Vous êtes sur la page 1sur 32

Université Mohammed V –

Souissi
Rabat

Stage d’observation
Réalisé au sein de : LAFARGE CIMENTS
MEKNES

Période de stage : Du 28 Janvier Au 28 Février


2013

Effectué par : HOUR Nada

Responsable du stage : Mr. CHAKOUR Abdellatif

Encadré par : Mr. EL KHATTABI Mouad

Mr. ECH-CHORFI Abdelilah

1
Année Universitaire :
2012/2013

Dédicaces

J’ai le grand plaisir de dédier ce


travail :

À celle qui a attendu avec patience les fruits de sa bonne éducation, ma précieuse
Maman,
source d’amour et de tendresse, et pour qui les mots sont insuffisants pour exprimer
mes sentiments.

À celui qui m’a indiqué la bonne voie, mon très cher Père, pour son affection, son
amour, son soutien moral et matériel et surtout pour ses consignes prodigieuses.

À mes merveilleux Amis, pour leur soutien moral, leur encouragement et leur appui.

À l’ensemble de mes Professeurs qui m’ont dirigés vers le chemin de succès, et


qui ont été assez généreux de leurs aides et de leurs conseils qui m’ont permis de mieux
apprécier la formation disposée au sein de l’université Mohammed V – Souissi.

2
Remerciements

Je tiens à présenter mes très sincères remerciements à Dieu le tout


puissant, qui a éclaircie ma voie par le savoir, et qui m’a armé de la
bonne foi.

À Monsieur El JAWHARI le Directeur de l’usine de Meknès de vouloir


m’accorder ce stage, ainsi qu’à mes encadrants Mr.El Khattabi Mouad et
Mr. Ech-chorfi Abdelilah à qui j’exprime ma profonde gratitude pour leur
encadrement exemplaire et l’intérêt qu’ils ont porté à mon travail
durant toute la période du stage.

Je remercie également tous les agents travaillant au bureau des


méthodes qui m’ont beaucoup aidé et pour m’avoir fait partager leurs
connaissances, leurs expériences et leurs savoir-faire.

Mes vifs remerciements vont également à l’ensemble du personnel de


LAFARGE, pour leur amabilité, leur disponibilité à répondre à mes
questions à chaque fois que je les sollicite.

3
Je remercie également Monsieur CHAKOUR Abdellatif pour l’aide et
les conseils concernant les missions évoquées dans ce rapport, qu’il m’a
apporté lors des différents suivis.

Introduction
Dans un environnement de plus en plus concurrentiel, l’enjeu majeur pour chaque
entreprise est de renforcer sa position et de devancer la concurrence, LAFARGE
Maroc n’en est pas loin. Grace à son ambition d’être la plus performante en termes
de maitrise technique, de création de valeur et de capacité, d’assurer la sécurité de
son personnel et le respect de l’environnement elle a réussi à être de plus en plus
appréciée par ses clients ; vu la qualité de ses produits et de ses services.
LAFARGE Maroc, entreprise leader des matériaux de construction, s’organise
autour d’une vision partagée par l’ensemble des collaborateurs sur une ambition
commune avec la volonté d’atteindre l’excellence.
Ainsi, en termes de maîtrise technique de la qualité des produits du ciment,
l’usine de Meknès veille à tous les niveaux de la ligne de production sur la
constitution du ciment et procède à des ajouts correctifs pour garantir la qualité
requise par le client. C’est cette image de marque qui m’a orientée vers le leader
des matériaux de construction lors du choix d’une entreprise pour effectuer mon
stage d’observation.

Tout d’abord, la première partie de ce rapport sera consacrée au descriptif du


groupe LAFARGE Maroc et LAFARGE Ciments - Usine de Meknès, (son
historique, ses activités…) tout en donnant une vision globale sur la contribution du
groupe dans le développement du secteur cimentier au Maroc.
4
Ensuite, la deuxième partie présentera l’environnement spécifique de LAFARGE
Ciments - Usine de Meknès, alors que la troisième partie consistera à décrire
l’agence commerciale de LAFARGE Ciments - Usine de Meknès, et en particulier
le service logistique, processus des ventes de départ et service comptable…

Pour faciliter l’exploitation des données que ce soit sur l’entreprise, ses secteurs
d'activité ou sur les tâches qu’on m’a confié, je tiens à vous présenter les différentes
rubriques du rapport par le biais du sommaire qui suit.

