Vous êtes sur la page 1sur 10

Cellules procaryotes et cellules eucaryotes

Publié le 09/09/2009

 I) Les cellules procaryotes


 II) Les cellules eucaryotes
o 1) Caractéristiques générales des cellules eucaryotes
o 2) Organisation des cellules eucaryotes
o 3) Homéostasie
 III) Les caractères distinctifs entre procaryote et eucaryote
o 1) Les procaryotes
o 2) Les eucaryotes

Les deux grands types d’organismes cellulaires, procaryotes et eucaryotes, ont un ancêtre commun
unicellulaire appelé proto-cellule ou progénote qui est un organisme procaryote.

Les procaryotes sont identifiés aux bactéries : la plupart vivent comme des organismes
monocellulaires mais certaines bactéries s’associent en chaînette. Les procaryotes ont leur ADN
dans le cytoplasme de la cellule.

Les eucaryotes (ou « noyau-vrai ») possèdent un noyau, compartiment séparé du reste du contenu
cellulaire, qui contient l’ADN.

Attention les virus, ou acaryotes, sont des éléments (et non des cellules) qui ne possèdent ni de
noyaux ni de cytoplasme et ne peuvent se reproduire qu’en parasitant une cellule hôte en
détournant la machinerie cellulaire.

Production Chantal PROULX

I) Les cellules procaryotes


Les cellules procaryotes sont divisées en deux types cellulaires :

 Les archéobactéries qui prennent en compte les cellules méthanogènes, les cellules
halophiles et les cellules thermoacidophiles. Les archéobactéries sont les premières à
coloniser les roches nues car elles survivent avec le minimum de ressources.
 Les eubactéries (ou « vraie-bactérie ») sont les plus proches des bactéries actuelles. Elles
prennent en compte les bactéries contemporaines, les mycoplasmes et les cyanobactéries.
Le procaryote classique est Escherichia-coli (ou E-coli), qui est une bactérie habitant dans la flore
intestinale humaine grâce à une paroi cellulaire rigide.

Les bactéries se distinguent de part leurs parois cellulaires mise en évidence par la coloration de
Gram. On trouve des bactéries « gram + » et des bactéries « gram – » :

 Les bactéries gram + retiennent le colorant, coloration violette. Leurs parois possèdent
une couche unique de peptidoglycane qui repose sur la membrane plasmique, les deux
constituent la paroi cellulaire. On pourra prendre comme exemple les staphylocoques.
 Les bactéries gram – sont beaucoup plus perméables au colorant, coloration rose. Leurs
parois sont constituées d’une couche fine de peptidoglycanes qui repose sur la membrane
plasmique entourée par une membrane externe : il y a donc trois couches. L’exemple le
plus pertinent sera Escherichia-coli.

Les cellules procaryotes contiennent un compartiment unique, le cytoplasme, contenant un


chromosome ou une molécule d’ADN unique qui est le plus souvent circulaire et que l’on appelle
le nucléoïde.

Les bactéries se répliquent rapidement par division cellulaire ou scissiparité. Elles peuvent être
pathogènes ou non pathogènes.

Production Chantal PROULX

II) Les cellules eucaryotes


1) Caractéristiques générales des cellules eucaryotes

Les eucaryotes correspondent aux organismes multicellulaires (animaux, plantes, champignons)


ainsi qu’à quelques eucaryotes unicellulaires. Le modèle eucaryote est un vers appelé
Caenorhabditis Elegans qui a les mêmes mécanismes moléculaires et biochimiques que
l’ensemble des organismes multicellulaires tout en étant facilement étudiable car il possède un
nombre limité de cellules (131 cellules).

Les eucaryotes monocellulaires correspondent aux protistes qui sont de deux types : animal les
protozoaires et végétal les protophytes. Le modèle protistes est la levure ou Saccharomyces
Cerevisae qui est un champignon à paroi cellulaire rigide qui absorbe des sucres pour sécréter de
l’alcool et du CO2.

Les cellules végétales sont le sommet de l’évolution végétale : elles sont capables de synthétiser
toutes substances organiques à partir de matière inorganique et de lumière (cf. cours de biologie
végétale, chapitre photosynthèse). Elles contiennent des chloroplastes présentant des vacuoles
volumineuses limitées par une double membrane qui correspondent à des saccules empilées les
unes sur les autres appelées thylakoïde, où se réalisent la photosynthèse et donc qui contiennent
de la chlorophylle. Les chloroplastes, comme les mitochondries, peuvent se reproduire et
possèdent leurs propres ADN.

Production Chantal PROULX

2) Organisation des cellules eucaryotes

Comme dit précédemment, les cellules eucaryotes sont délimitées par une membrane (animaux)
ou paroi (végétaux) et possèdent un noyau qui est l’organite contenant le génome de l’individu.

Dans la cellule eucaryote il existe également des organites qui font soit parti du système endo-
membranaire, soit parti des organites clos (peroxysomes, mitochondries et chloroplastes).

Le système endo-membranaire correspond à l’ensemble des saccules limité par des membranes
simples en communication permanente les unes avec les autres, et avec la membrane plasmique
grâce à des vésicules (réticulum-endoplasmiques, enveloppe nucléaire, appareils de Golgi,
lysosomes et endosomes). Ils consomment tous de l’énergie.

Les organites clos sont les principaux transformateurs énergétiques de la cellule, ils permettent la
formation d’énergie.

D’autre part le cytosquelette permet le maintien de la morphologie cellulaire, la position des


organites dans la cellule et le transport de différents composants cytoplasmiques. Parmi eux on
trouve les microfilaments d’actine, les microtubules et les filaments intermédiaires de
cytokératine.

Production Chantal PROULX Production Chantal PROULX

3) Homéostasie
« Le milieu dans lequel baignent la plupart des cellules de l’organisme eucaryote multicellulaire
est la portion interstitielle du liquide extracellulaire. Le fonctionnement normal des cellules
dépend de la constance de ce liquide et il n’est donc pas étonnant que chez les eucaryotes
multicellulaires, de multiples mécanismes régulateurs se soient développés pour en maintenir les
conditions. L’homéostasie décrit les différents arrangements physiologiques qui permettent de
rétablir l’état normal après une perturbation. » (Physiologie médicale de William Ganong, publié
par De Boeck Université).

III) Les caractères distinctifs entre procaryote et eucaryote


1) Les procaryotes

Les cellules procaryotes ne possèdent pas de noyaux et possèdent un ADN circulaire ou linéaire,
situé dans le cytoplasme et haploïde à l’état végétatif. De cette manière la réplication, la
transcription et la traduction de l’ADN se fait directement dans le cytoplasme.

Les procaryotes n’ont pas de cloisonnement cytoplasmique et leurs membranes ne possèdent pas
de stérols mais elles sont doublées d’une couche de peptidoglycane formant la paroi cellulaire (cf.
plus haut dans le cours). La substance fondamentale du cytoplasme est appelé le cytosol qui est
rigide chez les procaryotes, avec une absence de flux (ni exocytose, ni endocytose). Les
procaryotes ne possèdent ni organites ni cytosquelette.

2) Les eucaryotes

Les cellules eucaryotes possèdent un noyau qui est l’organite le plus volumineux et qui est
délimité par une double membrane appelée enveloppe nucléaire. Dans le noyau se réalise la
réplication et la transcription de l’ADN ; la traduction se fait dans le cytoplasme de la cellule.

Les eucaryotes ont des cloisonnements cytoplasmiques permettant la formation des organites
(noyau réticulum endoplasmique, appareil de golgi, lysosomes, peroxysomes et vésicules), ces
organites nagent dans le cytosol qui chez les eucaryotes est fluide avec présence de flux grâce au
cytosquelette (cf. suite du cours). Les membranes plasmiques ne sont pas doublées d’une paroi
pour les animaux, mais doublées pour les végétaux (paroi pecto-cellulosique) et pour les
champignons (paroi polysaccharidique) ; dans tous les cas il y a absence de peptidoglycane mais
présence de stérols.

CHAPITRE II: CELLULES PROCARYOTES


ET EUCARYOTES
TABLE DES MATIÈRES

 Cellules eucaryotes vs procaryotes


o Caractéristiques communes
o Les organelles des cellules eucaryotes
o Deux groupes bactériens.

CELLULES PROCARYOTES VS EUCARYOTES


Toute vie est cellulaire et possède les caractéristiques communes suivantes:

 Toutes les cellules ont une MEMBRANE CELLULAIRE qui sépare le CHAOS à
l'extérieur du haut niveau d'organisation interne. Toute cellule sans une
membrane n'est PAS UNE CELLULE.
 Toute vie cellulaire CONTIENT DE L'ADN qui constitue son bagage génétique.
Toutes les cellules contiennent un grand nombre de molécules d'ARN et de
PROTEINES (la plupart des enzymes) différentes.
 Toutes les cellules RÉGULENT les flux de nutriments et de déchets qui entrent
et sortent de la cellule.
 Toutes les cellules se REPRODUISENT et sont le résultat d'une reproduction.
 Toutes les cellules ont besoin d'une SOURCE D'ÉNERGIE.
 Toutes les cellules ont UNE ORGANISATION COMPLEXE qui leur permet de
réguler les réactions biochimiques internes en fonction des concentrations de
substances externes.
 Toutes les cellules ont un SYSTÈME ÉLABORÉ DE SENSEURS qui leur permet de
déterminer le caractère de leur environnement immédiat et d'utiliser ces
informations afin d'opérer des AJUSTEMENTS BIOCHIMIQUES nécessaires.

