaine sera dotée d’un leur réflexion. Nous sentons une
business developer Wattway, réelle appétence, tant à l’intérieur
qui sera l’interlocuteur privilégié. qu’à l’extérieur du Groupe, pour
Deux business developers ont Wattway et pour ce que cette
été nommés à l’international, technologie peut apporter à l’heure
l’un pour les zones de la direction de la transition énergétique et
générale internationale et l’autre des enjeux climatiques à l’échelle
pour l’Amérique du Nord. mondiale.»

JOHNNY CLATOT,
JÉRÔME CHANUT,
ingénieur-chercheur
ingénieur systèmes
électriques
«Anticiper les
«Proposer évolutions de la
les meilleures dalle Wattway»
solutions Johnny Clatot a
Wattway à nos commencé sa carrière
partenaires» comme ingénieur-
chercheur à l’Institut
Titulaire d’un de R&D pour l’énergie
diplôme d’ingénieur photovoltaïque à Chatou avant d’enchaîner
de l’EPMI de Cergy-Pontoise, Jérôme Chanut comme chef de projets R&D dans une start-up.
a commencé sa carrière comme installateur Il rejoint la cellule Wattway en février 2016.
de systèmes solaires photovoltaïques «Je m’occupe principalement de la vie de
et thermiques en Polynésie. De retour en la dalle photovoltaïque dans les chantiers
métropole, il a travaillé pendant sept ans d’application. Je m’intéresse à la résistance
en bureau d’études photovoltaïque puis des différents matériaux qui la composent,
a enchaîné deux missions pour des selon les différents cas d’usage. Le but
producteurs d’énergie solaire. En février est de corréler toutes ces données liées
2016, il intègre la structure Wattway. à l’usage et à la production d’énergie
«Je travaille notamment sur la réalisation de l’installation. Je travaille également sur
des cahiers de plans pour la mise en l’obtention des certifications photovoltaïques
œuvre des projets pilotes, mais aussi et la réalisation de l’analyse du cycle de vie
sur l’architecture électrique afin d’optimiser (ACV) de Wattway. Enfin, je réalise un travail
les coûts et de proposer les meilleures de veille sur les nouvelles technologies
solutions Wattway à nos partenaires.» du photovoltaïque, afin d’anticiper
les évolutions de la dalle Wattway.»

ROUTES N° 38 – avril 2017


54 colascope
Vie du Groupe Ressources humaines
54 > Une nouvelle identité visuelle 58 > La politique diversité de Colas
pour le Groupe en trois questions
55 > Futur siège de Colas : le chantier 59 > Lancement du mécénat de
a commencé compétences individuel
60 > Armée et entreprise : des liens à explorer
Stratégie
56 > Un nouvel élan pour le marché Communication
des particuliers 61 > Colas «like» les réseaux sociaux !

VIE DU
GROUPE
Une nouvelle identité visuelle pour le Groupe
Depuis le 1er février, le Groupe arbore Logo modernisé
un nouveau logo et une nouvelle Pour faire le lien avec le passé, le nouveau logo conserve
signature. Simple évolution ou révolution ? «Au fil trois éléments constitutifs de l’ancien, fortement sym-
des années et des décennies, tout en s’appuyant boliques pour Colas : la couleur jaune, le losange et le
sur le socle du passé et sur ses valeurs, Colas nom. Pour illustrer le présent et annoncer l’avenir, le
s’est progressivement transformé, constate Hervé logo a été modernisé : le losange, sorti de son cadre,
Le Bouc, Pdg. La palette des activités s’est élargie, les traduit une dynamique ; la nouvelle typographie choisie
implantations dans le monde se sont multipliées, de pour le nom est plus légère, plus graphique.
nouvelles offres et solutions innovantes sont proposées
aux clients, les talents d’aujourd’hui présentent des «We open the way»
profils différents de ceux d’hier. Colas continue sa L’ancienne signature («La route avance» ou «The road
marche en avant et conçoit de nouveaux défis. Le logo forward») ne traduisait pas la diversité des activités.
et la signature de l’entreprise doivent être le reflet de Désormais uniquement en anglais, la nouvelle signature
son identité et de son ambition. Je souhaitais les faire devient «We open the way», symbole de leadership,
évoluer pour qu’ils représentent davantage un Groupe d’innovation et d’ouverture. 
tourné vers l’avenir.»

ROUTES N° 38 – avril 2017


colascope 55

C’est à Issy-les-Moulineaux, à la lisière du 15e arrondissement de Paris, que se dressera le nouveau siège social
de Colas, conçu par le cabinet AECP (Agences Elizabeth et Christian de Portzamparc).