5
SOMMAIRE

Dédicaces………………………………………………………………………………….……….1

Remerciements………………………………………………………………………………….……….2

Introduction………………………………………………………………………………….………3-4

PARTIE 1 : Présentation du groupe LAFARGE Maroc 5


I. Groupe LAFARGE MAROC

L’historique………………………………………………………………………………….……7

Les activités ………………………………………………………………………………….……8-9

Le processus de fabrication du ciment…………………………………………………10-11

La structure et l’organisation………………………………………………………………..11-12

II. LAFARGE Ciments : usine de Meknès 13-17

PARTIE 2 : Environnement spécifique de LAFARGE Ciments – Usine


de Meknès 18
Les entreprises opérantes dans le secteur cimentier marocain…………………………………19-22

Clients, Fournisseurs, et concurrents………………………………………………………………………….23-


25

PARTIE 3 : Présentation de l’agence commerciale 26


Sa structure.......................................................................................................... 27

La
livraison……………………………………………………………………………………………………………………
…………………..28

Le processus Ventes............................................................................................. 29

Conclusion............................................................................................................ 30
6
7
8
1- L’historique :

Audace, innovation, expansion…le groupe Lafarge conserve aujourd’hui un certain


nombre de traits de caractère dont il a hérité à la naissance en 1833.

Depuis plus de 160 ans, le groupe Lafarge s’est développé en France, en Afrique, puis
en Amérique du nord et du sud, et progressivement sur tous les continents.

En 1929, LAFARGE s’est implanté au Maroc en passant un accord d’association avec


chaux et ciments du Maroc installé sur le marché depuis 1913. Créant, ainsi la première
cimenterie à Casablanca.

Un an plus tard elle démarre le premier four rotatif au Maroc. Dans les quatre années
qui ont suivi, elle installe son deuxième four à l’usine.

En 1953, LAFARGE crée sa deuxième usine à Meknès. Entre 1982 et 1994 le groupe a
acquis deux autres cimenteries dans le nord du pays (Tétouan et Tanger), ainsi qu’une
usine de plâtre à Safi, et neuf centrales à béton.

Il a fallu attendre le 10 juin 1995 pour voir la naissance du groupe LAFARGE Maroc,
lors de la signature d’une convention de partenariat entre le SNI (société nationale de
l’investissement) et le groupe LAFARGE pour l’aboutissement et la mise en œuvre d’un
holding (50% LAFARGE et 50% SNI).

Cet accord a permis de se doter d’une structure financière forte par l’augmentation de
son capital et qui représente prés de 1.5 Milliards de DH.

LAFARGE Maroc regroupe quatre sociétés jusque-là indépendantes et mono usines,


dont Cinouca et Cadem qui représente LAFARGE Ciments (68%). et qui sont cotées en
bourse. Et LAFARGE Cementos qui regroupe Cementos Tanger et Cementos Maroquies.

Cette convention a été complétée par un avenant du 3 décembre 1999, après que le
groupe ONA eut pris le contrôle de la majorité du Capital de la SNI.

9
2- Les activités :

LAFARGE Maroc est un partenariat à part égale entre le groupe LAFARGE et l’ONA,
premier groupe industriel privé au Maroc après avoir pris le contrôle de la majorité du
capital de la SNI.

LAFARGE Maroc est présenté dans 4 activités :

ciment plâtre béton granulat

Figure 1 : organigramme représentant les 4 activités de LAFARGE Maroc.

La cimenterie constitue l’activité essentielle et la plus rentable de LAFARGE Maroc,


d’ailleurs, l’essentiel de l’activité du groupe est issu de la production du ciment qui
représente 85% des ventes du groupe.

