Vous êtes sur la page 1sur 103
N°277-3,50€-SEPTEMBRE 2008 MIEUX VIVRE SA VIE case cultive i devenir — devraisalliés { les bi de la rivalité comment ne plus le subir Jamel Debbouze yy My : | DOSSIER Se J ] 5 Savoir faire le tripalléger ses pensée et identifier ses vrais désirs 5 o1483.277-F 350€ WN WN PARIS EE A L EFFICACITE CONSTATEE — de rides 87 %" + de fermeté 96%" Cest le pouvoir extraordinaire de Revitalift a |’ NOUVELLE FORMULE A L'E REVITALIF SOIN ANTI=RIDES + FERMETE au Pro-Rétinol A et a |'Elastine « Llastne est essentelle& la jeunesse de la peau. A partir de 40 ans, celle-ci en fabrique mains. «= Lenouveau Revitaliftcontient pour la 1 fois de fElastine, 1 La peau est visblement plus jeune : 9006" des femmes l'ont constaté. REVITALIFT j “Mes rides‘s'estompent, ma peau est plus ferme, comme liftée | " ANDIE MACDOWELL, 49-ANs. i easier eae = REVITALIFIN’ MONDIAL DEUANTI-RIDES*™* Parce que vous le valez bien Swan ce armle? Hp os wom e840 2a ee eee. UT OREAL SHaneeheear see Tae eel PARIS EAL th ogi wera eP PSYCHOLOGIES MAGA INE sommaire septembre 2008 FOTUNULUUIES MAUACI www.psychologies.com ~ a ene capa naan al cour ertare> Warst/Conury Gey Ina ee a ate 9 cota, par Jean-Lous Servan-Scnrtoer| Pemba prep eee tami uininee lector quiet por Did sera sceer fe pees mpnenc cuentas ce pre pla 12 Lecourier| Vos questions & Claude Hatmos Sree iieertratiometyShammeeenmeserms 4g Scaler rlquye cxmenrcc er ore = = ane Ledivan | Jamel Depboure :« Jo suls acupérant: ‘9 profoncémenttimiae » Semate novssummestenreun dare 26 REPERES Shiner anerceven dovote aha 26 Developpement personnel 2 Parents la tacar ai Prepen nas ean BoTraval 32 Reflexion 34 Ervircnnernent cciartntreromar esteansyarsimlscourr 38 Uvres 42 Crema 46 tye & Savant tod sor sun tome Cao 52 HEM en uscenmectant sur? yhaingencern wie 4 Autopsy | Je ne-veux pas me faire alder par un psy = sR Motivation] V’enthouslasme, ca se cuttive ‘72 Rencontre | Clément Rosset : 4 Jessufs un chasseur q'iluslons » SaaS 76 La chronique walexanare Jolien Le dossier | | | ( Se ee ofl Breil ; p.66 : se connailtre ; et identifier ses vrais désirs 80 Sclences | Vivre simplement. c’est compliqué.. 84 Analyse | Pourquolnous en voulons toujours plus 88 Entretien |« Lamodération est un traval sur sol, avecta soclolague Anne Crate 90 Tost | Que pouver-vous alléger? 94 Conselis «experts | Petites tecons de simpitcité 102 Uncellsurla planéte | sebastiso Salgado 1104 Comportement| Je suls écolo, sauf pour... 208 EE Stage | Travall : comment ne plus le subir 242 La chronique de Jean-Clauge Kaufmann pesto magazine 5 www. erie-bompard.com y sommaire septembre 2008 aimer pale COUPLE 1 WEAMOUREUSE 1 SOUALITE 426 Leccour aun homme | « un jour, ‘mon melileur am m’a tran!» 228 Couple| Diner a deux pour retrouver te-goilt de rautre 422 Temolgnage |« J'étals un marl violent etjene te savals pas » 126 La chronique de Serae Hefez . 130 transmettr P (ransmMettre 130 RS Rentree| Parents-prots : devenir de vrais alllés 136 a Relations | Entre sceurs, tes bienfalts cotarans 138 Enfants | Divorce : deux malsons, soca 144 La chronique de Davie Foenkinos étre bien (ase OF Sol 1 BEAUTE 1 vrIALITE 4 SANTE 450 sreves 252 Le bon geste | Las respiration parapiule 154 Le bon reflere | Blen se taver tes mains 158 image de marque| Le vétement c'intérieur Satine rexténeur 160 Soin dasol | Nos cheveux et nous, ourquol ¢a ne va jamals 166 Recottes | Frults nolrs, tes bales de santé 270 La chronique de Davia Servan-schrelber 474 Les vres | Notre sétection du mols les annonces du mieux-vivre 182 Lagonda du mols 186 Mlow.-ctre 2.90 Formations {197 Théraples, developement personnel 200 Rencontres et Vie pratique 202 La derniére de Voutch pasos magazine 7 Toshiba recommande Windows Vista® Home Premium. Core2 Duo oro LINNOVATION EST BELLE OUVREZ GRAND LES YEUX NOUVELLE GAMME SATELLITE TOSHIBA ‘Toshiba congo ses PC Portables pour yous oftr innovation, la performance at le desi. Décourrez-ts dans le détal, est un monds noureau quisofraa vous. Le Satelit A200-190 ext Equips dela technologis processeur Intel? Cantino® ayeo prooassaur Intel® Core™ 2 Duo T5100. Leading Innovation’>>> fete cata ae Sehnuree as, dicey rata Scaler. imal édito par Jean-Louis Servan-Schreiber © ahaa La mémoire qui flanche Tre sowiens plus tes bien!..» Oul mats ce nest pas tres grave. De meme que les <& mervellleusas machines du XX* siecle (automobiles, tractours, électroménager, ascensours..) ‘nous ont affranchis de la force physique. les plus réventes soulagent notre mémole Voici deja longtemps que fon a perdu le calcul mental du fat des calculettes, Nos ardinateurs stockent Tout ce qui nous concerne. Plus basoin de rangar nos documents pulsqulls nous sont accessibles par date, nom au sujet en tapant un mot. ou seulement les premieres lettres d'un nom, Et les correcteurs utomatiques comblent nos défallances en orthographe. Nous avons oubllé les numros de téléphone de nos amis volo les ndtres. car nos téléphones les connalssent beaucoup mieux que nous. Accessolrement Ist plus nécessaire de se souvenir d'un tinérale pulsque nos GPS? désormals dans nos poches, nous guldentrlimport oll dans le monde. Entin. a quo! sort etre cult pulsque. dans la seconde, les Google, Yahioo et autres moteurs de recherche nous livrent toute Ia connatssance humaine 8 profusion at dans toutes let langues ? Yous vous souvaner vaguemont clune phrase co chanson. dune cration dun auteur, pez. et vous aurez Fintégralité des paroles, son auteur et sa date. Idem pour un passage de Shakes peare ou de Vitor Hugo. Nos enfants niont-lls pas raison dde nous demander & quol peut leur servir de faire des ‘tudes pulsqulls fen apprendront de toute facon jamais assez. et pourront tout retrouver mmédiatemmant et sans effort? ‘Comme Journalist fal toujours é1¢ consclent quit fllat au moins que fen sache assez pour poser les bonnes quostions. mes interlocuteurs ov les reportages mapportant ensulte tne grande parte das réponses. Le fal de dspaser, chaz mol sur mon dcran, d'un dacumentation mile fos plus ' complite que les lourdes arches des ouraux dans lesquels SIN yartravallé ne mia pas dispensé de savoir au moins quol charcher. Cest Jecrols la melleure réponse 8 fare oun plus Jeunes. Dans ce monde étonnant 00 tout semble étve fot pour nous simplifi la ve et nous évRer effort, Comment titer son épingle du jeu ? Le succés dans la va. affectif ou professionnel. continuers toujours € reposer sure petit plus dont chaque individu devra savoir faire preuve par rapport ses semblables les plus proches, En matiére da savolt aussi incroyable que cela puisse paral, tout nous at lésormals offer. partout at gratuitement. Cate suthentique revolution culturelle met apparemment 2 égolité de connalssances tous les hornmes du XXI sic, Yod vienda donc le pett plus de hos enfents ? 'un minimum de culture personnella, qu permet de situer infinite des connaissances las unes par rapport aux autres. Pour comprandre Intultvemant las relations entre les gens et les fats, nul ne peut se passer d'une galle de référence bien intégréa, Ceux qul sauronteinstinct, faire les bons chobc au mieu de ls pléthore seront gagnants ass 1. Fila mb bathe chen rent 2.095 (lod Posing Spt] = yt dp Mivre Be vies. Aue Qutlauinl QW SAT ToT 8 oot! Tae ig Puneeal? interpilibe ntienart pet Joumia Moise. narert mondial pr atlites pasos magazine 9 Par jontecrecemertvore comesprnt crnpser le 44551 Judes hfs desonruré, Focrencn 0.4499 5011. focpubae- 01022547 6, PSYCHOLOGIES 29,1ue de Lisbonne, 5006 Pars. Tel 0148956919 ‘TLabonnement#25625.429 1115 €TIU mh rial magazinespy choogiescom + conse ae surverance » frésident: ean Luis Sera-Schebes ASiaancy dons qa! Sp ben 6 xia cones ‘Vice pésidont Brno Lesa Membres Pes Sevan Scrobet, ernie Dut luer filo Alonemarcand ona arc es ene a ee oa {rgd Water SamgeseneRp SE = Redaction ‘dian metas ieee a nee Sie etiam Seana ay erent Scena a Sennen ec uns ene (het erate st (ner wetcon aun tes roLaT esemce,iline exsepee sem ‘a es ape Sst ‘iv elgus td ohn Ca Mande Le Snead sat ona crate alabama ee a Raneas aie geben = sorcnane le tan epg pe aaa araaeen See avan at arene oc poco eer amen ee tea Seaedeeea senate aeons aed Sree ana ae eee oe Dear meget amuen trig te oa eyonstle a: rane sunnier Cee esgonoble desabame nem ce uno TE rane ib ern hea sss a Ne ypc * uber Magazine Dials comerdn: ergs Dusen 5 vi Decrease deh eke Steer eae: leanne a0 ee Recees eeeac ae (he epublcn me Saher BW eae Sheeran Deore oan eae ian copRebgoneTNeSC Jaren Tee ir 8 ae Sear a ee erage ganda pptnnesc cena lore Cann 1 Deri veleFeatere cle ume eon CEE scott feet: eee a OE equals udigieer soc Cie Wa aoa noe Gcoericusene tee vat ueesgera: Lene RS gee necro ric Cae ter ‘etter atm a pony ce epic TA: AEN TT UN YOUS MONNER CA IBANCE GEERT TERE RIE HET) {uum avenge sere: were, @MaMo sd "1a 3 and Ura 7 Doh) Depts MTom anges 00212446251 ass ons 10 popcloglesmugain eprembe000 *wecrome= Président; 2rnaud de Sar Sinan, cpaer setueett fot eisvepgpyoyesn Membre: ac ethos Res cept ie ‘Ags Cee Peep LL ase oe LE eee ters ea me Hisaeeoet Calaa Sv ogline Sect pce eee: rin eRe teat chavs pees Pn ea rg a fumes st Tear ee a a ‘Ce de aon oe Tegsicen net yng: ue po aren orapatu gece esate mendes: eC ne Sta iyec eran a fedeciceen et a nlc ia cpaeorgee area ene Ree ee HN SO putaMEeBERAEC (Stancoleais seca inay euscprtoae secon on Sen ara Ta Tarkan ee nccecem ra Peco criaie ii TET Srsaa:noy eS rm hea a ye aD Se i il eon ‘Seeley in: Joe Ele ee Wag 22008 Men TNS te Sobndesieca Maveneren 3 Rp , Deca dew rene: Gano st porches Be iaertiften Pia rmeeon ams Tse Aet Hafod One yea an cane. fot es: ae Dreazardetarepe ean sjclag eign WA Girma endehirtan soaes avee rea eae Ho see raat: ae NI era LLL on: 820170 Feuer nei Hance Gc Havens Oca ge: 56 freer Yi iM BEGCHEE en eV OY Deere omnes kre eligi crne ME te toma tm 2px crc et ee fi RH OR foekene Var edema yy EE Tatotege tan: ue ei et ee Oh 200 oe ‘emi Gree ghee heb ueatcrirencht ay Wied naa arage oycologes Bourne [esos bomie ray ue S02 Bure (00,158 Decne enero cana ain Beare thet -Lruabaa Aeerlesehmmerane waa nd ; vere au numero sare nx amuseas) desman ede cones 105 FTA: S120 Fa OR Niza "ener Prayer: Comp N75) Igri en alenane: an Peta aetmcmrace MS ne oes ioe at Cots prt 342 oe fay. geo act eam, DD eg deme Wash SSE Cpe TNE tet a haa des a Acre ten ip ese Cre ee tt Phat OFFRE SPECIALE on AMSTERDAM, BRUXELLES ET LONDRES A MOMIE PAIX, = era suverta ck or reserve avant la SO septembre 2008 pir wook-end a mole pra Arrsiercarn, Phiippnes, enesigres- vas cs mantenant anslonagensee Jot ote — == 2hoyegee certece| ice tarcpan minen aur elaraee! ein. vale So efetorca dotgrssan techura) Se hum rerorume une tiocion da Oya 0 dettaat Ong an hota pou See dipertas corcranchtcaie aL seers ap nocanse oy eerar rover eta mara 2000 deporte cortenor don: unocrt ada Co mila avocberepor ten eratrtador tour ethdbergerant care tperaion tierancsecn brochure} an teouoe.rcnoaoston Greta ALonasoe maar eu BhasISe "Sropaseotnon camiskie wectes oot paca la oon Voy Treniorrdos anbrochurs vous sureclre preponsehers brochure Doesipa sopploran et sovstore me Croan Loahinah se Lseren ators] Porpinectnw noe VOS QUESTIONS 4 Claude Halmos Mon concubin est-il fait pour la vie de famille? ‘ai couve votre lect bion exrange, Sa- bine... Vous viver en effet avec youre ‘compagnon depuis sopcans (estlong?- Ecvous sembler avoir atwendu la naissance Depuls lanatssance de monfils (10 mots), Hen ne va plus avec mon coneubin. J'ai fart un baby blues et ine s'est pas occupé de nous. Jeme demande s'il est falt pour {a vi defamille. Sabine ajowtequevous manifestez newement/'ervie avoir avee vou’ enfant une relation exclu- devoue enfant pour découvrir qu'il’ P&S Prychanalyste autoure de Parte ‘amis, ne se passione que pourle sportet c'est viv, de Pourquoi amour ne apprécie que moderément laviedefamille.... sufit pas et de LAutorké expliquée Cest un pou bizarre, non? surtout si Yon aux prects (Ni 1997, 2006 et 2008). sive, Allant méme jusqu’a dire que vous envisagez, si vous vous séparez de son mae pere, une démarche juridique pour qu'il ne pore plus que vour seul nom. On ral auna peur donc se demander si vous n'éwes pas (a votre insu) en position de recenser Selection de Letres Jose defaurs» de cet homme pour rower desraisons{supposementrationnlles) Svea pci, de evincer. Ge qui me fait dire cela? Ce que vous nommez voure « baby blues», et (Claude Halmos ‘qui peur, ctanr donne Ie contexte, temoigner d'une difficulte a supporter la 39 1uo-deLsberve, 75008 Pare aration (d'avec l'enfant) que suppose la naissance;-Voue amét de toute activité chalrmosapsychologtes.com professionnelle, pour vous consacrer 4lui; es maladies arépéciuion qui peuvent raqer cate nBvigie ‘Que un moyen qu'il vous donne de vous accuper de lui en permanence ; etc. sur peyshologiescom, Jecrois, Sabine, que vous devriez réfléchir aces hypothéses. Vous demander —_« Répanses dexpests» ‘ee qu'ellas pourraient rapacor de votre propre enfance. Ea n’oubliant pas qu'un, ‘enfant pour se construirea besoin de son pére. Ecque la plus belle preuved’amour ‘que sa mere puisso lui donner est d'accoprer de le « partager » avec ce pare... Dots-je parler de ce qui nest arrive? alettrequevousm‘avez pourraientimpunément abuser des plus fables; et walis famille d'accuell. Mon Jevisen écrite m’a beaucoup pourtous les autresenfants quill poumaitagresser Touchée, Mariolle, et je Maisraconrarce qui s est passé représante une dé. GGecarkeven gee” | iccunmslawncken umieknke : me Jeporiequjugedece — Grniadamennoatiats ecru guy Fosida gw vate Se Jeneveuxpas.Game YoUue,vousayextoweTidée 5 camricenfen mesure pas Frees came, etlecoungedetéaie, TAUTQUEVOUS = raura aria arncune, Vous me dites en effet Parlez aujuge. quevous aver été placé en Mals vous ne ‘Comment le (uf faire comprendre? Marielle Je crois donc qu'il faut, comme allele ait, Mon compagnon ‘atrols enfants, dont Vainé a 16 ans. Récemment, celul-ct mavolé dela Lingerie et nous avons découvert qu‘ en volait ailleurs. Comment dols-Je réagir? J’al consuteé un psychanalyste freudien. Aprés le premler entretien, Ita Comment réagir face aux vols de lingerie que mon beau-fils commet ? tre lettre est probid- matique, Simone. Car vous me demandez ‘rds gontiment des conseils, sur le mode : « Comment tre une bonne mare dans ‘une famille recomposée? », alors méme que vous me dé cxivez une réalité familiale Simone des plus inquiétantes... Laméredes rois enfants. de votre ami s‘est on effer, dites-vous, swicidée lorsque vous vous étes installée avec lui. Cest éviderament terrifiant pour es enfants, mais vous semblez n’en etre nullement consciente. Lainé de la fratrie (que vous dites « fourbe et dissimulateurs) vient, quanta, réguliérement dans votre chambre pour... voler ves strings, et fl en vole également chez ses copains. Or, que fait son pére? Il le« gronde » - c'est votre mot — comme on gronderait, "imagine, un en- fantde 3ans qui auraitfait une bétise d'enfant de 3ans LAdessus, ce gargon lui avoue qu'ilest adepte dos films pom et qu'il « adore gas. Bt ue faites-vous? Vous installez, surla télévision, un filtre parental (tris utile la encore, pour les enfants de 3 ans!). Bt vous me déclanaz, pour conelure, quevous attendez le prochain déms ‘agement et unemaison plus grande pourque ‘tout s'arrange. Ce garcon porte Jecrois, Simone, une histoled'une que vous ne vous extrémeviolence, rendez pas compte et Ila besoin de ce que vous au plus vite d'aide Bia ne gatgon et desoins ane en lence (le suicide de sa mare et ce quis’est sans doute passé avant). I esta ige de la sexualité adult, ot la dévoloppe dans la pornographie et des pratiques sexuelles qui s'appazentent pro- abloment au fetiehisme. la done besoin au plusvite d'aide et dessins, Vous me demandex ‘un conseil, Simone? Je vous le donne : réveillon- vvous!Ce garcon appelle au secours. Lest urgent que vous Fentendiez, Est-{l normal que mon psychanalyste veutlte rencontrer mon compagnon ? “est une demande qui est non seulement inhabitucllo, ‘mais parfairement contraire ala psychanalyse. La psy- chanalyse ost une demarche personnelle, privce. conceme un travail qui met en cause le plus intime de soi. ‘Uninuime si intime qu'il est woujours - rous les « patients famille accueil aprés avoir 66 violée, a denne reprises, A ans et 10 ans, par ‘un ami de ves paronrs. Une éducatrice vous suit. Vous avez dja commencé a parler au jugeet elle voudrait quevous continua, maiscela vous samble impossible. Vous restez.donc dans le désarroi. Un désarroi qui vous a défa mende a faire plusieurs ‘tentatives de suicide La position devorre éduca ‘rice est comprehensible car votre témoignage est essential pour que votre agresseur puisse @rre jJugé et condamné. Ce qui est important. Pour vous abord, car Cest le moyen de comprendre que Je monde n'est pas une jungle o0 les plus forts 12 poptologlesmagaine eprembe000 pouvez lefalre — quevous en partior au jug. Mais quo vous ne sans avoir le vas soutien d'une —Powez le faire sans théraple avoir, parallblement, le soution dune thérapio. 1 ne Sagi pas en effet seulement pour yous de relator dos fits. sagit de «retrversers émotion- nellamant des épisodes atroces. Etde« retraverser > ‘miéme temps le contexte familial, stremont complexe, dans lequel is 3¢sonr déroulés. Parlez votre édtucatrice, Marielle. Accroche- ‘vous aavie et donnez-moide ves nouvelles. Mos ponsées vous acoompagnent. souhalté rencontror Je savent- difficile a partager avec 'autres. Méme quand (aratultement) mon cos« autres» ont ceux que l'on aime le plus. Dans Fanalyse, ee soa (on est seul, soul avec soi-méme ec son histoire. de mol. Est-ce une Quanta l'analyste i est tenu de garantir espace dans demande habluelle? _—_‘lequel se doploie cot inume. Et donc tenu, pour cee rat ‘Aurélie son, au« secret professionnel ». 11 n'a pas le droit de repe {er ce que ses patients Iui disent. Mais il na pas non plus a reveler a quiconque leur identive. £1 il deit opposer ce « secret» a toure personne quivoudrait faire intrusion dans une curo. ile mari, la femme (le pore, la mere, 1a sorur, e frre...) dune personne qu'ilecoure lui telephone, ine doit donner aucune information et n'a aen recevoir aucune. Etil doit mime écre suffisamment vigilant pour érre capable d/opposer ce secret aux demandes (apparemment anodines) 16 poptologlesmagaine epee 2008 LE DIVAN » Psychologies: On vous connait comme un trublion bourre de talent, qui parle ‘comme une mifrailletie et s'agite 4 la tela, ‘Dans Parlez-mot dela phate (encadre p. 22), ‘on vous decouvre pose, intense, profond. ‘Ca correspond 2 une evolution interioure? LD. : Jeme dirige doncement vers Ys adultariat ».Chaque film que je fais, chaque spectacle que je joue m'améne ailleurs Je suis humain, intérieur... et comédien. ‘Cest notre travail 4 nous autres troubadours @embarquer les gens. On exprime sur scene ‘tour ce qu'on nese pas exprimer dans Javie. I reste tout ce qu'on essaye de mettre en exergue, Gardez « exergues #1 vous laft, cst bien comme mot, « exergue ». P.: Je le garde, c'est mieux qu's adultariat», J.D. : Gardez quand méme « adultariaty. Jy tens. Je ne suis pas que ludique. It faudrait tre débile, Byidemment, je ne fais pas autant de fuutes de francais, je ne parle pas aussi vite ni de maniére aussi saccade, je ne suis pas aussi dispersé que mon personage, mais Je mnis cela aussi. Je sus tout la fois. Pespére fen tout as étre complexe, comme nous Je sommes tous, comme le sont les personnages de Parlezmol dela pie, Je me sers de ma ‘profondeur quand jfen ai besoin, quand des mettours en scéne comme Agnas Jaoul savent Ja traduire sur Pécran. La profondeur dont vous parler. a toujours été la. Je suis profond ément ‘imide et profondément exubérant .: Vous saver dou viont cetto exuberance, ce besoin de vous faire remarquer? LD. : Cest parce que je n’intéressais pas ‘beaucoup de monde que j'ai fait aurant de ‘bruit. Je neveux pas vous faire Cosette, mais quand on vient des zup, des zep, des zones franches, on est mis au bance la société et on ce qui veut bien entendre. Etrares sont les gens qui veulent bien entendre. P.: Votre chance, Cest que vous avez ‘encontré des gens qui vous ont écoute. ‘J.D. : Bien stir Je pense a Jacques Massadian, a JeamFrancois Bizot, a Alain de Greet, a JeanPierre Bacri et Agnas Jaout... Is ont pu se faire Péchode ce qu’ils ont entendu de moi. Mon personage sur scone n'existe pas, ‘est un trublion, un ménestrel, une s caillra », 1B popctologlesmagaine eprembe 200 ce Dans les banlieues, on est construit comme nimporte quel autre gamin, sauf qu'on nous porte moins d'intérét 99 mais a travers lui, je raconte plein de trues, et ce parsonage a ‘trouvé un écho chez, les gens ouverts. P.: Quol a 6t# le declencheur de votre vocation? JD. : Les sandwichs au camembert et cornichons. Alain Degois, qui était profd'impro dans mon college, faisait des sandvichs au camembert et cornichons pour ses dlaves. Cos sandwichs empilés Tes uns sur les autres avec ces comichons apparents, cest Ja phasbelle chose que javais vue de ma vio. Tétais un dalleox, Savais faim et je voulais absolument faire partie de leur groupe pour manger ces sandwichs. Je m'en fouls, ‘moi, du théatre. Mais discuter de Moliare autour cum sandwich au camembert, cétait le Kit Bt Cest la que pour la premiére fois on m’a dit: « Crest bien. » Cest agréable de parter avec des gens quite regardent dans les yeux et qui ont de la sollicitude pour toi. Ce bon point ma fait tellement plaisir que jai eu envie d’en avoir un detsigme et un troisieme, Dans les banlieues, on est construit comme n'imparte quel autre gamin, sant qu‘on nous porte moins cPintéret. Des qu’on nous acconde une seconde cVattention, Cest le paradis. Cest comme une femme qui vous regarde pourla premiere fois avec des yeux plein d'amour, c'est imparable, On ne pout pas jouer au com fice a ca.on ext foncément touche. Gu alors on est un lapin. Si vous étes un lapin et quevous lisex cette Interview, contactez-mai. (1 écate de rire] P.: Parlez-mot de la plute cvoque F hurniliation ordinaire que chacun peut vivre. et en particulier los immigres qui vivent en France. Cortaines scenes vous ont evoque des souvenirs personnels? J.D. : On la vit tellement au jour le jour, cette hurniliation ordinaire, qu’on Ta intégrée : Je tutoioment, le fait, a la boulangeria, de servir la petite dame blanche avant la Sénégalaise, ou lorsqu‘on nous dit: « La France, aimez-ta ou quittez-la.» Jai envie de répondre a ce monsieur : «La France, je Faimeet je la quite pour partir en vacances. » J'ai grandi comment peuton me demander de m'intégrer? Cette humiliation ordinaire, je 'aivéeue dds 1a cour de récréation, Quand ily avait des sorties, Jamais on n'a demands a ma mere de nous accom pagner: Pourquoi? Jaurais adoré que ma mare soit 12. Cramer des voirures, Cest le méme cri que n'importe quel manifestant, sauf que leur banderole Cest des Fiat Punto qui brOlent. Demandez a ces garmins quelles sont leurs revendications, ils vous diront :< Nous sommes francais, avecles droits et les devoirs que ga impliqua + Je voudrais monter wn ‘mouvernent qui serait le « considérationisme » considérez-nous! Non, ce serait une fagom de se sentir encorevictime. Lee comme voussionisme®, étre comme VOUS, Je suis francaiset jo m‘appelle Rachid, Fadorerais voir tn million de jeunes des banliowes dehors avec le drapean francais comme banderole. P.: Quiestce qui fait que, par rapport Vos potes, Yous vous en étes sort, que vous ‘aver fait de la scene et pas de la tatlle? ‘D.: Ca serait tellement facie s't y avait un chemin... et tellement chiant sion savait par + Ses dates clés 1075 | Nalssancea Paris ‘ge parents marocains. Son pere est employe dans luna ontroprise de mettoyage ‘du metro, sa mére. femme ‘gomenage. is damenageront ‘2 Trappes, dans los Yolines, 0 Jamel passera son enfance. 1905 | Animateur sur Radio Nova. 11996] Chroniqueur sur Canal 1998 | Comedien dans Zonzon (2) go Laurent Bounnik. 1999 | Le Ciel (es Olseaun t..ta more!ée Djamel Bensaian (avec Lorant Deutsch 2). 2003 | Le Fabuteux Destin dAmelle Poutaln de Jean-Plerre Jounet (avac Urbain Cancalfor, 3) 2002 | Astérix et Obétlx, mission Cleopotre Alain cnavat (avec Monica Beltucct, 4). 2003|One-man show Jamel 100 % Debboue. 2008 | Angel-A daLucBesson (avec Rie Rasmussen 5). 2006 | inaigenes (6) deRachia Bouchareb (prix q'interprétation ‘masculine au festival da Cannes pour les cing acteurs principaux). Cree le Jamet comedy cup, amuse sur Canal +. 2008; En mat epouse a journatiste doMé Melissa Theuriau. partsioglesmagazine 19 LE DIVAN » ol passer pour nussin, est tour un ‘ensemble. Ilya une envie, un parcours, ‘une éducation, un contexte... Je suis amivé au bon moment, javais la bonne envie, la bonne énergie, je suis tombé sur les bonnes personnes qui m’ant écouté de la bonne facon. Je suis tombé aussi sur des gens condescendints gui ont yu un mec dos cités singor d'autres mecs des cités ‘et ls trouvalent ca trés, trés marrant, Je les ai ‘Dien repérés, mnais Jen avais rien 3 foutre ‘puisqu'ils avaient les leviers pour me faire avancer. Javais um seul objectifa répoque semplir tne salle, Et je me suis acharné pour monter sur scene. Alain Degois m’a emmené en tournée, & Marco-en-Barceul, il m'a ‘montré une vie différente qui m’a permis avoir pas de distance sur ce que je vivais. Ja plupart de mes potes qui sont en taule ‘wont pas eu la chance de quitter leur quartier. ‘Moi, j'ai cu la possibiité d'avoir un jour da distance sufMsante pour pouvoir analyser sma propre situation, Et jai eu la scene ‘pour crier. [.. Etvoila, on est a Paris, dans ‘mon bureau du VIF arrondissement, ‘of je vous raconte mon parcours. PL: Vous aver lt, dans une interview a la revue rusty, que vous avier grandi dans un univers dramatique. ‘J.D. : Oui, mais a'epoque je ne le savais pes. Grice a ma mére qui dédramatisait ‘our, rien ne me paraissait grave dans la vie ‘Un jour, on réalise 4 quel point elle nous a protégé, on se rend compte du chemin parcoum et on a envie de lui embrasser les ‘pieds. [al découvert la misire en habitant Je VP arrondissement. Quand vous viver au ‘cur de la misére, vous ne ‘avez pas ‘que Cest la misére. C'est par conrraste que vous découvrer 4 quelle dasse sociale vous appartenez. nly aque les gens qui ant Je temps et Fosaille qui peuvent réflécair sur les situations dramatiques. Ceux qui sont ‘dans une situation dramatique la vivent, «ls rYont pas le temps de analyser. P.: Vous avez vecu un vrai drame. Vous vous ‘faites faucher par un RER au moment ‘ou Vous traversez Los Voies et vous perder Je bras droit. Vous aviez 13 ou 14-ans... (J.D. :13 ans je crois, Jene men souviens pus, 120 popctologlesmagaine eprembe 200 66 mamerea le don de soi funky. Et pourtant, Cosette, a coté de la vie de madame Debbouze, c'est Laetitia Hallyday 99 yaeu unavantetun apres I'accident? Tous vos reves ‘ont ete stoppes? JD.:...Jeme sais pas. Nom, Rien n'a été stoppé. Mais Cest difficile de vous en parler, je n’ai jamais voulu analyser cet accident. Je suis fler, jo n'ai pas besoin aide, et je n'ai pas eu envie qu'on men apporte. Je n'ai pas voulu m’accrocher & quelqu'un parce que je me sentais dirninué. fai horreur de la pitié. Tout de suite, ai repris le train, tout de suite, Jai rotraversé des rails. Quand on ma dit que Je ne pourais plus bouger le bras droit. 1a promiére chose que j'ai demandée, est unsstylo, et fai appris a écrire dela main ‘gauche, Jal pris ma douleur a crédit, Ca servait a quoi de hurler «Je suis dans la merde »? fai continué a avancer: [ll s*étend de tout son long sur le canapé.| Cane vous ennuie pas que je prenne ‘mes aises ? De toute fagon, je suis chez mait [Mic Je ne sais pas ce que cet accident ‘a changé, Probablement tout, probablement rien, probablement rien du tout.. Je-vous dois combien, docteur? (Ries | Son pire levaysit informaticien en gynécologie astrale. Jamel a choisi une autre voie.. P. : Quand vous aver decide de quitter ecole pour faire de la scone, comment ont reagi vos parents? J.D. : Quand je lui al ait que j'amétais Yécole pour daventr troubadour, mon pére:m’a dit: « Situ fais ca, je te casse la guoule.» Pavais Phabitude, ilm'en a cassé plein, de gueules. Pendant de nombreuses années, je suis rentré a platventre chez ‘moi. Alors ¢a n'a pas eu beaucoup effet, ma laché la grappe quand je hui ai acheté sa premiére Mercedes. Il est manichéen, ‘mon pere. Il fait partie de cette génération venue en France pour faire de Tangent ot Venvoyer au bled, Le réve de mes parents etait de retoumer au bled et devivre palsiblement sous des oliviers, Bvidemment, {is somt toujours 1, is vivent paisiblement sous des chénes et ils sont trés heureux. ‘Tout ce que voulait mon pare, c'est que je ne crve pasde froid et que je ne me tue pas Ala tache comme lui. I nettoyait les métos, alors ilvoulait que je sois informaticien en gynécologie astrale. Je suis encore on train deme demander ce qu'ila voulu dire, a dQ entondre ces trois mots et il ena fait un mix. P.: Etvotre mere? Elle s'est angoissoe? J.D.: Ma mere a été comps et ame -avec moi tout de suite, On n’aura plus jamais de maman de ce modéle, P.:Vous pouvez décrire le modéle? |}D.: Elle te donne le sein jusqu’a tes 41S ans, elle te prenden otage par son amour, colle oublie dewivre en s'aseurant que tu ‘vis comme il faut, et elle fait ca avec chacun de tes fhores ot scours. On était sepr, sans compter les voisins, les cousins, les oncles, les ‘antes, (In'y a pas suffisamment de pages dans ‘Votre magazine pour citer tous les gens avec qui elle proctde comme ca. Ona vécu a seize 4 Barbes, avinge-doux 4 Trappes, je ne savais plus qui étaient mes fréres et mes oncles, on mangeait tour dans la méme gamolle. Er tout ca était fait avec une Wégéreté qui arténuait tous Jes problomes, Ma mére a le don de sot funky. Et pourtant, Cosette, a cété de la vie de madame Debbouze, ¢ est Laetitia Hallyday. P.: Comment faiton pour trouver une femme a la hauteur d'une mere comme ca? J.D.: I ne faut surtour pas chercher une » paycsogesmaguine 22 LE DIVAN » femme qui ressemble a sa mére. n'y a aucun amalgame faire entre amour, Je respect que je dois 4 ma mére et celui que {Jai pourma femme, je n'attends pas do tha femme ce que je vis avec ma mére, et vice vasa Jone confonds pas. Diailleurs, on ne ‘Peut pas Jes confondre. [1 rit] Impossible. Ma mere, elle fait un métre, c"est une boule qui roule du salon la cuisine, et ma femme cest est le méme coeur qui bat pour les deux. P.: Ce n'est pas parfois un peu lourd a porter, cette dotte que vous devez a-votre more? ‘J.D. : Ce qui est encombrant, c'est justement qwelle ne demande rion. Ma mere, c'est papa ‘Ours La seule chose qu'elle me demande, Cest ‘que je sois solidaire de mes frénes et soaurs ‘et qu'on soit unis jamais. Alors on fait bloc. ‘Hllea réussi son coup. Je suis toujours tes surpris de voir ces familles qui se disloquent. Pour moi, ne plus parler a son frére ou i son fils, Cost de la science-fiction. La plus belle fagon de remercier ma mare, c'est de bien vivre. #.: Dans vos projets, il ya celui d'une famille ‘nombreuse? ‘J.D. : Une famille énorme.Je voudrals Ja méme famille que Charles Ingalls, ‘ois filles, une charrette, une ferme, un grand Un réle d‘homme Jerravatsjamats Joue un aduite. Surce nim, je me suls Sent deventr un homme », dit Jamel Debpouze dans te dossier presse de Por- tex-mmal de ta pluie Pagnas Ja0ul. Cest sans doute son plus beau role dans un tim Impressionnant qrteuigence 0 enacun se sent a victime de tautra.« Mol quand Wy 3 une caméra je ta tout da sute le Deau gesse », poursul-it Agnes Jaoul su calmer ses excts ot mettre jour une intérto- Tité quon ne lul connalssat pas (en sales to 47 Septembre, the notre critique p. 42). 22 poptloglesmgain epee 2008 66 Jenai pas le temps d’étre rancunier. Cest trop fatigant d’en vouloir a des gens 99 chapeau et des bretelles, et une maison. as loin d'une prairie pour voir ma fille rouler, rouler, rouler d'une colline tous Jes jours. P.: Le potit Jamel de Trappes est aime de la France entiore. fait un métier qu'il adore, a opouso une des plus belles femmes de la télé... J.D. :La plus belledu mondet P.:Vous redoutez parfbis que tout s'arrste? ‘J.D. : Je ne me pose pas cette question, Jesuis tres heureux, jerafle la mise, jencaisse le i. Je ne fais pas le bilan. Je ne devais pas @tre li je ne trouve pas ca normal ni naturel, mais J'al tavaillé pour, je savais ce que je voulais. Javais une envie a casser Jes pierres de monter sur scéne, Ma vie est génialo, tas si ca staréte demain, on ne pourra pas mrenlever ce que jai d6ja vécu, C'est encaiss6. P.: Estee quiil ya des gens qui vous ont fait du mal et a qui vous ne pardonnez pas? J}. : La vie est tellement belle pour mei que Jew'ai pas le temps d’étre rancunier. C'est ‘trop fatigant d’en vouloir a des gens, Personne n'a réussi Ane faire vraiment du mal 4 part ce twain. Et encore... je ne sais pas s‘il m’a fait vraiment du mal Propos RECUELLIS ARMM. @ © Pnows ‘Toutes les photos du dernier fim ae Jamel peDboure font sur P5ycthologies.com publimaraue payeho En 1035, Armand Petitjean a 50 ans, et une parfaite initiation au monde du parfum gra- te @ sa collaboration avec Frangois Cory. U te définit comme un industriel patriote “Quand j'ai constaté que deux maisons amé~ ricaines contrélaient le marché mondial et gue les Francais comptaient de moins en moins dans le domaine des produits de beaut, j'ai pensé qu'il fallait qu'une maison frangaise se motte A cOté des maisons américaines.” Liimportant, c'était sa rose ‘Tres vite, la marque »'établit sur trois axes, chacun a son embléme : une rose pout Ie par- fum, un angelot pour le maquillage et, pour Je soin, une feuille de lotus. Seule la rose a trayersé le temps... Celle qui a éé choisie par Armand Peritjean dans sa roseraie est l'em- bléme de Ia maison. Il cherche un nom devant ‘répondre & une reiple exigenee ; Ere francais, frre pronongable dans nlimporte quelle lan- fue, et étre graphique. Un collaborareur sug- fore Lancosme, nom dun chateau du centre de la France, Le § se transformera en. accent circonflexe. La nouvelle marque Lancéme est préte a conquérie le monde GOMMUNIQUE LANCOME Lancéme : une histoire parfum Donner un sens 4 |'émotion. Tel était le reve d'un homme de génie, Armand Petitjean. Un réve lui permettant d'exprimer tous ses talents de créateur. Un réve suffisamment puissant pour devenir un jour réalité. COMMUNIQUE argue payehole FLABON-VOLUTE cose LANCOME ing partums a la fois Notre homme ne manque pas d'audace, 11 dé- cide de Lancer ving parfums en méme temps, sans s'appuyer sur une maison de couture, “Les randsertateurs de mode Lancent bien plusieurs modales dans une seule collection, disait-il Pourquoi un grand parfumeur ne proposeraic~ il pas plusieurs parfums a la fois 7” Voici done Conquéte, ot son intense sillage de rose sur fond deehypre ; Kypre, un parfum Phiver et de fete, ‘élane voluptueuserent jasmin, ambre et muse ; ‘Tropiques, aver ses odeurs d'épices, de cuir et dle bois précieux ; Tendres Nuits, aus sentours de giroflée, de rose et de maguolia ; Bocages, fleure bon le printomps, les bourgeons naissants, le chévrefenille et le lilas. Pour ee “ne2”, qui compose lui-méme ses parfums, rien n'est crop beau pour les mettre en yaleur : ni les coffrets somptueux de Draeger, ni le cristal le plus peé= ciowx des flacons dessinés par son directeur ar- tistique Georges Delhomme. Le eréareur réussit @ leur obrenir in extremis deux vitrines a Pex position univervelle de Bruxelles. Un coup de maitre | Inconns la veille, ces parfum inédirs y temportent un pris. Un patrimoine olfaetit unique Les parfums sont nombreux a se suceéder du- rant ees années davant-gueere : Peur-Etre et Révolte en 1937 (peudemment rebaptisé Cuir en 1939 1), puis Fléchos (1938) et Gardénia (1989), Au bout de quatre ans d'esisterce, Lian ime poaside deja neuf parfums, chacun dente eux ost proposé sous diverses formes. La pré- TROPIQUES - 1025 KyPRE sentation Inmeuse des éditions spéciales en fait des cadeaus trés recherchés, L'éditioa couramte ft su recharge sont préserées plus sobrement. Comme les nombreuses eaux qui leur cor- respondent: les eaux parfumées, les eau de toi- lotte, les eux de senteur, les eaux de Cologne. ‘Alnsi o-t-on une idée de la richease du catalogue les parfums en ces premisres années, D’autant que, parullélement, la marque se développe dans le domaine du maquillageet des soins. Parler aux femmes Loraque la guerre éelate, lex problemes dap provisionnement se font yite sentir. Armand Porirjeun se refuse pourtant & simplifier les for nniules. Il préfire réduire la distribution des pro- duits. Ex décide de former un ensemble d'an~ bassadrices capables de porter le nom de Lancime dans le monde entier. En février 1942, Pécole est inaugurée. “Beules les femmes sa- vent parler aux femmes”, répéte le patron a ses éléves, A la fin des neuf mois d'enseignements, elles commencent par travailler dans un grand magasin ou dans Ia bourique du Faubourg Saint-Honoré, avant de partir pour V'étranger. Tant de merveilies Marrakech est le premier grand parfum de la maison lancé apris In lihérarion (1946). Rayonnant, a base de fleurs et de cuir, il pos- sede cette troublante note animale qui en dit long sur le désir de viyre durantees années. In- fatigable, Armand Perisjean multiplie les lan- coments. Magi, fleuri et intense, est accueilli 1035 EDTION LawTEED TENDAES NUITE - 1905 avec enthousiasme en 1950, Son jus, mis au point aprés plus de mille essais, deviendea le parfum symbole de Lancéme dans les années Pinguante, Deux ans plus tard, la présentation de Trésor a lieu au Palais de Chaillor, il y est célébeé par un ballet de Sere Lifar. Desting & séduire celles qui aiment les fragrances mus~ quées & orientale, ce parfum se niche dans un flacon deaception représentant un diamant A soixante-quinze facertes Au cour de ta modernité Bien des années plus tard, aprés la création ev le suceés du désalcérant © de Lancome, la marque se souviendra de cos réussites exem- plaires. Et, en 1978, Ia décision eot prise de lancer un tre grand oriental, Son nom sim- pose : Magie Noire, Lorsqu'en 1990, Lancéme ose son parfum de rose, radieux, tendre et rayonnant, il s’appelle, encore, Trésor. Plus que jamais, tradition et moderniré s'unissent pour exéer un joyau de ta parfumerie, élégant ‘et €mouyant. Car, si Trésor est un grand clas- sique, fleuri, poudré er fruits, il ne manque ni de sensualité ni de tendresse, Il sera suivi par Tenvodtant Hypnose, aux accords mys~ térieux, Aujourd'hui, Lancéme montre une fois encore son sayoirfaire en matiére de par- fumerie avec le lancement d'un grand par~ fam féminin, Magnifique. Le réve d'Armand Peritjean est devenu réalité, riche d'un pa- irimoine elfactif unique, Lancdme est Mune des plus grandes signatures de la parfumerie mondiale © FLECHES - 1028 MAGIE - 1089 (EDITION LnaTEE waGreriQUe - 2008 Passions, éelatant, impertinent, Macniriaue ost une edidbration flamboyante de la férninita, Cotte fragrance d'excaption, Somptuausement abritée dans un flacon cristallin éeartate réinvents aveo élégance et audace la Haute Parfumerio. Sur ta peau, oa boisé floral ‘Spieé conjugue sensualité at vitalité. ‘Sa noblesse racée, sa pulssance ‘subtile ot ea douceur chaleureusa, onftamment los sane ot imagination. Pour Ia promiare fos, un parfum, est ébloulssant. e R EP ER ES DEVELOPPEMENT PERSONNEL Donner corps a ses envies C'est un mols pour vous y mettre enfin! Apprendre le chant, changer de métier... Quel que solt votre réve, quatre étapes simposent. Sondez votre désir «Un désir se transforme en motivation— il nous ‘met en mouvement — quand il devient un élément constitutif do notre caractére, expligue Cyrille Cahen’, neuropsychiatre, psychothérapeute et romander. Ht pour cela, ‘une introspection est inécessaine.» Nombre de ‘nos envies nows sont en effet sugérées par Ja mode, la publicité ou notre milieu. Ce projet estil vraiment le votre? ‘Et vous permet-il de développer ves qualités? Ouvrez-vous au monde Ne négligez aucune occasion denrichir votre quéte. En vous informant sur le domaine qui vous intéresse, bien sir, mais aussi en vous mettant A coute des consolls et ides arsivant « par hasard , Cola vous aidera 2 soumettre votre désir a une critique intelligente, le confronter auprincipe de néalité : avez-vous le temps de rejoindre une chorale? Pouver-vous acqueérir Jes capacités pour sploi dont vous reve? Vous pouvez aussi... Lire Psychotogie ae ia motivation de Paul Diet. Toute portait sur nos motwations at le sens quelles permettent {de donner 2 nos vies (Payot. petite biplothequer, 2002). . 