Vous êtes sur la page 1sur 1

Message de la Directrice générale de l’UNESCO Audrey Azoulay, à

l’occasion de la Journée mondiale de la radio


13 février 2018

En 2018, l’UNESCO consacre la Journée mondiale de la radio au thème de la radiodiffusion sportive.


La radio est un levier formidable pour transmettre l’enthousiasme des rencontres sportives. C’est aussi le
moyen de véhiculer des valeurs de fair-play, de travail d'équipe, d’égalité dans le sport.
La radio peut aider à combattre les stéréotypes racistes ou xénophobes qui s’expriment, hélas, sur les
terrains et en dehors. Elle permet de couvrir un large éventail de sports traditionnels, bien au-delà des
équipes d’élite. Elle est une chance de faire vivre la diversité, comme une force de dialogue et de
tolérance.
La lutte pour l’égalité des genres est au centre de cet effort. Selon le Rapport mondial de suivi des médias,
soutenu par l’UNESCO, seulement 4% du contenu sportif dans les médias est consacré au sport féminin.
Seulement 12% des informations sportives sont présentées par des femmes. L’UNESCO agit pour
améliorer la couverture des sports féminins, lutter contre la discrimination sexuelle sur les ondes,
défendre l'égalité des chances dans les médias sportifs. La tâche est immense.
En cette journée mondiale de la radio, mobilisons-nous pour faire de la radio un média toujours plus
indépendant et pluraliste. Unissons nos forces pour célébrer le potentiel de la radio sportive pour le
développement et pour la paix.

Message de Mme Irina Bokova


Directrice générale de l'UNESCO

à l'occasion de la Journée mondiale du patrimoine audiovisuel


27 octobre 2017

Découvrir, se souvenir et partager.

Tel est le thème de cette Journée mondiale du patrimoine audiovisuel.

À travers l’image et le son, le patrimoine audiovisuel est une extraordinaire fenêtre ouverte sur le passé
qui peut nous aider à nous tourner vers l’avenir. Ce patrimoine évocateur et animé est constitué de
souvenirs et de témoignages, de connaissances et d’idées qui sont les fondements d’une meilleure
compréhension et d’un dialogue plus profond au sein des générations et sociétés ou entre elles. Reliant
passé et présent, ce patrimoine fait partie de notre histoire commune et doit être préservé et partagé en
tant que vecteur d’identité et d’appartenance, d’innovation et de créativité.

Les films, les enregistrements sonores, les programmes radiophoniques et télévisés archivés sont
essentiels à la préservation de ce patrimoine, nous offrant une chance de regarder notre histoire et celle
des autres comme les tesselles de la grande mosaïque qu’est l’histoire de l’humanité, dans le respect et la
tolérance. Les menaces qui pèsent sur ces archives sont multiformes, à commencer par l’incurie et la
dégradation chimique, ou encore l’obsolescence technologique. C’est pourquoi l’UNESCO travaille en
collaboration avec les gouvernements du monde entier pour sauvegarder le patrimoine audiovisuel, source
de force dont chacun peut se nourrir, permettant à tous, femmes et hommes, aujourd’hui et demain, de
continuer de découvrir, de se souvenir et de partager le patrimoine qui fait de nous ce que nous sommes.