Organigramme de l’activité de LAFARGE :


10
LAFARGE
LAFARGE MAROC
MAROC

Pôle Pôle
Pôle Bétons
Bétons Pôle
Pôle Pôle
Pôle Plâtre
Plâtre
Pôle Ciments
Ciments
Granulat
Granulat

LAFARGE
LAFARGE
LAFARGE
LAFARGE LAFARGE
LAFARGE Gravel
Gravel SIEP
SIEP (Safi)
(Safi)
CIMENTS
CIMENTS CEMENTOS
CEMENTOS Bétons
Bétons MAROC
MAROC
Capacité :
Capacité :
Capacité :
Capacité : Capacité :
Capacité : 50.000t
50.000t
400.000t
400.000t
800.000
800.000 tt
Usine
Usine Usine Casablanca
Casablanca 22
Usine Tanger
Tanger
Bouskour
Bouskour Créée Centrales
Créée en 1954
en 1954 Centrales
aa Créée
Créée
en
en 1983
1983 Capacité :
Capacité :
500.000t
500.000t

Usine
Usine RABAT
RABAT
Tétouan
Tétouan IIII
Usine
Usine Créée
Créée en
en 1954
1954
Mekhnès
Mekhnès
Créée
Créée en
en Capacité :
Capacité :
1953
1953 1.000.000t
1.000.000t MEKNÈS
MEKNÈS
Capacité :
Capacité :
1.200.000t
1.200.000t

Usine
Usine BERRECHIDE
BERRECHIDE
Tétouan
Tétouan

Créée
Créée en
en
Figure
2004.
2004. 2 : organigramme représentant les activités de LAFARGE Maroc et leurs
situations géographiques.

3- Le processus de fabrication du ciment :

11
La fabrication du ciment se distingue en cinq étapes principales :

 L’extraction

 La pré-homogénéisation

 Le séchage et broyage cru

 La cuisson

 Le broyage cuit

 L’extraction :

Consiste à extraire les matières premières (le calcaire et l’argile) à partir de carrière
naturelle à ciel ouvert. Ces matières doivent être dosées et mélangées de façon à
obtenir une composition régulière dans le temps.

 La pré-homogénéisation :

12
Consiste à créer un mélange homogène. Cette opération peut être réalisée soit dans un
hall, un mélange pré-homogène en disposant la matière en couches horizontales, puis en
la reprenant verticalement et soit dans un silo vertical par brassage par air comprimé.

 Le séchage et le broyage cru :

C’est l’étape visant à favoriser les réactions chimiques ultérieures. Les matières
premières sont séchées et broyées très finement dans des broyeurs à boulets ou des
broyeurs verticaux à meules.

 La cuisson :

L’atelier le plus important d’une cimenterie. La farine y est progressivement portée à


haute température. Elle subit des transformations physiques et chimiques pour enfin
donner le clinker, caractérisé par sa couleur verdâtre.

A la sortie du four, un refroidisseur à grille permet d’assurer la trempe des nodules


incandescents et de le ramener à une température d’environ 100 °C.

 Le broyage cuit :

Le clinker est ensuite finement broyé pour donner un ciment aux propriétés
hydrauliques actives. Le gypse, indispensable à la régulation du ciment, est ajouté au
clinker pour obtenir du ciment Portland.

Les ciments à ajouts sont obtenus par l’addition d’éléments minéraux supplémentaires.

13
4- La structure et l’organisation :

Placé sous l’autorité du Directeur Général, la structure de Lafarge comprend :

 Un président à l’entête de l’organigramme


 Un administrateur directeur général lié directement au président ainsi qu’aux 9
directions :
 Direction d’exploitation : elle se charge de l’approvisionnement des usines de
Lafarge (Bouskoura, Meknès, Tanger, Tétouan II).
 Direction des ressources humaines : comporte 5 départements :
 Département d’administration du personnel et relations sociales.
 Département de gestion des cadres.
 Département de communication et relations externes.
 Département de formation.
 Moyens généraux.
 Direction des affaires administratives et foncières
 Direction d’audit interne
 Direction des achats et de logistique
 Direction stratégie et développement
 Direction financière : on y trouve :
 Service système d’information.
 Service contrôle de gestion.
 Service comptabilité
 Direction industrielle : dirige 5 départements :
 Bureau d’étude technique.
 Service expertise électricité
 Service expertise mécanique
 Environnement et qualité performances
 Direction commerciales : contient 3 départements :
 Département technico-commercial.
 Département régional des ventes.
 Département marketing.

