Vous êtes sur la page 1sur 4

Theotime 10/05/19

Ardhuin
1ES1

FRANCAIS
DISSERTATION

Le poète à toujours été considéré comme celui qui voit


autrement , qui porte un regard neuf , qui ressent plus
intensément , qui transforme le langage quotidien en une
musique, un chant . Cependant , cette vision du poète reste
contestable : certains font du poète quelqu'un de supérieur
au homme , qui parle les langage des dieux comme Victor
Hugo avec « les rayons et l'ombre » et d'autre qui pense le
poète comme un être normal semblable au Lecteur , qui
ressent les même sentiments , a les même désir et est
confronté au même problèmes comme Baudelaire dans « Au
lecteur » . Il est donc intéressant de nous demander : Peut-
on vraiment penser que le poète est semblable au lecteur ?
Nous verrons dans un premier temps que oui , le poète est
semblable au lecteur , puis dans un second temps que non , le
poète n'est pas semblable au lecteur .

Le premier partisan de l'idée du poète semblable au lecteur


est Baudelaire et en particulier avec le poème « au lecteur » .
Ce poème appartient au recueil « les fleurs du mal » . Il est
placé en tête de toutes les éditions pour montrer
l'importance du poème au Lecteur , c'est un poème en forme
de préface .
Baudelaire vient ici casser le mythe du poète au dessus des
hommes , il est comme eux , éprouve des sentiments et des
souffrances qui sont universels . Dans le texte , Baudelaire
trace un tableau de la condition humaine . Le pronom
personnel « nous » est présent dans tout le texte , le titre
« Au Lecteur » crée une sorte de complicité avec le lecteur .
Baudelaire montre que les auteurs et les lecteurs sont
emprunt au même problèmes et en particulier l'ennui . L'ennui
est l'ennemi commun du poète et des lecteurs ,c'est un
ennemi universel : ce qui va venir encore plus renforcer cette
complicité . Baudelaire apparaît aussi comme un homme faible
, qui n'est plus maitre de son corps tout comme les lecteurs
emprunt au même problème . Cette complicité est crée dans
le mal et montre l'idée d'universalité du mal .
Le poète est aussi semblable au niveau du sentiment
amoureux , du désir pour les femmes . C'est le cas d'Alfred de
Musset dans sa série de Poème « A Georges Sand » ou bien
de Charles Baudelaire dans « A une dame créole ».
Dans sa série de Poème , Alfred de Musset nous plonge dans
sa relation avec Georges Sand , dans la correspondance la
plus connue de l'histoire de la littérature française . Cette
correspondance nous montre que deux des plus grands
artiste français ressentent les mêmes sentiments que les
lecteurs .
Dans «A une dame Créole » Baudelaire effectue une véritable
ode à une femme . Il est lui aussi emprunt au désir amoureux .
La femme est mise en valeur avec le lexique du corps
(« yeux , teint , cou , sourire... ») , l'antithèse
(« enchanteresse et chasseresse ») . L'idéal de la femme est
montré par une alternance de rimes féminines et masculines .
Baudelaire montre la sensibilité dont il fait preuve a l'égard de
cette femme . Cette sensibilité vis à des femmes est une
caractéristique commune au poète et lecteur .
Les poètes ressentent les mêmes émotions que les autres
hommes ils peuvent perdre un être cher, être quittés ou au
contraire être heureux, optimistes, cependant leurs émotions
sont traduites par des vers . Le poète n'a aucune sorte de
pouvoir inné qui fait de lui un être capable de créer et de faire
partagé des émotions à travers un récit. Il est simplement un
homme qui a entrainé son esprit et cultivé la partie la plus
artistique de son être à une réflexion plus intense.

Pour d'autres , le poète est celui qui est au dessus des


hommes , qui parle le langage des dieux . Celui qui apparaît
comme un guide pour les humains . C'est la cas de Victor
Hugo dans « les rayons et les ombres » . Le poète est ici
représenté comme un guide , inspiré par Dieu . Le lexique de
la lumière et de la religion présent dans le texte montre
combien il est porteur de vérité à l'image de Dieu . Il semble
posséder une parole sacré , il lit l'avenir et connaît le passé .
Selon Rimbaud , le poète doit être un « voyant » et
« absolument moderne » . Le poète est celui qui voit le sens
caché des choses , il comprend et découvre la réalité caché
du monde en utilisant selon Rimbaud , la théorie des
correspondances . Il associe des couleurs à des lettres et
mélange donc ses sens dans le poème « les Voyelles »
Le poète est aussi different des autres par sa fonction de
magicien de mots . Il peut transformer de simple mots en une
musique , une image . C'est ce que fait Victor Hugo dans
« réponse à un acte d'accusation » . Sa parole devient son
action en créant des réalités a la simple force des mots . Il
anime le texte grâce à ses mots .
Le poète est hors du commun , inclassable parmi les
hommes , identifiable à Orphée . Le poète devient légendaire
et prend une dimension divine .
Au terme de notre étude , nous avons montré que le poète
est semblable au hommes , ils sont comme eux , éprouve des
émotions et des souffrances universels et ressentent le désir
amoureux . Nous avons montré aussi que le poète est
different des hommes , c'est un guide , un visionnaire , un
magicien des mots . Le poète est finalement celui qui voit
différemment des autres mais celui qui s'est entrainé a
manier les mots . Tout les poètes sont finalement issus du
légendaire Orphée qui savait émouvoir les êtres inanimés et
charmer les animaux sauvage . Il est fils de déesse (les
poètes) et d'homme (les lecteurs) . L'ironie est que Orphée
est le prototype de tous les poètes . Les poètes sont à la fois
semblable et à la fois différents , ils sont hors du commun .

Remarque :