Vous êtes sur la page 1sur 3

 

 
 
 
Session  de  remplacement  brevet  2019  
Épreuve  d’histoire-­‐géographie-­‐EMC  
 
 
 
Histoire  :    
 
1.   L’auteur   est   François   Mitterrand,   président   de   la   République   française   de   1981   à   1995.   Il   est  
enthousiaste  face  à  l’idée  d’une  construction  européenne  qui  préserverait  la  paix.  
 
2.  François  Mitterrand  célèbre  le  trentième  anniversaire  du  Traité  de  Rome,  signé  en  1957.  
 
3.  Un  des  objectifs  de  l’Union  Européenne  est  d’assurer  la  paix  entre  les  nations.  
 
4.  Au   début   du  troisième   paragraphe,   François   Mitterrand   demande   d’être   «  au  rendez-­‐vous   du  31  
décembre   1992   qui   verra   s’abattre   toutes   les   frontières   intérieures   et   l’Europe   s’ouvrir   aux   12  
peuples  qui  la  composent  ».    
 
5.  L’Europe  se  construit  notamment  dans  les  domaines  technologique  (par.  3)  et  culturel  (par.  3).  
 
 
Géographie  :    
 
1. Développement  construit    

Pourquoi  et  comment  aménager  le  territoire  ?  

La   France   est   un   pays   où   existent   des   inégalités   entre   les   habitants,   inégalités   parfois   liées   au   lieu  
d’habitation  des  Français.  
 
D’abord,   il   existe   des   inégalités   entre   les   différentes   régions   françaises.   Les   régions   industrielles,  
comme   l’Ile-­‐de-­‐France,   la   région   ARA   ou   PACA   sont   dynamiques,   attractives   et   génèrent   une  
importante   partie   du   PIB   du   pays.   Les   régions   rurales   peuvent   être   dynamiques   également,   quand  
leur   production   génère   une   forte   valeur   ajoutée  (Beauce,   Champagne,  Bordeaux).   Des   régions   plus  
reculées   ou   enclavées,   par   manque   de  lien   avec  le  reste   du   monde  ou   de   l’Europe   (Creuse,   Région  
Centre)   sont   plus   pauvres,   mais   la   construction   d’axes   de   transports   qui   favoriseraient   l’activité  
économique   peuvent   les   aider   à   se   développer,   comme   la   Cosmectic   Valley   près   de   Chartres.   Les  
régions   en   phase   de   désindustrialisation   connaissent   aussi   une   pauvreté   assez   importante.   L’État  
peut   redynamiser   ces   territoires   en   développant   des   activités   nouvelles,   notamment   culturelles   ou  
touristiques,  comme  avec  le  Louvre  de  Lens.  
 
Au   sein   d’un   même   territoire,   des   inégalités   peuvent   aussi   exister.   C’est   le   cas   au   sein   d’une   ville  
comme   Paris,   où   coexistent   des   populations   aux   revenus   très   différents.   Souvent,   c’est   l’accès   à   la  
qualification   et  à   l’emploi  qui  maintient  la  population   de  territoires  périphériques   (les  banlieues)   mal  
intégrés   à  la   société.   La   création   d’infrastructures  de   transports,   comme   le   Grand   Paris   Express,   mais  
aussi   de   loisirs,   avec   des   médiathèques,   peuvent   aider   ces   populations   à   accéder   au   même   niveau  
social  que  les  populations  de  centre-­‐ville,  plus  aisées.    
 

2. Carte
 
 

 
 
 
 
 
 
EMC  :    
 
Document  1    
 
1.  Léa  a  fondé  à  15  ans  une  association  de  lutte  contre  le  cancer,  mais  en  raison  de  son  jeune  âge,  
elle  a  eu  des  difficultés  à  obtenir  des  responsabilités.  
 
2.   Le   bénévolat   des   jeunes  (entre   15   et   35   ans)   a   augmenté   de   33%   entre  2010  et   2016.  Ceci   prouve  
l’engagement  volontaire  des  jeunes.  
 
 
Document  2    
 
3.   Le   gouvernement   français   est   à   l’origine   de   cette   affiche,   et   plus   précisément   le   ministère   de   la  
ville,  de  la  jeunesse  et  des  sports.  
 
4.  Une  loi  a  été  mise  en  place  en  2016  pour  favoriser   l’engagement  citoyen,  car  ils   peuvent   s’engager  
sans  l’autorisation  de  leurs  parents.  
 
5.  Les  élèves  peuvent  citer  des  engagements  quotidiens,  pas  forcément  dans  un  cadre  associatif,   mais  
aussi   évidemment   un   engagement   associatif,   voire   un   projet   d’engagement   associatif.   Il   faut   aussi  
faire  une   autocritique   en   se   mettant   à   la  place   des   entreprises   pour   comprendre   leurs  hésitations  à  
engager  des  jeunes.