26 poptloglesmagaine eprembe 200 Pour se Lancer vraiment, mieux vaut avoir un object précis. Harmonisez vos motivations Quelle que soit son importance, le renowvellement augue! ‘yous aspire, implique tan investissement, Dans quelle mesure ce changement dans votre camiare, par exemple ~ vetil empiéter sur votre vie familiale ou vos autres activités? Quels compromis impliquesi1? S'accondetil avecvos valeurs? Sila satisfaction attendue semble compatible avec votre armonie interme, il est ‘temps devous lancert Jowar au Jou du tao Gommengant avec 4 Que cherenas-tu?», ‘wente-deux questions our trouver ta vole Prenez un engagement 00, quand, comment allez-vous avancer? Pour aboutir, vorre engagement dait éere précis (c Demain, je minscrisau cours... »), facile a remplir ine penser pas au but ultime, mais au chemin aa parcourir) et concret. SYLVAIN MICHELET @ ila Cohen saat fis Praepie ool Scher care Mioinan 1356) a du Libra at Pon Pyigede (Cater seo 1280) Meaner co Proverbe chinois Un veyage de mie ewes commence toujours Je ta satisfaction un oésit par un premier (Albin Michel-Taovillage 2004), pas (Lao-tseu). ‘Retrouver toutes nos annonces stages et formations, dans Les annonces du mlewe-vivte , p. 11. spi de natn pec 4 Up —x ry . Raffermir Estomper Atténuer Effacer Défatiguer le contour les rides les poches lescernes —_instantanément Fmulsion Sisleya Creme Masque Payto-Rromatique Contour dee ou. Baume Eftcare Phytecernes:+ Contour deeYoux Soninenitydaeser, «— Somamagepaeemt © —«Gelfwiaraersgs: fnmrhaepeamus © Snexpews mG, ‘apseaa tora ‘endo do foo Becoat ‘Seaver apis erm ae 6 lime repiderns serae lee futon ote et foe ile alexpraarian san, Agperte fan ‘Seder eeneet ote Aux paupies, veduit ‘nslomne! ee poche 0p | Atenuerties setter en satlvant le rime eves ottman gar eee counters our unifier te teint Leegoe nie Deena etme Nagn en quelques pour stator ‘perms une: i oe Enid able Des résultats visibles au premier regard. sisley PARIS. e REP ER ES PARENTS Une histoire vraie. L’OCCITANE EN PROVENCE Je culpabilise de laisser mon bébé a la creche « Inutile de s'inquiéter, votre enfant est entre de bonnes mains, rassure la psycholoque Isabelle Filliozat. Sil vous sent serein, il sadaptera facllement Pour trouver l'apaisement, cherchez a identifier les causes de votre culpabilité. » ‘Plus vous ferez confiance au personnel, mieux votre bébé se porters. (CO) Autre Le Defi des meres Anne-Marie f# abelle Fliezat ‘comment eanciler maternité etvie Professionnelle? Los réponses @une mére, payenonatyste, et do sa ite, psyenotoguo et psychothérapeute (Deny, 1595) © Forum Vos enfants font ers promiers pas ata crécno? Echangez vos conselis ‘dans te forums Perents: “Jecraquer”» sur yah ologies.com ans quelques jours, vous allez « [isso bébé a la creche, et en vous, plusieurs émotions stentrech quent: vous redoutez de "tivres” Votre enfant des mains incomnues, vous aver peutétrepas non plusts envie de retoumer travail, ou, a inverse, vous attendez votre “rentrés” avecimpatience o penser étre une mauvalte mare. Dans ‘tous les cas, vous vous sentez coupable, La cutpapiité provient souvent q'un sentiment de colare qui se retourne: ‘contre sol, Colére Lie & la frustration, & Tanxieté, a Timpossibilité da mamrisers. vie, colére contrela société qui impose ses normes “Une mare doit s'occuper desex enfants). Pour touver!'apaisement, lest souhaitable didentifier les causes de cette colére, puis de Vexprimer. Expliquez. a votre bébé quevous ttestriste dele quiter, (28 popctologlesmagaine eprembe 200 mais queestvotre choi, on, au contraie, que yous n’avez pas le choix. Vous pouvez tui dire que vous étes heureuse da revoir ‘vos collégues et dele retrouver lui, ce soix, Ine comprendra pas les mots, mais res sentira votre calme intérieur. Méme s'il ‘est pas encore en age d’étre socialisé, votre entint sera en sécurité la creche, ily trouvera des mains attentionnées, pro- fessionnelles, ot disponibles 4 100%, ce qui n'est pas le cas i la maison, lest important de en souvenir. Pour transformer votre sentiment de culpabilité en sentiment de responsabilité, toyez active: rendoz vi site 4 l’établissement avant I'inscription, questionnez le personnel, vérifiez que wos critéres éducatifs sont respectés.. ‘Touteslescréches proposentune pé- rode e’adaptation : une heure le premist Jour, puis deux, etc. II est important que vous restiez avec votre bebé au debut ainsi, il se rendra compte que vous faites comflance ux aumilizires tse sentira en ‘sécurité quand vous le quitrerez. Pensez aussi ain aisser un vétemant que vous aurez porté. Rassuré par votre odeur, il ndormira plus sreinement& "houredo lasieste. Enfin, ne craigmez pas dele trau- rmatiser en pleurant Ie jour J. Les lirmes ‘lbérent le stress et rendent tangible la ‘ristesse qu’ll avait de toute fucon perque fen vous. Four les mémes raisons, nevous ‘inquiétez pas 5'll pleure lorsque vous le xécupsrez, Cela ne signifle pas qu'il est amalheureux ou que I'ons’occupe mal de {ui fl évacue simplement les tensions accumulées dans la jonmée. $'l le tat ‘maintenanr, enveere présence, est parco ‘qi se sent en sécurité avec vous. » PROPOS RECUEILLIS PAR ANNE LANEHONE EATRE DEL RAFFERMISSANT ET LISSANT Au coeur de l'Amande, fermeté (oi douceur pour votre corps. Le Concentré de Lait pour le corps de L'OCCITANE est un-soin fe neater and Sea cena cea es eee eed damande, jl nourrit st adoucit la peau, Ses protéines damande luttent Cree ee oes Rese ce ae Ce EO Cia smc i nd @ REPERES rravan Plerre Blanc-Sahnoun, coach et consell d'entreprise, décrypte pour naus les mille et un aléas de la vie professionnelle. Etre reconnu par son patron Fablenne est démotivée ‘Charge de communication pour une compagnie ‘assurances, Fabienne, 36 ans, trowe que son patron rest Jamals content. « Je ne mrattencals pas 2 de grandes effusions, mals 14 je suls furieuse. J'al accepté de prendre ‘en charge un dossier urgent. Sy al consacré mon week-end, Je me Suis meme disputée avec mon copain parce que ‘nous avions des projets auxquels ia Tatu renoncer. Et rien, ‘nl merel ni compliment. Tout-ce que mon chet a trawé A soulignet. Cest qu'il y avait dau tautes q'orthograpne ‘et une phrase mat tournée. Je suis démotvée, at Je nis par ne plus savolr si ce que Jo fals est bien ou pas. » Le decryptage «la frustration de Fabienne montre ha nécessité- des'entendre sur un “contrat de relation”: ce que chacun attend de autre Fat dequoi, on expose aux malentendus et 4 la déception. Fabienne est disposce 4 ne pas compte sos heties. En retour elle espére au moins de la reconnaissance. Son pa- ‘aon, quant ul, escompte queles objec soient atteints. A Vimage de beaucoup de managers, il se comporte avec sos collaborateurs comme il ferait avec des machines : tant que ca fonctionne, mya rion dire estime normal que la jeune femme se donne les mayens de bien faire son traval puisqu'ell est payée pour a. Br considére ue sa tache A ui est de taquer les emeurs afin W@améliorer le résultat. Peut-étre cultive-t-il aussi tunecertaine raideur, de peur queTon abuse de bonré, qu'il assimile 4 de la faiblesse. Ce faisant, il rvabourit ura décourager ses troupes.» © vo expertvons répona Plerre Blanc-Sannoun répond chaque semaine fh ered Les conseils Encourager les compilments. Réguliérement, ‘prendre rendez-vous avec sa hiérarchie pourredé- finirle contrat de relation. Ce qui démotive, ene sont pas les objectifs ambitieux, mais le manque de routs posit User humour: “Surout, a hsitar pasa employer des mots un peuexotiques comme bravo’ ou ‘mercY quand vous tes content de mon travail, Personnellement, ¢a me dope.” ‘Ne pasdire oul en bloc. Diffie de refusar une ‘tache importante. En revanche. il est possible de négocier : “Je me charge de ce dossier avec plaisir. Pour hundi, cava étre difficile. Mais pas de pro- ‘Bléme pour jeudl” Luurgence est toujours moins reollo que ce que T'on nous faitcroire.. Faire valolr son travall. I ne s‘agit pas de sevanter, mais de communiquer sur ses perfor- mances. En faire état, et demander de l'aide en ‘as de difficulté, Cest donner a sa hiérarehie la possibilité de jouer pleinement son réle de sou tien. Et se donner asoi la satisfaction de partager ses preoccupations mais aussi ses succes. » PROPOS RECUCILLISPARLAURENCELEHOINE @ Perr Bianc-Sannouh ect rautaue ante étes unique, yous étes wos questions dans ta ruprique «© Réponses erexperts» sur Psychologies.com sunray de JArt de couche (teEdtions, 2008), er e REPERES REFLEXION les choses nécessaires, sois 132 poploglesmagain eprembe 008 Ka Ain Axel LA PHRASE QUI ME GUIDE « Fais durement raisonnable et humain » Jean Kahn, mon pére ‘Tels sont les mots que mon perem’a laissés dans une lettre, avant de se suicider. Pavais 26ans, Maintes fois, depuis, jeme suis demande : quelles sont ces choses nécessaires qu'll faut réaliser durement? Pourquoi me consoiller d'atre raisonmable et hu- main? En quoi cela consistezl? Plus de trente ans apres, je pense quid me signifiait qu'il faut étre prudent avant de se décider, utiliser sa ral- son, écouter tous es avis, mais agir avec détermination lorsque Yon a identifie action juste. Par ailleurs, il mindiquait qu’étre humain, ce West pas aimer un étre idéal mais Yhomme réel, avecses fulgurances at see petitessos, ake Nason 4944 wa prézieerunte Bernier aur a odndeon Ana kann Dae ‘ornate en nl vee Ch ‘Son pire Joon Kenn (15 ‘ait enced, piinsopha pote e - ENVIRONNEMENT REPERES Le mascara en a dans la téte. Phenomen'Eyes de GIVENCHY démode tous les mascaras, C'est le premier mascara t8te sphérique’, pour toutes celles qui galérent & appliquer parfaltement leur mascara sur chaque cl. Un résultat €poustouflant ! La rédaction de Psychologies s'engage q ul « Jai essayé de déjeuner durable » Emmanuelle, notre chef de studio, est la premlére a se lancer pour réduire fempreinte écologique de la rédaction. Sa mission: déjeuner sans (trop) abimer la planéte... et nous le raconter. qui est bio, mais parce que cest bom et pas trop loin. du journal, Bio, mais emballages en Cellophane, petits ‘pots en plastique, couverts et sachets non recyclables, crumble ‘aux fits rouges.. de sison? Ca m'étonnerait. ‘Avec cette histoire d'empreinte, japprécie moins ma ‘can- ine”, une brasserie od, Vhiver, je déjeune en terrasse, sous de chauffage au gaz : encoro un mawvais point? Aujourd-hui, salade de haricots(“du Kenya”, m‘informe la serveuse qui est allge demander au cuistot, entrecéte (de Lozére) ou saumon (@'élovage, de Norvege)... fopte pour Ventrecote-frites. Est-ce Je bon choix? Les vaches, ca péte-et ca émet beaucoup de mé ‘thane. Plus moyen de manger en paix. Je termine par un café accompagné d'un sucre ot d'un chocolat... emballés. ‘Cost la fn de la semaine, je décide d'acheter des tomates, dubasilicet de la mozzarella, otde les dégustera mon bureau, avec les couverts — non jetables - du joumal. Aprés cette so. ‘maine detravaux pratiques, je me premds au jeu et aussi..1a ‘étel» PROPOS RECUEILIS PAA ELANDINE GROSJEAN @ edémarre la semaine avec un traiteur bio, pas parce « | 94 poychloges magune sep 000 Les suggestions de Thanh Nghlem de institut Angeniust Faltos 1 plein de produits régionaux 2 chaque ols que-vous aller 2 fa campagne, et partagez- les au bureau, Consommer tacat (pas da hartcots su Kenya, Centrecbte de LozBre plutot que Le saumon de Nowage) pousse a rencontrer ou 2 Identier tes producteurs et 8 suivre ts salsons. Partaz en expéaitions gastronomiques avec vos collegues : bars & soupes de saison, restaurant do patos on niver, dégustation de coquittagos ‘2 Yautomne, dont tempreinte éotoaique est tres Talble, Notez, en rovanche, que celle du poisson 0 de fa viande est de dic a vingt tots supérieure 2 calla des légumes ot des céréalos. Faltes attention 2 ce que vous nemangez pas fet quisera Jaté, comme te sucre embaité du card ou le morceau de pain, Ajuste? les portions. Un ‘obelet en plastique a une empretnte écotogique= tie 0,03 m?, ce qui semble néotigeable {Coquvatont de vingt grammes de pomme 1 torre) Les emballages (sachets pochettes... sont. eux produtts avec des composants poliuants quit faut ensulte ncinérer. De plus. conditionner un alment pormot da e tare woyager incorsiaérément. PS: Crest en rotant, et non en pétant que tos vachos pottuont. me 1 Thon tghiss, ingdioure des Mines Pts), endatice do Ynsthut Anger ssociaton sp Scialie ore la décolappomane rable longorive ntl gelement note ar @ ss ‘Venez plocher des idées dans Siero arem ears, Vonroos eve ce vere environnement Sur Psyelologies.com EN AVANT-PREMIERE CHEZ SEPHORA AVANCER BEAUTE we | existe au Japon un seul mot pour dire le respect de l'autre, I'coute attentive et la générosité dis- créte. Ge mot, c'est Omotenashi. On pourrait le traduire par esprit c’hospitalité, mais il man- querait encore la dimension raffinée et subtile d'une présence 4 la fois légére et enveloppante, qui donne impression d’étre écouté et regardé avec le ceeur. Depuis 1872, Shiseido pratique avec constance et raffinerment cet art millénaire de accueil et du don. Dans ses lieux de vente comme dans sa fagon de conoevoir et de réali- ser ses soins cosmétiques. Pureté des lignes, noblesse de la matiére, audace du design, sen- sualité des textures, subtilité des fragrances... la vraie beauté est toujours, pour Shiseido, atfaire de sens et de sensibi- lité. “Le produit doit parler de lui-méme", telle est la devise de cette mai- son qui a fait de |'exigence sa vertu majeure et qui a pris la nature comme source inépuisable d’érmerveilement et d'enseignement. Comme la nature sait s’autoréguler pour produire l@ meilleur d’elle-m&me et parvenir & l'équilibre vital le plus juste, Shiseide offre 4 la peau tout ce dont elle a be- soin pour sé défendre et se régénérer par elle-méme. C'est en 1988 que, COMMUNIQUE SHISEIDO grace aux découvertes de la Biotechnologie des laboratoires Shiseido, Bio-Performance est né. Un soin révolutionnaire hauternent concentré en actifs aussi efficaces que ceLx produits par la nature. Un absolu en ma- ti@re d'hydratation, Vingt ans plus tard, ce soin unique, a la simplicité luxueuse, est plus que jamais la réponse parfaite aux agressions de I'en- vironnement et du temps, Parce que le soin parfait est le soin juste, Shiseido fait confiance au génie de la nature et a l'exigence des fermmes e REPERES LIVRES / ROMANS ‘COUP DECEUR Best Love Rosie de Nuala O'Faolain mreferme certains livres avec jun picament au coeur, désolé de jaiser a des personages Jumineux qui ont réussi 4 nous fentrainer dans le partage de leur quéte. Dans son dernier roman, ample fe généreu, Tlandaise Nuala (OTaolain parle A toutes les femmes qui approchent ou viennent de dépasser Ja dnquantaine, avec son cortége de douils 4 acepter : Tamour que on n'a pas construt la vie que Ton n'a pas ‘yéaue, les enfants que Yon 1 pas eus Rosie est Pune de ces jeunes quingungénaires. Aprés avoir passé svi sllonner la plandte ello naspire plas qu’a la tranquillité et 4 retailler det races malmences. A Dubin, elle retrouve Min, la tante qui l'a dlevée. ‘Aes ans, collec n'a quune envie: ‘uliser la berté que ii off la maturité pourenfin vive unewie qui semble ii avoir échappé. Apis un voyage auc ‘Brats Unis, les dissensions entre Jes deux. 28 popctologlesmagaine eprembe 200 femmes vont sampler, Min refuasant de remtrer en Irlande, Qui des deux femmes a raison? Notre comur balance ‘Maisil n'est pas tant question de choisir ‘un camp qu'une sensibiiné en écho a lantire.« Qu'attender-yous dela ‘marurité? »nous demande rauteure. Une sénénité des sens et dela vie, au risque de la résignation? Ou un nouveau départ, une ultime avencure alors qu'il en est encore temps, au risque de Fépanpillement? «Les deux, mon ajénéra », seraitom tenté de-répandre, on sachant que cote alkernative est suns doure a plus osée, Nuala O'Faclain no tranche pas. Dans ces chapitres oi alterent le rie et Pémotion, elle semble nous dire que'taut est possible A guile veut. Difficile de ne pas cmire quelle avait, olle, trouvé sa réponse. ‘Nuala O'Faolain est déokiée 1.68 ans, enmaidemier VIOLAINE cE Sabine Wespleser deur 544 p. 256, en tbraires le 25 aot. Nuala O'Faolain, Néeen irlange en 1940, elle est rauteure de cing tvros, tous publlés en France chaz Sabine ‘Wespleser. Elle a obtent. lepric Femina étranger en 2006 avec Liistolre de chicago May (10-18, “Domaine étranger’, 2008). lle est morte & DuDLIN, te-9mal2008. RAVAGEUR C’était notre terre de Mathieu Belezi e prime abord, il est tentant de penser que cette chronique de colons francais en Algérie ne concerne que les intéres- és, les piedsnoirs ou les passionnés d'histoire. Mais que l'on ne s’arréte pas a co qui n'est qu'une mise en scéne (par ailleurs passion- ante) pour nous donner avoir des relations ; «| familiales cruelles et destructrices, portées par dos personages de fer et desang. Audela du. bonheurd’une écriture enflammée, le grand talent de Mathieu Belezi est de donner & cette rentrée littéraine ce qui Iul fait tristement défaut: du soufile. Albin Michel. 420 p, 22€. ONIRIQUE Le Chemin des sortileges de Nathalie Rheims ‘Dansune maison pendue, elle vient retrouver un homme qwelle ma pas vu depuis de ombreuses années. Psychanalyste, il était 'amant de samare, Mais aussi le mentor de héroine lorsqu’elle tudiait, son pore spirituel, son soutien aprés que sa mére les eut tous deux abandonnés. Puls i a dispar. Aujourd’hui, elle veut lui poser des questions. Mais nuit aprés nuit, dans ses lectures ot sas raves, Jos réponses Jul som souffiées par les contes de fées qu'il laisse trainer sur sa table de nult. Nathalie Rhoims n'est jamais meilleure que dans cos aquarelles intimnistes of Yon sent poindre ‘une faille intime. Sur le chernin tormuewx ot éclairant des nécits de notre enfance, elle ouvre des votes a nos inconscionrs. I faut relire Perrault de toute urgence! vs. Editions Léo Scheer, 192 p, 14.6, fen barnes le 77 act 1s Mathiou Belezi: de la vo et du souffle. pe) Gtacant Pianissimo pianissino i de Hitonar! Tsuj! ‘Tomstun adolescent tourm enté; Hikaru, son ami imaginaire; Shiraro, une fille qui se sent =| mieux en gargon. Leurcollége japonais ressemble une prison usine. Dans leur univers, les adultes sont menteurs, absents ou criminels, Un monde ffoid, violent comme dans un jeu vidéo, dans lequel ces jeunes tentent de survivre, de savoir quiils sont: bons ou mauvais, masculins ou féminins, réels ou virtuals... Un roman hypnotique, souvent glacant, qui ne denne pas veaimentenvie de redevenir adolescent. cHRISTINE SALLES Phebus, 336 p, 22,50 @ en Ubrairies le 28 acct. JUBILATOIRE Mari et femme de Régis de Sa Moreira se réveille dans son corps 2 lle. Ft Ello, @_ —«- se sa athe ot sa chair lounde de aisser aber. Laur couplese délitai, leur amour écait en bene. Cet « échange » et sa cascade de conséquences vont Jes bouleverser au-dela des petites vengeances personnelles savoureuses. Une lecture jubilanoire qui donne envie détre, une fois au moins, dans le corps de autre, doublée une réflexion tés juste sur le désir, 1a fminité et Tusure du quotidien, Vous regarderez 4 coup sirvetre conjointie) autrementa la fin de ce roman. cs ‘Au Diable Vauvert 196 p, 15 & en libratlesLe 25 avd, partsloglesmagazine 29 e REP ER ES LIVRES / ESSAIS Jean-Louis Fournier: de motion brute, BRILLANT Le Commencement d'un monde de Jean-Claude Gulllebaud BOULEVERSANT Ou on va, papa? de Jean-Louls Fournier tendresse bijou de trouble, aus, Jean-Louis Fournier, que'on fiéquentehabituellement ‘pour ss essals ldgers et décalés, nous ouvre son ‘cceur. « Que coun qui n‘ont jamais eu peur «avoir ‘un enfant anormal lévent la main, Tout le monde y pense, comme on pense a un tremblement de ‘terre, comme on pense la fin du monde, qui arrive qu'une fois. Fal eu deux fins cu monde. » De Mathieu et ‘Thomas, ses deux garcons pas comme les autres, ear-Lowis Fournier ‘nous trace un dowx portrait on courts chapitres et en touches ‘égéres. I nous décrit la vie de deux enfimts qui ne jouent pas, mvétudient pas, n'ont pas de copains et vivent dams leur monde ‘tout en étant absclument dépendants du notre. A travers des sayniétes souvent trés dréles— « Il ne faut pas priver les enfants ‘handicapés du lume de nous faire rire » , il ragonte la détresse des parents, lecouple qui vacille, les maladresses des médecins, et notre negard top méchant, top indifférent, trop campatissant, Jamais « normal ». Mais on aurait tort de lire sous ces lignes le simple nécit de la confrontation au handicap : Oban va, papa? est ‘ourtsimplement un hymne absoht & la paternité vs, Stock 156 p. 15 /\ ‘tention, bijou. Bijou d'émotion, bijou de VIOLENT Crack de Tristan Jordis r 7 Au départ,V'idée d'un JusTE Nullipare de Jane Sautiére Jane Sautiere : dire absence d'enfant. péFINMF Le Dernier Discours de Randy Pausch histoire est vraie. Randy Pausch universitaire américain, adonné son dernier cours a 45 ans. Une ultime lecon peu ‘traditionnelle, puisqu il se savaitatteint d'un cancer incurable, Texercice attendu (un récitde carriére fleuri de quelques anecotes) a alors pris une autre tournure: celle d'un témoignage adressé, a travers le temps, a 3e8 jeunes enfants, pour les accompagner dans leur maturation. Le livre qui en est issu raconte Jes moments forts et les apprentissages de la vie d'un passionné. ‘témignant, par son mélange 'idéalisme ot de walisme, d'un hurnanisme de pure tradition, riche en bon sens et enthousiaste envers la Vie. SroaLNMICHELET Michel Lafon, 252 p, 1695 &, ullipare désigne une femme qui n'a jamais accouché.Toutle réit d ane Saute consist: ‘interroger: Tahurissant mystazede pas aveir 4 RB enfant, comme on interroge 'ahuuissant mystere en avoir Sa vie? Colle d'une fille expatriés. Sa sGographie intécieure est plus stable, plus inquié ‘antausiy planentes species d'un ftéreer d'une soeur mort-nés, et le souvenir d'une mére folle de ‘mélancelie. Fh courts chapitres, avecdes mots toujaurs juste, Jane Sautiérenous offfe fun des plus beat récis sur enfin ce, comme sil fala nepasen avoireu poursavoiren parler ALAINDREYFUS Verticals. 148 p, 1290 € en ibratries lea septembre INSPIRANT Pensées pour le nouveau siécle sous la direction dAllocha Wald Lasowskt Nousiesavons, la prospective est une science - inexacte, que Jes falts prennent un malin plaisir | adémentir. ‘Mais ce n'est pas une raison pour ne pas réfléchir 4 ce qui nous En une trentaine c'années, la globalisation CULLUM nous aemportés dans une extraordinaire smuration de civisation. Vimmigration, w=. Je multiculturalisme générent leur lot de problémes nouveaux, analyse le jounalste ot ossayiste Jean-Claude Guillobaud. Et Journalistes. La bonne conscience sicette ouverture 4 Vaurre, i ses dittérences, Ros instinutions, le potential représentaitun df magnifique? Refusamt _@xtraontinaire de cos drogues se mettme dans cdocumentaire sur les taxioamanes, population dont le quotidien coccupe essenticliemont leurs proches, les travailleurs sociaux, la police etles } attend) Cest ce qi at Aliocha ‘Wald Lasowski, en interrogeant: eee oo oo, _ “Maen eaeee 2) Gérer ses émotions, c'est aussi piulosoptes, ethnoiogues, tenir compte de celles des autres eee ee de Roger Fisher et Daniel Shapiro : Jean-Bertrand Pontalis, Prangois “Toute discussion est le sidge d’émotions qui entravent Jullien, Philippe Descola, entre ‘toutdiscous simplificateur, s‘interrogeant sur les religions _des situations inextricables, leurs itinéraires ‘comme sures strategies aéopolitiques, Yaureur nous de galore, le sexe, Tangent, la violence ot Villégalits ‘compose les traits d'une nowvelle carte du monde, décentnée sont racontés par Tristan Jordis, avec empathie ‘ot pluriolla, cuvrant le chemin aune modernité plancvaire mais heidité. Un éclairage passionnant sur le triste ‘et métisse, Une réflexion profonde, et fertile. maxence Laver monde de la toxicomanie. cs Seull 400 p, 226. Seull 356 p, 19,90 @ Acheter vos tures em gne commancer-ies tout de sult sur Psychologtes.com 40 poydeleges magane sepremineZ000 Jedialogue : humiliation, mépris, anxiété... Roger ‘Fisher at Daniel Shapiro, respectivement spécialiste et psychologue de la négociation, nous donnent dans cet ouvrage les clés pour ‘mener des échanges constructifs et non violents, En passanten revuc les pnoccupations principales qui engensirent ces émotions, ils nous apprennent Apallier une écoute défaillante, et obtenirune issue satisfaisante 4 nos, discussions, au quotidien, sans frustration. LOUISE POTHIER Fobert Lattom, 282 p, 19 €. ‘autres, se sont pliés & Texercice, Lours analyses sont-olles justos ou exronées? Cela, seul Lavenir ‘nous le dira. an. Fayare 854 p, 20 € en ibratries le 10 septembre, Suite de notre slection livres p. 474, peydeogesmguine 42 e REP ERES CINEMA LEFILM DU Mots Parlez-moi de la pluie d’Agnés Jaoul, avecAgnés Jaoul Jean-Plerre Bacrl Jamel Debbouze. En salles le 17 septembre, ‘1 film qui cite Brassens dans son J titre pour chanter la poésie de Ja pluie. Le premier role aduite de Jamel Debbouze au cinéma. Une fable ‘qui fit de la solliciute et de Vattention aux autres une clé du bonheur. ‘es arguments ne manquent pas pour recommander Parlez-mot dela pute. Mais da prineipale motivation reste pout etre Je regard plein de chaleur et ipathie que la réalisatrice Agnés Jaoui et som ‘complice Jean-Pierre Bacri portent ‘sur leurs personnages. Au fil des films, ‘oma pris got a Jeurs histoires qui adoptent la forme du film choral afin de mieux cemerla complexité dechacn. Id, Cest le parachutage dlectoral d'une ‘érniniste récernment entrée en politique {Agnes Jaoui) dans la région du sud de la Prance oO lle a gyandi qui va entrecroiser Jes destins. Sa scour, wre pleine de Tancune 4 l’égand du passé, vit dans leur 42 popctloglesmgarine seprembe000 ‘maison de famille avec mari et enfants, ‘Leur domestique, qu'lls ont ramenée Algérie au moment de rindépendance, estla mére de Karim (Jamel Debbouze). srécoptionniste d’hotel, féru de montage ‘vidéo et pressé de débuter dans la ‘éalisation aux cites d'un « professionnel» dudocumentaire (Jear-Piorre Bact) ‘Tous deux ant convainanla politicienne dese laisser filmer par lours soins. ‘Mais rien ne marche comme prévu, ete ‘film dans le film devient bientot Je miroir devant lequel tous derront faire ‘face 4 leurs démons. Le sexisme, de racisme, indifference, les réalités ‘économiques, et mame la politique agricole de Bruxelles, chacun a des raisons de se plaindre ot de se poser en victime. equine saurair étre une solution, comme vont le découvrir les personnages, autant plus drotes et mouvants quils nous ressemblent, PHILIPPE ROUYER Jean-Pierre Bacri fet Pascale Arbiliot Jamel Debbaure (lire p. 16), Frédéric Pierrot et d'autres, pour tun film choral dont les héras nous ressemblent. La réalisatrice Agnés Jaoul Comédienne e formation elie commencé a érira # pour pouvolr jouer plutbt que de compter sur rimaghnation das autres», Cétalt pour Cuisine et dépenaances (2 Phitippe Muys, 1993), et défaen équipe avec Jean-Pierre Bactl. Puls ote est passée ‘ala réaltsation avec Le Gott aes autres (2000) et Comme une image (2004) ete privtégte Te flim choral. qui nia Ja higrarchisation des ‘réles, et le tournage en plans-séquences, qu permet aux comédens de jouer une action deans ta continuté ent l= cheveu pourun état langue duréeet un Mitre UY pour le préserver Chez vous sublmex vis cheweux colorés pour une couleur éclatante comme ia sorte de nos salons, beauté re CO couleur ! ‘SPECIAL CHEVEUX COLORES e REPERES CINEMA AvoIR aussi —_ Poppy (Sally Hawkins}, optimiste pour ne pas désespérer Be Happy do Mike Leigh, avac Sally Hawhins, Eddie Marsan, Alexis Zegemman. En salles le 27 ait. ‘Méme dans ses drames, le Britannique Mike Leigh a toujours Jaissé percer "humour, On ne s‘étonnera done pas de Je voir brossar le portraitd'ume jeune fomme d'aujourcaui, optimiste et enjouée. Poppy semble autant almer son métier tre non représentabla»» de divartir les divinites que Jaime a me tentr sur avons un arsenal sophistiqué de mécanismes Our metire notre conscience a T'abri des spec- ‘acles indésizables, Quantau réel_ nous 'invitons aller se faire voir ailleurs. P, : Comment ¢a, se faire voir ailleurs? ‘CR : Dans ['ilusion. En substirvant au réel ‘un double, plus acceptable, nous effectuons un déplacement propre a nous aveugler- Encore un exemple, choisi chez Georges Courtelina, vous saver, cetauteur dethéatre cher quilles fernmes cTient « Ciel, mon mari! », avant de cacher leur amant sous lelit... Dans Boubouroche [1893, nl, Je héms a installé sa maitresse, Adéle, dans un petit appartement. Un voisin de palier le pra. vient qu’Adéle regoit tous Jes jours un jeune amant qu'elle dissimmale dans som placard, des gue ion bienfaiteur s‘annonce. Fou de colére, Boubouroche débarque par surprise et découvre Je Joune homme. Devant sa rage, Adale rétorque, indignée : « Tu ne mérites pas méme la tres, Un azulejo avec un danseur de jota 66 Ce carreau de céramique vient de Seville. len dans¢o. la jata est la chose to plus émouvante que fal \wue de mavie, Les exdcutants prennent appul fermernent sur la sol, pulls prennnt litiératement leur envol! Bien nincamea mes yeux auss! pleinement la jote de vivra.ss simple explication que j'aurais fournie aussi- Ot A un autre, s'il eur été moins grossier. Le mieux est de-nous quitter!» Houbouroche, qui, au fond, ne demandait qu’ se jeter dans une issue douillette pour son ego, admetaussinétsa « Dévue» et se confond en excuses. L histoire, co- migue et caricaturale, montre bien la structure de Tlusion : fire une chose deux, comme Je fait Je prestidigitateur. Celu+ci, pendant son tourde magia, orionte ailleurs le regard duspec- ‘tateur, 14 of, précisément, i] ne so passa rien. Exactement comme Adale t+ Lest vrai quilya ic un homme, mais regarde— 1a od, précisément, il n'y a strictement rien - comme je aime! » Le thame du double est souvent associé a une pathologie~ schizophrénie, paranoia— et autres confinsde la normalité Infen est rien. Le theme dudouble concerne un espace culturel bien plus vaste! Notamment celui de Illusion religieuse, ude la philosophie idéaliste, qui substiment au el un « autre monde», forcément meilleur... P.: Vous venezdeciterCourteline. mais dans votre care, vous pronez volontiers appui stir Tati ou Tintin... Estce bien raisonnable? CR :Vous pouver ajoutera vorre liste Samuel ‘Beckett ou Marcel Proust, ca feraplus chic... Pus sérieusement, Jes oruvres qui manient! humour onttour 4 nous apprendre: elles motant a mu Jes mécanismes absuries qui nous gouvement etdont nous devons nous gardersinous voulons faire coindder nos désirs et le réel, ce qui est Ja définition mame de T'allégresse. Ces connals- sances pew acaclémiques nexcluent pas uneasser, ‘bonne connaissance des philosophos. Mes profes sont Spincaa, Nietasche, Pascal et Bergson. J'ai tune grande sympathie pour Schopenhauer, un sentiment mitigé pour Freud, capable de fines analyses, mais aussi de théories délirantes, ot une aversion pour Kant, pour qui leréel n'est qu'une contrainte inopportune, juste bonne & faire de Yombre aux beautés de son appareil théorique. Derniere question, d’ordre purement phi- losophique: non pas qui étes-vous. nioaallez- vous, mais, d’oa vene7-vous? CR: D'une mére normande et d'un pare dauphinois Aprés 1a Revolution, mes ancétres patemnelsétalent simisérablesqu’ils sont partis vivre a La Réunion. Mon pére a faitdes recherches généalogiques, histoire de trouver aux Rosset une lignée illustre. Sa quéte a été un véritable Golgotha. Four peupler Ile, Louis XIV avait or donné une razzia dedames de petite vertu dans tous les ports de France. Voila pourquoi nous avons, nous autres Rosset, beaucoup de prosti ‘tudes comme ancétres. Et aussi, pour fame bon poids, quelques lites de sang noir, dont je suis Dénéfidiaire, comme mes quatre fréres et saeurs, Cotte perte des espérances de mon pére,qui aurait tant aimé étre ce qu'il n’était pas, n'est sans doure pas pour rion dans mavocation dachasseur d'lusions.,. --PROPOSRECUEILLISARAD. @ || @aure [Fle du peel de Clément Rosset SL ne fallalt entre qu'un. ce sera celuba! Cetouvrage estta mise au point de tous tos fessalsGerfts dapuls tronte ans parte phllosopne sur ta question du réel et de ses doubles Tantomatiques EAICE:ETaRECAEINATETEETIEN paycsogesmaguine 75 ‘COMMUNIQUE @ se connaitre LA CHRONIQUE d’Alexandre Jollien Philosophe. Dermler ourrage par: ‘La Construction de sot seul, 2000, Le rire fou des sages i 4 esuis « entré en philosophie » pour J tenter de comprendre ma condition et essayer de lui donner sens. Dans cette quéte, le rire, ou plut6t les rires, ont joué un rele déterminant. Je me souviens des railleries, des franches rigolades des badauds qui croisaient le gamgon handicaps. Dans cette histoire, les paroles des cyniques prenalent Le rire peut devenir un lune importance exercice spirituel gore at m'nvitant 4 me décentrer eae = lorsque Je fais trop ‘sige newts grand casdemapersonne —— gar jo wand aurui, pensant que le conformisme est 4 la source de bien das mau. Ainsi, un jeune aspirant philosophie qui vint voir Diogéne le Cynique se fit consailler de traverser la ville en trainant derriére Iui un hareng. Cratos de ‘Thébes et Hipparchia de Maronée, deux. amants épris de sagesse, faisaient 'amour public, démoatzant une souveraine liberté aYendroit du qu’en-dira-ton. ls mont appris que le rire peut devenir un exercice spirituel m'invitant ame décentrer lorsque Je fais trop grand cas de ma personne. Rire © tomes tes enconiques camtexanare sotien sont sur Psycnotoales.com 176 popclogesmugaine epemie 008 de soi, clest d'abord refuser de se prendre au sérioux et congédier Ia prétention. guiest a l'origine de bien des torments. I sagit de passer pour fou afin dedevenir sage. Le ratopitn, celui qui progresse, doit acquérir une Hberté intérieure, ne plus se Jaisser influencer par la louange ou le blame. Dans les « Lettres pseudo-hippacratiques », Surle rire et a fole* auteur dépeint agitation des citoyens dAbdire qui avaient fait appel au eélebre médecin Hippocrate. 