Ces critères sont les EXIGENCES MINIMALES de la vie. DEUX TYPES GÉNÉRAUX DE
CELLULES a évolué. Ils se nomment les PROCARYOTES et les EUCARYOTES. Les
données actuelles supportent la théorie selon laquelle les PROCARYOTES représentent
le type initial ou primitif de vie sur terre et que les EUCARYOTES ont évolué à leur
suite.

Les procaryotes sont MOINS COMPLEXES que les eucaryotes à plusieurs égards. Les
eucaryotes sont structurellement et biochimiquement plus COMPLEXES et sont
considérées comme représentant un stade plus avancé de l'évolution. Il y a plusieurs
données qui tendent à démontrer que les eucaryotes auraient ÉVOLUÉS À PARTIR
d'agrégats de procaryotes qui seraient devenues interdépendantes les unes des autres
et auraient éventuellement FUSIONNÉES en une plus grande cellule. Les cellules
eucaryotes ont un DEGRÉ D'ORGANISATION PLUS ÉLEVÉ que les procaryotes, et
contiennent des ORGANITES, ou des structures séparées des autres composantes du
cytoplasme par une membrane, alors que les procaryotes ne contiennent que peu ou pas
d'organites. Les organites majeurs des eucaryotes sont:

 Le NOYAU, qui contient l'ADN et les enzymes pour la synthèse de l'ADN et la


transcription .
Figure 1. Structure cellulaire d’un eucaryote. La grande structure dans le bas et à droite est le noyau,
contenant l'ADN cellulaire. Les mitochondries, approximativement de la TAILLE D'UNE BACTERIE et
entourées de leur PROPRE MEMBRANE, sont situées à l'extérieur du noyau, dans le cytoplasme. Les
petits corps noirs dans le cytoplasme sont des ribosomes et des granules d'amidon.

 Les MITOCHONDRIES PRODUISENT L'ÉNERGIE et L'ATP nécessaires aux cellules


eucaryotes. Les mitochondries contiennent de l'ADN et possèdent la capacité
de synthétiser des protéines de façon similaire à certaines procaryotes. Les
mitochondries humaines sont héritées uniquement de la mère (contenues dans
l'ovule). Les changements dans l'ADN mitochondrial peuvent être retracés
seulement par les mères.

Figure 2. Cellule musculaire eucaryote. Cette photographie par microscopie électronique montre les fibres
musculaires entourées par les mitochondries et les granules de glycogène. Ces derniers sont convertis en
ATP par les mitochondries pour alimenter les muscles en énergie.

 Les CHLOROPLASTES permettent aux cellules d'UTILISER L'ÉNERGIE SOLAIRE par


le processus de PHOTOSYNTHÈSE. La PHOTOSYNTHÈSE, en permettant de
produire de l'oxygène et des sucres à partir de bioxyde de carbone rend
possible la vie des aérobies, et en particulier de l'homme, sur cette planète.
 L'APPAREIL DE GOLGI, est un organite des eucaryotes qui SÉCRETE des
substances.
Figure 3. Structure d'eucaryote composite (comprenant toutes les structures). En fait, les chloroplastes sont
absent des cellules animales.

Autres organites cellulaires:

 Les RIBOSOMES sont responsables de la SYNTHÈSE DES PROTÉINES. Toutes les


cellules en contiennent, mais ils sont différents dans les eucaryotes et les
procaryotes.
 Les cellules contiennent des formes variées de CHLOROPHYLE, le pigment
responsable de la photosynthèse. Plusieurs formes de vie dépendent de la
chlorophylle. Il existe plusieurs bactéries (procaryotes) photosynthétiques, mais
plusieurs d'entre elles ont un mécanisme de photosynthèse très différent de
celui des eucaryotes.
 Les structures responsables de la mobilité. Les cellules ne sont pas toutes
mobiles, mais les deux groupes ont des cellules qui le sont. Certaines cellules
ont des FLAGELLES, des structures longues et minces qui tournent de façon à
propulser la cellule; d'autres cellules rampent sur les surfaces solides, et
d'autres ont des structures rigides qui bougent comme des rames. Les flagelles
bactériens sont composés d'une répétition d'une sous-unité protéique, qui
forme une structure rigide. La base d'un flagelle bactérien agit comme un
moteur rotatif et contient un joint flexible. Le moteur peut changer de direction
si nécessaire, mais la cellule n'avance que quand le flagelle tourne dans le sens
antihoraire. Le flagelle eucaryote est plus complexe et composé de plusieurs
filaments.

Figure 4. Un protozoaire. Les cils sur la surface externe vibrent en cadence et permettent le déplacement
de la cellule.