14
LAFARGE CIMENTS
USINE DE MEKNES

15
I. Les grandes dates qui marquent la vie de l’usine de
Meknès :

1952 : Démarrage de l’usine CADEM avec une seule ligne de production avec
400t/j
1971 : Extension des capacités productives avec l’installation d’un nouveau
four de 650 T/J.
1985: Conversion du procédé voie humide en voie sèche, tout en
augmentant la capacité de production qui atteint 1500 tonnes par jours.
1989: Installation d’un broyeur à ciment BK4
1990: La capacité de production passe de 1500 à 1800 tonnes par jour,
grâce à des modifications pré calcination au charbon et au refroidisseur.
1993: Démarrage d’une nouvelle ligne de cuisson ; contrat Clé-CADEM four
avec un pré chauffeur simple, d’une capacité de 1200 tonnes par jour.
1997: La CADEM est devenue LAFARGE ciment de Meknès et faisant partie
du Groupe LAFARGE. , après la reprise de contrôle à 50% avec l’ONA, et cela
été au 1ere janvier 1996.
2001: -Mise en place d’un filtre à manche F1 en aval du four pour protéger
l’environnement.
-Modification du précalcinateur four pour protéger l’environnement.
2002: Le système de management environnemental de l’usine, a reçu sa
certification ISO 14001 (de l’environnement) et le ISO 9001 (de qualité) par
deux organismes de certification à savoir le Ministère de l’Industrie et
l’Association Française de l’Assurance Qualité (AFAQ).
2003/2004 : La mise à jour de la nouvelle installation du projet d’extension
du stockage et d’ensachage du ciment. Cet aménagement a été accompagné
par une démarche d’automatisation et d’un système de contrôle commande.
Comme c’était la mise à niveau d’une installation d’incinération des pneus
déchiquetés au niveau BAF ligne 2.
2004/2005: lancement d’une nouvelle organisation Usine /Secteur.
Annonce du projet développement des compétences de
fabrication.
2005 : Mise en place d’un filtre hybride Four
L’usine de Meknès est la deuxième cimenterie en terme de capacité du
groupe LAFARGE MAROC .Elle y occupe une position majeure grâce à sa
situation géographique.

16
II. Fiche signalétique

Dénomination: LAFARGE DE CIMENTS (Usine de Meknès)


Siège social : 19 Km 8, route de Fès, BP 33, Meknès.
Forme juridique : Société Anonyme (S.A)
Activité: Fabrication et Commercialisation du ciment
Chiffre d’affaires : 476 430 500 DH
Produits fabriqués : CPJ 35Sacs
CPJ45sacs et vrac
CPJ55vrac
Date de création : 1951
Effectif du personnel : 170
Registre de commerce 40779CASA
Tel : 05 35 92 92 / 05 35 52 26 44
Fax : 05 35 54 93 05
CNSS : 109 8343

Patente : 170 450 15

III. Produits fabriqué par Lafarge


L’Usine assure la production de plusieurs types de ciment pour répondre à
la demande croissante de la région. Les types de ciments
produits sont :
a) Le ciment portland CPJ 35

b) Le ciment portland CPJ 45

17
c) Le ciment portland artificiel CPJ 55

a. LE CPJ 35 :

Le CPJ 35 est un Ciment Portland


avec Ajouts, il doit contenir un
pourcentage minimum en Clinker de
65%, le reste étant constitué des
ajouts .Parmi les principales
caractéristiques garanties par la
norme, la Rc28 du CPJ 35 (Résistance
à la compression à 28 jours) doit être
supérieure à 22,5 MPa. Le CPJ 35
développe des performances
adaptées pour une utilisation dans la
confection des bétons faiblement
sollicités, béton non armé.
b. LE CPJ 45 :

Le CPJ 45 est un Ciment Portland


avec Ajouts. Il doit contenir un
pourcentage minimum en Clinker de
65%, le reste étant constitué des
ajouts. Parmi les principales
caractéristiques garanties par la
norme, la Rc28 du CPJ 45 (Résistance
à la compression à 28 jours) doit être
supérieure à 32,5 MPa. Le CPJ 45
développe des performances qui lui
permettent d'être utilisé pour les
bétons armés courants et les bétons
destinés aux travaux en grandes
masses.
c. LE CPA 55 :

