Vous êtes sur la page 1sur 7

(0)

INTRODUCTION :
LA VOLONTÉ DANS LA
PSYCHOLOGIE
OC PSYCHOLOGIE
ROY F. BAUMEISTER & JOHN TIERNEY, LE POUVOIR DE LA VOLONTÉ
INTRODUCTION
VOLONTÉ, SELF-CONTOL ET
RÉUSSITE DE SES PROJETS (B&T 17-20)

Problèmes de la vie quotidienne


• achats compulsifs, violences impulsives, échec
scolaire, addictions, alimentation malsaine, etc.
→ Hypothèse : manque de self-control
• Tentations et désirs : étude de W. Hoffmann

mesure des envies 7 fois par jour (bipeur)

½ des sujets: envies présentes au moment du bip
+ souvent : résistance aux désirs (manger, sexe,
achats, surf sur Internet, etc.)
• durée de la résistance cumulée : 1 heure sur 5 (3-
4 h /jour)
• stratégies de résistance : distraction, répression
des désirs
• échec de la résistance : 1/6 (TV et Internet : 1/2)
☞Pourquoi ce taux d’échec élevé ?
☞Volonté insuffisante pour le self-control ?
LA VOLONTÉ À L’ÉPOQUE VICTORIENNE
(19E SIÈCLE) (B&T 21-22)

L’effet du déclin des contraintes religieuses


• Multiplication des tentations (urbanisation)
• Exhortation de la volonté comme source de la moralité
• Comment faire ?
• patience
• abnégation
Oscar Wilde (1854-1900)
• persévérence « Je résiste à tout sauf à
→ L’hypothèse de volonté comme source d’énergie la tentation. »
Publications populaires de l’époque victorienne
• Samuel Smiles, Self-Help : ou caractère, conduite et
persévérance
• Frank Channing Haddock, The Power of the Will
Sigmund Freud :
• Le « moi » dépend des activités mentales qui requièrent
de l’énergie
☞La psychologie des victoriens – et les conseils qui en
résultaient – n’avait pas de base scientifique
☞L’idée que la volonté est une forme d’énergie reste à
prouver
LE DÉCLIN DE LA VOLONTÉ AU 20E SIÈCLE
(B&T 23-27)

La volonté comme sens du devoir (ou discipline) comme une


source des deux guerres mondiales
• Le triomphe de la volonté de Leni Riefenstahl
Après la seconde guerre mondiale
• La psychologie populaire de l’optimisme
• N.V. Peale, La puissance de la pensée positive → « Pour
réussir, il faut croire. »
• Le développement de la psychanalyse
• Le déclin du « surmoi » revient à l’affaiblissement de la
volonté et l’affirmation des désirs → « Si ça te plaît, fonce. »
• L’influence du béhaviourisme
• Seul le renforcement explique le comportement, la volonté est
un concept inutile.
• Certains chercheurs en neurosciences et philosophes
• La preuve de l’inexistence de la volonté a été donnée
• Dès 1980 : psychologie de la régulation émotionnelle
☞La psychologie de la régulation émotionnelle a ressuscité
l’intérêt au phénomène de la volonté
LE RETOUR DE LA VOLONTÉ (B&T 23-27)

L’expérience du Chamallow de Walter Mischel


• Corrélation entre la capacité des enfants à remettre une
récompense à plus tard et le comportement à
l’adolescence et à l’âge adulte :
• réussite scolaire
• revenu
• obésité
• toxicomanie
L’influence de la régulation émotionnelle (ou self-control) sur
• le taux de divorces, la violence conjugale, la criminalité, la
stabilité émotionnelle
Le self-control dans la prédiction du comportement et de la
réussite comparé à
• la psychanalyse, les tests de personnalité, le QI
L’étude à long terme de Moffitt en Nouvelle Zélande (page 31)
☞Mais qu’est-ce qui explique la capacité de résister aux
tentations ?
ÉVOLUTION ET ÉTIQUETTE (B&T 32-35)

Pourquoi le cerveau humain est-il si grand, comparé à celui des


primates ?
Quelle est l’avantage d’un cerveau qui ne représente que 2% de masse
corporelle, mais utilise 20% des dépenses énergétiques ?
• L’explication de l’anthropologue Robin Dunbar
• aucune corrélation entre la taille du cerveau et l’alimentation
• plus le cerveau est grand, plus les réseaux sociaux sont importants et
complexes
• Hypothèse : la grandeur du cerveau humain (particulièrement des
lobes frontaux) est avantageuse, car elle permet les bénéfices de la vie
sociale (coopération, entraide)
• Le self-control est-il nécessaire pour la vie sociale ?
• Résistance à la tentation et prévision chez les primates
• Le respect de l’étiquette et la capacité de prévoir ce qui vient ensuite
(voir Gilbert, ch 1, « La joie de l’ensuite », p. 22-26)
• Résistance à la tentation et prévision chez les humains
• Le rôle de l’inconscient
• L’action humaine au fil du temps
• « La volonté demande d’intégrer ce qui se passe sur le moment au sein
d’un schéma plus général… C’est là que l’exercice conscient du self-
control entre en ligne de compte, et c’est pour cela que l’on doit presque
tous les succès et tous les échecs que l’on rencontre dans la vie à son
self-control. »
☞Les exigences de la vie sociale expliquent la nécessité du self-control.
☞Le self-control permet la poursuite de projets à long terme.
QUESTIONS DE
COMPRÉHENSION
1. Donnez trois exemples différents d’un comportement qui
résulte du manque de self-control.
2. Comment peut-on comprendre l’engouement pour la
volonté au 19e siècle et son déclin après la seconde
guerre mondiale ?
3. Expliquez l’expérience du Chamallow de Walter Mischel.
4. Expliquez la relation entre la taille du cerveau humain et
l’importance du self-control.