VIE DU
GROUPE Futur siège de Colas : le chantier a commencé
Au second semestre 2018, les l’agence Colas Génie Civil, elle est intervenue pour
collaborateurs de Colas SA des travaux de soutènement préalables à la
s’installeront dans un nouveau siège social, à construction du bâtiment. Parallèlement au chantier,
Issy-les-Moulineaux. L’ouvrage, en cours de les études concernant l’aménagement des espaces
construction, s’élèvera sur une hauteur de huit étages. de travail, selon des configurations favorables au
«Taillé comme un diamant avec plusieurs faces travail collectif, continuent. Pour permettre aux
prismatiques, ce bâtiment en forme de proue sera collaborateurs de tester ces nouveaux espaces, un
comme une voile tendue», illustre l’architecte Christian démonstrateur a été aménagé en décembre 2016
de Portzamparc. Plusieurs filiales de Colas Île-de- dans l’actuel siège, à Boulogne. Ce plateau comprend
France Normandie participent au chantier. Ainsi, les une vingtaine de postes en espace ouvert, un bureau
équipes de Genier-Deforge ont démoli les bâtiments individuel fermé et des espaces de travail spécifiques
existants, tandis que celles de Cosson évacuaient (zones dédiées au travail collaboratif, au travail
les bétons vers sa plateforme de recyclage. Quant à silencieux, salle de réunion, etc.). 

ROUTES N° 38 – avril 2017


56 colascope

Dans le cadre du projet Nouvel Élan de transformation de Colas en France, une offre baptisée «Colas et vous»
et dédiée aux travaux pour les particuliers a été lancée.

STRATÉGIE
Un nouvel élan pour le marché des particuliers
«Le marché des travaux pour les interlocuteur tout au long du projet.» Des outils ont
particuliers représente en France également été créés parmi lesquels : un site Internet
environ 1,5 milliard d’euros, explique Thierry Guigue, www.colasetvous.fr, présentant la gamme des produits
directeur commercial de Colas Midi-Méditerranée. Et et des réalisations ; un numéro vert ; un système de
donc des opportunités de développement pour Colas, financement, via la mise en relation du client avec un
qui opère déjà sur ce marché.» Dans le cadre du projet organisme de crédit ; une grille tarifaire fixe au sein de
Nouvel Élan de transformation de Colas en France la gamme de produits. Le premier trimestre 2017 a été
lancé en 2016, une offre dédiée aux particuliers a été consacré à la formation commerciale, financière et
mise en place. Baptisée «Colas et vous», elle repose technique des responsables et des équipes. Les
sur dix «commandements». «Par exemple, dans chaque premiers chantiers «Colas et vous» devraient démarrer
agence, une cellule est chargée des travaux pour les début avril. 
particuliers (un responsable et trois compagnons),
développe Thierry Guigue. Le client n’aura qu’un seul

ROUTES N° 38 – avril 2017


colascope 57

ROUTES N° 38 – avril 2017


58 colascope

RESSOURCES
HUMAINES La politique diversité de Colas
en trois questions

Agir en faveur de la diversité consiste à lutter


contre les préjugés et la discrimination, pour
privilégier les compétences et les talents. Le point
sur la politique du Groupe avec Pascale Zurcher,
chef de service diversité.

Vous avez récemment rejoint le Groupe


pour mettre en œuvre la politique diversité.
Quels sont les enjeux de Colas dans
ce domaine ?
Pascale Zurcher : Les enjeux sont de trois ordres.
Nous avons un enjeu RH d’attractivité et de
recrutement, un enjeu commercial car notre poli-
tique diversité est évaluée par nos clients, et un Agir en faveur du handicap relève de
enjeu juridique dans la mesure où la discrimination la responsabilité sociétale de l’entreprise.
est un délit. La loi impose également des obligations
Pour répondre à ces enjeux, le Groupe a défini dans ce domaine. Quelles actions sont
quatre domaines d’action pour 2017 : la mixité mises en place ?
hommes-femmes et le handicap, considérés comme P. Z. : Après quatre ans de convention avec l’Agefiph
prioritaires, l’insertion sociale et la gestion des âges. qui nous ont permis d’impulser une dynamique – et
de faire baisser notre taxe –, il nous faut poursuivre
Comment encourager la mixité le mouvement et relancer un plan d’action. Nous allons,
dans le Groupe ? en 2017, agir à deux niveaux : d’une part, sur l’em-
P. Z. : En 2016, les femmes représentaient 10% des bauche de travailleurs en situation de handicap et le
effectifs du Groupe dans le monde. Si Colas veut être maintien dans l’emploi de nos collaborateurs. Tout
à l’image de la société, ce taux doit progresser. La collaborateur qui rencontre des difficultés doit pouvoir
mixité est un vecteur d’attractivité et de performance, en parler. Ce principe s’inscrit dans notre démarche
et le Groupe ne peut se priver des talents féminins. de bien-être au travail. Nous allons développer, d’autre
Le plan d’action repose sur trois axes majeurs : attirer, part, le recours au secteur protégé et mieux le suivre
recruter, fidéliser. Premièrement, il nous faut attirer pour pouvoir le valoriser.
plus de femmes dans nos métiers. Nous allons ren- Une campagne de communication sera prochaine-
forcer les relations écoles, partout dans le monde, et ment lancée pour relayer ces actions, lutter contre les
travailler sur notre «marque employeur», en valorisant préjugés, et inviter chaque collaborateur à être acteur
notamment des parcours de femmes dans le Groupe. de l’engagement du Groupe en faveur du handicap. 
Deuxième axe : recruter. Il faut faire évoluer les men-
talités et lutter contre les préjugés, qui sont le premier
frein au recrutement de talents féminins. Des modules
de sensibilisation en e-learning seront prochainement
proposés aux recruteurs et aux managers. Troisième
axe : fidéliser. Nous devons accompagner les parcours
des femmes, dont les carrières sont moins linéaires > CONTACT
que celles des hommes, et être en mesure de leur offrir,
comme à tout collaborateur, des évolutions en phase pascale.zurcher@colas.com
avec leurs compétences et leurs attentes.

