Vous êtes sur la page 1sur 73

25/03/2019

Évolution et migration vers 4G

Houda KHEDHER

Objectifs du cours
• Acquérir des connaissances et des fondements sur l’évolution
des réseaux mobiles cellulaires, compte-tenu de l’importance
de ce type de réseaux dans le domaine des télécommunications

• Se familiariser avec les techniques et innovations adoptées


dans les réseaux cellulaires afin de migrer vers la 4ème
génération.

• A la fin de ce cours, l’étudiant doit être en mesure de


distinguer entre les différentes normes cellulaires et leur
évolution vers la 4G .

1
25/03/2019

De quoi allons nous parler?


• Introduction
• Évolution vers la 3G
• Pourquoi le recours à la 3G ?
• Évolution des Releases de la 3G
• HSPA
• HSPA+
• LTE
• Le concept LTE Advanced

Évolution des réseaux mobiles

2
25/03/2019

Evolution vers la 4G

Évolution des réseaux cellulaires

3
25/03/2019

Évolution vers la 4G

4G pour une capacité de données


améliorée (1)

4
25/03/2019

4G pour une capacité de données


améliorée (2)

Évolution des débits

10

5
25/03/2019

Pourquoi la 5G ?
• La technologie doit permettre
– un débit 100 fois supérieur à la 4G actuelle,
– avec un temps de latence de moins d'une
milliseconde [contre 50ms pour la 4G],
– la capacité de gérer les 50 milliards d'objets
connectés.
– Le tout, avec un réseau qui consomme moins
d'énergie afin d'améliorer l'autonomie des
téléphones

Évolution vers la 5G

6
25/03/2019

Architecture typique 2G

13

Standards 2G dans le monde

7
25/03/2019

Architecture d’un réseau GSM

Architecture générale d’un réseau GSM

Houda KHEDHER

8
25/03/2019

Évolution du GSM (1)


• GSM
– Téléphonie : circuit, faible débit
– Services données ?
• Evolutions
– HSCSD High Speed Circuit Switched Data
• Transfert de données en utilisant les circuits de voix
– GPRS General Packet Radio Service
• Architecture réseau en mode paquet
– EDGE Enhanced Data for GSM Evolution
• Débits supérieurs (modulation)

Évolution du GSM (2)

9
25/03/2019

HSCSD
• HSCSD : High Speed Circuit Switched Data
• Proposé principalement par Nokia. Spécification finalisée en 1999.
• Évolution essentiellement logicielle du GSM
• Repose sur la possibilité d’allouer simultanément plusieurs canaux physiques dans la
limite des slots disponibles (8  14,4 Kbps théorique) (38,4 Kbps en pratique)
• Allocation de ressources radio à la demande. Configurations asymétriques (n ITs sur le
canal montant et m ITs sur le canal descendant).
• Pas de support de données multimédia
• Ligne monopolisée dans tout le réseau pour un trafic de données de nature très
sporadique
• Tarif fonction de la durée, pas de la quantité de données transférées
 HSCSD : payer tous les canaux utilisés !!!
• Peu de succès : seulement utilisé dans ~15 pays
• Allemagne, Autriche, Danemark, Grande Bretagne, Hongrie, Luxembourg, Suisse…

 Mais c’est toujours du circuit !!!

Architecture typique 2.5G / 2.75G

20

10
25/03/2019

Architecture GPRS

Houda Khedher 21

GPRS : introduction
• GPRS : General Packet Radio Service
• GPRS : GSM phase 2.5
• Coexistence avec l’infrastructure GSM
• 2 nouveaux types de nœuds
• Débit théorique jusqu’à 170 Kb/s
– Débit pratique de 30 à 50 Kb/s
• Mode paquet (IP)
• Connexion avec d’autres types de réseaux de données (X25, Internet)
• Services multimédia
• Facturation non plus au temps de connexion mais au volume transféré
• Plusieurs qualité de service

11
25/03/2019

Nouveautés du GPRS
optimisation des canaux

Idée: Répartition des paquets d’une communication sur les 8 slots d’un canal
(+ le terminal dispose de slots, + il peut recevoir et envoyer des données)
Débit théorique 8x supérieur

Mais: + il a de slots, + il consomme d’énergie et cellules GSM saturées


=>pas concevable qu’une seule personne dispose des 8 slots d’un canal

Donc: les terminaux GPRS existants déjà sur le marché (Ericsson, Motorola,
Nokia) disposent de 2 slots pour la voie descendante et d’un pour la voie
montante

Houda Khedher 23

Apports du réseau GPRS

12
25/03/2019

GPRS : fonctionnalités rajoutées au GSM

Évolution du GSM vers GPRS (1)


 Évolution du BSS :
- Remplacement/upgrade d’éléments existants : BTS, BSC,
O&M, network planning, liens (Abis, Ater,…)
 Adaptations nécessaires.
- Nouveaux éléments : PCU (Packet Controller Unit).

