Vous êtes sur la page 1sur 7

Diagnostic financier (D.

Bodin) - Ch 6 - 1

CH.6 LE DIAGNOSTIC DE SYNTHESE

A la suite des différentes analyses étudiées dans les chapitres précédents, il est nécessaire de
procéder à une synthèse des constats mis en évidence et de dégager les points forts et les points
faibles de l'entreprise sur le plan financier.
Cette synthèse peut s'envisager sous deux angles :
à partir des principaux ratios calculés antérieurement (§1);
 en calculant un score susceptible de mesurer le degré de vulnérabilité d'une entreprise (§2).

L’analyse des flux réalisés au cours du dernier exercice permet d’apporter, en plus, des précisions
sur l’évolution de la santé financière (§3).

.1 LA SYNTHESE A PARTIR DES RATIOS PRINCIPAUX


Les ratios calculés dans les chapitres précédents permettent de caractériser la situation financière
d'une entreprise. La mise en évidence des principaux aspects positifs ou négatifs peut se réaliser en
reprenant les ratios principaux. Dans la présentation de son dossier d'analyse individuelle, la
Centrale de Bilans de la Banque de France en propose neuf (§1.2). L'interprétation des résultats
peut se réaliser en croisant les ratios de l'entreprise étudiée avec les quartiles moyens du secteur
d'activité (§1.1).

.1.1. Exemple d'échelle dévaluation des ratios d'une entreprise


Très favorable ++ Q3 < Ri Ri < Q1
Favorable + 1.1Q2 < Ri < Q3 Q1 < Ri < 0.9Q2
Moyen = ± si 0.9Q2 < Ri < 1.1Q2 ou 0.9Q2 < Ri < 1.1Q2
Défavorable - Q1 < Ri < 0.9Q2 1.1Q2 < Ri < Q3
Très défavorable -- Ri < Q1 Q3 < Ri

Ri représente la valeur observée des ratios pour une entreprise donnée.


Q1, Q2, Q3 les trois quartiles moyens du secteur d'activité.

.1.2. Grille d'évaluation des ratios principaux


Parmi les ratios étudiés dans les chapitres précédents, la CDB retient 9 ratios plus déterminants
pour juger de la santé financière d'une entreprise.
Dans chaque dossier, compléter et commenter
Le secteur d'activité cette grille.Entreprise
Commenter les résultats.
Appréciation
Q1 Q2 Q3 N N-1 N N-1
Structure d'exploitation
R1. Equipement par salarié
R9. Poids des BFR d'exploitation
Croissance
R11. Taux de variation de la VA
Capacité bénéficiaire
R18. Taux de résultat brut d'exploitation
R20. Taux de rent. brute du capital d'exploitation
R22. Taux rentabilité financière des cx propres
Autonomie financière
R23. Poids des intérêts sur le résultat brut global
L'équilibre des structures financières
R26. Taux d'endettement financier
R28. Couverture stable des capitaux investis
Applications
Diagnostic financier (D. Bodin) - Ch 6 - 2
.2
Diagnostic financier (D. Bodin) - Ch 6 - 3

.3 L'INDICE SYNTHETIQUE DE VULNERABILITE ( LE SCORE)

.3.1. La définition du concept


Un score constitue un indicateur synthétique de vulnérabilité. Son objectif est de chiffrer à partir des
ratios jugés comme étant les plus discriminants la probabilité de défaillance d'une entreprise. Il
permet, ainsi, de faire un diagnostic rapide à un moindre coût.
La détermination de celui-ci nécessite :
 d'identifier
les profils statistiques des entreprises défaillantes et des entreprises saines et de mettre
ainsi en évidence leurs dissemblances. Ceci conduit à isoler le groupe de ratios qui apporte la
meilleure information discriminante.
 de rechercher ensuite la combinaison de ces ratios qui assure la meilleure discrimination possible.
Ces analyses nécessitent la constitution préalable d'un échantillon d'entreprises le plus représentatif
possible des comportements de la population. Cette représentativité n'étant pas assurée de façon
certaine, les procédures de calcul de score nécessitent de constituer plusieurs échantillons dans le
temps pour rendre le résultat final plus fiable.