ROUTES N° 38 – avril 2017


colascope 59

Grâce au mécénat de compétences individuel mis en place par Colas, les collaborateurs du Groupe peuvent
désormais donner de leur temps de travail pour soutenir des causes solidaires.

RESSOURCES
HUMAINES Lancement du mécénat de compétences individuel
Éducation, insertion, aide aux borateur l’opportunité d’y contribuer à son niveau.»
personnes… De nombreux colla- Pour participer, rien de plus simple : rendez-vous sur
borateurs du Groupe œuvrent déjà, à titre www.colas-sengage.com, une plateforme dédiée qui
personnel, pour des causes solidaires. Grâce permet de découvrir les missions proposées par les
au mécénat de compétences individuel mis en associations partenaires de Colas, de postuler en
place par Colas, ils peuvent désormais donner de ligne et de consulter les témoignages de bénévoles
leur temps… de travail ! Lancé début avril, ce ayant déjà tenté l’expérience. Animation, collecte
dispositif est actuellement testé chez Colas Île-de- alimentaire, soutien scolaire, aide au secrétariat,
France Normandie et sera déployé, mi-2017, dans réfection de locaux associatifs… : la diversité des
l’ensemble du Groupe en France. «L’engagement actions proposées permettra à chaque collabo-
est dans l’ADN de Colas, souligne Cédric Mendes, rateur de pouvoir donner le meilleur de lui-même.
chef de service recrutement et relations écoles. Un engagement personnel qui profite à tous ! 
Hervé Le Bouc a souhaité donner à chaque colla-

ROUTES N° 38 – avril 2017


60 colascope

Hervé Le Bouc, Pdg de Colas, a signé avec le 1er régiment étranger de génie (REG) une convention de partenariat
sur le thème «Construire pour défendre, défendre pour construire, partager nos valeurs».

RESSOURCES
HUMAINES Armée et entreprise : des liens à explorer
Le groupe Colas et le 1er régiment de Colas, tandis que les cadres du Groupe partici-
étranger de génie (REG) ont peront aux activités des unités militaires. Objectifs :
signé en juillet dernier une convention de partager les expériences, encourager les mises en
partenariat de trois ans sur le thème «Construire perspective et provoquer des échanges de cultures
pour défendre, défendre pour construire, et de compétences. Une «immersion» enrichissante
partager nos valeurs». Le but ? Instaurer des aussi bien sur le plan professionnel qu’humain.
échanges croisés entre leurs collaborateurs cadres. Avec ce dispositif, les deux partenaires mettent
Une démarche portée au sein du Groupe par Hervé en avant des valeurs communes d’ouverture, de
Le Bouc, lui-même colonel de réserve citoyenne découverte et de compréhension mutuelle, parti-
et, à ce titre, «ambassadeur» du rapprochement culièrement importantes pour la formation de leurs
entre l’armée de terre et la société civile. Lors de leaders respectifs. 
stages de plusieurs jours, les officiers du 1er REG
pourront découvrir les métiers et l’environnement

ROUTES N° 38 – avril 2017


colascope 61

COLAS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX, C’EST…

+ DE 7 000
likes sur la page Facebook officielle

+ DE 3 800
followers sur le fil Twitter officiel

200 000minutes de vidéo vues


sur la chaîne YouTube

+ DE 30 000
followers sur LinkedIn

COMMUNI-
CATION Colas «like» les réseaux sociaux !
Facebook, Twitter, Instagram… Groupe en photos et en vidéos, tandis que LinkedIn
Depuis deux ans, Colas affirme favorise la recherche de nouveaux talents. «Les
sa présence sur les réseaux sociaux. Objectif : réseaux sociaux nous permettent de communiquer
développer sa notoriété et son attractivité. sur l’actualité du Groupe et de transmettre ses mes-
À chaque site, son public et ses contenus dédiés… sages au plus grand nombre, explique Rémi Colin,
Sur Facebook, plus de 7 000 fans «likent», commen- chargé des médias à la direction de la communication.
tent et partagent les posts quotidiens du Groupe. Nous encourageons les collaborateurs à participer
Sur Twitter, 3 800 followers (parmi lesquels de nom- et nous sommes là pour leur expliquer les bons
breux élus et journalistes) suivent l’avancement des usages. En 2017, notre objectif est d’élargir nos
chantiers grâce au fil @GroupeColas et aux infor- communautés en leur proposant des contenus toujours
mations que les collaborateurs publient ou envoient plus attractifs tout en continuant à nous appuyer sur
à leur service communication. Les comptes Instagram les collaborateurs pour faire remonter les informa-
et YouTube valorisent quant à eux les activités du tions du terrain.»