 Évolution du NSS :
- Un GSS ou NSS dédié au GPRS : réseau utilisant IP, nœuds
réseaux paquet (SGSN, GGSN), équipements Internet
(routeurs, serveurs DNS, Firewalls,…)
- Évolution des éléments du réseau : HLR, MSC/VLR, SS7.

Houda Khedher 26

13
25/03/2019

Évolution du GSM vers GPRS (2)


Nombreuses nouvelles interfaces de
signalisation avec les sous-systèmes existants.
Évolution du Billing (exemple : tarification au
volume).
Nouveaux Mobiles (classes A, B et C).
Approche marketing orientée “services”.

Houda Khedher 27

Motivations pour EDGE (1)


• GSM + GPRS = Accès au monde Internet
• Mais débits limités (50 kb/s) avec la modulation GMSK (1 bit/hertz).
• GPRS : report de qualité (RXLEV, BER, …)  adaptation de lien lente
• EDGE : mesures réalisées à chaque burst  meilleur schéma de modulation/
codage (MCS)  adaptation de lien rapide
• Modulation à plus forte efficacité spectrale : 8-PSK (3 bit/hertz).
384 kb/s (< 100 km/h),
144 kb/s (> 100 km/h).
• EDGE reconnu par l’UIT en1999 dans les 5 systèmes IMT2000.
• EDGE = IMT-SC (Single Carrier).
• EDGE :
– plus de capacité sur l’interface radio
– libération des ressources pour le trafic voix
– Évolution facile et peu coûteuse des réseaux GSM/GPRS
28

14
25/03/2019

EDGE

• EDGE : Enhanced Data Rates for GSM Évolution


• Objectifs
 Modulation à plus forte efficacité spectrale et pour la transmission de données
à haut débit

 Technique d’adaptation de lien pour optimiser le taux de codage en fonction


des conditions de propagation
 IR (Incremental Redundancy) : ajout de redondance jusqu’au succès de
réception
 Application : trafic GPRS (E-GPRS : Enhanced-General Packet Radio
Service) et HSCSD (ECSD : Enhanced Circuit Switch Data)
 Augmentation des débits avec impact limité sur un réseau GSM/GPRS existant
 Applications multimédia sur RAN-GSM

Houda Khedher 29

Évolution 2G/3G
2G IS-95 GSM- IS-136 & PDC

GPRS
IS-95B
2.5G
HSCSD EDGE

Cdma2000-1xRTT W-CDMA
3G Cdma2000-1xEV,DV,DO EDGE
TD-SCDMA
Cdma2000-3xRTT
3GPP2 3GPP

15
25/03/2019

Evolution du GSM vers 3G


High Speed Circuit Switched Data
Dedicate up to 4 timeslots for data connection ~ 50 kbps
Good for real-time applications c.w. GPRS
Inefficient -> ties up resources, even when nothing sent
Not as popular as GPRS (many skipping HSCSD)

Enhanced Data Rates for Global Evolution


GSM Uses 8PSK modulation
HSCSD
9.6kbps (one timeslot) 3x improvement in data rate on short distances
GSM Data Can fall back to GMSK for greater distances
Also called CSD Combine with GPRS (EGPRS) ~ 384 kbps
Can also be combined with HSCSD
GSM GPRS
WCDMA
General Packet Radio Services
Data rates up to ~ 115 kbps EDGE
Max: 8 timeslots used as any one time
Packet switched; resources not tied up all the time
Contention based. Efficient, but variable delays
GSM / GPRS core network re-used by WCDMA (3G)

Architecture typique 3G

32

16
25/03/2019

Architecture de l’UMTS

33

Quelques services des réseaux 2G et 3G

Houda KHEDHER

17
25/03/2019

EMS/MMS améliorés (EMS : associer au texte des images animées ou des sonneries,
le tout en noir et blanc/ MMS : service non temps réel permettant d’écrire un texte,
de transmettre des extraits musicaux, des images ou une séquence d’images animées en
synchronisant le son et l’image)

Comparaison entre les technologies

36

18
25/03/2019

Pourquoi le recours à la 3G ?

Normalisation
L’UIT a défini le concept IMT-2000 pour fédérer les différentes
propositions et parvenir à la définition d’une norme internationale qui :

• supporte les applications multimédias,


• supporte les hauts débits (> 2 Mbps),
• permet l’itinérance étendue.

La première échéance était relative au maillon les plus sensible qui est le
segment « radio », appelé RTT (Radio Transmission Technology). En Juin
1998, la « technologie » FDD-CDMA a été retenue.

