Vous êtes sur la page 1sur 85

AUTODISCIPLINE EN 10 JOURS

Comment passer de
la pensée à la pratique

Franck DE MEYER
Coach en développement
personnel et professionnel

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


TABLE DES MATIÈRES

PARTIE 1 : INFORMATIONS PRELIMINAIRES


 Important p. 3
1. Commençons p. 5
2. Poisons et antidotes p. 8
3. Le dialogue intérieur orienté par l’action p. 16
4. Comprendre l’autodiscipline p. 21

PARTIE 2 : SYSTÈME DE DÉVELOPPEMENT DE L'AUTODISCIPLINE EN DIX JOURS


 Avant de commencer p. 25
5. JOUR 1 : La peur de l’échec p. 26
6. JOUR 2 : La peur du succès p. 29
7. JOUR 3 : La peur du rejet p. 33
8. JOUR 4 : La peur de la médiocrité p. 38
9. JOUR 5 : La peur des risques p. 41

PARTIE 3 : SYSTÈME DES CROYANCES SUBCONSCIENTES


 Comprendre le système des croyances subconscientes p. 46
10. JOUR 6 : « Tout ou rien » et visualisation p. 48
11. JOUR 7 : « Être parfait » et système de récompenses p. 51
12. JOUR 8 : « Je peux le faire sans mal-être » et affirmations p. 57
13. JOUR 9 : « Je ne peux pas changer » et relaxation p. 61
14. JOUR 10 : Quelque chose de terrible va se passer » et objectifs p. 67

PARTIE 4 : APPLIQUER TOUT ENSEMBLE


 Le processus d’autodiscipline p. 71
15. L’étape de décision p. 73
16. L’étape de préparation p. 75
17. L’étape d’action p. 78
18. L’étape de finalisation et de maintenance p. 81
 Une note finale ! P. 84

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 1 : INFORMATIONS PRÉLIMINAIRES

Important!
Chaque fois que je conduis des coaching individuels en développement personnel et pro-
fessionnel, j'entends toujours cette question :
"Puis-je vraiment améliorer ma discipline personnelle en seulement
dix jours ?"
Ma réponse est:
OUI OUI OUI

Absolument, tout à fait, sans aucun doute. En fait, vous constaterez une amélioration en
une journée ! Votre amélioration sera directement proportionnelle à votre suivi du pro-
gramme présenté dans ce livre. Un effort partiel générera un résultat partiel.
Les exercices, astuces et techniques contenus dans ce livre proviennent de nombreuses
sources différentes. Ce livre contient les méthodes les plus rapides et les plus simples ac-
tuellement disponibles pour améliorer la discipline personnelle. Avez-vous remarqué que
je n'ai pas dit "les meilleures méthodes" ? Les meilleures méthodes peuvent nécessiter
beaucoup de temps et des efforts considérables pour les comprendre et les utiliser. Dans
ce livre, vous trouverez des méthodes qui fonctionneront rapidement et sans complication.
Nous allons utiliser une approche simple. Pour faciliter la consommation et la digestion de
ce livre, tous les aspects psychothérapeutes et leur jargon ont été supprimés. Vous obtien-
drez alors uniquement les avantages réels d'une dose puissante et concentrée.
Faites-moi confiance. La méthodologie de ce livre vous donnera les idées, les techniques et
les conseils pour améliorer rapidement votre compétence à vous discipliner. Vous remar-
querez que j'ai dit "compétence". C'est parce que mes expériences avec des centaines de
personnes m'ont appris que l'autodiscipline est simplement une compétence que quel-
qu'un peut apprendre à utiliser. Personne ne vient au monde avec elle. Et l'amélioration de
l'autodiscipline, comme celle de n'importe quelle compétence, est simplement une ques-
tion d'éducation et de pratique.

Allons-y !

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 1 : INFORMATIONS PRÉLIMINAIRES
Certains d’entre nous ont appris la discipline de leurs parents, amis ou parents. D'autres
parmi nous l'ont appris à l'école, dans les sports, dans l'armée ou peut-être même par
notre propre intuition. Cependant, n’a jamais appris, pour la plupart d’entre nous la psy-
chologie de l’autodiscipline, son fonctionnement. Ce livre vous aidera à apprendre ce que
vous devez savoir et à oublier ce que vous devez jeter. Bientôt, vous saurez utiliser de nom-
breux outils, techniques et concepts vous permettant de percer le mystère de la discipline
personnelle. Vous serez étonné de la rapidité et de la facilité de ce système de discipline
personnelle. Cela vous semble encourageant ? Alors commençons.
Comment utiliser ce manuel
Tout d'abord, vous lirez la partie intitulé Informations préliminaires. Cette section regorge
d'informations qui vous permettront de travailler par vous-même. Avant d’aborder le plan
d'autodiscipline en dix jours, assurez-vous de bien connaître toutes les notions du chapitre
Informations préliminaires. La plupart des échecs de l'autodiscipline sont dus à un
manque de préparation psychologique. Le chapitre Informations préliminaires est conçu
pour vous fournir la préparation psychologique nécessaire au fonctionnement de ce sys-
tème.
Vient ensuite le programme de dix jours pour développer la prise de conscience et l’atti-
tude. Ensuite, dans la section Rassembler tous les éléments, vous entrerez dans l’Action.
Ce système a évolué au fil des années d’expérimentation et de recherche. A travers mes
coaching en développement personnel et professionnel, j'ai enseigné ce système à des per-
sonnes de toutes conditions sociales. La conception complète de ce livre a un objectif :
chaque exercice, technique et leçon ont été conçus pour suivre celui qui le précède.
"Un jour à la fois" est un bon conseil pour changer de comportement. Ne dévorez pas ce
livre soudainement. Ne sautez pas de chapitre en chapitre. Même si vous ne complétez pas
la section de dix jours dans les dix jours consécutifs, mais ne la prolongez pas trop quand-
même. Une telle approche, comprenant certains avantages et vous permettra de ne pas
travaillez pas contre vous-même.
Préparez-vous pour le programme de dix jours en apprenant à fond les informations préli-
minaires. Ensuite, la partie des dix jours du programme sera facile et vous mettrez bientôt
l’autodiscipline en pratique. Rappelez-vous juste:

Suivez les instructions! Faites les exercices dans l'ordre!

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 1 : INFORMATIONS PRÉLIMINAIRES
1. Commençons
Attention!
Avant de continuer, vous devez connaître votre plus gros obstacle à la discipline person-
nelle:
Connaître Hyde
Chaque théorie psychologique reconnaît que nous sommes constitués de plusieurs identi-
tés différentes. De cette manière, nous avons évidemment plus d’un côté de nous-mêmes
contre qui nous battre. En outre, la difficulté survient lorsque nous considérons que nos
différentes parties souhaitent souvent aller dans des directions différentes. Cela s'appelle:
Conflit interne.
Parfois, une partie de nous souhaite mener une activité productive, comme préparer un
rapport pour le travail, nettoyer la cuisine ou faire les comptes. Mais un autre de nous veut
regarder la télévision et manger des biscuits au chocolat, ou quelque chose d'autre pour
éviter de faire quelque chose que nous considérons comme une utilisation productive du
temps. En d'autres termes, il y a une partie de vous qui ne veut pas l'autodiscipline. Ce cô-
té de vous, nous l’appellerons Hyde.
Dans le roman classique de Robert Lewis Stevenson, Dr. Jekyll et Mr. Hyde (1), nous avons
ici un exemple littéraire qui répond parfaitement à notre thème. L’histoire parle essentiel-
lement d’un médecin bienveillant qui, grâce à des expériences chimiques faites sur lui-
même, a fait ressortir le mauvais côté de sa personnalité en supprimant le bon côté. Ses
deux camps se sont soldés par une lutte pour la domination qui a finalement détruits le
scientifique. Pensez à la partie de vous qui veut la discipline personnelle en tant que Dr. Je-
kyll, et à la partie de vous qui lutte contre vos tentatives de discipline personnelle comme
Hyde. Comprenez-vous l'idée ? Ne pensez cependant pas que Hyde est un ennemi. Pensez
plutôt à Hyde comme la partie de vous qui est créative, qui aime s'amuser et qui recherche
le plaisir, le côté enfant de vous. Vous ne voulez pas vous battre contre Hyde, mais vous de-
vez recruter Hyde comme partenaire pour appuyer vos efforts d'autodiscipline.

(1) La phrase même "Jekyll et Hyde" est utilisée pour désigner un comportement polarisé ou des sautes
d'humeur soudaines. (Trouble bipolaire : est un trouble de l'humeur, qui présente des périodes de dé-
pression répétitive (phases dépressives) qui alternent avec des saisons de grande euphorie (phases ma-
niaques.) Sa cause est un déséquilibre chimique dans un type de biomolécules cérébrales appelées neuro-
transmetteurs.) Source: Wikipédia

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 1 : INFORMATIONS PRÉLIMINAIRES
Cette approche Jekyll / Hyde est l’un des concepts les plus importants à comprendre dans
vos tentatives de développement de la discipline personnelle. À maintes reprises, mes
clients en coaching ont réaffirmé que ce concept, compris et appliqué, avait contribué de
manière décisive à la réussite de l'autodiscipline. De cette façon, vous commencerez à ap-
prendre le fonctionnement de votre Hyde personnel.
Croyances de Hyde :
Si je commence un voyage structuré et organisé vers un objectif choisi :
- Je vais devenir l'esclave de la routine
- Je vais perdre ma liberté
- Je vais perdre mon sens de l'amusement
- Je vais me noyer dans un océan de responsabilités
- Je vais mettre trop de pression sur moi
Nous avons un côté rebelle dans nos personnalités qui résiste à toute forme de structure.
Nous apportons cette graine rebelle de notre enfance. L'un des premiers mots qu'un en-
fant apprend à dire avec énergie est "NON". L'enfant que nous étions autrefois vit toujours
à l'intérieur de nous et la bataille de chaque enfant pour l'autorité également. Hyde, le
nom par lequel nous appellerons votre rebelle enfantin intérieur, combat toute forme
d'autorité, même si cette autorité est vous. Hyde dit inconsciemment: "Personne ne peut
me dire quoi faire, pas même moi-même."
Vous apprendrez bientôt comment votre Hyde personnelle sabote vos efforts d'autodisci-
pline. Vous apprendrez également à contrecarrer cette influence négative auto-infligée.
Mais faites attention, vous ferez l'expérience de la résistance de Hyde à chaque étape du
processus. En fait, comme je considère votre connaissance de Hyde si importante, la pre-
mière chose que je ferais est de vous apprendre comment Hyde essaiera de bloquer vos
efforts pour mettre en œuvre et appliquer le système présenté dans ce livre.
Sur votre chemin vers le développement de l’autodiscipline, vous rencontrerez des obs-
tacles extérieur, mais l’obstacle le plus difficile viendra de l'intérieur de vous-même. En
effet, dans vos efforts pour développer votre autodiscipline, vous serez d’abord votre pire
ennemi.
Rappelez-vous: une partie de vous ne veut pas d'autodiscipline.
Nous avons un côté Hyde: le côté rebelle, à la recherche de réconfort, la partie non ambi-
tieuse de notre personnalité. C'est une condition humaine, alors prenez ceci comme un
avertissement. Ne laissez pas Hyde bloquer vos efforts.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 1 : INFORMATIONS PRÉLIMINAIRES
Vous aurez bientôt le savoir-faire pour transformer le Hyde saboteur ennuyeux en assistant
fidèle. Ce faisant, vous dupliquerez les ressources internes dont vous avez besoin pour
vous maîtriser. Et, plus important encore, vous apprécierez l’autodiscipline au lieu de la
vivre comme une lutte constante contre vous-même.
Comme nous l’avons déjà établi, nous allons appeler votre partie qui ne veut pas l’autodis-
cipline "Hyde".
Hyde non seulement connaît toutes vos faiblesses, vos peurs et vos insécurités, mais sait
également comment les utiliser contre vous. Ce petit diable en vous a bien l’intention
d’employer toutes les méthodes de manipulation disponibles pour vous empêcher de
suivre le programme présenté dans ce livre. Pourquoi ?
Hyde sait qu'une fois que vous aurez développé votre discipline personnelle, vous serez
votre propre patron. Cela signifie la fin du règne de Hyde. Vous ne serez plus l'esclave de
comportements contre-productifs qui vous empêchent de transformer vos désirs et vos
idées en actions et en réalisations.
Soyez sûr que Hyde résistera à la coopération d'une manière enfantine. De cette façon,
votre meilleure stratégie consiste à vous familiariser avec les tactiques de Hyde, qui fonc-
tionnent principalement à un niveau subconscient, là où vous n’êtes pas conscient de ce
qui se passe. Mais en vous familiarisant avec le mode de fonctionnement de Hyde, il tra-
vaillera bientôt avec vous plutôt que contre vous.

‘’Jekyll avait pour Hyde l'intérêt d'un père, Hyde avait pour Jekyll l'indifférence d'un fils.’’
Le cas étrange du Dr. Jekyll et Mr. Hyde et autres nouvelles - Robert Louis Stevenson

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 1 : INFORMATIONS PRÉLIMINAIRES
2. Poisons et antidotes
Les cinq poisons préférés de Hyde :
1. Cynisme
2. Négativisme
3. Défaitisme
4. Évasion
5. Procrastination

et ses antidotes…
1. Cynisme
Une personne cynique est encline à se renseigner sur la bonté et la valeur de tout. Et parce
que rien dans la vie n'est parfait, le cynique peut toujours trouver une faille dans absolu-
ment tout. Une fois trouvé, le défaut est agrandi jusqu'à ce qu'il éclipse tout le reste. Le cy-
nique est un génie indiquant pourquoi un plan, une idée ou un choix en particulier n'est
pas bon et ne fonctionnera pas.
Les cyniques externes comme les amis sarcastiques, les parents pessimistes et les col-
lègues perdants qui adorent découvrir des défauts peuvent être évités si vous comprenez
que leur cynisme est contagieux. Mais Hyde, le cynique intérieur, vous accompagne par-
tout. De cette manière, vous entendrez des chuchotements de l'intérieur: "Vous ne pouvez
pas apprendre l’autodiscipline à partir d'un livre." "Qu'est-ce que cet exercice a avoir avec
l'autodiscipline ? Pourquoi ne pas le passer ?" "Tout ce qui est autour du développement
personnel est un non-sens." Faites attention à Hyde.
L’antidote pour le cynisme :
Ayez confiance en votre capacité à vous améliorer. Ce guide vous mènera à une meilleure
discipline personnelle. Perfection? Bien sur que non. Ni toi ni ce guide ne sont parfaits. Il
serait donc ridicule d’attendre la perfection. Mais il serait encore plus ridicule de rejeter les
avantages de tout ce livre, avantages que vous pouvez récolter en suivant le système décrit
dans ce livre.
Si vous vous fermez dans les imperfections, alors vous avez permis à Hyde de vous trom-
per. Si, toutefois, vous croyez que vos pouvoirs d'autodiscipline s'amélioreront considéra-
blement si vous suivez les instructions de ce programme, vous vous cramponnerez à de
nombreuses personnes qui ont découvert la joie de voir leurs désirs se transformer en réa-
lité. Puis, quand Hyde essaie de vous convaincre que ce système est une perte de temps,

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 1 : INFORMATIONS PRÉLIMINAIRES
soyez ferme et répondez-lui immédiatement: "Si vous êtes conscient de ce dialogue auto-
contre-productif, le système fonctionne déjà!"
Orientée par les réalisations, le présent, une conversation personnelle concrète est votre
première ligne de défense contre les efforts de Hyde pour vous maintenir lié à vos an-
ciennes habitudes. Vous sentirez une poussée de force la première fois que vous conteste-
rez votre côté Hyde.

2. Négativisme
Il a été dit que "si vous pouviez donner un coup de pied à la personne responsable de la
plupart de vos problèmes, vous ne seriez pas en mesure de vous asseoir avant un mois".
Celui qui a fait cette déclaration devait connaître l'existence de Hyde.
Lors de vos premières tentatives pour améliorer votre autodiscipline, vous devrez conser-
ver une attitude positive. Alors devinez quoi ? L'une des tactiques de sabotage de l'auto-
discipline préférée de Hyde consiste à mettre en évidence tous les événements négatifs de
votre vie. Lorsque vous commencez à définir des objectifs et des projets, Hyde essaiera
d’attirer votre attention sur tout ce qui est désagréable vis-à-vis des personnes, des lieux
et des choses qui constituent votre environnement. Lorsque Hyde utilise cette stratégie
pour s'écarter de votre programme d'amélioration de votre autodiscipline, vous vous re-
trouvez en train de dire des choses comme: "Pourquoi se donner la peine ?"
Bien sûr "A quoi bon se donner la peine de... ?" Après tout, votre patron est un imbécile.
Votre partenaire est un imbécile. Vos chaussures sont trop serrées et vos sous-vêtements
aussi. On peu se dire aussi que l’environnement est contaminé, qu’il y a une menace cons-
tante de guerre, qu’il y a des additifs cancérigènes dans tout ce que vous mangez, que la
planète est en train de mourir, etc... En effet, la vie est difficile et ensuite on meurt.
De cette façon, pourquoi devriez-vous passer le temps qu’il vous reste à faire de stupides
exercices d'autodiscipline ? Si vous n’avez pas de réponse à cette question, alors Hyde vous
a attrapé dans ses filets. Et une fois que cela se produit, le travail de Hyde est à moitié ter-
miné car votre cerveau cherchera des raisons de soutenir les attitudes négatives. C'est ain-
si que fonctionne le cerveau. Peu importe ce que vous dites, négatif ou positif, votre sub-
conscient le croit. Votre subconscient n'analyse pas les preuves et n'évalue pas ensuite
votre allégation. Il croit simplement ce que vous lui dites. De plus, votre subconscient
trouve des motifs pour montrer que vous avez raison, même si vous avez tort. Ensuite,
votre subconscient commence à adapter votre attitude et votre comportement à ce que
vous lui avez dit.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 1 : INFORMATIONS PRÉLIMINAIRES
De cette manière, vous créez essentiellement votre attitude et votre comportement par ce
que vous vous dites. Dites-vous que ce programme d'autodiscipline ne fonctionnera pas et,
devinez quoi, cela ne fonctionnera pas. Quelle surprise, hein !?

Rappelez-vous: une partie de vous ne veut pas l'autodiscipline.


L’antidote pour le négativisme :
Croyez en votre attitude qui a tout pour conduire à votre succès, quelle que soit la tâche à
accomplir. Croyez qu'il y a autant de bonnes choses dans le monde que de mauvaises.
Vous décidez sur quoi vous concentrer. Ce verre d'eau singulier contenant cinquante pour-
cent de sa capacité est à moitié plein ou à moitié vide, cela dépend de votre attitude. Si
vous créez votre propre attitude alors votre attitude influencera votre comportement. Sa-
chez toujours que vous avez le pouvoir de choisir une attitude positive. Et une attitude po-
sitive est votre meilleur antidote à la tactique du négativisme de Hyde.
N'oubliez pas : Hyde veut vous empêcher de multiplier votre accession à l'autodiscipline.
Si cela peut être fait en décourageant votre esprit, Hyde le fera en vous rappelant tout ce
qui ne va pas dans le monde. En apparence, une attitude négative ne semble pas être liée à
l'autodiscipline, mais assurez-vous que votre attitude générale à l'égard de la vie consiste
en ce qui motive et alimente vos actions. Ainsi, lorsque vous vous asseyez (Hyde) en utili-
sant la négativité pour vous écarter de l'action positive, ne vous laissez pas berner. Rappe-
lez-vous : vous pouvez choisir votre propre attitude. Votre attitude fonctionnera-t-elle pour
vous ou contre vous? Le choix c’est vous qui le faites. Croyez-le !

3. Défaitisme
Le cynisme et le négativisme se sont mariés et ils ont eu un enfant. Ils l’ont appelé le défai-
tisme. Groucho Marx (1) devait connaître ce fils.
Lorsque Groucho fut invité à rejoindre un arrogant club de Country d’Hollywood, il a ré-
pondu : "Je ne suis pas intéressé à rejoindre aucune organisation que me considèrerait
comme un membre ." Le comédien Marx a lancé cette humble phrase dans le but de faire
rire, mais Hyde aurait tenté de vous induire cette attitude en vous comme une barrière
entre vous et vos tentatives de mise en pratique du système présenté dans ce guide.

(1) Acteur, comédien et écrivain américain, principalement connu pour être l’un des membres de la fa-
mille de comiques les frères Marx.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 1 : INFORMATIONS PRÉLIMINAIRES
En utilisant le défaitisme, Hyde essaiera de vous tromper en disant des choses telles que :
"Peut-être que ce programme d'autodiscipline convient, mais il ne fonctionnera probable-
ment pas pour moi." "Je ne suis pas assez intelligent pour comprendre ces choses." "Je suis
trop intelligent pour être aidé par ces choses inefficaces." "Je suis trop vieux." "Je suis trop
jeune." En d'autres termes, Hyde tentera de vous convaincre que le défaut est en vous per-
sonnellement. En quelque sorte, que vous n’avez pas la capacité de transformer ce sys-
tème d’autodiscipline en réalité.
Hyde essaiera de submerger votre enthousiasme en indiquant tous vos défauts perçus,
puis les utilisera pour vous piéger dans l'auto-sabotage. Hyde utilisera toute insuffisance
perçue pour dégager des sentiments d'insécurité et de faible estime de soi qui vous con-
duiront, bien sûr, à abandonner cette lecture (à baisser les bras), ou à le faire avec un en-
thousiasme si faible que tous les avantages seront minimisés.
Même si votre intellect vous dit que beaucoup de gens ont prospéré en utilisant les tech-
niques décrites dans ce livre, Hyde dira: "mais vous êtes différent". Ensuite, Hyde vous
donnera une raison (ou peut-être cent raisons) qui encouragera une attitude du "pourquoi
je ne réussirai pas". Oui, Hyde se basera sur un trait de personnalité, une caractéristique
physique ou toute autre qualité non pertinente disponible, y compris votre race, votre sexe
ou votre religion, et en fera un instrument pour l’auto-sabotage.

Rappelez-vous: une partie de vous ne veut pas l'autodiscipline.


L’antidote pour le défaitisme :
Croyez en votre capacité à tirer parti de vos connaissances. Croyez que les idées d’autodis-
cipline de ce livre fonctionneront pour vous. Certaines d'entre elles circulent depuis des
siècles, d'autres proviennent d'approches psychologiques développées récemment pour
l'auto-direction / auto-administration de soi (développement personnel et professionnel).
Les instruments, les conseils et les techniques décrits dans ce livre ont fonctionné pour des
centaines et des centaines de personnes et pour tous les types de personnes.
Ainsi, lorsque Hyde commence à aboyer sur un obstacle qui semble insurmontable alors
que vous progressez dans le sens d'une meilleure autodiscipline, opposez-vous en disant :
"Rien ne va m'arrêter." En d'autres termes, ne regrettez pas vos erreurs, ne vous plaignez
pas de vos défauts, redoublez vos efforts. Une croyance en vous-même, liée à l’autodisci-
pline (que vous aurez bientôt, si vous ne permettez pas à Hyde de vous faire prendre le
mauvais chemin), est une combinaison gagnante, quelle que soit votre initiative. Croyez-le.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 1 : INFORMATIONS PRÉLIMINAIRES
4. Évasion
Le développement de l'autodiscipline nécessite une connaissance de soi. La connaissance
de soi, par contre, exige de temps en temps que vous vous soumettiez à votre autocritique,
activité qui évoque parfois l’anxiété. Comme un trésor caché, la connaissance de soi vous
demande de creuser profondément avant de pouvoir récolter la récompense. Inévitable-
ment, vous trouverez des pierres lors des fouilles.
Les pierres émotionnelles, enfouies dans votre subconscient, incluent de nombreux événe-
ments et situations que vous laisseriez bien enterrés. Cependant, ces pierres contiennent
les clés qui expliquent pourquoi certaines parties de vous refusent de coopérer dans vos
efforts d'autodiscipline. Cela s'applique dans tous les objectifs, que vous suiviez un régime,
dirigiez une entreprise ou mainteniez un programme d'exercices.
Étant donné que la connaissance de ces pierres angoissantes est essentielle au développe-
ment de l’autodiscipline, certains exercices de ce guide vous demandent de fouiller et de
vous occuper de certaines de ces pierres. Naturellement, vous éprouverez un certain in-
confort. C’est là que Hyde intervient.
Hyde dira: "Vous n'avez pas à faire toutes ces choses psychologiques, qu'est-ce que ces
exercices ont à voir avec l'apprentissage de l'organisation de votre temps ?" "Nous allons
sauter la partie des exercices pratiques, et nous allons simplement les lire et y penser." "Ce
sera sûrement suffisant, encore mieux", poursuivra Hyde, "pourquoi ne pas aller manger
cette part de gâteau au réfrigérateur ? Ou passez un appel téléphonique ? Ou regarder la
télévision ?" En d'autres termes, Hyde indiquera d'autres tâches "importantes" qu'il con-
vient de prendre immédiatement en compte, au lieu de faire vos exercices d'autodiscipline.
En bref, Hyde essaiera de s’écarter de l’exercice du jour, surtout si l’exercice en question
implique une sorte d’auto-examen. Hyde va vous séduire dans une autre activité qui four-
nira plutôt une sorte d'évasion. Et puisque vous n'avez pas encore développé l'autodisci-
pline que vous aurez bientôt, Hyde utilisera magistralement l'évasion. Les possibilités sont
que vous utiliserez l'évasion pour casser vos efforts dans l'atteinte de vos objectifs. De
cette façon, vous apprendrez bientôt que Hyde est assez doué pour utiliser cette méthode
d’auto-sabotage.
L’antidote pour l’évasion :
Nous croyons que la vie, pour la plupart, est basée sur le principe de cause à effet. Dans
votre vie, vos actions sont la cause, les résultats de vos actions sont les effets. Bien enten-
du, les actions que vous entreprenez en ce qui concerne la découverte de vous-même dans
les exercices de ce guide peuvent parfois vous causer un inconfort.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 1 : INFORMATIONS PRÉLIMINAIRES
Mais cet inconfort se transformera rapidement en un merveilleux sentiment d'accomplis-
sement lorsque vous ferez l'expérience des succès qui résultent de votre nouvelle connais-
sance de soi. Ces succès se poursuivront tout au long de votre vie.
Ainsi, lorsque vous tentez d'éviter l'inconfort de l'auto-examen en poursuivant une activité
distrayante, lorsque Hyde tente de vous entraîner dans l'évasion en suspendant une ca-
rotte devant vous, demandez-vous "est-ce une tactique pour me sortir de mon chemin
d'autodiscipline ?"
Rappelez-vous: la carotte classique suspendue à un bâton est poursuivie par un animal,
souvent appelé âne. Ne laissez pas Hyde faire de vous cet animal.