Il s’agit d’un produit sur


commande utilisé pour les grands
travaux tels que la construction des
ports, des aéroports, des ponts.
A part les produits fabriqués localement,
LAFARGE commercialise le ciment super
blanc de calçai importé de la France qui
fait que prix, de ce dernier soit élevé.
Son utilisation est limitée au traitement
des planches et aux travaux de
décoration

18
IV. Les services de Lafarge
a. Assistance technico-commerciale

Notre équipe technico-commerciale est à la disposition de nos clients,


entrepreneurs et pré fabricants pour les accompagner depuis le choix de
leurs équipements jusqu'aux premiers essais de bétonnage :

 Aide au choix des équipements de production (types de centrales à


béton, presse,)
 Choix du ciment le mieux adapté et des matériaux disponibles sur le
marché.
 Aide pour une meilleure connaissance de nos produits (gamme
disponible, caractéristiques, fabrication, utilisation).
 Réduction des coûts de fabrication par une optimisation des dosages
des différents composants du béton.
b. Service du rendu

Lafarge Maroc met à la disposition de ses clients un parc de camions


semi-remorques et un service logistique qui permettent d'assurer dans les
meilleures conditions, le transport des ciments en vrac et en sac.

19
L'ENVIRONNEMENT
SPECIFIQUE DE
LAFARGE CIMENTS
- MEKNES

20
A - Les entreprises opérantes dans le secteur cimentier
marocain :

HOLCIM, filiale du cimentier suisse HOLDERBANK qui détient 22%


des parts du marché, possédant deux usines, l’une à Oujda et l’autre à
Fès, et un centre d’ensachage à Casablanca.

CIMAR, filiale du cimentier «Ciments Français » (ITALCIMENTI) qui


détient 28% des parts du marché. Sa vente est présente à Safi, à
Agadir et à Marrakech (régions situées au Sud du Maroc).

ASMENT, quatrième cimenterie au Maroc, elle est gérée par le cimentier


portugais Cimpor depuis 1996. Elle est située à Témara.

Figure 4 : schéma représentant les parts de marché cimentier marocain.

21
D’après ce graphique, on remarque que LAFARGE CIMENT occupe une place de leader
avec plus de 41 % de part de marché suivie respectivement par CIMAR (28 %) et
HOLCIM (ancien CIOR) (22 %).

Le groupe détient des participations dans différents secteurs stratégiques :

 Les matériaux de construction (Sonasid, Lafarge)


 Le groupe ONA : mines (Managem), Activités financières (Axa, Attijariwafa bank),
Agroalimentaire (Lesieur, Centrale Laitière,…), et la Grande Distribution.
 Autres métiers (Longométal Afrique, Leader Food, …)

Tanger
Tétoua
n

Casa Oujda

Meknès
LAFARGE Jor
f
Marrakech
CIMAR
Agadir
HOLCIM

Laayoune
ASMENT

Cimenterie

Station broyage

Terminal ensachage

Figure 5 : La répartition du marché cimentier au MAROC

22
Du point de vue technologique, les spécialistes s’accordent à dire que le Maroc a réussi
à développer une industrie cimentière de haut niveau. Le procédé industriel adopté dans
la plupart des cimenteries du Royaume est le procédé sec, considéré plus performant et
plus économique que le procédé humide.

23
B – Clients, Fournisseurs, et concurrents :
I. Les clients potentiels :
Le type de marché visé, cette branche d’activité regroupe les entreprises de
fabrication des plaintes, carreaux, agglomérés, dalles, articles sanitaires,
tuyaux et canaux, bordures de trottoir, poteaux, et toutes les entreprises
concernées par les matériaux de construction
Lafarge Maroc développe des produits et services adaptés aux besoins des
utilisateurs finaux : On peut schématiser comme suite :

Les entreprises
de bâtiments
et travaux
ppublique
Les négociants Les
ou fabricants de
Les revendeurs bétons prêts
Lafarge a l emplois
Usine de
Les Meknès
Les
entreprises
entreprises
de
routières
préfabrication
s
 Béton prêt à l’emploi Béton livré au chantier et prêt à l’utilisation.

