Vous êtes sur la page 1sur 8

Q u ’ont en commun ces photos ?

Q u ’ont en commun ces photos ?
Q u ’ont en commun ces photos ?
Q u ’ont en commun ces photos ?





Les pires dispositifs anti -SDF

1. Le banc transformé en siège une place pour éviter que les SDF ne s’allongent.

siège une place pour éviter que les SDF ne s’allongent. 2. Les grillages Notamment autour des

2. Les grillages

Notamment autour des bancs, comme à Angoulême où neuf bancs du centre - ville ont été grillagés à la veille de Noël pour empêcher leur utilisation « par des personnes qui se livrent à une alcoolisation récurrente, tous les jours ». L’initiative a heureusement scandalisé les habitants, et les grillages ont été retirés.

les habitants, et les grillages ont été retirés. 3. Les cactus Sans doute êtes vous déjà

3. Les cactus

Sans doute êtes vous déjà passé devant une entrée d’immeuble avec un joli bac rempli de cactus ou de faux galets ? Eh bien si vous pens ez que c’était purement décoratif, vous vous trompez ! Ces bacs sont en fait l’un des dispositifs les plus discrets et les plus connus pour empêcher les SDF de piquer un somme devant votre porte d’immeuble, à l’abri du vent et de la pluie.

porte d’immeuble, à l’abri du vent et de la pluie. 4. Les pics Le même concept

4. Les pics

Le même concept que les cactus, mais en beaucoup beaucoup moins discret. En juin dernier, des pics ins tallés devant un immeuble londonien avaient d’ailleurs fait scandale sur Twitter, avant d’être retirés

par les copropriétaires sur demande du maire de Londres.

d’ailleurs fait scandale sur Twitter, avant d’être retirés par les copropriétaires sur demande du maire de

5.

Les plots

Moins pervers que les cactus, moins agressifs que les pics, les plots que vou s voyez généralement sur les rebords de fenêtres des banques et autres commerces ont la même vocation que les deux concepts précédemment cités. La seule différence c’est qu’en plus d’être moches, ils n’arrivent même pas à remplir leur fonction première, à savoir empêcher les SDF de s’installer. En effet, les sans- abris étant généralement pas bien gros et habitués à dormir dans des endroits assez peu confortables, ils n’ont aucun problème à se faufiler entre les fameux plots.

aucun problème à se faufiler entre les fameux plots. 6. Les accoudoirs Le proc édé est

6. Les accoudoirs

Le procédé est assez simple : vous prenez un banc normal, du type banc de métro ou de jardin public, et vous y ajoutez un bon gros accoudoir en plein milieu. Les gens se diront « oh chouette un accoudoir pour m’accouder, c’est justement ce qui manquait à ce banc », et les SDF eux ne pourront plus s’allonger à

moins de faire 80 cm de haut !

pourront plus s’allonger à moins de faire 80 cm de haut ! 7. Les bancs inclinés

7. Les bancs inclinés

Où que vous soyez, en vous baladant, jetez un coup d’œil aux bancs : vous remarquerez souvent qu’ils sont très légèrement inclinés. À vous, ça ne chang era pas grand- chose (à part que c’est quand même moins confortable qu’un banc normal), mais les SDF eux ne pourront pas s’y installer pour dormir sous peine de glisser toutes les trois minutes

pour dormir sous peine de glisser toutes les trois minutes https://lettreafle.eu/index.php/2017/01/24/richesse - et

https://lettreafle.eu/index.php/2017/01/24/richesse - et - pauvrete- en - fle- plan - de- cours/

https://www.youtube.com/watch?feature=pla yer_embedded&v=2TNAGnVw1_k

Les pires dispositifs anti -SDF

1. Le banc transformé en siège une place pour éviter que les SDF ne s’all ongent.

2. Les grillages : Notamment autour des bancs, comme à Angoulême où neuf bancs du centre - ville ont

été grillagés à la veille de Noël pour empêcher leur utilisation « par des personnes qui se livrent à une

alcool isation récurrente, tous les jours ». L’initiative a heureusement scandalisé les habitants, et les grillages ont été retirés.

3. Les cactus : Sans doute êtes vous déjà passé devant une entrée d’immeuble avec un joli bac rempli de

cactus ou de fau x galets ? Eh bien si vous pens ez que c’était purement décoratif, vous vous trompez ! Ces bacs sont en fait l’un des dispositifs les plus discrets et les plus connus pour empêcher les SDF de piquer un somme devant votre porte d’immeuble, à l’abri du vent et de la pluie.

4. Les pics : Le même concept que les cactus, mais en beaucoup beaucoup moins discret. En juin dernier,

des pics installés devant un immeuble londonien avaient d’ailleurs fait scandale sur Twitter, avant d’être

retirés par les copropriétaires sur demande du maire de Londres.

5. Les plots : Moins pervers que les cactus, moins agressifs que les pics, les plots que vous voyez

généralement sur les rebords de fenêtres des banques et autres commerces ont la même vocation que les deux concepts précédemment cités. La seule différence c’est qu’en plus d’être moches, ils n’arrivent même pas à remplir leur fonction première, à savoir empêcher les SDF de s’installer. En effet, les sans- abris étant générale ment pas bien gros et habitués à dormir dans des endroits assez peu confortables, ils n’ont aucun problème à se faufiler entre les fameux plots.

6. Les accoudoirs : Le procédé est assez simple : vous prenez un banc normal, du type banc de métro ou

de jardin public, et vous y ajoutez un bon gros accoudoir en plein milieu. Les gens se diront « oh chouette

un accoudoir pour m’accouder, c’est justement ce qui manquait à ce banc », et les SDF eux ne pourront plus s’allonger à moins de faire 80 cm de haut !

7 . Les bancs inclinés : Où que vous soyez, en vous baladant, jetez un coup d’œil aux bancs : vous remarquerez souvent qu’ils sont très légèrement inclinés. À vous, ça ne changera pas grand- chose (à part que c’est quand même moins confortable qu’un banc norm al), mais les SDF eux ne pourront pas s’y installer pour dormir sous peine de glisser toutes les trois minutes.