5. Procrastination
"Je le ferai plus tard", est l'une des phrases préférées de Hyde. L'une des tactiques décrites
ci-dessus sera souvent utilisée comme raison de "le faire plus tard". D'autres fois, une rai-
son complémentaire sera proposée: "Je ne peux pas commencer un programme de perte
de poids avant d'avoir acheté un équipement décent pour faire de l'exercice." Donc, Hyde
aura réussi à mettre une barrière entre vous et votre objectif.
Hyde déclarera alors : "Et je ne peux pas me permettre d'acheter un nouvel équipement
tant que le solde de ma cartes de crédit est aussi bas." Encore une autre barrière. Cela con-
tinuera jusqu'à ce que vous soyez complètement immobilisés par les barrières qui vous sé-
parent de votre objectif initial.
Une autre tactique de report est "je n’ai pas le temps". Eh bien, nous avons vingt-quatre
heures par jour, ni plus ni moins. Ceci est valable si vous êtes à la tête d'une nation ou d’un
foyer, d’une famille, ou des deux. "Mais certains ont plus de responsabilités que d'autres",
explique Hyde. C'est assez vrai, mais maintenant nous parlons de priorités. Ce que vous
choisissez de faire avec vos vingt-quatre heures par jour est une tout autre affaire. Et l'une
des choses que vous avez décidé de faire est d'acquérir de l'autodiscipline.
L’antidote pour la procrastination :
Il s’agit ici de reconnaître si un report d’activité est légitime, c'est-à-dire si ce report à un
effet positif ou négatif. Cette question doit être constamment posée pour savoir si la tac-
tique de report de Hyde doit être neutralisée. Le report, parfois associé aux tactiques dé-
crites ci-dessus, servira à vous empêcher de faire les exercices suggérés dans ce guide.
Rappelez-vous : Dites-vous que le programme ne peut réussir que si les exercices sont vrai-
ment terminés, pas seulement réfléchis. De plus, une fois que vous utiliserez vos nouvelles
connaissances sur l’autodiscipline, vous aurez vraiment plaisir à faire les choses à temps au
lieu de les remettre à plus tard. Croyez-le.
AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr
PARTIE 1 : INFORMATIONS PRÉLIMINAIRES
Résumé des cinq poisons préférés de Hyde:
1. Cynisme
2. Négativisme
3. Défaitisme
4. Evasion
5. Procrastination
Maintenant que vous pouvez reconnaître les cinq méthodes principales de Hyde pour sa-
boter l’autodiscipline, vous pouvez également constater qu’il s’agit d’une forme d’auto-
discussion frauduleuse et contre-productive.
Rappelez-vous : Hyde utilise constamment un discours intérieur négatif pour vous saboter.
En d'autres termes, vous vous retrouverez à vous transmettre des messages négatifs lors-
que vous aurez surtout besoin d'encourager vos efforts. Si vous cédez à la partie de vous
qui ne veut pas secrètement que ce programme fonctionne, alors Hyde vous fournira des
centaines de raisons et d'actions contre-productives. Mais si vous écoutez votre part qui
veut l'autodiscipline, vous découvrirez bientôt les récompenses, les joies et les réalisations
que l'autodiscipline vous réserve.
Important ... Important ... Important ...
Ne pensez pas à Hyde comme à un ennemi. Une telle pensée vous met dans un état men-
tal combatif ou agressif, dans un conflit intérieur avec vous-même. Lorsque vous vous
battez contre vous-même, vous perdez une énergie précieuse qui pourrait être utilisée
pour atteindre vos objectifs. Pensez à Hyde comme à un enfant rebelle qui habite en vous.
Ce petit enfant n'a pas d'autodiscipline, pas de maîtrise de soi. Comme tout petit enfant,
Hyde sera manipulateur pour obtenir ce que Hyde veut. N'essayez pas d'écraser ce côté de
vous, cela ne fonctionnera pas. Vous finirez par être simplement une masse mouvante de
conflits intérieurs. En outre, le côté de votre personnalité de Hyde est également la source
de votre joie et de votre créativité. De cette façon, pensez à Hyde comme à une partie de
vous qui peut être persuadée par la coopération et l’engagement, et non par le combat.
Vous en apprendrez plus sur la façon de le faire plus tard.
Mais pour le moment, vous ferez bien de reconnaître que l’auto-conversation est votre
première étape et la plus efficace pour neutraliser les obstacles de Hyde.
Rappelez-vous : vous pouvez annuler les manipulations de messages négatifs de Hyde en
les remplaçant par des messages positifs.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 1 : INFORMATIONS PRÉLIMINAIRES
De cette façon, lorsque vous vous trouvez cynique, évasif, etc., attirez l'attention sur cela.
Consciemment, parlez-vous de cela. Plus vous le ferez, meilleur vous deviendrez. Toutes
pensées, sentiments, comportements positifs pratiqués avec régularité deviendra bientôt
une habitude.
À ce stade, vous pouvez dire: "Bien sûr, j'ai déjà entendu parler de mon discours intérieur,
mais comment puis-je le faire exactement ?"
Vous êtes sur le point d'apprendre l'un des instruments les plus puissants de votre système
d'autodiscipline.
Vous l'utiliserez pour le reste de votre vie !

« Il n'y a pas de maîtrise à la fois plus grande et plus humble que celle que l'on
exerce sur soi. » Leonard de Vinci

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 1 : INFORMATIONS PRÉLIMINAIRES
3. Le dialogue intérieur orienté par l’action
Maintenant que vous avez compris le fonctionnement de la structure psychologique de
Hyde, vous devez vous familiariser avec la puissante simplicité du dialogue intérieur axé sur
l'action.
Bien que presque tout le monde ait entendu parler du discours intérieur, peu de gens sa-
vent vraiment comment cela fonctionne. Quand on en vient à se parler, une connaissance
limitée est presque aussi inutile qu'une absence de connaissance. Le dialogue intérieur est
un outil puissant qui peut être utilisé avec succès pour faire face aux tactiques de Hyde.
Pour que le discours intérieur fonctionne pour vous, vous devez connaître ses trois exi-
gences fondamentales. Il doit être positif, spécifique et au présent.
Cela dit, examinons l’ensemble du processus de monologue intérieur. Le discours intérieur
est toujours présent, même lorsque vous ne l'entendez pas consciemment. C'est vrai, vous
recevez constamment des messages de vous-même, ils ne s'arrêtent jamais. À chaque se-
conde de votre journée, vous faites des choix en fonction de ces messages. Si vous décidez
quoi manger, quoi porter ou quoi faire, un processus d'élection se produit. Les choix qui
déterminent vos actions sont basés sur le discours intérieur.
Le dialogue intérieur est une conversation que vous avez avec vous-même. Cela arrive sou-
vent inconsciemment. Cette conversation interne est comparable à la musique de fond
diffusée lors de vos achats dans un supermarché. La musique sonne, mais vous ne l'enten-
dez pas vraiment, à moins que vous n'y portiez votre attention de manière consciente et
délibérée. Mais même si vous n'êtes pas conscient de cela, cette musique de fond a un
effet sur votre comportement. Pourquoi votre supermarché local joue-t-il de la musique de
fond pendant que les clients se promènent dans les couloirs ? Des recherches ont montré à
maintes reprises que la musique de fond avait une incidence sur nos modèles d'achat. Les
magasins ne le feraient pas si cela n'augmentait pas leurs ventes.
Vous avez déjà entendu parler de l’homme qui ramena une chemise au magasin en disant
au vendeur : «Après être rentré à la maison, j’ai réalisé que je n’aimais pas cette chemise,
j’aimais juste la musique que j’ai entendu dans le magasin quand je l’ai achetée. »
Inconsciemment, il y a des conflits qui se produisent en nous et que nous entendons rare-
ment, mais qui influencent lourdement nos pensées, nos sentiments et notre comporte-
ment. Parfois, Hyde gagne un conflit subconscient dont nous ne savions rien jusqu'à ce
qu'il ait lieu. C’est précisément pour cette raison que vous vous retrouvez souvent en train
de faire des choses que vous ne voulez pas faire vraiment , ou inversement, de ne pas faire
ce que vous voulez vraiment faire. Vous êtes-vous déjà dit: "Je ne sais pas pourquoi j'ai fait
cela." Comprenez-vous l'idée ?

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 1 : INFORMATIONS PRÉLIMINAIRES
En d'autres termes, votre comportement est constamment influencé sans que vous en
soyez conscient. Lorsque vous rencontrez des problèmes d'autodiscipline, c'est parce que
Hyde dirige des discussions secrètes. Avez-vous déjà regardé la télévision au lieu de travail-
ler sur une tâche en retard que vous aviez reportée ? Cela se produit parce que la partie de
vous qui veut faire la tâche n’a pas eu la chance de participer au débat. Hyde a joué le jeu
de la politique de l’arrière-plan à votre sujet. C’est ainsi que Hyde fonctionne, inconsciem-
ment, dans l’arrière-plan de votre esprit.
Lorsque vous vous dites consciemment: "Bon Dieu, je dois finir de ranger ce placard", le
débat subconscient commence. Hyde, la partie de vous qui ne veut pas l'autodiscipline,
passe à l'action inconsciemment. Les votes sont exprimés en secret et, deux heures plus
tard, vous vous retrouvez assis sur le canapé à regarder la fin d’un mauvais téléfilm et à
vous demander pourquoi vous n’avez pas passé ces deux heures à mettre de l’ordre dans
le placard, à rédiger un rapport ou planifier votre régime.
La partie consciente de vous qui voulait être productive n'a pas eu la possibilité d'influen-
cer votre comportement.
Rappelez-vous: Hyde travaille inconsciemment.
De cette façon, comment pouvez-vous espérer gagner un débat si vous n'en entendez pas
la moitié ? C’est impossible !
Afin de contrecarrer l'influence de Hyde, vous devez augmenter le volume de votre dia-
logue interne subconscient. Vous pouvez ensuite commencer à programmer votre sub-
conscient pour soutenir, plutôt que pour freiner, vos efforts dans la réalisation de vos ob-
jectifs. C'est le seul moyen de réduire le contrôle de Hyde.
En substituant des messages subconscients contre-productifs à des messages positifs, spé-
cifiques et actuels, vous constaterez que votre pouvoir d'autodiscipline sera amélioré ins-
tantanément. Croyez-moi, ce concept simple va changer votre vie. J'ai vu des gens qui ont
essayé pendant une semaine et qui ont été surpris par leurs réalisations. Plus tard, vous
découvrirez d'autres instruments d'autodiscipline à associer à un discours personnel orien-
té vers l'action.
La principale raison pour laquelle vous apprenez d'abord vous parler est que vous devrez
l'utiliser immédiatement dans vos relations avec Hyde au cours des premières étapes de ce
programme de développement de l'autodiscipline. Le dialogue intérieur sera encore plus
puissant lorsque vous commencerez à le combiner avec les autres instruments que vous
apprendrez plus tard. Mais pour le moment, nous allons voir les données spécifiques sur le
fonctionnement du dialogue interne par l’action.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 1 : INFORMATIONS PRÉLIMINAIRES
Dialogue interne : Que dire et comment le dire ?
Le discours interne orienté vers l'action domine le discours interne contre-productif étant
donné que le premier est positif, spécifique et présent.
Pourquoi ? Votre subconscient croit ce que vous lui dites. Ceci vous est montré comme une
réalité. Si vous lui dites : «Je travaille maintenant sur mon rapport», votre subconscient
concentrera toute votre attention sur votre rapport, peu importe ce que vous ferez lorsque
vous le direz.
L'esprit subconscient ne comprend que le concept du présent. quel que soit le message, il
reçoit ce qui est déclaré au présent, le croit. Cela dirige donc toutes vos ressources inté-
rieures vers la réalisation de ce message.
Si votre discours conscient dit : «Je devrais travailler sur mon rapport», alors le message
que votre subconscient entend est le suivant: «Je ne travaille pas actuellement sur mon
rapport». Cela ne vous incite pas à travailler sur votre rapport. En outre, comme vous vous
le dites, "je devrais travailler sur mon rapport", Hyde envoie un message dans le présent
qui dit : "Maintenant, je regarde la télévision".
Vous devez savoir que votre subconscient envoie des messages à vos fonctions motrices, à
vos émotions et à d'autres membres de votre système physique et psychologique.
Si votre subconscient pense que vous travaillez actuellement sur un rapport, vous voudrez
alors que vos pieds, vos mains et toutes les autres parties de votre corps le fassent. Simul-
tanément, votre subconscient se concentrera sur les moyens de rédiger votre rapport. Di-
sons que vous êtes impliqué dans une activité que vous considérez comme une perte de
temps. Disons, par exemple, que vous lisez un magazine. Ensuite, vous commencez à pen-
ser que la rédaction d’une lettre constituerait une meilleure utilisation de votre temps.
Hyde dira alors inconsciemment: "Je lis un magazine." Chaque fois que vous pensez cons-
ciemment à écrire la lettre, Hyde répète inconsciemment: "Je lis un magazine." Votre sub-
conscient croit ce que vous lui dites. De cette façon, si vous commencez à répéter «j'écris
une lettre», votre subconscient concentrera votre attention physique et mentale sur l'écri-
ture de la lettre. Lorsque vos mains tiennent le magazine, elles commencent à se sentir agi-
tées. Vos pieds voudront se déplacer vers n'importe quel élément dont vous avez besoin
pour écrire la lettre.
Votre esprit commencera à composer la lettre. Votre être tout entier entrera dans un état
d'agitation et de conflit et il ne s'apaisera pas tant que vous n'écrirez pas réellement la
lettre. Tant que vous répétez votre message de monologue intérieur de manière positive et
spécifique, au présent, vous vous sentirez obligé d'écrire la lettre, aucune autre activité ne
pourra vous satisfaire.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 1 : INFORMATIONS PRÉLIMINAIRES
Mais faites attention !
Si Hyde, comprend que le message "Je lis un magazine" ne se produit pas, il commencera à
utiliser un ou plusieurs des poisons distrayants (cynisme, négativisme, etc.) dont nous
avons parlé précédemment. Devinez quoi ? Pour être efficace, la stratégie de Hyde doit
mettre en œuvre le dialogue interne. Mais puisque vous savez maintenant ce que dit Hyde,
vous pouvez combattre ce message, répéter votre message encore et encore et invalider le
message de Hyde. Votre subconscient ne répondra qu’à un message à la fois. Essayez-le.
Lorsque vous répétez votre message plusieurs fois à votre subconscient, vous observerez la
réaction de votre corps et de votre esprit. Vous serez surpris.
Important :
La répétition est la clé du succès. Plus vous répétez votre message, plus votre subconscient
travaillera à vos désirs. Hyde est bon pour parler de lui-même. Mais avec la pratique, vous
serez bientôt encore meilleur que lui.
Rappelez-vous que, lorsque vous utilisez la technique du dialogue intérieur, vous devez dé-
clarer à votre subconscient exactement ce que vous voulez faire, comme si vous le faisiez
déjà. Votre subconscient travaillera pour que votre réalité extérieure corresponde à votre
réalité intérieure. De cette façon, à la réception de votre message, votre subconscient diri-
gera toutes vos ressources pour que tout ce que vous dites devienne réalité. Vous serez
étonné de ce qui se passe lorsque vous répétez énergiquement et déclarez positivement à
votre subconscient ce que vous voulez faire, être ou avoir, comme si cela était déjà une ré-
alité. Cela fonctionne avec des objectifs à court terme et à long terme. Et rappelez-vous,
pour être efficace, le discours interne orienté vers l'action doit être positif, spécifique et ex-
primé au présent.
Hé! Prenez soin de votre langage !
La façon dont vous utilisez les mots lors de vos conversations personnelles a un impact
énorme sur le fait que votre subconscient travaille pour vous ou contre vous. Par exemple,
lorsque vous dites : "Je ne peux pas ...", au lieu de "Je ne choisis pas ...", vous communi-
quez à votre subconscient que vous n'avez pas le choix. Cela crée une attitude impuissante
face à votre comportement et affaiblit votre décision. "Je choisis ..." implique que vous
avez une option en la matière. De même, lorsque vous dites «je dois…», vous dites à votre
subconscient que vous n'avez aucun contrôle sur votre comportement, que quelqu'un ou
quelque chose à l'extérieur de vous est en charge. Cela ne vous dirige pas avec enthou-
siasme vers vos objectifs. Par conséquent, dites toujours "Je choisis telle chose...", qui,
après tout, est généralement la vérité.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 1 : INFORMATIONS PRÉLIMINAIRES
Attention également à l’utilisation du "je devrais...". Cela implique pour votre subconscient
que votre choix de comportement repose sur une position de culpabilité, ce qui sert à dé-
truire votre pouvoir d’autodiscipline.
Rappelez-vous : c’est "Je choisis ..." Lorsque votre subconscient entend vos priorités décla-
rées d’une manière puissante et positive, il ressent votre pouvoir. Ensuite, il utilise ce pou-
voir pour mobiliser vos ressources internes afin de réaliser vos priorités. En d'autres
termes, les mots comptent.
Un dernier conseil : si vous déclarez vos messages de conversation interne à voix haute,
ils seront d'autant plus forts que votre message comportera deux éléments physiques,
votre discours et votre écoute. Vos messages auront le pouvoir et le soutien de votre ré-
seau mental, mais également de votre réseau physique. Tous les muscles et les fonctions
motrices impliqués dans votre élocution et votre écoute seront activés et associés au pro-
cessus de progression vers l'activité souhaitée. En d'autres termes, plus vous vous impli-
querez dans votre propre discours, plus le message sera puissant pour votre subconscient.
Et, d'un autre côté, votre subconscient aura plus de force pour soutenir les actions que
vous souhaitez.

‘’L’homme est le produit de ses pensées.


Il devient ce qu’il pense .’’
Mahatma Gandhi

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 1 : INFORMATIONS PRÉLIMINAIRES
4. Comprendre l’autodiscipline
Qu'est-ce que l'autodiscipline ?
En général, j’incite mes clients à explorer leurs impressions et leurs idées sur l'autodisci-
pline. Fréquemment, les croyances sur l'autodiscipline dicteront notre comportement.
Vous pensez que les difficultés de l'autodiscipline est causée par :
- Un manque de compétences de gestion du temps
- Un manque de compétences organisationnelles
- Un manque d'ambition
- Un manque d'objectifs concrets
- Un manque de motivation
- L’indécision
- La tendance à reporter les choses (procrastination)
- La paresse
Toutes ces idées émergent lorsque les gens se posent des questions sur les problèmes
d'autodiscipline. Avec quoi êtes-vous d'accord ? Peu importe, car ces réponses représen-
tent toutes des symptômes des difficultés de l’autodiscipline plutôt que des causes. Dans
ce programme, nous allons traiter les causes.
En ce moment même, au moment où vous lisez, vous allez à la racine du problème, au lieu
de poursuivre des changements qui offrent un soulagement temporaire des symptômes.
Les symptômes superficiels courants disparaissent automatiquement lorsque vous vous
confrontez aux causes profondes des difficultés d'autodiscipline.
En effet, vous apportez des changements qui dureront toute la vie. Pour continuer à faire
ces changements positifs, vous devrez comprendre la véritable nature de l'autodiscipline.
Avant de pouvoir développer l’autodiscipline, vous devez d'abord comprendre ce que c'est.
Ironiquement, le premier pas vers la compréhension de ce que c'est est de savoir ce que ce
n'est pas.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 1 : INFORMATIONS PRÉLIMINAIRES
L'autodiscipline n'est pas :
- Un trait de caractère que vous avez ou n'avez pas.
- L’obligation de vaincre sa propre résistance à l'action en faisant preuve de volonté ou
d'effort.
L'autodiscipline c’est :
- Une compétence qui peut être apprise.
- Se rendre compte des résistances subconscientes à l'action, puis surmonter ces résis-
tances.
- Le processus de coordination de vos éléments psychologiques conscients et subcons-
cients.
Votre personnalité est un réseau de désirs et d’éléments individuels, d’émotions, de be-
soins, de peurs, de pensées, d’intellect, de souvenirs, d’imagination, etc., mais en même
temps, ils sont tous connectés. Chez tous les êtres humains, ces éléments opèrent à divers
degrés de conflit. Parfois, nos émotions nous entraînent dans une direction tandis que
notre intellect nous tire vers une autre. Parfois, nos désirs tentent de nous faire emprunter
un certain chemin, mais nos craintes ne nous permettront pas de progresser.
L'autodiscipline est donc la capacité de diriger et de réguler toutes les différentes parties
de notre personnalité afin qu'au lieu d'être immobilisées par un conflit intérieur, tous nos
éléments psychologiques travaillent ensemble dans le même sens, dans le sens de vos ob-
jectifs choisis consciemment.
L'autodiscipline est le processus de l'auto-direction psychologique, plutôt qu’un trait de
personnalité unique. Pensez à l'autodiscipline comme un directeur de film qui donne des
instructions à des acteurs individuels. Pensez à l'autodiscipline en tant que chef d'orchestre
d'une symphonie garantissant que tous les musiciens jouent en harmonie. Lorsque vous
éprouvez des difficultés avec l'autodiscipline, la question à vous poser n'est pas "Comment
puis-je faire ce que je devrais faire ?" Demandez-vous plutôt "Comment puis-je faire ce
qu'une partie de moi-même ne veut pas faire ?".

La clé de l'autodiscipline :
Que vous essayiez de suivre un régime, de nettoyer le garage ou d’être plus productif dans
votre métier, le secret du succès réside dans votre capacité à reconnaître et à traiter votre
part de résistance.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 1 : INFORMATIONS PRÉLIMINAIRES
Au fur et à mesure que vous grandissiez, les parents, les enseignants et d'autres autorités
vous disent quoi faire. Si vous alliez à l'école, vous étiez gouverné par des enseignants.
Lorsque vous obtenez un emploi, vous avez un patron. La discipline fournie par ce type de
figures d'autorité ne dépend pas de savoir si nous sommes entièrement d'accord avec eux
pour s'enquérir de nous. Ils nous disent généralement quoi faire, comment le faire et
quand le faire.
Dans ces circonstances, nous ne devons pas nous battre avec une résistance intérieure. Par
conséquent, notre muscle d'autodiscipline n'est pas exercé. Sans l’exercer, l'autodiscipline
devient faible. Ensuite, dans les situations où nous avons recours à nous-même, nous sem-
blons impuissants à surmonter les influences internes contraires, conscientes et subcons-
cientes. Par conséquent, la partie de nous qui ne veut pas être disciplinée prend le contrôle
de notre comportement.
En d'autres termes, vous ne dites pas à votre patron au travail : "Non, je ne vais pas faire ce
que vous voulez que je fasse, mais je pense que je vais regarder la télévision."
Mais si vous êtes votre propre patron, vous vous autoriserez à vous libérer de vos respon-
sabilités et à dire : "Je le ferai demain." Comme nous avons passé la plus grande partie de
notre vie à être disciplinés par d'autres, nous développons rarement les compétences né-
cessaires pour nous discipliner. Encore une fois, l'autodiscipline est comme un muscle. Il
doit être développé et exercé pour être fort, être disponible quand nous en avons besoin.
Malheureusement, lorsque nous vieillissons, certaines barrières psychologiques empê-
chent le développement de l’autodiscipline.
Vous ne pourrez pas développer les qualités psychologiques requises pour l'autodiscipline
tant que vous n'en aurez pas pris conscience et que vous aurez dépassé ces blocages men-
taux.

