Vous êtes sur la page 1sur 37

Projet de PNM EN 15322

IC 03.4.003
Norme Marocaine 2018

ICS : 91.100.50 ; 75.140

ne
Bitumes et liants bitumineux

Cadre de spécifications pour les liants bitumineux fluidifiés et

ai
fluxés

oc
ar
m
e
Norme Marocaine homologuée
rm

Par décision du Directeur de l’Institut Marocain de Normalisation N° au B.O.N° , publiée


du
no

Cette norme annule et remplace les normes NM 03.4.003 homooguée en 1998 et NM 03.4.079
homologuée en 2009.
de

Correspondance
La présente norme nationale est identique à l’EN 15322 : 2012 et est reproduite avec la
permission du CEN, Avenue Marnix 17, B-1000 Bruxelles.
et

Tous droits d’exploitation des Normes Européennes sous quelque forme que ce soit et par
tous moyens sont réservés dans le monde entier au CEN et à ses Membres Nationaux, et
oj

aucune reproduction ne peut être engagée sans permission explicite et par écrit du CEN par
l’IMANOR.
Pr

Droits d'auteur
Droit de reproduction réservés sauf prescription différente aucune partie de cette publication ne peut
être reproduite ni utilisée sous quelque forme que ce soit et par aucun procédé électronique ou
mécanique y compris la photocopie et les microfilms sans accord formel. Ce document est à usage
exclusif et non collectif des clients de l'IMANOR, Toute mise en réseau, reproduction et rediffusion, sous
quelque forme que ce soit, même partielle, sont strictement interdites.

Institut Marocain de Normalisation (IMANOR) © IMANOR 2017 – Tous droits réservés


Angle Avenue Kamal Zebdi et Rue Dadi Secteur 21 Hay Riad - Rabat
Tél : 05 37 57 19 48/49/51/52 - Fax : 05 37 71 17 73
Email : imanor@imanor.gov.ma
PNM EN 15322 : 2018

Avant-Propos National

L’Institut Marocain de Normalisation (IMANOR) est l’Organisme National de Normalisation. Il a été créé
par la Loi N° 12-06 relative à la normalisation, à la certification et à l’accréditation sous forme d’un
Etablissement Public sous tutelle du Ministère chargé de l’Industrie et du Commerce.

ne
Les normes marocaines sont élaborées et homologuées conformément aux dispositions de la
Loi N° 12- 06 susmentionnée.

ai
La présente norme marocaine a été reprise de la norme européenne EN conformément à l’accord

oc
régissant l’affiliation de l’Institut Marocain de Normalisation (IMANOR) au Comité Européen de
Normalisation (CEN).

Tout au long du texte du présent document, lire « … la présente norme européenne … » avec le sens

ar
de « … la présente norme marocaine… ».

Toutes les dispositions citées dans la présente norme, relevant du dispositif réglementaire européen
m
(textes réglementaires européens, directives européennes, étiquetage et marquage CE, …) sont
remplacés par les dispositions réglementaires ou normatives correspondantes en vigueur au niveau
national, le cas échéant.
e
La présente norme marocaine comporte une annexe nationale normative (ZN) qui précise des
rm

dispositions nationales applicables et qui constituent des modifications par rapport au document de
base EN 15322.

La présente norme marocaine NM EN 15322 a été examinée et adoptée par la


no

Commission de Normalisation des chaussées et liants hydrocarbonés (99).


de
et
oj
Pr
NORME EUROPÉENNE EN 15322
EUROPÄISCHE NORM
EUROPEAN STANDARD Mai 2013

ICS : 91.100.50 ; 75.140 Remplace EN 14733:2005+A1:2010, EN 15322:2009

ne
Version française

Bitumes et liants bitumineux —

ai
Cadre de spécifications pour les liants bitumineux fluidifiés et fluxés

oc
Bitumen und bitumenhaltige Bindemittel — Bitumen and bituminous binders —
Rahmenwerk für die Spezifizierung von verschnittenen Framework for specifying cut-back
und gefluxten bitumenhaltigen Bindemitteln and fluxed bituminous binders

ar
m
e
rm

La présente Norme européenne a été adoptée par le CEN le 14 mars 2013.

Les membres du CEN sont tenus de se soumettre au Règlement Intérieur du CEN/CENELEC, qui définit les
conditions dans lesquelles doit être attribué, sans modification, le statut de norme nationale à la Norme
no

européenne.

Les listes mises à jour et les références bibliographiques relatives à ces normes nationales peuvent être
obtenues auprès du Centre de Gestion ou auprès des membres du CEN.
de

La présente Norme européenne existe en trois versions officielles (allemand, anglais, français). Une version
dans une autre langue faite par traduction sous la responsabilité d'un membre du CEN dans sa langue
nationale et notifiée au Centre de Gestion, a le même statut que les versions officielles.

Les membres du CEN sont les organismes nationaux de normalisation des pays suivants : Allemagne,
et

Ancienne République yougoslave de Macédoine, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark,
Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg,
Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie,
oj

Slovénie, Suède, Suisse et Turquie.

CEN
Pr

COMITÉ EUROPÉEN DE NORMALISATION

Europäisches Komitee für Normung


European Committee for Standardization

Centre de Gestion : 17 Avenue Marnix, B-1000 Bruxelles

© CEN 2013 Tous droits d’exploitation sous quelque forme et de quelque manière que ce soit réservés dans le monde
entier aux membres nationaux du CEN.
Réf. n° EN 15322:2013 F
EN 15322:2013 (F)

Sommaire
Page

Avant-propos .......................................................................................................................................................... 3

1 Domaine d'application .......................................................................................................................... 4

2 Références normatives ........................................................................................................................ 4

3 Termes et définitions ............................................................................................................................ 5

ne
4 Abréviations .......................................................................................................................................... 5

5 Exigences et méthodes d'essai ........................................................................................................... 7

ai
5.1 Propriétés/caractéristiques et méthodes d’essai associées .................................................................... 7
5.1.1 Généralités .............................................................................................................................................. 7

oc
5.1.2 Propriétés des liants bitumineux fluidifiés et fluxés (Tableau 3) ............................................................. 8
5.1.3 Liants stabilisés et vieillis à long-terme à partir de liants bitumineux fluidifiés et fluxés .......................... 8
5.1.4 Propriétés des liants stabilisés et vieillis long-terme à partir de liants bitumineux fluidifiés
et fluxés ................................................................................................................................................... 8

ar
5.2 Substances dangereuses ........................................................................................................................ 9

6 Évaluation et Vérification de la Constance des Performances — EVCP ....................................... 14


6.1
6.2
6.2.1
m
Généralités ............................................................................................................................................
Essais de type .......................................................................................................................................
Généralités ............................................................................................................................................
14
14
14
6.2.2 Échantillons, essais et critères de conformité ....................................................................................... 14
e
6.2.3 Rapports d'essai ................................................................................................................................... 15
rm

6.2.4 Résultats partagés avec des tiers ......................................................................................................... 15


6.3 Maîtrise de la production en usine (FPC) .............................................................................................. 15
6.3.1 Généralités ............................................................................................................................................ 15
6.3.2 Exigences .............................................................................................................................................. 16
no

6.3.3 Examen initial de l’usine et du FPC ...................................................................................................... 21


6.3.4 Surveillance continue du FPC .............................................................................................................. 22
6.3.5 Procédure pour les modifications .......................................................................................................... 22
6.3.6 Produits fabriqués une seule fois, produits de pré-production (par ex. prototypes)
et produits fabriqués en très petite quantité .......................................................................................... 22
de

Annexe A (informative) Exemples d’abréviations pour les liants bitumineux fluidifiés et fluxés ............... 23

Annexe B (informative) Exemples de classes de performances retenues


pour les liants bitumineux fluidifiés et fluxés ............................................................................... 24
et

Annexe ZA (informative) Articles de la présente Norme européenne traitant des dispositions


du Règlement des Produits de la Construction CE 305/2011 ..................................................... 26
oj

ZA.1 Domaine d'application et caractéristiques correspondantes ................................................................. 26


ZA.2 Procédure d’EVCP des liants bitumineux fluidifiés et fluxés ................................................................. 29
ZA.2.1 Système d'EVCP ................................................................................................................................... 29
Pr

ZA.2.2 Déclaration des performances (DoP) .................................................................................................... 30


ZA.3 Marquage CE et étiquetage .................................................................................................................. 32

Bibliographie ........................................................................................................................................................ 35

2
EN 15322:2013 (F)

Avant-propos

Le présent document (EN 15322:2013) a été élaboré par le Comité Technique CEN/TC 336 «Liants bitumineux»,
dont le secrétariat est tenu par AFNOR/BN Pétrole.
Cette Norme européenne devra recevoir le statut de norme nationale, soit par publication d'un texte identique,
soit par entérinement, au plus tard en novembre 2013, et toutes les normes nationales en contradiction devront être
retirées au plus tard en mai 2014.
L'attention est appelée sur le fait que certains des éléments du présent document peuvent faire l'objet de droits
de propriété intellectuelle ou de droits analogues. Le CEN et/ou le CENELEC ne saurait [sauraient] être tenu[s]

ne
pour responsable[s] de ne pas avoir identifié de tels droits de propriété et averti de leur existence.
Le présent document remplace l’EN 15322:2009, EN 14733:2005+A1:2010.
Le présent document a été élaboré dans le cadre d'un mandat donné au CEN par la Commission Européenne et

ai
l'Association Européenne de Libre Échange et vient à l'appui des exigences essentielles du Règlement UE.
Pour la relation avec le Règlement UE, voir l'annexe ZA, informative, qui fait partie intégrante du présent document.

oc
Selon le Règlement Intérieur du CEN-CENELEC les instituts de normalisation nationaux des pays suivants sont tenus
de mettre cette Norme européenne en application : Allemagne, Ancienne République Yougoslave de Macédoine,
Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie,

ar
Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République
Tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse et Turquie.

m
Les principaux changements techniques apportés à l'EN 15322 sont les suivants :
— la révision des classes de performances de viscosité dans le Tableau 3 ;
— la réécriture de l'Article 6 (Évaluation et Vérification de la Constance des Performances – EVCP) et de l'Annexe ZA
e
selon les exigences du Règlement CE des Produits de Construction (CPR) 305/2011 ;
— l’incorporation des clauses de l’EVCP précédemment couvertes par l’EN 14733:2005+A1:2010.
rm

Cette Norme européenne fait partie de la famille des Normes européennes des bitumes comme suit :
no
de
et
oj
Pr

Figure 1 — Normes européennes pour les bitumes fluidifiés et fluxés

NOTE Les applications industrielles ne sont pas couvertes par le Mandat M/124.

3
EN 15322:2013 (F)

1 Domaine d'application
La présente Norme européenne prescrit un cadre de spécifications des liants bitumineux fluidifiés et fluxés utilisables
pour la construction et l’entretien des chaussées routières, des pistes d’aéroports et des autres chaussées.
La présente Norme européenne s’applique aux liants bitumineux fluidifiés ou fluxés non modifiés et modifiés par
des polymères.

