Vous êtes sur la page 1sur 4

Actualités média

Semaines du 10 - 17 juin 2019

Dans l’industrie
La ministre de la Culture Nathalie Roy souhaite que les règles du CRTC
soient revues en profondeur, les jugeant dépassées. Elle demande à son
homologue fédéral d'agir rapidement pour protéger les entreprises et la
culture québécoise menacées par les géants et pour que les médias
tradi onnels se ba ent à armes égales avec les plateformes numériques. En réac on, le
ministre Pablo Rodriguez a mis de l’avant les inves ssements du gouvernement fédéral en
culture, dont l’annonce de 650M$ en appui aux médias. [Source : TVA Nouvelles] Le
comité d'experts qui déterminera quels médias bénéficieront de l'aide fédérale est
maintenant complet. Il doit remettre ses recommandations en juillet.

La Cour fédérale autorise Québecor et Groupe TVA à faire appel des


décisions du CRTC dans le cadre du conflit les opposant à Bell Média au
sujet de TVA Sports. Le tribunal devra trancher sur 2 ques ons, à savoir
si les disposi ons contestées outrepassent les pouvoirs conférés au CRTC par la Loi sur la
radiodiffusion et si elles entrent en conflit avec la Loi sur le droit d’auteur. [Source : JdM]

Le gouvernement Trudeau demande au CRTC de placer les intérêts des consommateurs


et l’innovation à l’avant-plan de ses décisions en matière de télécommunications.
Présenté en mai 2019, le premier principe de la charte canadienne du numérique est un
concept d’accessibilité: l’accès universel à l’économie et à la société numérique. Dans ce
contexte, le gouvernement veut favoriser une dynamique de marché qui s mulera la
concurrence afin de démocra ser l’accès à l'écosystème numérique en faisant diminuer
les tarifs et en encourageant des inves ssements en télécommunica ons. [Source:
Gouvernement du Canada] Bell, Rogers et Vidéotron vont-ils voir la concurrence
s’intensifier ou encore bénéficier de mesures d’investissements qui leur seront favorables ?

La maison de distribution h264 devient un agrégateur pour le cinéma


québécois. Elle agira en tant qu’intermédiaire entre les distributeurs et les
grandes plateformes numériques (iTunes, Apple TV…) afin de faciliter la mise
en ligne des films québécois. Le cinéma d’ici profitera ainsi d’un plus vaste marché et
d’une meilleure promo on. Le projet bénéficie du sou en financier de la SODEC dans le
cadre de la mise en œuvre du Plan culturel numérique. [Source : SODEC]

VEILLE STRATÉGIQUE CONCURRENTIELLE | POUR USAGE INTERNE SEULEMENT | 1


Mediagrif recentre ses ac vités. Il a vendu le Réseau LesPAC, sa société de pe tes
annonces, à Trader Corpora on. Il met également en vente Jobboom et Réseau Contact.
[Source: La Presse] En 2013, Mediagrif avait acheté Jobboom et Réseau Contact à
Québecor Média dans le but de renforcer sa présence numérique au Québec.

Nominations/départs:
-CRTC : Alicia Barin (ex-Astral Media) est nommée membre régionale du Québec.
-Québecor et Québecor Média : Lise Croteau devient membre du conseil
d’administra on. Elle siégeait auparavant sur celui de Groupe TVA.
-Fizz (Vidéotron) : Sylvie Charette (ex-Nespresso, Vidéotron) devient v-p marke ng et
expérience client.
-KO Media : Annie Horth est nommée directrice de la créa on des magazines Elle Québec
et Elle Canada. Samuel-Olivier Barrette devient directeur principal des ventes publicitaires
et des solu ons de contenu et Kym Wyatt directrice des ventes na onales.

Télé & vidéo


Netflix a annoncé deux nouveaux partenariats au Canada : d’une part,
il soutiendra la création francophone hors Québec en me ant sur pied
un programme de perfec onnement pour des scénaristes, réalisateurs
et producteurs de la francophonie canadienne, en collabora on avec l’Alliance des
producteurs francophones du Canada, Téléfilm et le FMC. D’autre part, il s’est associé à
Wapikoni mobile et à deux autres organisa ons pour développer la prochaine génération
de créateurs autochtones au pays. Ne lix serait aussi en discussion avec plusieurs
diffuseurs et producteurs québécois avec qui il envisage différents modèles de
partenariats, dont des co-produc ons. [Sources : La Voix de l'Est | R-C | R-C] Netflix
multiplie les partenariats depuis deux ans: École nationale de l’humour, Institut national de
l’image et du son, Académie canadienne du cinéma et de la télévision, Québec Cinéma.