Détruire les blocages


L'autodiscipline nécessite de faire face à certaines réalités que nous préférons ignorer. Par
exemple, vous pourriez être surpris d'apprendre que plusieurs types de peurs constituent
nos principaux obstacles à l'autodiscipline.
Les peurs créent des attitudes qui engendrent des inconvénients tels que le report, les
compétences en gestion du temps et l’évitement des tâches. Il y a bien sûr toutes sortes de
peurs. Et, oui, nous avons tous des peurs personnelles qui affectent notre comportement
de différentes manières et à différents degrés. Mais certaines peurs subconscientes et spé-
cifiques créent des barrières entre nous et l’autodiscipline. C'est une réalité inévitable qui
doit être acceptée par quelqu'un qui tente de briser ces barrières.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 1 : INFORMATIONS PRÉLIMINAIRES
Les peurs subconscientes sont des doutes intérieurs profonds que nous cachons souvent à
nous-même. Ils jouent un rôle de saboteur dans tous les domaines de notre vie. De plus,
pour déraciner ces peurs enfouies, il faut creuser comme des taupes hyperactives. Pour-
quoi ? Parce que :
- Faire face à nos peurs, conscientes ou inconscientes, crée de l'anxiété. L'anxiété est un
sentiment puissant et inconfortable que nous essayons d'éviter à tout prix.
- Nous avons été conditionnés à voir la peur comme une forme de faiblesse ou d'insuffi-
sance. Nous préférons rationaliser que de dire "j'ai peur".
- Nous associons la peur à l'infantilisme. "N'ayez pas peur, soyez un grand garçon."
"Froussard ?" "Je n’ai plus peur, j'ose maintenant." "Quel est le problème, tu as peur ?"
-La majorité d'entre nous est convaincue que si nous attendons le temps nécessaire, une
situation désagréable ou difficile finira par disparaître.
Jusqu'à ce que vous preniez conscience de certaines peurs subconscientes et que vous les
acceptiez comme faisant partie de l'être humain, vous ne pourrez jamais établir une auto-
discipline uniforme. Les peurs inconscientes vous empêcheront de transformer vos idées
en actions. Vous ne pouvez absolument rien faire pour vous libérer de ces peurs si vous ne
les mettez pas en lumière.
De cette façon, nous irons de l'avant, découvrirons plusieurs facettes de ces craintes en-
nuyeuses et réduirons leur influence sur notre comportement. Notez que je n'ai pas dit
"débarrassez-vous d'elles". J'ai dit "réduisez vos influences sur votre comportement". En-
core une fois, les peurs font partie de l’être humain. De cette façon, nous devons les accep-
ter comme faisant partie de la vie. Ce n'est qu'en les reconnaissant et en les acceptant que
nous pouvons commencer à minimiser leur influence immobilisante. Bien que nous ne
soyons jamais complètement libérés de toutes les peurs, nous n’avons pas à nous contrô-
ler. Pour paraphraser une phrase célèbre: ‘’La pire chose à craindre est la peur elle-même.’’
Les craintes les plus énervantes et les plus courantes qui nous empêchent de nous discipli-
ner sont les suivantes. Nous les subissons à des degrés divers. Apprenez comment chacune
fonctionne. Plus vous en savez sur elles, meilleures sont vos chances de minimiser leur in-
fluence.
- Peur de l'échec
- Peur du succès
- Peur du rejet
- Peur de la médiocrité
- Peur des risques

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 2 : SYSTÈME DE DÉVELOPPEMENT DE L'AUTODISCIPLINE EN DIX JOURS

Au cours des cinq prochains jours, vous en apprendrez plus sur certaines peurs subcons-
cientes et sur la manière dont chacune agit pour bloquer l'autodiscipline. Ensuite, vous
ferez un exercice conçu pour vous donner une compréhension personnelle de la façon
dont ces blocages vous affectent.

Système de développement de l'autodiscipline de dix jours


Avant de commencer!
Les informations contenues dans cette section sont accompagnées d'exercices impliquant
l'écriture. Bien que chaque exercice soit différent, certaines instructions générales s’appli-
quent à tous:
- Soyez bref, pas plus de 15 minutes par exercice.
- Soyez précis, donnez des noms, des chiffres.
- Soyez honnête, personne d’autre que vous verrez vos réponses.
Après chaque exercice, lisez vos réponses et demandez-vous comment vous vous sentez
quand vous les lisez. Ensuite, si vous êtes préoccupé par la confidentialité de vos écrits, dé-
truisez immédiatement votre document.
Important: ne faites pas que pensez aux exercices, écrivez vraiment les réponses
(AGISSEZ). Ne laissez pas Hyde vous empêcher de faire les exercices. Il est extrêmement im-
portant qu'en plus de votre intellect, vous impliquiez votre système moteur physique dans
cette partie de votre programme d'autodiscipline. L'acte physique de l'écriture active im-
plique votre système moteur physique, incorporant ainsi une plus grande part de vous-
même dans le processus d'autodiscipline.
En outre, l'objectif des exercices est que vous parveniez à explorer vos sentiments à propos
de certaines attitudes qui détruisent généralement l'autodiscipline. Les exercices fourniront
des connaissances inestimables sur quand, où et comment vous auriez pu prendre cons-
cience de ces sentiments et de ces attitudes.
Il est important de connaître les sources passées de vos pensées et de vos sentiments ac-
tuels, car les pensées et les sentiments conduisent à un comportement, et le comporte-
ment, en revanche, conduit à des pensées et à des sentiments . Tous les aspects de votre
personne sont liés. Ces exercices ont été conçus pour incorporer simultanément vos senti-
ments, pensées et comportements dans votre programme de développement d'autodisci-
pline. Plus vous impliquez de parties de vous, plus vous serez engagé.

Commençons!

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 2 : SYSTÈME DE DÉVELOPPEMENT DE L'AUTODISCIPLINE EN DIX JOURS
5. JOUR 1 : La peur de l’échec
La peur de l'échec
La plupart d'entre nous ont peur de l'échec. C'est un phénomène psychologique commun.
En fait, des études ont montré que le plus grand obstacle à la réussite personnelle est la
peur de l'échec. Trouvez-vous surprenant que même si nous voulons réussir, notre premier
souci est de ne pas échouer ? En effet, nous nourrissons des craintes d’échec. Cependant,
ce que la plupart d’entre nous ne comprennent pas, c’est que ces craintes sont fondées sur
une idée fausse contre-productive.
La plupart des gens considèrent à tort tout échec comme une évaluation précise de sa va-
leur. C'est pourquoi beaucoup d'entre nous ne poursuivent pas certains objectifs. La dou-
leur des échecs du passé persiste dans les recoins sombres de notre subconscient, jamais
très loin, toujours à l'affût, prêt à nous rappeler la douleur émotionnelle et les sensations
inutiles résultant d'un apparent échec passé.
Pourquoi voyons-nous l'échec comme quelque chose de terrible ? Nous le faisons parce
que nous avons tendance psychologiquement à relier les efforts infructueux à notre estime
de soi. Inconsciemment, nous nous disons: "La tâche a échoué, alors je suis un échec".
Nous oublions de nous dire qu’il n’existe aucun animal ou être vivant sur terre tel qu’un
échec. Aucun zoo au monde n'a de tel spécimen en cage. Certes, une personne peut
échouer dans une tâche ou un projet particulier, mais une personne ne peut être un échec.
Tout comme, une personne peut échouer plusieurs fois dans la même tâche sans pour au-
tant être un échec.
Les horreurs fictives de l'échec qui sont gravées dans notre cerveau brisent notre capacité
à faire preuve d'autodiscipline dans de nombreux domaines de la vie. Et il y a ce que nous
craignons vraiment de l'échec: l'humiliation !

Considérez ce qui suit : la scénariste Lillian Hellman, après avoir écrit une œuvre réussie,
‘’The Children's Hour ’’, a ensuite écrit une autre œuvre, ‘’Days to Come ‘’, qui a été sévère-
ment rejetée par le public et par la critique. L’oeuvre a été immédiatement archivé. Pre-
nant personnellement en compte l'échec, Hellman était si dévasté sur le plan émotionnel
qu'elle n’a plus écrit de scénario pendant deux ans. Même après qu'elle en ait finalement
écrit un, elle l'a réitéré neuf fois. En outre, au cours d’une longue et brillante carrière, Hell-
man n’en a jamais fini avec la douleur de ce travail infructueux. De nombreuses années
plus tard, elle a écrit sur l'humiliation qu'elle a ressentie lorsque les membres du public ont
quitté le théâtre lors de l'inauguration de la pièce.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 2 : SYSTÈME DE DÉVELOPPEMENT DE L'AUTODISCIPLINE EN DIX JOURS
Comme Lillian Hellman, nous réagissons à nos échecs à des degrés divers. Plutôt que de les
voir comme une preuve d'expérimentation et de croissance, nous, êtres humains, avons
tendance à éprouver l'échec comme un coup porté à notre estime de soi.

Prenons en compte une autre considération : Pendant sa phase expérimentale, la lampe


à incandescence d’Edison a échoué des centaines de fois. Est-ce que cela a fait de l’inven-
tion d'Edison ou de lui-même un échec ? Bien sur que non. Edison voyait chaque échec
comme un pas de plus vers le succès. En effet, en raison de son attitude vis-à-vis de l'échec,
il a pu utiliser le pouvoir de l'autodiscipline pour persévérer. L'expérience d'Edison avec la
lampe à incandescence démontre graphiquement l'incohérence de lier l’échec à l'estime
de soi. Je suppose que nous pourrions dire qu'Edison a vu le jour.
Nos egos ont été formés par la société, les écoles et les parents. Nous devons avoir honte
de l'échec. Par conséquent, au cours de la croissance, nous sommes devenus moins dispo-
sés à essayer quelque chose pour lequel nous n’étions pas certains du succès, notre pen-
sée subconsciente disait : "Si j'échoue, je ressemblerai à un imbécile."
Alors que ce processus de pensée se poursuit inconsciemment, nous ne sommes pas cons-
cients de sa puissante influence sur notre comportement. Cependant, quelle que soit le
projet que nous mettons en œuvre, lorsque cette conviction est en vigueur, notre pouvoir
d’autodiscipline manque de force et de l’appui de notre personnalité. Nous sommes
comme un moteur six cylindres qui ne fonctionne qu'avec quatre.
Quels sont les résultats personnels d'un tel scénario ? En raison de ce type de réflexion, il
est plus facile pour beaucoup de personnes de continuer à manger de façon compulsive, à
boire ou à fumer au lieu de risquer l'humiliation qui accompagne une tentative frustrée de
changement.
Faisons le point : inconsciemment, nous unissons l’échec à l’humiliation. La peur de l'hu-
miliation nous empêche de créer un engagement fort envers les initiatives que nous avons
choisies, grandes ou petites. L'engagement est un élément nécessaire de l’autodiscipline.
L'exercice suivant vous mettra en contact avec vos propres sentiments subconscients
d'échec et d'humiliation. Ces sensations vous affectent émotionnellement, intellectuelle-
ment et même physiquement plus que vous ne le pensez peut-être.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 2 : SYSTÈME DE DÉVELOPPEMENT DE L'AUTODISCIPLINE EN DIX JOURS
Exercice n ° 1 - Explorer la peur de l'échec
L'exercice suivant est conçu pour vous aider à découvrir vos préoccupations et émotions
cachées concernant la peur de l'échec.
Vous explorerez trois expériences passées que vous avez perçues comme des échecs, des
erreurs ou des comportements maladroits. Rappelez-vous ces trois expériences de n’im-
porte quel domaine de votre vie: travail, amour, loisirs, etc. La seule règle ici veut que ces
situations ou événements soient les expériences les plus honteuses et les plus humiliantes
possibles.
Vous serez tenté de chercher ces trois expériences d’un moment plus récent de votre vie,
car vous en ressentez encore consciemment le mal. Ne le faites pas. Au lieu de cela, prenez
des souvenirs plus anciens. Explorez votre enfance. Cela vous permettra de savoir com-
ment, quand et où ont été créées vos attitudes et vos croyances face à l'échec.
Comme les fantômes, les échecs du passé nous hantent. En effet, les expériences passées
affectent réellement notre comportement actuel. En écrivant vos pires expériences, vous
donnerez à ces fantômes une forme concrète. Ensuite, vous pouvez les affronter directe-
ment. Ce sera votre premier pas vers la libération de vos influences.
Note : soyez honnête. Ne passez pas plus de quinze minutes pour cet exercice. Et oui, il se-
ra difficile d'écrire ces expériences. Hyde examinera votre épaule et vous donnera une
foule de motifs pour simplement y penser plutôt que de les écrire. Par conséquent, se sen-
tir douteux et mal à l'aise est une réaction courante. Cependant, si vous avancez, vous se-
rez surpris par les résultats.
Lorsque vous écrivez, faites attention à vous à la fois physiquement et émotionnellement.
Physiquement : est-ce que vous serrez les dents ? Resserrez-vous l'un de vos muscles ? Les
muscles de votre ventre ? Du cou ? Avez-vous remarqué un changement dans votre rythme
respiratoire ? Émotionnellement: Ressentez-vous la douleur à nouveau ? Avez-vous peur ?
Êtes-vous en colère ? Agressif ? Honteux ?
Encore une fois, il est important que vous preniez note de vos réactions lorsque vous effec-
tuez chacun des exercices de ce programme d'autodiscipline. Vos réactions vous donne-
ront de précieuses informations sur la mesure dans laquelle votre comportement actuel
est inconsciemment affecté par les expériences passées dont vous vous êtes souvenu.
Avant de continuer :
Avez-vous vraiment fait l'exercice par écrit ? Si la réponse est "NON", c’est que vous avez
fait une rencontre avec Hyde et vous avez été manipulé. Ne continuez pas avant d'avoir
pris les quelques minutes nécessaires pour terminer cet exercice.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 2 : SYSTÈME DE DÉVELOPPEMENT DE L'AUTODISCIPLINE EN DIX JOURS
6. JOUR 2 : La peur du succès
La peur du succès
Le Nouveau Dictionnaire Mondial de Webster définit le succès comme "un résultat favo-
rable". Rien d'effrayant, non ? Alors, qu'y a-t-il à craindre du succès ? Tous ne veulent-ils
pas "un résultat favorable" ? Oh, si la vie était si simple. Malheureusement, ce n'est pas le
cas.
Comme une épée à double tranchant, le succès est divisé en deux chemins. Nous sommes
tous tellement fascinés par notre bon côté que nous avons tendance à négliger notre mau-
vais côté. Inconsciemment, cependant, nos sentiments sur le côté négatif du succès sont
beaucoup plus actifs. Une perception subconsciente du succès peut dominer notre désir
conscient de le réaliser. Naturellement, lorsque cela se produit, nos pouvoirs d'autodisci-
pline fonctionnent à moitié. Après tout, une partie de notre subconscient ne veut vraiment
pas du succès à cause de toutes les responsabilités et de toutes les complications qui s’y
rattachent.
Avec la crainte du succès, comme avec toutes les forces subconscientes, nous ne pourrons
pas lutter contre elle tant que nous ne serons pas pleinement conscients de son existence.
Nous connaissons tous au moins une personne pour qui le succès est son pire ennemi et
qui semble faire tout ce qui est imaginable pour garder une distance de sécurité avec le
succès.
Comme cette personne, dans une certaine mesure, nous souhaitons nous protéger des
conséquences négatives du succès. Mais, ces facteurs négatifs desquels nous voulons nous
sauver ne sont que des ombres; lorsque nous les exposons à la lumière, ils disparaissent.
Nous allons faire la lumière sur certaines ombres d'autodiscipline, les choses que nous
nous disons inconsciemment nous empêchent d'exercer l'autodiscipline nécessaire pour
réussir.
Voici des exemples d’auto-conversations négatives qui rendent difficile la projection de
toutes nos forces derrière nos intérêts.
"Peut-être que je ne mérite vraiment pas le succès."
Ce type d'attitude découle de sentiments de faible estime de soi et est souvent lié à des
sentiments de culpabilité. Nous nous disons que nous ne sommes pas dignes du bonheur
et de la satisfaction qui découlent de nos réalisations personnelles. Nous nous sentons in-
dignes en raison de comportements, de pensées ou d’actions passés ou actuels. Ce senti-
ment indésirable est généralement lié aux attentes non satisfaites des autres (famille, amis,
amoureux, etc.).

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 2 : SYSTÈME DE DÉVELOPPEMENT DE L'AUTODISCIPLINE EN DIX JOURS
Nos transgressions peuvent être vraies ou imaginaires.
Souvent, de tels sentiments découlaient d'événements que nous ne pouvions absolument
pas contrôler. Encore une fois, nous nous sentons parfois coupables parce que nous
sommes coupables. Mais quelle que soit la raison pour laquelle une personne se sent cou-
pable et indigne, de tels sentiments sont responsables d'une grande partie du comporte-
ment contre-productif, de l'auto-sabotage subtil mais efficace.
"Si je réussis, les gens vont me juger avec une attitude plus critique."
Beaucoup de gens craignent le succès à cause de l'attention, tant positive que négative, qui
l'accompagnerait. Ils craignent de subir une pression énorme pour être à la hauteur de leur
succès. De nombreux artistes paniquent souvent immédiatement après un roman, une
chanson, une danse ou une pièce de théâtre bien accueilli. Ils se disent: "Comment puis-je
être à la hauteur de cela ?" Maintenant, tout le monde s'attend à ce que mon prochain tra-
vail soit aussi bon, voire meilleur. Ce sentiment a plongé de nombreux artistes dans une
telle panique qu'ils ont été confrontés à un blocage de leur créativité ou de leur productivi-
té, incapables de travailler en raison du succès de leur dernière réalisation.
L'inquiétude face au succès concerne tout le monde.
"Le triomphe est solitaire."
Comment les autres vont-ils réagir à mes réalisations ? Seront-ils envieux ou plein de res-
sentiment ? Nous avons alors peur dans l'inaction en nous persuadant qu'il existe des per-
sonnes qui réagiront négativement à nos réalisations.
"Si je réussis, un de mes proches souffrira."
Une femme dont le mari a seulement terminé ses études secondaires ne termine pas son
programme d'études universitaires. Un mari dont la femme a un excès de poids important
ne termine pas son régime. Un homme se sent mal à l'aise face à une promotion vis-à-vis
de ses collègues. Une femme craint que le fait d’avoir sa propre entreprise florissante obli-
gera ses amis à agir différemment envers elle. Un fils expérimente l’anxiété à l’idée de ga-
gner contre son père. Chacune de ces personnes craint que son succès ne nuise à quel-
qu'un d'autre. Cet aspect de la peur du succès est particulièrement difficile car il est basé
sur la compassion pour quelqu'un d'autre, un trait que la plupart d'entre nous considérons
comme positif.

‘’Le succès n’est pas final, l’échec n’est pas fatal : c’est le courage de continuer qui
compte’’ Winston Churchill

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 2 : SYSTÈME DE DÉVELOPPEMENT DE L'AUTODISCIPLINE EN DIX JOURS
"Je serai vaincu par la responsabilité et la pression."
Inconsciemment, nous nous disons que lorsque le succès commence, le plaisir cesse. Nous
nous disons que la vie perdra sa joie si nous commençons un programme d’exercices quoti-
diens, un régime ou une autre routine organisée. Nous nous disons que nous perdrons
notre spontanéité, que nous deviendrons ennuyeux et monotones.
Comprenez-vous l'idée?
Chacune des pensées précédentes, que nous exprimons en affirmations réelles dans notre
dialogue interne, sont basées sur des catastrophes imaginaires. Celles-ci ne représentent
qu’une infime partie de la vérité. Nous avons tous des peurs subconscientes secrètes sur le
côté sombre du succès.
Nous imaginons des pressions insurmontables, des responsabilités écrasantes et de nom-
breux autres sous-produits du succès. Et ainsi de suite : inconsciemment, nous savons que
l'autodiscipline mène au succès. Donc, inconsciemment, nous luttons contre l’autodisci-
pline afin de ne pas avoir à faire face aux fantômes que le succès pourrait nous donner.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 2 : SYSTÈME DE DÉVELOPPEMENT DE L'AUTODISCIPLINE EN DIX JOURS
Exercice n ° 2 - Explorer la peur du succès
L’exercice suivant est conçu pour vous aider à découvrir vos angoisses et vos émotions ca-
chées face à la peur du succès. Cela vous donnera un peu de connaissances sur vos senti-
ments personnels.
Sur une feuille de papier, vous explorerez trois expériences réussies qui ont également créé
un problème pour vous. La seule règle ici est que ces situations ou événements doivent
être constitués de ceux que vous considérez comme ayant réussi au moment où ils se sont
produits.
Lorsque vous écrivez au sujet de vos trois expériences, mettez l’accent sur les problèmes
liés aux succès. Prenez vos plus vieux souvenirs. Explorez votre enfance. Soyez précis. Don-
ner des noms. Cela vous permettra de comprendre comment, quand et d'où proviennent
vos attitudes et vos croyances sur le côté négatif du succès.
Remarque : cet exercice ne prend pas plus de quinze minutes. Hyde examinera par-
dessus votre épaule et vous donnera une foule de raisons pour ne pas faire l’exercice, juste
y penser et ne pas l’écrire. N'écoute pas Hyde !
Lorsque vous écrivez, faites attention à vous à la fois physiquement et émotionnellement.
Physiquement : est-ce que vous serrez les dents ? Resserrez-vous l'un de vos muscles ? Les
muscles de votre ventre ? Du cou ? Avez-vous remarqué un changement dans votre rythme
respiratoire ? Plus rapide ? Plus lent ? Émotionnellement : Ressentez-vous la douleur à
nouveau ? Avez-vous peur? Êtes-vous en colère ? Agressif ? Honteux ?
Encore une fois, il est important que vous preniez note de vos réactions lorsque vous effec-
tuez chacun des exercices de ce programme d'autodiscipline. Vos réactions vous donne-
ront de précieuses informations sur la mesure dans laquelle votre comportement actuel
est inconsciemment affecté par les expériences passées dont vous vous êtes souvenu.
Commencez à écrire MAINTENANT

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 2 : SYSTÈME DE DÉVELOPPEMENT DE L'AUTODISCIPLINE EN DIX JOURS
7. JOUR 3 : La peur du rejet
La peur du rejet
Une petite histoire : un jour au cours d'une matinée ensoleillée, un homme et son jeune
fils quittèrent leur ferme pour se rendre en ville. Le garçon montait son âne pendant que le
père marchait à côté de lui. En chemin, ils trouvèrent un collègue de la ville voisine. Le col-
lègue dit : "Tu devrais avoir honte de toi !", en parlant au jeune garçon. "Tu es assis sur
l’âne confortablement pendant que ton pauvre vieux père doit marcher. Tu n'as aucun res-
pect !" Le garçon et son père échangèrent d'abord des regards honteux, puis échangèrent
leurs places respectives.
Alors que les deux poursuivaient leur voyage, ils trouvèrent un autre collègue par hasard. Il
dit : "Toi, vieil égoïste !" "Tu prends le chemin le plus facile pendant que ton pauvre fils
s'épuise à essayer de trouver le rythme, tu devrais au moins laisser le garçon monter sur
l’âne également !" N'ayant aucune envie de vexer qui que ce soit, le vieil homme aida son
fils à grimper. Tous deux poursuivirent ensuite leur voyage.
Bientôt, ils rencontrèrent une femme qui est venait dans la direction opposée. Elle aussi
critiqua la situation et dit : "Je n'ai jamais vu une telle cruauté ! Vous deux, des paresseux
irréfléchis, vous êtes trop lourds pour le pauvre âne, il serait plus approprié que vous pre-
niez l'animal tous les deux." En tenant compte de ce que disait la femme, l'homme guida
son fils pour attacher ensemble les pattes avant de l'âne, puis celles de l'arrière. Pendant
ce temps, l'homme coupa un long bâton solide dans un arbre proche. Tous deux déposè-
rent l'animal, glissèrent le bâton par ses jambes liées, puis portèrent le bâton jusqu'à leurs
épaules - le père à une extrémité et le garçon à l’autre, l'âne suspendu à l'envers, le bâton
entre eux.
Portant l'âne, les deux marchaient avec difficulté le long du chemin. Quand ils traversèrent
le pont qui menait à la ville, l'âne qui était à l'envers vu son reflet dans l'eau de la rivière
sous un angle qu’il n’avait jamais vu auparavant. L'animal fut effrayé et soudain, s’agita
violemment, ce qui les fit perdre prise au bâton. Avant qu'ils ne puissent le rattraper, l'âne
tomba dans l'eau depuis l'étroit pont. Toujours attaché, l'âne était incapable de nager. De-
puis le pont, le père et le fils regardèrent impuissant le naufrage de leur âne jusqu'à ce
qu'ils perdent de vue leur monture qui disparaissait dans les eaux profondes.
La morale de cette histoire : Après un moment de réflexion silencieuse, le père s’adressa
au garçon et lui dit : "Fils, nous avons appris aujourd’hui une leçon précieuse, nous avons
appris que, lorsqu’on essaie de satisfaire tout le monde, on finit par perdre sa mon-
ture" (Ici la monture : qui nous déplace et où l’on pose ses fesses).