Deux familles de technologies ont émergé conduisant à la création de deux


regroupements de constructeurs et d’opérateurs de réseaux :

• 3GPP (3rd Generation Partnership Project) à l’origine de l’UMTS, il a


hérité d’un certain nombre de concepts du GSM.
• 3GPP2 : pour garantir une certaine pérennité des systèmes IS-95.
H. KHEDHER 38

19
25/03/2019

Architecture UMTS

39

Terminologie UMTS-GSM
UMTS GSM Commentaire
UE (User Equipment) MS (Mobile station)

Node B BTS (Base Transceiver Un NodeB est moins autonome


qu’une BTS
Station
RNC (Radio Network Controller) BSC (Base station Un RNC est plus complexe qu’un
BSC puisqu’il contrôle
Controller) complètement les NodeB

UMSC (UMTS MSC) MSC (Mobile-services


switching Center)
RNS (Radio Network Subsystem) BSS (Base Station
Subsystem)
Interface Iub Interface Abis Entre BTS et BSC (NodeB-RNC)

Interface Iu Interface A Entre BSC (RNC) et réseau coeur

Interface Iur Entre 2 RNC


Inexistante

H. KHEDHER 40

20
25/03/2019

Pourquoi l’UMTS ?

41

Concept du Multimédia Mobile

• Mobilité • Multimédia
• Ubiquité • Parole
• Terminal personnel • Photo
• Sécurité • Musique
• Qualité de Service •Vidéo (à la demande,
• Localisation temps réel)

42

21
25/03/2019

Apports de l’UMTS
• L ’UMTS permet :
– un accès plus rapide à Internet depuis les téléphones portables, par un
accroissement significatif des débits des réseaux de téléphonie mobile

– une amélioration de la qualité des communications en optant


pour une qualité d’audition proche de celle de la téléphonie fixe

– de concevoir une norme compatible à l’échelle mondiale, contrairement


aux technologies existantes (les normes utilisées aux États
Unis et au Japon ne sont pas toutes compatibles avec le GSM)

– de répondre au problème croissant de saturation des réseaux GSM,


notamment en grandes villes

43

Évolution de l’UMTS (1)

44

22
25/03/2019

Évolution de l’UMTS (2)

45

Évolution des Releases de la 3G

23
25/03/2019

Évolution des Releases 3GPP (1)


• Qu’est ce qu’une Release?
Une Release correspond à un ensemble de
nouvelles fonctionnalités introduites dans la
norme par les groupes du 3GPP dans une
période de temps donnée et représente un palier
significatif dans l’évolution des systèmes

• Le GPP a défini neuf Releases entre 1998 et


2011 :
47

Évolution des Releases 3GPP (2)

48

24
25/03/2019

Releases 3GPP & Performances

49

3GPP Releases (1)


• Release 99 (figée en Mars 2000)
– Première version de la norme UMTS
– Introduction de l’UTRAN
– Peu de modification du cœur de réseau GSM
– Architecture de référence : les premiers déploiements commerciaux sont fondés
sur cette Release
• Release 4 (figée en Mars 2001)
– Modifications effectuées principalement au niveau du réseau cœur :
introduction de nouveaux éléments dans le domaine circuit et proposition d’un
transport IP
– Renforcement de la QoS dans l’UTRAN
– Séparation des données et du contrôle dans le cœur CS,
• Release 5 (figée en Juin 2002)
– Modifications effectuées principalement au niveau du réseau cœur avec la
définition du sous-système multimédia IP (IMS) et l’introduction du protocole
SIP
– Modifications radicales au GERAN pour l’aligner avec les procédures et les
interfaces de l’UTRAN
– Proposition d’un transport IP dans l’UTRAN.
– Introduction de HSDPA,
– Introduction du codec AMR large bande (AMR-WB)
50

25
25/03/2019

3GPP Releases (2)


• Release 6 (figée en Décembre 2004)
– Introduction des services Multimedia Broadcast/Multicast (MBMS)
– Définition de scénarios d’interconnexion avec des réseaux locaux sans
fil (WLAN)
– Introduction de HSUPA (E-DCH)
– Définition de la phase 2 de l’IMS : Améliorations IMS : services temps
réel, convergence avec le fixe, intégration de modes d’accès alternatifs
(WLANs, xDSL, 3GPP2)
– Travaux d’harmonisation entre l’IMS 3GPP et l’IMS 3GPP2
• Release 7
– Phase 1 (décembre 2005) : introduction dans l’UTRAN du concept
Continuous Packet Connectivity (CPC)
– Phase 2 (fin 2006) : introduction du concept MIMO dans le cadre de
HSDPA
– Phase 3 (mi-2007) : proposition de récepteurs plus performants en
HSDPA/HSUPA ainsi que des modulations d’ordre supérieur
51

3GPP Releases (3)


• Release 8 (fin 2007)
– Introduction de LTE(Long Term Evolution )/E-UTRAN
– Étude de l’architecture SAE (System Architecture
Evolution)/EPS (Evolved Packet System)
• Release 9
– Évolutions du DC-HSDPA, notamment en combinaison avec le
MIMO
– Introduction du DC-HSUPA; seconde Release du LTE
– Preliminary studies into LTE Advanced
• Release 10
– Évolution multiporteuse du HSDPA (jusqu’à 4 porteuses, soit 20
MHz)
– Introduction de l’évolution du LTE appelée LTE-Advanced

52

26
25/03/2019

3GPP Releases (4)