2 Références normatives

ne
Les documents de référence suivants sont indispensables pour l'application du présent document. Pour les
références datées, seule l'édition citée s'applique. Pour les références non datées, la dernière édition du document
de référence (y compris les éventuels amendements) s'applique.

ai
EN 58, Bitumes et liants bitumineux — Échantillonnage des liants bitumineux

oc
EN 1426, Bitumes et liants bitumineux — Détermination de la pénétrabilité à l’aiguille

EN 1427, Bitumes et liants bitumineux — Détermination du point de ramollissement — Méthode Bille et Anneau

ar
EN 12591, Bitumes et liants bitumineux — Spécifications des bitumes routiers

EN 12592, Bitumes et liants bitumineux — Détermination de la solubilité

m
EN 12594, Bitumes et liants bitumineux — Préparation des échantillons d'essai

EN 12595, Bitumes et liants bitumineux — Détermination de la viscosité cinématique


e
EN 12596, Bitumes et liants bitumineux — Détermination de la viscosité dynamique par viscosimètre capillaire
rm

sous vide

EN 12597, Bitumes et liants bitumineux — Terminologie


no

EN 12846-2, Bitumes et liants bitumineux — Détermination du temps d'écoulement à l'aide d'un viscosimètre
à écoulement — Partie 2 : Bitumes fluidifiés et fluxés

EN 13074-1, Bitumes et liants bitumineux — Récupération du liant d'une émulsion de bitume ou d'un bitume fluidifié
ou fluxé par évaporation — Partie 1 : Récupération par évaporation
de

EN 13074-2, Bitumes et liants bitumineux — Récupération du liant d'une émulsion de bitume ou d'un bitume fluidifié
ou fluxé après récupération — Partie 2 : Stabilisation après récupération par évaporation
et

EN 13302, Bitumes et liants bitumineux — Détermination de la viscosité dynamique des liants bitumineux à l'aide
d'un viscosimètre tournant
oj

EN 13358, Bitumes et liants bitumineux — Détermination des caractéristiques de distillation des bitumes fluidifiés et
fluxés avec des fluxants d'origine minérale
Pr

EN 13398, Bitumes et liants bitumineux — Détermination du retour élastique des bitumes modifiés

EN 13587, Bitumes et liants bitumineux — Détermination des caractéristiques de traction des liants bitumineux
par la méthode de traction

EN 13588, Bitumes et liants bitumineux — Détermination de la cohésion des liants bitumineux par la méthode
du mouton-pendule

EN 13589, Bitumes et liants bitumineux — Détermination des caractéristiques de traction des bitumes modifies
par la méthode de force ductilité

4
EN 15322:2013 (F)

EN 13703, Bitumes et liants bitumineux — Détermination de l’énergie de déformation

EN 14023, Bitumes et liants bitumineux — Cadre de spécifications des bitumes modifiés par des polymères

EN 14769, Bitumes et liants bitumineux — Vieillissement long-terme accéléré — Récipient de vieillissement


sous pression (PAV)

EN 15626, Bitumes et liants bitumineux — Détermination de l’adhésivité des liants bitumineux fluidifiés et fluxés
par l’essai d’immersion dans l’eau — Méthode utilisant des granulats

ne
EN ISO 2592, Détermination des points d’éclair et de feu — Méthode de Cleveland à vase ouvert (ISO 2592)

EN ISO 2719, Détermination du point d'éclair — Méthode Pensky-Martens en vase clos (ISO 2719)

ai
EN ISO 3405, Produits pétroliers — Détermination des caractéristiques de distillation à pression atmosphérique
(ISO 3405)

oc
EN ISO 3675, Pétrole brut et produits pétroliers liquides — Détermination en laboratoire de la masse volumique —
Méthode à l'aréomètre (ISO 3675)

ar
EN ISO 13736, Détermination du point d'éclair — Méthode Abel en vase clos (ISO 13736)

3 Termes et définitions
m
Pour les besoins du présent document, les termes et définitions donnés dans EN 12597 ainsi que les suivants
s'appliquent.
e
3.1
rm

fluxant d’origine minérale


fluxant pouvant être d’origine carbochimique, pétrochimique ou pétrolière ou un mélange de ceux-ci

3.2
no

fluxant d’origine végétale


bio-fluxant obtenu exclusivement à partir de produit (végétal) dérivé de plantes

4 Abréviations
de

Des abréviations, constituées par une juxtaposition de lettres et de nombres (dénominations usuelles), sont utilisées
pour décrire les principales caractéristiques des liants bitumineux fluidifiés et fluxés, comme la viscosité, le type de
liant et l’aptitude au durcissement et doivent être conformes aux dénominations fournies dans le Tableau 1.
et

La dénomination des liants bitumineux fluidifiés et fluxés est établie comme suit :
— 2 lettres, précisant le type de fluxant, Fm pour un fluxant d'origine minérale et Fv pour un fluxant d'origine végétale ;
oj

— 1 ou 2 chiffres, correspondant à la classe de viscosité, définie dans le Tableau 3, déterminée par le temps
d'écoulement ou par la viscosité dynamique ;
Pr

— 1 ou 2 lettres, précisant le liant d’origine, B pour un liant non modifié et, BP pour un liant modifié par des polymères
(voir Note b du Tableau 1) ;
— 1 chiffre, correspondant aux classes d’aptitude au durcissement, définies dans le Tableau 3. L’aptitude au
durcissement pour les produits de type Fm est basée sur la distillation (EN 13358), dans la mesure où
l’accroissement de la résistance résulte de la volatilisation des huiles légères. Pour les produits de type Fv,
l’accroissement de la résistance nécessite une transformation chimique et non pas la perte de composés légers,
ainsi la mesure est basée sur la détermination du point de ramollissement après récupération du liant
selon l’EN 13074-1. La méthode d'essai (distillation ou point de ramollissement) à laquelle le chiffre fait référence
est alors identifiée par les deux lettres (Fm ou Fv) qui précisent le type de fluxant.

5
EN 15322:2013 (F)

Des exemples d'abréviations pour les liants bitumineux fluidifiés et fluxés sont mentionnés dans l'Annexe A.

Tableau 1 — Signification des abréviations

Document
Position Caractères Signification
de référence

Bitume fluxé par une huile d’origine minérale


Fm a
ou bitume fluidifié
1 et 2 EN 12597

ne
Bitume fluxé par une
Fv a
huile d’origine végétale

de la Classe 2 EN 12846-2

ai
à la Classe 6 (Temps d'écoulement)
3 Classe de viscosité
de la Classe 7 EN 13302

oc
à la Classe 10 (Viscosité dynamique)

Indication précisant le type de liant

ar
4 et 5
B Bitume routier EN 12591
(si adapté)
P Ajout de polymère b EN 14023 b

m
Aptitude au durcissement
pour les bitumes de type Fm
e
de la Classe 2
% total de distillat distillant à 225 C EN 13358
à la Classe 6
rm

5 ou 6
Aptitude au durcissement
pour les bitumes de type Fv
no

de la Classe 2 Point de ramollissement bille EN 1427


à la Classe 7 et anneau pour le liant récupéré EN 13074-1

a F a été retenu à la fois pour les bitumes fluxés et fluidifiés pour éviter toute confusion avec la lettre C qui est déjà
utilisée pour désigner les émulsions cationiques de bitume.
de

b Peuvent être préparés en utilisant des bitumes modifiés par des polymères (EN 14023) ou par ajout de polymères
à des bitumes fluxés ou fluidifiés.

Les abréviations suivantes sont utilisées dans les tableaux de spécifications de la présente Norme européenne
et

(voir Tableaux 3, 4 et 5) :
— NR pour « Non exigé (No Requirement) » : cette classe a été ajoutée pour permettre aux pays dans lesquels la
caractéristique, pour une utilisation prévue donnée, n'est pas soumise à des exigences réglementaires,
oj

c'est-à-dire lorsqu’il n’y a pas de réglementation pour la propriété/caractéristique sur le territoire où l’utilisation
est prévue ;
Pr

— TBR pour « À indiquer (To Be Reported) » : cette classe signifie que le fabricant est invité mais n'est pas obligé
de fournir des renseignements, concernant les caractéristiques de performances, associées au produit ;
NOTE Ces valeurs recueillies (TBR) sont destinées à être utilisées pour l'élaboration future de spécifications.

— DV pour « Valeur déclarée » : cette classe signifie qu’il est demandé au fabricant de fournir une valeur ou une
plage de valeurs, ou une(des) valeur(s) limite(s) dans le cadre d'une déclaration réglementaire et du marquage
réglementaire associé.

6
EN 15322:2013 (F)

5 Exigences et méthodes d'essai


5.1 Propriétés/caractéristiques et méthodes d’essai associées
5.1.1 Généralités
Toutes les caractéristiques des liants bitumineux fluidifiés et fluxés, listées dans le Tableau 2, doivent être définies
par rapport aux classes appropriées du Tableau 3, du Tableau 4 Partie A ou du Tableau 4 Partie B et du Tableau 5.

Tableau 2 — Exigences et méthodes d’essais

ne
Exigences Produits concernés Caractéristiques et méthodes d’essai

Temps d’écoulement EN 12846-2


Viscosité ou

ai
Bitumes de type Fm et Fv Viscosité dynamique EN 13302
dans le Tableau 3
Adhésivité avec un granulat de référence
Effet de l’eau sur l’adhésion du liant

oc
EN 15626

Bitumes de type Fm Distillation EN 13358


dans le Tableau 3 % de fraction distillée totale distillant à 225 °C

ar
Aptitude au durcissement
Bitumes de type Fv Point de ramollissement EN 1427 du liant récupéré
dans le Tableau 3 selon EN 13074-1

Consistance à température
intermédiaire de service
m Pénétrabilité EN 1426 (5.1.4.1)

Ce qui est approprié (5.1.4.2) :


e
Point de ramollissement EN 1427
rm

Consistance à température élevée ou


de service Liant résiduel Viscosité dynamique EN 12596 ou EN 13302
(après stabilisation ou
selon l'EN 13074-2) Viscosité cinématique EN 12595
dans le Tableau 4
no

Ce qui est approprié (5.1.4.3) :

Cohésion Essai du mouton-pendule EN 13588


(uniquement pour les liants modifiés ou
par des polymères) Essai de traction EN 13587 et EN 13703
de

ou
Force ductilité EN 13589 et EN 13703

Tenue dans le temps de la


consistance à température Pénétrabilité EN 1426 (5.1.4.1)
intermédiaire de service
et

Ce qui est approprié (5.1.4.2) :

Tenue dans le temps de la Point de ramollissement EN 1427


oj

Liant vieilli long-terme


consistance à température élevée ou
(après stabilisation
de service Viscosité dynamique EN 12596 ou EN 13302
selon l'EN 13074-2,
ou
Pr

suivi du vieillissement
Viscosité cinématique EN 12595
selon l'EN 14769)
dans le Tableau 5 Ce qui est approprié (5.1.4.3) :

Tenue dans le temps de la cohésion Méthode du mouton-pendule EN 13588


(uniquement pour les liants modifiés ou
par des polymères) Méthode de traction EN 13587 et EN 13703
ou
Force ductilité EN 13589 et EN 13703

7
EN 15322:2013 (F)

Lorsqu’un liant bitumineux fluidifié ou fluxé est spécifié, la classe adaptée doit être choisie pour chaque
exigence technique. Il convient de prendre soin de choisir des classes qui soient compatibles et réalistes.
Les procédures d'essai pour la stabilisation et le vieillissement des liants proposées dans le Tableau 4 Partie A,
le Tableau 4 Partie B et le Tableau 5 n'ont pas été utilisées antérieurement en Europe. En ce qui concerne le Tableau
4 Partie A et le Tableau 4 Partie B, afin d’accumuler un nombre suffisant de données qui permettront de confirmer
les classes, il est fortement recommandé d'utiliser la Classe 1 si l’expérience actuelle ne permet pas encore de spécifier
de véritables classes de performances (Classes 2 à Classe 11). Pour ces mêmes raisons, en ce qui concerne le
Tableau 5, il est fortement recommandé d'utiliser la Classe 1 lorsque l’utilisation de la Classe 2 (DV) n’est pas
obligatoire.

ne
Des exemples de classes de performances retenues pour les liants bitumineux fluidifiés et fluxés sont mentionnés
en Annexe B.

ai
5.1.2 Propriétés des liants bitumineux fluidifiés et fluxés (Tableau 3)

5.1.2.1 Viscosité

oc
Le temps d’écoulement selon la procédure EN 12846-2 ou la viscosité cinématique selon la procédure EN 13302 doit
être utilisé.
Étant donné l’amplitude des classes de viscosité 2 à 10 du Tableau 3, des étendues adaptées réduites doivent être

ar
définies. Ces étendues limitées doivent être définies par  35 % autour d’une valeur cible et doivent rester à l’intérieur
des limites de la classe choisie.