ROUTES N° 38 – avril 2017


62 en images

FONDATION COLAS : LE CRU 2016


Formations, prix, marathon… Comme chaque année depuis 1991,
15 nouvelles toiles sur le thème
Quelques images de l’actualité de la route ont rejoint la collection
de la Fondation Colas, qui compte
événementielle du Groupe désormais 350 œuvres. Le vernissage
a eu lieu le 15 novembre au siège
en France et à l’international. de Boulogne, en présence
des collaborateurs du Groupe
et des artistes lauréats (en bas).

ROUTES N° 38 – avril 2017


en images 63

MARATHON
DE BUDAPEST
72 collaborateurs du
Groupe, issus de huit
pays de la zone Europe
centrale, ont participé
au marathon de Budapest.
Rendez-vous en 2017 pour
le marathon de Vienne !

LES COMPAGNONS
À L’HONNEUR
En novembre dernier,
les 96 nouveaux membres
de l’ordre des Compagnons
de la Route (promotions
2015 et 2016) ont été
accueillis au siège de
Boulogne par Hervé
Le Bouc, Pdg de Colas.

DES ACHETEURS
TRAVAUX MOBILISÉS
Afin de préparer au mieux
le déploiement en 2017
de l’outil informatique
Coupa Sourcing en
métropole, en Belgique
et en Suisse, une journée
de mobilisation des
acheteurs travaux a été
organisée en décembre
dernier à Paris. Plus
de 130 personnes ont
été réunies.

ROUTES N° 38 – avril 2017


64 en images
OBJECTIF FORMATION
SMACampus, le premier
centre de formation
interne de Smac, a été
inauguré le 25 novembre,
près de Lyon. Il comprend
trois salles pour les cours
théoriques et un espace
de plus de 200 m² avec
des maquettes pour la
pratique. Les sessions de
formation sont dispensées
par 15 formateurs internes
occasionnels, «experts»
sur les trois principaux
métiers de Smac :
l’asphalte, l’étanchéité
et la façade/couverture.

GOLDEN ROADS
Thomas (au centre),
stagiaire chez Colas
Rhône-Alpes Auvergne,
Bastian (à gauche) et
Bastien (à droite),
alternants chez
Aximum, ont remporté
l’édition 2016 des
Golden Roads, le
festival de cinéma
d’entreprise de Colas.

ROUTES N° 38 – avril 2017


en images 65

WATTWAY
À NOUVEAU PRIMÉ
Et de 8 ! Le film La Route
solaire a été une nouvelle
fois récompensé, en octobre
dernier, par un dauphin
d’argent au festival Cannes
Corporate Media & TV
Awards, dans la catégorie
Communication-Marketing.

BIM D’ARGENT
À l’occasion des
BIM d’Or 2016,
organisés par Le Moniteur
et récompensant les
meilleures pratiques
dans l’utilisation de
la maquette numérique,
Colas a reçu un BIM
d’argent. Le projet
du pôle sanitaire
de l’Ouest, un centre
hospitalier réalisé
par GTOI à La Réunion,
a été distingué dans
la catégorie «Bâtiment
neuf de surface supérieure
à 40 000 m2».

ROUTES N° 38 – avril 2017


Horizons 67

68 rencontres
Cercle Colas
Jean-Michel Ribes
«La créativité, c’est être soi-même plutôt
qu’obéir, c’est l’insolence d’être.»

70 mécénat
Colas en Scène
Soutenir les talents
Présentation des dernières
actualités.

Fondation Colas
La Route des rêves :
la Fondation Colas fête ses 25 ans.

Hervé Di Rosa
«La route est l’un des thèmes récurrents
de mon œuvre.»

ROUTES N° 38 – avril 2017


68 rencontres

Jean-Michel Ribes
“La créativité, c’est être soi-même plutôt qu’obéir,
c’est l’insolence d’être”

n décembre dernier, dans le cadre du est, être soi-même plutôt qu’obéir. C’est le plaisir d’être,
E Cercle Colas, Jean-Michel Ribes, je dirais même l’insolence d’être.
directeur du Théâtre du Rond-Point à
Paris, s’est exprimé sur le thème de la créativité. Quand vous créez, vous laissez venir
Éléments de réponse. les idées ? Vous ne les cherchez pas ?
J.-M. R. : Je pense que plus on cherche les idées, moins
Qu’est-ce qu’un acte créatif ? on les trouve. Je ne suis pas comme certains écrivains
Jean-Michel Ribes : C’est de dire «non». Il n’existe pas qui ont ce talent formidable de lire le journal et de se dire :
d’acte créatif si on ne dit pas «non». Rester dans le «oui» «Tiens, il y a un fait divers intéressant, il y a peut-être quelque
signifie que rien ne bouge. Or créer, c’est déranger chose à faire, la pollution, la guerre en Irak, Poutine, etc.»
l’ordre des choses, trouver des issues de secours, sauter Je suis allergique à la réalité imposée. Quand j’écris des
dans le vide. Et c’est cela la créativité : montrer le monde pièces ou des scénarios, des personnages me viennent
à l’envers pour montrer qu’à l’endroit il est parfois un en tête, se mettent à parler, m’entraînent. Et je les suis. Je
peu ridicule. Réinventer la réalité. Poser un acte libertaire. dis toujours que je fais du cinéma ou du théâtre d’aéroport,
Finalement, c’est un acte de survie. Car réinventer le c’est-à-dire que je propose à des gens de monter dans
monde, c’est vivre, c’est donner de l’espoir, c’est avancer. un avion pour décoller très vite. La destination est inconnue,
La créativité, c’est aussi de vivre proche de ce que l’on même par moi. Il y a toujours de la surprise !