• Release 11 : « Overview of 3 GPP Release 11 »
v0.0.8 en septembre 2011 définit la réalisation
de la LTE

• Release 12 : « Overview of 3 GPP Release 12 »


v.0.0.5 en septembre 2012 concerne les récentes
extensions

53

Architecture 3GPP R99-3G radio

54

27
25/03/2019

UMTS Release 99

Basée sur GSM et GPRS


55

Principales caractéristiques Release4 (1)


• Release 4 : un complément aux spécifications techniques de
la Release 99
• Introduction du concept dénoté BICC (Bearer Independent
Call Control) dans le domaine CS
– Principe : séparation des protocoles associés au contrôle des appels
de ceux associés au transport des données
– Le MSC de la Release 99 disparaît pour laisser la place au « MSC
serveur » (SMSC : Serving MSC)
• Gestion des appels et gestion de la mobilité
• Seuls les messages de signalisation générés dans le plan de contrôle
transitent par le SMSC (messages routés vers ou depuis les réseaux
externes via le SGMSC)
– Les flots de données générés dans le plan usager sont pris en charge
par des passerelles multimédias CS-MGW (Media Gateway)
• L’architecture Release 4 n’a pas d’impact sur les protocoles
NAS/AS utilisés par l’UE qui restent les mêmes que dans le
Release 99.
56

28
25/03/2019

Principales caractéristiques Release4 (2)


• Changements dans le MSC
– Divisé en MSC server et MGW
• Déploiement en mode distribué
• MSC server : gestion de mobilité, contrôle d’appel (comme un
MSC classique)
• MGW : établit, manipule, libère les flux média
• Protocoles de contrôle entre MSC Serveur et MGW
– Interfaces modifiées
• Interfaces B-, C-, E-, F
– Points de référence ajoutés
• Mc : (G)MSC server – CS-MGW
• Nc : MSC server – GMSC server
• Nb : CS-MGW – CS-MGW
• Fonction Signalling Gateway
– Conversion de signalisation au niveau transport
57

Évolution du cœur de réseau


Gateway Server
• Bordure de réseau • Couche contrôle
• Fonctions : • Fonctions :
– Ressources media, – Gestion de mobilité,
– Commutation/Routage, – Contrôle d’appel,
– Conversion media. – Sécurité,
– Facturation.

58

29
25/03/2019

Architecture 3GPP R4 – Soft Switching

59

UMTS Release 4

Plans de contrôle et de transport


séparés pour CS
60

30
25/03/2019

Architecture 3GPP R4 – Soft Switching

61

Principales caractéristiques Release5


• Release 5 : introduction de technologies assez innovantes
tant au niveau du réseau radio qu’au niveau du réseau
coeur
• HSDPA (débit moyen : 1-5 Mb/s; débit théorique : 14 Mb/s)
• IMS ( IP Multimedia Sub-System) (VoIP, jeux, …): permet le
traitement de voix et données de manière uniforme à partir de
l’UE, à travers le réseau destination.
• EMS/MMS améliorés (EMS : associer au texte des images
animées ou des sonneries, le tout en noir et blanc/ MMS :
service non temps réel permettant d’écrire un texte, de
transmettre des extraits musicaux, des images ou une
séquence d’images animées en synchronisant le son et
l’image)
• Extended streaming (graphiques 2 et 3D, …)
• Amélioration QoS bout-en-bout
• Transport IP dans l’UTRAN (IP-RAN) avec introduction de
DiffServ 62

31
25/03/2019

UMTS Release 5

Introduction d’IMS et IP dans le RAN


63

Architecture 3GPP R5 –IP Multimedia

64

32
25/03/2019

Principales caractéristiques Release6


• Release 6 : Apparition de la technologie radio E-
DCH (Uplink Enhanced Dedicated Channel),
connue aussi sous le nom de HSUPA (High Speed
Uplink Packet Access)
• MBMS (Multimedia Broadcast/Multicast Services)
• IMS phase 2 (accès indépendant du réseau d’accès
UTRAN, GERAN, WLAN)
• Interconnexion avec les réseaux locaux large bande
(WLAN, Wireless Local Access Network)
65

IMS
IP Multimedia Sub-system
3GPP Rel. 5-6

33
25/03/2019

IMS (1)
• L’IMS a été défini, à l’origine, par un forum d’industriels appelé
3G.IP, constitué en 1999. 3G.IP a développé l’architecture IMS
initialement considérée par le 3GPP, comme appartenant à ses
travaux de normalisation sur la téléphonie mobile 3G dans les
réseaux UMTS.
• L’IMS apparu pour la première fois dans la Release 5, lorsque le
multimédia basé sur le protocole SIP fut ajouté.
• Le Pré-IMS (ou « Early IMS ») a été défini pour permettre des
implémentations IMS qui ne supportent pas les spécifications du
« full IMS ».
• 3GPP2 a basé son CDMA 2000 Multimedia Domain (MMD) sur
l’IMS 3GPP, ajoutant la prise en charge de la norme CDMA 2000.
• La version 6 de 3GPP ajoute l’interfonctionnement avec les WLAN
• La version 7 de 3GPP ajoute l’interfonctionnement avec les réseaux
67
fixes.

