Vous êtes sur la page 1sur 15

28/09/2016

ISITCOM 2LT

1
28/09/2016

 Une conversation peut être établie soit directement ou


après un nombre d’essais.
 La décision de A sur le renouvellement de l’appel
dépend de plusieurs paramètres :
◦ Nombre de tentatives précédentes non réussies.
◦ A sait qu’il a numéroté un faut numéro ou un nombre
incomplet.
◦ A n’est pas sur s’il a bien numéroter.
◦ A pense qu’il y a peut être quelques fautes dans le système
téléphonique.
◦ Connaissance des habitudes téléphonique de B s’il n’y a pas
de réponse ou de signal d’occupation.
◦ Degré d’urgence.
 Les appels offerts au système téléphonique,
n’aboutissent pas tous à des conversations.

 Une tentative d'appel peut être réussie au plan


technique :
◦ Le réseau a réussi à mettre l'appelant en liaison avec l'appelé : la
connexion de bout en bout est techniquement établie.
◦ Elle est considérée comme efficace ("effective") si elle donne lieu à
la taxation.
◦ Elle est avec réponse (efficace), sans réponse ou avec occupation
(ces deux dernières ne sont pas efficaces sauf si on taxe la
tentative d’appel).

 Une tentative non réussie est due en général à une


défaillance ou un blocage des équipements de
commutation.

2
28/09/2016

 Intensité d’appels

 Temps de maintien

 Nombre d’occupations simultanées

 Les appels sont générés par des abonnés.


 La procédure de maintien pour un appel téléphonique
implique des séries de tentatives d’appels (ou
demandes).
 Le nombre total de demandes à l’unité de commutation
(ou abonné appelé) par unité de temps est l’intensité
d’appels offerts ou arrivés :

3
28/09/2016

 Tentative d’appel -> réussi (appel écoulé), non réussi


(appel perdu)
 L’intensité d’appels écoulés :

 L’intensité d’appels rejetés (ou perdus):

 On a bien cette relation:

 Chaque appel qui est accepté signifie que quelques


équipements sont occupés pour un certain temps
appelé temps de maintien ou d’occupation ou de prise.
 Ce temps dépend essentiellement de la façon et de la
vitesse avec laquelle travaille le commutateur.
 Ce temps est variable entre les différents appels.
 On définit le temps moyen de prise :

4
28/09/2016

 Si on considère groupe d’équipements où chaque


équipement peut écouler uniquement un appel à un
moment donné, on peut tracer le nombre
d’équipements occupés simultanément à ce moment
(qui est variable).

 Considérons 10 lignes d’abonnés reliés à un centre A.


Ce centre dépend d’un centre plus important B. Entre
les deux centres on a un faisceau de circuits qui permet
d’écouler les communications demandées ou reçues par
les abonnés de A.
 Hypothèses :
◦ La totalité des communications originaires ou à destination
de A empruntent le faisceau AB.
◦ Nous ne faisons aucune distinction entre les
communications de départ et celles d’arrivée.
◦ Indépendance des appels les uns des autres.

5
28/09/2016

 Observons pendant une heure les 10 lignes d’abonnés


reliées au commutateur A et notons sur un tableau le
temps pendant lequel elles sont occupées.

 Nombre d’appels écoulés nc= 17 appels.


 Nombre moyen d’appels par ligne = 17/10 = 1.7
appel/ligne
 Intensité d’appels écoulés yc= 17 appels/heure = 17/60 =
0.28 appel/mn.
 La durée moyenne d’occupation d’un appel (ou temps
moyen de prise) :
◦ Durée totale d’occupation des appels = 60 mn

◦ Durée moyenne d’occupation d’un appel sc = 60/17 = 3 mn 31 s.


 Remarque : Durée d’occupation d’un appel = durée de
communication + durée de signalisation.

6
28/09/2016

 Le nombre de lignes occupées pendant la


durée d’observation :

 Les dix lignes d’abonnés n’ont jamais été occupées


simultanément.
 Le nombre maximal de communications simultanées est
3, par conséquent 3 circuits auraient suffi pour écouler
la totalité des communications à l’instant où elles se
sont manifestées sans qu’aucune n’ait à attendre la
libération d’un circuit entre A et B.
 Seulement, nous courons le risque qu’un appel se
manifeste alors que tous les circuits sont tous occupés.
 Importance de ces études pour la planification des
réseaux.

7
28/09/2016

 Premier concept

 Deuxième concept

 Troisième concept

 Le trafic écoulé est le nombre moyen des différentes


occupations dans un groupe d’équipements durant une
période définie de temps :

 Exemple : Une ligne d’abonné occupée pendant un


temps T1 (de manière continue ou discontinue) pendant
une durée T2 écoule un trafic :

8
28/09/2016

 tp : somme des temps pendant lesquels p parmi N


circuits sont occupés simultanément.
 R : le nombre maximal d’occupations simultanées.

 Le trafic écoulé :

 M(t) le nombre des équipements occupés à l’instant t.


Cette variable est discrète à valeurs dans {0, 1, …, R} de
probabilité :

9
28/09/2016

 Le trafic écoulé est le nombre moyen d’équipements


occupés simultanément pendant la durée
d’observation.
 Si le trafic est écoulé par un groupe de N circuits, on
a d’après ce concept :

 nc nombre d’appels écoulés arrivant pendant la


période [0, T].
 N : Nombre de circuits.
 sc temps moyen de prise d’un appel :

 yc intensité d’appels écoulés :

10
28/09/2016

 Le trafic écoulé :

 Le trafic écoulé est approximativement égal au


nombre moyen d’appels écoulés pendant une période
égale à la durée moyenne d’occupation d’un appel.

11
28/09/2016

 T=60mn, N=10 circuits, nc=17 appels, yc=17/60


appels/mn et sc=60/17 mn

12
28/09/2016

 Si le trafic est écoulé par un groupe de N circuits :

 Le trafic offert est le nombre moyen de tentatives


d'appels pendant une période égale à la durée moyenne
d'occupation d'un appel (sous-entendu réussi).

13
28/09/2016

 Le trafic offert :
 De même, le trafic rejeté ou perdu :

 Si l’appel demande être réservé par un groupe qui a


déjà tous ses équipements occupés, la congestion
arrive. Cela signifie que l’appel ne peut pas être accepté
pour le moment.
 Dépendant du système utilisé, un appel peut soit être
rejeté (Système avec perte) ou peut être autorisé
d’attendre (Système avec attente).
 Le temps de congestion est le temps pour les quels les
appels additionnels ne peuvent pas être servis.
 La congestion d’appels est la part des appels qui sont
rejetés ou forcés d’attendre dans le système avec
attente.

14
28/09/2016

 Le trafic varie en fonction de l’activité dans la


communauté :

◦ Durant la journée en fonction des heures de travail et de


repos seulement le trafic maximum n’arrive pas toujours au
même temps chaque jour.

◦ Durant la semaine : certains jours de la semaine peuvent


avoir systématiquement un fort trafic plus que d’autres.

◦ Selon la saison : un fort trafic est aperçu avant les congés


publics les plus importants et un faible trafic après.

 Un fort trafic durant une année peut arriver durant une


saison de pointe, mais peut arriver occasionnellement :
on l’appelle un pic imprévu.
 Si le nombre d’occupations simultanées dans un groupe
est étudié pour un court intervalle, telle qu’une heure,
on constate qu’il varie d’une manière irrégulière. Ces
variations peuvent être décrites comme variations
aléatoires.
 On définit l’heure chargée comme la période de 60
minutes de chaque journée quand le trafic est le plus
élevé.

15