11 devait porter secours au philosophe Démocrite qui avait visiblement perdu Ja raison, car il tiait de tout: Hippocrate, fort prudent, s'approche du prétendu fou, Técoute et s'apercoit que Démocrite est un sage qui rit de la déraison humaine. Le spectacle de la bétise des humains, leur ‘haine, leurs bizarreries, leurs tendances ase fourvoyer dans des futilités déclenchent chez Démocrite un incoercible fou rine. Mais ine s'agit pas de moquerie, sy trouve sans doute beaucoup de compassion. Loin. de la mongue du moraliste qui pointe du doigt pour accuser, loin du pessimiste qui se résigne et baisse les bras, le rine du philosophe pourrait étre une invitation a prendre de la distance envers ces petits ‘travers ou ces grands crimes qui peuvent déchirer les hommes. Rire, c'est refuisar de so laisser algrir par notre impuissance et nos échecs, Cest montrer que la vie reste Ia plus forte et qu'en son contre, on 2 placé la joia, Ainsi jy trouve un lumineux appel :« Rire de tout mais ne se moquer derien,» aL @ AL. Serle rie ate felie dMipposrats [Rages Pattotitiahegue 1305. Difficile d'attaquer la rentrée en restant zen... Vous aver limpression que tout vous tombe dessus : Votre bass qui empile les dossiers sur votre buresu, des clients exigeants qui vous bousculent... hone qui ne cesse de sonner et votre boite détails organisationnel Tout cela sous un ciel souvent grisautomne et avec la désagréable impression de ne déja plus ressentir les bienfaits des vacances... Bref, apres la Grande Bl Le moral qui flanche dangereusement et la qualité de votre sommeil qui s'en ressent fatalement... Pourtant des solutions existent pour prendre en charge NATURELLEMENT, ces troubles passagers... * Pour retrouver le moral et I'équilibre 6motionnel Vous avex perdu envie de sourire ? Vous rassasser des pensées négatives ? Pour retrower le gotit et la force de rester posi, faites une cure de CROCUS SATIVUS, une plante traditionnel- lement reconnue pour ses effeis bénéfiques sur 'équilibre émotionnel. Des études cliniques® ont demoniré son efficacite sur les troubles de UVhumeur. En outre, son activilé relaxante vous aidera également A rmieux gérer le stress, * Pour refacher la pression Face 8 des situations stressantes ponctualles ou répéiitives, vous avez du mal 8 dominer La situation, prendre du recul ? Essayer RHODIOLA ROSEA. Cette plante également connue sous le nom de Rhedisla russe, va agir positvement sur votre majtrise du stress. Vous retrowerez plus rapidement le calme et la sérénité intérioure en aliminant les tensions extérieures. Compliments alimentaires disporibles en pharmacie ct parapharmacie. Pour plus de concells : wwW.arkopharma.tr * Pour favoriser un sommeil de qualité Vous aver des difficulés & vous endormir ou & vous détendre... Bref, vous dormez mal ou pew. Ge quill yous faut ? Une association de plantes aux vertus traditionnellement reconnues pour luiter contre les troubles du sommeil -[AUBEPINE pour Les vertus relaxantes de ses sommités fleuries ; ~la PASSIFLORE pour ses propriéiés sur ta qualité du sommeil ; la LAVANDE pour son action sur la détente at ta sérénité ; -VORANGER pour ses propriétés apaisantes et favorisant la détente. pre Mi a ut stearate ARKOGELULES CROCUS, AROGELULES RHODIORELAX, Caste tuarty sere se POUR VOTRE SANTE, MANGEZ AU MOINS CIN FRUITS ET LEGUMES PAR JOUR ET PRATIQUEZ UNE ACTIVITE PHYSIQUE REGULIERE. warwmangerbougerfr ‘anelomscland ploesbe-centli tl, Phytsther Ree 2005 Fe; 12): 14.51 1 Abhondeach 6, Tahmacob-Rour le a. Ceci ext Lin thetiextne tetinibite mediate depression: = double ° LE DOSSIER SOMMAIRE | 80> Vivre simplament, cast compliqué... 84> Pourquoi nous en-voulons toujours plus 8 > w La moderation est un travail sur sol », entretien avec la sociologue Anne Chaté 90 > TEST Que pouver- vous alléger? 94 > Potites leons de simplicita Seri Savoir faire le tri, alléger ses pensées et identifier ses vrais désirs h, si lavie était plus simple! Nous serions plus légers, moins stressés, en meilleure santé, et peut-étre méme plus heureux. La nature nous montre depuis toujours que nous pouvons arriver & nos fins sans gaspiller notre énergie; la simplicité est un principe de sagesse pour toutes les philosophies. Mais tant de choses nous empéchent de vivre simplement.. La civilisation moderne, bien sir, qui nous pousse @ accumuler toujours plus — au risque d'épuiser nos ressources et de polluer notre planéte, Mais aussi notre nature humaine, complexe, portée par des désirs, des frustrations, des émotions. Les raisons de nous compliquer la vie n= manquent donc pas, quielles soient matérielles, psycholagiques ou relationnelles. Pour déméler ces fils, une démarche slimpose : rechercher la juste mesure en tout. SYLVAIN MICHELET | PHOTOS THIBAULT JEANSOW | ¢ 17H poptloglesmagaine eprembe 200 partisiglesmagazine 79 * LE DIISSIER simplifier sa vie Vivre simplement, cest COMPpLIqUe... Nous aspirons tous a la simplidté. Pourtant, nos désirs sont insatlables, nos plaisirs contradictolres, nous sommes en permanence tiraillés entre Vétre et avoir. Simplifier sa vie est donc un art délicat, par syvain micieter “est le nouvel eldorado : davantaze de simplicité et notre vie devien drait heu- reuse, nous nous sentsions plus proches dela nature ou, en touteas, de rythmes rows évitantLestress, 'urgence et leurs inconvéniemts. Adieu pression, dispersion, dépense \'énergiefollo.. Adien complications. A nous les jours tranquilles, la ligne droite, Vefficacité maxi- maleavec le minimum efforts, la voie médiane, aussiloin des tourments dela précarité que de la ‘course aux performances. ‘Neesce pas ainsi que se définitla vie simple? Et ‘dire que ce serait telement évident! Nous avons le :modale, ce prindipede moindreaction qui préraut ‘en mathémat ques, physique ou biologie, staruant ‘quela nature est économe cans toutes sos actions. ‘comme I écrivait Maupertuis 2uXVII!'sitcle'. De lazonde des étoiles a la pousse des plantes ouaux ‘Grronvolutions d'une coquille 'escazgor, le mot ‘ordre est d'obtenir le meilleur en dépensantle :moins d' énergie possible. Nous dispasons des outils nécessaires : les conseils des philosophes pour simplifier nos vies personnelles, et des« recettes pour le réaliser concrétement (x A lire> p. 82 et « Petites legons de simmplicité» p. 9), Pouruoi, ds dors, y panvenons-nous si peu, ou sim? 0 popholcalesmagine»sepembve 2208 Idees clés out nous pousse ei simples ows simpuinertavie tamer a tet eae Ret sume acl oh idemmer nes vrais nesoins, NOUS SOMMES COMPLEXES PAR NATURE La premiére réponse tient de l'évidence : etre un hnumainn escpas imple, est méme d'un imbrogtio. infini, Pour des raisons psychologiques profondes. quexplique a paychanalyse(« Pourquoi nous ‘voutons toujours plus» p. 84), nos désirs sont i satiables, nos paises sophistiqués. Résultat: nous aimons accumuler. De plus, comme Ya montréle peychologue américain Paul Watzlawice, nous cherchons souvent des solutions aux problémes Jesembrouillant encore davantage. Parfois pour Z = Entre abondance et frugalitg it s'agit ds trouver ls juste vel, — de bonnes causes - 6pargner nos proches-, parfois our de moins bonnes cla sertnosinéréts.Enfin, ‘Ly atous ces eins qui nous empéchentde chan ger Four Dominique Loneau, auteure d'ouvrages proposant un art de vivre minimaliste («A line» 82}, lefroin principal est la peur de jeter. « Pour simplifer savie_ estime-telle il faucréfléchirases bosoins et mjeter le superflu. Cola signifie aban. donner tne part de sof ~ possessions mavérielles, opinions ou idées — et ne pas craindre Fincennu, Vavenir, Yeni, les retrowvailles avec soiméme Uny a tien de plus compliqué que la simplicisé, carelleconduita repensersa vie en termes philo- sophiques, voire spirituels. I:fiut réaliser que Ten est rien, que on peut mourir tout instant, et appliquer cette connaissance.a son quotidin. » NOUS NOUS ENCOMBRONS. DE GADGETS INUTILES. La tache est d’autant plus diffictleque notre société ne nous aide guére. Rimant avec frugalite, ta sim plicité a un petit chté panvre et fade qui suscite peu Yenthousiasme, encore moins Testime. File va meme aTencomtre des ambitions modernes, » partislglesmagazine 82 *' Le DOSSIER simplifier sa vie » qui visent @ augmenter le confort par l'expan- sion et le progrés technique. Or, si ce demier a longtemps facllité nos vies, 1a tendance semble siinverser aujourd'hui. « La technologio a rendu. notrevie plus riche... et moins confortable!» pro- ‘cameainsi John Maeda, professeur de sciencesmu- ‘mériques au Media Lab du MassachusettsInstitute of Technology (MIT, Brats Unis) En cause : dosap- parells trop alambiqués, des procédures top diff- ‘elles, des sollicitations trop nombreuses, quinous ‘conduisent 4 percire le contact avec le présent et ‘nous enferment dans un sentiment d'incomps ‘ence. Qui peut encore réparer les objets usuels? La technologie est un superbe facitateur, mais aussi un axaspérant handicapeur », rappelle John ‘Maeda, faisant écho au philosophe Ivan Ilich®, ‘Néanmoins, ce nest pas pourrien que nous succombons a ces sirénes, nous encornbrant de gadgets imutiles aus fonctions compliquées, cédant ‘ar injonctions de jouissance, de performance et de + foujours plus » sur lesquelles repose notre société de consommation. C'est quenous sommes mus par Jesegard des autres etfondons notre bonheur sur 1a comparaisom avec les personnes situées socia- Jement juste au-dessus denous Résultat: la course au stam n’a pas de fin, la voiture ne sera jamais assez puissante, la maison assez équipée. . NOUS POUVONS TROUVER: VEQuILIBRE Pire encore : cette course s'ajoute 'rrationalité denos décisions. Dan Ariely+, professeurd'écono- siiecomportemenrale au mémne MIT montre ainsi ‘comment lessoldes nous poustent4 acheter sans besoin, combien nous sommes intluencables, au point d'sairsouvent contrencs inéréts, par réflex, ‘coyance, soumission aux normes, voiremauvais ‘aloul, faussé par notre peur de pertre Et revoild la peur dont parlait Dominique Toreau. Flle propose, pour en guérir, de« ne pas ‘Chercher a tour jeter) ~son-mninimalisme nest pas ‘unascétisme.« Ona besoind une certaine chaleur, cconaide-tell, de consewver des désis, des objets auxquels on est affectivement lié. » Join Maeda ze manque pat d'ajouter que dire d'une chose 182. popchologiesmgarine La simplicité volontaire, un mouvement pionnier Refusant la suprématie de fargent, a quete sans tin de satistactions matérielies ta compéttion ot ia consommation 3 outrance, le mouvement das simplistes volontatres » est né au Canada en 2000. tide est aussi anelenne que la sagesse, mals les dlsparités économiques 1a crise écotogique et la rarefaction des ressources ll cconférent une nouvelle vateur Sinsplrant de précurseurs tis que Honry Davia Thoreau ou Gand ou de porseurs ‘comme Ivan ilich ou Jacques Ellul? ce mourement accords ta prioré au changement concret du made de vie ot aux réseaux crentralda directo 4 sooues fal (1812-1984) Historian t tndaogien auteur olornmant da Sythe tcc hs Chore it 2008 2.0 rw: Mage dae split v elon dare Rend Hern Pirercr 2001, Sur Lowa wow smpcovela tion st wane decries anenorg qu'elle est complexe ou simple exige un cadre de néférence », Tout est donc affaire de point de vue. Ce qui para limpide a Tun paraitra obscur 4 un autre. La difficulté a simplifier sa vie nest pas & imputer aut autres ni a la société, méme sis y contribuent. Comme le défendent ces auteurs, et ‘avant eu nombre de sages, les solutions résident en nous; dans l'accord que chacun doit trouver entre ses vrais désirs, ses valeurs profondes et la vie plus ‘cumoinsfolle qu'il acceptedemencr. &M @ 1 inPrincpe de a moinde quant dation powrle mécanique se Pioma louis Morasu de Maupertis (1780) 2 In Commanders & Shower de Paul Wotslonick (Se, 1988). 2 han lich pilezophe figure importants da cique Hab ee nese betas tage pe Ea eee de imallesr ongondtole pro fave: Dat Cay, tos st COM. 4 Dur io aut ds Ct (raiment 7m guide (Fammonon 2008) Ure sued p17 Oca (O)Aure Envle de vivre plus LArt de Vessentict sinpitiiant? de Dominique Lorean Dominique toresu Recettes et principes pour aller spédtalista simplctté at blen-&tre Guminimatsme. vous (Flammaren a parae e 3 septembre alge on airect Dela simplicité de John Maeda le 28 agit de 15 neures Retour sur les dW tos et es 17 neures sur trois clés pormettantae simpitnior ichiologies.com Presque tout (Payot, 2007) Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé. www.mangerbouger.fr ® LE DOSSIER simplifier sa vie feeretronony epee cet eer Sec ee 84 poydeleges magune seprembre 2000 Pourquoi nous en voulons toujours plus Jamals contents, Jamals satisfaits, Jamals comblés... Nos pulsions sans limites et nos désirs inconscients nous entrainent malgré nous dans leur spirale. Analyse d'un cercle Infernal. earisageiierauces ‘us ne sommes pas mus, tels les animaux, ‘Par des instincts primaines, mais par des pulsions sophistiquées: sexuelles, bien sfir, mais aussi orales (les satisfactions de bouche), anaes (dans Fence, elles ‘tournent autour du rapport a la propreté et, plus tard, rendent désireux d'accéder ala richesse, 2 Ja maitrise et au pouvoir), sans oublier la pulsion « scopique» (origine du plaisir de regarder), Etymologiquement, une pulsionest une pous sée, un mouvementvers un but, Te objets (le par tenaire amourewx, lz situation de vie), 2 méme die satisfaire notre conveitise et d'éiminer nos tensions. Cependant, rien surcette torre ne sau. vait I apaiser définitivement. Aussi le cyde recom Ce n'est jamais assez! Sa patée engloutie, Nant mal est repu. Chez nous, losimple spectacle d'un. ‘mats alléchant(par exemple un giteruau choo la déclenche Venwie de manger, meme si nowe corps a déja recu sa ration de calories, Sacrifiant Vinstiner de survie propre a toutes les autres os. ces vivantes, nous allons risquer l'explosion de notre taux de cholestérol oude glyeémie, Contrairement aux animaux qui, aprés la saison des amours, se désintéressent de leurs congénéres deV'aurre sexe,nous désirons jusqu'a notre demier jour, ou presque. Nos pulsions sexuelles n'ont que peu de rapports avec des montées hormonales, at tout 4 voir avec nos fantasmes :sauf psychopathie avérée, nous ne nous jetons pas surla premiare fa melle cule premier mAle venus, nous choisissons ros partenaires solon des crizares lids a notre his. ‘oire intime. Et, pour peu que nos fantasmes nous rendent polygames ou polyandres, nous devons gine des rolations multiples presque toujours in- compatibles Jes unes avec les autres, De quoi nous compliquer la vie encore davantaget LA MECONNAISSANCE DE NOS VRAIS DESIRS © Quand on ne sait pas of Yon va, il faut y aller, ete plus rapidement possible »:cette devise des Shadoks ¢ applique mervoillaisement 4 nous. Solem les freudiens, la majeure partiecie notre existence se déroule dams a plus parfaite méconnaissance + partsloglesmagacine 25 ® LE DOSSI simplifier sa vie > de nosvrais désirs, qui sont inconscients. Raison ‘pour laquelle nous sommes si vulnérables, préts nous laisserséduire par des hornmes politiques ‘oudes marquesde yaourt promettantle bonheur oula jeunesse éternelle. Nous sormmes ¢troitement ‘dgpen ants, voire prisonniers dudésir des autres. Selon la formule du psychanalyste jacques Lacan, ‘ledésir de Fhomme, Cs e désir de autre». Cela se vérifie dés la naissance, quand le nourrisson_ onlente sa vie en fonction des attentes du premier autre, la mére : « Que veutelle? Que je vive? Que Je meure? Que je seis heureux? malheureux? » ‘Et les années passant, il continue d'ignorer qu'il construit son existence pour autrui. LA QUETE INCESSANTE DU « PHALLUS » (Cotte tendance a se régler surle désir de nos sem- blables rend compte de la quéte incessante de la plus grosse voiture, de la plus belle montre : je Javeux, convaincu que mon frére, mon ami, mon ennemi, le voisin, la veut. Je 1a veux pour quil ne lait pas, pour qu'il menvie... Croyance qui, forcément, pousse 4 youloir toujours plus. Pour ‘certains, un partenaire amoureux n'a d’ailleurs de valeur quien couple, déja désiré parun autre. Selon Lacan, notre Graal, notre quéte ultime, cestcelle dus phallus »,symbole du désir, deV'objet :mystérieux, inncmmable, dont la possession nous placerait a abri dumanque ete linsatisfaction. Surles monuments antiques, ilest représenté par ‘un pénis en érection ou une come d'abondance symbolisintla ferrite, a plénimda, le pouvoir: Brot: Jemieuc qu'un étre puisse espeérer détenir. Pourles ‘uns, Jephallus, ce sera e savoir; pour les autres, le plus grosyacht possible... La quate phallique sancre ef nous a partir du réve que, dans notre enfance, sous aurions été totalement comblés, Une version peychanalytique du paradisterrestre. Le probleme, avec le phallus, cst quiil ost aussi introwvable que le Graal : Ie plus beau yacht ‘du monde ne peut offfir que ce qu'il est, un niow- ‘veal modéle vient rapidement détroner le must dumoment qui cesse alors d'etre Tabjet de notre ‘convoitise. Aussi, nous continuons dechercher, de désirer. Espérant qu'un jour... me (86 popholgiesmgaine « Certains ont besoin de “faire” pour exister » Faire plus, faire mieux... Dou vient cette manie de toujours faire? Luce Janin-Devillars’, psychologue clinicienne, psychanalyste et coach, lve levaile sur un processus qui complique bien des vies. aceon parece ae ere «CG sarin oi inperere tos pean pre hen arheat man eae nies wane ese Te cared Sn ve sai ee Rear see clean ae beoc ce ci ppanean cas ones matical ie cossiaes aa vanuernaa! a tornet Ai a cas acer ia Ai iuapuranend outs uses meaeen ‘ef, 08s lors, fevite de penser et déprouver rangolsse. Benin tice cree marina Fe acai ont 9 gall eae moc C Nee Fe oucpauciga cucemen motsn rs heaar Mecca uieeeenc aes es wean oer arc wn occa eee crate ‘COMMUNIQUE bral clee au inecillg ro em rr Ne AQ | L plus QU UNG Cail 1 On est toutes pareilles : quand on fait un régime, on est vite découragées ! Etsiune eau minérale pouvait nous aider naturellement a étre bien dans notre corps toute ‘année ? Avec Courmayeur, garder la ligne est un plaisir ! La méthode Courmayeur JE DIS NON AUX CARENCES ! Lorsqu’on fait attentiona sa ligne,on «i a tendance a supprimer certains =~. aliments jugés trop caloriques (feo- » mage, chocolat...) sans toujours respecter léquilibre nutritionnel et nos besoins en mincraux Exceptionnellement riche en caleium et magnésium, Courmayeur hous apporte les mineratisessentiels pour resteren forme. JE RESTE JOLIMENT MINCE Courmayeur est également tres riche en sulfates, mineraux. / naturellement bienfaisants, qui fayorisent le transit intestinal ct Talimination, Resubtar, om libere des toxines peur favoriser effet ventre plat qui nous e plait tant ee C'est plus de résultats * Aprés quelques jours, je me sens ‘d6j8 plus légare + J aivraimentressenti seseffets. 919 Anne Chate ® LE DOSSIER simplifier sa vie «La moderation est un travail Sur soi » Vivre sans excés est un cholx Individuel et Ubérateur, selon la soclologue Anne Chaté. « Réver Sociotague, auteure gu Comportement de ‘moderation, rover petit ‘ourarrangement des raves (Harmattan, 7008), Psychologies : Que veut dire modération? ‘Ane Chat : est lefait de ne pas exiger trop, dedéclarer: « Came suffit, « Cest assez » alors que Ton estdans une situation oi on pourraitvouloir davantage. Certeaction delimiration sur ses propres désirs r’existe que dans unesociété démocratique ‘et diabondance; sinon, les restrictions sont impo- sées parla pauyreté ou par]'idéologie inégalitaire, oc Findividu n’a pas a réglar sos deésirs. P.: Cotte attitude semble s‘inscriredans un cor. tain air du temps, celui de la decroissance, de Vacologie, du refus du bling-bling»... AC: Dans tous les cas, il s'agit duméme choix. done pas vouloir toujours plus, permettant d'etre plus heureux en ne ressentant pas de jalouste ‘vers cou qui possédent davantage. Mais le mou- ‘vement décroissant ost liéa a consommation, alors. que la modération touche a toutesnos ambitions, 88 poythleges magane sep 000 petit », c‘est-d-dire ajuster ses réves 3 la réalité, est, selon elle, le meilleur moyen d’éviter envie et la frustration. propos recuei.us PAR BLANDINE GROSJEAN Professionnelles, affectives, 4 notre besoin de re ‘connaissance, L'autre différence, cest quelamodé- ration 1a pas, a//origine, de dimension militante nicontestataire. Elle conduit plutét au respect de Yordre des choses, avec parfois une tendance au repli sursoi. On.va laisser les autres s agiter et les plus puissants prendre encore plus de place. P.; Seraitelle 'antichambre de Pascese? A.C: Non, car Cest une notion relative. On ‘seve petit » par rapport 4 ce que noe famille, notre milieu, la socieé attendent de nous. [ai en téte exemplede cetw ferme qui aune formation avocate. Ses colldgues trouvent qu'elle amanqué ambition en choisissant de travailler dans une association plutét que dans un cabinet prestigiour, Pour une autre personne, ce méme métier serait ‘excoptionnel. On choisit la modération parrapport 90m capital culture! at social, P.: Quols avantages trouyat-on a temperer ses desirs? AC. :Sil'on arrange sesréves, siT'on travaille a les ajuster, cela évite la frustration, Venwvie, la souffrance, at li, ya quelque chose de libéra- tour, Hest frappantde voir a quel point certaines ‘Personnes deviennent aigries parce qu'dlles n'ont [pas attoint los objectifs qu’elles s’étalent fixés : scolaires, professionnels, sociaux. Aufuret ime sure que Ton avance dans Ja vie, réajuster ses aspirations au regard de la réalité va diminuer Ja pression et permettre de se libérer du role imposé cu voulu par les autres. Je ferals le pa. ralléle avec la palette d'un peintre, I faut avoir cette couleurla dans la gamme de ses attitudes, Mais a faire toute une vie avec cette couleur, on passerait4 cote de certaines choses, P,:Se moderer, ca simplifte ou a complique lavier AC, : D’abord, ca la complique- faut se dé tacher de la pression sociale, cesser d'étre dans 1a comparison, et ce n'est pas naturel Ensuite, cola simplifie 'existence. On arnéte 'étre dans la quSte, la course, devouloir remplacer chaque désir satisfuit par un nouveau désir, est roposant. P. : Trop de moderation, n'estce pas dangereux, Aterme? A.C. : Cost dangoreur si cela posse & se limiter, se censurer et, du coup, as'empécher devivre des choses qui étaient pas écrites aTavance. Trop Join, C'est le repli sur soi, le sectarisme. Dans une société qui, tout entiére, ne feraitque réver petit, ‘ly aurait moins innovation, moinsd’émulation, moins dechances(ou de risques) de voir bousculer ordre social hérité du passé. Mais néver petit, Cest réver quand méme ril ya done du désir. P. : Neste pas une compensation a posteriori de nos échees ou de nos malheurs? AC.: De mon point de vue. c'est un choix vo- Jontaire, D‘autres sociologues, dans la mouvance de Pierre Bourdieu notamment, pensent.quec est ‘ume adaptation : om se rabat sur moins car en n'a pas accPs a plus Je pense que les gens dlsposent ‘unecertaine incditéet un niveau de conscience Jour permettant de ne pas subir tous leurs desire. Cequi m intéresse dansla modération, cestT'idée de Yaction, de individu qui agit sur ses prorités. Des personnes prennent cette voie aprés avoir connu un accident, wn deull, un divorce Is re. volent la hirarchie de leurs désirs et se mettent A apprécier le bonheur dos petites choses. Pour ‘mo il s‘agit d'un comportement, d'un travailsur Soi, Cela peur également étre un choir a pric. Jesevions a V'avocate dont les amis de promotion ‘pensent qu‘elle a rate sa carzi@re en choisissant de travailler dans une association. Mais som but 4 elle, Cast do se sentir urilat P:En vous écoutant, on entend « renon- ‘cement », AC: Parfols, oui. ya une dimension de perte d’oppormnités dans la modération si elle est pratiguée trop tot, c'est inconvenient. Chez certains, la modération équivaur ala dépression. ‘Un lecteur m’a dit a propos de mon livre: J'ai ‘trouvé ca horrible, Cest comme mourir. » 66 On arréte de vouloir remplacer chaque désir satisfait par un nouveau désir, c'est reposant 99 P. Vous semblez persuadée que la moderation ‘est Ja plus sre voie d’acces au bonheur, AC.: ILy a un lien direct entre réver petit et Je bonheur version tranquille. Si vous vous dites qu'un dimancheréussicest une journéean cours dela quelle vous faites une tarte aux pommes avec voure fils ~ ily a bien sir tour un idéal demiére 2, das valeurs -, vous vous donnez Jes moyens de jouir d'un bonheur accessible. Au début, on ‘peut négliger cette couleur-la dans sa palette de ‘vio, mais pow a peu, ona beaucoup ay gagneren Jadécourrant. Je pense que 1a modération est la smoilleure voie pour se préparer a une vielllesse ‘heurewse. PROPOS RECUELUSPAREG. @ © Forum ‘Vous auss! vous tentez chaque Jour {do prtléglor Yossentiel? Discutez-an sur te forum «Ce en quale crols» sur Psychekogtes.com partslglesmagazine 89 ® LE DOSSIER simplifier sa vie = Par Christophe André a Pgycatatre et psychotherapeute, Dernier ouvrage par: etts Ponibtes at Gros Cosso-Pieds (Soul 21 mim Que pOuvez-voOUuSs alleger ¢ Moins de ruminations? de consommation? de relations? Répondez spontanément aux douze questions sulvantes et découvrez dans quel domaine de votre existence vous avez besoin de vous délester un peu. ly a des moments dans la vie of il est bon de faire un tri. 90 poythleges magane sep 000 Mode d'emploi En repondant-a ce test, vous aller rétiecnir aux domaines dans tesquets vous pouriez simpaner Wotre existence, Ia rendre plus libre ot \égere. Pour chaque question, cholsissaz une seule reponse parm! celles qui vous sont proposées. I my a bien Or pas de bonnes ni da mawvaises répansas. Ne ppassez donc'pas trop de tempssur chaque question, ‘z-vous.a votre premier mouvement. Et eubllez pa: plus vous aurez &t8 sincere dans vos rSponses, lus tes résultats seront fables et intéressants pour wousalder a rériéchir sur vous 1 Pourvous, te passé: 1s Ehcombre Sen attanchirestiemeltaur moyen de vivre libre. 4 Echire, I permet de mieux eomprendre te présent. 24-4 Construi Chacun ost ert deco quit avécu. 2 En.ce qui concerne la musiqu @ Vous almez les sons de la rue et de la nature, Jamais de musique quand vous sertez! -® Vous étes plutét baladeur mp3. @ Vous aver une belle collection de CD. Et vous avez gardé vos vieux vinyles, méme si vous ne les écoutez pas souvent. 3 Les tnvations quine vous tontent pas: = Vous artiver A les refuser gentiment. La vie est dé trop courte pour voir les gens quevous avez wraiment envie de voir. ‘m Votre stratégie est de trouver des excuses, de gagner du temps. Sans dire non de front. = Vous les acceptez quand mame, pour ne as faire de peine, et puis parfois, on s°enmuie moins que prévu. A nestertaa regarder les arbres ou las nuages : 44 Cola vous arrive souvent, et ca vous est indie pensable, Vous planfiez ces instants. 4 4,Vous aimez bien. Des que Yoccasion ie pre sente, vous svourez ce moment. 44.44 Vous aver cu mala on protiter, ot Cest rare dans vos joumées, nelas! 5 Les photos de vacances : @ Vous n'omporter pascYappareil, vous preéférez sa. vyourer le moment que chercher la bonne image. @© Vous vous forcez on prendre un minimum, par peur de Youbli. @ ee Vous adorez vous rappeler les moments heureux en contemplant tous ces clichés. Bona été incorrect avotre égard: = Vous préférez pardonner, pour Yautre, mais aussi pour vous, afin d’éviter le ressentiment. nm Vous pardonnez, mais vous n'oubliez pas. wma Ni pardon, nl oubli: vous vous souvenez et ‘yous attendez des excuses... ouvotre revanche. T Quand vous avez des soucl Vous néglez le probleme et vous passoz 4 autre chose. 4.4 Colavous revient souvent en téte, alors vous essayer de vous distraire, 4.4.4 Vous rumine, cogiter, ressassez.. Bie shopping: Cest une carvéa, ee Cestun moment agréable, eee Costin vrai bonheur. Qunvide dans ta conversation: = Vous écoutez le silence : des pauses dans la dix cussion, ¢a ne fait pas de mal, ous n’aimez pas trop cela, il voustarde que change reprenne, ema Cost plus fort que vous, yous meublez tout de suite, sinon tout le monde est embarrass8, ‘LO ta premiére chose que vous fat arrivant en vacances : 4 Rion! Enfin ne tien fairet 4.4. Vous vous reposez en pensant a tous les mo- ‘ments de détente qui vous attendent. 4.4.4 Vous faites la liste des courses, les réserva- tions pour les activités, vous rangez un peu, pour ‘tout mettre en place, sur les rails, . Parchsoesmaguine 2 * LE DIISSIER simplifier sa vie 11 eibetots, gadgets, collections, ‘Souvenirs et toutes ces petites choses: ‘© Vous n'en aver pas, ca encombre pour rien. @ @ Vous avez tendance a les garder, comme tout Je monde. Mais de temps en temps, vous faites ‘un grand ménage et vous les jetez. ee Costvral, caprend dea place et ca prend Ja poussiére. Mais ce sont des morceaux de vie, aevotre vie. Vousy tenez 1.2 avecves parants et vos frores ‘et-ou sceurs : 1m Vous yous dites tout. Pas toujours facile, mals au moins, tout est dair eta jour mm Vous tentez de vous parler égulitrement, avec plus ou moins de succes, coincé entre ce ‘que vous aimeriez vous dire et ce que vous Stes capables dentendro. mma Ilya plein de nonits, de vieux comptes nom négiés qui trafnent dans vos placards. Mais est sans doute mieux ainsi. Résultats Pour trouver te profit qui vous correspond. ‘comptez simplemente nombre de 4 @ ou = ‘obtenus 2 fensambie des questions. Total a 2 TORR @ Fenn TORAL mF Plus de 9 a, @ ou m: ce profil vous ‘correspond fortemant. 7.9 a, @ ou m: co profil vous correspond en partie. Molns.de7 a. © ou m:ce promi ne vous ‘correspond pas ou peu. ‘Comme toujours, le plus Important West pas te resultat que vous obtenez, mals les questions ‘que vous wous serez posées a roccasion. «Oi étes-vous déberde?n tts cents autres tests ~ amour famille, saxuatté traval- pour mieux ‘vous connaltre sur Testetvou s.coet 92. psychologic magaine A Vie psychique encombrée : apprenez a vivre au présent Le constat: averting et prise de tétet Pensées, contraintes, problémes yous occupent I esprit en ‘permanence, Vous vous endormer etvousréveillee avec. Et n'y a pas que le présent:: vous repen sez aussi au passé, a ce quill auraitfallu faire odie. [Ne rien faire ou laisser faire, quelle angpisso! Vous ‘yous repassez le film de toute situation, comme sl fallalt chasser de votre existence toute forme ennui, de nonactivité ou de non-éflexion. Le conselt : dgbrayez | Certes, yous devez refi. chir i ce que vous faites ou projetez. Mais tous Jes travaux sur le psyehisme montrent que, au- dela d'un certain temps de réflexion, nous suivons deux tendances : ressasier (recycler nos pensées sans déboucher sur une solution) et entasser (ré- flexions, lectures, occupations mentales). Cette suractivité est source de créativits et de compré- hension, mais elle doit se nourrir de moments de récupération, de présence a instant. ‘Au quotigion : trois axes — relaxation, médita- tion, acceptation— sonta travailler plusieurs fois ‘Par jour pendant quelques minutes, oD quevous soyez. Relaxation : appuyez sur « pause», fermez Jes yeux, respirez profondément, relachez vos muscles (épaules, visage). Méditation : ramenez doucement votre esprit dans instant présent (pas au far, dans ce que vous avez a faire, ni au passé, dans ce que vous auriez d faire), Sans schercher a Tendiguer, observer le flot devos pen- séos, comme un passant regarde le flouve depuis la berge. Acceptation : intégrez le fait que vous ‘ne pourrez jamais tout faire, régler tous les pro- ‘blgmes, acceptez-le avec le sourire, puis revenez a Yaction, tranquillement et sereinement. @ Vie matérielle surchargée : consommez moins mais mieux Le constat: trop de tout! Vitements, objets, pro. duits de toutes sorts... Il est possible de vivre arec bien moins sans probléme. Nous semmes aujount’hui exposés aux maladies de la surabon- dance—Cest vrai pour Falimentation, mais aussi pour notre modede vie. Les magasins (ot la pub) ne sont pas la pour répondre nos désirs, mais pour enenéer de nouveaux. Résultat : mous sommes en. vvanis par des« choses, ni moches ni désagréables, ‘mais inutilement multipliges et perfectionnées. Le consell: possédez moins, mais mieux. Vous avez évidemment devrais besoins. Mals ne pour- rez-vous pas, souvent, lescombler sans acheter? ef recevoirvos amis sur un viewx canapé? presser votre orange sans cotte nouvelle centriftgeuse? étre admiré pour I'élégance de votre compor- ‘tement plus que pour celle de vos vétemonts? Nous devons tous prendre conscience dea perte delUbertéque représente le matérialisme, et voir quil sévertue & répondre 4 nos vraies attentes ppar le mirage des achats inutles, ‘Au quotiaien : acheter en pleine conscience Demandez-vous: « Naje pas dja pins owmoins laméme chose?» Jotezou donnez Fancien.En ma. ‘Here de mode, preférez les basiques. Dans lavie, nioublier pas immatérie: plut6t que prndre une énjéme photo, savourez Yinstant présent. Pht querapporter ves proches un souvent, invita los a prendre un verre et racontez-lour vos wacances Passer du temps devant un tableau pluto que de acheter sous forme de poster dont Yous ne sau rez que faire. Avoir moins et ressentir davantage. Vivio plus que possiier. Ne pas étre possidé par ses possessions, Tout un programme. BB Vie relationnelle trop remp! trouvez la juste dese de lien Le constat; ue topsodable, Cests’exposera deve. :niresclave descbligations mondaines. Comme pour astres besoins fondamentaux, notre époque s'est emparée du besoin delien pour en faire commerce. ‘Résultat : nous sommes déboniés par obligation etre joignables (e-mails, textos...), disponibles honte aux csans-amis}, detout montrer (comme sur certains sites Intemet de réseaux), de restor en ‘len avec tous ceux que nous avons croisés Le conselt ; écoutez davantage votre intuition ‘pour savoir si vous avez vraiment envie 'accep- ‘ter cette invitation, d’exprimer eette pensée, de revoir cette personne. Tenez en compte pour ‘vous décider, mettez ce sentimenten balance avec ‘tous les « iL aut» qui scandent a vie. Nous avons ‘tous besoin de ces régles, mais sans lediscemement de note inmation, elles vont nous compliquar la vvie, pas embellir. Le poids social des obligations ot des complications ast dgja bien suifisant! ‘Auquotialen: donnezsrous le droit. De ne pasvoir cotte personne, de refuser cette invitation, dene ‘pas fainece queYon attend de vous... Lempathie et le respect d autrui sont préciewx, mais lerespect et Pécoute de soi tout autant: Se faire accepter ‘tel que V'on est, cela suppose aussi d'accepter les autres comme ils sont, et de moins se.« prendre Ja téte » parce gu'ils ont dit ceci ou fait cela, Cela svempéche pas de parler ou d'agir face 4 ce qui ‘vous dérange, mais sans complicationsinutiles. De mame quexiste une biodiversité on ne so scan- dalise pas quily ait des orages, das auépes et des orties), il existe une « psychodiversité » (petits pé- snibles ou gros cassa-piods) face a laquelle il vaut mieux ‘organiser que s'énewver! ae parchsogesmaguine 2 * LE DIISSIER simplifier sa vie Petites econs _. de SIM Nos mauvals réflexes ont la vie dure. Alors comment faire simple? Experts, thérapeutes et coachs nous lvrent leurs consells avisés pour mettre plus de légreté et d’évidence dans notre quotidien. pan aurone ameter @ Avancer pas @ pas ‘Boucler un rapport, repeincire Fappartement. Coertaines tiches nous paraissent sipesantes que Tone sait plus par quel bout les prendre. « Une ‘vision globale trop exigeante entraine vite le dé. couragement, explique Bruno Koeltz’, médecin ¢ thérapeute comportementaliste. Pour parvenir 2 Vobjectiffinal, mieux vaut procéder par étapes, se fixer de tout petits buts 3 atteindre, sy tenir et avancer. » La technique est universelle : du -ateen japonais aux small eps américains i Sagit dee itactionner le chemin a parcomrirafin dene pas déclencher d’émotions négatives, commela 94 poyceloges magane seprembreZ000 icite peurde Téchecon la pression de devoir réussirs, ‘important ost de commencer et de ne faire que ‘cequi estréalisable par vous, la, au présent. « Dans Je cas du rapport rébarbatif, engager-vous a tra- vaillercing petites minutes seulement. Lobjectif est installer un état de conflance qui vous per- metra, ensuite, d'accomplir les pas suivant. » Idem pour la peinture de l'appartement : pour- ‘quoi ne pas commencer par lecouloir? C'est petit, un couloir, rarement encombré, . 