IMS (2)
• L'IP Multimedia Subsystem (IMS) : architecture standardisée
de type Next Generation Network (NGN) permettant de fournir
des services multimédias fixes et mobiles.
• Cette architecture utilise la technologie VoIP ainsi qu'une
implémentation standardisée par le 3GPP de SIP fonctionnant
sur les protocoles standards IP (IPv4 et IPv6).
• L’objectif d’IMS n’est pas seulement de permettre de
nouveaux services, existants ou futurs, proposés sur Internet.
• Les utilisateurs doivent en plus être capables d’utiliser ces
services aussi bien en roaming que depuis chez eux. Pour cela,
l’IMS utilise les protocoles standards IP, définis par l’IETF.

68

34
25/03/2019

Architecture d’un réseau IMS

69

IMS : exemples de services

70

35
25/03/2019

Signalisation/ média

71

MBMS
Multimedia Broadcast/Multicast Services

3GPP Rel.6

36
25/03/2019

MBMS (1)

73

MBMS (2)

74

37
25/03/2019

MBMS (3)

75

MBMS : exemples de services

76

38
25/03/2019

Principales caractéristiques Release7


• Release 7 (HSPA+) : accroissement de la capacité et des
débits pic ainsi que la réduction de la durée des échanges
de signalisation entre le terminal et le réseau

• Introduction dans l’UTRAN du concept Continuous Packet


Connectivity (CPC)

• Introduction du concept MIMO (Multiple Input Multiple


Output) dans le cadre de HSDPA

• Proposition de récepteurs plus performants en HSDPA/HSUPA


ainsi que des modulations d’ordre supérieur (64 QAM)

77

Principales caractéristiques Release8


• Release 8 : une nouvelle architecture réseau
appelée EPS (Evolved Packet System) et une
nouvelle technologie d’accès radio appelée LTE
(Long Term Evolution)
• Diminution du temps d’accès au réseau
• Débits utilisateur accrus
• Couverture et capacité améliorées
• Réduction globale des coûts pour l’opérateur
(avec la réduction du nombre d’éléments dans le
réseau)
78

39
25/03/2019

Principales caractéristiques Release9


• Release 9 : LTE Advanced
• Améliorations de la technologie radio et
architecture de l’E-UTRA
• Support de tous les modes d’exploitation radio
• Compatibilité backward de l’Advanced E-
UTRA et Advanced E-UTRAN avec Release 8
E-UTRA et E-UTRAN

79

HSPA

40
25/03/2019

HSDPA/HSUPA
• HSDPA (High Speed Downlink Packet Access)
– Fait partie de la Release 5 3GPP UMTS
– Débit maximum utilisateur (débit couche 2) de 14.4 Mbps
avec un canal de 5 MHz
– Débits moyens obtenus : 250-750 kbps
• HSUPA (High Speed Uplink Packet Access)
– Fait partie de la Release 6 3GPP UMTS
– Supporte des débits théoriques dans la voie montante
proches de 5.8 Mbps

• HSDPA & HSUPA = HSPA


81

Techniques HSPA
• Retransmission hybride rapide : H-ARQ (Hybrid
Automatic Repeat reQuest)
• Algorithmes d’ordonnancement rapide de paquets
(Fast Packet Scheduling)
• Technique de modulation et de codage adaptatifs
(AMC) et modulation 16 QAM
• Réduction du TTI (Transmit Time Interval) à 3
ou 1 slot, soit 2ms (Nodes B en charge des
retransmissions de paquets erronés)
• Partage des ressources radio entre usagers (temps
et codes)
82

41
25/03/2019

HSDPA

HSDPA
• High Speed Downlink Packet Access
• Fait partie de la Release 5
• Augmenter le débit en downlink
• Introduction de codage adaptatif et de meilleures techniques de retransmission
• Introduction d’une nouvelle modulation (16 QAM)

84

42
25/03/2019

Impact du HSDPA sur l’architecture de


l’UTRAN
• Impact principalement au niveau de la couche physique des
terminaux et du NodeB
• Besoin de retransmettre des paquets de la manière la plus
rapide possible  doter le NodeB de plus d’«intelligence »
en créant une nouvelle entité de niveau 2 : MAC-hs
• Avoir privilégié le NodeB au RNC pour effectuer ces tâches
permet de diminuer les éventuels retards survenus dans
l’interface Iub
• La couche physique de la technologie UTRA s’est vue
dotée d’un canal de transport à très haut débit appelé HS-
DSCH (High Speed-Downlink Shared Channel)
85

HSDPA : principe général

86

43
25/03/2019

Modifications dans les fonctions des entités

87

Évolution du réseau avec HSDPA

88

44
25/03/2019

HSDPA : architecture protocolaire


• Attribution de ressources et gestion
des priorités (ctrl des retransmissions)
H-ARQ : génération de
• Contrôle des procédures H-ARQ
ACK/NACK • Sélection du TF (adaptation variable de la
modulation)
PS-RAB PS -RAB

PDCP PDCP I u-UP I u-UP

RLC RLC GTP -U GTP -U

MAC -d MAC -d UDP UDP


HS-DSCH HS-DSCH HS-DSCH HS-DSCH
IP IP
-FP -FP -FP -FP
MAC -hs MAC -hs
AAL2 AAL2 AAL2 AAL2 AAL5 AAL5

ATM ATM ATM ATM ATM ATM


PHY PHY
PHY PHY PHY PHY PHY PHY

UE Uu Node B Iub CRNC Iur SRNC Iu SGSN


89

Nouvelle couche MAC

90

45
25/03/2019

Couche MAC-hs

91

Modification du NodeB

92

46
25/03/2019

Typologie et description des canaux


• Le concept de canal se décline sur l’interface radio en trois
types :
– Les canaux logiques : un canal logique est défini par le type
d’information transportée, on distingue deux classes de canaux
logiques :
• Les canaux de contrôle
• Les canaux de trafic
– Les canaux de transport : un canal de transport est un service
offert par la couche physique à la couche MAC pour le transfert
d’information. Il est défini par la manière et les caractéristiques
selon lesquelles les données sont transférées sur l’interface
radio. Ils peuvent être classés en trois catégories :
• Les canaux communs
• Les canaux partagés
• Les canaux dédiés
– Les canaux physiques
93

Caractéristiques des canaux de


transport
• L’interface radio constitue le maillon faible des
réseaux de communication cellulaires
• En fonction des contraintes de QoS liées aux
applications supportées par ces réseaux
Mise en œuvre d’un certain nombre de mécanismes
destinés à fiabiliser les échanges de données sur
l’interface radio (comme le codage de données et des
mécanismes de protection des informations)
• Le canal de transport est représentatif de la QoS
fournie par le réseau sur la partie radio

94

47
25/03/2019

Nouveaux canaux HSDPA

95

Nouveaux canaux physiques et de


transport
1. Chaque UE rapporte au Node
B la qualité du lien radio sur
le HS-DPCCH (via le CQI)
2. Le Node B détermine quel et
quand chaque UE va être
servi (Scheduling)
3. Le Node B informe le UE
qu’il va être servi sur le HS-
SCCH
4. Le Node B transmet les
données au UE sur le canal
HS-DSCH (Soit sur le HS-
PDSCH)
5. Le UE renvoie un feedback
d’acquittement
(ACK/NACK) via le canal
HS-DPCCH
96

48
25/03/2019

Canaux de Transport/ Physiques

97

HS-DSCH

98

49
25/03/2019

Nouvelles procédures en HSDPA


Mécanisme de
Retransmission
Hybride ARQ
(HARQ)

Short Modulation et codage


Transmission adaptatifs
Time Interval (AMC)
(TTI) HSDPA

Fast Cell Site Ordonnancement


Selection Rapide
(FCSS) (Fast Scheduling)

99

Nouvelles procédures en HSDPA


1. Short Transmission Interval (TTI)
• Allocation de ressource rapide :
– Les codes de canalisation sont réalloués chaque période
HS-DSCH TTI (Transmission Time Interval) : HS-
DSCH TTI = 2 ms
 Faible Latence

100

50
25/03/2019

Nouvelles procédures en HSDPA


2. Adaptive Modulation and Coding (AMC)
• Adaptation dynamique du schéma de codage (et donc du
débit) en fonction des conditions radio
• Le mobile remonte le CQI (Channel Quality Indicator) au
Node B qui réajuste le schéma de codage toutes les 2 ms
• Choix d’une modulation QPSK ou 16-QAM

101

Nouvelles procédures en HSDPA


2. Adaptive Modulation and Coding (AMC)
• Modulation et codage selon la qualité du lien radio.
• Plus le SIR est grand (mobile proche de la BS), plus l’ordre de
modulation est grand et donc le débit est important
• UE informe le Node B régulièrement de la qualité de son canal
par des messages CQI messages (Channel Quality Indicator)
• Le Node B peut utiliser l’information sur l’état du canal pour :
– Indiquer le schéma de modulation et codage dans
l’information de format de transport (TFRC)
– Décisions de scheduling (ordonnancement)
– Contrôle de puissance du canal HS-SCCH

102

51
25/03/2019

Nouvelles procédures en HSDPA


2. Adaptive Modulation and Coding (AMC)
• Release 99 :
– Contrôle de puissance rapide avec un débit fixe
sur le DCH
• HSDPA
– Adapter la modulation et le schéma de codage
suivant la qualité du lien (CQI)
– Adaptation du débit est plus adéquate pour une
transmission de paquets
 l’adaptation de débit est plus efficace que le contrôle
de puissance

103

Nouvelles procédures en HSDPA


2. Adaptive Modulation and Coding (AMC)
• Le schéma de modulation et de codage est la
combinaison du type de modulation, le taux de codage
et le nombre de codes supportés
• Le Node B a la responsabilité de sélectionner le MCS
approprié selon le CQI

104

52
25/03/2019

Modulation d’ordre supérieur


• HS-DSCH peut utiliser le 16 QAM si le type du UE
le permet, soit le double du débit maximum possible
en QPSK (utilisé pour le DCH)
• 16 QAM est plus sensible aux interférences  les
conditions du canal doivent être bonnes (C/I élevé).
Si ces conditions sont satisfaites, des débits de 14.4
Mbps peuvent être atteints.

105

Débits binaires pics HSPA

106

53
25/03/2019

Adaptation rapide de lien

107

Nouvelles procédures en HSDPA


3. Fast Scheduling
• L’ordonnancement ou scheduling permet de
déterminer à chaque TTI à quel utilisateur il faut
transmettre et avec quel débit
• Il se base sur la qualité du canal (CQI : Channel
Quality Indicator)
• Différents algorithmes peuvent être appliqués
pour faire un compromis entre le débit total et
l’équité (fairness)

108

54
25/03/2019

Nouvelles procédures en HSDPA


3. Fast Scheduling

109

Notion d’ordonnancement
(scheduling)

55
25/03/2019

Scheduling basé sur les conditions


radio

111

Nouvelles procédures en HSDPA


4. Hybrid Automatic Repeat reQuest (HARQ)
• L’émetteur réagit à la signalisation d’une perte de
paquet (NACK) en retransmettant ce paquet
• Deux types possibles de HARQ :
– Soft Combining : l’émetteur retransmet le même
paquet de données codées. Le décodeur au niveau du
récepteur combine les copies multiples du paquet
envoyé
– Incremental Redundancy : envoi d’information
redondante additionnelle d’une manière incrémentale
si le décodage échoue à la première tentative
112

56
25/03/2019

Nouvelles procédures en HSDPA


4. Hybrid Automatic Repeat reQuest
(HARQ)

113

Fast Hybrid ARQ avec Soft Combining (1)

114

57
25/03/2019

Fast Hybrid ARQ avec Soft Combining (2)

115

Algorithmes HARQ

116

58
25/03/2019

Chase combining ou soft combining (1)

• Soft combining des paquets initial et retransmis


au récepteur avant décodage
Augmenter la probabilité de décodage correcte de
l’information
 profiter d’une forme de diversité temporelle
117

Incremental Redundancy (1)

• Les bits retransmis ne sont pas les mêmes que dans la transmission
originelle
• Le taux de codage effectif peut être diminué à chaque nouvelle
transmission car seule une partie des bits issus du codage canal
sont retransmis
• Les bits peuvent faire partie ou non des bits déjà transmis
précédemment
 Meilleures performances que l’approche précédente surtout
lorsque le taux de redondance initial est élevé 118

59
25/03/2019

Retransmissions rapides

119

Nouvelles procédures en HSDPA


5. Fast Cell Site Selection (FCSS)

• En HSDPA, il n’y a pas de Soft Handover (SHO)


de la Release 99
• Le FCSS permet à l’utilisateur de choisir le
Node B ayant les meilleures caractéristiques
pour une transmission de données

120

60
25/03/2019

Classes des terminaux HSDPA

121

HSDPA overview

15 Code 16QAM TTI = 2 ms Hybrid ARQ Advanced


Shared Modulation with incr. redundancy Scheduling
transmission

Benefit
Higher Downlink Peak rates: 14 Mbps
Higher Capacity: +100-200%
Reduced Latency: ~75 ms

122

61
25/03/2019

HSUPA

HSUPA
• High Speed Uplink Packet Acess ou EUL (Enhanced UpLink)
• Fait partie de la Release 6
• Augmentation du débit sur UL à 5.76 Mb/s
• Les performances du canal DCH de la voie montante sont renforcées
tout en restant compatibles avec les réseaux des Releases
précédentes (Enhanced DCH)
• Allocation des ressources radio et couche MAC déplacées du RNC
au Node B
• Création d’un nouveau canal Physique (E-DPDCH) et les canaux de
contrôle associés (E-RGCH pour la puissance, E-AGCH pour
l’access…)
• HARQ
• Une capacité supérieure entre 1,5 et 2 fois
• Une réponse plus rapide pour des services de type interactif
• TTI à 10 ms et 2 ms sont supportés
124

62
25/03/2019

Améliorations apportées

125

HSUPA
1. Architecture protocolaire
DTCH DCCH DCCH DTCH

MAC-d MAC-d

MAC-es
MAC-es /
MAC-e
MAC-e MAC-e EDCH FP EDCH FP

PHY PHY TNL TNL TNL TNL

Uu
UE NodeB Iub DRNC Iur SRNC

• E-DCH is terminated by MAC-e in the Node B, while other transport channels are terminated at RNC level