5.1.2.2 Effet de l’eau sur l’adhésion du liant m


L’adhésivité doit être vérifiée avec un ou plusieurs granulats de référence selon la procédure EN 15626. Lorsque les
e
performances sont déclarées, la nature du granulat de référence qui a été utilisé doit être indiquée.
rm

5.1.2.3 Aptitude au durcissement


La distillation (EN 13358) doit être utilisée pour les liants de type Fm (bitume fluxé par une huile d’origine minérale
ou bitume fluidifié).
no

Le point de ramollissement (EN 1427) après récupération (EN 13074-1) doit être utilisé pour les liants de type Fv
(bitume fluxé par une huile d’origine végétale).
de

5.1.3 Liants stabilisés et vieillis à long-terme à partir de liants bitumineux fluidifiés et fluxés

5.1.3.1 Liant stabilisé (Tableau 4, Partie A et B)


Le liant stabilisé se réfère au liant obtenu selon la procédure EN 13074-1 suivie d’EN 13074-2.
et

5.1.3.2 Liant vieilli à long-terme (Tableau 5)


Le liant vieilli à long-terme se réfère au liant obtenu selon la procédure EN 13074-1 suivie d’EN 13074-2 et
oj

d’EN 14769 (65 h à 85 °C).


Pr

5.1.4 Propriétés des liants stabilisés et vieillis long-terme à partir de liants bitumineux fluidifiés et fluxés

5.1.4.1 Consistance à température intermédiaire de service


La consistance à température intermédiaire de service doit être évaluée selon la procédure EN 1426 (pénétrabilité à
l’aiguille). La température à mettre en œuvre pour l’essai dépend de la consistance du liant. L’essai de pénétrabilité
doit être réalisé à 25 °C lorsque le liant stabilisé a une pénétrabilité inférieure ou égale à (330  0,1) mm. Si la
pénétrabilité à 25 °C est supérieure à (330  0,1) mm, l’essai doit être réalisé à 15 °C.

8
EN 15322:2013 (F)

5.1.4.2 Consistance à température élevée de service


L’essai à utiliser dépend de la consistance du liant stabilisé. Si la pénétrabilité à 25 °C est inférieure ou égale
à (330  0,1) mm, la consistance à température élevée de service doit être déterminée selon la procédure EN 1427
(point de ramollissement). Si la pénétrabilité à 25 °C est supérieure à (330  0,1) mm, la consistance à température
élevée de service doit être évaluée par la viscosité dynamique à 60 °C (selon la procédure EN 12596 ou EN 13302)
ou par la viscosité cinématique à 60 °C (selon la procédure EN 12595).

5.1.4.3 Cohésion (uniquement pour les liants modifiés par des polymères)
L’essai à utiliser dépend de l’utilisation prévue du produit. La cohésion du liant stabilisé obtenu à partir de liants

ne
bitumineux fluidifiés ou fluxés modifiés par des polymères, utilisés pour le traitement de surface, doit être déterminée
par l’EN 13588. Pour les liants utilisés dans des techniques d’enrobage, les méthodes d’essai données par
l’EN 13587 ou l’EN 13589 peuvent être utilisées. Pour les liants utilisés dans d’autres applications, l’une ou l’autre de

ai
ces trois méthodes suivantes : EN 13587, EN 13589 ou EN 13588, peut être utilisée.

oc
5.2 Substances dangereuses
Les règlementations nationales sur les substances dangereuses peuvent nécessiter une vérification et une

ar
déclaration sur l’émission, et parfois la teneur, lorsque les produits de construction couverts par la présente Norme
sont placés sur ces marchés.
En l’absence de méthodes d’essai européennes harmonisées, il convient d’effectuer la vérification et la déclaration

m
sur l’émission et la teneur en prenant en compte les dispositions nationales du lieu d’utilisation.
NOTE Une base de donnés informative européenne et des dispositions nationales sur les substances dangereuses est
disponible sur le site web de la Construction sur EUROPA accessible à la page :
e
http://ec.europa.eu/enterprise/construction/cpd-ds
rm
no
de
et
oj
Pr

9
10

EN 15322:2013 (F)
Tableau 3 — Cadre de spécifications relatif aux exigences techniques et classes de performances des liants bitumineux fluidifiés et fluxés

Exigences techniques Norme Unités Classe 0 Classe 1 a Classe 2 Classe 3 Classe 4 Classe 5 Classe 6 Classe 7 Classe 8 Classe 9 Classe 10

ne
Viscosité

Temps d’écoulement 4 mm 25 °C b EN 12846-2 s < 200 c

ai
Temps d’écoulement 10 mm 25 °C b EN 12846-2 s 15 à 500 c

Temps d’écoulement 10 mm 40 °C b EN 12846-2 s 50 à 500 c

oc
Temps d’écoulement 10 mm 60 °C b EN 12846-2 s 20 à 300 c 250 à 500 c

Viscosité dynamique à 60 °C b EN 13302 Pa  s < 10 d 10 à 50 d 30 à 100 d > 80 d

ar
Solubilité EN 12592 % NR e TBR > 99,0

EN ISO 13736 °C  23 > 23 > 35 > 45 > 55

m
Point d’éclair EN ISO 2719 °C > 60 > 65

EN ISO 2592 °C > 160 > 200

Adhésivité avec un granulat


EN 15626 - NR e TBR  75  90

e
de référence

Types Fm : aptitude au durcissement

rm
par l’essai de distillation

Distillat total à 360 C EN 13358 % NR e TBR <5 < 10 < 15 < 20 < 32 < 55

% de distillat total distillant à 190 C EN 13358 % NR e


TBR <5 2 à 15 10 à 25 > 20

% de distillat total distillant à 225 C

% de distillat total distillant à 260 C


EN 13358

EN 13358
%

%
no
NR e

NR e
TBR

TBR
< 15

< 20
10 à 25

15 à 40
20 à 40

35 à 60
35 à 60

> 55
> 55

% de distillat total distillant à 315 C EN 13358 % NR e TBR < 40 35 à 70 65 à 90 > 85


de
Types Fv : aptitude au durcissement
EN 1427
par le point de ramollissement °C NR e TBR  35 > 35 > 39 > 43 > 50 > 55
EN 13074-1
mesuré sur le liant récupéré
a Classe 1, TBR ne doit pas être utilisée à des fins de déclarations réglementaires ni pour le marquage.
et

b
Pour le marquage de chaque produit, une seule classe de viscosité allant de la Classe 2 à la Classe 10, peut être utilisée.
c
En complément de la classe appropriée sélectionnée, une étendue de temps d’écoulement restreinte définie par une valeur centrale  35 %, avec une étendue minimale de  10 s, doit être déclarée
(voir 5.1.2.1 ). Cette étendue restreinte doit être comprise dans les valeurs limites de la classe.
oj

d
Une étendue de viscosité dynamique restreinte de  35 % autour d’une valeur centrale doit être déclarée (voir 5.1.2.1). Cette étendue restreinte doit être dans les limites de la classe spécifiée.
e
NR : « Non exigé » peut être utilisé lorsqu’il n’y a pas de réglementation pour la caractéristique sur le territoire où l’utilisation est prévue.
Pr
ne
ai
oc
Tableau 4 — Cadre de spécifications relatif aux exigences techniques et classes de performances des liants stabilisés
Partie A — Pénétrabilité à 25 °C après stabilisation, inférieure ou égale à (330 0,1) mm

Procédure de stabilisation : EN 13074-1 suivie d'EN 13074-2

ar
Exigences techniques Document Unités Classe 0 Classe 1 a Classe 2 Classe 3 Classe 4 Classe 5 Classe 6 Classe 7

Consistance à température intermédiaire de service

m
EN 1426 0,1 mm NR c TBR  50  100  150  220  330
Pénétrabilité à 25 °C

Consistance à température élevée de service


EN 1427 °C NR c TBR  55  50  43  39  35  30
Point de ramollissement

e
Cohésion
Classe 0 Classe 1 a Classe 2 Classe 3 Classe 4 Classe 5 Classe 6

rm
(uniquement pour les liants modifiés par des polymères)

Énergie de cohésion par la méthode de traction à 5 C EN 13587


J/cm2 NR c TBR 1 2 3
(élongation de 100 mm/min b EN 13703

Énergie de cohésion par la méthode de force-ductilité à 5 C


(élongation de 50 mm/min) b

Cohésion par la méthode du mouton-pendule b

Retour élastique à 10 C
no
EN 13589
EN 13703

EN 13588
J/cm2

J/cm2
NR c

NR c
TBR

TBR
1

 0,5
2

 0,7
3

1,0  1,2  1,4

EN 13398 % NR c TBR  30  40  50  75
(pour les liants polymères élastomères)
de
Retour élastique à 25 C
EN 13398 % NR c TBR  30  40  50  75
(pour les liants polymères élastomères)
a
Classe 1, TBR ne doit pas être utilisée à des fins de déclarations réglementaires ni pour le marquage.
et

b
La cohésion du liant stabilisé issu d'un liant bitumineux fluxé et fluidifié contenant des polymères, utilisé pour le traitement de surface, doit être déterminée selon l'EN 13588. Pour les liants utilisés
en enrobage, les méthodes d’essai correspondant à l’EN 13587 ou l’EN 13589 peuvent être utilisées. Pour les liants utilisés dans d’autres applications, l’une ou l’autre de ces trois méthodes
suivantes : EN 13587, EN 13589 ou EN 13588, peut être utilisée.

EN 15322:2013 (F)
oj

c
NR : « Non exigé » peut être utilisé lorsqu’il n’y a pas de réglementation pour la caractéristique sur le territoire où l’utilisation est prévue.
Pr
11
12

EN 15322:2013 (F)
Tableau 4 — Cadre de spécifications relatif aux exigences techniques et classes de performances des liants stabilisés
Partie B — Pénétrabilité à 25 °C après stabilisation, supérieure à (330  0,1) mm

ne
Procédure de stabilisation : EN 13074-1 suivie d'EN 13074-2

Exigences techniques Document Unités Classe 0 Classe 1 a Classe 7 Classe 8 Classe 9 Classe 10 Classe 11

ai
Consistance à température intermédiaire de service
EN 1426 0,1 mm NR d TBR 90 à 170 140 à 260 180 à 360 > 360
Pénétrabilité à 15 °C

oc
Consistance à température élevée de service b

EN 12596 ou

ar
Viscosité dynamique à 60 °C Pas NR d TBR  12  7,0  4,5
EN 13302

Viscosité cinématique à 60 °C EN 12595 mm2/s NR d TBR 8 000 à 16 000 4 000 à 8 000 2 000 à 6 000 1 000 à 2 000

m
Cohésion
Classe 0 Classe 1 a Classe 2 Classe 3 Classe 4 Classe 5 Classe 6
(uniquement pour les liants modifiés par des polymères)

e
Énergie de cohésion par la méthode de traction à 5 C EN 13587
J/cm2 NR d TBR 1 2 3
(élongation 100 mm/min) c EN 13703

rm
Energie de cohésion par la force de ductilité à 5 °C EN 13589
J/cm2 NR d TBR 1 2 3
(élongation 50 mm/min) c EN 13703

Cohésion par la méthode du mouton-pendule c EN 13588 J/cm2 NR d TBR  0,5  0,7  1,0  1,2  1,4

Retour élastique à 10 C
(pour les liants polymères élastomères)
no
EN 13398 % NR d TBR  30  40  50  75

Retour élastique à 25 C
EN 13398 % NR d TBR  30  40  50  75
de
(pour les liants polymères élastomères)

a
Classe 1, TBR ne doit pas être utilisée à des fins de déclarations réglementaires ni pour le marquage.
b
Lorsque la pénétrabilité à 25 °C est supérieure à (330  0,1) mm, la consistance à température élevée de service du liant stabilisé doit être mesurée soit par la détermination de la viscosité
dynamique par le viscosimètre capillaire sous vide selon l’EN 12596, ou par la méthode du mobile tournant selon l’EN 13302, soit par la détermination de la viscosité cinématique selon l’EN 12595,
et

en fonction de la consistance du liant stabilisé.


c La cohésion du liant stabilisé issu de liants bitumineux fluxés et fluidifiés contenant des polymères qui sont utilisés pour le traitement de surface doit être déterminée par l'EN 13588. Pour les liants
utilisés en enrobage, les méthodes d’essai correspondant à l’EN 13587 ou l’EN 13589 peuvent être utilisées. Pour les liants utilisés dans d’autres applications, l’une ou l’autre de ces trois méthodes
oj

suivantes : EN 13587, EN 13589 ou EN 13588, peut être utilisée.


d
NR : « Non exigé » peut être utilisé lorsqu’il n’y a pas de réglementation pour la caractéristique sur le territoire où l’utilisation est prévue.
Pr
ne
Tableau 5 — Cadre de spécifications relatif aux exigences techniques et classes de performances des liants vieillis long-terme

