Vous êtes sur la page 1sur 8

Cristallographie

Arrangement atomique des solides cristallins

Structure cristalline
Cristal :
métaux, céramiques et polymères peuvent être cristallins

Cristallographie :
inventée par les minéralogistes au 19e s.

Réseau :

Motif :

Structure cristalline :
Exemple en 2 dimensions :

b +
a
Structure cristalline
Exemple à 2D :
Maille élémentaire :
c

b
a

Paramètres de maille :

Exemple en 2 dimensions : carrés, hexagones, … mais pas pentagones

en 3D …

Réseaux de Bravais
Il existe exclusivement 14 façons de répartir des nœuds périodiquement
dans l’espace, on les appelle les réseaux de Bravais
primitif faces bases physicien français - 19e s.
ou simple centré centrées centrées

Fe, Al, diamant

Zn, émeraude
Be3Al2(SiO3)6::Cr :
martensite, zircon : tetragonal
ZrSiO4

saphir, quartz
Al2O3 SiO2

cémentite, soufre
Fe3C

gypse, azurite
CaSO4, 2H2O Cu3(CO3)2(OH)2

azurite
turquoise
Cu Al6(PO4)4 (OH)8, 4H20
Directions réticulaires
droite passant par 2 nœuds du réseau au moins
Méthode pour désigner une direction :
1) Tracer dans la maille élémentaire un vecteur parallèle à la direction et passant par l’origine ;
2) Projeter le vecteur sur les axes et exprimer ses coordonnées dans la base (a, b, c) ;
3) Ramener ces coordonnées à des valeurs entières, les plus petites possibles ;
4) Noter la direction de la façon suivante : [uvw] (indices de Miller de la direction)
minéralogiste britannique - 19e s.
Exemple :
1) c 2) 3) 0, 2, 1 4) [021]

1/2
c
O b 0 1
a

-1 O
Indice négatif noté [uvw]. Exemple : [110] b
1 a

Deux directions parallèles sont équivalentes et ont les mêmes indices

Plans réticulaires
Méthode pour désigner un plan : plan passant par 3 nœuds du réseau au moins

1) Dessiner un plan dans la maille élémentaire qui ne passe pas par l’origine ;
2) Exprimer les coordonnées des points d’intersection du plan avec les 3 axes dans la base (a, b, c) ;
3) Prendre l’inverse de ces coordonnées (uniquement pour les plans) ;
4) Ramener ces coordonnées à des valeurs entières, les plus petites possibles ;
5) Noter le plan de la façon suivante (hkl) (indices de Miller du plan)

Exemple :
1) c 2) 1
3) 1, 2, 1 4) 1, 2, 1 5) (121)
c

O 1/2
b O
a 1
O
Plan parallèle à un axe noté 0. Exemple : (100) a
b
1

Deux plans parallèles sont équivalents et ont les même indices


Maille cubique la direction [uvw] est normale au plan (uvw)
Compacités
Compacité :

Exemple :
cubique centré
(monoatomique) : 68%

Densité atomique surfacique :

Exemple : plan (110) cubique centré


(monoatomique) : 83%

Exemple : plan (110) cubique à faces centrées


(monoatomique) : 56 %

Compacités
plan compact
Exemple : plan (111) cubique à faces centrées
(monoatomique) : 91 % (compacité maximum)

Densité atomique linéaire :

Exemple : direction [100] cubique à face centrée


(monoatomique) : 71 %

Nombre d’atomes par maille : Coordinence :


Polycristaux
un seul cristal
Monocristaux :
 minoritaires, mais importants
(joaillerie, microélectronique, …)

Exemple : demesmaekerite Pb2Cu5(UO2)2(SeO3)6(OH)6—2(H2O) 1 mm

réseau de Bravais : triclinique primitif


a = 11,94 Å b = 10,02 Å c = 5,62 Å
Matériaux polycristallins : α = 90,00° β = 100,00° γ = 91,91°

 très grande majorité des matériaux


Exemple : acier doux
10 µm

des milliards de cristaux

réseau de Bravais : cubique centré


2 cm a = b = c = 2,90 Å
α = β = γ = 90,00°
grains et joints de grains

Métaux

Trois structures cristallines les plus répandues :

8 x 1/8 + 6 x 1/2 = 4 nœuds / maille 12 x 1/6 + 2 x 1/2 + 3 = 6 nœuds / maille 8 x 1/8 + 1 = 2 nœuds / maille
ex. : Al, Ag, Au, Cu, Pt, Pb … ex. : Co, Ti, Zn, Mg, Zr, … ex. : Fe, Cr, V, W, …

structures compactes (compacité maximum : 74%)


Céramiques
Cristaux ioniques

~ gigantesque molécule

Cristaux covalents
liaison forte dirigée
Exemple : quartz ρ = 2600 kg.m-3, diamant ρ = 3500 kg.m-3 (acier ρ = 7800 kg.m-3)

exemple : silice (SiO2) =


quartz, cristobalite, tridymite en fonction de la structure cristalline
rhomboèdrique
minéral le plus commun sur terre quadratique triclinique
présent dans le granite, le sable, le grès, …

Matériaux amorphes
Matériau amorphe ou désordonné :
Concerne surtout
Exemple : silice (SiO2)
silicium
oxygène
cristallisée
(exemple de la cristobalite) amorphe constituant principal
du verre

… et

PC, PMMA, polyisoprène, …

PE, PP, PA, PTFE, …

3 à 5 éléments d’alliage de taille très différente


Ex : Pd-Ag-P-Si-Ge, meilleur compromis résistance (Re=1,5 GPa) et ténacité (Kc=200 MPa m1/2)
en 2011 articles de sport
Polymères semi-cristallins
sphérolites

cristallites

Exemples d’application
Fluage du plâtre en milieu humide
gypse [111]

[010] ou
[120] ou
[011]

dissolution au contact inter-cristal

Fabrication de diodes laser : InAs déposé sur InP


infrarouge sur face (100) sur face (311)

très utilisées dans les


télécommunications car
minimum d’absorption
dans les fibres de verre
Bilan
Structure des matériaux liaisons assurant leur cohésion

Métaux principalement cfc, hc et cc


amorphes
Céramiques
ioniques, iono-covalentes et covalentes : divers

Polymères amorphes ou semi-cristallins

http://cours.cristallo.free.fr/

animations exercices interactifs, QCM liens