1. Bruna Kot. autre Comment ne pas tt rematrs fu leademda (ate Inca, Pragu, 20068 yest jamais ‘trop tard pour apprendre & libérer du temps ‘etde espace. partisiglesmagacine 95 ® LE DOSSIER simplifier sa vie » @ Faire régullérement Le tri ‘Voramonts, cassoroles, viewx médicaments s'en- ‘assent dans nos placards et armoires. Quanta la ‘ave... Brof, comment so désencombrer? « Larsque Yon opére un tri, remarque Rosette Poletti", psy- chothérapeute, on sinterroge narurellement sur ‘ce quiestessentiel, important, superftu ou inutile. Attaquer pardu conerot est simple et fructueux, ‘On amorceune prise de conscience qui permettra de modifier som comportement de consummateur patente. » Dun e6té, vous faitesde la place, retrou- vez delerdre, passezmoins de temps a chercher, mettoyer, otc. De l'autre, vous séalisez combien ce vieil ensemble, aussi cher que démodé, vous a coOK6 en termes eargent, done de travail, de ‘temps, d' énergie. « Etily a fort parier que vous allez derénavant acheter avec plus de sagesse. » ‘Le ménage permet de libérer a de l'espace, ici dutemps, pour investir dans ce qui est essential pour soi, « mais qui peut érre utile a autre ou. iui étreagréable », Le principe : avoir moins dans lavie pour enrichir a bon escient. 2. Rocata Polo autatrs avac Barbara Dobbs the Se dicencombrar de fnutleUcwrance Eaton, 2008) @ Se concentrer sur ses valeurs Faire de ce qui nousest cher une priorité, voila ‘qui parait évident Et pourtant.. «La question des priorités renvoie ala problématique du choix, ana- {ysela coach Dominique Sciacca Dire “oui” aune ‘option implique que Tom dise “non” a uneautre.» ‘Soctreyer un moment pour soi, par exemple, c'est ‘en priver ses proches, Mais ase vouloir sur tous les fronts, on se perd. « Posoz-vous cette promire question :“Qu’est-ce qui estimportant pour moi? ‘Ma famille, ma relation amoureuse, mon travail, masanté?” Mais surtout, wipondez a cette seconde interrogation :“De quelle fagon fais je vivie cesva- leurs au quotidien?” ILsagit de prendreconscience ‘du déséquilibre entre ce que 'on dit et cequel‘on ‘ait, de cotte ambiguité qui complique nos choix.» Puisde mettre de coré ce quiest deVardred'une » 96 popcologlesmugaine eprembe 200 Témoignages MURIELLE SANS ETUDIANTE Je fais des listes de tout ce que jaia faire 99 Apres avd un art sur Cat es Use Tor acopt to metnado. 0 ne eancocto tes pets plannings su esquels Je nota toute que jaa a cane & semaine tes mpondernies comme un endez ous eteeve que Jevaleme reservar on tt len Par exemple, je n’oublie pas ma relaxation, Ce temps ce pause necessira pour caralset mon ane. Ets queiqvunveut me velr 2 ce moment Jeprenas men panning etje le “case” 4 un autre moment. Avant. Jome somtssons cout sarpice.© A. Mie tas ter da Deming Laren (eoartaere 2000 JEAN 49 ANS, MAQUETTISTE 66e suis franc avec mes collegues 99 «Le Jour ou Jal compris que mes collegues étaient dttérents de mol. qu'ls valent Ux QUSSI UN ego, des angolsses, das desirs, ln fonctinnement propre. etc, nos relations sont devenues beaucoup plus sereinas, (Quand Cun deut deboule dans mon bureau avec une demande urgente, Je le recaare : “De qual as-tu besoin?” Bien souvent. cest tre rassuré qui ll est le plus Indlspensable. Tessaye aussi de minteresser honnetement. eur: ca ne coOte len de demander des Nouvelles du patit darnier et quanaily a es JOurs “sans” Je SuIs Tranc. avec euK et avec mol: “Je ne suls pas disponible”, ou“Je ne sus Pasen état” Cest tout Déte mals ca marche. La preuve mes collegues sy mettent aussi! » STEPHAN 35 ANS, RESPONSABLE WEB 66 Jai eu un enfant. et je ne pense plus seulement a moi On pourralt croira que la vie de calibatamne est blen plus simple que le label “papa’ et toutes les responsablttes qui vant avec. Pourtant, famrvee de Dorian si alle a Douleverse le cours de mon existence, fa également beaucoup clarmige. On se pose bien des questions quanc unique objet de ses preoccupations est sol Les “ON ValsJe7" at “Qulsuts-je?” prennent un sens ditférent quand lls concement aussl un autre que sol. Sans Talra de granas discours sur ta mature, Je crols quum enfant recentre tout en douceur ‘ur [a vio. Los questions subsidiaires serwotent alors en tumee Enfin, pour ta plupart =I mrarve encore de gamberger pour des Droutlies, OM ne se refalt pas!» PROPOS RECUEILUS MLR AA. partislglesmagacine 97 * LE DIISSIER simplifier sa vie » fidélizéa une injonction parentale— « Dépeche- ‘oil », par exemple ~ ou a une consigne sodale Pais plaisir aux autres...» — pour accuellir ce vrai besoin de prendre un moment pour soi... Bt parvenira dire un « oui» engagé et confiantanos valeurs. Un simple « oui 1 Domingue Serato de Tonnes Foros epost Seine ncaa sone os @ Se poser au présent Pourquoi le retour au présent simplifieril Jes choses? Pance qu'il est Je seul sur lequel ‘on puisse agir, rappelle Catherine Barry’, coach, ‘Le passé comme le furur échappent & notre vo- Jonté, alors que le présent, lui, nous permet de décider en conscience. » Imaginons une dispute avec votre conjoint. Vos tentatives deréparation ‘du passé ou la projection d'un idéal relation nel dans Je futur parasitent La relation. Vous gagne- sez en simplicité et en sérénité en vous deman- dant : cCompte temu du passé tel que jel’aivécu cot du firur tel que je le désire, qu‘est.ce que je peux faire, dire ou penser, iciet maintenant?» « Revenir au présent permet de récupérer sa ca- acité d'agir dans le réel. Rien de tel que se poser ‘et écouter son corps respizer, » Catharine Dory sutere de 77 Farone deta pce se Bo conar ac dock lopajes Pa dota eaayg FEE @ Verbaliser ce qui ne va pas Quelle cruelle manie arons-nows d'interpré- ‘tersans cesse les événements? Une collegue ne nous apas salu... Elle doit nous en vouloir. Notre ‘compagnon a trois quarts ‘heure de retard... se moque de nous! « Nous avons mieux appris 4 projeternos craintes surla réalité qua la regar- dor avec objectivité, considére Saleem Ebrahim. formateur en communication non violente! ‘entreprisa, Autre éauell : on se néfugie dans le silence par souci de ne pas agresser. Sauf que ‘98 poptologlesmugaine eprembe 000 lenon-dit ouvre la porte a tous les malentendus, et que le non-verbal raconte tout de notre exas- pération. Vous faciliterez 1a communication en tenant compte des faits, puis en clarifiant votre intention : “Quel estle message que je veux faire passer en fonction de mes besoins, de mes sen- timents?” » Et ensuite? « Parlez @ la premiére personne du singulier : “Je suis contrarié par ton retard” yaut mieux que “Tu m’as contrarie” Proposez enfin une solution de ordre du gagnant- gagnant : demander-hui de prévenir la prochaine fois qu'il sera en retard, » Ne plus ruminer seu! dans som coin, voila qui va étre plus simple: 1 Communication son vient (CNY) méthoda Ccmnmunicaticn st de resolute de conft davloprte por te parchologue Marshal E ssenberg denotes ster 1870. © Continuer d’apprendre Nous trouvons compliqué ce que nous ne comnaissons pas. La psychothérapeute Myriam Roure! confirme :« Le sens dun mot peut nous sembler obscur, un projet professionnel trop complexe, ou méme le comportement d'un vai- sin incompréhensible. Mais bien souvent, c’estle ‘manque informations qui préte 4 confusion.» Et provoque les faux diagnostics qui empoisonnent. Labomne nowvolle est que« nousconservons tout au long de la vie ce merveilleux poventiel ¢'ap- prendre ». Sur sei, évidemment, Mais aussi sur Jevocabulaire, sur Ja conjoncture de lemplol, et mémesur le voisin ‘il sufitt simplement de partir alapéche aux informations.«ATheure du TGV et d'interet, of tout va trés vite, on oublie parfois de prendre le tempsde mioux connaitre. Pourtant, découvrir de nouvelles choses nous valorise et at- tinue nos doutes.» Se simplifier Lavie ne serait one pas un apprentissaue; c'est apprendre qui simplifiersitlavie ane 1 rior eure auteur da Locher prise pour law, iypnose drichevnlsane lssts lyon 2007) JEAN-PIERRE BACRI PASCALE ARBILLOT Peeve JAMEL DEBBO AGNES JAOUI FREDERIC PIERROT FLORENCE LOIRET:CAILLE GLIILLAUME DE TONQUEDEC MIMOUNA HAI Dy VIVE ensemole Planéte | Réseaux | Entraide C'est surtout/dans les situations les plus embarassantes que vous a voulézrester fraiche et vous sentir wwwnana filrestezfraiche Le sens de la féminité prokienrl 30 vivre ensemble En une image, un photographe nous livre sa vision d'un monde en danger. bastiao Salge « Tout n’est pas perdu pour la planete » Whale (« Baleine), projet Genesis », péninsule de Valdés, Patagonie (Argentine), 2004. SES DATES CLES hee fait partie | senastizo rinetro run projet au long Salgado naita Almorés, cours baptisé au BrésiL. IM sutra “Genesis”. Depuis quatre ans, je tes etudes economia photographie la nature dans son ‘et obtiendra son doctorat Gatcrigna tpayrige, tame, en sclences économiques lore, communautés humaines. -Fanntorna, 2 Pais Je nesuis ni paysagiste [Lors un voyage. ‘ni animalier, mais il reste bien Nempruntar'apparell pnoto plus d’endroits qu'on ne le croit ide sa femme. Debut 40.53 ‘qui n'ont pas éxd abimés par carrlere de photojournatiste. activité de Vhomme et je veux 7-108 |Mparcourt en faire un échantilonnage, ramerque tating, et emoigne pour témoigner. Avec ‘Genesis", de (a resistance des cultures Je ne mintéresse plus seulement paysannes et indiennes (Autres Thome, mais a laplanéte, ‘Amériques, Contreour, 1966). avec Phomme dedans. Je crois, papas [asoceonr cit que tout n'est pas perdu, nousvivons un moment d’espoir, d'enthousiasme, les gens sans frontieres Wtraverse le Sahel frappé par ta sécheressa et ta famine (Sanat, ‘nomme en se rendent enfin compte qu'il détresse, Prisma Presse, 1986) ‘faut protéger notre environ sani i sad: StS a eal yeni is, Cesc arice tn projet sur les systemes Terra, la fondation que nous avons lancée ma femme et moi au Brésil pour recréer la foret atlantique’ d'autrefois. Nous avons plants le premier arbre en 1990, et aujourd'hui, avec 1.25 million arbres — Yobjectif est de 2 millions —T'eau et les animaux {de production dans ie monde, pours faire voir fevotutton du travail manuel (LoMain de homme ta Maruniere, 1993) 1999 [ILmuttpue tes reportages sur tes migrations Toreées des populations tirlles (Exodes et Enfants de sont revenus, Nous avons li-bas fexode, Lo Martine 2000) ‘un centre gui forme des jeunes aA technicians de environnement eel enn z (a nature dans son fet une peéipiniéne qui alimente Dmiginat ance son projet ‘toute la région. Avec Terra, « Genesisn, sérles de paysages, Je suis devenu tellament proche fe faune, detiore et de dela nature que cela a influencé CONNORS HATHA GS: mon travail photographique. » PROPOS RECUEILLIS PAR ay BLANDIME GROSJEAN. @) surt ‘Les photos les plus réeentes ‘de Sebastiao Salgado: 4 La feestatantque ou mat atantice fora tepicalebrdlisnns dow tatandes ‘agin Sst Foorizon L200700 kt fer reste sour! quo 85.000 kre soi 1 Neda se superficial (enangiany 402. yaycholages magathe seperte2000 feyttohoksmagache 103 @ vivre ensemble Je suis colo, Sauf Pour... ‘Comportement | Certalnes habitudes, certains petits plaisirs sont difficiles A sacrifier, méme sur Cautel de notre engagement écologique. Nous avons beau vouloir sauver la planéte, nous avons tous nos limites! Décryptage de Notre « trl sélectif » Intlme. par Louise BELLeYne| PHOTOS EMMANUEL PIERROT ... Mes allers-retours en avion ae eg > Thanh Nghlem? ia reemnveres sno peone ce Mla vie est pavée de bonnes intentions écolos ‘bafouées, admet Marthe, 31 ans, kinésithérapeute. ‘Jalréduitleswoyages on avion, les achats de-fringues, Jaconsommation de thon rouge. je boycotte ean sminérale en Douteille, les conditionnements indi- ‘viduiels, Mais je mange des tomates cerises, dont la culture a défiguré le sud de T Espagne et qui font des millions de kilométres en sembremorques... ‘Et furilise des cosmeétiques Issus de sous produits ‘pétroliers.s Nous sommes tous des Marthe en puls- sance, ctadmironsceux qui semblent toujours agit ‘en fonction deleurs convictions profondes. En néa- ‘tg, les pluse-verts » de nos proches se bagarrent ‘eux aussi avecleurs ambivalencs. En matiére écologique, la bagarre entre le: je suis consciont de la nécessité de transformer mes ‘comportement et es mals pourquoi renoncerais- {ea ceplaisir?s prendtoute son intensité.2Celaa voir, comme toujours, avecle trio cedipien. ex- ‘plique le psychanalyste JeanClaude Liaudet®. Dy ala terre mare, le pere dans le role du méchant ‘polluour, et l'enfant écolo qui dédide de protéger Ja mere... bion qu'il ait forcément aussi envie de 1a soulller Sur ce cadre de référence eft son indé- nniable dimension sexuelle, chacun va venir gref. ‘ferson histoire personnelle, la faron dont nous avons appris a propretéva jouer. Ainsi que notre ‘rapport é Vordre et la contrainte. » ‘Nos. péchésécolos » eraiont doncsouvent és notre histoire. On sera alors capable de renoncer ‘<2 presque tour, auf qualque chess de notre passé, ‘qui nous constime», assure le peychanalyste: un ‘plaisir associé 4 Tenfance ou un joujou qui nous 404 psychologes mage epee 008 Ja rappelle. Comme Patrick, 38 ans, gérant de so- lété :« Dans les nouveaux locaux dea Dolte, on a tout peint avec de la peinture bio, tout isolé au chanwre, méme si cela revient 40 %plus cher que la laine deverre. C'est peutétre pour racheter ma faute, ma tres grande frute : ma Vespa. Rouge vif, ‘Unwieux modale. D’apres mes copains, elle pollue autant que deux Porsche Cayenne, Mais elle me donne un tel sentiment de bert!» «Les hommes, commente Jean-Claude Liaudet, vont avoir du mal 4 se passer des gadgets technologiques ou des engins pétaradants, qui sont clairement des prothéses sextelles. Chaz les femmes, ce sera Je bain ouT'achat de vétements, tout ce qui a trait, Alla beaut, a Timage de soi.» ‘Nous sommes bornbardés de discours « écolo- giquement corrects» qui sont autant-injonctions ‘paradoxales (“Changer de téléphone portablapour uninouveau modele qui consomme moins”... » SYLVIE, 34 ANS, CONSULTANTE eG _piabite Lonares et vivre dcoto yest plus facile qura Paris, ob ee moda de vie est moins répandu. Je cireule awélo, Jo trie mes déchets, mes meubles ont tous été récunérés, graturtoment et 8 proximits via un site internet spécialisé, Je mange bio et local, Je consomme peu... mals je prends des Vols long-coUITIers sept 4 nult Tols Paran. Avant je mavals quere d'états game : cétalt pour aller voir mon ‘amoureux new-yorkals. Aujourc nul wit lel avee mol, mais je voyage beaucoup Pour te boulot. et pour tas vacances, ous partons loin : Zanzibar, Ne Maurice Est-ce que je culpabilise? Non. saur quand je Tals Londres-Borceaux en avion pour rendre visite 3 mes parents. Dans co cas, ly surat alternate du train, mais ce serait beaucoup plus long fet plus cher. En falt, fal constamment la bougeotta, Petit, je me fantasmals en businesswoman, toujours entre deux avions. Dénicheuse de tandances dans univers de la beauté, ‘al Inventé mon métier... quasiment pour pouvelr woyager. Si Je ne pouvals plus nourrir ma curlosité, satistaire mon besoin vital Caller voir alleurs, Je aépérirats. Renoncer a ¢3, ce serait me renler. » samosas Snopes an siseuroae fw cet “te parte ragumons nan aabratn go snes moyen! iomvozacnm te véto, ta récup’ de rain cotton ger mateo Bauer anon, “Renoncer aca. cesaran oar crm sua. Centon oe ovate anti. peut-stre pourralt-ete “ror onpaus of ¢a fait le moins mat cirtaragines cess voyage on sirco connate cpunsopeae 3 option sta tam oc gas wm estan sow spar an aoe otis por crf pernainn p> eee ae Sombie ‘leelcppsmant arable (angetun na) Une susp Paydolegesmagaine 105 @ vivre ensemble i je suis écolo, sauf pour... ... mon bain quotidien BABETH, 35 ANS, PROFESSEURE DES ECOLES ‘avis de Thanh Nghiem « Gontrairement ce que fon crost, tempreinte écologique Gu bain est fate, meme ston “gace” cng & ae tots plus eau queen prenant une douene. En outra, Dulter ¢2 aétend. Apcés, on saglte moins, et ca. cest bien! our fabriquer un emburger Industrie, . ‘taut savoir que on uittise ae mite quatre conts inros dfeau, sort rSquwvatent do amc pains! erigemment, Onssie sane grins gemaes O couches avabies-vacances fen France’ on ates attention 2 ne rian saspliec 8 acheter pau et durable, Assaziméprochableg qual. Mal al unvice: tous ies sols Je prenas un ong bain brolant. avec oe ta musique, des magazines, vot une pete Cope. La sate ste ains ~ avec balgnove, sion cest uncabinet ce fete ~a toujours és mon refuge. meme plus jeune. quand J partageats des colocations pourries ‘Aujourghut cest encore plus vital pour mot sie conserver catte bulla, cette parenthase un pau sensuelie oa Je ne occupa que ste mol Je me tve de tout te Suess de la Jourée et sémerge détendue at disponible our mon mart et mes trols gagons. Ecologlquement incorrect? Sarement, Mats ce rest tout bonnement pas négoctabla. + ce rast pas 1a meme eau ily ala question dutrartement, duchauffage. Mais, bon, dans Fapsoy, le bain. ce rest pas une catastrophe, dans nos vies, eau des sanitatres est recyctée. » Cest absurde, intenable, aussi perturbant que Jes discours sur la minceur dans nocre soci of Ja nourtiture industrielle, grasse et sucrée, est partouta portéedemain. Aterma, nousritquont assistor 3 ds phénomenes dc norexio Doulimie anvironnementale », avec des moments od lon viten ascote et d'autres oD Ton se liche comple. tement. D’oi I"intérét d'assumer ses petites « fai- blesses vertes s. Seton Jean-Claude Liaudet, « i serait névrotique de penser : “Si je fais tout bien, Je vais inverser le processus (car je suis le seul Tesponsable de ‘la mort de la mére’)” » Ce fantasme de tourepuissance és ustement ‘Ws prégnant chez certains écologistes gouvernés Parun surmoi tyrannique. A force de refowler leur 406 paychologes magi epee 2008 \iésir des salir, deviennent des « Khmers vert, ‘otalement intolérants, Pour ne pas osciller ainsi entre rigid et irresponsabilité, Marthe, Patrick tes autres ont déeldé d’accepter leurs contradic. tions. Parce qu'ls sont r vorts », mais pas parfaits, st sumout pas donneurs de lecons, is disene faire asser facllement des émules dans leur entourage. «Tisgrent mieux leursambivalences, constae Jean- (Claude Liaudet. Dansun rapport plus sain, pis d6- contracté a ’écologie, ls sont aussi pls aptes se lancer dans Faction collective.» Etcest vrai qu Jes entendant confesser leurs falblesses passasrres, onajusteenviede suivreleurexemple Lk. 1 Jaon-Clande Loud aus notamrnent deDu bonheur dirs Faget Miche 2007) ... Mes ampoules a filament PAULINE, 41 ANS, CREATRICE DE BIOUX 2c a a as Sinrte ca avant ma “conversion verter -, ‘fal acheté une ampoule “ruocompacts” our la chambre da ma fle, Par (a sulta, chaque to's que sentrals dans cette piece, un truc me genatt Et soudain. Jal compris : cot éelalrage Glauque, brutal ca me rappetait Cinterat. Cas quaiques secondes que tampoule met a siallumer, comme les rangées de néens des dortolrs de man entance, Je céteste | Glabalement Je suls plutot“tout écolo", et ma familie auss! : Fecyclage progults bio, pas c'avion POUF des weekends de quatre jours, plus de voiture, ni de sécne-tinga, 1 de l2ve-valsselle, Mals tes ‘ampoules “tuocompactes”, césole, a ne passa pas. adore les éclalrages dou, sensuels, qui poussent 2 la confidence. Comme mes cneres ampoules 3 filament cevralent blentot etre interdites dans fUnfon européenne, al commencé 9 en stocker. Et puts Ja me suis renselgnée, is Ccontinueront en produire en Atrique et en Amérique tating, Je nren eral rapporter. Cest Idlot, Je sais, mais Sil aclstall une association de sawvegarde de tampoulea tlament, 'y s0nérerals!» avis de Thanh Nghlem «Pauline davratt se renseigner, MWexiste des tampes Tuorescentes compactes avec des ‘tres qu permettont avoir une lumiere douce Identique Accelle produite par des ampoules lament. Etméme ‘avec une Lampe fluorescente normale, on peut fabriquer des ‘tres en papier. Par alligurs, les ampoules “nuocompactas” ont un bilan environnementat qui rest pas nut, Les tampes a dlades Glectrauminescantes trés basse tension Seralent une mettieura solution. approtonam, Etpour eréerune ‘ambiance chaleureuse, iy atabougle...» PROPOS RECUEMLIS PARLA. © Les écolos vous racontent en viago leurs gestes «écologiquement Incorrects » sur poydlogesmagaine 107 ee ed Peer preter ase es Gaulejac, sociologue, ee PD wy, Je ne VeUXx plus | Carole, Sofia, Richard... ont décidé de changer de regard sur leur vie professionnelle et de sulvre un stage Intitulé « Que faire face 4 la souffrance au travall ? ». Pas de solution miracle 4 la clé, mais une réflexion salutaire sur Les raisons d'un mal-étre partagé. Ils en sont sortis allégés. Et c'est déja beaucoup. par Laurence LEMOINE 2 s‘emplit peu 3 peu, ent en.cercle sur Arrive Vincent de Gaulejac ot regard Near, celui dont stage. Mais ello s‘est généraliséo, dans tous iewxet & wus lesniveaux. » Pour certains, est déia ‘une bonne nouvelle : « Ca permet au moins de se dire: “ fe sai Jai vécu une situation de harcélement moral qui se termine par un Licenciement, expliques-oMt. de tenir jusqu’a la fin Elle décrit son malaise: Je sommell qui se ‘elle, En gros, mes efforts pour: Parun retour en amiére.» Elle est dé dos conditions plutot agnéables etavecune équipe sympa, dit Marie, 41 ans, graph feb. Mais dun cots, on me dit: “Vas-y, édate-to, mn adore ce que tu fais”; et de Fautr pose toujours detoutrefaireautrement. Ducoup, J'ai totalement perdu conflance en moi.» Chacun. se livre longuement. Récits de compre poydoledesmanine 109 @ vivre ensemble | je ne veux plus subir » dloffectifs, d'affectations absurdes, de logiciels de gestion qui compliquent la vie... ‘Vincent de Gaulejac prend la parole en der. ner :« Insansiblement, humain estdevenu une ressource de Fentreprise. Est-ce quece était pas consé érre linverse? » Il ajoute : «Tout ca donne impression d'un univers un peu dingo auquel cha- cum essaie de trouver un sans : “C est ma faute, je nnesuis pas ala hauteur”,“Cestmon chef, il est per vers”, “Los actionnaires en veulent toujours plus. En falité, nous participons tous’ faire fonctionner ‘unsysteme dans lequel nous:ne parvenons pius 4 nous protéger. Les suicides se multiplient dansles mon travail usines, les salles de marché, les hopitawx:..A un moment, on ne peut plus se contenter de penser que si dos salarés ce suppriment, cest quils nt des problémes personnels. Quelque chose dans Te contexte, la logique économique ou Tidéaloge Manageériale les met en danger.» Aprés le déjeuner, le sociologue propose au groupe de + dessiner son travail», avec la cons. ghe suivante : « La ol ca fait mal, 4 ot ¢a fait du Dien,» Les destins sont plus ou moins figura, ‘tétes rondes, jambes en baton, open spaces, maisons, meubles de bureau... Li ot qa Fatma, ya des éclairs, des traits rouges, des nuages noirs. La Questions a Vincent de Gaulejac* Le fondateur de institut international de sociologie clinique et organiseteur du stage nous explique sa démarche. « La souffrance professionnelle \ » est a la croisée du social et de lintime » Psychologies : Comment savolr sinosaifficuttés au travail sont lides & notre personnalité ou au contexte extérteur? ‘Vincent de Gaulsjac :Les deux entrent en jeu. ta souttrance au travall est un processus soclopsychique, Cest-2-aire ata {a Souftranca ou to plaisir que Je ressens dans mon métier font Gena a ce que fy mets de mol un irwestissement psycnique Ineonscient 6 au narcissisme. SI idéotogie de réatisation da sol fonctionna, east parce quit ny arien co plus axattant que ressayer ae se conformer est-alle génératisée 7 ¥.G.:Les raisons sont Intansiniant te rytrime... nombrauses : pression accrue du capital modes de management axés sur la performance, nouvelles tachnotogtes qui De plus, nous avons interioriss la recherene taxcellence ‘ait aujouramnut le maiaise est tel Comment nous protéger quill esta tévidence fertetcune de cette violence? mutation du monde du travail Ce qui est compuqué, cest ‘de parvenir & penser qua ce que Jew Cintérieur. dans mon ‘corps, dans ma psyché peut &tre mats inverse! Le comprendre est 062 des étéments extériours. croisSe du social et de tintime: Pourquoi cette souftrance V.G.:'abord en romettant es choses 4 enaroit: ce nest pas parce que fa ne va pas dans ma tete que je sourire au travail, ‘palsant. Ensuite, 1s solutions dolvent tre collectives: Il taut ‘ensemble at publiquement parler de cette viotence, communiquer ‘SUF Ses causes, nommer les ‘exigences contradictolres dans {esqueltes nous sommes prs, Ce qui est terrible Cest de savoir que nous allons dans le mur, a nez cans te guidon, et on nous ‘on de pédaler plusvite encore 2 fdéal du mol, Cestta ressort de la toute-pulssance Infantile, ela passion amoureuse ou de Cadaiction au travall : pouvolr collar 8 rimaga iaéale que tautre, parent, amant ou patron, a de mol et que je teprends 3 mon compte, Cota 440 yaycologes magathe sepertxe 2008 qui émanat autrotols deta Nigrarehla; ce qui était écu ‘comme une tyrannie du patronat se tradult aujourerhul par une tyrannie intérioure, austress de (a culpabiiné. Ajouter tes attentes ot les blessures de enacun, et le cocktail day lent détorant. pour entratenir un systema qui déirult femplo! et ta planet (Ga ne pourra pas cure PROPOS RECUELLIS ALR LL AL.Vincant de Goudejac eat Pete notammasat du Coot dal xedlones fever Neo Auer Saul 2007, Sts dngaotavanrper avast ds vie fava: MenotLogeanet ee 2008) 00 ca fait du bien, des sourires, des soleils, dos mains tendues. Ce qui plat aux uns (les collegues, les responsabilités, les déplacements...) est ponk ble aux autres. Les commentaires fusent : « Ton bureau, il ressemble a une cage », « Il nly a pas de couleur sur ton dessin. » Ces remanques sont pour Carole, Tingénieure harcelée. Elle en reste Douche bée« [ai impression que:ma cnéativine sestasséchée, » Surle dessin de Mari, la graphiste aqui Yondemande une chose et son comtraire, la petite bonne ferme qui la représente n'a pas de bras. Elle a un rire consternsé :« IL faut cine que je n'ai plus prise sur mon travail.» e 2 tape: jouer une situation douloureuse Lamatinée du deuxiéme jour commence par un Jong débriefing des impressions de la veille, Marie cherche comprende :« Pourquoi ca m’est sipé- nible que l'on me dise de m’éclater dans mon bow: Jot? Cest plutotunechance. Mais chaque fois que jerends un projet, jeme sens comme une petite fille quia peur de décevoir.» « Lentroprise dit 1a salarié : *Sois to-méme et tu iras loin”, explique Vincent de Gaulejac. En réalité, elle lui demande surtout derépondre a la demande du client. Mais cela produit des atteintes narcissiques terribles, parce que ce quiestremis en causo, lorsque man ‘travail décoit, c’est le coeur de mon étre.» Marie reste songeuse :« Je-sans bien que ai des choses Ame prouver a travers mon métier. Le tout, c'est eut-étre de réussir i romettre mon travail 3 sa place de gagne pain.» Le sociologue acquiesce : «La question, c'est comment désidéaliser son travail sans tomber dans le désenchantement? » Cetaprésmidi, cost theatre, Los stagiairs se répartssent en petits groupes pour scénariser des hstoires vécues, Sofia entre en scéne, Elle jue Je rOle de 1a DRH qui Tut refisse une affectation correspondant a ses nouvelles competences. Ele semontre inébranlable :« I n'y a pas assez d'in- firmiéres ici, je ne peux pas te laisser partir. » Elle confie apris coup au groupe: «Bizarromenr, fai aimé jouer leréle decelle que je vivais comme une porsécutrice. Ga ma permis de mieux comprandre ses raisons. Surtout, j'ai réalisé 4 quel point cette DRH faisait éeho a @autres personnes dans ma vie — une institutrice sadique et ma mére— qui ont freiné mon évolution. » 3 étape : se poser les bonnes questions Le toisiéme jour, Vincent deGaulejac propose un dernier exercice. I sagit, par petits groupes, de répondre aux questions suivantes : « Comment en somtir? Comment résister? Comment se pro- ‘téger? Comment agir sur les causes? » Les mar- queurs glissent sur le papier: Tout narurellement, Jes solutions qui émergent réhabilitent le lien so- Cal: + parler», « équilibrer vie professionnelle et vie privée, «créer des Lieux d' échange et 'analyso 1, «se soutenir, «se mobiliser», + faireappel aux syn dicat...» Bion de miraculeur, mais les mots sont sentis, et les stagiaires retrouvent leur optimisme. «Las paramitres sont si nombreux que ga parait insoluble, se désole Tune. Mais ca me donne envie de me batt.» « On vase serrer es coudest» renché- it une autre. « C'est essence méme du politique, commente le socio logue. L économie privlégie le ‘bien, le politique fait primer le lien.» Un joliventde révolte entre par Ja fendtre. Les stagiaires se quittent -on.promettantde se donner des nowwelles. Quelques semaines plus tard. Au téléphone, Sofia a une borne voix : x Ce qui ‘ale plus étonnée, Cest comment cette réflexion sur Le travail m’a édainée sur des pans plus in- ‘times demon histoire.» Marie: Rien n'a changé 4iV'agence. C'est mon regard sur le boulot quia changé, Du coup, les contrarigtés professionnelles affectent moins.» Richard, le seul homme du ‘groupe, est activement entré en résistance : « Ca ‘a fait du bien, pendant le stage, de voir que Yon était phisieurs a se mobiliser sur le méme sujet. Ca ne peut pins continuer comme ca. Ilva forcément'se passer quelque chose.» LL. @ Four aus rneignamats ls slges onde per iat imertiona de cocologia clinique iieeeremensnren) avin See @aAure Wee, | se mnroten ps sas =| inais tous eratent froppés de Marie Pezé ‘auteure, psychanalyse, tient le journal de sa Consultations Soutfrance et travalt» a Cndpitat de ‘Manterre, dans les Hauts-de-Selne (Pearson, 2005), Oca Faites le point sur votre situation professionnelle avec Vincent de Gaulejac le 4 septembre de 17 heures 3.19 heures sur Psyclialogies.com rectohgismagaine 411 @ vivre ensemble de Jean-Claude Kaufmann Drecteur de recherche ou CNRS. Deruler ouyrage part (Quand je ast un autre rnand Cally, 2008), Oser avouer la pluie ous habitar surla cote nord de la Bretagne? Quelle chance vous avez!» Oui, je Pavoue, fai bien dela chance, le pays est merveilleux. Mais une chose me chagrin, quand mes interlocuteurs se croient obligés d'ajouter : s Oht Jy suis allé derniéremant, jzvais prévu un cir Eh bien, je n'aipas eu-une goutte de phule. Je n'ai pas vu um seul nuage, j'al eu dit aun soleil magnifique !> Je n’accuse personne en particulir, et il est vrai qu'il peut faire ‘res beau en Bretagne. Mais statistiquement, la fréquence exagénée de cette affirmation rayonnante s avére en décalage évicient avec Jes données météorologiques. Tifaut Aargir le propos pour compren dre. Ecouter les récits de vacances a la rent Nrétesyous pas frappés par leur forme de conte modeme, oi il n'est question que Tépopées superbes, de héros ayant vaincu les démons de la grisaille et de Yennui. Tout est beau, réussi, grandiose, Thop beau, trop réussi, ‘op grandiose. Des vacances ordinaires somt events inavonabiles, Car la société a changé de mode de fonctionnement. Désormais, chacun s'évalue et construitson estime de sol 9442 paycholagles magne sepemtxe 2008 sous le regard des autres; chacun note chacun, dans une immense compétition of tout est susceptible d'etre jugé, Nous sommes danc condamnésa tout réussir, méme les chases les plus simples. Autrefois, on partait en vacances bétement. pour se distraize ou se reposer Aujourd’ hu, les attentes sont devenuies considérables envers cette parenthése dans existence habituole, Sumtout, on peut se demander si celleci nest pas choisie, parfois, pour le récit étourdissant qui sera infligé ‘ ax collegues et bes rachrs, amis ala rentrée. devacancestrop ie jugoment qui enfléstrahissent compte le plus est unbesoinde celui des proches reconnalssance Crest surtour etune fragilité Par zapporta eux detestime de sof ‘suel’on alme par ailleurs sincérement) quill convient de gagner, Diavoir des enfants qui réussissent miewx que les leurs dans les énides, ou qui s épanouisst personnellement (car chacun opte pour ses ropres critores do jugement, déclassant ainsi facilement les autres). De réussir ses vacances, de réussir mame si météo, etc. Il faut donc aimer ses amis et les vaincre A la fois, triste ambivalence de notre société d‘aujourd hu, Les nécits trop enflés trahissent en réaliné tm besoin démesuré de reconnaissance et une ‘fragllité de Iestime de sol, qui poussent a la compétition avant de laisser Libre cours 4 Yamikié. Bion str quand les vacances ont été riches, on a légitimement envie de partager les bons moments vécus, Mais attention. quand méme ane pas se laisser emposter. Bt—potit conseil paradacal pour récits de rentrée— pourquoi ne pas oser avouer la phule? Pourquoi ne pas oser avouer des vacances ordinaires’? Vous ferez tellement de bien vos amis! 12K @ Suzanne Vallidres, psychologue, suvre dans Je domaine des médias depuis 1996. Elle livre $$ la fruit de ses dix-huit années d’expériance aupres des jeunes en tant que formatrice spécialisée, thérapeute, conférenciBre et mire de trois enfants, Elle callabere réguliarement 4 des émissions de tétévis Enfin les réponses aux questions CeCe i ee wuts) al Serena ae entre-t-il en contact avec nous? Dois-je laisser mon enfant pleurer fa nuit? Comment I'habituer Eel cuareectt 13 Pee eet eee ie eee eo er yas este MINI Pour commander en ligne : www.edhomme.com, rubrique « Europe » BONA DECOUPER ETA RETOURNER A: Librairie du Québec ~ 30, rue Gay-Lussac 75005 PARIS, Tél oo | Yoke contre macs) Mine, M, Me | ase | we - sec sussenesnnttensnateeense | cos posal , scsos TEL sossecsunsvsnsnseeees | Frais de port ecd'embalage + Total CHOINT LE MONTANT.DE MON REGLEMENT A LORDRE DE «LIBRAIRIE DU QUEBEC: s 4006 «006 pr i anne ed pte fenttge Pde tin rasan Aime cmp Cate te Hrs Face6,00€e 10 pr eater re, Me TELE TLE ELE LL Tt 1) planet saves cals a Perens | Prix unite Date dnp Aton Jones eee Ue Cy rirelnte ewe Cliaile FL } Couple 1 Vie amoureuse | Sexualité Vos plus helles émotions Restez al'écoute de Chérie pour gagner vos invitations pour le concert | -d'€lton John le 9 décembre 2008 a Paris-Bercy phe mme 248 LE CCEUR D'UN HOMME Amour, 5 u amitié... En toute liberté, un homme not confle chaque mols une histolre qui a marqué sa vie. Ce m n-Marc, 36 ans, not rle d'infidélité et de trahison. Fea a amoureuses. Au point de devenir 'ami—dunefi dotiné toute épreuve— dela foultiruded'amants de sa compagne infidéle, Un jour, doutant de monstatut de “medeur ami”, je Iu al demand Pe og « Un jour, mon meilleur ami m/a trahi » jpos mma plu. Qu constant que deux vieilles pierres? Qu plus indifférent et muet, aussi, me suis-je dit 4 z peu de temps apr - “ ‘Nous passions, Catherine, Patrick (Marianne, Yordinaire, était prise par ailleurs) et moi, suis sorti que signe auclair de kine. configuration avait chang. quitté la table pour gagner fauceuils, Mon arnivéea provequéun soulfle d' dit canapé. Ils s'embrassaient A pleine or pour échanger Ges ‘aves, Las amoureux sont seuls au mando Moi aussi, pourle coup. f'étais sidéré, hypnotisé, vietime d'un effondrement tal et impr ‘alfaitcoup double. J'ai ététrahilaméme de ce qui constituait mon unis ai mis du ‘Einiaetore | Conmcnmatioa | Mowat: moteur q _ dena Tee QUIAAyal “leaps acipacner ion mole oe tau aucune _ 2 Local een rencontréPatrick, ousavionstous deux a prendre mes cliques et mes claques et a 76. fe lament in aizass omnia dlnigeds Fan D1 ane Lape eae vente la Gity Limousine 129g! 4,91 FTA de autre plus de quinze jours Les quinze an- nées qui suivirent, Jusqu’au jour od. Jevvivais depuis qualques saisons avec Catherine, tune émdiante en philosophie, vive et délurée, Nouvelle Musa Poltrona Frau®incame le summum du design automobile intérieur comme extérieur, Sellerie, accoudoirs et planche de bord en cuir pleine fleur Poltrona Frau®. Connect oe ee Tee ee Ro a eo ‘bon) sesonrséparés quelques mois plus ct Patrick était, si fon pour dire, Tami de la YunetTaure, GSM mains libres et commandes au volant. Climatisation automatique bi-zone. 6 Airbags Ce eee ge UO Th famille. SiY'on peut dire, car en fait de famille, communs. Patrick est deverm nous étions un coupleinsonciant, et nos ébats, PS eee ee ae "ux et répétés, fuyaient comme la gale toute gens dans Les yeux du matin au as diac Gerepecetucten bara: puree aetna Ca a Ct 1) doslustres laviede Marianne, dontilsuppartait dent, nos regards se cro —_ Ce ee eee ee ee ee ree dns Googe eVteRPaE ae leer Twat ea eric em ree ec ertoreycn emrenpeerpeene rie perpen tad ee er eters ae ay pene Pan Se ee eee Ct Pe oo ret a el Ss magazbe » spree 2008 aimer @ ‘Sublimer les gestes du quotidien est un bon moyen de renouer avec une intimité commune. liner a deux pour retrouver 448 paycholages magathe ewer 2000 “A le gout de lau ~~ rl LC Couple | Partager sa table, rien de plus banal. Mals certains savent en faire des instants de vrales retrouvailles, oi! le partage des plaisirs de bouche resserre les liens, évellle les sens et entretient le désir. Clés d'un rituel inspirant. Qhoties occupations humaines autres que ta nourriture et amour partagent autant de points communs? Sucer, lécher, godter, mordiller... on déguste un mets commen savoureun baiser, on salivea r'uvance pour wn platcommme pouruneca- esse. De cette alliance sensuelle, certains couples ont édicté une régle da vie, Chez eur, le principe décliné parT écrivain Jean-Louis André, salon Je quele on ne parle jamais aussi bien que la bouche pleine' », est un excellent moyen de franchir les obstacles de la vie commune..a « restauration » dos lions peut passer par un moment gourmand, dour, a la maison ou au restaurant. PAR STEPHANIE NOBLET Comment transformerla simple satisfaction d'un besoin vital en parenthése intime? Comment Jos plaisirs de la chair aidentils a retrouver Ie goat de l'autre? Quels sont les pidges a éviter? Revue de détail, parle menu, pour sarourerune nouvelle intimité, CREER DES RITES « Los plaisies de la table, c'est le pivot de note couple depuis toujours, raconte Cécile, 39 ans. Tous les moments importants de notre histoire, nous les avons vécus autour d'un repas. Parfois, onfait mangerles enfants tot pour nous offtir + feyctohokesmagcre 119 @ aimeridiner a deux pour retrouver le » ensuite un diner en téte 4 téte. Et une oudewx, fois par an, on se retrouve dans notre restaurant fétiche, celui de toutes les déclarations, oi nous venons juste de féter nos vingt ans d'amour, + Acchacun ses rimels. Pour certains, est un. ‘moment qui sort de Tordinaire, 2 la maison : le plat pnéféré de Tun amoureusement préparé par Tautre, Touverture d'un grand cru, un passage inoping chez letraiteuritalion... Pour d'autres, ce sera un petit cafi-croissanta la tabled'un bistrot, apris avoir déposé les enfants a Iécole. Encore faut-l que ce temps de partage soit voulu par un et par "autre. « Le projet peut ecre sar eure gen € Nyame cestastons paansat tae osca poor Sa cocoa are ounce a ‘toucher, du gout, de l'oule... Ts ost om oe qin sian capil Alvear aoe ean neem Sante Gonna Sig ie ave sects sera peearens Tea weet pen Die arated rotique entre ceux plats [..). 