 Entreprises de préfabrication Entreprises spécialisées dans la fabrication


de structures produites en usine et montées sur chantier.

 Bâtiment et des travaux publics, ou BTP, regroupe toutes les activités de


conception et de construction des bâtiments publics et privés, industriels ou
non, et des infrastructures telles que les routes ou les canalisations .

24
II. Les fournisseurs :

Lafarge a une grande transaction avec les fournisseurs qui sont réparties
sur le monde. Pour Lafarge Meknès ces fournisseurs sont présentés aux
Maroc, l’Europe et aussi l’Amérique. Le service achat celle qui détermine le
besoin de l’entreprise de toutes les matières En effet, les besoins doivent
être articulés de façons exhaustives et discutées.
Dans cette perspective, l’achat constitue un élément crucial dans la
valeur ajoutée de Lafarge, dans la mesure où il est utilisé de manière
efficace.
Le fournisseur est une
variable clé au niveau de
Lafarge puisque chaque activité
chaque produit et chaque service
nécessite l’existence d’un
fournisseur.
Quel que soit l’activité au
sein de l’entreprise, les
fournisseurs existent. Par
exemple : des fournisseurs des
services entretien de transport,
fournisseurs de matière première,
des pièces de rechange, ou
même de l’emballage.
L’entreprise donc, et dans
l’obligation de choisir le meilleur
de ces fournisseurs tout en
s’appuyant sur la transparence et
l’objectivité afin de garantir le
meilleur produit et service.
Il reste que le choix s'arrête souvent au fournisseur qui offre une plus
grande valeur ajoutée. Celle-ci est parfois découverte en parlant directement
avec le fournisseur; les acheteurs de Lafarge ne manquent pas de
communiquer leur attente le plus ouvertement possible avec leurs
fournisseurs potentiels, ceux-ci donnent par conséquent plus d'information
sur leur niveau d'inventaire, les délais de livraison et leurs problèmes de

25
qualité. Bref, la communication reste encore une fois la clé du succès de
Lafarge

III. Les concurrents :


Les sociétés du secteur cimentier sont contrôlées par quatre groupes :
LAFARGE MAROC, CIMAR, CIMPOR, et HOLCIM. La capacité totale du marché
excède 9 millions de tonnes et se répartit entre 10 usines couvrant tout le
territoire national. Malgré cela, la production nationale est loin d’être
suffisante face à une demande acharnée du marché .

Société Groupe Part de Localisation


marché des usines
LAFARGE LAFARGE 42% Casablanca, Meknès, Tanger,
CIMENTS Tétouan et bouskoura.

CIMAR ITALCIMENTI 28% Agadir, Marrakech et Safi


HOLCIM MAROC HOLDERBANK 22% Oujda et Fès

ASMENT CIMPOR 9% Témara

26
L’AGENCE
COMMERCIALE

27
Pour assurer un service efficace à ses clients, LAFARGE Meknès poursuit
depuis l’année 2000 une dynamique mobilisant l’ensemble de son personnel
autour du client (Approche client).
Cette mobilisation garantie, un accueil attentif, un environnement propre, un
meilleur temps d’attente et en fin une bonne image de marque pour la société.
Le service commercial est au cœur de ce processus. Il se charge de la
commercialisation des différentes qualités de ciment: CPJ 35, CPJ 45 (sacs et vrac)
et CPJ 55.

I. La structure commerciale
L’agence commerciale est le service le plus important dans l’entreprise.

En vue d’un fonctionnement aux conditions parfaites des opérations commerciales,


le service commercial est organisé selon un organigramme particulier lié
directement au siège.

Le service n’a aucun lien hiérarchique avec la direction de l’usine.

