Vous êtes sur la page 1sur 7

COMMISSION LEGISLATION SIMPLIFICATION

REUNION DU 20 SEPTEMBRE 2019

Demande d’avis sur le projet de décret modifiant les modalités d’application de l’aide à la
création et à la reprise d’entreprise prévue à l’article L. 131-6-4 du code de la sécurité sociale

1
1. Contexte

L’ACRE (aide aux créateur et repreneurs d’entreprise) est un dispositif d’exonération des
cotisations sociales généralisé à l’ensemble des créateurs et repreneurs depuis le 1er janvier
2019.

Ses modalités d’application sont différentes selon le statut du travailleur indépendant.

Pour les travailleurs indépendants relevant du statut dit classique, l’exonération ACRE est
accordée pour une période de douze mois de date à date, sur l’ensemble des cotisations
sociales à l’exception de la retraite complémentaire. Son montant varie selon le niveau de
rémunération ; elle est soit totale (si les revenus sont inférieurs ou égaux à 75% du PASS),
soit nulle (pour les revenus supérieurs au PASS), ou soit dégressive (pour les revenus compris
entre 75% et 100% du PASS).

Pour les assurés relevant du régime micro-fiscal mais ne relevant pas du dispositif micro-
social, l’exonération est prolongée de plein droit pendant 2 ans, soit pour une durée totale de
3 années.

Pour les assurés relevant du régime micro-fiscal et micro-social, autrement dit les
autoentrepreneurs (AE), l’exonération ACRE est une exonération partielle et progressive de
l’ensemble des charges sociales sur 3 ans. À partir de la 4e année, les taux entiers applicables
aux auto-entrepreneurs et définis à l’article D. 131-5-1 CSS, sont applicables

Le projet de décret prévoit deux modifications essentielles.

1. La suppression de la prolongation de l’exonération ACRE pour les assurés micro-


fiscaux non micro-sociaux de l’article D. 131-6-2 CSS pour les créateurs à compter du
1er octobre 2019.

2. La suppression de l’exonération dégressive pour les assurés micro-fiscaux micro-


sociaux de l’article D. 131-6-3, vers un taux d’exonération unique pour les créateurs à
compter du 1er octobre 2019.
Les créateurs AE affiliés avant le 1er octobre 2019 mais dont l’exonération sur 3 ans
est toujours en cours, se voient appliquer des dispositions transitoires.

L’entrée en vigueur est prévue pour le 1er octobre 2019.

2
2. Présentation du dispositif

1. Suppression de la prolongation de l’exonération ACRE des assurés micro-


fiscaux non AE – art D.131-6-2 abrogé

Jusqu’à ce jour, elle est accordée pour une période de douze mois de date à date. Une
prolongation automatique de l’exonération est prévue pour les assurés créateurs au
régime micro- fiscal. (Article D 131-6-2 CSS)

Les modalités de la prolongation sont les suivantes :


- à la fin de la première période de 12 mois (exonération initiale) une prolongation de 12
mois est accordée avec une exonération moindre (2/3 des montants calculés selon les
modalités de calcul de l’exonération « initiale »)
- à la fin de la deuxième période de 12 mois (première prolongation) une prolongation
pour une nouvelle période de 12 mois avec une exonération qui diminue encore (1/3 des
montants calculés selon les modalités de calcul de l’exonération « initiale.
Avec le projet de décret, la durée de l’exonération ne sera plus que de 12 mois, de
date à date.

Observations des services :


La durée d’exonération ACRE des assurés relevant du régime micro fiscal est ainsi alignée
sur celle des travailleurs indépendants relevant du statut dit classique, soit une durée d’un
an.

2. La suppression de l’exonération dégressive pour les assurés micro fiscaux


micro sociaux de l’article D. 131-6-3, pour un taux réduit unique.

Actuellement, les AE bénéficient de taux réduits sur trois années.

Les taux sont progressifs sur les 3 périodes suivantes :


- 25 % des taux AE pleins durant la 1e période (jusqu'à la fin du 3e trimestre civil qui suit
le début de l'activité)
- 50 % des taux AE pleins durant la 2e période (4 trimestres suivants)
- 75 % des taux AE pleins sur la 3e période (4 trimestres suivants)

Le projet de décret prévoit un taux d’exonération unique égal à hauteur de :

- 50 % des taux AE pleins, sur 12 mois.


Il prévoit également des dispositions transitoires pour tous les AE dont l’exonération
sur 3 ans est encore en cours.

Pour ces AE les taux progressifs applicables sur 3 ans sont modifiés de la manière
suivante :

- 25 % des taux AE pleins durant la 1e période (jusqu'à la fin du 3e trimestre civil qui suit
le début de l'activité)
- 50 % 75 % des taux AE pleins durant la 2e période (4 trimestres suivants)
- 75 % 90 % des taux AE pleins sur la 3e période (4 trimestres suivants)

3
Ainsi pour toutes les exonérations ayant commencé à courir avant le 1er octobre 2019, le taux
d’exonération en cours reste inchangé, par contre, le taux pour les périodes restantes à courir
passent à 75 % pour la 2ème année d’exonération, et 90 % pour la 3ème année d’exonération.