420 psychologes magi epere2000 sadaitionnent sans jamals se saustralre. tel point que Labsence gun plasit attendu sabime dans ta soustractian de Joulssances naturellement aja ta, Lour accumulation ne conan goat de l'autre dévastateur pour ceux qui sont déja en condlit, Prévient le psychiatre Jean-Claude Matysiak*. Le moment du repas est un révélateur sans pitié pour le couple. Magnifique quand on est complica, terrible quand on ne l'est pas. Car il fonctionne ‘comme une Joupeet grossit taut fagon de manger, de macher, de faire du bruit...» A table comme ailleurs, ne faites pas semblant d'avoir envie... RETROUVER UNE PROXIMITE Le repas 4 deux est un moment d'exception, ne seraitce que par le faced-face qu’ll impose. « On ‘est tres proche de Tautre, physiquementd’abords, EXTRAIT DE WoURMIAY DrALAIN ETEHEGOVEN 66 Rien ne me semble plus agréable que de nourrir une femme apres [avoir aimée 99 Dans um texte dense et sensuel, le philosophe et écriv ain disparu évoque le plaisir de préparer a manger a la femme désirée.. ‘sam bient aco mpuir ploinement Vamout. Passons @ la méme chose, Peut-@tre Sourc-I, sous atte vatonte de nournr apres, 1a pulsion, quetque chose de timpulssance masculine au Tegam des capacitas tuimiteas pas de limites a condition que de fa temme.[..] [a conscience du temps et au moment ne se perde Jamas dans une contusion vulgaire, Favoue avoir tayjours nonnt ces vils echanges de bouche bouche dans lesquels a nourrmure est transterae ge [una avira. On ne balse pas la bouche pieine. En revanche, rien ne me somble plus agreable que de nourrir La femme que faime apres ravolr almée, On reproche souvent aux males fendormissement ou Cindiftérence apres, TeJaculation, La restauration es forces vitales, la continuation douce erun plalsi commun, ta resonance ‘de sensations partagees me Nourrir apres vamour, cost agalement Jouir ensemble une alterite retrouvee : Ros corps viennant de vivie exaltation, exultation, synovies fen tous sens et, tout 2 coup, dans ce que foftre, dans le service meme, is reprennent une distance dans taquelie le plaisir sapprotonait.. Nourrir ta ramme que saime. est pour mol dans le moltieur des cas, quitter le Lit commun la Lalsser reposer un pau, se remettre comme elle veut. et fller dans ta culsine preparer des plalsirs qui serant intercates Ir entre cfautres. » AE, {Lowrie iin Exchegoyen fore Cartan 20021, cexplique le sociologve Jean-Claude Kaufmann’, qui ascruté au microscope les plus infimes détails de Ja vie quotidienne du couple. Quand les journées ressomblent une course contre la montre et qua Jes repas ne sont constiniés que de quelques ari ghotages, se mettre autour d'une table, c'est deja ‘un moment fort de communion et déchange. SiYons’endonne les meyens, que Tom élimine ce qui pout nous parasiter (télévision, portable, enfants...) la table offre une configuration par- faite pour le dialogue : « La principale aspiration des couples que je rencontre concerne J'amélio- ration dela communication, remarque Francaise Sand, conseiliére conjugale. Or la table est un eu emblématique, on ne peut pas en bouger! Souvent, les couples en difiiculté associent ce fice. Aface au souvenir de moments heurenx :ils ont pu se poser, se parler, prendre le temps. Une sorte di intimité brievement reconquise. » SE DECONNECTER DU QUOTIDIEN « Quand nous allons au reste, nous nous mettons naturellement dans une situation de disponibilité, ‘rémoigne Fabienne, 38 ans, ueize ans de mariage. Aucun denous deux n'a dai s‘occuper des corvées — courses, cuisine, endormissement du petit der- nier qui ne trouve pas le sommell...» Plus facile ‘aussi, a 'extériour, de se déconnecter des soucis de Ia journée. « A la maison, fai toujours du mal a Tompre avec ma vie de prof, constate Marie, 22 ans, en couple depuis septans, Aurestauant, fen parle différemmenta Antoine, sans lesaouler. C'estune ‘maniére de parcourirle quotidien deacon décaléa, plus légire, en attendant que les plats arrivent. » Un état esprit détendu qui favorise une plus grande authenticité dans les échanges, qui peut pormettre de surprendre l'autre, de fairele point, de se confier. « Ce sont des moments de recen- rage, msume Cécile. On refixe les boulons, on. se demande sérieusement, au-dela des formula- toms toutes faites: *Comment tu vas7", *Qu’est.co que tu ponses denotre vie?" Autant de questions gue Ton effleure au quotidien, mais que fon ala vraiment envie @approfondir. » EVEILLER LES SENS: ‘Manger, certes, mais surtout sentir, sodter, humer, altomner les goats salé, sucné, amer ou poivré. Brof,aisser parler des sens qui sont de magnifiques evellleurs de libido.« Commesi l'on cherchait a amorcer le plaisir 4 venir», analyse Jean-Claude ‘Matysiak Dans ce cadre intime, on sesitue bien. a@u-dela du simple partage de la nourriture : on commun que par les gostes.ot Ja gourman dise. Je poche dans ton assiette, ru partages mon dessert, Jecroque dans ta pomme... Toutcela convoque la ‘otalité des sens pour accéder au plaisir, affiment Jes adeptes du diner en amoureux. Patrice et Cathleen, la quarantaine, en couple depuis plus de vingt ans, s‘offfent parfois « un grand resto, comme un cadeau commun », Leur expérience en témoigne : « Lautre peut souvrir sivous hal parlex par los plats. Le restaurant est occasion, de goiter ades choses que vous n'aurlez pas testé chor vous, d'autres pots, autres parfums. Cela ouvre de nouvelles portes sensorielles. » ‘Derriére ces paroles banales en apparence —s Tu veux gatiter? »— se cache parfois une expres sion das sentiments plus intense et plus subtile En s'accordant des instants gourmands, le couple fait provision de sensations bénéfiques, y compris pour l'aprés... ‘en méme temps. « Parler de ce que l'on mange, C'est partager une intimité sensitive», confirme Jean-Claude Kaufmann. Tout se passe comme 3, em s'accordant des instants gourmands, le couple faisait provision de sensations bénéfiques, ycompris pour Taprés : « Un bon diner, c'est un réliminaire an long cours, avance Cécile. Lissue est pas certaine le soirméme, surtout lorsque ‘Yom a trop mangé ou bu... Mais on se sont plus proches, plus complices, y compris sexuellement, dans les jours qui suivent.» Sublimer de temps en tempsles gestes du quot dion estune piste pour renouar avec I'aurre,relan- cer ledésir. Unenécessiné permaneme car, comme Jerappelle Jean-Claude Kaufmann, « le couple est ‘une relation vivante, méme sila passion “passe”, etquil gest instrutionnalisé. C'est pourquoi I faut mésorver ces petits moments de la vio, qui font ‘bouger le curseur dela relation. Is sontessentiels, parce qu'ils nous apportent la preuve que nous existons toujours auxyew dearer. 5% @ 1. tn Le ance quimonge! da aon Lois Andeé ont 2007 own Clnuda Hoysnk autour das Dix Pots Commandments dstavis de cure batere auRachat 2007. 3. Jen-Clouds Koubronn, sau notre de Caserta qnowr of risa (Hacratg "Pune, SUT) ot de Fara @ tle (Bimane Gaur 20073 it dgelomsct 23 chronique paz. feyttohoksmagane 121 @ aime et je ne le Savals pas » « J'éta S uN mari Témoignage | Aprés vingt ans de vie commune, Nicolas a été mis dehors par sa femme a cause de sa « violence», Pourtant, Il n‘avait Jamals levé La main sur elle. Ia accepté de nous confler son histoire. Le psychlatre et thérapeute de couple Philippe Brenot en analyse les ressorts cachés. PROPOS RECUEILLIS PAR VALERIE :RONNET ET VIOLAINE GELLY 4¢ Quand ma femme a prononcé le mot “violence” ca ma abasourci jesuis plutétsoupe au lait jai des sautesdumeur, mais deli me traiter d>homme violent! je suis parti sans comprendre mais je savais que sie restals, Cost elle qui partiait, at je voulais provéger les enfants. C’éeait ily a cing ans et j'ai encore du ‘mal a Taccepter, D’aillews, quand vous m‘avez demandé de témoigner de mon passé d’homme violent, ca m’a fait comme un coup de paing au. plexus. Jene me suis toujours pas falta cette ide, ‘et pourtant je sais que c'est la réalité ‘étaisun homme bien. Une “brute de travail” — les mots ont un sens, n'est-ce pas? qui.a bossé “comme un fou" pour quesa fume ne manque de rien. Eteffectivement. ils n'ont manqué deren: ‘Ames yeu, aila fisait de moi un bon pare. Les Claques aux enfants, les coléres, était pour leur apprendre; le role dun pire, quol. Mals jétais vin épowx qui respectait sa fernme = j'ai tout fait our qwelle soit heureuse, je n'ai jamais levéla 422. yoychologes magathe ewere2000 ‘main sur elle et je ne Yai jamais foreée a avoir ‘dos relations saxuolles. Dans ma téta, ¢ était ca, respecter une femme... [étais également un bon citoyen, quine bait pas, ne triche pas, respecte la Joi. Er puis je suis un chrétien convaina et pra- tiquant. Bref, jétais aux antipodes du sale type ‘qui cogne sur sa femme et ses enfants, Un jour, quelque temps apres avoir quitts Ja maison, j'ai vu une affiche. C’était écrit, gms: “Contre la violence conjugale.” ILy avait ‘un numéro de téléphone ot jai décidé capa. Jer, Quand on ma dit que je pouvais faire partie du groupe thérapeutique, j’étais estomaqué : 4 ‘mes yeux, rien, dans ce que je leur avais dit— et qui était la verité—ne pouvait leur permettre de penser que j'étais un homme violent, qui avait ‘besoin d'aide... Je me suis laissé faire puisque, de toute facon, je n'y comprenais rien... A la Premiére réunion, je n’ai eu qu'une envie : par- tir on courant. Pétais assis au milieu hommes qui racontaient comment {ls avaient envoys leur femme al‘hopital, comment alcool les rendait sauvages avecleurs enfants, comment ils s étaient retrouvés en prisom a cause de ca. Rien a voir avecmoil Je suis resté quand méme. Dans ma famille, on étaitrudes. Personne ne savait trop quoi faire de ses émotions, a part crier etse mettre en colére, Mes parents s'aimaient, ‘mais ils hurlaient sans arrét.Je me souvviens d'un Jour od mon parrain a tué son chien & coups de marteau parce qu'il necessaitd’aboyer Pourtant, iY aimait. Mais il voulait étre obél, Moi, fétais Yainé dela famille. Un petit gargon un peu gnan- sgnan. Quand fai séalisé que mes larmes me cou palent du clan des hommes que j aimais et que Jadmirais, fai areté de pleurer. ‘Bt puis ily a eu la mort de ma mere. Javais 118 ans quand un cancer des os 'a.emportée. A ‘Yepoque, ilmy avait pas de pompe a morphine. » poydoledesmanine 123 » Hie quiavait passésaviea nous crier dessus, elle est morteen hurlantdedouleur. le me suppliait dela tuer etje mesauvais pour ne plus Tentendre. aa ét6 comme une gronade qui explose: la famille avolé en éclats... On n'a pas pleuré maman semble, puisque’on ne po wait pas pleurer. Crest sa messe d/enterrement que Jai rencontré ma femme. Etrange coincidence, non? Jai eulecoup defoudre. Blleavait 1Sans et demi, Fle était jolie, douce, vive... Deuxans plus tard, c’étalt parti pour Javie. Nous avons eu cing enfants. Tout ce que je faisus, je le faisais pour leur bien. J'6tais le patriarche, celui qui sait 4 la place de tout le monde, quidécide, qui. ondonne, homme, fort, puissant, respacts,jétais un patron épouvantable, Je travaillais jusqu’a épuisement et fexigeais que tour le monde en fasse autant. Personne nem'aimait mais je m‘ foutais, Si un ouvrier tombait malade, i était ving, Mes enfants, eux, étaient a aff du bruit de ma voiture, le soir, 2 mon retour du travail, Ala maniare dont je freinais, dont je claquais 1a portiare, dont j‘ouvrais et je refermais la porte de la maison, ils swvaient sis allaiont passer une ‘mauvaise soirée Je croyais qu'ilsme respectaient, alors que je les terrorisais... Entre ma femme et moi, c’était plunét difi- ile, Mais je pensals que cétait comme ci dans tous les couples : des hauts et des bas, la vie quo- ‘Hdlenns, le travail. Ele est tombée malade, elle a beaucoup maigri, Son comps a changé, elle était toujours au bord de Pépuisement. Elle neme lais- sait presque phus la toucher, ca me rendait fou. Je n’entendais rien de ce qu'elle me disait, je ne comprenaisrien de ce qu'elle vivait. Elle n'arrétait as de dire qu'elle voulait partir. Moi, je mena- sais, oxigeais, je supplias, je gondais... Quand ‘Sai compris qu'elle était & bout, fai vendu mon entzeprise et je lui ai acheté la maison dont elle revait. Mais quand je Ini ai annoncé la nouvelle, au lieu de sauter 42 jole, elle a simplement dit “On verra.” Six mois plus tard, elle me mattait ala porte. Et le ciel mest tombe sur la tate... Carrest qu’aujourd’ hui, en racontant mon his- toire d'un wait, que jeréalisequef'al vécuphus de vingt ans avec cette fernme sans jamais prendre aucunedécision avecelle.[écais seul malice’ bord. Jeme savais pas échangor.joT'informais, c'est tout. ‘Técoutais ses réactions, parfois, maisma-vie, notre vie,jela menaissoul. Cétat 3 pen prés parell avec ‘nos enfants. L'autre chose quoje sus en train ¢'ap- ‘prendre, c'est que 'on peur malt sersa colére, Moi, 424 psychologes magi epere2000 @ aimert« j'étais un mari violent et je ne le savais pas » suis rempli. Je ne suis pas tres sir de savoir ob dierent nce eabstoni: mc erven, ‘monter, Je sais quand elle va exploser, et qu'elle vam'erwahir pendant deux heures, quinze heures, ‘ois jours, ..Jeme poux pas Tarnéter, mais je poux partirpour qu‘elle ne fassede mal personne. C'est ‘a, Vhistoire des violences fumiliales : des colares mal dirigées, qui ravagent tout sur leur passage. La mienne a dévasté pendant plus de vingt ans 1a vie de ma fermeet de mes enfants. Mais Cest fini, maintenant, Hle ne les touchera plus jamais. Ga ‘veur dire que c’ost possible de sortir de Venter. Ala femme qui lit ce témoignage et qui ‘commence 4 avoir peur deson homme et de sa ‘violence, je voudrais dire: il faut partir ou le mettre dehors. C'est la seule chance, pour elle comme Pour hui, de sortir de laspirale. Quant al’homme quiseretrouve dansmon histoire, qu'il sache qu'il yamoyend’arréter tout a en sefaisant aider par des gens compétents, méme si Cest long et diffi ile. S'aime sa famille comme faimela mienne, est la seule solution...» propos RECUENLIS PAR WA, (@) intes wtites our les victimes deviolences ‘conjugates et familiates, 3919 (ruméro gratuit) ef wre sosfemimes.com ‘Une assaclation spéciatisée ans Faccueltet récoute des hommes viotents (sur Pars, ‘autres adresses en région), S05 vielences jamiliates : 0144730177 Retrouver autres agresses ae prise en charge sur Vos Psyeholagies.com témoignages Vos récts aevie nous aldemt & granai. Racontez-vous sur Psychologies.com Phlippe Brenct « Laviolence ordinaire est un coup qui ne laisse Mm pas de traces » Pour le psychlatre et thérapeute de couple Philippe Brenott, la violence conjugale la plus courante ne passe pas par la brutalité physique. Explications. Psychologies: On pense toujours ne fallait pas trahir et qui dictaient que la violence commence avec nas choix de vie, professionnels les coups. Or vous nous dites que ou conjugaux. A quelques Pl cemfest pas la plus pratiquee.... exceptions prés, personne ne Philippe Brenot : La violence _remettait en cause les régles que thérapowre, je ne recois bien ordinaire, c'est un coup qui ne du groupe, notamment celle, sr que des couples qui ont des laisse pas de traces, c'astle silence —tacite, de domination des hommes —_problémes. 1! n’empéche que je ne au lieu de la parole etle mépris a sur les femmes. Cette période ‘ois pas cette violence baisser, elle Mou deVattention. Une majoritéde est torminée, elle a lissé place emprunte juste un autre chemin, femmes souffre ainsi de réflexions 4 une société od pédomninent Etlorsque Yon vient me consulter ‘humiliantes, de gostes agressifs, les individus. Mais pour la majorité pour des problémes soxuels, neuf de cris, de portes claquées, de des hommes dont nous parlons ——_‘fois sur dix, il est question de chantages affectifs... Thérapeute ii, levirage-n/a pas eu lieu. violences de I'homme surla fernme. de couple, jewois beaucoup Th vivent encore comme leurs hommes quine comprennent pares et grand+peres, Pas quills exereent une violence « banalisée », Ces hommesli P.: Les femmes, elles, ont-elles sont dans le dénide leur viclence change? violent soit de partir? ar, comme votre témoin, ils ne BB: Ce quia changé, c'est PB. : Oui, il faut s’en aller ou {but que reproduize un modéle quelles ont découvert la jouissance. le mettre dehors. D’abord, parce familial. $'ils sont violents, disent- Or, quelle est la condition sine que cela ne s"arrange pas tour seul, iis, cenvest pas leur fate. qua non qui permet cette jamais. Ensuite, parce que Yon dit Jouissance? C'est absence < T1 faur en parler », mais dans P.:Mais la violence peut @trela ‘de crainte, de danger, de souci, une situation de violence, 1a parole manifestation d'un traumatisme — Unrienva compliquer Ia sexualité est sourentimpossible. Enfin, que l'on a subi enfant... de la femme : une remarque parce que le fait de partir peut PBB, : Cortes. cos hommes sur son corps, une humiliation alder l'autre 4 prendre conscience sont souvent prisonniers d'une enpublic, un silence... Autrefois, de sa violence, Et surtout, il ne faut enfanceviolente. mais cela ne Jes femmes étafent sans doute jamais hésiter a aller trouver de Jes dédouane pas pour autant, ‘plus résistantes faced laviolence _'aide auprs de thérapeutes ou de hous ne sommes plus en 1950! de leur homme. Leurvie sexuelle —_consaillers conjugaux. Séparer ou A cette époque et avant, étant au mieux inexistante, rréparer le couple: dans les deux le systeme social n’'était pas au pire misérable, elles pouvaient —_cas, ce peut étre une question de P.: Les jeunes hommes sont moins violents que leurs peres? y ades changements, ccertes, mais pas tant que qa. En. tart P.: Pensez:vous, comme notre tamoin, que la seule solution face a un homme Je méme qu‘aujounthul : ‘enir une position d’égalité SUIVie. PROPOS RECUELLSPARV.G. @ il ny avait pas d'individn sujet défonsive avec leur homme : cela vets Germaine fun pionns sauaatentalt poedde’parerair aur (la famille, le quarter...) qu'il sir, i de gacher leur plaisit. fevers lg Fama eon 208), poydologesmagaine 125 @ aimer LA CHRONIQUE de Serge Hefez ‘ychiacie, psyenana ste er tharopeuTe de couple. Prix Psychologies magazine 2008 pour Ouns le ceeur des hommes HachenelIgsraures, 2007) « Je ne suis pas ta mére » a sortir de la népétition incessante de notre histoire familiale, un couple dontles premiers mots ugis ou murmurés Jons d'une thérapie conjugate ne seraient plus :« Je ne suis pas ta mére ..? Lihistoire de Lia ot Antoine en est une IMlustration touchante. Quand ilswiennent me consutter, ils sont au bord de la rupture. 11a 445 ans, ole 32, Ds se connalssont depuis trois ans et vivent un enfer quotidien. De la bouche Aicate de Lia sortent des bordées dinsultes sans fin. Antoine fait le dos rond, la supplie de so aire, avant de finir par la gifler, excéas. ‘Mais qu Antoine inflige+-il exactement Lia pour qu'elle plonge dans une telle fureur? C’est dans leurs histoires farniliales qu'il faut chereher explication. Antoine a perdu son pore lorsqu'il avait 14 ans. Ainé de quatre enfants, adulé parsa mere, i est trés vite propulsé au rang de compagnon, confident privilégié et chef de famille. Igagne vite et bien sa vie ot installe sa mare dans un confortable appartement, of I vient Ja visiter chaque jour Lia a commu une petite Cc omment exer un couple qui nous aide enfance tragique, I'sbandon, les familles accueil ot Porphelinat. Son adoption partie artiste de renom vire rapidement au cauchemar : la potite fille so sont prise au piége par cette femme qu’elle ne tarde pas A voir comme tn monstre qui cherche a lui imposer une nouvelle identité. Lia enrage, tempéte, fugue, vele, sautornutile, ‘transforme leur relation en un interminable procis d’intention. Aujourd™hul, les coups de fl quotidiens @Amroine a sa mare agacent prodigicusement Liz, Elle déteste cette femme, qui le lul tend bien. Antoine, tui, ne supporte pas les conflits entre Lia et sa mare adoptive : a ses yeux, une famille doit roster ‘nie, et les enfants sont tenus de respecter - leurs parents. La vision sacrée Voila comment qu’Antoine a Ja vision sacrée desamére,etde qwAntoineadesa cefaltde toutes — mere ct, de cefalt, les méres, se de toutes les mares, 2 se heurte j la vision heurte Alavision Hate yuo Monstrueuseque {ia ade la sienne Uaadelasienne et, ainsi, de ‘toutes les autres... Dans histoire de ces dewr-la, Mintonsité des ‘angoisses d'abandon et la tragique absence es pares exacerbent la difflcutté. Mais lorsque Lia est violente, verbalemenr, avec Antoine, ‘elle tai dit simplement : «Ta n'es pas un. ‘homme, car tu n’es pas four de me separer ema mére, ni de te séparer de la tienne »... Lexcés:maternel est le leitmotiv de tant de consultations conjugales! Les murs de mon cabinet ont trembié encore quelques ‘mois avant que ces dewela ne parviennent Ase dégager de cette emprointe. 5H @ @ totes cones ese ter som sur ptogescom 426 psychologes magi eperte2000 ‘CO@CHING BIEN-ETRE ET FEMINITE FAUFIL renoncer au sport . encasde fuites urinaires ? Beaucoup de ferimes sont concernées par des petites fuites quand elles font du sport. C’est pourquoi la marque TENA a jugé important d'aborder ce sujet avec elles. Certaines ont profité de Psychologies.com pour s'exprimeret trouver des solutions pour vivre mieux ces moments délicats. Notre Coach Bien-Etre leur répond. « Depuis que mes enfants sont plas grands, je me suis remise sur {Jouging. Mises petites fies urinares, qui géchent mava pas, sont inrégutitres, cenes, mais génantes. Ducoup. jene sais pus sje dois continuee.. Ca affcte car file sentiment «avoir vieilialors que je me versus dynamique qu’avant. » LECOACH Ez £ Care corps allibérer des endorphines, mokécules anti-stress, le sportestun bon moyen dese sentir bien dans se peau Pas question de l'erréter a couse de petites fultes qui n’ont rien 4 voir avec votre ge. Votre périnée supporte peut-étre mal les impacts provaqués par fa course a pied. Alors, pour vous détendre le corps et esprit, choisissez un sport moins traumatisant : natation, velo, marche, stretching... Pansez aussi & des protections discrétes et adaptées et parlez-en 8 votre gynécalogue pour une rééducation éventuelle. Votre moral retrouvera vite Boao 39 « J'ai beaucoup de pression au travail et le yop est mon anti-stress, Toujours entre dewx rendez-vous, sans prendre vraiment fe temps de boire sutfisamment et Caller aux toilettes réguliérement, il m'arrive 'ayoir des petites faites, J'ai P impression d'y étre moins sujetle quand je fais du yoga. Est-ce que je le eros Pourme rassurerouy a il un lien reel?» ee Non, cast tout a fait envisageable car fe yoga, comme toutes les meéthadesde retaxation, aide 4 diminuer les résistances physiques et morales, Lesprit se calme pendant que le ventre se relache. Or, Insta Sour Kinesnherapaute Rae r NA, le marque les fultes urinaires peuvent étre dues & experte al'écoute 3) excts de pression et le stress augmente le es fenrunaes | besoin urinaire. Bienfaisart, le yoga vient Discreteset apaiser les tensions. Alors continuez & pratiquer cette discipline indispensable a esecaeel votre bion- ttre, videz votre vessie des que ‘xo om le besoin se fait sentir consultez seulement siles fuites persistent, ie Sur Kaitathrapete& Pars, efficaces, Jes protections TENA Lady ‘vous permettem ide profiter du sport en toute sérenité ublistory Mots: a vous invite a: _15 grands débats avec fecques Attali » EtienneEmile Baulieu Christian Blane + Jean-Louis Borloo Dominique Bourg * Mick Bcemans * Sylvie Brunel Pierre-André de Chalendar © Jean-Marie Chevalier Boris: Cprulndk * feansLuc Decornoy Jean-Christophe Le Duigou = Mercedes Erra Orianne Garcia + Thierry Gaudin + Albert Jacquard Chantal Jouanno © Awe! Kalvn © Etienne Klein Efsabeth Laville = Dominique Lecourt Mare Luycks © Michel Maffesoll + Pierre Mongin Joaquin Mufioz « Maria Nowak: = Raphad! Palti Bertrand Piccard + Pierne: Rabhi Bernard Ramanantsoa * Joel de Rosnay ! a i Maxirniben Rouer * Micollas Sadirac L Université Jean-Lotits Servan-Schreiber * Vandana Shiva de la Terre Nathan Stern « Jean Viand + Patrick Viveret 18 ET 19 OCTOBRE EAU L'UNESCO, PARIS Bohol s ercmn tier THLOb4E 4 2075 Eead Serres ae camel s ransmetre Enfance | Education 1 Famille = 130 7 i Ces \@ = melt See IO) Mi comment devenir de vrais alliés ee UT i) Cl IVES sa lea Be Ma) repeat Ta oles deux éducations? BE Mi Renee ee Css Le psxtciesmagcine 129 eee eae Parent cn Parents-pi comment devenir de vrais alliés Rentrée | Méfiance, Incompréhension, rivalit Rlen de plus délicat que les relations entre parents et enselgnants. Pour le blen des enfants, Ventente mutuelle est pourtant Indispensable. Pourquol est-ce sl difficile et comment y parvenir? Eléments de réponse. maa cinsriia reuué-ooukL transmettre @ Idées clés Inqulets, déstabllisés, tes parents exigent enormement de ecole et des protessours. Lesenseignants. sont des professionnels qu! cont appris eur atier, i tautdonc les lalsser Fexercer. Parents.et enselgnants ont pas te mame role a jouer, mals Il est possible de coopérer «¢ Hugo, aeve de CM, vient en consultation ‘parce que ses parents le pensent incompris par Técole, raconte Catherine Mathelin-Vanier', ‘pédopsychiarre et psychanalyste. I.n'a tien fichu de lannée, Un redoublement justifié est envi: sagé. Aux parents de décider. Je Ini dis : “Ce ‘n'est pas trés malin de n‘avoir rien fait: Toi qui naimes pas T'école, 1 vas ten coller un an de plus.” Il me regarde : “Je m’en fiche, de toute fagon, mon pore et ma mére neveulent pas que Je redouble..." La décision de le faire redoubler, Ges lors, est vide de sons. » La pédopeychiatre voit ainsi défiler des cohortes d'enfants et de parents en conflt avecTécole. De son point de ‘Vue, les malentendus augmentent «Je n'aijamats ‘yu antant de sundoués en consultation! ironise- ‘tell A nce dentencire que les cancres sont ds Bénies quis ignorent, tousles cancres deviennent géniaux,.. Sauf que ce n'est pas la réalité Cette évolution s'explique en partie par immense blessure nareissique des adultes aujourd'hui. Malmenés dans leur vie profes- sionnelle, sociale, amoureuse, ils surinvestissent leurenfanr, qui doit les combler... danstous Jes sons du terme. Et ils atendent des pédagogues quills posont sur leur progéniture un regard aussi indulgent et émerveillé queleleur.D'ol peydologesmagaine 132 @ transmettre 1 parents-profs, comment devenir de vrais alliés » une incompréhension etune exigence grandis santesa Fégard des profs.« Mon fils est lemon, sil ne néussit pas, est que son instit est nul.» 1a formule est caricaturale, mais refléte ce que pensent bon nombre de paren’ Christian Muzyk, professeur ‘anglais et pro- fesseur principal de collage (A lire» p. 134), ext emulires; 9s ensoignant. «Les parents sont dans une attitude de consommateurs par cole, constataiL Is ul assignent une obligation derésubat.» Ce glissement du rapport Lorsque l'on monte dans un avion, on sen remet au pilote, on nessaie pas de lui donner des conseils. Lenseignement, cest la méme chose » Philippe Meirieu, chercheur et professeur en sciences de féducation cltoyen vers un rapport marchand est rent. « Nous sommes passés d'une société “collective” a une société individualiste, souligne Philippe jeu?, cherchour et professouren sciences de Sree mnc de trouver le meilleur chemin pour leur enfant, et la concurrent se remforce.» Résultat: is jugei et, dans certains cas extrémes, atta quent en jus tice, Eneitiquant ouvertement! {is autorisent implicitement l'enfant en faire autant », renchérit Catherine Mathetin-Vanier. © Oser faire conflance Enréaling ces divisent om dexrc cand gories : coun qui investissont activernent I'école et ‘qui, parfois, donnent des cours aux profs, et ceux qui lichen, se taisent, mais n’en souffrent pas mu ‘péres et ces mares oublient qu'ente Jesenseigmants et eur, ils'agit d'une cosducation, pas’ un antagonisme», observe Christiane Alain, secrétaire générale de la Fédération des conseils de parents d’6laves des écoles publiques (PCPE), mnfiance est indispensable si Yon souhaite Gtablir une relation saine et équilibrée ave Tins. ‘tution école et les pédagogues. Pour y parvenir, encore fautil étre soiméme am dair avec son ‘passé scolaire.« ILost important que les parents cenfint leurs mauvais Souvenirs et leurs rancorurs cu», comseille Richard Redondo, président de [Association francaise des psychologues de YEdueation nationale, Dest important aussi quills reconnaissent aux ensojgnants un professionnalisme qu'eus la pédagogie est un vrai métier, pas une occupation, insiste Philippe Meirieu. Lorsque l'on monte dans unavion, on. Sen remet au pilote, on n’essale pas de lui don- chose, » Les profs ont fait de: concours, Suivi des stages pour apprendre a ap- prendre. Aussi, ilest déconseillé de leur poser dos questions policiares » sur leurs méthodes @enseignement. Corinne, 39 ans, 'a appris & ses dépens :« Le Yai critiqué V'interm surprise de mon fils, je me suis gentiment ait recaiirer. “Je sals ce que je fas, m’a rétorqué Yenseignant. Jen joue pas a Tapprenti sorcier avec les éléves, 'applique une gogique” » Mieux waut donc plutst demander comment s'y prendre pour aider au miewx son enfant, et1acher prise. Qui ne prendrait pas mal, en effet, des interventions de ni son domaine de comy © Entretenir le dialogue Parler permet de mieux se comprendre, cest une évidence. Je suistoujours disponible Jes parents, et, ‘Ségura, institutrice et dinectrice d’école primaire. Cola les incite a opter pour la mame attinide.» Christian Muzyk n/a jamais refusé un entretien : jepré contact au silence, Rencontre les Parents me permet de mieux enfants, d'adapter mon arcitu Pour Richard Redondo, il ne faut jamais lais- ser trainer incompréhension. La problématique doit étre posée, rapidement. Et ine faut pas hé jus dans anni Roquéte qui doit venir des parents, sans attondro ‘que les ensoigmants se manifestent. Linstiruteur ou le profes sour principal sont des interlocutor privilégiés. Avertis d'un doute sur adaptation un enfant a ele (changement d'établissa- ‘ment, par exemple) is seront plus Je soutenir Mame chose en cas de difficult fa- milliale : les parents doivent le signaler. On ne considére pas dela méme ficon un enfant agité dont la situation Familiale est conflictuelle at un agitateur qui est simplement «mal élevé>.Et » Be EMPERAMEMT DE LA EMAISSATICE. ‘Carapelli Vivace tire son nom des siveurs fruitées nivilées ds La premiéns mote ‘Som caractére si particulier este résultat d'un subiil mélange olives spécialeracnt ssélectionndes, qui rend inoubliable son arbme généreus. Id éale pour accormpagner ‘uns aasfotts ds Iggumes de aaisom ou un carpaccio de heen, sa siveur intense neva les mats les plus siruples. Découvrer le plaisir simple d'un repas selon Carapelli, maison fondée en Tascane en 1893, Parce que bien manger c'est bien vivre. ‘Carapelll. La Renalssance ces saveurs. ener etree "Dep 408 Poe » si un probléme grave surgit, les associations deparents cloves sont a pour faire interface entre les familles et Yinstitution. Richard Redondo ajoute qu'll est également nécessaire d'inciter l'enfant a parler de !’école et de faire V'effort de décryptor son discours ‘Non, Jes profs ne sont pas toujours nases », mi « complitement barges »! Les enfants peuvent exagérer ot mentir, parce que cela Jes arrange. Enfin, lors des réunions parents pros, avis des Drofessours des matiares dites« principales ne suffit pas : échanger avec les responsables des enseignements artistigues ou sportifs peut en apprendre davantage aux parents sur la personna lité ete comportement de leur progéniture. @ Simpliquer dans les activités scolalres La participation aux activités de 1'éoole est un formidable moyen d’entretenir le dialogue avecles enseignants et de sortir d'une attitude de consommateur. Quand on accompagne dix 6laves en sortie, on est bien obligé de les prendre {tous en compte, etpas seulement le sien. Cela ap. prend également. trekconsidérer 'école comme un bien commun : lorsque Yon sest épuisé a rower des fonds pour le voyage en Italie ou que om a discuté une demiheure par semaine avecles habituds de a bibliothéque, cela modi fle forcSmente regard sur I école et les profes: seurs. Quand les parents réinvestissenr Punivers de 'école, ils reprennent leur vraie place : pas colle 'un pédagogue parallale, mais celle d'un coéducateurs, explique André AgardMaréchal‘, sychologue scolaire, qui a notamment oauvné pourla mise en place d'un jardin géné a la fis arles parents, les 6laveset los ensoignantsdans Yun des érablissements of il intervient. Et ca marche! « Cola infiéchit aussi Vattitude des en- fants cine peut pasinsulterun professeur qui bine le jardin avec son propre pere. » © Parler de 'école a la maison Tne s‘agit pase refaire les cours dela jour née, mais de se poser en relais des enseignants, Le cahierdeliaison est un outil fondamental du dialogue et le meilleur moyen, pourTenfant, de se savoire bordé>, tantdu cote de Vinstitution que ducotéde la famille, «Je le regarde chaque fin de semaine, ot ja n’oublio jamais dele glisser dans son cartable quand il dort chez son pére, ‘témoigne Christine, 42 ans, divorcée. C'est une 934 paychologies maging epee 008 @ transmettre 1 parents-profs, comment devenir de vrais alliés vraie sonnette d'alarme en cas de soucl : bavar- dage, décrochage ou autre. » Les méres comme les péres doivent s'impli- quer, mais 4 la bonne distance, Nitrop pres, ni ‘top loin. Difficile? Oui, maisen échangeant avec les profs, en leur deman dant des conseils sur la facon d'aider a la maison, on devient efficace sans faire doublon ». C'est la notion méme de «travail commun » que défend Philippe Meiricu, Christian Muzykva encore plusloin,en parlant do« sacrifice parental »:« I nest pas toujours confortabled’étre parents, Cela suppose de frus- ‘eros enfants, de leur poser des limites. Moins les premiers assument ce néle, plus les seconds ont du mal a supporter 'autorité a Técole. » «Lacohérence entre parents et enseignants est ossentiolle, comme dans un couple, quitte a régler Jes problémes aprés, entre adultes », conseille Christiane Allain, de la FCPE. Enfin, si un probléme sériewx surgitets installe, comme un effondrement des notes, un comportement perturbateur ou au contraire une absence de participation, un rendez-vous avec le psycho- logue scolaire permettra c'y voir plus clair et envisager, en cas de nécessité, des solutions de longue durée (prise en charge pry, recours 4 un orthophoniste...). ceo. @ 1. Catherine Mathliy suteura da Comment ‘urwhra on fama [pz Beradeto Corts Prados, ‘Aun Pct Jeune 2008) 2. ilppa Mou utaurded'éducoton peutalls Rev orc on cor dimprajet de cal. (aiee Pens Facing Eaters uss, DEL 2 Arsciotion langue des paychelsquoe 9 FEdocation natensla “tue se {ndd Agard-Hardchal auteur sure podreben slave (ituntinst 2005, (W) Aure Cours des miraces de Christian Muzyk ‘Avec humour, un protosseur de college bouscule parents, éléves, enselgnants, coresponsabies, 2505 Yau, das aystonctlonnoments ‘de éducation nationale (Albin ict. a paranre le 3 septa) @ Forum Parents et profs, discuter ‘entre vous sur te forum «Ecole: de a maternelie au Iyede » sur Psyelrologies.corm COMMUNIQUE inom le lnaisitors fe slalee | Tout prés, tout f Lea tomes oles concomirae cutie on Fare sor garde de var Cuitivés par des passionnés, le concombre et les multiples varités de tomates. régsont tue oe gourrota oul tennert four ia : Du travail bic ais | Du plaisir VITE Dans les différentes régions de France, tout prés de char vous. le savolr-faire dee procuctaurs de ? tamates et de concembres e'apendeie au bout dae, Tourehette | Regoupés autour 08 leur chavte de qualte, is s'engegent ¢ jour & les culther dans les Pésutat : avec une cunilotie & maturté et un transport rédult au minimum, ls faicheur rrattand pas pour sauter cans votre assietta | Une culture qui cherche = Les tomates ot les concombres de nos régions sont gorpés de bionfats ot vite popes. Au quotiden, vous pouvez vavier os plaisis. cuits ou ors, n'y a pas plus: simple pour go régelor ot mengor équlira | Une suggestion En Franco, Joe tomatoe et fue eoneombres sant cult le respect dle Tervionnement, eeion la méthode de Biologiqua Intégéer, Ains, pour lea difendra des insactes omemis, le producteur fait tout naturolement appel & d'autres Insectes, I limite sins! les taitements @ c'est meux pour la ature at pour votre santé Une fraicheur ears Sepop tiie eisai @ transmettre LENTRETIEN « Entre soeurs, tout commence avec la rivalité » Elles se font la querre, s‘ignorent ostensiblement ou s'envient en silence. Entre soeurs, les sentiments sont auss| complexes que passlonnels. Cest pour cette raison, affirme la psychologue Maryse Vaillant, que cette relation est un véritable laboratoire de la féminité. Ses dates clés 1968 | Tavallioaupres adolescents en dficulté. 