Vous êtes sur la page 1sur 2

[©CHÉRIF CHAFIK] Chapitre I – la 1GM

La première guerre mondiale 1914 -1918


I- Les causes
Avant la guerre, il y avait un climat de tension entre les pays européens à cause de la rivalité pour les
colonies en Afrique et en Asie. D’ailleurs, en Europe central, les minorités avaient des demandes
nationalistes pour créer leurs propres pays. Ainsi, les pays européens se sont divisés en deux groupes : la
Triple Alliance formée de l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie et l’Italie ; d’un autre coté la Triple Entente
formée de la France, le Royaume-Uni et la Russie. Mais la grande tension était surtout entre l’Allemagne et
la France parce que celle-ci voulait se venger de la défaite de 1870 et récupérer l’Alsace et la Lorraine prises
par le traité de Francfort en 1871. Enfin, la cause directe qui a déclenché la guerre c’est l’assassinant de
François Ferdinand, le prince héritier de l’Autriche, à Sarajevo en Bosnie le 28 juin 1914. L’Autriche accuse
la Serbie et lui déclare la guerre un mois plus tard. La Russie vient aider La Serbie et par le jeu des alliances,
la guerre s’élargit.

II- Les Belligérants


Les Alliés : La France, le Royaume-Uni, les Etats-Unis (à partir de 1917), la Russie jusqu’à 1917, la Serbie,
l’Italie, le Japon et d’autres.
Les Empires centraux : l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie, l’empire Ottoman, la Bulgarie.

III- Les phases


A- Guerre de mouvement : 1914
B- Guerre de position : 1915-1917
C- Guerre de mouvement : 1918

IV- Les caractéristiques de la guerre : Une guerre totale et violente:


La guerre totale c’est la guerre qui touche toute la population : militaire et civils tandis que la guerre
de violence de masse est celle où le nombre de victimes civiles et militaire aussi est nombreux. En quoi la
première guerre mondiale est une guerre totale et de violence de masse. Nous verrons d’abord la condition
des soldats avant de traiter la vie des civils.
Quand la guerre éclate, la France déclare la mobilisation générale, tous les hommes âgés de 20 à 48
ans devaient se présenter pour combattre. Sur le front, les soldats vivaient dans les tranchées dans des
conditions terribles. Ils restaient des années au milieu de la boue, des rats, des poux ; il leur manquait de la
nourriture et de l’eau c’est pourquoi on les surnommait « Poilu »; les vacances étaient interdites et leurs
lettres sont censurées pour ne pas raconter la vérité à leur famille. La mort planait sans arrêt avec les obus qui
pleuvaient sur le front. Les nouvelles armes utilisées comme lance-flamme, mitrailleuse, avion, chars,
blindés, mines, torpides ; barbelées, gaz toxique…augmentaient le nombre de victimes : on compte 10
millions de morts et plus d’eux blessés voire handicapés ou déformés à cause de la violence des combats, on
les appelle ‘’les gueules cassées’’. La bataille de Verdun (février – décembre 1916) a rendu à elle seule 700
[©CHÉRIF CHAFIK] Chapitre I – la 1GM

mille morts et blessés. Durant cette bataille, le peuple a fait la voie sacrée pour ravitailler les soldats assiégés
par les Allemands, 24 heures sur 24, des taxis, des voitures et des camions donnent des renforts aux poilus.
Ainsi, les conditions de vie de soldats étaient inhumaines mais les civils souffraient aussi.

A l’arrière c’est-à-dire loin des champs de bataille, la vie durcit pour les habitants, les pénuries sont
fréquentes et le rationnement diminue, plusieurs, surtout des enfants, sont morts à cause de la sous-nutrition.
Quand tous les hommes sont allés à la guerre, les femmes les remplaçait dans les usines et les champs ; les
vieux prient pour la victoire ; on apprenait aux enfants que tout le pays travaillait pour la guerre ainsi ils
doivent se priver des choses essentielles pour financer l’armée mais le financement était très couteux alors
l’Etat eut recours à l’empreinte des autres pays et des citoyens. A travers la censure de la presse et la
propagande, le gouvernement cherchait à contrôler les esprits et pousser le peuple à penser à une seule
chose : la victoire. Des usines comme Renaud arrête ou diminue leur production habituel pour fabriquer des
moteurs d’avion, des obus ou des chars. Les raids des avions et l’occupation de certaines villes comme Lille
rend la vie encore plus grave pour les civils. Mais le plus grand malheur de ceux-ci fut le génocide des
Arméniens.
En 1916, l’Empire Ottoman accuse la minorité arménienne chrétienne qui vit sur son territoire de
conspirer avec la Russie. Jugés traitres, le ministre de l’intérieur de l’empire Ottoman Talaat pacha donne
l’ordre de « il faut mettre fin à leur existence ». Alors hommes femme et enfants sont amenés vers les
montagnes : les uns sont fusillés, les autres sont morts par la faim, la soif ou la fatigue : on compte plus
qu’un million de victimes dans ce génocide.

De ce qui précède, nous pouvons dire que la guerre n’a épargné personne, tout le peuple était touché
soit directement ou indirectement. La première guerre mondiale était une guerre totale et de violence de
masse c’est pourquoi elle a mérité son titre de « Grande guerre ». Mais en effet une deuxième encore plus
grande se déclenche juste 20 ans plus tard.

V- Les conséquences de la guerre :


L’Allemagne fait son armistice le 11 novembre 1918. Le traité de Versailles règle la situation de l’après-
guerre : on impose de très lourdes punitions sur l’Allemagne, la carte de l’Europe change et on décide de
créer la SDN pour éviter les futures guerres.