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 2 : SYSTÈME DE DÉVELOPPEMENT DE L'AUTODISCIPLINE EN DIX JOURS
Comme nous aimons tous être aimés, la peur du rejet devient souvent une force domi-
nante dans beaucoup de nos vies. À moins d'être surveillés, notre besoin d'approbation
peut nous mettre dans une mission de fous longue et sans fin. La peur de perdre les fa-
veurs ou les approbations de la famille, des amis, des employeurs, des collègues de travail
ou de la société est l’un des obstacles les plus courants à l’établissement et à la réalisation
d’objectifs personnels.
Voyons de quelle manière cette peur subconsciente affecte l’autodiscipline. Quelques
exemples concrets clarifieront le fonctionnement de la peur du rejet.
David, durant son enfance et son adolescence, pouvait rarement, sinon jamais, plaire à son
père. À l'âge adulte, l'un des souvenirs les plus marquants de sa jeunesse fut la punition
infligée par son père pour avoir laissé passer "un jeu facile" lors d'une partie de football de
la catégorie poussins d’une petite équipe de village. Les petits coéquipiers de David furent
témoins de l'incident. Il se souvient des sentiments traumatiques d'incapacité, d'humilia-
tion et de tristesse qui le hantèrent pendant des semaines après l'événement.
Bien que moins vifs et moins intenses, aujourd’hui, des souvenirs similaires du rejet de son
enfance et de son adolescence lui reviennent en mémoire. Par conséquent, les craintes de
contrarier son père sont devenus une peur généralisée de ne pas être aimé de personnes
de son entourage, en particulier des figures d'autorité, mais souvent même avec des étran-
gers comme des employés, serveurs, etc. Chaque fois qu'il songe à faire passer ses propres
désirs avant ceux des autres, une vague d'anxiété le submerge.
L’anxiété prolongée génère toujours des sentiments d’incapacité et d’infériorité, ce qui
crée une attitude défaitiste. Une telle attitude empêche la possibilité de développer l'auto-
discipline. Donc, si l’objectif choisi par David était un régime ou améliorer ses perfor-
mances au travail, cet objectif ne serait pas perçu inconsciemment comme digne ou hono-
rable, car David ne se considère pas comme digne ou honorable.
Autre exemple : Ana, adolescente, a grandi dans un quartier défavorisé. Elle a survécu en
étant amie avec tout le monde. Pas sure et confiante d'elle-même, avec une volonté ex-
trême d'aider n'importe qui, n'importe où, n'importe quand, elle a acquis un sentiment de
sécurité. "S'ils m'aiment, ils ne me feront pas de mal", a-t-elle dit un jour. Par conséquent,
ni son temps ni ses désirs n’ont jamais été les siens.
En tant qu'adulte, chaque fois qu'elle essaie de réaliser ses désirs qui viennent d'elle, elle
découvre inévitablement que quelqu'un (un ami, la famille, un collègue de travail) lui fait
généralement abandonner ses projets au profit de quelque chose qui leur semble plus im-
portant ou plus approprié.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 2 : SYSTÈME DE DÉVELOPPEMENT DE L'AUTODISCIPLINE EN DIX JOURS
À cause de son passé, elle s'est forgée une réputation de personne qui ne dit jamais "non".
Chaque fois qu'elle a envie de dire «Non», ces vieux sentiments d'angoisse et de peur re-
font surface, comme si elle était toujours cette écolière en danger qui devait faire plaisir à
tout le monde pour se sentir en sécurité. Ne jamais dire "non" aux autres, cela voulait dire
constamment se dire "non". L'autodiscipline ne peut pas se développer sur de telles bases.
Souvent, une personne qui craint inconsciemment le rejet ne le perçoit pas consciemment
comme une peur. Au contraire, ce type de peur est perçu comme un désir d'être "une per-
sonne agréable". Les personnes se trouvant dans cette position consacrent inconsciem-
ment énormément de temps et d’énergie à satisfaire les autres et à négliger leurs propres
désirs. Ils sont alors tourmentés par des pensées du type «Je ne semble jamais atteindre ce
que je veux» et éprouvent des sentiments de non-conformité. Malheureusement, cette
"gentille personne" sait rarement pourquoi elle ne semble jamais atteindre les objectifs
qu'elle souhaite réellement atteindre.
Pour développer l'autodiscipline, vous devrez vaincre les sentiments de culpabilité, d'anxié-
té et d'insécurité et dire «non» aux autres et «oui» à vous-même. Vous constaterez alors
que vos souhaits prennent une importance accrue, ce qui signifie que vos ressources in-
ternes vous soutiendront dans vos efforts pour transformer ces désirs en réalité. Comme
vous pouvez le constater, l’incapacité de quelqu'un à dire "Non" peut avoir des consé-
quences extrêmes. Cela vous aidera également à savoir que la peur du rejet a un deuxième
visage qui reflète notre terreur subconsciente de dire «non». Si nous risquons d’entendre
le "non" d’une demande d’emploi, d’une demande en mariage ou d’une augmentation de
salaire, la peur du rejet apparaîtra comme une menace.
L'une des principales raisons de la fréquence élevée de consommation de drogue, d'ano-
malies émotionnelles et de dépendance à l'alcool chez les artistes, les écrivains et les ac-
teurs est qu'ils vivent constamment dans la peur du rejet. En effet, agir en public ou mon-
trer une œuvre d'art, c'est risquer d'être rejeté, voire ridiculisé. De nombreux artistes esti-
ment, à tort, qu'un rejet de leur travail est un rejet d'eux-mêmes. Des membres de la com-
munauté artistique hollywoodienne ont enfin pris conscience du coût émotionnel du rejet,
des ateliers et des séminaires sont alors apparus dans toute la ville, on y enseigne aux ar-
tistes comment faire face à ce problème.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 2 : SYSTÈME DE DÉVELOPPEMENT DE L'AUTODISCIPLINE EN DIX JOURS
Peut-être en raison de leur nature sensible sur le plan émotionnel, les artistes sont plus
sensibles à la douleur émotionnelle résultant du rejet. Mais, comme eux, nous tremblons
devant le rejet sans tenir compte de leur forme. Personne n'est exempté. Nous faisons tout
ce qui est en notre pouvoir pour éviter les rejets, même si cela signifie parfois que nous
adoptons un comportement contre-productif. En bref, se faire dire «non» fait mal. Et parce
que nous sommes des êtres humains, nous n’aimons pas risquer d’être blessés. Pour cer-
tains d'entre nous, la perspective ou la possibilité est effrayante. Nous apprenons la dou-
leur du rejet dans l'enfance et l'adolescence et cela nous suit partout dans notre vie
d'adulte. La peur du rejet réduit notre capacité à faire preuve d'autodiscipline, car nous
avons le sentiment que quelqu'un veille constamment sur notre épaule, nous juge et nous
évalue. De cette façon, nous nous retrouvons constamment à nous critiquer nous-mêmes,
nos choix et nos méthodes. Ensuite, nous hésitons à jeter tout le poids de nos ressources
internes derrière nos efforts. Cette approche entraîne des faux départs et des efforts peu
enthousiastes. En tant que philosophe averti, vous êtes informé, rappelez-vous : il a dit à
son fils quand ils ont vu leur âne se noyer: "Quand tu essais de satisfaire tout le monde, tu
finis par perdre …’’

‘’Commence déjà à être l’ami de toi-même. Tu ne seras jamais seul.’’ Sénèque

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 2 : SYSTÈME DE DÉVELOPPEMENT DE L'AUTODISCIPLINE EN DIX JOURS
Exercice n ° 3 - Explorer la peur du rejet
L'exercice suivant est conçu pour vous aider à découvrir vos angoisses et vos émotions ca-
chées face à la peur du rejet.
Sur une feuille de papier, vous allez explorer trois expériences passées dans lesquelles vous
avez fait quelque chose que vous ne vouliez vraiment pas faire ou quelque chose que vous
n’avez pas fait et que vous vouliez vraiment faire. La seule règle ici veut que, dans ces si-
tuations ou événements passés, votre comportement soit basé sur la peur d'être rejeté par
un ami, la famille, un collègue ou la société.
Lorsque vous écrivez au sujet de vos trois expériences, mettez l’accent sur les problèmes
liés aux rejet. Prenez vos plus vieux souvenirs. Explorez votre enfance. Soyez précis. Donner
des noms. Cela vous permettra de comprendre comment, quand et d'où proviennent vos
attitudes et vos croyances sur le côté négatif du rejet.
Remarque : cet exercice ne prend pas plus de quinze minutes. Hyde examinera par-
dessus votre épaule et vous donnera une foule de raisons pour ne pas faire l’exercice, juste
y penser et ne pas l’écrire. N'écoute pas Hyde !
Lorsque vous écrivez, faites attention à vous à la fois physiquement et émotionnellement.
Physiquement : est-ce que vous serrez les dents ? Resserrez-vous l'un de vos muscles ? Les
muscles de votre ventre ? Du cou ? Avez-vous remarqué un changement dans votre rythme
respiratoire ? Plus rapide ? Plus lent ? Émotionnellement : Ressentez-vous la douleur à
nouveau ? Avez-vous peur? Êtes-vous en colère ? Agressif ? Honteux ?
Encore une fois, il est important que vous preniez note de vos réactions lorsque vous effec-
tuez chacun des exercices de ce programme d'autodiscipline. Vos réactions vous donne-
ront de précieuses informations sur la mesure dans laquelle votre comportement actuel
est inconsciemment affecté par les expériences passées dont vous vous êtes souvenu.
Commencez à écrire MAINTENANT

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 2 : SYSTÈME DE DÉVELOPPEMENT DE L'AUTODISCIPLINE EN DIX JOURS
8. JOUR 4 : La peur de la médiocrité
La peur de la médiocrité
Combien de fois vous êtes-vous considéré comme un perfectionniste ? Probablement très
souvent. Mais combien de fois avez-vous regardé au-delà de votre perfectionnisme pour
essayer de comprendre ce qui se cache derrière cela ? Si vous êtes comme la plupart des
gens, probablement jamais.
Mais si vous regardez longuement le perfectionnisme, savez-vous ce que vous trouverez ?
Vous découvririez que le perfectionnisme est le jumeau siamois socialement acceptable
d'un sentiment subconscient appelé peur de la médiocrité. Comme le perfectionnisme est
socialement perçu comme un trait positif de la personnalité, nous acceptons consciem-
ment son existence en nous comme souhaitable. Mais dans le groupe inconditionnel de
perfectionnistes, la peur de la médiocrité reste invisible en dehors de la scène et tire les
ficelles. De cette manière, bien que le perfectionnisme soit accepté, il crée un modèle de
pression que nous nous imposons et que nous avons tendance à éviter. Cette évasion, en
revanche, conduit au report et à l'auto-sabotage.
Une patineuse artistique qui participa à un des jeux olympiques d’hiver a parlé des débuts
de sa carrière de patinage artistique. Elle regrettait d'avoir été si submergé par la pression
du perfectionnisme qui l’amena à être effondrée nerveusement et à perdre l'essentiel de
ses cheveux.
Dans un autre cas, les pressions du perfectionnisme ont poussé l'écrivain Dorothy Parker à
expliquer son incapacité à terminer un travail dans un délai déterminé en déclarant que
pour cinq mots qu'elle écrivait, elle en effaçait sept. De plus, les difficultés actuelles de Par-
ker en matière d'alcool étaient probablement liées à son intense perfectionnisme. Ces réac-
tions au perfectionnisme ne sont pas inhabituelles.
Rappelez-vous : le perfectionnisme est en réalité une peur subconsciente de paraître mé-
diocre pour nous-mêmes ou pour les autres. Les tentatives pour éviter nos peurs nous mè-
nent souvent à des voies autodestructrices et contre-productives.
La peur engendre l'anxiété et l'anxiété engendre de nombreuses autres conditions phy-
siques et psychologiques indésirables, notamment des réactions telles que l'alcoolisme, la
consommation de drogue et la dépression.
Lorsque nous craignons de manquer de perfection, notre pouvoir d'autodiscipline en pâtit
parce que, inconsciemment, nous nous envoyons le message suivant: "Mes efforts pour-
raient s'avérer moins que parfaits, voire même médiocres ... " En attendant, alors que nous
envoyons inconsciemment ce message négatif, nous sommes confrontés à la réalité que la
perfection est impossible.
AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr
PARTIE 2 : SYSTÈME DE DÉVELOPPEMENT DE L'AUTODISCIPLINE EN DIX JOURS
Notre autodiscipline subit donc un échec avant même de commencer notre objectif.
Par conséquent, sans tenir compte de l’objectif que nous avons choisi, nous nous battons à
tout moment contre nous: "si je ne peux pas le faire parfaitement, alors je ne veux vrai-
ment pas le faire du tout". Cette lutte intérieure compromettra toutes nos tentatives
d’autodiscipline jusqu’à ce que nous remplacions notre peur subconsciente de la médiocri-
té par un point de vue réaliste et rationnel : Poursuivre la perfection équivaut à poursuivre
la jeunesse - c’est idiot. Séparer immédiatement votre estime de soi du perfectionnisme.
Rappelez-vous : aucun de nous n'est parfait, rien de ce que nous faisons n'est parfait.
Nous sommes tous humains. La perfection est le domaine des dieux.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 2 : SYSTÈME DE DÉVELOPPEMENT DE L'AUTODISCIPLINE EN DIX JOURS
Exercice n ° 4 - Explorer la peur de la médiocrité
L'exercice suivant est conçu pour vous aider à découvrir vos angoisses et vos émotions ca-
chées face à la peur de la médiocrité.
Sur une feuille de papier, vous explorerez trois expériences passées dans lesquelles vous
avez été pris dans la peur de la médiocrité. La seule règle ici veut que, dans ces situations
ou événements, votre mode d’action repose sur la peur de ne pas faire quelque chose de
bien.
Prenez les trois expériences de vos plus vieux souvenirs. Explorez votre enfance, mais vous
devez savoir que cette peur particulière devient plus forte avec l'âge. Ensuite, vous voudrez
peut-être aussi explorer votre adolescence. Soyez précis, écrivez vos souvenirs dans les dé-
tails, cela vous permettra de comprendre comment, quand et d'où proviennent vos atti-
tudes et vos croyances à propos de la peur de la médiocrité.
Remarque : cet exercice ne prend pas plus de quinze minutes. Hyde examinera par-
dessus votre épaule et vous donnera une foule de raisons pour ne pas faire l’exercice, juste
y penser et ne pas l’écrire. N'écoute pas Hyde !
Lorsque vous écrivez, faites attention à vous à la fois physiquement et émotionnellement.
Physiquement : est-ce que vous serrez les dents ? Resserrez-vous l'un de vos muscles ? Les
muscles de votre ventre ? Du cou ? Avez-vous remarqué un changement dans votre rythme
respiratoire ? Plus rapide ? Plus lent ? Émotionnellement : Ressentez-vous la douleur à
nouveau ? Avez-vous peur? Êtes-vous en colère ? Agressif ? Honteux ?
Encore une fois, il est important que vous preniez note de vos réactions lorsque vous effec-
tuez chacun des exercices de ce programme d'autodiscipline. Vos réactions vous donne-
ront de précieuses informations sur la mesure dans laquelle votre comportement actuel
est inconsciemment affecté par les expériences passées dont vous vous êtes souvenu.
Commencez à écrire MAINTENANT

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 2 : SYSTÈME DE DÉVELOPPEMENT DE L'AUTODISCIPLINE EN DIX JOURS
9. JOUR 5 : La peur des risques
La peur des risques
"Mieux vaut prévenir que guérir", dit un proverbe qui a plongé notre enfance au plus pro-
fond de nous-même. Pour beaucoup d'entre nous, la sécurité et la protection sont deve-
nues incontournable. Dans les domaines où nous avons des difficultés d'autodiscipline,
nous sommes allés au-delà du vieil adage qui nous conseille "Avant de vous marier, regar-
dez ce que vous faites." Dans certains domaines d'initiative, beaucoup d'entre nous fuient
malheureusement tout aspect ou progrès. L'inconnu est devenu quelque chose que nous
assimilons au danger. Comme tout le reste de nos peurs, la peur des risques opère secrète-
ment. Notre seul indice sur sa manipulation subtile réside dans son résultat sur nos vies : la
répétition qui conduit à la stagnation.
Beaucoup d'entre nous ne se sentent à l'aise qu'en présence de monotonie, de choses aux-
quelles nous sommes habitués : même nourriture, même style de vêtement, mêmes amis,
même loisirs. La vie devient une routine quand nous considérons inconsciemment les
risques comme des menaces dangereuses pour notre sécurité plutôt que comme des op-
portunités de croissance. Mais comment ? Vous pourriez vous demander si la peur des
risques interfère avec le développement de l'autodiscipline ?
J'ai découvert que les personnes qui craignent les risques sont celles qui doutent de leur
capacité à fonctionner avec succès dans des situations inconnues. Le concept dans lequel
se concentrer ici est le doute de soi. Lorsque le doute de soi s'immisce, votre effort d’auto-
discipline ne reçoit pas le message très important "Je peux le faire" qui soutient votre
croissance.
Ainsi, si à première vue l'union entre la confiance en soi et l’autodiscipline peut sembler
confortable, elle est vraiment très importante. Comme nous l'avons appris auparavant,
l'autodiscipline n'est pas une entité envers elle-même, c'est un groupe de nombreuses
forces psychologiques divers qui mènent à une force plus grande, comme une tornade est
un groupe de quelques brises qui travaillent ensemble pour créer un vent imparable.
En outre, notre muscle autodisciplinaire ne gagne en force que lors d'exercices fréquents,
qui reposent fortement sur la confiance en soi. De cette façon, si nous vivons notre vie
dans une ornière, notre sentiment de sécurité tombera dans un état de paralysie, qui nous
consume en raison de son utilisation insuffisante. Nous réalisons rarement sa perte jusqu'à
ce qu'une situation dans laquelle nous en avons besoin se présente. Ensuite, nous décou-
vrons que la confiance en nous est inutile pour nous en sortir.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 2 : SYSTÈME DE DÉVELOPPEMENT DE L'AUTODISCIPLINE EN DIX JOURS
Pensez à la confiance en soi comme à un costume que vous avez gardé depuis des années :
vous envisagez de le porter dans l'espoir de ressembler à celui ou celle d’il y a des année
mais vous constatez que ce qui est suspendu sur le cintre est un fantôme dévoré par sa
forme passé.
De même, lorsque vous cessez de prendre des risques, votre confiance en vous ne sera
plus utilisable lorsque vous en aurez besoin. Par conséquent, vous ne pourrez pas utiliser
l’un des éléments les plus importants de l’autodiscipline : la confiance en soi. En outre, si
une personne s'abstient continuellement de prendre des risques, même pour une courte
période, une crainte subconsciente de prendre des risques sera activée. S'attaquer à cette
peur, c'est éveiller votre confiance en vous, ce qui donnera à votre autodiscipline une im-
pulsion psychologique.
Rappelez-vous : la confiance en soi favorise l’autodiscipline. Celui qui ne prend pas de
risques, ne gagne rien. C'est comme ça. Commencez à considérer les risques comme des
opportunités et non des menaces. Lorsque vous faites face à un risque que vous souhaitez
prendre, mais que vous vous sentez immobilisé par la peur et l'anxiété, pratiquez le dia-
logue interne. Demandez-vous "Quel est le pire qui puisse m'arriver ?" Les possibilités sont
que, si vous vous posez cette question, vous constaterez que vos attentes catastrophiques
sont probablement exagérées. Bien entendu, il ne s’agit pas d’une invitation à vous trans-
former en audacieux, mais simplement à une méthode de mise en forme de votre con-
fiance en vous.
Cela doit être répété : la confiance en soi et l’autodiscipline se nourrissent l'une de l'autre.
S'il n'y a pas de confiance en soi, il n'y a pas d'autodiscipline. Vous ne commencerez pas ce
régime si vous pensez ne pas atteindre l'objectif. Vous ne lancerez pas cette entreprise si
vous pensez que vous ne pourrez pas y arriver. En effet, une grande partie de la discipline
personnelle exige que vous croyiez vraiment en vous-même.
N'oubliez pas : la peur des risques peut entraver la maîtrise de soi, mais elle peut être
surmontée par un changement d'attitude totalement sous votre contrôle.

‘’Le problème, c’est que si on ne prend pas de risque, on risque encore


d’avantage’’ Erica Jong

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 2 : SYSTÈME DE DÉVELOPPEMENT DE L'AUTODISCIPLINE EN DIX JOURS
Exercice n ° 5 - Explorer la peur des risques
L'exercice suivant est conçu pour vous aider à découvrir vos angoisses et vos émotions ca-
chées en termes de peur des risques.
Sur une feuille de papier, nous allons explorer trois expériences passées dans lesquelles
vous avez pris un risque et vous avez fini par être en détresse. La seule règle ici est que
dans ces situations ou événements, vous ayez fini par dire: "J'aurais aimé ne pas l'avoir
fait."
Prenez vos trois souvenirs les plus anciens. Explorez votre enfance, soyez précis, écrivez vos
souvenirs dans les détails, cela vous permettra de comprendre comment, quand et d'où
proviennent vos attitudes et vos croyances à propos de la peur des risques.
Remarque : cet exercice ne prend pas plus de quinze minutes. Hyde examinera par-
dessus votre épaule et vous donnera une foule de raisons pour ne pas faire l’exercice, juste
y penser et ne pas l’écrire. N'écoute pas Hyde !
Lorsque vous écrivez, faites attention à vous à la fois physiquement et émotionnellement.
Physiquement : est-ce que vous serrez les dents ? Resserrez-vous l'un de vos muscles ? Les
muscles de votre ventre ? Du cou ? Avez-vous remarqué un changement dans votre rythme
respiratoire ? Plus rapide ? Plus lent ? Émotionnellement : Ressentez-vous la douleur à
nouveau ? Avez-vous peur? Êtes-vous en colère ? Agressif ? Honteux ?
Encore une fois, il est important que vous preniez note de vos réactions lorsque vous effec-
tuez chacun des exercices de ce programme d'autodiscipline. Vos réactions vous donne-
ront de précieuses informations sur la mesure dans laquelle votre comportement actuel
est inconsciemment affecté par les expériences passées dont vous vous êtes souvenu.
Commencez à écrire MAINTENANT

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 2 : SYSTÈME DE DÉVELOPPEMENT DE L'AUTODISCIPLINE EN DIX JOURS
En résumé
Ne sous-estimez pas la valeur des informations précédentes et des exercices. De toute fa-
çon, vous en êtes conscient, les changements psychologiques positifs se produisent déjà en
vous. Dans les coins sombres du subconscient de votre esprit, vous avez jeté une lumière
sur les forces négatives qui ont opéré sous le couvert de la noirceur pendant des années.
Simplement en découvrant ces fantômes, vous avez désactivé la plupart de leurs pouvoirs.
En faveur de votre personnalité entière, lorsque les forces négatives sont affaiblies, les
forces positives sont automatiquement renforcées.
Avant de continuer, assurez-vous de bien connaître toutes les peurs subconscientes que
nous avons explorées. N'oubliez pas que chez tous les êtres humains, ces craintes sont pré-
sentes à des degrés divers et agissent souvent simultanément (oui, vous pouvez avoir peur
de l'échec et avoir peur du succès). Mais même si vous n’éliminez jamais complètement
ces peurs, vous pouvez certainement minimiser leur influence. En d'autres termes, vous
pouvez ressentir:
La peur de l'échec
La peur du succès
La peur du rejet
La peur de la médiocrité
La peur des risques
... mais continuez!
Astuce : écrivez vos peurs comme indiqué ci-dessous. Puis écrivez à côté de chaque peur
un nombre de 1 à 5. Le chiffre 1 étant la peur par laquelle vous pensez être le plus influen-
cé, et ainsi de suite. C'est un moyen simple de marquer fermement dans votre esprit vos
peurs les plus influentes afin de pouvoir les reconnaître facilement lorsqu'elles affectent
votre comportement, vos pensées ou vos décisions.
ECHEC de 1 à 5 :
SUCCES de 1 à 5 :
REJET de 1 à 5 :
MEDIOCRITE de 1 à 5 :
RISQUES de 1 à 5 :

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 2 : SYSTÈME DE DÉVELOPPEMENT DE L'AUTODISCIPLINE EN DIX JOURS
UNE PETITE PAUSE
Vous avez exploré les peurs subconscientes qui constituent un mur invisible entre vous et
l'autodiscipline. Vous vous êtes rappelé des expériences passées qui jouent un rôle fonda-
mental dans votre comportement actuel. Maintenant, vous êtes mieux à même de recon-
naître ces saboteurs psychologiques et de minimiser les influences contre-productives du
passé. Maintenant que vous développez votre autodiscipline, Hyde est sur le point de sau-
ter sur vos progrès avec une détermination renouvelée.
Rappelez-vous: une partie de vous ne veut pas d'autodiscipline …

Répétez ceci : nous avons un Hyde en nous. De cette manière, nous acceptons qu'en
termes d'autodiscipline, nous sommes le problème le plus difficile. Chaque fois que vous
pensez que le discours intérieur négatif de Hyde ralentit votre progression vers une meil-
leure autodiscipline, revenez et examinez rapidement la section intitulée "Connaître Hyde".
En fait, vous pouvez considérer qu’il est judicieux d’y revenir périodiquement à titre pré-
ventif. Vous resterez sur la bonne voie.