1987 | commence ‘une psychanatyse qu ‘marquera profondément tous ses chow. de vie, 2976 |hargee de cours ‘on psychotogie a Cuniversite Paris I 2003 |Parution en rast ‘Jomats trop tara pour ppardonner a ses parents (ato co ta Martner) premier vrat succes de ‘bral. Quite la régfon pparisionne et ia vie professionnel pourse ‘consacter a recriture. ‘A publio wne vingtaine -ourrages 3 ce jou @ vos réactions ‘Quel réie tenez-vous ‘dans votre familie? Faltes le test sur Festetvous.com Psychologies :A la lecture devotre livre, ‘on est frappés par la rivalité, Fenvie, la jalousie, a haine mame parfois qui do minentlarelation entre sceurs, y compris a Tage adulte, Pourquoi une palette de sentiments si sombres? Maryse Vaillant : Entre saeurs, tout commence avec la rivalité. Une tivalité cedipienne, qui fait que fon a le désir de capter l'amour du pére, mais aussi celui de la mére. Ce dsir pousse a une compétition achameée, chacune des filles sebattant avecses armes pour étre vue, aime ot, surtout, préférde. Entre sceurs, on se chipe les vétements, les amoureux, on se chamaille, on se déteste, puis on senéconcilie, jusqu'au « mauvais coup» suivant. Cotte rivalité est ordinaire-ot sou- haitable, car elle est structurante. IL est important qu ce moment-la, Tagressi vité ne soit pas refoulée, qu’elle ne soit pas interdite par les parents, sinon, et Cest souvent Je cas, elle peut rejaillir beaucoup plus tard sous forme de haine, secréte ou exprimée. Car V'inconscient, qui n’a pas d'age. a tour stocké : les ja Tousies, les brimades, les agressions, los trahisons. Si les vannes cédent, tout ce refouls explose, meme bien plus tard, Bt yiln’explose pas, il continue a étre actif ot s'exprime de plusicurs fagons : Yen vie. la rivalité via les enfants, la prise de distance dans relation, ou encore une 936 paychologes magi epee 008 supture « prétexte » pour en finir enfin avec tout ce quiin'a pas pu étre exprimé ‘et résolu dans Tenfance. P.: De nombreuses rivalites seraiont, selon vous, préparées, voire souhaitées par es parents. Dans quel but? MV. :Cedésirest inconscient, car tous Jes parents veulent une fratrie qui s‘en- vend bien. Pourtant, inconsciemment, cha- cun s‘attribue 6GLadécouverte un enfarx, soit delaféminité se parce quill se fat surtondde — Teamwve en fu compétition, car Ooi divait Kstagitd’avolr en huiTincamna- ce quelautre ma tion de colui cu pasoucequ'elle collequilawait posséde» aime tre. pro- jee sur tui un passé qui n'est pas réglé etl le charge de aliser ses désirs. Cette roprésentation sma fille contre tafilley ~explique queles ‘enfants, 1s jeunes, adoptont le role écrit parle parent Ce peut étrela fille brillante ‘et gargon manqué, la petite fille coquette etséductrice, enfant fragile protéger ou, au contraire, la fille qui endosse le role de mare de fami... Par exemple, celle ‘qui est « choisie » par le pare va cultiver intelligence et le goo de la Liberté, sans faire Peffort particulier au niveau de la Pour devenir amies a '8ge adulte,Ilfaut avoir réglé 22s comptes avee son enfance, séduction, tandis que celle « choisie » par laméreva cuttiver la féminité etla joliesse plutétque |'affirmation de soi ou le savoir. ‘On voit bien a les « guertes » qui peuvent se développer entre sceurs a partir de ces deux positions. sagira de garder son ter ritoire et de canguérir celui de Yau, P.: Vous affirmes aussi que Ia relation sororale est un laboratoire de la form nite, quelles experiences y faiton? MV. :Mére, séluctrice, leader, coach, amie, file, seaur, rvale... Parmi les roles quelafemmeestamene ajouerencouple, en famille ou en société, fl n'y ena pas ‘un soul qui ne soit expérimenté dans la relation entre sceurs. Tout sa joue,se teste, sapprend Dans cettarelation baignée par Jes mots, l’écoure, Tempathie, les filles ddcouvrent ce trésor de guere qu’est la féminité, sous toutes ses facettes. Cette découverte se fait le plus souvent sur ford de competition, car ils‘agit d'avoir ce que autre n’a pas ou ce quielle pesséda, et ‘toutes Jes fillos qui ont des scours savent que les choses ne sont pas données dans (O)Atre Entre sorurs de Maryse Vaillant & Sophite Carquain ‘A pattir de témoignages éexploranttoutes ies facettes de arelation entre seurs es auteures nous font aécourttFalchimecun len toujours complexe ft souvent doutoureux. un wrertene, qui Interroge l'essence meme de rides feminine in che. 3 parate te 3 sopteme 2008, Ja vie, qu'll faut se battre pourles obtenir. Dans cette quéte de soi quest explora: ‘on de la féminiwé, la saur est a la fois lune partenaire et une rivale. P,: Aquelles conditions peuton devenir amie avec sa soour? MUN. I nest pas possible de dévelop: perune relation apaisée avec sa fam nit, donc avec les autres ferames, sans étre sortie de Fcedipe. Tant que ce complexe n'est pas résclu, on continue de consid ror Jes femmes comme des rivales ot es hommes comme des étres 8 s&duire ou a dominer, Pourdeveniramie avecsa scour, {faut étne avec soi-meme, avoir régléses ‘comptesavecson enfance—travail quipout se faire en thérapie, Lorsque Ton parvient a regarder son passé, safamillede manire apalsée, on peut tisser une nowvelle rol tion avec les ferumes et pout-étre aussi avec sa scour, Pus tendre, plus intime ot pus lege. Car alors 1a férninté nest plus Tennemie de la ferme et la femme sait quelle peut compter sur sas sours, PROPOS RECUELUSPARFLAVIA MAZELIN SALM poydoledesmanine 127 : we Divorce : UX MaiSONs, eux educations ? 938. pyychologes maging» epee 008 enfant stadapte sans mal 4 deux modes de vie contrastés, & condition que les régles fondamentales scient les mémes. Enfants | Laxisme chez papa, rigidité chez maman... Lors d'une séparation, les principes éducatifs se trouvent souvent au coeur du conflit. Malgré les divergences de valeurs et le désamour au sein du couple, Important est de sauvegarder Le lien parental et de pratéger les enfants de la guerre des ex. PAR FLAVIA MAZELIN SALV! | PHOTOS RITA SCAGLIA Un aivorce, cest une evidence, sépare les conjoints. Pasles parents En théorie. Mais on pratique, i amive bien souvent que Faccord édtucatit qui prevalait avant le divorce vole en éclats. Les differences de points de vue, de va- Jeurs et de principes deviennent alors autant de sources de conilits, aliments par la ran- comurou la rivalité.« Lorsque le péreet la méze vivant ensemble, los régles éducatives ne sont pas énoncées, explique Jocelyne Dahan”, média- tice familiale Chacun a son réle ete consensus Sopare. Mais avec la séparation, tour se focalise sures divergences. Etlorsque la communication est difficile, tout ce que faitou propose Taurre parent est refisé et rajeté, juste par principe. » Bruralement confrontés 2 la réalité de la spa- ration, parfois pris dans les tirs aroisés de cos doux adultes qui continuent lour guerre, les enfants sont encore plus fragilisés par deux modes d'éducation opposés. DES DIFFERENCES INEVITABLES: « Lidéal serait éridemment que les parents sépanés parviennent @ assurer une certaine cohérence éducative, estime Jacques-Antoine ‘Malarewicz®, psychiatre er thérapeute familial. » poydoledesmarine 129 » Je dis toujours a ceux que je requis que si es choix amoureux et conjugaux sont mub ‘ples, les choix parentaux, eux, sont limités, Concrétament, ala signitie que, dans ses deux foyers, enfant doit rester 4 sa place denfant —ni instrument, ni confident; que'ses parents doivent veiller a son confort physique et psy- chiquo; et qu’ensemble, ils doivent corner les points surlesquels ils vont garder tous deux le cap: lagestion du temps — jeu, travail, du terri. ‘tolre— sa chambre —et ses liens avecl‘extérient —sorties, loisirs, télophone portable, etc. + Voila pour les grands principes. Mais dans la ‘éalité, ce sont sur des pointstrés précis ou des ‘modes de faire que les divergences éclatent : Tun reproche a Vautre des couchers trop tar- difs, des devoirs insuffisamment contrélés, des permissions de sortie trop généreusement ac- cordées; ou Vinverse, une attitude trop pro- tectrice ou trop contréleuse. « Trop laxiste! ; «Trop rigide +: ce sont sans contesta, selon les thérapeutes et conseillers farniliaux, les accusa- ‘tons Jes plus fréquentes. » Chacun est persuade 'étre dans son bon droit et, curieusement, ce estas faux, convient Stéphane Clerget®, psy- chiatre pour enfants et adolescents. Car, dans le couple, ily atoujours un parent émancipateur et un parent protecteur, et Yenfant bénéticie de cet équilibre. Le conserver apres le divorce est une bonne chose. » $i lenfant essaie de tirer avantage des différences éducatives, sur Je mode « Mais chez papa - ou chez maman -, (@) surte Net to ste ae ta méatation famillale en Ile-de-France. www.mediation- Samitiate info {fo site de Fassoctatfon ‘pour la médiation farnitlate. www.mediation Sumiliate.asso.fr @© dworce ‘Comment rannoncer ‘aux enfants? Conselts ‘et réflextons dans a rubrique« Dossiers » chologies.com 440 psychologies mugaie epee 2008 @ transmettre i divorce : deux maisons, deux éducations? {Fai le droit do... », pas question de se perce en lengues explications ou justifications. « I] sufftt de lui népondre : “Chez ton pére, ca se passe comme ¢a, ici ca se passe autrementt” conseille le psychiatre, important est qu’ll comprenne qu’ly a un cadre pens et posé pour Inj dans chaque foyer, Cest cela qui le rassuze et le structure. A partir du moment od in'y, a pas d'excis, ni dun cété ni de Pautre, donc pas de préjudice pour! enfant, peu im porte si ce cadre est un peu trop lache chez I'un et un peu trop serré chea autre.» Essayer desenten dre sur les grandes lignes @ducatives, ot non sur les détalls, c'est aussi ce «que préconise JacquesAntoine Malarewicr aux couplessepares Car cest dans es détails que ¥ex- priment lasingmlarité tla céativiné de chacun, ‘Un mode de vie bohéme chez Tun, plus tradition- ‘no cher ure... Pu importele style, essentiel est que les mémes régles de ie et interditss'im- posent enfant dans ses deux maisons. LE PRETENDU BIEN DE L'ENFANT Le problime se pose, précisémemt, lorsque le mode de vie ot d'écuication de Vautre parent est jugé préjudiciable a Venfant — bien que ans les fats, co soit rarement le cas, observent Jes conseillers familiaux et conjugaux. Les ex- conjoints continent en réalité a régier leurs comptes aunom dui prétendu bien des enfants, quien souffrent, bien plus que favoira sadapter A.deux modes de vie diffirenrs.« La séparation ou Je divorce ravivent des blessures, des rancceurs, ‘mettent jourdes divergences trop longtemps refoulées, remarque Jocelyne Dahan. Il est par exemple fréquent que dans les cas de bicuttura- lité, apres le divorce, chacun retoumne vers ses traditions et ses valeurs. Investalors pasrare de voir celui chez qui vitY enfant tenter d'eftacer toute trace de Thistoire de Fautre, » ‘Méme désir affirmation de soi au déuiment de autre chez, ceux qui laissaient leur conjoint, par confort ou parfaiblesse, prondre toutes les décsions éducatives pour deux. « Refuser tout deV'autreou fiire exactement le contraine de ce qu'il fait exprime la plupart du temps une réac- tion agressive contre son ex-conjoint, et non un \éritable choix étucatif assure Stéphane Clenget. Dans ces casi il faut fire preuved'un peu depa- tioncecar, avec le temps, les actions excessives atténuent. N oublions pas queseul l'enfant est un barométre flable.» En effet, sie grand Geart entre dew: foyers est trop difficile a fire, enfant Vexprimera par son comportement davantage que par des mots : tistesse, colére, mutisme, repli sur sol, agressivte, troubles peychosoma- tignes...« Quand les symptéimes se manifestent avecontétement, lest nécessaire desinterroger surla facon dont ilvit ce qu’om hal impose, pour- suit Stéphane Clerget.Etsi les conflitssermblent ‘op importants ousile dialogue est rompu, ine faut pas hésiter a demander de Y'aide a un pro- ffssionnal. [enfant qui se sent.dé|a cmupable du divoncea tendancea prendre surlui phutét qu‘ remettre en cause [un de ses parents.» RESTER « PARENTS MALGRE TOUT » Les professionnels de lenfance s'accordent ‘tous sur un point: les seules différences édu- Catives qui perturbent en profondeur équilibre de l'enfant sont toujours celles qui prennent racine dans Je rejet de Yautre parent. Cest le cas lorsque le couple parental a disparu avec Je couple conjugal, et que les réglements de comptes et les rivalités priment sur le projet Sducatif. cLacoparentalitd, c'est fire survive Je couple pére-mére dans la téw et le coour de ‘enfant, rappelle Stéphane Clerget. Sicecouple reste vivant, méme dans le conilit, Yenfant fra avec les différences de Tun et de Vautre. » 6 C’est rigolo d'avoir deux maisons! 59 ANATOLE, 10. ANS ava fare quatre ans que mes paroms € C cont spares et Je me suls complatement napa ata garde attomée, meme st parol, Je prétérerals ne pas aveir a changer de place. (a mfénerve quan foubte queiqus cnose ou quand fal enue de voir mon aute paren. Partols, Je ral pas envie de repartir, parce Que fal pts mes nebiudes. Has a pupart dutemps Je trouve que cest igolo dvr dour masons. Je vols utes gens [21 dfautes amis de quarter autres afte quo Je reaecouvre chaque semaine. Par ‘xemple, ma chambre est beaucoup plus pane cnez mon pore! Mes dau parents ont retrouvé queiqu'un dans leurs vies 1a aérence, cost que, chaz mon pee, Jai une petite soaur. Ou coup, ly a toujours queiqyruna la maton. Mats ie wook-ond, on ne peut pas tellement sor. alors q\favec mma mete. on bouge Deaucoup plus, cox mieux! Co qu ost lon aus! chaz mon pera cest qua Je Vals plus tard au lit et quron regarde toujours, ds rims quand tapas cote fo endemain, alors que chez ma me, je me couche to» PRCFOS ECU PAR LUISE POTHIER Mais restore parents malgré tout» impose de garderun degré minimum de communication. Or, constatent les professionnels de la famille, top souvent, c'est enfant qui est chargé de faire Tagent deWaison. Un role dont les adultes ne mesurent pas toujours les conséquences. « Lenfant messager se croit respansable de a parole qu’il porte, laquelle est rarement un compliment ou un salut amical, analyse Stéphane Clerget. Il sosent responsable de la coldze, dela tristesse.ou del‘agacement qui » poydologesmagaine 142 + suseiteen transmettant les messages et, avec Je temps, il va finir parvivie sa propre parole comme potentiellement dangereuse, Ou alors {va “érotiser” cette fonction d'intermédiaire qui Tui permet de simaginer prendre la place du pere ou deta mére, ce qui est tout aussi ra- vageur pour Lul.» Selon Jocelyne Dahan, inutile pourtant de se forcer & serencontrer lorsque la separation été trés douloureuse pour)'un ou V'autre.« Afin de pouvoir sentendre par la suite, I faut res. pecter le rythmeet le travail de deuil de chacun, sans oublier toutefois qu'informerle coparent de tout ce qui conceme la vie de son enfant @ transmettre i divorce : deux maisons, deux éducations? est que enfant sente que, au-dela des diver- gences qui les opposent et les séparent, son pére et sa mére gardent un projet commun : Tul assurer le meilleur présent et Je meilleur avenir possible. Lorsque cette certitude, vitale, restoancrée dans l'enfanr, envers et contre tour, alors les parents peuvent se dire qu'lls nvont as tropmalremplileur mission, RM @ 1. Jocdye Bahan oe dacrca du Cents de recherche cide miditinn (armol 8 Teuoura ot cooutaurs ‘voc Erangdline da Schonon de So sdparer cone sa Aéchirar locen Latent 2000, 2. Jncquessintrne Malorewicr, atau du Compas pottprince abertLatort 2003) 2. Stéphane Clargetsutsur de Separons-nows_ que 24 heures. Pere est UN dovoir et nom une faveurl s Liessentiol mas pratigrane mec afentethion Michal 20) eects oe Un carnet pour faire le lien ‘Cestun agenda d'un genrenouveau, destiné & faciliter te dialogue ‘entre les parents divorcés. Mode d'emplol. Anne assure le suwvi de chantier du bureau de Léo Le gworce des parents compllque qu! suwra Cenfant dune ramiie la vle des entaris, surtout quand 4 fautre ». Il comporte la garde alternee sen mate, unagenda, avec les semaines a & o c g & a 2 o a 3 2 o @ c c 3 & s a a > a oO g a oO Pour alder (es premiers et es chaz papa, celles chez maman. seconds a yvolr plus clair dans taille rorganisation des util Ila deja beaucoup organisation de leur quotidien, weekends, des vacances...et_ da carnets @.gerer= celul ce une mere de famiue divercée a Teprend tous les renseignements comespondance, celul de texte, Imaging un « caret de laison*» —pratiques sur lavie de ferfant: @ventwellement catul de sante._ 4 rempllr & tour de role par les coordannées de ses parents, explique-t-elle. Alors il ne daft les parents. Tel un « compagnon de {ecole de ses copains, ses. pas etre gronde s'il foublle lolsirs, sans mémo médical»... chez papa ou chez maman. Las Tamities peuvent ausst ou st los pagas rront pas ete ep créer leur propre carnet Inalque _pemplies. Cest aux parents la psychanatyste Clairatte da verifier quilt fa blen dans Hammer* It permettra a tentant son sac en taut cas jusqu’a avoir moins de choses en tate, entree en stueme. A partir de te rassurer sur rorganisation de 10 ans fentant est assez Cine das semaines a venir. Ce carnat —structuré pour savoir qui vient a fst une nonneidée lorsquele le cherchar au Juda ou chaz bead |g dou i ates couple parentats’entend bien, _lequel de ses parents i passe cra desea Sinon, iLrisque de devenir les prochaines vacances. ee un prétexte de puis pour régier Ce camet ne dolt pas devenir un F: cy ses comptes. etre utilise ‘apstacie a son autonomisation. » bd pour “nquer” ou intantiser SECOLENE BARRE (autre parent. Principal @cvell 1 nape.caet 208.2008 2 eviter, selon ta psychanalysta: fame Rescate Nowy, Med por taurine Courone(Calimar Jeunes, 2007) talre retomber sur centant Sexes ae [a responsapltita de ce nouvel Lae enfant; on so sipar(Farmaron. 205) Anne assure le suivi de chantier de la nouvelle biblisthaque 442. psychologes magi eperene 008. Pa @ transmettre LA CHRONIQUE de David Foenkinos Ecrhin, Dermer ouvrage paru : Qu se sowent {te David Foenkinas (Gallimard 2007), i% de laentrée. On reprend ses positions, om repart pour un tour, bien préparé. Jai entralné mon fils tout été comme un petit champion. Avecles cahiers de vacances, Bien. que de nombreux pédopsys les déconseillent, Jai enffeint 1a lol. Pour toute sa vie, le pauvre sera marqué par la terrible équation 606 = cahiers de vacances. Ah! Comt souvenirs ‘enfants [@ est une sortie, puisque cest Theure de Notre société Sea eared Ne supportepasla jours deux moisa chercer rupture, [I faut bien plus les corrigés Saupoudrerunpeu —_ que le soleil? [ai honte, de septembre mais je crois que ce cahier sur juillet etaodt herketarniinasns or) Ny a-til pas findlement plein de choses dans l'éducation de nos enfants qui nous amusent avant rout nous, les parents? Je fs un pathétique cas d'éonle de cette théorie : tous Les jours, jétais houreux de relier des étoiles entre elles, de compter 44 popchologes again eprembre 2008 A quand des cahiers de vacances pour tous? jusqu’’ dix en anglais, de situer le Danemark surune carte. Et dire que dans deux ans, Je pourrai enfin retrouver les joies du COD. ‘Mais ne me faites pas culpabiliser de l'avoir infligé a mon fils! En allant acheter ses cabiers de vacances, jai été frappé devoir a quel point ily en a pour tous les ages... y compris, our entrer en petite section de maternellet A quand le cahier pour foetus? Nous sommes comme dans Tabeolue nécessité c obtenir un visa pour septembre. C'est presque une hystérie de la transition. Notre société, et est peur-étre dela que découle une certaine désaffection du pouvoir, ne supporte finalement pasa rupture. 1 faut saupoudrer umn peu de septembre sur juillet et aoat. Peucétre que dans le furur, il existera aussi des cahiers pour lesbanquiers en congés? Au milieu du mois d'aodr, ils pourront ainsi réviser leur Cac 40, Bt pour les personnes Ages alors? Que se passe-eil en septembre? Crest le retour des visites dans les matsons de retraite, Las farnilles reviennent avec des mines bronzées, on commente les cartes, postales envayées, on ruconte des anecdotes qui se transforment en souvenirs. Bt les vieux Gcoutent en se disant quills aimeraient bien, eux zussi, rentrer quelque part. leur faudrait un cahier de vacances pour passer dela douxiéme a Ja troisiémme année de maison de retraite, Ce serait comme la belle illusion qu'll ya du mouvement dans leur temps immobile. ‘Tout le monde veut construire un pont entre les saisons. La prewe : a peine fint les vacances, mon fils me demande ; « On part od. ala Toussaint?» Jene sais pas eneore, ot je me domande surtout :est-ce qu'il existe aussi un cahier pour les petites vacances? BA @ eee aa el fee iar | une peau protégée jusqu’a 12 heures arte eee ct BIO: Marionnaud BIO# (Marionnaud tee Masque: Purifiant her hat Pak Ve ne "pone Sm ' Sta yaoi —— La beauté BIO par Marionnaud www.marionnaud.com BIO! M Crime Ye “SS gate sic: ‘see . Mavioroed Hale “ME! scans nepineierr Sites a sh, Marionnaud lance sa 1 gamme de soins dédiés a toutes les femmes. Une I* ligne de 10 produits résolumment bio : des nettoyants aux hydratanis. Ethique, performante et tmésistible, cette gamme de soins duvisage nouvelle génération offre désommais de véritables produits bio ct beaux & toutes celles qui désirent conjuguer geste beauté ct beauté dis geste. Découvrez dés aujourethui cette nouvelle gamme dans votre magasin Manionnaud et sur werwmarionnaird com Q & tre bien Image de soi | ae | Ul ite | C | Beets Pee oe tc pre eect) 158 Limage de marque 160 IMAGE DE SOI # Nos cheveux ~ et nous, pourquoi Gane va jamais 166 Frults nolrs, les bales de santé STC Me Tet} aera ese pentobges meine 249 @ étre bien BREVES SANTE Lhypnose pour ne plus craindre lanesthésie ‘Aumoment de l'anesthésie, ‘arelation de confiance entre patientet praticien est ‘importante. L hy pnose permet de la renfoncer et de néduire ‘Taneité lige a V'intervention, © On peut ainsi diminuer Jes doses d'anesthésiques et @antalgiques, explique Jean-Marc Benhaiem’, médecin hypnothérapeute. [Le patient quitte Thépital ‘plus vite et garde un meilleur souvenir de intervention. » (Cote pratique n'est encore réervde qu’a certaines ‘opérations: coloscopie, ‘lifting, acoouchement.. ‘Les suceés rencomres sdevraient inciter a en étendre ‘Vutilisation®, MAUREEN DOAMENT 1 Responsstia fu dplims ‘univers carpe mdse hdpial dele Pina Slpaire 3 Pais 2. Pur trower lee codons Le partage des émotions pour renouer le contact. 450 psychologes magi eperte2008 Les cosmétiques blo, bénéfiques pour notre peau et pour la planéte. BEAUTE Bio pour tous nn cette rentrée, les grandes enselgnes de parfimerie lanoent leur propre gamme de cosm étiques biologiques. Bio par Marionnaud propose des soins ‘pour le visage, tandis que Sephora Green présente des produits pour le carps et les chaveux ainsi que des eaux fraiches. Oppormnismeou vraie démarche? Nous avons demandé son sentiment a Violette Watine, fondatrice de Mademoiselle Bio", site internet pionnier dans la distribution de produits cosmétiques biclogiques, «Cest une révolution culurelle pour ces enseigmes, Je suis convaincue que le blo doit devenir un standard cu marché, Toutes les marques devraient devenir biologiquesi y a une urgence écologique 4 développer ce type de cosmétiques, Sie marché augmente, Jes moyens de production suivront, C'est donc a la fols bénéfique pour la planéte et pour notre peau. Fence Toe est une trés bonne chose, a condition de bien expliquer la philosophie des casmétiques bio : une démarche qui va au-deta de leur seule composition. Une notion essentialle qui reste a travailler pour Marionnand et Sephora, sans laquelle elles vendraient un produit danué de sons.» PPROPOS RECUEILIS PAR AUOREY TROPAUER, 1 wmemodemcislabio comm SCIENCE De l'« humanitude » contre Alzheimer Uiliser des gestos dowx, des paroles. 1c hurmanitude », cette technique rasyurantes et des regards prone le partage das émotions apaisants améliore de 83% les soins et des sentiments entre Le soignant dispensés aux personnes et le malade pour renouer Je contact atteintes Alzheimer. Ce résultat ec rascurer le patient. Une méthode extraondinaire est celui d'une plleine de sens mais dont Vefficacité écude* menée surlfefficacité dela =——_navait encore jamais été démontrée, méthodologie de soin Gineste- Crest désormais chose faite. no. @ Marescotti dans la prise en charge de la démence des personnes gees, Basée sur la philosophie de 1 ftude « Asseroant ofthe Ghsate Merecot fe of caret re ime of»proctcal traning "aleds por Succeedtul Aging Databacs, 2007, > a i aervaines ayeipor rs” Ribs @ 4trebien La « respiration parapluie » Cet exercice de visualisation permet de se concentrer sur ses sensations et procure un apaisement Immédiat. sdque sous la forme d’un paraphuie aplati, quill faut déplier pour un meilleur confort physique et émotion- nel. Debout ou assis, imaginez que vous Youvrezavec douceur, comme sl al ft sdesoie un peu fragile. Pour vous guider, server-vous devosbras. A chaque inspira- ‘ion, ls s'écartent— pensez aux baleines ‘du parapluie qut s ouvre— et reviennent Je long du corps a chaque expiration. Inspirezleplus lantement possible par Je mez (cing a six secondes) en estayant ‘do diriger Fairsur chacun devos organes. Sous les cites a dioite pour aller vers le ‘le, aumilieu pour estomac, ot sous les ‘obtes a gauche en direction de la rate et ‘du pancréas. Sans oublierledos, pour at- ‘tpindre les reins, Conserver V'air dans les ‘Poumons quelques secondes afin de bien R eprésentez-yous votre cage thora- 452. yoycholages magathe seperte2000 caygénerle sang. Puis reformer doucement votre « parapluie » en soufllant trés lente ‘ment par la bouche (six 4 sopt seconde En s'échappant. 'air oblige le ventre a se reusor naturellement. Gander la position quelques instants en apnée pour bénéfider @unbon massage viscéral. Repronez vore souffle en inspirant et expirant nanarelle ‘mont. Recommencez, Vous dover sentir ws tes flotrantes s'écarter comme si le ecour ‘prenaittoutela place. Relichezles épales et sorver-vous devotre souffle pour dao ‘ger Tamciété demiére le sternum et dans Je haut duds, Soutflez longueent. N'ésitex pas i faire des sequences de ‘mis 2 Ging «respirations paraphule » dds que vous en-ressentez le besoin. consellle Gerard Etieme, enseignantde qi gong, En ‘vous emplissant de soutfe, vous vous reliez ATunivers. WARIEANNEGARCA OUR @ ‘autres pons gestes a décowvrir sur Psyenologles.com Une action en profondeur Les nombreux nerts qui parcourent ta region intercostate peuvent rendre: 2 « respiration paraplule» douloureuse. 1 raut persevérer, car respiret en profondeur contribue a pacer ies emotions et le stress qui sinscrwent dans te corps. Et est une des rares Tonctions que nous pouvons facilement commander, on: Sai, 0 PubliStory le challenge du mois «ON PENSE HYDRATATION AVANT TOUT Une belle pera bronzée, cest superbe et cola donne Yair plus joune, Pour quelle le reste longtemps apres la rentree, on commence par Mhyrirster Laws les jos De latoteamspieds! On aisassen généreuse! C'est le premier geste pour prolongerson bremzage: Tyran ge le hile ot pourritla pea +-ON MET UNE TOUCHE DECOULEUR, Le bronzage, on le salt, etest éphiémere. Alors avant les premiers signes de débronzage », on se ka joue firtée on «triche »! AujourdThui certaines erémes sont intelligentes et eonttiennent, un soupgon @aute-bron- zant qui redore la pesu A volonté. Alors, fon hésite pas et on en abuse sans ver ‘gogne pour peolonger Peffet vacances? ~--ON ADOPTE CE REFLEXE ‘TOUTE LANNEE 7 Le quotisien reprend vite ses droits et r ‘on.w'a pas toujours le Lemp ¢ e ‘i de-sof, Alors on se faeilite ia vie, On choi i ail une crime hverataunte hal ta seul geste dee beaut, on garde une peau. ‘ala foissouple, duce et darée toute fan: = a née, Avair benne mine en toute saison, est bon pour le moral et ¢a fait des ounes... ct cOté des visages pales! sloceuper Demtaricia: 8 vote phanmacian quel sain Hydrae Summer Skin™ esl a phe adapié & votre pau www.roc. tr eau dorée, c'est possible. .. - € HYDRA+ SUMMER SKIN” SOIM VISAGE, SPECIAL PEAUX MATES: Ses lus: il a opti ‘es aperts rollers retonmus ‘yet, srt. sWsetes agire cose de DHA Incr ala made pore darvrw roqrssiwments pom tur entrant eh snp tere ee ‘ayoraye protean Po. HYDRA+ SUMMER SKIN™ ERMISSANT LAT CORPS Rar ne" race wx poiprines de rikaliorousbalanne etunlormesir tut ecarpspie tie pov acevcs, sublime one felbaremn teem Bon @ 4trebien Bien se Laver les ma Ce geste simple permet d’éviter la majorité des maladies infectieuses, Explications et conseils pour tenir les microbes a distance. (CM urinternet, circule une vidéo mon- oS) trant les protagonistes s'embrassant —) suri bouche pour se saluer. avec pour slogan : la poignée de main est le meilleur moyen de transmettre les mi- robes, Ce petit film ditvrai, puisque 80% fos maladies infectieuses ~ gastroené. tite, rhume, intoxication alimentaire... — se passent ainsi, Mals entve le refs de rene la ain, un brin antisocial, et le balter a pleine bouche, il reste une por sibilité: se laver les mains. Un gosto Wop ‘souvent oublié ou mal exécuté, Le savon est indispensable, Cest lui qui élimine les germes. Utilisez de préfé- econ savon liquide, ls pain, lrsqu'ls sont humides, grouillent de bactéries. (rez vos bagues et autres bjous. Mouilles bien ‘vos mains sous eau chau. Savonnezles pendant vingt secondes, en ftotant bien entreles doigts et sous les ongles, Rincer- les abondamment a l'eau claire. Essuyez- Jes avec un tissu 2 usage unique. Se laver les mains avant de passer A table auen sortant destollettes est né cessaire, mais pas suffisant. Les microbes adorent aussi téléphones ou claviers d'or. dinateur, qui renfermeraient ainsi plus de germes que la cuvette des toilettes?t Penser-y avant de grignoter devant votre eran, de préparerle repas, de fumer une Cigarette, ou toute activité impliquant de ‘mettre les mains en contact avecla bouche, Sivous tres malade, lavez-los aprés avoir toussé ou éternué. Enfin, Cestle premier geste a faire en rentrant chez vous, afi de ne pas y rapporter les microbes de Toxtérieur (MAUREEN DIAMENT @ 1 Source: Agonce de te zanté publique du Canads. 2 feuds Clon, 2004. © waunes pons renexes a aécouvei sur Psyenotogies.com 454. psychologes magi epee 2008 Les bijoux aussi En contact permanent avec ta peau, ce sont aeverttables parsais pour tes microbes quly trowvent un refuge motte et souvent nors ce portee cu swon Pensez donc a les ‘alre temper régullbrement dans 9 feaw savonneuse pour chaser les inaesirables. NU) SeTal © Renforcez votre nature. POUR VOTRE SANTE, PRATIQUEZ UNE ACTIVITE PHYSIQUE REGULIERE. www.mangerbouger.fr Juvéderm: ULTRA _—— La beauté naturelle sans chirurgie. ed ee Re Re eae RRL Pee ek ek Sen any Ce eC bee en ee ee Bee kM rc utc es naturels et durables. II comble et adoucit des parties ciblées Cee as a Roe Be Se — Soe LO cree ee tel greece emacs ee ed at eee eee cue erate TT Pree aL CT i pat. Acres em cia een Cor @ étrebien ? vétement d’inté saffiche a I’ extérieur La tenue maison simpose désormais comme une solution confortable et chic pour le dedans etle dehors. La marque Etam Lingerle a su saisir cette tendance et en donne son Interprétation. (\. eine franchie la porte de la cette terme! Depuis quelques années, /\ maison, Ja plupart dentre des marques comme Etam Lingerie /~\ nous se tivrent a un rituel ont su décrypter ces nouvelles de bérateur ; enlever ses chaussures mandes et proposemtdesvétements das Fentrée, puis sa glisser le plus d'intérieur d'un genre nouveau.* Ca rapidement possible dans un vieuwx sont des propositions altematives au survétement doudou pourse sentir vieux jogging informe, élégantes, plus V'aise et évacuerle stress dela maistoujourscenfortablesy, axplique Journée, Une technique quiafaitses EmmanuelleBach Donnard, respon. ‘preuves pour notre bientre, mais sable marketing d'Etam Lingerie. quiserévéle un peuproblématique —Poureréercet lignes dehomewea" sitdt que la sonnette de la porte re. ou loungewear, los nouveaux termes ‘tentit, Difficile de se montrer dans ad hoc, les stylistes ont misé sur des 450 psychologes magaie epere2000 matiéres douces et fluides coon et soie sont particuliérement a 'hon- eur — et sur des coupes soigneu- sement étudiées. Broderies, danrelles ou petits neeuds viennent ajouter ‘une touche de sophistication. Ta tendance a pris une telle am- ‘Plour que, quittant leur starur deve. ‘ements d'intérieur, certaines de ces ‘tennes sont devenues des incontour- nables de la mode. La nuisette est Texemple emblématique de cette ‘évolution, portée aujourd'hui avec ‘un pantalon ou pardessustme robe. ‘Des terues autrefbis résorvéos a V'in- ‘imité de la maison vaffichent dé- sormais sans complexe 4'extirieur, et permettent de laisser libre cours sa famtaisie. Chez Etam Lingerie, Jesartides sont vendus séparément : ‘pantalons, tops, tuniques et teashiets sont assortir salon ses gods Chaque fomme peut ains] créer son propre style ot faire Gvoluer ses temues salon, sesemvies, MAUREENDIAMENT @ COMMUNIQUE "PORTE PHARMA LABORATOIRES “Pour votre faites appel aun Stress, pollution, changement de saison. en vont de toutes les couleurs, Et cdéséquilibres de votre almertation sontégalement les enneris de Ja beauté de vas cheveux. La solution ? Expert Chevets, 3 actions en 1 seulgeste pour feiner Ta chute, fortifiret faire brilerves cheveu. Exper Cheveux, cest Ja beamed et la sand de vos cheveus dans un seul compeimé par jour, qui + lncystine et méshionine, cereale a lng stimulent b yatbg de Main ot aldeat Ecuumire ibe expllaice‘Aetsed®, exalt de pustéque auxortes propriéts antorJanicspartiipe 1 Eiprreaton de vellinemees peeve chores le coenplere exlusif ‘base dimile de Kast, POPC de 1 de vitaine BS simule ln miccocealation au fey da bulbe capllaie poor un sppor cprmal det EXPERT CHEVEUX a ere de Beef len witioce du groupe B permenent d'amaliorer lx vial ec It britanee de la Chevclate Se Oe Pegs Ueda c i eben stad pore p rs Pra ae een Brett Pour votre sant, évtez de grignoter entre les repas. ‘warwimangerbouger A Grr PHarma le champs incite eee He Cait Uuttlation prolangse sdevtre ache chereur ‘piles Freglie, ses tiene sore cherdares aaa mea un ointydraant | fl par Saale per cenpei igure, compen curve ai es pres i feng (ee tiomins groupe 0°, ea 0 étre bien @ os cheveux et NOUS, POUrqUOI ane va jamais Image de sol | Pas assez épals, pas assez Longs, pas assez britlants. Nos cheveux nous donnent rarement Satisfaction. Un mécontentement ‘en apparence superficiel, mals qul révéle des questionnements profonds. ‘PAR FLAVIA MAZELIN SALVI (Cortains motifs c'insatisfaction personnelle se taixent ou bien s'avouent sur Ie ton dela plaisan ja, car ils sont jugés trop superficiels pour que Ton en parle avec sérieux. Les cheveux sont de cceux-la. Trop fins, top mous, pasassez blonds, pas assez brillants... Combien de‘fois avons-nous cédé Alacolére, au découragement, au dépit ou audé- godt face a notre miroir? Que firede ces attriburs, a censés sublimer la féminité?Car sila formule, un chtpeetiley brin désudte, selon laquelle ils seraient« la parure Toes de la femme» préte a sourire, il n'empéche que Conan la coyance est profomdément ancrée dans les os- sehr, texigence et attention sans relache 260 pyctologesmonaine - sepertxe2t retohgkesmgaire 161 6tre bien! nos cheveux et nous, pourquoi ¢a ne va jamais » LE SALON DES LAMENTATIONS «La plupartdes femmes sont tres critiques avecleur ‘chevelure, elles n'en sont pas satisfuites, observe Stephan Monnerio, coiffeur chez. Leonor Greyl. Elles veulent des “plus” : plus de brillance, plus de sSoyeux, plus da mariére, mais elles voullent aussi ‘ce qu’elles n'ont pas.» Meme constat pour Olivier ‘Cappuni, responsable d'un salon Camille Abana: « la semaine demiére, j'ai recu une Brésilienne qui voulair un lissage et uneChinoige qui voulait des boucles. exemple est extréme, mais est unbon reflet de Ja séalité, Tour V'art du coiffeur consiste a réussir le grand écart entre fantasme et réalité.» Emilienne, 35 ans, se bat depuis des années avec «un faux ondulé sans stylet un cha- ‘taimterne» z« Dés quela couleurs'estompe et que Je lissage s'en va, j'ai honte de le dire, mais j'ai ‘unpetit coup de déprime, comme si un masque ‘tombait et que je me voyais telle que je suis, sans attifices, c'est-d-dire quelconque. » DES NGEUDS INCONSCIENTS ‘A DEMELER Sites psychanajstes remarquent que, tun moment de Vanalyse, toutes les femmes évoquent, Jon- guement ou brigvement, a facon dont leur méne ‘touchait leurs cheveux, ce n'est évidemment ‘pas un hasard.