La plateforme de visionnement en continu Freedive d’Amazon devient


IMDb TV. Elle triplera le nombre de tres dans son catalogue avec l’ajout
de séries et de films provenant de Warner Bros., Sony et MGM, tous
offerts gratuitement. Elle est disponible seulement aux É.-U. pour
l’instant et un lancement est prévu en Europe plus tard ce e année. [Source : Variety]
IMDb TV sera ainsi plus compétitif face aux autres services vidéo supportés par la publicité
comme Tubi, the Roku Channel, Crackle, Pluto TV (Viacom) et Vudu (Walmart).

Audio
Triton Digital, leader mondial des technologies audio numérique, achète
Omny Studio, une société australienne de technologie balado. Celle-ci
propose à ses clients l’hébergement de balados, la capture de contenus
audio sur demande, des ou ls de montage, de transcrip on automa que, d’analy que et
de moné sa on. Selon Triton, « la balado est une extension naturelle de l’audio
numérique », il est op miste quant à sa croissance rapide. [Sources: Triton | BWire]

Info

Reuters publie le Digital News Report 2019 (75 000 répondants 18+ dans 38 pays dont
2 055 au Canada, fin janvier au début février 2019) :
● La proportion des Canadiens qui font confiance à la plupart des nouvelles la
plupart du temps est de 52 %, une baisse de - 6 points de pourcentage en un an.
La baisse est particulièrement forte chez les francophones (-12 points) et chez
les moins de 35 ans, anglos et francos (-11 points) ;

VEILLE STRATÉGIQUE CONCURRENTIELLE | POUR USAGE INTERNE SEULEMENT | 2


● 64 % des répondants canadiens francophones es ment que les médias d’info les
aident à comprendre le monde ;
● 28 % des Canadiens francophones pensent que les sujets traités par les médias
ne sont pas pertinents pour eux et 41 % es ment que le ton des médias est trop
néga f ;
● 56 % des Canadiens s’informent d’abord sur les plateformes traditionnelles
contre 44 % pour les médias en ligne ;
● 8 % des Canadiens francos ont payé pour des nouvelles en ligne, un taux
iden que à 2018. [Sources : Digital News Report | Synthèse des données
canadiennes | Fait saillants -VSC] Étonnant de voir que la campagne de La Presse
n’a pas fait de différence. En 4 mois, 2,5M$ ont été amassés soit la moitié de
l’objectif annuel et 28 000 personnes ont contribué.

Le Groupe Capitales Médias (Le Soleil, Le Nouvelliste, Le Droit, La


Tribune, Le Quo dien/Le Progrès et La Voix de l’Est) est à la recherche
de financement et discute avec des inves sseurs, vu sa situa on très
précaire. [Source: JdM] En mai, le Groupe a indiqué au comité
interministériel sur la survie des médias, que ses liquidités seraient épuisées à la fin de l’été
et qu’il avait besoin d’urgence d’une aide financière.

Marketing
Les sociétés de recherche eMarketer et Business Insider fusionneront
le 1er janvier 2020. Leur propriétaire, Axel Springer, est confiant que la
demande de données sera importante pour les années à venir et que
ce e fusion apportera une exper se inégalée : « si vous êtes un
dirigeant dans un secteur en pleine muta on grâce à la technologie
numérique, il sera nécessaire de disposer d'informa on et de données
détaillées sur les changements du secteur ». Il aspire à devenir la société de recherche
numérique de prochaine généra on, qui sera le lieu de prédilection de ceux qui
façonnent la transformation numérique. [Sources: Axel Springer | AdAge] Le groupe de
presse allemand Axel Springer a acheté Business Insider en 2015 et eMarketer 2016. Les 2
sociétés fonctionnaient de manière indépendante jusqu’à maintenant.