Les chefs de secteur et le responsable d’agence rapportent directement au


directeur des ventes zone nord basé au siège.
Direction Générale

Direction Commerciale

Chef Régional

Chef de Chef de Chef de Chef de


L’agence Secteur Secteur Secteur

28
II. La livraison

Le client a le choix entre :

Livraison en départ usine :


Lorsque le client prend livraison dans l’une des usines de Lafarge ciments, le tarif
« départ » s’applique. Sauf convention contraire, les livraisons départ sont
effectuées selon les modalités suivantes :
pour le ciment en sac : avec minimum de 5 tonnes et Maximin 30 tonnes.
Pour le ciment vrac : par citerne complète spécialisée et adaptée aux transports
de produits en vrac avec une capacité minimale de 20 tonnes.
Livraison en rendu :
La livraison rendu : être livré sur une destination désignée lors de la négociation
avec la direction commerciale.
Les livraisons en rendu sont effectuées selon les modalités suivantes :
la qualité transportée est fixée à 25 tonnes pour les sacs et à une citerne
complète pour le vrac.
Les commandes sont passées auprès de l’agence commerciale 48H à l’avance.
La commande comporte les informations suivantes :
 la quantité et la qualité commandée
 Le lieu de la livraison

 L’heure de livraison
Généralement en distingue deux types :
Logoté : des chauffeurs des camions sont payé par les jours même s’ils
n’effectuent aucun voyage
Non logoté : des chauffeurs des camions sont payés par kilométrages
effectués.

29
III. Gestion de la vente de ciment sac et vrac

 Etape 1 : contrôle entrée usine :


Le chauffeur se présente à l’usine munie du bon de commande client.
Sur la base du bon de commande client, le contrôleur entrée usine affecte un
numéro d’ordre d’entrée.

 Etape 2 : traitement commande client :


Le chauffeur entre à l’usine et stationne dans le parking interne.
L’opérateur entré de l’AC effectue un appel de camion. Cet appel est coordonné
avec l’ensachage.
Le chauffeur se présente à l’agence commerciale munie du bon de commande,
l’opérateur entré récupère le bon de commande.
Si le client doit payer au comptant, l’opérateur entré de l’AC récupère le moyen de
paiement et le contrôle, et par la suite saisit l’encaissement sur le logiciel JDE et en
même temps édite un ordre de chargement.

 Etape 3 : chargement :
Le chauffeur se présente à l’ensachage et remet l’ordre de chargement.
Le préposé à l’ensachage contrôle le matricule du camion par rapport à celle
inscrite sur l’OC. Il est procédé ensuite au chargement sac ou vrac.
L’ensachage composé de six havres pour charger le ciment.
 Etape 4 : enregistrement :
Le chauffeur se présente à l’agence commerciale.
L’opérateur sorti de l’AC procède aux contrôles nécessaires (tonnage, qualité, code
client)
La qualité sac et le plombage sont contrôlés via caméra.
L’opérateur sortie confirme le tonnage chargé sur JDE et édite en 5 exemplaires.
Un reste au sein de l’agence commercial et les autres pour le chauffeur du camion.

 Etape 5 : contrôle sortie :


Le chauffeur se présente à la sortie du l’usine, le contrôleur sortie récupère le BL.

 Etape 6 : traitement de fin de journée :


Enfin de journée, le contrôleur sortie transmet les BL à la comptabilité client.
Enfin de journée, l’ensachage établit un état des chargements quotidiens par
qualité (sur la base des chargements effectifs) qu’il remet à la comptabilité client
pour contrôle des flux physiques.

30
Enfin de journée, l’opérateur de l’AC édite les états de contrôle JDE.
Il est procède aux contrôles quotidiens relatifs aux enlèvements de ciment et aux
encaissements.
L’opérateur de l’AC procède à la clôture de la journée sur JDE.

CONCLUSION

31
En conclusion, j’ai l’ultime conviction que la période de stage que j’ai
effectué au sein du groupe LAFARGE Maroc a été très bénéfique pour moi
dans la mesure où j’ai pu acquérir et approfondir pas mal de
connaissances professionnelles qui certainement me seront utiles dans ma
formation.

Cette phase est donc très enrichissante pour le stagiaire tout en lui
permettant une expérience d’engagement dans toute la formation
professionnelle, néanmoins elle est une épreuve qui lui requiert beaucoup
de patience, de prudence, de volonté et d’habilité et ce non seulement pour
déceler des lacunes entravant le bon fonctionnement d’importation, mais
pour s’orienter vers son chemin et pour s’informer.

32

Vous aimerez peut-être aussi