‘’J’ai appris que le courage n’est pas l’absence de peur, mais la capacité de la
vaincre.’’ Nelson Mandela

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 3 : SYSTÈME DE CROYANCES SUBCONSCIENTES

Systèmes de croyances subconscientes avec cinq outils puissants


Comprendre les systèmes de croyances subconscientes

Pour renforcer davantage vos forces psychologiques positives et affaiblir les forces néga-
tives, vous allez maintenant commencer à développer une connaissance des attitudes et
des croyances sous-jacentes qui ont créé les peurs subconscientes sur lesquelles vous vous
êtes renseignés. Parce que derrière chacune de ces peurs se cache une croyance irration-
nelle et contre-productive. Sur ces croyances, des attitudes sont formées. Ces attitudes,
que nous acceptons pour certaines, déterminent nos actions et nos inactions quotidiennes.
La section suivante de ce programme d'autodiscipline vous fournit des informations con-
çues pour vous sensibiliser aux croyances contre-productives et à leur fonctionnement.
Important : vous devez savoir que la plupart des éléments d’un système de croyances
contre-productif fonctionnent de manière inconsciente. Donc, avant de pouvoir neutraliser
leurs influences sur votre comportement, vous devez d'abord vous rendre compte de leur
existence, puis reconnaître le moment où ces croyances agissent afin de minimiser leur in-
fluence. En d'autres termes, pour améliorer votre autodiscipline, vous devez transférer vos
croyances contre-productives de votre subconscient à votre conscient. Alors seulement à
ce moment là vous pourrez les traiter efficacement. De cette façon, tant que vous ne maî-
triserez pas vos croyances contre-productives, vous serez envahi par des projets jamais
commencés et des projets à moitié terminés et vous ne saurez pas pourquoi.
...cinq puissants outils d'autodiscipline
En plus de parler de vos croyances subconscientes qui inhibent le développement et l’ap-
plication de l’autodiscipline, cette section vous fournira cinq outils puissants qui augmente-
ront rapidement votre autodiscipline musculaire. Mais voici la clé pour utiliser ces outils :
le bon moment !
Pour être efficace, chaque outil doit être utilisé à une étape spécifique du processus
d'autodiscipline. Psychologiquement, peu importe ce que vous faites (ou ne faites pas), ce-
la se fait par étapes. Lorsque vous dirigez consciemment chaque étape vers le résultat sou-
haité, vous pratiquez l'autodiscipline. Vous ne pouvez pas en être conscient, mais au cours
du processus d'autodiscipline, vous appliquez des outils comportementaux spécifiques
pour commencer et avancer du début à la fin. Les problèmes d'autodiscipline surviennent
lorsque les personnes n'appliquent pas les outils appropriés qui fonctionnent le mieux à un
stade donné.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 3 : SYSTÈME DE CROYANCES SUBCONSCIENTES
Les quatre étapes principales du processus d'autodiscipline sont les suivantes :
1- Décision d'agir
2- Préparation
3- Actions
4- Finalisation / Maintenance
La plupart des gens entament par erreur le processus d'autodiscipline au stade de l'action,
alors qu'en réalité ils sont psychologiquement au stade de la préparation ou de la décision.
C'est pourquoi autant d’appareils de remise en forme finissent par accumuler la poussière
dans un garage. C'est pourquoi de nombreux régimes sont abandonnés prématurément et
c'est pourquoi de nombreux projets commerciaux n'aboutissent jamais.
Pourquoi tant de gens commencent-ils chaque nouvelle année avec des calendriers, des
agendas, des organiseurs d’activités, etc., mais cessent de les utiliser quelques semaines
après ? Ces merveilleux outils ne fonctionnent pas tout simplement parce que les gens es-
saient de les utiliser prématurément. Ce sont des outils pour la phase d'action, mais s'il
s'avère que la personne qui les utilise se trouve dans la phase de préparation, ces outils
sont presque inutiles. En d'autres termes, il est inutile d'utiliser un tournevis pour planter
un clou ou d'utiliser un marteau pour tourner une vis. Les deux outils peuvent être extrê-
mement utiles, mais seulement s'ils sont utilisés au bon moment.
Chacun des cinq puissants outils que vous êtes sur le point de découvrir a été conçu pour
être utilisé à des étapes spécifiques de l’objectif à atteindre, qu’il soit spécifique ou qu’il
représente un changement de vie en cours. Le succès de chaque étape dépend de l’atten-
tion que vous portez à l’étape précédente. N'essayez pas de construire le grenier avant de
construire un rez-de-chaussée solide. Si vous portez une attention appropriée à l'étape de
décision et à l'étape de préparation, vous maximiserez vos chances de succès dans l'étape
d'action et dans l'étape de finalisation et de maintenance.
N'oubliez pas : l'autodiscipline est un processus comportant des étapes. Les problèmes
surviennent lorsque les personnes ne reconnaissent pas à quelle étape elles se trouvent.
Important : les étapes de préparation et de décision doivent être élaborées avant la
phase d'action. Vous apprendrez plus tard comment fonctionnent les différentes étapes.
Répéter : chaque jour pendant les cinq prochains jours, une brève explication d’une
croyance subconsciente commune allant à l’encontre de l’autodiscipline vous sera présen-
tée. Chaque jour également, vous trouverez une description d’un puissant outil psycholo-
gique. Mettez ces outils au travail immédiatement !

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 3 : SYSTÈME DE CROYANCES SUBCONSCIENTES
10. JOUR 6 : ‘’Tout ou rien’’ et Visualisation
L'attitude "tout ou rien"
"Il n'y a que des gagnants et des perdants."
"Il n'y a qu'une seule façon correcte de le faire."
"Fais-le bien ou tu ne le fais pas du tout."
Les déclarations précédentes représentent une conviction qui encourage les comporte-
ments contre-productifs. Chaque recherche sur le comportement humain révèle que la vie
n'est pas simplement blanche ou noire, qu'il s'agisse de gagner ou de perdre, de bien ou de
mal. La vie, pour la plupart, est vécue dans une zone grise, quelque part entre les deux ex-
trêmes.
L'attitude fréquente mais irrationnelle "Tout ou rien" est ce qui fait vivre des milliards de
maisons de jeu dans le monde. Le parieur "Tout ou rien" termine toujours par rien. Cette
attitude extrémiste engendre nombre des peurs subconscientes explorées précédemment.
Une pensée "tout ou rien" paralyse nos efforts pour nous placer dans un modèle d'autodis-
cipline parce que nous sentons, inconsciemment, que nous pourrions trébucher.
En outre, ce système de croyance en matière de réussite signifie vivre une vie de dépen-
dance ennuyeuse au travail. Qui a envie de ça ? Hyde sûrement pas. Et la partie de l’auto-
discipline qui vous dit que vous devez diviser les gros travaux en petites tâches pour ne pas
vous sentir trop débordé également. Eh bien, malheureusement, si vous ne voyez que l’ob-
jectif global et final, vous ne pourrez jamais vous lancer car vous ne pourrez pas sentir les
petites mesures confortables que vous prenez. C'est une proposition "Tout ou rien" que
vous vous dites. Comme il est rarement possible de faire un projet soudainement et rapi-
dement, vous ne faites rien. Bien sûr. Avec des images accrochées "tout ou rien" sur votre
tête, vous trouverez des raisons d'empêcher les efforts requis par l'autodiscipline progres-
sive.
Et finalement, inconsciemment, vous dites que si votre plan ne fonctionne pas, vous ne se-
rez pas un perdant. Cette tension qui provoque la proposition unique suffit à décupler vos
efforts d'autodiscipline. Dans ces conditions, votre sentiment intérieur de survie vous em-
pêchera de commencer quelque chose que vous ne pourriez pas terminer. L'ironie, bien
sûr, est que vous ne pouvez pas mettre fin à quelque chose à moins que vous ne le com-
menciez. Et le démarrage est généralement l'étape la plus difficile de tout projet.
Aborder la vie en termes de "Tout ou rien", c'est multiplier par dix vos forces psycholo-
giques négatives. Cela signifie que vous travaillez essentiellement contre vous.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 3 : SYSTÈME DE CROYANCES SUBCONSCIENTES
Ce type de combat intérieur vous videra de l'énergie nécessaire à la persévérance dans la
réalisation de tout objectif. Une pensée "tout ou rien" est un élément important des peurs
subconscientes, qui constituent le principal obstacle à l’autodiscipline.
Un outil puissant : La visualisation
La visualisation est l'un des outils d'autodiscipline les plus simples et les plus efficaces à
votre disposition. Cet outil fonctionne aussi comme technique de gestion du temps. La
meilleure partie de la visualisation est que vous l'utilisez déjà. Vous l'utilisez lorsque vous
vous souvenez de quelque chose du passé, lorsque vous contemplez le présent et que vous
fantasmez sur le futur. La visualisation fait référence à tous les films dans votre esprit. In-
consciemment, vous utilisez la visualisation des milliers de fois par jour. Consciemment,
vous l'utilisez au moins cent fois par jour. Mais comment cela est-il lié à l'autodiscipline ?
Toutes vos actions et non-actions sont dirigées par des images mentales que vous créez par
rapport votre objectif ou projet choisi. Lorsque vous choisissez un objectif ou un projet, vos
images mentales soutiendront ou opposeront vos efforts.
Important : les peurs et les doutes de Hyde, qui affaiblissent votre autodiscipline, pren-
nent souvent la forme d’images plutôt que de mots. Ces images négatives peuvent être
transformées consciemment en images positives. La visualisation est simplement un dis-
cours personnel qui utilise des images mentales plutôt que des mots.
Il y a quelques pages, vous avez appris la conversation interne verbale. Vous avez appris
que les mots spécifiques que vous vous dites sont importants dans vos efforts d'autodisci-
pline. Vous savez que vous pouvez utiliser des mots et des expressions spécifiques et con-
crets pour soutenir chaque étape de votre objectif ou de votre projet. Mais les mots ne
fonctionnent qu'avec une partie de votre système psychologique, votre intellect.
Hyde mélange les poisons que vous connaissez maintenant à une variété d'images men-
tales négatives et utilise ce mélange pour détourner vos efforts d'autodiscipline. Lorsque
cela se produit, vous devez à plusieurs reprises visualiser les aspects positifs de votre ob-
jectif ou de votre projet. Vous devez utiliser la visualisation à chaque étape du processus
d'autodiscipline.
La visualisation est une conversation dans la langue préférée de Hyde. Donc, pour compen-
ser les influences négatives de Hyde, vous devez remplacer les images mentales contre-
productives de Hyde par des images mentales encourageantes. Lorsque vous choisissez un
projet ou un objectif, vous pouvez également choisir des images mentales qui vous rendent
moins susceptible aux résistances de Hyde et programmer simultanément votre esprit sub-
conscient pour vous motiver et développer votre pouvoir de persévérance.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 3 : SYSTÈME DE CROYANCES SUBCONSCIENTES
Consciemment, créez des films mentaux vivants qui impliquent vos sens.
Disons que votre objectif est de commencer à vous lever une heure plus tôt pour vous en-
traîner. Alors tous les jours pendant une semaine ou deux avant de vous lever plus tôt pour
la première fois, visualisez-vous en train de le faire. Écoutez l'alarme. Regardez-vous vous
étirer et vous lever. Ça sent le matin. Ensuite, regardez-vous faire certains exercices.
La clé consiste à inclure de nombreux détails spécifiques dans vos visualisations. Au cours
de la semaine précédent l'action sur votre projet, chaque jour, visualisez-vous en action
aussi souvent que vous le pouvez. Dix fois, cinquante fois, cent fois par jour. Votre visualisa-
tion n'a besoin que de quelques secondes pour être efficace. Ce serait sûrement plus effi-
cace si vous fermiez les yeux et visualisiez pendant trente minutes à chaque fois.
Mais si vous ne pouvez prendre que vingt ou trente secondes, d’accord.
Pratiquez la visualisation chaque jour pendant une semaine avant d'entrer dans la phase
d'action de votre projet. Chaque fois que vous vous visualisez en train de réaliser votre pro-
jet ou plusieurs parties de celui-ci, vous gagnerez le soutien de l'autodiscipline de votre
subconscient tout en affaiblissant la capacité de Hyde d'arrêter votre action.
La visualisation avant l'action solidifie votre engagement, augmente votre confiance en
vous, affirme vos capacités, vous motive et, surtout, réduit l'influence de Hyde. En d'autres
termes, le simple fait de vous visualiser en faisant les étapes intermédiaires de votre objec-
tif total de manière adéquate et en toute sécurité maximisera vos forces intérieures et mi-
nimisera vos craintes et vos doutes subconscients. La visualisation engagera votre subcons-
cient pour vous aider à accomplir toutes les étapes de votre projet. Une fois que votre sub-
conscient travaille pour vous, il continue de fonctionner pour vous, même si vous n'êtes
pas au courant de son activité de soutien.
N'oubliez pas : la visualisation fonctionne mieux lorsque vous visualisez toutes les don-
nées concrètes de l'activité que vous souhaitez effectuer. Dans votre esprit : regardez,
écoutez, sentez, goûtez et touchez l'endroit, les vêtements, la chambre, la température, les
détails, les détails, les détails. Rendez-les réels. Plus vous pratiquerez la visualisation, plus
ce sera facile. De cette façon, mentalement, plusieurs fois par jour pendant quelques se-
condes, utilisez la visualisation pour vous inciter à faire ce que vous voulez. La visualisation
est rapide, facile et remarquablement efficace.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 3 : SYSTÈME DE CROYANCES SUBCONSCIENTES
11. JOUR 7 : ‘’Être parfait’’ et Système de récompenses
"Je dois être parfait"
Avant d’explorer un fantôme subconscient appelé la peur de la médiocrité, nous allons
examiner le système de croyance qui le provoque: "Je dois être parfait".
Le perfectionnisme, comme nous l'avons établi dans notre exploration de la peur de la mé-
diocrité, règne comme l'un des plus grands déclencheurs d'inquiétude de la vie. Ses consé-
quences incluent : ajournement, insécurité, alcoolisme, consommation de drogue, rela-
tions brisées, etc. De temps en temps, nous subissons des attaques de perfectionnisme,
lorsque nous nous trouvons effrayés par une erreur. Mais certaines personnes ont elles-
mêmes une lutte constante contre cette croyance contre-productive.
"Je dois gagner ce concours."
"Je dois effectuer ce travail parfaitement."
"Je dois être le meilleur."
Notez bien que la persistance derrière une telle conversation interne perfectionniste est le
mot "devrait". Même lorsque le mot «je dois» n’est pas exprimé, l’implication est cepen-
dant là. Chaque fois que vous sentez que vous "devez", vous êtes comme dans un autocui-
seur, sous pression. Vous avez été victime de l’attitude suivante : "Toute performance mé-
diocre de la perfection est inacceptable." Mais la perfection humaine n'existe pas.
Une partie de vous-même comprend, bien entendu, que le concept de perfection n’est
qu’un idéal pour vous motiver à rechercher le meilleur de vous. En réalité, cette partie de
vous-même souhaite développer des idées, des projets et des objectifs pour ensuite les
concrétiser. Cependant, une autre partie de vous, la partie liée au perfectionnisme, refuse
de laisser la balle rouler.
Votre logique vous dit que quoi que vous fassiez, ce ne sera probablement pas parfait. Pour
quelqu'un qui est conscient de sa perfection, la douleur, l'humiliation et la gratification psy-
chologique résultant de la présentation de déficiences dans cet archétype impossible sont
trop difficiles à supporter.
Les conséquences ? Tant que la partie de vous qui veut le succès commence à marcher vers
la porte de l'autodiscipline, la partie perfectionniste de vous va graisser la poignée. Ce
comportement est une tentative de Hyde d’éviter l’anxiété imminente que vous avez con-
nectée à l’imperfection.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 3 : SYSTÈME DE CROYANCES SUBCONSCIENTES
Le point important : vous allez générer beaucoup plus d'autodiscipline et de réalisations
en acceptant que l'attitude "Je dois être parfait" est un obstacle et non une aide, quels que
soient vos efforts. La phrase "Si vous ne le faites pas correctement, ne le faites pas du tout"
signifie généralement que quoi que ce soit ne sera pas fait du tout. Mais si vous combattez
cette croyance irrationnelle chaque fois qu'elle se présente, vous réaliserez rapidement
que: La réalité de le réaliser est plus satisfaisante que le rêve de le faire parfaitement.
Attention : Hyde essaiera de vous garder attaché au perfectionnisme et à l’abandon de
l’autodiscipline en disant: "Vous ne voulez pas écrire un mauvais rapport, n’est-ce pas ?"
"Vous ne voulez pas faire un travail bâclé, n'est-ce pas ?" Vous ne voulez pas être traité
comme incompétent, non ? " Ne vous laissez pas tromper. Différents projets requièrent,
bien sûr, un volume d'attention, de temps et d'effort différent. Faites-vous confiance pour
connaître le niveau d'effort nécessaire et approprié que vous souhaitez consacrer à un pro-
jet donné. Le perfectionnisme affaiblit la persévérance. Et la persévérance produit plus de
réalisations concrète que le talent, l'intelligence ou la chance. En fait, la route du succès ré-
side dans la persévérance.
"Rien dans ce monde peut remplacer la persistance. Le talent ne peut pas non plus, rien de
plus commun que les hommes infructueux ayant des talents. Le génie ne sera pas ainsi, le
génie sans récompense est presque un proverbe. L’éducation ne peut pas non plus, le
monde est plein de cadres instruits.
La persistance et la détermination seules sont omnipotentes."
Calvin Coolidge - Président des USA de 1929 à 1932

Voici un exercice simple, agréable et productif que vous pouvez utiliser pour éduquer votre
subconscient. Celui qui vraiment, c’est qu’il ne se passe absolument rien de mal si vous ne
réalisez pas parfaitement un projet particulier.
Essayez ceci : au cours des prochaines semaines, écrivez délibérément des lettres mé-
diocres à différents amis. N'essayez pas d'être spirituel ou perfectionniste, et ne dites pas
dans votre lette que vous faites cela délibérément. En d’autres termes, ne vous excusez pas
dans le corps de la lettre de ne pas être parfait. Vous n'écrivez pas un grand roman du
« Prix Goncourt ». N'associez pas votre estime de soi à l'action. Ne passez pas trop de
temps à être méthodique. Le but est d'écrire une lettre rapide et médiocre. Toute considé-
ration sur le contenu est pour vous. Quant à la longueur, restez bref. Encore une fois : ne
reconnaissez en aucune manière votre médiocrité intentionnelle dans le corps de la lettre.
Lorsque vous faites cet exercice, vous reprogrammez votre attitude vis-à-vis du perfection-
nisme, à la fois consciemment et inconsciemment.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 3 : SYSTÈME DE CROYANCES SUBCONSCIENTES
Un outil puissant: le système de récompenses
Avez-vous déjà utilisé un système de récompenses construit systématiquement et avec
soin pour vous aider à démarrer vos projets et à les terminer ? Si ce n’est le cas, alors vous
devrez en développer un. Vous êtes sur le point d'apprendre un système simple qui vous
motivera pour l'action. Ce système réduira également le conflit entre vous et Hyde lorsque
le moment d'agir arrivera, lorsque vous serez réellement confronté à la tâche de mener à
bien les étapes menant à votre objectif. Mais d'abord, un mot sur les récompenses.
Dans le comportement humain, les récompenses du champ d’action ont toujours été utili-
sées pour soutenir les comportements souhaitables. Des tonnes de recherches mettent en
évidence les avantages de l'utilisation des récompenses. Une récompense systématique est
la clé en or qui ouvre la porte à votre autodiscipline sans vous faire souffrir. Cela dit, con-
centrons-nous rapidement sur certains trucs et astuces de l'esprit Hyde avant qu'ils ne
commencent à nous déranger. L'un des pièges préférés de Hyde est de commencer à dire
des choses comme: "Je ne mérite pas de récompense pour faire quelque chose que je de-
vrais faire de toute façon." "Je ne suis pas d’accord pour me donner une récompense, cela
ressemble à un pot-de-vin." "Un travail bien fait devrait être une récompense suffisante
pour moi."
Surtout, ne pas croire en cela. Hyde utilise ces phrases trompeuses pour vous empêcher
d'utiliser le pouvoir des récompenses pour vous donner de l'autodiscipline. Vous sentez-
vous corrompu lorsque vous recevez votre paiement pour un travail ? Bien sur que non. Et
malheureusement, "un travail bien fait" ne renforcera pas suffisamment vos actions posi-
tives pour vous assurer de les répéter. Pour cela, vous avez besoin de la motivation psycho-
logique que seules des récompenses tangibles peuvent fournir. Pour bien maîtriser sa disci-
pline, vous devez apprendre et utiliser systématiquement les avantages des récompenses.
Croyez-moi, les récompenses sont les facteurs de motivation psychologiques les plus faciles
et les plus efficaces à votre disposition pour vous permettre de commencer et de continuer
à avancer jusqu'à la fin de vos projets. J’utilise avec mes client en coaching de développe-
ment personnel et professionnel un système de récompenses personnalisé comprenant :
Compliments personnels, Pactes et Pas à pas.
1- Compliments personnelles : Chaque fois que vous faites un petit pas vers un grand ob-
jectif, vous faites suivre immédiatement votre action avec des éloges personnels. Et oui,
vous félicitez immédiatement chaque pensée, sentiment ou action positif avec un discours
intérieur encourageant, aussi minime et insignifiant qu'il puisse paraître.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 3 : SYSTÈME DE CROYANCES SUBCONSCIENTES
Par exemple :
"Terminer ça me fait me sentir bien !"
"Félicitations! Tu l’as fait !"
"Bon travail !"
La beauté de cette technique est que vous pouvez le faire à tout moment et n'importe où.
Avec le temps, ces petites phrases encourageantes commenceront à affaiblir votre résis-
tance à faire des choses que vous devez faire, mais que vous ne voulez pas vraiment faire.
Essayez-la, vous commencerez à vous sentir de plus en plus à l'aise lorsque vous ferez un
pas vers votre objectif. Et en vous donnant immédiatement une tape dans le dos après une
étape terminée, vous augmenterez votre estime de soi, qui est un ingrédient clé de la re-
cette de l’autodiscipline.
Conseil : essayez d’utiliser les mots de quelqu'un de votre passé qui vous a déjà soutenu
pour vos réalisations. Essayez d'entendre le son de la voix de cette personne. Cela vous
donnera un pouvoir subconscient supplémentaire lorsque vous aurez affaire à Hyde, votre
côté qui ne veut pas se dominer. Mais rappelez-vous, cette technique ne représente qu'un
tiers du système de récompense que vous utiliserez. Ensuite, utilisez-la en permanence,
mais utilisez des mots courts et simples. Des phrases rapides comme "Bon travail !"
"N'abandonne pas !" et "Tu peux le faire !" dit d'une voix forte et encourageante réalisera
des merveilles psychologiques. Cette technique est trop facile pour ne pas être utilisée
constamment.
Important : Si vous faites une erreur dans votre discipline, ne vous reprenez pas. Ne vous
appelez pas stupide, paresseux ou têtu. Ce type de discours interne est contre-productif,
c’est une forme subtile de punition et contribue à réduire votre estime de soi. Les puni-
tions ne changent pas les comportements aussi bien que les récompenses. Ensuite, lorsque
vous faites des erreurs, vous les commettez parce que vous êtes humain, dites-vous: "Je
me trompe, ce n'est pas grave, je ferai mieux la prochaine fois." C'est vrai, débarrassez-
vous du problème. Et même si vous pensez peut-être que vous devriez être sévèrement
critiqué pour avoir commis une erreur, la vraie réalité est que vous serez beaucoup mieux à
long terme si vous ne vous punissez pas en aucune façon. Ainsi, lorsque vous entendez le
mépris de Hyde, remplacez-le immédiatement par un ou deux mots sympathiques et ras-
surants pour vous-même. Et n'oubliez pas de sourire lorsque vous le faites, afin que votre
subconscient sache que vous n'êtes pas vraiment en colère contre vous-même.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 3 : SYSTÈME DE CROYANCES SUBCONSCIENTES
2- Les pactes: les pactes fait à soi-même sont de puissants mécanismes psychologiques
que vous pouvez utiliser pour vous récompenser de chaque pas que vous faites pour
atteindre un objectif. En étant d’accord avec vous-même exactement comme avec une
autre personne. Lorsque vous êtes d’accord avec vous-même, soyez toujours précis quant
à vos actions et à la récompense en jeu. Parfois, représentez l'accord en chiffres vous aide-
ra.
Par exemple : "Chaque fois que je travaille pendant trente minutes sur une liste de
tâches à accomplir, je me récompense avec 5 minutes sans remords, de divertissement sur
internet, parce que je le mérite vraiment." "Pour chaque boîte que je remplis et que je sors
du garage, je vais verser cinq dollars dans un cagnotte qui sera utilisée pour acheter sans
honte cette nouvelle chose que je voulais." "Pour chaque kilo que je perds, je mettrai 10
dollars dans une cagnotte pour ce voyage de week-end."
Conseil : De simples contrats écrits avec vous-même vous donneront plus de force de dis-
cipline que les pactes verbaux. Cela implique votre accord physiologique et psychologique,
ajoutant ainsi encore plus de puissance à vos efforts.