Facebook ressert ses règles pour les publicités politiques canadiennes,


dans le cadre de la Loi sur la modernisa on des élec ons (projet C-76).
La plateforme oblige les annonceurs à suivre un processus
d’autorisation pour y diffuser des annonces qui touchent des enjeux
sociaux ou poli ques. Ceux-ci devront confirmer leur identité, leur emplacement
géographique et men onner qui est responsable du paiement et de la créa on de la
publicité. D’après Facebook, il s’agit d’éléments clés pour enrayer l’ingérence étrangère.
Une bibliothèque accessible au public a aussi été créée pour héberger les publicités
pendant 7 ans. [Sources: Media in Canada$ | Journal de Montréal | Global] Facebook a été
souvent pointée du doigt pour son influence lors d’élections et tente de se montrer plus
transparente.

Les éditeurs canadiens peuvent désormais monétiser leurs contenus


vidéo sur Facebook Watch par la publicité. Les revenus seront partagés
entre ceux-ci et la plateforme sociale. Watch cherche à créer un
écosystème durable, financé par la publicité, dans lequel les éditeurs et créateurs peuvent
a eindre leur public et rer profit de leurs vidéos. [Sources: Media in Canada | Facebook]
Facebook veut faire de Watch le meilleur endroit pour découvrir et regarder des vidéos
ensemble.

VEILLE STRATÉGIQUE CONCURRENTIELLE | POUR USAGE INTERNE SEULEMENT | 3


Technos
Mary Meeker, la fondatrice de Bon Capital, a partagé les diverses tendances qui
marqueront l’Internet en 2019. Voici les principaux faits saillants :
● Plus de temps passé sur le téléphone intelligent que sur la télévision pour la
1ère fois: 226 minutes par jour versus 216 minutes aux États-Unis
● Les jeux vidéo multijoueurs tel que Fortnite deviendront de plus en plus des
plateformes sociales. On verra donc émerger une nouvelle forme de socialisa on
à travers les jeux et les événements en ligne.
● La communication par les images. Surtout u lisés sur les médias sociaux, les
images, photos ou fichier .gif deviennent vecteurs d’engagement.
● Les téléspectateurs sont à la fois multi-plateformes et multi-tâches. Lorsqu’ils
sont devant leur téléviseur, leur a en on est partagée avec d’autres supports
comme le mobile et la table e.
● Un changement d’attitude et une plus grande sensibilisation pour la protection
des données personnelles. Depuis l’entrée en vigueur du RGPD en Europe, les
plateformes de messageries qui sont encryptées gagnent en popularité.
[Source: VOX] La télévision, de plus en plus connectée, contribue à dématérialiser le
divertissement. À titre d’exemple, la nouvelle plateforme Stadia de Google s’appuie sur les
téléviseurs connectés afin d’offrir des jeux sans devoir posséder de console. D’une certaine
façon, tous les téléviseurs connectés deviendront une plateforme de jeu.

Ubisoft lance son service de streaming de jeux vidéo : Uplay+ . Après le service de jeux
en ligne Stadia de Google, c’est au tour d’Ubiso d’offrir une plateforme dématérialisée,
sans console physique. Uplay+ sera lancé en septembre et sera disponible uniquement sur
PC sous forme d’un abonnement à 19,99$ CDN par mois. À par r de 2020, Uplay+ sera
intégré à Stadia. [Sources: tnw | The Drum] On constate que les éditeurs de jeux vidéo font
évoluer leur modèle d’affaires vers des services de jeux en ligne par abonnement. Comme
elles sont de plus en plus sociales, elles deviennent un levier d’engagement et d’influence
pour les marques. Pensons notamment à la plateforme de visionnement Twitch qui a
récemment acquis Bebo, un réseau social axé sur le sport électronique (“esport”).

Jeunesse
Amazon Studios produira moins de contenus d’animation
originaux destinés aux enfants. Il s’agit d’un revirement de
stratégie important pour l‘entreprise qui veut maintenant
développer davantage d’émissions et de films pour toute la famille
et pour les jeunes adultes. Elle con nuera de produire ses séries
animées actuelles mais misera sur les acquisi ons pour développer
son offre jeunesse à l’avenir. [Source : LA Times | Kidscreen] Pour leur part, Netflix, Disney
et Apple continuent d’investir dans les contenus originaux destinés aux enfants. Netflix a
révélé récemment qu’environ 60 % de ses clients regardent des contenus jeunesse-famille à
chaque mois.

CONSULTEZ AUSSI : Actualités média précédentes | écrivez-nous

VEILLE STRATÉGIQUE CONCURRENTIELLE | POUR USAGE INTERNE SEULEMENT | 4