.3.2. Les principes de calcul d'un score


Un score correspond à la moyenne pondérée de plusieurs de plusieurs ratios (~ 6 à 8) de laquelle
est soustraite une constante pour ramener le score moyen à 0 :
Score = R1*c1 + R2*c2 + R3*c3 + ...  constante
Plus le score est positif, plus l'entreprise a une forte probabilité d'être saine et plus le score est faible
ou négatif, plus l'entreprise a une probabilité d'être défaillante.
Il existe plusieurs formules de calcul. En voici trois :

.3.3. Le score S Conan – Holder (1979)


Ce score concerne les entreprises qui font un chiffre d’affaires de 1.5 à 75 millions d’euros.
+ 0.24 R1 EBE / Endettement global %
+ 0.22R2 Capitaux permanents / Total bilan % Probabilités de défaillance :
+ 0.16 R3 Valeurs réalisables & disponibles / Total bilan % . si 0 < S < 6.8 Risque élevé ;
- 0.87 R4 Frais financiers / CA HT % . si 6.8 ≤ S < 9 risque à surveiller ;
- 0.10 R5 Frais financiers / Valeur ajoutée % . si S > 16.4 Risque faible

.3.4. Le score BDFI de la Banque de France (1998)


La Centrale de Bilans de la Banque de France calcule un score (score BDFI) pour les entreprises
industrielles mais ne divulgue pas sa formule au public pour éviter toute utilisation non adaptée.
Ce score s’intéresse plus particulièrement à l'endettement Probabilités de défaillance :
financier (importance, structure et coût de l'endettement. Score RB % Probabilités
De ce fait, il est plus adapté aux besoins des banquiers.
0<BDFI<-2.30 ++ 35.6
En fonction du score obtenu par l’entreprise, la Banque +
de France définie 7 classes de risques (voir ci-contre).
-2.30<BDFI<-0.90 ++ 22.4
RB = Risque Bancaire : -0.90<BDFI<-0.30 + 14.5
+++ = risque très élevé ; -0.30<BDFI< 0.30 ± 7.7
à 0.30<BDFI< 0.90 - 3.7
--- = risque très faible. 0.90<BDFI< 1.60 -- 1.5
BDFI> 1.60 --- 0.5

 Voir aussi les publications de la Banque de France : http://www.banque-france.fr


Diagnostic financier (D. Bodin) - Ch 6 - 4
.3.5. Le score AFDCC2
.3.5.1. La méthodologie de construction
Ce score a été conçu une première fois en 1992 (score AFDCC1), puis remanié en 1999, par
l'Association Française des Crédits Managers à partir d'une base de données de 1 000 entreprises
défaillantes et de 1 000 entreprises saines composées de SARL et de SA.
Sa mise au point s'est réalisée en tenant compte des contraintes suivantes :
 utiliser des ratios qui se calculent à partir du bilan et du compte de résultat seulement ;
 réaliser un test significatif adapté à la taille et aux principaux secteurs de l'économie (11 sec-
teurs en distinguant les très petites (TPE) et les moyennes (PME) entreprises.

.3.5.2. La formule de calcul


Le score AFDCC2 se réalise à partir d'une base de 15 ratios (Annexe 3.1) et s'applique aux sociétés
réalisant un chiffre d'affaires de 150.000 à 75 millions d'euros.
Pour chaque catégorie d'entreprises (11 au total), la formule comprend 5 ou 6 ratios (sélection
variable suivant la taille et les secteurs d'activité) pondérés d'un coefficient indiquant leur poids
discriminant relatif et une constante évaluée pour ramener la note finale à une valeur proche de
zéro (Annexe 3.2).
Les bornes définies ont pour objectif de limiter l'incidence de chaque ratio sur le score final pour que
celui-ci soit compris dans la majorité des cas entre –2 et +2 (Annexe 3.1).
.3.5.3. L'interprétation
L'objectif du score est d'évaluer le risque de défaillance d'une entreprise (principalement utilisé pour
évaluer le risque client). Ce risque est déterminé en probabilité de défaillance en fonction de la
valeur du score obtenu par l'entreprise :
 plus le score est positif, plus l'entreprise a une probabilité d'être saine ;
 plus le score est négatif, plus sa probabilité de défaillance est importante ;
 autour de "0", la situation est indéterminée.