3- Le pas à pas : Cela pourrait être l'élément le plus important de tout système de récom-
pense. N'oubliez pas que tous vos projets d'autodiscipline doivent être fondés sur une ap-
proche étape par étape et que chaque étape doit être récompensée. Ceci est valable
quelle que soit la taille de l’étape ou de la récompense. Comme les premières étapes d'un
projet peuvent sembler trop petites pour mériter une récompense, de nombreuses per-
sonnes commettent l'erreur de reporter les récompenses jusqu'à ce qu'elles franchissent
les étapes les plus grandes, les plus visibles et les plus difficiles de leur projet. Cette ap-
proche est contre-productive car elle néglige les avantages psychologiques de disposer
d'un système de récompense solide qui fonctionne tout au long du projet.
En d’autres termes, utilisez les récompenses au début du projet, puis lorsque vous attei-
gnez les étapes finale et intermédiaire, vous obtenez une impulsion psychologique de sa-
voir que le projet dans son ensemble présente de beaux avantages pour vous, et pas seule-
ment le résultat. Cela peut vous garder actif lorsque vous atteignez les parties de votre pro-
jet situées en dehors de votre zone de confort. Cela vous aidera également à démarrer
votre prochain projet.
Les récompenses vous donnent un pouvoir supplémentaire pour négocier avec Hyde. Vous
savez, plus que quiconque sur la planète, ce que votre Hyde aime. Utilisez ces connais-
sances pour que Hyde travaille pour vous et non contre vous.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 3 : SYSTÈME DE CROYANCES SUBCONSCIENTES
Exercice : Concevoir une liste de récompenses
Il est maintenant temps de créer un système de récompense simple, basé sur vos plaisirs
personnels. Ne faites pas cet exercice mentalement, écrivez-le. Vous en aurez besoin plus
tard. Tout ce que vous avez à faire est de prendre une feuille de papier et de quoi écrire.
Ensuite, vous devez énumérer toutes les choses que vous pensez aimer faire pour vous
amuser, je le répète, pour vous amuser. Pensez aux films, aux voyages, aux cours, à la télé-
vision, aux jeux et jouets pour adultes, aux vêtements, aux petits luxes, aux grands fan-
tasmes, etc. Plus la liste est longue, mieux c'est.
Quand vous serez à court d’idées, la liste ne sera pas finie. Vous devez garder votre liste ac-
tive. Ajoutez toujours ce que vous pensez en tant que plaisirs supplémentaires. Ajoutez-les
toujours à votre liste dès que vous y réfléchissez. Assurez-vous que chaque élément de
votre liste a un numéro sur le côté gauche. Ne vous inquiétez pas de l'ordre dans lequel vos
éléments de récompense apparaissent sur la liste. Le plus important est que chaque élé-
ment soit court. Un mot, comme "Film", va bien par exemple.
Gardez cet exercice simple, n’en faites pas une contrainte. Vous parlez de récompenses ici,
alors amusez-vous bien ! Il génère de nombreux plaisirs irrésistibles. Chaque récompense
de votre liste constituera un outil puissant pour vos négociations avec Hyde. De cette fa-
çon, ne prenez pas cet outil à la légère. Votre liste de récompenses est aussi importante
pour l'autodiscipline que toute liste de choses à faire. De plus, il est important que vous
écriviez réellement vos récompenses, au lieu de vous contenter d’y penser. Nous utilise-
rons votre liste en combinaison avec le plan d'action présenté ultérieurement.
Je répète : un système de récompense est un ingrédient clé de votre recette d'autodisci-
pline. De cette façon, utilisez les récompenses avec générosité et l'autodiscipline aura un
meilleur goût. Exemples :

1. Aller voir un film. 11. Une journée complète pour regarder des films.
2. Louer une vidéo. 12. Jouer aux jeux vidéo pendant une heure.
3. Manger dans un restaurant spécial. 13. Lire un chapitre d’un roman distrayant.
4. Acheter ces chaussures chères. 14. Lire un roman distrayant en entier.
5. Quinze minutes de téléphone. 15. Acheter un magazine.
6. Télévision, avec du pop-corn. 16. Lire un magazine.
7. Détente sur la plage pendant une heure. 17. Ecouter de la musique à la plage .
8. Vacances en week-end. 18. Aller voir un concert.
9. Vacances d’une semaine. 19. Etc...
10. Aller nourrir les canards. 20. Etc...

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 3 : SYSTÈME DE CROYANCES SUBCONSCIENTES
12. JOUR 8 : ‘’Je peux le faire sans mal-être’’ et affirmations
Je peux le faire sans mal-être et sans être incommodé
"Peut-être que je serai chanceux et ..."
"Manger, boire et être heureux, demain ..."
"Pourquoi me mettre en dehors de ...?"
Ce sont les croyances de ceux qui refusent d’accepter qu’il n’existe pas de repas gratuit.
Pour obtenir quelque chose de spécial, une personne ferait bien d'admettre la réalité selon
laquelle vous devez accepter un certain degré d'équilibre et sacrifier une chose pour une
autre.
La personne qui refuse de sortir de la zone de confort, où, en général, il faudra sacrifier une
chose pour une autre, ne peut jamais espérer intégrer l’autodiscipline dans sa vie quoti-
dienne. En fait, l’attitude "On obtient rien sans rien" représente une version du "Tout ou
rien" qui va à l’encontre du développement de l’autodiscipline. Ici, nous parlons de la gêne
inhérente à de tels exemples de sacrifier une chose pour une autre, comme: abandonner
les desserts sucrés lorsque vous suivez un régime; ou de dire «non» à plusieurs distractions
lorsque vous avez un projet dans lequel vous devez travailler; ou face à une situation im-
portante mais inconfortable que vous voudriez éviter.
Et bien que tous ces exemples soient inconfortables, vous entreriez dans une mentalité de
«tout ou rien» si vous insistiez irrationnellement pour vous dire que ces choses étaient in-
tolérables plutôt que simplement inconfortables.
Insister inconsciemment sur le fait que tout est facile, sans effort, est simplement un autre
moyen d'éviter de faire face à plusieurs de nos peurs secrètes et à l'anxiété qui les accom-
pagne. C’est aussi une façon de plaire à la partie de nous qui ne veut pas l’autodiscipline, la
partie de nous qui déteste attendre ou travailler.
Chaque fois que nous évitons une tâche particulière, notre évitement ne sera générale-
ment pas basé sur les efforts réels nécessaires pour accomplir la tâche elle-même. Au con-
traire, notre évasion reposera généralement sur un pseudo-amour que nous avons incons-
ciemment associé à l'achèvement de la tâche. Encore une fois, la croyance subconsciente
qui crée ce type d’évasion est la suivante: "Je peux y parvenir sans inconfort".
Le point important : apprendre à attendre, accepter et tolérer les périodes de malaise
sans les gonfler mentalement. Sans périodes d'inconfort, vous ne réaliseriez même pas la
tâche la plus simple. Exercez-vous également à identifier les cas dans lesquels vous agissez
comme si vous pensiez que "je peux le faire sans gêne".

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 3 : SYSTÈME DE CROYANCES SUBCONSCIENTES
Lorsque vous réalisez ce que vous dites inconsciemment, vous pouvez alors contester cons-
ciemment votre discours intérieur et substituer des affirmations qui soutiennent votre dis-
cipline personnelle. Vous serez surpris de la rapidité avec laquelle votre technique sera
affectée par cette technique facile.

Zone de confort VOTRE CHOIX Succès

Exercice : Un outil puissant : Les affirmations


La technique que je suis sur le point de décrire entraînera une amélioration rapide et spec-
taculaire de votre autodiscipline. Je parle d'affirmations. Les affirmations sont des mots ou
des expressions qui renforcent vos objectifs ou les étapes menant à vos objectifs. Ce sont
comme des vitamines pour l'esprit. Les affirmations sur soi-même font des merveilles, mais
les affirmations écrites fonctionnent encore mieux. Ils vous fournissent une motivation
simple et facile qui fonctionne à un niveau très profond.
Écrire des affirmations est une technique très dynamique car les mots écrits ont beaucoup
de pouvoir sur notre esprit. Lorsque nous écrivons des messages à nous-même, nous les
lisons au fur et à mesure que nous écrivons, c’est comme créer un double coup positif de
soutien psychologique pour nos actions, une vitamine pour le mental.
Il est maintenant temps de sélectionner un objectif (ou un pas vers votre objectif) auquel
vous souhaitez appliquer l’autodiscipline. Transformez votre objectif ou votre tâche en une
phrase courte et unique, une affirmation. Utilisez votre nom et écrivez votre affirmation de
trois manières différentes en utilisant les première, deuxième et troisième personnes. En
d'autres termes, écrivez par exemple :
"Moi, (Jean Dupont), je pratique le piano une heure par jour."
"Toi, (Jean Dupont), tu pratiques le piano une heure par jour."
"(Jean Dupont) pratique le piano une heure par jour."
Ecrivez vos affirmations au présent. Rendez-les spécifiques, parfois, ajouter des chiffres
peut aider. Essayez de capturer une action lorsque cela est possible. Déclarez toujours vos
affirmations dans des phrases positives au lieu de phrases négatives.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 3 : SYSTÈME DE CROYANCES SUBCONSCIENTES
Par exemple :
Écrivez : "Moi, (Marie Durand), je profite de la vie sans cigarettes."
Plutôt que : "Moi, (Marie Durand), je ne fume pas."
Écrivez : "Moi, (Marie Durand), je pèse 60 kilos".
Plutôt que : "Moi, (Marie Durand), je veux perdre 5 kilos."
Les phrases positives fonctionnent mieux pour l'autodiscipline que les négatives.
Une fois que vous avez écrit vos trois phrases d’affirmations (première, deuxième et troi-
sième personne), copiez le groupe d’affirmations deux fois de plus afin que, sur votre bout
de papier, vous ayez trois groupes de phrases identiques. Chaque groupe doit contenir
votre déclaration de trois manières différentes (je, tu, il).
Ecrivez vos phrases à la main, lentement, de manière réfléchie et attentive. Ne le faites pas
mécaniquement. Pensez à ce que ces mots signifient quand vous les écrivez. Si vous res-
sentez des pensées négatives lorsque vous écrivez, ou une résistance, ou un doute, écrivez
vos pensées négatives sur une feuille de papier séparée. Même si la pensée ou le senti-
ment négatif est léger, écrivez-le. Écoutez-vous vraiment. Si, par exemple, vous commencez
à entendre ce que vous dites, "Je ne vais jamais perdre du poids", "Cela va être trop diffi-
cile" ou "Je ne vais jamais nettoyer le garage et installer le bureau", écrivez-le puis conti-
nuez vos trois groupes d’affirmations positives.
Après avoir écrit vos affirmations, examinez les pensées négatives que vous avez écrites. Ce
processus vous donnera un bon aperçu des méthodes que vous utilisez pour inhiber votre
autodiscipline. Essayez de relier les pensées négatives que vous avez écrites à l’un des obs-
tacles à l’autodiscipline dont nous avons parlé plus tôt, tels que les poisons de Hyde, ou
l’une des cinq peurs subconscientes, ou l’une des croyances subconscientes à la base des
peurs.
Vous constaterez parfois qu'une pensée ou un sentiment négatif peut être lié à plus d'un
obstacle. Après avoir découvert les méthodes de Hyde, accordez-vous un moment pour ré-
fléchir à ce que vous avez découvert. Ensuite, vous commencerez automatiquement à con-
trecarrer la campagne anti-autodiscipline de Hyde. Vos connaissances vous aideront à dé-
velopper des modèles positifs d’autodiscipline pour tout objectif que vous souhaitez con-
crétiser.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 3 : SYSTÈME DE CROYANCES SUBCONSCIENTES
Maintenant, transformez vos affirmations en vitamines
Cette astuce est rapide et facile. Prenez simplement une feuille de papier contenant vos
trois séries d'affirmations et découpez ces trois groupes. Mettez un groupe où vous le
voyez tous les jours, même plusieurs fois par jour : sur le miroir de la salle de bain, sur le
tableau de bord de votre voiture, sur la table de chevet. Ensuite, faites la même chose avec
le deuxième groupe d'affirmations. Ainsi vous aurez un groupe d'affirmations dans deux
endroits importants différents. Mettez le troisième groupe dans votre portefeuille ou votre
sac à main pour l’avoir avec vous tout au long de la journée. Tout ce que vous avez à faire
est de vous rappeler de le lire autant de fois que vous le pouvez. Dix fois par jour c’est bien
mais cent fois c’est meilleur.
Utilisez cette technique pour transformer chacun de vos objectifs en affirmations. Essayez
d'écrire les groupes sur des cartes. Changez les cartes toutes les deux semaines ou chaque
fois que vous vous habituez à les voir et qu'elles n'ont aucun impact. Modifiez les cartes
lorsque vous modifiez vos objectifs ou lorsque vous ajoutez de nouveaux objectifs à votre
vie.
En plus de développer des affirmations qui maintiennent vos objectifs dans une approche
psychologique, vous pouvez également faire des affirmations pour vous aider à démarrer
ou à terminer toute tâche que vous ne voulez pas faire. Cette technique fonctionne même
si vous avez deux ou trois objectifs différents. Chaque fois que vous écrivez ou lisez votre
affirmation, vous stimulez votre autodiscipline.
Rappelez-vous : prenez vos vitamines tous les jours ! Vous combinerez bientôt vos affirma-
tions avec la visualisation, l’auto-conversation et d’autres techniques. Individuellement,
ces techniques fonctionnent bien. Ensemble, ils fonctionnent incroyablement bien. Ne les
négligez pas. Tous sont rapides, faciles et efficaces.
CONSEIL
Chaque fois que vous trouvez une citation ou une phrase inspirante, écrivez-la sur une
bande de papier et placez-la où vous pouvez la voir plusieurs fois par jour. Mettez égale-
ment une copie dans votre portefeuille ou votre sac à main. N'oubliez pas de le lire fré-
quemment. Changez votre citation ou phrase régulièrement.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 3 : SYSTÈME DE CROYANCES SUBCONSCIENTES
13. JOUR 9 : ‘’Je ne peux pas changer’’ et Relaxation
Je ne peux pas changer
"Certaines personnes ne peuvent tout simplement pas changer."
"Je suis juste paresseux."
"Cela fait partie de ma personnalité."
"Je suis comme maman (ou papa)."
Combien de fois avez-vous entendu ce genre d'affirmations ?
Probablement très souvent. Mais peu importe combien de fois vous les avez entendus, ils
sont aussi troués qu’une moustiquaire. Les gens changent constamment. Cependant, il y a
un piège. Vous vous souvenez peut-être de la vieille blague qui dit: "Combien de psycho-
thérapeutes avez-vous besoin pour changer une ampoule ? Un seul - mais l'ampoule doit
vraiment vouloir être changer." Là est le sujet.
Personne ne peut donner envie à une autre personne de changer. Le désir de changement
doit venir de l'intérieur. En bref, si une personne doit changer, cette personne doit d'abord
choisir, consciemment et inconsciemment, de changer. Et l'augmentation de l'autodisci-
pline de toute personne correspond alors à ce changement, que l’autodiscipline soit utili-
sée pour une petite tâche ou pour un grand projet.
Quelque chose à propos du choix du changement : notre comportement, nos émotions,
notre intellect et presque tout ce qui nous concerne, en plus des problèmes biologiques,
résultent d’une série de choix.
Beaucoup de ces choix sont faits quotidiennement. En outre, nous décidons chaque jour si
nous devons continuer à respecter certains choix passés. Parfois, ce processus est cons-
cient, parfois subconscient. En effet, le choix consiste en ce qui unit notre comportement
actuel à nos décisions, expériences et influences passées.
Nous sommes enchaînés à notre passé chaque fois que nous décidons de l'être. "Je suis
comme ça depuis si longtemps, je ne peux pas changer." "Vous ne pouvez pas apprendre à
un vieux chien de nouveaux tours." "J'ai été éduqué pour croire ..." De telles déclarations
reflètent une réticence à accepter la responsabilité de la vie présente de quelqu'un. Bien
sûr, qui nous sommes et ce que nous faisons aujourd'hui est lié à hier.
Mais laisser notre hier déterminer et dicter notre aujourd'hui et demain est un choix. La
partie de vous qui ne veut pas de changement veut vous faire croire que le passé est un
piège en acier. Si les êtres humains étaient incapables de se libérer du passé, nous vivrions
toujours dans des cavernes froides et humides et nous chercherions notre nourriture avec
un club. En tant qu'espèce, nous évitons d'être piégés dans le passé.
AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr
PARTIE 3 : SYSTÈME DE CROYANCES SUBCONSCIENTES
Nous inventons des maisons, des voitures et des supermarchés.
De même, en tant qu'individus, nous pouvons nous réinventer en comprenant que "je ne
suis pas obligé d'être ce que j'étais hier et je ne dois pas faire ce que j'ai fait hier". En subs-
tituant le discours intérieur négatif par le discours intérieur positif, et en utilisant la visuali-
sation pour remplacer les messages subconscients indésirables par des messages cons-
cients souhaitables, vous vous retrouverez en train de jouir de nombreux fruits de l’auto-
discipline.
Rappelez-vous : si une attitude positive peut créer des actions positives, l'inverse est éga-
lement vrai. Les actions positives peuvent créer une attitude positive. Ceux-ci se nourris-
sent et se soutiennent. Vous obtenez maintenant les informations, les techniques et les ou-
tils pour les renforcer simultanément.
C'est aussi le bon moment pour vous alerter sur les aspects positifs de la prise de respon-
sabilité personnelle pour vos actions. Considérons l'observation de Shakespeare selon la-
quelle nos défauts ne sont pas dans les étoiles, mais en nous-mêmes. Cependant, seuls
certains d’entre nous acceptent la responsabilité de nos problèmes ou difficultés.
Ici, nous ne parlons pas d’accepter la responsabilité de situations qui sont vraiment hors de
notre contrôle, nous parlons plutôt de notre refus d’accepter la responsabilité de situa-
tions qui sont bien dans notre domaine d’influence. Et si nous n'acceptons pas la responsa-
bilité de notre propre influence dans nos vies, nous créerons inconsciemment toutes sortes
d'excuses qui nous libéreront de la responsabilité de prendre des mesures pour atteindre
nos objectifs.
De plus, si nous comptons sur le destin et la chance pour atteindre nos objectifs, nous de-
vrions préparer un gros repas et être patient, car nous attendrons très longtemps. La
chance arrive quand la préparation rencontre l’opportunité. Comme Dick Motta, l'un des
meilleurs entraîneurs de l'histoire du basketball professionnel disait : "Je crois fermement
en la chance, plus je travaille fort, plus j'ai de la chance."
Le point important : votre capacité à développer, à utiliser et à maintenir votre autodisci-
pline est directement liée à votre volonté d'accepter la responsabilité de créer votre propre
situation.

‘’La chance est ce qui arrive quand la


préparation rencontre l’opportunité’’
Elmer Letterman

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 3 : SYSTÈME DE CROYANCES SUBCONSCIENTES
Exercice : Un outil puissant : La relaxation
D'une certaine manière, en utilisant le système de relaxation, vous pouvez immédiatement
augmenter votre capacité à penser, ressentir et faire tout ce que vous décidez de penser,
ressentir et faire.
Pourquoi ? Toute diminution de la tension, de l'anxiété et de la peur crée une augmenta-
tion immédiate de l’autodiscipline. La relaxation circonstancielle diminuera immédiate-
ment la tension, l'anxiété ou la peur qui se produit lorsque vous êtes confronté à une tâche
qu’une partie de vous ne veut pas accomplir.
Maintenant, en plus d’apprendre quelques techniques de base par lesquelles la relaxation
situationnelle augmentera votre autodiscipline, vous apprendrez une technique de relaxa-
tion rapide conçue sur mesure pour une utilisation avec l’autodiscipline.
Mais d’abord, examinons rapidement comment Hyde vous empêche d’appliquer votre
autodiscipline. Vous savez déjà que Hyde crée des angoisses et des peurs subconscientes
chaque fois que vous décidez de faire quelque chose qui vous sort de votre zone de con-
fort. Lorsque Hyde commence à utiliser les poisons, les barrières et les croyances contre-
productives que vous avez apprises auparavant, vous commencez à ressentir de la tension
et du stress. Ensuite, la partie de vous qui souhaite appliquer l’autodiscipline commence à
s'éloigner de toute tâche à sa portée. En d'autres termes, vous démarrez le processus
d'évasion : vous commencez à abandonner la tension à laquelle Hyde est connecté.
Le processus d'évasion se poursuit de la manière suivante: vous décidez tout d'abord de
commencer une tâche qui requiert de l’autodiscipline. Plus tard, Hyde utilise plusieurs
pièges pour vous empêcher de le faire. Ensuite, à cause du conflit intérieur qui commence
à chauffer et à bouillir, votre niveau de tension commence à augmenter. Lorsque votre ni-
veau de stress augmente, votre niveau d'anxiété augmente également. Ensuite, à mesure
que votre niveau d'anxiété augmente, votre motivation diminue. Ensuite, vous vous dites :
"Je ne veux pas faire ça maintenant." Ensuite, comme la tension psychologique provoque
une réaction physiologique, vous n’avez soudainement plus l’impression de réaliser la
tâche.
En fait, plus vous vous rapprochez de la tâche, plus vous réfléchissez et souhaitez l'éviter.
Lorsque le processus d'évasion se déroule, vous vous retrouvez à tergiverser, à éviter ou à
vous échapper d'une tâche que vous devez effectuer pour atteindre le but que vous avez
choisi. Ainsi, lorsque vous commencez à faire n'importe quelle activité d'évitement, vous
ressentez un soulagement émotionnel et physique immédiat. Ce faux sentiment de soula-
gement se produit même si vous savez que les conséquences de votre évasion et de votre
report créeront des problèmes ultérieurement.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 3 : SYSTÈME DE CROYANCES SUBCONSCIENTES
Que faire ?
Eh bien, vous connaissez déjà les poisons, les barrières et les croyances contre-productives
qui court-circuitent votre autodiscipline. Mais les connaissances générales ne suffisent pas
pour vaincre la résistance de Hyde. Vous devez savoir quels pièges spécifiques sont utilisés
contre vous.
Ensuite, vous pouvez généralement indiquer pourquoi ils sont utilisés. Armé du pourquoi,
vous pouvez résoudre un accord rapide avec Hyde afin d'atténuer le conflit intérieur qui se
produit lorsqu'une partie de vous-même veut faire quelque chose qu'une autre partie de
vous ne veut pas faire. Lorsque le conflit intérieur se détendra, les barrières commenceront
à se réduire, devenant si petites que vous pourrez exercer le comportement souhaité.
Alors, comment trouvez ce que Hyde prépare ? Facile, tout ce que vous avez à faire est de
vous détendre. Ensuite, vous pouvez vous poser des questions "Pourquoi" : "Pourquoi est-
ce que je veux manger quelque chose au lieu de rédiger ce rapport ?" "Pourquoi est-ce que
je veux regarder la télé en ce moment ?" "Pourquoi est-ce que je pense que remplir ce for-
mulaire sera si douloureux ?" "Pourquoi est-ce que je réponds de cette façon ?"
Et même si les questions spécifiques que vous vous posez changent en fonction de la tâche
à laquelle vous faites face, leur nature restera la même. Vous devrez vous poser des ques-
tions "Pourquoi".
Ces questions vous aideront à déterminer rapidement les véritables raisons de votre com-
portement d'évasion. Ces véritables motifs seront inévitablement liés à un ou plusieurs des
divers poisons ou barrières de Hyde. Identifier ces pièges de l'esprit diminuera immédiate-
ment son pouvoir. La relaxation est ce qui vous donne la possibilité de changer votre com-
portement et vos décisions comportementales du subconscient à la partie consciente de
votre esprit. En d'autres termes, lorsque vous vous calmez et que vous vous détendez sys-
tématiquement, même pour quelques minutes à peine, vous pouvez vous entendre sou-
dainement en train de penser. Ensuite, en utilisant vos nouveaux outils et techniques, vous
pouvez rapidement transformer vos pensées négatives cachées en un soutien positif à la
discipline personnelle.
Important : Si vous vous détendez une minute avant d’avoir un comportement d'évasion,
vous constaterez que cette détente permet de rationaliser, minimiser et justifier ce com-
portement d'évasion. Cette connaissance donnera un élan gigantesque à votre autodisci-
pline. Alors, comment faire une relaxation circonstancielle ?

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 3 : SYSTÈME DE CROYANCES SUBCONSCIENTES
Une technique de relaxation circonstancielle rapide et facile ...
Qu'est-ce que la relaxation circonstancielle ? Comme son nom l'indique, cela signifie que
chaque fois que vous commencez à éviter une tâche qui doit être accomplie, la situation
nécessitera une relaxation. Quelle que soit la nature de la tâche, si vous êtes sur le point
d'écrire un rapport ou de lancer un projet de nettoyage, un effort de relaxation systéma-
tique vous poussera vers l’autodiscipline. La relaxation physique créera automatiquement
l’état psychologique qui vous permettra d’utiliser vos outils et vos techniques d’autodisci-
pline. De cette manière, chaque fois que vous sentez que Hyde vous sépare de la tâche que
vous souhaitez effectuer, vous aurez besoin de deux ou trois minutes pour exécuter les
étapes suivantes. Plus vous le ferez, plus cela deviendra rapide et facile.
1. Prenez quelques respirations profondes, ralentissez votre respiration et dites-vous: "Je
suis complètement détendu." Peu importe que vous soyez debout, assis ou couché. Es-
sayez simplement d’être aussi à l'aise physiquement que la situation le permet.
2. Puis, en continuant à ralentir votre respiration, dites-vous: "Je serre mon front, puis je le
relâche, je resserre tous mes muscles du visage, puis je les relâche, je serre ma mâchoire,
puis je la détends, je serre mes muscles du cou, puis je les détends. " Continuez avec vos
principaux groupes musculaires (épaules, bras, mains, dos, estomac, etc.) en les compri-
mant puis en les relâchant.
3. Prenez une minute pour donner à votre corps une chance de se sentir détendu. Contrô-
lez votre respiration Utilisez votre conversation interne pour favoriser votre relaxation phy-
sique. Utilisez la visualisation pour vous voir vous acquitter facilement de la tâche à effec-
tuer.
4. Rapidement, demandez et répondez à quelques questions "Pourquoi". Écoutez ce que
Hyde vous dit. Remarquez comment Hyde essaie de vous tromper pour éviter la tâche. Puis
neutralisez l’influence de Hyde en vous racontant l’autre côté de l’histoire. Soyez convain-
cant, soyez puissant, mais restez détendu. Concentrez-vous sur une récompense immé-
diate spécifique pour avoir accompli la tâche. Utilisez la visualisation, le dialogue intérieur
ou tout autre outil utile.
5. Commencez à faire un petit pas d'action vers la tâche. Lorsque vous vous approchez de
la pièce, de la table, des outils ou de l’endroit où vous en avez besoin pour commencer la
tâche, continuez de contrôler votre respiration et votre condition physique. N'oubliez pas
de détendre vos muscles. Chaque fois que vous sentez ou écoutez un message d'évitement
de Hyde, utilisez vos outils et vos techniques d'autodiscipline pour remplacer ce message
par un flot de messages d'autodiscipline. Faites-le en abondance.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 3 : SYSTÈME DE CROYANCES SUBCONSCIENTES
6. Commencez efficacement la première étape de votre tâche. Encore une fois, rappelez-
vous de vous détendre. Contrôlez votre respiration Et, je le répète, chaque fois que vous
sentez ou entendez un message d'évasion de Hyde, utilisez vos outils et vos techniques
d'autodiscipline pour remplacer ce message par un flot de messages d'autodiscipline.
Le début est la partie la plus difficile du processus d'autodiscipline. Cela est vrai pour les
tâches quotidiennes telles que les exercices, les régimes et le développement des compé-
tences, mais également pour les projets ponctuels. La relaxation circonstanciel, plus que
tout autre outil ou technique, vous aidera à démarrer, peu importe le type de projet ou de
tâche à accomplir. Utilisez cette technique de relaxation rapide tous les jours et tout au
long de la journée, et observez-vous à travers le processus de maîtrise de soi, encore et en-
core. Oui, la relaxation circonstancielle deviendra de plus en plus facile avec une utilisation
régulière. Et, oui, vous accomplirez davantage de tâches lorsque vous vous relâcherez sys-
tématiquement et que vous arrêterez de vous battre.
Remarque : la relaxation circonstanciel est particulièrement efficace pour faire face aux
problèmes d'autodiscipline impliquant des comportements de consommation tels que fu-
mer, boire et trop manger. Ces comportements deviennent des habitudes lorsque nous ré-
agissons automatiquement à une situation sans penser à nos actions au préalable, sans
vraiment nous entendre donner l'ordre d'agir, sans savoir consciemment pourquoi nous
avons décidé d'agir de manière contre-productive. De plus, comme les comportements
consommateurs semblent se jeter spontanément sur vous de partout, vous sentez naturel-
lement que ce comportement est indépendant de votre volonté. Ce n'est pas comme ça,
en aucun cas. Vous contrôlez vraiment votre comportement ou, plus précisément, votre
côté de Hyde est sous contrôle.
Rappelez-vous : Hyde fait partie de vous et est donc soumis à votre influence. Détendez-
vous et écoutez ce que Hyde dit, votre comportement commencera à avoir un sens pour
vous. Et vous pouvez proposer des moyens qui vous permettent de continuer à faire ce que
vous voulez vraiment faire au lieu de ce que Hyde veut que vous fassiez. Rappelez-vous
également que les comportements consommateurs doivent être remplacés par d'autres
comportements, sans quoi vous sentirez un vide là où ils étaient. Ce vide affectera négati-
vement votre autodiscipline. Ainsi, chaque fois que vous essayez d'arrêter un comporte-
ment, remplacez-le toujours par un autre comportement que vous préférez.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 3 : SYSTÈME DE CROYANCES SUBCONSCIENTES
14. JOUR 10 : ‘’Quelque chose de terrible va se passer ’’ et Objectifs
Quelque chose de terrible va se passer
Ouvrez n'importe quel livre de psychologie et vous trouverez au moins un chapitre traitant
de la peur exagérée d'être victime d'un événement catastrophique. Cette tendance est un
mécanisme psychologique conçu pour nous empêcher de nous faire du mal.
Chaque fois que nous nous approchons d'une situation dans laquelle nous nous sentons
anxieux ou mal à l'aise, notre anxiété émerge des profondeurs sous la forme d'une voix in-
térieure. Cette voix agit comme un signe de prudence : "si vous essayez ceci, ce sont toutes
les mauvaises choses qui pourraient vous arriver."
Mais alors, très souvent, cette voix subconsciente choisit la pire possibilité et commence à
vous harceler avec celle-ci. Simultanément, la voix vous rappellera des cas similaires dans
lesquels des résultats négatifs sont survenus :
"Quoi, tu vas parler au patron d'une augmentation ? Il va penser que tu veux te plaindre et
il va te virer." Rappelez-vous l'entraîneur de l'équipe de football du collège quand il vous a
traité de pleurnichard devant l'équipe quand vous avez demandé si vous pouviez changez
de poste de défenseur pour celui d’attaquant, vous n’oublierez jamais ce sentiment. "
"Quoi, tu vas faire un discours ? Tu vas probablement oublier les mots et tu vas te ridiculi-
ser." Vous souvenez-vous de ce que vous avez ressenti lorsque vous avez perdu tout vos
moyens devant l'assemblée des étudiants ?
Et puis cela continue, jusqu'à ce que vous soyez immobilisés par la menace d'un désastre.
Considérez ce qui suit : Ce processus de pensée subconsciente se produit avec tous les
types d’activités, prendre l’avion, aller à un entretien d'embauche, rédiger un article ou un
rapport, presque tout comporte un risque.
Maintenant, considérez ceci : chaque fois que vous faites un pas vers un objectif, vous
prenez un risque. Que vous achetiez un bien immobilier, entrepreniez un régime ou
nettoyiez le garage, quelque chose ne va pas. Donc, pour vous éviter une catastrophe,
votre voix intérieure met trop l'accent sur les dangers liés au risque. Malheureusement,
écouter cette voix pessimiste et trop prudente vous laissera sans l’enthousiasme et l’auto-
discipline nécessaires pour réaliser vos désirs.
Dans la vie, les véritables dangers existent vraiment. Mais ici, nous parlons des effets de
dangers auto-créés exagérés, qui ne servent qu'à nous inhiber au lieu de nous protéger.
Rappelez-vous, la conviction que nous avons vue. Quelque chose de terrible se produira,
fonctionne de manière très subtile. Il est déguisé à bien des égards.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 3 : SYSTÈME DE CROYANCES SUBCONSCIENTES
Avez-vous de la difficulté à poursuivre un de vos objectifs parce que vous avez commencé à
vous inquiéter chaque fois que vous aviez fait un pas en avant ? Si tel est le cas, examinez
attentivement ce que vous vous dites à propos du but que vous avez choisi. Vous seul sau-
rez quand la croyance "Quelque chose de terrible se passera" est en vigueur.
De cette façon, soyez honnête avec vous-même si votre report est basé sur une attente ca-
tastrophique ou une préoccupation légitime. Ne laissez pas Hyde utiliser vos signes d'alerte
mentale contre vous. Défiez vos peurs avec votre intellect et votre raison. Si vous écoutez
consciemment votre voix intérieure rationnelle, votre voix émotionnelle perdra un peu de
son pouvoir sur vous. Et ainsi, vous pourrez vous déplacer avec moins de nids de poule sur
la route.
Un outil puissant : la feuille d'objectifs
Nous avons tous des objectifs. Malheureusement, la plupart des gens laissent leurs objec-
tifs flotter dans leurs têtes comme des rêves. Jusqu'à ce que vos rêves deviennent des ob-
jectifs concrets avec lesquels vous puissiez vraiment travailler, ils ne seront toujours que
des rêves, des rêves non réalisés. Vous voyez, les rêves ne deviennent jamais réalité tant
qu'ils ne sont pas d'abord transformés en objectifs concrets, alors et seulement alors, les
objectifs auront la possibilité de devenir réalité. C'est la différence entre les rêves et les ob-
jectifs. De cette façon, vous commencez par avoir un rêve, puis vous le transformez en ob-
jectif concret, puis vous concevez un plan pour atteindre cet objectif. C'est une abréviation
du processus d'autodiscipline.
Vous êtes maintenant prêt à ajouter la feuille d’objectifs à votre boîte à outils. Cet outil est
le moyen le plus rapide et le plus simple pour vous de transformer vos rêves en objectifs
réalisables. Que votre objectif soit grand ou petit, la feuille d'objectifs est un outil puissant
qui mettra en branle le processus d'autodiscipline. La feuille d'objectifs remplit une fonc-
tion psychologique importante. Votre objectif est de vous donner des directives, un enga-
gement, une motivation et une base d’action. Vous réaliserez les avantages incroyables de
l'autodiscipline. En fait, je vous recommande de créer une feuille d'objectifs pour chaque
objectif nécessitant un effort commun. Pour le moment, cependant, je vous suggère de
choisir un seul objectif.
Important : lorsque vous rédigez votre feuille d’objectifs, ne le faites pas trop à la légère et
structurez votre cerveau. Faire une feuille d'objectifs devrait être quelque chose de rapide
et facile pour vous. Cet outil est très important à prendre au sérieux.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 3 : SYSTÈME DE CROYANCES SUBCONSCIENTES
Exercice : La fiche d'objectifs comporte 3 éléments simples :
1. Vous devez rédiger un énoncé spécifique et détaillé de votre objectif. Je répète, votre
objectif écrit doit inclure des données spécifiques. N'écrivez pas : «je veux une bonne san-
té, une fortune, un bonheur véritable, etc.» Ecrivez plutôt «Je veux perdre 15 kilos en 6
mois», «Je veux gagner 100 000 dollars par an en deux ans», «Je veux apprendre à parler
espagnol en 1 an.» Plus la description de ce que vous voulez est claire, plus il vous sera fa-
cile de développer un plan qui vous permettra d'y parvenir.
2. Vous devez déclarer pourquoi vous voulez atteindre cet objectif. Quel est votre but ?
Certaines personnes y voient une sorte de mission ou une déclaration d'intention. La clar-
té du but détermine le pouvoir de votre engagement, ce qui alimente le processus d'auto-
discipline. Ecrire votre objectif vous aidera également à être sûr que l'objectif que vous
avez choisi est bien votre rêve et non pas l'idée de quelqu'un d'autre sur ce que vous de-
vriez faire. Avoir un objectif écrit est une partie importante du processus d'autodiscipline,
car cela vous donne une motivation durable. En effet, pour que l'autodiscipline évolue sans
heurts au lieu d'avancer dans des frictions dans une série de départs et d'arrêts frustrants,
vous devez savoir clairement pourquoi vous faites ce que vous faites.
3. Vous devez énumérer toutes les étapes, que votre objectif requiert, autant que vous le
pouvez. Plus tard, vous donnerez à chacune de ces étapes une période de temps. Mais
pour le moment, tout ce que vous avez à faire est d’écrire les étapes sous forme de
phrases courtes. N'essayez pas de lister les étapes par ordre d'importance. Écrivez-les sim-
plement. Vous pourrez toujours en ajouter, en supprimer ou les modifier ultérieurement.
Lorsque vous répertoriez les étapes requises, décomposez les étapes les plus menaçantes
en étapes plus petites. Plus les étapes sont petites, meilleures sont vos chances de les ter-
miner.

Commencez à écrire MAINTENANT

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 3 : SYSTÈME DE CROYANCES SUBCONSCIENTES
Après avoir terminé l'exercice précédent, vous devrez vous poser quelques questions qui
vous aideront à savoir, vraiment, si cet objectif est quelque chose que vous voulez vraiment
poursuivre et atteindre. Les questions que vous vous poserez renforceront votre engage-
ment ou vous demanderont de reconsidérer votre objectif. D'une manière ou d'une autre,
vous gagnerez à connaître vos véritables sentiments à ce sujet. L'idée de poursuivre votre
objectif crée de l'anxiété, ne vous inquiétez pas trop, Hyde pourrait chuchoter des peurs à
votre subconscient.
N'oubliez pas : Hyde ne veut pas que vous fassiez vraiment quelque chose qui vous
oblige à sortir de votre zone de confort, qui est bien sûr l'endroit où vous trouverez de
nombreux trésors. Les questions suivantes clarifieront vos véritables sentiments concer-
nant votre objectif. Vous devez connaître les réponses afin d'empêcher Hyde d'appliquer
ses astuces avec succès lorsque vous commencez à exécuter vos actions en direction de
votre objectif. N'oubliez pas que lorsque vous répondez à ces questions, Hyde ajoutera un
avis. Ensuite, veillez à observer en détail tout avis négatif qui pourrait en découler, posez-
vous la question : en réalité, c'est vous qui parlez, ou Hyde qui fait son petit jeu ?
Maintenant, demandez-vous :
- Cet objectif mérite t-il le temps et les efforts que j’y consacre ?
- Les récompenses valent-elles la peine ?
- Ma vie quotidienne, comment cela sera-t-il affecté ?
- Est-ce quelque chose d’agréable ?
- Quel est l'inconvénient de poursuivre et d'atteindre cet objectif ?
- Comment ma famille, mes amis et ma carrière seront-ils affectés par la réalisation de cet
objectif ?

Vous n'êtes pas obligé d'écrire vos réponses, mais vous devez vraiment leur donner un peu
de réflexion. Vos pensées et sentiments à propos de vos réponses constituent une partie
importante de cet outil de la feuille d’objectifs. N’oubliez pas, faites simple.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 4 : APPLIQUER TOUT ENSEMBLE

Vous êtes maintenant prêt à mettre vos connaissances en pratique!


Vous savez déjà que l'autodiscipline est un processus et non un trait inné de la person-
nalité. Vous connaissez les raisons psychologiques des blocages de l'autodiscipline.
Vous connaissez les pièges contre-productifs qui rendent inutilement difficile la maî-
trise de soi. Vous connaissez également des outils et des techniques qui renforceront
votre pouvoir de discipline personnelle. Et vous savez comment les utiliser. Mais vous
ne savez pas quand les utiliser. Savoir quand c'est aussi important que de savoir com-
ment.
En fait, la clé de la réussite de l'autodiscipline réside dans l'utilisation d'outils spéci-
fiques au stade approprié du processus d'autodiscipline. N'oubliez donc pas que le pro-
cessus d'autodiscipline, quelle que soit la taille de votre tâche ou la portée de votre ob-
jectif, se déroule par étapes spécifiques. Encore une fois, certains outils fonctionnent
mieux à certaines étapes.
Dans les pages suivantes, vous apprendrez les étapes, leur fonctionnement et quand
utiliser les divers outils. En d'autres termes, vous êtes sur le point de tirer un grand bé-
néfice de tout ce que vous avez appris.

Le processus d'autodiscipline se déroule en 4 étapes


1. Décision
2. Préparation
3. Action
4. Achèvement / Maintenance

Important : vous devez répondre aux exigences de chaque étape avant d’avancer à la pro-
chaine. Sinon, vous poserez des difficultés inutiles. L'erreur la plus courante que com-
mettent les personnes lorsqu'elles tentent de recourir à l'autodiscipline est la suivante :
elles choisissent un objectif et commencent à l'étape d'action du processus d'autodisci-
pline, avant de faire le travail préliminaire nécessaire. C'est comme essayer de construire
un grenier avant de construire le rez-de-chaussée.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 4 : APPLIQUER TOUT ENSEMBLE
Je répète, en commençant par votre objectif dans la phase d’action, avant de passer par les
étapes spécifiques de la phase de décision et de la phase de préparation, c’est comme pla-
cer la charrue avant les chevaux. Bien sûr, vous pourrez amener votre marchandise sur le
marché, mais pas sans vous rendre complètement fou, vous et votre cheval. Vous ferez
beaucoup plus d’autodiscipline en faisant les choses dans un certain ordre. Croyez-moi,
cette approche vous fera économiser beaucoup de temps et de problèmes, quel que soit le
type d'objectif que vous choisirez, que vous démarriez une entreprise, perdiez du poids ou
finissiez par nettoyer le garage. Voyons maintenant la première étape du processus d’auto-
discipline: la décision.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 4 : APPLIQUER TOUT ENSEMBLE
15. L’ÉTAPE DE DÉCISION
L’ÉTAPE DE DÉCISION
Comme son nom l'indique, dans cette première étape, vous devrez choisir un objectif et
solidifier ce choix. Ce processus est plus complexe que vous ne le pensez. D'un autre côté,
il n'y a rien de difficile ou de compliqué. Et bien que les phases de cette étape soient faciles
à mettre en place, elles constituent une partie très importante du processus d’autodisci-
pline. Si vous ne prenez pas les mesures nécessaires ici, cela entraînera généralement une
difficulté d'autodiscipline dans la phase d'action.
Au cours de la phase de décision, votre objectif est de créer une base psychologique, un
engagement qui vous guidera à travers toutes les étapes (toutes les heures, tous les jours,
toutes les semaines, tous les mois) requises par votre objectif. Une base psychologique so-
lide vous permettra de gérer tous les doutes, les peurs et les croyances contre-productives
que Hyde vous envoie (horaire, quotidien, hebdomadaire, mensuel). Ironiquement, plus
votre objectif est important pour vous, plus Hyde tentera de vous empêcher de le pour-
suivre. Comme vous le voyez, pour Hyde, un objectif important semble terrible et difficile.
Pour cette raison, vous devrez être vigilant à propos de Hyde à tout moment. L'autodisci-
pline est plus facile quand vous savez exactement ce que vous affrontez.
Vous devez comprendre que chaque pièce a deux faces. Oui, vous pouvez avoir un garage
propre, mais vous n'aurez pas les choses qui le remplissent à la fois. Oui, vous pouvez avoir
votre propre entreprise, mais vous n’avez plus la sécurité d’un salaire fixe tous les mois. Si
vous arrêtez de boire au bar, vous serez en meilleure santé et vous aurez plus d'argent,
mais vous risquez de perdre la compagnie de vos amis buveurs.
En d'autres termes, vous devrez toujours laisser quelque chose pour obtenir autre chose.
Et même si vous voulez consciemment certaines choses, vous ne voudrez peut-être pas ac-
cepter inconsciemment le revers de la médaille, celui de laisser certaines autres choses.
Je répète : pour obtenir ce que vous voulez, vous devez laisser certaines choses. Renon-
cer à quoi ? Vous devez répondre à cette question avant de passer à l'action pour atteindre
votre objectif. Voici quelques exemples de ce que vous pourriez avoir à quitter : temps, ar-
gent, confort physique, confort émotionnel, sécurité, loisirs, relation personnelle, image de
soi, approbation parentale, approbation sociale, etc. etc. etc.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 4 : APPLIQUER TOUT ENSEMBLE
Important : L’un des pièges préférés de Hyde est de vous faire croire que vous devez laisser
complètement (Tout ou Rien) une chose à laquelle devriez renoncer complètement pour
atteindre votre objectif. Parfois, vous pourrez trouver des moyens de conserver ce que
vous avez et d'obtenir ce que vous voulez, parfois non. Parfois, vous pouvez prendre des
engagements, parfois non. Ces types de décisions doivent être prises consciemment
chaque fois que vous choisissez un objectif, car chaque objectif a un côté obscur qui fonc-
tionne inconsciemment. Hyde, votre côté qui ne veut pas l’autodiscipline, utilisera vos pré-
occupations et vos intérêts subconscients comme un lien émotionnel pour vous lier au re-
port, à la défaite, au cynisme, et bien d’autres choses, vous connaissez le reste.
Au stade de la décision, vous devez ramener toutes vos préoccupations et vos intérêts sub-
conscients à la surface afin de les traiter, ils ne pourront alors pas vous tendre une embus-
cade dans l’étape de l'action. Réciproquement, lorsque vous explorez consciemment les
deux côtés de votre objectif, "atteindre" contre "abandonner", et que vous êtes clair à ce
sujet, vous pouvez alors traiter avec Hyde dans une position solide. Cependant, si vous
n'amenez pas les deux côtés de l'image vers votre centre d'attention et de conscience,
vous traînerez un boulet invisible. Vous ne verrez pas ce qui vous empêche d'avancer.