ROUTES N° 38 – avril 2017


CERCLE COLAS rencontres 69

Chez Colas, lorsqu’on innove, on teste avec un est celui qui m’en donne.» C’est vrai. Ces rencontres-
client pionnier et il nous renvoie une information là vous galvanisent, fortifient la créativité.
qui nous fait bouger. Est-ce une méthode qui
pourrait s’appliquer à un acte créatif ? À quel moment et à qui avez-vous envie
J.-M. R. : C’est l’éternelle histoire du marketing. Dans de dire «oui» ?
le domaine artistique, la surprise, parfois même J.-M. R. : Au Théâtre du Rond-Point, nous recevons
l’incohérence, permet des inventions et des satisfactions. 1 500 manuscrits par an. Nous ne pouvons pas
Il existe des films étonnants qui ne sont pas faits par accepter tout le monde, mais nous avons plaisir à dire
des professionnels du scénario. On y trouve pourtant «oui», plaisir à accompagner, à découvrir, à cultiver
des espaces qu’on ne supposait pas. Mais si on les les mauvaises herbes de la culture oubliées dans les
avait testés, ç’aurait été «exit» tout de suite. Pour certains champs où pourtant poussent des herbes merveilleuses.
projets industriels, les tests sont très importants. Mais Le «oui» est égal au «non» quand il est créatif, et nous
il arrive qu’un projet surgisse tout à coup, qui soit disons «oui» aux gens qui nous enthousiasment, qui
absolument créatif et génial. Cent personnes vont le nous emmènent.
tester et le trouver inutile, et c’est pourtant ce projet
qui permettra d’envoyer une fusée sur Mars… Comment faites-vous pour choisir parmi les
manuscrits sans rester toujours dans le même
La contrainte ne peut-elle pas être bonne style, pour essayer de vous réinventer ?
pour la créativité ? J.-M. R. : Les manuscrits sont lus par un comité de
J.-M. R. : À partir du moment où il y a contrainte, il y a lecture de 12 personnes, choisies pour leur sensibilité
réaction. La créativité, c’est de dire «non» à une et parce qu’elles connaissent la manière dont nous
contrainte. Si tout le monde est d’accord et que plus voulons faire du théâtre. Ce n’est pas du théâtre que
rien ne bouge, alors il n’y a plus de vent, les montagnes les gens aiment. Mais du théâtre que les gens ne savent
ne s’érodent plus, les fleuves ne descendent plus, c’est pas encore qu’ils aiment. Ils ont la garantie de la surprise.
tiède, la banquise fond. C’est l’immobilisme et c’est ce Elle est bonne ou elle est mauvaise mais il y a une surprise.
qu’on appelle la mort. À l’inverse, le rapport conflictuel Le Théâtre du Rond-Point attire beaucoup d’auteurs.
entre une contrainte et celui qui veut s’en débarrasser, Nous suscitons des vocations et c’est très bien.
c’est le mouvement, la vie. La créativité est nourrie par
une énergie, par un certain courage. Elle demande Quelle est votre plus grande fierté ?
aussi d’être accompagnée par d’autres. Les groupes J.-M. R. : C’est de n’avoir pas dévié de ce que je pensais.
permettent à l’énergie de naître, que ce soit en art, avec Depuis que j’ai 16 ans, je fais ce métier. Ce n’est pas de
les impressionnistes, les surréalistes ou les dadaïstes, l’héroïsme. Je suis incapable d’en faire d’autres. J’ai eu
que ce soit en sport avec les équipes de football, ou des tentations, on m’a fait des propositions qui, sur un
dans les entreprises. Quand on se sent affaibli, il faut plan économique, étaient beaucoup plus intéressantes.
trouver la personne qui revitalise. Mais je suis assez content d’être resté sur ma route. 

Voulez-vous dire que la co-création doit être


favorisée ? BIOGRAPHIE
J.-M. R. : Quand j’étais jeune, je disais : «Écrire une Auteur dramatique, metteur en scène et cinéaste, Jean-Michel
pièce me rend malade, la monter me guérit.» Parce que Ribes dirige le Théâtre du Rond-Point (Paris) depuis 2002.
je déteste la solitude. Ce qu’il y a de merveilleux avec Grand défenseur de l’écriture dramatique d’aujourd’hui,
il accueille des auteurs de tous horizons, revendiquant
le théâtre, c’est qu’on est ensemble. C’est un art collectif. de poursuivre un parcours libre, à la frontière des genres.
C’est une partition : les comédiens jouent, le décorateur Il ne délaisse pas pour autant le cinéma (Rien ne va plus
fait le décor, etc. Mais je ne crois pas à la co-création. en 1978, La Galette du roi en 1986, Chacun pour toi en 1993,
Musée haut, musée bas en 2008 et Brèves de comptoir
Je crois à l’influence des rencontres, aux échanges en 2014), ni la télévision, pour laquelle il a écrit des téléfilms
d’idées, à la stimulation intellectuelle. Certaines et deux séries cultes : Merci Bernard (1982-1984) et Palace
personnes vous révèlent, vous ouvrent les yeux tout à (1988-2011). Entre autres ouvrages, il consacre deux tomes
au Rire de résistance (2007 et 2010), pour rendre hommage
coup. C’est une chance de rencontrer des gens qui à tous ceux, de Diogène à Charlie Hebdo, qui ont su braver
vous illuminent. Paul Valéry disait : «L’homme de génie le pouvoir par le rire et l’humour.

ROUTES N° 38 – avril 2017


70 mécénat

Until The Lions, Mohamed Hiber


chorégraphie
d’Akram Khan

Laura Szabo

Création artistique
Soutenir les talents
Dédié à la danse et à la musique, Colas en
Scène crée des passerelles entre le monde
artistique et les messages de l’entreprise.
Présentation des dernières actualités.
ROUTES N° 38 – avril 2017
COLAS EN SCÈNE mécénat 71

Until The Lions


epuis 2010, Akram Khan Company et narration, le processus de la métamorphose occupe
D Colas font route ensemble. Le Groupe
a accompagné le développement de la
la place centrale de cette nouvelle chorégraphie.
Provoquée par la détermination, déclenchée par
Compagnie dans le cadre de son mécénat Colas l’obsession du but, la volonté d’être en accord avec
en Scène. Ce partenariat a permis à l’artiste anglo- sa propre éthique fait évoluer ce que l’on croyait
bangladais de réaliser des chorégraphies aussi acquis en inévitable transformation.
différentes que Vertical Road, DESH, Itmoï, Toroboka. Akram Khan renoue ainsi avec le kathak, danse
Dernière pièce d’Akram Khan Company, Until The traditionnelle de l’Inde, et place la femme au cœur de
Lions réinterprète l’histoire d’Amba, personnage l’œuvre épique indienne, traditionnellement pensée
féminin du Mahabharata, livre sacré de l’Inde. au masculin. Comme souvent, l’intention du choré-
Enlevée le jour de ses noces, privée de son honneur, graphe trouve étrangement son écho dans le monde
cette princesse mythique réclame vengeance. Mais de l’entreprise : le bouleversement des codes et la
Amba n’est pas autorisée à combattre pour affronter transformation sont plus que jamais d’actualité.
celui qui l’a offensée. Sa volonté de revanche la Avec Until The Lions, une page se tourne, et avec elle
métamorphose en homme-guerrier, et elle peut la certitude pour Colas et la Compagnie Akram Khan
enfin livrer son combat et se libérer. Au-delà de la de s’être mutuellement nourris de leurs différences.

Bourse jeunes talents Colas 2017


our la troisième année, Colas accom- Le violoncelliste Gautier Capuçon l’a sélectionnée
P pagne de jeunes musiciens à l’aube d’une
carrière internationale : en 2017, Laura
parmi de nombreux candidats pour intégrer sa
« Classe d’excellence de violoncelle » LVMH, pour la
Szabo, violoncelliste, et Mohamed Hiber, violoniste, session 2016-2017. Laura Szabo se produira le
soutenu par Colas depuis 2015, en bénéficient. 2 octobre prochain au Théâtre des Variétés à Paris,
Née en Hongrie en 1993, Laura Szabo commence en compagnie de Mohamed Hiber, sous le parrainage
l’étude du violoncelle à 6 ans. Elle entre à l’école de de Gautier Capuçon et Frank Braley.
musique Kodály. Très vite, elle remporte plusieurs prix
internationaux : Liezen en Autriche, János Starker en
Hongrie, Gorizia en Italie, Antonio Janigro en Croatie,
ainsi que les «Talents d’Europe» en Slovaquie. Enfin,
elle obtient, en 2010, le premier prix David Popper L’ACTUALITÉ DE MOHAMED HIBER
en Hongrie. Laura fait ses débuts avec orchestre
à l’âge de 15 ans, notamment avec l’Orchestre de En mars 2017, Mohamed Hiber participe au Concours
chambre de Szekszárd, en Hongrie. En 2008, puis en international de violon au Maroc, puis effectue une tournée
de musique de chambre aux Pays Bas. Il enregistre
2010, elle reçoit une bourse pour étudier à l’univer- en avril l’Octuor de Schubert/Widmann à l’Auditorium
sité de l’Indiana à Bloomington (États-Unis), où elle a national de Madrid, puis passe l’examen du concours
l’opportunité de jouer avec des artistes de renom tels d’entrée à la Hochschule de Munich, avant de donner
un récital à Grenoble. L’été sera consacré à une tournée
que János Starker, Susan Moses, Csaba Onczay et avec Daniel Barenboïm en Amérique du Sud et en
Daniel Morgenstein. À 18 ans, elle joue le Concerto Europe. Toujours cet été, il sera artiste invité au Festival
pour violoncelle de Dvorák avec l’Orchestre sym- de musique de chambre de Jérusalem.
phonique de Kecskemét, en Hongrie. Fin 2010, elle L’ACTUALITÉ D’AURÉLIEN PASCAL
intègre la prestigieuse École supérieure de musique
Reine-Sophie à Madrid, dans la classe de Natalia Jeune talent Colas 2016, Aurélien Pascal, violoncelle,
a enregistré le Concerto de Danzi avec l’Orchestre
Chakhovskaïa. Quatre ans plus tard, Laura Szabo de chambre de Munich, pour le label Sony Classical.
rejoint la classe d’Ivan Monighetti. Sortie de l’album au printemps 2017.