63
25/03/2019

HSUPA
1. Architecture protocolaire
• HSUPA met en œuvre deux couches
protocolaires MAC supplémentaires :
– MAC-e (MAC enhanced):
• Entre UE et NodeB, est en charge de l’allocation des
ressources E-DPDCH et de la gestion des répétitions
HARQ
– MAC-es (MAC enhanced SRNC) :
• Entre UE et SRNC (Serving RNC), est chargé de la
recombinaison des trames MAC-e provenant des liens
de macro-diversité du canal E-DCH

127

HSUPA
2. les canaux HSUPA
• Canal de transport
– E-DCH Enhanced Dedicated Channel
• Canaux physiques UL
– E-DPDCH Enhanced Dedicated Physical Data Channel
– E-DPCCH Enhanced Dedicated Physical Control Channel
• Canaux physiques DL
– E-HICH E-DCH HARQ Indicator Channel
– E-AGCH E-DCH Absolute Grant Channel
– E-RGCH E-DCH Relative Grant Channel
128

64
25/03/2019

Fonctionnement HSUPA
• Principe de séquencement pour les émissions UE :
– Séquencement débit contrôlé par le Node B : toutes les
émissions UL peuvent se dérouler en parallèle avec les débits
sélectionnés pour maintenir le niveau de bruit au Node B à un
niveau accceptable.

– Séquencement débit et temps contrôlé par le Node B: seul un


sous-ensemble d’UEs avec des données en attente sont
sélectionnés pour la transmission pendant un intervalle de temps
avec les débits sélectionnés

– Contrôle par les messages Absolute Grant (AG) émis par le


Node-B de services et des messages Relative Grant (RG) émis
par les autres Node-B.

129

Canaux utilisés en HSUPA

130

65
25/03/2019

Modifications apportées par le HSUPA

131

Gestion de l’interférence
• Pour décoder correctement les données reçues, un SNIR
minimum doit être garanti au récepteur du NodeB
• Plus le nombre de UE augmente en émission ainsi que leur
niveau de puissances  niveau d’interférence en UL
augmente
• Interférence perçue par le NodeB comme du bruit qui
affecte le SNIR
• Le NodeB contrôle le niveau d’interférence en ajustant
l’allocation des ressources au UE
• En recevant une nouvelle allocation, l’UE l’utilise en
combinaison avec sa puissance d’émission disponible et le
volume de données dans le buffer pour déterminer :
• Le débit binaire et la puissance d’émission correspondante

132

66
25/03/2019

Catégories de terminaux HSUPA

133

HSUPA overview

Fast NodeB controlled


1-4 Code TTI = 10 ms Hybrid ARQ
Power Control Scheduling
Multi-Code with incr. redundancy
transmission

Benefit
Higher Uplink Peak rates: 2.0 Mbps
Higher Capacity: +50-100%
Reduced Latency: ~50-75 ms

134

67
25/03/2019

UL DCH vs HSDPA vs HSUPA Concepts


HSUPA is like “reversed HSDPA”, except
HSDPA HSUPA Efficient UE power
Modulation QPSK and 16-QAM BPSK and Dual-BPSK amplifier

Soft handover No Yes


Required for near-far
Fast power avoidance
No Yes
control
Point to Multipoint Scheduling cannot be as
Scheduling
multipoint to point fast as in HSDPA
Non-scheduled Yes, for minimum/
No
transmission guaranteed bit rate Similar to R99 DCH but
with HARQ
HSUPA could be better described as Enhanced DCH in the
uplink than “reversed HSDPA”

HSUPA (E-DCH) is an uplink DCH with BTS-based HARQ and scheduling and true multicode support

Feature DCH HSUPA HSDPA


Variable spreading factor Yes Yes No
Multicode transmission Yes Yes Yes
(No in practice)
Fast power control Yes Yes No
Soft handover Yes Yes No
(associated DCH only)
Adaptive modulation No No Yes
BTS based scheduling No Yes Yes
Fast L1 HARQ No Yes Yes 135

HSxPA Motivation and General Principle


– Improved performance and spectral efficiency in DL and UL by introducing a
shared channel principle:
• Significant enchancement with peak rates up to 14.4 Mbps (28 Mbps in
Rel7) in DL, and 2 Mbps (11.5 Mbps with 16QAM) in UL
• Huge capacity increase per site; no site pre-planning necessary
• Improved end user experience: reduced delay/latency, high response time

Rel. 99
Dedicated pipe for every UE

HSUPA (3GPP Rel6)

Dedicated pipe for every UE in UL


Pipe (codes and grants) changing
with time
E-DCH scheduling
HSDPA (3GPP Rel5)
Fast pipe is shared among UEs
136

68
25/03/2019

HSPA+

HSPA+

138

69
25/03/2019

Augmentation des débits

139

HSPA+ : antennes MIMO

140

70
25/03/2019

Principe des antennes MIMO

141

HSPA+ : CPC (Continuous Packet Connectivity)

142

71
25/03/2019

CPC (Continuous Packet Connectivity)

143

HSPA+ : architecture simplifiée dans le


domaine PS

144

72
25/03/2019

145

73