Procédure de vieillissement : stabilisation selon EN 13074-1, suivie d'EN 13074-2, puis suivie par le vieillissement long-terme accéléré PAV selon l'EN 14769 (85 °C, 65 heures)

ai
Exigences techniques Document Unités Classe 0 Classe 1 a Classe 2

oc
Consistance à température intermédiaire de service :

si la pénétrabilité à 25 °C  (330  0,1) mm, Pénétrabilité à 25 ºC

ou EN 1426 0,1 mm NR d TBR DV

ar
si la pénétrabilité à 25 °C > (330 0,1) mm, Pénétrabilité à 15 ºC

Consistance à température élevée de service :

m
si la pénétrabilité à 25 °C  (330 0,1) mm, Point de ramollissement EN 1427 °C NR d TBR DV

ou

e
si la pénétrabilité à 25 °C > (330  0,1) mm b

Viscosité dynamique à 60 °C EN 12596 ou EN 13302 Pa  s NR d TBR DV

rm
ou

Viscosité cinématique à 60 °C EN 12595 mm2/s NR d TBR DV

Cohésion (uniquement pour les liants modifiés par des polymères)


no
Énergie de cohésion par la méthode de traction à 5 C (élongation de 100 mm/min) c

Énergie de cohésion par la méthode de force-ductilité à 5 C (élongation 50 mm/min) c


EN 13587, EN 13703

EN 13589, EN 13703
J/cm2

J/cm2
NR d

NR d
TBR

TBR
DV

DV

Cohésion par la méthode du mouton-pendule c J/cm2 NR d


de
EN 13588 TBR DV

Retour élastique à 10 C (pour les liants polymères élastomères) EN 13398 % NR d TBR -

Retour élastique à 25 °C (pour les liants polymères élastomères) EN 13398 % NR d TBR -


a
Classe 1, TBR ne doit pas être utilisée à des fins de déclarations réglementaires ni pour le marquage.
et

b
Lorsque la pénétrabilité à 25 °C est supérieure à (330  0,1) mm, la consistance à température élevée de service du liant vieilli long-terme doit être mesurée soit par la détermination de
la viscosité dynamique par viscosimètre capillaire sous vide selon l’EN 12596, ou par la méthode du mobile tournant selon l’EN 13302, soit par la détermination de la viscosité cinématique

EN 15322:2013 (F)
selon l’EN 12595, en fonction de la consistance du liant vieilli long-terme.
oj

c
La cohésion du liant vieilli long-terme issu d'un liant bitumineux fluxé et fluidifié contenant des polymères, utilisé pour les traitements de surface, doit être déterminée par l'EN 13588.
Pour les liants utilisés dans les mélanges d’enrobage, les méthodes d’essai correspondant à l’EN 13587 ou à l’EN 13589 peuvent être utilisées. Pour les liants utilisés dans
Pr

d’autres applications, l’une ou l’autre de ces trois méthodes listées ci-dessus, EN 13587, EN 13589 ou EN 13588, peut être utilisée.
d NR : « Non exigé » peut être utilisé lorsqu’il n’y a pas de réglementation pour la caractéristique sur le territoire où l’utilisation est prévue.
13
EN 15322:2013 (F)

6 Évaluation et Vérification de la Constance des Performances — EVCP


6.1 Généralités
La conformité des liants bitumineux fluxés et fluidifiés aux exigences de la présente Norme et aux performances
déclarées par le fabricant dans la Déclaration des Performances (DoP) doit être démontrée par :
— la détermination du type du produit,
— la maîtrise de la production en usine par le fabricant, comprenant une évaluation du produit.
Le fabricant doit toujours garder la maîtrise d’ensemble du contrôle et se doter des moyens nécessaires pour
assumer la responsabilité de la conformité du produit avec sa ou ses performances déclarées.

ne
6.2 Essais de type

ai
6.2.1 Généralités
Toutes les performances liées aux caractéristiques incluses dans la présente Norme doivent être déterminées

oc
lorsque le fabricant désire déclarer les performances respectives à moins que la Norme ne donne des dispositions
pour les déclarer sans réaliser d’essais (par ex. l’utilisation de données existantes, la classification CWFT
« Classé sans essai ultérieur » et la reconnaissance d’un niveau conventionnel de performance).

ar
Une évaluation déjà effectuée conformément aux dispositions de la présente Norme peut être prise en compte si
elle a été effectuée avec la même méthode d’essai ou une méthode d’essai plus rigoureuse, selon le même système
d’EVCP (Évaluation et Vérification de la Constance des Performances) sur le même produit ou des produits

en question.
m
de conception, construction ou fonctionnalité similaires, et telle que les résultats soient applicables au produit

Pour les besoins de l’évaluation, les produits du fabricant peuvent être groupés en familles dans lesquelles il est
e
considéré que les résultats pour une ou plusieurs des caractéristiques d’un produit quelconque de cette famille sont
représentatifs de ces mêmes caractéristiques pour tous les produits de cette même famille.
rm

Des produits peuvent être groupés dans différentes familles pour différentes caractéristiques.
Il convient qu’une référence soit faite aux méthodes d’évaluation normalisées pour permettre la sélection d’un
échantillon représentatif convenable.
no

De plus, la détermination du type du produit doit être réalisée pour toutes les caractéristiques incluses dans la
Norme pour lesquelles le fabricant déclare des performances :
— au lancement de la production d’un liant bitumineux fluxé ou fluidifié nouveau ou modifié (à moins qu’elle
n’appartienne à la même famille) ou
de

— au lancement d’une nouvelle méthode de production ou d’une méthode modifiée (lorsqu’elle peut affecter les
propriétés établies) ou
— elle doit être répétée pour la ou les caractéristiques concernées à chaque fois qu’un changement advient dans
la conception du liant bitumineux fluxé ou fluidifié, dans les matières premières ou dans la fourniture
et

des composants, ou dans le procédé de production (sujet à la définition d’une famille), qui pourrait affecter
significativement une ou plusieurs caractéristiques.
oj

Lorsque des composants sont utilisés, dont les caractéristiques ont déjà été déterminées par le fabricant
du composant sur la base de méthodes d’évaluation d’autres normes de produits, il n’y a pas besoin de réévaluer
ces caractéristiques. Les spécifications de ces composants doivent être documentées.
Pr

Des produits marqués en conformité avec des normes de spécifications harmonisées européennes peuvent être
supposés satisfaire aux performances déclarées dans la DoP quoique cela n’exonère pas la responsabilité du
fabricant des liants bitumineux fluidifiés et fluxés de s’assurer que les liants bitumineux fluidifiés et fluxés dans leur
ensemble sont correctement fabriqués et que leurs constituants ont les valeurs de performance déclarées.

6.2.2 Échantillons, essais et critères de conformité


L’échantillonnage doit être effectué selon l'EN 58 et la préparation des échantillons doit être effectuée selon
l’EN 12594. Les méthodes d’évaluation et les critères de conformité à observer sont les mêmes que ceux listés dans
le Tableau 8 (6.3.2.6).

14
EN 15322:2013 (F)

6.2.3 Rapports d'essai


Les résultats de la détermination du type du produit doivent être documentés dans des rapports d’essai.
Tous les rapports d’essai doivent être conservés par le fabricant pendant au moins 10 ans après la date de la
dernière production des liants bitumineux fluidifiés et fluxés à laquelle ils se rapportent.

6.2.4 Résultats partagés avec des tiers


Un fabricant peut utiliser les résultats de la détermination du type du produit obtenus par quelqu’un d’autre
(par ex. un autre fabricant comme un service commun à des fabricants ou par un développeur de produits)

ne
pour justifier sa propre déclaration des performances liée à un produit qui est fabriqué selon la même conception
(par ex. la même formule) et avec des matières premières, des constituants et des méthodes de fabrication de
même type, pourvu que :

ai
— les résultats soient reconnus valides pour les produits avec les mêmes caractéristiques essentielles relevant des
performances du produit ;
— en addition à toute information essentielle pour confirmer que le produit a de telles performances liées aux

oc
caractéristiques essentielles, le tiers qui a conduit la détermination du type du produit concerné ou l’a fait faire,
a expressément accepté de transmettre au fabricant les résultats et le rapport d’essai devant être utilisés pour
cette détermination du type du produit en question, de même que l’information liée aux équipements de production

ar
et le processus de contrôle de production qui peut être pris en compte par le FPC ;
— le fabricant qui utilise des résultats d’un tiers accepte de rester responsable du produit ayant les performances
déclarées et :
- m
il assure que le produit a les mêmes caractéristiques liées aux performances que celui qui a été sujet à la
détermination du type du produit et qu’il n’y a pas de différences significatives liées aux équipements de
production et que le processus de contrôle de production comparé à celui utilisé pour le produit qui a été sujet
e
à la détermination du type du produit et
rm

- il garde disponible une copie du rapport de la détermination du type du produit qui contient aussi l’information
nécessaire pour vérifier que le produit est fabriqué selon la même conception et avec les matières premières,
constituants et méthodes de fabrication du même type.
no

6.3 Maîtrise de la production en usine (FPC)


6.3.1 Généralités
de

Le fabricant doit établir, documenter et tenir à jour un système de maîtrise de la production en usine (FPC) pour
assurer que les produits commercialisés sont conformes aux performances déclarées des caractéristiques.
Le système de FPC doit consister en des procédures, des inspections, des essais et/ou des évaluations réguliers et
en l’utilisation des résultats de contrôle de matières premières ou d’autres matériaux ou composants approvisionnés,
d’équipements, du procédé de production et du produit fini.
et

Tous les éléments, les exigences et les dispositions adoptées par le fabricant doivent être documentés d’une manière
systématique sous la forme de mesures et de procédures écrites.
oj

Cette documentation du système de maîtrise de la production doit assurer une compréhension commune de
l’évaluation de conformité et permettre l’obtention des caractéristiques requises pour le produit ainsi que le
Pr

fonctionnement efficace du système de maîtrise de la production devant être contrôlé. Le système de maîtrise de la
production rassemble, de ce fait, des techniques opérationnelles et toutes les mesures permettant le maintien et la
maîtrise de la conformité du produit avec les performances déclarées des caractéristiques.
Dans le cas où le fabricant a utilisé des résultats de type du produit partagés, le FPC doit aussi inclure la
documentation appropriée comme prévue en 6.2.4.

15
EN 15322:2013 (F)

6.3.2 Exigences

6.3.2.1 Généralités
Le fabricant a la responsabilité d'organiser la mise en place efficace du système de FPC en ligne avec le contenu de
la présente norme de produit. Les tâches et les responsabilités dans l'organisation de la maîtrise de la production
doivent être documentées et cette documentation doit être maintenue à jour.
La responsabilité, l’autorité et les relations entre les membres du personnel qui dirigent, réalisent ou vérifient le travail
affectant la constance du produit, doivent être définies. Ceci s’applique en particulier au personnel qui a la charge
d’initier des actions pour éviter les non-constances de produit, les actions en cas de non-constances, et pour identifier

ne
et enregistrer les problèmes de constance du produit.
Le personnel réalisant des tâches affectant la constance de la performance du produit doit être compétent sur la base
d’un enseignement approprié de formations, d’aptitudes et d’une expérience pour lesquels des enregistrements
doivent être tenus à jour.

ai
Dans chaque usine, le fabricant peut déléguer l’action à une personne ayant l’autorité nécessaire pour :

oc
— identifier des procédures pour démontrer la constance de la performance à des étapes appropriées ;
— identifier et enregistrer tout cas de non-constance ;
— identifier des procédures pour corriger les cas de non-constance.

ar
Le fabricant doit établir et tenir à jour des documents définissant la maîtrise de la production de l’usine. Il convient
que la documentation et les procédures du fabricant soient appropriées au produit et au processus de fabrication.
Il convient que le système de FPC atteigne un niveau approprié de confiance de la constance de performance
du produit.
Ceci implique :
m
e
— la préparation de procédures documentées et d’instructions liées aux opérations de contrôle de la production
en usine, en accord avec les exigences de la spécification technique à laquelle il est fait référence ;
rm

— la mise en place efficace de ces procédures et instructions ;


— l’enregistrement de ces opérations et de leurs résultats ;
— l’utilisation de ces résultats pour corriger toute déviation, réparer les effets de telles déviations, traiter tous les cas
no

de non-conformité résultant de ces déviations et, si nécessaire, réviser le FPC pour rectifier les causes des
non-constances de la performance.
En cas de sous-traitance, le fabricant doit garder la maîtrise complète du produit et s’assurer qu’il obtient toute
l’information nécessaire pour remplir ses responsabilités selon la présente Norme européenne.
de

Si le fabricant sous-traite partiellement la conception, la fabrication, l’assemblage, le conditionnement, le traitement


et/ou l’étiquetage du produit, le FPC du sous-contractant peut être pris en compte, lorsque cela est approprié,
pour le produit en question.
Le fabricant qui sous-traite toutes ses activités ne peut en aucun cas transférer ces responsabilités à un sous-traitant.
et

Les fabricants ayant un système de FPC conforme à l’ EN ISO 9001 et qui répond aux prescriptions de la présente
Norme européenne, sont reconnus comme satisfaisants aux exigences du FPC du Règlement EC 305/2011.
oj
Pr

16
EN 15322:2013 (F)

6.3.2.2 Équipement

6.3.2.2.1 Essais
Tous les équipements de pesée, mesure et d’essai doivent être étalonnés et inspectés régulièrement selon des
procédures documentées, des fréquences et des critères. La fréquence de tels étalonnages doit être en accord avec
les exigences du Tableau 6.