 La plupart des cellules se divisent par FISSION BINAIRE, processus par lequel
une cellule se divise en deux, formant deux cellules filles identiques. Quelques
cellules se multiplient par BOURGEONNEMENT. La cellule fille émerge alors de
son parent et grossit graduellement.

Figure 5. Levure en pleine activité de reproduction. On peut évaluer l'activité par la quantité de cellules
bourgeonnantes. Les cellules qui se séparent de leur parent laissent une cicatrice.
Cliquez ici pour une version couleur.

Les cellules eucaryotes ont plusieurs unités génétiques en chaînes linéaires appelées
des CHROMOSOMES. Durant la division cellulaire, le processus de division des
chromosomes, par lequel ils se répliquent et se déplacent vers les cellules filles de
manière très organisée, est visible au microscope. Ce processus est appelé MITOSE.
Chez les procaryotes, il n'y a habituellement qu'un seul chromosome et sa
réplication n'est pas visible au microscope optique.
La taille des cellules eucaryotes varie entre 2 et 100 microns, ce qui est
généralement beaucoup plus large que les procaryotes qui tourne entre 0.5 et 2
microns. Cependant, un très grand procaryote de 600 microns, visible à l'œil nu, a
été identifiée récemment.

Figure 6. Lymphocytes attaquant des bactéries. Barre = 1 micron

Jusqu'à tout récemment, l'on croyait que seules les eucaryotes se constituaient en
organisme PLURICELLULAIRE, organisé et aux fonctions différenciées, comme les
organes et les tissus. Mais des observations récentes ont montré que certains
agrégats de cellules procaryotes contenaient des cellules DIFFÉRENCIÉES, réalisant des
fonctions spécialisées essentielles à la survie de la colonie. Cela n'a finalement rien
d'étonnant lorsque l'on sait que le fonctionnement cellulaire est régulé par son
ENVIRONNEMENT IMMÉDIAT, et que l'environnement d'une colonie est très
hétérogène en termes de pH, et de concentrations de nutriments et de produits.
Figure 7. Cellules mobiles formant des tentacules à la surface d'une colonie. Ce sont des cellules
spécialisées qui vont se déplacer de manière coordonnée pour former de longue chaînes de cellules géantes
non-liées. Elles forment ces tentacules qui se déplacent rapidement vers l'extérieur de la colonie. Des
données récentes indiquent que ces cellules-tentacules sont différentes des cellules situées dans la colonie.

Ci-dessous, quelques images de cellules eucaryotes et procaryotes.

Figure 8. Fungi (à gauche) avec ses spores de reproduction au bout des hyphes.
Cellules sanguines (à droite). La plupart des cellules avec une dépression au centre sont des globules
rouges qui transportent l'oxygène vers les cellules. Les G.ROUGES sont particuliers car ils n'ont pas de
noyau. Il est rejeté après la formation du globule. L'autre type de cellules est constitué des globules blancs,
responsables de la réponse immunitaire. Cliquez ici pour une image couleur de moisissure. Cliquez ici pour
une image couleur du sang.

Figure 9. Cellules de E. coli. Ces cellules ont approximativement 2 microns de long et de 0.5 à 1.0 microns
de large. Le nombre de cellules en train de se diviser indique que la culture est en croissance rapide.

Cliquez ici pour une version couleur.


RÉSUMÉ
Les cellules eucaryotes et procaryotes ont plus de ressemblances que de différences
et les données scientifiques actuelles démontrent que toutes les cellules sont reliées
par l'évolution. Malgré des différences significatives quant à leur spécificité, ces
différences sont mineures par rapport à l'ensemble des traits communs.

DEUX GROUPES DE PROCARYOTES

Les procaryotes sont divisés en deux groupes taxonomiques majeurs, les


EUBACTERIES et les ARCHAEBACTERIES. Les eubactéries sont les formes les plus
courantes de bactéries. Cependant, depuis la reconnaissance des archaebactéries, ces
dernières ont été trouvées dans des milliers d'environnements différents, de sorte
qu'il devient difficile de dire quel groupe est finalement le plus important. Jusqu'à
maintenant, aucune souche d'archaebactérie pathogène n'a été identifiée. Les
archaebactéries sont généralement trouvées dans des environnements extrêmes (on
les surnomme aussi les extrêmophiles): sources thermales (~100oC), au fond de
l'océan, dans des eaux saturées en sel (ayant la densité de l'or) et d'autres
environnements que l'on ne croyait pas favorables à la vie. Ils peuvent métaboliser
des substances inusitées telles le méthane, le soufre, et l'hydrogène gazeux. Les
origines de ce groupe ainsi que sa relation avec les eubactéries et les eucaryotes sont
actuellement chaudement débattues parmi les microbiologistes. Cependant, certaines
de leurs caractéristiques les situent plus près des eucaryotes que des eubactéries.