« Cet attribut de la féminins ost ‘investi de maniére particuliére par la mére, et donc ensuite par la fila, avance la psychanalyste ‘Marie Laure Golenna'. Négligetelle les cheveux de 5 fille, les tiretelle pour los discipliner en chignon ow en queue-de-cheval, les lui faitelle porter longs et lachés, les lui coiffat-elle avec douceur ou brutalité? Ces désirs et ces gostes smaternels participent a la construction de V'iden- ‘its sexude de la petite fille.» ‘Cest ainsi que, plus tard, des cheveux mal ‘aimés ou, au contraire, bichonnés font ravirre une partie de ce lien complexe. Les anciens plaisirs ‘sont néactivés, les anciennes doulaurs combatries ‘oureproduites. Joséphine, 40 ans, se souvient de ssa coupe de gargon qui, de 72 10 ans, la faisait sumommer régulidrement « Josep » parses pe- ‘its camarades. < Ma mére disait que, pis tard, shes cheveux seraient plus épais et plus forts si Je les gardais courts, Javais beau la supplier, elle 262. yaychologes magatne sepere2000 66 Maintenant, j'aime mes cheveux métissés 99 AURORE, 38 ANS EST METISSE, SES CHEVEUX ONT ETE SON OBSESSION. a mere, congolatse, me répétalt que savals «Me ounce cao a peau care por une Folaeer pag ah lca w oerel toe hens aaiee torn joie one Fema tellement serrées que J'en avals des migraines. ei ai os marcia sacar iors cruara ees wanes ori aa, Et puls ma mare est morte, fal tait une dépresston, _Jawals 20 ans. /'31 SuNI Une théraple pendant trols ans. Au début de la ceucieme année fal eu besoin de revendiquer mon métissage pour et ‘al assumé mes racines afticaines et mes itu hataot Cra au tacs soon pri irae thyaga iremewies pokes aacaree ame ‘jurul ln are pace qr racomnt Je Sus et 00 Je Viens.» PROPOS MECUENLLIS PARELMS. ne cidait pas. Résultat, depuis Page de 10ans, je Jes porte longs, a midos, sans me poser la ques- tion de savoir sica me vaou pas. C'est la part de ‘féminité extérieure qui m’a manqué et que at firme et affche aujourd’hui. ‘Les cheveut constituent aussi, ne Foublions as, un caractéresemnel secondaire. Is évoquent la part animale de la sexualité, qui nous rappalte que ‘nous sommes aussi des mammiféres, programmés pour nous reproduire. Plus la chevelure est saino, opulente, brillante, plus ele attire a convoitise mile. « Eehiber s2 criniére ou, au contraire, os- saver de la dompter en 1a contrOlant en dit lang Sur notre rap porta la séduction eta la sexualité, affrmela psychanalyste Isabel Korolitski, Quant A désirerles cheveux d'une autre, blonds, bruns, frisés ou raides. C'est vouloir s approprierle pau voir sexuel que l'on préte cette personne ou cette image. Mais vouloir ce qui nous manque, ce qui nous fait défaut estla conséquence de notre Identité de sujet, par définition incomplet. Dans ‘toutes les quétes homaines ily a cedsir éperdu do revivre I état de complétude. » . g j * a 2 PUBLI-COMMUNIQUE LE CANCER DU COL DE L’UTERUS, CONNAISSEZ ? LE CANCER DU COL DE L'UTERUS, TOUTES CONCERNEES ! Des moyens de prévention existent qui permettent, dans la majorité des cas, d’éviter ce cancer. Parlez-en & votre médecin, dés la rentrée. 4 —_ (1 a- das génes hérédiaires Ob. lotabae a. entra 16 of 34 ang CL ¢- certains types de virus b- anlre 85 et §4 ans CO dela pitie C+ entre 56 et 75 ans oO o oa a- une grossessa (bla présence da calles sanomnaies au riven. cu co! D 2-100 dafuéous CG b-2000 1 ¢+ une infection urinaire DB c-3000 1 avente 15 ot 24 ans CO bene 28 ot 24 ane C1 c- entre 35 ot 44 ans G a-Lavaceination G b-Lepiute &- Unidgmo alemantaie epéetqua Tas arama 2p uc DBmsego ne sean BU LopEACRT soRN/9e CO p.LOOUR SIN YE dOKLE LMU LAUoEYO Se, vuNgEUN HNN AED ER uss gmp acre gr sc apm. ee 8 5 aa LE ap LUSH a LC TR AED ‘aqua RR fy SRA sp RO" HN ep Se RNAP ALON @ Poy ep Se RUREELO ODT Ia Bay ig 9 fe TIER ap Say Be RNY pO SONU LED Sr fp HES ER Le ROLAN TH OWT ime ce epeOsoNA Neda] = pW eOULBESEN aj a pamela UR RD ARUN In a ODE SEL ALRD sacs ys VaRUBCE a YS IBLE) BP MERAY eseucue cyan carp! Wexner eeepc io yg je ry Ra BOS ta OHO SNA HCO DH) (nd MESSAGE Ce HNP PASTE SD @ tre bien! nos cheveux et nous, pourquoi ¢a ne va jamais » LE CHEMIN DE LA RECONCILIATION Si los cheveux sont un motif @insatisfaction, Cost ‘parce que Yon projette sur eur tous nos fantasmes ‘identitaires. ¢ Les transformations rapides ot vi- sibles dont ils peuvent faire l'objet nous donnent ‘impression que nous pouvons devenir une aucre de manire presque magique, explique Isabel Korolitski, En une coupe et une coloration, on ‘peur changer d'image, donc d'identité. On-peut mettre en valeur une fucette de soi restée dans Tombre, se déager symboliquement d'une flia- ‘tion douloureuse, oser davantage de féminité...» Si les motivations sont multiples, dans tous les as, Pinsatisfaction est un moteur quil pousse a réduire Técart entre 1a perception que Yona de soi et l'image que Von renvoie. Plus cart entre les deux est ténn, mieux nous vivons avec nousméme, Malou, 42 ans, est devenue brune Ly a sept ans. « Aprés trente-cing ans de cha ‘tain miel naturel, je suis tombée surune photo Emmanuelle Béart brune, les your soulignés dum traitde kn6l, et caa été le déclic. Fai réalisé ‘que je ne m'étais jamais sentie blonde, que-ma ersonnalité profonde était celle d'une brune, ‘errienne, alors jai franchi le pas.» La réconailiation avec ses chaveux ne passepas ‘toujours par les extrémes, c'est méme souvent Je contiaire, estime Mireille Mirogiio, directice dde la formation chez René Furterer. De plusen ‘plus, Vinsatisfaction se traduit par un désir de ‘mieux se connaitre pour mieux s'accepter. Les ‘couleurs tranch es ne font plus envie, les femmes sdésirent embellir leurs cheveux, sublimer le na- ‘turel, elles les veulent plus brillants, plus sains, ‘plus toniques, Cest un carclevorruetr, un choveu soigné est plus beau, et on prend davantage de ‘Plaisira s’on occuper.» Pour ses 40 ans, Christine a choist de s‘offtir des soins, une coupe et une ‘eouleurdans un grand salon. « [ai toujours fait le minimum pour mes chevenx fins et plats. Jeme ddisais qu’ils ne méritaient ni efforts ni dépenses. ‘Un tort, parce que, pour la premiére fois de-ma vie, faiume coupe qui leur donne de la matiére AA paychologes magi epee 008. Extensions : une perte d’énergie? Des cheveux plus longs, plus épab en quelques neures? Cost lo miracie de extension, cette technique de collage-tissage qul & Taide de brins natures en provenance de China, de Aussie ou c'inde. transtorme les chevelures Insigniftantes en somptueuses parures. Si Yortre est tontanta, oll rrest pas dénude de risques selon Rémi Portal. plonnier francais de la « coupe énergétique », Ce colrteut qui travalte deputs plus de vingt ans avec te psycno-éneraéticien Michel Odoult, considera, en accord avec la médecine chinoise tragitionnella. que « e cheveu est ie Nae rame et la bande magnétique de notre vie En talsant tusionner ‘Ses cheveUx avec ceux cTun autre. on prenarart te risque absorber aussi sa mémotre. « Un jour, 31 pratiquement 0 raser ia tate une femme, une actrice csibra qui sourtrait ctune fatigue aussi terrible qu inexpliquée. eu de temps apres ‘etre «ébarrassée de ses extensions, ‘lie a récupéré son énergie vitale.» Une miss en {garde que les rationalistes purs et durs dédalgneront, Tats qui fera sans cute hésiter tous tes autres. 1. Hichel Ode et eri Perwat ont publi Chevas,periewnoi de moi (ain Pert 2002) et une conleur qui leur procure de I'éclat. Ca na Yair de rien, mais je n'ai plus la méme téte, Cela fait un an que je les soigne et le “mirade” continue. » Sonia, 43 ans, a fait le chemin in- verse. Aprds des années de ce qu'elle qualifie de « contréle cpillaire permanent », elle a décidé de laisser la nature reprondire le dessus. Ses che. veux, autrefbislisses et rouxvif, sont aujourd’hui Douelés ot gris. Une fagon pour elle Passumer avec bonne humeur le temps qui passe et sa pa esse, Baromaétre de nos états d'ame, laboratoire de nos expériences identitaires, notre chevelure et la relation que nous avons avecelle en disent souvent plus long— et plus vrai— sur nos désirs que nos discours, FMS. @ 1 Movis-Laur Catena, suture ‘de Laventare couple cura Dare. 2007, Ors «caver: merous tos bone geste ‘Santé 2», a falre Sur lestet Yous.comi COMMUNIQUE Et vous ? Peau sensible et peau réactive : un VECU...uine REALITE Par le Dr Oliveres-Ghouti, dermatologue. La peau sonsible n'est pas uns’ rialRé sbjective, ow um ‘agnosis fitpar le darmateloque, mais un reesent» parle patient Ceetune sanbllts que fen rasan ers d'un Prods cmitques, de produits Whine top inant, op Movosart, od Peau eakats Date fectur insert oot senabiltS colanée : forviennement, fe cts, ls prblmos hermenaux,Aaourl dane to kv payne, fs tudes Sgidéritogiques monte une func tris importants de ecu scan Les SrMPTOMES La seus do dlagnostie pour Je dormstroqus want can redo: Jos mupts ce plant de pes sella deriva perfatament loots syuptimes : vrlerents, sensation ds estaraots do burs, démangeaeer... Capen, be egress elriquss ebssevales parts eat sant scuvant flee partes une rougod, ure sécharat ulanio sree une ne daoqiamatin, ol) importance du Alagus one be dela son pater. WELAUES CONSEILS POUR UN COMFORT AU OUOTIDIEN, fe factor cknchantsenrormemeraux: passaged fo au chal, exponon eu soll, cansameaton de plata pl, sca, Foes la peau vonps wc ine a souci, Utoer des predating et de son contenant pas ‘de substanose itn ferme dans les saw ol ‘champocinge “baiqus'),st curout rterh prvki up mowssun, Pralcor le pros «pur peau snot jel heae . iV eet Votre peau ti picote, démange ? Elle est desséchée, irritée, fragilisée ? Vous ressentez une sensation d'inconfort ? ia reponse: PHYSIOCEL Peat eee ecard Pen ees ives 9 REFERENCES CIBLEES pour éponde i tous lo beans des peaur sentibles our toute la famille au quolidien (nourissons compris) area qua Iso Labocatirs STIFEL® ot tut ft pour mar la smurarn d 1a pat, fs nin hats t pesaris PHYSIOGEL egret hus ed lcempaetion ett stustue ol a pea Le peau ne content ri paraben, nl phéroxyétharal, nl patfum, a oben, rf sliema, Ise sims thats st apabants PHTSIOGEL* en comers pas ro pla. La pes content des phoopholipide, ds wihyodeo, dos squalans, ds stb. js crs hydratase epalants FHYSIOGEL* aoa Ergrds fun frocédé gatniqua da hauie tckeolage, fm lipides des soins FPYSIOGEL sont dispunés de facon stir alps da psa pour une hye optima. * tape frail gene hy Ono * ede re 73 prs ip de ad DISPORIBLES EN PHARMAGIE ET PARAPHARMACIE ‘4 STIEFEL* notre modéle tre bien r Cro 1 FLUIDS WT ty ALAIN PASSARD Le chet atone ae Uarpege, ‘ue daVarenna, 3 Pars, ‘ows offre tous tes mols four racettes do haute culsine» bien-etre. es baies de santé Recettes | Myrtilles et cassis évoquent Irrésistiblement. Venfance, la cuelllette et les pots de confiture. Cachés derriére leur acidité de facade, ces fruits de fin d'été ont beaucoup plus 4 nous offrir : saveurs inédites et propriétés secrétes A CECOUVTIT, pan IsABELLEARTUS | PHOTOS PHILIPPE VAURES-SANTAMARIA ¢ Eon cuisine, 2 faut changer Jes fruits noirs de contexte, explique Alain Passard. La wraie surprise est venue du beurre salé. C'est lui qui révéle leur acicité éléganie,florale, presque epicte. Modeste petite baie, le cassis (ou groseille noire) nnefait pas beaucoup parler de lu. ert pourtant un de ceux qui renferme Je plus de vitamine C (quatro this plus que orange), tout comme la tayrtille, dont la réputation doit beaucoup aux pilots dela Royale ir Force. La l¢gende raconte ‘que les a ateurs britanniques consomumaient quo- tidiennement de la confiture de myzrilles pour augmenter leur vision noctume. En réalité, Ia ‘propagande militaire aurait mis 'accent surcette ‘hisoire pour cacher’ Tennami Iutiisation de 12- dars embarqués! Plus scientifiquement, la preuve ste 'action dela myrtle sur les maladies oculaires ‘Temonte aux années 1980. les fruits noirs regorgen de vitamines et de aminéraux, mais également de fibres. Ces derni@res, Jes famauses pectines, sont si abondantes que le ‘cassis est réputé« prendre » presque trop vite pour Jes confitures ot les gelées, Mais Cest surtout leur ‘268 psychologes magi epere2000 action sur Ja circulation sanguine, en particuti surles parois des capillaires, qui en font des ali- ments particulidrement « candioprotecteurs 1. On a tendance a imaginer le cassis en. ver- sion suerée, en confiture, en gelée,en tarte, alors qu'il se révéle prodigioux associé aux crustacés assure Alain Passard. C'est un fruit vrai, avec le- quel il est impossible de tricher. Sa composition est si particuliére qu'il donne du fil & retordre aux scientifiques, incapables de reproduire arti- ficiellement son arome. Ses fouilles (tres efficaces contreles rhumatismes) sont délicieuses dés lors qu’elles sont cristallisées dans du beurre. Quant. la myrtille, elle transforme tout ce qu'elle cotoie. ‘Mariez_la 2 du chou, a do 'échalote nouvelle, et vous découvrirer ses saveurs inédites, 1a. = Cassis, myrtilies. mares le secret des fruits noirs, cesontles anthocyanes, des pigments violets fortement antioxydants, anti-inflammateiees et antiinfectioux, étre bien! fruits noirs, les baies de santé Coeur de chou rouge, petits navets et jeunes échalotes aux myrtilles Pour 4 personnes Préparation * Préparstion : 15 minutes + Laver et éplucher le chou, les petits navets et les échalotes. sCenen T7 abet + Falre fonave te baurre cans une sauteuse (sans cotoratton). Ingrédients + Ajouter quatre Dallas Teulles de chou. les navets coupés en quatre, © Ldembbarquette de myrtities les cosurs ciéchalotes, puls les myrtiies, ~ 2 écnalotes: ~~ Lalsser mijoter 7 minutes 3 feu doux. Saat mii: + Ajouter un dembverre «eau et llsser compoter tensemble 5 4 7 minutes + 4 pets navets SOUS una foulle de papler sulfurisé posé alrectoment sur ta préparation. + 1 botte de basitic pourpre + Lbranche de romarin + 20g deneure sais + Fleur de set + Assalsonner a la fleur de sol ~~ Ajouter le romarin et hult feuilies de basic pourpre (a remplacer évertustiement par du basic classique). * Dresser une feullla da'choux par asstette et rempitr avec la mélange. ‘= Récupérer le Jus et verser sur ta préparation avant de servic. 268 pyychologes magi eperte2000 Homard au cassis, infusion dhibiscus. Pour 4 personnes + Préparation : 15 minutes [préparation des feullles hibiscus : 2 heures avant) * Cuisson :12 8 15 minutes Ingrédients + Tsaenet ae fleurs amipiscus sécnées (en pharmacies) = 2nomards.de 409 g = 1 barquatte de casss en grappes + 30 gde beurre salé Préparation + Deux heures avant de commencer la recette, réhydrater hult leurs a’nibiscus dans un verre eau, + Culra tes nomards 8 la vapeur ou au court-boullion (compter 1 seconde Par gramme, soit 6 aT minutes}. Résenwer. Faire fonara te beurre dans une sauteuse (sans coloration) y dépasor les grappes de cassis et les Neurs arhiDIScus. + Falre.culre a eux trés doux pendant 7 8 8 minutes. Réserver. * Découper tes homards en troncon et les dresser dans tasslette Récupérer Imméaiatament le beurre de cutsson pour arroser tes Nomar, ' Dégiacerarec 2 cullierées 3 soupe doau las SUS de Culsson ot las sucs Mora. + Varser réquivalent dune culllerde 8 soupe par assiette ane © Waurres recettes ‘De nowvolles recettes pour uno rentiée ploine dénerglesontsur 'siciologies.con feyctohoksmagacine 16 @ = étre bien | santé LA CHRONIQUE de David Servan-Schreiber Professaur de psychlaute cUnique a fond et drigé un cone de madecine Inceyramve 3 ruNN ers ge Pirsumgh aut Eats-UnisthestFauteur de Guerr Pocket, 2005) at Anticancer (RODEN Le, 2007, Ma soif d’alternatif ans son bureau un pewtrop grand, Je doyen de la faculté de médecine de Pittsburgh me regarde avec un. ‘ma@ange de respect amical etde courroux = ‘Mais pourquoi diable un scientifique comme vous sacrifietil sa carrigre en. sintéressant aux médecines alternatives? Je me suis moiméme souvent posé la question, parce qu'elle ne concerne pas que moi, Comment un esprit raisonnable, Glevé dans note culnire occidentale, arrivetil as'intéresser a des méthodes < ahermatives yi note systéme médical. pourtant trés performant? ‘Mon pére et toute ma fumille ont toujours 6té fascinés par le progrés et la modernité, (était la culnure des années 1950 et 1960, dans laquelle j'ai été élevé et qui vouait une admiration profomde a la science eta la technicité. C'est dans cette culrure aussi que jai fait mes preuves, jusqu’a iriger un laboratoire 'imagerie cérébrale fonctionnelle financé parle trés conventionnel Institut national de la santé américain. Alors, comment en arrive-ton a s'intéresser aux plantes médicinales, au yoga at aux brocolis? Ces transitions la se font peutétre toujours AYoceasion «une expérience persomnelle... Enfint, ma jambe gauiche est restée trois mois, dansun platre. Une fois la fracture guérie, Je genou était devern « figé », et chaque tentative de le plier déclenchait une dewleur amrece. Un Kiné debonne répuration. 4 qui je devais rendre visite deux fois par semaine, avait pris Phabitude de m‘emmener dans lune pléce a part comme un prisonnier que Yona toramer- tant je hurlais lorsquil fomait, d'un grand coup, la résistance des tissus. Ca ne marchait pas vraiment bien et Je continuais a hurler de semaine en semaine, craignant de plus en plus ces rendez-vous. Et puis jai fait une rencontre. Alors que Jétaisyenu habiter Nancy, on m’a mis 370 paroles magaine « epembveZ900 entre les mains dune femme qui m’a proposé ‘out autre chose. « Nous allons prendre ‘tout le temps nécessaire et avancer millimetre ar millimére, en accompagnant la détente naturelle guise prosiuit dans les tissus Jorsqu’on leur met juste un petit peu de tension... » Au bout d'une heure de ce travail de patience — presque d'amour, je pliais mon genou presque entiérement. Des la premiére sSance, Et je n'zvais rescanti aucune douleur. Quelques semaines Plus tard, i avait retrouvé toute sa mobili. Ce que jetrouve fascinant dans ces approches altematives, que ce soit agriculture bio phitot que les pesticides et les engrais de la pétrochimie, ou les soins médicaux utilisant la nutrition, la lurniére du soleil, activité physique, la méditation (ou mime le miel qui, selon une étudo', est plas efficace que certains sirops pharmaceuti ques contre la toun noctume des enfants), cen’est pas qu’elles soient alternatives. Non, est simplement qu‘elles sont, dans certains cas, plus intelligentes. Qu’elles obtiennent parfois de meillews résultats et avec moins d'effets secomdaires. Pourquoi? Parce qu’elles utilisent les forces mémes de la nature putot que aller contre elles. Lamodernité vue par la génération de mon pore, ceétait le prolongementdu. ‘MDC slécle industriel: 1a matrise de la nature parla force. Jo crois que le principe directeur de notre nouvelle modemnité serait pluto La recherche de Tharmaonie et de Téquilibre. Las souls véritablos protectours dela Vie. os @ LL fect of honoy daxtromethophan and no ‘westnent an nocturnal cough and slap quality for ‘ouahing chidten and thet psrant in Archies of dopice 6 Adolescent Modena, cert re 2007 @ Entigne Retrouver toutes tes chroniques ‘ge David Servan-Scnrelber sur Psychotogies.com ‘tsar www.gueri. ft ens Led Nose Ne] ool DIFFICULTES D'ENDORMISSEMENT, lat =Ted foley) 10) Peet cet @P »: ovaraoavare econ: cree mirenTaane § c'est nouveau iz \ GARNIER Ni poche. ni corne Avec sa bills mazzante, 2 stick favorse le. ‘drainage du contour de Teal et dpase un gel fois ‘envchi en eating qui stimule la microcirculation Sari Mri Ron ya ga3e le: sOm. Enger stn, DANIEL JOUVANCE Unentrepreneur ‘engage Daniel Jouvance, avec Francoise Simpira,revient sursavle dentreprancur 8 succls et son engagement ‘pour Ferwironnement. {a nhac ae nat uth {EacnsPonana 156 Evanson Eris ot pare ‘S025 snjbre obs so ee bone restric. VICHY CLINIQUE Effet ifting A tépreuve duteint GEORGES Casein ae peptides (amoncopes Asean ge Rect fe devionie C1 food detent mainte le iveau Patio — cftydrstation de ta peau en la coquetterie nae fale er oo Se meee paneer oe Ce get Trot et dursble. Sepak. 20 enon den jonuble ae a Liat GP 278 ts 50 mt Satin pede nace des brelaques Enphumcisetpaaptermcis, crndes de cristaun — Swaraeski fe un pompon Image de marque pour soulgner ‘Apres Laure Mansudeu et Alice Talon, Caetrice eabelz Teepe couture, ‘Adjani-est la nouvelle ambassadrice de fa maison Lancel Dag 40. ‘SacHomnago ne fom gto. 70 € yw calf En wel PACO RABANNE Richement sensuel Le contrast de la frtcheur de la mandarine sanguine et de a menthe potrée associée ble doucewr de amare et du cuir blond. pour tu partum da wii affimée. “wos warts de cals 1 ile fou de satin (Classique, intense ou ‘écafeiné) pour les machines & dosettes souples. Pour un . expresso italien dans CREME DE LA MER lesrégles de tart Retrouver léclat Moyo pres Les dew phases de cette cure RIZE te dents agissent en syneraie pour révéler — ts tuminasis et (lat du teint Le premier soi apse a peat ft la prépare. Ensuite te masque NINTENDO: en coton imprégné libere des Comme unchet acts elaifiants a base algues Nu besoin dt un blanches En ure de sept cordorrleu pour se semaines (deux fos ta preribre régalerDans ce logicet semaine, une foi les suivantes) ‘toutes les reettes sont Proynme LaiieaYige détailies tape par SSE es ppt tope aeec des photos| aD et des vidéos, Nxt Oop doce Lele 100ml paresis at grand magacins ERES Seconde peau Matin ingcte dans Cunivers de la lingerie, {e jersey soyeurt de cette ligne est composé de byera dune grande finesse et une infinie douceur, Lig nie. 1206 ‘tate gore Dongle Eom t L204 b edat rere ene plat iia woe Rosen 6 cater ¥ Fraicheur dfillews Envcis en soe vera, les savor ides se dine an cng senteus (dra gngem, thé wrt. lous tou &t Jaan Marla Tain} ul nous transporter vet sarin irae, Sevres pati Ap CHANEL Globe-troteers Idéal pour les grands voyageurs, le ysttme de doubles siguiles de cette montre permet de connate fheure simuttonément en deux paints du globe, zeman Prins devs 020002002 334), werchmelcom Prk dan ici LES LIVRES Notre sélection du mois PAGES COORDONNEES PAR ERIK PIGANI (LIRE AUSSI NOS. REPERES LIVRES » P28) ‘L.La Sagesse des foules J. Surowieckt Flulite de Fannge parthebdomadatre ‘améntcain Business Week, e ivtefar non seulement un tabac ‘au Etats-Unis, mats setrowe dajsau entre de nombreuses sdscussions-sur des forums frangats se pychologe, de socologie. de marketing. ce coaching denteprsa.. Expourcause: salon auteur chroniqueur sSconomique Ia fouls poutetres Forigine de metteures sdécltons quo Fexpert le plus hab, Une nowelle téorte do ntligence collectwe. serieusement argumnentie par das exemples. des setudesde cas et desexpériences sclentfiquas. lon st ily ades conditions a cee gente du ps grand nombre». Un oumrage preface par Jost da Rosnay — 8 sdécouvnirabsolument cnn cE 2.La Théraple Imago Tripp! Bien des problemas de couple-vennent du fart que chacun as partenaires une vision cférente dumonde. et que cette vision est construite a parar doses expériences, passées. A partir de caconstat leprofesseur de psychologle aménicain Haile Hendric amis supoint dans les années 1990, tathéraple relattonnelle Imago. Fonedée sur tonalse de notre histoire personnel, et sur tutisaton de repéres ot exeretees précis, cette methods permetde créer 374 pacholgks agains» spraréne 2008 dons lecouple un espace de sécurts, Boontaminé des projections de chacun, Elle est ictelairement déer parun poychothérapeute spécalste du couple, ‘avec de nombreux exempleset es consells judicleux TE TEs 3.La Salle d’attentede mon psychanalyste M, Farvre-sussiaux ‘travers de courtes hustotes, Michele Fatre-lussioux nous montrequune psychanalyse peut ébuter desta salle attente: Du protien quiattend un anaysant ayant oubll » 5a s2anoe, au patlentqul appréhende Son premier rendez. vous en passant par ladécorationde le sallapropice aux awagatien: nous vols den pleln transfert! Aa tots grave etter ce pet ounrage nous, apprend patemtar en toute sagesse... Vo 4.Cest (vraiment?) mal qui décide D.arioly Pourquol nous falsons-nous avoir par lespiéges dumarketing? Pourquat prenons- nous des dctsons rratonneles? Pourquoi nous tassons-nows lurer par lesillusions dds publics? Apartirdedeaines expéitences auss| variges qu stonnantes, unspécialista américain économie comporterentale nous montre comment nteesprit appuue naturelernent Sur les comparaisons pour fare des chotr. Imetsurtout esilumiére ls fagon dont les publctares utlisent as fates denotre logique pour nous duper et a qual point note comporternent ‘rratlonnel® estbien souvent prévsile. Une écrtare alerte rend cot essal passionnant bt accessible 8 tous, am ooo ET 5.Le Développement personnel pour Les nuls Collectif Congupar des pays américans, cet nome parénous explique en tat, et defagon brllante, comment vitisor ta programmation neurolinguistique (PNL} les thérapies: comportementalos etcognitwes, Thypnothéraple ete coaching. Avec tes cexpllationsthéoriques simples t accessibles, est une vénnable mine exorcices ede consels pour tous ceux qui veutent Sessayer a cécrypter teurcompertement, lotnir leurs objects, agérer leurs émattons négatives Identifier leurs ereurs du passé ou leurs ressources caches. or Es 6.U'inconsclent estell polltiquement Incorrect? L FlocthetA. Pellé Dour psychanalystes simierragent surla place de leur clscipine dans novessocietéet surlareprésentation detnconsciont dans noue monde ‘moderne, En reprenant une par tne tes grandes notions dela psychanatyse (teedtpe, le fantasme ta fonction paternell, te complaxe de castration. elles font lune mise au point sur leur sens Initial etsurcetut quillapris ayourehul Une approche saine et nstructne. OTE 7.Psycho spiritualité G.Dorsaz Selon le psychiare psychothérapeute suse Gérard Dorsaz, ta psychiatric vabien au-dala de tablologle, pusquil sagitde prendre encharge (stotaing dune personne, done son corpset son ame. Ensappuyant sur apport de la Philosophie, monre comment la conception chrévenne de thomme donne & 1a notion de psychisme ce petits supplément fame que chacun recherche: DAristote saint Thomas, en passant par Paton etViktor Frank, on rececouvre Ie (a psy Alalumiere de laspirtuats. REE OEE TEETER 8.Femme et Déesse ¢. Champougny Oddoux Psychothsraparn, Chstine Champougny-Ocdoux nous plonge au coeur de la forint en expliquant que ‘toute femme porte on ella tas archetypes des ddesses qrecques Déméter tamére Nouri Aphrodite Is représentante de amour; Hestis, la gardtonne du foyer. Lauteure propose aussi une méthode pour appnvotser et Integrer tes qualtés de chacune elles. Une manieretudique cde travalller sursol! NE AACE Pourquol Lavie passe plus vite amesure quonviellllt D, Draaisma Cest au débutdes années 1990quun terme lax mémote ‘utoblographique est vonu dria lo stockage des sowentrs cfoxperionces personnelles De impression deddjiou au, phenomenes (es faux souvent cde laréminiscence alaemémone absolve», le Prolessour histoire delapsychologe Douwe Draatsma Siverture au-dela es frontiéres dusavcir de lapsychologee expérimentale noc ORME + pasholglesmagaine 17 LES LIVRES ESSE (es otservations, agro-industrle assist «sudouéso ouxa «12. Les Blenfalts se fondesurune lamémolre, parerdinateur, ‘haut potentiel», de lalumiére grande documentation LePaysintérleur tenfance,tame atta dictature sanitaire alors qui estencore = SUT VOTE Santé — scientifique. Pour tout ‘A. Maurel, nature, la création.. pour cltoyans wasdiffiale de cerner —F. Marches! comprendre sur les dudicame burp. 208 Sia cae map auarninerea lmnonaunale de solawantl'ére de sur Vavenir du premier De plus, Iécole rest bon nombre Infrarouges et les UV. {a psychanalyse? LaNourriture sectaur économique ‘pas toujours de complémonts Editions du Dauphin, Volciune imposante des Francais de notre pays. adaptée pour accusilit alimentaires oude 212 p, 18 €. et passionnant P Folllet Editions Que, casenfants souvent —-médicaments. anthologle dans: Comment mangerons- 248 p, 29 €. en souffrance, Audelidesonaction Cinéphilo faquelleAnneMaurel nous dans trente Professeure antidépressve (ire = ©, Pourrtol rassemble des ats? Anclen directeur Les Silencleux de psychologle du motre article p. 59) Nornatien et agrégé Gemecietetiss, deneciertede. dl agron tireigware __—_rendinpafam es lami ducel>, detadiresionsicy davebpperem,Uerergelurineuca _daphecopi, criekebes! Guana! Hemeipiki pmo emer sicicuiae syria Passes) cormieprarnid’ | CkicrPownlsit eats. eee Saas, sempeee” ‘eameneae BIKETMGLUy eSURacwnins: Qravicame GuWMEE /pareee notes de Journaux, ‘agronomique(Inrajet —técle les sourds sont. © delamédecine avec le premier jot nous monte ainst DDB. 242 p19 sur leur mode hormones de apprache originale, lettres, narrations, membrede (Académie aujourd'hui encore lessourds et de et le chef-d'eure, est que chacune posséde defonctionnement croissance, rédult Partant ¢une ‘aphortsmes, po8mes.. destechnotogtas, objet d'inégatitas ses combats ‘aussi une énigme enelle des dons AL.Les Enfants et propose des lecholestérol, distinction entre Denombreux auteurs auteur se fonde sxandaleuses, quotidienspourrendre propre a la création Inexploités sowent 2 Haut potentiel solutions pour leur faciite fassimilation Descartes et Spinaza @Proust.en passant —_allmentation pour taconsultation sllencieuse» sa juste —-_Lauteure en explore consdence, dons On parte de plus encadrement possible, _prévient les caries. de laliberté. passe prtcianas camera eecwaien pea inelpaiaue ee Gisgemee cape rinagon, Bice rare Stendhal-racontent —_praspectives:aliments langue des signes informations sur avec délice pour nous auljour pour sortir enfants« précoces», 184 p, 20 €. accessible et complet. connus que Matrix.» tamicmcammaamer Lene LaGe eae puree du mot Lestartes sont ou concus surmesure la Piné.Salpéwrire, historique du maniere dif férente. — classés parthémes: en laboratolre, ‘Parts, Jean Dagron monde des sourds Une belle lecture! oY 5 so ae pate 6 . Fee ae See men re coo Ae a ae = de temoignages, yey a ee a _ ABO! N ais U: ta sree ge batons rene ie ay PL eee reussitepouraie —-- métamorphoses ® = Secular Seppo Eee ps Set fa reaben he met de Uautre sirichea coux qui Helen Keller, née Peet ciialivies wage Bete de now pchubsince nele connatsentpas, _sourde et muerte MARILOU BROUSSEAU Prasse Plaret, asumétamorphoser eee ere 288 p. 208. te tragique de son tan ein slencinux on quite de mecangen existence en destin (Femour dana dew cnlloey a ndolocent 9.Les hors ducommun, seafiiqes enfant la nciroees demon Inachevees Partant de cate ee LLsitior igure enbiémangue eee eee De nombreuses mak passantauss Tautcure nous améne au cau dea cewvras musicales, par laviesacitée ‘Sechiruesinterieures tneérates piturales, de Martlyn Monroe Waltraction’ — sseucrzerarene-einrze seeNzemaets-won-we 7/2007 cingmatographiques, ou parcelle da : Steal fe sontresiées Camille Claudel - aa Inachoves: Turandot fa pychologue een rer dePuccn $3Joursde Musil Mazet nous Eager ene nee poe aca Perec, Une pariede —_explque comment eee ee rN ere ee eee compagne de Reno... (ostemmes antic peorertet eerie eet Coats Sree Cette speaficns qui pouvoirde « soutenir {AT poytetoges maguine«SepembEzOO8 LES LIVRES » X-Monou Forrast Gump au crible tin, desonimterogaton is pourmontrer Stig tue 3 posophie esta tcewre ‘aussi blen dans les lwyras qua ('écran, Une = lecture absolument sdélectable! Pero aE 13.Etatsdecrise [ECR A. Oger Ados.tentenaies, 14. Les Gens. quadrasou seniors... du Balto les crises de we F.Guene se déclenchent tout Un peu polar, un ge, marquées par peu acetal ce lesmemessentiments nouveau roman do se révolte duurgence Fala Guéne met etdemupture avec enscéne avec une existence passée. _tendresse incroyable Touoursdifites das personnages sowenthormonales, comine onten crotse easphases elds ‘tous tes jours, sont e'autant Des gens simples, plus essentelles pas forcement basin, ‘wells partcipentde nl inteligants nt notre 6volution cutté5, qui en ont personnella.Forte da pris plain a figure ceconstat Ammelle et quifont ce quits ‘Oger rédactrice peuvent pour enchefdu magazine Sen sort. Onva Prima, enchaine olser danse récit lestranches de vie polyphonique un = jusqu ata rewane, patron de bistrot Vage deta demiare ——racista trouvé mort cenise— et muttplle les (qui 's tue?) bons consells pour une mereda passerces toumants, famille hystenque, puisés dans sa une ado midinart2, propreespétence un handicap ‘etdans celle de un pere scotch ses prochas. Ses devant sate. Talent ropes ne manquent —humouret justesse uc humour du tratwont nous tas i émotions rendre attachants, TT EEE 4378 payobges magaine « epembre2000 La Peau d’Anna N Gendreau Une version contemporaine de Peovd'ane, avec un rol attetnt dBizheimer qui veut ‘vor sail callact ayant prs la fut {tes Jeune. Aujourd hut Anna est hantée parle souvenirctabus plysiques.et dun possibleincesta, Has ce pre. quelle tant ars. demande, Sur catte tame, Fauteure construt unehistore polgnante oii est (question de sacrets do famille, de falls dela mémoire, du sentiment paralysant de culpable surtout. de pardon oS 15.Pourvous D. Mainard Pour vous est une agence créce par Dejphine. une jaune femme sans attaches, an da réponcre aux demandes sans cossecroissantes de services lapersonne aide a damicie nounou particullere lectrea, dame de compagnie, Mais, plus que du service, Cast du reve que vend Delphine, etelle lefacturetres cher: Une demande strange ta destabilise Un roman gringant quivous interrogera sur la compassion, argent. mais aussi sur las wales valeurs dela vie seo TES Iétalt une fols peut-etre pas A.Tadjer Mohammed ne se remet pas du épartde sa tle Myriam. Et cerfest pas favoira Soccuper i Gaston leche decelle-ch quiva alder Alors, pour se console. lracante a deurvieux jouets sa version des fe ot Une Nuts Un conte oi test question de querres, digerte. 'smours dramatiques. de tortures, imSgrsre, ddedestins broyés et de rencontres salvatrices, Cardeit \adéclaherdun jour mmauveau cet amour exclusif quit parte ss file EROS oa 16.Tant que Je seral nolre M. Angelou Vautobiographie de cette fermme chamtausa, danseuse Journalist, actice écvaine et surtout fondamentalement imittante. estune rate lexon énergie, Contemporaine da Martin Luther King, daMatcom X et «das mouvements de tutte pour les dros civiques, Maya Angelou 3 poussé tres (otn son engagement Une hustore de combats, amour, dda désilusions et plus que tout le portrait une femme qui ne renonee jamais. —— EE Les livres du « moi» SONDAGE PSO5/PSYCHOLOGE'S MAGAZINE JUILLET 2008 Ee classement est realise a part dun panel compose ae 1500 porns Ge vente lates wachonnelles, grande dlstibution & magastns sp élalsés} E Biuuer ss ents 2 Ptaun et son ornare every dans un 4 Lecamersevacancespnia 5/28 que pos a Pein Fle qu ne vous posgrosir 7 La chaeur gu cer erpice scope oul 8 micas 9 26 Dessersq een aon 10. Comme qu voutait Enehewreia 1D incr ar mesue grace Nitenroneraminoe 1 Ae Bontew aees0! 