Vous êtes sur la page 1sur 10

Chapitre 1 Description de la mécanique des milieux continus

Chapitre 1
Description de la mécanique des
milieux continus

A. Mikdam - ENSAM Casablanca 1

Chapitre 1 Description de la mécanique des milieux continus

1. Domaine d’étude:

La MMC s’intéresse à deux types de domaines:

- Des domaines ayant des comportements de corps solide;

- Des domaines ayant des comportements de fluide (liquide ou gaz);

Remarque:

La distinction entre ces différents états de la matière (solide, liquide et gaz) n’est pas toujours
si simple. Elle peut être fonction de nombreux paramètres (température, pression,…).

Pour l’étude mécanique des solides, on peut supposer que :

1 – Les solides sont indéformables: la distance entres deux points quelconques du solide ne
varie pas au cours du temps.
x1 S 
 x1 , x2   S  t, x1x2  cste
x2 Objet de la ‘Mécanique du Solide’

A. Mikdam - ENSAM Casablanca 2

1
Chapitre 1 Description de la mécanique des milieux continus

2 – Les solides sont déformables: tout solide est déformable (même le diamant - matériau
très dur).

- Une déformation ne signifie pas seulement un changement de la forme


extérieure d’un solide.

- Une déformation peut intervenir à l’intérieur d’un solide sans toucher sa forme
extérieure.

Objet de la ‘Mécanique des Milieux Continus’ qui est la base de la Mécanique des
Structures (Résistances Des Matériaux et Calcul des Structures)

2. Hypothèse de continuité:

L’hypothèse de travail est contenue dans le


titre du cours. La continuité de la matière
suppose que l’on se place dans une échelle
de description suffisamment macroscopique
pour ne pas se préoccuper de l’interaction
entre atomes ou molécules.

A. Mikdam - ENSAM Casablanca 3

Chapitre 1 Description de la mécanique des milieux continus

Un milieu ‘continu’ est un milieu dont le comportement macroscopique peut être schématisé en
supposant la matière répartie sur tout le domaine qu’il occupe, et non, comme dans la réalité,
concentrée dans une partie de volume très petite (noyau d’un atome).

La continuité du domaine matériel étudié sera traduite mathématiquement par le fait que les fonctions
caractéristiques du domaines seront des fonctions continues.

3. Mouvement d’un système matériel:


3.1. Système matériel:

Un point matériel ou particule représente une quantité de matière dm occupant au point M le


volume élémentaire dv .
 
Un système matériel    est constitué d’un ensemble de
dv

particules. dm
M

A. Mikdam - ENSAM Casablanca 4

2
Chapitre 1 Description de la mécanique des milieux continus

3.2. Le temps:

On se place dans le cadre de la mécanique dite ‘classique’ (Newton) qui s’intéresse à des
phénomènes pour lesquels les vitesses sont faibles devant celle de la lumière (≈300.000 Km/s). Dans
cette condition, le temps est absolu.

A chaque instant est associé la valeur d’une variable t , une fois choisis un instant origine et une
unité de mesure de durée.

3.3. Référentiel:

On appelle référentiel l’ensemble des points liés à un système rigide (indéformable) et animés du
mouvement d’un observateur. Le référentiel, noté R , est dit lié à l’observateur.

On associe au référentiel:

1.Un repère d’espace R  O,e1 ,e2 ,e3  , avec B la base  e1 ,e2 ,e3  qui sera choisie
orthonormée directe.
2.Un repère temps, dont l’origine des dates est souvent choisie afin de coïncider avec le
début du mouvement.

A. Mikdam - ENSAM Casablanca 5

Chapitre 1 Description de la mécanique des milieux continus

Remarques:
- On peut associer plusieurs repères à un même référentiel.
- Il ne faut pas confondre un changement de repère dans un référentiel donnée et un changement du
référentiel par rapport auquel on étudie le mouvement.

4. Description du mouvement:

Nous allons nous intéresser à deux descriptions classiques du mouvement d’un milieu continu : la
description Lagrangienne et la description Eulérienne.