ROUTES N° 38 – avril 2017


72 mécénat

> LA FONDATION COLAS


EN CHIFFRES

25 ans
DE COLLECTION

350
ARTISTES LAURÉATS

40
NATIONALITÉS

350
TABLEAUX

La Route des rêves


La Fondation Colas
fête ses 25 ans
À l’occasion de son vingt-cinquième anniversaire,
la Fondation Colas a donné carte blanche
à Jean-Michel Ribes, directeur du théâtre parisien
du Rond-Point, pour créer un spectacle célébrant la
peinture, baptisé La Route des rêves. Quand la danse,
la magie, la chanson, la comédie et la vidéo s’unissent
pour rendre hommage aux toiles de la Fondation.
ROUTES N° 38 – avril 2017
FONDATION COLAS mécénat 73

issues du monde de l’art. La collection, baptisée


«Routes de l’imaginaire», compte aujourd’hui
350 toiles.

Un spectacle d’art vivant à l’image


d’une collection en mouvement
«Pour le vingt-cinquième anniversaire de la
Fondation, je souhaitais que ce mécénat dédié à la
peinture soit mis en scène dans une création
évoquant la pluralité de l’engagement de Colas,
ouvert également à la danse et à la musique à
travers Colas en Scène, explique Hervé Le Bouc.
J’ai ainsi commandé à Jean-Michel Ribes, l’un des
maîtres de la culture partagée, un spectacle d’art
vivant à l’image d’une collection en mouvement et
d’un mécénat artistique pluridisciplinaire, axé sur
la création et le soutien aux talents. Carte blanche
lui a été donnée.» Pour ce spectacle, le metteur en
scène a tenu à associer la danse, la magie, la
chanson, la comédie, le cirque ainsi que la vidéo,
chaque art servant de support aux toiles de la
Fondation. Le chorégraphe Angelin Preljocaj ou
encore le compositeur Reinhardt Wagner se sont
unis aux nombreux artistes pour, selon Jean-Michel
Ribes : «composer une ode scénique où leurs
talents se mêlent pour dire avec grâce leur amour
de la peinture et leur désir de route».

Un dialogue entre différentes


formes d’art
Aux premières loges du spectacle, les collaborateurs
out commence par une boule de lumière du Groupe étaient venus nombreux, aux côtés des
T évanescente qui se promène dans une
salle plongée dans la pénombre, au gré
clients de l’entreprise, des artistes ou encore des
étudiants. Au total, 1 500 personnes ont pu profiter
des appels de son maître-danseur. Le public, de l’événement. Pour Hervé Le Bouc : «avec “l’audace
captivé, découvre La Route des rêves. joyeuse” qui caractérise Jean-Michel Ribes, La Route
des rêves ouvre de nouveaux horizons, portés par
Pendant plus d’une heure s’enchaînent danse un dialogue entre différentes formes d’art».
contemporaine, saynète de théâtre, numéro
d’équilibristes à vélo ou encore show de diva
burlesque, le tout sur un fond sonore où Mozart
LA FONDATION COLAS
côtoie du hip-hop. Avec un sujet commun : la HORS LES MURS
peinture, et plus précisément les toiles de la
Fondation Colas projetées en vidéo. En 2012, à l’occasion de ses 20 ans, la Fondation
s’était déjà livrée à un exercice exceptionnel :
Pendant trois jours, début février, le théâtre du une exposition hors les murs. L’espace de
Rond-Point a accueilli un spectacle unique, à l’image trois jours, 20 œuvres emblématiques de la
de la Fondation, qui, depuis vingt-cinq ans, passe collection avaient quitté les bureaux et espaces
de réception du Groupe, rejointes par les
commande sur le thème de la route à des artistes acquisitions de l’année, pour être exposées
sélectionnés sur dossier par un jury composé de à l’École des beaux-arts de Paris.
collaborateurs du Groupe et de personnalités

ROUTES N° 38 – avril 2017


74 mécénat FONDATION COLAS

Né à Sète en 1959, Hervé Di Rosa vit


et travaille actuellement à Lisbonne.
Concepteur de l’Art modeste, il fonde en
l’an 2000, dans sa ville natale, le Musée
Hervé Di Rosa international des arts modestes (MIAM),
où il expose des artistes venus du monde
entier. Depuis 1981, son œuvre a fait
“La route est l’un des thèmes l’objet de plus de 200 expositions
personnelles et est présente dans
récurrents de mon œuvre” d’importantes collections publiques et
privées en Europe, en Amérique et en Asie.