Tableau 6 — Exigences d’étalonnage en usine

ne
Élément de production Inspection/Essai Objet Fréquence minimale

Assurer que la précision a) Lors de l’installation a


Équipements de pesée Contrôle de la précision de pesée est conforme aux b) Tous les ans
exigences du Plan Qualité c) En cas de doute

ai
S’assurer que le doseur Le premier lot du jour
Examen organoleptique

oc
fonctionne correctement contenant le mélange
Distributeurs
de constituants Assurer que la précision a) Lors de l’installation a
Contrôle de la précision est conforme aux b) Tous les ans

ar
exigences du Plan Qualité c) En cas de doute

Comparaison de la quantité réelle Assurer que la précision a) Lors de l’installation a


Débitmètres avec la quantité mesurée
par réconciliation m
Comparaison des quantités réelles
est conforme aux
exigences du Plan Qualité

S’assurer que la précision


b) Tous les ans
c) En cas de doute

a) Lors de l’installation a
e
Système de fabrication des constituants dans le lot
du système de fabrication
par lots (dans les usines avec les quantités prévue b) Tous les ans
par lots est conforme
fabriquant par lots) selon la méthode préconisée c) En cas de doute
rm

au Plan Qualité
par le Plan Qualité

Comparaison de la masse réelle


Système de mélange sur une période de temps mesurée S’assurer que la précision a) Lors de l’installation a
no

(dans les usines de avec la masse prévue selon est conforme aux b) Tous les ans
fabrication en ligne) la méthode préconisée exigences du Plan Qualité c) En cas de doute
par le Plan Qualité

Assurer que des a) Lors de l’installation a


de

Équipements de contrôle
Contrôle de la précision températures correctes b) Tous les ans
de la température
sont mesurées c) En cas de doute

a ou après une réparation importante.


et

6.3.2.2.2 Fabrication
Tous les équipements utilisés dans le processus de fabrication doivent être inspectés et entretenus pour assurer que
oj

leur fonctionnement, leur usure ou une panne ne perturbent pas le processus de fabrication. Des inspections et des
opérations de maintenance doivent être effectuées et consignées selon les procédures écrites du fabricant et les
Pr

enregistrements doivent être conservés pendant la période définie dans les procédures de FPC du fabricant.

17
EN 15322:2013 (F)

6.3.2.3 Matières premières et composants


Les spécifications de toutes les matières premières et composants entrants doivent être documentées, de même que
le programme d'inspection pour s’assurer de leur conformité.
Les matériaux composants d’approvisionnement doivent être examinés et contrôlés selon les procédures détaillées
dans le Plan Qualité et suivant un programme répondant aux exigences du présent paragraphe. Les résultats
d'essais effectués par le fournisseur peuvent être utilisés si le Plan Qualité du producteur fait appel au plan qualité
du fournisseur.
Les examens requis des matériaux stockés doivent être appliqués afin de vérifier qu'aucune altération ne
s'est produite.

ne
Les exigences détaillées doivent être telles que décrites dans le Tableau 7.
La fourniture de matériaux selon un dispositif satisfaisant aux exigences de l’EN ISO 9001 et spécifique au produit

ai
est estimée satisfaire aux exigences du présent article.

Tableau 7 — Matières fournies : essais, fréquences et tolérances

oc
(essais à effectuer par le fabricant de liants bitumineux fluidifiés ou fluxés)

Constituants Contrôle/Essai Normes Spécifications Fréquence minimale

ar
Examen du bordereau de
livraison et des résultats a - - 1/livraison
du certificat d'essai

1 Bitumes
Pénétrabilité ou viscosité b
EN 1426 ou
EN 12596 ou
EN 13302 ou
EN 12595
mNorme du produit ou
Spécifications Internes
1/ 2 semaines ou 1/300 t
(adopter la fréquence la
plus contraignante) ou
1/cargaison consignée
e
1/ 2 semaines ou 1/300 t
rm

b Normes ou spécifications (adopter la fréquence la


Point de ramollissement EN 1427
internes plus contraignante) ou
1/cargaison consignée

Examen du bordereau de
no

Norme du produit ou
livraison et des résultats a - 1/livraison
Spécifications du fabricant
du certificat d'essai

Norme du produit ou
Masse volumique c EN ISO 3675 1/an
Spécifications du fabricant
2 Fluxant
de

EN12846-2 Norme du produit ou


Si bitume fluxé : viscosité b 1/an
ou EN 13302 Spécifications du fabricant

Distillation c EN ISO 3405 d Spécifications Internes 1/an


e
et

Exigences spécifiques - Spécifications Internes Selon le Plan Qualité

Examen du bordereau de
livraison et des résultats a - Spécifications du fabricant 1/livraison
oj

3 Additifs du certificat d'essai

Exigences spécifiques d - Spécifications Internes Selon le Plan Qualité


Pr

a À préciser par le fournisseur et le fabricant de bitume fluidifié ou fluxé.


b
Les résultats fournis par le fournisseur de bitume doivent être acceptables si le produit est marqué CE.
c
Des certificats d’essai d’un fournisseur approuvé sont acceptables.
d
Si adapté à la composition du fluxant.
e
Si la nature du produit constituant (type de fluxant ou additif) nécessite la réalisation de contrôles spécifiques,
ceux-ci doivent être définis, ainsi que les fréquences applicables, par le producteur et documentés dans le Plan Qualité.
Des certificats d'essai d'un fournisseur approuvé sont acceptables.

18
EN 15322:2013 (F)

6.3.2.4 Traçabilité et marquage


Les lots individuels de produit doivent être identifiables et traçables selon l’origine de leur production. Le fabricant doit
avoir des procédures écrites assurant que les processus liés à l’apposition de codes de traçabilité et/ou de marquage
sont contrôlées régulièrement.

6.3.2.5 Contrôles pendant le processus de fabrication


Le fabricant doit planifier et effectuer la production dans des conditions contrôlées.

ne
6.3.2.6 Essais et évaluation du produit fini

6.3.2.6.1 Généralités
Le fabricant doit établir des procédures pour assurer que les valeurs revendiquées pour les caractéristiques qu’il

ai
déclare soient continûment obtenues.
Le fabricant doit établir et maintenir des enregistrements qui fournissent la preuve que la production a été

oc
échantillonnée et testée. Ces enregistrements doivent clairement montrer si la production a satisfait aux critères
d’acceptation définis et doivent être disponibles pendant au moins trois ans.

ar
6.3.2.6.2 Définition d’un lot
Deux définitions d’un lot sont possibles selon le mode de production et les paramètres de production.

m
a) La quantité de produit fabriquée et stockée dans un bac une fois que la production destinée à ce bac est terminée.
Le lot est considéré comme demeurant identique tant qu’aucune production nouvelle n’a été ajoutée.
Dans ce cas, la maitrise de la production en usine doit être réalisée sur des échantillons pris dans ce lot constitué.
e
b) La quantité maximale pour un produit donné qui peut être produite sans réaliser d’essai sur un échantillon de
la production. La fréquence des essais ne peut cependant pas être inférieure à un contrôle toutes les 200 tonnes
rm

ou tous les mois lorsqu’il y a production, selon le plus fréquent des deux (si le produit est fabriqué).
Dans ce cas, le prélèvement et la réalisation des essais d’un « échantillon de contrôle du lot » doivent être définis
dans le Plan de Contrôle Qualité de l’Usine et peuvent dépendre du processus spécifique de production et
no

de contrôle. Un contrôle et un enregistrement adaptés de la composition du produit et des paramètres opératoires,


associés à un programme d’étalonnage approprié des équipements correspondants, doivent être disponibles.
Dans le cas des produits qui sont habituellement fabriqués en petites quantités, il est recommandé d’échantillonner
et de tester systématiquement le premier lot de production mensuel.
de

6.3.2.6.3 Essais et fréquences


Les produits finis doivent être inspectés et testés selon des procédures détaillées dans le Plan Qualité et selon une
fréquence satisfaisant aux exigences du Tableau 8.
et
oj
Pr

19
EN 15322:2013 (F)

Tableau 8 — Essais et fréquences


Produit Contrôle/Essai Normes d’essai a Tolérances Fréquence

Selon les exigences du


Température - Spécifications internes Processus de Contrôle
de fabrication

Viscosité :
EN 15322
Temps d’écoulement ou EN 12846-2 ou
et document d’application 1/lot c
EN 13302
Viscosité dynamique national, si applicable b
(ce qui est adapté)

ne
EN 15322
Aptitude au durcissement par
EN 13358 et document d’application 1/an/produit
distillation (grades Fm)
national, si applicable b
1

ai
Aptitude au durcissement par le EN 15322
Bitume fluidifié EN 1427
point de ramollissement du liant et document d’application 1/an/produit
ou fluxé fabriqué EN 13074-1
récupéré (grades Fv) national, si applicable b

oc
EN 15322
Adhésivité avec un granulat
EN 15626 et document d’application 1/an/produit
de référence
national, si applicable b
EN ISO 13736

ar
EN 15322
ou EN ISO 2719 1/an/ classe
Point d’éclair et document d’application
ou EN ISO 2592 de fluxant
national, si applicable b
(ce qui est adapté)

Solubilité

Consistance :
EN 12592 m EN 15322
et document d’application
national, si applicable b
Comme défini
dans le Plan Qualité
e
Pénétrabilité EN 1426 EN 15322
et document d’application 1/an/produit
rm

Point de ramollissement ou EN 1427


national, si applicable b
Viscosité EN 12596 ou EN 13302
2
(ce qui est adapté) ou EN 12595
Liant stabilisé
EN 13074-1 + EN 13587 / EN 13703 EN 15322
Cohésion
no

EN 13074-2 ou EN 13589 / EN 13703 et document d’application 1/an/produit


(pour les liants modifiés)
ou EN 13588 national, si applicable b
EN 15322
Retour élastique
EN 13398 et document d’application 1/an/produit
(pour les liants modifiés)
national, si applicable b
de

Consistance :
Pénétrabilité EN 1426 EN 15322
3 Point de ramollissement ou EN 1427 et document d’application 1/an/produit
Liant stabilisé national, si applicable b
Viscosité EN 12596 ou EN 13302
soumis à
(ce qui est adapté) ou EN 1259
et

un vieillissement
long-terme EN 13587 / EN 13703 EN 15322
Cohésion
EN 13074-1 + ou EN 13589 / EN 13703 et document d’application 1/an/produit
(pour les liants modifiés)
national, si applicable b
oj

EN 13074-2 + ou EN 13588
EN 14769
EN 15322
Retour élastique
EN 13398 et document d’application 1/an/produit
(pour les liants modifiés)
Pr

national, si applicable b

4
Caractère
Comme défini
approprié Propreté et état général - -
dans le Plan Qualité
des véhicules
de livraison
a
L’utilisation d’autres essais est admise lorsqu’il est possible de démontrer qu’il existe une corrélation avec les Normes EN.
Cependant, en cas de litige, les Normes EN doivent être utilisées.
b
Il convient de contrôler cette propriété seulement si elle a été retenue dans le document d’application national : annexe nationale ou
document guide national.
c
Lot : voir définition donnée en 6.3.2.6.2.