A. Mikdam - ENSAM Casablanca 6

3
Chapitre 1 Description de la mécanique des milieux continus

4.1. Description Lagrangienne: e3 M0  0 


a. Variables et inconnues de Lagrange:

 t 
Soit  un système matériel. X Mt

Soit M0 la position d’une particule M de  à


 x
l’instant t=0 ( 0 : configuration initiale). O
e2

e1
On peut repérer M 0 par les coordonnées  X 1 , X 2 , X 3  : OM 0  X  X 1e1  X 2e2  X 3e3
3
  X i ei  X i ei ; i  1, 2,3
i 1

Soit M t la position de la particule M de  à l’instant t (  t : configuration actuelle).


On peut repérer Mt par les coordonnées  x1 , x2 , x3  : OM t  x  x1e1  x2e2  x3e3
3
  xi ei  xi ei ; i  1, 2,3
i 1

A. Mikdam - ENSAM Casablanca 7

Chapitre 1 Description de la mécanique des milieux continus

Pour connaitre le mouvement de M , il faut connaitre l’application  tel que:

OM t    M 0 , t 

 

x   X ,t

En composante dans la base :

 
xi  i X , t

La fonction  représente la description Lagrangienne du mouvement de M par rapport au


référentiel R .

On dit aussi que  caractérise la transformation entre les configurations  0 et  t de  .

Définition:
- On appelle variables de Lagrange les grandeurs X1, X 2 , X 3 et t .
- On appelle inconnues de Lagrange les trois fonctions i ; i  1, 2,3 .

A. Mikdam - ENSAM Casablanca 8

4
Chapitre 1 Description de la mécanique des milieux continus

b. Propriétés de la transformation:

Notons t l’application   à (t) fixé.


 X ,t

A l’instant initial (t=0) :  X   X


0

On considère deux particules M et N situées respectivement en M0 et N0 à l’instant initial.

Instant (0) M0 Instant (t)


N0

M0 et N0 ne peuvent occuper la même place à un même instant (t). Cette propriété mécanique
est appelée principe de non interpénétrabilité de la matière.

t t
1  Mathématiquement, la fonction
un antécédent dans  0 ).
est injective (tout élément de admet au plus

A. Mikdam - ENSAM Casablanca 9

Chapitre 1 Description de la mécanique des milieux continus

On a :  t  t  0 

t t
 2 La fonction
dans  0 ).
est surjective (tout élément de admet au moins un antécédent

1
De 1 et  2  on en déduit que t est bijective. Il existe alors une fonction réciproque notée t
telle que :
x
1
OM 0  t
X    x     x, t 
1 1
t
1
Cette fonction t donne la position à l’instant initial de la particule qui est en Mt ( M à
l’instant t).
M t2
c. Trajectoire:
M t1 t  t2
On appelle trajectoire d’une particule M dans t  t1
un référentiel R , les positions Mt de M au M0
cours du temps. t 0

A. Mikdam - ENSAM Casablanca 10

5
Chapitre 1 Description de la mécanique des milieux continus

L’équation de la trajectoire de M est donnée, sous forme paramétrique de paramètre t , par la

 
relation :
x   X ,t
Remarque : il y a autant de trajectoires qu’il y a de particules.

d. Lignes d’émission:

On appelle lignes d’émission d’un point P , à un instant T , le lieu dans R des positions à
l’instant T des particules qui sont passées en P à un instant t T .
t2
M T
t
P MT
t
Trajectoires M T1

t t1
M T1 : position à l’instant T de la particule M qui est passée en P à l’instant t1 .
t2 t2
M T : position à l’instant T de la particule M qui est passée en P à l’instant t2 .
t t
M T : position à l’instant T de la particule M qui est passée en P à un instant t tel que:

0t T
A. Mikdam - ENSAM Casablanca 11

Chapitre 1 Description de la mécanique des milieux continus

A. Mikdam - ENSAM Casablanca 12

6
Chapitre 1 Description de la mécanique des milieux continus

A. Mikdam - ENSAM Casablanca 13

Chapitre 1 Description de la mécanique des milieux continus

e. Vitesse et accélération:

On appelle vitesse de la particule M à l’instant t , par rapport à R , le vecteur :


 
v X ,t 
t
 
X ,t

x
On écrira aussi :  
v X ,t 
t
 
X ,t

On appelle accélération de la particule M à l’instant t , par rapport à R , le vecteur :

 
 X , t   vt  X , t 
2

 
 X ,t 
t
2

 x
2
On écrira aussi :  
 X ,t 
t
2  X ,t

A. Mikdam - ENSAM Casablanca 14

7
Chapitre 1 Description de la mécanique des milieux continus

4.2. Description Eulérienne:

La description Lagrangienne nécessite la connaissance d’une configuration de référence.

Elle est bien adaptée à l’étude des problèmes de mécanique de solides.

Au lieu de suivre chaque particule du système matériel dans son mouvement, Euler propose
d’observer l’évolution du système matériel à chaque instant t et en un point géométrique fixe sans
se préoccuper de la position initiale du système.

Elle est bien adaptée à la description du mouvement des fluides.

a. Variables et inconnues d’Euler:

Si x est le vecteur permettant de définir la position dans R d’un point considéré, V  x, t  est la
vitesse d’une particule qui passe en ce point x à un instant t .

Définition:
- On appelle variables d’Euler les variables  x1 , x2 , x3 , t  .
- On appelle inconnues d’Euler les trois fonction scalaires Vi  x1 , x2 , x3 , t  composantes de V dans
un repère R lié au référentiel R .

A. Mikdam - ENSAM Casablanca 15

Chapitre 1 Description de la mécanique des milieux continus

Considérons une particule passant au point repéré par le vecteur x à l’instant t .


Cette particule est en mouvement selon la loi x   X ,t   .

On a :
 
v X , t  V  x, t 
 
x   X ,t
v  X ,t   V    X ,t ,t 

De même :

 
V  x, t   v X , t
X 
1
 x, t 

V  x, t   v 
1
 x, t  , t 

Si on connaît la transformation  , on peut exprimer une grandeur mécanique soit à


l’aide des variables de Lagrange   , soit à l’aide des variables d’Euler  x , t  .
X ,t

A. Mikdam - ENSAM Casablanca 16

8
Chapitre 1 Description de la mécanique des milieux continus

b. Mouvements permanents (ou stationnaires):

Définition:
Un mouvement d’un milieu continu est dit permanent dans un référentiel R si est seulement si
le champ des vitesses exprimé en variables Eulériennes est indépendant du temps:

V
0
t
Autrement dit, en un point fixe de R , la vitesse ne varie pas au cours du temps.

c. Mouvements plans:

Définition:
On dit d’un mouvement par rapport à R est plan, parallèlement à un plan fixe  , si est
seulement si à chaque instant:

- Tous les vecteurs vitesse sont parallèles à  ;


- Le champ des vitesses est invariant par translation normale à  .

A. Mikdam - ENSAM Casablanca 17

Chapitre 1 Description de la mécanique des milieux continus

V
 0 , V3  0
x3

V  V1  x1 , x2 , t  e1  V2  x1 , x2 , t  e2

A. Mikdam - ENSAM Casablanca 18

9
Chapitre 1 Description de la mécanique des milieux continus

d. Mouvements de révolution:

Définition:
On dit d’un mouvement par rapport à R est de révolution par rapport à un axe fixe  si est
seulement si à chaque instant:

- En tout point  d’un plan méridien (défini par  et le vecteur  ) le vecteur vitesse
est dans ce plan méridien;
- Le champ des vitesses est invariant par rotation autour de  .

A. Mikdam - ENSAM Casablanca 19

Chapitre 1 Description de la mécanique des milieux continus

Bibliographie :

Mécanique des milieux continus – Tome 1 : Concepts généraux – Jean Salençon – Editions de
l’Ecole Polytechnique – Juin 2012.

A. Mikdam - ENSAM Casablanca 20

10

Vous aimerez peut-être aussi