Vous êtes sur la page 1sur 7

Cours n° : 01

En biologie, l’immunité fait référence à la capacité qu’a le corps de se défendre


contre des substances menaçantes pour son bon fonctionnement ou sa survie. Ces
« menaces » peuvent être de 3 ordres : des microbes (virus, bactéries, champignons,
parasites), des cellules devenues cancéreuses ou un corps étranger (une écharde,
aussi bien qu’un organe greffé).
L'immunité est la capacité de l'organisme à se défendre contre une agression
infectieuse (bactéries, virus, ou parasites), ou une maladie donnée. Causées par les
substances pathogènes.

1)Qu’est-ce que le système immunitaire ?


Le système immunitaire est notre meilleur système de défense contre maladie et
toute agression extérieure : il chasse les virus, lutte contre les bactéries, attaque les
champignons, tue les parasites ainsi que les cellules tumorales.
C’est un système biologique constitué d’un ensemble coordonné d'éléments de
reconnaissance et de défense peut distinguer le soi et le non-soi , il est irrité à la
naissance mais il est autonome et adapté.

Le soi correspond à l'ensemble des molécules qui lui appartient.


Le non soi ne fais pas partie du corps selon le système immunitaire et est doit être éliminé ou
détruit.

2)La réponse immunitaire


On appelle réponse immunitaire l'activation des mécanismes du système
immunitaire face à la reconnaissance de non-soi →la défense d’un organisme vis-à-vis
d’un agent pathogène

3)Les organes du système immunitaire


La fonction défensive du système immunitaire est réalisée par un certain nombre de
cellules , ces cellules sont dispersées dans tous les organismes mais sont localisées
dans les organes lymphoïdes qui sont placées de façon stratégique afin de protéger les
différentes zones du corps d'une infection
La moelle osseuse, le thymus= organes lymphoïdes primaires ou centraux : ce sont les sites de
maturation et de différenciation des lymphoïdes

La rate les ganglions lymphatiques et les tissus lymphoïdes associés aux muqueuses= ce sont des
organes lymphoïdes secondaires ou périphériques ,ce sont des sites des réactions immunitaires.

Les organes lymphoïdes primaires


« centraux »
La moelle osseuse :
*La moelle osseuse est indispensable à la vie.

*C'est une substance de constituant ‘molle’ situé à l'intérieur des os plats et des os longs

*Elle assure la production des cellules souches hématopoïétiques ‘CSH’= c’est-à-dire des cellules qui
sont à l’origine des cellules sanguines :

- Les globules rouges qui transportent l’oxygène

- Les globules blancs qui luttent contre les infections

- Les plaquettes qui arrêtent les saignements.

* Elle est présente dans l’ensemble des os, et plus particulièrement au niveau des os plats, comme les
os du bassin

Le thymus :
*Les thymus est un organe du système immunitaire situé à la base du cou dans la partie interro
supérieure du thorax

*Joue un rôle primordial dans la différenciation et la maturation des cellules immunitaires


notamment LT
Figure 1. Schéma d'organisation générale d'un lobule thymique. Le thymus
est composé de lobules séparés par une travée conjonctive. On définit au
moins deux zones dans les lobules : le cortex en périphérie qui contient
des petits thymocytes en très forte densité enserrés dans un réseau
épithélial ; la médullaire au centre contient des thymocytes matures plus
grands dans un réseau moins dense de cellules épithéliales et de cellules
dendritiques. Les cellules épithéliales corticales sont d'origine
ectodermique alors que les cellules épithéliales médullaires sont d'origine
endodermique. Les thymocytes, les cellules dendritiques et les
macrophages sont d'origine hématopoïétique
Cours n° = 02

B-1) Les zones essentiels dans le thymus


Le cortex : est la zone la plus externe au niveau de laquelle se produit les thymocytes.
La médulla : est la zone la plus interne au se produisent l’accumulation des cellules
matures.
B-2) les différents types de cellules :
Des cellules épithéliales : ce sont des cellules qui sécrètent des facteurs nécessaires à
la différenciation des thymocytes
Des thymocytes : ce sont des cellules qui correspondent aux cellules lymphoïdes
immatures provenant de la moelle osseuse qui prennent cette appellation en arrivant
dans le thymus
Des cellules dendritiques : ce sont des cellules qui jouent un rôle essentiel dans le
maintien de la tolérance au soi
Des macrophages : ce sont des cellules épithéliales nourrissent les lymphocytes T
Organes lymphoïdes secondaires
4-2) Organes lymphoïdes secondaires :
Ce sont des organes qui font la surveillance immunitaire et qui se caractériser par :
*La défense : ce sont des sites des réactions immunitaires.
*Se développent surtout après la naissance en contact des antigènes de
l'environnement.
*Reçois les cellules qui provient du thymus et de la moelle osseuse.
a) Les ganglions lymphatiques :
Ce sont des amas de cellules reliés par des vaisseaux lymphatiques dans la fonction
principale et d'amener l'antigène du tissu jusqu'à ganglion afin d'activer la réponse
immunitaire,
Il existe plusieurs ganglions :
-Ganglions occipitaux situé derrière la nuque.
-Ganglions axillaires situés sous la peau.
-Ganglions cervicaux situés au niveau de la tête.
-Ganglions du thorax situés en profondeur.
-Ganglions de l'abdomen situés en profondeur.
B) La rate :
La rate est l'organe lymphoïde secondaire le plus volumineux, de forme ovale, situé u
haut et à gauche de l'abdomen, elle pèse environ 200 grammes, par 12 cm de long 7
cm de large et 4 cm d'épaisseur aux moyennes
Il s'agit d'un organe lymphoïde qui stocke les lymphocytes et les monocytes (cellules
qui assurent la protection de l'organisme=système immunitaire)
En cas d'infection, la rate va libérer dans le sang plusieurs cellules immunitaires qui
vont combattre les agents pathogènes
c) Les amygdales :
Ce sont des formations lymphoïdes, en forme d’amande, situés dans la gorge et à
l’entrée des voies respiratoires sur le pourtour du pharynx.
Il joue un rôle de protection contre des antigènes remonte de la respiration ou des
aliments
Elles sont particulièrement riches au lymphocyte B et sont organisés au follicule.
d) Les plaques de Peyer :
Elles sont des amas de lymphocytes présente au niveau de la paroi intestinale de la
partie terminale de l'intestin grêle au niveau de l'épithélium.
De ces structures on trouve des cellules capables de transférer les pathogènes vers le
tissu lymphoïde où il y a les lymphocytes B et les lymphocytes T.
E) les tissus lymphoïdes associés aux muqueuses :
C'est un ensemble de tissu lymphoïde qui permet la production des muqueuses qui
sont des sites stratégie pour l'entrée de pathogène.