20
EN 15322:2013 (F)

6.3.2.7 Produits non conformes


Le fabricant doit avoir des procédures écrites qui spécifient comment traiter les produits non-conformes. De tels cas
doivent être enregistrés lorsqu'ils adviennent et ces enregistrements doivent être conservés pendant la période
définie dans les procédures du fabricant.
Lorsque le produit ne satisfait pas aux critères d’acceptation, les prescriptions relatives aux produits non-conformes
doivent être appliquées, la ou les actions correctives nécessaires doivent être prises immédiatement et les produits
ou lots non conformes doivent être isolés et identifiés convenablement.
Une fois que la cause de la non-conformité du produit a été supprimée, l’essai ou la vérification en question doit
être répété.

ne
Les résultats des contrôles et des essais doivent être enregistrés convenablement. La description du produit, la date
de fabrication, la méthode d’essai adoptée, les résultats d’essais et les critères d’acceptation doivent être saisis dans
les enregistrements avec la signature de la personne responsable du contrôle/de l’essai.

ai
En ce qui concerne tout résultat d’essai qui ne passe pas les exigences de la présente Norme européenne, les mesures
correctives prises pour rectifier la situation (par ex. un essai supplémentaire effectué, la modification du processus

oc
de fabrication, la mise à l’écart du produit ou sa réhabilitation) doivent être indiquées dans les enregistrements.

6.3.2.8 Action corrective

ar
Le fabricant doit avoir des procédures documentées qui initient une action afin d’éliminer la cause des
non-conformités de manière à éviter leur réapparition.

6.3.2.9 Manipulation, stockage et conditionnement m


Le fabricant doit avoir des procédures décrivant les méthodes de manipulation du produit et doit fournir des aires de
e
stockage adaptées permettant d'éviter son endommagement ou sa détérioration.
rm

6.3.3 Examen initial de l’usine et du FPC


L’examen initial du FPC doit être conduit lorsque le processus de production a été finalisé et mis en œuvre.
La documentation de l’usine et du FPC doit être évaluée afin de vérifier que les exigences du 6.3.2 sont remplies.
no

Il convient de vérifier pendant l’examen :


a) que toutes les ressources nécessaires pour l’obtention des caractéristiques du produit requises par la présente
Norme européenne sont en place et correctement mises en œuvre, et
de

b) que les procédures de FPC selon la documentation du FPC sont suivies en pratique, et
c) que le produit est conforme aux échantillons de type du produit pour lesquels la conformité des performances
du produit à la DoP a été vérifiée.
Tous les sites où les essais finaux du produit en question sont réalisés doivent être évalués afin de vérifier que les
et

conditions a) à c) ci -dessus sont en place. Si le système de FPC couvre plusieurs produits, lignes de production ou
processus de production et que l’on vérifie que les exigences générales sont remplies lorsque l’on évalue un produit,
une ligne de production ou un processus de production, alors il n’est pas nécessaire de conduire à nouveau
oj

l’évaluation des exigences générales lorsque l’on certifie le FPC d’un autre produit, d’une autre ligne de production
ou d’un autre processus de production.
Pr

Toutes les évaluations et leurs résultats doivent être documentés dans le rapport d’examen initial.

21
EN 15322:2013 (F)

6.3.4 Surveillance continue du FPC


La surveillance du FPC doit être conduite une fois par an. La surveillance du FPC doit inclure une revue du(des) plan(s)
d’essais et du (des) processus de production pour chaque produit pour déterminer si des changements sont advenus
depuis la dernière évaluation ou surveillance. La portée de tout changement doit être examinée.
Des vérifications doivent être effectuées pour s’assurer que les plans d’essais sont toujours correctement
appliqués et que les équipements de production sont toujours correctement entretenus et étalonnés à des intervalles
de temps appropriés.
Les enregistrements des essais et des mesures effectués pendant le processus de production et sur les produits finis
doivent être revus pour s’assurer que les valeurs obtenues correspondent toujours avec celles des échantillons

ne
soumis à des essais de type du produit et que les actions adéquates ont été prises pour les produits non-conformes.

ai
6.3.5 Procédure pour les modifications
Si des modifications sont apportées au produit, au processus de production ou au système de FPC qui pourraient
affecter une quelconque caractéristique du produit déclarée selon la présente Norme, alors toutes les

oc
caractéristiques pour lesquelles le fabricant déclare une performance et qui peuvent être affectées par la modification
doivent être soumises à la détermination du type du produit comme décrit en 6.2.1.
Lorsque cela est pertinent, une nouvelle évaluation de l’usine et du système de FPC doit être réalisée pour les

ar
aspects qui peuvent être affectés par la modification.
Toutes les évaluations et leurs résultats doivent être documentés dans un rapport.

m
6.3.6 Produits fabriqués une seule fois, produits de pré-production (par ex. prototypes) et produits
fabriqués en très petite quantité
e
Les liants bitumineux fluidifiés et fluxés produits une seule fois, les prototypes évalués avant d’établir la pleine
rm

production et les produits fabriqués en très petite quantité (moins de 100 tonnes par an) doivent être évalués
comme suit.
Pour les essais de type, les dispositions du troisième alinéa du paragraphe 6.2.1, 3ième alinéa s’appliquent avec les
dispositions suivantes :
no

a) dans le cas de prototypes, les échantillons d’essai doivent être représentatifs de la production future prévue du
produit et doivent être choisis par le fabricant ;
b) à la demande du fabricant, les résultats des essais de type réalisés sur des échantillons d’un prototype peuvent
être inclus dans un certificat ou dans des rapports d’essai édités par la tierce partie impliquée.
de

Le système de FPC des produits fabriqués une seule fois et des produits fabriqués en très petite quantité doit être
cohérent avec les exigences du paragraphe 6.3 et assurer que les matières premières et/ou composants sont
suffisants pour la production du produit. Les dispositions concernant les matières premières et/ou les composants ne
doivent s’appliquer que dans la mesure où elles sont appropriées. Le fabricant doit conserver des enregistrements
et

permettant la traçabilité du produit.


Pour des prototypes, lorsque l’intention est de passer à la production de série, l’examen initial de l’usine et du FPC
oj

doit être conduit avant que la production ne soit déjà en cours et/ou avant que le FPC ne soit déjà en pratique.
La documentation du FPC et l’usine doivent être évaluées.
Dans l'évaluation initiale du FPC et de l'usine, on doit vérifier :
Pr

a) que toutes les ressources nécessaires pour l’obtention des caractéristiques du produit requises par la présente
Norme européenne sont disponibles, et
b) que les procédures de FPC conformes à la documentation de FPC seront appliquées et suivies en pratique, et
c) que des procédures sont en place pour démontrer que les processus de production de l’usine peuvent produire
un produit conforme aux exigences de la présente Norme européenne et que le produit sera le même que les
échantillons utilisés pour la détermination du type du produit, pour lesquels la conformité avec la présente
Norme européenne a été vérifiée.
Une fois que la production de série a été pleinement établie, les dispositions du 6.3 doivent être appliquées.

22
EN 15322:2013 (F)

Annexe A
(informative)
Exemples d’abréviations
pour les liants bitumineux fluidifiés et fluxés

Init numérotation des tableaux d’annexe [A]!!!


Init numérotation des figures d’annexe [A]!!!
Init numérotation des équations d’annexe [A]!!!

ne
Tableau A.1 — Exemples d’abréviations utilisées pour les liants bitumineux fluidifiés et fluxés

Exemple 1 Fm 4 B 6

ai
Matériau fluidifié de viscosité intermédiaire, préparé à partir d’un bitume routier, et qui contient un
diluant à base d’hydrocarbures pétroliers relativement volatil, dont plus de 55  est distillé à 225 C.

oc
Exemple 2 Fv 8 B 5
Matériau fluxé de viscosité élevée, préparé à partir d’un bitume routier, et qui contient un fluxant
d’origine végétale, et dont le liant récupéré a un point de ramollissement supérieur à 43 C.

ar
Exemple 3 Fm 4 BP 4
Liant bitumineux fluidifié modifié par des polymères ou un matériau fluxé ayant une viscosité

Exemple 4
m
intermédiaire et qui contient un solvant à base de composés pétroliers de volatilité moyenne,
dont la fraction distillée à 225 C est comprise entre 20 et 40 .

Fv 9 BP 6
e
Matériau fluidifié ou fluxé, modifié par des polymères, ayant une viscosité élevée, et qui contient un
fluxant d'origine végétale, et dont le liant récupéré a un point de ramollissement supérieur à 50 C.
rm
no
de
et
oj
Pr

23
EN 15322:2013 (F)

Annexe B
(informative)
Exemples de classes de performances retenues
pour les liants bitumineux fluidifiés et fluxés
Init numérotation des tableaux d’annexe [B]!!!
Init numérotation des figures d’annexe [B]!!!
Init numérotation des équations d’annexe [B]!!!

Les tableaux suivants sont donnés uniquement à titre d’exemples. Les spécifications nationales recommandées
seront basées sur des exigences locales. Il convient d’effectuer avec attention des choix de classes compatibles

ne
et réalistes.

Tableau B.1 — Exemple de classes de performances retenues

ai
pour les liants bitumineux fluidifiés et fluxés

Classes sélectionnées à partir du Tableau 3

oc
Exigence Fm 4 B 6 Fv 9 BP 6

Temps d'écoulement 10 mm à 40 °C (EN 12846-2)

ar
-
(200  70) s (Classe 4)
Viscosité dynamique à 60 °C (EN 13302) (50  18) Pa.s (Classe 9)

Solubilité (EN 12592)

Point d'éclair (EN ISO 2719)


m > 99 % (Classe 2)

> 65 °C (Classe 8)
> 99 % (Classe 2)

-
e
Point d'éclair (EN ISO 2592) - > 200 °C (Classe 10)
rm

Adhésivité avec un granulat de référence (EN 5626) > 90 (Classe 3)  90 (Classe 3)

Distillat total à 360 °C (EN 13358) < 15 % (Class 4)


no

% de distillat total distillant aux températures suivantes (EN 13358) :

190 °C 2 % à 15 % (Classe 3)

225 °C > 55 % (Classe 6)


de

260 °C NR a (Classe 0)

315 °C 65 % à 90 % (Classe 4)
et

Point de ramollissement du liant récupéré (EN 13074-1 + EN 1427) > 50 °C (Classe 6)

a
NR : « Non exigé » peut être utilisé lorsqu’il n’y a pas de réglementation pour la caractéristique dans le territoire dans
oj

lequel l’utilisation est prévue.


Pr

24
EN 15322:2013 (F)

Tableau B.2 — Exemple de classes de performances sélectionnées pour un liant stabilisé

Classes sélectionnées à partir du Tableau 4 – Partie A


(après stabilisation)

Exigence Fm 4 B 6 Fv 9 BP 6

Pénétrabilité à 25 °C (EN 1426)  (220  0,1) mm (Classe 5)  (150  0,1) mm (Classe 4)

Point de ramollissement (EN 1427)  35 °C (Classe 6)  55 °C (Classe 3)

ne
Énergie de cohésion par la méthode de traction à 5 C NR a (Classe 0)
(EN 13587 + EN 13703)

Énergie de cohésion par la méthode de force-ductilité à 5 C NR a (Classe 0)

ai
(EN 13589 + EN 13703)

oc
Énergie de cohésion par l’essai mouton- pendule  1,2 J/cm2 (Classe 5)
(EN 13588)

Retour élastique à 10 C (EN 13398) NR a (Classe 0)

ar
Retour élastique à 25 C (EN 13398) TBR (Classe 1)

m
NR : « Non exigé » peut être utilisé lorsqu’il n’y a pas de réglementation pour la caractéristique dans le territoire dans
lequel l’utilisation est prévue.
e
Tableau B.3 — Exemple de classes de performances retenues pour un liant stabilisé
rm

et vieilli à long terme

Classes sélectionnées à partir du Tableau 5


(après stabilisation et vieillissement)
no

Exigence Fm 4 B 6 Fv 9 BP 6

Pénétrabilité à 25 °C (EN 1426) DV (Classe 2) DV (Classe 2)


de

Point de ramollissement (EN 1427) DV (Classe 2) DV (Classe 2)

Viscosité dynamique à 60 C (EN 12596 ou EN 13302) NR a (Classe 0) NR a (Classe 0)

Viscosité cinématique à 60 C (EN 12595) NR a (Classe 0) NR a (Classe 0)


et

Énergie de cohésion par la méthode de traction à 5 °C NR a (Classe 0)


(EN 13587 + EN 13703)
oj

Énergie de cohésion par la méthode de force-ductilité à 5 C NR a (Classe 0)


(EN 13589 + EN 13703)
Pr

Énergie de cohésion par l’essai mouton-pendule DV (Classe 2)


(EN 13588)

Retour élastique à 10 C (EN 13398) NR a (Classe 0)

Retour élastique à 25 C (EN 13398) TBR (Classe 1)

a
NR : « Non exigé » peut être utilisé lorsqu’il n’y a pas de réglementation pour la caractéristique dans le territoire dans lequel
l’utilisation est prévue.