Exercice :
Tout ce que vous avez à faire ici est d’écrire votre objectif en haut d’un morceau de papier.
Ensuite, faites dans une colonne à gauche la liste des avantages de poursuivre et
d’atteindre votre objectif. Sur la droite faites la liste des inconvénients. Le but de ce proces-
sus est de vous assurer que tous les aspects négatifs de votre objectif et de l’atteinte de ce-
lui-ci soient clairement définis. Consultez également votre feuille d’objectifs, qui contient
une liste des étapes à suivre pour atteindre votre objectif. Que devriez-vous abandonner
pour atteindre chaque étape ? Lorsque vous atteindrez votre objectif, quels seront les in-
convénients ? Encore une fois, gardez ce processus simple, mais faites-le. Mettez les avan-
tages et les étapes dans une liste à gauche et les inconvénients de votre recherche de cet
objectif à droite. Cela semble simple ? C'est bien. N'oubliez pas que ce processus simple
vous fournira une quantité surprenante de carburant pour l'autodiscipline. Il faut donc tou-
jours quelques minutes pour le faire avec chaque objectif que vous souhaitez atteindre.
Après avoir fait ce processus de décision avec votre objectif choisi, vous serez prêt à passer
à la phase de préparation. Je répète, en terminant la phase de décision, vous vous déplace-
rez plus facilement, plus rapidement et avec plus de sécurité vers votre objectif.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 4 : APPLIQUER TOUT ENSEMBLE
16. L’ÉTAPE DE PRÉPARATION
L’ÉTAPE DE PRÉPARATION
Bienvenue à la très importante étape de préparation. Une gagnante d'une médaille d'or
olympique a un jour été interrogée sur la manière dont elle a converti ses ressources phy-
siques moyennes en un niveau de championne, elle répondit :"Tout le monde veut gagner,
mais tout le monde ne veut pas se préparer à gagner." Elle a poursuivi en affirmant que
c'est grâce à une préparation minutieuse qu’on gagne une médaille d’or. Ce concept s'ap-
plique à votre relation avec l'autodiscipline. Un succès spectaculaire provient d'une simple
préparation.
Voyageant de vos désirs à vos objectifs, vous devrez toujours passer par une série d’étapes.
De cette façon, lorsque vous décidez de faire le voyage, la préparation est une partie né-
cessaire du bagage. Se préparer à l'action signifie que vous devez élaborer un plan quoti-
dien. Votre plan contiendra, bien sûr, les étapes qui doivent être effectuées à certaines
heures et à certaines dates. Sans aucun doute, l'autodiscipline fonctionne beaucoup mieux
lorsque vous recevez des rappels quotidiens sur ce qu'il faut faire et quand le faire.
En outre, l'autodiscipline fonctionne mieux si les rappels sont écrits sur papier au lieu de
flotter dans votre tête. Tout ce dont nous parlons ici est une simple liste de choses "à
faire". Et surtout, si votre liste écrite divise chaque tâche en petites étapes, vous constate-
rez que votre résistance à la tâche diminuera considérablement.
Rappelez-vous : chaque plan quotidien doit être un plan simple, une simple liste de
choses à "faire". À moins que vous n’ayez un plan écrit, Hyde vous demandera inconsciem-
ment de vous convaincre que votre objectif est trop ambitieux pour le peu que vous pou-
vez accomplir. Mais une simple liste de choses à faire vous rappelle que chaque grande réa-
lisation n’est rien d’autre que de nombreuses petites réussites réunies. Ainsi, dans la liste
quotidienne des tâches à effectuer, veillez à diviser chaque tâche en une série de petites
étapes. Ce simple geste transformera instantanément les tâches intimidantes en étapes
amicales. À propos, cette technique de "simplification" vous aidera à recommencer si vous
avez été touché par une barrière de Hyde.
Et, chose surprenante, dix minutes de planification quotidienne, en créant une simple liste
de choses à faire, généreront vraiment du temps libre supplémentaire pour vous.
Je répète : une simple liste de «choses à faire» vous donnera accès à du temps libre que
vous ne soupçonniez même pas. Ce nouvelle espace temps supplémentaire peut être rem-
plie à votre guise, avec du travail ou du plaisir, à vous de choisir. De cette façon, si une pla-
nification quotidienne vous donne plus de discipline et de temps, pourquoi ne pas l'es-
sayer ? Ce sera le meilleur investissement que vous ferez dans l’autodiscipline.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 4 : APPLIQUER TOUT ENSEMBLE
Un plan quotidien "rapide"
Un plan quotidien de 6 étapes
Voici une méthode simple et rapide de planification quotidienne qui donnera à votre auto-
discipline une responsabilité réelle. Il existe sûrement de nombreux types de projets que
vous pouvez utiliser, nombre d’entre eux sont plus complets et complexes que celui qui
suit. Cependant, le plan suivant est conçu pour être facile, rapide et simple. En fait, il est
conçu pour être simple. Et puisque cela ne prendra pas beaucoup de temps et de capacité
mentale, il est plus probable que vous le fassiez vraiment : Au quotidien !
1- Regardez votre feuille d'objectifs et choisissez un objectif. Vous voulez essayer d'avoir
plus d'un objectif à la fois ? Si les objectifs ne sont pas en conflit, pas de problème. Mais ne
vous laissez pas submerger en essayant de faire trop, trop tôt. Après avoir essayé cela pen-
dant un certain temps et y être habitué, vous constaterez que poursuivre plusieurs objec-
tifs simultanément n’est pas vraiment difficile. Mais pour le moment, il vaut mieux avancer
avec un ou deux objectifs.
2- Choisissez une date de début pour laquelle vous décidez d’agir.
3- Faites une liste de "choses à faire" pour le jour où vous prévoyez de commencer. Assurez
-vous de mettre une date sur votre liste. Écrivez quelques-unes des actions les plus faciles
que vous devez faire pour atteindre votre objectif. Quel que soit l'objectif que vous choisis-
siez, vous pouvez faire quelque chose en rapport avec cela le jour du commencement. En-
suite, à côté de chaque étape de l’action, écrivez chaque fois que possible une approxima-
tion du temps qu’il vous faudra pour mener à bien chaque action. Ne faites pas seulement
qu’y penser. Écrivez-le !
4- Ecrivez à côté de chaque étape de l’action, sous forme abrégée, une récompense de
votre feuille de récompense. Cela vous aidera à récupérer la coopération de Hyde. Ne
faites pas seulement qu’y penser. Écrivez-le ! N'oubliez pas que la plupart des récompenses
de motivation sont celles qui peuvent se produire peu de temps après la fin de l'étape d'ac-
tion. Faites en sorte que la taille de la récompense soit égale à la taille de l'étape. Certaines
personnes trouvent motivant d'avoir une récompense supplémentaire lorsqu'elles font
tout ce qu'elles ont sur la liste. Ce sera votre décision. Si cela vous plait, vous pouvez asso-
cier une grande récompense à plusieurs petites étapes. Encore une fois, c'est votre choix.
Vous découvrirez rapidement ce qui vous convient le mieux. N'oubliez pas: reconnaissez ,
admettez et acceptez Hyde, et Hyde répondra par une coopération plutôt que par des obs-
tacles. N'oubliez pas non plus que, quelles que soient les récompenses que vous choisissez,
vous devez toujours vous féliciter vivement d'avoir terminé une étape de l'action, si petite
soit-elle.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 4 : APPLIQUER TOUT ENSEMBLE
5- À la fin de chaque étape, rayer l’article de votre liste.
6- À la fin de la journée, examinez vos progrès. C'est une étape importante dans le proces-
sus d'autodiscipline. Si vous êtes coincé dans une étape d'action, alors vous savez que vous
devez voir si Hyde a quelque chose à voir avec cela. Peut-être que vous venez de mal calcu-
ler le temps nécessaire. Mais encore une fois, il se peut que Hyde ait placé une barrière
entre vous et l’objectif. Les revues quotidiennes sont un moyen simple de garder une trace
de ce que vous faites réellement. Des contrôles quotidiens vous inciteront également à ré-
fléchir à ce que vous devez faire pour vous maintenir sur la bonne voie pour atteindre
votre objectif et à vous aider à y revenir lorsque vous trébuchez. Cela semble facile ? Et
bien ça l'est ! Une fois que vous aurez commencé, vous devrez dresser une liste quoti-
dienne courte et simple de "choses à faire".
Important : la phase de préparation nécessite l’utilisation de visualisation, affirmations et
conversation interne afin que vous vous prépariez psychologiquement à l’action. Utilisez
ces outils avant l'action, tous les jours. Faites-les travailler pour vous dès votre réveil, utili-
sez-les ensuite plusieurs fois au cours de la journée. Ensuite, utilisez-les avant de vous en-
dormir. Ces outils simples sont vos amis. Ils vous aideront à obtenir ce que vous voulez. Ils
sont une partie vitale de votre stratégie d'autodiscipline.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 4 : APPLIQUER TOUT ENSEMBLE
17. L’ÉTAPE D’ACTION
L’ÉTAPE D’ACTION
Bienvenue à la phase d'action du processus d'autodiscipline. Mais avant de rentrer, assu-
rons-nous d'être prêts. Êtes-vous prêt pour l'action ?
Vous avez besoin de savoir
... les informations psychologiques que vous avez apprises pendant votre cours de dix
jours. Vous n'êtes pas obligé de tout savoir. Mais vous devez connaître les bases pour pou-
voir utiliser les outils et les techniques qui correspondent à votre personnalité, à vos objec-
tifs et à votre situation.
Vous avez besoin de savoir
... comment votre Hyde personnelle fonctionne sur vous. Quelle tactique utilise t-il ?
Quand, pourquoi ? Vous en aurez besoin lorsque vous serez confronté aux étapes d’action
inconfortables.
Vous avez besoin de savoir
... comment utiliser les cinq outils. Plus vous les utiliserez, plus vous verrez que vos efforts
d'autodiscipline grandissent. Quand Hyde vous éloigne de l'autodiscipline, posez-vous la
question suivante: "Qu'est-ce que je me dis, en particulier, qui m'empêche de faire ce
pas ?" Attendez ensuite une réponse, qui proviendra des poisons, des peurs et des
croyances contre-productives au sujet desquelles vous avez appris dans les chapitres pré-
cédents. Lorsque vous obtenez une réponse, vous pouvez utiliser vos outils pour réagir à
l'influence de Hyde et rester motivé. Appliquer les affirmations partout. Lorsque vous envi-
sagez d'utiliser les affirmations, utilisez la relaxation pendant une minute et incorporez effi-
cacement ces messages. Utilisez consciemment votre conversation interne tout au long de
la journée, surtout avant de dormir et au sujet d’une rébellion. Pendant la journée, visuali-
sez-vous en train d’atteindre vos objectifs et de profiter des avantages. Visualisez-vous
pendant une minute, répétez-le fréquemment. Encore une fois, utilisez vos outils, c'est fa-
cile et rentable. Parlez des récompenses : utilisez-les !
Vous avez besoin de savoir
... quand Hyde minimise les effets des ruptures d'autodiscipline et justifie les barrières de
l'autodiscipline. Vous devez être prêt avec des réponses préparées pour les tentatives de
déviation de Hyde.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 4 : APPLIQUER TOUT ENSEMBLE
Ce que vous devez faire dans la phase d'action :
1- Faites une liste quotidienne et simple de "choses à faire". Pour votre première liste, vous
pouvez utiliser celle que vous avez faite pendant la phase de préparation. Voici ce qui diffé-
rencie cette liste des autres : À côté de chaque étape, écrivez une approximation du
nombre de minutes pendant lesquelles vous prévoyez de travailler dessus, non pas pour
vous préparer, mais bien pour franchir l'étape. Lorsque vous écrivez vos étapes, gardez-les
toujours simples.
Important : N'oubliez pas que vous allez probablement surestimer (augmenter) le temps
nécessaire à une étape déplaisante et sous-estimer (réduire) le temps nécessaire à une
étape agréable. La bonne nouvelle est que vos étapes désagréables seront terminées plus
rapidement que vous ne l'aviez imaginé.
2- Prenez une minute de détente (relaxation) avant de faire chaque étape.
3- Rayez l'étape quand vous l'avez complétée.
4- À la fin de la journée, regardez votre liste. Récompensez-vous, peu importe le nombre
d’étapes que vous avez accomplis pour atteindre votre objectif. Les petites étapes s'addi-
tionnent rapidement. Puis remerciez-vous et remerciez Hyde pour chaque étape franchie,
puis souvenez-vous de mettre chaque étape inachevée sur la liste des tâches à accomplir
du lendemain. Si vous restez sur la même étape pendant plus de cinq jours, vous devrez
peut-être la diviser en étapes plus petites. Ou observez ce que vous vous dites à propos de
cette étape qui devient difficile pour vous.
À propos de la gestion du temps :
Votre utilisation consciente du temps et des dates joue un rôle important dans le processus
d'autodiscipline, en particulier au stade de l'action. Mais ne maximisez pas l’importance de
la gestion du temps et minimisez l’importance de la maîtrise de soi. Sans auto-direction,
aucun système de gestion du temps ne fonctionnera pour vous. De plus, personne ne gère
vraiment le temps. Seulement vous pouvez vous gérer. La durée en heures, jours, se-
maines, mois et années reste stable, que vous fassiez ou non ce que vous fassiez. Peu im-
porte la façon dont vous planifiez votre journée, elle ne fera jamais 29 heures, mais seule-
ment 24 heures.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 4 : APPLIQUER TOUT ENSEMBLE
Cependant, vous pouvez orienter vos choix et votre comportement de manière à vous don-
ner plus que ce que vous voulez chaque jour de ces blocs de 24 heures que vous recevez
régulièrement. Pensez ensuite aux montres et aux calendriers en tant qu’amis et bons
compagnons qui vous fournissent des rappels amicaux. Ne pensez pas aux horloges et aux
calendriers comme des ennemis. Pensez comme "date prévue" et non comme "date li-
mite". Vous recevrez un regain d'autodiscipline lorsque vous verrez une heure de début
inscrite, et Hyde sera réconforté en voyant une heure ou une date d'arrêt consignée.
Important : Utilisez tous vos outils pendant la phase d'action. Changez régulièrement vos
affirmations pour qu’elles ne deviennent pas si courantes et ne perdent pas leur impact.
Certaines personnes trouvent que le fait de les changer chaque semaine donne de meil-
leurs résultats. D'autres les changent toutes les deux semaines. La même chose est valable
pour la conversation interne. Même après avoir constaté que certains outils fonctionnent
mieux que d’autres, continuez à utiliser divers outils au lieu d’un seul. De plus, c’est là que
vos récompenses, grandes et petites, feront toute la différence. Et chaque fois que vous
rencontrez des difficultés pour atteindre votre objectif, revenez en arrière et passez en re-
vue les informations psychologiques que vous avez reçues dans le cours d'autodiscipline en
10 jours. Vérifiez également votre travail de préparation et de décision. Avec un peu de re-
cherche, vous découvrirez pourquoi vous vous arrêtez et comment vous pouvez surmonter
le problème.
Important : Si vous avez parfois un échec lors de la phase d’action, ne le prenez pas
comme une catastrophe. C'est un événement normal. Quelque chose à quoi s’attendre
N'espérez pas la perfection et ne vous récriminez pas pour ne pas l'atteindre. Faire le con-
traire, valorisez-vous en essayant au moins. Cette approche de la gestion des fautes vous
donnera le stimulus psychologique nécessaire pour revenir rapidement à l’action. L'autodé-
préciation (ou l’auto-sabotage) est l'un des pièges de Hyde. Ne tombez pas dedans ! Main-
tenant, vous êtes prêt à entrer dans l'action.
La prochaine étape, finalisation et maintenance, vous montrera comment continuer à
avancer.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 4 : APPLIQUER TOUT ENSEMBLE
18. L’ÉTAPE DE FINALISATION ET MAINTENACE
L’ÉTAPE DE FINALISATION ET MAINTENANCE
Lorsque vous atteignez cette étape, vous avez déjà effectué une série d’étapes vers votre
objectif. Peut-être avez-vous-même déjà atteint votre objectif mais vous devez le mainte-
nir, comme lorsque vous perdez dix kilos et que vous avez besoin de vous discipliner pour
garder le même poids.
Mais peu importe si vous devez maintenir votre objectif ou le terminer, les exigences de
cette étape sont la conscience, l’attitude et une action continue. Ne prenez pas cette étape
à la légère. Je tiens à souligner que l'étape de finalisation et de maintenance est aussi im-
portante que l'étape d'action et requiert une attention et des efforts égaux. En fait, les ki-
los gagnés à nouveau après un régime réussi sont un exemple d'action sans entretien.
Comme dans un garage propre qui redevient sale six mois plus tard.
Parce que vous pouvez facilement prendre trop de confiance en raison de votre succès
dans la phase d'action, vous serez maintenant particulièrement exposé aux pièges de
Hyde. Comment Hyde fonctionne-t-il contre vous lors de la phase de finalisation et mainte-
nance ?
Hyde utilise les mêmes pièges que ceux utilisés lors des autres étapes. Sauf que durant
cette étape, Hyde utilise également votre succès contre vous. "J’ai travaillé sur ce rapport
tout le week-end, alors je mérite une pause ce soir, non ?" Ou, "Bon Dieu, je n'ai pas fumé
depuis trois semaines, pourquoi ne pas fumer quelque chose ce soir ?" En effet, Hyde uti-
lise des bons et des mauvais événements pour bloquer votre autodiscipline. En d’autres
termes, Hyde tente de miner l’engagement que vous avez pris lors de la phase de décision.
Ainsi, soudainement, alors que vous êtes sur le point de terminer votre projet, Hyde pré-
sente tous les aspects négatifs pour atteindre votre objectif. Ensuite, après avoir utilisé
avec succès l’autodiscipline au cours de la phase d'action, vous vous trouvez des excuses
au lieu de suivre l'action. C'est à ce moment que vous devez utiliser conscience, attitude et
action continue.
Conscience : soyez alerte! Ne laissez pas Hyde utiliser inconsciemment la rationalisation
et la justification pour vous détendre dans votre autodiscipline. Ne minimisez pas l’impor-
tance de chaque petit pas que vous devez faire pour localiser où vous voulez être et aller.
Utilisez la relaxation pour augmenter le volume des messages de Hyde. Vous pourrez alors
savoir explicitement ce qui bloque votre progression. Lorsque vous pouvez entendre ce dis-
cours interne spécifique de Hyde, vous pouvez y répondre et le remplacer par des mes-
sages encourageants et positifs.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 4 : APPLIQUER TOUT ENSEMBLE
Attitude : vos sentiments jouent un rôle important dans la discipline de soi. Si vous sen-
tez que vous pouvez atteindre votre objectif, vous êtes déjà à mi-chemin. Au cours de la
phase de finalisation et de maintenance, Hyde tentera de court-circuiter votre attitude de
différentes manières. Vous pouvez réagir à l'influence de Hyde sur votre attitude en utili-
sant la conversation interne, la visualisation et les affirmations.
Action : vous devez être conscient de votre niveau de persistance pendant l'étape de fi-
nalisation et de maintenance, comme lorsque vous étiez dans l'étape d'action. Les per-
sonnes qui ont des difficultés d'autodiscipline ont tendance à se relâcher lorsqu'elles se
rapprochent de la ligne d'arrivée. Pour vous protéger contre cette tendance, vous devez
porter une attention particulière à votre plan quotidien. Assurez-vous de bien faire les
choses, ne vous contentez pas de penser à elles, écrivez-les ! En d’autres termes, surveillez
vos progrès tous les jours, surtout lorsque vous avez presque terminé. Ici, vous devez utili-
ser les récompenses plus que jamais. Et ce, que vous deviez terminer un ancien projet ou
maintenir l’autodiscipline dans un domaine spécifique de votre vie pendant des semaines,
des mois, des années ou pour la vie. Vous pouvez le faire consciemment en utilisant vos
connaissances et vos outils. Si vous rencontrez des difficultés d'autodiscipline pendant la
phase de finalisation et de maintenance, essayez le prochain exercice rapide et facile pour
revenir au processus d'autodiscipline :
1- Identifiez l'action spécifique que vous ne faites pas. Si vous évitez une série d'actions,
concentrez-vous sur la première. Vous constaterez peut-être que tout ce que vous avez à
faire est de diviser cette tâche en tâches plus petites. Sinon, passez à la deuxième étape.
2- Demandez-vous: "Pourquoi est-ce que je reporte cette tâche ?" "Quel poison, quelle
barrière ou quelle croyance spécifique Hyde utilise-t-il ?" En d'autres termes, "Plus précisé-
ment, que me dit-il à propos de cette action particulière ?" Soyez attentif aux rationalisa-
tions et aux justifications.
3- Que gagnez-vous en le remettant à plus tard ? Révélez les avantages spécifiques. De-
mandez-vous : "Est-ce que cela en vaut la peine ?
4- Que perdrez-vous en le remettant à plus tard ? Soyez honnête à propos de vos vrais sen-
timents. Ne minimisez pas les conséquences.
5- Quels avantages merveilleux obtiendrez-vous lorsque vous atteignez votre objectif ? Uti-
lisez la visualisation pour voir vraiment votre succès. Utilisez vos émotions pour vraiment
ressentir le plaisir de vous voir atteindre votre objectif.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 4 : APPLIQUER TOUT ENSEMBLE
N'oubliez pas : si, à ce stade, vous avez du mal à maintenir votre autodiscipline, c’est que
vous n'avez probablement pas consacré suffisamment de temps et d'effort aux deux pre-
mières étapes, la phase de décision et la phase de préparation.
Très important : Personnalisez tout ce que vous avez appris. Expérimentez avec tous les
outils et techniques pour déterminer ce qui vous convient le mieux. Faites-le à votre ma-
nière. Et n'oubliez pas d'alterner avec régularité les outils et les techniques. Lorsque vous
utilisez les mêmes outils sans les changer, ils perdent leur énergie. Donc, si vous tombez
dans le modèle de l'utilisation de certains outils, variez au moins leur contenu.
Cela signifie : Utilisez différentes visualisations. Essayez de nouvelles phrases dans la con-
versation interne. Renouvelez vos affirmations avec des phrases nouvelles et énergisantes
qui vous aident à vous concentrer.
Très, très important : Personnaliser Hyde (faites-en une image). Ami ou ennemi, Hyde sera
toujours avec vous. Je vous suggère donc de rendre la relation favorable. Dans cet esprit, je
vous suggère fortement de donner à votre Hyde un nom amical et personnel. Utilisez ce
nom dans toutes les conversations et négociations avec Hyde. Utiliser un nom spécial pour
Hyde vous rappellera instantanément que traiter avec Hyde revient à traiter avec une per-
sonne autre que vous-même. Encore une fois, assurez-vous de lui donner un nom amical.
Quand vous étiez enfant, aviez-vous un surnom ? Peut-être un nom que seule votre famille
utilisait ? Votre surnom d'enfance fonctionnera particulièrement bien car Hyde, psychologi-
quement parlant, est le reflet de l'enfant que vous étiez. Gardez toujours cela à l'esprit lors
des conversations et des négociations avec Hyde. Avez-vous déjà remarqué comment un
vendeur vous appelle par votre nom à chaque occasion ? Ils le font parce que cela vous
rend plus réceptif à leur proposition. Lorsque vous traitez avec Hyde, vous êtes le vendeur.
Vous voulez vendre à Hyde le concept de coopération maximale et le moins de conflit pos-
sible. Vous voulez lui vendre l'idée que si la tâche est terminée, les deux gagnent. Suivez
ensuite les conseils du monde de la vente et allez toujours vers Hyde sous un nom person-
nalisé. Croyez-moi, vous serez agréablement surpris de voir à quel point cela vous aide à
vous discipliner.

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


PARTIE 4 : APPLIQUER TOUT ENSEMBLE
UNE NOTE FINALE !
Rappelez-vous : l’autodiscipline est un processus qui peut être enseigné et appris. Quel-
qu'un qui apprend le processus peut l'appliquer dans n'importe quelle situation. L'autodis-
cipline n'est pas un trait de personnalité, ce n'est pas un "j'ai de l'autodiscipline". C'est une
compétence, c'est un "j'utilise l'autodiscipline." L'utilisation de cette compétence, comme
l'utilisation de toute autre compétence, devient plus facile avec la pratique. Et chaque fois
que vous l'utilisez, vous le pratiquez. Ensuite, utilisez régulièrement ce que vous avez ap-
pris, actualisez de temps en temps vos connaissances et profitez de vos réalisations!

Information complémentaire
Pour plus d'informations sur l'autodiscipline et le coaching en développement personnel et
professionnel, vous pouvez me contacter :
AEQUILIBRIO
Franck De Meyer
franck@aequilibrio.fr
06 02 27 32 28 - 09 86 56 41 32
www.aequilibrio.fr

Achevé le 06 décembre 2018 à Saint-Cyr (Haute-Vienne)

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr


DECOUVREZ NOTRE FORMATION VIDEO et nos
EBOOKS sur : www.aequilibrio.fr

La formation « Un coaching pour la vie - Techniques de coach


pour améliorer votre vie » accélèrera non seulement votre
croissance et votre développement personnel, mais vous offrira
également la possibilité d'améliorer vos relations profession-
nelles et personnelles. Dans cette formation vous découvrirez
comment :
 Être un communicateur plus compétent, motivant et in-
fluent.
 Être plus compétent pour identifier vos priorités et vos
croyances limitantes.
 Augmentez votre acuité sensorielle et développez une
sensibilité émotionnelle.
 Utilisez des méthodes de programmation neurolinguis-
tiques pour gérer différents états émotionnels.
 Comprendre les peurs et les angoisses qui vous empê-
chent d’avancer.
 Posez des questions puissantes afin d’établir la vérité dans
toutes sortes de situations.

UN COACHING POUR LA VIE  Créez des relations solides à un niveau personnel et pro-
fessionnel.
Techniques de coach pour
 Utilisez les outils de coaching de vie présentés pour vous
améliorer votre vie. améliorer dans tous les domaines de vie.
Plus de 90 vidéos de formation +  Déterminer des objectifs spécifiques, mesurables, écolo-
48 outils et ressources giques et réalisables.
 Et beaucoup, beaucoup plus ...

Disponible le 1er mars 2019…


Réservez votre formation dès maintenant...

AEQUILIBRIO 2018 - www.aequilibrio.fr