Il est possible ainsi de classer les entreprises en trois catégories : celles qui sont saines, les fragiles
et les défaillantes. La probabilité d'affectation d'une entreprise dans une catégorie est variable
suivant les secteurs et la valeur du score (Annexe 3.3).

Applications Dans chaque dossier, calculer le score AFDCC. Commenter les résultats.

.3.6. Les limites du concept


Dans les faits, il faut tempérer le jugement qui peut être porté à partir du score réalisé pour plusieurs
raisons :
 Les bilans et comptes de résultats utilisés pour le calcul sont toujours en décalage de plus d'un an
par rapport à la réalité et ne prennent pas en compte les retraitements financiers traditionnels.
 Pourles scores les plus anciens, les formules de calcul ont été élaborées dans un contexte
économique plus inflationniste.
 Le score ne prend pas en considération les variables commerciales et la vulnérabilité d'une entre-
prise à court terme dépend beaucoup de leur évolution.
La Compagnie des Conseils & Experts Financiers (CCEF) s'est engagée dans l'établissement et la
diffusion d'un score multisectoriel (cotation de 0 à 20) qui prendrait en compte les limites précé -
dentes. Site à consulter à ce sujet : http://www.entrepriseprevention.com/1/7/136/article.asp
.4 ANNEXES : pages
3.1 Les ratios utilisés pour le calcul du score AFDCC2 4
3.2 Les 11 fonctions scores AFDCC2 5
3.3 Les probabilités de défaillances associées aux 11 fonctions scores AFDCC2 6
Diagnostic financier (D. Bodin) - Ch 6 - 5
.4.1. Les ratios utilisés pour le calcul du score AFDCC2