On ne revient pas sur ce qui est en cours, la modification intervient au moment de la


prolongation, soit en 2 et 3ème année, soit en 3ème année seulement selon le temps
d’exonération restant à courir.

Dès lors, trois périodes se dégagent.

1) Tableau récapitulatif des taux applicables en 2019 aux AE bénéficiant de l’ACRE


avant le projet de décret et dont la 3ème période d’exonération ACRE se terminera
avant le 30/09/2019.

Taux 2019 de cotisations – Cumul auto-entrepreneur/exonération ACRE dont la 3ème période


d’exonération ACRE se terminera avant le 30/09/2019
Jusqu’à la fin du Au cours des
Au cours des 4
3ème trimestre 4 trimestres
trimestres civils 4ème année
civil suivant celui civils suivants
suivants la micro-social
Activité de la date la première
seconde période
d’affiliation période
(75 % des taux (Taux pleins)
(25 % des taux (50% des taux
pleins)
pleins) pleins)
Vente de marchandises
3,2 % 6,4% 9,6% 12,8%
(BIC)
Prestations de services
commerciales ou 5,5% 11,0% 16,5% 22,0%
artisanales (BIC)
Autres prestations de
5,5% 11,0% 16,5% 22,0%
services (BNC)
Activités libérales
relevant de la CIPAV 5,5% 11,0% 16,5% 22,0%
(BNC)
Activités de locaux
d’habitation meublés de 1,5% 3,0% 4,5% 6,0%
tourisme classés

4
2) Tableau récapitulatif des taux applicables à compter du 01/10/2019 aux AE
bénéficiant de l’ACRE et affiliés avant le 01/10/2019 et dont l’ACRE est toujours
en cours

Taux 2019 de cotisations – Cumul auto-entrepreneur/exonération ACRE pour toute affiliation


avant le 01/10/2019 et dont l’ACRE est toujours en cours à cette même date
Jusqu’à la fin du Au cours des
Au cours des 4
3ème trimestre 4 trimestres
trimestres civils 4ème année
civil suivant celui civils suivants
suivants la micro-social
Activité de la date la première
seconde période
d’affiliation période
(75% 90 % taux (Taux pleins)
(25% taux (50 % 75 %
pleins)
pleins) taux pleins)
Vente de marchandises
3,2 % 6,4% 9,60 % 9,6% 11,6% 12,8%
(BIC)
Prestations de services
commerciales ou 5,5% 11,0% 16,5% 16,5% 19,8% 22,0%
artisanales (BIC)
Autres prestations de
5,5% 11,0% 16,5% 16,5% 19,8% 22,0%
services (BNC)
Activités libérales
relevant de la CIPAV 5,5% 11,0% 16,5% 16,5% 19,8% 22,0%
(BNC)
Activités de locaux
d’habitation meublés de 1,5% 3,0% 4,5% 4,5% 5,4% 6,0%
tourisme classés

3) Tableau récapitulatif des taux applicables à compter du 01/10/2019 aux AE


bénéficiant de l’ACRE et affiliés à compter du 01/10/2019

Taux 2019 de cotisations – Cumul auto-entrepreneur/exonération ACRE pour toute affiliation


à compter du 01/10/2019

Jusqu’à la fin du 3ème trimestre


2ème année micro-social
Activité civil suivant celui de la date
(Taux pleins)
d’affiliation (50% des taux pleins)
Vente de marchandises
3,2 % 6,4% 12,8%
(BIC)
Prestations de services
commerciales ou 5,5% 11% 22,0%
artisanales (BIC)
Autres prestations de
5,5% 11% 22,0%
services (BNC)
Activités libérales
relevant de la CIPAV 5,5%11% 22,0%
(BNC)
Activités de locaux
d’habitation meublés de 2,9% 3% 6,0%
tourisme classés

5
3. Observations des services

Le projet de décret aligne la durée d’exonération ACRE de tous les travailleurs indépendants
à 12 mois.

Les dispositions du projet de décret impliquent des évolutions informatiques qui ne pourront
pas être mises en place au 1er octobre, date d’entrée en vigueur prévue par le projet de texte.
Une étude technique doit être réalisée avec les équipes informatiques pour évaluer le délai
nécessaire, particulièrement pour ce qui concerne les taux transitoires.

6
4. Annexe

A titre d’exemple de la coexistence de taux distincts sur une même période :

Au 1er novembre 2019 :


- Un AE en 3ème année d’exonération ACRE, et dont la 3ème année a commencé avant le 1er
octobre 2019, aura un taux de cotisations de 75 % des taux pleins.
- Un AE qui a basculé en 3ème année d’exonération ACRE après le 1er octobre aura un taux de
cotisations de 90 % des taux pleins. »

Projection des différents taux qui doivent s’appliquer de manière concomitante en fonction de
la date d’affiliation du compte sur la base d’une entrée en vigueur au 1er octobre 2019: