Vous êtes sur la page 1sur 2

donc résultat très valable car pour la courbe 2 , la linéarité est Bmax = 0 . i .

Hmax  Bmax = 50 mT
assurée jusqu’à 3 A.cm-1. La valeur maximale de l’induction dans le ferrite et la tension
Condition à remplir par le primaire : Q1 >> Q0 primaire sont liés par la relation
U 1m
donc Q1 > 100 Bmax =
N1  A e
et cette valeur doit être inférieure à 50 mT
Conclusion : La réalisation la plus intéressante est la dernière (tore
U 1m U 1m
plus petit, linéarité assurée)  0,05  N 1 
Tore FT31,6 avec entrefer relatif de 1,8 10-3 N1  A e  A e 0,05
N1 = 50 ; N2 = 5 ; C = 3,3 nF ; Q1 > 100 Si l’on se place dans le cas le plus défavorable, c.à.d à U1m = 10 V
Mais elle est difficile à mettre en œuvre car il faut pratiquer un et  = 2..50 rd.s-1 , on obtient :
entrefer de 0,144 mm, ce qui n’est pas évident du tout. 10
N1   202  200
Il vaut mieux utiliser un pot de ferrite pour lequel l’entrefer n’est 2  500 . 3,15 .10  4 . 0,05
pas à créer et c’est généralement ce que l’on fait dans ce type de Solution avec entrefer: ( / l) = 0,6 10-3
montage. La courbe 2 donne:
Hmax = 1 A.cm-1 = 100 A.m-1
6.2 Le transformateur alimenté par une source de tension 1  1 1
(schéma)    0,6 10  3   1,1 10  3
e l i 2000
Le fonctionnement ne sera linéaire que si la self a une valeur
e = 900  Bmax = 0 . e . Hmax = 0,11 T
suffisante pour que le courant alternatif qui la traverse soit 10
suffisamment faible pour qu’il n’y ait pas de saturation du circuit donc : N1   92
2  500 . 3,15 .10  4 . 0,11
magnétique.
S’il y a une composante continue au primaire, il faudra en tenir
compte. Là encore, la solution avec entrefer est plus intéressante.
Exemple :
U1  10 V t ; f  500 Hz ; le transformateur sera bobiné sur un tore
de ferrite B42 de type FT63.
AL = 5 H ; le = 15 cm ; Ae = 3,15 cm² ; Ve = 50 cm3
C = 2,5 nH ; i = 2000
Solution sans entrefer :
La courbe de Hanna indique un Hmax de 0,2 A.cm-1, soit 20 A.m-1. A
cette excitation magnétique correspond l’induction magnétique
Le transformateur
1- Présentation :
Le transformateur sert à transformer une tension (ou un courant)
sinusoïdale en une tension (ou courant) sinusoïdale de même
fréquence mais d’amplitude différente. Il peut être abaisseur ou
élévateur de tension.
Le transformateur électrotechnique fonctionne le plus souvent à
fréquence fixe (f = 50 Hz ou f = 60 Hz).
Il est indispensable pour le transport de l’énergie électrique. En effet,
si l’on veut par exemple transporter une puissance de 10 MW sur
une grande distance, il faudrait une intensité dont la valeur dépend
de la tension :
- en triphasé et avec une tension composée de 380 V, il faudrait
une intensité de
10 7
I 
3 . 5 .10