25
EN 15322:2013 (F)

Annexe ZA
(informative)
Articles de la présente Norme européenne
traitant des dispositions du Règlement
des Produits de la Construction CE 305/2011

Init numérotation des tableaux d’annexe [A]!!!


Init numérotation des figures d’annexe [A]!!!
Init numérotation des équations d’annexe [A]!!!

ne
ZA.1 Domaine d'application et caractéristiques correspondantes

ai
La présente Norme européenne a été élaborée dans le cadre du Mandat M/124 « Produits de construction routière »
donné au CEN par la Commission Européenne et l'Association Européenne de Libre Échange.

oc
Si la présente norme européenne est citée dans le Journal Officiel de l’Union Européenne (JOUE), les articles de la
présente norme figurant dans cette annexe sont considérés comme satisfaisant aux dispositions du mandat
correspondant soumis au Règlement CE 305/2011.

ar
Cette annexe établit les conditions du marquage CE des émulsions cationiques de bitume destinées aux usages
prévus dans le Tableau ZA.1 et présente les articles correspondants applicables.
Cette annexe couvre le même domaine d'application que celui de l’Article 1 de la présente norme lié aux aspects
couverts par le mandat et est définie par le Tableau ZA.1. m
Tableau ZA.1 — Articles pertinents concernant les liants bitumineux fluidifiés
e
et fluxés et leurs utilisations prévues
rm

Produits : Liants bitumineux fluidifiés et fluxés


Utilisations prévues : Traitement de surface tel que les enduisages, couche d’accrochage, réparation localisée, obturation des
nids de poule, pontage des fissures, traitement anti-poussière, pénétration, imprégnation, et plus généralement la construction
no

et l’entretien des chaussées routières, des pistes d’aéroport et autres chaussées.

Articles dans la présente


Norme européenne et
Caractéristiques Classes
d’autres Normes Notes
essentielles réglementées
européennes liés à des
de

caractéristiques essentielles

Temps d’écoulement, EN 12846-2


ou
et

Viscosité 5.1.2.1 Aucune


Viscosité dynamique, EN 13302
Classes de performances dans le Tableau 3
oj

Adhésivité avec un granulat de référence,


Influence de l'eau sur EN 15626
5.1.2.2 Aucune
Pr

l'adhésion du liant
Classes de performances dans le Tableau 3

% de la fraction totale distillée à 225 °C,


EN 13358 pour les liants de type Fm
Aptitude au Point de ramollissement EN 1427 après
5.1.2.3 Aucune
durcissement récupération (EN 13074-1) pour les liants de
type Fv
Classes de performances dans le Tableau 3

26
EN 15322:2013 (F)

Tableau ZA.1 — Articles pertinents concernant les liants bitumineux fluidifiés


et fluxés et leurs utilisations prévues (suite)

Produits : Liants bitumineux fluidifiés et fluxés


Utilisations prévues : Traitement de surface tel que les enduisages, couche d’accrochage, réparation localisée, obturation des
nids de poule, pontage des fissures, traitement anti-poussière, pénétration, imprégnation, et plus généralement la construction
et l’entretien des chaussées routières, des pistes d’aéroport et autres chaussées.

Articles dans la présente


Norme européenne et
Caractéristiques Classes

ne
d’autres Normes Notes
essentielles réglementées
européennes liés à des
caractéristiques essentielles

ai
Liant stabilisé selon EN 13074-1 et EN 13074-2
Pénétrabilité à 25 °C, EN 1426

oc
Consistance Classes de performances dans le Tableau,
à température 4 Partie A
5.1.3.1 et 5.1.4.1 Aucune
intermédiaire ou
de service

ar
Pénétrabilité à 15 °C, EN 1426
Classes de performances dans le Tableau,
4 Partie B

m Liant stabilisé selon EN 13074-1 et EN 13074-2


Point de ramollissement, EN 1427
e
Classes de performances dans le Tableau,
4 Partie A
rm

Consistance ou
à température 5.1.3.1 et 5.1.4.2 Aucune
élevée de service Viscosité dynamique, EN 12596 ou EN 13302
no

ou
Viscosité cinématique, EN 12595
Classes de performances dans le Tableau,
4 Partie B
de

Liant stabilisé selon EN 13074-1 et EN 13074-2


Énergie de cohésion par l’essai de
mouton-pendule, EN 13588
ou
et

Cohésion Énergie de cohésion par l’essai de traction,


(uniquement pour 5.1.3.1 et 5.1.4.3 Aucune EN 13587 et EN 13703
oj

les liants modifiés)


ou
Énergie de cohésion par l’essai de force
Pr

ductilité, EN 13589 et EN 13703


Classes de performances dans le Tableau 4,
Partie A et Tableau 4, Partie B

Tenue dans le temps Liant stabilisé selon EN 13074-1 et EN 13074-2,


de la consistance suivie d’EN 14769
à température 5.1.3.2 et 5.1.4.1 Aucune
Pénétrabilité à 25 °C ou 15 °C, EN 1426
intermédiaire
de service Valeur déclarée (Tableau 5)

27
EN 15322:2013 (F)

Tableau ZA.1 — Articles pertinents concernant les liants bitumineux fluidifiés


et fluxés et leurs utilisations prévues (suite)

Produits : Liants bitumineux fluidifiés et fluxés


Utilisations prévues : Traitement de surface tel que les enduisages, couche d’accrochage, réparation localisée, obturation des
nids de poule, pontage des fissures, traitement anti-poussière, pénétration, imprégnation, et plus généralement la construction
et l’entretien des chaussées routières, des pistes d’aéroport et autres chaussées.

Articles dans la présente


Norme européenne et
Caractéristiques Classes

ne
d’autres Normes Notes
essentielles réglementées
européennes liés à des
caractéristiques essentielles

ai
Liant stabilisé selon EN 13074-1 et EN 13074-2,
suivie d’EN 14769
Point de ramollissement, EN 1427

oc
Tenue dans le temps
de la consistance ou
5.1.3.2 et 5.1.4.2 Aucune
à température Viscosité dynamique, EN 12596 ou EN 13302
élevée de service

ar
ou
Viscosité cinématique, EN 12595
Valeur déclarée (Tableau 5)

m Liant stabilisé selon EN 13074-1 et EN 13074-2,


suivie d’EN 14769
e
Énergie de cohésion par l’essai de
mouton-pendule, EN 13588
rm

Tenue dans le temps ou


de la cohésion
5.1.3.2 et 5.1.4.3 Aucune Énergie de cohésion par l’essai de traction,
(uniquement pour les
EN 13587 et EN 13703
liants modifiés)
no

ou
Énergie de cohésion par l’essai de force
ductilité, EN 13589 et EN 13703
Valeur déclarée (Tableau 5)
de

Substances
dangereuses 5.2 Aucune
réglementées
et

La déclaration des performances du produit liées à certaines caractéristiques essentielles n’est pas requise dans les
États Membres (MS) où il n’existe pas d’exigences réglementaires portant sur cette caractéristique essentielle pour
l’utilisation prévue du produit.
oj

Dans ce cas, les fabricants commercialisant leurs produits dans ces États Membres ne sont pas tenus de déterminer
ou de déclarer les performances de leurs produits relatives à ces caractéristiques essentielles et l’option
Pr

« Pas de Performance Déterminée » (NPD) dans la documentation accompagnant le marquage CE et dans la


déclaration des performances (voir ZA.3), doit être utilisée pour ces caractéristiques essentielles.

28
EN 15322:2013 (F)

ZA.2 Procédure d’EVCP des liants bitumineux fluidifiés et fluxés


ZA.2.1 Système d'EVCP
Le système d’EVCP des liants bitumineux fluidifiés et fluxés indiqué dans le Tableau ZA.1, établi par la Décision CE
98/601/CE du 13 Octobre 1998 publiée le 24 octobre 1998 en tant que OJ L287 et amendée par la
décision 2001/596/EC du 8 janvier 2001 publiée le 2 août 2001 en tant que OJ L209 est indiqué dans le Tableau ZA.2
pour le(s) utilisation(s) prévue(s) et le(s) niveau(x) ou classe(s) de performances correspondant(s).

Tableau ZA.2 — Système d’EVCP

ne
Niveau(x) ou classe(s)
Produit Utilisation prévue Système d’EVCP
de performance

ai
Liants bitumineux Construction et entretien des chaussées routières, Aucun 2+
fluidifiés et fluxés des pistes d’aéroport et autres chaussées

oc
Système 2+ : Voir le Règlement CE 305/2011, Annexe V, 1.3 incluant la certification de la maîtrise de la production en usine
par un organisme notifié de certification de contrôle de production sur la base d'un contrôle initial de l'usine et de la maîtrise
de la production en usine ainsi que d'une surveillance en continu, d'un examen et d’une évaluation du contrôle de la
production en usine.

ar
L'EVCP des liants bitumineux fluidifiés et fluxés du Tableau ZA.1 doit être fondé sur les procédures d'EVCP indiquées
dans le Tableau ZA.3 résultant de l'application des articles de la présente Norme européenne précisés ci-après.
m
Le contenu des tâches des organismes notifiés doit être limité aux caractéristiques essentielles présentées dans
ce but, si elles existent, dans l’Annexe III du mandat approprié et à celles que le fabricant à l’intention de déclarer.
e
Tableau ZA.3 — Attribution des tâches pour les liants bitumineux fluidifiés
et fluxés selon le système 2+
rm

Articles
Tâches Contenu de la tâche de l’EVCP
à appliquer
no

Paramètres relatifs aux caractéristiques


Maîtrise de la production en usine (FPC) essentielles déclarées du tableau ZA.1 6.3
pertinentes pour l'utilisation prévue.
de

Détermination du type du produit


Tâches sur la base du type d’essais (comprenant Paramètres relatifs aux caractéristiques
incombant l’échantillonnage), le calcul du type, essentielles déclarées du tableau ZA.1 6.2
au fabricant les valeurs tabulées ou la documentation pertinentes pour l'utilisation prévue.
descriptive du produit
et

Essais complémentaires Paramètres relatifs aux caractéristiques


sur des échantillons prélevés à l'usine essentielles déclarées du tableau ZA.1 6.2
oj

selon le plan d'essai prescrit pertinentes pour l'utilisation prévue.

Paramètres relatifs aux caractéristiques


Pr

Tâches essentielles déclarées du tableau ZA.1


Inspection initiale de l'usine et du FPC 6.3.3
incombant pertinentes pour l'utilisation prévue.
à l'organisme Documentation du FPC.
notifié de
certification Paramètres relatifs aux caractéristiques
du contrôle Surveillance continue, évaluation et essentielles déclarées du tableau ZA.1
6.3.4
de production approbation du FPC pertinentes pour l'utilisation prévue.
Documentation du FPC.