Bornes Coefficient N N-1


Ratios [< >] score (1) Calcul Ratioi (2) (1)x(2) Calcul Ratioi (2) (1)x(2)
Terme constant
Indépendance financière
Fonds propres x 100 -100 100 (6)
Ressources stables (10)
Equilibre financier
Ressources stables 0 10 (10)
Emplois stables (2)
Endettement global
(Dettes + EENE) x 360 0 500 (12)
Chiffre d'affaires (13)
Délais clients
(Créances clients + EENE) x 360 0 500 (4)
Chiffre d'affaires TTC (13)
Délais fournisseurs
Dettes fournisseurs x 360 0 500 (7)
Achats TTC (14)
Rotation des stocks
Stocks x 360 0 360 (3)
Chiffre d'affaires (13)
Rotation du capital
Immobilisations brutes x 360 0 1500 (1)
Chiffre d'affaires (13)
Fonds de roulement
Fonds de roulement x 360 -360 360 (11)
Chiffre d'affaires (13)
Liquidité générale
Actif net circulant 0 6 (5)
Dettes à court terme (9)
Capacité de remboursement
Dettes financières -100 50 (7)
Capacité d'autofinancement DF2
Taux d'intérêt financier
Charges d'intérêts x 100 0 5 (15)
Chiffre d'affaires (13)
Taux de valeur ajoutée
Valeur ajoutée x 100 -100 100 DF1
Chiffre d'affaires (13)
Rentabilité économique
Excédent brut d'exploitation x 100 -30 35 DF1
CA + Subventions d'exploitation (13)
Part de l'autofinancement dans la VA
Autofinancement x 100 DF2
Valeur ajoutée DF1
Taux de croissance du CA
CA (N) - CA (N-1) -2 2
Chiffre d'affaires (N-1) (13)
Log CA (13)
Score AFDCC2
(1) Immobilisations brutes (2050 = BJ) (9) Dettes à court terme (2051 = DW+DX+DY+DZ+EA+EH)
(2) Emplois stables (2050 = BJ+CL+CN) (10) Ress. stables (2050+2051 = DL+DO+DR+DS+DT+DU+DV-EH+ED+BK-AA-CM)
(3) Stocks (2050 = BL+BN+BP+BR+BT) (11) Fonds de roulement = Ressources stables - Emplois stables
(4) Créances clients (2050 = BX+YS) (12) Dettes = Dettes financières + Dettes à court terme
(5) Actif net circulant (2050 = CJ-CH-CK-CI) (13) Chiffre d'affaires (2052 = FL) - Si TTC (2058C = +TVA collectée)
(6) Fonds propres (2051 = DL+DO) - Si Subventions exploitation (2052 = +FO)
(7) Emprunts (2051+2058C = DS+DT+DU+DV-EH) (14) Achats (2052 = FS+FU+FW+YZ) - Si TTC (2058C = +TVA déductible)
(8) Dettes fournisseurs (2051 = DX) (15) Charges d'intérêts (2052 = GR)
Diagnostic financier (D. Bodin) - Ch 6 - 6
.4.2. Les 11 fonctions scores AFDCC2
Secteurs d'activité Fonctions de score Contributions Valeurs Ratios des Ratios des
en % pivots défaillants non défaillants
-11,0070
+0,0262 Indépendance financière 28.97 16.80% -8.55% 42.16%
+1,7355 Liquidité 32.24 1.38 0.95 1.8
+0,0725 Rentabilité économique 20.50 0.89% -5.58% 7.38%
Très petites entreprises de l'industrie +3,3176 Taux de croissance du CA HT 10.15 -0.039 -0.109 0.036
-0,0032 Délais fournisseurs 2.28 83,5 j 100 j 66,9 j
-0,0086 Rotation des stocks 2.05 40,2 j 45,9 j 34,9 j
+0,6802 Log CA HT 3.81 15.22 15.09 15.34
0,1004
+0,0156 Indépendance financière 12.32 25.20% 7.19% 43.20%
+1,6041 Liquidité 25.20 1.45 1.09 1.81
+0,1437 Rentabilité économique 34.74 2.63% -2.63% 8.15%
Entreprises moyennes de l'industrie +1,5230 Taux de croissance du CA HT 3.29 -0.009 -0.058 0.041
+0,0565 Capacité de remboursement 3.21 0.46 -0.83 1.76
-0,0077 Rotation des stocks 3.03 54,2 j 63,2 j 45,2 j
-0,7253 Taux d'intérêt financier 18.21 1.65% 2.22% 1.07%
0,5301
+0,0220 Indépendance financière 25.27 16.59% -3.25% 36.45%
+1,6712 Liquidité 29.73 1.23 0.93 1.54
+0,0720 Rentabilité économique 19.59 -0.029% -4.71% 4.67%
Très petites entreprises du BTP -0,0070 Délais clients 3.17 65,8 j 73,6 j 57,9 j
+0,0077 Rotation du capital 3.98 77,2 j 68,2 j 86,2 j
-0,4764 Taux d'intérêt financier 8.57 0.85% 1.16% 0.53%
-0,0043 Endettement global 9.69 159.56% 198.09% 121.01%
0,5782
+0,0160 Indépendance financière 24.22 23.07% -2.33% 48.47%
+0,3898 Equilibre financier 8.53 1.46 1.09 1.83
Entreprises moyennes du BTP +0,1437 Rentabilité économique 34.78 0.31% -3.74% 4.37%
+0,0085 Rotation du capital 4.28 69,2 j 60,8 j 77,6 j
-1,1793 Taux d'intérêt financier 28.19 0.97% 1.37% 0.57%
-5,3424
+0,0238 Indépendance financière 35.09 9.54% -16.75% 35.84%
+0,9523 Liquidité 19.50 1.24 0.87 1.60
Très petites entreprises du commerce +0,1081 Rentabilité économique 24.16 0.81% -3.17% 4.79%
de détail +1,8284 Taux de croissance du CA HT 5.84 -0.032 -0.089 0.025
-0,0084 Délais fournisseurs 7.99 67,2 j 84,2 j 50,2 j
-0,2927 Taux d'intérêt financier 5.12 1.00% 1.32% 0.69%
+0,3856 Log CA HT 2.30 14.94 14.83 15.05
-8,5680
+0,0247 Indépendance financière 34.63 17.19% -8.47% 42.85%
+0,1447 Rentabilité économique 23.09 0.81% -2.09% 3.73%
Entreprises moyennes du commerce +0,0087 Autofinancement/valeur ajoutée 8.81 -5.44% -23.99% 13.10%
de détail -0,0123 Délais fournisseurs 7.52 52,4 j 63,6 j 41,3 j
+0,0154 Rotation du capital 5.58 56,5 j 49,8 j 63,1 j
-0,9737 Taux d'intérêt financier 15.06 0.86% 1.14% 0.57%
+0,5053 Log CA HT 5.31 17.18 16.98 17.37
-1,1111
+0,0228 Indépendance financière 34.03 10.72% -14.82% 32.26%
+0,8653 Liquidité 17.39 1.27 0.92 1.61
+0,1111 Rentabilité économique 25.89 1.07% -2.92% 5.50%
Entreprises du commerce de gros +1,8712 Taux de croissance du CA HT 6.17 -0.020 -0.076 0.036
-0,0084 Délais fournisseurs 8.05 62,9 j 79,4 j 46,5 j
-0,3317 Taux d'intérêt financier 6.11 0.95% 1.28% 0.64%
+0,1625 Log CA HT 2.36 15.58 15.33 15.83
-13,2770
+0,0050 Indépendance financière 14.02 -12.49% -50.36% 25.38%
+0,2073 Liquidité 4.70 1.01 0.71 1.31
Hôtels, cafés, restaurants +0,0468 Taux de valeur ajoutée 18.54 45.55% 40.23% 50.87%
-0,0028 Endettement global 42.61 318.8% 522.6% 115.0%
+0,8948 Log CA HT 20.12 14.97 14.66 15.27
0,9950
+0,0218 Indépendance financière 34.40 22.19% -3.34% 47.71%
+0,9445 Liquidité 23.45 1.29 0.89 1.69
+0,0632 Rentabilité économique 21.16 3.60% -1.82% 9.03%
Très petites entreprises des services -0,0080 Délais clients 2.24 72,2 j 76,7 j 67,8 j
+0,0046 Fonds de roulement 12.43 11,19 j -32,6 j 55,1 j
-0,0136 Rotation des stocks 2.15 12,5 j 15,1 j 9,9 j
-0,2210 Taux d'intérêt financier 4.17 1.02% 1.33% 0.72%
-13,4550
+0,0195 Indépendance financière 26.76 25.84% 2.78% 48.90%
+0,9361 Liquidité 18.42 1.27 0.94 1.61
+0,0629 Rentabilité économique 15.62 3.51% -0.67% 7.68%
Entreprises moyennes des services +0,0173 Taux de valeur ajoutée 5.68 49.37% 43.85% 54.87%
-0,0087 Délais clients 3.57 75,7 j 82,6 j 68,8 j
+0,6801 Log CA HT 8.35 16.41 16.2 16.61
-0,7568 Taux d'intérêt financier 21.61 1.08% 1.56% 0.60%
Diagnostic financier (D. Bodin) - Ch 6 - 7
Secteurs d'activité (suite) Fonctions de score Contributions Valeurs Ratios des Ratios des
en % pivots défaillants non défaillants
-7,6017
+0,0259 Indépendance financière 22.92 12.05% -7.61% 31.71%
+0,0184 Fonds de roulement 30.72 0j -37,1 j 37,2 j
+0,0529 Rentabilité économique 11.51 2.05% -2.78% 6.89%
Entreprises du secteur des transports +3,2934 Taux de croissance du CA HT 8.49 0.003 -0.055 0.06
-0,3945 Taux d'intérêt financier 7.11 1.30% 1.71% 0.90%
+0,0085 Rotation du capital 14.40 128,9 j 91,1 j 166,7 j
+0,4467 Log CA HT 4.84 15.88 15.64 16.12

.4.3. Les probabilités de défaillance des 11 fonctions scores AFDCC2


Probabilités pour une entreprise d'être Défaillante Fragile Saine Score Diagnostic
47.4 47.4 5.2 inférieur à -3 Défaillance
12.6 78.2 9.4 de -3 à -1 Fragilité +
7.2 64.2 28.6 de -1 à 0 Fragilité
Très petites entreprises de l'industrie 3.8 45.6 50.6 de 0 à 1 ?
1.2 20.0 78.8 de 1 à 2,5 Sain
0.4 3.6 96.0 plus de 2,5 Sain +
27.2 59.0 13.6 inférieur à -2 Défaillance
11.8 58.8 29.4 de -2 à -1 Fragilité +
6.6 53.4 40.0 de -1 à 0 Fragilité +
Entreprises moyennes de l'industrie 8.4 41.6 50.0 de 0 à 0,5 ?
3.6 22.0 74.4 de 0,5 à 1,5 Sain
0.2 2.6 97.2 plus de 1,5 Sain +
29.4 70.6 0.0 inférieur à -2 Défaillance
15.0 77.6 7.6 de -2 à 0 Fragilité +
7.8 70.6 21.6 de 0 à 1 Fragilité +
Très petites entreprises du BTP 6.6 57.8 35.6 de 1 à 1,5 ?
2.8 40.0 57.2 de 1,5 à 2 ?
0.8 8.0 91.2 plus de 2 Sain +
50.0 50.0 0.0 inférieur à -4,5 Défaillance
18.8 75.0 6.2 de -4,5 à -2 Fragilité ++
14.2 60.0 25.8 de -2 à -0,5 Fragilité +
Entreprises moyennes du BTP 6.2 44.6 49.2 de -0,5 à 0,5 ?
3.6 19.4 77.0 de 0,5 à 1,5 Sain
0.6 3.0 96.4 plus de 1,5 Sain +
17.4 78.2 4.4 inférieur à -2,5 Défaillance
5.8 86.2 7.8 de -2,5 à -0,5 Fragilité +
Très petites entreprises du commerce de 3.8 71.6 24.6 de -0,5 à 0,5 Fragilité
détail 1.2 50.6 48.0 de 0,5 à 1 ?
0.4 30.0 69.6 de 1 à 2 Sain
0.2 7.2 92.6 plus de 2 Sain +
15.8 79.0 5.2 inférieur à -2,5 Fragilité ++
7.4 74.0 18.6 de -2,5 à -1,5 Fragilité +
Entreprises moyennes du commerce de 3.2 56.4 40.4 de -1,5 à -0,5 Fragilité
détail 1.6 39.6 58.8 de -0,5 à 0 ?
1.0 19.2 80.0 de 0 à 1 Sain
0.2 3.6 96.2 plus de 1 Sain +
28.6 71.4 0.0 inférieur à -2 Défaillance
11.6 73.0 15.4 de -2 à 0 Fragilité ++
6.6 73.4 20.0 de 0 à 1 Fragilité +
Entreprises du commerce de gros 3.4 56.6 40.0 de 1 à 1,5 Fragilité
4.4 44.6 51.0 de 1,5 à 2 ?
0.6 6.6 92.8 plus de 2 Sain
28.6 71.4 0.0 inférieur à -3 Défaillance
10.0 85.0 5.0 de -3 à -1 Fragilité ++
7.0 79.0 14.0 de -1 à 0 Fragilité +
Hôtels, cafés, restaurants 4.2 59.6 36.2 de 0 à 1 Fragilité
2.2 43.8 54.0 de 1 à 1,5 ?
0.6 23.8 75.6 plus de 1,5 Sain
14.8 70.4 14.8 inférieur à -2 Fragilité ++
7.4 74.0 18.6 de -2 à 0 Fragilité ++
4.4 62.6 32.8 de 0 à 1 Fragilité
Très petites entreprises des services 3.4 38.4 58.4 de 1 à 1,5 ?
2.2 19.6 78.2 de 1,5 à 2 Sain
0.6 3.8 95.6 plus de 2 Sain +
3.0 61.4 35.6 inférieur à -3 Fragilité ++
2.4 44.4 53.4 de -3 à -2 Fragilité
2.2 28.2 69.4 de -2 à -1 ?
Entreprises moyennes des services 1.2 10.4 88.4 de -1 à 0 Sain
0.2 2.8 97.0 de 0 à 2 Sain +
0.0 1.0 99.0 plus de 2 Sain ++
15.4 82.6 2.0 inférieur à -2 Défaillance
8.4 77.8 13.8 de -2 à -1 Fragilité ++
3.4 62.0 34.4 de -1 à -0,5 Fragilité +
Entreprises du secteur des transports 2.4 45.2 52.4 de -0,5 à 1 ?
1.8 19.2 79.2 de 1 à 2,5 Sain
0.4 3.2 96.4 plus de 2,5 Sain +