omment avez-vous abordé États-Unis, comme la Route 66 ou la Route One, de


C la commande de la Fondation Colas ?
Hervé Di Rosa : Même s’il m’est arrivé de
San Francisco à Los Angeles. Dans ce tableau, j’ai
placé des personnages très représentatifs de mon
répondre à des commandes, je ne suis pas très familier travail, puisés dans la série d’animation Les Renés, et
de cet exercice car il présente le risque de décevoir le je les ai propulsés dans une course folle mais où tout
commanditaire. C’était différent dans le cas de la Fondation le monde s’amuse.
Colas. La route, en effet, est l’un des thèmes récurrents
de mon œuvre. Ou, plus exactement, la route que par- La route n’est pas seulement un mythe pour
courent des véhicules fantasmatiques, délirants, qui vous puisque vous vous déplacez dans
relèvent plus de la mythologie de la route que de la réalité. le monde entier pour découvrir de nouvelles
techniques artistiques…
Votre tableau renvoie à l’imaginaire de la bande H. D. R. : Dans certains pays, elle est le seul moyen pour
dessinée et du cinéma. Est-ce une source se déplacer, et j’en ai emprunté beaucoup au cours de
d’inspiration pour vous ? mon tour du monde. Toutes uniques dans leur tracé
H. D. R. : Les voitures de Tintin, celles de James Bond, et leur mode de construction, elles alimentent mon ima-
les grosses américaines, les bolides du dessin animé ginaire. Beaucoup sont, ou ont été, source d’émerveil-
Les Fous du volant… cela m’a toujours fasciné. Quand lement, comme, au Mexique, la route qui descend vers
j’étais jeune, j’ai sillonné les routes mythiques des Acapulco, aujourd’hui interdite car trop dangereuse.

ROUTES N° 38 – avril 2017


remerciements 75

Nicolas Marcelle, Anthony Da Riva,


Simon Schneider, David Berthon,
Guillaume Tardy, Alexandre Lannois,
Rémy Tourniaire, Cyril Bruneval,
Jean-Luc Mercat, Guillaume Grégoire,
Rémi Roche, Adrien Dufond,
Pierre-Gilles Douriez, Fabien Gil,
Cédric Mendes, Rémi Colin, Yves Léger,
Julie Edelstein, Lionel Chermette,
Matthieu D’Aubert, Lisbeth Volf,
Thierry Guigue, Julien Fontaine,
Olivier Tillement, Mourad Abaoui,
Salim Hellel, Régis Roche,
Béatrice Abeille-Robin, Mélanie Barcet,
Fabrice Monnaert, Stéphanie Chaumont,
Stéphane Knebel.

Routes, magazine du groupe Colas, 7, place René-Clair, 92653 Boulogne-Billancourt, France. Tél. : 01 47 61 75 00.
www.colas.com. ISSN : 0988-6907. Directeur de la publication : Hervé Le Bouc. Rédacteur en chef : Stéphanie Beauvais.
Rédaction : Colas, Angie. Iconographie : Mélisa Ruhlmann. Crédits photos : S. Arbour (p. 15), Baloon Photo (p. 11 haut),
S. Beauvaiso (p. 33), J. Bertrand (p. 39, 48-50, 52, 60, 62, 63 milieu, 74), J.-D. Billaud (p. 45), F. Bocquet (p. 16), P. Calmettes
(p. 19 bas), D. Chambers/Capa Pictures (p. 51 bas), W. Choroszewski (p. 13 haut), G. Cittadini Cesi (p. 68, 72, 73), Couloir 3
(p. 18 bas), J. Cresp (p. 12), T. Decros (p. 26 bas droit, 29-31), H. Douris (p. 11 bas), M. Duperrex (p. 21 bas), Getty Images
(couv.), D. Giannelli (p. 8 haut), H. Fabre (p. 4, 9), M. Kaczmarczyk (p. 22 bas), F. Louis (p. 21 haut), J. Lutt/Capa Pictures (p. 5),
A. Montaufier (p. 13 bas), B. Nagy (p. 40), P. Pécher (p. 6), C. Pedrotti (p. 42, 44), N. Pernetti (p. 34, 36, 37), Photothèque
Colas (p. 7, 10, 17 bas, 18 haut, 22 haut, 26 haut, 38, 53, 56, 58, 63 haut, 63 bas, 64, 65, 70 bas droit), A. Poupel (p. 66, p. 70
gauche, p. 70 haut droit), F. Rhodes (p. 24-25, 28), E. Righetti/Capa Pictures (p. 41), N. Robert (p. 26 bas gauche), J.-M. Ruiz
(p. 8 bas, 20), A. Soubigou (p. 23), Y. Soulabaille (p. 14, 43, 46, 51 bas), J. Thomazo (p. 19 haut), B. Uhart/Capa Pictures (p. 47),
S. Wark (p. 17 haut), DR. Traduction : Allingua. Conception et réalisation : 01 55 34 46 00 (réf. ROUT038). Imprimé
à 49 000 exemplaires par IME by ESTIMPRIM (imprimerie certifiée ISO 14001) sur papier Cocoon silk (100% recyclé et
labellisé FSC) avec des encres à base d’huiles végétales, finition de la couverture avec un vernis acrylique 100% biodégradable.
L’empreinte carbone de la fabrication, des emballages et du routage de ce numéro s’élève à 0,55 kg de CO2 par exemplaire.
La mise sous pli est assurée par APM (Atelier protégé melunais).

ROUTES N° 38 – avril 2017


Hervé Di Rosa
«On the road»
Fondation Colas 2016

Vous aimerez peut-être aussi