29
EN 15322:2013 (F)

ZA.2.2 Déclaration des performances (DoP)


ZA.2.2.1 Généralités
Le fabricant établit la DoP et appose le marquage CE sur la base des différentes systèmes d'EVCP établis
dans l'Annexe V du Règlement Ce 305/2011 :
Dans le cas des produits du système 2+ :
— la détermination du type du produit sur la base des essais de type (comprenant l’échantillonnage), le calcul
du type, des valeurs calculées ou de la documentation descriptive du produit ; le contrôle de production en usine
et les essais des échantillons prélevés à l’usine selon le plan d’essai requis, effectués par le fabricant, et

ne
— le certificat de conformité du contrôle de production en usine émis par l’organisme notifié de certification sur
la base de :
- l’examen initial de l’usine de fabrication et le contrôle de production en usine, et

ai
- la surveillance continue, l’examen et l’évaluation du contrôle de production en usine.

oc
ZA.2.2.2 Contenu
Le modèle de DoP est fourni en Annexe III du Règlement CE 305/2011.

ar
Selon ce Règlement, la DoP doit contenir, en particulier, les informations suivantes :
— la référence du type du produit pour laquelle la déclaration des performances a été établie ;
m
— le système d’EVCP ou les systèmes du produit de la construction, comme établis dans l’Annexe V du RPC ;
— le numéro de référence et la date d’émission de la norme harmonisée qui a été utilisée pour l’évaluation de chaque
caractéristique essentielle ;
e
— lorsque cela est applicable, le numéro de référence de la documentation technique spécifique utilisée et les
rm

exigences que le fabricant prétend remplir pour son produit.


La DoP doit en outre contenir :
— la ou les utilisation(s) prévue(s) du produit de la construction selon la norme de spécifications techniques
no

harmonisée applicable ;
— la liste des caractéristiques essentielles comme établie dans la norme de spécifications techniques
harmonisée pour la ou les utilisation(s) prévue(s) déclarée(s) ;
— la performance d’au moins une des caractéristiques essentielles du produit de la construction concernées par la
de

ou les utilisation(s) prévue(s) déclarée(s) ;


— lorsque cela est applicable, les performances du produit de construction, par niveaux ou classes, ou dans
une description, si nécessaire fondée sur un calcul en relation avec ses caractéristiques essentielles.
Ces caractéristiques essentielles pour lesquelles le fabricant déclare les performances du produit lorsqu'il est
et

placé sur le marché, sont déterminées par la Commission. La Commission détermine aussi les seuils des
performances liées aux caractéristiques essentielles devant être déclarées ;
oj

— la performance des caractéristiques essentielles du produit de la construction qui sont liées à la ou aux
utilisation(s) prévue(s), en prenant en compte les prescriptions en relation avec la ou les utilisation(s) des régions
où le fabricant a l’intention de commercialiser le produit ;
Pr

— pour les caractéristiques essentielles listées pour lesquelles aucune performance n’est déclarée,
les lettres « NPD », Pas de Performance Déterminée.
Concernant la fourniture de la DoP, l’Article 7 du Règlement CE 305/2011 s’applique.
L’information à laquelle il est fait référence dans l’Article 31 ou, dans certains cas, dans l’Article 33 du Règlement CE
1907/2006 (REACH) doit être fournie avec la DoP.

30
EN 15322:2013 (F)

ZA.2.2.3 Exemple de DoP


Ce qui suit donne un exemple de DoP remplie pour un liant bitumineux fluidifié ou fluxé
DÉCLARATION DES PERFORMANCES
No. 001 RPC 2013-07-14
1) Code d'identification unique du type du produit :
Liant bitumineux fluxé — Fm 4 B 6

2) Type, lot ou numéro de série ou quelconque autre élément permettant l’identification du produit de construction

ne
comme requis dans l’Article 11(4) :
« Nom commercial »
3) Utilisation(s) prévue(s) du produit de construction selon la spécification technique harmonisée applicable comme

ai
prévu par le fabricant :
Enduisage

oc
4) Nom, nom commercial ou marque commerciale et adresse de contact du fabricant comme requis dans
l’Article 11(5) :

ar
AnyCo SA,
PO Box 21

m
B-1050 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 987 654 321
Fax: +32 123 456 789
e
Courriel : anyco.sa@provider.be
rm

5) Lorsque cela est applicable, nom et adresse de contact du représentant autorisé dont le mandat couvre les tâches
spécifiées in dans l’Article 12(2) :
Anyone Ltd
no

Flower Str. 24
West Hamfordshire
UK-589645 Royaume Uni
de

Tél. +44 987 654 321


Fax: +44 123 456 789
Courriel : anyone.ltd@provider.uk
et

6) Système(s) d’évaluation et de vérification de la constance des performances du produit de construction comme


établi dans le RPC, Anvnexe V :
Système 2+
oj

7) Étant donné qu'il s'agit d’une déclaration des performances concernant un produit de construction couvert par une
norme harmonisée :
Pr

L’organisme notifié de certification de contrôle de production en usine n° 5678 a réalisé l’inspection initiale
de l’usine de fabrication et du contrôle de la production en usine et de la surveillance continue, l'examen et
l'évaluation du contrôle de la production en usine et émis le certificat de conformité du contrôle de la
production en usine.

31
EN 15322:2013 (F)

8) Performances déclarées

Caractéristiques essentielles Performance Spécification technique harmonisée

Viscosité — temps d'écoulement 10 mm — 40 °C (200  70) s EN 15322 — Tableau 3


(Classe 4) EN 12846-2

Effet de l'eau sur l'adhésion du liant  90 EN 15322 — Tableau 3


(Classe 3) EN 15626 (Granulat de référence : quartzite)

ne
Aptitude au durcissement, % de distillat total distillant > 55 % (Classe 6) EN 15322 — Tableau 3
à 225 °C EN 13358

Consistance à température de service intermédiaire  (220  0,1) mm EN 15322 — Tableau, Partie A

ai
(Classe 5) EN 13074-1 + EN 13074-2
EN 1426

oc
Consistance à température de service élevée  35 °C (Classe 6) EN 15322 — Tableau 4, Partie A
EN 1427

ar
Cohésion (pour les liants modifiés seulement) NPD EN 15322 — Tableau 4, Partie A

Tenue dans le temps de la consistance à température  (35  0,1) mm EN15322 — Tableau 5


de service intermédiaire (Classe 2 — DV) EN 13074-1 + EN 13074-2 + EN 14769

Tenue dans le temps de la consistance à température


de service élevée
 60 °C
m
(Classe 2 — DV)
EN 1426

EN 15322 — Tableau 5
EN 13074-1 + EN 13074-2 + EN 14769
e
EN 1427
rm

Tenue dans le temps de la cohésion (pour les liants NPD EN 15322 — Tableau 5
modifiés seulement)

Substances dangereuses réglementées NPD EN 15322 — Paragraphe 5.2


no

9) La performance du produit identifié dans les points 1) and 2) est conforme avec la performance déclarée
du point 8). Cette déclaration de performance est émise sous la seule responsabilité du fabricant identifié dans
le point 4).
de

Signé pour et au nom du fabricant par : .................................... (nom et fonction) .............................................


............................................. (lieu et date d’émission) (signature) .............................................
et

ZA.3 Marquage CE et étiquetage


oj

Le symbole du marquage CE doit être en accord avec les principes généraux établis dans l'Article 30 du Règlement
Ce 765/2008 et doit être apposé de façon visible, lisible et indélébile à l'emballage ou avec un bulletin de livraison ou
aux documents commerciaux joints.
Pr

Le marquage CE doit être accompagné des informations suivantes :


— les deux derniers chiffres de la première année au cours de laquelle il a été apposé ;
— le nom et l'adresse déclarée du fabricant ou la marque d'identification permettant l'identification aisée et sans
ambigüité du nom et de l'adresse du fabricant ;
— le code d'identification unique du type du produit ;
— le numéro de référence de la déclaration des performances ;
— le niveau ou la classe des performances déclarée ;

32
EN 15322:2013 (F)

— la référence datée à la spécification technique harmonisée appliquée ;


— le numéro d'identification de l'organisme notifié ;
— l'utilisation prévue comme établie dans la spécification technique harmonisée appliquée.
Le marquage CE doit être apposé avant que le produit de la construction soit commercialisé. Il peut être suivi par un
pictogramme ou toute autre marque indiquant notamment un risque particulier ou une utilisation particulière.
Les Figures ZA.1 et ZA.2 présentent des exemples d'informations liées aux liants fluidifiés et fluxés.
La figure ZA.1 donne un exemple de marquage CE comportant les informations devant être apposées sur un
emballage ou accompagnant un bulletin de livraison.

ne
La Figure ZA.2 donne un exemple d'informations de marquage CE qui doit s'appliquer à tous les types de liants
bitumineux fluidifiés ou fluxés et doit être donné sur les documents commerciaux joints.

ai
oc
Marquage CE, constitué du symbole « CE »

ar
01234

AnyCo Ltd, P.O. Box 21, B — 1050, Bruxelles


m Numéro d'identification de l'organisme notifié
de certification d’EVCP

Nom et adresse déclarée du fabricant


e
Belgique ou marque d'identification
rm

Deux derniers chiffres de la première année


13
d'apposition du marquage CE

00001-CPR-2013/05/12 Numéro de référence de la DoP


no

N° de la Norme européenne appliquée


EN 15322:2013
comme référencé dans le JOUE

Liant bitumineux fluxé


de

« Nom commercial » — Fm 4 B 6 Code d'identification unique du type du produit

Destinée à être utilisée pour l’enduisage Utilisation prévue du produit comme établi
des surfaces routières dans la Norme européenne appliquée
et

Figure ZA.1 — Exemple d'informations de marquage CE de produits sous le système d'EVCP 2+


devant être apposées sur l'emballage ou devant accompagner un bulletin de livraison
oj

La désignation du produit doit permettre une traçabilité sans ambigüité vers les informations de marquage CE
correspondantes données sur les documents commerciaux.
Pr

Pour un produit donné, seules les utilisations prévues pertinentes doivent être listées.

33
EN 15322:2013 (F)

Marquage CE, constitué du symbole


« CE »

01234 Numéro d'identification de l'organisme


notifié de certification d’EVCP

ne
AnyCo Ltd, P.O. Box 21, B — 1050, Bruxelles Nom et adresse déclarée du fabricant ou
Belgique marque d'identification

13 Deux derniers chiffres de la première

ai
année d'apposition du marquage CE

00001-CPR-2013/05/12 Numéro de référence de la DoP

oc
EN 13808:2013 N° de la Norme européenne appliquée
comme référencé dans le JOUE

Liant bitumineux fluxé

ar
« Nom commercial » — Fm 4 B 6 Code d'identification unique
du type du produit

LIANT BITUMINEUX FLUXÉ


m
Destiné à être utilisée pour l’enduisage des surfaces routières Utilisation prévue du produit comme établi
dans la Norme européenne appliquée

Niveau ou classe de performance déclarée


e
— Viscosité — Temps d'écoulement — 4 mm — 40 °C (200  70) s
rm

EN 12846-2 (Classe 4)
— Influence de l’eau sur l’adhésion du liant —  90
EN 13614 — Quartzite (Classe 3)
— Aptitude au durcissement par distillation- % de la > 55 %
no

fraction totale distillée distillant à 225°C — EN 13358 (Classe 6)

LIANT STABILISÉ
— Consistance à température intermédiaire de service —  (220 0,1) mm
EN 1426 à 25 °C (Classe 5)
de

— Consistance à température élevée de service —  35 °C


EN 1427 (Classe 6)
— Cohésion NPD
et

LIANT STABILISÉ ET VIEILLI


— Consistance à température intermédiaire de service — (35  0,1) mm
EN 1426 à 25 °C (DV — Classe 2)
oj

— Consistance à température élevée de service —  60 °C


EN 1427 (DV — Classe 2)
Pr

— Cohésion NPD

Substances dangereuses NPD

Figure ZA.2 — Exemple d'informations de marquage CE de produits sous le système d'EVCP 2+


devant être indiqués sur les documents commerciaux joints

La désignation du produit doit permettre une traçabilité sans ambiguïté vers la DoP correspondante.
Pour un produit donné, seules les utilisations prévues pertinentes doivent être listées.
Pour chaque performance déclarée, la méthode d'essai utilisée doit être indiquée.

34
EN 15322:2013 (F)

Bibliographie

[1] EN ISO 9001, Systèmes de management de la qualité — Exigences (ISO 9001)

ne
ai
oc
ar
m
e
rm
no
de
et
oj
Pr

35