11 Nop mstigen pour eve eure? 4 ta Gare dezmencaure AS Ventre plat Le Homéapathle AT Canter exercces lev adulces qulonteechelescours eestonsocasle LE LePedtDécodeurgesiual Ble Pope porte 20° Camer inure conaspendance pour priemer vote coupe En gras: teeowr aureun omtun fyvakamnina Hehe fon 2908 Ao Bao (ae est 208 SBaatnieie | Seal 008 cn Lape custome 2008 roe Gnest Hara son 2008 ana Fanart, 2008 evede Heonerel Robert arn, 2008 Bee scireter Faber lation, 2007 ‘Pere Beem are ErGregeny Frank AIBN Michel 2006 ‘awrenecounetie ane canter, 2008 ‘lan oetanos ‘tum chet 2005 ssa Nobo Lee a00e Jeanne Siawé-Fachin cle Jcot, 2000 “en-Caute Careré Pon 2008, Ame beet tate Pras Aan oie edi 34 Fedetriom Mera 208 Tesh Henge Fat avons 208 Sm roion ant 7007 ‘aos toute Franch ae Fal 2008 wvetiementapparusdanece instemen, Blen dans sa téte... et dans son corps Voici la rentrée at, avecello, la nécessité de se remettre au travail! Avec 60 Jours pour entrofmer son cervea, le docteur Ryuta Kawashima vous donne un coup de pouce pour optimiser mémoire, logique ot rapidité, Dans un autre style, Laurent Gounelle vous aide A trouver ce quivous empache Watteindre le bonheur avec ‘Vhomme quivaulat étre heureux. Pour garder un peu dela chaleur de Vets, vous pourrez feuilleter Te Cadber @exercices pour les adultes (qui ont sétie les cours cechucutin seudle de Prédéric Ploton, LOUISE POTHIER vee RELiine Tir) Bere eae Te et eT 3 rere ery Pa fu prixde 20 &* auteu de 24 (0-2 renures PSYCHOLOGIES au price 27 rauteu ae 26 Une resturecontert @rumétcs ov x15) ‘nus dsposeec un art aces ot derail Calin aux Iermatore vous concemat cs aNiGhON 8aze9z vchologiesmagzine 470 :Nature & Solutions ods) (ol icra om Le réservoir d'énergie : votre nombril’ Sa stimulation quotidienne a aide des soins ia S Ce ee aI Co ae Ge ‘émotionnel rapide et durable. Ciel Coda Ea Peco ora dg Pee aC CM eg Pe ar aera) Cea a ec aLe Caan Cm ed Tr a ee ean ec eT ee Umi Seca oo i seal 73Y) DU UEC SOULE Ue www.naveltherapy.com CriCy Ey} ce cy EY) UC AU Ut Sey She CL eee Le Peete Meacham Les annonces du mieux-vivre PSYCHOLOGIES MAGAZINE - WWW.PSYCHOLOGIES.COM 182 Lagenda du mois 186 Mieux-étre 190 Formations 197 Thérapies, développement personnel 200 Rencontres 200 _ Vie pratique ‘Four une parution ns Les annonces ‘ou mlowe-vivre dans Psychologies magazine Votre annonce dolt nous arvenir au plus tard te27 soltt 2008 pour une parutlon en octobre 2008-et le 25 soptembre 2008 pour une parution en novembre 2008, Lucie Guercin- OL 44.95 8941 Lucile Bourgesis -01 4: Nathati Thérdee Herrera, assista Lagenda du mois sujets tals que « enfant difficile », « Renowveler sa sexualité au sein du couple » ou « Un mandala pour réfléchir ». Un Programme & découvrir. Formations * La psy pourtous Savoir Psy est une école ‘Toute Fannée, Paris, de formation agréée, ‘tps de Vaence (26) fondée par la psycholoque Aens.: 0148872787 Elizabeth Loblanc et cet www. savoirpsy.com le psychiatre Pierre Coret. Son originalité : présenter Initiation ‘un large panorama la sophrotogie das théories at techniques Cest le docteur Patrick- des différents mouvements André Chéné, auteur de la psychologie de nombreux livres sur et du développement la sophrologia, dont personnal: psychanalyse, Sophrologie, gérez votre psychopathotogie, stress (avec Marie-Andrée gestalt-thérapie, Auguler Ellébore, 2004) rlaxothérapia, sexologia.. qui a créé Académie Cette école propose de sophrologie de Paris. aussi das formations Cette école propose professionnelles en une formation certifiante, psychothéraple, atdes des modulas thématiques, Journées de sensibilisation ouverts a tous, ainsi 8 différents themes de que des week-ends la psy ouvertes é tous. Elle dinitiation, Ces stages de vient de mettre en place deux jours permettent «Vivre mieux », modules avoir un premier apercu spécialement congus pour de la théorie et de la te grand public, surdes pratique d'une méthode EVENEMENT WEEK-END ANNIVERSAIRE ‘Les éattions Le Soume cor spéctalisées en développement personnel, santé et spintuain, ratent leurs 25 ans avec un \wook-end exceptionnet de contérences, zteuers et tabtos rondes sur des thémes variés : notre rapport & Vargent le ‘aa, {a rotzxation pour entants, ta psychogénéatagie ot 1a ‘couple, le tantra. le cramanisme, le décodage biologique.. (on pourra aussi partielper & une table ronce sur los «créatifs cutturets », assister 8 un concert de ta chanteuse: ‘Nawal et 4 un dlaporama sur a communauté de Finahorn, ‘es 2 et 2/9/2006, carne emu @Cogolin(83). ix 4O€ (25. pour nejourné).Réseration conzallée, Rens :009454.0411 otyrmscufiedorfy 182 pyctolades magne» seperbre 208 de plus en plus courue en France. Prochsinswesk-ands ‘1200 12/10,2008; Bet 9/1700, ‘Paris. Prix: 2286. Rens 0145201994 etwwrw. scademir-de-sophrologiesr * Letoucherconscient Ecole du corps- conscience, des psychothérapeutes Nathalie Alvarez et Michet Claverie, propose une formation & la relation aide par te toucher — qui peut étre un véritable util thérapeutique, car prenant en compte toutes les dimensions de Votre humain. Le cursus complet. en trois niveau de vingt jours chacun, est fondé sur une synthése originale de dittérentes approches thérapautiques et techniques manuelles (shiatsu, réflexotogie...). Premise ycle apart de novembre 2008, Paris et en province. Rens: O46T69L370 et worwecole-comps-consclence cam * Vennéagramme etlapersonnalité utit de connaissance de soi, Fennéagramme permet de detailer, 8 partir un diagramme, neut types de personnalités, puis explorer tes points forts de celle qui nous correspond pour micux les utiliser. UInstitut frangals de Vennéagramme (Ideodynamic) est ta promigre structure francaise exclusivement consacrée a cette méthode. IL a été fonde par Fabien et Patricia + + L'image du corps Le psy chanatyste Joul Clergat auteur de nombreux tires, dont Comment un petit garcon devient-t papa? (Eres, 2008) anlmera deux journées étude autour de. « Vimage inconsclente du corps», titre du livre tondateur de la elinigue de Francoise Dolto surle corps. (Seull "Points essais. 1992) Organisé par FAssoclation d'analyse psycho-organique. esmadis23/% et 7/10/2008, ‘ABoria. rb 135¢ {70 pour une journée). Rene 083070718 etrnmaapoassasr + Le corps et Vesprit Le Wilt Forum du Grett (Groupe de recherches ef d'études on théraples transpersonnoties) se déroulera autour du themes Corps ot transpersonnel », Trois Jours de conférences, tables rondes et ateliers qu! réuniront une trentaine de spécialistes do [a rolation entre ‘corps ot esprit. tols que Anne-Marie Fitlozat, Patrick Baudin, Annick deSouzenelle, Bernadette 8tin.. Du3.au5/10/2000, ‘Dourdan (04) Prix:consuer i te web, Découvrez qui vous étes vraiment ! Depuis que le dessin et Vcriture constantes dansune méme érture waistent, des érudits comme le Cest sur elas que travallont les philosophe Aristate, ont remarque quill avait un lien entre écriture lune personne et son comporte- ment, la graphologie ou “Science de |Ecriture" était née. Elle utilise Esprit de decision - dévousment - aujourd'hui des méthodes et loyaute - dénendance ou des approches qui * Ca tempera 4a compréhension de ment = extériorisatian fa personnalitée sur 3 ‘ou intériorisation - ‘lous fondamentais: affect » utaine- Je relationnel, Vintel = resistance 3 la fatigue lectuel et Finstinetif. + optimisme + mobilité hd pruistarce de travail - lo Gaghologue profeicnad lnitiative » combarivite ~ integre toutes ces variables et Tonretiowe cranescararereiques ‘application au travall- discipline ordie et méthode sens des on A pécouren er newvoven A QUI, je souhaite béneficer de mon ttude de Personnaite Gratuite realises par Mnatitut BPH. Mme Ome Ove Nom Adie cede tena |_| LAL | locate Texte 9 recap au soo = 1 respansabilites prudence synthase - sens de ‘organisation - ambition + niveau aspiration + imagination céative ~ facilté possibilite devolution - esprit dinnavation - curiosité d'esprit de reaistion ~ organisation de intuition -sens de Fessen til ~sens Vespet- culture Faculté asin du detail-rdalime sens critique lation = faculte diexpression = - équiibre = stablite - egelie facuited’observation -senspratique a’ veur - emotivite - sensibilité facutte c‘analyse - facuité de _sensde rhumain-. LLinstitut OPH vous cifre oratuitement votre Etude de Rersonnalite, ‘soit Fotudo do quolquoe cracéristiquos’significatives do. votre fertura, sans aueun engagement de votre part. Veuller simplernent recopler le texte cedesious et fe rétourner par ourticr portal (len telecopies ot fes-xeanness.ne-permettent poo Un travail de quali) Institut DPH - 14, rue det Meuniers . 75578 Paris Cedex 12. Jpignas imptcstivemer quatre timbres pei fale de domi, Fite réservés aur personnes majeure ecisdelamain a Orote L Gauche Lagenda du mois > Chabrouil deux coachs qui viennent de publier La Spirate dynamique {InterEdttions. 2008}, et propose our que inconscient ‘un gycle de formation hoisisse lui-meme la complet et certifiant sous solution au probleme, forme de week-ends Le DOJO. dirige par et de stages thématiques. les psychothérapeutes “Toute tannée, a Paris. et coachs Jane Turnar et ‘Consultee programme. Berard Hévin, coauteurs Reng s0844357872 du Manuel de coaching “eto enneagramme.com (InterEditions, 2007) propose une formation 4 sa mise en condition hypnotique. et le praticien utilise des métaphores ou des récits + Lthypnose compléte en hypnose éricksonienne et éricksonienne, qui sera Finconsclent présentée au cours d'une soirée d'information Gratuite. Le DOO propose aussi une formation au \Uhypnose éricksonienne coaching, 8 !a PNL. facilite la communication aux relations humaines directe avec t'inconscient. at La psychothérapie, La personne participe qui seront également Mise au point parle psychiatre américain Milton H. Erickson, Pare sae rs ) GS eu ears crac ma TARIFS ‘France amttroptai—i (117 20-€ ny le 0819 hier 1am) + Bharati 13 a he ans 2m) 52 a he dea e* ‘on Tah (IDV) 738 € ie 8 hea eng od ‘TOM | an 11071118 & ore retro POUR SOUSCRIRE votre ahonnem ent ar eure Pryealogles Sends some 1 704 WOrte Sant Geneve Cae glam par chanue bance pa. a erie Gn Phos. ar théstona ven 8 tes 1 ure. Bete GHUEESS 0675 07: 479) wins tem ow ron ovaanaeerso74 BU O'AUTRES OFFRES SPECIALES sur interiet wo orensiepescom, SUISSE: | rar CHF CUCU Sh Came pal 38H 1275 ie VT ARRPAEL(AGE » wud eh « nal; pbresinbn Bmp ich CRUMDA 1 paw 80 SCD + aes. URS-OME LF pur S$ nf MOG 95, te Lae, Moe, be, Hl T= (0302119 + raw omsring cam © fm apemageempen com AUIRES PAPE ti ings spi wrens appl be ade umn de ion Famer D4 pyctolades maces» seperbre 208 présentées au cours de soiréas d'information (consulter te programme), Soiréedfinformation: 1 9/10/2008 Formations ‘tovtetannée.a Pari, Rens.:0149365422 etwuneledojetr Colloques = Festival de lapsy Le Fastival des auteurs psy, créé a Nimes en 2001 par tAssociation francaise de promotion de tusage de la bibliothérapie, est un véritable congrés de la psy concu pour le grand public : to temps dun week-end, des psychologues, des psychanalystes des psychlatres, des médecins tous auteurs de livres de vulgarisation de haut hRlveau. sont réunis pour des conférences, des tables rondes, des atatiors.. Porm les invités cette année : Christophe Fauré (Aprés le suicide d'un proche, Albin Michel, 2007), Jean Cottraux (La Force ‘avec so, Odile Jacob, 2007), ‘Thomas dAnsembourg (Etre heureux, ce rest pas nécessairement confortable. Las Editions de tHomme, 2004) Dominique Servant (Relaxation et Méditation, dita Jacob. 2007}. Les 27 et 20/9/2008, Nimes (20). Pree: seton Ue nombre de contérences. Conaiterle programms. twvrefestivalesauteurspay.com Ea * Ecriture et parfums atelier Aromadit» de Rose Fourcaut, sophrologue et aromatologue. met en jou les parfums des hulles essontielios, qui deviennent le support untravall ¢éeriture, Une approche enneut séances de trols heures réparties sur année, partir du 9/10/2008, + Veau dans tous ses états Les Journées toulousaines de eau, organlsées par Fassoclation H20 mon ‘amour, réuniront une vingtaine de spécialistes autour de conférences et atellers a themes :Feau minérate. les massages, lablosiectronique.. tes126¢ 13/9/2008, ‘Toulouse (34) Prix: 2506. Rens. weumcefferresciencescom * Musique et Jeunes Le Salon de ta musique ‘et du son 2008 présentara un « parcours Jounesso>, avec dos presentations et atellers spéclaux pour les Jeunes :pédagogle, orchestras a t'école, los métiors dea musique... Du 12.au 15/9/2008 3 Pais Expo, Pore de Verses, Aris, Pr :12 € Rona: ‘won salon-musique com ESPACE €O-Q10 ; votre dose quotidienne d’énergie et d’antioxydants S ANTE BEA UTE D-STRESS, : |a solution anti-stress Le tits et enVtonmrt conl ctl, ‘Le coemyme Qldeat! iment de ve visi. DDScourer debe Semen Tie ghvinconiadleael, soa Ene action date price ACO-QN | ‘Got vid, ketal, pert de concentration, rou ‘Serauts 30 mg de coonryane QlOjpdlule dusommeil, pete de moral, tendon nrveuse ot eure hallaias po ee nels ama ‘Ore découverte’: commande une beite ‘CO-Q10 (60 gébules.29,80-©), recever ‘gratuitement une bite de 30 gélues avec mat aap Labor te aSeuvese etcorr tee APagtOy 1 0546 56 10S oa wenaborabired ceceom fh a cama ahs ge DION, Staoes Examens ? Fatigue ? Stress 7? ERGYSTRESS pour retrouver sérénité et vitalité ! “Une formule complite Abase de micronueiments saynerpiques (amagnéstum, vtemines H, taurine, EaPhamace -cole ACL 7641943 Ftp mma 1-€ babe $0 cme (Commander our ewranarpacep com on 0477 39 18 VERT CALM : La rentrée, No Stress | ‘Agmts ls période de vaca ces, quoi de plas normal que recur at taal et vex obliga an | Poor une sends en wore sani, Dourste ‘Sopclicunny fn) poe daa fete propa art Gm coupes & alate gue, noe, (at aatons efestnae conte Memoani, Re toiver det infermitiona plus coniaplates q go Tanxittd of be crea ieee! J Usetcoce 4 Peer ira seme es! Cine TERIA e447 51 es Ne caueees bemene acre aa estes = Institut de Médecine Traditionnelle Chinoise Cycles de formation aux Cartificats et Dipiémes d'Acupuncture, de Pharmacopée et de Médecine manuelle auvrant également aux cycles de Dipldme d’Eludes Approfondies (D.E.A.) par spécialités 20 2028 par [Académie de Médecine Tediionnelle Chinise das Universilés CE tal de Pk of Shangai ee MN LU ae ME Moelle Melted naL Lae sdvad eptrer eenex Pex easa 7251 (crn | nivinf tt tet peiacom = poydoledesmanine 185 tA e Mieux-étre Rone _ POWER — PLATE. < Pots mas st a Se ie inca Ron rae Rae (ul menentunielit ro ao Pom a coucat vaste naisy HEDGE cg es eh esi sm mage com a wssransaoaa Fanaqe anes nl cant Nichéte Brochard 06.22.80.55.73 CONTACTER f ssucrna/mamomeA rts LUCIE GUERCIN Feamiqemeentyrn onresin etna Cilonce wt ota 5 Sur ROV: 06.65.04.42.18 LUCIE: « mssicare PSYCHOLOGIES.COM famereaen cr 7 an Gratomele ate 3ere Francoise Brtk-O6 70346848 \ f op THauce wy ry iS } ] r } eT i ea ¥ SY TLL PEEL alternative naturelia pour une belle poitrine! 320 stands, 180 ateliers coal 10 conférences CU a ee Rees Ce eo eee ee ee Rea) Oe eee ee mee et Ce rs Appeses! 082! 605 587" i oe acorn Cc Cece Ca cn, Cee eee ee ee Power Plate dans Iae Centres Premium En a rms ABONNEZ VOUS A 4 rin HOLOGIES « PEUT-ON S'HABILLER to GRENADE ... ET RESTER SON MEME 2» « BOUGER SANS FAIRE DE SPORT »... . AUTANT DE SUJETS MIEUX- ETRE SUSCEPTIBLES DE STIMULER L'IMPACT DE VOTRE ANNONCE ‘A PARAITRE DANS NOTRE NUMERO DE NOVEMBRE 2008, ° RESERVATION: LUCIE GUERCIN 01. LUCIE@PSYCHOLOG! ANS = 2 NUMERO POUR VOUS AVANT LE 25 SEPTEMBRE 2008 wine ae dANTIO) CYD AN . (@ 128 tort dersine myst da coucboge (ostiden oy scunslonael Ula Brevlde, nas rt Joe cousins octets 3 fo meng Toate fe oynsions pow torte law oboe confor Veire convertible hate gunn i part, pe eriranchle & s PSYCHOLOGIES MAGAZINE - Service abonnements - 5 708 - 60732 Salnte-Gene ibve cedex 012 cars, oa ee NOUVEAU Psyc st at je choisis ma formule : a 22 ruméros pour {ou leu de 77", cl dauctert 11.AN: 11 mumeros pour 29 € saulernent au teu de 385", sot une reduction de 8,5 squlvalart 8 prés de-9 mols de lecture graturte. se regie par: Mme Nem: “cheque bansare ou poste a orate de Psychologies magazine Mle Prenen Heart baneshon*| yy Lp dP | Aatease: ate ae vate i Sryptogrernme |_|_1_| Si ee ik. PoaTT we ae aris (Date et signature obiigatcires | Ta tititit mal »- Code postal |_| Lif oT ed a See Pee eee Td en oe ees e Accept qs menE-mail ect Grertuctomenttaranie& a prteriie fanmail tate ove dp Foeparterarer af cpponondate part AGs haan fa 09S. 208. psychologes mugaie epee 008 Formations ‘Toutes ies petites annonces pot Toutes disciplines ptcouvner.apextigat pu | | paoevamecasnmnic. surt2ao0 ‘éconessiococigue AaFonmaton de sy erate ‘Stages tut pubic Pars Province ‘AlaPsychanayse imecpate Farman de prt DE-yon Formatentplonaite (0476.30.45.60 warn edblye.com bee AOR SIPS Joumée cinta: Samed) 27 Septembre ctondiensoeiapncwotoce | | Al Maree Pit lie ce Fas Cours Pa wu parccrespensance Siaes-conirenes-couchng- ens ‘wc formation com 016744960 Du at 1 eptomere a Faris Teme nematic aout a9aUILnaeTOE APRON Cement eae Pere oS MUTT pchmage moat te epoca wpepscomnare {mere sean 2:01302) mere wor. ecolepleritude.org 9 Prcanonant cours nooner Tt Draiarc Cae gecori Alone ering ILMorna ree 2b s jupetnecponiquornce _robematgrallcon-OLAS2797238 cae Pa Formateut en Relations Huis oe Poytathen pute roca Communkton “Eahaar Pnfeomste potato, Cahactar téoamsntton sur re te warldfafe ALPES MARITIMES - NICE cfpni-france.com Payshatharapeatn, ArbTaaempadn Sophmnogue, de 70 nos DAL Trimageiarwionet| fg PNL agréée nipnil Oe ae COACHING. Sees ENNEAGRAMME Portes ouveres le 20 04 95 31 04 13 490 psychologes magi per 008 Jed 01401305 52- wwaM.cnine ‘9 ORNATIONDE REA TOURS 11/12 octtre 200800 Dates Mane Rite :081445 8173 FORMATIONS IROMERAIUTE —-_ WWE rlonsensemble.173.hr COLE DESOPHROLOSIE ‘recut tmation on nvemere 2008 DansteVar Tl soa anaerL warwanichelereud.com Centred dv eleppement perenel «tprofesonel Le DD rve Diabet 00 PAI TH 01495 512 Web wed HYPNOSE ERICKSON. JUILLET: UNIVERSITE ETE Journées gratuites Rencontres = groupes de pairs - Théerapelite alisha Saray ueealcoldsjic 4 preitlel sh sip) pplebsteie[S ogee els ert Pho e ere EDRA @ J} Ecole de réflexologie appliquée [Nice / ClarmontFeurond / Poa) * Formalfons ow mio dei Formations & fa carla ‘Réflerofogve forms a! Her-te —-Raflaxclagle plant hbo) ‘Réflexotherepaute -Aromathérapie famitals -Aromathérapeute -Dibtitique ef nutrition + Formations certifiantas cima dae EDRA - Tél 04 93 16 08 06 - www.edra06.com - edral6@orange.fr PA Cee ps) pee) azne oy Lest (6) SOMATOTHERAPIE FORMATIONS CERTIFIANTES Sipe reritrerer a Avalvae intburative Reve Evils ‘ae foo pera sss cpio sis tne UAE peice Tatn eso ahr An mt, aici smceasrtoom cao Seekiemoger snes! | Seentgeperctntanl orate pesos Sale Sates sare cane ec i te Se Someta tinemm spear soem wen Scene ee ser (een te ent & PSYCHOLOGIE CLINIQUE ET APPLIQUEE Caghane2 9 btn ematngrtergert Filan salina Beer, catenin oe ose, aap Ne Van err a a ane pa eee sta elle are Dur pete st aan te “e MASSAGE CHINOIS = ACUPUNCTURE PHARMACOPEE ‘= VENTOUSE = SHIATSU, s AURICULOTHERAPIE = TAUIQUAN, Centre @erscianement&-Aiens 180) Joumee d'inttiation gratuite sur inscription préalagie i vOaAOS IFAT ideale agree) § rue zenghen «2100 Saint Overt Tal -03 23 67 07 60 temte;ner Une Formation Soupla seoucermuan win Les annonces formations Cee et) Les métiers de la Santé au Nature! NATUROPATHIE SOPHROLOGIE TECHNIQUES MANUELLES Bai ruc ka Fayetio 75010 Paris 0) 42.8209 78 cenatho.treetr_| Psychologie Générale : gs freak oa ce opens oa ee Psychologie del'Enfant : ‘Comprendre Fentant grce une méthode accessible, claire et ‘pratique, pour les parents ‘Stes professionnel, plus d'infos >. PSYCHOLOGIE GENERALE PSYCHOLOGIE DE LENFANT § (mime. iN, £1 My ow rénom os j cr. vie Ted Ta? feyctohokesmagatne 191 Formations ALDATION DE VOS.ACQUS lontrmament us es aropecees atc] Nor ‘Tug te sn pads ib Sos ee aes ‘nye pce nectar sano pil sens ‘einai te tte paca hdoution PML mocpe at ase i sie qo ei TH serie Lr owes pers ‘Minas mnnDucins Ob En chow cate te mate rps ane geupe Esme ntact tn es mane soe a kc Tema doct so dene olomnae pun t cya de mance ‘FORMATIONS DIMLOMANTES EW Pochothepy PM, Atchley Caen al muscothega pphes cpa eomattrap lason Fda Sotethaupix anmaton poring cul on ree mae ge eo coe ar no ies a ds Sends aici ah Seimnekdr ahd: E2 ae “Done ue ste Memes 'MODALITES De IPLOWATION: fi i: Sg pt teen ie eh ne Nenu CMCUUe ees See Meee eset i ee ~Accompagnemen indivduel de cacres et diigeants www.altura-iccm.com ney) 492 peycolagesmagatne -epenbre2002 ds han espaol pam aa oa core seplonren ‘alec ton nett SEK eprint oe ian, eta dower atypia, Thérapies par les contes Tae ov2ti a olesigerea vetoed tense mpasipesconrarsting Coaching Pee Aah : eMule DEVENEr concH i ceREFAE (Ecole de Cietigeneernauonnete nc: comacinony seem otercon ‘wwcw.adysseemotion.com RESERVATION AVANT LE 25/09/2008 PAR RORDENLACARSELLE-COLMLAA ISEBA Feernatn procure ot pesomate Tora reel ees i eb eectleelionrtetie ecient a a =? [vases | acinar SOPHROLOGIECAYCEDIEREIEY ours Formations: Blgueuerb, EMOSTRESSS:Be-Lu-F el Suse ven sophrobelaique.org SOPRROLOGITA DISTANCE Formac epomante acct Lan.cb+ 3 aagespratquesWE sib us Ale 2 Pnstaation, oc aUORB8.2.2053 srevwe saphromet. corn ‘© prvenczsopunotoaue DocrineFarmation on Normans ‘Octobre 2006- Te, 0233 357366 ‘mum sophrologlesante.r éco1e DE Sopmno-ndéeame FTDE xc tMERAPEUTIOU Foeanencongletedpiérante ‘areca CONNOR Tare CE HL SOU7ORL OM fa: O470612011 re sophiuthoraplecrn ‘EcGUE DESPA ARASANTE fe Aue STORET, lames pyceiiedel eree Gert Ta OSFTSS (wo sophro-anetysante cam a FooLs suPAMUREDE SOPHROLOGIEAPPLIOUEE FORPATION DESORAROLOGUE FEMUOLOGUE complete accaeree ‘cmante access a ts pout Txeroce Legal deb soprrctogle, Prac nan rastoven ans. Pals incennes oon 38.01.42 va. essasoph.com Les annonces formations Para sa sere ers Bees Formation complete iarre Guircroun Académie Sophix vlogi e Caycédienne de Paris DEVENIR SOPHROLOGUE PRATICTIEN EN RELATION D’AIDE, Académie POSE ed Cee eo inti ve des fea is Bobo Wish ce Ea SR fnegrs H0. fs La synthése dev techniques: esicanes 06 8112 84 12 Le sérieux me profession rene La passion d'une vocation cours en week-ends —2 ans rentrée ; septembre 2008 formation continue qualifiante depuis 1990 FORMATION DE PRATICIEN EN SOPHROLOGIE CLINIQUE Hebnedevelsse jean SOCIALE ET PEDAGOGIGUE Dévelonpement pemacnel Ficfoene ROMIENESURTEAD eaten ‘se bot Cons 0 foreeoroae (51 ‘isosatea Wem teb ou aura “tent! 4479 Conch fenced ater 4 6 709 sco sephrelags CENATHO 22), rae La Fayette Aris oh az 8200.38 - Formation certiiante reconnus - Ouverte & tous Formation ciassique ou accoleras Théorie, praique, eteliers, stage ~ 6 sesaions par an = Niveaux 1 & 2 en 250 heures, - Niveau 3 de "Spécialisation” BABES “rere, oat | - Paioment on plusiours fois = Financement employeur ‘ihe \ Elebilsacment d'enselgnement professionnel - $2 rue René Boulanger 75010 Paris - MM" République sara. au capil de 28.000 € feyctohoksmage 198 Formations Massages Bien-étre tro8 cour mac aena Massages bien te Snenyque Tou Formanonscrtmantes Devenesechaklen de len fire* outa Farman riqueen Fane: Coamnenezon sr werende Hens BALSTI2T *1K:067820:687 ka- formation com gy Formation certifiante w OAs tates co par xetsi® Pineal tine Sesto teas irene ‘© Une Fonnuricn OUvERTE weinque ov tare $= coma es ne Foon Sue: frewae aganpaenaras (OES SAGES or EOFIQUES = crn, & iciaaimltes oto JN ENS GESTALT MASSAGE® Bret eyed B= twee heloe || | icoimmmaronons sekncat tags Saye valued Pan Apis ener 0 WEA Farmaton de Psychothéraptts, ACP Formations 0146690167 |___faug/acpformotionsfcee fr Groupe d’Etude Carl Rogers ‘urination professiomelles ata Relation oie ete Psychotherapie centres ‘uieta Darsnnne © phe iledy Mientho ty 800 Ps C07 os te ae: RESERVATION AVANT LE 25/09/2008 494 psychologes magi epee 2008 3 au 28 soptemibre In: 822 126 6 25 ~etcthekynetbe Epinat® 19 septembre ink: 03.2834 39 35 22 seplombre ot 22-23 nowarbre ino: 82 (0) 4 a7 44 lnbeleconte wal ecomebe Lille” 24 septambre au 12 octobre Ink: 06 217082 19 inicio ecttomncas Lyn 17 septembre au 29 octobre no: 0877158 7925 ou B48031 20 64 au 11 novembre this: O95 222431 as 399 $49 8557 -blsateochini@bero.t es 8 auZ3 novembre ‘no | 08 88 7382 45» comes dom quagpumaton = wn james Paris™ 10 seplambre au 9 novembre Ib :08 21 7032 13-Sniondenctmnmackarfiomngs : 195.40 fia cienfiimas + msoctioncarped nricry Strasbourg 20 septembre au 30novertra tn £06 21 7082 13, ¥ : “arcnondencroaracaersiomnga : oulouss 18 caplambre au21 octobre | bbb 056176 57 ow Ne200N7518 - sunaringuareseo _ “Con Ayurveda meme | o™maton Patton Ayurvecique eee na rs moet, % eens §— S292 Noepliaiors yams en ince, oad i Autres Formatone ssa Colombler UNE FORMATION, UN STAGE DE DEVELOPPEMENT PERSONNEL A PROMOUVOIR ? WWW.PSYCHOLOGIES. COM/FORMATIONS TE at peti at septs de formation on Hyproes cover’ toa, pouria rant et le daveloppement petonnet. {2 label FHE est wowe gorantie de quali, petal ot Asana rohan) ‘es rales conchae pychothr putes. Deere eer tae Paes cure esohaar cher pwnd bre da 40 pas icra HE = went © Massape Sones et Formats ypnore ticks onienne Formotins apa srt ot Maho Les annonces formations Ceo eas Conférence - Démonstration - Débat 15 Octobre 2008 - 20h00 Espace du Content tm. lin échonge pena 1m Stages de déeloppement personce-ato-iypnase i acide 2008 taut ants De I'Hypnose Ericksonienne a|'Hypnose Humaniste. Un eeriation BHE a Hypass, Rete ed ertier ipl Pots sive be Clee sn Hn Hypnetoathing Frat dpkimerts de Proc Utne nse Cereoerte & Fecnconae Humanist fuera bier orcaea ir ee Fare Fornstin avers a iam) pombe ey i i reiaregaeemron nme | eee es peycologesmagaine 195 Formations Brey ee art Kinésiologie spre uintsno.9si¢ reer) |EPG ree comple (+5000)- Dic qamte | Son or iM ruebuy ON SA0D4 ‘Fawigacensat both diaaicn ATO SEAMED FAS SK owes ces ecm bins Paris - LYON ~ AVIGNON a Vannée Debut Octobre: + Psseho-graphalo.gie s Enneagramme thalogic » | Carnetérologie + ian + Marglro-prycholonzie » EMNEAGRAMISE Cowen gratuite Analyse Vv so crags see, 008 ars Reorutement_ oer meszaneccn ‘Orient Expertise sue cnn ign “Tel fan 04 0-25 00 - Site: wep fF Graphologie martin vein TFT Oat Giaphologue - Depults 20 ans, som forooe dn goploguce —_= ice ture méthode pregrmtr, cceenite torte Proane dvivume dopprotendclsgernainarce dele ttre uc anal et prendre un ri Le greolgi eat impoasie eee : le onstours Fact: earrcorarnore Mme Malls 04 Gromatten gee he teeta ole eat 12 ene 496 pychologes magi epere2000 ;-wue psychologles. com/formation: Art Thérapie INAAT INSTITUT NATIONAL D/AIEANALYAE TRANSPEICSONNELLE mms DE AEN FORMATION DIPLOMANTE fs AREANALISE TRASSPERSONNE! maton et rs a hte eres oe pairs, segs) + sue CARPANALTSE TRANSTERSONVELEE sua 8 wa 2009 dans ws Carters tale 408 arin” Bergen enscgnrmant ini Michie LAZES™3T Alle de Poin ena = 75889 Pri Tarot a ac9731-we 2b Wes PNL PHL BENHEAGRAHME ACAEN FRANCE-PIL PARIS NANTESLYON (jcesPHLags NLPNL Ea Formatiers PML avec certains (yamme wee-end Communit ‘Communicaion-PHL- Coaching ace FDoutia, 77.1 Cons wewewtrance-pal.com 14400 Bayeux Tl. :02.31.21.4753 TS & SANTE sucecucs| Perrag [DEVENOn EPEELALEETE nae LINSTANT PRESENT / GER scmoweziscrancecmene fh. Thérapies ES PETITES ANNONCES DES PSY lle de France snus Bretagne National yas unex an3688 Pag yeas a ¢ roots ncins 1 tna a verre gag. amen SLICERS Isabelle Le Besnerais Sophrathérapeute corse LAT PML eee 4-06 218831 Wale PAL-Teraples trees aches Expoce Lace Inarts AdostAdtes yc eople coming Se connate pou sepamur, 9 panes GEETHONIGEROMIO ypnoce exon. PML EMDR Kathy Barele-Cogrel-OL45 443189 wire xetonmanwes: Tr cogninves etcomport PML soph eat pngan,: onto sou ct ARs ITEETOMLE. 14409 7340 Featonmaias oi Fs de cape Hugues Fronteau Autos ates coups, erapes WEN nyse, RL Fania nga (ececs pet pooies. aun, sel confancoerso reparation 012347029 mentale racy. Marle-LineAbeau sycholague Psyotnerapente Pypnose Ee isoniene, Texan panasim-0n4 Cathermechaut Cagiva compartments, sjmncque syneropate Coan nase sete aaa ladle Prowesomet are ot, Soins escgnemert seers mchaLng 9 pans. uarion. onexsreras: ycunatte-Pycnclogue Mae Lard Hy mathtapente Rule ancrai, —— Drenpeycoge Mees cance sha analgse, soni, fanaytiques Hp. eacison, sesraetatix. caching) ea stadu pls Anglat-eaqnol wore. crn pares 10 f eumty p2)- 04 240372 hartal Corége 0606226167 Scuenpyclogquectarcomps- Treads comperlanenales tres Guementporruedacncaporeic. esto notin, sts, ‘conan en revertaton de PAR i0E-oouevee9s3 | Coaming ‘BernardSéré Poychaianse Pytoarayique | Alsace ‘Tneraples tere, area sess Camanceensa jodie. | @ STRASBOURG. 0862903722 {anise Ould (evans 35-oxesez0060 Peythothéaest ype, nia Dak EFT leCoating det ‘Taeges Cogent Componemtaes, Trevapleam cues mmiges, Hyper ocages cance ans ese dos epenac, roles retort coup, es 10 onaraL42 22 ‘lséle Sabatier-06 11022065 Pycyso-Pspolaque rans acs a us, ‘Violaine Peruch Theraplonotsique sycromerapeuie -Sapnotogue eva torte Hoe, Ren ge esos Gestion sess -Rlaon-Sonig-Eiam ESHENSHIs ‘each pros Bans Gankte POUR RESERVER (© CHATEAUROUN (36)-025407 96.96 REA ONCE Aen aja DANS eroecea FT LIANNUAIRE DES Con uapezn ce Py cromerape, PSYS Pychotneraple, Sophratogle, ET, adutt, Mid, epic, familie, ipidealiaes NATHALIE MERCEREAU (@ HANTES. 62 51784581 01.44.95.89.24 Marielle Kem-0662 240227 NATHALIE@ Canine tnerapleet a, perenne. Stes cht sn. etn, Saeed dependences hyprosebrciscn PML, ® Sa 0, ke doenele see & mala. Aree \Quaiyel 6s feria eeaTtireant i eee Nosinammes.a nu ‘vous inte partagsr eure ure celia OSER ETRE UNE FEMME, OSER ETRE UN HOMME. A:Parls los 25 ot 25 octobre 2008 . Etai les femmes s'évellezen! aust eta Blour ete, & lou pice 7 Sow concuatlé, aeur crdatiite 2 EL las homme = eyeilalont aust ‘eur veritable puesance 7 Valente Colin-simanes est psychothérapoute gestalt cet autour de six essai. ‘Eta ragait done on cabirct cane eas stag e Inttpusvalerigeolin-cimard.com stare cori etTTTATETOTT —— arte Carpomtrat: 06.74.50.55.10 [ACCOMER GHENENTPROFESSION WAL ingean-caire-Euipo comnBHEC executive management Interv font dans tout Hexagose ens: 06.80 204968 ju pascalbruneauce (¢ Anmrsauvuro coxcuecamnee Dit pers re Pe cee. OC cage pomtnentaR cpl. Ose sgn, arn, ‘er oul Confinczen sl? ares creme 0L40779039- 062913665 estas Mande competences cabinetsaunardeadl com erréaiorrme Tl: 065.1728 3648 waandconsellcor ‘ew coaeTminceutca, Praxsn TrearteveamaeT 0178099000 ww coacumileuseuosr Une cna cout sur Tes ‘uum. py enatoaes. com rrationt BERL ACONSCHEN Atel ecture de Ln Geom “Tara sua sy monue de er "a av01s5.021012 lundagandoltipnoos.ir OTE VOTIVE! Aorence Baugeo’ exitvatre Doyrapie ears vorenbtate petsconal, protssonneeou fain, tex avasproches leplabirderousite. de décourte leromencewoteie. ‘Yourenstarerneme reveLe, Fens 056132124 mc florencebourgeots.com feanane. Lstomons AMAA rechertnen denmwea auteurs ‘unyarves manusais: Ed. AmaIe® 2 Me Cucy #005 Nanas Cece TL :024075.60.78 ‘ancrn utsateuiens wécamuRt ete découverte ateler rogers, slaesathimes ablerspar mal Pals lyon Bordeaux Angers, Tuicwse., 0148342427 lephrecrnure vrfcourD fenwains ‘ous coc unerane prcaresjondance, Taran marusats, rue desCouonnes 15020 Par THLRR:OLA7OT#O 63 cage internet VAINS Editions Bénévent publient de nouveaux auteurs Boer vr envi de manmicris = ‘Serica MPM Le do Stockbalon ‘SOOE Pace = Tat 01 44 70182 ‘wore eoiooe aera Séminaires e conférences oer psY-panis-a 20100 co, 60709: Anat BLANCHE sHorayestaruiau (UOUI0: Chek BENTOUNES es merapes de rame# 0 (5/11: Frecéea GRUYER Nos veseniieures av quale (3412: Bruno CLAVIER sles nitnestransgbratenelt sme deep org: 0142789121 Cours et ateliers @ AME pePeMTuREPAMS20¢ Fae expeence dasa singulatit ldosavenoper atiae( mimeo areIarpial Stages we cursheDH0 ‘Christine Pastor:06.28,25.38.19 Graphologie 9 ROYLAMnenTemAPuoLoeE Amemoredeta 5.£0.5) Farts of nie pss 06.1. 90.04,76/02.81.0232.15 de soi (© secomulssor- nent fesse, sexprmet pourvalne Tiana sess peur Seance Hnomtareueaans av psycrotoque Samira Stl: 06.16. 89.05.56 PSYCHOLOGIES MAGAZINE 2779000 LECTEURS/MOIS ~ APM 2007 490 pyychologes magaie seperte2000 Les annonces du développement personnel (© SEAMIRES STIMEDESOIA (e UNTRA¢LORANDETSONEQUE an gece anv teate 14094173 SOUS} VOB Cent. darse-relatalon-ecre ——Jout Mbt (TAB B 14/10 le meuren shapeismariediyahoe./°0661181252 joi 19.219 ness turaMquecpios 352800 Form. cplesAlchimio deta ‘ole 3/10 Theta pusng es te contre 2070 ica. fm, pasa, setama 20082009, 1 mo4. 2010 2/1 Rendss sensuele BE)AL2UIL. ‘muy tantrachestinlorand com WoWsesen INTERWEUANTS DEHOTORIETE rca gat ni, yt Tan worcossuaneoy Devs des jrsavore Some 0 retravee. 134 16/108 ‘Nida Megen 6 0.206742 iwen. massager: parks 9c SUDOLEST BORD DEMER TANTRA ET CHAMANISME DU 26 au 24 SEPTEMBRE 2000 EW ALSACE | La forge des Elune oats af des gordens sts glare oretans sire nes gies. Urine des vacances exce Ptionmne Les Gh A nei, bl OTtOnt, rs des Vojanes omsriques, Gans Ga Aiier a Vessentiel "IS = mostigs vo conmeence La feninte de 9 sonsxncs ey Beis come Tees fg aia tore 2 poy at Ctl Me hs, al [nt So nce ances ne: elec a QUetY H sfasgylS 60 spsiors do 2hgor four ‘neces dficies cio noc we, uve de cam eter price batons etalon a Coianeo. Wows eAHTAETCE :teescinon Rolin 1 bi, rales GETMD Rss Ob 1524 a5 97 0368107827 wal esortanka ep ‘Ecru, Medaron Messages Dat Porsornet ‘Yoga Ne Tastee, ‘Aiba thts 8 hos poydoledesmaine 199 Rencontres Mise en relation ‘o AUUANCECONSTILE 02.45 0077.00 ‘lentaerautte game analyses perscrnalb es Su youre, 2 wenveVctor Hugo - Parise ww allianceconsells.com partis (COVTEZLES+DE40AKS Femmesel Hommes devote Bp ‘ul ch. uni arie}-0092301.30 ‘034€/mn. Comedia ‘Tess REcONTES séRITUSES ansvetre région avec PeBOTTES Sue cusstes ar 390 elcome ‘Demands ta dc. graate9AFFINS® wots sare engagement ‘l.0820,390.200. wor.afinis.ir (@ GAATUTTNENTY UE ARSE (u Cnto chretin aasalarcesPC) 5. GoyBP609, 9337 Quimper ‘oss ste ecenton personnes Snes tutes or, toutes salons naquer ayoqu ToL 2.9855 3395 0/7) wn clo-uslens-chrellemnes com ponraENcONTIES GAZE Nilo tagenes se certs sons parc pri. Docgraate tes ‘W plidiscret : 0800, 02 fumes gra ac PRog (NOUVELLES RENCONTAESENTRE WF | ‘Anroness de qua cansvore eqn a08.926858.10 ourrenourelevoscomtts ‘0,346/mn. HM SERVICES. Femmes sumvste #5841 on, Sens cnet cn ile ie eg stmt RoC, prema a ve fee lorna REP 270. (2 50-F. 50h, JRUNECORPSETES ‘aged valeurs sport soos cu, ‘ayes enc & te ate poutraeten ‘vale epnoulssate ace, Eerie Journal Rt, Psy. 271/02 SE sinon, je vous 420 1 (9 eéraoroanM 458 AL, SPORTWE, sponianée vit la Reunion Lent Ve Fer. lbre 48/55 stable bln ds 0 pes, pel dur sincre tire Pho srp. Exrre Journal Ret Psy. 271/03 TERN. CAOEALUUREE VES EX Inafrandere cretve etaleuraus, seul ene compaynon «ou "075 (maique, rte npr, ‘sponte. jan erwopartager amour autrenque Exrre Journal, Ref Poy. 277/08 RESERVATION AVANT LE 25/09/2008 Hommes (9. aavicuTa wee ANTS MIE Profan, gon eteqericoprys et morale ‘Bash construe ama narmenise der JF gate nature, quite Esrre Journal Rel. Psy. 271/05 (9 RESIOPaRISENNE-w. fun. 524, onnesiuet por nen fu, binieu, reserva moval, respec, terre, fowl sincere ech Fmeccuce ate, ‘99, stn ara staplit pr unten comple et cera. van Deron. Ronse asswce. rire Joumal Ret Psy. 277/06 A, BRUM SPORT UNE, ‘un pevo ee eoraceterm ‘te cpu cept pu utagerans reroute, cire Journal Ra Po. 27107 (9 UNO 64 cH. ATORP OLE F ure sey qamourcnlong mint 65 ‘Aim, canser sorta, es cootals 310/S0ans pred durables 96.38.16.18, 200 pyychologes maga + epee 008 NI AGENCE NI CLUB DEPUIS 1985) ) Nathalie BUCLET J chasseur de coeur Je connais pout-étre l'homme ou Ia femme de votre vie I Motira praticien PNL « Pramiar entratien gratuit PARIS - CANNES: ‘Saint-Honoré 75008 Pai Jo & los trouver... 06 11 96 40 45 ANNONCES RENCONTRES FORFAIT 4 LIGNES : 125 EUROS TTc 25 EUROS tIc LA LIGNE SUPPLEMENTAIRE (ones, FeMmes, [AMITIES EXCLUSIVEHENT) ° 1 LIGNE 30 CARACTERES, LES LIGNES SUIVANTES 35 CARACTERES (Uicnes, PONCTUATIONS, ABREVIATIONS ET ESPACES INCLUS) ACCOMPAGNE DE VOTRE CHEQUE A VORDRE DE FINEV A VADRESSE SUNANTE 29, RUE DE LISBONNE, 75008 PARIS ° BOUCLAGE POUR LE NUMERO DE NOVEMBRE 2008: 25 SEPTEMBRE 2008 Vie pratique Langues Culture Eorajet vor mower au This Stn ante bd ie Manel 3008 Axe: 01200510 swrew.theles.fr Offres d'emploi “ORGANISE DE FORA TION, IDF recherche anlmateus accadonels capesiments en delappernent Dersoares py entrt/ato sy Senos. kate Jeammichel peyraudaloposte net Partage de cabinet (vans. psc neuen Trapt ch. 3 paranerson ab ‘ee pratioen en medtianes ences Catherine Pafhhou:06 1241 5270, RESERVATION LUCILE BOURGEOIS 01.44.95.08.98 Vos rendez-vous Internet en Septembre = Gagnez = des appareils photo . Mood vous présente Zoomorama, une application simple et géniale pour mettre en ligne vas photos. Que! coach scolaire es-vous pour votre enfant ? Quel réle tenez-vous réellement dans 'aecompagnement scolaire de votre enfant ? Envoyez-nous vos zoomoramas sur le Quelles actions et comportements theme de la mode et gagnez ! favorisez-vous ainsi ? Rendez-vous sur www.mood.fr Faites ce test pour le découvrir. 2 com sur Moods.’ sur 60S ——cramar nes tous sats ravers . sur P§ PSYC /0L0G1ES© COM sagt ERE ‘eaaize erpartour le creret= mi) Sion Mee ee mC re : que ti le sa “Ho tine livre que j'at éc senda Z 850000 mene ef eq Is, cet abrut 202. yaychologesmonae - seperte2008 PO Sey amet Cee ae ee Gls a DE GUERLAIN MASCARA DEUX BROSSES REGARD 360° : Pte ee eta ta eens tact re ; bi (eons narti emer ec nage